Anatomie Pathologique des tumeurs rénales et testiculaires de l adulte

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Anatomie Pathologique des tumeurs rénales et testiculaires de l adulte"

Transcription

1 DES Oncologie Vendredi 10 Janvier Anatomie Pathologique des tumeurs rénales et testiculaires de l adulte Pr Xavier LEROY Institut de Pathologie CHRU & Faculté de médecine Lille

2 Tumeurs du rein de l Adulte

3 Objectifs de l examen anatomopathologique d une tumeur rénale 1. diagnostic histologique 2. éléments histologiques pronostiques 3. établir le stade TNM (2009) Néphrectomie totale (+/- surrénalectomie) Néphrectomie partielle / tumorectomie

4 Critères anatomopathologiques - Type histologique - Taille (+ grand diamètre en cm) - Fuhrman - Composante sarcomatoïde en % (< ou > 50%) - Envahissement locorégional (oui/non) Veine rénale Graisse hilaire Graisse péri-rénale Fascia de Gerota - Nécrose (oui/non) - Emboles vasculaires microscopiques (oui/non) - Limite sur VR si embol (limite positive si adhérence) - Ganglions hilaires: nombre total et nombre + avec ou sans rupture capsulaire - Surrénale : si envahie (par contiguïté ou par métastase) - autres lesions associées - Marges chirurgicales si néphrectomie partielle - Rein non tumoral - TNM (2009) : pt N M

5 Stade TNM TNM (2009) Statut Tumeur (T) Tx Le statut tumoral ne peut être défini T1a Tumeur < à 4 cm localisée au rein T1b Tumeur > à 4 cm localisée au rein T2a Tumeur localisée au rein de 7 à < 10 cm T2b Localisée au rein > 10 cm T3a T3b T3c T4 Envahissement du tissu adipeux péri rénal et/ou le tissu adipeux hilaire mais pas le fascia de Gerota et/ou thrombus macroscopique dans la VR ou dans l une de ses branches (avec présence d une paroi musculaire) Thrombus dans la veine cave sous le diaphragme Tumeur s étendant dans la veine cave au dessus du diaphragme ou envahissant la paroi musculaire de la veine cave Tumeur infiltrant au-delà du fascia de Gerota et/ou envahissement par contiguité de la surrénale

6 Grade nucléaire de Fuhrman taille (microns) aspect chromatine nucléole 1 <10 rond dense absent 2 15 rond claire petit, non visible à x round/ovale claire proéminent 4 > 20 pléomorphique claire macro multilobé hyperchromatique Les mitoses sont rares +++ sauf grade 4

7 Indications de la biopsie - de + en + fréquentes - contexte de tumeur extrarénale: différencier tumeur primitive d une métastase - petite tumeur (< 4 cm) ou tumeur atypique en imagerie: surveillance ou traitement conservateur ou mini-invasif envisagés - avant thérapie ciblée en situation néoadjuvante (tumeur inextirpable localement avancée et/ou métastatique): seul matériel avant traitement!!! - forte comorbidité - rein unique - dans 5% des cas: matériel insuffisant pour poser le diagnostic: Bx de taille suffisante Difficile si lésion kystique ou tumeur à cellules éosinophiles si doute le faire apparaitre dans la conclusion: lésion kystique sans pouvoir affirmer./ tumeur à cellules éosinophiles dont l aspect ne permet pas de trancher entre..

8 2004

9 Carcinome à cellules claires 70% des cancers du rein Uniques ou multiple Parfois kystique Isolé ++ Maladie de VHL Diagnostic microscopique: cellules claires, vascularisation très développée Facteurs pronostiques: grade nucléaire, TNM, nécrose, contingent sarcomatoide

10 Tumeurs papillaires Adénome papillaire (< 5 mm) : bénin Carcinome papillaire type 1 bon pronostic (T > 5 mm) Multifocalité Syndrome carcinome papillaire héréditaire C- met IRC Carcinome papillaire type 2 (forme agressive)

11 Carcinome à cellules 5-8 % carcinomes rénaux Adultes Cellules chromophobes CK7 +, Coloration de Hale Bon pronostic sauf si nécrose, contingent sarcomatoide chromophobes

12 Carcinomes à translocation TFE3 (Xp11.2) TFEB Sujets jeunes Pic entre ans Translocation entre TFE3 ou TFEB gène partenaire Peut mimer carcinome papillaire, carcinome à cellules claires IHC, FISH, RT-PCR Pronostic? traitement

13 Carcinome des tubes collecteurs Rare Adultes Diag difficile +++ Dia diff: carc papillaire, carcinome urothélial pronostic: tumeur agressive Traitement: carcinome urothéliaux

14 Autres sous types plus rares Carcinome tubulokystique Carcinome papillaire à cellules claires Carcinome tubuleux mucineux à cellules fusiformes Carcinome multiloculaire kystique Carcinome rénal folliculaire «thyroid-like» Carcinome inclassé

15 Tumeurs des voies excrétrices supérieures Calices, bassinet, uretère Carcinome urothélial forme papillaire non invasive, forme infiltrante Carcinome urothelial in situ Multifocalité Lésions suspendues Néphro-ureterectomie Syndrome de Lynch (HNPCC)

