Tuberculose intérêt des tests sanguins

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Tuberculose intérêt des tests sanguins"

Transcription

1 Tuberculose intérêt des tests sanguins Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches

2

3 M. tuberculosis Mφ CD immature Poumon LT CD8+ CD mature IFNγ LT CD4+ Ganglion lymphoïde Lyse cellulaire Effet bactéricide Granulome LT - CD1 restreint

4 Pouvoir Pathogène : Maladie Granulomateuse Chronique Tuberculose infection Contage Réaction d hypersensibilité positive Absence de signes cliniques Pas de documentation bactériologique et/ou histologique Tuberculose maladie Idem, sauf présence signes cliniques, et +/- documentation bactériologique et/ou histologique

5 Cinétique des réponses immunologiques et expression clinique de la tuberculose Des réponses immunologiques variables en fonction de l expression de la maladie

6

7 Place non négligeable de la sérologie Choix d antigènes glycolipidiques et protéiques PGL-Tb1 + ESAT-6/CFP10 Etudes multicentriques (3 continents) Chez les sujets VIH +

8 Très bonne Sensibilité quelque soit la population étudiée Spécificité (%) NIMS AIIMS French African (n=90) (n=48) (n=49) (n=50) PGL-TB ESAT6-CFP Combinés Sensibilité (%) NIMS AIIMS French African (n=38) (n=96) (n=27) (n=132) PGL-TB ESAT6-CFP Combinés

9 Très bonne sensibilité également chez les sujets VIH + coinfectés avec M. tuberculosis Antigène PGL-Tb1 ESAT- 6/CFP10 ManLAM Spécificité Sensibilité 92.0% 72.7% 96.0% 22.7% 92.9% 52.4%

10 Réponses cellulaires mesurées in vivo ou in vitro

11

12 VARIABILITÉ DE LA LECTURE DE L'IDR 10 Différence entre 2 mesures (mm) IC 95% + valeurs maximales -8 intra-lecteur avec stylo palpatio n seule inter-lecteur Pouchot et al. 1997

13 IDR : Sensibilité - Spécificité Sensibilité : Tuberculose-maladie 75-90% 10 et 25 % des adultes 10% des enfants Spécificité Infections par les Mycobactéries atypiques 5 < Ø < 14 mm BCG Après 2 à 3 mois : Ø 5 mm, voire 10 mm Impact des 10 ans post-vaccination Effet «booster» ou amplificateur de la réponse T

14 Région RD1 RD1 mic RD1 BCG Rv3860 Rv3866 Rv3868 Rv3869 PE/PPE Rv3876 Rv3864/65 esx Rv3861Rv3863 Rv3867 Rv3870 Rv3871 Rv3874 Rv3877Rv Rv3862 Rv3879 Rv3884 Rv3885 Rv3880 Rv3882 Rv3886 Rv3881 Rv3883 Rv3887 ESAT6 CFP10

15 Présence d ESAT-6/CFP10 chez les espèces du complexe tuberculosis sauf BCG et 3 espèces de mycobactéries non tuberculeuses Tuberculosis complex ESAT Antigens CFP M tuberculosis + + M africanum + + M bovis + + BCG substrain gothenburg - - moreau - - tice - - tokyo - - danish - - glaxo - - montreal - - pasteur - - Environmental strains Antigens ESAT CFP M abcessus - - M avium - - M branderi - - M celatum - - M chelonae - - M fortuitum - - M gordonii - - M intracellulare - - M kansasii + + M malmoense - - M marinum + + M oenavense - - M scrofulaceum - - M smegmatis - - M szulgai + + M terrae - - M vaccae - - M xenopi - -

16 QuantiFÉRON Cellestis T-SPOT.TB Immunotech Évolution des tests Nom commercial 1 ère génération 2 ème génération 3 ème génération 1 ère génération QF-TB QF TB Gold QF TB Gold InTube T-SPOT.TB Technique ELISA ELISA ELISA ELISPOT Test réalisé sur Antigènes Nature des antigènes Sang complet Sang complet Sang complet PPD ESAT-6 CFP10 ESAT6 CFP10 Tub 7.7 Cellules mononuclées circulantes ESAT-6 CFP10 Protéines Peptides Peptides Peptides Contrôle positif PHA PHA PHA PHA Résultats obtenus 16-24h 16-24h 16-24h 16-24h

17 QuantiFERON -TB GOLD Test Method Stage 1 Whole Blood Culture Nil Control ESAT-6 CFP-10 Mitogen Control Heparinised whole blood Transfer undiluted whole blood into wells of a culture plate and add antigens Culture overnight at 37 o C TB infected individuals respond by secreting IFN-γ Stage 2 IFN-gamma ELISA Harvest Plasma from above settled cells and incubate 120 min in Sandwich ELISA COLOR TMB Wash, add Substrate, incubate 30 min then stop reaction Standard Curve OD 450nm Standard Curve IFN-γ IU/ml Measure OD and determine IFN-γ levels

18

19 Nil control Panel A antigen Panel B antigen Positive control

20 RECOMMANDATIONS FRANCAISES Besoin d être évalués chez les enfants, les patients infectés par le VIH, les patients immunodéprimés et chez les patients avant mise en route d un traitement par anti TNFα Population cible : Suspicion de Tuberculose infection récente ou de Tuberculose infection latente Enquêtes autour d un cas Dépistage des populations exposées migrants zone géographique à forte prévalence: Ile de France D étudier les groupes à risque élevé de progression vers la tuberculose maladie (traitement anti-tnfα) Tuberculoses paucibacillaires

