Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège"

Transcription

1 Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

2 GxABT - Unité de Zootechnie - YB 2

3 Maïs fourrage : une aliment de choix pour satisfaire les besoins énergétiques des bovins Mais dans certaines situations, le maïs plante entière est moins intéressant : Beaucoup d ensilage d herbe à valoriser Besoins énergétiques élevés des animaux Valeur énergétique basse du MPE Autres produits du maïs fourrage «Plus de place» dans la ration pour les ensilages d herbe Densité énergétique élevée de la ration Transports moins volumineux GxABT - Unité de Zootechnie - YB 3

4 État des besoins de la vache laitière moderne VEM/jour : de 5,5 à 25 kvem DVE/jour : de 120 à 2200 g DVE CI/jour : de 14 à 22 kg MS Augmentation du potentiel de production des besoins de la capacité d ingestion kg MS/kg lait ou kg lait/kg MS GxABT - Unité de Zootechnie - YB 4

5 6000 L L L4 Kg L4/jour Kg MS Ing/jour 19,1 19,9 20,7 VEM/kg MS g DVE/kg MS g DVE/kVEM GxABT - Unité de Zootechnie - YB 5

6 VEM / kg MS P5 P10 P25 P50 P75 P90 P95 Percentiles Herbe Ensilage d'herbe Foin Ensilage de maïs Decruyenaere V., communication personnelle GxABT - Unité de Zootechnie - YB 6

7 Caractéristiques anatomiques Des tiges Des feuilles Des grains (+ la rafle + les spathes) Caractéristiques chimiques (% MS) 50 % de NDF : hydrates de carbone de structure 50 % de contenu cellulaire Protéines Glucides solubles Amidon GxABT - Unité de Zootechnie - YB 7

8 Digestibilité de la MO fonction Rapport grain/(tige + feuille) Rapport amidon/ndf Amidon : digestibilité de ± 95 % NDF : digestibilité de ± 57 % (de 47 à 74 %) Grain + tige + feuille de ± 72 % (de 65 à 78 %) Ingestibilité Fonction de la DMO (cf. supra) De la vitesse de digestion dans le rumen (8 à 12 premières heures) Augmentation dans la gamme de 25 à 35 % MS GxABT - Unité de Zootechnie - YB 8

9 Plante entière Stade de récolte : 32 à 35 % MS «Fourrage Energétique» pour le rumen teneur en amidon digestion des feuilles et tiges Structure de la ration La vache laitière devra en manger d autant plus que La valeur énergétique du maïs fourrage est basse La valeur énergétique de l ensilage d herbe est basse Ses besoins énergétiques sont élevés Requasud ( échantillons) VEM : la majorité entre 878 et 925 VEM/kg MS! GxABT - Unité de Zootechnie - YB 9

10 Grain humide 10,7 13,7 Epis broyés 12,0 14,0 PE 42 % MS 0,5 m 18,4 18,3 PE 40 % MS 18,8 18,0 PE 35 % MS 19,7 18,9 0,0 5,0 10,0 15,0 20,0 25,0 Source : CIPF, 2010 T VEM/ha T MS/ha GxABT - Unité de Zootechnie - YB 10

11 MS/ha VEM/ha PE 35 % MS PE 40 % MS PE 42 % MS 0,5 m Epis broyés Grain humide GxABT - Unité de Zootechnie - YB 11

12 Grain humide Epis broyés PE 42 % MS 0,5 m PE 40 % MS PE 35 % MS Source : CIPF, 2010 % Amidon/MS % MS GxABT - Unité de Zootechnie - YB 12

13 Grain humide 1274 Epis broyés 1158 PE 42 % MS 0,5 m 992 PE 40 % MS 958 PE 35 % MS Source : CIPF, 2010 VEM/kg MS GxABT - Unité de Zootechnie - YB 13

14 GxABT - Unité de Zootechnie - YB 14

15 GxABT - Unité de Zootechnie - YB 15

16 Maïs épis broyé Rafle grains et spathes Partie noble de la plante entière «Concentré énergétique» pour le rumen Stade de récolte épis : 55 à 65 % MS 55 % amidon/ms Moins de structure que maïs plante entière Ration sécurisée Vache laitière : 2 à 12 kg MF GxABT - Unité de Zootechnie - YB 16

17 Maïs grain humide Partie noble de l épis «Du grain sans les frais de séchage» Grain humide broyé et ensilé : 34 à 38 % humidité Minimum 30 % humidité Grain humide entier et inerté : 25 à 32 % humidité 75 % amidon/ms Défaut de structure Ration sécurisée Vache laitière : 2 à 6 kg MF GxABT - Unité de Zootechnie - YB 17

18 Par kg de MS Grain sec PE 30 % MS PE 35 % MS Ration à 1000 VEM PE 40 % MS Ration à 900 VEM PE 42 % MS 0,5 m Epis broyés Ration à 800 VEM Grain humide VEM GxABT - Unité de Zootechnie - YB 18

19 Par kg de MS Ration à 90 g DVE Ration à 80 g DVE Grain sec Ration à 70 g DVE PE 30 % MS 60 PE 35 % MS 50 PE 40 % MS 40 PE 42 % MS 0,5 m Epis broyés 30 Grain humide DVE GxABT - Unité de Zootechnie - YB 19

20 Par kg de MS Grain sec PE 30 % MS -20 PE 35 % MS PE 40 % MS PE 42 % MS 0,5 m -30 Epis broyés Grain humide -40 OEB -50 GxABT - Unité de Zootechnie - YB 20

