Que nous apprennent vraiment les indicateurs. et pour quand les résultats? Richard Marceau

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Que nous apprennent vraiment les indicateurs. et pour quand les résultats? Richard Marceau"

Transcription

1 Que nous apprennent vraiment les indicateurs et pour quand les résultats? Leçons à tirer du 1 er exercice de reddition de compte axé sur les résultats Richard Marceau Professeur ENAP Vice-président de la SQÉP

2 1 re leçon : les conséquences du choix des mots L ambiguïté de la notion de résultat dans la Loi sur l administration publique ¾ des rapports axés sur les processus et les extrants ¼ des rapports axés sur les effets

3 1 re leçon : exemples Processus : Nombre et type d activités élaborées annuellement conformément au Plan d action Extrants : Nombre d entreprises à risque auprès desquelles le ministère est intervenu Résultats ou effets : Avoir contribué à générer 2,3 milliards en investissements par nos interventions

4 2 e leçon : les indicateurs d état de situation sont un + Les indicateurs qui portent sur les situations ciblées par les interventions publiques enrichissent les rapports annuels en nous éclairant sur la pertinence des organisations publiques sur l état de la situation

5 2 e leçon : Exemple Exemple Nombre d enfants handicapés accueillis dans les services de garde : 1453 Éclairage sur la pertinence : assistance à une clientèle fragile sur l état de la situation : 1453 enfants handicapés sont accueillis dans des établissements reconnus

6 3 e leçon : Sémantique Au Secours Résultat? Effet? Extrant? Processus? Cible? Cible de résultat? Indicateur de résultat? Variable cible? Situation cible? Objectif? Atteinte des cibles? Atteinte des objectifs? Cible de l objectif?

7 3 e leçon : Sémantique Au Secours Propositions d un vocabulaire intégré Une intervention publique vise à corriger une SITUATION Cette situation devient la SITUATION CIBLE ou simplement la CIBLE (Variable-cible pour les opérationnels)

8 3 e leçon : Sémantique Au Secours Résultat : effet d une intervention publique sur la cible ou encore la contribution d une intervention publique à la situation (cible)

9 Cas typique d une intervention Scolarité des parents Capacités intrinsèques des élèves Revenu des parents Intervention publique MEQ Taux de diplomation

10 Effet de l intervention sur la cible Facteur externe B Facteur externe C Facteur externe A Intervention publique

11 3 e leçon : Conclusion étonnante Un indicateur de résultats : ÇA N EXISTE PAS Ce qui existe, ce sont des indicateurs de cible

12 Indicateur de cible : c est l oeuf Taux de diplomation

13 Résultat (ou l effet) sur : c est le jaune de l oeuf Fraction du taux de diplomation due aux facteurs externes au MEQ Résultat : Fraction du taux de diplomation due uniquement aux interventions du MEQ

14 4 e leçon : Alors comment connaître le résultat? Le jaune est logé dans l œuf comme le résultat est logé dans l indicateur de cible Il faut trouver un moyen pour extraire le blanc et libérer le jaune! En termes techniques : il faut une méthode / un devis Le résultat est l aboutissement d un calcul fait à l aide d indicateurs

15 Suggestion #1 de présentation de résultat Provient du plan stratégique Orientation 2 Contribuer à la croissance de l emploi chez les jeunes Objectif 5 Augmenter l emploi chez les ans Indicateur de cible Taux d emploi chez les Devis #1 Indicateur cible : Emploi chez les Effet sur cible % Objectif % sur le taux d emploi ou 3 % de contribution Avant Exposition à l intervention Après Groupe cible 62 % X 67% Groupe témoin 58 % 61 % Calcul du résultat de l intervention : (( ) - ( )) = 2 %

16 5 e leçon : Et les effets non prévus? Situations hors-cible Intervention publique Situationcible

17 Suggestion #2 de présentation de résultat Provient du plan stratégique Orientation 2 Contribuer à la croissance de l emploi chez les jeunes Objectif 5 Augmenter l emploi chez les ans Indicateur de cible Effet sur cible Objectif Indicateurs hors-cible Effets hors-cible Objectif hors-cible Taux d emploi chez les % 70 % sur le taux d emploi ou 3 % de contribution Taux d emploi chez les % 0%

18 Appelons UN CHAT UN CHAT! Réponse à la première question : Que nous apprennent les indicateurs? Les indicateurs nous renseignent sur l état de situation Réponse à la deuxième question: Et pour quand les résultats? Lorsque les évaluateurs se joindront pleinement à l exercice de reddition de comptes

19 Note de l Office de la langue française, 2003 On note que les expressions varient d un auteur à l autre, car le mode de gestion axé sur les résultats a fait naître un nouveau vocabulaire qui n est pas encore entièrement établi.

