Le marché de la mort. Le marché de la mort. Octobre 2011

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le marché de la mort. Le marché de la mort. Octobre 2011"

Transcription

1 Le marché de la mort Le marché de la mort Octobre 2011

2 Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Le souvenir des morts 4. La fête de la Toussaint 5. Les funérailles 6. Conclusions 2

3 Objectifs Évaluer les attitudes et comportements des consommateurs par rapport au souvenir des morts, à la Toussaint et aux obsèques. 3

4 Méthodologie 652 interviews quantitatives, réalisées par téléphone auprès de Belges âgés de 18 ans et +. Field : Décembre 2010 Échantillon aléatoire stratifié redressé. Les résultats ont fait l objet des traitements statistiques adéquats (Student et loi normale). La marge d erreur maximale totale sur l échantillon est de 3,9 %. Seuls les résultats significatifs sont présentés. Toutefois, chaque donnée a été analysée en fonction de la localisation (Bruxelles, Flandre, Wallonie), du sexe, de l âge, de la taille et de la composition du ménage, du groupe social et PRA ou non (principal responsable d achat). 4

5 Le souvenir des morts 50% 3% Trop Pas assez Comme il faut Sans opinion 21% 27% Estimez-vous que dans la société actuelle, on entretient le souvenir des morts? Plus d un consommateur sur quatre estime que le souvenir des morts est entretenu comme il faut dans notre société actuelle. Un consommateur sur cinq estime qu il ne l est pas assez. Seulement 3% des consommateurs estiment que notre société entretient trop le souvenir de la mort. La moitié des consommateurs n exprime pas d opinion à ce sujet. Base : Répondants 5

6 Le souvenir des morts Fleurir la tombe Entretenir la tombe 68% 68% Il existe plusieurs façons d entretenir le souvenir des morts. En ce qui vous concerne, pratiquezvous (ou pratiqueriez-vous) celles-ci? Aller se recueillir sur la tombe Evoquer le défunt au quotidien Porter le deuil Prières, messes ou cérémonies Déposer des objets personnalisés sur la tombe Se recueillir sur le lieu où sont les cendres 54% 44% 26% 25% 22% 18% Pour entretenir le souvenir de leurs morts, les consommateurs fleurissent, entretiennent leur tombe et vont s y recueillir. 44% des consommateurs évoquent le défunt au quotidien. Un quart d entre eux porte le deuil et fait dire des prières, messes ou autres cérémonies civiles ou religieuses. Environ un consommateur sur cinq dépose des objets personnalisés (plaque, croix, etc.) sur la tombe du défunt et se recueille à l endroit où les cendres du défunt sont déposées, disséminées. Base : Répondants 6

7 Le souvenir des morts Fleurir la tombe Evoquer le défunt au quotidien 68% 59% 69% 76% 44% 57% 45% 49% Entretenir la tombe 68% 54% 64% 71% Aller se recueillir sur la tombe 54% 51% 55% 61% Faire dire des prières, messes ou cérémonies 25% 34% 29% 27% Se recueillir sur le lieu où sont les cendres 18% 21% 29% 33% Porter le deuil Déposer des objets personnalisés sur la tombe 26% 18% 28% 27% 22% 14% 17% 18% Il existe plusieurs façons d entretenir le souvenir des morts. En ce qui vous concerne, pratiquezvous (ou pratiqueriez-vous) celles-ci? De moins en moins de consommateurs entretiennent le souvenir des défunts en posant ces actes: parler du défunt au quotidien, se recueillir à l endroit où les cendres sont dispersées et faire dire des prières, messes ou cérémonies. Par contre, entretenir et fleurir la tombe, déposer des objets personnalisés sur la tombe et porter le deuil sont des pratiques qui sont de plus en plus fréquentes. Base : Répondants 7

8 Le souvenir des morts : différences par profil Les consommateurs âgés entre 30 et 39 ans et les Bruxellois sont nettement moins nombreux que la moyenne à entretenir le souvenir des morts. Faire dire des prières, messes ou cérémonies et aller se recueillir sur la tombe du défunt est plus fréquent parmi les 65 ans et plus. Les Néerlandophones ont plus tendance à évoquer leurs défunts au quotidien et à déposer des objets personnalisés sur la tombe que les Francophones. 8

9 Toussaint : visite au cimetière Vous êtes-vous rendu dans un cimetière à la Toussaint? 49% Oui Non 51% En Belgique, la moitié des consommateurs se rend au cimetière au moment de la Toussaint. La tradition d honorer les morts est plus vivace chez les consommateurs âgés de plus de 50 ans (+17%) ainsi que chez les ménages de 3 personnes (+18%), dans les petites localités flamandes (+14%) et dans les communes rurales wallonnes (+14%) et flamandes (+12%). Les Bruxellois (-29%), les ans (-22%), les ans (-28%) et les ménages de 5 personnes (-17%) sont moins nombreux que la moyenne à se rendre au cimetière à la Toussaint. Base : répondants 9

10 Toussaint : évolution de la fréquentation des cimetières Vous êtes-vous rendu dans un cimetière à la Toussaint? 52% 55% 59% 46% 51% La fréquentation des cimetières à la Toussaint, qui était en augmentation entre 2005 et 2008, a baissé entre 2008 et 2009 pour ensuite remonter en Base : répondants 10

11 Toussaint : date de la visite au cimetière A quelle date vous êtes-vous rendu au cimetière? 59% Trois consommateurs sur cinq se rendent au cimetière le 1 er novembre pour honorer un (des) défunt(s). Un consommateur sur sept s y est rendu soit le 31 octobre soit avant le 29 octobre. 13% 4% 4% 14% 4% 2% Très peu de consommateurs déclarent s y rendre après la Toussaint. avant le 29 oct 29 oct 30 oct 31 oct 1-nov 2-nov après le 2 nov Base : Ceux qui se rendent au cimetière 11

12 Toussaint : achat de fleurs 15% Amenez-vous des fleurs à cette occasion pour honorer un mort? Plus de huit personnes sur dix apportent des fleurs pour honorer les défunts lorsqu elles se rendent au cimetière. Cette tradition florale reste d actualité pour la plupart des visiteurs. Il n apparaît pas de différence significative selon les catégories sociodémographiques. 85% Oui Non Base : Ceux qui se rendent au cimetière 12

