Association PME & Créateurs d Entreprise

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Association PME & Créateurs d Entreprise"

Transcription

1 Association PME & Créateurs d Entreprise Lausanne 27 mai

2 De 1990 à : Démarrage enthousiaste avec un capital de CHF 160k 1991: Première restructuration 1992: Vente des deux premières licences logicielles RBA-Link 1994: 300 licences vendues, Chiffre d affaire de CHF 3m Dépendance de Telekurs en tant que fournisseur d information financière 1995: Contrat de revente d information financière avec l EBS (Elektronische Börse Schweiz) 2

3 De 1996 à :Développement du premier site Internet pour : First Internet World (Boston) Concept Swissquote 1997: Distribution gratuite d information financière en temps réel 1998: Contrat avec le CIO pour le développement des sites internet du mouvement olympique 1999: Démarage de Swissquote Trade et constitution de Swissquote Group Holding IPO en préparation 3

4 Swissquote (Marvel) www.swissquote.ch er logiciel 4

5 IPO Time Avec le démarrage du segment New Market Swissquote est sollicité par beaucoup de banques d investissements But: IPO en 2000 Julius Bär, ABN Amro, JP Morgan, CS et d autres instituts financiers ont réalisé des évaluations de Swissquote mais développent pour leur propre compte des projets concurrents (Stellax, Youtrade ) La fourchette d évaluation se situe entre CHF 400 et 800 Mio (!) 5

6 6

7 7

8 La lutte pour la survie Croissance et volumes Post bulle Internet, les investisseurs privés constatent leurs pertes et se retirent brusquement du Online Trading. Les volumes s effondrent et la croissance est moins forte qu attendue. Concurrence Presque toutes les banques et assurances préparent leur entrée dans le Online. La concurrence fait rage entre les prestataires suisses, mais également avec les filiales d acteurs étrangers: les tarifs de courtage sont réduits de moitié. 8

9 La lutte pour la survie Expansion Swissquote réalise le business plan prévu et investit massivement dans ses applications et systèmes informatiques, ainsi qu à l étranger. Le nombre de collaborateurs monte à 180 Coûts La structure bancaire et la filiale à l étranger sont chères. Les coûts explosent et Swissquote, comme d autres online brokers en Europe, se trouve confronté à un «reality check» Restructuration Le salut ne passe que par une sévère restructuration: 30% des collaborateurs sont licenciés, les activités à l étranger sont fermées et le Management de la banque est remplacé. 9

10 10

11 11

12 12 Swissquote aujourd hui

13 Culture actionnariale en Suisse 1.7% 7.2% 11.1% Stock Options Shares Only 61.5% 18.5% Funds & Shares Funds Only No Securities 20% des adultes suisse sont des actionnaires direct (1 014 million) 40% sont des autodidactes (self directed) 25% sont des clients eprivate Banking (Validators) 25% sont des clients de banques privés * Swiss Banking Institute 2008 Cocca / Volkart / Siebenthal University of Zürich 13

14 Swissquote Services HNWI eprivate Clients DELEGATORS SELF DIRECTED External Asset Manager Saving Trading eforex RETAIL 14

15 Différents segments de clients 60% 50% 40% 30% 66'075 Growth Potential 100'882 Existing Clients 20% 10% 0% 136' '389 8' '611 1'977 Trading eprivate Saving eforex 15

16 Différents segments de clients Growth Potential Existing Clients Revenue 300' ' ' ' '000 50' Trading eprivate Saving eforex 1 16

17 Revenues & Profitability Revenues grew year-on-year by 55.8% to CHF 36.5 Mio Strong increase in all revenue segments: Net fee and commission income: +18.9% Interest income: +68.2% Forex: % Operating profit at CHF 13.6 Mio. (+ 82.9%) Net profit again over CHF 10 Mio. per quarter (+83.9%) 17

18 Assets and New Monies Inflow of 293m in the first quarter of 2011 Total assets under custody at a new high of CHF 8.4bn 18

19 Balance Sheet on 31 March 2011 CHF m Structure in % Actual Actual Chg Assets Cash & TBs with Central Bank % 38.2% Loans & advances to banks % 28.5% Investment securities % 24.4% Loans & advances to customers % 4.9% Immobilisations % 1.6% Other assets % 2.4% Total 2' ' % 100.0% Liabilites & Equity Due to customers : Trading accounts 1' ' % 73.0% Saving accounts % 16.4% Other liabilities % 1.8% Equity % 8.9% Total 2' ' % 100.0% Equity surplus % 6.0% Tier 1 ratio 20.7% 24.7% -4.0% Risk Weighted Assets

7 ème journée de la veille stratégique et de l intelligence économique. 10 Juin 2010

7 ème journée de la veille stratégique et de l intelligence économique. 10 Juin 2010 7 ème journée de la veille stratégique et de l intelligence économique 10 Juin 2010 1 Agenda Un peu d histoire... Swissquote aujourd hui Une approche Marketing en rupture 2 3 Un peu d histoire De 1990