Un projet pilote de gestion de partenariat

Un projet pilote de gestion de partenariat Un projet pilote de gestion de partenariat Les opérations au cœur des opérations stratégiques Le 25 avril 2002 Richard Marceau, professeur ENAP Avec Daniel Desbiens, directeur Direction de l évaluation

Plus en détail

Calculer les expressions suivantes et donner le résultat sous la forme d une fraction irréductible. B = 16 55

Calculer les expressions suivantes et donner le résultat sous la forme d une fraction irréductible. B = 16 55 Page / Corrigé exercices de révision algèbre Classe de re Corrigé de l exercice A = + 4 8 4 C = 8 4 A = + 4 4 + A = + 4 8 4 C = 8 4 4 4 A = + 8 4 + 4 C = 8 8 4 8 C = 8 4 A = + 8 A = + 40 A = 4 0 4 + 8

Plus en détail

Cellectis : correction des comptes pour le premier semestre 2014 ainsi que les exercices 2013 et 2012

Cellectis : correction des comptes pour le premier semestre 2014 ainsi que les exercices 2013 et 2012 Cellectis : correction des comptes pour le premier semestre 2014 ainsi que les exercices 2013 et 2012 Dans le cadre de sa demande d introduction en bourse aux Etats-Unis, la Société a entrepris une revue

Plus en détail

ENTENTE VISANT LE MAINTIEN DE L ÉQUITÉ SALARIALE POUR LE SECTEUR DE L'ÉDUCATION ÉTABLI CONFORMÉMENT AUX DISPOSITIONS DE LA LOI SUR L'ÉQUITÉ SALARIALE

ENTENTE VISANT LE MAINTIEN DE L ÉQUITÉ SALARIALE POUR LE SECTEUR DE L'ÉDUCATION ÉTABLI CONFORMÉMENT AUX DISPOSITIONS DE LA LOI SUR L'ÉQUITÉ SALARIALE ENTENTE VISANT LE MAINTIEN DE L ÉQUITÉ SALARIALE POUR LE SECTEUR DE L'ÉDUCATION ÉTABLI CONFORMÉMENT AUX DISPOSITIONS DE LA LOI SUR L'ÉQUITÉ SALARIALE ENTRE D UNE PART : LE COMITÉ PATRONAL DE NÉGOCIATION

Plus en détail

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada

Raymond McManus. Présentation aux investisseurs. Président et chef de la direction Banque Laurentienne du Canada Financière Banque Nationale Présentation à la conférence des chefs de la direction des banques canadiennes Présentation aux investisseurs Raymond McManus Président et chef de la direction Banque Laurentienne

Plus en détail

LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS

LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR SESSION DE FORMATION Module 3 LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS 2 3 Terminologie de la GAR Plusieurs formulations sont utilisées : Gestion

Plus en détail

BOURSE Michel-Leclerc (2 e ou 3 e cycle) RÈGLES ET PROCÉDURE

BOURSE Michel-Leclerc (2 e ou 3 e cycle) RÈGLES ET PROCÉDURE BOURSE Michel-Leclerc (2 e ou 3 e cycle) RÈGLES ET PROCÉDURE HIVER 2015 1 BOURSE MICHEL-LECLERC 1. Mission de la Chaire La Capitale en leadership dans le secteur public La Chaire a pour mission de contribuer

Plus en détail

Contenu. Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet. Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) La gestion de projet

Contenu. Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet. Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) La gestion de projet Introduction à la gestion de projet (2 ie partie) Chapitre 1, partie 2 Introduction à la gestion de projet La gestion de projet Par: Philippe Nasr Adapté par : JF Fortier Les contraintes d un projet Les

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET :

NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : DATE : Le 4 septembre 2015 OBJET : NOTE DE SERVICE DESTINATAIRES : Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des sections de Revenu Québec (RQ) Personnes responsables locales à la «classification et carrière» des

Plus en détail

Et l électricité vient à vous

Et l électricité vient à vous Conception : Crédits photos : Fotolia, Médiathèque ERDF, Médiathèque EDF avril 2010 ERDF - Électricité Réseau Distribution France Tour Winterthur 92085 Paris La Défense cedex www.erdfdistribution.fr ERDF

Plus en détail

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire

Politique des devoirs et des leçons. Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Politique des devoirs et des leçons Centre pédagogique Lucien-Guilbault secondaire Définition et précisions : «Les devoirs et les leçons sont des tâches données aux élèves par leur enseignante ou leur

Plus en détail

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE

RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 25 février 2014 RESULTATS ET ACTIVITE 2013 DE LA BANQUE POSTALE Portée par ses activités de crédits, La Banque Postale poursuit son développement et enregistre des résultats

Plus en détail

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD)

PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) PROFIL DE RISQUE INTÉGRÉ DU RÉGIME R DE RENTES DU MOUVEMENT DESJARDINS (RRMD) 1 ICA 15 avril 2008 Le RRMD en chiffres Plus de 500 employeurs 35 900 participants actifs 6 600 retraités 12 000 en 2014 5,5

Plus en détail

POLITIQUE SUR L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES EN FORMATION GÉNÉRALE À L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE

POLITIQUE SUR L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES EN FORMATION GÉNÉRALE À L ENSEIGNEMENT PRIMAIRE ET SECONDAIRE COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP Code : SE 1998 01 En vigueur : Approbation : Marcien Proulx directeur général POLITIQUE SUR L ÉVALUATION DES APPRENTISSAGES EN FORMATION GÉNÉRALE À L ENSEIGNEMENT

