Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive"

Transcription

1 Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 20 octobre 2008

2 patient médecin en charge du patient tissus cellules Laboratoire de Pathologie diagnostic médecin pathologiste

3 Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale symptôme(s) endoscopie biopsies diagnostic traitement

4 oesophage et estomac normaux

5 Oesophage normal

6 rétrovision Oesophage normal

7 Cas 1 : brûlures rétrosternales oesophagite par reflux

8 Cas 2 : brûlures rétrosternales HES oesophagite candidosique PAS

9 Cas 3 : brûlures rétrosternales endobrachyoesophage

10 Cas 4 : dysphagie masse bourgeonnante dans la lumière de l oesophage

11 Carcinome in situ Carcinome épidermoïde micro-invasif normal

12 Carcinome épidermoïde infiltrant stroma massifs tumoraux

13 cellules malpighiennes normales cellules malpighiennes malignes

14 Estomac normal : fundus

15 Estomac normal : antre et pylore

16 Cas 5 : douleurs épigastriques Gastrite à Helicobacter pylori

17 Cas 6 : douleurs épigastriques Ulcère gastrique chronique

18 Cas 7 : douleurs épigastriques berges ulcération Adénocarcinome gastrique tumeur infiltrante

19 adénocarcinome infiltrant muqueuse normale lumière

20 cellules glandulaires normales cellules glandulaires malignes

21 Adénocarcinome à cellules en bagues à chatons

22 Duodénum normal

23 Cas 8 : douleurs épigastriques Ulcère du bulbe duodénal biopsies de? montrant

24 Dysplasie et pathologie digestive Dysplasie = lésion acquise caractérisée par l'association d'anomalies de maturation, de différenciation et de multiplication d'un tissu épithélial.

25 Complication de certaines tumeurs bénignes (adénomes du colon+++) et de certaines inflammations chroniques et/ou virales : col utérin, vessie, cavité buccale, tube digestif... Est considérée comme un état précancéreux. Classification en deux grades :. Bas grade : surveillance ou gestes peu invasifs. Haut grade : gestes invasifs

26 Colon normal

27 Adénome du colon, dysplasie de bas grade

28 Adénome du colon, dysplasie de bas grade traitement = exérèse endoscopique +- complète et surveillance

29 Adénome du colon, dysplasie de haut grade

30 Adénome du colon, dysplasie de haut grade traitement = exérèse endoscopique complète+++ et chirurgie si exérèse douteuse

31 Dysplasie dans les maladies inflammatoires intestinales (RCH, Crohn) (voir aussi ED «Intestin»)

32 RCH x10 dysplasie bas grade x400 dysplasie haut grade x400

33 Dysplasie dans les maladies inflammatoires intestinales (RCH, Crohn) risque = 20 à 50% de cancers infiltrants associés (selon le grade de dysplasie) traitement = colectomie totale (décision pluri-disciplinaire)

34 Dysplasie sur les berges d un ulcère gastrique Traitement = surveillance+++ si bas grade, gastrectomie si haut grade

35 Dysplasie sur endobrachyoesophage dysplasie bas grade x200 dysplasie haut grade x200 traitement = surveillance+++ traitement = chirurgie

36 Le compte-rendu d anatomie pathologique. Identité. N d enregistrement dans le laboratoire. Renseignements cliniques. Titre du CR : type de prélèvement. Texte du CR : description macroscopique description microscopique, techniques complémentaires éventuelles. Conclusion du CR. Codages

37 Le compte-rendu en pathologie digestive. Lésions inflammatoires : activité, atrophie, fibrose >> classifications. Lésions tumorales : berges d exérèse degré d infiltration dans la paroi métastases ganglionnaires stade d extension

38 Ex 1 de compte-rendu : gastrite à Helicobacter pylori Nom :xxx xxx Renseignements cliniques : vagues douleurs abdominales Biopsies gastriques antrales Ces 4 fragments de muqueuse gastrique antrale comportent des cryptes et des glandes en nombre un peu diminué et revêtues de cellules à la mucosécrétion diminuée. Le chorion contient des lymphocytes et plasmocytes en nombre augmenté ainsi que quelques polynucléaires neutrophiles parfois retrouvés en exocytose. On observe des helicobacter pylori dans le mucus de surface. Conclusion : gastrite chronique antrale atrophique légère, peu active, avec présence d helicobacter pylori. Codes : PHDE 0300 et PHDE 8036

39 Ex 2 de compte-rendu : cancer de l oesophage Nom :xxx xxx Renseignements cliniques : dysphagie; carcinome épidermoïde sur biopsies en ville Oeso-gastrectomie polaire supérieure Cette pièce comporte 18cm d œsophage et 5cm d estomac mesurés à l état frais. Il existe à 5 cm de la jonction oesogastrique une formation bourgeonnante et sténosante avec un épaississement de la paroi oesophagienne atteignant 1cm. Des prélèvements ont été effectués sur la tumeur pour congélation. Après fixation, les prélèvements suivants ont été réalisés : lame 1=section sup, lames 2 à 5=tumeur ( ), lame 15=section gastrique. 14 ganglions ont été retrouvés dans la région juxta-tumorale et près du cardia.

