«Bensenada a intérêt à se taire!» Ouest info. déontologie et l éthique»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Bensenada a intérêt à se taire!» Ouest info. déontologie et l éthique»"

Transcription

1 Le président Bouteflika préside une réunion consacrée à la situation à Ghardaïa _x wüé à wx átäé Ü? Ät Ä uxüà wë ÇyÉÜÅxÜ Ouest info Quotidien National D information Premier quotidien indépendant de l Algérie profonde SAIDA A LA SUITE D UNE DISPUTE Une femme tue son mari en lui versant de l huile bouillie sur le visage N PRIX : ALGERIE : 15 DA - FRANCE : 1 EURO BENAISSA BAGHDAD À OUEST INFO «Bensenada a intérêt à se taire!» P.17 P.08 HAMID GRINE «La liberté doit respecter la P.12_13 déontologie et l éthique» P.03

2 02 Mazel y amnou bel ghoula! Bila Houdoud Benaissa yathada li yelka une anomalie dans son bilan Selon un entretien donné par l'ancien président de l'usmba en exclusivité à Ouest Info ; il n' y a aucune anomalie ; ni aucune réserve dans son bilan durant son mandat à la tête du club phare de la Mekerra. Ouest Info qui a donné l'information sur une enquête déjà entamée suite à une plainte, n'a pas été démenti jusqu'à présent. Le juge des référés devra trancher aujourd'hui sur la main levée concernant la saisie-arrêt de 2 milliards 300 millions qui bloque le compte de l'usmba. En plus des parties concernées ; un huissier de justice est convoqué dans cette affaire, pourtant c'est un commissaire aux comptes qui devrait l'être. Qu'est ce qui se trame dans cette affaire qui semble être loin de livrer tous ses secrets. Pour le moment ; rien ne peut être avancé sur ce dossier qui promet des rebondissements A priori, Baghdad semble serein et affirme défier quiconque en mesure de prouver que son bilan est entaché d'irrégularités. Attendons donc o lila mabrouka... _x wüé à wx átäé Ü? Ät Ä uxüà wë ÇyÉÜÅxÜ Ouest info Quotidien National D information Premier quotidien indépendant de l Algérie profonde El-Djawal JOSEPH GED À PROPOS DE LA 4G «Nous sommes prêts à mettre le paquet» C est à la jetée du port d Alger, et plus exactement au Club Espadon, où Ooredoo fait l événement en ce mois de Ramadhan, que Joseph Ged a rencontré les représentants de la presse nationale. Reçus en guest stars, les journalistes ont pu s entretenir avec le patron de l opérateur leader de l innovation technologique. Joseph Ged est alors revenu, le temps d une soirée, sur les sujets de l heure, notamment le lancement de la 4G. En enchaînant «sonores» et entretiens, ce dernier a longuement insisté sur la nécessité de tirer les enseignements de la 3G avant de s engager dans l aventure de la 4G. «Nous sommes prêts pour le lancement de cette ultime technologie, toutefois il est primordial de tirer des enseignements de l expérience 3G» a-t-il signifié en émettant le souhait de voir une certaine souplesse régir le cahier des charges devant piloter le futur chantier. Il a alors invité à libérer certaines clauses et obligations contenues dans le cahier des charges avant d aller vers ce nouveau challenge, tout en tenant compte des investissements qui ont été consentis et par les opérateurs et par les clients, notamment dans le réseau et dans les terminaux. Joseph Ged a ensuite longuement insisté sur les conditions générales de la licence et qui pourront, selon lui, contribuer à minimiser l investissement et maximiser la qualité de service qui va se refléter positivement sur les prix et les tarifs de la 4G. «Il est certain que le déploiement de la 4G sera une réussite pour tout le pays, pour peu que son agencement soit effectué avec pertinence. Les conditions de la licence doivent être en ce sens étudiées en tenant compte de ce qui a été fait jusqu à aujourd hui. Ce processus doit avoir une approche de complémentarité, et ne doit en aucun cas se muer en une destruction de valeurs, et ce à tous les niveaux d investissements». a- t-il suggéré. Selon Joseph Ged, aucun opérateur n est en retard par rapport à la 3G sauf que le cahier des charges aura sensiblement limité la possibilité des uns et des autres «d aller plus loin» dans son étalement. A l en croire, le processus de la 4G devrait, idéalement, intégrer l existant, c est-à-dire se dérouler en complémentarité avec ce qui a été fait jusqu à aujourd hui et non pas signer une quelconque rupture. Une approche équilibrée que devraient donc édicter les conditions de la licence en vue de compléter l évolution de la 3G tout en amorçant le lancement de la 4G. Edité par la SARL AMIN PRESS FONDATEUR Abdelaziz HOUMAD DIRECTEUR DE PUBLICATION Abdelaziz HOUMAD Rédaction Administration Publicité Villa sis à 15, rue Sahel Ibn-Khalifa, Hay El-Badr Sidi-Bel-Abbès B.P n 164 /08 Sidi Yassine- Sidi Bel Abbes Tél : Fax : Site Web : ouest-info.org Publicité 25, rue Commandant FERRADJ Sidi Bel Abbès Tel/Fax: Bureau d Oran Cité des 90/60 logements Bloc B Ilot C Bir El Djir Millénium Panorama Oran Téléphone/Fax : Heures Le double champion du monde de boxe Valdet Gashi tué en Syrie Valdet Gashi, kick boxeur allemand et double champion du monde de boxe thaï d origine albanaise, qui est parti combattre en Syrie dans les rangs de Daesh (Etat islamique, EI) a été tué la semaine dernière en Syrie, a rapporté mercredi la télévision helvétique SRF. Gashi, âgé de 29 ans, avait quitté la Suisse, où il a élu domicile, en janvier dernier pour la Syrie où il a rejoint l organisation criminelle «Etat islamique». Son épopée au sein de Daech a été stoppée net par l armée syrienne qui a liquidé le terroriste après seulement 6 mois de présence sur le sol syrien. Les médias suisses ont également fait état de la mort de Majd N., un gymnasien biennois (nord) de 24 ans parti en Syrie il y a quatre ans pour combattre aux côtés du Front Al- Nosra, groupe terroriste affilié à al-qaïda. La mort de ces deux jeunes vient s ajouter à une liste de dix cas similaires de résidents suisses qui avaient voyagé dans la région au cours des dernières années, d après les données du Service de renseignement de la Confédération. Au total, 65 ressortissants suisses ont quitté leur pays depuis 2001 pour combattre en Syrie et en Irak. D après les estimations de la Police criminelle européenne (Europol), Européens au total sont partis pour l Irak et la Syrie pour rejoindre des groupes terroristes du front al Nosra ou Daech. Ces personnes sont originaires essentiellement de la France, la Belgique, l Allemagne et la Grande- Bretagne. Photo du jour Ils ont dit... «Nous devons nous déployer sur le territoire du pays. qui est très vaste. La demande est en hausse perpétuelle et les clients sont de plus en plus exigeants en matière de la qualité du service». Amar Ghoul Ministre de l Aménagement du territoire, du Tourisme, et de l Artisanat Bureau de Mostaganem Cité 5 Juillet, Bt 68-3 étage, n 16-Face OPOW- Mostaganem Tél /Fax : Mail : br.mosta. Bureau de Chlef centre commercial Tel: Tel/ Fax : Ala balek, Sahbi? NO COMMENT! ANEP 1 Avenue Pasteur- ALGER Tel: / Fax : / ANEP ORAN TEL: Fax: Azouaou Mehmel P-DG d Algérie Télécom «Des initiatives seront entreprises pour faciliter toutes les activités en relation avec l aménagement du territoire pour éviter la mauvaise gestion bureaucratique». IMPRESSION SIO-Zone Industrielle Es Sénia-Oran DIFFUSION S.D.P.O Tél : Adresse : 22,Rue Lebesse Houari L'hippodrome.Oran Les manuscrits, lettres et tous documents remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l objet d une quelconque réclamation.

3 ACTUALITÉS HAMID GRINE «La liberté doit respecter la déontologie et l éthique» GENDARMERIE NATIONALE 03 Vaste mouvement Le ministre de la Communication, Hamid Grine, refuse que des dépassements soient commis sous prétexte de liberté d expression. En marge de la cérémonie de clôture de la session parlementaire du printemps, M.Grine est revenu sur cette question pour mettre les points sur les «i». «La liberté de la presse se termine quand commence la liberté des autres», a-t-il soutenu en refusant qu elle soit un alibi. La fermeté du propos renseigne sur la détermination de l Etat à ne pas se laisser «impressionner» par un discours de «victimisation» qui commence à fleurir sur la Toile et à travers lequel on tente COOPÉRATION INTERNATIONALE Lamamra s'entretient avec le sous-secrétaire général onusien des affaires politiques Le ministre d'etat, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Ramtane Lamamra, a eu mardi soir un entretien avec le sous-secrétaire général et chef de département des affaires politiques des Nations unies, Jeffrey Feltman. Dans une déclaration à la presse à l'issue de l'entretien, M. Feltman a indiqué que de faire accroire que la liberté d expression autorise toutes les dérives verbales à l endroit de toute personnalité publique. Les mises en garde destinées à quelques chaînes de télévision ne relèvent donc pas de la censure au regard du ministre de la Communication, mais ce sont certaines allusions «proférés» dans certaines émissions faussement divertissantes, qui rendent un très mauvais service à la liberté d expression en Algérie. Et pour cause, le mimétisme qu on constate dans des chaînes privées, poussant la satire politique à son summum ne peut être prise pour la norme. le secrétaire général de l'onu, Ban Ki-moon, Et c est justement cette «norme» à la Charlie Hebdo, Les Guignols de l info et le Petit journal, que certains professionnels des médias veulent imposer à la société et à l Etat. Au nom de la «lecture décalée» et du «second degré», le téléspectateur algérien a eu droit à des insultes, des attaques gratuites contre des personnalités politiques et des hommes et des femmes publics. Cet humour qui n est pas forcément compatible avec la société algérienne est utilisé par certains pour devenir un critère d appréciation de la vie politique, économique et sociale algérienne. Cela se fait aux dépens des nombreux débats d idées qui foison- "apprécie la forte relation existante entre le nent dans les grilles des programmes des différentes chaînes de télévision et qui n ont jamais fait l objet d une quelconque remarque de la part des autorités centrales. Le premier responsable du département de la communication a saisi l occasion pour clarifier les choses. «La liberté que nous défendons est celle qui respecte la déontologie et l éthique», a-t-il martelé en avouant qu il y a des programmes télévisés qui ne respectent pas ces principes. «Il y a surtout un programme qui ne respecte pas l éthique», a-t-il affirmé en faisant référence à l émission satirique Jornan elgosto diffusée sur la chaîne B.Ziane KBC. gouvernement algérien et l'instance onusienne". Il a souligné avoir abordé avec le chef de la diplomatie algérienne les questions régionales et internationales particulièrement celles relatives à la sécurité dans la région, saluant l'appui de l'algérie aux efforts menés par l'onu dans le règlement du conflit libyen. F.Nabila Un vaste mouvement d officiers généraux et d officiers supérieurs a été opéré au sein du corps de la gendarmerie nationale auprès de sources de l institution militaire. Le général Abdelaziz Chater, inspecteur général, le général Tahar Bennamane directeur de la sécurité publique et de l emploi au commandement de la gendarmerie nationale, le général Aissa Bidel, commandant régional de la gendarmerie au niveau de la 1ère région (Blida) et le général Mbarak Belourichi commandant régional de la gendarmerie au niveau de la 6ème région (Tamanrasset), ont été mis à la retraite. Les commandants de groupements de Tizi Ouzou, Boumerdes, Médéa, Sétif, Mostaganem, Sidi Bel Abbès et Béchar (chef d état-major) ont également été mis à la retraite. Quant aux colonels commandants de groupements de Tarf, Tébessa, Chlef et Biskra, ils ont été mutés en sous ordre c est à dire qu ils n assument plus de responsabilité. Mutations D autres changements et mutations ont également eu lieu mais ce mouvement est tout a fait normal et n a rien d exceptionnel. Le général Amar Bahlouli, jusque là chef du 5ème commandement régional (Constantine) prend la place du général Chater comme inspecteur général. Le général Abderrahmane Ayoub, quitte la direction des ressources humaines pour le poste d inspecteur technique. Ce dernier est un miraculé d un grave accident de voiture et suit présentement une rééducation avant de reprendre du service. Le colonel Dounya, directeur de l école de gendarmerie de Zéralda le remplace comme nouveau DRH et le colonel Aouissi lui succède comme nouveau responsable de la dite école. Le colonel Djamel Zghida, ex responsable du 3ème commandement régional à Béchar remplace le général Bennamane à la sécurité publique et à l emploi. Le colonel Touati prend le Centre des opérations au niveau du commandement de la gendarmerie nationale. Le colonel Oulhadj assume désormais les fonctions de chef du 3ème commandement régional à Béchar. Le colonel Lalmas prend le 4ème commandement régional de Ouargla à la place du général Abdaoui qui part à Blida comme responsable du 1er commandement régional à la place du général Aissa Bidel. Le chef d état major de Ouargla, le colonel Arâr est promu comme nouveau patron du 6ème commandement régional à Tamanrasset. Le nouveau général Karim Baybane, jusque là chef d étatmajor, prend le 5ème commandement régional à Constantine en remplacement du général Bahlouli. A.Ikram

4 SITE Web // 04 ACTUALITÉS AZOUAOU MEHMEL, P-DG D ALGÉRIE TÉLÉCOM «On subit la pression de la demande» Selon le premier responsable du vieil opérateur national, les raisons de ces défaillances sont dues aux opérations de basculement des lignes téléphoniques, passées du 021 vers le 023 et le 070, a-t-il indiqué. Par A.Adel Devant la forte pression de la demande, l opérateur national des télécoms a précisé qu il devra se lancer dans une véritable bataille pour le remplacement d un réseau «obsolète par un réseau moderne» pour accéder aux meilleures offres technologiques de l heure. «Nous devons nous déployer sur le territoire du pays. qui est très vaste. La demande est en hausse perpétuelle et les clients sont de plus en plus exigeants en matière de la qualité du service», a t il souligné. Il s agit pour le PDG d AT de relever le défi d arriver au courant de l année 2015 à la réalisation de km du réseau en fibre optique. En effet, cette technologie utilisée jusque là uniquement pour le transport à longues distances, finira par être généralisée pour qu elle soit utilisée pour les raccordements filaires effectués au profit des abonnés. Même si la disponibilité de la fibre optique ne pose pas problème, il n en demeure pas moins que la préoccupation première du responsable d AT reste celle de la réalisation de ce programme sur le terrain. De par ses réalisations, l opérateur public a réalisé en 2014 quelques km en la matière alors qu en 2015, il vise à atteindre les km, a encore ajouté Mehmel. Pour rattraper le retard, il estime que son entreprise doit aller à une cadence de km par an. Mais, selon le même orateur, le manque d entreprises pour réaliser cet objectif fait défaut. En ce sens, l Agence nationale de soutien à l emploi des jeunes (Ansej) a été sollicitée justement pour encourager les porteurs de projets à opter pour ce créneau, a-t-il indiqué. Les tarifs sont orientés vers les coûts, c est sur la base des charges que nous les fixons. Sinon comment pourrons-nous offrir des services de qualité dans ce cas là?», a-t-il expliqué. En revenant justement sur l amélioration des services d AT, le même responsable a rappelé l introduction de la technologie MSAN, qui permet un accès multiservice, la 4G LTE permettant un accès au haut débit Internet. Pour cette dernière, il estime qu elle est une offre de remplacement lancée sur le mode fixe, et qu elle vise à pallier au déficit du réseau filaire, qui se pose avec acuité notamment dans les régions rurales et reculées du territoire national. Sur LA PROTECTION CIVILE SE DISTINGUE Savoir-faire et professionnalisme La réputation de l Algérie dans le domaine du sauvetage et dans l humanitaire est bien établie et amplement méritée Lahbiri voulait insuffler une âme authentiquement algérienne dans le corps de la Protection civile. Il a très largement réussi dans sa mission. Forgé par une solide expérience de terrain et un sens du devoir très développé, la Protection civile algérienne est reconnue dans le monde entier pour son efficacité et son professionnalisme. Ses interventions dans les sinistres naturels aux quatre coins de la planète sont très appréciées par les populations sinistrées, mais aussi par ses pairs. La réputation de l Algérie dans le domaine du sauvetage et dans l humanitaire est bien établi et amplement mérité. Au point d ailleurs où l organisation mondiale de la Protection civile, compte l Algérie parmi les pays leaders en la matière et estime à sa juste valeur l apport des pompiers algériens dans la gestion des catastrophes naturelles. La dernière en date, le séisme du Nepal aura été une énième démonstration des agents de la Protection civile nationale de leur savoir-faire et du haut degré de professionnalisme et du don de soi. Lors de ce tremblement de terre, comme dans d autres zones de catastrophe de par le monde, les éléments de la Protection civile ont forcé le respect de leurs collègues occidentaux. Il faut savoir que les Algériens étaient les seuls africains et arabes sur place. La nature de l intervention et la difficulté du terrain exigeaient un niveau d expertise que n ont pas l ensemble des pays africains et arabes. C est dire que la Protection civile «joue» dans la cour des grands et mérite amplement les félicitations adressées par le président de l Organisation mondiale de la Protection civile. Dans un message adressé au directeur général de la Protection civile, Mustapha Lahbiri, le premier responsable de ce corps à l échelle de la planète a reconnu la perspicacité, l efficacité et le courage des Algériens sur les terrains les plus divers. Des feux de forêt au séisme, en passant par les inondations, les soldats du feu algériens forcent l admiration du premier pompier de la planète.il ne s en n est pas caché dans son message, louant, au passage, le grand succès des dernières manoeuvres de la Protection civile qui s étaient déroulées au mois de mai dernier à Djelfa et qui avaient mobilisé plus de agents de la Protection civile nationale. La grande réussite de cet exercice ne fait que confirmer le rôle et la mission centrale que s est donné la direction générale de la Protection civile en ces temps de dérèglement climatique qui appelleront certainement d autres interventions en Algérie et dans le monde. Le professionnalisme des agents de la Protection civile, les Algériens le constatent quotidiennement, notamment en ce mois de Ramadhan où les interventions se font plus nombreuses dans des conditions autrement plus «compliquées». Sur les accidents de la circulation, les accidents domestiques, les feux de forêts, les hommes et les femmes de la Protection civile sont présents sur tous les fronts. F.Nabila le plan économique, A. Mehmel n a pas manqué d afficher les ambitions de son entreprise. En effet, l opérateur historique mise sur un plan d investissement de 45 milliards de DA pour l année 2015, même si, a-t-il indiqué, le souci réside en matière des entreprises partenaires qui se font désirer. S agissant enfin du développement de l industrie technologique de l opérateur public, le même responsable a tenu à préciser qu elle se fera de manière graduelle. Et pour cause, disposant d un personnel administratif, AT a hérité d un fonctionnement loin des pratiques connues aujourd hui des entreprises commerciales. «Le défi est de faire avec ce que l on a. Je ne peux pas mettre des gens à la porte. Il y a un système de transformation qui doit se faire, même s il est extrêmement difficile», a-t-il dit à ce propos. Néanmoins, le premier responsable de l opérateur public reste optimiste. ALGER La ligne de transport urbain maritime assure des traversées en soirée La ligne de transport urbain maritime d Alger reliant la Pêcherie au port El Djamila de Ain Benian, pour laquelle deux bateaux d une capacité de 670 passagers ont été affrétés, sera exploitée notamment en soirée jusqu au 16 juillet, à l occasion du Ramadhan, annonce l Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs dans un communiqué. En vigueur depuis samedi, le programme d exploitation de cette ligne, rapporte l APS), prévoit un premier départ à 7h00 de la Pêcherie et à 8h15 d El Djamila à bord d un bateau de 330 passagers, précise le communiqué de l Entmv. Dans l après-midi, un autre bateau d une capacité de 340 passagers, assurera la relève avec deux départs de la Pêcherie (à 13h15 et 16h00) et un seul d El Djamila à 14h30, selon la même source. En soirée, après le ftour, et jusqu à la veille de l Aïd, les deux bateaux vont assurer simultanément plusieurs dessertes, avec un premier départ à 22h00 de la Pêcherie et à 23h15 d El Djamila, ajoute l Entmv qui exploite cette première ligne maritime inaugurée durant l été 2014 dans sa phase pilote. Le dernier départ aura lieu à 00h30 à la Pêcherie et à 1h00 puis à 1h45 d El Djamila, signale le communiqué de l Entmv. B.Ziane