Plus en détail

REFERENTIEL DU CONCOURS. TECHNICO COMMERCIAL EN SOLUTIONS SANITAIRES OU ENERGETIQUES Options 1/ sanitaire 2/ énergétique

REFERENTIEL DU CONCOURS. TECHNICO COMMERCIAL EN SOLUTIONS SANITAIRES OU ENERGETIQUES Options 1/ sanitaire 2/ énergétique REFERENTIEL DU CONCOURS 25 e CONCOURS 2013-2015 Groupe XVII Classe 3 TECHNICO COMMERCIAL EN SOLUTIONS SANITAIRES OU ENERGETIQUES Options 1/ sanitaire 2/ énergétique L ŒUVRE LES CONDITIONS A REMPLIR LES

Plus en détail

1. TITRE : IDENTIFIER LES DIFFÉRENTES LIAISONS ÉLECTRIQUES D'UN CIRCUIT ÉLECTRONIQUE

1. TITRE : IDENTIFIER LES DIFFÉRENTES LIAISONS ÉLECTRIQUES D'UN CIRCUIT ÉLECTRONIQUE NIVEAU DISCIPLINE CAPACITÉ COMPÉTENCE MOTS CLÉS COLLÈGE : Cycle d adaptation 6 ème Technologie S INFORMER : Organiser l information Mettre en relation des informations de nature différente 1. TITRE : IDENTIFIER

Plus en détail

Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan. Communications et reddition de comptes à la communauté. Octobre 2015

Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan. Communications et reddition de comptes à la communauté. Octobre 2015 Politique du Conseil des Atikamekw de Manawan Communications et reddition de comptes à la communauté Octobre 2015 1. Contexte 2. Objectifs 3. Champ d application 4. Définition 5. Communications et reddition

Plus en détail

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS TROYES

LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS TROYES LICENCE PROFESSIONNELLE COMMERCIALISATION DES PRODUITS ET SERVICES FINANCIERS TROYES Entre décembre 2014 et fin mars 2015, les diplômés 2012 ont été invités à répondre à une enquête d'insertion professionnelle

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 1ère année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la première année de BTS. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités Commerciales

Plus en détail

P olitique institutionnelle d évaluation des programmes d études (PIEPE)

P olitique institutionnelle d évaluation des programmes d études (PIEPE) P olitique institutionnelle d évaluation des programmes d études (PIEPE) Adoptée au Conseil d administration le 25 février 1997 (Rés. 102-CA-04) et révisée le 28 novembre 2000 (Rés. 121-CA-07) TABLE DES

Plus en détail

Source de bénéfices Thomas Hinton, FICA, FSA avec le concours de Blake A. Hill, FICA, FSA

Source de bénéfices Thomas Hinton, FICA, FSA avec le concours de Blake A. Hill, FICA, FSA Source de bénéfices Thomas Hinton, FICA, FSA avec le concours de Blake A. Hill, FICA, FSA Cours orienté vers la pratique - Finance et placements et Assurance-vie individuelle et rentes Contexte États financiers

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge

PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE. À propos de Northbridge PROGRAMME DE FORMATION DE NORTHBRIDGE À propos de Northbridge Northbridge est l une des plus importantes compagnies d assurance générale commerciale au pays avec des primes souscrites d une valeur de 1,3

Plus en détail

Évaluation du programme Programmeur-analyste orienté Internet (LEA.4E) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) au Collège CDI

Évaluation du programme Programmeur-analyste orienté Internet (LEA.4E) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) au Collège CDI Évaluation du programme Programmeur-analyste orienté Internet (LEA.4E) conduisant à une attestation d'études collégiales (AEC) au Collège CDI Décembre 2002 Introduction L évaluation du programme «Programmeur-analyste

Plus en détail

Tenir un budget Acétates

Tenir un budget Acétates Troisième leçon Tenir un budget Acétates Le processus budgétaire Première étape : Évaluer sa situation personnelle et financière (besoins, valeurs, situation de vie). Deuxième étape : Se fixer des objectifs

Plus en détail

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg Académie de Strasbourg Groupe Professionnel de Secteur CPE Colmar Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Plus en détail

Ancien élève de l ENSAE, Etienne LEHMANN est Docteur en Sciences Economiques de L Université Paris 1 et Professeur à l Université Paris 2.

Ancien élève de l ENSAE, Etienne LEHMANN est Docteur en Sciences Economiques de L Université Paris 1 et Professeur à l Université Paris 2. Ancien élève de l ENSAE, Etienne LEHMANN est Docteur en Sciences Economiques de L Université Paris 1 et Professeur à l Université Paris 2. Il est depuis septembre 2006 en détachement au Centre de Recherches

Plus en détail

Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse.

Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse. Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse. Lionel Ragot est Chercheur associé à la Chaire Transitions

Plus en détail

Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse.

Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse. Après avoir exercé des responsabilités sociales, syndicales et mutualistes, de premier plan, Jean-Michel LAXALT préside l Institut Montparnasse, lieu d échanges, études et recherches pour éclairer le débat

Plus en détail

Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse.

