Utilisation de l indice technique -3 (it 3 ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Utilisation de l indice technique -3 (it 3 ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers"

Transcription

1 Utilisation de l indice technique -3 ( ) dans la formulation des régimes alimentaires des bovins laitiers Marie-Pierre Dallaire, agr. M.Sc. Amélie Beauregard, Rachel Gervais et P. Yvan Chouinard Introduction Apports en lipides dans l alimentation des ruminants: Extractif à l éther Caractère inerte des matières grasses (MG; parfois) Or, la composition en acides gras (AG) de la MG influence la valeur nutritive de la ration, malgré la biohydrogénation ruminale. ex. AG -6 et AG -3 entraînent plusieurs bénéfices pour l animal (reproduction, système immunitaire, inflammation, dév. cérébral, etc.) La disponibilité de la MG affecte aussi la valeur nutritive des aliments. L indice technique -3 composition en AG disponibilité de la MG Combourtillé, France 1

2 Mesure de l des aliments 5 valeurs à déterminer: 1) Teneur en MG En % de MS Extraction de la MG totale par un solvant (éther éthylique) 2) Teneur en AG En % de la MG Méthylation directe et étalon interne par GC (Jenkins, 2010) Ou valeurs de référence ex. tables de l INRA (Sauvant et al., 2002); Cornell Net Carbohydrate and Protein System (Cornell University, Ithaca NY) Mesure de l des aliments 3) Teneur en MG efficaces (MGE) En % de la MG totale Représente le niveau de disponibilité des matières grasses pour leur utilisation métabolique par l animal Pour aliments riches en MG (8-45 %): extraction MG par solvant à froid Pour aliments < 8% MG: estimation proportionnelle à la teneur en MG Pour ensilage de maïs et autres fourrages: valorisations fixes de 70% et 90%, respectivement. % MGE extrusion % MGE 4) Teneur en acides gras ω-3 et ω-6 En % des AG totaux Méthylation directe par GC ou valeurs de référence 2

3 Mesure de l IT3 des aliments 5) Coefficient d oxydation de la MG (CO) Établi sur une échelle de 1 à 5, où 1 est donné aux aliments ne présentant pas de signes d oxydation Valeur TotOx (Total Oxidation) mesurée en laboratoire en déterminant les indices de peroxyde et d'anisidine À l aide de ces 5 valeurs: = 1000 g MG MGE AG -3 - CO Utilisation de l dans la Tableau 1. Indice technique ω-3 de quelques ingrédients utilisés en alimentation des ruminants. It 3 Aliment (g/kg matière sèche) Ensilage de maïs -1 Herbe 6 à 12 Ensilage d herbe et foin 3 à 8 Lin entier 45 Lin extrudé (Val 160 ) 108 Céréales et sous-produits (blé, orge, maïs) -0,8 à -0,1 Tourteau (soya, canola, tournesol) -0,4 à 0,1 Protéagineux (pois, féverole) 0 à 1,2 3

4 Utilisation de l dans la Aliments Quantité ingérée/jour (kg MS) ingérés /jour (g) Teneur de la ration en Ration Témoin Foin sec 1,8 7,2 12,7 Ensilage herbe 12,1 6,3 76,4 Maïs moulu 6,1-1,0-6,2 Tourteau soya 0,6-0,2-0,1 TOTAL 20,5 82,9 4,0 Utilisation de l IT3 dans la Aliments Quantité ingérée/jour (kg MS) ingérés /jour (g) Teneur de la ration en Ration Témoin Foin sec 1,8 7,2 12,7 Ensilage herbe 12,1 6,3 76,4 Maïs moulu 6,1-1,0-6,2 Tourteau soya 0,6-0,2-0,1 TOTAL 20,5 82,9 4,0 Ration Lin Ensilage herbe 14,1 6,7 94,3 Maïs floconné 4,1-0,9-3,6 Supplément protéique 1,6-3,2-5,2 Valoméga 160 0,8 112,3 92,1 TOTAL 20,7 177,6 8,6 4

5 Utilisation de l IT3 dans la En France: est corrélé avec: production laitière performances reproductives réduction d émissions de méthane (ruminants) qualité nutritionnelle de la MG des produits ( oméga-3; 16:0; ratio oméga-6/oméga-3) Recommandations en fonctions du stade physiologique Un cas pratique au Qc 30 fermes sélectionnées Divisées en 2 groupes équilibrés (production et composition du lait, taille et régie de troupeau) GROUPE TÉMOIN: Aucun changement à l alimentation GROUPE LIN: 200 à 900 g/j de lin extrudé (moyenne = 700 g/vache/jour) dans l alimentation selon le stade de lactation et les besoins nutritionnels des vaches moyens: 3,14 et 5,79 g / kg MS respectivement 5

6 Un cas pratique au Qc Méthane (g/l de lait) 16,0 15,5 15,0 14,5 14,0 13,5 13,0 12,5 12,0 11,5 11,0 y = -0,2792x + 14,754 R² = 0, Témoin Lin Un cas pratique au Qc Acides gras oméga-3 (g/kg MG du lait) y = 0,4986x + 5,235 R² = 0,336 Témoin Lin

