Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque"

Transcription

1 Troubles respiratoires au cours du sommeil et insuffisance cardiaque Francis MARTIN Unité des pathologies du sommeil Centre Hospitalier de Compiègne France Congrès de pathologie thoracique Dalat Vietnam novembre 2010

2 Une histoire récente 1 M. GRE Yann, 37 ans Pas d antécédents connus Hospitalisé en cardiologie pour «troubles du rythme cardiaque mal tolérés» 180 kg, 183 cm, IMC = 53.7 kg/m2 ECG: AC/FA Gaz du sang: ph=7.49, paco2=26 mmhg pao2 =98 mm Hg, SaO2=98% Écho cardio: VG modérément dilaté, FEVG à 20%; PAP 40 mmhg; pas de valvulopathie

3 Une histoire récente 2 M. GRE Yann, 37 ans Hypersomnie diurne (Epworth=15) Pauses respiratoires dès que s endort, peu de ronflements Surveillance ECG au cours du sommeil: ESV, salves tachycardie ventriculaire, bradycardies sinusales, pauses sinusales

4 Une histoire récente 3 M. GRE Yann, 37 ans, ECG

5 Une histoire récente 4 M. GRE Yann, 37 ans, ECG

6 Une histoire récente 5 M. GRE Yann, 37 ans Polygraphie ventilatoire nocturne: Respirations périodiques dès endormissement Apnées centrales (index à 58/heure) Désaturations: 43% du temps (04 h 24) passé à SpO2<90%

7 Une histoire récente 6 M. GRE Yann, 37 ans, polygraphie

8 Une histoire récente 7 M. GRE Yann, 37 ans, polygraphie, SpO2

9 Une histoire récente 8 M. GRE Yann, 37 ans Traitement par ventilation auto-asservie avec aides inspiratoire et expiratoire variables AutoSV Advanced Respironics Amélioration, contrôle respirations périodiques et apnées centrales, amélioration SpO2 Disparition troubles du rythme cardiaque au cours du sommeil

10 Les différents syndromes d apnées au cours du sommeil chez les insuffisants cardiaques Apnées obstructives vs apnées centrales :ce serait trop simple! 30% Insuffisants cardiaques pas de SAS SASO «pur» SAS central / CS SAS obstructif masqué par SASC SAS complexe : SAS obstructif, devenant SAS central sous PPC SAS mixtes (C/O/M) SAS alternant O/C

11 Prévalence des Troubles Respiratoires du Sommeil dans l Insuffisance Cardiaque Chronique Javaheri, Int J Cardio, 2005 : 100 IC stables (FEVG < 45%) 37% SAS central, 12% SAOS (IAH 15) Oldenburg, Eur J Heart Fail IC stables (FEVG < 40%) SAS central : 32%, SAOS : 19% (IAH 15) Schulz, ERJ IC stables (FEVG < 40%) SAS central : 28%, SAOS : 43% (IAH > 10) Wang, Chin Med J, 2009: 195 IC (FEVG 45%) SAS central: 27%; SAOS: 53% (IAH 5) Yumino, J Card Fail. 2009: 218 IC (FEVG 45%) SAS central: 21%; SAOS: 26% (IAH 15) Hittinger, Paulino, Arch Cardio Vasc Diseases, IC stables (FEVG 45%) SAS: 81% (IAH moyen 30±3/h) SAS central: 30%; SAOS: 70% (IAH 10) 33% PAS de SAS 33% SAS central 33% SAOS

12 INSUFFISANCE CARDIAQUE et SAOS Dans une étude récente (2007), Wang a montré que la mortalité est significativement plus élevée chez les insuffisants cardiaques apnéiques (8.7 vs. 4.2 décès pour 100 patient-années, p= 0.029). (1) Une étude de Kasai publiée en 2008 a ensuite démontré que le risque de décès ou d hospitalisation est divisé par 2 chez les patients insuffisants cardiaques traités par PPC (2) (1). Wang H. et al; J Am Coll Cardiol 2007;49: (2) Kasai T et al. CHEST 2008; 133:

13 INSUFFISANCE CARDIAQUE et SAOS Traitement En première intention: PPC, prudente, P fixe et modérée

14 Sas central signes cliniques Absence de signes cliniques prédictifs clairs des apnées centrales : - Pas de ronflement - Pas de somnolence - Un BMI normalnormal

15 définitions Sas central (SAC): > 10 apnées et/ou hypopnées centrales /heure de sommeil Associé ou non à respiration périodique Cheyne-Stokes Si association événements centraux et obstructifs, SAC si centraux > 50% si < 50% = SAS «mixte»

16 Sas centraux / i cardiaques plus fréquent si insuffisance cardiaque systolique est sévère mais peut cependant survenir en cas d insuffisance cardiaque diastolique. le plus souvent insuffisances cardiaques évoluées. diagnostic porté à distance d un épisode aigu (coronarien par exemple) ou de décompensation. tableau clinique atypique: ronflement rare, plainte d un sommeil de mauvaise qualité, peu réparateur, avec de fréquents éveils, et d une fatigue diurne plutôt que d une hypersomnie. gazométrie artérielle diurne est en faveur d une hyperventilation avec hypocapnie de repos et alcalose respiratoire compensée. oxymétrie nocturne peut orienter en montrant des désaturations répétées au cours du sommeil, Diagnostic: polygraphie ventilatoire ou polysomnographie avec appréciation des efforts respiratoires