40 Histologiquement, la tumeur est faite de massifs de cellules à l architecture malpighienne avec une maturation kératosique (globes cornés). Certains massifs tumoraux sont largement nécrosés. Les cellules tumorales sont volumineuses avec des noyaux atypiques souvent en mitoses. Le stroma est modérément inflammatoire. La tumeur est ulcérée en surface et infiltre toute la paroi oesophagienne jusqu à l adventice sans la franchir. Il n y a pas de lésions dysplasiques de l épithélium oesophagien à distance de la tumeur et les sections oesophagienne proximale et gastrique distale sont en zone saine. Aucun des 14 ganglions ne comporte de métastase. Conclusion : carcinome épidermoïde bien différencié et kératinisant, infiltrant toute la paroi oesophagienne jusqu à l adventice, d exérèse complète, sans métastase ganglionnaire (14N-). pt3n0mx Codes : OHDO E7T0, OKDO E7T0, OHSG 0000

41 Le codage des lésions ADICAP, CIM10 ADICAP : exemple : OHDO E7T0 carcinome épidermoïde Digestif Oesophage Histologie pièce Opératoire

42 Et en conclusion Un bon diagnostic permet : d expliquer au patient l évolution de sa maladie de prévoir d éventuels autres examens de mettre en route le traitement adapté

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive

Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale. Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive Pathologie oesophagienne et gastro-duodénale + Dysplasie en pathologie digestive + Les éléments du compte-rendu d anatomie-pathologique digestive ED DCEM1 23 octobre 2006 patient médecin en charge du patient

Plus en détail

Anatomie Pathologique

Anatomie Pathologique Anatomie Pathologique 5 cours magistraux Œsophage estomac Intestin grêle et colon Foie Voies biliaires et pancréas Tumeurs digestives 1 ED 2h à préparer : 5 observations, en ligne 3 semaines avant Répondre

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 1 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 1 L3 2016-2017 Cas clinique Mr H, 60 ans, éthylique et grand tabagique (50 paquets-années), Consulte en raison d une difficulté à avaler les aliments. Ce qui

Plus en détail

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 299 (ex item 149) Tumeurs cutanées, épithéliales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Fréquence et épidémiologie... 3 3. Types histologiques...

Plus en détail

Histoire naturelle du cancer

Histoire naturelle du cancer TUMEURS MALIGNES Histoire naturelle du cancer - Transformation cancéreuse d une cellule - Expansion clonale de la cellule cancéreuse - Lésions cancéreuses pré-invasives: dysplasies, carcinome in situ -

Plus en détail

Item 268 (ex item 280) Reflux gastro-œsophagien (RGO), chez le nourrisson, chez l'enfant et chez l'adulte. Hernie hiatale

Item 268 (ex item 280) Reflux gastro-œsophagien (RGO), chez le nourrisson, chez l'enfant et chez l'adulte. Hernie hiatale Item 268 (ex item 280) Reflux gastro-œsophagien (RGO), chez le nourrisson, chez l'enfant et chez l'adulte. Hernie hiatale Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Physiopathologie

Plus en détail

PATHOLOGIE DE L ŒSOPHAGE

PATHOLOGIE DE L ŒSOPHAGE PATHOLOGIE DE L ŒSOPHAGE Les lésions de l œsophage couvrent une gamme très étendue allant des cancers de très mauvais pronostic aux simples brûlures entraînées par des repas trop abondants ou épicés. I)

Plus en détail

Adénocarcinome colique Carcinome in situ du col Carcinome épidermoïde de l œsophage

Adénocarcinome colique Carcinome in situ du col Carcinome épidermoïde de l œsophage TP 6 Anatomie-pathologique Du 02/04/09 à 13h30 Ronéotypeur : RATEAU Adrien Adénocarcinome colique Carcinome in situ du col Carcinome épidermoïde de l œsophage I) Rappel sur les tumeurs malignes 1) Caractères

Plus en détail

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC Octobre 2015 Dr Michel CHERUBIN Service de chirurgie viscérale CHBT 1 CANCER DE L ESTOMAC bases du traitement: épidémiologiques: 5 cancer le + fréquent incidence diminue

Plus en détail

Proctologie en anatomie pathologique

Proctologie en anatomie pathologique Proctologie en anatomie pathologique «Petite chirurgie proctologique» Biopsies (pathologie tumorale essentiellement) Peu de pièces opératoires carcinologiques pathologies et terminologies particulières

Plus en détail

Les différents types histologiques de polypes gastriques (en dehors des TNE)

Les différents types histologiques de polypes gastriques (en dehors des TNE) Les différents types histologiques de polypes gastriques (en dehors des TNE) Jean-François FLEJOU Hôpital Saint-Antoine, Paris Objectifs : Définir, décrire et classer les types histologiques de polypes

