PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE"

Transcription

1 PRISE EN CHARGE DE L HYPERTENSION ARTERIELLE QUELLES NOUVEAUTES EN 2013? Dr Olivier DUBREUIL Hôpital st Luc St Joseph LYON

2 Premières recommandations ESC en 2003 Secondes recommandations ESC en 2007 Mise à jour en 2009 par l ESH Recommandations SFHTA janvier 2013

3 Premières recommandations ESC en 2003 Secondes recommandations ESC en 2007 Mise à jour en 2009 par l ESH Recommandations SFHTA janvier 2013

4 PRISE EN CHARGE PATIENT HYPERTENDU AFFIRMER L HYPERTENSION EVALUER LE RISQUE CARDIOVASCULAIRE GLOBAL CHOIX DU TRAITEMENT TA CIBLE

5 DEFINITION IDENTIQUE DE L HYPERTENSION TA systolique TA diastolique Consultation MAPA 24 h Jour Nuit Auto-mesure

6 CLASSIFICATION DES NIVEAUX D HYPERTENSION

7 STRATIFICATION DU RISQUE CV GLOBAL AFFINÉE cardiovasculaire global: Probabilité d avoir un événement CV dans les 10 ans faible < 15% modéré 15-20% > 20% Nouvelles recommandations 2013 distinction entre: Les facteurs de risque L atteinte d organe cible / I rénale/ diabète Maladie cardiovasculaire symptomatique

8 Normale PAS PAD Pression artérielle (mmhg) Normale haute PAS PAD HTA grade 1 PAS PAD HTA grade 2 PAS PAD HTA grade 3 PAS 180 PAD 110 Pas d autre FDR standard standard faible modéré 1-2 FDR faible faible modéré modéré très 3 FDR AOC, SM Diabète modéré très Maladie CV ou rénale très très très très très

9 Pression artérielle (mmhg) Normale haute HTA grade 1 HTA grade 2 HTA grade 3 PAS PAD PAS PAD PAS PAD PAS 180 PAD 110 Pas de FDR standard faible modéré 1-2 FR faible modéré modéré à très 3 FR faible à modéré modéré à très Atteinte d organe, Irenale stade 3 ou diabète modéré à très à Atteinte CV sympto, Irenale stade 4, diabète et atteinte organe ou FR très très très très

10 FACTEURS DE RISQUE Âge ( 55 ans chez l homme et 65 ans chez la femme) Tabagisme (actuel ou arrêté depuis moins de 3 ans) Antécédents familiaux d accident cardio-vasculaire précoce Infarctus du myocarde ou mort subite (H < 55ans, F < 65ans) AVC précoce (< 45 ans) Hyperglycémie à jeun: 5,6-6,9 mmol/l Obésité abdominale: périmètre > 102 cm H et 88 F ou IMC > 30 Dyslipidémie Cholesterol total > 1,9 g/l (4,9 mmol/l) LDL - cholestérol > 1,15 g/l (3 mmol/l) HDL - cholestérol < 0,40 g/l (1 mmol/l) chez homme et < 0,46 pour la femme TG > 1,5 g/l (1,7 mmol/l)

11 ATTEINTE DES ORGANES CIBLES HVG électrique ou échographique EIM 0.9 ou plaque carotidienne IPS cheville-bras <0.9 (VOP carotido-fémorale >12m/s) Clearance créat < 60ml/mn Microalbuminurie mg / 24 h

12 DIABÈTE GAJ 7 mmol/l sur 2 prélèvements consécutifs et/ou HBA1C 7% et/ou Glycémie après charge orale en glucose 11 mmol/l

13 MALADIE CARDIOVASCULAIRE OU RENALE Cœur : IDM, angor, revascularisation coronaire, insuffisance cardiaque AVC ischémique ou hémorragique, AIT Rein : Insuf rénale (DFG < 30 ml/min), protéinurie (>300 mg / 24 h), Artérite des MI

14 EXAMENS DE LABORATOIRE Glycémie à jeun EAL (Cholestérol total, HDL-C, TG et calcul du LDL-C) Kaliémie et natrémie uricémie Créatininémie, calcul de la clearance créatinine NFP Bandelette urinaire, protéinurie si BU + (> 300mg/g créatinine) ECG 12 dérivations

15 Pression artérielle (mmhg) Normale haute HTA grade 1 HTA grade 2 HTA grade 3 PAS PAD PAS PAD PAS PAD PAS 180 PAD 110 Pas de FDR standard faible modéré 1-2 FR faible modéré modéré à très 3 FR faible à modéré modéré à très Atteinte d organe, Irenale stade 3 ou diabète modéré à très à Atteinte CV sympto, Irenale stade 4, diabète et atteinte organe ou FR très très très très

16 Pression artérielle (mmhg) Normale haute HTA grade 1 HTA grade 2 HTA grade 3 PAS PAD PAS PAD PAS PAD PAS 180 PAD 110 Pas de FDR standard faible modéré 1-2 FR faible modéré modéré à très 3 FR faible à modéré modéré à très Atteinte d organe, Irenale stade 3 ou diabète modéré à très à Atteinte CV sympto, Irenale stade 4, diabète et atteinte organe ou FR très très très très

17 Pression artérielle (mmhg) Normale haute HTA grade 1 HTA grade 2 HTA grade 3 PAS PAD PAS PAD PAS PAD PAS 180 PAD 110 Pas de FDR standard faible modéré 1-2 FR faible modéré modéré à très 3 FR faible à modéré modéré à très Atteinte d organe, Irenale stade 3 ou diabète modéré à très à Atteinte CV sympto, Irenale stade 4, diabète et atteinte organe ou FR très très très très

18 AUTRE CHANGEMENT MAJEUR: LA PA CIBLE Les recommandations de 2007: < 140/90 mm Hg pour les patients à risque faible à modéré, < 130/80 mm Hg pour les patients à haut risque. PA cible la même pour tous: 140/ 90 mmhg 2 exceptions: Patient diabétique < 140/ 85 mmhg Sujet âgé > 80 ans avec PAS 160 mmhg: objectif entre 140 et 150 mmhg de PAS