21 Recommandations étrangères Suisse : confirmation par un test sanguin des IDRs positives Utilisation d emblée chez les sujets immunodéprimés Mêmes indications que l IDR UK Si l IDR est positive : test cellulaire T-IFNγ Si test non concluant : médecin spécialisé USA Seul le QF-TB Gold est approuvé par la FDA Remplace selon les mêmes indications l IDR

22 «Forest Plot» de la sensibilité du Quantiféron TB Gold établi à partir de 10 études chez des patients atteints de tuberculose active

23 Synthèse-Sensibilité des tests T-IFNγ Évaluation uniquement dans la tuberculose maladie QF-TB-Gold ( patients) : 81 à 89% T-SPOT-TB : (47-72 patients) : 83 à 100% Pourquoi n obtient-on pas 100% : Origine géographique et ethnique des populations testées Sévérité de la maladie: anergie de la réponse T Notion de compartimentalisation de la réponse T Notion de sidération de la réponse T

24 Spécificité des tests T-IFNγ Évaluées chez des sujets témoins sans facteur de risque d infection à M. tuberculosis QF-TB-Gold (39 à 216 sujets) : 96 à 100% T-SPOT-TB (40 à 115 sujets) : 87.5 à 100% Raisons expliquant les faibles valeurs, ou l absence d une spécificité de 100% Population à forte endémie tuberculeuse 80% des témoins testés avaient un test positif 40% des personnels soignants avaient un test positif Témoins malades non tuberculeux avec test positif : facteurs de risque de contage tuberculeux Témoins présentant une mycobactériose à M. kansasii

25 Interprétation Vaccinés BCG ou M. atypiques Contage M. tuberculosis IDR Positif Positif IFNγ Négatif Positif 1. Pas de corrélation entre la production d IFNγ et la protection 2. Aucune relation entre la réponse et l efficacité vaccinale 3. Ne différencie pas un sujet sensible d un sujet résistant 4. Ne différencie pas infection de maladie

26 Évaluation du coût de l IDR Seringue : Tuberculine / injection Temps soignant : 2 consultations médicales Temps consacré aux relances écrites ou téléphonées Coût des injections non lues Coût des examens et traitement (incluant le suivi) chez les personnes faussement positives

27 IDR vs. IFNγ ETUDE COUT-EFFICACITE PAYS Population * Age Nombre BCG Résultats % TESTS / Remarques Commentaires ALLEMAGNE DIEL Etude sur le coût des stratégies dans le suivi des adultes-sujets contacts IDR seule : coût = euros IDR+QFT : coût = euros Réduction de 29,77 si Test-T-IFNγ d emblée (Diel et al., ERJ, 2006) Étude Suisse : mêmes résultats que l étude allemande Étude Américaine : IDR entre 41 et 363 $ à l hôpital IDR entre 176 et 264 $ pour les centres de Santé

28 Les deux tests (IDR et T-IFNγ) ont des avantages et des limites progrès fantastique pour le diagnostic de tuberculose-infection Font partie d un arsenal diagnostique Décision d en choisir un plutôt qu un autre? La population à tester Le but que l on recherche Les ressources dont nous disposons

29 Exemples d indications des tests T-IFNγ Le contrôle réalisé chez les soignants pas de seconde visite, pas de boosting, pas de problème d interprétation Populations à faible endémie tuberculeuse Pas de réactions croisées avec BCG, Mycobactéries atypiques Meilleur dépistage et traitement des tuberculose-infections Indiqué pour screening populations à risque, où le taux de perdu de vue après IDR est élevé Immunodéprimés (VIH) Sans domicile fixe toxicomanes

30 Comparison of TST and QF-TB results in the 19 HCWs QF-TB positive QF-TB negative Total TST-positive (68.4) a TST-negative (31.6) a Total 6 (31.6) a 13 (68.4) a 19 (a) Percentage

31

32 Corrélation positivité ou taux d IFNγ produit et risque de survenue de tuberculose-maladie Bien établie pour l IDR Corrélation entre les deux types de tests (IDR et tests T-IFNγ) : étude de Pai et al., personnels soignants Valeur prédictive d un test in vitro pourrait se rapprocher de celle de l IDR (recommandations du CDC) Étude éthiopienne, sujets contacts infectés au sein des familles ayant eu un ou plusieurs cas de tuberculosemaladie Suivi de 2 ans Probabilité de progression vers la tuberculose-maladie plus importante chez les sujets test T-IFNγ positif que chez les sujets Test T-IFNγ négatif

33

34

35

36

37 Etude de Diel et coll., AJRCCM, Feb contacts proches TST et QF-TB IT, Suivi de 103 (13.5) semaines 40.4% TST + pour 11% de QF-TB IT + Seul QF-TB IT + associé avec temps d exposition 6/41 QF-TB IT + contacts non traités (14.6%) contre 5/219 TST + contacts non traités (2.3%) : TB active