5 ACTUALITÉS 05 BILAN SEMESTRIEL L'Algérie enregistre de "grands résultats" dans la lutte contre le terrorisme, la drogue et le crime organisé L'Algérie a enregistré de "grands résultats" en matière de lutte contre le terrorisme, le trafic de drogue, la contrebande et le crime organisé durant le premier semestre de l'année 2015, indique mardi un bilan opérationnel semestriel des forces de l'ordre à leur tête les unités de l'armée nationale populaire (ANP). "Le premier semestre de l'année 2015 s'est distingué par de grands résultats en matière de lutte contre le terrorisme et de la lutte contre la contrebande, le trafic de drogue et la criminalité organisée et ce, par la neutralisation et l'arrestation d'un nombre important de terroristes et le démantèlement de plusieurs réseaux de soutien", lit-on dans l'introduction du bilan, établi par le ministère de la Défense nationale (MDN). Ces "grands résultats" comprennent également "la récupération d'importants lots d'armements, de drogue, de carburant et de marchandises prohibées" cela reflète, selon la même source, "la volonté affichée du Haut commandement de l'anp à mettre en échec les desseins macabres de ces criminels, ainsi que le niveau de professionnalisme, de vigilance et de combativité atteint par nos forces armées". Selon le bilan, 102 terroristes ont été ou abattus, ou arrêtés ou se sont repentis durant la même période, dont 66 terroristes au niveau de la 1ère région militaire (RM), trois (3) terroristes dans la deuxième RM, sept (7) dans la troisième RM, 17 terroristes dans la quatrième RM, sept (7) terroristes dans la cinquième RM et deux (2) terroristes dans la sixième RM. Les unités de l'anp ont réussi à récupérer 150 unités d'armements dont 74 unités dans la 1ère RM, deux (2) dans la deuxième RM, 21 unités dans la troisième RM, neuf (9) unités dans la quatrième RM, huit (8) unités dans la cinquième RM et 36 unités dans la sixième RM. Le bilan a, par ailleurs, fait état de la destruction de 653 engins explosifs par les forces de l'ordre à leur tête les unités de l'anp, dont 381 engins explosifs dans la première RM, cinq (5) engins explosifs dans le deuxième RM, 3 engins dans la troisième RM, cinq (5) dans la quatrième RM, 186 engins dans la cinquième RM et 73 engins explosifs dans la sixième RM. Une importante quantité de munitions, de paires de jumelles, de téléphones portables, de GPS et d'autres objets ont été saisis, a indiqué la même source, ajoutant que de nombreux abris refuges et casemates ont été détruits. Concernant la lutte contre le trafic de drogue, le MDN a relevé la saisie de plus de 67 tonnes de stupéfiants, à travers le pays, durant la période de référence par les forces de l'ordre. Un total de 760 individus ont été arrêtés ou abattus dans le cadre des opérations de lutte contre le trafic de drogue, 238 véhicules saisis, et 11 armes récupérées, a ajouté la même source. Les plus grosses prises ont été opérées au niveau de la 2éme région militaire (Tlemcen) et ont porté sur la saisie de plus de kg de drogues et 95 véhicules, alors que 235 individus ont été "arrêtés ou neutralisés". Quelque 9.374,1 kg ont été saisie au niveau de la 3ème région militaire et 9.222,1 kg dans la 4ème région militaire.. Plus de 1,5 million de litres de carburant et 600 tonnes de denrées alimentaires ont été saisis à travers le pays. Dans le cadre de la lutte contre la contrebande et le crime organisé, litres de carburant ont été saisis durant la période allant du 1 janvier au 30 juin 2015 et kg de denrées alimentaires ont été également saisis près des frontières, précise la même source. Les plus importantes saisies de denrées alimentaires, soit kg, a été opérées au niveau de la 6ème RM où 786 détecteurs de métaux ont été récupérés, 282 véhicules saisis et contrebandiers et criminels arrêtés. Les opérations menées dans le cadre de la lutte contre la contrebande et le crime organisé ont permis, en outre, de récupérer 206 armes, 812 détecteurs de métaux et la saisie de 666 véhicules durant la même période. R.N L'Algérie joue un rôle pionnier pour régler la crise libyenne RAPPORT AMÉRICAIN SUR LES DROITS DE L'HOMME «Des appréciations partiales et des conclusions simplistes» L'ambassadeur des Etats-Unis en Algérie, Joan Polaschik, a été reçue au ministère des Affaires étrangères, a indiqué mardi le porteparole du ministère, Abdelaziz Benali Cherif. "Consécutivement à la publication lundi du communiqué du ministère des affaires étrangères suite au rapport sur la situation des droits de l'homme dans le monde en 2014, L'ambassadeur des Etats-Unis en Algérie, Joan Polaschik, a été reçue au ministère", a déclaré M. Benali Cherif à l'aps. "Une communication formelle a été faite à l'ambassadeur des Etats-Unis sur l'évaluation et l'appréciation par le gouvernement algérien du rapport en question", a ajouté le porte-parole. Le ministère des Affaires étrangères avait indiqué lundi dans un communiqué que le document intitulé "Rapport sur la situation des droits de l'homme dans le monde en 2014", diffusé par le Département d'etat américain ne fait que prolonger, Le sous-secrétaire général et chef de département des affaires politiques des Nations unies, Jeffrey Feltman a souligné mercredi à Alger le rôle pionnier que joue l'algérie pour la résolution de la crise libyenne, affirmant que les rounds des négociations qui ont eu lieu en Algérie constituent une importante phase du processus de négociations. J'ai eu l'occasion d'examiner avec M. Messahel nombre de questions régionales et je lui ai exprimé les félicitations des Etats-unis et le soutien de l'onu pour le rôle pionnier que joue l'algérie concernant le cas de la Libye, a déclaré M. Feltman à la presse, au terme de ses entretiens avec le ministre des Affaires maghrébines, de l'union africaine et de la Ligue des Etats arabes, Abdelkader Messahel. Il a ajouté que les rounds des négociations qui ont eu lieu en Algérie constituait une importante phase du processus de négociations en ce sens qu'il s'agissait d'aboutir à une issue politique à la crise en Libye, soulignant le rôle pionnier joué par l'algérie au sein du continent africain et à travers le monde. Le représentant onusien a exprimé sa satisfaction au soutien important accordé par la Libye à l'ensemble des représentants onusiens notamment à son représentant spécial pour la Libye, Bernardino Leon. R.N concernant l'algérie, "une inclination bureaucratique portée sur la reproduction mécanique de stéréotypes", "d'appréciations partiales", et "conclusions simplistes". Le rapport "ne fait que prolonger, voire même accentuer, en ce qui concerne l'algérie une inclination bureaucratique portée sur la reproduction mécanique de stéréotypes ainsi que de références désuètes, d'appréciations partiales et de conclusions simplistes", avait précisé la même source. R.R

6 06 SIDI BEL ABBÈS LE DIRECTEUR DU CONSERVATOIRE MUNICIPAL, M. HADIDI ABDELHAKIM, À OUEST INFO «Découvrir les talents et inculquer la musique sur une base scientifique, nos principes-clés» Depuis son enfance, Hadidi était destiné à un parcours artistique. Ainsi à travers les années Hakim est allé percer l anonymat pour inscrire ainsi son nom dans le gotha des artiste. A l âge de 10 ans, il venait de recevoir de son défunt père, un cadeau particulier, un luth, pour sa réussite scolaire. Comme Hadidi manipulait à merveille cet instrument symbolique de la musique arabe et orientale et le théâtre sous la direction de ses professeurs au CEM Azza Abdelkader en l occurrence MM.Tayeb Oulhissane et Terkmani Abbes qui furent maitres de la poésie et de la chorale au cours des années 70. Il fut orienté en conservatoire par un expert en la matière, l égyptien Mounir Ishak Kamel...Vers les années 80, Hadidi en vue de se perfectionner, s envola vers l Egypte où il a côtoyé d éminentes personnalités artistiques à l image de Mahmoud Ahmed Khamis El Arabi, et le célèbre chanteur Abdelhalim Hafed. Puis l artiste belabésien rallia la Tunisie où il a réussi à faire des ailes sous le pseudo artistique Hakim Farid, certainement pour sa maitrise géniale du luth, allusion à l emblématique Farid El Atrache. En Tunisie, Farid demeura une quinzaine d années où il a connu le docteur Rachid Sellami directeur des arts populaires de musique et d arts populaires de Tunisie avant de se lancer dans l arrangement et la composition musicale à travers de nombreux orchestres qu il a dirigés avec des chanteurs et chanteuses des plus huppés, entre autres Soulef, Alia, Saoussem.Dans les années 90, bardés de diplômes en musique, le père de Ouatar El Arabi a jugé nécessaire de revenir le pays où il a eu l honneur de travailler avec la défunte Soria Kinane, Souad Bouali, Maati Hadj, Horia Hadjadj, Oulhaci et au théâtre en qualité de compositeur-arrangeur de nombreuses pièces théâtrales pour atterrir au conservatoire municipal de Sidi Bel Le «bal de l Aid» s annonce fort, dans les différents souks Au fur et à mesure qu on se rapproche de la fête de l Aid El Fitr, il y unea importante affluence dansl les souks de la ville réputés, pour la commercialisation des effets vestimentaires, dont celui de Reffraf, de Berrabah et de l Emir Abdelkader. Des lieux qui, malgré la cherté des produits, semblent être très prisés par les familles Belabbésiennes, dont celles aux petites bourses, qui préfèrent y faire leurs achats de l Aïd, mieux que de se rendre dans les magasins, qui affichent des prix élevés. En outre, le choix y est, une grande diversité de l offre de vêtements pour enfants et l attractivité des prix en sont la cause. Les femmes, de tous âges, souvent accompagnées de leurs enfants y déferlent en effet pour s offrir et offrir à leurs chérubins, des tenues neuves pour l Aïd El Fitr. Certaines qui ont déjà effectuées ces achats, reviennent vers ces lieux, pour leurs besoins personnels en cosmétiques et surtout pour acheter les ingrédients nécessaires pour la préparation des gâteaux. La certitude, c est que chacun en aura pour son argent et la concurrence entre les commerçants est inévitable, de par l insistance des rabatteurs qui se trouvent au devant des boutiques et bien entendu, ce n est pas pour déplaire aux chefs de famille qui sont orientés et qui y trouvent leur compte. Une dame accompagnée de deux fillettes, nous dira «être pressée, d en terminer avec l achat d habits pour ces petites filles orphelines de père, pour revenir le lendemain avec les enfants de son fils travaillant au sud, et ensuite songer aux gâteaux». Elle nous ajoutera que les articles lui auraient coûté «le double en ville». Bien entendu, si les prix sont intéressants, la qualité est loin de faire l unanimité. L on remarquera que les souks sont inondés d articles de qualité médiocre provenant de Turquie et de Chine. Mais voilà, les parents n ont pas le choix. K.Benkhelouf HÔPITAL ABDELKADER HASSANI Une sangsue extraite d une fillette! Le docteur Ayadi Djilali a réussi à extraire, hier soir, à l issue d une opération chirurgicale réussie, une «algue» vivante appelée dans le jargon médical «une sangsue», des fosses nasales d une fille âgée de 3 ans. Ayant duré plus d une heure, l opération, première du genre, qui s est déroulé dans le service d orthopédie relevant de l hôpital Abdelkader Hassani a permis à la jeune patiente de retrouver, au grand bonheur, de ses parents, une santé d aplomb. Pour information, 3l algue» dont les symptômes se manifestent par des vomissements, fièvres, et hémorragies, provient, généralement, de la consommation de l eau non potable ou encore celle des puits. B.Belhadj Abbès où depuis 2010 il s est adonné à cœur à son métier d administrateur, de formateur, d éducateur brefle papa comme le surnomment ses élèves. Sollicité pour une entrevue express, il répondra à nos questions avec une extrême gentillesse. OI : Voulez vous nous faire un état des lieux de votre école? H.H : Notre conservatoire renferme plusieurs classes entre autres, la clique de fanfare, l orchestre du conservatoire, classe de musique soit de solfège transposition rythmique, mélodies, analyse, transcription, lecture à vue, classe d instruments : cuivre et bois, à corde ( guitare, violon, luth, classes de percussion (batterie, piano, derbouka), classe de chants académiques, classe d art plastique ( dessin, mariage des couleurs ), classe de danses, classe d art dramatique soit environ 400 élèves défilent quotidiennement notre école sous l encadrement d un personnel pédagogique doté des études supérieures en la spécialité. OI : Quels sont vos objectifs? H.H : Inculquer la musique sur une base scientifique pour surmonter les effets néfastes du tâtonnement et du bricolage, éduquer et valoriser l esprit du groupe, sont nos objectifs par excellence et ce par voie d un travail collégial et planifié. OI : Pour conclure? Ramadhan HH : Je tiens d abord à saluer la complicité permanente des autorités communales dont le Président d APC, M. Boumelik, MM. Semoud et Khelfaoui chargé respectivement du secteur culturel, social et sportif, le président de la commission sociale et culturelle et sportive ainsi M.Belarbi Halim, le SG qui continuent de nous apporter aide sur tous les plans, notamment matériel sans omettre de remercier vivement les encadreurs Samir Merabet ( directeur pédagogique ), Aissa Noreddine (Professeur d instrument cuivre et bois ),Cherki Ahmed et Tefili Zakaria (professeurs de percussion ), Bouchnak Khelladi Hakim ( prof de piano ), Melle Mouachem Nadia ( prof de violon ) Mmes Assou Fatima et Gerouache Sihem ( profs de danse ), les deux animateurs Hafid et Khadidja ainsi que le personne administratif et technique du conservatoire, les parents et les élèves notamment ceux ayant participé à l audition dans le cadre de la clôture de la saison scolaire avec le vif souhait d exporter et faire connaître le talent local vers d autres régions du pays et éventuellement à l étranger. B.Rahmane Morosité et spéculation à outrance! Aucun ramadhan n a eu un encore. Loins sont les bles et autres familles aisées goùt aussi amer que celui de cette année, car il n est pas comme dans le passé où la population l attendait avec impatience, amour et joie puisque c est le meilleur de nos mois de l hégire, la période du jeùne. Qu en est-il aujourd hui? Sidi Bel Abbès offre un visage morose, cela se lit sur les visages temps où durant chaque nuit, la place TahTaha aménagée pour la circonstance (estrade pour les ensembles musicaux, guirlandes électrique multicolores, etc ) résonnait des chants des cheikhs Abdelmoula Abbassi, Madani, Lashab et des chantieurs de l orchestre El-Amal notamment Ghaouti Amir, connues a Sidi Bel Abbès pour venir en aide à ceux qui vont chercher de quoi manger des les poubelles des marchés de fruits et légumes à longueur d année? La réponse : C est l indifférence et si un démuni se présente, on lui remplie la poche de mots de prière en guise de charité. Ce sont la quelques détails des gens sur les Doussas,etc sous la d une situation jamais vécue nerfs et toujours pressés, car pour la majorité, ils vivent péniblement et leur pouvoir d achat devient, au fil du temps, insignifiant. Dans ce contexte, il suffirait de déambuler à travers les quartiers à forte densité pour tater le pouls d une population de couches sociales défavorisées et elles sont nombreuses dans la cité. Or, le temps n est plus aux longues veillées d antan jusqu'à l aube dans les cafés et même, phénoméne nouveau, les visites entre familles et amis sont devenues sporadiques, pour ne pas dire inexistantes, et les retrouvailles ne reprennent que le jour de l Aid El-Fitr et conduite de Borsali Hadj, avec tout autour des tables de café et un public connaisseur et ceci durant tout le mois de ramadhan organisé par la commune. Mais ça c est une autre époque où les moments étailent plus agréables à vivre et tous les citoyens étaient heureux de vivre et de jeùner. Or, aujourd hui, de profondes mutations ont eu lieu à Sidi Bel Abbès avec une nouvelle mentalité qui a fait son apparition avec ces nouveaux riches, mendiants, SDF, chomeurs, délinquants et enfin le nombre toujours croissant de familles nécessiteuses. Une question : Que font certains grands commerçants, nota- jadis face à cette vie médiocre où le désarroi des familles s aggrave chaque jour davantage avec l appauvrissement massif au sein de la population. Les 2000 calories quotidiennes ne sont pas à la portée de tous, loin s en faut. Enfin, la bonté se mesure en carats du cœur et la solidarité est une barrière contre la misére. Et pour combattre la pauvreté, il faut l engagement, un véritable engagement, inscrit dans la durée.et, le chemin est long à parcourir, pour revenir aux régles sociales, fondements de notre société, où la solidarité et le pazrtage ne sont pas de vains mots. Mehdi Kada

7 Par Ahmed Mehdi MOSTAGANEM AIN-NOUISSY Le nouveau siège de l APC, bientôt opérationnel Situé près de la nouvelle sûreté urbaine et du centre de santé de la cité Bellevue surplombant l agglomération, le nouveau siège de l APC réalisé à 70% pour l instant contribuera à la création d une dynamique qui épargnera au citoyen des contraintes inutiles lors du retrait de ses papiers. Au grand soulagement de la population, l APC d Ain-Nouissy a bénéficié d un nouveau siège ce qui permettra de désengorger l actuel qui ne répond plus aux exigences de l heure. Avec les dernières mesures prises par le ministère de l Intérieur et des Collectivités locales dans le cadre des réformes décidées par le chef de l Etat quant à la modernisation des services communaux notamment ceux de l Etat civil où il y a eu l introduction de l outil informatique généralisé et le service de la biométrie, il était temps pour les responsables de réfléchir à une solution définitive ou, plus ou moins durable pour venir à bout des problèmes que connait l actuel siège de l APC. Bâti sur un RDC+2 et d une architecture digne des grandes métropoles, le nouveau siège inscrit dans le cadre des programmes communaux de développement (PCD), a nécessité une enveloppe financière de 5 milliards et 300 millions de centimes, il a atteint un taux de réalisation qui avoisinerait les 70%. La cadence des travaux montre si besoin est, que l entreprise chargée de la réalisation de PLUSIEURS ARRESTATIONS OPÉRÉES EN CE MOIS SACRÉ ce projet est visiblement décidée à respecter les délais d exécution prescrits. Concernant son équipement, rien n a été décidé pour l instant puisqu il s agira également d une autre étude qui fera ressortir l ensemble des besoins en bureautique, informatique et autres équipements indispensables à la bonne marche des services qui seront appelés à répondre dans le temps et dans l espace aux préoccupations des citoyens. S agissant de l ancien siège qui date du 18ème siècle, avec son architecture ancestrale, c est un patrimoine à préserver. Son affectation reste tributaire selon notre source de Des mineurs parmi les malfaiteurs neutralisés Les forces de police ont arrêté plusieurs individus en ce mois sacré dans le cadre de la lutte contre les différentes formes de criminalité. Les personnes arrêtées, d'après le communiqué de police, sont âgées entre 17 et 34ans. Les motifs sont souvent la vente de diverses drogues, le vol, le port d'arme ou les bagarres. Le dispositif sécuritaire mis en place s'est avéré efficace puisque les citoyens se disent soulagés par la réduction du nombre de délits en plein centre-ville, notamment à Ain Sefra. Néanmoins, l'on L HÉCATOMBE SE POURSUIT signale une vive tension entre policiers et jeunes de la cité du 5 juillet, le 4 et 5 juillet passé. Un jeune a tenté de se suicider sur place en montant sur le toit de la direction de l'habitat. Il y a quelques jours, les mêmes services ont arrêté plusieurs dealers à Deux morts et 3 blessés graves à Achaacha Un accident de la circulation a provoqué deux morts et trois blessés entre les communes de Khadra et Achaacha, lors de la soirée du lundi passé. Les blessés ont été évacués vers l'hôpital de Sidi-Ali, ceux grièvement touchés, ont été réorientés vers le CHU d'oran. D'après les premiers éléments de l'enquête, deux véhicules de tourisme sont entrés en collision dans des conditions non encore déterminées. L'enquête se poursuit pour situer les causes de l'accident et la responsabilité de chacun. L'hécatombe se poursuit à travers le pays où l'on signale plus de 200 morts et 1300 blessés en 20 jours! Chanez SOLIDARITÉ RAMADHANESQUE La direction des affaires religieuses et des wakfs se joigne au mouvement Mostaganem connait une solidarité ramadanesque particulière. La plupart des associations activent à travers le territoire de la wilaya, où l'on signale l'ouverture de pas moins de 14 restaurants pour accueillir les plus démunis et les gens de passage. Cette situation soulage bon nombre de citoyens à revenu réduit. Certains restaurants assurent pas moins de 100 repas chauds par jour. Si la plupart mangent sur place, des associations distribuent les repas. C'est le cas des associations "8 mars" et " cuisine traditionnelle". La direction du culte et des affaires religieuse de la wilaya de Mostaganem a décidé de se joindre à ce mouvement de solidarité en distribuant pas moins de 800 paniers pour les familles déshérités comme l'a souligné Hadjar Djelloul, le directeur du secteur. Aussi, il est prévu l'achat de vêtements de l'aid au profit d'enfants issus de famille démunies. Chanez la suite d'opérations distinctes. La première arrestation a eu lieu au niveau de l'avenue Ould Aissa Belkacem, où à la suite d'une souricière, les hommes en bleu ont épinglé deux dealers, âgés de 31 et 34 ans, à bord d'un véhicule, avec une quantité de la capacité d accueil de la nouvelle structure. A ce sujet, la société civile suggère à ce que les services de l état civil, de la réglementation générale et le service des élections soient maintenus au niveau de l ancien siège situé au centre de l agglomération, pour garder cette proximité avec le citoyen. Tandis que les services administratifs, de comptabilité, secrétariat général, seraient transférés vers le nouveau siège. Enfin, il est question aussi de faire revenir le service technique, service qui n a pas manqué ces dernières années, d être délocalisé à deux reprises au moins pour manque de locaux adéquats. Du yaourt se vend dans la rue sous un soleil de plomb grammes de kif. Un autre dealer a été arrêté au niveau de la cité Belvédère. Les policiers ont saisi une quantité de 44 gr de kif traité. De leur côté, les policiers de la sûreté de daïra de Mesra ont coincé un vendeur de cigarette qui HÔPITAL CHE GUEVARA Apparemment, ce qui s'est passé à Batna fait partie déjà du passé! Sinon comment expliquer que les responsables tolèrent la vente de yaourt et d'autres produits dans la rue sous un soleil de plomb. Des quantités importantes sont écoulées quotidiennement et les gens, insoucieux, ignorernt le danger pour quelques sous de moins. Il faudrait sûrement des victimes pour réagir et passer à l'action comme ce fut le cas à Batna, où des produits avariés, infectés par des bactéries ayant été à l origine du botulisme s'adonnait à une deuxième activité en parallèle; la vente de kif. Les hommes en bleu ont découvert 6.2 gr de kif minutieusement caché entre les boites de cigarettes. La somme de dinars a été saisie à l'issue des trois opérations. Mihoub Soutien au cadre de la santé "Zoudji Bachir" Victime d'un AVC depuis plus de 10 jours, le cadre de la santé Zoudji Bachir est dans un état comateux au niveau de l'hôpital Che Guevara. Mardi dernier, beaucoup de ses amis et collègues se sont rassemblés dans la cour de l'hôpital dans une action de soutien à celui qui est considéré comme l'un des plus ancien TSS du secteur de la santé de la wilaya. Ammi Bachir comme aime l appeler la majorité des gens, jouit d'une excellente réputation. Très serviable, comme l'assurent beaucoup de travailleurs, de médecins et d'infirmiers, il est MALGRÉ LES MESURES PRISES d une générosité et d une bonté incomparables. Certains délégués syndicaux de la santé sont venus d'oran pour participer à cette action en guise de solidarité avec leur collègue. Une action régionale de soutien est prévue après le mois de ramadhan. Malak M qui a causé le décès de deux personnes. Le manque d'hygiène et le non-respect des conditions de conservation peuvent s'avérer fatales pour les consommateurs Les responsables concernés le savent très bien, mais ne réagissent pas à temps, Mihoub