19 INDICATIONS DES MESURES AMBULATOIRES MISES EN AVANT Suspicion d HTA blouse blanche Suspicion d HTA masquée Identification d un effet blouse blanche chez patients hypertendus Variabilité importante de la PA au cabinet (même cs ou cs séparées) Hypotension vagale, posturale, postprandiale PA e chez la femme enceinte ou suspicion de pré-éclampsie Distinction entre HTA résistante vraie ou fausse Indications spécifiques: Discordances marquées entre PA cabinet et auto mesures Evaluation du statut dipper- non dipper Suspicion d HTA nocturne ou de non dipping par ex SAS Evaluation de la variabilité tensionnelle

20 TRAITEMENT DE L HYPERTENSION ARTERIELLE QUELLES NOUVEAUTES EN 2013?

21 MESURES HYGIENO-DIÉTÉTIQUES IDENTIQUES Arrêt du tabac Réduction pondérale (BMI < 25 ou moins 10 %) Réduction consommation alcool (max 3 verres vin/j) Exercice physique (30 mn 3 fois par semaine) Restriction sodée (6 g NaCl/j) Augmentation apport en légumes, fruits et réduction graisses totales et insaturées

22 TRAITEMENT MEDICAL 5 classes majeurs en première intention en monothérapie: DIURETIQUES INHIBITEURS CALCIQUES BETA BLOQUANTS IEC ARAII Objectif principal: contrôle de la TA dans les 6 mois Choix fonction du profil de risque du patient, existence d une HVG, microalbuminurie, d une maladie CV ou rénale

23 MONOTHÉRAPIE VS BI-TRITHERAPIE

24 ASSOCIATIONS POSSIBLES Privilégier les bithérapies fixes Association recommandée Association déconseillée

25 Choix d un traitement selon le contexte Atteinte infra clinique des organes cibles: HVG : IEC, AC, ARAII Athérome asymptomatique : IEC, AC Micro albuminurie, dysfonction rénale : IEC, ARAII Évènements cliniques ATCD AVC : ATCD IDM : IC : FA paroxystique : Artérite : I Rénale : tous BB, IEC,ARAII D, BB, IEC, ARAII, Spiro IEC, ARAII AC IEC, ARAII, diuré de l anse Situations particulières HTA systolique isolée : Syndrome métabolique: Diabète : Grossesse : Sujets noirs : D, AC IEC, ARAII, AC IEC, ARAII AC, methyldopa,bb D, AC

26 HTA RESISTANTE PAS > 140 mmhg ou PAD > 90 mmhg Malgré 3 antihypertenseurs dont un diurétique À la dose maximale tolérée Et MHD en place Eliminer pseudo HTA résistantes: Effet blouse blanche Mauvaise technique de mesure Mauvais suivi thérapeutique

27 TTT SELON INDICATIONS

28 STRATIFICATION DU RISQUE CV GLOBAL AFFINÉE La colonne de PA normale a été suprimée: Pas de MHD voir de TTT qq soit niveau de risque Les patients à PA normale haute: pas de TTT Le niveau de risque des formes les moins graves a été abaissé S applique en cas d HTA masquée.

29 SITUATIONS PARTICULIERES HTA blouse blanche: Sans FRCV: modification style de vie surveillance TA ambulatoire Avec FRCV ou atteinte d organe: TTT à considérer HTA masquée: Diagnostic difficile Indication TTT et surveillance ambulatoire

30 SITUATIONS PARTICULIERES Femme enceinte: Indication reconnue si HTA sévère PAS > 160 ou PAD > 140 mmhg Indication TTT si HTA 140/90 mmhg Si HTA gestationnelle (avec ou sans proteinurie) Si HTA prééxistante et HTA gestationnelle Si HTA avec atteinte sympotmatique ou asymtpomatique d organe TTT recommandés: methyldopa, labetolol et nifédipine Diabétique: Indication TTT si 140 mmhg Objectif < 140/85 mmhg TTT recommandé: inhibiteur SRA, pas d association

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ADULTES ATTEINTS D HTA ESSENTIELLE HAS 2005 La prise en charge du patient hypertendu repose à la fois sur les valeurs de la pression artérielle et sur le niveau de risque cardiovasculaire

Plus en détail

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque?

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque? CAS N 1 Monsieur Henri T, 57 ans, vient pour contrôler sa TA. En effet, celle-ci a déjà été mesurée à 3 reprises à la médecine du travail et par vous-même à 155/90 dans les 3 mois précédents. Il fume 5

Plus en détail

Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle. Dr. Ioana ZGAIA

Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle. Dr. Ioana ZGAIA Stratégie thérapeutique dans l hypertension artérielle Dr. Ioana ZGAIA 22 Mars 2012 Définition de l HTA Objectif TA: inferieure à 140/90mmhg au cabinet ou 130/80 pour les diabétiques et les insuffisants

Plus en détail

Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA

Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA Recommandations 2013 de la Société Européenne de Cardiologie et de la Société Européenne d HTA Dr C.-A. Reynard, Cardiologue FMH, Sion Mesure de la pression artérielle Position assise. au cabinet Après

Plus en détail

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque?