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Zurich, le 30 septembre 2008 Groupe CREALOGIX: e-business toujours réjouissant, difficultés maîtrisées dans les activités ERP, confiance dans le nouvel exercice Au cours de l exercice

Plus en détail

COMMENT S IMPLANTER EN CHINE? CONTRAINTES ET FACTEURS CLÉS D UNE IMPLANTATION RÉUSSIE 21 OCTOBRE 2015. IDREC, DIRECCTE, CCI International Auvergne

COMMENT S IMPLANTER EN CHINE? CONTRAINTES ET FACTEURS CLÉS D UNE IMPLANTATION RÉUSSIE 21 OCTOBRE 2015. IDREC, DIRECCTE, CCI International Auvergne COMMENT S IMPLANTER EN CHINE? CONTRAINTES ET FACTEURS CLÉS D UNE IMPLANTATION RÉUSSIE 21 OCTOBRE 2015 IDREC, DIRECCTE, CCI International Auvergne SOMMAIRE 1. APERÇU DES IMPLANTATIONS FRANÇAISES EN CHINE

Plus en détail

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1999 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1999 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS S FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES

Plus en détail

40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT

40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT 40 LEA C1 - ANALYSE D EXPLOITATION (JANVIER 2005) cours de MRS FENNELLY ET DIOT FIRST PART Answer question 1 or question 2. Question 1 Simon Dillon commenced in business on 1 January 2004. He invested

Plus en détail

2000 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

2000 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 2 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS S FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES

Plus en détail

1998 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1998 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1998 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF (EN MILLIERS DE TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS PROVISIONS FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS

Plus en détail

1997 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS

1997 COOPERATIVE CREDIT ASSOCIATIONS - ASSOCIATIONS COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN THOUSANDS OF DOLLARS) (EN MILLIERS DE DOLLARS) TABLE I - ASSETS 1997 COOPERATIVE CREDIT S - S COOPÉRATIVES DE CRÉDIT (IN TABLE I - ASSETS LOANS TO MEMBERS (LESS PROVISIONS FOR LOANS IN DEFAULT) CASH TREASURY BILLS AND SHORT TERM DEPOSITS BONDS SHARES MORTGAGES REAL

Plus en détail

SWX SWISS EXCHANGE LA BOURSE EN SUISSE

SWX SWISS EXCHANGE LA BOURSE EN SUISSE SWX SWISS EXCHANGE LA BOURSE EN SUISSE La SWX Swiss Exchange exploite plusieurs plateformes de négoce dédiées à différents segments de titres, tels que les actions suisses, les obligations en francs suisses,

Plus en détail

RÉALISATIONS ET CHIFFRES CLÉS 2014

RÉALISATIONS ET CHIFFRES CLÉS 2014 RÉALISATIONS ET CHIFFRES CLÉS 2014 INFORMATION IMPORTANTE Ce document vous est communiqué à titre d information uniquement. Il ne s adresse pas aux personnes ou entités se trouvant dans une juridiction

Plus en détail

keep reaching The founders of change are people like you. Let us accompany you with financial solutions for all your banking and investment needs.

keep reaching The founders of change are people like you. Let us accompany you with financial solutions for all your banking and investment needs. l essentiel 2011 The founders of change keep reaching are people like you. Let us accompany you with financial solutions for all your banking and investment needs. L affiche ci-contre ainsi que celle qui

Plus en détail

La gestion actions. Nicolas Pelletier Responsable de la Gestion active actions américaines BCV Asset Management 06.11.2015

La gestion actions. Nicolas Pelletier Responsable de la Gestion active actions américaines BCV Asset Management 06.11.2015 Master en Droit et Economie / Automne 2014 / Prof. F. Alessandrini La gestion actions Nicolas Pelletier Responsable de la Gestion active actions américaines BCV Asset Management 06.11.2015 Sommaire 1.

Plus en détail

2. Emissions de garanties. 2. Guarantees. L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013.

2. Emissions de garanties. 2. Guarantees. L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013. 2. Emissions de garanties 2. Guarantees L encours moyen 2014 des engagements de cautions s établit à 238 M en baisse de 28% par rapport à 2013. Average outstanding guarantee in 2014 stood at 238 million,

Plus en détail

Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé

Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé Communiqué de presse Paris, 26 mars 2009 Des résultats satisfaisants pour LeasePlan dans un contexte mouvementé - En 2008, le résultat net d exploitation de LeasePlan Corporation s élève à 208 millions

Plus en détail

FIMATEX. Vincent Taupin, Jean-Philippe Huguet

FIMATEX. Vincent Taupin, Jean-Philippe Huguet FIMATEX Vincent Taupin, Jean-Philippe Huguet Plan Un marché concurrentiel : l explosion du marché européen du courtage online Fimatex aujourd hui : un leader en France, une position forte en Allemagne

Plus en détail

Chapitre 4 Modèles d actualisation des flux monétaires disponibles. FIN5570- Analyse et évaluation financière d'entreprise 1

Chapitre 4 Modèles d actualisation des flux monétaires disponibles. FIN5570- Analyse et évaluation financière d'entreprise 1 Chapitre 4 Modèles d actualisation des flux monétaires disponibles FIN5570- Analyse et évaluation financière d'entreprise 1 Plan de la séance Évaluation des Prévisions des flux monétaires disponibles FCFF

Plus en détail

In January 2012, the Indian authorities have decided to start exclusive negotiations with Dassault Aviation for the supply of 126 Rafale.