8 08 RÉGIONS-INFO Par S.Moumen TIARET MEDRISSA Du cinéma en plein air! En dépit de la fatigue causée par les longues et caniculaires journées de jeûne, les habitants des centres urbains de la wilaya de Tiaret sont, cette année, bien servis par les veillées artistiques et culturelles organisées au niveau de différents établissements. La sécurité et la quiétude retrouvées depuis des années, ont évidemment encouragé les citadins à revenir aux traditions marquées par d intenses activités artistiques dont le cinéma en plein air assuré par la caravane «Cinéma-Jeunesse» qui s est déplacée, cette fois-ci à quelque 60 bornes de la ville de Tiaret, à Médrissa, à l extrême Ouest de la wilaya. Acet effet, pour «tremper» les longues veillées ramadhanesques par ces journées caniculaires, la Sarl «Cinéma-jeunesse» des frères Zerrouki, en collaboration avec la direction de la Culture, a eu la louable initiative de faire du cinéma en plein air, à l adresse des jeunes et des moins jeunes. Ainsi, décision a été prise par les animateurs de l association «Cinéma-jeunesse» de diffuser le documentaire à succès «Sous le ciel de mon pays», un excellent reportage sur la vie du chantre révolutionnaire «Ali Maâchi», lâchement assassiné à 30 ans faut-il le rappeler un certain 8 juin 1958, puis pendu à un arbre de la place Carnot, devenue aujourd hui, dans l Algérie indépendante : «Place Rouge SAIDA». D une durée de 55 minutes, réalisé par Abdelhalim Zerrouki et le scénario écrit par son frère Norreddine, ce téléfilm produit en 2003, constitue la première production amateur de l association Cinéma-jeunesse Les séquences ont fidèlement fait revivre au public présent l itinéraire époustouflant du combattant sans éclipser l évolution de l art dans la ville de Tiaret avec des interventions des membres de la troupe «Safir Ettarab» en passant par celle des artistes prédécesseurs d «El Andalousia» ainsi que de la présence d éminentes personnalités dont l écrivain et historien M. Belkhodja A. Des images révélatrices sur les atrocités et autres crimes du colonisateur, ont tenu en haleine un grand public hétérogène pour une fois puisque toutes les tranches d âges CITÉ DES FLEURS Un court-circuit au niveau d un lampadaire sème la panique Les habitants de la cité des fleurs a vécu un moment de panique tout juste après la rupture du jeûne. Jeunes, moins jeunes, enfants, vieux, pris de panique ont regagné leurs maisons suite à un court-circuit électrique au niveau d un réverbère qui a pris feu. Cet incendie aurait été provoqué, selon certaines indiscrétions, suite aux mauvais travaux effectués par une entreprise chargée de la pose des lampadaires, laissant des câbles électriques non raccordés. A noter par ailleurs que les services de la protection civile n auraient pas répondu à la série d appels téléphoniques et autres SOS émanant des riverains, y compris d ailleurs ceux de la sonalgaz qui ne sont arrivés que des heures après le début de l incendie. On apprend par ailleurs qu un incident similaire s est produit au niveau d un réverbère implanté près d un immeuble dans la commune de Sidi Boubkeur à 32 km du chef-lieu de wilaya. Le court-circuit a été maîtrisé sans aucun dégât. Rappelons que ce genre d incident est devenu monnaie courante dans la wilaya de Saida. Aussi est-il utile de souligner que dans ce genre d incident, les interventions nécessitent souvent une rapidité dans l exécution vu l urgence de certaines situations. A Lotfi étaient présentes, en plein air dans l espace de l ex pépinière du village relookée, non pas par l octroi d un budget mais seulement grâce au volontariat des jeunes de la Maison des jeunes locale baptisée au nom du Chahid «Mansour Ahcène» et dirigée de main de maître par son directeur, M. Mostafa Seghier. En présence d un public très nombreux, et dans une organisation parfaite, faut-il le souligner encore une fois, la projection a été suivie d un débat fructueux animé par le jeune réalisateur qui a assuré que l association ne compte pas s arrêter en si bon chemin, puisque sa jeune équipe travaille d arrache- pied à la réalisation d un film dont le tournage sera lancé en septembre prochain à travers différentes communes de la wilaya. A noter, aussi, que l association Cinéma- jeunesse 2000 compte également aux côtés de ce documentaire sur la vie du chahid Ali Maâchi, du film «El Mehna» un reportage sur les effets négatifs de la bureaucratie sur le développement et la cohésion sociale. Enfin, pour une première à Médrissa, c en est une puisque le cinéma en plein air est une sorte de communion entre deux générations, celle nostalgique des années post indépendance et celle des jeunes pour laquelle le cinéma a été malheureusement éclipsé par les itératives images du Classico et les exploits de footballeurs étrangers devenus des idoles dans une société souvent prise de vitesse par la mondialisation. OULED KHALED Deux dealers arrêtés en possession de 13 gr de kif traité A LA SUITE D UNE DISPUTE Une femme tue son mari en lui versant de l huile bouillie sur le visage Selon le communiqué transmis à notre bureau émanant de la sûreté de wilaya, une femme vient d être placée en détention provisoire par le magistrat instructeur en charge de l affaire près tribunal de première instance de Saida pour assassinatde son mari. En effet, la femme a été arrêtée suite à eu une dispute qu elle a eu avec son époux et qui a vite dégénéré. C est ainsi qu au moment où celui-ci est allé se coucher, elle a bouilli de l huile et puis le déversa sur le visage de son époux qui dormait profondément. Evacué vers le bloc opératoire du service des urg e n c e s médico-chirurgicales pour une prise en charge aux soins intensifs, la victime a succombé à ses profondes brûlures. L enquête diligentée par les services de la police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya mettra certainement toute la lumière sur les tenants et les aboutissants de ce crime qui a détruit rappelons-le, une famille puisque les enfants viennent de perdre leurs deux parents, le père mort et la mère en prison. A Lotfi Les services de police relevant de la sûreté urbaine de la commune d Ouled Khaled sise à 5 km du chef-lieu de wilaya, ont réussi à mettre fin aux agissements de deux dealers âgés respectivement de 30 et 36 ans. Les deux mis en cause ont été appréhendés au cours d une ronde de la police effectuée au niveau de l un des quartiers du village en question. Lors de la fouille corporelle, une quantité de 13 grammes de kif traité qui était sur le point d être écoulée et une somme d argent produit de la vente, ont été découverts. Les deux mis en cause ont été placés sous mandat de dépôt. Par ailleurs, l on a appris également l arrestation et l incarcération d un jeune homme âgé de 25 ans pour port d arme blanche et possession d une quantité de kif. A Lotfi

9 Par Abed Zeggai ORAN RELIZANE PLAN ANTI-DÉLESTAGE AIN-TEMOUCHENT 65 transformateurs électriques installés durant le premier semestre Le directeur de l entreprise de distribution de l électricité et du gaz de la wilaya de Relizane et en dépit des résultats très favorables obtenus jusqu à maintenant, ses services œuvrent toujours à faire face aux coupures dans des régions de la wilaya. Ainsi, l unité de Relizane a reçu 65 transformateurs parmi un quota de 72 transformateurs et ce durant les 5 premiers mois de cette année, le reste à savoir 7 transformateurs seront réceptionnés durant les prochains jours. Toujours selon la même source, ces transformateurs installés dans plusieurs régions de la wilaya s inscrivent dans le cadre d un programme d urgence dont a bénéficié la wilaya où une enveloppe de 392 millions de dinars lui a été consacrée et ce spécialement pour les zones urbaines et déshéritées. D autre part, le réseau haute tension a bénéficié lui aussi de quatre transformateurs qui sont en voie de réalisation dans les communes de Mediouna, H madena et Zemmora ainsi que la nouvelle ville Adda Benaouda RÉGIONS-INFO connue communément par Bermadia située au chef-lieu de la wilaya. Reste à rappeler que les coupures d électricité que connaissait, jadis, les quartiers et communes de la wilaya de Relizane font parties aujourd hui du passé, la situation actuelle est meilleure, il y a une amélioration sensible avec la satisfaction des engagements avec les abonnés, les équipes de cette unité interviennent aussi dans des délais raisonnables. LE MARCHÉ DE LA RUE DES AURÈS La Bastille" incontournable pendant le ramadhan Le marché de la rue des Aurès, plus connu sous son ancienne appellation " de la rue de La Bastille" devient, durant le mois de ramadhan, une destination incontournable pour les ménagères et pères de familles oranaises. C est le marché de référence par excellence de la capitale de l Ouest. Situé au coeur de la ville d Oran, non loin de la Grande Poste, le marché de la rue des Aurès existe depuis l ère coloniale. Au fil des ans, il s est sans cesse développé. De marché aux fleurs, initialement, il est devenu un grand bazar à ciel ouvert, offrant aux oranais et aux visiteurs occasionnels non seulement une variété infinie de produits alimentaires, mais également une atmosphère et un style inimitables où le mot "souk" prend tout son sens, au même titre que les mots "médina" ou "casbah" dans d autres villes ou pays. Ce lieu commercial a su résister, jusqu à présent, à toutes les tentatives de délocalisation effectuées par les pouvoirs publics, même pour les raisons évidentes de réhabilitation des vieux immeubles, quelques uns plus que centenaires, qui l accueillent en leur sein. Lors des nombreuses opérations de réfection de la chaussée, les marchands se sont adaptés aux "intrus", s arrangeant toujours pour poursuivre leurs activités commerciales malgré les travaux. "L'activité au marché de la Bastille ne s est jamais arrêtée un seul instant, et ce quelque soit la raison. C est le marché de référence à Oran. C est là où se font les prix de détail de tous les produits : fruits et légumes, viandes blanches ou rouges, poissons et autres, et même les fleurs", explique un vieux commerçant, installé au marché depuis des lustres. En plus de son emplacement "stratégique", le marché de la rue des Aurès a plusieurs accès, à partir de la place du Maghreb ou encore la place de la Grande Poste, ou à partir des nombreuses ruelles donnant sur la rue Larbi Ben M hidi et la rue Khemisti, les deux principales artères du centre-ville. Ces ruelles forment, en quelque sorte, des excroissances --ou des extensions-- du marché avec leurs multitudes de boutiques proposant toutes sortes de produits, allant des vêtements à la vaisselle et autres articles électroménagers. Il existe également de larges passages non carrossables donnant sur la rue des Aurès. Ces passages abritent également de nombreuses boutiques, gargotes, et tout spécialement celles proposant la traditionnelle et fameuse "calentita", une préparation culinaire dont raffolent les oranais. Dans l un des passages, il y a même deux vieilles salles de cinéma, "L Afrique", et le «Club» qui, il n y a pas si longtemps, projetaient essentiellement des films westerns. Durant le mois de ramadhan, le marché s adapte et redouble d activité, une activité intense qui démarre aux premières heures de la matinée. Le marché prend alors une pause à l heure du f tour pour reprendre durant la nuit jusqu à une heure très avancée, cédant la place aux nombreux "beznassa" qui, sur des étals de fortune, proposent vêtements, chaussures et autres produits d importation. De plus, des produits spécial ramadhan sont exhibés comme les traditionnelles zalabia, chamia, qalb ellouz et autres qtaïf, sans oublier les nombreux marchands de dattes. En ce mois de jeûne, le marché de la rue des Aurès, qui déjà propose une large variété de produits, se distingue par des prix très accessibles, notamment en ce qui concerne les fruits et légumes. On y trouve, par exemple, des tomates à 25 dinars le kilo, des poivrons et des courgettes à 70 DA et même des pêches de calibre et qualité appréciables variant entre 50 à 80 DA le kg, sans parler des autres produits. Cette année, les ménages ne sont pas aussi malmenés que d habitude. Mais ce qui attire le plus à la "Bastille" c est le poisson. Il y a, en effet, de nombreux poissonniers dans ce marché, sans parler des nombreux marchands proposant les produits de la mer sur des étals amovibles et autres charrettes. R.R APW Deuxième session ordinaire de l année 2015 C est aujourd hui jeudi 09 juin 2015, qu auront lieu les travaux de la deuxième (2ème) session de l Assemblée Populaire de la wilaya (APW) d Ain-Temouchent. La séance sera présidée par le P/APW, en présence du chef de l exécutif de la wilaya, ainsi que les chefs de daïras, les directeurs de l exécutif de la wilaya, des responsables des agences et sociétés nationales et les représentants de la presse écrite et radiophonique activant à travers la wilaya. Les travaux qui se dérouleront comme à l accoutumée, à la salle des délibérations de l APW, s articuleront autour de l étude et l approbation du compte administratif 09 ALORS QUE LA SALLE DE PRIÈRE NE PEUT CONTENIR PLUS DE PLACES Plus de fidèles fréquentent quotidiennement la grande mosquée La Grande mosquée Abdelhamid Ibn Badis d Oran enregistre, depuis le début du mois sacré de ramadhan, une grande affluence des fidèles notamment lors de la prière de Tarawih (surérogatoires), moment particulier de spiritualité, de dévotion et de piété. L imam de cette mosquée, Mohamed Mekatli, a indiqué à l APS que le nombre de fidèles fréquentant ce lieu de culte dépasse les personnes. "La grande salle de prière, d une capacité de places, ne peut accueillir à elle seule le grand nombre de citoyens. De milliers d autres accomplissent leurs prières sur l esplanade et dans les autres structures annexes", a-t-il ajouté. Ce vaste lieu cultuel et culturel a été inauguré en avril dernier après une attente ayant duré quatre décennies. Le chantier a connu moult péripéties avant qu il ne connaisse le bout du tunnel. Depuis le 17 avril, jour de son ouverture, il est devenu une destination privilégiée pour les fidèles, non seulement de la ville d Oran et de ses environs mais également des wilayas limitrophes. Chaque vendredi, et en cette période de ramadhan, l affluence est telle qu il est difficile de trouver une place pour stationner son véhicule. Les files de voitures atteignent les cités limitrophes comme celles de l USTO, Ibn Rochd ou encore Haï (quartier) Djamel Eddine. Les plaques d immatriculation des voitures stationnées donnent un aperçu sur les régions d origine de leurs propriétaires. Depuis le début du mois de ramadhan, juste après le ftour, des processions entières de fidèles se dirigent vers la Grande mosquée d Oran. Ils viennent en groupes d amis, de voisins, des familles entières. Ils appartiennent à toutes les tranches d âge et à toutes les catégories sociales. Ils utilisent tous les moyens de transport pour rallier ce lieu de prière : les bus, les véhicules individuels, le tramway et souvent à pied. Toutes et tous se font un honneur d accomplir les prières surérogatoires dans ce prestigieux et imposant édifice cultuel. R.R (CA) de l année 2015, du budget supplémentaire de l exercice 2015, de la situation du réseau routier notamment les routes nationales et les chemins de wilaya, le financement de certains projets et points divers liés aux préoccupations des citoyens qui seront soulevées par les élus. R.R