Plus en détail

Pathologie Générale du Tube Digestif

Pathologie Générale du Tube Digestif Pathologie Générale du Tube Digestif Pr Brigitte Le Bail UniversitéBordeaux, UFR médecine, DFGSM3 - UE Appareil Digestif 2015-2016 Rappels : structure du tube digestif oesophage muqueuse sous-muqueuse

Plus en détail

Objectifs pédagogiques

Objectifs pédagogiques Objectifs pédagogiques Connaître les éléments de Pathogénie de la RCH (génétique, inflammation, tabac, flore) Savoir faire le diagnostic Connaître et savoir critiquer les éléments du diagnostic différentiel

Plus en détail

Cancer du col et du corps utérin

Cancer du col et du corps utérin Cancer du col et du corps utérin Catherine Genestie Gustave Roussy Cancer du col Rappel anatomique Condylome et CIN Carcinome du col Facteurs histopronostiques Rappel anatomique Exocol Papillomavirus

Plus en détail

PATHOLOGIE DE L OESOPHAGE

PATHOLOGIE DE L OESOPHAGE I- INTRODUCTION : Les lésions de l œsophage couvrent une gamme très étendue allant des cancers de très mauvais pronostic aux simples brûlures entraînées par des repas trop abondants ou épicés. II- OESOPHAGITES

Plus en détail

Jonction oeso-gastrique: quelle définition histologique?

Jonction oeso-gastrique: quelle définition histologique? Jonction oeso-gastrique: quelle définition histologique? L aspect macroscopique L aspect histologique L aspect histologique L aspect histologique L aspect histologique L aspect histologique L aspect histologique

Plus en détail

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Année 2012-2013 Séance 4/6 pour le groupe A Salle Micropolis Contribution à la rédaction de ce support : M. Fiche Tuteurs: M. Fiche, médecins assistants de

Plus en détail

Les pathologies gastro-intestinales

Les pathologies gastro-intestinales Cours 27 avril 2009 Les pathologies gastro-intestinales I. Généralités : A. La consultation : Le médecin doit avant tout déterminer l origine de la plainte du patient. L anamnèse : On recueille les informations

Plus en détail

DYSPLASIE DU TUBE DIGESTIF: PROBLEMES GENERAUX. Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon

DYSPLASIE DU TUBE DIGESTIF: PROBLEMES GENERAUX. Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon DYSPLASIE DU TUBE DIGESTIF: PROBLEMES GENERAUX Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon Définition(s) Démarche diagnostique Identifier Grader (classer) Eviter les diagnostics par excès et par défaut

Plus en détail

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales

Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales Compte rendu-fiche standardisé en pathologie cancérologique : Tumeurs colorectales Nom : Nom de jeune fille : Code postal domicile : Prénom : Né(e) le : / / Code postal commune de naissance : Nom établissement

Plus en détail

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François

ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François ED pathologie tumorale Dr Paciencia Maria, Dr Bazille Céline, Dr Comoz François paciencia-m@chu-caen.fr Cas clinique 1 : Col utérin, de la cytologie à la pièce opératoire Une femme de 28 ans consulte son

Plus en détail

22/12/2009 PLAN CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER PATHOLOGIE BENIGNE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE

22/12/2009 PLAN CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER PATHOLOGIE BENIGNE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE PLAN PATHOLOGIE BENIGNE CHIRURGIE DE L OESOPHAGE PATHOLOGIE TUMORALE MALIGNE PATHOLOGIE TRAUMATIQUE 15/01/07 2 PATHOLOGIE BENIGNE DIVERTICULE DE ZENCKER DIVERTICULES DE L ŒSOPHAGE (diverticule de Zencker

Plus en détail

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Année 2012-2013 Séance 2/6 pour le groupe B Salle Micropolis Contribution à la rédaction de ce support : I. Letovanec, B. Lhermitte Tuteurs: B. Bisig, médecins

Plus en détail

COURS N 3: Anatomo-pathologie de l'œsophage et de l'estomac.

COURS N 3: Anatomo-pathologie de l'œsophage et de l'estomac. Appareil digestif 26/09/2012 Mme Lavergne-Slove Ronéotypeuse: Laura Bernard Ronéolectrice: Ariane Blanco COURS N 3: Anatomo-pathologie de l'œsophage et de l'estomac. Généralités II. L'œsophage 1) Caractéristiques

Plus en détail

HETEROTOPIE, HAMARTOME, METAPLASIE. Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon

HETEROTOPIE, HAMARTOME, METAPLASIE. Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon HETEROTOPIE, HAMARTOME, METAPLASIE Jean-Yves SCOAZEC Hôpital Edouard Herriot, Lyon HETEROTOPIE Définition Mécanismes Conséquences cliniques DEFINITION Anomalie congénitale de la situation d un organe ou