21 Epis 8 6 Plante entière 6 6 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Herbe ensilage Maïs Pulpes TS44 Orge CMV GxABT - Unité de Zootechnie - YB 21

22 Epis 7 6 Plante entière 4 8 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90% 100% Herbe ensilage Maïs Pulpes TS44 Orge CMV TC GxABT - Unité de Zootechnie - YB 22

23 Densité énergétique élevée/kg MS Très utile pour les animaux à niveau de production élevé «Laisse de la place» pour valoriser les produits herbagers par rapport à la plante entière Ingestion limitée chez le bovin Pas à cause de leur capacité d ingestion A cause de la capacité de digestion du rumen : ph Maximum 25 % de la MS sous forme d amidon+sucres digérés dans le rumen Ration sécurisée à maximum 30 % d amidon+sucres totaux? Amidon rapide vs lent GxABT - Unité de Zootechnie - YB 23

24 Amidon rapide vs lent Amidon rapide digéré à plus de 90 % dans le rumen Vitesse élevée (jusqu à 35 %/heure) Acidogène Exemple : céréales à paille Amidon lent digéré entre 50 et 90 % dans le rumen Vitesse plus réduite (5 à 10 %/heure) Moins acidogène + by pass Exemple : maïs, sorgho Maïs grain : 200 g amidon lent/kg MS Soit % de l amidon Quelle valeur pour les produits du maïs fourrage? Variété Stade de récolte Hachage GxABT - Unité de Zootechnie - YB 24

25 Grain Ensilage Amidon soluble (% amidon) 100 Grain Ensilage Grain Ensilage Vitesse dégradation amidon (%/h) Digestion dans le rumen (% amidon) GxABT - Unité de Zootechnie - YB 25

26 Dg Amidon Dg NDF Farineux 30 % MS Vitreux 30 % MS Farineux 40 % MS Vitreux 40 % MS Source : Legarto et Carles, 2004 GxABT - Unité de Zootechnie - YB 26

27 Amidon rapide vs lent Amidon lent = amidon vitreux Effet variété Maïs corné > maïs denté Effet maturité du grain à la récolte Maïs corné Amidon lent Maïs plante entière : 5 % de la MS Epis broyé : 12 % de la MS Grain humide : 25 % de la MS Grain sec : 30 % de la MS GxABT - Unité de Zootechnie - YB 27

28 Maïs plante entière Toujours une place dans les rations si de qualité Les épis broyés et le grain humide Avantages Densité énergétique élevée et peu encombrant Amidon by-pass Inconvénients Risque d acidose plus élevé par rapport à la plante entière Masse et énergie restées au champ GxABT - Unité de Zootechnie - YB 28

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège GxABT - Unité de Zootechnie - YB 2 Maïs fourrage : une aliment de choix pour satisfaire les besoins énergétiques des bovins Mais

Plus en détail

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Source : Paysan Breton, semaine du 16 au 23 mars 2007 GxABT - Unité de Zootechnie - YB 2 Maïs fourrage : une aliment de choix

Plus en détail

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Yves Beckers Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Unité de Zootechnie Yves.beckers@ulg.ac.be Henri-Chapelle 16 décembre 2009 Unité

Plus en détail

Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières. Unité de Zootechnie Gx-ABT

Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières. Unité de Zootechnie Gx-ABT Alimentation et définition des rations dans les exploitations laitières Yves Beckers Unité de Zootechnie Gx-ABT Objectifs du cours Comprendre les bases du rationnement Se familiariser avec les notions

Plus en détail

Les légumineuses comme sources protéiques dans les rations des ruminants

Les légumineuses comme sources protéiques dans les rations des ruminants Les légumineuses comme sources protéiques dans les rations des ruminants Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech Unité Zootechnie Département des Sciences agronomiques Université de Liège Yves.Beckers@ulg.ac.be

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins

Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Le maïs sous toutes ses formes pour l alimentation des bovins Récolte plante entière «Fourrage» Récolte «Epis» «Grain Humide» Récolte «Grain

Plus en détail

Optimiser l utilisation des fourrages auto-produits et viser l autonomie protéique. Unité de Zootechnie Gx-ABT Université de Liège

Optimiser l utilisation des fourrages auto-produits et viser l autonomie protéique. Unité de Zootechnie Gx-ABT Université de Liège Optimiser l utilisation des fourrages auto-produits et viser l autonomie protéique Yves Beckers Yves Beckers Unité de Zootechnie Gx-ABT Université de Liège Une ration, c est Pour un nutritionniste Fournir

Plus en détail

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013

Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 Quel objectif pour l âge au premier vêlage en BBBc? Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech - ULg Unité Zootechnie Ebly 15 janvier 2013 A emporter Âge au premier vêlage Règles physiologiques Choix stratégiques

Plus en détail

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Optimiser le maïs fourrage pour alimenter mes bovins Analyser son maïs Lors du chantier de récolte, prendre un échantillon représentatif du contenu du silo

Plus en détail

Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers

Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Le Maïs Fourrage, une sécurité pour les stocks fourragers 1 Le Maïs : une plante, trois utilisations semis levée 3-4 f. 5-6 f. 10-12 f. floraison laiteux-pâteux