Jean-Luc Penot est Professeur à l Université de Versailles Saint Quentin et Chargé de mission auprès du Président de l Institut Montparnasse. Brigitte Dormont est Professeur d Économie à l Université Paris Dauphine et titulaire de la Chaire Santé, Risque, Assurance de la Fondation du Risque. Elle est aussi Co-Directrice du programme Économie

Plus en détail

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg Académie de Strasbourg Groupe Professionnel de Secteur CPE Colmar Septembre 2012 : Document validé par le service des ressources humaines et le service juridique du Rectorat de l Académie de Strasbourg

Plus en détail

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe

inscription Enseignement difficultés école maternelle école obligatoire associations de parents journal de classe difficultés journal de classe inscription école gratuiteactivités en dehors de l école école obligatoire école maternelle associations de parents Enseignement En Belgique, les enfants sont obligés d aller

Plus en détail

Pratiques et outils de la gestion de projet (2-504-09)

Pratiques et outils de la gestion de projet (2-504-09) Gestion des opérations et de la Logistique Pratiques et outils de la gestion de projet (2-504-09) Séance 1 - Introduction par Sylvie Vachon, MBA, PMP 2009 par Sylvie Vachon / André Tremblay Plan de la

Plus en détail

L ESPAGNOL à PARIS 2

L ESPAGNOL à PARIS 2 L ESPAGNOL à PARIS 2 Le Pôle Langues de l Université de Paris 2 propose des TD de langue et de civilisation espagnole aux étudiants de toutes les années (du L1 au M2) et de toutes les filières. Cette formation

Plus en détail

LA FAILLITE. revenuquebec.ca

LA FAILLITE. revenuquebec.ca LA FAILLITE revenuquebec.ca La faillite entraîne un processus à la suite duquel une personne est libérée du paiement de la plupart de ses dettes en vertu de la Loi sur la faillite et l insolvabilité. Cependant,

Plus en détail

MASTER SMOH STRATÉGIE ET MANAGEMENT DES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES

MASTER SMOH STRATÉGIE ET MANAGEMENT DES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES MASTER SMOH STRATÉGIE ET MANAGEMENT DES OPÉRATIONS HÔTELIÈRES OBJECTIF GÉNÉRAL Former des cadres capables de contribuer à la performance globale de l entreprise en participant à l élaboration et la mise

Plus en détail

Avancées de la recherche

Avancées de la recherche Avancées de la recherche F Clostre, M Lesueur Jannoyer A Lavigne C Dalibard, JM Liabeuf H. Archimède M.Mahieu C Jondreville, S Jurjanz Sol = réservoir de CLD Animaux bioaccumulation et/ou bioconcentration

Plus en détail

FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT DES SOCIETES DE BOURSE ET AUTRES INTERMEDIAIRES DE MARCHE

FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT DES SOCIETES DE BOURSE ET AUTRES INTERMEDIAIRES DE MARCHE FORMULAIRE DE DEMANDE D AGREMENT DES SOCIETES DE BOURSE ET AUTRES INTERMEDIAIRES DE MARCHE 1 I - DEMANDE D AGREMENT Dénomination de la Société pour laquelle l agrément est requis :. Siège social :. Tel./Fax

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE DIABÈTE?

QU EST-CE QUE LE DIABÈTE? QU EST-CE QUE LE DIABÈTE? Guide pour mieux comprendre votre diabète de type 2 foie pancréas COMMENT FONCTIONNE LE CORPS Dans ce dépliant, quand nous disons sucre dans le sang (glucose), nous parlons du

Plus en détail

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études

Le budget de 1998. Bâtir le Canada pour le XXI e siècle. Stratégie canadienne pour l égalité des chances. Aider à gérer la dette d études Le budget de 1998 Bâtir le Canada pour le XXI e siècle Stratégie canadienne pour l égalité des chances Aider à gérer la dette d études février 1998 «Il est inutile de rappeler aux Canadiens que l endettement

Plus en détail

MÉTIERS À LA UNE LES INCONVÉNIENTS DU MÉTIER DE TECHNICIEN(NE) D INTERVENTION SOCIALE. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 Description...

MÉTIERS À LA UNE LES INCONVÉNIENTS DU MÉTIER DE TECHNICIEN(NE) D INTERVENTION SOCIALE. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 Description... Présentation de la vidéo................................................... 2 Générique..................................................................... 2 Description....................................................................

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

Résidences Solidaires

Résidences Solidaires Résidences NOVEMBRE 2014 Résidences Dans une économie collaborative en croissance, les possiblités d intermédiations sont chaque jour plus nombreuses et leurs domaines variés. Espaces de travail, logement

Plus en détail

Politique sur les dons, les commandites et les bourses de l AGEECJ

Politique sur les dons, les commandites et les bourses de l AGEECJ Politique sur les dons, les commandites et les bourses de l AGEECJ Politique H-07-02 Association Générale des Étudiantes Table des matières PRÉLIMINAIRE... 3 Préambule... 3 Dispositions générales... 3

Plus en détail

Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO)

Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO) DUT Gestion administrative et commerciale des organisations (GACO) Site d Agen Qu est-ce que la spécialité GACO? Cette spécialité permet d appréhender les différents aspects de la gestion des organisations.