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque? CAS N 1 Monsieur Henri T, 57 ans, vient pour contrôler sa TA. En effet, celle-ci a déjà été mesurée à 3 reprises à la médecine du travail et par vous-même à 155/90 dans les 3 mois précédents. Il fume 5

Plus en détail

Hypertension artérielle Up date

Hypertension artérielle Up date Les examens complémentaires de base comprennent: Hypertension artérielle Up date en 2013 Anne Françoise Allaz Service de Réhabilitation Antoinette Pechère Bertschi Unité d Hypertension www.swisshypertension.ch

Plus en détail

Prise en charge de l HTA : Les nouvelles recommandations de l ESH/ESC 2007

Prise en charge de l HTA : Les nouvelles recommandations de l ESH/ESC 2007 Prise en charge de l HTA : Les nouvelles recommandations de l ESH/ESC 2007 Les patients hypertendus ont une morbidité cardiovasculaire plus élevée Incidence ajustée / 2ans/ pour1000 50 40 30 20 10 0 22,7

Plus en détail

Hypertension artérielle essentielle chez l adulte

Hypertension artérielle essentielle chez l adulte Hypertension artérielle essentielle chez l adulte Recommandations pour la pratique clinique HAS - Actualisation 2005 1 Hypertension artérielle 13,5 % actes médicaux 11 millions de personnes en France Prévalence

Plus en détail

HTA du sujet jeune Actualités

HTA du sujet jeune Actualités HTA du sujet jeune Actualités Pr Alain FURBER UPRES EA 3860 et Service de Cardiologie CHU et Université d Angers Déclaration des Conflits d Intérêts de 2010 à 2014 Pr Alain FURBER Recherche/Etudes : Astra-Zeneca,

Plus en détail

Cœur et diabète Recommandations HAS SFC ALFEDIAM

Cœur et diabète Recommandations HAS SFC ALFEDIAM Recommandations HAS SFC ALFEDIAM Dr Eric Marsaudon Causes de mortalité des diabétiques 50 % Décès 40 65% à 75% de causes cardiovasculaires 30 20 10 0 Cardiopathie Ischémique Autre Cardiopathie Diabète

Plus en détail

Mesure de la Pression Artérielle

Mesure de la Pression Artérielle Mesure de la Pression Artérielle rielle Daniel Herpin (Poitiers) 24 Janvier 2009 1 Tracé de pression artérielle rielle mesurée e de manière continue au doigt à l aide de Finapres chez un adulte en position

Plus en détail

Hypertension artérielle sévère ou à risque cardio-vasculaire élevé

Hypertension artérielle sévère ou à risque cardio-vasculaire élevé Hypertension artérielle sévère ou à risque cardio-vasculaire élevé 1. PROMOTEUR : UFCV 2. SOURCES Référentiel hypertension artérielle sévère ou à risque cardio-vasculaire élevé : UFCV 2003 Référentiel

Plus en détail

Les 10 commandements HTA

Les 10 commandements HTA Formation HTA-OASIS II Sous l égide de l EMST Touggourt le 07/01/2016 Les 10 commandements HTA Formation intensive en hypertensiologie Touggourt 24-25-26 Décembre 2015 07-08-09 Janvier 2016 Facebook: Docteurbenaouda

Plus en détail

Optimisation du traitement antihypertenseur

Optimisation du traitement antihypertenseur Optimisation du traitement antihypertenseur Rappel d éd études importantes Mode d action d des produits Bien fondé des associations Cas particuliers Les recommandations Hypertension Optimal Treatment International

Plus en détail

Thionville, le 29 avril 2008

Thionville, le 29 avril 2008 HTA Thionville, le 29 avril 2008 L HTA, c est : La première cause d activité médicale 36 000 000 de C en médecine générale 2 000 000 de Cs en cardiologie la pathologie la plus fréquemment prise en charge

Plus en détail

Comment et quand dépister la cardiopathie ischémique chez le diabétique? M.BOUAME SERVICE DE CARDIOLOGIE HCA

Comment et quand dépister la cardiopathie ischémique chez le diabétique? M.BOUAME SERVICE DE CARDIOLOGIE HCA Comment et quand dépister la cardiopathie ischémique chez le diabétique? M.BOUAME SERVICE DE CARDIOLOGIE HCA Augmentation du risque d AVC X 2.5 Première cause d insuffisance rénale terminale (42% des cas)

Plus en détail

HTA >= 140 >= >= 130/80). HTA

HTA >= 140 >= >= 130/80). HTA HTA (1) PAS >= 140 mmhg et/ou PAD >= 90 mmhg, au cabinet et confirmée, 2 mesures par consultation, au cours de 3 consultations en 3 à 6 mois (hors diabète ou insuffisance rénale, HTA si >= 130/80). HTA

Plus en détail

Recommandations afssaps 2005/ESH 2003: quels objectifs tensionnels?

Recommandations afssaps 2005/ESH 2003: quels objectifs tensionnels? Comment tenter d améliorer l efficacité du traitement de l HTA? M.A. BOUDJELLA Service de Médecine Interne Hôpital Bachir MENTOURI Kouba - Alger Recommandations afssaps 2005/ESH 2003: quels objectifs tensionnels?

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE : PRISE EN CHARGE INITIALE DU

HYPERTENSION ARTERIELLE : PRISE EN CHARGE INITIALE DU HYPERTENSION ARTERIELLE : PRISE EN CHARGE INITIALE DU PATIENT HYPERTENDU ÂGÉ DE MOINS DE 65 ANS ET NON DIABÉTIQUE I. PROMOTEUR Agence Nationale d Accréditation et d Évaluation en Santé. II. SOURCE Recommandations

Plus en détail

LE PATIENT HYPERTENDU EN MÉDECINE GÉNÉRALE

LE PATIENT HYPERTENDU EN MÉDECINE GÉNÉRALE LE PATIENT HYPERTENDU EN MÉDECINE GÉNÉRALE BUM : HTA Monsieur Simple Monsieur Simple 28 Monsieur Simple à 54 ans. Il est comptable, marié deux enfants. Il est envoyé par le Médecin du travail, qui lui

Plus en détail

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 Madame Rose V, 62 ans, comptable, vient vous consulter dans le cadre du suivi d un diabète de type 2 traité depuis 11 ans, ainsi qu une HTA traitée depuis 8 ans. C est

Plus en détail

Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux

Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux Prévention cardiovasculaire Certificat complémentaire Rôle du médecin généraliste en matière de prévention individuelle et collective Professeur Bernard Gay Faculté de Médecine de Bordeaux Les maladies

Plus en détail

Y a-t-il un risque néoplasique des médicaments cardio-vasculaires?