17 Physiopathologie sas central/i Cardiaque hyperventilation chronique par stimulation des mécanorécepteurs intra- pulmonaires par le sub-œdème hypocapniques à l éveil réponse ventilatoire au CO2 exagérée réagissent fortement à toute élévation de PaCO2 par une hyperpnée qui induira une nouvelle apnée centrale qui perpétue le cycle. bas débit cardiaque amplifie le processus puisque la PaCO2 ajustée parviendra moins rapidement aux chémorécepteurs d où une phase d hyperpnée prolongée et donc de sur-correction

18 SAS central et I cardiaque: mauvais pronostic

19 INSUFFISANCE CARDIAQUE et SAS central Traitement: D abord optimiser traitement médical Stimulation, réduction troubles du rythme Pas de PPC en première intention: mal tolérée, effets délétères Oxygénothérapie nocturne (sujets âgés) Ventilation auto-asservie, avec aide inspiratoire variable avec P expiratoire variable

20 Stratégie thérapeutique sas Centraux / i Cardiaques

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation

VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation VNI dans le syndrome obésité-hypoventilation Jean-Pierre LAABAN Hôtel-Dieu, Paris Faculté de Médecine René Descartes Université Paris 5 Syndrome obésité-hypoventilation (SOH) Défini par l existence d une

Plus en détail

SAS et INSUFFISANCE CARDIAQUE. Dr M. Elbok (Sainte Clotilde Réunion)

SAS et INSUFFISANCE CARDIAQUE. Dr M. Elbok (Sainte Clotilde Réunion) SAS et INSUFFISANCE CARDIAQUE Dr M. Elbok (Sainte Clotilde Réunion) Le syndrome d apnées du sommeil est fréquent avec un prévalence estimée entre 5% et 7% dans la population générale. Sa prévalence est

Plus en détail

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008

«Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 «Overlap Syndrome» Ateliers d Arcachon 2008 Flenley 1985 Association d une BPCO et d un syndrome d apnées obstructives du sommeil Plan BPCO définition Hypoxémie nocturne et BPCO Overlap syndrome: population

Plus en détail

Retentissement pulmonaire de l obésité

Retentissement pulmonaire de l obésité Retentissement pulmonaire de l obésité Dr Laure Belmont Service de Pneumologie Centre hospitalier d Argenteuil 16eme journée des formations de associations du val d Oise 08 février 2015 Poumons et obésité?

Plus en détail

Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans ( ) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al,

Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans ( ) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al, Le syndrome obésité hypoventilation (SOH) Etait une curiosité (rareté) au moment de sa description il y a 50 ans (1955-1956) par Auchinloss et al, Sieker et al, Weil et al, Burwell et al. Est considéré

Plus en détail

Le syndrome obésité hypoventilation

Le syndrome obésité hypoventilation Le syndrome obésité hypoventilation Docteur Sandrine Pontier Marchandise Hôpital Larrey CHU Toulouse Définition Insuffisance respiratoire hypercapnique (PaO 2 < 70 mmhg et PaCO 2 45 mmhg) chez un obèse

Plus en détail

SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015

SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015 SYNDROME D APNÉES DU SOMMEIL DOCTEUR EMMANUELLE MONTAIGNE PNEUMOLOGUE ALLERGOLOGUE 05 OCTOBRE 2015 PATHOLOGIES DU SOMMEIL Les insomnies Les troubles respiratoires au cours du sommeil : Syndrome d Apnées

Plus en détail

SAOS et Hypoventilation

SAOS et Hypoventilation SAOS et Hypoventilation Symposium Philips JPRS Septembre 2011 Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille SAOS et Hypoventilation 1- Hypoventilation : Définition

Plus en détail

Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation

Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation Obésité et Syndrome d obésité hypoventilation, des EFR à la ventilation Dr Jesus Gonzalez-Bermejo UARD (Unité d Appareillage Respiratoire de Domicile) Service de Pneumologie et de Réanimation Groupe Hospitalier

Plus en détail

Syndrome d Apnée du Sommeil

Syndrome d Apnée du Sommeil Syndrome d Apnée du Sommeil Un facteur de risque cardio vasculaire Florence L HOSTIS Infirmière CH Douai SAS Le Syndrome d Apnées du Sommeil (SAS) touche entre 2 et 5% de la population soit 1 à 3 millions

Plus en détail

Les syndromes d apnées centrales du sommeil

Les syndromes d apnées centrales du sommeil ATELIER 4 INSUFFISANCE RESPIRATOIRE CHRONIQUE, VNI, SAS CENTRAL Les syndromes d apnées centrales du sommeil Définition et mécanismes Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Hôpital Privé la

Plus en détail

Troubles respiratoires du sommeil et insuffisance cardiaque

Troubles respiratoires du sommeil et insuffisance cardiaque Troubles respiratoires du sommeil et insuffisance cardiaque Professeur Michel Galinier, Dr Pauline Fournier Pole cardiovasculaire et métabolique CHU Rangueil Toulouse Conflits d intérêts : participation

Plus en détail

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE

PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE PATHOLOGIES RESPIRATOIRES ET OBESITE L obésité: un nouveau facteur de risque de l asthme? Le syndrome obésité-hypoventilation ou le syndrome de Pickwick revisté Le syndrome d apnée du sommeil et obésité

Plus en détail

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie

OVERLAP SYNDROME. IAMANDI Carmen. Service de pneumologie OVERLAP SYNDROME IAMANDI Carmen Service de pneumologie 1 Overlap syndrome Définition Epidémiologie Physiopathologie Clinique Investigations Traitement 2 Définition Flenley (1985) : Association d un syndrome

Plus en détail

L index d apnées hypopnées (IAH) est-il un bon index de sévérité du syndrome d apnées hypopnées obstructives de l adulte?