38 Performances des tests dans les populations à haut risque et peu étudiées Enfants: TB infection latente, Forme extra-pulmonaire, ou forme sévère Sujets co-infectés VIH Diagnostic de TB active, ou TB infection latente TB sub-clinique, résultats indéterminés Chimioprophylaxie Traitement immunosuppresseur (anti-tnfα) Diabète, cancer, transplantation Diagnostic de tuberculose extra-pulmonaire Corrélation avec les facteurs de risque d exposition

39 Que se passe-t-il chez les sujets VIH+ La réponse TST toujours inférieure à celle des tests IFNγ En terme de sensibilité: par de différence significative entre les 2 tests IFNγ Nombre d indéterminés augmente avec le test QF-TB IT lorsque le nombre de CD 4 diminue T-SPOT-TB est moins influencé du fait d un nombre fixe de PBMC au départ

40 QF-TB IT Proportion of responses < >350 CD4+ cell count Blanc: indéterminé Noir : Test IFNγ Gris :TST 60 T-SPOT-TB Proportion of responses < >350 CD4+ cell count

41 Autres sujets d études Effets des infections à mycobactéries atypiques Corrélation entre le degré d immunosuppression et une réponse indéterminée des tests Comprendre le différentiel entre réponse positive à la tuberculine et le test IFNγ négatif Risque de TB active selon le résultat du test IFNγ Reproductibilité et impact de tests répétés dans le temps suivi thérapeutique

www.fnama.fr Tuberculose Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp.

www.fnama.fr Tuberculose Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp. Tuberculose intérêt des tests sanguins Pr. Jean-Louis Herrmann Service de Microbiologie, Hôpital R. Poincaré, Garches jean-louis.herrmann@rpc.aphp.fr Pouvoir Pathogène : Maladie Granulomateuse Chronique

Plus en détail

Prestation de conseil : Mycobactéries

Prestation de conseil : Mycobactéries MM 06/05/2016 Prestation de conseil : Mycobactéries Christian MARTIN Laboratoire de Bactériologie - Virologie - Hygiène CHU LIMOGES 24 janvier 2014 - BIOFORMA Tuberculose infection latente (ATCD de contact

Plus en détail

DESC d Allergologie et d Immunologie Clinique Lorna GARNIER Laboratoire d Immunologie Pr. BIENVENU, CHLS

DESC d Allergologie et d Immunologie Clinique Lorna GARNIER Laboratoire d Immunologie Pr. BIENVENU, CHLS DESC d Allergologie et d Immunologie Clinique 20022014 Lorna GARNIER Laboratoire d Immunologie Pr. BIENVENU, CHLS 1 CLASSIFICATION DE GELL ET COOMBS EXPLORATION DE L HYPERSENSIBILITE DE TYPE IV Les tests

Plus en détail

Mise au point sur les nouveaux tests dans la Tuberculose: PCR et IGRA. Dr. D Adler, Service de Pneumologie, HUG

Mise au point sur les nouveaux tests dans la Tuberculose: PCR et IGRA. Dr. D Adler, Service de Pneumologie, HUG Mise au point sur les nouveaux tests dans la Tuberculose: PCR et IGRA Dr. D Adler, Service de Pneumologie, HUG Cas Clinique 1 Homme, 28 ans, non fumeur, Kosovo Toux chronique (8 semaines) persistante après

Plus en détail

Place des tests IGRA dans le diagnostic de l infection tuberculeuse latente chez le patient VIH

Place des tests IGRA dans le diagnostic de l infection tuberculeuse latente chez le patient VIH Place des tests IGRA dans le diagnostic de l infection tuberculeuse latente chez le patient VIH Tuberculose et VIH Institut Pasteur Paris 28 Mars 2011 Elisabeth Bouvet Programme de lutte contre la tuberculose

Plus en détail

Apport d un nouveau test Interféron Gamma

Apport d un nouveau test Interféron Gamma Apport d un nouveau test Interféron Gamma Dr D. Bonnet Service de maladies infectieuses Bichat Claude bernard Tuberculose 1/3 population mondiale infectée par BK Primo infection asymptomatique 90% des

Plus en détail

EXPLORATION DE L HYPERSENSIBILITE DE TYPE IV

EXPLORATION DE L HYPERSENSIBILITE DE TYPE IV EXPLORATION DE L HYPERSENSIBILITE DE TYPE IV Les tests de détection de l IFN-γ (IGRAs) dans l aide au diagnostic de tuberculose Le test ELISPOT dans l hypersensibilité retardée aux médicaments LAURE DENIS

Plus en détail

La tuberculose du sujet âgé

La tuberculose du sujet âgé La tuberculose du sujet âgé Epidémiologie Incidence 2007 : 6,3/100000 habitants % + 70 ans : 16 % Collectivités + 70 ans : 26,1 % Femmes + 70 ans : 26 % Tuberculose latente : 23 % Mortalité + 70 ans X

Plus en détail

Centre Hospitalier Lyon Sud

Centre Hospitalier Lyon Sud INTERET DU TEST QUANTIFERON AVANT INSTAURATION D UN TRAITEMENT PAR BIOTHERAPIE. M. PIPERNO, J.P. LARBRE, G. LLORCA, E. VIGNON, J.G. TEBIB. Centre Hospitalier Lyon Sud Introduction o L IDR à la tuberculine

Plus en détail

AntiTNF et Tuberculose

AntiTNF et Tuberculose AntiTNF et Tuberculose A.Fissah Service de Pneumologie, CHU de Bab el oued Réunion de Consensus sur la Maladie de Crohn Institut Pasteur, Delly Brahim 25-26 Septembre 2013 Anti TNF et Tuberculose: Problématique