7 Conclusion a démontré au Québec son efficacité à prédire la production de méthane et la composition du lait en AG -3 n est pas intégré dans les outils de formulation de rations pour la vache laitière au Québec La prise en compte de cet indice pour la régie de l alimentation nécessitera la constitution d une banque de données de teneur en pour les principaux ingrédients et aliments commerciaux Les recommandations dans les pays européens quant aux apports en requis en fonction du niveau de production ou du stade de lactation devront être validées dans nos conditions d élevage. Remerciements Financement: Ministère de l'énergie et des Ressources Naturelles Ministère de l'économie, de l'innovation et des Exportations Danone Canada inc. Soutien technique: 7

JOURNÉE D INFORMATION SCIENTIFIQUE BOVINS LAITIERS ET PLANTES FOURRAGÈRES ------------------------------------------------------------------------------------------------ Moduler le taux de gras du lait

Plus en détail

Introduction. Différence alimentaire cationsanions et teneur en matières de grasses du lait. Système de paiement. Teneur en matières grasses du lait

Introduction. Différence alimentaire cationsanions et teneur en matières de grasses du lait. Système de paiement. Teneur en matières grasses du lait Différence alimentaire cationsanions et teneur en matières de grasses du lait Liliana Fadul-Pacheco Doris Pellerin P. Yvan Chouinard Édith Charbonneau Journée d'information scientifique sur les bovins

Plus en détail

Comment favoriser la production d'un lait de qualité destiné à la fabrication de fromages AOP à partir des fourrages de l'exploitation?

Comment favoriser la production d'un lait de qualité destiné à la fabrication de fromages AOP à partir des fourrages de l'exploitation? Comment favoriser la production d'un lait de qualité destiné à la fabrication de fromages AOP à partir des fourrages de l'exploitation? Professeur Francis ENJALBERT École Nationale Vétérinaire de Toulouse

Plus en détail

La sélection des maïs RH PANAM

La sélection des maïs RH PANAM La sélection des maïs RH PANAM Les maïs RH PANAM sont des maïs sélectionnés pour leur valeur alimentaire et leur richesse en huile, une source d énergie de haute valeur. retenus et validés au champ pour

Plus en détail

La valorisation du lupin en alimentation animale

La valorisation du lupin en alimentation animale La valorisation du lupin en alimentation animale E. Froidmont Plan de l exposé Valeur nutritionnelle du lupin Valorisation en alimentation bovine Essai avec la graine Essai en ensilage Forme de présentation

Plus en détail

JOURNÉE D INFORMATION SCIENTIFIQUE BOVINS LAITIERS ET PLANTES FOURRAGÈRES

JOURNÉE D INFORMATION SCIENTIFIQUE BOVINS LAITIERS ET PLANTES FOURRAGÈRES ------------------------------------------------------------------------------------------------ Utilisation d aliments riches en caroténoïdes (luzerne) pour le contrôle de la stabilité oxydative des matières

Plus en détail

Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers

Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers Renforcer l autonomie alimentaire en élevages laitiers Luc DELABY INRA AgroCampus Ouest UMR Pegase 35590 Saint Gilles 11 / 12 / 2015 Qu est ce que l autonomie alimentaire d un élevage? Peut être définie

Plus en détail

Les aliments du commerce, comment s y retrouver!? Webconférence du 12 octobre 2017

Les aliments du commerce, comment s y retrouver!? Webconférence du 12 octobre 2017 IFCE-ESCE Alexandre Kempfer Pôle Formation Professionnelle et Sportive Les aliments du commerce, comment s y retrouver!? Webconférence du 12 octobre 2017 Sommaire - Les critères à prendre en compte - Savoir

Plus en détail

Exercice 17 : Modulation de l apport de concentré à la VL en pleine lactation

Exercice 17 : Modulation de l apport de concentré à la VL en pleine lactation Exercice 17 : Modulation de l apport de concentré à la VL en pleine lactation Problématique : Un éleveur envisage de moduler la complémentation de ses vaches laitières en pleine lactation. L analyse zootechnique

Plus en détail

Les légumineuses comme sources protéiques dans les rations des ruminants

Les légumineuses comme sources protéiques dans les rations des ruminants Les légumineuses comme sources protéiques dans les rations des ruminants Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech Unité Zootechnie Département des Sciences agronomiques Université de Liège Yves.Beckers@ulg.ac.be

Plus en détail

Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi. www.pep.chambagri.fr

Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi. www.pep.chambagri.fr Essais vaches laitières : le soja régional en système foin- regain-maïs épi www.pep.chambagri.fr PARTENAIRES de l action : Région Rhône-Alpes* ; groupe Dauphinoise*; AFTAlp* ; SUACI- GIS ; Institut de

Plus en détail

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant.