10 10 INTERNATIONAL Sommet extraordinaire de la zone euro pour empêcher une dérive de la Grèce hors de la monnaie unique MALI BRUXELLES Les dirigeants de la zone euro se réunissent pour un sommet extraordinaire à Bruxelles où ils vont essayer d'empêcher une dérive de la Grèce hors de la monnaie unique, au surlendemain du non massif exprimé par les grecs aux propositions des créanciers de leur pays (UE, BCE, FMI). Par R.I Avant un sommet extraordinaire de la zone euro prévu à 16H30 GMT, les ministres des Finances de la zone euro se sont retrouvés à la mi-journée à Bruxelles. Les dirigeants de ladite zone vont explorer lors de ce sommet les minces chances de sauvetage de la Grèce, qui risque de dériver hors de la monnaie unique, s'il n'obtient pas rapidement une nouvelle aide financière. Ces dirigeants attendent de la Grèce des propositions de réformes "crédibles" pour éviter le scénario du pire au pays qui risque de dériver hors de la monnaie unique, et afin de pouvoir négocier éventuellement un nouveau plan d'aide et pourraient se contenter dans l'immédiat d'envisager une forme d'aide humanitaire à apporter à la Grèce. "Ma volonté, mon souhait, est d'éviter un Grexit" (une sortie de la zone euro, ndlr), a déclaré mardi le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, au Parlement européen. A quelques heures d'un sommet de la zone euro à Bruxelles, M. Juncker a jugé qu'il "est temps de se retrouver à la table des négociations". "Je veux que nous nous rassemblions pour trouver une solution", a-t-il insisté, même si "cette solution, on ne la trouvera pas aujourd'hui". Les Européens divisés Un volontarisme de moins en moins partagé au sein de la zone euro, où une majorité de pays ne veut plus venir en aide à la Grèce, après deux plans d'aide d'un montant total de 240 milliards d'euros. Les pays plus durs à l'encontre d'athènes sont sans surprise l'allemagne, mais aussi les pays de l'est, ainsi que ceux qui ont été durement frappés par la crise de la dette, comme l'irlande et le Portugal. La France, quant à elle, tente de faire entendre un autre son de cloche en prônant notamment un "rééchelonnement" de la dette grecque, qui avoisine les 180%. Lundi soir, les deux têtes de la zone euro, François Hollande et Angela Merkel, se sont vus pour tenter de trouver une ligne commune. Ils se sont mis d'accord pour faire pression sur le Premier ministre grec Alexis Tsipras en exigeant de lui des "propositions tout à fait précises" et "sérieuses" pour pouvoir éventuellement négocier un nouveau plan d'aide. Pour sa part, le commissaire européen aux Affaires économiques, Pierre Moscovici a estimé mardi que "c'est aux Grecs de "dire comment ils souhaitent agir pour éviter le pire". Mais si le résultat n'est pas jugé satisfaisant, une sortie de la Grèce de la zone euro n'est "pas exclue", a averti Valdis Dombrovskis, vice-président de la Commission européenne. Tsipras consolide sa position à l'intérieur Le Premier ministre grecque a cherché à consolider encore sa position, convoquant pour la première fois les dirigeants des partis d'opposition grecs ensemble. Un texte commun est sorti de la réunion, à laquelle seul le parti néonazi Aube dorée ne participait pas. Il plaide pour la conclusion d'un accord couvrant les besoins de financement de la Grèce accompagné de réformes et d'efforts budgétaires "justement répartis". Les banques grecques resteront fermées au moins jusqu'à mercredi, et les mesures de contrôle des capitaux seront maintenues. Cet état d'urgence financier empêche la banqueroute immédiate, mais aggrave de jour en jour l'asphyxie économique. Lundi soir, une source du gouvernement grec a indiqué que M. Tsipras avait déclaré au président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi que les banques grecques, fermées pour empêcher leurs clients de vider leurs comptes, devraient rouvrir avec l'aide de la BCE. M. Tsipras s'est également entretenu avec la directrice générale du FMI Christine Lagarde "de la nécessité de trouver une solution viable aux problèmes réels de l'économie grecque", selon cette source. Appels au compromis Les Etats-Unis ont exhorté Reprise des travaux du comité de suivi de l'accord de paix le 20 juillet prochain Les travaux du comité de suivi de l'accord pour la paix et la réconciliation au Mali reprendront le 20 juillet prochain, a indiqué mardi le porte-parole de la Coordination des Mouvements de l'azawad (CMA), Mahamadou Djéry Maïga. Les travaux du comité de suivi, présidé par l'algérie, ont été "suspendus à cause notamment des problèmes de représentativité", a-t-il indiqué, cité par des médias, soulignant que "la mise en oeuvre de l'accord doit être assurée par les parties signataires que sont la CMA, la plate-forme et le gouvernement malien." Pour M. Maïga, également vice-président du Mouvement national de libération de l'azawad (MNLA) "il est urgent" de mettre en application l'accord de paix et de réconciliation, issu du processus d'alger qui est devenu exécutoire après le parachèvement de sa signature le 20 juin dernier à Bamako, "compte tenu des attaques terroristes et des forces obscurantistes dont les auteurs ont un autre agenda que celui de la paix". "Une fois que l'accord est appliqué, on aura la solution pour tous ces problèmes-là", a estimé le porte-parole de la CMA. Il a par ailleurs a annoncé que "le gouvernement malien et la CMA vont procéder à la libération prochaine de tous les prisonniers de part et d'autre", sans en préciser le nombre. "C'est pour montrer qu'on est dans la voie de la paix", a-t-il souligné, précisant que cette libération "ne concerne pas les terroristes". "Nous sommes de bonne mèche avec le gouvernement et ses membres parlent le même langage que nous. Ils ont la volonté de faire la paix et nous aussi. Je pense que la paix sera une réalité", a souligné M. Maïga. Au sujet de la représentation du CMA au sein du pouvoir, il a souligné qu'il "faudrait qu'on soit représenté, même s'il est clair que ce n'est pas un préalable à la mise en œuvre de l'accord. Cependant, on n'a pas demandé de ministères précis. On a juste parlé de discussion avec le gouvernement pour le partage du pouvoir", a précisé le porte-parole de la CMA. R.I lundi les dirigeants européens et ceux de la Grèce à trouver un compromis. Le porte-parole de la Maison Blanche, Josh Earnest, a appelé les parties "à se mettre d'accord sur un ensemble de réformes et un financement qui permettent à la Grèce d'être sur la voie d'une gestion durable de sa dette, mais aussi de la croissance économique". Le président américain Barack Obama s'est entretenu lundi de la crise grecque avec M. Hollande, a indiqué la Maison Blanche. Les deux hommes ont évoqué "l'importance de trouver la voie à suivre pour permettre à la Grèce de reprendre les réformes et de retourner vers la croissance (...) à l'intérieur de l'eurozone" et ont reconnu "que cela va nécessiter des compromis difficiles de tous les côtés", selon la présidence américaine. Le FMI, l'un des acteurs majeurs d'une crise qui dure depuis 2010, a choisi la sobriété. "Nous surveillons la situation de près et nous nous tenons prêts à aider la Grèce si on nous en fait la demande", a déclaré Mme Lagarde. Le FMI a pourtant contribué à entretenir la tension entre Athènes et ses créanciers en remettant avec fracas sur la table la semaine dernière la question d'une restructuration de la dette grecque. SYRIE La Turquie construit un nouveau camp géant pour accueillir réfugiés La Turquie construit dans le sud du pays un nouveau camp géant capable d accueillir jusqu à réfugiés syriens, a annoncé le chef de l agence gouvernementale en charge de la gestion des catastrophes (Afad) cité mercredi par la presse turque. «Un camps de personnes est sur le point d être achevé à Kilis» (sud), près de la frontière de la Turquie avec la Syrie, a indiqué Fuat Oktay dans le quotidien Milliyet. Ce camp, qui sera le plus grand ouvert par la Turquie, est destiné à recevoir un nouvel afflux de déplacés au cas où les jihadistes du groupe Etat islamique (EI) avanceraient vers la frontière turque en provenance de la province d Alep, a précisé le responsable. «En cas de mouvements de population de masse, personnes arriveront en Turquie», a estimé M. Oktay. Depuis le début du conflit qui oppose le régime du président Bachar al-assad aux rebelles en avril 2011, plus de 1,8 million de Syriens ont fui leur pays pour se réfugier en Turquie, d où certains tentent chaque jour de rejoindre clandestinement l Europe. La Turquie, qui est devenue le principal pays d accueil des déplacés syriens, en héberge dans 25 camps, mais tous les autres vivent de façon très précaire dans de très nombreuses villes du pays. En janvier, les autorités turques avaient déjà ouvert un camp géant de places à Suruç (sud) pour héberger une partie des réfugiés qui avaient quitté la ville syrienne kurde de Kobané alors assiégée par les jihadistes. R.I

11 ÉCONOMIE Les importations de céréales (blés, maïs, orge) ont atteint 1,65 milliard de dollars (md USD) durant les cinq premiers mois de 2015, contre près de 1,45 md USD à la même période de 2014, en hausse de 14,04%. Les quantités importées ont atteint 4,99 millions de tonnes de janvier à mai dernier, contre 4,87 millions de tonnes sur la même période de 2014, nous apprenait hier le Centre national de l information et des statistiques des Douanes (Cnis). La facture des importations des blés s est chiffrée à 1,15 md USD contre 975,11 millions USD (+18,56%). Les quantités importées ont également connu une tendance haussière, passant de 3,02 à 3,66 millions de tonnes (+21,34%). Par catégorie de blés, les importations de blé dur ont augmenté à 435,98 millions de dollars ( tonnes) contre 281,98 millions de dollars ( tonnes), en hausse de 54,61% en valeur. Après avoir connu une légère baisse, la facture des importations de blé tendre s est établie à près de 720,15 millions USD (2,77 millions de tonnes) contre 693,12 millions USD (2,29 millions de tonnes), en hausse de près de 4% en valeur et de près de 21% en quantité. Concernant le maïs (semence et autres), les importations se sont chiffrées à 398,47 millions USD (1,93 million de tonnes) contre 394,27 millions USD (1,56 million de tonnes), en hausse de 1,07% en valeur. Pour l orge, l Algérie a importé pour près de 96,34 millions de dollars ( tonnes) contre 78,36 millions de dollars ( tonnes), en hausse de près de 23% en valeur. En 2014, la facture des importations algériennes des céréales s était établie à 3,54 milliards de dollars, en hausse de 12% par rapport à URGENCE DE RÉFORMES ÉCONOMIQUES PLUS AMBITIEUSES L économiste Mouloud Hedir, invité du CARE 11 Le Cercle d action et de réflexion autour de l entreprise (CARE) avec le soutien de la Délégation de l Union européenne en Algérie, a organisé à l hôtel Sofitel une rencontre-débat sur le thème «face à la crise sévère qui s annonce, urgence de réformes économiques plus ambitieuses». Cette rencontre animée par l économiste, Mouloud Hedir, s est déroulée en présence de nombreux professionnels et universitaires. Mouloud Hedir a proposé à l occasion des recommandations pour un meilleur mo- tème actuel de financement des grandes vantage le fossé entre riches et pauvres au mesure réelle des menaces qui pèsent sur structures économiques. sein de la société.» Il l économie nationale. Il a indiqué que ce n est pas normal s est montré également très critique du Un programme auquel l ensemble des acjourd hui de voir au- fait que des produits teurs économiques les grands projets financés par les caisses de l Etat, alors qu au niveau importés soient subventionnés. «Dans les pays développés les subventions sont et sociaux, a-t-il dit «devraient être associés, l enjeu immense pour notre pays étant mondial ces structures destinées unique- celui de son retour sur sont financées ment aux produits fa- le chemin de la crois- par les banques.» briqués localement», sance durable et du S agissant du système de subventions, il a indiqué que l Etat a-t-il ajouté. Mettant l accent sur la règle 51/49, Mouloud Hedir développement économique et social.» Le projet de loi de finance dépense beaucoup a indiqué que «celleci complémen- d argent destiné en doit être appliquée taire, a-t-il indiqué, qui principe pour les seulement sur les secteurs est actuellement dis- couches sociales défavorisées stratégiques.» cuté au sein du gou- mais En ce qui concerne le vernement offrait de quand «on analyse la situation on trouve que ces subventions climat des affaires, il a souligné que «ce dernier doit être revu ce point de vue, une opportunité que ce dernier semble avoir profitent davantage prochainement et cela de la peine à saisir. aux classes sociales par la coopération Les quelques mesures aisées, causant de ce avec l ensemble des annoncées fait un déficit dans les acteurs économiques. jusque-là sont mani- caisses de l Etat.»» festement en net dé- L expert a insisté sur De son côté Slim calage par rapport aux dèle d organisation de l impératif de revoir Outhmani, président vrais enjeux et ne permettant pas de créer l économie de notre cette politique pour du CARE, a insisté, lui pays. Il a insisté sur éviter dans les prochaines années tout d un programme éco- changement espéré, aussi, sur l urgence le choc salutaire du ce plan sur la nécessité de revoir le sys- risque de creuser danomique qui prenne la a-t-il estimé. CÉRÉALES Hausse continue des importations Le ministre de l Agriculture et du Développement rural, Abdelkader Kadi, a déclaré récemment, lors du lancement de la campagne moissons-battage, que malgré les conditions climatiques défavorables, la récolte céréalière devrait atteindre les 43 millions de quintaux contre 35 millions en 2014, soit une hausse de 20%.La campagne moissons-battage de cette année devra toucher une superficie globale de 3,3 millions d hectares (ha) dont 1,5 million ha réservé au blé dur, un (1) million d ha à l orge, ha au blé tendre et ha à l avoine. Les pouvoirs publics ambitionnent de hisser la production céréalière pour s établir à 69,9 millions de quintaux en Cette progression devrait se produire grâce, notamment, à l extension des surfaces irriguées d un million d hectares supplémentaires, à l intégration de la fertilisation, des semences certifiées et du renforcement de la mécanisation.

12 12 13 BENAISSA BAGHDAD À OUEST INFO «Bensenada a intérêt à se taire!» Entretien Belhadj B Ouest-Info :Des voix se sont élevées concernant votre ATD d un montant estimé à 2 milliards 300 milions de centimes? Benaissa Baghdad : Écoutez-moi, je n ai à aucun moment pensé à nuire à une équipe que j ai toujours porté dans mon cœur. La preuve en est, que j ai dépensé de ma poche des milliards pour que l équipe regagne l élite. Maintenant pour revenir à votre question, je peux vous dire sans risque de me tromper que la somme que j ai demandée me revient de droit O I : Est-ce le moment de demander votre dû, Monsieur Benaissa? B.B : J ai eu gain de cause en avril denier, j ai dû affronter durant des mois la justice, seul et sans la présence d un quelconque dirigeant ou représentant de l USMBA et je n ai pas voulu déposer mon ATD pour ne pas perturber le moral du club qui jouait son va tout pour le maintien. En avril, les gens me disaient que ce n est pas le moment et aujourd hui non plus parce que le club est en phase de démarrage, donc quand est ce que je vais encaisser mon argent? Moi, je détiens une créance de 2 milliards 300 centimes et c est mon droit le plus absolu,d autant plus que le bilan était plus que satisfaisant puisque l USMBA avait accédé en nationale 1 et ce après avoir végété plus de 18ans en nationale II O I : Vous avez contesté la manière avec laquelle la plainte a été déposéé, B.B : Absolument, tout le monde à Sidi Bel Abbès savait que je ne pouvais jamais renoncer et pour tout l or du monde, ni à mes principes ni à mes biens. En revanche, je pouvais aussi donner ce qui m est le plus cher pour peu que les gens soient honnêtes et reconnaissants. J ai été poignardé dans le dos puisque Bensenada était mon employé et je le payais presque régulièrement pour tout les travail qu il faisait. Il a craché dans la soupe dans laquelle, il mangeait. Pour moi, c est, de l ingratitude pure et simple O I : Votre bilan a été certifié par le commissaire aux comptes qui avait émis quelques réserves que vous avez, semble t-il, levé? B.B Oui, c est ca, monsieur Talha Kadour le commissaire aux comptes qui avait certifié le bilan et avant ça, il a été approuvé par le conseil d administration dont son fils Larbi en était membre, pourquoi, donc, veut-il nier mes créances? Ce n est pas parce que Kadour Talha est en prison qu ils veulent aujourd hui me coller l étiquette des pizzas et autres frasques qui ne tiennent pas du tout, la route. Moi, je persiste et je signe, j ai une créance sur le club de 2 milliards et 300centimes, et advienne que pourra!... O I : Le problème aurait pu être réglé à l amiable, n est ce pas? B.B Écoute-moi, je suis un homme de dialogue. Je peux vous dire qu avec un tout petit sourire, on aurait opter pour une autre solution. On pouvait s asseoir au tour d une table et discutait de la question en toute franchise et aussi de tous les problèmes. Mais malheureusement, ce n était pas le cas puisque Bensenada, a choisi le terrain le plus abrupt pour me discréditer. Il ne fait depuis toujours qu à sa tête mais cette fois, il va droit au mur O I : Vous dites que je suis prêt affronter qui conque pour mes dûs, tenez toujours a votre défi? B.B : Bien sûr, moi je suis confiant et je suis prêt à affronter qui que ce soit pour défendre mon bilan. Je suis sûr et certain que tous les frais que j ai engagés pour le club sortaient de ma poche. Si vous vous souvenez, la commune tout autant que l assemblée populaire de wilaya avait consenti, en tout et pour tout, 1,5 milliard de centimes pour une accession qui nous a coûté plus de 17miliards de centimes. Les 1,5 milliard suffisait à peine à payer le transport, trop peu pour une équipe qui jouait l accession, et pour vous dire, j ai dû même contracter des dettes pour faire marcher l équipe. O I :Vous avez quitté le club après l avoir fait accéder B.B :J ai quitté le club à contre cœur. J ai voulu terminer mon projet mais comme je n avais pas les moyens et les autorités ont refuse, aussi de m aider, j ai quitté le club et céder mes 51 % d actions au fils de Bensenada. O I Vous aller affronter les dirigeants actuels devant le juge le jeudi prochain? B.B: Moi, je suis capable d affronter n importe qui pour défendre mes droits. J ai dépensé de l argent, j ai des preuves irréfutables de tous ce que je dis, et Je ne vais pas m arrêter, donc, au premier jet de pierres. Je le mets en défi. Je l invite même à présenter mon bilan et le sien devant la presse et on laisse le soin à l opinion publique d en juger. O I Vous dites que vous détenez des preuves concrètes concernant l implication de Bensenada dans une affaire d escroquerie? B.B: Oui, J ai en ma possession des preuves tangibles qui interdisent, en vertu de la loi 64 de la FIFA, à toute personne impliquée dans une affaire d escroquerie d exercer une quelconque activité sportive. Je ne vais pas m étaler sur le sujet mais je saisirai, le moment opportun pour déballer tous ses frasques. J appelle, par ailleurs, les instances concernés à «extraire» du tribunal le jugement prouvant son implication. O.I : Bensenada est toujours venu à la secousse du club n est ce pas? B B: Ecoutez, le club ne l intéresse pas, La ville non plus. Ce qui l intéresse, c est sa poche ni ni plus ni moins. Il est venu s enrichir sur le dos et le désespoir d un club meurtri par une funeste relégation. il était toujours comme ça. S il était un homme, il ne retournera jamais au club. A t il oublié ce qu il a subi l année dernière contre Bira? Ne l a t-il pas limogé alors qu il était son employé? Il est revenu, à la surprise générale, comme si de rien n était.en déficit certainement de célébrité, L "homme" a toujours cherché les feux de la rampe et les projecteurs, on ne sait pas pour quoi... O.I: Ne me dites pas qu il n a pas contribué en 2013 à l accession? B.B: Non pas du tout. Je vais vous surprendre si je vous dis qu il était contre l accession. Il ne voulait pas que l équipe accèd! O.I: Pourquoi? B B; Parce qu il a souvent prétendu qu il était l artisan de la coupe d Algérie de Pour lui, notre accession lui fera de l ombre et éclipsera son soit disant exploit pour cela, il a fait des mains et des pieds pour que l équipe végète en nationale deux. O I : Mais tout le monde reconnait que Bensenada est en matière de jurisprudence administrative et même footballistique recele des grandes capacités? B.B: Il a ses coups de gueule, sa mauvaise langue, son ingratitude ses volte-faces. Oui mais pas pour sa compétence. Un compétent digne de ce nom ne retourne jamais contre ses amis. Il a nié, en bloc, tout ce que j ai fait pour lui. Il a oublié ou fait mine d oublier que je lui achetais, lorsqu il était avec moi, ce que j achetais à mes enfants. Il vivait presque chez moi. Il a même contracté, une dette auprès de ma femme qu il n a jamais remboursé jusqu a présent. Il est d'une ingratitude inédite. O I: Ne pensez vous pas que vous êtes en train de parler à chaud? B.B: Non, Il était mon frère mais lorsqu il ma touché dans amour propre, Il a cherché la guerre et il l aura. Il n a qu à répondre de ses actes devant les tribunaux. O.I: Mais ce n est pas lui qui a déposé la plainte, c est plutôt le conseil d administration? B.B: Non ce n est pas vrai, le conseil administration ne s est jamais réuni. Il a pris seul la décision et tôt ou tard il le regrettera. O I : Le dernier mot, Monsieur Benaissa... B.B : Ecoutez-moi, je dis aux gens qui m ont trahi Allah Yahdihoum. S ils veulent travailler, qu ils travaillent et laissent les gens tranquilles. Moi j ai mon passé derrière moi et s ils persistent à dire n importe quoi, je sortirai mon artillerie. Ils ont, donc, intérêt à se taire parce qu ils trainent des casseroles et sont mouillés jusqu au cou. SOUKHANE ABDERRAHMANE LE TALENTUEUX FOOTBALLEUR DE L ÉQUIPE FLN ET DE L USMBA TIRE SA RÉVÉRENCE C est avec peine que les sportifs Bel-Abbésiens et surtout les anciens ont appris par la radio et la télévision le décès de SOU- Deb. G à D : ZOUBA-BETTACHE-SOUDANI-MEZANI-HAMZA-HACINI- BENKATLANE-KHELLADI-FELLAH Acc. G à D: AMAR-ABDI-HAMRI-SOUKHANE-LAHMAR (TUNISIEN) FORMATION ET ENCADREMENT DES SÉLECTIONS SOUKHANE Abderrahmane termina sa carrière professionnelle au Red Star qui évoluait en première division Française.En tant que professionnel, il a disputé plus de 220 matches et inscrit 76 buts.après sa retraite de joueur, Abderrahmane s est consacré au rôle de formateur et d encadreur des sélections au profit des jeunes pour jeter les premières bases techniques du football post-indépendance aux côtés des ténors de l équipe FLN. Il faut dire que cette grande figure sportive aux qualités de sagesse et de générosité qui a honoré durant son existence le football Algérien a laissé partout de très bons souvenirs.très touchés par cette perte, le Directeur du journal national d information OUEST- FÉLICITATIONS KHANE Abderrahmane à l âge de 79 ans.il est né à Alger, au quartier chic d EL-BIAR qui a enfanté de grands noms du football Algérien.Abderrahmane a fait ses débuts sous le maillot de la JSEL-BIAR (ce petit club amateur qui a éliminé en coupe de France dans les années cinquante le grand REIMS avec ses internationaux COLONNA, JONQUET, PENVERNE, KOPA, PIANTONI, LARQUE et autres). Il a regagné la métropole pour atterrir au HAVRE en 1956 et c est à l appel du FLN qu il a rejoint TUNIS pour se retrouver aux côtés de son frère Mohamed, Rachid MEKHLOUFI, Amar ROUAI, Hamid ZOUBA, Mohamed MAOUCHE, Saïd AMARA, Abdelhamid KERMALI, Abderrahmane IBRIR, Mustapha ZI- TOUNI, Kaddour BEKHLOUFI, Mokhtar ARRIBI, Ali BENFAD- DAH, BENTIFOUR, MAZOUZA, KERROUM, BOURICHA, tous ces prestigieux joueurs sous la direction technique de Mohamed BOUMEZRAG. A cette époque ( ) ces footballeurs de talent étaient les dignes ambassadeurs de la cause nationale à travers le monde. Après le recouvrement de l indépendance, SOUKHANE Abderrahmane prit le chemin du HAVRE pour y rester deux saisons (de 1962 à 1964). Ensuite, il se dirigea vers TOULOUSE pour évoluer au sein du FCT où il demeura jusqu à INFO, M. HOUMAD Abdelaziz, le rédacteur en chef, le personnel et tous les sportifs Bel-Abbésiens présentent à la famille du défunt leurs sincères condoléances en l assurant de leur vive sympathie.prions Dieu, Le Tout Puissant, de l accueillir en son Vaste Paradis. A Dieu nous appartenons et à lui nous retournons. HASSANI Mustapha C est avec une immense joie que le collectif Ouest Info a appris la naissance du petit Abderrahmane au foyer du docteur Nedjar d Oran en ce 1er Juillet En cette heureuse circonstance et au nom de toute l équipe Ouest Info, M.Yamoune Zouaoui souhaite au petit prince une longue vie, et beaucoup de bonheur parmi les siens, ainsi qu un prompt rétablissement à la maman