L index d apnées hypopnées (IAH) est-il un bon index de sévérité du syndrome d apnées hypopnées obstructives de l adulte? L index d apnées hypopnées (IAH) est-il un bon index de sévérité du syndrome d apnées hypopnées obstructives de l adulte? Expert S. Launois (Paris) et N. Meslier (Angers) Animateur D. Muller ATELIER 7

Plus en détail

13/11/2015. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie

13/11/2015. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie ATELIER 1 - EXPLORER LA RESPIRATION PENDANT LE SOMMEIL Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie EXPERTS : S.LAUNOIS, N.MESLIER ANIMATEUR:

Plus en détail

Résultats 06/05/2011. Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES W.ZAHDA, A.BOUDRIOUA, O.DJIMLI, A.MOUMENI. Introduction : Matériel et méthode :

Résultats 06/05/2011. Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES W.ZAHDA, A.BOUDRIOUA, O.DJIMLI, A.MOUMENI. Introduction : Matériel et méthode : Introduction : 6 ÈME JOURNÉES AURESSIENNES INTERNATIONALES DE PNEUMO- PHTISIOLOGIE 4-5 MAI 2011. PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THÉRAPEUTIQUE DU SYNDROMES D APNÉES DU SOMMEIL À PROPOS DE 30 CAS CONFIRMÉS

Plus en détail

Quels patients? Quelles étiologies? Quels stades?

Quels patients? Quelles étiologies? Quels stades? JOURNEE DE FORMATION ARAIRLOR/AGEVIE PONT-A-MOUSSON, 15 OCTOBRE 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE DES INSUFFISANTS RESPIRATOIRES CHRONIQUES Quels patients? Quelles étiologies? Quels stades? INDICATIONS

Plus en détail

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna

L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique. Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L Exploration Fonctionnelle Respiratoire en pratique pneumologique Pr A.DJEBBAR F.CHAOUKI Service Pneumo-Phtisiologie Pr Djebbar Secteur Sanitaire de Batna L appareil respiratoire : Un échangeur O² CO²

Plus en détail

Dr A. Noseda Pneumologie, CHU Brugmann. Journée e Scientifique de la Clinique du Ronflement, 20 novembre 2010.

Dr A. Noseda Pneumologie, CHU Brugmann. Journée e Scientifique de la Clinique du Ronflement, 20 novembre 2010. LE SAS EST-IL UN FACTEUR DE RISQUE POUR LA MORBIDITE CARDIO-VASCULAIRE? Dr A. Noseda Pneumologie, CHU Brugmann Journée e Scientifique de la Clinique du Ronflement, 20 novembre 2010. L impact cardio-vasculaire

Plus en détail

Principales causes de fragmentation du sommeil?

Principales causes de fragmentation du sommeil? Détection non-électroencéphalographique des micro-éveils Ateliers Sommeil de Paris 15 Juin 2012 N. Meslier Centre de Médecine du Sommeil CHU Angers Principales causes de fragmentation du sommeil? 1 Micro-éveils

Plus en détail

18/11/2014. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie

18/11/2014. Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie ATELIER 1 - EXPLORER LA RESPIRATION PENDANT LE SOMMEIL Atelier 3 Démarche diagnostique à partir des données d enregistrement: de la saturation à la polysomnographie EXPERTS : S.LAUNOIS, N.MESLIER ANIMATEUR:

Plus en détail

PPC ou VNI pour qui et comment? Symposium Philips Respironics JPRS Montpellier 24 septembre 2010

PPC ou VNI pour qui et comment? Symposium Philips Respironics JPRS Montpellier 24 septembre 2010 PPC ou VNI pour qui et comment? Symposium Philips Respironics JPRS Montpellier 24 septembre 2010 PPC ou VNI pour qui et comment? SAOS et Overlap syndrome Francis MARTIN Unité des pathologies du sommeil

Plus en détail

*La fumée du tabac augmente les ronflements. *Le tabagisme, associé à une inflammation des. *Le tabagisme, associé au ronflement, est un

*La fumée du tabac augmente les ronflements. *Le tabagisme, associé à une inflammation des. *Le tabagisme, associé au ronflement, est un *La fumée du tabac augmente les ronflements *Le tabagisme, associé à une inflammation des voies respiratoires et un œdème, entraîne une diminution de leurs tailles. *Le tabagisme, associé au ronflement,

Plus en détail

Les syndromes d apnées centrales du sommeil. Du diagnostic au traitement

Les syndromes d apnées centrales du sommeil. Du diagnostic au traitement Les syndromes d apnées centrales du sommeil Du diagnostic au traitement Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille La Rochelle SAV 2014 Les Syndromes d Apnées Centrales

Plus en détail

Syndrome d apnées centrales et ventilation non invasive

Syndrome d apnées centrales et ventilation non invasive Syndrome d apnées centrales et ventilation non invasive Valérie Hammerer Page 1 Définitions Apnée: arrêt de la ventilation > 10s Apnées centrale: sans effort respiratoire Syndrome d apnée IAH>5/h Syndrome

Plus en détail

Romain Kessler Pneumologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Romain Kessler Pneumologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Romain Kessler Pneumologie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg 1 Définitions Apnée centrale : Se définit par un arrêt complet de tout effort respiratoire conduisant à un arrêt du débit aérien Hypopnée

Plus en détail

Pathologies respiratoires du sommeil et Urgences. Vendredi 18 juin 2010 Christophe Zanetti Polyclinique de Riaumont Liévin

Pathologies respiratoires du sommeil et Urgences. Vendredi 18 juin 2010 Christophe Zanetti Polyclinique de Riaumont Liévin Pathologies respiratoires du sommeil et Urgences Vendredi 18 juin 2010 Christophe Zanetti Polyclinique de Riaumont Liévin Pathologies respiratoires du sommeil Syndrome d apnées-hypopnées obstructives du