13 Toussaint : évolution de l achat de fleurs 88% 93% 88% 87% 85% Amenez-vous des fleurs à cette occasion pour honorer un mort? ( ) L achat de fleurs à la Toussaint a légèrement diminué entre 2007 et 2008 pour retrouver son niveau de Cette propension à acheter des fleurs est stable depuis Base : Ceux qui se rendent au cimetière 13

14 Toussaint : achat de fleurs Combien de tombes avez-vous fleuries? 3,1 En moyenne, les consommateurs qui ont acheté des fleurs ont fleuri trois tombes à la Toussaint. Par rapport à 2009, le nombre de tombes fleuries a légèrement augmenté (de 2,8 à 3,1 tombes). Nombre de tombes fleuries Base : Ceux qui se rendent au cimetière et achètent des fleurs 14

15 Toussaint : achat de fleurs Combien avez-vous payé pour ces fleurs au total? 39,1 En moyenne, les consommateurs ont dépensé 39,10 pour fleurir les tombes de leur(s) défunt(s) à la Toussaint. Ce montant a augmenté de huit euros par rapport à Les Wallons ont payé 11,4 en moins en moyenne, soit 27,7. Dépenses totales Base : Ceux qui se rendent au cimetière et achètent des fleurs 15

16 Toussaint : achat de fleurs 3% 8% Par rapport à la Toussaint de l année passée, estimez-vous avoir acheté (plus/autant/moins) de fleurs cette année? Par rapport à la Toussaint de 2009, neuf consommateurs sur dix estiment avoir acheté autant de fleurs en Moins d un consommateur sur dix estime en avoir acheté plus qu en % plus autant moins Base : Ceux qui se rendent au cimetière et achètent des fleurs 16

17 Funérailles : dispositions 14% Avez-vous déjà pris des dispositions concernant vos funérailles? Un consommateur sur sept déclare avoir déjà pris des dispositions concernant ses propres funérailles. Ce taux est en légère diminution entre 2009 et 2010 (de 16% à 14%). 86% Oui Non Base : répondants 17

18 Funérailles : dispositions Souscrit une assurance frais funéraires, un plan obsèques 62% En prévision de vos funérailles, vous avez... Décidé de faire une cérémonie religieuse Choisi votre entreprise de pompes funèbres Choisi le cimetière pour votre inhumation Rédigé un testament 38% 35% 34% 33% Les consommateurs qui ont déjà pris des dispositions en prévision de leurs funérailles, ont le plus fréquemment souscrit à une assurance frais funéraires, un plan obsèques et décidé s ils souhaitaient une cérémonie religieuse. Un tiers d entre eux a choisi l entreprise de pompes funèbres, le cimetière de l inhumation et a rédigé un testament. Base : Ceux qui ont déjà pris des dispositions concernant leurs funérailles; plusieurs réponses possibles 18

19 Funérailles : dispositions Fait une, des donations financières et/ou matérielles 23% En prévision de vos funérailles, vous avez... Décidé de faire une cérémonie civile Décidé de faire un don d'organes Choisi les détails de la cérémonie (textes, musique, ) 22% 17% 14% Un peu moins d un quart des consommateurs a décidé de faire un ou des donations et décidé s ils souhaitaient une cérémonie civile. Parmi les 14% de personnes qui ont déjà pris des dispositions, moins d un consommateur sur cinq a décidé de faire un don d organes, choisi les détails de la cérémonie et décidé de léguer son corps à la science. Décidé de léguer votre corps à la science 7% Base : Ceux qui ont déjà pris des dispositions concernant leurs funérailles; plusieurs réponses possibles 19

20 Funérailles : dispositions Souscrit une assurance frais funéraires, un plan obsèques Décidé de faire une cérémonie religieuse Choisi votre entreprise de pompe funèbre Choisi le cimétière pour votre inhumation Rédigé un testament Fait une, des donations financières et/ou matérielles Décidé de faire une cérémonie civile Décidé de faire un don d'organes Choisi les détails de la cérémonie (textes, musique,...) Décidé de léguer votre corps à la science 5,3% 4,9% 4,8% 4,6% 3,2% 3,1% 2,4% 2,0% 1,0% 8,7% En prévision de vos funérailles, vous avez... Sur l ensemble de la population, moins d une personne sur dix a déjà souscrit une assurance frais funéraires. Cette décision est moins fréquente qu en 2009 (11,4%). Seuls trois consommateurs sur cent ont décidé de faire une cérémonie au civil et réalisé des donations financières et/ou matérielles. Et seuls cinq sur cent ont rédigé un testament et choisi leur cimetière ainsi que leur pompe funèbre. La décision de dons d organes et/ou de legs du corps demeure très faible : deux personnes sur cent. Base : Pourcentages reportés à la population totale 20

21 Funérailles : dispositions Avez-vous parlé des dispositions que vous avez prises concernant vos funérailles à votre famille, entourage? 39% Trois consommateurs sur cinq ayant déjà pris des dispositions concernant leurs funérailles en ont parlé à leur famille, leur entourage. 61% Oui Non Base : Ceux qui ont déjà pris des dispositions concernant leurs funérailles 21

22 Funérailles : incinération ou inhumation Avez-vous décidé d être...? 36% 27% inhumé incinéré sans préférence 37% Quatre consommateurs sur dix préfèrent être inhumés dans un cimetière. Tandis qu un consommateur sur quatre préfère être incinéré. Un tiers des consommateurs n exprime pas de préférence à ce sujet. La tendance en matière de funérailles s est modifiée entre 2009 et L intérêt pour l inhumation est en croissance au détriment de l incinération. Base : répondants 22

23 Funérailles : incinération Conservées dans une urne chez un membre de votre famille, entourage 20% Désirez-vous que vos cendres soient... Dispersées sur une parcelle de terrain dans un cimetière Dispersées dans la mer Dispersées sur un terrain qui vous appartient Dispersées par le crématorium Conservées dans un columbarium 12% 11% 8% 7% 4% Plus d un consommateur sur trois qui souhaite être incinéré n a pas de souhait spécifique concernant ses cendres. Un consommateur sur cinq souhaite que ses cendres soient conservées dans une urne chez un proche. 7% des consommateurs souhaitent que leurs cendres soient dispersées par le crématorium. Un consommateur sur dix préfère que ses cendres soient dispersées sur une parcelle de terrain dans un cimetière, dans la mer et éventuellement que ses cendres soient dispersées sur un terrain qui lui appartient. Moins d un sur vingt envisage une conservation dans un columbarium. Sans préférence 38% Base : Ceux qui ont choisi d être incinéré 23