Plus en détail

Valorisation du maïs fourrage. Comparaison de 5 types de récoltes

Valorisation du maïs fourrage. Comparaison de 5 types de récoltes Valorisation du maïs fourrage Comparaison de 5 types de récoltes 1. Introduction Suite au prix élevés des aliments et d une moindre disponibilité de pulpes de betteraves, beaucoup d agriculteurs cherchent

Plus en détail

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire

Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Aspects nutritionnels de la vache laitière et autonomie alimentaire Yves Beckers Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Unité de Zootechnie Yves.beckers@ulg.ac.be Henri-Chapelle 16 décembre 2009 Unité

Plus en détail

Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agroindustrie en aliments nobles pour l homme

Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agroindustrie en aliments nobles pour l homme Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agroindustrie en aliments nobles pour l homme V. Decruyenaere, F. Lessire, Y. Beckers, P. Rondia, G. Martin, E. Froidmont

Plus en détail

L'équilibre des rations alimentaires des bovins wallons, pistes d'amélioration de

L'équilibre des rations alimentaires des bovins wallons, pistes d'amélioration de L'équilibre des rations alimentaires des bovins wallons, pistes d'amélioration de l'efficience azotée Yves Beckers Gembloux Agro-Bio Tech Unité Zootechnie Département des Sciences agronomiques Peyresq

Plus en détail

D autres cultures énergétiques possibles?

D autres cultures énergétiques possibles? Groupe d action locale D autres cultures énergétiques possibles? Le maïs, potentiel et limites en Ardenne. Quelles alternatives? David Knoden, Michamps, le 23 janvier 2014 Le maïs? Les rations dans les

Plus en détail

Rations comparées conventionnel / bio en élevage bovin viande et lait. Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège

Rations comparées conventionnel / bio en élevage bovin viande et lait. Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Rations comparées conventionnel / bio en élevage bovin viande et lait Yves Beckers Yves Beckers Unité de Zootechnie Gembloux Agro-Bio Tech Université de Liège Idées maîtresses Bovin bio vs conventionnel

Plus en détail

Cultures fourragères possibles en zone herbagère?

Cultures fourragères possibles en zone herbagère? Cultures fourragères possibles en zone herbagère? Phytotechnie, rendement, coût de production? David Knoden, Michamps, le 23 janvier 2014 1. La prairie temporaire 2. Le maïs 3. Les céréales Cultures fourragères

Plus en détail

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2015

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2015 Maïs fourrage Synthèse variétale 2015 Présentation de l expérimentation Les variétés de maïs ont été testées sur 2 sites irrigués : - La première parcelle est localisée à Chassenon dans le nord-est de

Plus en détail

Impact du stade de récolte sur la digestibilité des tiges et des feuilles du maïs fourrage

Impact du stade de récolte sur la digestibilité des tiges et des feuilles du maïs fourrage Julie Peyrat- ARVALIS Institut du végétal Rennes, le 15 décembre 2015 Impact du stade de récolte sur la digestibilité des tiges et des feuilles du maïs fourrage Pourquoi s intéresser à la digestibilité

Plus en détail

La valorisation du lupin en alimentation animale

La valorisation du lupin en alimentation animale La valorisation du lupin en alimentation animale E. Froidmont Plan de l exposé Valeur nutritionnelle du lupin Valorisation en alimentation bovine Essai avec la graine Essai en ensilage Forme de présentation

Plus en détail

composition du maïs fourrage

composition du maïs fourrage composition du maïs fourrage évolution du rendement des différentes parties de la plante Rendement en t MS/ha 16 14 12 10 8 6 4 2 plante entière épi tiges + feuilles 0 levée floraison 25 % MS 30 % MS récolte

Plus en détail

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014

Innovation Bélisle. OBJECTIFS de Bélisle. Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! OBJECTIFS. Projet 2012 à /04/2014 Développent de culture alternative au maïs, où nous en sommes! Dr Shyam Baurhoo Directeur Recherche & Développement Professeur Adjoint, Université de McGill OBJECTIFS de Bélisle Objectifs: à la recherche

Plus en détail

Évaluation des valeurs nutritives du maïs fourrage, quelques résultats récents

Évaluation des valeurs nutritives du maïs fourrage, quelques résultats récents Journée techniciens fourrages 27/11/14 à Jeu les Bois Alexis FERARD, ARVALIS Institut du végétal a.ferard@arvalisinstitutduvegetal.fr Évaluation des valeurs nutritives du maïs fourrage, quelques résultats

Plus en détail

L ensilage de maïs en production laitière biologique. Sonia Gosselin, Michel Carrier agr. Janvier 2015

L ensilage de maïs en production laitière biologique. Sonia Gosselin, Michel Carrier agr. Janvier 2015 L ensilage de maïs en production laitière biologique Sonia Gosselin, Michel Carrier agr. Janvier 2015 Merci Valérie Tremblay agr. Groupe conseil en gestion Lotbinière Nord Ann Le Mat agr, CETAB+ Jean Pierre

Plus en détail

Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages

Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages Engraisser des bovins-viande avec du maïs grain humide ou du maïs épi entier pour renforcer l autonomie alimentaire des élevages Les différentes formes de maïs 100 épi MGH Entier Broyé Remplissage du grain,

Plus en détail

Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU

Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU Nutrition des vaches allaitantes 11 septembre 2004 Jean-Philippe ROUSSEAU Plan Les besoins des vaches de race limousine Alimentation et santé des veaux Complémentation des broutards sous la mère Besoins