13 14 La rubrique de Mustapha Hassani POUR LES COULEURS VERT ET ROUGE DE L USMBA CET ESPOIR RESSUSCITÉ ET CETTE FIERTÉ RETROUVÉE Citoyens fidèlement attachés aux idéaux de la ville, nos anciens, aussi bien dirigeants que joueurs ont présenté durant leur carrière des séquences d évènements sportifs en consultant le bon sens et en faisant preuve d inspiration et d imagination. Après un purgatoire de trois années de l USMBA, HASSANI Mustapha a repris du service à la présidence du club sous la municipalité de Monsieur ZE- NAÏDI Mohamed, et de son successeur au cours de la même saison, Monsieur DJELLOULI Abdelkader, qui, avec le concours précieux du responsable des sports au sein de la Ils ont marqué leur époque par leur charisme, leur autorité morale et par l influence qu ils avaient exercée dans tous les domaines. Ils ont donné les meilleures lettres de noblesse à l USMBA.Par le canal du journal national d information OUEST-INFO dont l animateur LE RETOUR À LA PRÉSIDENCE commune, Monsieur LALIMI Sid-Ahmed, la tâche qui était lourde à supporter fut allégée et l USMBA retrouva sa place parmi l élite.trois entraîneurs se sont relayés, MORI André, BA- BARAIOU Nouar et DOUSSAS Hadj Mohamed, mais il faut dire que des joueurs de qualités, tous recrutés par les soins de HASSANI Mustapha, ont SPORT est le directeur Mr HOUMAD Abdelaziz, je continue mon travail de mémoire qui consiste à présenter à nos fidèles lecteurs les aspects successifs de ceux qui ont consacré l engagement et l assiduité dans les rangs de notre cher club. mouillé leur maillot. Ils ont pour noms : ABADOU dans les bois, BOUTAREG, ABBAS Kadi, OURRED, MAHIEDDINE en défense, ABOUKEBIR et AMAR au milieu, BEN-MOKHTAR, YATIM, BENSEGHEIR, BELMIR, HAD- JERI en attaque sans oublier BAHRI, BOUAZZA, les frères KEBIR Miloud et Amar, BEN- SAADOUNE et MAHMOUD. RENCONTRES DÉTERMINANTES, USMBA - OMMÉDEA (4-3) A VINGT MINUTES DE LA FIN, BEL-ABBES MENAIT 4 BUTS à O. Au moment où à BEL-ABBES, personne ne s y attendait, sauf ceux qui ont fait le déplacement de MEDEA et connu ce bel après-midi ensoleillé du 04 Janvier 1980 et vécu cette grande ambiance, l USMBA a arraché avec tous les honneurs sa première victoire de l extérieur.déjà le week-end précédent à BOUFARIK, nous avons relevé quatre joueurs blessés (blessures involontaires) HAD- JERI, YATIM, KEBIR et MEF- TAH. Le premier et le troisième cités, sérieusement atteints n ont pas fait le voyage de MEDEA. Si nous ajoutons à cela les absences de ABBAS Kadi, parti en France pour une semaine, de BENMOKHTAR Mustapha et HANSAL retenus pour des obligations professionnelles, l USMBA avait peu de chance au départ pour venir à bout de l OMMEDEA. Mais KOUDACHE Mokhtar qui a retrouvé son vrai talent et qui fut l homme du match ne l entendait pas de cette oreille. AMAR Ahmed et ABOU KEBIR Wahid, joueurs chevronnés et conscients de la situation se sont surpassés. ABADOU dans les bois a voulu étaler encore une fois sa classe. BOUTA- REG, BENSADOUNE et MEF- TAH (qui a tenu une mi-temps, souffrant de la cheville) ont donné ce jour là la meilleure leçon de combativité et de résistance. OURRED et REB- BOUH (qui fit sa rentrée au poste d arrière droit) ont prouvé qu ils peuvent museler les meilleurs ailiers.yatim en pointe et auteur de deux buts, malgré l handicap de sa blessure et les ailiers BENSEGHEIR et ALLEM avec un but chacun ont donné l efficacité à notre ligne d attaque.pour ce match décisif, douze hommes ont mouillé leur maillot, douze joueurs ont voulu jouer, plaire et gagner. Douze Bel-Abbésiens ont retenu la leçon en suivant parfaitement les conseils du président et les consignes de l entraîneur. Douze titulaires ont réussi a donner un bon résultat, voire un beau cadeau de nouvel an aux sportifs Bel-Abbésiens.Le premier but de l USMBA, fut obtenu à la vingtième minute par YATIM sur coup franc magistralement joué entre le tandem AMAR-KOU- DACHE.A la reprise, coup sur coup, BENSEGHIER, puis ALLEM, ont assuré l avantage de la tête en trompant la vigilance des défenseurs de l OMM.Le quatrième but fut l œuvre de YATIM, également de la tête.toutes les actions ont été rondement menées par le trio ABOU-KEBIR, AMAR, KOUDACHE. Le premier but inscrit par MEDEA est nettement mérité. Mais les deuxième et troisième buts (l un sur hors-jeu, l autre sur main flagrante) ont été marqués avec la bénédiction de l arbitre, Monsieur SENOUSSI Tarek. Disons enfin que la partie fut âprement disputée par les deux formations avec un bon niveau technique. UNE ERREUR D INFORMATION FAIT PERDRE LE GAGNANT Une confusion totale a régné après le match OMMEDEA- USMBA non seulement à SIDI- BEL-ABBES mais sur tout le territoire national. Une communication téléphonique assurait les Bel-Abbésiens de la victoire, mais le P.S.A, puis la diffusion des résultats par la radio et la télévision annonçant MEDEA vainqueur par trois buts à zéro, et par voie de conséquence, l OSTIARET, C était une rencontre au sommet qui a opposé le premier du groupe USMBA au Croissant Club Sigois qui occupait la seconde place. Sig avec ses trois internationaux venus du MCOran, BELKEDROUCI, HADEFI et MEDJAHED se sont déplacés à Sidi-Bel-Abbès avec la détermination de faire un bon résultat. Dans un stade archicomble, des deux côtés, les individualités ne manquaient premier au classement général semèrent le désarroi dans les esprits des supporters. Pourtant dès son retour, le soir même, le président HASSANI Mustapha téléphona à la rédaction sportive EL-MOUDJA- HID et le lendemain matin, il adressa deux télégrammes, l un au ministère de l information et l autre au directeur de l APS (ALGERIE PRESSE SERVICE) pour que l USMBA USMBA CCSIG : MATCH DECISIF LES SIGOIS AVEC TROIS INTERNATIONAUX pas. Malgré l enjeu de la rencontre, nous avons assisté à un beau spectacle remporté par les Bel-Abbésiens sur le score de deux buts à un (2-1).Dans cette course au titre, l USMBA a accentué son avance et après une victoire sans appel sur l ESMostaganem (4-0), un autre défi attendait notre club. Il fallait battre le WATlemcen qui luttait pour son maintien en nationale II.Et c est devant une soit rétablie dans ses droits.comme l hebdomadaire sportif EL-HADEF fit la même erreur, notre secrétaire administratif FARAOUN Mohamed téléphona au rédacteur en chef lequel avait promis qu une mise au point sera faite dans le prochain numéro.l erreur est humaine et tout est rentré dans l ordre dans la semaine avant le Week-end et la confrontation suivante. affluence record, dominée nettement par nos supporters qui, par milliers ont occupé très tôt les tribunes et gradins du complexe omnisports de Tlemcen.Déjà nos juniors, bien entraînés par l infatigable TRARI Abdelkader ont donné le ton en prenant le meilleur sur leur vis-à-vis et le résultat net de trois buts à un a donné une idée sur la position de notre jeune formation. USMBA JUNIORS 1979/80 Deb. G à D : MESSAOUDI-LAKHMES-BELATRECHE-FODIL-HAMMAR- BAGHDAOUI- TRARI (Entraîneur) Acc. G à D : HAMAÏDA-MEBAREK-OUENDICHE-BENICHOU-O/BRAHIM Malgré l enjeu qui était de taille puisqu il s agissait de la montée pour les uns et de la survie pour les autres, les seniors ont laissé au cours de ce débat une image de marque par leur sportivité et leur fair-play. Disons aussi que l arbitrage impartial de l international HANSAL Mohamed a favorisé le bon déroulement du match.c est dans le premier quart d heure qu une offensive Bel-Abbésienne rondement Tous les Bel-Abbésiens ont suivi de quelle manière s est effectué le déplacement de Tlemcen. 22 cars pleins à craquer, des centaines de voitures prenant le même itinéraire, des trains affichant complets durant 48 heures. Tous ces grands Il est difficile de décrire, juste après le coup de sifflet final de l arbitre HANSAL Mohamed, ce qui s est passé dans les tribunes et gradins et aux vestiaires. Des joueurs glorieux qui venaient de remplir leur contrat se jetèrent sur le Président et A TLEMCEN : UN ENJEU DE TAILLE menée par AMAR Ahmed trouva le jeune ailier BENSEGHEIR à l affût pour ne laisser aucune chance au portier de Tlemcen.C était suffisant pour que le club de la Mekerra assure son accession. Mais au coup de sifflet final du directeur de jeu, imaginez deux scènes différentes sur le stade, celles de joie d un côté et de déception de l autre. Mais l enseignement qu on tire à travers ce spectacle LA JOURNÉE FOLLE DU 28 MARS 1980 moyens pour transporter une marée humaine à Tlemcen. Des milliers de supporters Bel- Abbésiens avec leurs banderoles, fanions et instruments de musique se sont donnés rendez-vous dans le vaste complexe de la «perle du L USMBA EN NATIONALE l entraîneur. Les accompagnateurs de l équipe se congratulent, des milliers de supporters agitant leurs drapeaux scandaient un chant tant espéré «BEL-ABBES en NATIO- NALE». Un service d ordre renforcé et vigilant observant joyeux et poignant à la fois est le fait que BEL-ABBES et TLEMCEN liées par le bon voisinage se sont toujours fait une certaine idée du sport en général et du football en particulier.a noter que notre Président HAS- SANI Mustapha par ses attaches à cette ville avait aidé à sa manière pour que le WAT garderait sa place dans cette division et il l a fait savoir aux dirigeants Tlemceniens Maghreb» pour supporter et encourager l équipe qui devait jouer son accession en Division Nationale.Il fallait cette ambiance de fête, il fallait aussi ce public enthousiaste pour que l USMBA gagne et finalement c est Bel-Abbès qui a triomphé. dans la dignité ce déferlement populaire sans avoir à intervenir, tellement tout s est déroulé dans la discipline. Nos juniors sautaient de joie parce qu ils venaient de croire à la possibilité de disputer la saison suivante un championnat national. L équipe de l USMBA qui a accédé en Nationale LE TRAJET TLEMCEN SIDI BEL-ABBES Les cars et voitures parfaitement alignés, ont quitté la ville de Tlemcen avec le billet gagnant qu on devine. Déjà à Aïn-Fezza beaucoup des curieux voyaient étonnés ce long cortège. En passant Aïn-Tellout, c était la même image. A Ben-Badis, des milliers de personnes étaient massées sur les trottoirs, non seulement pour saluer la victoire de l USMBA, mais aussi pour applaudir au passage leur sien BENSEGHEIR Hamidou, cet étudiant de 18 ans, l auteur du but décisif. A Hassi-Zahana, Lamtar et Sidi-Lahcen nous avons connu le même mouvement.

14 A l entrée de la ville, on nous fit savoir que l ARBA (club de l Algérois), un autre prétendant de l accession venait de perdre à Relizane. Imaginez alors le déferlement populaire vers le centre-ville. La place du 1er Novembre 1954 et le boulevard de la République contenaient difficilement, tout ce monde. ONE, TWO, THREE, VIVA HAS- SANI scandaient ces fervents jeunes menés par le farouche et irrésistible MAN- SOURI Tedj. Cet arbitre de la UNE NUIT HISTORIQUE ligue de wilaya (aujourd hui absent de la scène sportive pour l éternité) a joué un rôle prépondérant dans l animation et la canalisation des supporters. Du faubourg SAKIA EL-HAMRA (Ex- THIERS), c est la ruée populaire qui rappela les moments historiques de l indépendance.des balcons des immeubles, les femmes Bel-Abbésiennes partageant également leur joie lançaient leur you-you.les cars et voitures nombreux qui avaient SPORT du mal à se frayer un chemin étaient obligés de se faire un passage par les rues perpendiculaires. La grande ambiance régnait aussi en face du théâtre et devant le siège du club (trompettes, klaxons, tambours, chants, slogans), tout concordait en cette nuit historique du 28 Mars 1980.Dirigeants, éducateurs, joueurs, sympathisants et adhérents de notre association ont connu à travers cet événement sans précédent les meilleurs instants de leur vie. NOMBREUX TÉLÉGRAMMES DE FÉLICITATIONS Après la victoire sur le WAT qui a consacré l accession de l USMBA en Division Nationale, nous avons reçu au local de nombreux télégrammes et lettres de félicitations émanant de partout.le premier témoignage nous est parvenu de Hadj BAGHDAD (Ex gardien de but de la glorieuse formation de l USMO), suivi de celui du premier responsable de la ligue d Oranie de Football (LOFA), Hadj GHALEM.Nous avons eu aussi de nombreuses communications téléphoniques pour saluer l accession du club, notamment celles de SEKKAL Benali (membre du comité central du FLN et conseiller au Ministère de la Jeunesse et des Sports), Docteur M BAREK (médecin à Paris), de Mademoiselle EL-HASSAR (secrétaire à la direction générale de l ONAMA à Alger).Notre secrétaire administratif FERAOUN Mohamed a reçu également de nombreux appels de toute la région. LE DERNIER MATCH DE L ACCESSION AMBIANCE DE FÊTE De G à D : Commandant MAHI DJELLOULI Abdelkader- Docteur AMIR Benaissa, le WALI LALAOUNA Baghdadi La veille du dernier match opposant l USMBA au Widad de BOUFARIK, un avion décoré aux couleurs «vert et rouge» affrété auprès de l aéro-club a survolé dans l après-midi la place du 1er Novembre 1954 et tous les quartiers de la ville pour lancer à l intention de la population en général et des supporters en particulier des prospectus contenant un message du Président HAS- SANI Mustapha pour saluer, féliciter et remercier ceux qui ont contribué à cette réussite.le lendemain, il faut souligner que le Directeur général de l ONAMA Monsieur BELACEL Mokhtar (Commandant Mahi) avait convié à un déjeuner diverses personnalités et anciens dirigeants de l USMBA à la ferme de l entreprise, au Rocher en signe de reconnaissance à cette montée à l étage supérieur. Dans l après-midi, dans un stade archicomble, à l entrée des deux équipes des milliers de personnes avaient agité leurs foulards, fanions, drapeaux, banderoles, au moment où le même avion jetait des confettis alors que de nombreuses troupes musicales venues d Oran, de Témouchent mêlées à celles de Sidi-Bel- Abbès faisaient entendre dans l allégresse leurs chants au son des tambours. L avion portant l inscription USMBA a survolé le stade des trois Frères AMAROUCHE lors du match USMBA-WAB A préciser qu avant le coup d envoi du match, face à la tribune officielle où chaque joueur de l USMBA tenait un bouquet de fleurs pour remettre à l équipe visiteuse et en présence des autorités, des invités et d un public en délire, prenant la parole, le Président HAS- SANI Mustapha a tenu à dire que la ville de Sidi-Bel-Abbès est une cité combattante, pour preuve ce stade porte le nom de trois chouhadas (les frères AMARAOUCHE) et la ruelle qui mène au stade est celle de deux chahids (les frères ZAOUI).«Par la grâce de Dieu qui a permis à notre club de retrouver sa place en division nationale, par la grâce de Dieu qui a donné à notre équipe alignée en fac de vous l honneur de mériter cet accueil, je salue les responsables civiles et militaires à tous les niveaux, nos invités qui sont venus de tous les coins d Algérie, nos hôtes, dirigeants, staff technique, joueurs et supporters de BOU- FARIK et notre cher et fidèle public qui a recouvré sa vocation. Grâce aux structures adéquates du ministère des sports, de la FAF et de la ligue régionale Ouest de football, l USMBA a défendu sa chance et gagné son pari pour figurer parmi l élite. Au prix d une année de sacrifices, de labeur, d abnégation et de sérieux, Jeudi 09 juillet 2015 UN DISCOURS POLITIQUE notre objectif a été largement atteint. Tous les sportifs Bel-Abbésiens, dirigeants, éducateurs, athlètes et supporters qui forment la pyramide du club, cette association enfin replacée sur son orbite aspirent désormais à l exercice des grands rôles.en cette journée printanière et historique, j ai 15 une pensée particulière à nos morts anciens cadres, joueurs et sympathisants qui ont manqué ce rendez-vous. Amis sportifs Bel-Abbésiens, vous avez parcouru le chemin de la grandeur, gardez cet enthousiasme et cet engouement populaire pour la gloire de l USMBA». De G à D : ISSAD Mustapha, HASSANI Ahmed, DOCTEUR HASSANI Abdelkader au Stade des Trois Frères AMAROUCHE SAISON PAR ALGÉRIE ACTUALITÉ UN NOUVEAU PARMI LES «GRANDS» FOUGUEUSE USMBA C était incroyable! Trente mille personnes s étaient subitement rassemblées sur cette place, la place du 1er Novembre Trente mille personnes qui criaient. Trente mille personnes qui chantaient, dansaient en cette fin d après-midi du vendredi 28 Mars. C était incroyable. Le seul souvenir que l on a d un tel rassemblement joyeux, remonte à 1962, en juillet précisément : l Algérie retrouvait sa liberté.une ambiance extraordinaire régnait, car chacun se sentait concerné par la victoire, celle de ses représentants, de son équipe, de son football. Et trente mille Bel-Abbésiens (peut-être même plus, cinquante mille d après certains) étaient là, sur cette place pour fêter l évènement : l accession en Division Nationale.Et cette masse prenait d autant plus de plaisir à savourer ces instants de bonheur qu elle avait tremblé près de deux heures durant, retenant son souffle, l oreille collée au transistor, attentive et au déroulement de la rencontre que disputaient ses favoris et celle de cette équipe de l ARBA, qui représentait la plus grande menace, risquant en toute dernière minute, de tout compromettre. Mais BEL-ABBES avait gagné à Tlemcen et l ARBA défaite à Relizane.Ce fut alors l explosion. Et comme mu par un étrange magnétisme, tout BEL- ABBES convergea vers cette place. Et la ville commença à vivre la plus folle après-midi de son existence. L USMBA avait réussi l exploit. Elle fera partie de l élite.cette réussite ne fut pas cependant facile à acquérir, même si le onze avait dès les premières journées de championnat, occupé le premier rang. Pas facile. De jeunes éléments avaient été appelés pour suppléer au pied levé les départs impromptus en cours de saison de ACHOUR et AMAR (SFISEF), deux excellents éléments sollicités par l ASP de Mascara sans oublier la défection de l entraîneur français MORI, parti chercher fortune ailleurs. Toutefois les ABADOU, ABOUKEBIR, BOUTA- REG, KADI, HADJERI, BEL- MOKHTAR, le stratège AMAR et le bouillonnant président de la section HASSANI Mustapha, parvinrent à suivre les traces de Mascara, cette équipe qui les avait supplantés la saison dernière, en bout de championnat. L USMBA est à présent en Nationale. C est acquis. Le plus dur reste néanmoins à faire. Il s agit en effet de préparer dès maintenant la saison prochaine, pour ne pas subir les contrecoups d une «classe supérieure». Son incorporation à une société de la ville (SONELEC ), la recherche d un entraîneur valable, de joueurs susceptibles de pallier les diverses lacunes seront autant de soucis qu il faudra résoudre dans les plus brefs délais pour éviter un mauvais départ.mais pour l instant, les Bel- Abbésiens, l homme de la rue, entendent jouir des instants présents même si en définitive et pour sa première apparition de la saison, le onze fanion n a pas réussi à être de la fête, une fête que l on a organisée en son honneur. MESSAOUDI RACHID UN JUNIOR QUI CONFIRME SA PLACE EN SENIOR La politique des jeunes était la devise des responsables de l ASP. Nous l avons mené progressivement et sûrement. A tous les niveaux, un travail en profondeur fut engagé au profit de l école populaire, des minimes, des cadets et des juniors. Jusqu ici, le NAHD et l USMBA avaient présenté sur le terrain le maximum de juniors en seniors.déjà tout jeune, il était attiré par l USMBA grâce à l éducateur TRARI Abdelkader qu il a sensibilisé à porter le maillot vert et rouge et rejoindre son coéquipier du NADIT BENICHOU. A son arrivée, il était considéré comme le digne successeur de AMAR Ahmed pour ses qualités techniques et physiques.mes- SAOUDI Rachid, a eu sa chance, c est un début, il est mieux qu un simple remplaçant et peut suppléer n importe lequel des hommes du milieu sans que le rendement de l équipe en soit notoirement affecté.au cours de plusieurs matches, MESSAOUDI a affiché une réelle confiance en ses moyens.avec un football bien étudié et mieux organisé et qui a pour base primordiale l esprit d équipe et la solidarité d ensemble, son incorporation était nécessaire. SENNOUR Abdelkader, son entraîneur, avec un effectif riche avait l avantage de puiser chez les jeunes pour consolider davantage les assises de sa formation. Et c est ainsi que RACHID est devenu un maillon fort de l échiquier des seniors avec ses partenaires IKHOU, OUENDICHE, FODIL, ANENE, BAGHDAOUI, OULD BRAHIM, LAKHMES, BOULAHIA, BENSEGHEIR et HAMMAR.MESSAOUDI, titulaire indispensable, intégré lui aussi à la SONELEC a donné une belle image de ses capacités sur le plan sportif et dans le domaine professionnel.