Plus en détail

Orthèse d Avancée Mandibulaire et Troubles Obstructifs du Sommeil

Orthèse d Avancée Mandibulaire et Troubles Obstructifs du Sommeil Orthèse d Avancée Mandibulaire et Troubles Obstructifs du Sommeil B. Navailles, P. Brogniart Hôpital de Valence L. Baratier, P. Mousselon Laboratoires Narval J.C. Pignat, G. Landry Hôpital de la Croix-Rousse

Plus en détail

Dr Nathalie Stremler-Le Bel Centre Spécialisé de l Obésité Unité de Pneumo-Pédiatrie CHU Timone Enfants, Marseille

Dr Nathalie Stremler-Le Bel Centre Spécialisé de l Obésité Unité de Pneumo-Pédiatrie CHU Timone Enfants, Marseille Techniques ventilatoires de l enfant obèse dans le SOH et le SAOS Dr Nathalie Stremler-Le Bel Centre Spécialisé de l Obésité Unité de Pneumo-Pédiatrie CHU Timone Enfants, Marseille 6 ème journée RespiRare,

Plus en détail

Traitement du syndrome d apnées du sommeil (SAOS) par pression positive continue (PPC)

Traitement du syndrome d apnées du sommeil (SAOS) par pression positive continue (PPC) Traitement du syndrome d apnées du sommeil (SAOS) par pression positive continue (PPC) Dany Baud CHS pneumologie Chevilly Larue Hanoi Novembre 2008 1 SAOS une cascade pathologique Pendant le sommeil (relâchement

Plus en détail

Sommeil et Insuffisance Respiratoire. Ari Chaouat CHU de Nancy

Sommeil et Insuffisance Respiratoire. Ari Chaouat CHU de Nancy Sommeil et Insuffisance Respiratoire Ari Chaouat CHU de Nancy Obliga'on de déclara'on des liens d intérêts prévu à l ar'cle L4113-13 du Code de la Santé Publique Dr Ari Chaouat Période 2008-2011 Coordonnateur

Plus en détail

Catalogue ateliers de formations pour les cardiologues

Catalogue ateliers de formations pour les cardiologues Les troubles Respiratoires du Sommeil Catalogue ateliers de formations pour les cardiologues ResMed.com SOMMAIRE INTRODUCTION AUX TROUBLES RESPIRATOIRES DU SOMMEIL 4 Introduction aux TRS et liens entre

Plus en détail

BPCO. EPU du 15/09/2004

BPCO. EPU du 15/09/2004 La BPCO EPU du 15/09/2004 Définition La broncho-pneumopathie chronique obstructive (BPCO) se définit comme une maladie chronique qui est lentement progressive caractérisée par une diminution non complètement

Plus en détail

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique. Renaud Tamisier, Patrick Lévy L Jean Philippe Baguet

Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique. Renaud Tamisier, Patrick Lévy L Jean Philippe Baguet Syndrome d apnées obstructives du sommeil et Hypertension artérielle systémique Sandrine Launois,, Jean Louis Pépin, P Renaud Tamisier, Patrick Lévy L et Jean Philippe Baguet Pôle RééR ééducation et Physiologie,

Plus en détail

Vous avez obtenu le body scanner en urgence dont voici deux des coupes les plus informatives.

Vous avez obtenu le body scanner en urgence dont voici deux des coupes les plus informatives. Vous êtes de garde aux urgences. Un patient de 45 ans pris en charge par l équipe du SMUR est admis suite à un AVP. Le patient a heurté la barrière de sécurité sans raison apparente au volant de son véhicule.

Plus en détail

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA

Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA Insuffisance Respiratoire Aigue: IRA L IRA est un syndrome lié à l impossibilité pour le système ventilatoire de maintenir des échanges gazeux à un niveau compatible avec la survie autonome de l organisme,

Plus en détail

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2.

Insuffisance respiratoire chronique. Cas clinique 2. Insuffisance respiratoire chronique Cas clinique 2. Monsieur D, 60 ans, vous est adressé pour dyspnée se majorant depuis 1 an. L interrogatoire retrouve un tabagisme actif évalué à 30 paquets année, une

Plus en détail

SAHOS ET PATHOLOGIES CARDIOVASCULAIRES N.

SAHOS ET PATHOLOGIES CARDIOVASCULAIRES N. Fréquence des pathologies CV 11/06/2010 SAHOS ET PATHOLOGIES CARDIOVASCULAIRES N. Meslier Centre de Médecine du sommeil Pneumologie, CHU - Angers Lien évident entre SAHOS et pathologies CV Prévalence des

Plus en détail

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES

LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES Collège de pathologie respiratoire d Alsace Saverne - 19 novembre 2011 LA VENTILATION NON INVASIVE (VNI) DANS LES PATHOLOGIES NEURO-MUSCULAIRES S. HIRSCHI Service de Pneumologie Nouvel Hôpital Civil HUS

Plus en détail

COMPLICATIONS DU SAOS DE L ENFANT. Dr PALLANCA MONTPELLIER 24/09/10

COMPLICATIONS DU SAOS DE L ENFANT. Dr PALLANCA MONTPELLIER 24/09/10 COMPLICATIONS DU SAOS DE L ENFANT Dr PALLANCA MONTPELLIER 24/09/10 Répercussions des apnées obstructives du sommeil Augmentation ou persistance de l effort respiratoire Réduction ou arret des flux respiratoires

Plus en détail

FORMATION TECHNICIEN RESPIRATOIRE (PRESTATAIRE DE SANTÉ À DOMICILE) Module 1: Le SAS et la PPC (11 H 30 de formation)