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant. GIEE GRAPEA-Civam85 Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant 9 Fermes du GRAPEA-CIVAM 85 Bocage Vendéen Principes et origine

Plus en détail

Engraissement. Des régimes à base d herbe enrubannée

Engraissement. Des régimes à base d herbe enrubannée D 1 Engraissement des Jeunes Bovins : Des régimes à base d herbe enrubannée Matthieu COUFFIGNAL, ARVALIS Institut du végétal Jeu les Bois (36) Tél. 02 54 36 21 68 Fax 02 54 36 25 26 m.couffignal@arvalisinstitutduvegetal.fr

Plus en détail

Alimentation de la vache laitière avec du blé

Alimentation de la vache laitière avec du blé Alimentation de la vache laitière avec du blé Auteur (s) : Christian Pelletier, agr. Conseiller régional en production animale, MAPAQ-Rimouski, http://www.agr.gouv.qc.ca Pour commentaires : christian.pelletier@agr.gouv.qc.ca

Plus en détail

Alimentation d'un troupeau laitier avec des pois

Alimentation d'un troupeau laitier avec des pois Alimentation d'un troupeau laitier avec des pois Auteur(s): Christian Pelletier, MAPAQ Bas Saint-Laurent http://www.agr.gouv.qc.ca Pour commentaires : Christian.Pelletier@agr.gouv.qc.ca RAPPORT D ESSAIS

Plus en détail

Amélioration de la qualité de la viande par l alimentation. Les acides gras. Yvan Chouinard

Amélioration de la qualité de la viande par l alimentation. Les acides gras. Yvan Chouinard Amélioration de la qualité de la viande par l alimentation Les acides gras Yvan Chouinard Acides gras 2 4 6 8 1 12 14 16 18 1 3 5 7 9 11 13 15 17 COOH Oméga-6 2 4 6 1 3 5 COOH Oméga-3 1 3 2 COOH Doubles

Plus en détail

Avant-propos. J. Agabriel

Avant-propos. J. Agabriel Avant-propos J. Agabriel Près de vingt ans après, le livre rouge de l «Alimentation des bovins, ovins et caprins» proposé par l Inra sous la direction de R. Jarrige, il est apparu nécessaire d actualiser

Plus en détail

Des oléoprotéagineux au cœur des bassins d élevage

Des oléoprotéagineux au cœur des bassins d élevage Des oléoprotéagineux au cœur des bassins d élevage Pole1Alim_Int-n1 Une production de tourteaux en forte progression depuis 28 Plus de 2,5 millions de tonnes de tourteaux de colza produits en 21, ce qui

Plus en détail

Observatoire de l alimentation des vaches laitières DONNÉES 2007

Observatoire de l alimentation des vaches laitières DONNÉES 2007 Observatoire de l alimentation des vaches laitières DONNÉES 2007 Introduction I l est connu, depuis de nombreuses années, que la composition du lait dépend en grande partie de l alimentation distribuée

Plus en détail

3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière

3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière 3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière caprine, R&D, Valacta PLAN DE PRÉSENTATION Introduction Importance des composantes

Plus en détail

Présentation du projet :

Présentation du projet : Présentation du projet : «Développement d une ration alimentaire protéique adaptée à la race Ayrshire» Saint-Hyacinthe, le 1 er mars 2017 Gérard Landry, agr. Directeur de la recherche Productions animales

Plus en détail

Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions

Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions JOHANNE CAMERON, agr. M.Sc. Responsable de la vulgarisation CEPOQ Ovin Québec, Janvier 2007 Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions Le blé peut-il être une céréale intéressante à utiliser chez

Plus en détail

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Yves Beckers Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Unité de Zootechnie Yves.beckers@ulg.ac.be Henri-Chapelle 16 décembre 2009 Unité

Plus en détail

Qu'est ce qu'un aliment?

Qu'est ce qu'un aliment? Page 1 sur 6 Qu'est ce qu'un aliment? 1. Les matières premières 2. Les aliments : Définitions Les différentes formes d'aliments Les matières premières : Les aliments sont constitués par une ou plusieurs

Plus en détail

Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU

Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU Plan Les besoins des vaches de race limousine Alimentation et santé des veaux Complémentation des broutards sous la mère Besoins

Plus en détail

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N BIO MASH Complet 18 16% Mélange BIO MASH Complet 18 Numéro : 9331628201 19% 0,5% 25% 24,5% Blé laminé Bio Soja et Maïs extrudés Bio Maïs laminé Bio Utilisé pour l entretien et la croissance de vos ateliers,

Plus en détail

ACCROÎTRE L IMPACT SANTÉ ET ENVIRONNEMENTAL DU LAIT

ACCROÎTRE L IMPACT SANTÉ ET ENVIRONNEMENTAL DU LAIT ACCROÎTRE L IMPACT SANTÉ ET ENVIRONNEMENTAL DU LAIT Réaliste ou utopique? Les journées d études consacrées à l alimentation de la vache laitière et aux légumineuses par l UCL et le CRA-W ont donné lieu

Plus en détail

Effet de la présence de luzerne déshydratée en association avec de l ensilage de maïs sur le profil en acides gras du lait de vache

Effet de la présence de luzerne déshydratée en association avec de l ensilage de maïs sur le profil en acides gras du lait de vache Coop de France Déshydratation 43, rue Sedaine CS 91115-75538 PARIS CEDEX 11 - Etude zootechnique - Effet de la présence de luzerne déshydratée en association avec de l ensilage de maïs sur le profil en