Plus en détail

«Prophylaxie de la tuberculose chez les

«Prophylaxie de la tuberculose chez les «Prophylaxie de la tuberculose chez les patients traités par anti-tnf a» Recommandations 25 Dominique SALMON Groupe Hospitalier COCHIN Journées Nationales d Infectiologie Juin 25 1 Recommendations AFSSAPS

Plus en détail

DPI GROUPE DE TRAVAIL SUR LE QUANTIFERON. Groupe de travail du GERES Support financier du laboratoire Qiagen

DPI GROUPE DE TRAVAIL SUR LE QUANTIFERON. Groupe de travail du GERES Support financier du laboratoire Qiagen GROUPE DE TRAVAIL SUR LE QUANTIFERON DPI D Abiteboul, E Bouvet, JF Gehanno, G Pellissier, P Roland-Nicaise, C Taieb, S Touche, D Tripodi Groupe de travail du GERES Support financier du laboratoire Qiagen

Plus en détail

QuantiFERON TB Gold in tube

QuantiFERON TB Gold in tube Qu est-ce que le QuantiFERON? Test sanguin de dépistage de l infection tuberculeuse. QuantiFERON TB Gold in tube Test ELISA qui mesure la réponse immunitaire à médiation cellulaire à l infection tuberculeuse.

Plus en détail

La tuberculose: les menaces et les réponses

La tuberculose: les menaces et les réponses Colloque Meditest Bulle, 22 avril 2010 La tuberculose: les menaces et les réponses Jean-Pierre Zellweger Ligue pulmonaire suisse Une histoire vraie (2007) Mlle A.K.,1991 Née en Angola, vit en Suisse depuis

Plus en détail

Tests de dépistage de la tuberculose

Tests de dépistage de la tuberculose 1 Tests de dépistage de la tuberculose ou J-P. Zellweger Ligue Pulmonaire Suisse 2 Tests de dépistage de l infection tuberculeuse J-P. Zellweger Ligue Pulmonaire Suisse 1 Transmission de la tuberculose

Plus en détail

Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail

Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail Tests Interferon = quoi de neuf? en médecine du travail Elisabeth BOUVET, Dominique Abiteboul GERES Tuberculose infection et tuberculose maladie Contact BK= TM Infection latente 95% Infection = 30% des

Plus en détail

Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés

Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés Diagnostic biologique de la tuberculose latente : quelques données chez les immunodéprimés Dr D. Monnier Service d Immunologie Thérapie Cellulaire et Hématopoïèse (ITeCH) CHU de RENNES Données épidémiologiques

Plus en détail

Nouveautés dans le diagnostic biologique de la tuberculose

Nouveautés dans le diagnostic biologique de la tuberculose Nouveautés dans le diagnostic biologique de la tuberculose Philippe Lanotte Service de Bactériologie-Virologie Pôle de Microbiologie-Infectiologie Hôpital Bretonneau CHRU de Tours Journées de Formation

Plus en détail

MALADIE APPORT DES TESTS INTERFERON. EXPERIENCE ET PRATIQUE DU CLAT 63.

MALADIE APPORT DES TESTS INTERFERON. EXPERIENCE ET PRATIQUE DU CLAT 63. ENQUETE AUTOUR D UN CAS TUBERCULOSE MALADIE APPORT DES TESTS INTERFERON. EXPERIENCE ET PRATIQUE DU CLAT 63. Docteur Jean Perriot Dispensaire Emile Roux - CLAT 63 Clermont- Ferrand jean.perriot@cg63.fr

Plus en détail

Actualités Tuberculose 2008 épidémiologie et infection. Elisabeth BOUVET

Actualités Tuberculose 2008 épidémiologie et infection. Elisabeth BOUVET Actualités Tuberculose 2008 épidémiologie et infection Elisabeth BOUVET Emergence of Mycobacterium tuberculosis with extensive resistance to second line drugs Worldwide, 2000-2004 MMWR 2006 ; 55 ; 301-305

Plus en détail

Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose

Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose Démarche du diagnostic microbiologique d'une tuberculose EVALUATIONS Collégiale des enseignants de bactériologie-virologie-hygiène 2013 1 QUESTION 1/12 : Parmi les affirmations suivantes concernant Mycobacterium

Plus en détail

Réunion QuantiFERON Rhône-Alpes du 9 décembre Dr Patrick. Miailhes Service des Maladies Infectieuses et Tropicales

Réunion QuantiFERON Rhône-Alpes du 9 décembre Dr Patrick. Miailhes Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Réunion QuantiFERON Rhône-Alpes du 9 décembre 1 Dr Patrick. Miailhes Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital de la Croix-Rousse On peut penser que la sécrétion d Interféron gamma est proportionnelle

Plus en détail

JNI 2009 JL SCHMIT, AS MONGE,A BOREL, A HERMANT, M

JNI 2009 JL SCHMIT, AS MONGE,A BOREL, A HERMANT, M Tests immunologiques sanguins (TIV)de la Tuberculose au CLAT D AMIENS JNI 2009 JL SCHMIT, AS MONGE,A BOREL, A HERMANT, M DEGLICOURT, E TREINER, M FERAMUS,L LADERRIERE Lutte antitb: situations différentes