Plus en détail

CONTROLER ET REPARER UN SYSTEME DE FREIN A DISQUE. Fin TP OBJECTIF GENERAL

CONTROLER ET REPARER UN SYSTEME DE FREIN A DISQUE. Fin TP OBJECTIF GENERAL Activité TP BAC PRO MVA CONTROLER ET REPARER UN SYSTEME DE FREIN A DISQUE Nom :.. Prénom :... Classe :. Groupe :.... Date : /. / 20. Appréciation : Zone de travail Poste Durée max du TP Début TP :. ATELIER

Plus en détail

Jean-Marie PERETTI DICTIONNAIRE DES RESSOURCES HUMAINES. 7 e édition

Jean-Marie PERETTI DICTIONNAIRE DES RESSOURCES HUMAINES. 7 e édition Jean-Marie PERETTI DICTIONNAIRE DES RESSOURCES HUMAINES 7 e édition Avant-propos «Je crois au pouvoir des mots. Ils relient les hommes.» Cette formule d Élie Wiesel souligne l importance d un langage

Plus en détail

Les métiers du ministère des Affaires étrangères et du Développement international

Les métiers du ministère des Affaires étrangères et du Développement international LES MÉTIERS Les agents du ministère des Affaires étrangères et du Développement international (MAEDI) défendent et promeuvent les intérêts de la France et des Français dans tous les domaines auprès des

Plus en détail

AVANT-PROPOS ce guide s adresse particulièrement aux étudiants qui ont déjà fait un apprentissage minimal de la fiscalité

AVANT-PROPOS ce guide s adresse particulièrement aux étudiants qui ont déjà fait un apprentissage minimal de la fiscalité AVANT-PROPOS Apprendre à produire des déclarations de revenus n est pas une tâche facile. C est effectivement un processus rendu complexe par une multitude de facteurs. En effet, deux organismes régissent

Plus en détail

Du personnel d encadrement des commissions scolaires

Du personnel d encadrement des commissions scolaires DE S C R I P T IO N D E S E M P L O I S G É NÉ R I Q U E S Du personnel d encadrement des commissions scolaires Direction générale des relations du travail Ministère de l Éducation Juillet 2002 TABLE DES

Plus en détail

L OFFRE. Cape on_line. e-learning with Cape on_line partnering your organisation. Un service pour les entreprises

L OFFRE. Cape on_line. e-learning with Cape on_line partnering your organisation. Un service pour les entreprises L OFFRE Cape on_line Un service pour les entreprises Remise à niveau de l anglais de vos salariés avec un outil interactif sur le web. Comment Cape on_line peut vous aider à aider vos salariés à améliorer

Plus en détail

Retirer des fonds d un régime immobilisé

Retirer des fonds d un régime immobilisé Retirer des fonds d un régime immobilisé S T R A T É G I E S P L A C E M E N T S E T F I S C A L I T É N o 5 Les fonds de pension constituent une source importante de revenu de retraite, mais les restrictions

Plus en détail

SEANCE 1. Support : exposition «Prudent contre les accidents» (dans les locaux de l école)

SEANCE 1. Support : exposition «Prudent contre les accidents» (dans les locaux de l école) SEANCE 1 Support : exposition «Prudent contre les accidents» (dans les locaux de l école) Objectifs : Prendre conscience des dangers de la maison Repérer et prévenir une situation de danger Savoir ce qui

Plus en détail

Ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux Canada 2012 N o de cat. : Rv10-5/2012F-PDF ISBN : 978-1-100-98990-7

Ministre des Travaux publics et des Services gouvernementaux Canada 2012 N o de cat. : Rv10-5/2012F-PDF ISBN : 978-1-100-98990-7 Obtenir des crédits Enjeux relatifs au service et à l équité dans l évaluation des crédits d impôt pour frais de scolarité concernant les dépenses engagées en vue de fréquenter un établissement d enseignement

Plus en détail

Vers une meilleure gestion de la qualité en enseignement supérieur : un outil multimédia interactif

Vers une meilleure gestion de la qualité en enseignement supérieur : un outil multimédia interactif 11 e colloque annuel de la Société québécoise d évaluation de programme Quoi de neuf en évaluation de programme? ENAP, Québec, 25 octobre 2002 Vers une meilleure gestion de la qualité en enseignement supérieur

Plus en détail

Le M.B.A. professionnel

Le M.B.A. professionnel Le M.B.A. professionnel Un M.B.A. à temps partiel pour les professionnels qui travaillent un programme unique Le nouveau M.B.A. professionnel de la Faculté de gestion Desautels de l Université McGill est

Plus en détail

Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Naskapis. Brochure aux employés

Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Naskapis. Brochure aux employés Octobre 2008 Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Brochure aux employés Mercer (Canada) limitée Table des matières Section 1. Introduction... 1 Section 2. Admissibilité et participation

Plus en détail

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie)

Divulgation des sources de bénéfices (sociétés d assurance-vie) Ligne directrice Objet : Catégorie : (sociétés d assurance-vie) Comptabilité N o : D-9 Version initiale : décembre 2004 Révision : juillet 2010 La présente ligne directrice s adresse aux sociétés d assurance-vie

Plus en détail

Pourquoi se faire superviser?