Plus en détail

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES

LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE. Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES LESIONS NON TUMORALES DE LA VESSIE Nicole BERGER 01 décembre 2009 DES Lésions non tumorales de la vessie Lésions inflammatoires Cystites infectieuses/non infectieuses/traitement Anomalies épithéliales

Plus en détail

Tumeurs neuroendocrines gastriques

Tumeurs neuroendocrines gastriques Tumeurs neuroendocrines gastriques Jean-Yves Scoazec Hospices Civils de Lyon Centre de Recherche contre le Cancer de Lyon INSERM U1052-CNRS UMR5286 Journées Francophones d Hépato-gastroentérologie et d

Plus en détail

Item 279 (ex item 118) Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) chez l'adulte et l'enfant Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 279 (ex item 118) Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) chez l'adulte et l'enfant Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 279 (ex item 118) Maladies inflammatoires chroniques de l'intestin (MICI) chez l'adulte et l'enfant Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Maladies inflammatoires

Plus en détail

TP 13 : Révisions. UE17B Anatomie Pathologique TP n 13 29/05/17 Nom du prof et coordonnées. RT : Selva LARREA RL : Guillaume GARNIER

TP 13 : Révisions. UE17B Anatomie Pathologique TP n 13 29/05/17 Nom du prof et coordonnées. RT : Selva LARREA RL : Guillaume GARNIER UE17B Anatomie Pathologique TP n 13 29/05/17 Nom du prof et coordonnées RT : Selva LARREA RL : Guillaume GARNIER TP 13 : Révisions I. TP2 Appendicite aigue II. TP2 Bourgeon charnu III. TP3 Hépatite chronique

Plus en détail

Cancer de l oesophage. Pr M.B.BENKADA

Cancer de l oesophage. Pr M.B.BENKADA Cancer de l oesophage Pr M.B.BENKADA Introduction 5 000 nouveaux cas/an (France) Prédominance masculine Age moyen est de 55 et 69 ans Le traitement curateur est la chirurgie Radiochimiothérapie est périopératoire

Plus en détail

Annick CHAVAILLON. Colorations en gastro-entérologie. Connaître les colorants et leurs modalités d'utilisation Connaitre leurs indications

Annick CHAVAILLON. Colorations en gastro-entérologie. Connaître les colorants et leurs modalités d'utilisation Connaitre leurs indications Annick CHAVAILLON Colorations en gastro-entérologie Connaître les colorants et leurs modalités d'utilisation Connaitre leurs indications Colorations en endoscopie digestive Annick Chavaillon Michel Greff

Plus en détail

PROLIFERATIONS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF

PROLIFERATIONS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF PROLIFERATIONS LYMPHOIDES DU TUBE DIGESTIF CLASSIFICATION Bases de la classification caractères histologiques caractères immunohistochimiques caractères génotypiques et cytogénétiques Entités anatomocliniques

Plus en détail

FLEJOU. Classifications et corrélations entre anatomopathologie, endoscopie et biopsie optique.

FLEJOU. Classifications et corrélations entre anatomopathologie, endoscopie et biopsie optique. - Classifications et corrélations entre anatomopathologie, endoscopie et biopsie optique. - Importance de la mesure au micron près de l infiltration néoplasique des pièces de résection endoscopique. -

Plus en détail

Tumeurs de l estomacl

Tumeurs de l estomacl Tumeurs de l estomacl Item 150 Objectif pédagogique : diagnostiquer une tumeur de l estomac Thomas Aparicio Service de Gastroentérologie Hôpital Avicenne thomas.aparicio@avc.aphp.fr Définition anatomique

Plus en détail

Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 303 (ex item 153) Tumeurs de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis... 3 2. Types histologiques des tumeurs de l'ovaire...3 2.1. Tumeurs épithéliales...

Plus en détail

Intestin normal Principales modifications Classifications des tumeurs

Intestin normal Principales modifications Classifications des tumeurs Intestin normal Principales modifications Classifications des tumeurs Anatomie pathologique DCEM-1. Oct 2006 Anne Lavergne-Slove. Judith Nemeth Jean Philippe Brouland. Lydia Deschamps Intestin grêle 3

Plus en détail

CANCERS DU COL DE L UTÉRUS

CANCERS DU COL DE L UTÉRUS CANCERS DU COL DE L UTÉRUS CLINIQUE 1. QUELQUES DEFINITIONS 1.1 Lésions précancéreuses ou «dysplasies» 1.2 Cancers invasifs 2. EPIDEMIOLOGIE 2.1 Prévalence 2.2 Facteurs de risque 3. RAPPEL ANATOMIQUE Il

Plus en détail

Gastrites DR BAHLOUL

Gastrites DR BAHLOUL Gastrites DR BAHLOUL Signification du mot Pour le malade: douleur épigastrique Pour l endoscopiste: anomalie muqueuse superficielle Pour l histologiste: maladie inflammatoire de la muqueuse