Y a-t-il un risque néoplasique des médicaments cardio-vasculaires? Y a-t-il un risque néoplasique des médicaments cardio-vasculaires? Dr Benoît Rousseau, CCA Pharmacologie Clinique Oncologie médicale Hôpital Henri Mondor, APHP INSERM U955 Equipe 18 Nicolas Mignot, Isabelle

Plus en détail

Hypertension artérielle (item 130)

Hypertension artérielle (item 130) Cardiologie 17 Référence Hypertension artérielle (item 130) Recommandations de la Société Européenne d Hypertension Artérielle et de la Société Européenne de Cardiologie (2007). Contexte La morbi-mortalité

Plus en détail

Les différents traitements et interventions sur le RCV. Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton

Les différents traitements et interventions sur le RCV. Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton Les différents traitements et interventions sur le RCV Dr Marie Christine Iliou Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton Traitements médicamenteux De l HTA Pour qui? C t? Du Diabète Comment?

Plus en détail

Introduction. Messages clés. Messages clés

Introduction. Messages clés. Messages clés Introduction Messages clés Messages clés Diagnostic / évaluation HTA = hypertension artérielle; MAPA = mesure ambulatoire de la pression artérielle; MPA = mesure de la pression artérielle; PA = pression

Plus en détail

Prise en charge HTA Synthése

Prise en charge HTA Synthése Formation HTA-OASIS II Sous l égide de l EMST Touggourt le 08 /01/2016 Prise en charge HTA Synthése Formation intensive en hypertensiologie Touggourt 24-25-26 Décembre 2015 07-08-09 Janvier 2016 Facebook:

Plus en détail

Nouvelles recommandations de l ESH/ESC : des changements en douceur pour le malade hypertendu

Nouvelles recommandations de l ESH/ESC : des changements en douceur pour le malade hypertendu mise au point Nouvelles recommandations de l ESH/ESC : des changements en douceur pour le malade hypertendu Les dernières recommandations de la Société européenne d hypertension et de la Société européenne

Plus en détail

Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme

Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme Une femme qui veut améliorer son hygiène de vie... Alain Wajman Things we knew, things we did Things we have learnt, things we should do 2 Vidéo Françoise

Plus en détail

L'HTA DU SUJET AGE. Claire MOUNIER-VEHIER Hôpital Cardiologique

L'HTA DU SUJET AGE. Claire MOUNIER-VEHIER Hôpital Cardiologique L'HTA DU SUJET AGE Claire MOUNIER-VEHIER Hôpital Cardiologique Epidémiologie Population Française 30 % Sujets Agés (> 60 ans) 20 10 0 1960 1980 2000 2020 French LeagueAgainstHypertension Survey Suivi d

Plus en détail

Recommandations canadiennes le traitement de l hypertension artérielle RECOMMANDATIONS DE 2005 HYPERTENSION

Recommandations canadiennes le traitement de l hypertension artérielle RECOMMANDATIONS DE 2005 HYPERTENSION 2005 pour Recommandations canadiennes le traitement de RECOMMANDATIONS DE 2005 HYPERTENSION Mesure élevée de la TA prise en dehors du cabinet du médecin Visite 1 - Hypertension Mesure de la TA Historique

Plus en détail

Prise en charge de l hypertension artérielle du sujet âgé

Prise en charge de l hypertension artérielle du sujet âgé Prise en charge de l hypertension artérielle du sujet âgé 1. PROMOTEURS : UFCV ET SFC 2. SOURCES Safar H, Chahwakilian A, Boudali Y, Debray-Meignan S, Safar M, Blacher J.: Arterial stiffness, isolated

Plus en détail

Facteurs de risques associés aux évènements cardiovasculaires dans une population de diabétiques de type 2

Facteurs de risques associés aux évènements cardiovasculaires dans une population de diabétiques de type 2 Facteurs de risques associés aux évènements cardiovasculaires dans une population de diabétiques de type 2 A.SALAH MANSOUR, K.ABERKANE, S.DAHLIZ, H.MERABET, Z.LAKABI, S.OUERDANE 21ème Congrès National

Plus en détail

Référentiels du cours sur les traitements anti-hypertenseurs

Référentiels du cours sur les traitements anti-hypertenseurs Faculté de Médecine Paris 5 René Descartes MODULE 11 Année universitaire 2010-2011 Référentiels du cours sur les traitements anti-hypertenseurs Dr Jean-Louis MEGNIEN Dr Gilles CHIRONI Références des recommandations.

Plus en détail

EMC Cardiologie. HTA en Bernadette FALLER Trois-Epis 7 novembre 2015

EMC Cardiologie. HTA en Bernadette FALLER Trois-Epis 7 novembre 2015 EMC Cardiologie HTA en 2015 Bernadette FALLER Trois-Epis 7 novembre 2015 HTA - 2015 Epidémiologie Définitions Diagnostic Etiologies Retentissement Traitement Modalités Bénéfices HTA - EPIDEMIOLOGIE HTA

Plus en détail

ECN INTERREGIONAL 2009 DOSSIER N 9

ECN INTERREGIONAL 2009 DOSSIER N 9 ECN INTERREGIONAL 2009 DOSSIER N 9 Mr X... âgé de 42 ans, présente à son domicile à 7h45 un malaise avec perte de connaissance brève, associée à une oppression thoracique avec douleur atypique, médio-thoracique,

Plus en détail

DPC Prise en charge du risque cardiovasculaire du patient hypertendu en médecine générale. Dr Walid Amara Dr Chantal Amoudry 2014

DPC Prise en charge du risque cardiovasculaire du patient hypertendu en médecine générale. Dr Walid Amara Dr Chantal Amoudry 2014 DPC Prise en charge du risque cardiovasculaire du patient hypertendu en médecine générale Dr Walid Amara Dr Chantal Amoudry 2014 2011 Programme de la soirée : Présentation des participants: tour de table

Plus en détail

L HYPERTENSION ARTERIELLE. Connaissances actuelles

L HYPERTENSION ARTERIELLE. Connaissances actuelles L HYPERTENSION ARTERIELLE. Connaissances actuelles PROFESSEUR Daniel Herpin Poitiers, 13 Octobre 2014 DEFINITION L HTA est définie par la mise la mise en évidence à plusieurs reprises: d une pression artérielle

Plus en détail

CAS CLINIQUE 1. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu d activité physique. Son père, âgé de 70 ans, est traité pour diabète depuis 10 ans.