16 Tumeurs Testiculaires

17 Tumeurs testiculaires Faible fréquence Pathologie sujet jeune +++ Tuméfaction testiculaire Métastases révélatrices Progrès thérapeutiques majeurs Bon pronostic global Toujours penser à une tumeur testiculaire sujet jeune présentant une masse retropéritonéale ou médiastinale

18 Tumeurs testiculaires Orchidectomie Diagnostic et premier traitement

19 Classification des Tumeurs du Testicule Tumeurs germinales +++ Tumeurs des cordons sexuels et du stroma Tumeurs mésenchymateuses Tumeurs hématologiques Tumeurs para-testiculaire et des enveloppes Lésions secondaires

20 Tumeurs germinales -Tumeurs pures: - Seminome - Carcinome embryonnaire - Tératome - Tumeur vitelline - Choriocarcinome -Tumeurs composées/ mixtes

21 Séminome classique (goniome) 40% des tumeurs germinales 2 pics d incidence adolescent-adulte jeune, second pic vers ans Marqueurs sériques normaux (petite élévation de bhcg possible) Pure ou mixte

22 Carcinome embryonnaire Rarement pur Souvent en association ans Macro: tumeur hétérogène mal limitée nécrose hémorragie Micro: papilles glandes cellules très atypiques

23 Rare pure (enfant) Fréquemment associée Macroscopie: tumeur grise, microkystique, nécrose Microscopie: Présentation très pléomorphe, corps de Schiller-Duval Alpha-foeto-protéine Tumeur Vitelline (Yolk-Sac tumor)

24 Tératome Regroupement des tératomes matures et immature dans la classification OMS 2004 Tératome de l enfant pré-pubère : bénin Tératome après la puberté: malin sauf kyste épidermoide

25 Choriocarcinome Pur rare Associé 15% des tumeurs germinales mixtes Si pure : élévation majeure dans le sang de la b-hcg Forme métastatique fréquente d emblée (masse médiastinale, pulmonaire ) Contingent cytotrophoblastique et syncytiotrophoblastique (cellules géantes sécrétant le b-hcg)

26 Tumeurs des cordons sexuels et du stroma

27 Tumeur à cellules de Leydig Tumeur des cordons sexuels et stroma la plus fréquente Gynécomastie ans Estradiol élevé Comportement bénin habituellement Formes malignes rares

28 Tumeur à cellules de Sertoli Rare Adulte Parfois associé à des syndromes Syndrome de Carney, Peutz-Jeghers

29 Tumeur à cellules de la granulosa Tumeurs très rares ans Travées, plages de cellules au cytoplasme réduit, noyaux incisurés, formations de Call-Exner Variante T de la granulosa juvénile

30 Lésions paratesticulaires Hyperplasie du rete-testis Tumeur adénomatoide Adénome du rete-testis Mésothéliome malin vaginale Cystadénome papillaire de l épididyme (VHL) Tumeur neuroectodermique mélanotique

31 Autres tumeurs Tumeurs conjonctives bénignes ou malignes Tumeurs hématologique (lymphomes, leucémies) Métastases

32 Points forts à retenir Tumeurs du rein: -Classification OMS Nouvelles entités - TNM Grade nucléaire de Fuhrman - Nécrose, contingent sarcomatoide Tumeurs du testicule - Tumeurs germinales pures ou associées - Tumeurs des cordons sexuels

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Orchidectomie Nom : Prénom : Né(e) le : / / N de dossier (IPP) : _ N d examen : Préleveur : _ Pathologiste: Date d intervention: / / _ Date

Plus en détail

Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 308 (ex item 158) Tumeurs du rein Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Épidémiologie... 3 2. Types histologiques principaux... 3 3. Oncogénèse du carcinome rénal

Plus en détail

Tumeurs du testicule

Tumeurs du testicule Tumeurs du testicule I- TUMEURS GERMINALES : A- CLASSIFICATION DESTUMEURS GERMINALES (TG) Tumeurs germinales Séminomateuse TGS: Séminome Tumeurs germinales Non Séminomateuses TGNS: - Carcinome embryonnaire

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Néphrectomie Nom : Prénom : Né(e) le : / / N de dossier (IPP) : _ N d examen : Préleveur : _ Pathologiste: Date d intervention: / / _ Date

Plus en détail

Classification histologique et pathologie moléculaire

Classification histologique et pathologie moléculaire 36 Classification histologique et pathologie moléculaire Le cancer du testicule, bien que relativement rare, est le cancer le plus fréquent chez les hommes de 15 à 35 ans. L acquisition de traitements

Plus en détail

Tumeurs testiculaires de l enfant. P. Ravasse Tumeurs testicule enfant

Tumeurs testiculaires de l enfant. P. Ravasse Tumeurs testicule enfant Tumeurs testiculaires de l enfant Pathologie rare concernant 0,5 à 2 garçons /100 000 Représente 1 à 2% des tumeurs solides de l enfant Assez bon pronostic car: Au moins 40% de tumeurs bénignes Taux de

Plus en détail

Tumeurs du rein. Tumeurs du Rein. DR K.Benabaddou. I- Tumeurs du rein de l adulte :

Tumeurs du rein. Tumeurs du Rein. DR K.Benabaddou. I- Tumeurs du rein de l adulte : Tumeurs du rein I- Tumeurs du rein de l adulte : Les cancers du parenchyme rénal représentent 5 % des cancers de l'adulte. Leur pic de fréquence s'observe entre 50 et 70 ans avec une prédominance masculine(2/1).