In January 2012, the Indian authorities have decided to start exclusive negotiations with Dassault Aviation for the supply of 126 Rafale. 2012 annual results 14 March 2013 2012 highlights Rafale selection by India In January 2012, the Indian authorities have decided to start exclusive negotiations with Dassault Aviation for the supply of

Plus en détail

La gestion actions. Nicolas Pelletier Responsable de la Gestion active Actions américaines BCV Asset Management 05.11.2014

La gestion actions. Nicolas Pelletier Responsable de la Gestion active Actions américaines BCV Asset Management 05.11.2014 La gestion actions Nicolas Pelletier Responsable de la Gestion active Actions américaines BCV Asset Management 05.11.2014 Sommaire Le marché des actions Les styles de gestion et les outils Business case

Plus en détail

EFG International publie ses résultats pour le premier semestre 2015

EFG International publie ses résultats pour le premier semestre 2015 EFG International publie ses résultats pour le premier semestre 2015 Zurich, le 29 juillet 2015 Le résultat net IFRS s est établi à CHF 48,0 millions, contre CHF (6,0) millions sur la même période l année

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations Avril 2005

Fonds de placement étrangers Mutations Avril 2005 Fonds de placement étrangers Mutations Avril 2005 Autorisés à la distribution en Suisse : Capital @ Work Umbrella Fund - Bonds @ Work Capital @ Work Umbrella Fund - Inflation @ Work CENTRALE ACTIONS (EURO)

Plus en détail

Point de vue de l investisseur

Point de vue de l investisseur Financez votre entreprise avec des fonds propres Point de vue de l investisseur Les petits déjeuners des PME et des start-up 24 septembre 2010 Corporate Finance Intervenant Samuel Babey Directeur Corporate

Plus en détail

Retour sur la réussite du premier OPCI Sharia Xavier LEPINE. 17 Mai 2014

Retour sur la réussite du premier OPCI Sharia Xavier LEPINE. 17 Mai 2014 Retour sur la réussite du premier OPCI Sharia Xavier LEPINE 17 Mai 2014 La Finance Islamique Rêves. La Finance Islamique, un positionnement naturel et décomplexé Un marché en plein essor - Un marché d

Plus en détail

Lettre aux actionnaires

Lettre aux actionnaires Lettre aux actionnaires Comptes du Groupe au 30 juin 2010 Message des présidents Mesdames, Messieurs, L actualité économique du premier semestre a été marquée par la crise d endettement dans certains pays

Plus en détail

BLACKROCK GLOBAL FUNDS

BLACKROCK GLOBAL FUNDS CE DOCUMENT EST IMPORTANT ET REQUIERT VOTRE ATTENTION IMMEDIATE. En cas de doute quant aux mesures à prendre, consultez immédiatement votre courtier, votre conseiller bancaire, votre conseiller juridique,

Plus en détail

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L'interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Zurich, le 1 er octobre 2010 Clôture annuelle du groupe CREALOGIX CREALOGIX: hausse du bénéfice en dépit du recul du chiffre d affaires En dépit du recul de son chiffre d affaires,

Plus en détail

STRATEGIE ET CHIFFRES CLES

STRATEGIE ET CHIFFRES CLES GROUPE SOCIETE GENERALE STRATEGIE ET CHIFFRES CLES Frédéric OUDEA Directeur Financier du Groupe 2 Avertissement Cette présentation peut comporter des éléments de projection et des commentaires relatifs

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Résultat annuel du groupe CREALOGIX: encore une bonne performance pour l ebusiness et une année de consolidation pour l ERP. Pour l exercice 2006/2007, le groupe CREALOGIX affiche

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Août 2006

Fonds de placement étrangers Mutations - Août 2006 Fonds de placement étrangers Mutations - Août 2006 Autorisés à la distribution en Suisse : BELMONT (LUX) - Asia Fund (un fonds étranger présentant un BELMONT (LUX) - Europe Fund (un fonds étranger présentant

Plus en détail

La place financière: moteur de l économie suisse

La place financière: moteur de l économie suisse La place financière: moteur de l économie suisse Association suisse des banquiers Juliet 2013 Table des matières 1. L Association suisse des banquiers 2. La place financière: acteurs et réglementation

Plus en détail

Economie monétaire et système financier européens. Nikolay NENOVSKY UPJV/Amiens/2016

Economie monétaire et système financier européens. Nikolay NENOVSKY UPJV/Amiens/2016 Economie monétaire et système financier européens Nikolay NENOVSKY UPJV/Amiens/2016 http://www.nikolaynenovsky.com/ Economie monétaire et Système financier européens Plan des séminaires Séminaire 1 L intégration