CAS CLINIQUE 1. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu d activité physique. Son père, âgé de 70 ans, est traité pour diabète depuis 10 ans. CAS CLINIQUE 1 1) Mr Michel, 45 ans, magasinier, 86 kgs pour 1,76m, père de 2 enfants, vous consulte à la suite de la découverte d une glycosurie en médecine du travail. Il a pris 5kgs en 1 an. Il a peu

Plus en détail

Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2. Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran

Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2. Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran Évaluation des objectifs lipidiques chez les patients atteints de diabète de type 2 Dr R Bouzid, Dr A Khiat, Dr M Kherroubi HMRU Oran Introduction - La dyslipidémie est un prédicteur important du risque

Plus en détail

Quoi de neuf dans l HTA pour la. néphroprotection. Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice

Quoi de neuf dans l HTA pour la. néphroprotection. Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice Quoi de neuf dans l HTA pour la néphroprotection Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice Blocage du SRAA Qui peut le plus, peut le moins! Vincent Esnault Néphrologie, CHU Nice Diabète de type 2 normoalbuminurie

Plus en détail

Dr. Djeghri. III- Diagnostic : mesure de la TA : - Le seuil de la définition de l HTA diffère selon la méthode utilisée.

Dr. Djeghri. III- Diagnostic : mesure de la TA : - Le seuil de la définition de l HTA diffère selon la méthode utilisée. HTA Dr. Djeghri I- Introduction épidémiologie : - C est un problème de santé publique particulièrement fréquent : 26,4% entre 1980-2002 (près d un milliard d hypertendus), prévalence en augmentation et

Plus en détail

Les révélations d Hyvet A 80ans: Cela A 80ans: Cela vaut encore le vaut encore le coup!!!! coup!!!

Les révélations d Hyvet A 80ans: Cela A 80ans: Cela vaut encore le vaut encore le coup!!!! coup!!! Les révélations r d Hyvet A A 80ans: 80ans: Cela Cela vaut vaut encore encore le le coup!!!! coup!!!! HYVET Méthodologie 3 845 hypertendus 80 ans Etude internationale, multicentrique, randomisée en double

Plus en détail

Gonzague Claisse Service d HTA et médecine vasculaire, CHRU de Lille, Décembre 2013

Gonzague Claisse Service d HTA et médecine vasculaire, CHRU de Lille, Décembre 2013 Gonzague Claisse Service d HTA et médecine vasculaire, CHRU de Lille, Décembre 2013 ESC/ESH 2013 (réactualisation des guidelines de 2007) SFHTA 2013 NICE 2011 Avis d expert de la SFHTA sur la dénervation

Plus en détail

Recommandations et références

Recommandations et références HTA février 98 15/04/04 12:16 Page 31 Diagnostic et traitement de l hypertension artérielle essentielle de l adulte de 20 à 80 ans Il existe une relation positive entre l élévation de la pression artérielle

Plus en détail

JAMA 2004 ; 291 :

JAMA 2004 ; 291 : JAMA 2004 ; 291 : 1342-49 MORTALITE CARDIOVASCULAIRE : comparaison MAPA PA de consultation Hansen, Hypertension 2005;45:499-504 EFFET BLOUSE BLANCHE et risque d AVC 4406 hypertendus et 1549 normotendus

Plus en détail

Recommandations de l ESH-ESC 2003 pour la prise en charge de l HTA en médecine générale

Recommandations de l ESH-ESC 2003 pour la prise en charge de l HTA en médecine générale Recommandations de l ESH-ESC 2003 pour la prise en charge de l HTA en médecine générale Ces Recommandations sont le résumé de celles détaillées par le comité d experts, nommé par l ESH et ESC, et publiées

Plus en détail

TRAITEMENT DE L HTA Ce qu il ne faut pas oublier. EL MENIA 2 Mai 2009

TRAITEMENT DE L HTA Ce qu il ne faut pas oublier. EL MENIA 2 Mai 2009 TRAITEMENT DE L HTA Ce qu il ne faut pas oublier Professeur M.TEMMAR Centre de Cardiologie le Télomère Ghardaia EL MENIA 2 Mai 2009 Significant regional differences in prevalence emerged SOUTH- EAST; 39,5

Plus en détail

Atelier : L HTA en EHPAD

Atelier : L HTA en EHPAD Atelier : L HTA en EHPAD Pr Bénétos Dr Toulza 07 Juin 2012 Existe-t il des particularités de prise en charge de l HTA en EHPAD? Patients fragiles, Quand traiter.. Et jusqu où? Polypathologie iatrogénie

Plus en détail

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1 Cette recommandation, diffusée par l'afssaps en mars 2005, est une actualisation des recommandations Prise en charge des dyslipidémies (Afssaps, septembre 2000) et Modalités de dépistage et de diagnostic

Plus en détail

HTA Maladie Vasculaire Athéromateuse. Couple infernal! Claire Mounier-Vehier. C.H.R.U. de Lille

HTA Maladie Vasculaire Athéromateuse. Couple infernal! Claire Mounier-Vehier. C.H.R.U. de Lille HTA Maladie Vasculaire Athéromateuse Couple infernal! Claire Mounier-Vehier C.H.R.U. de Lille Patient à Risque Vasculaire Les recommandations de la Société Européenne de Cardiologie publiées en août 2003

Plus en détail

Épidémiologie cardiovasculaire

Épidémiologie cardiovasculaire Épidémiologie cardiovasculaire Epidémiologie Variation géographique: Taux de mortalité par accidents coronariens: Grande disparité Gradient nord sud: En Europe Dans le pays Prédominance dans les pays industrialisés

Plus en détail

Quel pourcentage de malchance de toucher les verres?