Plus en détail

Energie et teneur en protéine de Bar-Protin par rapport à un ensilage orge/pois

Energie et teneur en protéine de Bar-Protin par rapport à un ensilage orge/pois Cultivez vos propres protéines! Energie, protéine et structure combinées en 1 produit!, voilà un slogan qui définit parfaitement. La production de fourrages à partir de la culture combinée pois/avoine

Plus en détail

Articles WEB Réagir et anticiper face à la sécheresse

Articles WEB Réagir et anticiper face à la sécheresse Articles WEB «Réagir et anticiper face à la sécheresse» Sur-titre Titre Sous-titre Chapeau Réagir et anticiper face à la sécheresse Bien utiliser la paille de céréales dans l alimentation des bovins et

Plus en détail

Des protéines aussi dans l herbe

Des protéines aussi dans l herbe Des protéines aussi dans l herbe Comment bien les valoriser chez le ruminant? Yves Beckers Unité de Zootechnie FUSAGx Gembloux 24 mars 2009 Régions tempérées : herbe Disponible en quantité SAU sous prairies

Plus en détail

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2013 SOMMAIRE

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2013 SOMMAIRE Maïs fourrage Synthèse variétale 2013 Présentation de l expérimentation Suite aux dégâts occasionnés par la tempête du 26 juillet, nous n avons pu retenir qu un seul site d essai, celui de Champagné-le-Sec

Plus en détail

CANNE DE MAIS ENSILÉE

CANNE DE MAIS ENSILÉE Comité National des Coproduits Fiche n 3 Coproduits riches en ligno-cellulose CANNE DE MAIS ENSILÉE Définition Coproduit de la culture de maïs grain constitué de la tige, des feuilles et des spathes de

Plus en détail

Autonomie Définition et concepts généraux

Autonomie Définition et concepts généraux Autonomie Définition et concepts généraux V. Decruyenaere D. Jamar, A. Turlot Remouchamps, le 28 janvier 2014 Qu est ce que l autonomie? L'autonomie : «faculté d'agir par soi-même en se donnant ses propres

Plus en détail

La sélection des maïs RH PANAM

La sélection des maïs RH PANAM La sélection des maïs RH PANAM Les maïs RH PANAM sont des maïs sélectionnés pour leur valeur alimentaire et leur richesse en huile, une source d énergie de haute valeur. retenus et validés au champ pour

Plus en détail

Maïs fourrage : les clés de la réussite - Septembre 2011

Maïs fourrage : les clés de la réussite - Septembre 2011 Si la technique de l ensilage était déjà décrite à la fin du 19 ème siècle, le maïs fourrage ne s est développé qu à partir des années 1970 avec l arrivée sur le marché de variétés précoces. Depuis plus

Plus en détail

Influence des modalités de séchage du maïs grain cultivé en Wallonie sur les performances zootechniques du poulet de chair

Influence des modalités de séchage du maïs grain cultivé en Wallonie sur les performances zootechniques du poulet de chair Influence des modalités de séchage du maïs grain cultivé en Wallonie sur les performances zootechniques du poulet de chair Promoteur(s) : Yves Beckers et François Béra Période : A partir de février 2014

Plus en détail

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX

PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Comité National des Coproduits Fiche n 6 Coproduits riches en ligno-cellulose PAILLE DE POIS PROTÉAGINEUX Définition Coproduit de la culture des graines de pois protéagineux récoltées à maturité, composé

Plus en détail

COPRODUIT de HARICOTS VERTS DE CONSERVERIE

COPRODUIT de HARICOTS VERTS DE CONSERVERIE Comité National des Coproduits Fiche n 24 Coproduit de Fruits et Légumes et Coproduit de Conserverie COPRODUIT de HARICOTS VERTS DE CONSERVERIE Définition Il est issu de l utilisation des haricots verts

Plus en détail

Valeurs alimentaires à différents stades de récolte. Conséquences sur le choix variétal et les conditions de rationnement

Valeurs alimentaires à différents stades de récolte. Conséquences sur le choix variétal et les conditions de rationnement Septembre 2004 Compte rendu 0431012 Département Techniques d Elevage et Qualité Service Lait Jean LEGARTO Maïs fourrage à grain farineux ou vitreux pour vaches laitières Valeurs alimentaires à différents

Plus en détail

Les céréales immatures : une source d énergie alternative pour les ruminants dans des zones limitantes pour la culture du maïs

Les céréales immatures : une source d énergie alternative pour les ruminants dans des zones limitantes pour la culture du maïs Les céréales immatures : une source d énergie alternative pour les ruminants dans des zones limitantes pour la culture du maïs Synthèse des essais réalisés par les partenaires de l asbl Fourrages Mieux

Plus en détail

NITROSHURE CONTEXTE. Or, la dégradation des matières premières azotées n est pas constante. 1 kg. 69% (232 g) 27% (63 g)

NITROSHURE CONTEXTE. Or, la dégradation des matières premières azotées n est pas constante. 1 kg. 69% (232 g) 27% (63 g) NITROSHURE CONTEXTE Il est établi qu un régime Vache laitière devrait contenir 17% de Protéine Brute dont : 11 à 12% de Protéine Dégradable, 5 à 6% de Protéine By-pass. La Protéine Dégradable est indispensable

Plus en détail

Essai types de récoltes à Longueville

Essai types de récoltes à Longueville Essai types de récoltes à Longueville Variétés testées : BRAVOUR AAPOSITO LG 30218 NK PERFORM CHATILLON (Précoce/GS ou GH) (Très précoce) (Précoce) (Demi-précoce) (Demi-tardive) Date de semis : 7 mai 2010