Plus en détail

TUMEURS DE L OESOPHAGE Anatomie Pathologie Cochin, B. Terris

TUMEURS DE L OESOPHAGE Anatomie Pathologie Cochin, B. Terris TUMEURS DE L OESOPHAGE Anatomie Pathologie Cochin, B. Terris LESIONS RARES DE L OESOPHAGE Lésions fréquentes Papillome +/- Carcinome épidermoïde Adénocarcinome sur EBO Extension d un cancer du cardia

Plus en détail

TUMEUR ENDOCRINE - Historique

TUMEUR ENDOCRINE - Historique TUMEUR ENDOCRINE - Historique 1907 : Oberndorfer - «carcinoïde» 1954 : groupe de Waldenström syndrome carcinoïde clinique TUMEUR ENDOCRINE - Historique 1963 : Williams et Sandler Foregut : oesophage, estomac,

Plus en détail

ÉPIDEMIOLOGIE ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES. Année Universitaire

ÉPIDEMIOLOGIE ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES. Année Universitaire ANATOMIE PATHOLOGIQUE DES TUMEURS BRONCHO-PULMONAIRES MALIGNES PRIMITIVES ÉPIDEMIOLOGIE Incidence : 27700 nouveaux cas K poumon/an en France En augmentation surtout chez la femme Mortalité : première cause

Plus en détail

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4

Questions Examens. Anatomie Pathologique MED4 Questions Examens Anatomie Pathologique MED4 1. Description Questions Examens d anatomie pathologique Mme Salmon 2. Remerciements Aux étudiants de MED4. 3. À propos de CandiMed CandiMed est un site Web

Plus en détail

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie

Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Module M2.8 Compétences cliniques Pathologie Année 2012-2013 Séance 3/6 pour le groupe A Salle Micropolis Contribution à la rédaction de ce support : I. Letovanec Tuteurs: B. Bisig, médecins assistants

Plus en détail

LES TUMEURS DE VESSIE

LES TUMEURS DE VESSIE Cours d anatomie pathologique Spéciale. 5éme Année de Médecine LES TUMEURS DE VESSIE Pr. Nadia Cherradi (HER- CHU de -Salé). 25/03/2010 Pr N.Cherradi-5ème année Médecine- Faculté de Médecine et de Pharmacie

Plus en détail

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D

1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D 1. Anatomie et techniques d exploration de l estomac 2. Pathologie tumorale de l estomac A tumeurs épithéliales B lymphomes C tumeurs conjonctives D tumeurs endocrines E métastases 3. Pathologie inflammatoire

Plus en détail

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES Stade pour le phéochromocytome / paragangliome ANNEXES Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 5 cm A : Extension locale B : N1 C : Thrombose Métastases Classification par stades : cancer médullaire Stade

Plus en détail

Histoire naturelle de l endobrachyoesophage : Métaplasie et Dysplasie

Histoire naturelle de l endobrachyoesophage : Métaplasie et Dysplasie Histoire naturelle de l endobrachyoesophage : Métaplasie et Dysplasie Benoît Terris Service d Anatomopathologie, Hôpital Cochin, Faculté René Descartes 2010 ENDOBRACHYOESOPHAGE (EBO) EBO : Métaplasie glandulaire

Plus en détail

Pathologie intestinale. Anatomie pathologique L3 Anne Lavergne-Slove.

Pathologie intestinale. Anatomie pathologique L3 Anne Lavergne-Slove. Pathologie intestinale Anatomie pathologique L3 Anne Lavergne-Slove. Preparation ED gastro http://moodle.sorbonne-paris-cite.fr aller à enseignements/anatomie pathologique/l2-l3/ et choisir l'ue correspondante

Plus en détail

Diapositive 1 : Ecran de démarrage. Diapositive 2 : Accueil. Diapositive 3 : Objectifs de la séquence. Diapositive 4 : Observations

Diapositive 1 : Ecran de démarrage. Diapositive 2 : Accueil. Diapositive 3 : Objectifs de la séquence. Diapositive 4 : Observations Diapositive 1 : Ecran de démarrage Diapositive 2 : Accueil Voyons maintenant l exemple d un cas de cancer colique, l un des quatre cancers les plus diagnostiqués en France. Diapositive 3 : Objectifs de

Plus en détail

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2

ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie. Cas 2 ED Anatomie Pathologique UE Cancérologie Cas 2 L3 2016-2017 Cas clinique Un homme de 60 ans, sans antécédent personnel ni familial, vient vous consulter car il a découvert depuis 4 mois un "ganglion" dans

Plus en détail

Faculté de Médecine de Constantine. Année Universitaire GASTRITES CHRONIQUES. Dr Boutra F

Faculté de Médecine de Constantine. Année Universitaire GASTRITES CHRONIQUES. Dr Boutra F Faculté de Médecine de Constantine. Année Universitaire 2012-2013 GASTRITES CHRONIQUES Dr Boutra F I-INTRODUCTION Signification du mot