Plus en détail

Pénis Prostate Testicule Rein Bassinet et uretère Vessie Urètre

Pénis Prostate Testicule Rein Bassinet et uretère Vessie Urètre Pénis................................... 242 Prostate................................ 249 Testicule................................ 255 Rein.................................... 266 Bassinet et uretère......................

Plus en détail

Echo Doppler des tumeurs du testicule. Laurent BRUNEREAU CHU Tours

Echo Doppler des tumeurs du testicule. Laurent BRUNEREAU CHU Tours Echo Doppler des tumeurs du testicule Laurent BRUNEREAU CHU Tours PREAMBULE TECHNIQUE INDISPENSABLE Echo haute résolution : sondes de fréquence variable et élevée (10 à 14 MHz) (=> Résolution spatiale

Plus en détail

Tumeurs germinales des gonades. DES F. Dijoud

Tumeurs germinales des gonades. DES F. Dijoud Tumeurs germinales des gonades DES 2008-2009 F. Dijoud Tumeurs germinales Groupe hétérogène de tumeurs Présentation clinique,histologique et biologique variables Cellule germinale totipotente Différenciation

Plus en détail

Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan

Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan Rappels Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan Rappels Epidémiologie Incidence : France en 2012: 11573 cas 3% des tumeurs malignes de l adultel 7 ème rang des cancers Age moyen de découverte d : 65 ans Sex

Plus en détail

S.Semlali Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d instruction Mohamed V. Rabat. Maroc

S.Semlali Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d instruction Mohamed V. Rabat. Maroc I.En-nafaa, T. Africha, A. Cisse, N. Hammoune, S. Chaouir, T.Amil, A.Hanine, aaa, c a, C sse, a ou e,s C aou,, a e, S.Semlali Service d imagerie médicale, Hôpital Militaire d instruction Mohamed V. Rabat.

Plus en détail

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis : histologie de la paroi vésicale...3 2. Épidémiologie... 3 3. Types histologiques

Plus en détail

Responsable : Y.Lamouti Coordinateurs : B.Latreche, S.Lameche, K.Mokkedem, H.Ait Kaci, N.Boufenara

Responsable : Y.Lamouti Coordinateurs : B.Latreche, S.Lameche, K.Mokkedem, H.Ait Kaci, N.Boufenara Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 Processus cancéreux Responsable : Y.Lamouti Coordinateurs : B.Latreche, S.Lameche, K.Mokkedem, H.Ait Kaci, N.Boufenara Plan

Plus en détail

Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale. VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine

Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale. VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine Centre Hospitalo Universitaire Tlemcen Service d Oncologie Médicale VIème Journées Internationales de Cancérologie de Constantine Expérience du service Pr.S.Ghomari-Bezzar Dr.H.Aris Introduction : Le cancer

Plus en détail

Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Types histologiques des tumeurs de l'ovaire...3 2.1. Tumeurs épithéliales...

Plus en détail

Table des Matières. Chapitre 1 - Scrotum normal : embryologie et anatomie Chapitre 2 - Imagerie ultrasonore du scrotum normal...

Table des Matières. Chapitre 1 - Scrotum normal : embryologie et anatomie Chapitre 2 - Imagerie ultrasonore du scrotum normal... Table des Matières Chapitre 1 - Scrotum normal : embryologie et anatomie...15 Développement embryologique du scrotum...17 Testicule...17 Tube excréteur...17 Migration testiculaire...18 Anatomie microscopique...19

Plus en détail

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS

Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS Item 308 (Item 158) Cancer du rein EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/6 : Quel(s) est (sont) le(s) facteur(s) de risque du cancer du rein? A - HTA B - Anémie C - Tabagisme D - Obésité E - HTAP (Réponse : ACD

Plus en détail

Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 201 3 1 Table des matières 1. Fréquence, épidémiologie... 3 2. Types histologiques... 3 3. Facteurs de risque, carcinogenèse, modalités d'extension...3

Plus en détail

Tumeurs de l ovaire. C. Genestie Gustave Roussy

Tumeurs de l ovaire. C. Genestie Gustave Roussy Tumeurs de l ovaire C. Genestie Gustave Roussy Tumeurs primitives ovariennes classification OMS 2014 Tumeurs épithéliales 50 à 70% Tumeurs du stroma et cordons sexuels 10% Tumeurs germinales 20 à 30% Tumeur

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 1 L3 2016-2017 Cas clinique Mr H, 60 ans, éthylique et grand tabagique (50 paquets-années), Consulte en raison d une difficulté à avaler les aliments. Ce qui

Plus en détail

Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant. Simon RAVAUD (IHN)

Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant. Simon RAVAUD (IHN) Quelques masses abdomino-pelviennes chez l enfant Simon RAVAUD (IHN) Cas 1 Petit garçon âgé de 16 mois. Syndrome de Wiedmann- Beckwith. Syndrome de croissance excessive associant ; macroglossie macrosomie