Plus en détail

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses

Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier ensilage L assurance sécheresses Sorgho grain sucrier Itinéraire cultural Type de sol et préparation avant semis Le sorgho grain sucrier est relativement peu exigeant par rapport au

Plus en détail

SPATHES DE MAIS TRAITÉES A L AMMONIAC ANHYDRE

SPATHES DE MAIS TRAITÉES A L AMMONIAC ANHYDRE Comité National des Coproduits Fiche n 5 Coproduits riches en ligno-cellulose SPATHES DE MAIS TRAITÉES A L AMMONIAC ANHYDRE Définition Coproduit du triage de maïs semence en usine composé des spathes de

Plus en détail

LE CATALOGUE PIONEER 2017

LE CATALOGUE PIONEER 2017 LE CATALOGUE PIONEER 2017 Maïs Inoculants Luzerne Sol léger à faible rétention en eau Table des matières TYPE DE SOL Sol limoneux, riche et profond Contenu Page La gamme maïs et le guide des sols 2017

Plus en détail

Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration

Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration Exercice 7 : Choix d'un tourteau comme complément azoté de la ration Problématique : Face à la prédominance du tourteau de soja dans la complémentation azotée des rations, des alternatives existent. Le

Plus en détail

COPRODUIT de PETIT POIS DE CONSERVERIE

COPRODUIT de PETIT POIS DE CONSERVERIE Comité National des Coproduits Fiche n 25 Coproduit de Fruits et Légumes et Coproduit de Conserverie COPRODUIT de PETIT POIS DE CONSERVERIE Définition Il provient de l utilisation des petits pois pour

Plus en détail

Exercice 17 : Modulation de l apport de concentré à la VL en pleine lactation

Exercice 17 : Modulation de l apport de concentré à la VL en pleine lactation Exercice 17 : Modulation de l apport de concentré à la VL en pleine lactation Problématique : Un éleveur envisage de moduler la complémentation de ses vaches laitières en pleine lactation. L analyse zootechnique

Plus en détail

Détermination de la valeur nutritive d ensilages de mélanges protéagineux céréales immatures. Yves Arrigo

Détermination de la valeur nutritive d ensilages de mélanges protéagineux céréales immatures. Yves Arrigo Eidgenössisches Departement für Wirtschaft, Bildung und Forschung WBF Agroscope Détermination de la valeur nutritive d ensilages de mélanges protéagineux céréales immatures. Yves Arrigo 10.03.2014 Quelle

Plus en détail

Valeur nutritive de sous-produits du bioéthanol

Valeur nutritive de sous-produits du bioéthanol Valeur nutritive de sous-produits du bioéthanol Daniël De Brabander Johan De Boever Gembloux, 24 mars 2009 Protéines végétales Instituut voor Landbouw- en Visserijonderzoek Eenheid Dier www.ilvo.vlaanderen.be

Plus en détail

Sorgho fourrager, de la culture à la valorisation.

Sorgho fourrager, de la culture à la valorisation. Sorgho fourrager, de la culture à la valorisation. CAMPAGNE FINANCÉE AVEC L AIDE DE L UNION EUROPÉENNE LES DIFFÉRENTS TYPES DE SORGHOS FOURRAGERS Il existe une très grande diversité génétique au sein des

Plus en détail

Les associations graminées légumineuses : rappels et potentiel de rendements

Les associations graminées légumineuses : rappels et potentiel de rendements Les associations graminées légumineuses : rappels et potentiel de rendements Le Centre pilote Fourrages Mieux Assure la promotion de la conduite optimale des prairies en Région Wallonne Rencontres et échanges

Plus en détail

Mini-conférence Sommet de l Elevage 1,2 et 3 Octobre Les bonnes pratiques pour récolter et conserver son maïs grain humide

Mini-conférence Sommet de l Elevage 1,2 et 3 Octobre Les bonnes pratiques pour récolter et conserver son maïs grain humide Mini-conférence Sommet de l Elevage 1,2 et 3 Octobre 2014 Les bonnes pratiques pour récolter et conserver son maïs grain humide Maïs grain humide Organiser «du semis à la récolte» Avril Sept. Oct. Avril

Plus en détail

Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF. Chambre Agriculture 85 Commune Chassenon Sillars Champagné le sec Sompt Nalliers

Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF. Chambre Agriculture 85 Commune Chassenon Sillars Champagné le sec Sompt Nalliers Maïs fourrage Document proposé par les s d Agriculture de Poitou-Charentes et de Vendée Synthèse régionale variétale 2011 Présentation des 5 essais retenus Précocité PRÉCOCE PRÉCOCE TARDIF TARDIF TARDIF

Plus en détail

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2014

Maïs fourrage. Synthèse variétale 2014 Maïs fourrage Synthèse variétale 2014 Présentation de l expérimentation Les variétés précoces ont été testées sur 2 sites irrigués : - La première parcelle est localisée à Chassenon dans le nord-est de

Plus en détail

Qualité des ensilages d herbe et des foins en 2008 en Province de Luxembourg

Qualité des ensilages d herbe et des foins en 2008 en Province de Luxembourg Qualité des ensilages d herbe et des foins en 28 en Province de Luxembourg A l heure où le bétail est retourné à l auge et que les stocks de fourrages sont connus, il est important de pouvoir estimer l