Plus en détail

Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration

Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration Problématique : Face à la prédominance du tourteau de soja dans la complémentation azotée des rations, des alternatives existent. Le

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES. Production d un lait enrichi en acides gras oméga-3

CAHIER DES CHARGES. Production d un lait enrichi en acides gras oméga-3 CAHIER DES CHARGES Production d un lait enrichi en acides gras oméga-3 CAHIER DES CHARGES Production d un lait enrichi en acides gras oméga-3 Le 1 er décembre 2004 Réalisé par le Centre de recherche et

Plus en détail

L association en quelques mots

L association en quelques mots Bleu-Blanc-Cœur L association en quelques mots Présentation de Bleu-Blanc-Cœur Bleu- Blanc-Cœur est une Association loi 1901 Qui organise des filières de productions agricoles vertueuses pour une alimentation

Plus en détail

L énergie alimentaire dans le nouveau NRC 2001

L énergie alimentaire dans le nouveau NRC 2001 L énergie alimentaire dans le nouveau NRC 2001 Par : Dany Cinq-Mars, agronome, Ph.D. Nutrition et alimentation MAPAQ/Direction des services technologiques http://www.agr.gouv.qc.ca Pour commentaires :

Plus en détail

La composition fine du Lait

La composition fine du Lait La composition fine du Lait Journées éleveurs Janvier 2013 D. POURCHET N.GAUDILLIERE Minéraux : 0,7 % Matière azotée non protéique : 0,3 % Matière protéique : 3,2% Matière grasse : 3,8% Lactose : 4,7%

Plus en détail

Les apports et les besoins en minéraux, vitamines et eau pour les ruminants

Les apports et les besoins en minéraux, vitamines et eau pour les ruminants Les apports et les besoins en minéraux, vitamines et eau pour les ruminants Anne Boudon (UMR 1348 INRA Agrocampus Ouest, 35590 St-Gilles), avec Harry Archimède, Maryline Boval, Sylvie Giger-Reverdin, Benoît

Plus en détail

Test de gras aux pâturages = stratégies alimentaires

Test de gras aux pâturages = stratégies alimentaires Test de gras aux pâturages = stratégies alimentaires Mario Gauthier agr. Conseiller stratégique Valacta Plan de la conférence Les composantes La qualité du pâturage Le stress thermique La fibre efficace

Plus en détail

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 A emporter Âge au premier vêlage Règles physiologiques Choix stratégiques

Plus en détail

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des ovins viande

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des ovins viande Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des ovins viande La recherche d une plus grande autonomie alimentaire et d une meilleure maîtrise de l alimentation pose avec une acuité particulière le

Plus en détail

Alimenter ses agnelles entre le sevrage et la saillie : combien ça coûte?

Alimenter ses agnelles entre le sevrage et la saillie : combien ça coûte? LÉDA VILLENEUVE, agr. Ovin Québec, janvier 008 Alimenter ses agnelles entre le sevrage et la saillie : combien ça coûte? Dans l édition du mois d octobre 006, les lecteurs assidus se souviendront de la

Plus en détail

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Analyser son maïs Lors du chantier de récolte, prendre un échantillon représentatif du contenu du silo

Plus en détail

en acides gras : effets des pratiques d élevage et de la génétique

en acides gras : effets des pratiques d élevage et de la génétique La composition fine du litd lait de chèvre en acides gras : effets des pratiques d élevage et de la génétique Jean LEGARTO 1, Isabelle PALHIERE 2 1 Institut de l Elevage, Castanet Tolosan 2 INRA SAGA,

Plus en détail

Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins

Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Récolte plante entière «Fourrage» Récolte «Epis» «Grain Humide» Récolte «Grain

Plus en détail

Analyse de groupe lait bio

Analyse de groupe lait bio 2015 Analyse de groupe lait bio Préparé par MC Bourgault, agr. Agrigo conseils inc. 20 janvier 2017 Aquarium de Québec Page 1 sur 17 Une présentation du : Avec la collaboration de : UNE COLLABORATION FINANCIÈRE

Plus en détail

COPRODUIT de PETIT POIS DE CONSERVERIE

COPRODUIT de PETIT POIS DE CONSERVERIE Comité National des Coproduits Fiche n 25 Coproduit de Fruits et Légumes et Coproduit de Conserverie COPRODUIT de PETIT POIS DE CONSERVERIE Définition Il provient de l utilisation des petits pois pour

Plus en détail

Apprentissage au calcul de rations.