Plus en détail

Le financement des start-ups

Le financement des start-ups Corporate Finance Le financement des start-ups Comment négocier un contrat avec un investisseur? Petit déjeuner des start-ups Vendredi 27 juin 2003 Boris Meylan, Directeur adjoint Processus de négociation

Plus en détail

5.3 5.3 5.2 5.1 5.1 5.1 5.0 4.9 4.8 4.6 4.6 4.6 4.5 4.5 4.5 4.1 3.3 3.1. Comparaisons internationales

5.3 5.3 5.2 5.1 5.1 5.1 5.0 4.9 4.8 4.6 4.6 4.6 4.5 4.5 4.5 4.1 3.3 3.1. Comparaisons internationales 3.1 INFORMATIONS GÉNÉRALES 3.1.1 Etat de développement des clusters Le développement des clusters est élevé et généralisé dans l économie (sur une échelle de 1 à 7, le score le plus élevé étant le meilleur).

Plus en détail

EFG INTERNATIONAL ANNONCE SON INTRODUCTION EN BOURSE

EFG INTERNATIONAL ANNONCE SON INTRODUCTION EN BOURSE EFG INTERNATIONAL ANNONCE SON INTRODUCTION EN BOURSE Conférence de presse aujourd hui, à 10.00 HEC, au Forum, St-Peterstrasse 19, Zurich Ne peut être publié ou distribué aux Etats-Unis, le Canada et le

Plus en détail

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011

The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 The impacts of m-payment on financial services Novembre 2011 3rd largest European postal operator by turnover The most diversified European postal operator with 3 business lines 2010 Turnover Mail 52%

Plus en détail

L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES AGRÉÉS AU LIOBAN COMPTABILITÉ DE GESTION

L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES AGRÉÉS AU LIOBAN COMPTABILITÉ DE GESTION L ORDRE DES EXPERTS COMPTABLES AGRÉÉS AU LIOBAN COMPTABILITÉ DE GESTION JUILLET 215 Questions à choix multiples (37.5%) Examnes Juillet 215 Choisir la bonne réponse 1. Toutes les déclarations suivantes

Plus en détail

BUSINESSVALUATOR. Management presentation

BUSINESSVALUATOR. Management presentation BUSINESSVALUATOR Management presentation English pages 2 to 12, French pages 13 to 23 Jean-Marc Bogenmann Designer of BusinessValuator Accredited consultant in business transfer jeanmarcbogenmann@iib.ws

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers CENTRE DE FORMATION Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers Nos formations à Genève Diplôme Compliance Officer Spécialiste Marchés Financiers Objectifs La volonté du Centre de Formation

Plus en détail

Les phases de l investissement

Les phases de l investissement Les phases de l investissement Présentation, 21 Janvier 2009, Lausanne Claude Florin (EL82) claude.florin@a3.epfl.ch 22.01.2009 Les phases de l investissement 1 Les phases de l investissement dans les

Plus en détail

Société Financière Finance - Cautionnement November 2010

Société Financière Finance - Cautionnement November 2010 Société Financière Finance - Cautionnement November 2010 SOVACEC Switzerland S.A. Manhattan Park Avenue Av Cardinal Mermillod, 36 245 Park Avenue CH 1227 Genève NY 10167 New Nafn York Nafnsson Switzerland

Plus en détail

Pilotage Financier de de l entreprise

Pilotage Financier de de l entreprise 13-1 4 ième séance GFN GFN 106 106 Pilotage Financier de de l entreprise Analyse et interprétation des états financiers : rentabilité, efficacité Enseignant : Yosra BEJAR Maître de Conférences : TELECOM

Plus en détail

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012

À VOS CÔTÉS LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG. Données chiffrées au 31/12/2012 BGL BNP Paribas S.A. (50, avenue J.F. Kennedy L-2951 Luxembourg R.C.S. Luxembourg : B6481) Communication Mars 2013 LE GROUPE BNP PARIBAS AU LUXEMBOURG À VOS CÔTÉS 2013 Données chiffrées au 31/12/2012 Le

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Octobre 2005

Fonds de placement étrangers Mutations - Octobre 2005 Fonds de placement étrangers Mutations - Octobre 2005 Autorisés à la distribution en Suisse : BiscayneAmericas Funds plc BiscayneAmericas Enhanced Yield Fund BiscayneAmericas Funds plc BiscayneAmericas

Plus en détail

Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM

Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM Forum Financier, Namur 25 Novembre 2009 Réflexions sur les causes et conséquences de la crise financière Axel Miller Managing Director Partner PETERCAM 700 Subprimes USA : issuance of private-label RMBS

Plus en détail

Devenir le principal fournisseur de services financiers au Royaume-Uni. Avril 2014

Devenir le principal fournisseur de services financiers au Royaume-Uni. Avril 2014 Devenir le principal fournisseur de services financiers au Royaume-Uni Avril 2014 Ordre du jour Notre patrimoine en matière de services financiers Les services financiers aujourd hui Notre vision pour