Plus en détail

Du tarissement au pic de lactation

Du tarissement au pic de lactation Du tarissement au pic de lactation Journée d étude Henri-Chapelle, le 11/12/2012 Benoît Wyzen Olivier Vanwarbeck A.W.E. Service Technico-Economique L alimentation des vaches laitières et les résultats

Plus en détail

Atlantic Conseil Elevage Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil

Atlantic Conseil Elevage Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil Atlantic Conseil Elevage 17-85 Le 14 avril 2016 REDCAP Présentation méteil Qu est que le méteil Association entre: - des céréales ( 1 à 4 ). - des protéagineux ( 1 ou 2 ) Les céréales * blé, épeautre,

Plus en détail

JUSQU'A CES DERNIERES ANNEES, LA PLANTE DE CEREALE

JUSQU'A CES DERNIERES ANNEES, LA PLANTE DE CEREALE VALEUR ALIMENTAIRE DE LA PLANTE DE cereale, DE SORGHO ET DE TOURNESOL LES CllRÉALES AVOINE, BLll, ORGE JUSQU'A CES DERNIERES ANNEES, LA PLANTE DE CEREALE N'ETAIT UTILISEE COMME FOURRAGE QU'A UN STADE JEUNE

Plus en détail

Apprentissage au calcul de rations.

Apprentissage au calcul de rations. Apprentissage au calcul de rations. Un article de Philippe Vandiest F.I.C.O.W. Le calcul des rations doit considérer trois types de besoins de la brebis : - ses besoins en énergie, exprimés en UFL (Unité

Plus en détail

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N

Certification Bureau Veritas : FR BIO 10 Licence N BIO MASH Complet 18 16% Mélange BIO MASH Complet 18 Numéro : 9331628201 19% 0,5% 25% 24,5% Blé laminé Bio Soja et Maïs extrudés Bio Maïs laminé Bio Utilisé pour l entretien et la croissance de vos ateliers,

Plus en détail

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager?

S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? S.A.P.E.R.F.E.L. Quelles mesures possibles en cas de déficit fourrager? La gestion d un maïs fourrage avec déficit hydrique Le maïs de cette année a accusé une à deux semaines de retard jusqu à début août

Plus en détail

Réussir son ensilage de maïs au Bas-St-Laurent

Réussir son ensilage de maïs au Bas-St-Laurent Réussir son ensilage de maïs au Bas-St-Laurent 14 Novembre 2014 Jérôme Caron, Agronome Du maïs-ensilage, c est quoi? - Une graminée très digestible - Un épi de maïs humide attaché Ensilage de maïs : Pour

Plus en détail

Comment améliorer les taux de matières utiles dans le lait? Solutions actuelles et perspectives d avenir

Comment améliorer les taux de matières utiles dans le lait? Solutions actuelles et perspectives d avenir Comment améliorer les taux de matières utiles dans le lait? Solutions actuelles et perspectives d avenir Beckers Yves Université de Liège Gembloux Agro-Bio Tech Département des Sciences agronomiques Zootechnie

Plus en détail

Les dernières infos de la ferme. 21 novembre

Les dernières infos de la ferme. 21 novembre Les dernières infos de la ferme 21 novembre Atelier bovins lait Le troupeau se porte plutôt bien. Le niveau de production était à 31.2 kg au contrôle officiel de fin octobre. Il a baissé depuis, à 29 kg

Plus en détail

Mini-conférence. La Betterave Fourragère a des atouts incontestables. Allier la Qualité et la Sécurité

Mini-conférence. La Betterave Fourragère a des atouts incontestables. Allier la Qualité et la Sécurité Mini-conférence Sommet de l Elevage 5, 6 et 7 Octobre 2016 La Betterave Fourragère a des atouts incontestables Allier la Qualité et la Sécurité Pourquoi cultiver la betterave fourragère? - Pour répartir

Plus en détail

F.Lessire DVM Département Clinique des Animaux de production Faculté de Médecine Vétérinaire Université de Liège

F.Lessire DVM Département Clinique des Animaux de production Faculté de Médecine Vétérinaire Université de Liège F.Lessire DVM Département Clinique des Animaux de production Faculté de Médecine Vétérinaire Université de Liège 2008: Inauguration de BioWanze Production de Bioéthanol Production de co-produits: ProtiWanze

Plus en détail

RESULTATS DES ESSAIS MAÏS FOURRAGES 2014

RESULTATS DES ESSAIS MAÏS FOURRAGES 2014 RESULTATS DES ESSAIS MAÏS FOURRAGES 2014 Le maïs fourrage est aujourd hui la base de l alimentation de nombreuses vaches laitières. Il participe grandement à sécuriser l autonomie fourragère des exploitations

Plus en détail

Guide fourrages. pour Blanc-Bleu Belge. Plus de viande à partir de l herbe. Le Grand des Graminées. Où pouvez-vous acheter?