Pourquoi se faire superviser? Pourquoi se faire superviser? La supervision a pour but de fournir l'encadrement professionnel nécessaire pour parvenir, avec l'aide d'un professionnel expérimenté, à la maîtrise de l'intervention pratique

Plus en détail

La Fiducie du régime UNIVERSITAS La Fiducie du régime REEEFLEX La Fiducie du régime INDIVIDUEL

La Fiducie du régime UNIVERSITAS La Fiducie du régime REEEFLEX La Fiducie du régime INDIVIDUEL Aucune autorité en valeurs mobilières ne s est prononcée sur la qualité des titres offerts dans le présent prospectus. Quiconque donne à entendre le contraire commet une infraction. MODIFICATION N O 1

Plus en détail

DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE

DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE DÉMARCHE MÉTHODOLOGIQUE ÉTAPE 1 Cerner le projet C est le premier temps du projet : il permet d identifier une situation-problème qui questionne et nécessite la mise en œuvre d une réponse. Le projet peut

Plus en détail

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION

RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION RÉGIMES DE RETRAITE DANS LE SECTEUR BÉNÉVOLE ET COMMUNAUTAIRE NOTIONS DE BASE AUX FINS DE DISCUSSION Contexte L accès à une prestation de retraite ou de pension pour les employés des organismes du secteur

Plus en détail

Picasa. Sylvie Mazur

Picasa. Sylvie Mazur Picasa Sylvie Mazur Club informatique Mont-Bruno 25 février et 13 mars 2015 1. Présentation générale de Picasa 2. Installation de Picasa sur son ordinateur 3. Photothèque : vue générale 4. Comment faire?

Plus en détail

Thèmes et situations : Cadre et conditions de travail. Fiche pédagogique

Thèmes et situations : Cadre et conditions de travail. Fiche pédagogique Ressources pour les enseignants et les formateurs en français des affaires Activité pour la classe : CFP Crédit : Joelle Bonenfant, Jean Lacroix Thèmes et situations : Cadre et conditions de travail Fiche

Plus en détail

BTS COMMERCE INTERNATIONAL. à Temps Complet ou en Alternance en 2 ans. www.progresscom.fr

BTS COMMERCE INTERNATIONAL. à Temps Complet ou en Alternance en 2 ans. www.progresscom.fr BTS COMMERCE INTERNATIONAL p à Temps Complet ou en Alternance en 2 ans www.progresscom.fr Vous êtes motivé pour entreprendre des études dans le domaine du Commerce, vous souhaitez obtenir un diplôme à

Plus en détail

Annexé au Livret Personnel de Compétences Nom : Prénom : Date de naissance : Livret délivré le

Annexé au Livret Personnel de Compétences Nom : Prénom : Date de naissance : Livret délivré le Annexé au Livret Personnel de Compétences Nom :... Prénom : Date de naissance : Livret délivré le par le Directeur d école ou le Chef d établissement par le médecin scolaire Objectifs Ce livret est délivré

Plus en détail

1. Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves

1. Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves 1. Promouvoir la confiance en soi et le développement de la personne de chacun des élèves Plus spécifiquement en maternelle Développer la prise de conscience par l enfant de ses potentialités propres et

Plus en détail

The English team. L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005.

The English team. L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005. The English team L anglais est un succès majeur à Lochabair, depuis l instauration du projet d anglais en 2005. Un travail diversifié L équipe des professeurs d anglais est une équipe soudée, qui partage

Plus en détail

UN ENSEIGNEMENT DE QUALITÉ EN ANGLAIS

UN ENSEIGNEMENT DE QUALITÉ EN ANGLAIS UN ENSEIGNEMENT DE QUALITÉ EN ANGLAIS Apprendre l anglais au Centre de Langue Anglaise de l Université du Cap LE CENTRE DE LANGUE ANGLAISE L Université du Cap (UCT) est une université de prestige en Afrique.

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT SUR 1 AN

MASTER 1 MANAGEMENT SUR 1 AN MASTER 1 MANAGEMENT SUR 1 AN Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 1 et/ou Maitrise Domaine ministériel : Economie - Commerce Spécialité : Management Présentation En master 1ère année, tous les

Plus en détail

Consultations sur la réforme du financement des universités

Consultations sur la réforme du financement des universités Consultations sur la réforme du financement des universités Présentation aux groupes de parties concernées Sue Herbert Directrice générale Bill Praamsma Directeur du projet Que faisons-nous? Le Ministère

Plus en détail

www.accord-langues.com

www.accord-langues.com www.accord-langues.com > Paris, la capitale aux mille visages Paris, un cadre exceptionnel pour apprendre le français! Paris vit, bouge et évolue tous les jours. Découvrez un extraordinaire patrimoine