FORMATION TECHNICIEN RESPIRATOIRE (PRESTATAIRE DE SANTÉ À DOMICILE) Module 1: Le SAS et la PPC (11 H 30 de formation) FORMATION TECHNICIEN RESPIRATOIRE (PRESTATAIRE DE SANTÉ À DOMICILE) Module 1: Le SAS et la PPC (11 H 30 de formation) Module 2 : Les insuffisances respiratoires L oxygénothérapie à domicile (12 h 00 de

Plus en détail

Désaturations en O2 dans le SAHOS L élément clé de l hypoxémie nocturne du SAOS est la survenue récurrente d épisodes de désaturation-resaturation. La

Désaturations en O2 dans le SAHOS L élément clé de l hypoxémie nocturne du SAOS est la survenue récurrente d épisodes de désaturation-resaturation. La RELATIONS SAS-HTA et SAS-INSUFFISANCE CORONAIRE N. Meslier Unité de pathologie du sommeil Pneumologie CHU - Angers Désaturations en O2 dans le SAHOS L élément clé de l hypoxémie nocturne du SAOS est la

Plus en détail

Le SAOS et Anesthésie. Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR

Le SAOS et Anesthésie. Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR Le SAOS et Anesthésie Elodie MEUNIER IADE Géraldine GRANDE IADE Matthieu BOISSON MAR EPIDEMIOLOGIE Après 50 ans, 4% hommes et 2% femmes diagnostiqués 60-90% patients obèses atteints d un SAOS Constante

Plus en détail

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire

BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire BPCO : Dyspnée et Insuffisance Respiratoire Considérations physio-pathologiques et et cliniques O. REYBET-DEGAT Service de Pneumologie et Réanimation Respiratoire Hôpital du Bocage. CHU Dijon Réhabilitation

Plus en détail

Vendredi 18 octobre PV vs PSG / Ambulatoire vs labo

Vendredi 18 octobre PV vs PSG / Ambulatoire vs labo Séminaire du DES de pneumologie Vendredi 18 octobre 2013 Diagnostic du Syndrome d apnées du sommeil (SAS) PV vs PSG / Ambulatoire vs labo V. ATTALI C. PHILIPPE Groupe Hospitalier Universitaire Pitié Salpêtrière

Plus en détail

Question 1 - QRM: Question 2 QRU : Question 3 QRM :

Question 1 - QRM: Question 2 QRU : Question 3 QRM : Un homme de 72 ans est admis aux urgences pour détresse respiratoire aigüe. Dans ses antécédents vous notez une hypertension artérielle résistante, une cardiomyopathie ischémique stentée, un diabète de

Plus en détail

CHRONOBIOLOGIE ET TRAVAIL Cas Cliniques. Sandrine Launois-Rollinat, MCU PH

CHRONOBIOLOGIE ET TRAVAIL Cas Cliniques. Sandrine Launois-Rollinat, MCU PH CHRONOBIOLOGIE ET TRAVAIL 06 03 2015 Cas Cliniques Sandrine Launois-Rollinat, MCU PH slaunois@chu-grenoble.fr Université Grenoble Alpes Laboratoire HP2, INSERM U1042 Laboratoire du Sommeil, CHU de Grenoble

Plus en détail

Réponse : ADE. Commentaire :

Réponse : ADE. Commentaire : Un homme de 72 ans est admis aux urgences pour détresse respiratoire aigüe. Dans ses antécédents vous notez une hypertension artérielle résistante, une cardiomyopathie ischémique stentée, un diabète de

Plus en détail

La servo-ventilation : Principe et Indication

La servo-ventilation : Principe et Indication La servo-ventilation : Principe et Indication Thibaut Gentina Laboratoire du sommeil Pneumologie Clinique de la Louvière - Lille Ile d Oleron - Avril 2012 La servo-ventilation : Principe et indication

Plus en détail

04/07/2014. Fragmentation du sommeil: Micro-éveils et indicateurs autonomiques. Nicole MESLIER, CHU d Angers Sandrine LAUNOIS, CHU de Grenoble

04/07/2014. Fragmentation du sommeil: Micro-éveils et indicateurs autonomiques. Nicole MESLIER, CHU d Angers Sandrine LAUNOIS, CHU de Grenoble Fragmentation du sommeil: Micro-éveils et indicateurs autonomiques Nicole MESLIER, CHU d Angers Sandrine LAUNOIS, CHU de Grenoble Mai 2014 Conflit d intérêts : aucun FORMULAIRE DE DÉCLARATION DE LIENS

Plus en détail

Le point sur les apnées du sommeil. Sofomec 1er février 2007

Le point sur les apnées du sommeil. Sofomec 1er février 2007 Le point sur les apnées du sommeil Sofomec 1er février 2007 Diagnostic du SAOS Oxymétrie nocturne. se de 31 à 98%, spe de 41 à 100%. (Chest 2001; 120 : 625-33) Mesure de l onde de pouls (Tonométrie) PSG

Plus en détail

Les apnées du sommeil

Les apnées du sommeil Les apnées du sommeil Docteur Patrick HYVERNAT LYON 21 juin 2007 LES JEUDIS DE L EUROPE HISTORIQUE 1837 : PICKWICK 1965 : 1er enregistrement des arrêts respiratoires. Syndrome «Pickwickien» 1996 : reconnaissance

Plus en détail

Epidémiologie ICA. ICA fréquente et grave. OAP fréquent et grave : 7% intra-hospitalier, 30-40% à 1 an