Plus en détail

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE I_ Anatomie de la prostate : Mc Neal distingue au niveau de la prostate : 4 zones glandulaires: Zone Centrale (25%), Zone de Transition (5%) et Zone Périphérique: 70% Stroma

Plus en détail

orientations diagnostiques

orientations diagnostiques patient de 30 ans sans antécédent hydrocèle droite échographie testiculaire: confirme la présence d une masse biologie: αfp: normale, βhcg: 500 (50N), LDH: 2000 (20N) à demande de scanner pour compléter

Plus en détail

LE CANCER DU TESTICULE

LE CANCER DU TESTICULE LE CANCER DU TESTICULE Table des matières Table des matières 3 I - Généralités - Épidémiologie 7 II - Facteurs de risque 9 III - Anatomie pathologique 11 A. Tumeurs germinales malignes : 95 %...11 1.

Plus en détail

La classification OMS 2004 des tumeurs a défini. Traitements adjuvants dans le cancer du rein : facteurs de risque histologiques

La classification OMS 2004 des tumeurs a défini. Traitements adjuvants dans le cancer du rein : facteurs de risque histologiques d o s s i e r t h é m a t i q u e Traitements adjuvants dans le cancer du rein : facteurs de risque histologiques Adjuvant therapy in renal cell carcinoma: histologic prognostic factors N. Rioux-Leclercq*

Plus en détail

Histoire naturelle du cancer

Histoire naturelle du cancer TUMEURS MALIGNES Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse d une cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Lésions cancéreuses pré-invasives: dysplasies, carcinome in situ -

Plus en détail

DR SAOUAB, PR DAFIRI Service d Imagerie, Hôpital d Enfants CHU-Rabat-Maroc

DR SAOUAB, PR DAFIRI Service d Imagerie, Hôpital d Enfants CHU-Rabat-Maroc DR SAOUAB, PR DAFIRI Service d Imagerie, Hôpital d Enfants CHU-Rabat-Maroc Les tumeurs malignes intra scrotales sont rares chez l enfant. Elles sont souvent extra testiculaires et dominées par les rhabdomyosarcomes

Plus en détail

1. Epidémiologie. 2. Histologie et mode d'extension

1. Epidémiologie. 2. Histologie et mode d'extension Diagnostiquer une tumeur du testicule (160) Aude FLECHON (Faculté de Médecine, Lyon RTH-Laennec, Lyon), Jean-Pierre DROZ (Département de Cancérologie Médicale, Centre Léon-Bérard, Lyon) Décembre 2005 (mise

Plus en détail

Homme 56 ans, douleurs abdominales à J11 d une DPC sur ADK du pancreas mai d'équilibre

Homme 56 ans, douleurs abdominales à J11 d une DPC sur ADK du pancreas mai d'équilibre Homme 56 ans, douleurs abdominales à J11 d une DPC sur ADK du pancreas mai 2009 Lésion rénale G solide, unique hypervascularisée, à la phase artérielle; "cicatrice" centrale, homogénéisation à la phase

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Anatomie pathologique - Définition Application aux cellules et tissus prélevés de diverses méthodes d analyse basées principalement sur

Plus en détail

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES Lésions non tumorales de la vessie Lésions inflammatoires Cystites infectieuses/non infectieuses/traitement Anomalies épithéliales

Plus en détail

Tumeurs du thymus. Lara Chalabreysse Service d anatomie et de cytologie pathologiques Hôpital Louis Pradel Lyon

Tumeurs du thymus. Lara Chalabreysse Service d anatomie et de cytologie pathologiques Hôpital Louis Pradel Lyon Tumeurs du thymus Lara Chalabreysse Service d anatomie et de cytologie pathologiques Hôpital Louis Pradel Lyon Thymus Médiastin antérosupérieur 2 lobes Poids variable selon l âge 15 g à la naissance 40

Plus en détail

Cancer du Rein Pr. R.Sayoud

Cancer du Rein Pr. R.Sayoud Cancer du Rein Pr. R.Sayoud I/Intoduction: Le cancer du rein de l adulte représente 2% de l ensemble des cancers. C est le 3ème cancer urologique après la prostate et la vessie. l homme est deux fois plus

Plus en détail

Cancer du rein. R Sayoud

Cancer du rein. R Sayoud Cancer du rein R Sayoud 2016-2017 introduction Le cancer du rein de l adulte représente 2% de l ensemble des cancers. C est le 3ème cancer urologique après la prostate et la vessie. l homme est deux fois

Plus en détail

Place du Curage dans le Cancer du Rein

Place du Curage dans le Cancer du Rein Place du Curage dans le Cancer du Rein Épidémiologie des cancers du Rein Incidence MONDE 271 000 nouveaux cas en 2008 Taux stand monde pour 100 000 : Hommes : 14,2 : 5,8 France: 11 080 nouveaux cas en

Plus en détail

Les tumeurs mésenchymateuses de l utérus

Les tumeurs mésenchymateuses de l utérus Les tumeurs mésenchymateuses de l utérus Objectifs : -Présenter quelques données épidémiologiques. -Reconnaitre les principales entités histo-pathologiques des tumeurs mésenchymateuses de l utérus. -Identifier