Plus en détail

L Endomicroscopie (Confocal Endomicroscopy) par PENTAX

L Endomicroscopie (Confocal Endomicroscopy) par PENTAX L Endomicroscopie (Confocal Endomicroscopy) par PENTAX «De l endoscopie cellulaire à l endoscopie moléculaire» Dr. Thierry ROUQUET PENTAX France Life Care, Division Médicale ( 1 ) Résumé Le bilan, la prise

Plus en détail

Je connais les modalités du diagnostic du cancer de l œsophage

Je connais les modalités du diagnostic du cancer de l œsophage Je connais les modalités du diagnostic du cancer de l œsophage Centre François BACLESSE - CAEN Adresse du site : www.docvadis.fr/oncologie-baclesse Validé par le Comité Scientifique Oncologie Le diagnostic

Plus en détail

Les états pré-cancéreux du tube digestif (dysplasie) Anne Couvelard Service d Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon

Les états pré-cancéreux du tube digestif (dysplasie) Anne Couvelard Service d Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon Les états pré-cancéreux du tube digestif (dysplasie) Anne Couvelard Service d Anatomie Pathologique Hôpital Beaujon Dysplasie Lésion précancéreuse : lésion dans laquelle la survenue d un cancer est plus

Plus en détail

Traveaux pratique de la pathologie

Traveaux pratique de la pathologie Traveaux pratique de la pathologie La pathologie represente l'étude de la maladie au niveau du tissue 2ème année Centrer cet enseignement sur les thèmes de l inflammation (aiguë et chronique) et les phénomènes

Plus en détail

Que doit on attendre de l Anatomopathologie dans la MC:

Que doit on attendre de l Anatomopathologie dans la MC: Que doit on attendre de l Anatomopathologie dans la MC: Critères de diagnostic / le compte rendu H.AITKACI, MC. CHERID, N. TERKI CPMC Les maladies inflammatoires chroniques de l intestin (MICI) Ce terme

Plus en détail

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 311 (ex item 160 bis) Tumeurs vésicales Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Prérequis : histologie de la paroi vésicale...3 2. Épidémiologie... 3 3. Types histologiques

Plus en détail

Ulcère gastro-duodénal (UGD)

Ulcère gastro-duodénal (UGD) Ulcère gastro-duodénal (UGD) Perte de substance de la muqueuse gastrique ou duodénale Prévalence : 8% ulcère duodénal (3H / 1F) 2% ulcère gastrique (H > F) Hier maladie chronique exposée aux complications

Plus en détail

Carcinogénèse colorectale

Carcinogénèse colorectale UE17B Module de fin de cycle Anatomie Patholgique TP 9 18/05/2017 Mathilde Sibony RT : Julien KUNSCH RL : Manon FREYNET mathilde.sibony@aphp.fr Carcinogénèse colorectale Plan : I. Le colon : A- Généralités

Plus en détail

PERTES DE SUBSTANCE GASTRO-DUODENALES

PERTES DE SUBSTANCE GASTRO-DUODENALES PERTES DE SUBSTANCE GASTRO-DUODENALES DESCRIPTION ENDOSCOPIQUE INTERPRETATION Comment décrire une perte de substance PROFONDEUR FORME DIMENSIONS BASE DU CRATERE BORD TISSU ENVIRONNANT Perte de substance

Plus en détail

Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) Cancer de l'ovaire Collège Français des Pathologistes (CoPath) 201 3 1 Table des matières 1. Fréquence, épidémiologie... 3 2. Types histologiques... 3 3. Facteurs de risque, carcinogenèse, modalités d'extension...3

Plus en détail

TUMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique

TUMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique UMEUR BENIGNE VRAIE L adénome colique P M S M CI POLYPE COLIQUE: coupe macroscopique après fixation formolée d un polype pédiculé colique; Le pédicule (P) est grêle. La muqueuse (M), la séreuse et la graisse

Plus en détail

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs Frontières de l ovaire - Borderline. Prise en charge

Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Tumeurs Frontières de l ovaire - Borderline. Prise en charge Référentiel -version mars 2014 Page 1 sur 6 Observatoire des Tumeurs Malignes Rares Gynécologiques Suspicion d une tumeur frontière de l ovaire Bilan Bilan diagnostique : examen clinique Echographie pelvienne

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS LES CANCERS DIGESTIFS Les cancers digestifs n ont souvent pas de symptômes. Ils peuvent toucher tous les organes : œsophage, estomac, foie, pancréas, rectum, colon Cancer colorectal C est une transformation

Plus en détail

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers

Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Rôle du pathologiste dans le diagnostic et le dépistage des cancers Anatomie pathologique - Définition Application aux cellules et tissus prélevés de diverses méthodes d analyse basées principalement sur

Plus en détail

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi I) Pathologie non tumorale anale 1) Les Hémorroïdes :Hémorroïde externe 2)Fissure anale 3) Abcès anal 4) Fistule anale 5) Sinus ou kyste pilonidal LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi Hémorroïde