15 16 CULTURE ALGER La 8e édition du FELIV placée sous le signe du renouveau pour mieux se rapprocher du public Le commissaire du Festival international de la littérature et du livre de jeunesse (FELIV), Azeddine Guerfi, a indiqué mardi que la 8e édition du festival était placée sous le signe du renouveau avec une programmation alliant réflexion et divertissement pour mieux se rapprocher du public. Plusieurs nouveautés sont prévues lors de cette édition qui se tiendra du 23 au 29 juillet, notamment le café littéraire qui permettra aux écrivains arabes et étrangers hôtes du festival d'aller à la rencontrer du public. Le FELIV rendra hommage à la romancière, académicienne et réalisatrice algérienne Assia Djebar et à l'écrivain sud-africain d'expression afrikaans André Brink, qui sont décédés le même jour (6 février 2015). L'hommage à Un vibrant hommage a été rendu à Tlemcen à titre posthume au chantre du Chaabi cheikh El Hachemi Guerouabi. L hommage a été rendu dans la soirée de lundi à mardi au palais de la culture Abdelkrim Dali par l association culturelle El Hachemi Guerouabi, qui organise une caravane artistique de musique chaabi sillonnant plusieurs wilayas du pays, dont le départ a été donné à Tlemcen, indique la présidente de cette association, Chahira Guerouabi. Quatre chanteurs ont participé à cet hommage dédié à une icône de la musique Chaabi. Il s agit de Mohamed Raoui d Alger et Karim Boughazi de Tlemcen qui ont repris quelques chansons comme "El bareh", "Mazal rjal" et d autres tubes qui ont fait la célébrité du défunt cheikh. Ces deux artistes TLEMCEN Hommage à titre posthume rendu au chanteur El Hachemi Guerouabi étaient accompagnés aussi par les deux jeunes lauréats 2014 et 2015 du prix "El Hachemi Guerouabi", en l occurrence Youcef Benyaghzer d Alger et Ayad Tarik de Béjaia qui ont tous repris des chansons du défunt avant de chanter, pour la première fois, une chanson dédiée spécialement au défunt El Hachemi Guerouabi, intitulée "Allah yarhmak ya chikhna" (Que Dieu est ton âme ô maître). Le but de cette caravane artistique est de promouvoir ces jeunes talents et les accompagner dans leur parcours un tant soit peu pour qu ils ne se sentent pas abandonnés et aussi essayer de regrouper tous les amoureux du Chaabi "style Guerouabi" pour en constituer une école à caractère national, a indiqué la présidente de cette association culturelle créée en R.C Assia Djebar sera axé sur son parcours cinématographique, selon les organisateurs. Un hommage sera également rendu à l'éditeur François Maspero. En plus du principal espace aménagé à Riad El-Feth, certaines activités se dérouleront au niveau de trois stations du métro d'alger tandis que d'autres seront organisées dans les places communales d'el- Harrach et Rouiba ainsi que dans la ville de Cherchell. Le volet littérature sera fortement présent et diversifié, selon les organisateurs qui annoncent la participation de 55 auteurs de 20 pays, 61 éditeurs ainsi que de nombreux écrivains algériens représentant trois générations. Le programme littéraire sera animé par des figures connues comme le poète et dramaturge irakien, Salah Hamdani, le poète haïtien, James Noël, l'homme de lettres soudanais, Hamour Ziada, le Français Jérôme Ferrari aux côtés d'auteurs algériens dont Waciny Laredj, Mohamed Meflah, Achour Fenni, Abdelmadjid Kaouah et Ismaïl Ibrir. Au menu, des ateliers d'écriture, un concours de "Le mouvement nationaliste à Mascara ( )" est le titre de l ouvrage que vient d éditer le Dr Djaker Lahcen, ancien directeur de l institut d histoire de l université Mustapha Stambouli de Mascara. Tout le long de ses 440 pages, le livre retrace en cinq chapitres cette période charnière de l histoire de la région, depuis 1841, date de l occupation de Mascara par l armée coloniale jusqu au déclenchement de la révolution armée. Le lecteur trouvera une présentation de la situation politique, sociale, culturelle et économique de Mascara, depuis sa colonisation jusqu en Un chapitre traite de la naissance et de la composition des courants nationalistes ( ). Les autres parties de l ouvrage portent sur l essor du mouvement ationaliste à Mascara durant la 2ème guerre mondiale, des progrès qualitatifs du mouvement ( ) ainsi que de la crise qui a frappé le mouvement nationaliste entre 1950 et 1954, avant le déclenchement de la guerre de libération. L auteur a précisé à l APS que l histoire du mouvement nationaliste à Mascara a été le thème de sa thèse de doctorat. Ce travail de recherche a été ensuite conçu sous forme d ouvrage qui sera mis à la disposition de toute personne désirant découvrir l histoire contemporaine de sa région. Cet universitaire a expliqué son intérêt pour cette période par son désir de combler un vide en matière de données historiques sur cette période. "La plupart des études monographiques traitant sur la ville de Mascara durant la colonisation française se limitent à la période de la résistance de l Emir Abdelkader, fondateur de l Etat algérien moderne", a-t-il expliqué.l auteur a ajouté que "le mouvement nationaliste a joué un grand rôle, à Mascara, entre 1930 et 1954, en contribuant à la naissance et au renforcement de l esprit nationaliste au sein de la population". Il a ajouté que la ville a connu une activité politique et sociale, très riche et féconde, durant cette période. Des militants ont adhéré aux partis politiques créés à cette nouvelles ainsi que des activités destinées aux enfants (dessin, écriture, contes...). R.C MASCARA Parution d un ouvrage sur l histoire du mouvement nationaliste époque, comme ils ont activement milité au sein de l association des ulémas musulmans algériens. Ces mêmes militants, comme dans le reste des régions du pays, ont préparé activement le déclenchement du combat libérateur, le 1er novembre 1954 dans la région. Dr Djaker Lahcen, né en 1958 à Mascara, est titulaire d un doctorat en histoire moderne. Il a rejoint l université de Mascara en 2002 pour occuper le poste de directeur de l institut d histoire jusqu au Actuellement, il est maitre de conférences au sein du même institut. R.C

16 REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ACTUALITÉS PUBLICITÉ UNIVERSITE DJILALAI LIABES SIDI BEL ABBES Nif : AVIS D'ATTRIBUTION PROVISOIRE DE MARCHE En application de l'article 48 du décret Présidentiel n I0/236 du 07/10/2010, portant réglementation des marché publics, modifié et complété, il est perte a la connaissance de l'ensemble des entreprises ayant participé à la consultation restreinte ayant pour objet «équipement des locaux de soutien a la pédagogie à l'université de Sidi Bel Abbes» qu'à l'issue des jugements Des offres le marché est attribué comme suit : 17 Le président Bouteflika préside une réunion Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a présidé mercredi une réunion consacrée à la situation prévalant à Ghardaïa, indique un communiqué de la présidence de la République dont voici le texte intégral :"M. Abdelaziz Bouteflika, Président de la République, a tenu ce jour une réunion consacrée à la situation prévalant à Ghardaïa, qui a regroupé notamment MM. le Premier minis- consacrée à la situation à Ghardaïa la wilaya de Ghardaïa son sein". et notamment l'atteinte Une série de décisions arrêtées à la sécurité des personnes et des biens,3- Le président de la République, Abdelaziz Sous l'autorité du Premier ministre, le gouvernement veillera à mercredi une série de Bouteflika, a arrêté diligenter la mise en décisions lors d'une œuvre des programmes déjà arrêtés situation prévalant à réunion consacrée à la en vue de la relance du Ghardaïa, indique un développement économique et social et du sidence de la Répu- communiqué de la pré- retour à une vie normale à travers le terri- chef de l'etat a chargé lance blique. A cet effet, le toire de la wilaya de le commandant de la tre, le ministre d'etat directeur de cabinet de la est chargé de supervi- la 4ème région militaire Ghardaïa. A cette 4ème région militaire même occasion, le Président de la République des services de sécu- de "superviser l'action présidence de la République, le vice-ministre de sécurité et des autoser l'action des services a exprimé ses condoléances aux familles cales concernées pour rité et des autorités lo- de la Défense nationale, Chef d'etat-major nées pour le rités locales concer- des défunts, victimes le rétablissement et la de l'anp. A l'issue de rétablissement et la des affrontements intercommunautaires.en ce public à travers la wi- préservation de l'ordre l'étude de son ordre du préservation de l'ordre jour et à la lumière du public à travers la wilaya de Ghardaïa, 2- Le mois de piété, le Président Abdelaziz Boute- président de la Répulaya de Ghardaïa".Le rapport transmis par le ministre de l'intérieur et Premier ministre veillera avec le ministre de flika a aussi appelé la blique a instruit également le Premier des Collectivités locales dépêché sur les la Justice, Garde des population locale dans sa diversité à concourir ministre de "veiller, lieux par le Président sceaux afin que le Parquet prenne en charge, à la restauration du avec le ministre de la de la République, le calme et à la préservation des liens sécu- sceaux, afin que le Justice, Garde des Chef de l'etat a arrêté avec diligence et sévérité, toutes les viola- les décisions suivantes laires de fraternité qui Parquet prenne en :1- Le commandant de tions de la loi à travers ont toujours prévalu en charge, avec diligence et sévérité, toutes les violations de la loi à travers la wilaya de Ghardaïa et notamment l'atteinte à la sécurité des personnes et des biens". Le gouvernement a été aussi chargé de "veiller, sous l'autorité du Premier ministre, à diligenter la mise en œuvre des programmes déjà arrêtés en vue de la re- du développement économique et social et du retour à une vie normale à travers le territoire de la wilaya de Ghardaïa".La réunion, présidée par le chef de l'etat, a regroupé le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, le ministre d'etat, directeur de cabinet de la présidence de la République, Ahmed Ouyahia et le vice-ministre de la Défense nationale, chef d'état-major de l'anp, Ahmed Gaïd Salah. APS L INSTITUT FRANÇAIS D ORAN CINÉMA SOUS LES ÉTOILES Tout soumissionnaire qui contesta CB choix peut introduire un recours dans les dix (I0) jours, à compter du premier jour d'affichage du prisent avis dans les administrations publiques, auprès de la commission des marchés de la Wilaya de Sidi Bel Abbes et ceci en application de l'article 114 du décret Présidentiel n 10/236du 07/10/20I0, portant réglementation des marche publics, modifié et complété Les soumissionnaires non retenus qui souhaitent prendre connaissance du résultat détaillé de leurs, offres sont invités à se rapprocher du Vice Rectorat du développement, dans un délai de 03 jours à compter du premier jour d affichage du présent avis. LE RECTCEUR ANEP Ouest-Info Le 09/07/2015 DU MARDI 07 JUILLET AU JEUDI 09 JUILLET Pour son 7ème anniversaire, Cinéma sous les Etoiles revient dans format resserré avec une direction artistique des plus sérieuses : Le rire. Des films, uniquement des films : Certains très connus, d autres un peu oubliés, à revoir et à faire découvrir aux plus jeunes

17 18 FEMMES Banane Pour lutter contre la fatigue La banane est un fruit bien connu qu'il est facile de se procurer dans n'importe quel supermarché ou chez presque tous les marchands de fruits et légumes. Ce qu'on connaît moins, ce sont les bienfaits de la banane. La consommation élevée de banane est susceptible de réduire les risques de développer un cancer rénal ou un cancer du côlon. On l'utilise également en cas de diarrhée pour participer à la régulation du transit et même en tant qu'antiacide en cas de brûlure d'estomac. De plus, la banane est un bon pourvoyeur de vitamine B6, de fer et de potassium. La banane est très appréciée des sportifs car elle permet de lutter contre la fatigue. Elle contient beaucoup de minéraux comme le magnésium ou le potassium ainsi que des vitamines,comme la vit A, vit B, vit C et vit E. RECHTA ALGÉROISE À LA SAUCE BLANCHE Ingredients 1 kg de pâte "rechta" (voir la recette dans le lien suivant) Des morceaux de poulet 150 g de pois chiches trempés la veuille et pré-cuit pendant 20 minutes. 3 belles courgettes, 5 beaux navets, 2 oignons, 1 CS de smen ou d'huile De l'huile, sel poivre 1 bâton de cannelle + de la cannelle en poudre pour la déco. Pour travailler la rechta :Beurre-Huile Préparation Faire revenir dans la marmite du couscoussier le poulet coupée en morceaux avec les oignons hachés, le smen, les pois chiches auparavant rincés, le sel, le poivre et le bâton de cannelle. Recouvrir d'un litre d'eau et laissez cuire 30 minutes environ. Mettre la " rechta " dans la passoire du couscoussier et laisser cuire 15 à 20 minutes environ. Nettoyer les courgettes et les navets puis coupez ces derniers en quartier et les courgettes en tronçons. Ajoutez-les à la sauce et laissez cuire jusqu'à cuisson complète des légumes. Si le poulet est déjà cuit, retirez-le avant. Retirer la " rechta ", arrosez-la avec 2 c. à soupe d'huile et après avoir rectifier l'assaisonnement du bouillon, arroser la rechta avec un peu de ce bouillon. Mettre de nouveau les pâtes dans la passoire du couscoussier et cuire une deuxième fois à la vapeur environ 15 minutes. Retirer les pâtes qui sont cuites et ajouter le beurre. Disposez la rechta dans un grand plat à couscous et creusez au centre pour mettre la viande, les pois chiches et les légumes. SPÉCIAL RAMADHAN Gateaux sans cuisson Ingrédients 1 boite de biscuit moulu (Bimo) 1 verre de beurre fondu 2 cas de lait en poudre (lahda) 2 cas de farine 1 cas cacao 3 cas de noix de coco (ou plus selon le gout) 1 cac vanille Miel Glaçage Sirop (préparer avec 1/2 l d'eau et 130g de sucre) 1 cas de citron 1 blanc d'oeuf Sucre glace Colorant Préparation Mélanger la farine et le lait et griller sur le feu. Ajouter au mélange les biscuits moulus, le cacao, la vanille et la noix de coco. Ajouter le beurre et peu a peu le miel. Travailler bien jusqu'à obtention d'une pâte ferme. Abaisser la pâte, et découper des ronds puis mettre au refrigerateur pendant au-moins 1 hr. Glaçage: Préparer le sirop: mélanger l'eau et le sucre sur le feu jusqu'à ce que le sirop épaississe légèrement. Laisser refroidir puis ajouter le blanc d'oeuf et le citron. Incorporer le sucre glace tamiser petit a petit jusqu'à ce que le glaçage soit ni liquide ni dur pour vérifier étaler le glaçage sur un seul gâteau. Tremper la surface des gâteaux dans le glaçage et laisser sécher quelques secondes puis décorer d'une demi noisette ou perles argenter..etc Laisser sécher...et decorer avec du chocolat fondu Cake petits pois carotte Ingrédients :pour 1 cake: 2 carottes, 1 boîte de petits pois, 190gr. de farine, 100gr. de gruyère râpé, 10cl. d'huile, 10cl. de lait, 3 oeufs, 1 sachet de levure chimique, 1 pincée de sel, 1 pincée de poivre. Préparation Préchauffez votre four à 180. Lavez, épluchez et râpez les carottes. Egouttez les petits pois. Dans un saladier, mélangez la farine et la levure. Tout en remuant, incorporez les oeufs, l'huile et le lait. Cake recette - Cake aux petits pois et à la carotte - Image 2 Ajoutez les carottes râpées, les petits pois, le gruyère, le sel et le poivre. Mélangez le tout. Versez la pâte dans un moule à cake préalablement beurré, puis mettez-le au four pendant 40 minutes. Cake recette - Cake aux petits pois et à la carotte - Image 3 Après la cuisson, laissez refroidir votre cake avant de le démouler. Vous pouvez le servir tiède ou froid. Bon appétit FELICITATIONS Le Directeur du journal M.ABDELAZIZ HOUMAD et l ensemble du personnel félicitent notre ami et collaborateur MEHDI KADA à la suite de la naissance de deux jumeaux prénommés Mohamed et Abdelmoumen au foyer de sa fille Madame SAIM. Prompt rétablissement à la maman et longue vie aux nouveaux nés.

18 RAMADANIETTES 19 L Les Bonnes Manières de l'envoyé d'allah Tu as été doux à leur égard par une miséricorde de Dieu. Si tu avais été rude et dur de coeur, ils se seraient séparés de toi.. (Coran III- 159) e Prophète était d un abord doux et plein de délicatesse. Il ne s adressait à aucun homme en employant un langage qu il n aimait pas. Ceci par pudeur et noblesse d âme. Aïsha que Dieu soit satisfait d elle rapporte ceci: Lorsqu on rapportait au Prophète quelque chose de détestable sur quelqu un il ne disait pas: Pourquoi un tel dit ceci? Mais il disait: Pourquoi certaines personnes font ou disent ceci. Il interdisait donc l acte répréhensible sans nommer son auteur. Anas rapporte qu un homme était entré auprès du Prophète et avait des tâches jaunes sur son vêtement. Il ne lui avait rien dit car il n opposait à aucun homme ce qui pouvait le gêner. Mais, après son départ, le Prophète (paix et salut sur lui) s adressa à l assistance: "Et si l un de vous lui conseillait de les laver?" Dans une autre version: "de les effacer" Ainsi le Prophète n avait rien dit devant les gens, pour ne pas mettre l homme mal à l aise. Aïsha rapporte encore, dans les Recueils de Hadîths Authentiques: "Le Prophète n était ni pervers, ni grossier, ni criard dans les marchés. Il ne répondait pas au mal par le mal, mais il pardonnait et ne tenait pas rigueur." (C est-à-dire, n était pas rancunier). D ailleurs, ce trait de caractère se trouvait rapporté dans sa description contenue dans la Torah, d après Abdullâh Ibn Salam et Abdullâh Ibn Amrû Ibn al- Ass. Ajoutons à cela que, par pudeur, il ne fixait pas du regard et usait de métonymie lorsqu il était obligé de parler de ce qu il n aimait pas. S agissant de sa bonne compagnie et de sa politesse avec les diverses catégories de créatures, c est une donnée que les Traditions authentiques confirment avec abondance. Ainsi, Alî que Dieu soit satisfait de lui rapporte au sujet de la personnalité du Prophète : De tous les hommes il était le plus tolérant, le plus véridique, le plus affable et le plus noble dans sa compagnie. Abû-l-Hassan AIî Ibn Musharriq al-anmatî m a rapporté ceci (dans ce qu il m a autorisé à diffuser de son enseignement) de Qays Ibn Sa d: L Envoyé de Dieu nous a rendu visite... Il nous a parlé puis, à la fin de sa visite et lorsqu il voulut partir, Sa d lui apporta un âne sur lequel il mit une couverture. L Envoyé de Dieu monta sur le dos de cet âne. Il apprivoisait facilement les bêtes et ne les effarouchait pas. Puis Sa d dit à son fils: Ô Qays! Accompagne l Envoyé de Dieu! Et Qays d ajouter: L Envoyé de Dieu m a dit: Monte! Comme j ai refusé, il m a dit: Ou bien tu montes ou bien tu t en vas. Et je suis parti (car je n osais pas partager sa monture)." En général, il honorait l homme le plus important de chaque groupe ou tribu et lui confiait la responsabilité des siens. Il mettait en garde les gens et faisait attention à eux, sans leur cacher sa gaîté et son bon caractère. Il s enquerrait de ses Compagnons et accordait à ceux qui le fréquentaient la place qui leur revenait. Ainsi, celui qui s asseyait à ses côtés, ne pensait jamais qu il puisse y avoir un autre individu plus noble à sa place. Envers tout homme qui le fréquentait ou qui l approchait pour quelque chose, il se montrait patient jusqu à ce qu il parte et le quitte de lui-même. Et pour celui qui lui demandait une chose, il ne le renvoyait qu avec cette chose ou avec des propos agréables. Sa bonté, son caractère sublime et son affection couvraient unanimement tous les hommes car, au regard de la vérité, ils sont tous égaux. Voilà comment le décrivait Ibn Abî Hâla: "Il était souriant en permanence, affable, d un abord facile, doux et agréable à fréquenter. Il n était ni dur, ni grossier, ni criard, ni pervers, ni diffamateur, ni flatteur. Il fermait les yeux sur ce qu il n aimait pas et il ne donnait pas à désespérer." Allah qu Il soit exalté a dit: Tu as été doux à leur égard par une miséricorde de Dieu. Si tu avais été rude et dur de coeur, ils se seraient séparés de toi..." (Coran III- 159) Il a dit encore: Repousse le mal par le bien. Nous connaissons parfaitement ce qu ils inventent" (Coran XXIII-96) Il répondait favorablement à l invitation, acceptait les cadeaux et les présents et les récompensait même s il s agissait de quelque chose de peu de valeur. De son côté Anas a affirmé: J ai servi l Envoyé de Dieu pendant dix ans. Il ne m a jamais dit: "Ouf et il ne m a jamais dit pour une chose que j ai faite: pourquoi l as-tu faite, et pour une chose que j ai négligée: pourquoi l as-tu négligée? Aïsha que Dieu soit satisfait d elle disait: Jamais personne n a eu un meilleur caractère que l Envoyé de Dieu. Aucun de ses Compagnons ou des gens de sa maison ne l invitait sans qu il lui dise: Me voici. De même, Jâbir lbn Abdullâh a affirmé: Jamais, depuis que j ai embrassé l islam, l Envoyé de Dieu ne s est voilé à moi (c est-à-dire, ne m a tenu à l écart) et il ne m a jamais rencontré sans me sourire. De même, Abdullâh Ibn al-hârith disait: Je n ai jamais vu un homme plus souriant que l Envoyé de Dieu. Il plaisantait avec ses Compagnons, se mêlait à eux et leur parlait, cajolait leurs enfants et les faisait asseoir sur ses genoux, répondait à l invitation de l homme libre et de l esclave, de la servante et du nécessiteux, rendait visite aux malades les plus éloignés dans Médine et acceptait l excuse de celui qui en présentait. Anas disait encore: "Jamais l Envoyé de Dieu n a éloigné son oreille de quelqu un qui lui parlait, tant que celui-ci n éloignait pas sa tête. Jamais il n a retiré sa main de celle de l homme qui la lui tenait, tant que celui-ci ne la retirait pas en premier et on ne l a jamais vu allonger ses jambes devant un homme assis en face de lui ou au milieu de ses Compagnons pour ne gêner personne. Il commençait le premier par saluer celui qu il croisait et tendait le premier sa main pour saluer ses Compagnons, car il y a plus de mérite en cela.il honorait celui qui accédait auprès de lui et il lui arrivait même de déployer son habit pour qu il y prenne place, de lui donner son oreiller personnel sur lequel il s adossait et de l inviter avec insistance à l utiliser s il refusait. Il appelait ses Compagnons par les noms qui leurs étaient les plus agréables, pour les honorer." L on connaît encore ceci sur sa façon de discuter: Il ne coupait pas la parole de son interlocuteur tant qu il estimait que celui-ci n avait pas fini de s exprimer. Puis, lorsqu il considérait la discussion comme achevée, il y mettait un terme par un signe ou un geste, comme le fait de se lever. On rapporte également que si un homme venait s asseoir près de lui pour lui demander quelque chose pendant qu il priait, le Prophète abrégeait sa prière pour s occuper de lui, puis en ajoutait une autre après son départ. Et on sait qu il a abrégé la prière en commun en entendant les cris d un petit enfant. Il était donc très accueillant, lorsqu il ne recevait pas la révélation des versets coraniques ou ne prononçait pas des prônes et exhortations (auxquels cas il était entièrement occupé par sa tache). Anas rapporte que les serviteurs de Médine apportaient leurs récipients remplis d eau à l Envoyé de Dieu une fois la prière du matin accomplie. Il trempait alors sa main dans chaque récipient qu on lui présentait. Par ce moyen, ces serviteurs recherchaient à obtenir la bénédiction (albaraka).