24 Conclusions Le souvenir des morts Les consommateurs demeurent ambivalents : si un consommateur sur quatre estime que le souvenir des morts est bien entretenu dans notre société actuelle - pour ce faire, ils entretiennent, fleurissent la tombe, vont s y recueillir et évoquent leurs défunts au quotidien -, un cinquième des consommateurs estime que le souvenir des morts n est pas assez entretenu dans notre société. La Toussaint En Belgique, une personne sur deux se rend au cimetière au moment de la Toussaint. La fréquentation des cimetières a légèrement augmenté entre la Toussaint 2009 et 2010 (de 46% à 51%). La majorité d entre eux s y rend le 1 er novembre et apporte des fleurs au cimetière pour honorer leur(s) défunt(s). En moyenne, les consommateurs dépensent huit euros de plus qu en 2009 pour l achat de fleurs (39,1 ) pour embellir 3 tombes. 24

25 Conclusions Dispositions concernant ses funérailles Un consommateur sur sept déclare avoir déjà pris des dispositions concernant ses propres funérailles et fait part de celles-ci à son entourage. Les dispositions les plus fréquentes concernent la souscription d une assurance frais funéraires ou un plan obsèques, le choix du cimetière, de l entreprise de pompes funèbres, du type de cérémonie (religieuse ou civile) ainsi que la rédaction d un testament. Près de quatre consommateurs sur dix préfèrent être inhumés dans un cimetière et un peu plus d un consommateur sur quatre préfère être incinéré. Plus d un tiers des consommateurs n exprime pas de préférence à ce sujet. L intérêt pour l inhumation est en croissance cette année. 25

26 Auteurs : Gaëlle Bamps, Marc Vandercammen Éditeur Responsable : Marc Vandercammen CRIOC Boulevard Paepsem, Anderlecht Tél. 02/ Fax. 02/ Édition 2011 D CRIOC Prix : 26 Reproduction autorisée à des fins non-commerciales moyennant mention des sources 26

Le marché de la mort. Le marché de la mort. Octobre 2010

Le marché de la mort. Le marché de la mort. Octobre 2010 Le marché de la mort Le marché de la mort Octobre 2010 Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Le souvenir des morts 4. La fête de la Toussaint 5. Les funérailles 6. Conclusions 2 Objectifs

Plus en détail

Fleurs et cimetières. Fleurs et cimetières. Septembre, Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne

Fleurs et cimetières. Fleurs et cimetières. Septembre, Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Fleurs et cimetières Fleurs et cimetières Septembre, 2009 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Le souvenir des morts 4. La fête de la

Plus en détail

Les soldes. Les soldes. Soldes. Soldes. Soldes. Soldes. CRIOC, décembre 2009

Les soldes. Les soldes. Soldes. Soldes. Soldes. Soldes. CRIOC, décembre 2009 Les soldes Les soldes Soldes Soldes Soldes Soldes CRIOC, décembre 2009 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Taux de participation (soldes d hiver et d été) 4. Evolution du taux de participation lors

Plus en détail

Perception de la fiscalité. Perception de la fiscalité

Perception de la fiscalité. Perception de la fiscalité Perception de la fiscalité Perception de la fiscalité Novembre 2009 Objectifs Mesurer la perception des consommateurs en matière de fiscalité et d aides publiques. 2 Méthodologie Étude quantitative 632

Plus en détail

Agenda. 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. La fête de la Saint-Valentin (célébration, activités, invités, cadeaux et dépenses) 4.

Agenda. 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. La fête de la Saint-Valentin (célébration, activités, invités, cadeaux et dépenses) 4. Saint-Valentin Saint-Valentin CRIOC, février 2010 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. La fête de la Saint-Valentin (célébration, activités, invités, cadeaux et dépenses) 4. Conclusions 2 Objectifs Déterminer

Plus en détail

Les Wallons et les incivilités environnementales

Les Wallons et les incivilités environnementales Les Wallons et les incivilités environnementales Les Wallons et les incivilités environnementales Septembre 2011 Une initiative de la Wallonie Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Les incivilités qui

Plus en détail

Consommateurs et miel

Consommateurs et miel Consommateurs et miel Consommateurs et miel CRIOC, Octobre 2010 Etude réalisée avec le soutien de la Wallonie Agenda Objectifs Méthodologie Perceptions du miel (belge, étranger et comparaison) Habitudes

Plus en détail

Attentes de consommation

Attentes de consommation Attentes de consommation Attentes de consommation Juillet 2010 Une initiative de la Wallonie Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Choix d un produit alimentaire 4. Choix d un magasin alimentaire 5. Synthèse

Plus en détail

Les Belges et le jardinage

Les Belges et le jardinage Les Belges et le jardinage Les Belges et le jardinage Mars 2010 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Disponibilité de jardin en Belgique 4. Culture de fruits et légumes (profil, endroit, superficie,

Plus en détail

Les jeunes et les snacks

Les jeunes et les snacks Les jeunes et les snacks Les jeunes et les snacks CRIOC, Septembre 2009 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de snacks chez les jeunes

Plus en détail

La consommation de boissons alcoolisées

La consommation de boissons alcoolisées La consommation de boissons alcoolisées La consommation de boissons alcoolisées Mars 2011 Agenda Objectifs Méthodologie Consommation de boissons alcoolisées 2 Objectifs L objectif est d évaluer la consommation

Plus en détail

Courses et emballages

Courses et emballages Courses et emballages Courses et emballages 7 ans de perception des emballages en Wallonie 1999-2005 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Objectifs Mesurer l évolution des comportements

Plus en détail

Les consommateurs et les yaourts

Les consommateurs et les yaourts Les consommateurs et les yaourts Les consommateurs et les yaourts Août 2011 Etude réalisée avec le soutien de la Wallonie Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Critères de choix d'un yaourt 4. Fréquence

Plus en détail

Enquête réalisée avec le soutien du Ministre wallon de l environnement

Enquête réalisée avec le soutien du Ministre wallon de l environnement Concentrés et recharges Concentrés et recharges Enquête réalisée avec le soutien du Ministre wallon de l environnement Objectifs Cette enquête quantitative réalisée dans le cadre de la convention Réseau