Plus en détail

Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose. (1 ) Le concept

Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose. (1 ) Le concept Tests de détection de la production d Interféron-g et le diagnostic de la tuberculose (1 ) Le concept M. Labalette, oct. 2007 Infection tuberculeuse contrôlée (ITL avec bacilles quiescents ou éliminés)

Plus en détail

La tuberculose. Anne Brunon Journée des correspondants en hygiène 11 avril 2013

La tuberculose. Anne Brunon Journée des correspondants en hygiène 11 avril 2013 La tuberculose Anne Brunon Journée des correspondants en hygiène 11 avril 2013 Rappel: les mycobactéries Espèces Pathogènes stricts Pathogènes opportunistes Réservoir Homme ou animal malade environnement

Plus en détail

La LAT (lutte anti tuberculeuse) en Guyane repose sur un réseau cohérent de partenaires du secteur sanitaire :

La LAT (lutte anti tuberculeuse) en Guyane repose sur un réseau cohérent de partenaires du secteur sanitaire : Institut Pasteur de Guyane Laboratoire de Biologie Médicale Secteur des Mycobactéries : Rapport d activité 23 Epidémiologie de la tuberculose en Guyane En Guyane, au cours des 5 dernières années, l évolution

Plus en détail

Enfant exposé à un cas index de. Christophe Delacourt

Enfant exposé à un cas index de. Christophe Delacourt Enfant exposé à un cas index de tuberculose pulmonaire Christophe Delacourt Nouvelles recommandations : déc. 2013 A QUOI SERT LE DÉPISTAGE AUTOUR D UN CAS INDEX? Prévenir des cas secondaires de tuberculose-maladie

Plus en détail

Tests de diagnostic rapide de la tuberculose

Tests de diagnostic rapide de la tuberculose Tests de diagnostic rapide de la tuberculose Point de vue du clinicien Hélène Ferrand Service de maladies infectieuses et tropicales Hôpital Bichat-Claude Bernard Tests de diagnostics rapides de la tuberculose

Plus en détail

Prévalence de la tuberculose latente chez les patients candidats a un traitement par biothérapies ou par immunosuppresseurs

Prévalence de la tuberculose latente chez les patients candidats a un traitement par biothérapies ou par immunosuppresseurs Prévalence de la tuberculose latente chez les patients candidats a un traitement par biothérapies ou par immunosuppresseurs M.A.BOUDJELLA,Z. AIT ALI SLIMANE, A.TEBAIBIA, M.LAHCENE, N.CHIALI, H.BACHA, Y.

Plus en détail

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD?

CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? CONTROVERSE : IDR OU QUANTIFERON LORS D'UN CONTAGE EN EHPAD? Hélène MANGEARD François MALADRY Tuberculose : infection mycobactérienne Infection mycobactérienne chronique (M. Tuberculosis ++ ou bacille

Plus en détail

DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006

DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006 DASES Réseau tuberculose 10 janvier 2006 Place des Nouveaux Tests de Dosage de L INTERFERON GAMMA dans le diagnostic de la Tuberculose Fadi ANTOUN, Cellule Tuberculose DASES Le Quotidien du Médecin 2005

Plus en détail

TUBERCULOSE Évaluer et prendre en charge un «SUJET CONTACT»

TUBERCULOSE Évaluer et prendre en charge un «SUJET CONTACT» TUBERCULOSE Évaluer et prendre en charge un «SUJET CONTACT» Alain Théry Médecin Généraliste; DIU Tuberculose; CLAT d'evreux La tuberculose en France Incidence faible : < 10 nouveaux cas / 10 5 habitants

Plus en détail

Les particularités de la tuberculose pédiatrique. Dr Dang Duy, service de pédiatrie Centre hospitalier sud francilien

Les particularités de la tuberculose pédiatrique. Dr Dang Duy, service de pédiatrie Centre hospitalier sud francilien Les particularités de la tuberculose pédiatrique Dr Dang Duy, service de pédiatrie Centre hospitalier sud francilien Epidémiologie 2009 Incidence nationale : 8,2 cas déclarés / 100 000 habitants Ile de

Plus en détail

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée

L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée L Hypersensibilité de type IV ou Hypersensibilité retardée Définition: Exacerbation de la réponse à médiation cellulaire (Th-1) Antigènes responsables: -Bactéries intracellulaires: Brucella, Mycobactéries,

Plus en détail

Mycobactéries atypiques DR. L.BECHIR. Laboratoire de Bactériologie. Faculté de Médecine de CONSTANTINE

Mycobactéries atypiques DR. L.BECHIR. Laboratoire de Bactériologie. Faculté de Médecine de CONSTANTINE Mycobactéries atypiques DR. L.BECHIR Laboratoire de Bactériologie Faculté de Médecine de CONSTANTINE 2014-2015 Généralités : Mycobactéries Bactéries responsables de deux grand fléaux : lèpre et tuberculose

Plus en détail

Test au Quantiferon, diagnostic de la tuberculose

Test au Quantiferon, diagnostic de la tuberculose Test au Quantiferon, diagnostic de la tuberculose CORATA 24 septembre 2015 L.Lutteri Pharmacien Biologiste Laboratoire d auto-immunité Service de Chimie Clinique Professeur Cavalier Tuberculose 50% Contact