Plus en détail

4T15 Lettre aux actionnaires

4T15 Lettre aux actionnaires 4T15 Lettre aux actionnaires Chers actionnaires, Durant le 4T15, notre banque a mis en œuvre la stratégie annoncée le 21 octobre 2015, à savoir être une banque privée et de gestion de fortune de premier

Plus en détail

a) Expliquez la théorie de la parité de pouvoir d achat relative (relative purchasing power

a) Expliquez la théorie de la parité de pouvoir d achat relative (relative purchasing power Question 1: Economie (37 points) Le graphique présenté ci-dessous a été publié au courant de l été 2008 par UBS Wealth Management Research. Le trait le plus volatile montre l évolution du taux de change

Plus en détail

I q Actifs corporels et incorporels

I q Actifs corporels et incorporels [ Retraitements en IFRS Les retraitements d homogénéité modifient les comptes individuels des filiales, pour les rendre conformes au modèle unifié des comptes consolidés du groupe. Lorsque les comptes

Plus en détail

Rencontres Economiques. Septembre 2012

Rencontres Economiques. Septembre 2012 Rencontres Economiques Septembre 2012 Développement des Sociétés Chinoises en France France = 3 ème partenaire en Europe 90 s : Emergence des Investissements Chinois Banque, Ressources Naturelles Secteur

Plus en détail

sur les placements de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (Directives de placement)

sur les placements de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (Directives de placement) Etat au.9. Directives du 8 décembre 4 sur les placements de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat (Directives de placement) Le comité de la Caisse de prévoyance du personnel de l Etat Vu la loi

Plus en détail

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis

EURO ZONE: economic impact of the financial crisis 1 EURO ZONE: economic impact of the financial crisis Michel Aglietta Univ Paris West, Cepii and Groupama-am Euro zone and European Union: a generalized slump with a recovery starting in Q3 2009 2 Euro

Plus en détail

Financement des PME en croissance ou en phase de transmission

Financement des PME en croissance ou en phase de transmission Financement des PME en croissance ou en phase de transmission Petit déjeuner PME & Start-up 11 septembre 2009 Bernard Ledermann Responsable Structured Finance - Romandie Date: 11.09.2009 Slide 1 THÈMES

Plus en détail

Profil RETAIL BANKING INVESTMENT SOLUTIONS CORPORATE AND INVESTMENT BANKING

Profil RETAIL BANKING INVESTMENT SOLUTIONS CORPORATE AND INVESTMENT BANKING L ESSENTIEL 2012 Profil BNP Paribas accompagne l ensemble de ses clients : particuliers, associations, entrepreneurs, PME, grandes entreprises et institutionnels, dans la réalisation de leurs projets en

Plus en détail

Gestion de patrimoine

Gestion de patrimoine Zurich Invest Select Portfolio Gestion de patrimoine Adaptée à vos besoins Les meilleurs experts en placement pour votre fortune Gestion de patrimoine adaptée à vos besoins Vos avantages: Vous profitez

Plus en détail

EFG International publie ses résultats de l exercice 2009

EFG International publie ses résultats de l exercice 2009 EFG International publie ses résultats de l exercice 2009 Zurich, le 17 mars 2010 Pour l exercice se terminant le 31 décembre 2009, EFG International a annoncé un résultat net de CHF 101,1millions (en

Plus en détail

D Analyste financier et Gestionnaire de fortunes

D Analyste financier et Gestionnaire de fortunes MODULES FINAL D Analyste financier et Gestionnaire de fortunes Copyright 2014, AZEK AZEK, Feldstrasse 80, 8180 Bülach, T +41 44 872 35 35, F +41 44 872 35 32, info@azek.ch, www.azek.ch Table des matières

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2005

Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2005 Fonds de placement étrangers Mutations - Septembre 2005 Autorisés à la distribution en Suisse : Activest GlobalDepot Defensiv Activest GlobalDepot Dynamisch Activest Investmentgesellschaft Schweiz AG,

Plus en détail

Becca Distribution Inc

Becca Distribution Inc Becca Distribution Inc 12-31-2004-12-31-2005 Becca Distribution Inc - Becca_2005.opt Page 1 Mesures clés du rendement de l'entreprise Seuil de rentabilité Valeur cible - Solvable Profitability % Profitability

Plus en détail

PRISMA Renminbi Bonds Hedgé USD/CHF Quelle situation dans le crédit en Chine? Marc Zosso CIO, Prisminvest SA

PRISMA Renminbi Bonds Hedgé USD/CHF Quelle situation dans le crédit en Chine? Marc Zosso CIO, Prisminvest SA PRISMA Renminbi Bonds Hedgé USD/CHF Quelle situation dans le crédit en Chine? Marc Zosso CIO, Prisminvest SA Plusieurs investisseurs nous demandent à juste titre quelle est la véritable situation du crédit

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 2 bis du 28 février 2008 C2007-165 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 2 janvier