Plus en détail

CALENDRIER DU PARTENARIAT

CALENDRIER DU PARTENARIAT Pagina 1 di 7 CALENDRIER DU PARTENARIAT 1.PLAN DE TRAVAIL : ACTIVITES PREVUES, Y COMPRIS LES ACTIVITES DE MOBILITÉ, POUR CHAQUE ETABLISSEMENTPARTENAIRE DATE DE DÉBUT (APPROX) DESCRIPTION DE L ACTIVITÉ

Plus en détail

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur

Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur La force de l engagement MD ÉTUDE TECHNIQUE Tirer parti des renseignements sur les clients : leçons tirées des réalisations en matière de services bancaires au consommateur Les entreprises de commerce

Plus en détail

By Parrain Enseignant chez MGC

By Parrain Enseignant chez MGC COMPTABILITE ANALYTIQUE By Parrain Enseignant chez MGC Plan : Chapitre 1 : Introduction à la comptabilité analytique Chapitre 2 : Valorisation des stocks Chapitre 3 : Les coûts complets : la méthode des

Plus en détail

Asset Quality Review

Asset Quality Review Asset Quality Review Eclairage, par Harwell Management 1 Table des Matières En quelques mots... 3 Contexte : une confiance sur la santé des bilans des banques européennes fragile... 3 Objectifs et Enjeux...

Plus en détail

Aperçu. Contenu. Ressources. 10 Infos opérationnelles. 6 Politiques et procédures. 8 Déclarations annuelles. 3 Acte constitutif

Aperçu. Contenu. Ressources. 10 Infos opérationnelles. 6 Politiques et procédures. 8 Déclarations annuelles. 3 Acte constitutif Aperçu 1.1 Qu est-ce que le Bureau de poche? 1.2 Pourquoi devrais-je utiliser le Bureau de poche? 1.3 Quels sont les résultats de l usage du Bureau de poche? 1.4 Quelle information se trouve dans le Bureau

Plus en détail

CONSOLIDER LA FONCTION D'ÉVALUATION DE PROGRAMMES UNE VOIE D'AVENIR POUR LE DÉVELOPPEMENT D'UNE ADMINISTRATION PUBLIQUE RESPONSABLE

CONSOLIDER LA FONCTION D'ÉVALUATION DE PROGRAMMES UNE VOIE D'AVENIR POUR LE DÉVELOPPEMENT D'UNE ADMINISTRATION PUBLIQUE RESPONSABLE CONSOLIDER LA FONCTION D'ÉVALUATION DE PROGRAMMES UNE VOIE D'AVENIR POUR LE DÉVELOPPEMENT D'UNE ADMINISTRATION PUBLIQUE RESPONSABLE Un mémoire de la Société québécoise d'évaluation de programmes Version

Plus en détail

Aborder le principe alphabétique

Aborder le principe alphabétique Test 2 Français Aborder le principe alphabétique Programmes de l école primaire Socle commun Domaines Compétences évaluées Compétence attendue à la fin du CE1 Découvrir l écrit Se préparer à apprendre

Plus en détail

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée

PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée PROJET ÉDUCATIF PLAN DE RÉUSSITE Version abrégée 2014-2015 École : GARNIER L école et son milieu La municipalité de l Ascension-de-Notre-Seigneur est une municipalité semi-rurale au centre de laquelle

Plus en détail

Des Paniers diversifiés et gérés professionnellement. Les Paniers

Des Paniers diversifiés et gérés professionnellement. Les Paniers Des Paniers diversifiés et gérés professionnellement Les Paniers 3 Optez pour la flexibilité, la clarté et la tranquillité d esprit 4 Qu est-ce qu un Panier? 6 La diversification, ou comment réduire le

Plus en détail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail

La méthode de travail efficace. Apprendre les leçons par la rédaction de fiche de travail La méthode de travail efficace Pour réussir ses études, il faut avant tout une bonne stratégie d apprentissage en organisant très méthodiquement sa façon d apprendre. Organiser un planning de travail La

Plus en détail

Système de gestion des cas du SIEO Guide de l utilisateur pour les fournisseurs de services : Rapports

Système de gestion des cas du SIEO Guide de l utilisateur pour les fournisseurs de services : Rapports Système Guide de l utilisateur pour les fournisseurs de services : Rapports Alphabétisation et formation de base Rapport Qualité des services en détail nº 64 Version 1.3 mai 2014 Historique du document

Plus en détail

Renseignements pour les résidents de la Nouvelle-Écosse Quoi de neuf pour 2014? Renseignements généraux Prestation pour enfants de la

Renseignements pour les résidents de la Nouvelle-Écosse Quoi de neuf pour 2014? Renseignements généraux Prestation pour enfants de la Quoi de neuf pour 2014? Le crédit d impôt pour la rétention des diplômés a été éliminé. Renseignements pour les résidents de la Nouvelle-Écosse Un nouveau crédit d impôt non remboursable, le crédit d impôt

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

MASTER COMMERCE INTERNATIONAL EN PARTENARIAT AVEC LE CIECE GROUPE ESCE SUR 16 MOIS

MASTER COMMERCE INTERNATIONAL EN PARTENARIAT AVEC LE CIECE GROUPE ESCE SUR 16 MOIS MASTER COMMERCE INTERNATIONAL EN PARTENARIAT AVEC LE CIECE GROUPE ESCE SUR 16 MOIS Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Economie - Commerce Mention : Stratégie et Marketing