Quel pourcentage de malchance de toucher les verres? Vous Votre patient Quel pourcentage de malchance de toucher les verres? Vide Enfermement Feu Gravité Vulnérabilité Incertitudes Craintes Comment passer d une conception scientifique à une appropriation

Plus en détail

Prise en charge du risque cardio-vasculaire chez le patient VIH. Evaluation du risque individuel

Prise en charge du risque cardio-vasculaire chez le patient VIH. Evaluation du risque individuel Evaluation du risque individuel 1) Evaluation du risque cardio-vasculaire global selon le modèle de risque Framingham. 2) Calcul du nombre de facteurs de risque cardio-vasculaires (selon AFSSAPS 2005)

Plus en détail

Activités physiques et HTA «du niveau de preuves aux recommandations» Dr JM GUY CRCRL St Priest en Jarez

Activités physiques et HTA «du niveau de preuves aux recommandations» Dr JM GUY CRCRL St Priest en Jarez Activités physiques et HTA «du niveau de preuves aux recommandations» Dr JM GUY CRCRL St Priest en Jarez recommandations «fraîches» Effets bénéfiques des mesures hygiénodiététiques sur la PA Modifications

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique du patient dylipidémique

Prise en charge thérapeutique du patient dylipidémique Prise en charge thérapeutique du patient dylipidémique Une recommandation de l'afssaps de mars 2005 qui actualise celles de l'anaes (janvier 2000) : dépistage et diagnostic l' AFSSAPS (sept 2000) : traitement

Plus en détail

Hypertension artérielle du sujet âgé et très âgé

Hypertension artérielle du sujet âgé et très âgé Hypertension artérielle du sujet âgé et très âgé Claire Mounier-Vehier Médecine Vasculaire et HTA Hôpital Cardiologique cmouniervehier@chru-lille.fr 03 20 44 43 65 / 03 20 44 51 51 L Hypertension et les

Plus en détail

Les Facteurs De Risque des Maladies Cardio-Vasculaires

Les Facteurs De Risque des Maladies Cardio-Vasculaires Les Facteurs De Risque des Maladies Cardio-Vasculaires Jean-François RENUCCI Médecine Vasculaire Pôle Cardio Vasculaire et Thoracique Hôpital de la TIMONE - MARSEILLE Comprendre Évaluer Agir Comprendre

Plus en détail

Recommandations pour la. artérielle

Recommandations pour la. artérielle Recommandations pour la artérielle Marion Gilbert Shazima Vally (HAS 2005) Prise en charge diagnostique Pourquoi mesurer la TA? Augmentation du risque de morbimortalité cardiovasculaire lié à l'élévation

Plus en détail

Hypertension artérielle et diabète. Plan

Hypertension artérielle et diabète. Plan Plan I.- Qu est-ce que la pression artérielle? a) ne pas confondre avec la tension nerveuse b) Pression artérielle systolique et diastolique c) Définition de l hypertension artérielle II.- III.- IV.- V.-

Plus en détail

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu :

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu : Cas clinique relatif au module 9. Une femme de 56 ans est suivie pour Une hypertension artérielle évoluant depuis 10 ans, Un diabète de type II depuis sept ans. Son traitement médicamenteux habituel associe

Plus en détail

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007

LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 LE TABAC, UN RISQUE QUE VOUS POUVEZ EVITER A VOTRE CŒUR DR JY THISSE 26/09/2007 Des chiffres qui parlent Le tabac : première cause de mortalité évitable 510 000 décès / an en France 60 000 liés au tabac

Plus en détail

Vignette 1 : Du risque au diagnostic, quelles suites à donner?

Vignette 1 : Du risque au diagnostic, quelles suites à donner? Vignette 1 : Du risque au diagnostic, quelles suites à donner? Patiente de 42 ans avec ATCD récent de syndrome coronarien aigu H.T.A traitée par inhibiteur de canaux calciques et -bloquant Hyperlipidémie

Plus en détail

Traitement de l HTA : Associations Blocage de la rénine. Point de vue du Néphrologue Vincent Esnault, CHU de Nice

Traitement de l HTA : Associations Blocage de la rénine. Point de vue du Néphrologue Vincent Esnault, CHU de Nice Traitement de l HTA : Associations Blocage de la rénine Point de vue du Néphrologue Vincent Esnault, CHU de Nice Est-ce grave d avoir une microalbuminurie / protéinurie? Pour le rein Pour le coeur Population

Plus en détail

INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE. Rôle des médecins généralistes dans la prévention

INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE. Rôle des médecins généralistes dans la prévention INSUFFISANCE RÉNALE CHRONIQUE ET RISQUE CARDIO- VASCULAIRE Rôle des médecins généralistes dans la prévention Insuffisance Rénale Chronique le risque de mourir d'un accident cardiovasculaire est nettement

Plus en détail

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A.

Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Néphropathie diabétique et facteurs de risque cardiovasculaire S. Khalfi, S. Mimouni Zerguini, S. Aouiche, A. Khellaf, R. Djekaoua, A. Boudiba; Service de Diabétologie, CHU Mustapha - Alger Centre. Introduction:

Plus en détail

Cœur et Diabète Une prise en charge ciblée. Dr Michel Varroud-Vial CHSF

Cœur et Diabète Une prise en charge ciblée. Dr Michel Varroud-Vial CHSF Cœur et Diabète Une prise en charge ciblée Dr Michel Varroud-Vial CHSF Complications du diabète Etudes ECODIA 1999-2005 Complication Rétinopathie Protéinurie Polynévrite Cardiopathie ischémique Artérite

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE L ADULTE. Docteur Souraya Bédar 27 Mai 2012

HYPERTENSION ARTERIELLE L ADULTE. Docteur Souraya Bédar 27 Mai 2012 HYPERTENSION ARTERIELLE ESSENTIELLE DE L ADULTE Docteur Souraya Bédar 27 Mai 2012 I -EPIDEMIOLOGIE Dans le monde environ un milliard, soit 978 millions de personnes hypertendues selon l OMS («Lancet 2011»

Plus en détail

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Déclaration de conflits d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de

Plus en détail

Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2

Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2 Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2 M.Sakouhi (1), L.Bendaoud (2), A.Nadji (3), F.Z.Bengoreine (3). B.Boumesjed (4) (1) Service endocrinologie-diabétologie,

Plus en détail

Diabète de type 2 Nouveaux médicaments Nouvelles stratégies. Dr Michel Varroud-Vial Mai 2005

Diabète de type 2 Nouveaux médicaments Nouvelles stratégies. Dr Michel Varroud-Vial Mai 2005 Diabète de type 2 Nouveaux médicaments Nouvelles stratégies Dr Michel Varroud-Vial Mai 2005 Les glitazones - rosiglitazone - pioglitazone Mécanismes d action Les glitazones Améliorent la Sensibilité du

Plus en détail

SURVEILLANCE ET COMPLICATIONS DU DIABETE DE TYPE II. Dr Tania Kharitonnoff Dr Jean-Pierre Haulot CHG Tulle

SURVEILLANCE ET COMPLICATIONS DU DIABETE DE TYPE II. Dr Tania Kharitonnoff Dr Jean-Pierre Haulot CHG Tulle SURVEILLANCE ET COMPLICATIONS DU DIABETE DE TYPE II Dr Tania Kharitonnoff Dr Jean-Pierre Haulot CHG Tulle Le diabète est une maladie chronique, insidieuse, qui évolue à bas bruit. Les complications s installent

Plus en détail

PRISE EN CHARGE ET SUIVI DU PATIENT HYPERTENDU PAR UN MEDECIN GENERALISTE EN FRANCE

PRISE EN CHARGE ET SUIVI DU PATIENT HYPERTENDU PAR UN MEDECIN GENERALISTE EN FRANCE SOMMAIRE 1. INTRODUCTION 2. DEFINITION ET ETIOLOGIES 3. SIGNES ET SYMPTOMES 4. DIAGNOSTIC 5. STRATEGIE THERAPEUTIQUE 6. SUIVI DU PATIENT HYPERTENDU 7. ARRET DU TRAITEMENT 8. RECOMMANDATIONS 9. CONCLUSION

Plus en détail

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA

BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 2009 BLOOD PRESSURE CANADA PRESSION ARTÉRIELLE CANADA 1 Programme éducatif canadien sur l hypertension Recommandations 2008 2 Qu est-ce que la pression artérielle? La pression artérielle est la force exercée

Plus en détail

Traitement de l hypertension artérielle du sujet âgé

Traitement de l hypertension artérielle du sujet âgé Traitement de l hypertension artérielle du sujet âgé Capacité de Gériatrie Dr Olivier TOULZA 22 Mai 2015 Prévalence de l HTA après 80 ans >70% JAMA. 2005;294:466-472 La PAS augmente avec l âge La PAD augmente

Plus en détail

MODALITÉ DE PRISE EN CHARGE DES DYSLIPIDÉMIES

MODALITÉ DE PRISE EN CHARGE DES DYSLIPIDÉMIES Page 1 de 8 MODALITÉ DE PRISE EN CHARGE DES DYSLIPIDÉMIES 1. PRINCIPAUX FAITS OMS 2015 Les maladies cardio-vasculaires sont la première cause de mortalité dans le monde: il meurt chaque année plus de personnes

Plus en détail

Anti-angiogéniques et personne âgée: point de vue croisé de l oncologue et du gériatre. Catherine Terret - Gilles Albrand UCOG Rhodanienne

Anti-angiogéniques et personne âgée: point de vue croisé de l oncologue et du gériatre. Catherine Terret - Gilles Albrand UCOG Rhodanienne Anti-angiogéniques et personne âgée: point de vue croisé de l oncologue et du gériatre Catherine Terret - Gilles Albrand UCOG Rhodanienne 1 Contexte oncologique Monsieur G, né en 1932 HTA : Amlodipine

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003

AVIS DE LA COMMISSION. 23 juillet 2003 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 23 juillet 2003 COZAAR 50 mg, comprimé enrobé sécable (B/28 ; B/50) COZAAR 100 mg, comprimé enrobé sécable (B/28 ; B/50) Laboratoires

Plus en détail

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 Madame Rose V, 62 ans, comptable, vient vous consulter dans le cadre du suivi d un diabète de type 2 traité depuis 11 ans, ainsi qu une HTA traitée depuis 8 ans. C est

Plus en détail

TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE

TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE TELEMEDECINE ET CARDIOLOGIE Résultats sur la prise en charge de 350 patients en télésurveillance DR DARY Cardiologue Bilan sur la prise en charge de 350 patients Hypertension: 170 Patients Arythmie par

Plus en détail

AOMI : Prévention primaire - Cas de l aspirine -

AOMI : Prévention primaire - Cas de l aspirine - U1116 AOMI : Prévention primaire - Cas de l aspirine - Dr Stéphane ZUILY, MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE

RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE RÉFÉRENTIEL D AUTO-ÉVALUATION DES PRATIQUES EN NÉPHROLOGIE Repérage et prise en charge du patient adulte atteint de maladie rénale chronique Novembre 2005 I. PROMOTEURS Société de Néphrologie ; Haute Autorité

Plus en détail

Maladie Rénale. Y. Dimitrov Néphrologie CH Haguenau

Maladie Rénale. Y. Dimitrov Néphrologie CH Haguenau Maladie Rénale Y. Dimitrov Néphrologie CH Haguenau FMC Haguenau 09 avril 2015 LA NEPHROLOGIE, VUE DE L EXTERIEUR ON N Y COMPREND RIEN ON NE REVOIT JAMAIS LE PATIENT ON N A JAMAIS DE RENSEIGNEMENTS QUE