Plus en détail

Facteurs de risques et dépistage du cancer gastrique. D. Lamarque

Facteurs de risques et dépistage du cancer gastrique. D. Lamarque Facteurs de risques et dépistage du cancer gastrique D. Lamarque Cancer gastrique : Un problème de Santé publique! 2ème cancer digestif en France! Environ 7000 nouveaux cas de cancers par an! 3,4 % des

Plus en détail

Cancers de l estomac

Cancers de l estomac Cancers de l estomac Dr Maryse Fiche Institut Universitaire de pathologie 20/03/2012 Objectif d apprentissage : SCLO C-IM 269 C-SU 141 Référence (support d apprentissage): Robbins chapître 17 pp 784-790

Plus en détail

Polypes gastriques et gastropathies à gros plis

Polypes gastriques et gastropathies à gros plis Polypes gastriques et gastropathies à gros plis Polypes hyperplasiques, adénomateux, fundiques glandulo-kystiques Polypes dans le cadre des polyposes digestives Gastropathies hypertrophiques: Maladie de

Plus en détail

Patient de 78 ans adressé pour bilan d extension d une masse hétèrogène du foie gauche. Quels sont les items sémiologiques à retenir pour orienter de

Patient de 78 ans adressé pour bilan d extension d une masse hétèrogène du foie gauche. Quels sont les items sémiologiques à retenir pour orienter de Patient de 78 ans adressé pour bilan d extension d une masse hétèrogène du foie gauche. Quels sont les items sémiologiques à retenir pour orienter de diagnostic -volumineuse lésion multiloculée développée

Plus en détail

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi

LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi LA PATHOLOGIE anale présenté par Dr Belkralladi I)Pathologie non tumorale anale 1) Les Hémorroïdes :Hémorroïde externe Hémorroïde interne 2)Fissure anale 3) Abcès anal 4) Fistule anale 5) Sinus ou kyste

Plus en détail

Traitement des lésions néoplasiques superficielles du tube digestif

Traitement des lésions néoplasiques superficielles du tube digestif Traitement des lésions néoplasiques superficielles du tube digestif Traitement des lésions superficielles Risque carcinologique lié à la lésion Risques liés au traitement et au patient Traitement des lésions

Plus en détail

POLYPES COLIQUES. Benoît Terris Hôpital COCHIN

POLYPES COLIQUES. Benoît Terris Hôpital COCHIN POLYPES COLIQUES Benoît Terris Hôpital COCHIN POLYPES COLIQUES : Lésions en saillie sur le plan d une muqueuse Pseudo-polypes: éléments en saillie sur une ulcération: D origine non épithéliale Inflammatoires

Plus en détail

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Fiche tumeur gynécologique carcinome COL UTERIN types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Tis TNM Col Utérin FIGO In situ 0 T1 -T1a -T1a1 -T1a2 -T1b -T1b1 -T1b2 -T2 -T2a -T2b -T3 -T3a -T3b T4 N1

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

II- circonstances de découverte : Hématurie (85 % des cas): classiquement terminale, indolore et intermittente.

II- circonstances de découverte : Hématurie (85 % des cas): classiquement terminale, indolore et intermittente. Tumeurs de vessie I- Épidémiologie : Deuxième tumeur urologique après le cancer de prostate. Plus fréquent chez l homme que chez la femme. L'âge médian de survenue : 69 ans chez l'homme et 71 ans chez

Plus en détail

Pathologies du col utérin

Pathologies du col utérin 5 e année médecine Rotation 3 2016/2017 ISM Copy Module de Gynécologie Obstétrique (Anatomopathologie) Rappel Pathologies du col utérin Le col utérin comporte deux parties anatomiques : l'exocol et l'endocol

Plus en détail

Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016

Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016 Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016 DP3 Un patient de 24 ans est amené par sa compagne aux urgences à 6h du matin pour des douleurs abdominales violentes. On note une amydalectomie dans l enfance.

Plus en détail

Les tumeurs épithéliales

Les tumeurs épithéliales 3 éme annèe médecine Annèe universitaire 2016-2017 Les tumeurs épithéliales Introduction I/ TUMEURS ÉPITHÉLIALES DES REVÊTEMENT A- Tumeurs des revêtements Malpighiens 1- Tumeurs bénignes a- peau b- muqueuse

Plus en détail

Les tumeurs de l estomac sont classées en fonction de leur type histologique et de leur siège.