19 Site web//www. ouest-info.org 20 PUBLICITÉ REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'HABITAT DE L'URBANISME ET DE LA VILLE. OFFICE DE PROMOTION ET DE GESTION IMMOBILIERE DE BECHAR. AVIS D'APPEL D'OFFRES NATIONAL RESTREINT. Nlf : L'Office de Promotion et de Gestion Immobilière de Béchar, lance un avis d'appel d'offres National Restreint pour la réalisation des travaux de VRD des 30 / 800 / 1500 logements publics locatifs (Haute Performance Energétique) de typologie individuel au titre du programme quinquennal (1ère Tranche 2010) à Béchar, en lot unique : >Travaux de réseau d'assainissement. >Travaux d'aep. Les entreprises titulaires d'un certificat de qualification et de classification activité principale en Hydraulique catégorie II ( Deux ) et plus intéressées par le présent avis d'appel d'offres Restreint peuvent retirer le cahier des charges auprès de l'office de promotion et de gestion immobilière (Service Prix et Marchés) contre le paiement de Cinq Mille dinars ( DA) représentant les frais de reproduction. Les documents et les pièces requises sont ceux exigés à l'article N ; 17 pages 05 des instructions aux soumissionnaires du cahier des charges. Les soumissionnaires devront adresser leurs offres accompagnées des pièces justificatives requises par la réglementation en vigueur à la : Office de Promotion et de Gestion Immobilière de Béchar Route de Béchar Djedid B.P N : 156 Béchar. Les offres techniques et financières doivent être présentées sous plis séparés cachetés et introduites dans une enveloppe extérieure cachetée anonyme ne ponant que la mention suivante : Soumission à ne pas ouvrir Avis d'appel d'offres National Restreint «Réalisation des travaux de VRD des 30 / 800 /1500 logements publics locatifs à Béchar». La date de dépôt des offres est fixé à Vingt et Un (21) jours et ceci à ( 12h00) à partir de la date de première parution du présent avis d'appel d'offres national ouvert dans les quotidiens nationaux ou le BOMOP, si cette date coïncide avec un jour férié ou un jour de repos légal la date limite de dépôts est prorogé jusqu'au jour ouvrable suivant. Le présent avis d'appel d'offres national les soumissionnaires sont conviés à assister à l'ouverture des plis qui aura lieu au siège de l'o.p.g.i à l'adresse sus-indiquée, le même jour correspondant à la date limite de dépôt des offres à I4h00. Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres pour une durée de Cent Onze (111) jours, à compter de la date de signature de la lettre de soumission. LE DIRECTEUR GENERAL ANEP Ouest-Info Le 09/07/2015 _x wüé à wx átäé Ü Ät Ä uxüà wë ÇyÉÜÅxÜ Ouestinfo PUBLICITE Pour toutes vos annonces contactez nous à l adresse suivante : Villa sis à 15, rue Sahel Ibn-Khalifa, Hay El-Badr Sidi-Bel-Abbès REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE DIRECTION DE L EDUCATION DE TIARET Numéro d identification fiscal : AVIS D APPEL D OFFRES NATIONAL OUVERT N 04/2015 La Direction de l'education de la Wilaya de TIARET, lance un avis d'appel d'offres national pour : Aménagement et réhabilitation des Etablissements Scolaires du cycle Secondaire y compris Chauffage et Climatisation Tranche 2014 LOT N 01 TRAVAUX D'ETANCHEITE AU NOUVEAU LYCEE KARMAN TIARET LOT N 02 ; TRAVAUX DE REFECTION CANTINE AU LYCEE MOHAMED BOUDIAF TIARET LOT N 03 : TRAVAUX DE REFECTION AU LYCEE MOULOUD KACEM NAIT BELKACEM DAH- MOUNI LOT N 04 : TRAVAUX DE REFECTION DE MUR DE CLOTURE AU LYCEE MOHAMED BEL AB- DELKRIM TIARET LOT N 05 : TRAVAUX DE REFECTION DE MUR DE CLOTURE ET ETANCHEITE AU LYCEE NOU- VEAU MAHDIA LOT N 06 ; TRAVAUX DE REFECTION DES CLASSES ET MUR DE CLOTURE AU LYCEE TAREK IBN ZIAD FRENDA LOT N 07 : TRAVAUX DE REFECTION AU LYCEE MECHERI MISSOUM RAHOUIA LOT N 08 - TRAVAUX DE REFECTION DE MUR DE CLOTURE AU LYCEE MOHAMED EL AZHARI HAMADIA / LOT N 09 : TRAVAUX DE CHAUFFAGE CENTRAL AU LYCEE AHMED MEDEGHERl Avis d'appel d'offre national ouvert, et adresse aux entreprises ayant la qualification voir tableau ci-après Les entreprises intéressées par cet avis et disposant d'un certificat de qualification en bâtiment catégorie I et plus activité principale pour les lots de réfection et étanchéité en cours de validité et avec code de chauffage pour les lots de chauffage.code étanchéité pour les lots d'étanchéité ; peuvent retirer le cahier des charges auprès de la Direction de l'education et le dépôt se fera au niveau du Service de la programmation et du suivi - direction de l'éducation Route Ain Guesma - Tiaret. Les offres se constituent d'une offre technique et d'une offre financière distinctes, insérées dans un seul pli, accompagnées obligatoirement des pièces réglementaires suivantes : Les soumissionnaires peuvent soumissionner pour l ou plusieurs lots mais ne peut prétendre qu'un seul lot au maximum. L'OFFRE TECHNIQUE COMPRENDRA : 01-Le cahier des charges paraphe sur toutes les pages, dûment signé par l'entreprise 02-Copie du registre de commerce 03-Copie du certificat de qualification en' bâtiment catégorie 1 et plus activité principale pour les lots de réfection et étanchéité en cours de validité et avec code de chauffage pour les lots de chauffage.code étanchéité pour les lots d'étanchéité 04- Copie Extrait de rôle apuré ou avec échéancier au cours de validité moins de trois mois. O5- Copie N d'identification fiscale (NIF) 06 - Copie Attestations de mises à jour C.N.A.S., C.A.S.N.O.S et C.A.C.O.B.A.T.H, 07-Copie Les bilans comptables indiquant les différents résultats financiers des 03 dernières années visés par les services des impôts 08-Copie du casier judiciaire N 03 de moins de 03 mois 09-Copie Liste des moyens humains justifiés par la liste de mouvement des salaries délivré par la CNAS ainsi que des diplômes.pour le personnel clé 10-Copie Liste des moyens matériels à mettre en œuvre dans le cadre du présent projet avec pièces Justificatives) cartes grises ou récépissé de dépôt pour le matériels roulant et PV d'huissier ou tout autre document juridique pour les moyens non roulants. 11-Copie Des références professionnelles justifiées par des attestations de bonnes exécutions délivrées Par le maître d'ouvrage. Ou procès verbaux de réception définitive 12 Copie Statut de l'entreprise pour les personnes morales. 13- Planning prévisionnel des travaux signé par l'entreprise (chaque lot aura son propre planning) 14-La déclaration à souscrire renseigné et signé et daté selon le modèle ci-joint. 15 -Déclaration de probité renseigné et signé et daté selon le modèle ci-joint 16 -Attestation de dépôt légal des comptes sociaux (peur les personnes morales) l-offre FINANCIERE : -La lettre de soumission ( renseigné.signé) selon le model ci-joint dûment remplie par l'entreprise, Le Bordereau des Prix Unitaires dûment signé par l'entreprise (Le BPU doit comporter les prix en lettres et en chiffres) écriture des chiffres en lettres est obligatoire, le nom respect de se critère entraine de rejet de l'offre, - Le devis quantitatif et estimatif dûment signé par l'entreprise Le dépôt des offres se fera sous double enveloppe. Une enveloppe pou l'offre Technique et une enveloppe pour l'offre Financière.L'enveloppe extérieure doit être anonyme et ne doit comporter que la mention : APPEL D'OFFRES NATIONAL OUVERT N 04/2015 Aménagements et Réhabilitation des établissements scolaires du cycle Secondaire y compris chauffage et climatisation Tranche 2014 LOT N «NE PAS OUVRIR» La Durée des préparations des offres est fixée à QUINZE (15) jours à compter de la date d'affichage dans les quotidiens nationaux ou le bomopi Au siège de la Direction de l Education, si ce jour coïncide avec un jour férié ou de repos légal la date se ra reportée au jour ouvrable suivant. La date et l'heure du dépôt des offres est fixé au dernier jour de la dorée de préparation des offres jusqu'à I2H. Toute offre déposée en retard du détail de dépôt des offres fixée initialement ne sera pas réceptionnée. L'ouverture des plis se tiendra en séance publique le même jour de la clôture de dépôt des offres à 14h00 au siège de la wilaya de Tiaret Les soumissionnaires resteront engagés par leurs offres peur une durée de (105) jours à compte de la 1ère parution.. Les soumissionnaires sont cordialement invités a la séance d'ouverture, Le Directeur de L'Education Tél /Fax : ANEP Ouest-Info Le 09/07/2015 I

20 PROGRAMME TV Jeudi 09Juillet :15 15:35 caméra cachée 21 Passé trouble 09h00 : bonjour d'algérie 11h00 : studio 27 11h15 : caméra cachée 11h30 : boudhou 3 12h25 : chitaa bared 13h10 : bouyout el rahmane 13h35 : mon beau pays 15h00 : el tawre el khariq 17h50 : maximes juridique 18h25 : el ghira 18h 45 : taqdar tarbah 19h30 : le ramadhan et le rire 4 21h15 : caméra cachée 23h00 : safar fi el khayal 23h15 : lemmet lahbab 0h00 : noudjoum khalida 20:56 20:50 carnets de voyage d'envoyé spécial 07:55 : Glee 08:45 : Météo 08:50 : M6 boutique 10:00 : Un amour à construire 11:45 : Super Hero Family 13:05 : Scènes de ménages 13:45 : Recherche ma mère désespérément 15:35 : Passé trouble 17:30 : Les reines du shopping 18:40 : Chasseurs d'appart' 23:30 : Bones Michael et Katharina Lehmann forment un couple comblé par leurs deux jeunes enfants et l'aboutissement de leur projet : l'ouverture de chambres d'hôtes dans la ferme qu'ils viennent de rénover. Le nom de la rose 08:00 Autre : Journal 08:10 : Télématin (suite) 09:36 : Dans quelle éta-gère 09:40 : Des jours et des vies 113:45 : Consomag 14:50 : Tour de France à la voile 14:55 : Cyclisme 17:35 : Vélo club 19:25 : N'oubliez pas les paroles 20:00 : Journal 20:45 : Parents mode d'emploi 20:48 : Alcaline l'instant 20:50 : Image du Tour 20:56 : Carnets de voyage d'envoyé spécial 22:25 : Complément d'enquête 23:35 : Cold Case, affaires classées Le principe de cette émission estivale, reste identique à celui qui a fait le succès d'«envoyé spécial» depuis plus de vingt ans à un détail près 10:09 : Zip Zip 10:40 : Consomag 11:50 : Météo 12:55 : Village départ 13:45 : Au tour de l'emploi 13:50 : Cyclisme 15:05 : Un cas pour deux 16:05 : Un livre, un jour 16:15 : Des chiffres et des lettres 16:55 : Harry 17:30 : Slam 18:10 : Questions pour un champion 18:50 : Le Tour de France à la voile 20:00 : Tout le sport 20:10 : Le film du Tour 20:12 : Beau travail 20:20 : Plus belle la vie 20:50 : Le nom de la rose 23:30 : Le pitch 23:35 : Pétanque En 1327, Guillaume, un moine franciscain, arrive dans une abbaye bénédictine du nord de l'italie en compagnie d'adso, un novice. 21:30 J'irai dormir chez vous 23:50 Profilage 09:45 : La maison France 5 10:50 : Terres sauvages de Russie 11:45 : La quotidienne 13:00 : Les escapades de Petitrenaud 13:40 Culture Infos : Le magazine de la santé 14:45 : A qui profitent les cures? 15:50 : Superstructures XXL 16:45 : Expédition en eau profonde 17:45 : C dans l'air 20:10 : Des trains pas comme les autres 21:30 : J'irai dormir chez vous 22:25 : C dans l'air 23:35 : Bernard Hinault, dernier roi du vélo L'animateur visite l'archipel et tente de se faire inviter à dîner et, si possible, à dormir chez l'habitant. Son périple commence dans la petite ville de Hilo, où il est reçu par une famille particulièrement unie et joyeuse. 08:48 : Téléshopping 09:20 : Météo 09:25 : Petits secrets entre voisins 10:20 : Au nom de la vérité 11:55 : Petits plats en équilibre été 12:00 : Les douze coups de midi 12:50 : L'affiche du jour 13:00 : Journal 13:40 : Au coeur des Restos du coeur 13:55 : Les feux de l'amour 15:10 : Camping Paradis 17:00 : L'addition, s'il vous plaît 18:00 : Bienvenue à l'hôtel 19:00 : Wish List, la liste de vos envies 20:00 : Journal 20:30 : Je t'apprends le rugby 20:35 : Trafic info 20:40 : Nos chers voisins 20:45 : Pep's 23:50 : Profilage Un sniper terrorise Paris et tire dans la foule au milieu d'un parc, faisant sept morts. Le juge Hoffman, ancien amant de Chloé, est chargé de mener l'instruction.

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE

Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Formation et Accompagnement à l Entrepreneuriat des Jeunes Diplômés en Algérie REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE Decouvrir l entrepreneuriat L entrepreneuriat est un monde fascinant, plein

Plus en détail

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption

Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Nations Unies CAC/COSP/IRG/2015/2 Conférence des États parties à la Convention des Nations Unies contre la corruption Distr. générale 24 mars 2015 Français Original: anglais Groupe d examen de l application

Plus en détail

Le lycée pilote innovant de Poitiers

Le lycée pilote innovant de Poitiers Merci d'utiliser le titre suivant lorsque vous citez ce document : OCDE (1998), «Le lycée pilote innovant de Poitiers : Futuroscope - 10 ans déjà», PEB Échanges, Programme pour la construction et l'équipement

Plus en détail

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE

CHAPITRE 10 ACTION SOCIALE CHAPITRE ACTION SOCIALE L USM est depuis de nombreuses années investie dans les instances de l action sociale pour préserver et développer les dispositifs dont les magistrats peuvent bénéficier, qu ils

Plus en détail

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015

N 362. Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015. press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 N 362 By Votre Revue de Presse Du 24/ 03 /2015 press@conect.org.tn tel : +216 31 330 330 Fax: +216 71 231 059 CONECT 2015 Création d entreprises Nouveaux promoteursle parcours d obstacles Les jeunes promoteurs

Plus en détail

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement»

Journal : Nass Bladi Titre : L heureuse grande gagnante de Ram TV à Nass Bladi : «Je veux acheter un appartement» Journal : Liberté Titre : Hassi R Mel, La téléphonie arrive à Bellil Page : 09 Organe : Commission technique daïra de Hassi R Mel La commission technique de la daïra de Hassi R mel s'est déplacée dernièrement

Plus en détail

une banque citoyenne Culture 42 Solidarité 44 Sport 45

une banque citoyenne Culture 42 Solidarité 44 Sport 45 une banque citoyenne Culture 42 Solidarité 44 Sport 45 La BMCI s est affirmée en tant que banque citoyenne à travers ses multiples actions de parrainage culturel et de solidarité. Accompagnement des plus

Plus en détail

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc

Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki. Ambassadeur Representant du Maroc Débat du Conseil de Sécurité Sur Le Maintien de la paix multidimensionnel Déclaration de S.E.M. Mohamed Loulichki Ambassadeur Representant du Maroc New York, 21 Janvier 2013 Prière de vérifier à l audition

Plus en détail

Présentation du Programme : Phase II

Présentation du Programme : Phase II PROGRAMME D APPUI A LA MISE EN ŒUVRE DE L ACCORD D ASSOCIATION Présentation du Programme : Phase II L Accord d Association constitue le cadre juridique L Accord d Association constitue le cadre juridique

Plus en détail

SAISON DOSSIER DE PRESSE

SAISON DOSSIER DE PRESSE 2015 SAISON DOSSIER DE PRESSE ÉDIT OBJECTIF INDÉPENDANCE : LA SÉRIE TÉLÉ QUI INNOVE! «Cette campagne d information est une grande première en France car très peu de programmes télé donnent la parole aux

Plus en détail

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans)

Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE. Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Association «Les Amis du Camp du Tom» PROJET PEDAGOGIQUE Centre de Vacances pour adolescents (12/17 ans) Introduction Depuis plus de 50 ans, le «Camp du Tom» propose aux ados, âgés de 12 à 17 ans, de partir

Plus en détail

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale.