Plus en détail

DOMAINE «ENVIRONNEMENT TECHNIQUE»

DOMAINE «ENVIRONNEMENT TECHNIQUE» DOMAINE «ENVIRONNEMENT» DOMAINE : ENVIRONNEMENT EMPLOI-REPERE : ACCOMPAGNATEUR(RICE) Organiser les modalités de réalisation de l intervention Les numéros d'urgence prioritaires Les modalités de réalisation

Plus en détail

COMPTABILITÉ DEP 5231

COMPTABILITÉ DEP 5231 COMPTABILITÉ DEP 5231 Le Diplôme d études professionnelles D.E.P. en comptabilité a une durée totale de 1350 heures à temps plein, comprenant un stage de 120 heures dans une entreprise. Le programme permet

Plus en détail

La mission et les résultats en chiffres pour 2006-2007 1

La mission et les résultats en chiffres pour 2006-2007 1 La mission et les résultats en chiffres 1 La mission du Protecteur du citoyen Le Protecteur du citoyen a pour mandat, en vertu de la Loi sur le Protecteur du citoyen et, depuis le 1 er avril 2006, en vertu

Plus en détail

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon

Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Atelier de professionnalisation dans le BTS TOURISME au Lycée Colbert, Lyon Le nouveau a été mis en place en septembre 2012 pour remplacer les BTS : AGTL (Animation et gestion du tourisme local) et VPT

Plus en détail

Plan de réussite 2009-2010

Plan de réussite 2009-2010 Plan de réussite 2009-2010 Orientation 1 : Respecter davantage les rythmes d apprentissage des élèves pour réaliser la mission d Instruire les élèves. Objectif 1 : Réduire de 10% le nombre d élèves de

Plus en détail

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé

Orthoptiste. Le Métier d Orthoptiste. Concours et Formation. Concours Prépa Santé CP Concours Prépa Santé Optimum : 728 h/an Access : 644 h/an de septembre à mai Orthoptiste Le Métier d Orthoptiste Sur prescription médicale d un ophtalmologiste, l orthoptiste pratique la rééducation

Plus en détail

5 rue des artisans, Armbouts-Cappel

5 rue des artisans, Armbouts-Cappel 5 rue des artisans, Armbouts-Cappel VENTE, POSE et MAINTENANCE DE VOS EXTINCTEURS (portatifs et sur roues) (Certification APSAD NF SERVICE) VERIFICATION DE VOS R.I.A. (Robinets d Incendie Armés) VERIFICATION

Plus en détail

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2)

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) 1 Les programmes 2008 : cycle 2 - introduction L apprentissage des mathématiques développe l imagination, la rigueur et la

Plus en détail

ressources comme instrument d évaluation de l efficacitl efficacité des programmes publics?

ressources comme instrument d évaluation de l efficacitl efficacité des programmes publics? La vérification v d optimisation d des ressources comme instrument d évaluation de l efficacitl efficacité des programmes publics? Jean-Louis MBADINGA, D.E.A, MSc. Candidat Ph.D. en Administration Publique

Plus en détail

UNIVERSITE DE LORRAINE CALCIUM

UNIVERSITE DE LORRAINE CALCIUM UNIVERSITE DE LORRAINE CALCIUM Outil pour la gestion des dossiers médicaux des étudiants dans les services universitaires de médecine préventive Table des matières CALCIUM... 0 I. L INFORMATION GÉRÉE PAR

Plus en détail

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité.

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Du DAPA au Certificat individuel Le DAPA est mort ou presque Depuis le 1 er janvier 2012, le renouvellement du DAPA n est plus possible. Le DAPA,

Plus en détail

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU

BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU BIENVENUE AU COLLEGE JEAN JACQUES ROUSSEAU Site : http://cothorou.edres74.ac-grenoble.fr/ Adresse mail : Ce.0741227G@ac-grenoble.fr Tel : 04 50 71 01 64 Un établissement engagé Je suis heureux et fier

Plus en détail

LICENCE MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2014 2015

LICENCE MODALITES DE CONTRÔLE DES CONNAISSANCES 2014 2015 LICENCE Domaine : ARTS, LETTRES, LANGUES Mention : ARTS DU SPECTACLE Tronc commun : L1-L2-L3 Parcours : Spectacle et musique Numéro d accréditation : [20140588] Régime : formation initiale et formation

Plus en détail

PROJET «Parrainage» de l A3IE

PROJET «Parrainage» de l A3IE PROJET «Parrainage» de l A3IE juillet 2011 Page 1/9 PRESENTATION DU PROJET L A3IE propose aux anciens élèves diplômés de l IIE et de l ENSIIE de parrainer un élève ingénieur de l école. Le parrainage :

Plus en détail

Identification du module

Identification du module Identification du module Numéro de module 168 Titre Assister des processus métier au moyen d outils TIC Compétence Analyser des processus métier d un département de l entreprise et apporter un soutien

Plus en détail