Epidémiologie ICA. ICA fréquente et grave. OAP fréquent et grave : 7% intra-hospitalier, 30-40% à 1 an Epidémiologie ICA ICA fréquente et grave mortalité 12-30%, ré-hospitalisations fréquentes la plus importante des dyspnées aiguës aux urgences ICA beaucoup plus grave que le SCA OAP fréquent et grave :

Plus en détail

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée)

Oxygénothérapie. Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Traitement Oxygénothérapie Indication: insuffisance respiratoire chronique grave des BPCO (seule situation où l OLD a été validée) Une OLD est indiquée chez les patients BPCO lorsque: à distance d un épisode

Plus en détail

Conséquences des sports d endurance sur le cœur

Conséquences des sports d endurance sur le cœur Conséquences des sports d endurance sur le cœur Stéphane Doutreleau Service de Physiologie et d Explorations Fonctionnelles CHU Strasbourg Cœur de l endurant : de quoi parle-t-on? Sportifs Sports à hautes

Plus en détail

Explorations radiologiques et fonctionnelles respiratoires dans l HTAP. F. Lemoigne

Explorations radiologiques et fonctionnelles respiratoires dans l HTAP. F. Lemoigne Explorations radiologiques et fonctionnelles respiratoires dans l HTAP F. Lemoigne Examens listés par le centre de Scanner thoracique Scintigraphie pulmonaire référence EFR + Test de diffusion du CO (TCO)

Plus en détail

Evolution et surveillance du patient traité par VNI : court, moyen et long terme

Evolution et surveillance du patient traité par VNI : court, moyen et long terme Evolution et surveillance du patient traité par VNI : court, moyen et long terme F.Viau Centre médical de BLIGNY Service de Pneumologie 91640 Briis sous Forges DIU Veille-Sommeil Salpêtrière 2008 1 UN

Plus en détail

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil?

Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Qu est-ce que le syndrome d apnées du sommeil? Lorsque vous êtes atteint de SAHOS (syndrome d apnées hypopnées obstructives du sommeil), votre sommeil est caractérisé par des pauses respiratoires répétées

Plus en détail

Les Pièges de la polygraphie. Expert N RAYMOND (BORDEAUX) Animateur C VIDAL (TOURS) ATELIER 8

Les Pièges de la polygraphie. Expert N RAYMOND (BORDEAUX) Animateur C VIDAL (TOURS) ATELIER 8 Les Pièges de la polygraphie Expert N RAYMOND (BORDEAUX) Animateur C VIDAL (TOURS) ATELIER 8 J ai actuellement, ou j ai eu au cours des trois dernières années, une affiliation ou des intérêts financiers

Plus en détail

Cas cliniques pratiques dans le syndrome d apnées du sommeil. Expert N. RAYMOND (Bordeaux) Animateur C.ZANETTI (Lens) ATELIER

Cas cliniques pratiques dans le syndrome d apnées du sommeil. Expert N. RAYMOND (Bordeaux) Animateur C.ZANETTI (Lens) ATELIER Cas cliniques pratiques dans le syndrome d apnées du sommeil Expert N. RAYMOND (Bordeaux) Animateur C.ZANETTI (Lens) ATELIER J ai actuellement, ou j ai eu au cours des trois dernières années, une affiliation

Plus en détail

Insuffisance respiratoire Les points clés. Pr Charles-Hugo MARQUETTE

Insuffisance respiratoire Les points clés. Pr Charles-Hugo MARQUETTE Insuffisance respiratoire Les points clés Pr Charles-Hugo MARQUETTE L insuffisance respiratoire incapacité de l appareil respiratoire à assurer l hématose le seuil de 70 mmhg de PaO 2 (9.3 kpa), mesurée

Plus en détail

VOLET 1 A CONSERVER PAR LE CONTRÔLE MÉDICAL

VOLET 1 A CONSERVER PAR LE CONTRÔLE MÉDICAL DATE DE RÉCEPTION DEMANDE D ENTENTE PRÉALABLE POUR UN TRAITEMENT Demande initiale Prolongation Prescription modifiée SANS EMPLOI de cessation d activité AVIS DU CONTROLE MÉDICAL VOLET 1 CONTRÔLE MÉDICAL

Plus en détail

Les exacerbations de BPCO

Les exacerbations de BPCO Les exacerbations de BPCO Université de Batna Dr Djenfi Pr Djebbar 2015 INTRODUCTION Une des principales complications de la BPCO qui survient dans tous stades de gravité. C est une cause majeure de morbi-mortalité

Plus en détail

Atelier PPC/JPRS. Polygraphie et polysomnographie sous PPC et VNI : pourquoi et pour qui

Atelier PPC/JPRS. Polygraphie et polysomnographie sous PPC et VNI : pourquoi et pour qui Atelier PPC/JPRS Polygraphie et polysomnographie sous PPC et VNI : pourquoi et pour qui PLAN 1) PG et PGS pour les SAOS sous PPC 2) PG et PGS pour les patients sous VNI Qu attend t on d un traitement par

Plus en détail

l innovation en Holter ecg

l innovation en Holter ecg l innovation en Holter ecg un outil clinique simple & ConViVial pour visualiser et analyser les activités cardio-respiratoires ECG et arythmies en simultané avec les signaux respiratoires et oxymétriques

Plus en détail

L insuffisance cardiaque aigue définition

L insuffisance cardiaque aigue définition L insuffisance cardiaque aigue définition Apparition rapide ou aggravation des symptômes et/ou des signes d insuffisance cardiaque. survenant de novo ou décompensation d une insuffisance cardiaque chronique