Plus en détail

Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse

Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse Novembre 2009 L'importance de la place financière suisse L importance de la place financière suisse Avec ses banques, secteur clé de l économie, la place financière suisse joue un rôle de premier plan

Plus en détail

Cas pratiques. Finance et gestion des risques. http://www.hesge.ch/heg

Cas pratiques. Finance et gestion des risques. http://www.hesge.ch/heg Cas pratiques 1 Barings - Faits En 1995, un Trader (Nick Leeson) a «coulé» la banque Barings depuis la filiale de Singapour La perte s élève à USD 1.3 mias Opérations de trading non autorisées et cachées

Plus en détail

Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011

Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011 Réunion des analystes et conférence de presse Mars 2011 03/03/2011 1 Sommaire Année 2010: Efforts de développement tous azimuts Résultats et activité Décembre 2010 L action Attijari bank en bourse Rétrospective

Plus en détail

Voyage au pays des actions

Voyage au pays des actions Voyage au pays des actions SOMMAIRE INTRODUCTION À L 0RIGINE DE L ACTION : LA SOCIÉTÉ ANONYME ACTION AU PORTEUR ET ACTION NOMINATIVE LA TRANSMIBILITÉ DES ACTIONS NOMINATIVES LA VALEUR NOMINALE DE L ACTION

Plus en détail

Cercle de Wallonie. www.gonext.be

Cercle de Wallonie. www.gonext.be Cercle de Wallonie www.gonext.be Contenu Genèse de GoNext Objectifs de GoNext Marché de GoNext Valeur ajoutée de GoNext Case study Optimisation patrimoniale Recherche de capitaux Acquisition / fusion Cession

Plus en détail

Décision n 15-DCC-178 du 21 décembre 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Management Consulting Group France par Solucom

Décision n 15-DCC-178 du 21 décembre 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Management Consulting Group France par Solucom RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-178 du 21 décembre 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Management Consulting Group France par Solucom L Autorité de la concurrence, Vu le

Plus en détail

Bilan de l exercice 2003

Bilan de l exercice 2003 Communiqué de presse concernant 23 mars 2004 le bilan de l exercice 2003 Bilan de l exercice 2003 Durant l exercice 2003, le groupe Swiss International Air Lines a enregistré un résultat d exploitation

Plus en détail

IT Days 2014. Hery ANDRIANJAFY. 20 novembre 2014 Luxembourg

IT Days 2014. Hery ANDRIANJAFY. 20 novembre 2014 Luxembourg IT Days 2014 Hery ANDRIANJAFY 20 novembre 2014 Luxembourg Agenda 1. Introduction 2. Vol d identité et fraude 3. Q & A 2 Bio Hery ANDRIANJAFY RSSI / CISO Pictet & Cie (Europe) SA 20 ans d expérience dans

Plus en détail

Création du leader de la finance en ligne. Boursorama, n 1 de l'information en ligne. Fimatex, n 1 du courtage en ligne

Création du leader de la finance en ligne. Boursorama, n 1 de l'information en ligne. Fimatex, n 1 du courtage en ligne Création du leader de la finance en ligne Boursorama, n 1 de l'information en ligne Fimatex, n 1 du courtage en ligne Présentation des résultats de l'exercice 2001 Principaux enjeux du nouveau Groupe Annexes

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE LEONTEQ ANNONCE DES RÉSULTATS SOLIDES POUR L'EXERCICE 2015 AINSI QUE DES PROGRÈS STRATÉGIQUES SIGNIFICATIFS 2

COMMUNIQUÉ DE PRESSE LEONTEQ ANNONCE DES RÉSULTATS SOLIDES POUR L'EXERCICE 2015 AINSI QUE DES PROGRÈS STRATÉGIQUES SIGNIFICATIFS 2 COMMUNIQUÉ DE PRESSE LEONTEQ ANNONCE DES RÉSULTATS SOLIDES POUR L EXERCICE 2015 AINSI QUE DES PROGRÈS STRATÉGIQUES SIGNIFICATIFS Zurich, le 4 février 2016 Leonteq AG (SIX: LEON), prestataire indépendant

Plus en détail

certifié FA - Product/Market Management Excellence

certifié FA - Product/Market Management Excellence SSPO corps enseignants: 12 spécialistes du métier certifié FA - Product/Market Management Excellence HEG HAUTE ÉCOLE DE GESTION, Campus Battelle, Carouge, Genève Dates de cours: 25./26.3., 15./16.4., 6./7.5.2011

Plus en détail

Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA)

Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA) Bruxelles, le 15 mars 2012. COMMUNIQUÉ DE PRESSE Résultats financiers 2011 de BNP Paribas Fortis (Fortis Banque SA) Résultat net avant activités abandonnées d EUR 585 millions (*), après dépréciation des

Plus en détail

Fonds de placement étrangers Mutations - Avril 2006

Fonds de placement étrangers Mutations - Avril 2006 Fonds de placement étrangers Mutations - Avril 2006 Autorisés à la distribution en Suisse : AIG MULTILABEL SICAV - AIT Europe Value Equity AIG MULTILABEL SICAV - AIT Switzerland Value Equity AIG MULTILABEL