Plus en détail

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES Stade pour le phéochromocytome / paragangliome ANNEXES Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 5 cm A : Extension locale B : N1 C : Thrombose Métastases Classification par stades : cancer médullaire Stade

Plus en détail

TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE

TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE TUMEURS UROTHELIALES DE LA VOIE EXCRETRICE SUPERIEURE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA), et de publications importantes nouvelles

Plus en détail

-avant injection de produit contraste : . masse abdomino-pelvienne hétérogène avec plages hyper denses; en grande partie solide

-avant injection de produit contraste : . masse abdomino-pelvienne hétérogène avec plages hyper denses; en grande partie solide Femme 50 ans.douleurs abdominales depuis 48h. Vomissements. Anémie Hb=9.9g/dl Pas d ATCD. Masse abdomino pelvienne palpable.un scanner abdomino-pelvien est réalisé quelles sont les éléments sémiologiques

Plus en détail

Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL

Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL Pathologies Néphro-Urologiques et Radiologie chez l adulte: «TP» E Danse, L Annet UCL Méthodes d imagerie US, CT, MR Agents de contraste Iode : UIV, CT Toujours faire la balance entre le risque et le bénéfice

Plus en détail

144. Cancer de l enfant

144. Cancer de l enfant Sommaire 144. Cancer de l enfant particularités épidémiologiques, diagnostiques et thérapeutiques : cancers les plus fréquents Tumeurs abdominales de l enfant distribution Leucémies = 30 % Tumeurs du système

Plus en détail

Imagerie de l appareil génito-urinaire:

Imagerie de l appareil génito-urinaire: Imagerie de l appareil génito-urinaire: reins et surrénales Dr Jean-Yves Meuwly Service de Radiodiagnostic et Radiologie Interventionnelle, Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, Lausanne Anatomie topographique

Plus en détail

Le diagnostic anatomopathologique. H. Bégueret

Le diagnostic anatomopathologique. H. Bégueret Pleurésie et cancer Le diagnostic anatomopathologique H. Bégueret Mérignac, le 29/11/2008 Plèvre pariétale Plèvre médiastinale Plèvre viscérale Plèvre diaphragmatique Épanchements tumoraux: incidence

Plus en détail

ÉPIDEMIOLOGIE ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES. Année Universitaire

ÉPIDEMIOLOGIE ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES. Année Universitaire ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES ÉPIDEMIOLOGIE Incidence : 27700 nouveaux cas K poumon/an en France En augmentation surtout chez la femme Mortalité : première cause

Plus en détail

LES TUMEURS DE VESSIE

LES TUMEURS DE VESSIE Cours d anatomie pathologique Spéciale. 5éme Année de Médecine LES TUMEURS DE VESSIE Pr. Nadia Cherradi (HER- CHU de -Salé). 25/03/2010 Pr N.Cherradi-5ème année Médecine- Faculté de Médecine et de Pharmacie

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales thymiques

Les tumeurs épithéliales thymiques Les tumeurs épithéliales thymiques Diagnostic et classification histo-pronostique Réunion du GTR Thorax 2015 Hugues Bégueret Marie Parrens Ectopies - Cou (thyroïde, tissu adipeux) -Trachée - Hile pulmonaire

Plus en détail

SARCOMES UTERINS Les différentes entités anatomopathologiques

SARCOMES UTERINS Les différentes entités anatomopathologiques SARCOMES UTERINS Les différentes entités anatomopathologiques Céline Charon Barra Réunion Annuelle Bourgogne / Franche-Comté Vendredi 10 avril 2015 Besançon INTRODUCTION: LE LEIOMYOME classique I. LEIOMYOSARCOME

Plus en détail

Tumeur Ovarienne. Service d anatomie et cytologie pathologique. Janvier 2007 Evelyne Helou

Tumeur Ovarienne. Service d anatomie et cytologie pathologique. Janvier 2007 Evelyne Helou Tumeur Ovarienne Service d anatomie et cytologie pathologique Janvier 2007 Evelyne Helou Présentation de cas Histoire Femme de 49 ans G2P2A2 Menopausee depuis 7 ans, sous Cycloprogynova arrete il y a 2

Plus en détail

Tumeur de l ovaire Dr Catherine GENESTIE

Tumeur de l ovaire Dr Catherine GENESTIE Tumeur de l ovaire Dr Catherine GENESTIE 4000 cas / an en France : moins fréquent que le cancer du sein et endomètre, un peu plus fréquent que le cancer du col. Femme > 45 ans en général (âge moyen de

Plus en détail

Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 88 (ex item 270) Pathologie des glandes salivaires Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Pathologie tumorale des glandes salivaires... 3 2.1. Généralités...