Plus en détail

Les Belges et le jardinage

Les Belges et le jardinage Les Belges et le jardinage Les Belges et le jardinage Avril 2012 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Disponibilité de jardin en Belgique 4. Culture de fruits et légumes (profil, endroit, superficie,

Plus en détail

Alimentation, produits frais et emballages

Alimentation, produits frais et emballages Alimentation, produits frais et emballages Avec le soutien du Ministre wallon de l environnement Muriel Piazza Catherine Guiot Marc Vandercammen Juin 2004 Objectifs Cette étude vise à évaluer les attitudes

Plus en détail

Consommateurs et œufs

Consommateurs et œufs Consommateurs et œufs Consommateurs et œufs Septembre 2008 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Impact de l étude portant sur la contamination

Plus en détail

Les Français et l organisation des obsèques : souhaits et attentes

Les Français et l organisation des obsèques : souhaits et attentes Les Français et l organisation des obsèques : souhaits et attentes Un baromètre Ipsos pour les Services Funéraires de la Ville de Paris Amandine Lama et Etienne Mercier 2015 Ipsos. Les Français et l organisation

Plus en détail

Moins de visites de cimetières à la Toussaint

Moins de visites de cimetières à la Toussaint Moins de visites de cimetières à la Toussaint A la Toussaint, vous rendez-vous au cimetière où repose un proche (famille, ami)? Base 2013 : 1029 individus 100% 90% 80% 1% 33% 31% 6% 36% N'est pas concerné

Plus en détail

Le coût des déchets. Le coût des déchets. Wallonie Étude réalisée avec le soutien de la Région wallonne

Le coût des déchets. Le coût des déchets. Wallonie Étude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Le coût des déchets Le coût des déchets Wallonie 2009 Étude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda Objectif et méthodologie Coût vérité Notoriété Prix payé pour le coût des déchets Fixation

Plus en détail

Jeunes et jeux. Jeunes et jeux. Novembre 2006

Jeunes et jeux. Jeunes et jeux. Novembre 2006 Jeunes et jeux Jeunes et jeux Novembre 2006 Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Les jeux d argent (initiation, types de jeu, fréquence...) 4. Les attitudes par rapport au jeu d argent 5.

Plus en détail

Typologie Circuits courts

Typologie Circuits courts Typologie Circuits courts Typologie Circuits courts Juin 2010 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda Objectifs Méthodologie Typologie Conclusions 2 Objectifs Evaluer la perception

Plus en détail

Les jeunes, les stimulants et autres produits. Mars 2010

Les jeunes, les stimulants et autres produits. Mars 2010 Les jeunes, les stimulants et autres produits Les jeunes, les stimulants et autres produits Mars 2010 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Utilisation de dopants 4. Types de produits 5. Utilisation d

Plus en détail

Grignotage et collations

Grignotage et collations Grignotage et collations Grignotage et collations CRIOC, septembre 2006 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda 1. Introduction 2. Objectifs 3. Méthodologie 4. Le grignotage (qui, quand,

Plus en détail

La cérémonie funéraire est d abord un hommage à la personne disparue

La cérémonie funéraire est d abord un hommage à la personne disparue La cérémonie funéraire est d abord un hommage à la personne disparue Pour vous, à quoi sert une cérémonie funéraire en premier? Base : 1004 individus en 2009 A faciliter le début du processus de deuil

Plus en détail

Courses et emballages

Courses et emballages Courses et emballages Antoinette Brouyaux Muriel Piazza Juin 2003 Avec le soutien du Ministre wallon de l environnement Objectifs Mesurer le comportement des consommateurs en matière d utilisation des

Plus en détail

Test de goût : snack de viande bovine

Test de goût : snack de viande bovine Test de goût : snack de viande bovine Test de goût : snack de viande bovine CRIOC, février 2007 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Appréciation

Plus en détail

Boissons et emballages

Boissons et emballages Boissons et emballages Avec le soutien du Ministre wallon de l environnement Muriel Piazza Catherine Guiot Marc Vandercammen Mai 2004 Objectifs Cette étude vise à évaluer les attitudes et comportements

Plus en détail

10 ans d éco-consommation

10 ans d éco-consommation 10 ans d éco-consommation 10 ans d éco-consommation Evolution 1999-2008 Étude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda Objectifs Méthodologie Environnement, sujet d inquiétude Protection de

Plus en détail

Jeunes et nouvelles technologies

Jeunes et nouvelles technologies Jeunes et nouvelles technologies Jeunes et nouvelles technologies CRIOC, mai 2006 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. GSM (achat, provenance, paiement, utilisation) 4. Internet (utilisation, lieu, acquisition)

Plus en détail

Ceux qui veulent une cérémonie religieuse sont les plus sensibles à l ensemble des éléments des funérailles

Ceux qui veulent une cérémonie religieuse sont les plus sensibles à l ensemble des éléments des funérailles 1 Ceux qui veulent une cérémonie religieuse sont les plus sensibles à l ensemble des éléments des funérailles Lieu accueillant 76% 84 % chez ceux voulant une cérémonie religieuse 82 % chez les 40-49 ans

Plus en détail

Alimentation, produits frais et emballages

Alimentation, produits frais et emballages Alimentation, produits frais et emballages Avec le soutien du Ministre wallon de l environnement Muriel Piazza Catherine Guiot Marc Vandercammen Juin 2004 Objectifs Cette étude vise à évaluer les attitudes

Plus en détail

Taxes et emballages. Objectifs

Taxes et emballages. Objectifs Taxes et emballages Muriel Piazza Marc Vandercammen Enquête réalisée avec le soutien du Ministre wallon de l environnement Objectifs Mesurer la perception des consommateurs en matière de taxation des emballages.