Plus en détail

Echelle Logarithmique

Echelle Logarithmique Echelle Arithmétique Échelle qui favorise les variations d amplitude. Ex : un cours qui passe de 100 à 200 puis de 200 à 300, avec l échelle logarithmique les deux écarts de 100 points seront identiques

Plus en détail

Les nouveaux instruments financiers

Les nouveaux instruments financiers Les nouveaux instruments financiers 8 février 2005 Jean-Paul Laurent Professeur à l ISFA, Université Lyon 1 «Imaginons que nous puissions introduire dans le système économique toutes les institutions possibles

Plus en détail

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés

Avril 2014 www.sif.admin.ch. Place financière suisse Chiffres-clés Avril 2014 www.sif.admin.ch Place financière suisse Chiffres-clés 1 Importance économique de la place financière suisse Ces dix dernières années, la contribution des assurances à la création de valeur

Plus en détail

Cardif Lux Vie en bref

Cardif Lux Vie en bref Cardif Lux Vie en bref Compagnie d assurance née de la fusion de deux acteurs historiques au Luxembourg, Cardif Lux International et Fortis Luxembourg Vie. - Depuis le 31 décembre 2011, Cardif Lux Vie

Plus en détail

CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change

CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change CARDIF LUX VIE L assureur d un monde qui change cardifluxvie.lu Cardif Lux Vie célèbre ses 20 ans En 2014, Cardif Lux Vie célèbre son 20 ème anniversaire : 20 ans d expertise internationale au service

Plus en détail

Assemblée Générale du 3 mai 2013

Assemblée Générale du 3 mai 2013 Assemblée Générale du 3 mai 2013 Résultats de l exercice 2012 Chiffres clés 2 Chiffres clés du Groupe (M ) 2011 2012 Variation Chiffre d affaires 7 657 7 370-3,7 % Résop Média* 414 358-56 M Résultat net

Plus en détail

Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises. Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction

Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises. Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction 1 Institutions financières coopératives: collecte d épargne et financement des entreprises Francine Swiggers Présidente du Comité de Direction 2 Groupe ARCO : Groupe coopératif Holding Financier + Holding

Plus en détail

CCI FRANCE SUISSE Handelskammer Frankreich-Schweiz

CCI FRANCE SUISSE Handelskammer Frankreich-Schweiz CCI FRANCE SUISSE Handelskammer Frankreich-Schweiz CCI FRANCE SUISSE Handelskammer Frankreich-Schweiz 19h00 22h00 Soirée au Chaplin s World Visite du Manoir de Ban (Vie intime de Charlie Chaplin) Cocktail

Plus en détail

SR FINANCE RESTRUCTURATION GOUVERNANCE CORPORATE FINANCE

SR FINANCE RESTRUCTURATION GOUVERNANCE CORPORATE FINANCE SR FINANCE RESTRUCTURATION GOUVERNANCE CORPORATE FINANCE CorporateFinance Développement Montage et coordination des opérations de corporate finance. Levée de fonds privés, Introduction en bourse, Restructuration/refinancement

Plus en détail

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Placements Collectifs de Capitaux

CENTRE DE FORMATION. Diplôme Compliance Officer Spécialiste Placements Collectifs de Capitaux CENTRE DE FORMATION Diplôme Compliance Officer Spécialiste Placements Collectifs de Capitaux Nos formations à Genève Diplôme Compliance Officer Spécialiste Placements Collectifs de Capitaux Objectifs La

Plus en détail

Résultats annuels 2006. Une année exceptionnelle en termes de résultats et de création de valeur. 425 Millions d acquisitions finalisées

Résultats annuels 2006. Une année exceptionnelle en termes de résultats et de création de valeur. 425 Millions d acquisitions finalisées Résultats annuels 2006 Une année exceptionnelle en termes de résultats et de création de valeur 425 Millions d acquisitions finalisées Résultat Net IFRS de 96,7 Millions, en hausse de 77% ORCO clôture

Plus en détail

FORUM BUSINESS FRANCE AMERIQUE DU NORD Accompagnement et financement en local

FORUM BUSINESS FRANCE AMERIQUE DU NORD Accompagnement et financement en local FORUM BUSINESS FRANCE AMERIQUE DU NORD Accompagnement et financement en local 15 Octobre 2015 HSBC in the United States Dedicated Multinational Coverage Teams Key facts and figures Legal Entities: HSBC

Plus en détail

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS

NATIXIS EN BREF 2e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPArgNE / SErVicES FiNANciErS SPÉciAliSÉS NATIXIS EN BREF 2 e semestre 2012 BANQUE DE grande clientèle / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS l expertise financière au service des clients l expertise financière au service des clients Une

Plus en détail

Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan

Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière. Plan Chapitre 3 - L interprétation des documents financiers et la planification financière Plan Le bilan - présentation et signification des postes Structure en grandes masses - Le BFR Les ratios de structure