Plus en détail

REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures»

REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures» REFERENTIEL «cancer des voies excrétrices supérieures» Mise à jour du 13/04/2011 Médecins responsables : Dr LANOE Matthieu, Dr TRINH Thuy Membres du groupe de travail : Dr BERGER Julien Chirurgien urologue

Plus en détail

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4 Questions Examens Anatomie Pathologique MED4 1. Description Questions Examens d anatomie pathologique Mme Salmon 2. Remerciements Aux étudiants de MED4. 3. À propos de CandiMed CandiMed est un site Web

Plus en détail

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS

LES DIFFÉRENTS TYPES DE CANCERS DIAGNOSTIC ET IDENTIFICATION DU TYPE DE CANCER L EXAMEN ANATOMOPATHOLOGIQUE (1,2) Le diagnostic de cancer repose sur un examen anatomopathologique : Étude macroscopique et microscopique du tissu tumoral,

Plus en détail

Quelle stratégie thérapeutique? à propos d un cas

Quelle stratégie thérapeutique? à propos d un cas Syndrome de masse rénale bilatérale: Quelle stratégie thérapeutique? à propos d un cas Alger, 12 décembre 2014 Kadi A., Brihi M.L., Atoui K., Chouakria A., Chettibi K. Service de Chirurgie Urologique -

Plus en détail

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Fréquence et épidémiologie... 3 3. Types histologiques...

Plus en détail

FORPATH. Pathologie Tumorale des Glandes salivaires difficultés diagnostiques nouvelles entités le grading en Histoséminaire de lames

FORPATH. Pathologie Tumorale des Glandes salivaires difficultés diagnostiques nouvelles entités le grading en Histoséminaire de lames FORPATH Pathologie Tumorale des Glandes salivaires difficultés diagnostiques nouvelles entités le grading en 2010 Histoséminaire de lames Bruxelles 24 avril 2010 Anne-Catherine Baglin Suresnes - France

Plus en détail

II- circonstances de découverte : Hématurie (85 % des cas): classiquement terminale, indolore et intermittente.

II- circonstances de découverte : Hématurie (85 % des cas): classiquement terminale, indolore et intermittente. Tumeurs de vessie I- Épidémiologie : Deuxième tumeur urologique après le cancer de prostate. Plus fréquent chez l homme que chez la femme. L'âge médian de survenue : 69 ans chez l'homme et 71 ans chez

Plus en détail

TUMEURS DES GONADES chez l enfant et l adolescent. Dans la jungle, terrible jungle... des tumeurs germinales.

TUMEURS DES GONADES chez l enfant et l adolescent. Dans la jungle, terrible jungle... des tumeurs germinales. TUMEURS DES GONADES chez l enfant et l adolescent et TGM 2013 Dans la jungle, terrible jungle... des tumeurs germinales. ROBERT Guillaume, CCA, service d oncologie pédiatrique au CHU de Rennes Journée

Plus en détail

TUMEURS DU REIN DE L ENFANT. Dr Frédérique DIJOUD CBPE DES Février 2009

TUMEURS DU REIN DE L ENFANT. Dr Frédérique DIJOUD CBPE DES Février 2009 TUMEURS DU REIN DE L ENFANT Dr Frédérique DIJOUD CBPE DES Février 2009 TUMEURS DU REIN DE L ENFANT fréquentes prise en charge pluridisciplinaire classification histologique stade chirurgico - pathologique

Plus en détail

Petscan et bilan préthérapeutique des métastases pulmonaires.!

Petscan et bilan préthérapeutique des métastases pulmonaires.! Petscan et bilan préthérapeutique des métastases pulmonaires. 3 situations Primitif connu et nodule suspect de métastase pulmonaire Métastase pulmonaire avérée - recherche d autres lésions Métastase pulmonaire

Plus en détail

Tumeurs endocrines digestives:

Tumeurs endocrines digestives: Tumeurs endocrines digestives: Aspects anatomo-pathologiques, classification OMS Apramen, 9 Janvier 2007, Paris Anne Couvelard, Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon, Clichy Les tumeurs endocrines. problèmes

Plus en détail

Résections pulmonaires: *pneumectomie *lobectomie *segmentectomie *tumorectomie. 1- Tumeurs épithéliales bénignes :

Résections pulmonaires: *pneumectomie *lobectomie *segmentectomie *tumorectomie. 1- Tumeurs épithéliales bénignes : LES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES I- introduction-généralités Il s agit essentiellement de tumeurs malignes Les circonstances de découverte sont très variées : Signes respiratoires : Hémoptysie, Dyspnée,

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

Cancers ovariens épithéliaux

Cancers ovariens épithéliaux Cancers ovariens épithéliaux F CHAMMING S, A. BELLUCCI, M-A LE-FRERE-BELDA, L FOURNIER Hôpital Européen Georges Pompidou SFR ile de France 10 septembre 2016 Introduction: les tumeurs épithéliales Tumeurs

Plus en détail

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016 Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie 13-15 octobre 2016 Dr Isabelle Brenot-Rossi Institut Paoli-Calmettes plan Cancers des voies

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 2 L3 2016-2017 Cas clinique Un homme de 60 ans, sans antécédent personnel ni familial, vient vous consulter car il a découvert depuis 4 mois un "ganglion" dans

Plus en détail

CANCER THYROIDIEN DIFFERENCIE

CANCER THYROIDIEN DIFFERENCIE CANCER THYROIDIEN DIFFERENCIE CRITERES HISTOPRONOSTIQUES Nicole BERGER Anatomie Pathologique Centre Hospitalier Lyon Sud DIU CHIRURGIE ENDOCRINIENNE 25 / 06 /08 Classification HISTOLOGIQUE des cancers