Plus en détail

Population à risque et Aptitude à la conduite

Population à risque et Aptitude à la conduite Population à risque et Aptitude à la conduite Virginie BAYON et Damien LEGER Centre du Sommeil et de La Vigilance. HOTEL DIEU APHP Faculté Paris Descartes www-je-dors-trop.fr Quelques chiffres 5000 personnes

Plus en détail

M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous

M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous M.T. NOURI H. DOUAGUI CHU Béni-Messous Le GPAO est une maladie cécitante classée en 2ème position par l OMS, après la DMLA dans les pays développés, après la cataracte dans les pays moins développés, cela

Plus en détail

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique

Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Syndrome d Apnée du Sommeil et Syndrome Métabolique Laurence Kessler Service d endocrinologie, diabète et maladies métaboliques Hôpitaux universitaires Strasbourg Les Hôpitaux Universitaires de STRASBOURG

Plus en détail

VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques

VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques Frédéric Gagnadoux Département de Pneumologie INSERM U694 CHU d Angers Mr H H 62 ans ATCD et FdR: Notion d asthme dans l enfance IMC 42 kg/m 2; TT=130 cm, TH=121

Plus en détail

Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA

Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA Dr C.-A. Reynard, Cardiologue FMH, Sion Mesure de la pression artérielle Position assise. au cabinet Après

Plus en détail

Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques

Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques Interprétation des gaz du sang Troubles acido-basiques Réanimation médicale Service de Réanimation médicale Hôpital de Hautepierre Max GUILLOT 2013 Plan Quelques rappels de physiologie Quelques trucs sur

Plus en détail

VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques. Frédéric Gagnadoux Département de Pneumologie INSERM U694 CHU d Angers

VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques. Frédéric Gagnadoux Département de Pneumologie INSERM U694 CHU d Angers VNI ET SOH: état des lieux et cas cliniques Frédéric Gagnadoux Département de Pneumologie INSERM U694 CHU d Angers Mr H H 62 ans ATCD et FdR: Notion d asthme dans l enfance IMC 42 kg/m 2; TT=130 cm, TH=121

Plus en détail

Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose. Olivier Jonquet

Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose. Olivier Jonquet Ventilation non invasive séquelles de tuberculose cyphoscoliose Olivier Jonquet Assistance respiratoire à domicile Maladie de fond Décompensation aigue Réanimation Etat stable EFR/GdSg/Oxymétrie Schéma

Plus en détail

TRAITEMENT DU SAOS : COMMENT JUGER DE L EFFICACITE de la Pression Positive Continue?

TRAITEMENT DU SAOS : COMMENT JUGER DE L EFFICACITE de la Pression Positive Continue? TRAITEMENT DU SAOS : COMMENT JUGER DE L EFFICACITE de la Pression Positive Continue? Frédéric Gormand Laboratoire du sommeil et U Inserm 1028 Hôpital de la Croix Rousse et Lyon-Sud, Université Lyon 1 3

Plus en détail

L ORTHESE D AVANCEE MANDIBULAIRE DANS LE TRAITEMENT DU RONFLEMENT ET DES APNEES G BESNAINOU ORL PARIS 17 MARS 2008

L ORTHESE D AVANCEE MANDIBULAIRE DANS LE TRAITEMENT DU RONFLEMENT ET DES APNEES G BESNAINOU ORL PARIS 17 MARS 2008 L ORTHESE D AVANCEE MANDIBULAIRE DANS LE TRAITEMENT DU RONFLEMENT ET DES APNEES G BESNAINOU ORL PARIS 17 MARS 2008 Troubles respiratoires du sommeil Définitions Ronflements: Bruit provoqué au passage de

Plus en détail

SAOS DES SUJETS ÂGÉS PRISE EN CHARGE PARTICULARITÉS DES TRAITEMENTS

SAOS DES SUJETS ÂGÉS PRISE EN CHARGE PARTICULARITÉS DES TRAITEMENTS SAOS DES SUJETS ÂGÉS PRISE EN CHARGE PARTICULARITÉS DES TRAITEMENTS Francis MARTIN Unité des pathologies du sommeil CH Compiègne JPRS 2012 Montpellier FAUT-IL PRENDRE EN CHARGE LE SYNDROME D APNÉES DU

Plus en détail

Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (2011)

Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (2011) Centre Hospitalier Universitaire Vaudois (2011) 1011 lits (taux d occupation 92%) 45 864 admissions Séjour moyen: 8.1 jours 3 000 initiations VNI (6.5% des patients hospitalisés) 36 000 séances de VNI

Plus en détail

PATHOLOGIE DU SOMMEIL

PATHOLOGIE DU SOMMEIL PATHOLOGIE DU SOMMEIL Le 17 octobre 2015 Expert: Animateur: Dr Olivier CARRE Dr Pierre DUPONT Cas Clinique n 1 * Mr Olepsie Marc, âgé de 39 ans, vous consulte pour une fatigue générale * Prof: informaticien

Plus en détail

Les EFR pour l ECN. Réponses aux 15 questions. Pr Charles-Hugo Marquette

Les EFR pour l ECN. Réponses aux 15 questions. Pr Charles-Hugo Marquette Les EFR pour l ECN Réponses aux 15 questions Pr Charles-Hugo Marquette Cas n 1 : Patiente au tabagisme cumulé à 40 paquets-années. Décrivez le trouble ventilatoire? Cas n 1 Compte tenu du contexte et des

Plus en détail

Le syndrome d apnée hypopnées du sommeil et comorbidités métaboliques : Caractéristiques morpho fonctionnelles et biologiques

Le syndrome d apnée hypopnées du sommeil et comorbidités métaboliques : Caractéristiques morpho fonctionnelles et biologiques Le syndrome d apnée hypopnées du sommeil et comorbidités métaboliques : Caractéristiques morpho fonctionnelles et biologiques M Bougrida, D.Draidi, B.Benzouid, W.Bouzekri, S.Malki, H.mehdioui Service de