Plus en détail

Sondage OMNIBUS Habitudes d achats de fleurs annuelles, d arbustes, d arbres et autres plantes extérieures

Sondage OMNIBUS Habitudes d achats de fleurs annuelles, d arbustes, d arbres et autres plantes extérieures Sondage OMNIBUS 2011 Habitudes d achats de fleurs annuelles, d arbustes, d arbres et autres plantes extérieures Juillet 2011 1 Table des matières Page 1. Le contexte et les objectifs 2 2. La méthodologie

Plus en détail

Une tendance croissante à choisir a priori la

Une tendance croissante à choisir a priori la Une tendance croissante à choisir a priori la crémation Pour vos propres obsèques envisagez-vous plutôt une inhumation ou une crémation? Base 2013 : 1029 individus 100% 90% 1% 21% 19% 17% 15% Autre 80%

Plus en détail

SITUATION PERSONNELLE : " ET, APRÈS MOI? "

SITUATION PERSONNELLE :  ET, APRÈS MOI? SITUATION PERSONNELLE : " ET, APRÈS MOI? " Ce document est un récapitulatif complet de votre situation personnelle et peut être une aide précieuse en cas de décès. Ce questionnaire est à remettre à une

Plus en détail

Perceptions et souhaits. IPSOS / Services Funéraires de la Ville de Paris

Perceptions et souhaits. IPSOS / Services Funéraires de la Ville de Paris Les Français ais et l organisation l des obsèques: Perceptions et souhaits IPSOS / Services Funéraires de la Ville de Paris SYNTHESE LES PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS DE L ENQUÊTE En 2008, les Services Funéraires

Plus en détail

Consommateurs et viande bovine

Consommateurs et viande bovine Consommateurs et viande bovine Consommateurs et viande bovine CRIOC, novembre 2007 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Perception de la viande bovine

Plus en détail

LE CARNET DE SANTE DES FRANCAIS Vague 1 Mars 2014

LE CARNET DE SANTE DES FRANCAIS Vague 1 Mars 2014 LE CARNET DE SANTE DES FRANCAIS Vague 1 Mars 2014 Ref. : UA143 BVA Opinion Gaël SLIMAN DGA BVA Julie CATILLON Chef de groupe Caroline KUBIAK Chargée d études 01 71 16 88 00 Méthodologie Recueil Enquête

Plus en détail

Sondage Omnibus 2012 Habitudes d achats de fleurs annuelles, d arbustes, d arbres et d autres plantes extérieures

Sondage Omnibus 2012 Habitudes d achats de fleurs annuelles, d arbustes, d arbres et d autres plantes extérieures Sondage Omnibus 2012 Habitudes d achats de fleurs annuelles, d arbustes, d arbres et d autres plantes extérieures Juillet 2012 1 Table des matières Page 1. Le contexte et les objectifs 2 2. La méthodologie

Plus en détail

Le coût des obsèques

Le coût des obsèques Le coût des obsèques Le coût moyen des obsèques est de 4 000. Il est donc important d anticiper leur financement. Retrouvez ci-dessous, à titre d exemple, le descriptif de prestations selon leur coût,

Plus en détail

LE PRIX DU PAIN. Novembre Fondation d'utilité publique REPRODUCTION AUTORISEE MOYENNANT ACCORD PREALABLE DE L EDITEUR ET MENTION DE LA SOURCE.

LE PRIX DU PAIN. Novembre Fondation d'utilité publique REPRODUCTION AUTORISEE MOYENNANT ACCORD PREALABLE DE L EDITEUR ET MENTION DE LA SOURCE. LE PRIX DU PAIN Novembre 20 Fondation d'utilité publique REPRODUCTION AUTORISEE MOYENNANT ACCORD PREALABLE DE L EDITEUR ET MENTION DE LA SOURCE. Prix du pain En septembre 20, le CRIOC attirait l attention

Plus en détail

Sondage Omnibus 2013 Habitudes d achats de fleurs annuelles, d arbustes, d arbres et d autres plantes extérieures

Sondage Omnibus 2013 Habitudes d achats de fleurs annuelles, d arbustes, d arbres et d autres plantes extérieures Sondage Omnibus 2013 Habitudes d achats de fleurs annuelles, d arbustes, d arbres et d autres plantes extérieures Juillet 2013 1 Table des matières Page 1. Le contexte et les objectifs 2 2. La méthodologie

Plus en détail

Vente de tabac aux moins de 16 ans

Vente de tabac aux moins de 16 ans Vente de tabac aux moins de 16 ans Vente de tabac aux moins de 16 ans Janvier 2006 Objectifs L objectif de cette étude est d évaluer le respect de la législation en matière de vente de tabac aux moins

Plus en détail

Les Français et l organisation des obsèques : souhaits et attentes

Les Français et l organisation des obsèques : souhaits et attentes Les Français et l organisation des obsèques : souhaits et attentes Un baromètre Ipsos pour les Services Funéraires de la Ville de Paris Amandine Lama et Etienne Mercier 2015 Ipsos. Les Français et l organisation

Plus en détail

Consommateurs et détecteurs d incendie Consommateurs et détecteurs d incendie. CRIOC, avril 2006

Consommateurs et détecteurs d incendie Consommateurs et détecteurs d incendie. CRIOC, avril 2006 Consommateurs et détecteurs d incendie Consommateurs et détecteurs d incendie CRIOC, avril 2006 Agenda 1. Rappel législatif 2. Objectifs 3. Méthodologie 4. Possession et équipement 5. Intentions d achat

Plus en détail

Les Français et les fêtes de fin d année

Les Français et les fêtes de fin d année Observatoire de la vie quotidienne des Français Les Français et les fêtes de fin d année Décembre 215 Sondage réalisé par pour et Publié samedi 19 décembre215 dans la presse régionale LEVEE D EMBARGO :

Plus en détail

Typologie des comportements alimentaires

Typologie des comportements alimentaires Typologie des comportements alimentaires Typologie des comportements alimentaires CRIOC, février 2006 Étude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Typologie : principes et objectif Principes La

Plus en détail

Observatoire du travail : 10 ème édition Conditions de travail, engagement et absentéisme

Observatoire du travail : 10 ème édition Conditions de travail, engagement et absentéisme Climat Social Octobre 2006 Observatoire du travail : 10 ème édition Conditions de travail, engagement et absentéisme Ce sondage est réalisé pour en partenariat avec I. Méthodologie 2 Méthodologie Échantillon

Plus en détail

François Hollande et les catholiques

François Hollande et les catholiques Janvier 2014 François Hollande et les catholiques Sondage réalisé par pour - et Diffusé le samedi 25 janvier 2014 LEVEE D EMBARGO LE 25 JANVIER 4H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