Apprentissage au calcul de rations. Apprentissage au calcul de rations. Un article de Philippe Vandiest F.I.C.O.W. Le calcul des rations doit considérer trois types de besoins de la brebis : - ses besoins en énergie, exprimés en UFL (Unité

Plus en détail

Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agroindustrie en aliments nobles pour l homme

Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agroindustrie en aliments nobles pour l homme Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agroindustrie en aliments nobles pour l homme V. Decruyenaere, F. Lessire, Y. Beckers, P. Rondia, G. Martin, E. Froidmont

Plus en détail

Principes du rationnement

Principes du rationnement Chapitre 1 Principes du rationnement W. Martin-Rosset Démarche générale Le rationnement consiste à choisir des aliments et à en calculer les quantités nécessaires à distribuer pour apporter aux animaux

Plus en détail

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Comité National des Coproduits Fiche n 6 Coproduits riches en ligno-cellulose PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Définition Coproduit de la culture des graines de pois protéagineux récoltées à maturité, composé

Plus en détail

Itinéraires techniques de production de jeunes bovins de races à viande et de races laitières

Itinéraires techniques de production de jeunes bovins de races à viande et de races laitières 13 Fiches jeunes bovins Itinéraires techniques de production de jeunes bovins de races à viande et de races laitières Avec 30 % des volumes de viande bovine produite en France, l engraissement de jeunes

Plus en détail

EXTRALUZ Extrait Concentré de Luzerne

EXTRALUZ Extrait Concentré de Luzerne EXTRALUZ Extrait Concentré de Luzerne Un concentré de protéines, d acides gras essentiels et de vitamines pour les ruminants Une source naturelle d oméga 3 Un apport by-pass de protéines de qualité Un

Plus en détail

Les lipides et acides gras de quelques matières premières végétales comparaisons entre tables

Les lipides et acides gras de quelques matières premières végétales comparaisons entre tables Les lipides et acides gras de quelques matières premières végétales comparaisons entre tables Gilles Tran io - La Banque de Données de l'alimentation Animale Ce texte est l adaptation partielle d une présentation

Plus en détail

Efficacité alimentaire : Quel rationnement des vaches Charolaises? J. Agabriel A. DeLaTorre. Apports besoins et rationnement

Efficacité alimentaire : Quel rationnement des vaches Charolaises? J. Agabriel A. DeLaTorre. Apports besoins et rationnement Efficacité alimentaire : Quel rationnement des vaches Charolaises? J. Agabriel A. DeLaTorre Apports besoins et rationnement Jacques Agabriel UMR Herbivores 63122 Saint Genes Champanelle France JOUR / MOIS

Plus en détail

Des fourrages sucrés pour mieux performer

Des fourrages sucrés pour mieux performer Des fourrages sucrés pour mieux performer Dr Annick Bertrand Annick Bertrand, Gaëtan Tremblay, Gilles Bélanger, Robert Berthiaume, André Brito, Yves Castonguay, Guy Allard, Réal Michaud, Chantal Morin,

Plus en détail

Utilisation de luzerne 23 dans la ration des vaches laitières Impacts sur les performances zootechniques et le profil en matière grasse du lait

Utilisation de luzerne 23 dans la ration des vaches laitières Impacts sur les performances zootechniques et le profil en matière grasse du lait Ferme expérimentale 78 850 Thiverval Grignon Utilisation de luzerne 23 dans la ration des vaches laitières Impacts sur les performances zootechniques et le profil en matière grasse du lait Rapport d essai

Plus en détail

Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau

Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau Problématique : La pratique de la ration complète a été développée en particulier

Plus en détail

Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière

Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière Lorsque j entre dans une étable pour observer l état général d un troupeau, mon premier regard se porte évidemment sur les vaches en lactation.

Plus en détail

COPRODUIT de HARICOTS VERTS DE CONSERVERIE

COPRODUIT de HARICOTS VERTS DE CONSERVERIE Comité National des Coproduits Fiche n 24 Coproduit de Fruits et Légumes et Coproduit de Conserverie COPRODUIT de HARICOTS VERTS DE CONSERVERIE Définition Il est issu de l utilisation des haricots verts

Plus en détail

Effet du niveau alimentaire sur la production des vaches issues du croisement de la Pie Noire polonaise avec différentes souches Frisonnes

Effet du niveau alimentaire sur la production des vaches issues du croisement de la Pie Noire polonaise avec différentes souches Frisonnes Note Effet du niveau alimentaire sur la production des vaches issues du croisement de la Pie Noire polonaise avec différentes souches Frisonnes H.A. JASIOROWSKI, R. GRABOWSKI, P. RUCINSKI Institut d Elevage

Plus en détail

ENGRAISSEMENT D AGNEAUX

ENGRAISSEMENT D AGNEAUX REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DU DEVELOPPEMENT RURAL INSTITUT TECHNIQUE DES ELEVAGES FICHE TECHNICO- ECONOMIQUE ENGRAISSEMENT D AGNEAUX MARS, 2011 Introduction

Plus en détail

NITROSHURE CONTEXTE. Or, la dégradation des matières premières azotées n est pas constante. 1 kg. 69% (232 g) 27% (63 g)

NITROSHURE CONTEXTE. Or, la dégradation des matières premières azotées n est pas constante. 1 kg. 69% (232 g) 27% (63 g) NITROSHURE CONTEXTE Il est établi qu un régime Vache laitière devrait contenir 17% de Protéine Brute dont : 11 à 12% de Protéine Dégradable, 5 à 6% de Protéine By-pass. La Protéine Dégradable est indispensable

Plus en détail

alimentaire des productions animales

alimentaire des productions animales 17 octobre 2017 Nouveau regard sur l efficience Nouveau regard sur l efficience alimentaire des productions animales alimentaire des productions animales PRISE EN COMPTE DE LA QUALITÉ NUTRITIONNELLE DES