Plus en détail

DEMOGRAPHIE IDENTIFICATION DU CENTRE INVESTIGATEUR

DEMOGRAPHIE IDENTIFICATION DU CENTRE INVESTIGATEUR Initiales du patient : - Inclusion Code : Page 1 DEMOGRAPHIE Sexe : 1 Masculin 2 Féminin Date de naissance : - - 19 IDENTIFICATION DU CENTRE INVESTIGATEUR Etablissement : Investigateur : CRITERES D INCLUSION

Plus en détail

Cancer du col et du corps utérin

Cancer du col et du corps utérin Cancer du col et du corps utérin Catherine Genestie Gustave Roussy Cancer du col Rappel anatomique Condylome et CIN Carcinome du col Facteurs histopronostiques Rappel anatomique Exocol Papillomavirus

Plus en détail

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D 1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D tumeurs endocrines E métastases 3. Pathologie inflammatoire

Plus en détail

CANCER DU REIN ET CHIRURGIE LAPAROSCOPIQUE. Dr Stéphane BORGNAT

CANCER DU REIN ET CHIRURGIE LAPAROSCOPIQUE. Dr Stéphane BORGNAT CANCER DU REIN ET CHIRURGIE LAPAROSCOPIQUE Clinique de Rillieux Jeudi 5 octobre 2006 Généralités 2% de tous les cancers prédominance masculine découverte fortuite dans 50% des cas symptômes: hématurie,

Plus en détail

Tumeurs non épithéliales

Tumeurs non épithéliales Tumeurs non épithéliales Ronéo 3 Tumeurs non épithéliales Tumeurs: conjonctives mélaniques hématopoïétiques: lymphomes malins +++ germinales nerveuses de blastème I] Tumeurs conjonctives Classification

Plus en détail

LES TUMEURS OVARIENNES

LES TUMEURS OVARIENNES LES TUMEURS OVARIENNES COURS PRESENTE PAR DR A.ABES MAITRE-ASSISTANTE EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE EHS SMK I. INTRODUCTION-GENERALITES : Les tumeurs ovariennes regroupent l ensemble des tumeurs qui se développent

Plus en détail

Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Dr Neuville

Enseignement UE 2.9. Généralités en Cancérologie. Dr Neuville Enseignement UE 2.9 Généralités en Cancérologie Dr Neuville Plan du cours Description anatomique/histologique/moléculaire Transformation cancéreuse d une cellule normale Différents types de cancer Progression

Plus en détail

LES MASTOCYTOMES CANINS

LES MASTOCYTOMES CANINS CAHIER DE PATHOLOGIE N 2 LES MASTOCYTOMES CANINS Dr Sandra Jolly DVM, DScV, responsable du département de pathologie 1. Epidémiologie 2. Caractéristiques techniques 3. Diagnostic 4. Bilan d extension en

Plus en détail

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES

TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES Donnou Céline Faoucher Marie 18/03/11 Anapath, Sarcomes, N. Rioux-Leclerc Diaporama bientôt disponible sur le réseau pédagogique! Bon courage à tous. TUMEURS MALIGNES MESENCHYMATEUSES I - Tumeurs des tissus

Plus en détail

Les maladies trophoblastiques

Les maladies trophoblastiques Les maladies trophoblastiques Objectifs -Identifier les différentes lésions molaires et tumorales d origine trophoblastique -Préciser les différents éléments de diagnostic positif - Identifier les aspects

Plus en détail

Imageries non isotopique des surrénales

Imageries non isotopique des surrénales Imagrie des Surrénales 1 Imageries non isotopique des surrénales Pr Jérôme Bertherat, Service d Endocrinologie, Hôpital Cochin, 75014 Paris. L imagerie des glandes surrénales est principalement prescrite

Plus en détail

Etude de cas Cancer Ovarien

Etude de cas Cancer Ovarien Etude de cas Cancer Ovarien DIAGNOSTIC Patiente âgée de 78 ans Bilan d extension (Scanner/IRM/Echographie abdominopelvienne) : Lésion primitive de l épithélium et du stroma touchant les 2 ovaires associée

Plus en détail

Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES

Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES Enseignement du Module d Anatomie Pathologique 3 ème Année de Médecine 2016/2017 LES TUMEURS MÉSENCHYMATEUSES PLAN I/-généralités terminologie II/-les facteurs pronostiques III/- le grade histopronostique

Plus en détail

Tumeurs germinales j du médiastin. Ce qu il faut savoir. Stéphane CULINE Service d Oncologie Médicale Hôpital Saint-Louis Faculté Paris-Diderot

Tumeurs germinales j du médiastin. Ce qu il faut savoir. Stéphane CULINE Service d Oncologie Médicale Hôpital Saint-Louis Faculté Paris-Diderot Tumeurs germinales j du médiastin Ce qu il faut savoir Stéphane CULINE Service d Oncologie Médicale Hôpital Saint-Louis Faculté Paris-Diderot 1 Les grands principes 1 Anatomo-pathologie Les deux grands