2 ème vague 2015 du Fonciascope de l habitat

2 ème vague 2015 du Fonciascope de l habitat 2 ème vague 2015 du Fonciascope de l habitat (le climat de l immobilier) Juin 2015 Sondage réalisé par pour en partenariat avec LEVÉE D EMBARGO IMMÉDIATE Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut

Plus en détail

Le citoyen et le gaspillage alimentaire

Le citoyen et le gaspillage alimentaire Le citoyen et le gaspillage alimentaire Le citoyen et le gaspillage alimentaire Novembre 2011 Parlement citoyen. Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Prévention du gaspillage alimentaire

Plus en détail

1 ère vague 2015 du Fonciascope de l habitat (la négociation du prêt immobilier) Avril 2015

1 ère vague 2015 du Fonciascope de l habitat (la négociation du prêt immobilier) Avril 2015 1 ère vague 2015 du Fonciascope de l habitat (la négociation du prêt immobilier) Avril 2015 Sondage réalisé par pour en partenariat avec LEVEE D EMBARGO VENDREDI 24 AVRIL 7H Méthodologie Recueil Enquête

Plus en détail

Panel végétaux d'intérieur, d'extérieur, pour le cimetière et les obsèques. Bilan de l année du 1 er semestre 2014

Panel végétaux d'intérieur, d'extérieur, pour le cimetière et les obsèques. Bilan de l année du 1 er semestre 2014 Panel végétaux d'intérieur, d'extérieur, pour le cimetière et les obsèques. Bilan de l année du 1 er semestre 014 Végétaux d'extérieur, d'intérieur et pour le deuil / 1 er semestre 014 Sommaire Introduction

Plus en détail

Jeunes et tabac. Jeunes et tabac. Janvier 2010

Jeunes et tabac. Jeunes et tabac. Janvier 2010 Jeunes et tabac Jeunes et tabac Janvier 2010 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Perception de jeunes fumeurs vis-à-vis du tabac 4. Consommation de tabac (habitudes, essais, arrêter de fumer) 5. Dépendance

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

Les Français et le logement. Juin 2016

Les Français et le logement. Juin 2016 Les Français et le logement Fiche technique Interrogation Echantillon de 1 002 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Constitution de l échantillon La représentativité

Plus en détail

20 Questions au sujet de la cremation

20 Questions au sujet de la cremation 20 Questions au sujet de la cremation Cliquez sur une question afin de sauter Ì la rôponse. 01. Que se passe-t-il durant le processus de crémation? 02. Les crémations sont-elles faites individuellement?

Plus en détail

Comportement des fumeurs en Belgique 2017

Comportement des fumeurs en Belgique 2017 Comportement des fumeurs en Belgique 2017 Un rapport pour la Fondation contre le Cancer 1 Contexte et méthodologie La Fondation contre le Cancer est une fondation belge ayant pour mission de lutter contre

Plus en détail

Comportement des fumeurs en Belgique 2015

Comportement des fumeurs en Belgique 2015 Comportement des fumeurs en Belgique 2015 Un rapport pour la Fondation contre le Cancer Réalisé par GFK Avec le soutien des autorités 1 Contexte et méthodologie La Fondation contre le Cancer est une fondation

Plus en détail

Bar a o r mè m tr t e r d es s u sa s g a es s d u l ilv i re r numé m ri r q i ue Vague 1 Mars 2012

Bar a o r mè m tr t e r d es s u sa s g a es s d u l ilv i re r numé m ri r q i ue Vague 1 Mars 2012 Baromètre des usages du livre numérique Vague 1 Mars 2012 Méthodologie page 2 Méthodologie La première phase de l étude a été réalisée auprès d un échantillon de 2014 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

LE CRÉMATORIUM DE VICHY

LE CRÉMATORIUM DE VICHY D O S S I E R D E P R E S S E LE CRÉMATORIUM DE VICHY 13, rue du Coteau (angle rue du Coteau et route de Creuzier) CONTACT PRESSE MAIRIE DE VICHY : DOMINIQUE LAGRANGE DIRECTRICE DE LA COMMUNICATION TEL.

Plus en détail

Publicités Toutes boîtes

Publicités Toutes boîtes Publicité Toutes boîtes Publicités Toutes boîtes Juin 2006 Étude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Table des matières 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Poids et nombre de documents publicitaires

Plus en détail

Les Français et le Pape François

Les Français et le Pape François Décembre 2013 Les Français et le Pape François Sondage réalisé par pour publié le dimanche 29 décembre 2013 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français recrutés par téléphone

Plus en détail

Les navetteurs gagnent plus

Les navetteurs gagnent plus DIRECTION GÉNÉRALE STATISTIQUE ET INFORMATION ÉCONOMIQUE COMMUNIQUÉ DE PRESSE 15 juin 2011 Les navetteurs gagnent plus 500.000 personnes se rendent dans une autre région pour exercer leur emploi. Cela

Plus en détail

Les sapins de Noël. Les sapins de Noël. CRIOC, février Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne

Les sapins de Noël. Les sapins de Noël. CRIOC, février Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Les sapins de Noël Les sapins de Noël CRIOC, février 2010 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Connaissance et perceptions des sapins 4. Habitudes

Plus en détail

Etude post-électorale 2014 ÉLECTIONS EUROPÉENNES DE 2014

Etude post-électorale 2014 ÉLECTIONS EUROPÉENNES DE 2014 Direction générale de la Communication Unité de suivi de l opinion publique Bruxelles, octobre 2014 Etude post-électorale 2014 ÉLECTIONS EUROPÉENNES DE 2014 ANNEXE SOCIODEMOGRAPHIQUE Couverture : Population

Plus en détail

Vente d alcool aux moins de 18 ans Vente d alcool aux moins de 18 ans. Janvier 2006

Vente d alcool aux moins de 18 ans Vente d alcool aux moins de 18 ans. Janvier 2006 Vente d alcool aux moins de 18 ans Vente d alcool aux moins de 18 ans Janvier 2006 Objectifs L objectif de cette étude est d évaluer le respect de la législation en matière de vente d alcool (bière et

Plus en détail

Acheter sain : les signes de qualité

Acheter sain : les signes de qualité Acheter sain : les signes de qualité Acheter sain : les signes de qualité CRIOC, avril 2007 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Notoriété des signes