Plus en détail

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES

TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES TEST DE DÉTECTION DE LA PRODUCTION D INTERFÉRON γ POUR LE DIAGNOSTIC DES INFECTIONS TUBERCULEUSES Classement NABM : non inscrit code : non codé DÉCEMBRE 2006 Service évaluation des actes professionnels

Plus en détail

Les mycobactéries (N 106, N 101,102)

Les mycobactéries (N 106, N 101,102) PLAN Introduction Les mycobactéries (N 106, N 101,102) Famille mycobacteriaceae Un genre unique mycobacterium Nomenclature Mycobactéries non tuberculeuses (MNT) et Mycobactéries cutanées Habitat des Mycobactéries

Plus en détail

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2

Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Vaccination des professionnels de soins Plan pour les étudiants de BMed 2 Information du 25.09.2015 Catherine Lazor-Blanchet Giorgio Zanetti Service de Médecine Préventive Hospitalière Pourquoi un plan

Plus en détail

Des énormes progrès ont été achevés ces 20 dernières. L incidence de TB continue a descendre chaque année

Des énormes progrès ont été achevés ces 20 dernières. L incidence de TB continue a descendre chaque année Des énormes progrès ont été achevés ces 20 dernières L incidence de TB continue a descendre chaque année Par contre il est estimé qu il existe encore environs 8.7 million de cas de TB en 2011 13% co-infecté

Plus en détail

Risque professionnel et Tuberculose Quelles actualités?

Risque professionnel et Tuberculose Quelles actualités? Risque professionnel et Tuberculose Quelles actualités? Dominique Abiteboul Service de Santé au travail Bichat-Claude Bernard GERES La tuberculose Mycobactéries du complexe tuberculosis M tuberculosis,

Plus en détail

Tuberculose Actualités Dr Bruno Leydier CLAT Forbach Dr Philippe Scheid HOSPITALOR St Avold

Tuberculose Actualités Dr Bruno Leydier CLAT Forbach Dr Philippe Scheid HOSPITALOR St Avold Tuberculose Actualités 2009 Dr Bruno Leydier CLAT Forbach Dr Philippe Scheid HOSPITALOR St Avold Plan Histoire naturelle de la tuberculose La politique vaccinale Le dépistage Dosage d interferon γ Suspicion

Plus en détail

Tuberculose : stratégies de dépistage. Pr Christophe Delacourt, CHI Créteil

Tuberculose : stratégies de dépistage. Pr Christophe Delacourt, CHI Créteil Tuberculose : stratégies de dépistage Pr Christophe Delacourt, CHI Créteil A QUOI SERT LE DÉPISTAGE AUTOUR D UN CAS INDEX? Prévention des tuberculose-maladies de l enfant Enfants 40% seraient évitables

Plus en détail

Colloque : «Performances et intérêt potentiel des nouveaux tests immunologiques in vitro dans le diagnostic de la tuberculose»

Colloque : «Performances et intérêt potentiel des nouveaux tests immunologiques in vitro dans le diagnostic de la tuberculose» Colloque : «Performances et intérêt potentiel des nouveaux tests immunologiques in vitro dans le diagnostic de la tuberculose» Organisé par le Centre National de Référence des Mycobactéries et de la Résistance

Plus en détail

Susceptibilités mendéliennes aux mycobactéries

Susceptibilités mendéliennes aux mycobactéries Susceptibilités mendéliennes aux mycobactéries Quand réaliser un bilan immunitaire? Dr DIANA Jean Sébastien (CCA- UIHR Necker) avis.uihr.nck@aphp.fr Jean-sebastien.diana@aphp.fr Cet intervenant : a déclaré

Plus en détail

La tuberculose en gériatrie. M. Roncato Service de maladies infectieuses et tropicales CHU de Besançon

La tuberculose en gériatrie. M. Roncato Service de maladies infectieuses et tropicales CHU de Besançon La tuberculose en gériatrie M. Roncato Service de maladies infectieuses et tropicales CHU de Besançon Épidémiologie Clinique Outils diagnostiques Examen microbiologiques Place de l IDR et du QUANTIferon

Plus en détail

Un risque professionnel? Des nouveautés. Historique

Un risque professionnel? Des nouveautés. Historique Un risque professionnel? Information/dépistage des soignants dans le cadre de la découverte d'une tuberculose chez un patient hospitalisé depuis plusieurs mois JF Gehanno Service de médecine du travail

Plus en détail

Tests de production d interféron Gamma. Nouméa le 9 mars 2012 1

Tests de production d interféron Gamma. Nouméa le 9 mars 2012 1 Tests de production d interféron Gamma Nouméa le 9 mars 2012 1 Présentation Test QTF Gold IT (Cellestis) Performance du test Recommandations de HAS, 2006 Meta analyse DIEL de décembre 2009 Indications

Plus en détail

Centre de Lutte Anti. nti- Tuberculeuse de METZ. Docteur MILLOT Viviane

Centre de Lutte Anti. nti- Tuberculeuse de METZ. Docteur MILLOT Viviane Centre de Lutte Anti nti- Tuberculeuse de METZ Docteur MILLOT Viviane La lutte anti-tuberculeuse La loi du 13 août 2004 : la lutte contre la tuberculose relève de l État. Possibilités de conventions avec