Les tumeurs de l estomac sont classées en fonction de leur type histologique et de leur siège. Tumeurs de l estomac I. Définitions II. Épidémiologie de l adénocarcinome gastrique III. Facteurs de risque IV. Diagnostic V. Bilan d extension VI. Principes du traitement VII. Pronostic et surveillance

Plus en détail

Annexe. Protocole d examen des pièces de résections rectales pour cancers

Annexe. Protocole d examen des pièces de résections rectales pour cancers Association Française de Chirurgie Annexe. Protocole d examen des pièces de résections rectales pour cancers Ce document est destiné à aider les pathologistes dans l'examen des pièces d'exérèse pour cancers

Plus en détail

Prise en charge des tumeurs frontières de l ovaire. Bilan

Prise en charge des tumeurs frontières de l ovaire. Bilan Suspicion tumeur maligne de l ovaire dite rare Bilan Anamnèse Examen clinique Examens biologiques : AFP, HCG, LDH, CA 19.9, CA 125, Oestradiol, Inhibine B, NSE, AMH Scanner TAP +/- cérébral (si maladie

Plus en détail

TEP et cancers digestifs

TEP et cancers digestifs TEP et cancers digestifs TEP-TDM Un radiotraceur : 18FDG 18FCHOLINE 18FDOPA Imagerie hybride ONCOMEL 22 mars 2016 TEP-TDM Un radiotraceur : 18 FDG Glycémie 18 FCHOLINE => membrane cellulaire 18 FDOPA SUV

Plus en détail

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE

PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE PATHOLOGIE TUMORALE PROSTATIQUE I_ Anatomie de la prostate : Mc Neal distingue au niveau de la prostate : 4 zones glandulaires: Zone Centrale (25%), Zone de Transition (5%) et Zone Périphérique: 70% Stroma

Plus en détail

Table des matières. Avant-propos... V Liste des abréviations de l'ouvrage...xiii

Table des matières. Avant-propos... V Liste des abréviations de l'ouvrage...xiii Table des matières Avant-propos................................................. V Liste des abréviations de l'ouvrage...............................xiii ITEM 83 Hépatites virales...........................................

Plus en détail

Appareil digestif (1 ère partie) : Œsophage estomac fundique passage pyloro-duodénal

Appareil digestif (1 ère partie) : Œsophage estomac fundique passage pyloro-duodénal Appareil digestif (1 ère partie) : Œsophage estomac fundique passage pyloro-duodénal I/ Œsophage humain A/ Vue générale : observation au grossissement 10 (oculaire retourné). Identifiez et marquez d'un

Plus en détail

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques.

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques. De OncologiK. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire

Plus en détail

Nodules de splénose post splénectomie: aspect en imagerie et pièges diagnostiques

Nodules de splénose post splénectomie: aspect en imagerie et pièges diagnostiques Nodules de splénose post splénectomie: aspect en imagerie et pièges diagnostiques MD Crema, L Monnier-Cholley, O Azaiz, L Azizi, M Lewin, A Belkacem, C Hoeffel, JM Tubiana, L Arrivé Hôpital Saint-Antoine,

Plus en détail

Pour le Dépistage Organisé du Cancer du Col de l Utérus

Pour le Dépistage Organisé du Cancer du Col de l Utérus Pour le Dépistage Organisé du Cancer du Col de l Utérus Comptes rendus et codes ADICAP standardisés Introduction du Le troisième plan cancer a prévu la mise en place du dépistage organisé du cancer du

Plus en détail

HISTOLOGIE. Claire MAUDUIT MCU-PH C.H.L.S.

HISTOLOGIE. Claire MAUDUIT MCU-PH C.H.L.S. HISTOLOGIE Claire MAUDUIT MCU-PH C.H.L.S. Faculté de Médecine et de Maïeutique Lyon Sud - Charles Mérieux BP 12 69921 Oullins CEDEX chantal.viricel@univ-lyon1.fr patrick.leduque@univ-lyon1.fr Année Universitaire

Plus en détail

Appendicite Aigüe B A. Appendice Normal. A : Mésothélium B : Sous séreuse. 1 : Muqueuse 2 : Sous muqueuse 3 : Musculeuse 4 : Nodule lymphocytaire

Appendicite Aigüe B A. Appendice Normal. A : Mésothélium B : Sous séreuse. 1 : Muqueuse 2 : Sous muqueuse 3 : Musculeuse 4 : Nodule lymphocytaire Appendicite Aigüe A : Mésothélium B : Sous séreuse Appendice Normal B A Glande de Liberkuhn Sous un épithélium cylindrique Invagination sous la surface tapissée de cellules entérocytaires et caliciformes

Plus en détail

Apport de l entero-scanner dans l imagerie des tumeurs endocrines de l intestin grêle

Apport de l entero-scanner dans l imagerie des tumeurs endocrines de l intestin grêle Apport de l entero-scanner dans l imagerie des tumeurs endocrines de l intestin grêle C Dromain, T de Baere, JC Sabourin, I Lopez, R Sigal, E Baudin Institut Gustave Roussy - Villejuif Introduction Tumeurs

Plus en détail

Sémiologie œsophagienne et gastrique. Dr TERNIFI

Sémiologie œsophagienne et gastrique. Dr TERNIFI Sémiologie œsophagienne et gastrique Dr TERNIFI I) Généralités Tout d abord l aspect nutritionnel avec le poids du patient est très important. Dans certains cas comme par exemple la dysphagie on a certains

Plus en détail