Plus en détail

Les achats de végétaux d ornement et de graines, plants potagers, plantes aromatiques ou plants de pomme de terre

Les achats de végétaux d ornement et de graines, plants potagers, plantes aromatiques ou plants de pomme de terre Les achats de végétaux d ornement et de graines, plants potagers, plantes aromatiques ou plants de pomme de terre Bilan de l année 2016 Les ménages acheteurs de végétaux en France Près de 8 foyers sur

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 54 ème édition février 2016 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Diane Hion, Emmanuel Kahn, Thomas Stokic pour Méthodologie

Plus en détail

Une entité correspond à un bouquet, un arbre, un sachet de graines, une plante, etc. CONSOMMATION DES MÉNAGES EN VÉGÉTAUX D ORNEMENT EN VAL HOR

Une entité correspond à un bouquet, un arbre, un sachet de graines, une plante, etc. CONSOMMATION DES MÉNAGES EN VÉGÉTAUX D ORNEMENT EN VAL HOR Les données suivantes reposent sur le panel consommateurs réalisé par TNS Sofres pour Val hor et FranceAgriMer. Il s agit d un échantillon de 7 000 ménages représentatif de la population française des

Plus en détail

FD/CLL N Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Cécile Lacroix-Lanoë Tél : pour

FD/CLL N Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Cécile Lacroix-Lanoë Tél : pour FD/CLL N 1-7332 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Cécile Lacroix-Lanoë Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et les obsèques Résultats détaillés Le 6 octobre 2008 Sommaire - 1

Plus en détail

Règlement communal des cimetières. Le Conseil général de la Commune de Bulle. Vu :

Règlement communal des cimetières. Le Conseil général de la Commune de Bulle. Vu : Commune de Bulle 821 Règlement communal des cimetières Le Conseil général de la Commune de Bulle Vu : La loi du 16 novembre 1999 sur la santé (loi sur la santé); L'arrêté du 5 décembre 2000 sur les sépultures

Plus en détail

Logiques d attitudes et de comportements à l égard de la consommation d énergie

Logiques d attitudes et de comportements à l égard de la consommation d énergie 1 Logiques d attitudes et de comportements à l égard de la consommation d énergie Objectifs généraux Mettre en évidence les dynamiques d attitudes et de comportements de la population belge en matière

Plus en détail

Poulet de qualité différenciée et Horeca

Poulet de qualité différenciée et Horeca Poulet de qualité différenciée et Horeca Poulet de qualité différenciée et Horeca CRIOC, octobre 2007 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Présentation

Plus en détail

La grande enquête sur la tolérance au Québec

La grande enquête sur la tolérance au Québec Sondage Léger Marketing Journal de Montréal TVA 98,5 La grande enquête sur la tolérance au Québec Le 10 janvier 2007 La grande enquête sur la tolérance au Québec Méthodologie 2 Cette étude a été effectuée

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI Rapport 56 ème édition Avril 2016 pour 15 place de la République 75003 Paris Charles-Henri d Auvigny, Diane Hion, Emmanuel Kahn, Thomas Stokic MÉTHODOLOGIE Méthodologie

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DES CONCESSIONS FUNÉRAIRES

GUIDE PRATIQUE DES CONCESSIONS FUNÉRAIRES GUIDE PRATIQUE DES CONCESSIONS FUNÉRAIRES Sommaire Les démarches à effectuer après un décès 4 Les obsèques 5 La concession 6 Renouveler une concession 8 La crémation 10 Lexique 12 Informations pratiques

Plus en détail

JF/MCP N Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Marion Chasles-Parot Tél : pour

JF/MCP N Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Marion Chasles-Parot Tél : pour JF/MCP N 113381 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Marion Chasles-Parot Tél : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com pour Les Français et la solidarité au sein de la famille Résultats détaillés Octobre 2015

Plus en détail

PÔLE MISSIONNAIRE DE COULOMMIERS

PÔLE MISSIONNAIRE DE COULOMMIERS PÔLE MISSIONNAIRE DE COULOMMIERS CELEBRATION DE FUNERAILLES SOMMAIRE I II III IV V VI VII VIII IX X XI XII XIII : Préambule, conseils pratiques. : Chronologie des trois étapes des funérailles : Rencontre

Plus en détail

BAROMÈTRE DES ACTEURS TOURISTIQUES WALLONS

BAROMÈTRE DES ACTEURS TOURISTIQUES WALLONS BAROMÈTRE DES ACTEURS TOURISTIQUES WALLONS Bilan des vacances d été 2014 Rapport complet 1 er septembre 2014 Ce baromètre est réalisé par l Observatoire du Tourisme wallon, en collaboration avec la société

Plus en détail

SONDAGE CLIENTELE TOURISME WALLON

SONDAGE CLIENTELE TOURISME WALLON SONDAGE CLIENTELE TOURISME WALLON Bilan novembre 2013 > janvier 2014 Rapport complet 17 février 2014 Ce baromètre est réalisé par l Observatoire du Tourisme wallon, en collaboration avec la société Expansion

Plus en détail

La méthodologie. Les interviews ont été réalisées du 15 au 17 février 2016.

La méthodologie. Les interviews ont été réalisées du 15 au 17 février 2016. Vague 6 Mars 2016 La méthodologie Ce baromètre annuel, réalisé pour les auteurs et éditeurs associés au sein de la SOFIA, a pour objectif d'observer les évolutions des usages du livre numérique La première

Plus en détail

Tendances en matière de dépenses des Fêtes Rapport de CPA Canada

Tendances en matière de dépenses des Fêtes Rapport de CPA Canada Tendances en matière de dépenses des Fêtes Document d information Réalisé pour : Comptables professionnels agréés du Canada Le 21 décembre 2015 Document d information Tendances en matière de dépenses des

Plus en détail

Pommes de terre et Horeca

Pommes de terre et Horeca Pommes de terre et Horeca Pommes de terre et Horeca CRIOC, janvier 2008 Etude réalisée avec le soutien de la Région wallonne Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Présentation des caractéristiques de

Plus en détail

ANALYSE : Enquête sur l implantation et l évolution de l Islam de France Août 2009 Contact Ifop : Jérôme Fourquet