Plus en détail

VIH/SIDA Améliorer le dépistage XIIème rencontre des Amicales de Paris 17 janvier 2015

VIH/SIDA Améliorer le dépistage XIIème rencontre des Amicales de Paris 17 janvier 2015 VIH/SIDA Améliorer le dépistage XIIème rencontre des Amicales de Paris 17 janvier 2015 Professeur Alain Sobel Président du Corevih Ile de France Sud Centre de Diagnostic et de Thérapeutique Hôtel-Dieu

Plus en détail

Enquêtes autour des cas de tuberculose

Enquêtes autour des cas de tuberculose Journée nationale d information sur la lutte contre la tuberculose Enquêtes autour des cas de tuberculose 29 mai - Paris Henri-Pierre Mallet CLAT 75 (DASES Paris) Plan Stratégie de l enquête Déterminants

Plus en détail

Cas groupés de tuberculose dans un service de transplantation rénale. Sandra Fournier, Xavier Blanc, Antoine Durrbach, Nicolas Fortineau AP-HP

Cas groupés de tuberculose dans un service de transplantation rénale. Sandra Fournier, Xavier Blanc, Antoine Durrbach, Nicolas Fortineau AP-HP Cas groupés de tuberculose dans un service de transplantation rénale Sandra Fournier, Xavier Blanc, Antoine Durrbach, Nicolas Fortineau AP-HP Le lieu CHU ~ 900 lits Service de néphrologie, en 2008: 20

Plus en détail

TUBERCULOSE : QUID DES TESTS IN VITRO?

TUBERCULOSE : QUID DES TESTS IN VITRO? TUBERCULOSE : QUID DES TESTS IN VITRO? Tests de libération d Interféron γ (IGRA) AFMP Dubrovnik, 2014 Françoise REY Hôpital Nord, Marseille Je déclare n avoir aucun conflit d intérêt Pourquoi des tests

Plus en détail

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales

Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Les tests rapides d'orientation diagnostique du VIH et des hépatites virales Dr Laurence MORAND-JOUBERT CHU Saint-Antoine-Inserm U943 Qu appelle-t on tests rapides d orientation diagnostique? Ce sont des

Plus en détail

Dépistage du VIH chez la femme enceinte. Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+

Dépistage du VIH chez la femme enceinte. Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+ Dépistage du VIH chez la femme enceinte Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+ CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de

Plus en détail

M Gerin, G Baron, C Lascoux-Combe, D Salmon, G Carcelain, O Lortholary, A Bourgarit et IGRAVIH Study group. 16 es JNI, Nancy, du 10 au 12 juin

M Gerin, G Baron, C Lascoux-Combe, D Salmon, G Carcelain, O Lortholary, A Bourgarit et IGRAVIH Study group. 16 es JNI, Nancy, du 10 au 12 juin IGRAVIH : dépistage de tuberculose latente par les tests IGRAs chez les patients infectes par le VIH naïfs d ARV Comparaison de l impact des résultats de l IDR et des tests IGRAs sur l attitude des cliniciens.

Plus en détail

Tuberculose et recherche en maladies infectieuses C. PERRONNE E. BOUVET

Tuberculose et recherche en maladies infectieuses C. PERRONNE E. BOUVET Tuberculose et recherche en maladies infectieuses C. PERRONNE E. BOUVET Morbidité et mortalité* liées à la tuberculose, France métropolitaine, 1972-2006 70 60 60,3 32,5 Maladie Décès Taux pour 100 000

Plus en détail

Epidémiologie de la tuberculose en France.

Epidémiologie de la tuberculose en France. Epidémiologie de la tuberculose en France d.antoine@invs.sante.fr d.che@invs.sante.fr La surveillance de la tuberculose en France en 2008 : les sources Données de la déclaration obligatoire (InVS) Tuberculose

Plus en détail

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE

DIAGNOSTIC IMMUNOLOGIQUE DE LA MALADIE COELIAQUE La maladie coeliaque (MC) est une entéropathie auto-immune due à une intolérance au gluten chez des sujets génétiquement prédisposés. C est une maladie multigénique associée en particulier aux molécules

Plus en détail

Prévention et Traitement de la Tuberculose. Place des CLAT

Prévention et Traitement de la Tuberculose. Place des CLAT Prévention et Traitement de la Tuberculose Place des CLAT Programme de lutte contre la tuberculose en France 2007-2009 Assurer un diagnostic précoce et un traitement adapté pour tous les cas de tuberculose

Plus en détail

VIH/ ACTUALITÉS : ÉPIDÉMIE ET THÉRAPEUTIQUE, SIMPLIFICATION DES PRISES EN CHARGE AEV. Médecine du travail

VIH/ ACTUALITÉS : ÉPIDÉMIE ET THÉRAPEUTIQUE, SIMPLIFICATION DES PRISES EN CHARGE AEV. Médecine du travail VIH SIDA EN 2016 EN FRANCE VIH/ ACTUALITÉS : ÉPIDÉMIE ET THÉRAPEUTIQUE, SIMPLIFICATION DES PRISES EN CHARGE AEV Médecine du travail Maladies infectieuses APHM La Conception isabelle.ravaux@ap-hm.fr DOCTEUR

Plus en détail

Gold. Le test IFN-gamma sur sang total Mesure de réponses aux antigènes peptidiques ESAT-6, CFP-10 & TB7.7 NOTICE D EMPLOI