Plus en détail

Evolution de l élevage bovin et de ses systèmes d alimentation Perspective à 5 ans du marché Conditionnement et conservation des fourrages

Evolution de l élevage bovin et de ses systèmes d alimentation Perspective à 5 ans du marché Conditionnement et conservation des fourrages Evolution de l élevage bovin et de ses systèmes d alimentation Perspective à 5 ans du marché Conditionnement et conservation des fourrages Angers, le 26 juin 2007 Ordre du jour Poids des matériaux plastiques

Plus en détail

Atlantic Conseil Elevage Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil

Atlantic Conseil Elevage Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil Atlantic Conseil Elevage 17-85 Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil Qu est que le méteil Association entre: - des céréales ( 1 à 4 ). - des protéagineux ( 1 ou 2 ) Les céréales * blé, épeautre,

Plus en détail

L'équilibre des rations alimentaires des bovins wallons, pistes d'amélioration de

L'équilibre des rations alimentaires des bovins wallons, pistes d'amélioration de L'équilibre des rations alimentaires des bovins wallons, pistes d'amélioration de l'efficience azotée Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech Unité Zootechnie Département des Sciences agronomiques Peyresq

Plus en détail

PULPE D AGRUME FRAÎCHE

PULPE D AGRUME FRAÎCHE Comité National des Coproduits Fiche n 14 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie PULPE D AGRUME FRAÎCHE Définition Coproduit obtenu par les agro-industries transformatrices d agrumes

Plus en détail

Flambée des prix des matières premières En élevage bovin allaitant, des solutions pour maîtriser son coût alimentaire

Flambée des prix des matières premières En élevage bovin allaitant, des solutions pour maîtriser son coût alimentaire Flambée des prix des matières premières En élevage bovin allaitant, des solutions pour maîtriser son coût alimentaire Production bovine allaitante Des systèmes qui ont vocation à valoriser l herbe Plus

Plus en détail

Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages

Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages Les différentes formes de maïs 100 épi MGH Entier Broyé Remplissage du grain,

Plus en détail

Autonomie Définition et concepts généraux

Autonomie Définition et concepts généraux Autonomie Définition et concepts généraux V. Decruyenaere D. Jamar, A. Turlot Remouchamps, le 28 janvier 2014 Qu est ce que l autonomie? L'autonomie : «faculté d'agir par soi-même en se donnant ses propres

Plus en détail

Influence de quelques systèmes d'alimentation sur la composition en acides gras du lait de vache en France

Influence de quelques systèmes d'alimentation sur la composition en acides gras du lait de vache en France Février 2010 Compte rendu n 001031001 Département Techniques d'élevage et Qualité Service Conduite et Traite des Troupeaux Laitiers Benoît ROUILLE, Marjorie MONTOURCY Influence de quelques systèmes d'alimentation

Plus en détail

Conseils pour l affouragement en fonction de la teneur en protéine et du taux d urée

Conseils pour l affouragement en fonction de la teneur en protéine et du taux d urée Conseils pour l affouragement en fonction de la teneur en protéine et du taux d urée L art de l affouragement du bétail laitier consiste à utiliser le plus efficacement possible les fourrages disponibles

Plus en détail

Les systèmes de production caprine

Les systèmes de production caprine Les systèmes de production caprine Eléments structurants, diversité, exemples Document réalisé par l Institut de l Elevage 1 Les systèmes de production L étude d un système de production s intéresse à

Plus en détail

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des caprins laitiers

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des caprins laitiers Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des caprins laitiers La recherche d une plus grande autonomie alimentaire et d une meilleure maîtrise de l alimentation pose avec une acuité particulière

Plus en détail

Le glycérol en alimentation des ruminants

Le glycérol en alimentation des ruminants Comité National des Coproduits Rédaction : Benoît Rouillé LE GLYCEROL Juillet 2010 Le glycérol en alimentation des ruminants Définition Le glycérol est un coproduit de la fabrication industrielle de biodiesel

Plus en détail

Elizabeth Ellis, M.Sc., agr. Coordonnatrice Technique & Marketing Ruminant Agribrands Purina Canada

Elizabeth Ellis, M.Sc., agr. Coordonnatrice Technique & Marketing Ruminant Agribrands Purina Canada Elizabeth Ellis, M.Sc., agr. Coordonnatrice Technique & Marketing Ruminant Agribrands Purina Canada L efficacité Alimentaire chez la Jersey R$A: Que disent les chiffres du Retour Sur Alimentation? Les

Plus en détail

Prédiction du profil en acides gras polyinsaturés n 6 et n 3 à partir des acides gras majeurs dans la viande bovine

Prédiction du profil en acides gras polyinsaturés n 6 et n 3 à partir des acides gras majeurs dans la viande bovine Prédiction du profil en acides gras polyinsaturés n 6 et n 3 à partir des acides gras majeurs dans la viande bovine MOUROT B. P. 1, 3, MAIRESSE G. 1, NORMAND J. 2, DURAND D. 3, CERTENAIS E. 1, EL JABRI