Guide fourrages. pour Blanc-Bleu Belge. Plus de viande à partir de l herbe. Le Grand des Graminées. Où pouvez-vous acheter? BB-082011 Guide fourrages Où pouvez-vous acheter? Pour connaître les points de vente, cliquez sur www.barenbrug.be ou appelez le 03 219 19 47 pour Blanc-Bleu Belge Le Grand des Graminées Barenbrug Belgium

Plus en détail

Fourniture de biomasse agricole lignocellulosique : le cas du résidu de la culture de maïs grain

Fourniture de biomasse agricole lignocellulosique : le cas du résidu de la culture de maïs grain Réalisations locales dans le domaine de la Chimie Verte Fourniture de biomasse agricole lignocellulosique : le cas du résidu de la culture de maïs grain Olivier ROISEUX Responsable 'Innovation R&D' Groupe

Plus en détail

Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau

Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau Exercice 12 : Ration classique / complète : prise en compte de l'hétérogénéité du niveau de production dans un troupeau Problématique : La pratique de la ration complète a été développée en particulier

Plus en détail

PORTES OUVERTES CONSEIL EN ELEVAGE SCEA DU PAPILLON. Arnaud GRESSET 25/02/2016

PORTES OUVERTES CONSEIL EN ELEVAGE SCEA DU PAPILLON. Arnaud GRESSET 25/02/2016 PORTES OUVERTES CONSEIL EN ELEVAGE SCEA DU PAPILLON Arnaud GRESSET 25/02/2016 Quelles sont les principales maladies métaboliques et leurs impacts? La ration et les frais vétérinaires sur la scea du papillon

Plus en détail

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Bonnes pratiques de récolte et de conservation du maïs fourrage

Mini-conférence. Sommet de l Elevage Octobre Bonnes pratiques de récolte et de conservation du maïs fourrage Mini-conférence Sommet de l Elevage Octobre 2012 Bonnes pratiques de récolte et de conservation du maïs fourrage MF : bonnes pratiques de récolte Objectif : Conserver dans le silo la quantité et la qualité

Plus en détail

Evolution de l élevage bovin et de ses systèmes d alimentation Perspective à 5 ans du marché Conditionnement et conservation des fourrages

Evolution de l élevage bovin et de ses systèmes d alimentation Perspective à 5 ans du marché Conditionnement et conservation des fourrages Evolution de l élevage bovin et de ses systèmes d alimentation Perspective à 5 ans du marché Conditionnement et conservation des fourrages Angers, le 26 juin 2007 Ordre du jour Poids des matériaux plastiques

Plus en détail

G U I D E D E M A Ï S

G U I D E D E M A Ï S GUIDE DE MAÏS 2 017 MAÏS Conventionnel Classiques Protection contre les insectes Besoin de Refuge Tolérance aux herbicides PYRALE DU MAÏS CHRYSOMÈLE DES RACINES DU MAÏS (DU NORD ET DE L OUEST) VER DE L

Plus en détail

Test de gras aux pâturages = stratégies alimentaires

Test de gras aux pâturages = stratégies alimentaires Test de gras aux pâturages = stratégies alimentaires Mario Gauthier agr. Conseiller stratégique Valacta Plan de la conférence Les composantes La qualité du pâturage Le stress thermique La fibre efficace

Plus en détail

Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions

Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions JOHANNE CAMERON, agr. M.Sc. Responsable de la vulgarisation CEPOQ Ovin Québec, Janvier 2007 Le Courrier du lecteur la réponse à vos questions Le blé peut-il être une céréale intéressante à utiliser chez

Plus en détail

Exercice 8 : Choix d'une autre source azotée qu un tourteau

Exercice 8 : Choix d'une autre source azotée qu un tourteau Exercice 8 : Choix d'une autre source azotée qu un tourteau Problématique : Face à la prédominance du tourteau de soja dans la complémentation azotée des rations, des alternatives existent. Le choix zootechnique

Plus en détail

Semi-Finition ALTERNATIVES D ALIMENTATION ET PRINCIPES DE GESTION

Semi-Finition ALTERNATIVES D ALIMENTATION ET PRINCIPES DE GESTION Semi-Finition ALTERNATIVES D ALIMENTATION ET PRINCIPES DE GESTION Bruno Langlois, agr. Conseiller spécialisé, production bovine La Coop fédérée Plan de match 1. Pourquoi? Les objectifs de la semi finition

Plus en détail

Le bulletin de l ARPEB

Le bulletin de l ARPEB Le bulletin de l ARPEB numéro 69 - mai 2012 Pour compléter la fibrosité des rations à base de maïs fourrage, les foins de graminée conviennent autant que les foins de luzerne SOMMAIRE > Entre le foin de

Plus en détail

Autonomie alimentaire

Autonomie alimentaire Concevoir des systèmes de production innovants et durables Autonomie alimentaire Arnaud DEVILLE Conseiller Viande Bovine et Systèmes de Productions Claire POYAC Coordinatrice des expérimentations en agronomie

Plus en détail

Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agro-industrie en aliments nobles pour l homme

Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agro-industrie en aliments nobles pour l homme Les herbivores, transformateurs de produits fourragers et de coproduits issus de l agro-industrie en aliments nobles pour l homme Decruyenaere V. 1, Lessire F. 2, Beckers Y. 3, Rondia P. 1, Martin G. 4,

Plus en détail

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des ovins viande

Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des ovins viande Utilisation des protéagineux dans l'alimentation des ovins viande La recherche d une plus grande autonomie alimentaire et d une meilleure maîtrise de l alimentation pose avec une acuité particulière le

Plus en détail

Le maïs doux sh2 déclassé et valorisé en plante entière par des vaches laitières

Le maïs doux sh2 déclassé et valorisé en plante entière par des vaches laitières Juillet 2006 Compte rendu 03 06 31 011 Département TEQ Conduite et traite troupeaux lait Jean LEGARTO, Benoît BEAUMONT Le maïs doux sh2 déclassé et valorisé en plante entière par des vaches laitières Conditions