Plus en détail

Tumeurs du sein (ICD-O C50)

Tumeurs du sein (ICD-O C50) Tumeurs du sein (ICD-O C50) Règles de classification Cette classification s applique uniquement aux carcinomes. Une confirmation histologique est indispensable. Le siège précis du point de départ de la

Plus en détail

Etat des lieux en Basse-Normandie

Etat des lieux en Basse-Normandie Dr E. ANGER Cabinet de Pathologie ALENCON - Constitution fin 2011 suite appel à candidature INCa 2010 - Responsable : Pr Florence Joly Centre F. Baclesse Caen - Expert anat-path : Dr Cécile Blanc-Fournier

Plus en détail

Anatomo-pathologie. [Date]

Anatomo-pathologie. [Date] N o du Candidate candidat : I.D. Coller l étiquette ici Anatomo-pathologie Voici des exemples de questions pour l examen de questions à réponses courtes (SAQ). Les réponses modèles sont indiquées à titre

Plus en détail

Item 305 (ex item 155) Tumeurs du pancréas Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 305 (ex item 155) Tumeurs du pancréas Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 305 (ex item 155) Tumeurs du pancréas Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Adénocarcinome du pancréas... 3 2.1. Épidémiologie... 3 2.2. Types

Plus en détail

TUMEURS MALIGNES DU TESTICULE Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE

TUMEURS MALIGNES DU TESTICULE Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE TUMEURS MALIGNES DU TESTICULE Référentiel RCP ONCO-UROLOGIE DE BASSE-NORMANDIE La mise à jour à jour a été effectuée à partir des recommandations 2010 en onco-urologie (AFU, EAU, ESMO, INCA), et de publications

Plus en détail

Cancers du poumon (ICD-OC34)

Cancers du poumon (ICD-OC34) Cancers du poumon (ICD-OC34) Règles de classification Cette classification s applique uniquement aux carcinomes. Une confirmation histologique est nécessaire pour permettre la subdivision selon le type

Plus en détail

PATHOLOGIE TUMORALE DU TESTICULE. Dr PHILIPPE CAMPARO Hopital Foch. DR EVA COMPERAT CHU Pitié Salpétrière. Pr ALAIN HOULGATTE HIA Val de GRACE

PATHOLOGIE TUMORALE DU TESTICULE. Dr PHILIPPE CAMPARO Hopital Foch. DR EVA COMPERAT CHU Pitié Salpétrière. Pr ALAIN HOULGATTE HIA Val de GRACE PATHOLOGIE TUMORALE DU TESTICULE Dr PHILIPPE CAMPARO Hopital Foch DR EVA COMPERAT CHU Pitié Salpétrière Pr ALAIN HOULGATTE HIA Val de GRACE LES TUMEURS GERMINALES ASPECTS EPIDEMIOLOGIQUES ET CLINIQUES

Plus en détail

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES

IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES IMAGERIE des TUMEURS SUPERFICIELLES et des PARTIES MOLLES Pr Frank Boudghène Hopital Tenon - Université Paris 6 IMAGERIE des TUMEURS epidermiques des parties molles DERMATOLOGIE Utilise peu les techniques

Plus en détail

Dr PAULHAC Pascal Chirurgie urologique Pr CLAVERE Pierre Radiothérapeute (CHU de Limoges radiothérapie)

Dr PAULHAC Pascal Chirurgie urologique Pr CLAVERE Pierre Radiothérapeute (CHU de Limoges radiothérapie) REFERENTIEL DU CANCER DU TESTICULE Mise à jour du 13/03/2008 Médecin responsable : Dr PAULHAC Membres du groupe de travail : Pr COLOMBEAU Pierre Chirurgien urologue (CHU de Limoges urologie) Dr HASSAN

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 23 octobre 2006 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

1 - Adenofibrome : a) Clinique : b) Anatomie pathologique : c) Radiologiquement :

1 - Adenofibrome : a) Clinique : b) Anatomie pathologique : c) Radiologiquement : 1 - Adenofibrome : a) Clinique : Tuméfaction unique (ou multiple soit d'emblée soit plus tard) chez une patiente jeune (20 à 30 ans) ayant tous les critères de la bénignité : - bien limitée - élastique

Plus en détail

3. Stage IV. Première ligne pour des patients avec clear cell carcinoma et multiples métastases

3. Stage IV. Première ligne pour des patients avec clear cell carcinoma et multiples métastases RENAL CANCER Template 1. Classification : TNM, stade, stratification par facteurs de risque 2. Traitement : 2.1 Stade I, II, III 2.2 Stade IV avec oligo métastases 3. Stage IV. Première ligne pour des

Plus en détail

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 20 octobre 2008 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

-la glande surrénale gauche est pré-rénale, et se trouve devant le pôle supérieur du rein; la surrénale gauche n'est donc pas sus-rénale

-la glande surrénale gauche est pré-rénale, et se trouve devant le pôle supérieur du rein; la surrénale gauche n'est donc pas sus-rénale Homme de 77 ans. Bilan d une volumineuse masse révélée lors d'une échographie pour douleurs abdominales et lombalgies.sont les éléments sémiologiques importants à retenir pour orienter le diagnostic J.

Plus en détail