Plus en détail

L élevage contribue à la production durable de protéines. J.L. Peyraud

L élevage contribue à la production durable de protéines. J.L. Peyraud L élevage contribue à la production durable de protéines J.L. Peyraud Contexte : perspective pour la production animale en 2050 Viande : + 70% (465 Mt) Lait : + 60% (1045 Mt) Œufs : + 60% (110 Mt) Contexte

Plus en détail

Estimation de l ingestion des vaches au pâturage à partir du comportement

Estimation de l ingestion des vaches au pâturage à partir du comportement Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Agroscope Estimation de l ingestion des vaches au pâturage à partir du comportement Markus Rombach 1,2, Andreas Münger 1, Karl-Heinz

Plus en détail

ANALYSE DE GROUPE LAIT 2013

ANALYSE DE GROUPE LAIT 2013 Safe ANALYSE DE GROUPE LAIT 2013 Avec la participation financière Roger Asmar agr. MBA Tables des matières Valeurs utilisées Page 2 Détermination du groupe de tête Page 3 Faits saillants Page 4 Tableaux

Plus en détail

Pistes explorées par la recherche/expérimentation pour favoriser un approvisionnement local en. Bio-Thémas 2013 Antoine Roinsard ITAB

Pistes explorées par la recherche/expérimentation pour favoriser un approvisionnement local en. Bio-Thémas 2013 Antoine Roinsard ITAB Pistes explorées par la recherche/expérimentation pour favoriser un approvisionnement local en protéines AB Bio-Thémas 2013 Antoine Roinsard ITAB Contexte et problématique Règlement UE de l agriculture

Plus en détail

Les bonnes pratiques d alimentation minérale pour vaches en lactation

Les bonnes pratiques d alimentation minérale pour vaches en lactation collection l essentiel Les bonnes pratiques d alimentation minérale pour vaches en lactation Les travaux réalisés sur le phosphore (P) au cours des années 2000, dans l objectif de réduire les rejets dans

Plus en détail

Contribution à la sélection de variétés de blé adaptées à un débouché en alimentation des volailles.

Contribution à la sélection de variétés de blé adaptées à un débouché en alimentation des volailles. Paris, le 13 janvier 2011 Contribution à la sélection de variétés de blé adaptées à un débouché en alimentation des volailles. Coordinateur : Olivier Robert, Bioplante Florimond Desprez, 59242 Cappelle

Plus en détail

Exercice 8 : Choix d'une autre source azotée qu un tourteau

Exercice 8 : Choix d'une autre source azotée qu un tourteau Exercice 8 : Choix d'une autre source azotée qu un tourteau Problématique : Face à la prédominance du tourteau de soja dans la complémentation azotée des rations, des alternatives existent. Le choix zootechnique

Plus en détail

Exercice 15 : Optimisation du choix d un aliment

Exercice 15 : Optimisation du choix d un aliment Exercice 15 : Optimisation du choix d un aliment Problématique : En alimentation animale, malgré un déficit important des sources azotées (70% dans l Union Européenne), la surface cultivée en pois protéagineux

Plus en détail

L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation

L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation L'importance de servir le bon fourrage en fin gestation et en lactation 24 mars 2015 Mont Laurier André Charest d.t.a. MAPAQ-ESTRIE Objectif =Combler les besoins alimentaires des animaux selon stade production

Plus en détail

Rôle des produits animaux dans la couverture des besoins minéraux et vitaminiques chez l Homme Impact des pratiques d élevage

Rôle des produits animaux dans la couverture des besoins minéraux et vitaminiques chez l Homme Impact des pratiques d élevage Rôle des produits animaux dans la couverture des besoins minéraux et vitaminiques chez l Homme Impact des pratiques d élevage J.F. Huneau 1 & P. Schmidely 2 1 UMR AgroParisTech/INRA/UPSa PNCA (Physiologie

Plus en détail

Du tarissement au pic de lactation

Du tarissement au pic de lactation Du tarissement au pic de lactation Journée d étude Henri-Chapelle, le 11/12/2012 Benoît Wyzen Olivier Vanwarbeck A.W.E. Service Technico-Economique L alimentation des vaches laitières et les résultats

Plus en détail

La prédiction des besoins en eau d abreuvement des vaches laitières

La prédiction des besoins en eau d abreuvement des vaches laitières La prédiction des besoins en eau d abreuvement des vaches laitières Anne BOUDON Hajer KHELIL-ARFA, Philippe FAVERDIN INRA, UMR 1348 UMR 13 48 INRA-Agrocampus Ouest PEGASE (Physiologie, Environnement et

Plus en détail

Essais d Im Prouve ALC en élevage breton Im prouve

Essais d Im Prouve ALC en élevage breton Im prouve Compte rendu de la Conférence du 19 Mai 2005 Université Bretagne Sud 56000 Vannes Essais d Im Prouve ALC en élevage breton Im prouve Version 3 du 16/06/2005 Essais d Im Prouve ALC en élevage Breton Préambule

Plus en détail

Complémentaire de céréales sous forme de Muesli, équilibre une ration à base de céréales, Riche en protéines, vitamines & minéraux.