Plus en détail

Fiche argumentation maïs. Modèle 2013

Fiche argumentation maïs. Modèle 2013 Fiche argumentation maïs Modèle 2013 DUALTO ind 210 Hybride simple corné denté Indice de précocité : 210 Inscription: NL 2008 Taille standard: 2.40 m Hauteur épi: 1 m Nombre de rangs/épi: 14 à 16 Nombre

Plus en détail

GENISSES PRIM HOLSTEIN - Naissance automne Vêlage à 24 mois - GMQ : 800 g/j

GENISSES PRIM HOLSTEIN - Naissance automne Vêlage à 24 mois - GMQ : 800 g/j GENISSES PRIM HOLSTEIN Naissance automne Vêlage à 24 mois GMQ : 800 g/j Poids vif (kg) 600 500 400 300 200 100 Allaitement 400 litres de lait entier ou 45 kg de poudre de lait 75 kg de concentré fermier*

Plus en détail

Comité National des Coproduits. Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME. Définition

Comité National des Coproduits. Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME. Définition Comité National des Coproduits Fiche n 13 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie MARC DE POMME Définition Coproduit provenant de la fabrication de jus de pomme ou de cidre. A l état frais

Plus en détail

GRASS TECHNOLOGY, BY BARENBRUG. 4x mieux. Pour produire le meilleur ensilage d herbe

GRASS TECHNOLOGY, BY BARENBRUG. 4x mieux. Pour produire le meilleur ensilage d herbe 4x mieux Pour produire le meilleur ensilage d herbe Herbe Productrice Herbe Climatique ' Herbe Minérale Herbe Structurale La nouvelle technologie graminée NutriFibre est la nouvelle technologie graminée

Plus en détail

3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière

3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière 3,5% DE GRAS C EST BIEN MAIS 4,0% C EST MIEUX! Par Caroline Brunelle, agr. Conseillère provinciale en production laitière caprine, R&D, Valacta PLAN DE PRÉSENTATION Introduction Importance des composantes

Plus en détail

Des fourrages sucrés pour mieux performer

Des fourrages sucrés pour mieux performer Des fourrages sucrés pour mieux performer Dr Annick Bertrand Annick Bertrand, Gaëtan Tremblay, Gilles Bélanger, Robert Berthiaume, André Brito, Yves Castonguay, Guy Allard, Réal Michaud, Chantal Morin,

Plus en détail

FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES. Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE. Dr Jean Pierre MASSOZ

FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES. Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE. Dr Jean Pierre MASSOZ FORMATION ELEVAGE CECAMA VEAUX ET GENISSES Partie 3: DU SEVRAGE AU VELAGE LA GENISSE Dr Jean Pierre MASSOZ 12, 13 et 14 AVRIL 2016 Préambule : des chiffres pour situer l élevage LES REPERES Sevrage 100

Plus en détail

ACCROÎTRE L IMPACT SANTÉ ET ENVIRONNEMENTAL DU LAIT

ACCROÎTRE L IMPACT SANTÉ ET ENVIRONNEMENTAL DU LAIT ACCROÎTRE L IMPACT SANTÉ ET ENVIRONNEMENTAL DU LAIT Réaliste ou utopique? Les journées d études consacrées à l alimentation de la vache laitière et aux légumineuses par l UCL et le CRA-W ont donné lieu

Plus en détail

L ensilage Lensilage de maïs pour les ovins?

L ensilage Lensilage de maïs pour les ovins? L ensilage Lensilage de maïs pour les ovins? Johanne Cameron, agr. M.Sc. Consultante en production ovine CEPOQ, Tournée 2016 Introduction Seulement dans les régions chaudes et centrales ce n est plus vrai!

Plus en détail

La betterave fourragère chez vous?

La betterave fourragère chez vous? Centre agricole «Fourrages Mieux» asbl, Klosterstrasse, 38 4800 St Vith Tél : 080/22.78.96 La betterave fourragère chez vous? Après-midi d étude du 3 décembre 2003 consacrée à la betterave fourragère organisée

Plus en détail

Alimentation de la vache laitière avec du blé

Alimentation de la vache laitière avec du blé Alimentation de la vache laitière avec du blé Auteur (s) : Christian Pelletier, agr. Conseiller régional en production animale, MAPAQ-Rimouski, http://www.agr.gouv.qc.ca Pour commentaires : christian.pelletier@agr.gouv.qc.ca

Plus en détail

Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière

Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière Mastication et rumination: essentiel pour la vache laitière Lorsque j entre dans une étable pour observer l état général d un troupeau, mon premier regard se porte évidemment sur les vaches en lactation.

Plus en détail

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant.

Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant. GIEE GRAPEA-Civam85 Autonomie protéique Cultiver ses protéines à bas niveau d intrants et les valoriser au sein de son élevage de ruminant 9 Fermes du GRAPEA-CIVAM 85 Bocage Vendéen Principes et origine

Plus en détail

PULPE D AGRUME FRAÎCHE

PULPE D AGRUME FRAÎCHE Comité National des Coproduits Fiche n 14 Ecarts de Fruits et Légumes et Coproduits de conserverie PULPE D AGRUME FRAÎCHE Définition Coproduit obtenu par les agro-industries transformatrices d agrumes

Plus en détail

Avant-propos. J. Agabriel

Avant-propos. J. Agabriel Avant-propos J. Agabriel Près de vingt ans après, le livre rouge de l «Alimentation des bovins, ovins et caprins» proposé par l Inra sous la direction de R. Jarrige, il est apparu nécessaire d actualiser

Plus en détail