ANALYSE : Enquête sur l implantation et l évolution de l Islam de France Août 2009 Contact Ifop : Jérôme Fourquet ANALYSE : 1989-2009 Enquête sur l implantation et l évolution de l Islam de France Contact Ifop : Jérôme Fourquet jerome.fourquet@ifop.com Août 2009 Sommaire Note méthodologique L analyse de l Ifop A Géographie

Plus en détail

LE CARNET DE SANTE DES FRANÇAIS Vague 3 Mai 2014

LE CARNET DE SANTE DES FRANÇAIS Vague 3 Mai 2014 LE CARNET DE SANTE DES FRANÇAIS Vague 3 Mai 2014 Ref. : UA143 BVA Opinion Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Julie CATILLON Directrice d études Caroline KUBIAK Chargée d études 01 71 16 88 00 Méthodologie

Plus en détail

Les Français et leur vestiaire. BVA Opinion Céline BRACQ Directrice adjointe

Les Français et leur vestiaire. BVA Opinion Céline BRACQ Directrice adjointe Les Français et leur vestiaire BVA Opinion Céline BRACQ Directrice adjointe celine.bracq@bva.fr 01 71 16 88 34 L essentiel du sondage Le vestiaire des Français regorgent de trésors Les Français portent-ils

Plus en détail

ARRETE DOMAINE ET PATRIMOINE 3.5 ACTES DE GESTION DU DOMAINE PUBLIC REGLEMENT DU COLUMBARIUM ET DU JARDIN DU SOUVENIR

ARRETE DOMAINE ET PATRIMOINE 3.5 ACTES DE GESTION DU DOMAINE PUBLIC REGLEMENT DU COLUMBARIUM ET DU JARDIN DU SOUVENIR ARRETE 2015.09.55 - DOMAINE ET PATRIMOINE 3.5 ACTES DE GESTION DU DOMAINE PUBLIC REGLEMENT DU COLUMBARIUM ET DU JARDIN DU SOUVENIR Le maire de la commune de Colombey-les-Belles. Vu le code général des

Plus en détail

Renseignements sur le (la) conjoint (e) Nom et prénom du père :

Renseignements sur le (la) conjoint (e) Nom et prénom du père : Vous n aimez pas parler de la mort? Rassurez-vous, personne n aime vraiment cela Pourtant, c est une réalité avec laquelle il faut vivre : on dit même que c est la seule justice ici-bas! Riches et pauvres,

Plus en détail

Perceptions, opinions et attitudes des Québécois à l égard de l homosexualité chez les jeunes garçons âgés entre 12 et 17 ans

Perceptions, opinions et attitudes des Québécois à l égard de l homosexualité chez les jeunes garçons âgés entre 12 et 17 ans Sondage d opinion : L homosexualité chez les garçons de 12 à 17 ans GAI ÉCOUTE SONDAGE OMNIBUS Perceptions, opinions et attitudes des Québécois à l égard de l homosexualité chez les jeunes garçons âgés

Plus en détail

Evolutions dans le visionnage TV et vidéo sur les nouveaux écrans CIM Other Screen Monitor

Evolutions dans le visionnage TV et vidéo sur les nouveaux écrans CIM Other Screen Monitor Centrum voor Informatie over de Media VZW Evolutions dans le visionnage TV et vidéo sur les nouveaux écrans CIM Other Screen Monitor 2015-2016 17/01/2017 Avenue Herrmann-Debrouxlaan, 46 Brussel 1160 Bruxelles

Plus en détail

PRÉFÉRENCES DANS LA MUSIQUE DES FÊTES

PRÉFÉRENCES DANS LA MUSIQUE DES FÊTES PRÉFÉRENCES DANS LA MUSIQUE DES FÊTES Pendant les Fêtes, la moitié des magasineurs préfèrent un mélange de musique traditionnelle et moderne. Parmi ceux qui montrent une préférence pour un genre en particulier,

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA FRAUDE FISCALE

LES FRANÇAIS ET LA FRAUDE FISCALE LES FRANÇAIS ET LA FRAUDE FISCALE Mai 2013 FICHE TECHNIQUE Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 2013. Echantillon national représentatif de 1010 personnes résidant en France

Plus en détail

ETUDE AUPRÈS DES FAMILLES VAUDOISES SUR LA

ETUDE AUPRÈS DES FAMILLES VAUDOISES SUR LA ETUDE AUPRÈS DES FAMILLES VAUDOISES SUR LA COUVERTURE EN SOINS DENTAIRES réalisée pour le Département de la Santé et de l Action Sociale (DSAS) de l Etat de Vaud Août 2016 Table des matières 2 1.Descriptif

Plus en détail

Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit :

Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit : DÉCRET visant à améliorer le régime juridique de conservation des cendres à domicile Le Parlement wallon a adopté et Nous, Gouvernement wallon, sanctionnons ce qui suit : Article unique L article L1232-26

Plus en détail

PRÉOCCUPATIONS, ATTENTES ET PRÉVOYANCE DES TRAVAILLEURS NON SALARIÉS ET DES DIRIGEANTS DE TRÈS PETITES ENTREPRISES. Novembre 2014

PRÉOCCUPATIONS, ATTENTES ET PRÉVOYANCE DES TRAVAILLEURS NON SALARIÉS ET DES DIRIGEANTS DE TRÈS PETITES ENTREPRISES. Novembre 2014 PRÉOCCUPATIONS, ATTENTES ET PRÉVOYANCE DES TRAVAILLEURS NON SALARIÉS ET DES DIRIGEANTS DE TRÈS PETITES ENTREPRISES Novembre 2014 SOMMAIRE FICHE TECHNIQUE PROFIL DE L ECHANTILLON PRINCIPAUX ENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Baromètre annuel Associations et notaires : Médecins du Monde

Baromètre annuel Associations et notaires : Médecins du Monde Baromètre annuel Associations et notaires : Médecins du Monde Résultats d étude Juillet 2015 Méthodologie d enquête et structure d échantillon L enquête a été auto administrée (papier) lors du Congrès

Plus en détail

Les pratiques de lecture des Québécoises et des Québécois de 2004 à 2009 Une analyse différenciée selon les sexes

Les pratiques de lecture des Québécoises et des Québécois de 2004 à 2009 Une analyse différenciée selon les sexes Bulletin de la recherche et de la statistique Les pratiques de lecture des Québécoises et des Québécois de 24 à 29 Une analyse différenciée selon les sexes Le présent numéro de SURVOL sur les pratiques

Plus en détail