Complémentaire de céréales sous forme de Muesli, équilibre une ration à base de céréales, Riche en protéines, vitamines & minéraux. Cereal Balancer Mix Complémentaire de céréales sous forme de Muesli, équilibre une ration à base de céréales, Riche en protéines, vitamines & minéraux. Tourteau de soja floconné, Tourteau de soja, Maïs

Plus en détail

Utilisation de levures dans l'alimentation des vaches laitières

Utilisation de levures dans l'alimentation des vaches laitières Février 2012 Compte rendu 00 12 31 003 Département Techniques d Élevage et Qualité Service Conduite et Traite des Troupeaux Laitiers Benoît ROUILLE 1 - Jean-Michel LAMY 2 1 Institut de l'élevage 2 Chambre

Plus en détail

Notion de potentiel et méthodes de calcul des rations

Notion de potentiel et méthodes de calcul des rations Les systèmes d unités d alimentation des ruminants Journées AFZ - INRA Systali Paris - 10 Déc 2014 Notion de potentiel et méthodes de calcul des rations L. Delaby (1), J. Agabriel (2), R. Delagarde (1)

Plus en détail

Articles WEB Réagir et anticiper face à la sécheresse

Articles WEB Réagir et anticiper face à la sécheresse Articles WEB «Réagir et anticiper face à la sécheresse» Sur-titre Titre Sous-titre Chapeau Réagir et anticiper face à la sécheresse Bien utiliser la paille de céréales dans l alimentation des bovins et

Plus en détail

FEUILLES ET COLLETS DE BETTERAVE

FEUILLES ET COLLETS DE BETTERAVE Comité National des Coproduits Fiche n 7 Coproduits de la betterave FEUILLES ET COLLETS DE BETTERAVE Définition Coproduit de la culture de la betterave, composé des feuilles et collets de betterave. Sommaire

Plus en détail

LES TOURTEAUX FERMIERS

LES TOURTEAUX FERMIERS LES TOURTEAUX FERMIERS Eté 2016 Cet été 2016, Euskal Herriko Laborantza Ganbara a organisé une journée d échange sur l utilisation des tourteaux fermiers. Pour l occasion, plusieurs chercheurs de l institut

Plus en détail

COMMENT AMELIORER LA RENTABILITE DU LITRE DE LAIT?

COMMENT AMELIORER LA RENTABILITE DU LITRE DE LAIT? Septembre 2010 FICHE TECHNIQUE COMMENT AMELIORER LA RENTABILITE DU LITRE DE LAIT? L optimisation économique d une exploitation laitière n est pas chose facile. Toutes les exploitations sont différentes

Plus en détail

Sommaire. Un équipement industriel innovant dans un site existant... p 3. La cuisson-extrusion : comment ça marche?... p 4

Sommaire. Un équipement industriel innovant dans un site existant... p 3. La cuisson-extrusion : comment ça marche?... p 4 Sommaire Un équipement industriel innovant dans un site existant... p 3 La cuisson-extrusion : comment ça marche?... p 4 Les intérêts de la cuisson-extrusion... p 5 Les bénéfices pour les éleveurs... p

Plus en détail

Rapport de stage (2017/2018) Bilan de l alimentation d un troupeau laitier

Rapport de stage (2017/2018) Bilan de l alimentation d un troupeau laitier Rapport de stage (2017/2018) Bilan de l alimentation d un troupeau laitier Les objectifs de la partie alimentation de ce stage sont multiples : - identifier les matières premières utilisées dans une ration

Plus en détail

UTILISATION DU TOURTEAU DE COLZA POUR LES VACHES LAITIERES

UTILISATION DU TOURTEAU DE COLZA POUR LES VACHES LAITIERES UTILISATION DU TOURTEAU DE COLZA POUR LES VACHES LAITIERES Incorporé dans les rations des vaches laitières depuis 1997, le tourteau de colza présente de nombreux intérêts et peu d inconvénients. A Canappeville,

Plus en détail

Stratégies de réduction des Gaz à Effet de Serres en production laitière 7 juillet 2010 St-Liboire

Stratégies de réduction des Gaz à Effet de Serres en production laitière 7 juillet 2010 St-Liboire Stratégies de réduction des Gaz à Effet de Serres en production laitière 7 juillet 2010 St-Liboire Charles Bachand, agronome Plan de présentation 1. Mise en contexte 2. Caractéristiques du troupeau laitier

Plus en détail

Introduction aux sels de calcium d acides linoléique conjugués

Introduction aux sels de calcium d acides linoléique conjugués Introduction aux sels de calcium d acides linoléique conjugués Etude bibliographique 1 SOMMAIRE I- L ACIDE LINOLEIQUE CONJUGUE : QU EST-CE QUE C EST? 3 1/ Qu est ce qu un acide gras? 3 2/ Qu est ce qu

Plus en détail

Automatisation de l alimentation des vaches laitières

Automatisation de l alimentation des vaches laitières Automatisation de l alimentation des vaches laitières Étude de la fréquence de distribution d une ration complète réalisée à La Jaillière Jean-Luc Ménard, Institut de l Elevage Pierre-Vincent Protin, ARVALIS-Institut

Plus en détail