Plus en détail

Syndrome d Apnée Hypopnée Obstructive du Sommeil de l Adulte. Clinique Epidémiologie & Circonstances de découverte

Syndrome d Apnée Hypopnée Obstructive du Sommeil de l Adulte. Clinique Epidémiologie & Circonstances de découverte Charles Dickens Z ZZ Z Z Fat Joe Syndrome d Apnée Hypopnée Obstructive du Sommeil de l Adulte Clinique Epidémiologie & Circonstances de découverte Définitions & Nosologies Evénements Obstructifs du SAHOS

Plus en détail

Somnolence résiduelle dans le syndrome d apnées du sommeil traité. Prévalence et diagnostic différentiel

Somnolence résiduelle dans le syndrome d apnées du sommeil traité. Prévalence et diagnostic différentiel Somnolence résiduelle dans le syndrome d apnées du sommeil traité Prévalence et diagnostic différentiel Dr Raphael Heinzer Service de pneumologie du CHUV Centre d investigation et de recherche sur le sommeil

Plus en détail

Sommeil, syndrome d apnées du sommeil

Sommeil, syndrome d apnées du sommeil Sommeil, syndrome d apnées du sommeil et altitude Patrick LEVY Laboratoire du Sommeil, Laboratoire HP2, Inserm ERI 17 GRENOBLE Mise à jour juin 2010 APNEES OBSTRUCTIVES AU COURS DU SOMMEIL Respiration

Plus en détail

ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT

ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT ACTUALITES DANS LA VNI DE L ENFANT REVUE DE LA LITTERATURE 2010 DR V HOUDOUIN HÔPITAL ROBERT DEBRÉ Buts: -Prévalence de l hypova -Critères cliniques et fonctionnelles d hypova -Evolution à un an avec et

Plus en détail

Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire

Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire Compléments de physiopathologie cardiorespiratoire Pr Franck Verschuren Service des Urgences Cliniques Saint-Luc 02/ 764 1636 ou 1613 Cours Kiné 1035 Franck.verschuren@clin.ucl.ac.be Gaz du sang Saturomètre

Plus en détail

Quelle place pour l endoscopie sous sommeil induit?

Quelle place pour l endoscopie sous sommeil induit? Paris, Espace St. Martin 15 juin 2013 Quelle place pour l endoscopie sous sommeil induit? Olivier Gallet de Santerre Clinique Beausoleil et Service du sommeil du CHU - Montpellier Laurent Yona Institut

Plus en détail

Syndromes d apnées du sommeil et insuffisance cardiaque

Syndromes d apnées du sommeil et insuffisance cardiaque Syndromes d apnées du sommeil et insuffisance cardiaque M.P. d Ortho Service de Physiologie Explorations Fonctionnelles Hôpital Henri Mondor, Créteil SAS chez les insuffisants cardiaques Prévalence, définitions

Plus en détail

Question 1 (QROC) Question 2 (QROC) Question 3 (QRU)

Question 1 (QROC) Question 2 (QROC) Question 3 (QRU) De garde dans le service de pneumologie vous recevez un appel du médecin de famille d une patiente, âgée de 60 ans, obèse, hypertendue, suivie par le service pour une BPCO, qui sollicite votre avis face

Plus en détail

Syndrome d'apnées du sommeil central

Syndrome d'apnées du sommeil central Syndrome d'apnées du sommeil central JL Pépin, R Tamisier B Wuyam, & P Lévy Laboratoire du Sommeil Grenoble Introduction * Rare par rapport au SAS obstructif (< 10 % de l incidence du SAOS) * Syndrome

Plus en détail

LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS DANS L INSUFFISANCE CARDIAQUE CHRONIQUE. P. Assyag Nice

LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS DANS L INSUFFISANCE CARDIAQUE CHRONIQUE. P. Assyag Nice LES NOUVELLES RECOMMANDATIONS DANS L INSUFFISANCE CARDIAQUE CHRONIQUE P. Assyag Nice 23.03.2013 Plan Insuffisance cardiaque à fraction d éjection altérée Antialdostérones Ivabradine Dispositifs électriques

Plus en détail

Polysomnographieet IRC Bibliographie J.L. RITTIE Hôpital des Enfants, CHU TOULOUSE

Polysomnographieet IRC Bibliographie J.L. RITTIE Hôpital des Enfants, CHU TOULOUSE Polysomnographieet IRC Bibliographie 2010 J.L. RITTIE Hôpital des Enfants, CHU TOULOUSE Hypoventilation nocturne et maladies neuro-musculaires SL Katz. Arch Dis Child 2010;95:998 Objectifs de l étude Déterminer

Plus en détail

Reconnaissance des évènements respiratoires

Reconnaissance des évènements respiratoires Reconnaissance des évènements respiratoires Jean Louis RACINEUX, CHU d Angers ASP 3 Février 2012 Recommandations de la SPLF (2, 3, 7, 8, 9) Rev Mal Respir 2009;26:1-33 Apnée obstructive: Arrêt du débit

Plus en détail

SAS chez le patient gériatrique: la CPAP a-t-elle un sens? Dr Stéphanie André

SAS chez le patient gériatrique: la CPAP a-t-elle un sens? Dr Stéphanie André SAS chez le patient gériatrique: la CPAP a-t-elle un sens? Dr Stéphanie André Epidémiologie Prévalence du SAOS du sujet âgé variable 24 à 73% Variabilité: Index d évènements respiratoires nocturnes Capteurs

Plus en détail