Le terrorisme et les groups de criminalité organisée présentent tous deux des menaces sérieuses pour la sécurité nationale et globale. Strasbourg, 2 mai 2014 CODEXTER (2014) 5 COMITE D EXPERTS SUR LE TERRORISME (CODEXTER) COMITE EUROPEEN POUR LES PROBLEMES CRIMINELS (CDPC) CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LE TERRORISME ET LE CRIME ORGANISE

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie

Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Rôle des banques centrales dans la promotion de l inclusion financière : référence au cas de l Algérie Intervention de Mohammed Laksaci Gouverneur de la Banque d Algérie 21 e Conférence des Gouverneurs

Plus en détail

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales?

reconnaissance et l exécution transfrontalières des condamnations pénales? Réunion Informelle des Ministres de la Justice et des Affaires Intérieures Luxembourg, 27-29 janvier 2005 RENFORCER LA JUSTICE - Quelles politiques européennes pour la reconnaissance et l exécution transfrontalières

Plus en détail

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE Capitaine de vaisseau Ndome Faye, Conseiller Militaire à la Mission Permanente du Sénégal auprès des Nations unies à New York Dans certains

Plus en détail

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth

Rapport de fin de séjour. Stage Bournemouth Charlène Reynaud Licence IUP Université jean Monnet Rapport de fin de séjour Stage Bournemouth A. Vie pratique Mon séjour s est déroulé à Bournemouth, ville de 163900 située à 2h00 de Londres. Bournemouth

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014

Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova. Moscou 26 ami 2014 Remise de l Ordre National du Mérite à Mmes Elena Vladimirovna Danilova et Natalia Vladimirovna Orlova Moscou 26 ami 2014 Discours de M. Jean-Maurice Ripert Ambassadeur de France en Russie Chère Elena

Plus en détail

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales

Rapport synthétique. Une formation en communication de crise pour les autorités locales Rapport synthétique Une formation en communication de crise pour les autorités locales Ce rapport est la synthèse d une réflexion sur les sessions de formation en communication de crise qui ont été organisées

Plus en détail

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial

Check upon delivery. Discours. prononcé par. Monique Barbut, directrice générale et présidente. Fonds pour l environnement mondial Check upon delivery Fonds pour l environnement mondial Discours prononcé par Monique Barbut, directrice générale et présidente Fonds pour l environnement mondial Conférence africaine des ministres de l

Plus en détail

Atelier régional pour l Afrique de l Ouest sur l intégration de la nutrition dans le PDDAA

Atelier régional pour l Afrique de l Ouest sur l intégration de la nutrition dans le PDDAA Atelier régional pour l Afrique de l Ouest sur l intégration de la nutrition dans le PDDAA Discours d ouverture de Monsieur Khadim GUEYE, Ministre de l Agriculture du Sénégal Dakar, le 09 Novembre 2011

Plus en détail

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires)

FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) Mission Jeunesse FONDS D AIDE AUX PROJETS JEUNES REGLEMENT (pour partenaires) La Ville d Angers effectue un travail d aide aux projets des jeunes par l intermédiaire de la mission jeunesse. Cette mission

Plus en détail

Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD

Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD 1 Référentiel des compétences visées dans le cadre de la formation BAFD FINALITES «Permettre d encadrer à titre professionnel, de façon occasionnelle, des enfants et des adolescents en centres de vacances

Plus en détail

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC

RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC RÉSUMÉ DU SONDAGE SUR LA SATISFACTION DU CITOYEN MUNICIPALITÉ DE TADOUSSAC Novembre 2014 UN BREF RAPPEL : Pourquoi ce sondage a été réalisé? Parce que l opinion du citoyen est importante. La Municipalité

Plus en détail

BELGIQUE. CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session. La situation en République Centrafricaine (S/2009/128)

BELGIQUE. CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session. La situation en République Centrafricaine (S/2009/128) BELGIQUE CONSEIL DE SECURITE 6147 ème Session La situation en République Centrafricaine (S/2009/128) DECLARATION DE S.E. M. JAN GRAULS AMBASSADEUR REPRESENTANT PERMANENT DE LA BELGIQUE AUPRES DES NATIONS

Plus en détail

Le contexte sécuritaire, menaces et risques

Le contexte sécuritaire, menaces et risques Titre 1 Le contexte sécuritaire, menaces et risques 1. LE CONTEXTE REGIONAL Depuis les évènements de fin 2010 en Tunisie, la situation géopolitique et sécuritaire dans notre région, le monde arabe, est

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets?

Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? LES ENTRETIENS EXCLUSIFS Quelle est la pertinence de l accord sur la propriété industrielle passé entre le Maroc et l Organisation européenne des brevets? Entretien avec Mehdi Salmouni-Zerhouni, Conseil

Plus en détail

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux

Ramadhan: des marchés de proximité pour les produits nationaux A l occasion du mois de Ramadhan 2015, le Ministère du Commerce et l Union Général des travailleurs Algériens ont organisé une cérémonie pour le lancement d une opération visant l organisation de marchés

Plus en détail

Service Municipal d Accueil Postscolaire

Service Municipal d Accueil Postscolaire Service Municipal d Accueil Postscolaire Règlement intérieur 2013-2014 Direction de la Vie Scolaire et de la Petite Enfance 15 mail d Allagnat 63000 Clermont-Ferrand mail : dvspe-secretariat@ville-clermont-ferrand.fr

Plus en détail

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux. Nairobi, le 20 mai 2004

Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux. Nairobi, le 20 mai 2004 Conférence Internationale sur la Région des Grands Lacs (CI/RGL) Rencontre Spéciale des Coordonnateurs Nationaux Nairobi, le 20 mai 2004 Résumé des Discussions et Recommandations 1. Il s est tenu à Nairobi,

Plus en détail

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce

Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Visite de travail et d inspection dans la wilaya de Blida de Monsieur Mustapha Benbada, Ministre du Commerce Source APS 19/10/10 Mustapaha Benbada présente un exposé sur son secteur devant la commission

Plus en détail

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives

Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Le secteur bancaire syrien, levier de reprise Réalités et Perspectives Juin 2013 Agenda Facteurs de développement du secteur bancaire syrien Le secteur bancaire syrien: performance solide, mais La Syrie

Plus en détail

Africa-Info : Cameroun: Première opération du cœur par radiofréquence au Cameroun Jeudi, 16 Février 2012 00:22

Africa-Info : Cameroun: Première opération du cœur par radiofréquence au Cameroun Jeudi, 16 Février 2012 00:22 Ai-Cameroun C est une équipe multidisciplinaire conduite par le Professeur Jean Michel Haissaguerre assisté du Professeur Agboton et de plusieurs cardiologues et médecins généralistes qui a procédé pour

Plus en détail

Champ de Manœuvre. Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen

Champ de Manœuvre. Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen Champ de Manœuvre Résultat de l enquête d évaluation de la démarche de concertation auprès du Panel Citoyen Février 2015 La mobilisation effective d une cinquantaine de personnes 24 répondants 23 lors

Plus en détail

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE

MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE MODELE D UN RAPPORT DE STAGE DE BAC PRO ELECTROTECHNIQUE [Prénom Nom] Rapport sur le stage effectué du [date] au [date] Dans la Société : [NOM DE LA SOCIETE : Logo de la société] à [Ville] [Intitulé du

Plus en détail

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013

Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Inauguration de la 22éme édition de la foire de la production nationale au Palais des Expositions (Pins Maritimes) Alger 18/12/2013 Source El Moudjahid 19 décembre 2013 Le premier ministre inaugure la

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays!

Guide. du citoyen. L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Guide du citoyen L état-civil ça nous protège et c est bon pour notre pays! Sommaire p 4 p 5 p 8 p 12 p 16 p 20 p 24 p 28 Préambule Nos noms dans la République Les grands moments de l existence Acte de

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble

Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux. Faisons. bouger. le monde. ensemble Faisons bouger ensemble Employé(e) de commerce CFC Branche Logistique et Transports Internationaux le monde J assume depuis le début des responsabilités dans cet emploi. Mon travail est très apprécié dans

Plus en détail

Organisation / Gestion du temps

Organisation / Gestion du temps Organisation / Gestion du temps Séquence 3 : La gestion des tâches dans le temps La transition entre le collège et le lycée pose de nombreuses questions. Au collège 1, le premier élément expliquant l échec

Plus en détail

(Genève, 16 20 septembre 2002) INTERVENTION

(Genève, 16 20 septembre 2002) INTERVENTION MISSION PERMANENTE DE TUNISIE GENEVE QUATRIEME CONFERENCE DES ETATS PARTIES A LA CONVENTION SUR L INTERDICTION DE L EMPLOI, DU STOCKAGE, DE LA PRODUCTION ET DU TRANSFERT DES MINES ANTIPERSONNEL ET SUR

Plus en détail

Dossier de partenariat. Challenge de création d entreprise. Concours Handibusiness IDF 2015

Dossier de partenariat. Challenge de création d entreprise. Concours Handibusiness IDF 2015 Dossier de partenariat Challenge de création d entreprise Concours Handibusiness IDF 2015 Présentation Présentation AADSP, structure de service à la personne initiatrice du concours Handibusiness Accompagner,

Plus en détail

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT

Groupe de travail. Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Groupe de travail Renforcer la confiance mutuelle RAPPORT Les participants ont tous reçu une copie du rapport particulièrement riche du précédent groupe de travail. A l issue des rapports des représentantes

Plus en détail

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012

Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations publiques. 21 novembre 2012 L AVENIR DE LA PROFESSION D ÉDUCATRICE ET D ÉDUCATEUR EN ESE, UN STATUT À VALORISER, À PROTÉGER ON S EN OCCUPE Martine St-Onge, directrice générale Bianca Nugent, agente en communications et en relations

Plus en détail

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais

Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Directives professionnelles Association Internationale des Praticiens de la Méthode Grinberg (IAGMP) Traduit de l'anglais Introduction Ce document est un complément au Code d Éthique et de Conduite Professionnelle

Plus en détail

CRÉATION DE DEUX GROUPES DE TRAVAIL : Justice et Médias et Justice-Entreprise. TRAVAUX du 4 e étage

CRÉATION DE DEUX GROUPES DE TRAVAIL : Justice et Médias et Justice-Entreprise. TRAVAUX du 4 e étage Activité de la cour d'appel 27 CRÉATION DE DEUX GROUPES DE TRAVAIL : Justice et Médias et Justice-Entreprise Jean-Claude MAGENDIE, premier président de la Cour d appel de Paris et Maître Paul LOMBARD,

Plus en détail

Dossier de presse 2013

Dossier de presse 2013 Dossier de presse 2013 Immeuble Le Méliès, 261 rue de Paris 93100 Montreuil Tél. 0142853952 Fax 0149950601 www.vacancesetfamilles.fr fede@vacancesetfamilles.asso.frfr 1 SOMMAIRE Présentation Vacances et

Plus en détail

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental

Rapport sommaire. Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Rapport sommaire Table ronde sur la mobilité des étudiantes et étudiants dans l hémisphère occidental Buenos Aires, Argentine 1-3 décembre 2000 Au cours des dix dernières années, le Canada a joué un rôle

Plus en détail

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop

Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Emissions TV contre les discriminations Discrimina Stop Témoignage de Joëlle Gerber, coordinatrice au Conseil municipal des enfants de Schiltigheim. La commission «Respect de l autre» 2007-2010 du Conseil

Plus en détail

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES

CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES CONSEIL DE L EUROPE COMITE DES MINISTRES Recommandation Rec(2005)5 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux droits des enfants vivant en institution (adoptée par le Comité des Ministres le

Plus en détail

DOCUMENT à CONSERVER

DOCUMENT à CONSERVER DOCUMENT à CONSERVER Genech Formation situé au 28 rue Victor Hugo, 59810 LESQUIN, accueille en formation des apprenants (jeunes et adultes) ayant conclu un contrat de type particulier ou une convention

Plus en détail

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale,

Notre Mission. La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, Notre Mission 2 La FONDEP Micro-Crédit (Fondation pour le Développement local et le Partenariat) est une organisation non gouvernementale, à but non lucratif, qui s investit depuis 1996 dans l action du

Plus en détail

Alliance de l industrie touristique du Québec

Alliance de l industrie touristique du Québec Alliance de l industrie touristique du Québec Un marketing agile et coordonné, des ressources financières regroupées Une industrie rassemblée, concertée et représentée Assises du Tourisme 2015 Le projet

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille

FICHE II. 4 Création d une maison multiservices à Hamme-Mille DESCRIPTION DU PROJET Le projet prévoit l aménagement d une maison multiservices dont une partie constituerait en la mise en place d une structure d accueil des personnes âgées adaptée à l échelle communale

Plus en détail

SOLUTIONS RESSOURCES HUMAINES SUD

SOLUTIONS RESSOURCES HUMAINES SUD «Impacts de la pratique de la reconnaissance au travail sur la santé des salariés» Jean-Marie GOBBI La reconnaissance, une préoccupation actuelle Le contexte social Montée de l individualisme Effritement

Plus en détail

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan

INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES. Efficacité énergétique et ville durable : leçons de l atelier d Abidjan Université d été : Bâtiments, Villes et Territoires durables face aux défis du changement climatique INITIATIVE DE LA FRANCOPHONIE POUR DES VILLES DURABLES Efficacité énergétique et ville durable : leçons

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE

25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE MJU-25 (2003) 6 25 e CONFÉRENCE DES MINISTRES EUROPÉENS DE LA JUSTICE Sofia (9-10 octobre 2003) - COOPERATION INTERNATIONALE DANS LA LUTTE CONTRE LE TERRORISME INTERNATIONAL ET MISE EN OEUVRE DES INSTRUMENTS

Plus en détail

Intermédiaire d assurance AFA

Intermédiaire d assurance AFA ACADEMY FOR FINANCE & INSURANCE SERVICES Préparation à l examen pour Intermédiaire d assurance AFA de septembre 2014 à mars 2015 Votre partenaire pour votre formation professionnelle Quel sont les objectifs

Plus en détail

Partage des connaissances

Partage des connaissances Nations Unies Département des opérations de maintien de la paix Département de l appui aux missions Réf. 2009.4 Directive Partage des connaissances Approbation de : Alain Le Roy, SGA aux opérations de

Plus en détail

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours.

Les éléments ci-dessous permettent de bien comprendre ce que nous attendons des projets entrepreneuriaux soumis au Concours. GRILLE D ÉVALUATION DES PROJETS Volet Entrepreneuriat étudiant Édition 2011-2012 La grille d évaluation des projets en Entrepreneuriat étudiant est développée pour faciliter l évaluation des projets déposés

Plus en détail

Téléphonie mobile et itinérance Les offres actuelles des opérateurs sont-elles adaptées à notre région frontalière?

Téléphonie mobile et itinérance Les offres actuelles des opérateurs sont-elles adaptées à notre région frontalière? Téléphonie mobile et itinérance Les offres actuelles des opérateurs sont-elles adaptées à notre région frontalière? Dans le secteur de la téléphonie mobile, les frontières européennes ne sont pas encore

Plus en détail

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014

Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Charte d Ethique de la Vidéo Protection à Martigues : Approuvée en Conseil Municipal par Délibération du 17 octobre 2014 Préambule La vidéo protection est un outil de gestion de l espace public au service

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé

La coordination interministérielle du programme national nutrition santé PROGRAMME NATIONAL NUTRITION SANTÉ 55 La coordination interministérielle du programme national nutrition santé Le Programme national nutrition santé (PNNS, 2001-2005), financé par l Etat et l assurance

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement...

Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Une nouvelle approche du Conseil en développement du conseil en levée de fonds & de l investissement... Un engagement Voyez cette brochure comme une invitation à nous rencontrer physiquement afin de discuter

Plus en détail

agence de communication

agence de communication agence de communication agence de communication L agence Créée en 2004, notre agence de communication est spécialisée dans les domaines de l internet, le marketing direct et l imprimerie, et compte à ce

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR LA TRANSFORMATION D UN OFFICE DE TOURISME ASSOCIATIF ET LA CREATION D UNE STRUCTURE COMMERCIALE Commune de Cauterets Cahier des Charges 1 1 GENERALITES 1.1 Contexte Nichée

Plus en détail

TAUX DE TRANSFORMATION

TAUX DE TRANSFORMATION Table des matières 1 Le choix des produits...2 2 La politique tarifaire...4 Introduction Afin de convertir efficacement vos visiteurs en acheteurs, il faut veiller à ne jamais les décevoir. La cause première

Plus en détail

but lucratif organisée corporativement au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse.

but lucratif organisée corporativement au sens des articles 60 et suivants du Code civil suisse. Titre préliminaire AEAG : Association des Etudiants Albanais de Genève Art. - CONSTITUTION L Association des Etudiants Albanais de Genève (AEAG) est une association sans but lucratif organisée corporativement

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015

Bercy Financements Export. Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics. Bercy. Mardi 17 mars 2015 MICHEL SAPIN MINISTRE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS Bercy Financements Export Intervention de Michel SAPIN, ministre des Finances et des Comptes publics Bercy Mardi 17 mars 2015 Contact presse :

Plus en détail

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité!

Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! Futurs chefs d entreprise, v ous allez aimer le Discount de proximité! La franchise DIA, deux opportunités Pour parfaire votre parcours d intégration dans le réseau, vous rejoindrez un centre de formation

Plus en détail

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014

SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 SEANCE PLENIERE DU 18 JUIN 2014 COMMISSION CULTURE Présenté par Anaïs GUILLEMET et Paul NANNARONE Dès notre 1 ère commission, nous avons été sollicités pour participer à l action «1914-1944, D une guerre

Plus en détail

NKUL BETI. econobeti

NKUL BETI. econobeti NKUL BETI econobeti Le réseau social d entraides pour la gestion des efforts et du génie ekang Paru le 08 Août 2010 Plateforme de communication Se préparer pour le Cameroun de Demain Sans une organisation

Plus en détail

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND

HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND HAUT-COMMISSARIAT AUX DROITS DE L HOMME OFFICE OF THE HIGH COMMISSIONER FOR HUMAN RIGHTS PALAIS DES NATIONS 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND Mandat de la Rapporteuse spéciale sur l indépendance des juges et

Plus en détail

AGir dans LE JUSTE INTÉRÊT DEs ASSURÉS

AGir dans LE JUSTE INTÉRÊT DEs ASSURÉS AGir dans LE JUSTE INTÉRÊT DEs ASSURÉS prévenir, conseiller, accompagner 1 Soutien logistique Seule une démarche objective permet de crédibiliser une évaluation de biens ou de risques. À l appui de sa

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

LA COMPLÉMENTARITÉ DES SERVICES ENTRE LA SOCIÉTÉ RADIO-CANADA ET LES TÉLÉDIFFUSEURS PRIVÉS : MYTHE OU RÉALITÉ

LA COMPLÉMENTARITÉ DES SERVICES ENTRE LA SOCIÉTÉ RADIO-CANADA ET LES TÉLÉDIFFUSEURS PRIVÉS : MYTHE OU RÉALITÉ LA COMPLÉMENTARITÉ DES SERVICES ENTRE LA SOCIÉTÉ RADIO-CANADA ET LES TÉLÉDIFFUSEURS PRIVÉS : MYTHE OU RÉALITÉ MÉMOIRE PRÉSENTÉ AU CONSEIL DE LA RADIODIFFUSION ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS CANADIENNES DANS

Plus en détail

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013

Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie. 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Les Rencontres Européennes de Cluj - Transylvanie 2E3D «eau, énergie, déchets et développement durable» 9, 10, 11 mai 2013 Cluj-Napoca / Transylvanie http://www.institutfrancais-roumanie.com Appel à contribution

Plus en détail

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION

INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION INFORMATION SUR LA LUTTE CONTRE LA CORRUPTION A MADAGASCAR ET SES PROPOSITIONS SUR LES PRATIQUES OPTIMALES POUR LUTTER CONTRE LA CORUPTION (En application du paragraphe 2 sur la Résolution 1/8 relative

Plus en détail

www.sac-consulting.com.tn

www.sac-consulting.com.tn www.sac-consulting.com.tn SOMMAIRE I. Présentation II. Les services 1. Mise à niveau 2. Recrutement 3. Formation 4. Certification ISO 5. Assistance technique 6. Création des logiciels 7. Audit social III.

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S

C o m m u n i q u é d e P r e s s e. A D U C T I S A R T O P, j u i n 2 0 1 3 / p. 1. Annonceur : ADUCTIS. Responsable : Jean DEL GOLETO. Adresse : 1 Parc Burospace - 91571 BIEVRES Cedex. Tél. : 01 69 35 30 00. Fax : 01 69 35 30 01. web : www.aductis.com.

Plus en détail

Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG)

Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG) Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (INSARAG) Qu est INSARAG? Le Groupe consultatif international de la recherche et du sauvetage (connu sous son sigle en anglais, INSARAG)

Plus en détail

Le concept de leadership

Le concept de leadership Le concept de leadership Qu est ce qu un leadership? Le leadership d'un individu est, au sein d'un groupe ou d'une collectivité, la relation de confiance qui s'établit entre lui et la majorité des membres

Plus en détail

Règlement d'application de l'ordonnance réglant le placement d'enfants à des fins d'entretien et en vue d'adoption (RAOPEE)

Règlement d'application de l'ordonnance réglant le placement d'enfants à des fins d'entretien et en vue d'adoption (RAOPEE) 13 novembre 2002 Règlement d'application de l'ordonnance réglant le placement d'enfants à des fins d'entretien et en vue d'adoption (RAOPEE) Etat au 1 er janvier 2008 Le Conseil d'etat de la République

Plus en détail

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION

DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION DEROULEMENT PEDAGOGIQUE ET CONTENU DE LA FORMATION 1 ère journée Durée : 6 heures sur les expériences de chacun, Travail en sous-groupes et Synthèse collective. 1. Prise de contact Créer les conditions

Plus en détail

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE))

L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) L ÉCOLE DE TECHNOLOGIE SUPÉRIEURE : ((LE GÉNIE POUR L INDUSTRIE)) Notes pour l allocution prononcée par M. Pierre Lucier, président de l université du Québec, lors de la collation des grades de l ÉCole

Plus en détail

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial

Benbada affirme la priorité du produit national et la poursuite des efforts d ouverture sur le commerce mondial Entretien accordé par Monsieur Le Ministre du Commerce à l APS ( 31/01/2014) Points abordés : Protection du produit national, Crédit à la consommation, L accord commercial préférentiel "Algérie-Tunisie,

Plus en détail

Définition du domaine de la GESTION

Définition du domaine de la GESTION Nom : Groupe : 51 Tu peux vouloir lire la définition ou répondre au questionnaire ou même faire les deux pour constater si ce domaine t intéresse. Définition du domaine de la GESTION La gestion est synonyme

Plus en détail