Plus en détail

Table ronde : Indicateurs clés de performance. Mercredi 11 novembre 2015, Neuchâtel Dre Catherine Equey, Professeure HEG Genève

Table ronde : Indicateurs clés de performance. Mercredi 11 novembre 2015, Neuchâtel Dre Catherine Equey, Professeure HEG Genève Table ronde : Indicateurs clés de performance Mercredi 11 novembre 2015, Neuchâtel Dre Catherine Equey, Professeure HEG Genève Plan de la présentation 1. Présentation du projet 2. Résultats intermédiaires

Plus en détail

Baromètre pour les PME Évolution de la performance financière 2004-2013 Forum financier Verviers-Eupen. Vincent Trevisan Le 9 décembre 2014

Baromètre pour les PME Évolution de la performance financière 2004-2013 Forum financier Verviers-Eupen. Vincent Trevisan Le 9 décembre 2014 Baromètre pour les PME Évolution de la performance financière 2004-2013 Forum financier Verviers-Eupen Vincent Trevisan Le 9 décembre 2014 Deloitte Fiduciaire connaît le monde des PME comme nul autre Fait

Plus en détail

Acquisition du Groupe CEPL par ID Logistics Le 13 juin 2013

Acquisition du Groupe CEPL par ID Logistics Le 13 juin 2013 Acquisition du Groupe CEPL par ID Logistics Le 13 juin 2013 Signature d un protocole d acquisition de CEPL > ID Logistics a signé le 12 juin 2013 avec les actionnaires et les créanciers de CEPL un protocole

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Règlement de placement de REVOR Fondation communautaire 2 e pilier

Règlement de placement de REVOR Fondation communautaire 2 e pilier de REVOR Fondation communautaire 2 e pilier Approuvé par le Conseil de fondation le 15 décembre 2010 Sommaire 1. Principes réglementaires et légaux... 2 2. Solution de compte... 2 3. Stratégie de placement...

Plus en détail

HSBC en France en 2005. Conférence de Presse du 6 mars 2006

HSBC en France en 2005. Conférence de Presse du 6 mars 2006 HSBC en France en 2005 Conférence de Presse du 6 mars 2006 Avertissement La présentation qui va suivre peut contenir des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux résultats des

Plus en détail

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404

23,5 609 796 312 789 28,7 356 499 673 279. en % du chiffre d affaires net 4,4 5,3 8,4 3,0. Investissements / Désinvestissements nets 116 404 2014 Alpiq en bref Alpiq est un fournisseur d électricité et prestataire de services énergétiques leader en Suisse, à orientation européenne. L entreprise est active dans la production d électricité ainsi

Plus en détail

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10%

Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Points clés Résultats 2009 : Succès de l offre de banque en ligne - Ouvertures de comptes : +20% - Nombre d ordres : +10% Des résultats solides Produit net bancaire : 200 MEur (+1% à périmètre et change

Plus en détail

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF)

AS Equities Opportunity Switzerland (CHF) AS Investment Management (CHF) Rapport annuel 2011 Philosophie d investissement AS Equities - Opportunity Switzerland est un fonds long-short en actions suisses, avec une faible corrélation au marché suisse.

Plus en détail

NOUS AVONS CLASSÉ NOS ACTIVITÉS EN DEUX CATÉGORIES DE CLIENTÈLE DISTINCTES DÉTAIL ET

NOUS AVONS CLASSÉ NOS ACTIVITÉS EN DEUX CATÉGORIES DE CLIENTÈLE DISTINCTES DÉTAIL ET Revue des activités de la Banque REVUE REVUE DES DES ACTIVITÉS ACTIVITÉS DE LA DE BANQUE LA BANQUE REVUE DES ACTIVITÉS DE LA BANQUE PROFIL ACTUEL DES ACTIVITÉS DE LA BANQUE NOUS AVONS CLASSÉ NOS ACTIVITÉS

Plus en détail

Quels sont les risques sous-jacents liés au trading sur indice boursier?

Quels sont les risques sous-jacents liés au trading sur indice boursier? Indices boursiers Factsheet Introduction Trading sur indice boursier Les indices boursiers proposés sur les plateformes eforex de Swissquote sont des contrats sur dérivés de gré à gré (OTC) dont le sous-jacent

Plus en détail

LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITÉ CHIFFRES CLÉS

LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITÉ CHIFFRES CLÉS LA BANQUE CHIFFRES CLÉS UNIVERSELLE 2013 DE PROXIMITÉ PROFIL UN GROUPE BANCAIRE DE RÉFÉRENCE Le groupe Crédit Agricole est le premier financeur de l économie française et l un des tout premiers acteurs

Plus en détail

Théorie Financière 3. Tableau de financement et planning financier

Théorie Financière 3. Tableau de financement et planning financier Théorie Financière 3. Tableau de financement et planning financier Objectifs de la session 1. Montrer comment les informations comptables permettent de déterminer les cash flows 2. Comprendre le concept

Plus en détail