Plus en détail

Association des médecins privés d Eloued - réseau HTA - Dr Mahmoudi.F Eloued Mai 2014

Association des médecins privés d Eloued - réseau HTA - Dr Mahmoudi.F Eloued Mai 2014 Association des médecins privés d Eloued - réseau HTA - Dr Mahmoudi.F Eloued Mai 2014 L hypertension artérielle est un facteur de risque cardiovasculaire majeur et touche près d un tiers des adultes pour

Plus en détail

Nutrition et pression artérielle. Pr Thierry Pepersack Hôpital Erasme, Bruxelles La gérontologie au quotidien 24 janvier 2003

Nutrition et pression artérielle. Pr Thierry Pepersack Hôpital Erasme, Bruxelles La gérontologie au quotidien 24 janvier 2003 Nutrition et pression artérielle Pr Thierry Pepersack Hôpital Erasme, Bruxelles La gérontologie au quotidien 24 janvier 2003 Framingham Study Blood pressure and age BP (mmhg) 160 150 Systolic BP 140 130

Plus en détail

Cas clinique n 2. Cas clinique N 2. Que rechercher de particulier à l examen clinique? Comment orienter l interrogatoire?

Cas clinique n 2. Cas clinique N 2. Que rechercher de particulier à l examen clinique? Comment orienter l interrogatoire? Cas clinique n 2 Cas clinique N 2 Anne Wojtusciszyn CCA Maladies Endocriniennes CHU Lapeyronie Monsieur P. 72 ans, artisan à la retraite, vous consulte. Il vient d être dêtre grand père et voudrait se

Plus en détail

Le risque cardio-vasculaire, pour qui, comment, pourquoi,

Le risque cardio-vasculaire, pour qui, comment, pourquoi, Cœur et travail 2013 Le risque cardio-vasculaire, pour qui, comment, pourquoi, R. Brion «Centre Bayard», 69 100 Villeurbanne «Dieulefit-Santé», 26 260 Dieulefit? Quantifier le risque Risque cardio-vasculaire

Plus en détail

Le choix de l association indapamide + perindopril dans HYVET Arguments pharmacologiques et cliniques

Le choix de l association indapamide + perindopril dans HYVET Arguments pharmacologiques et cliniques Le choix de l association indapamide + perindopril dans HYVET Arguments pharmacologiques et cliniques Pr Jean-Philippe Baguet Clinique de Cardiologie - CHU Grenoble 14es Assises du CNCHG, Paris, 2008 PAS

Plus en détail

AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA. D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E.

AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA. D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E. AVC et diabète de type 2 au Service de Médecine Interne / Diabétologie HCA D. Lounis; N. Deméne-Debih; S. Khalfa; D.E. Talbi ( HCA ) Introduction (1) Tous les ans, ~ 15 M de personnes dans le monde subissent

Plus en détail

La microalbuminurie: quelle place pour l optimisation du traitement. Jean-Michel Halimi, Tours

La microalbuminurie: quelle place pour l optimisation du traitement. Jean-Michel Halimi, Tours La microalbuminurie: quelle place pour l optimisation du traitement antihypertenseur? Jean-Michel Halimi, Tours Montpellier, 19 juin 2008 COOPERATE : Effet sur le doublement de la créatinine ou la dialyse

Plus en détail

Recommandations 2007 du PECH :

Recommandations 2007 du PECH : Recommandations 2007 du PECH : Mise à jour annuelle Programme éducatif canadien sur l hypertension (PECH) marque la huitième année consé- de mise à jour des 2007cutive recommandations pour la prise en

Plus en détail

Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières

Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières Dyslipidémies en 2014 Recommendations Pr Jean Ferrières Secrétaire Général de la Société Française de Cardiologie Service de Cardiologie B, CHU de Toulouse 2 cet intervenant : a déclaré n avoir aucun lien

Plus en détail

Risque cardiovasculaire: comment l évaluer?

Risque cardiovasculaire: comment l évaluer? Médecins de Famille Genève 3 avril 2014 Risque cardiovasculaire: comment l évaluer? Dr Cédric Vuille Nyon et Service de Cardiologie, HUG Cas clinique Patient asymptomatique de 65 ans. HTA à 140/90 sous

Plus en détail

Traitement du diabète de type 2. Actualisation des recommandations ANAES et AFSSAPS Novembre 2006

Traitement du diabète de type 2. Actualisation des recommandations ANAES et AFSSAPS Novembre 2006 Traitement du diabète de type 2 Actualisation des recommandations ANAES et AFSSAPS Novembre 2006 Objectifs idéaux du traitement du diabète de type 2 La prévention et le traitement de la microangiopathie

Plus en détail

Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux

Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux La place de la nutrition dans la prise en charge de la néphropathie diabétique Christian Combe Inserm U889 Université et Centre Hospitalier Universitaire de Bordeaux Les objectifs d'une "bonne" nutrition

Plus en détail

Nouvelles directives en 2007 pour la prise en charge de l hypertension artérielle

Nouvelles directives en 2007 pour la prise en charge de l hypertension artérielle Nouvelles directives en 2007 pour la prise en charge de l hypertension artérielle J.M. Krzesinski (1), P. Xhignesse (2) RÉSUMÉ : Les nouvelles directives de prise en charge de l hypertension artérielle

Plus en détail

POUR EN AVOIR LE CŒUR NET

POUR EN AVOIR LE CŒUR NET LES RISQUES CARDIO-VASCULAIRES : Hypertension, Tabagisme, Cholestérol, Diabète POUR EN AVOIR LE CŒUR NET Testez-vous En partenariat avec En novembre, autour de la journée mondiale du diabète, votre pharmacien

Plus en détail

Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux. PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux

Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux. PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux Il existe une relation évidente et démontrée entre le niveau

Plus en détail