Gold. Le test IFN-gamma sur sang total Mesure de réponses aux antigènes peptidiques ESAT-6, CFP-10 & TB7.7 NOTICE D EMPLOI QuantiFERON -TB Gold Le test IFN-gamma sur sang total Mesure de réponses aux antigènes peptidiques ESAT-6, CFP-10 & TB7.7 NOTICE D EMPLOI Pour usage diagnostique in vitro TABLE DES MATIÈRES 1. APPLICATION

Plus en détail

Objet : Modification à l algorithme de confirmation sérologique des infections causées par le virus de l immunodéficience humaine (VIH)

Objet : Modification à l algorithme de confirmation sérologique des infections causées par le virus de l immunodéficience humaine (VIH) Par courrier électronique Le 25 juillet 2017 Aux responsables des laboratoires de microbiologie Aux médecins microbiologistes infectiologues Aux assistants-chefs des laboratoires Aux directeurs de santé

Plus en détail

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY

Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites. Hélène BARRAUD, CHU NANCY Les nouveaux outils de prévention dans les hépatites Hélène BARRAUD, CHU NANCY Le problème Hépatite aigue Hépatite chronique Cirrhose Evènements Cancer HCV - Population générale : Prévalence des Ac anti-vhc

Plus en détail

La Tuberculose en Tunisie Problématique

La Tuberculose en Tunisie Problématique La Tuberculose en Tunisie Problématique Pr Ben Jemâa Mounir 1 er Constat Ressources : Feed back! 2 ème Constat Morbidité et mortalité encore élevées Dans le monde Tuberculose (Tbc): - problème de santé

Plus en détail

Mycobactéries : Les nouveautés de l année. E. Bergot CHU Caen

Mycobactéries : Les nouveautés de l année. E. Bergot CHU Caen Mycobactéries : Les nouveautés de l année E. Bergot CHU Caen Risque de Tuberculose chez les sujets contacts Risque de tuberculose & Sujets contacts Fox GJ et al. Eur Respir J 2013 Risque de tuberculose

Plus en détail

DEPISTAGE DU VIH. Dr Matthias Cavassini. Service des Maladies Infectieuses CHUV Lausanne, Suisse

DEPISTAGE DU VIH. Dr Matthias Cavassini. Service des Maladies Infectieuses CHUV Lausanne, Suisse DEPISTAGE DU VIH Dr Matthias Cavassini Service des Maladies Infectieuses CHUV Lausanne, Suisse Pourquoi parler de dépistage VIH? Patients (%) stratifiés par le taux de CD4 le plus proche du diagnostic

Plus en détail

Epidémiologie de la tuberculose en France

Epidémiologie de la tuberculose en France Epidémiologie de la tuberculose en France Données 2014 InVS - Département des maladies infectieuses Mise à jour : Mars 2016. Surveillance nationale de la tuberculose en France : les sources de données

Plus en détail

Tests de détection de la production d Interferon gamma : la performance et le coût Y Yazdanpanah

Tests de détection de la production d Interferon gamma : la performance et le coût Y Yazdanpanah Tests de détection de la production d Interferon gamma : la performance et le coût Y Yazdanpanah Services Universitaires des Maladies Infectieuses et Tropicales de C.H.Tourcoing LEM-CNRS, Lille; 1 Introduction

Plus en détail

Dosages par ECL Bénéfices pour les patients Roche

Dosages par ECL Bénéfices pour les patients Roche Dosages par ECL Bénéfices pour les patients Des technologies puissantes largement validées Innovatrices et sûres Technologie d électrochimiluminesce nce (ECL) performante Conception unique d antigènes

Plus en détail

Traitement de l infection tuberculeuse latente (ITL) au cours de l infection VIH Pierre Tattevin

Traitement de l infection tuberculeuse latente (ITL) au cours de l infection VIH Pierre Tattevin Traitement de l infection tuberculeuse latente (ITL) au cours de l infection VIH Pierre Tattevin Maladies Infectieuses et Réanimation Médicale, Hôpital Pontchaillou, CHU Rennes INSERM U835, Université

Plus en détail

SOMMAIRE I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4

SOMMAIRE I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4 SOMMAIRE INTRODUCTION...1 I - PLACE DE LA VACCINATION DANS LA PRÉVENTION DU RISQUE BIOLOGIQUE...4 II - VACCINATIONS À CARACTÈRE OBLIGATOIRE DANS LE CADRE DE LA SANTÉ PUBLIQUE...6 III - VACCINATIONS OBLIGATOIRES

Plus en détail

l infection par le VIH Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009

l infection par le VIH Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009 Tests Interferon ( IGRA) dans l infection par le VIH Peut on les utiliser? Elisabeth BOUVET Hôpital Bichat Paris JNI Juin 2009 Population générale TB maladie 1/3 population mondiale infectée par BK Répartition

Plus en détail

Cas groupés de tuberculoses dans un lycée à Anglet (Pays basque)

Cas groupés de tuberculoses dans un lycée à Anglet (Pays basque) Cas groupés de tuberculoses dans un lycée à Anglet (Pays basque) Centre de lutte anti-tuberculeuse tuberculeuse (CLAT 64 Pays basque), Marie-Laure Andres Cécilia Nocent Sophie Pueyo > Contexte Découverte

Plus en détail

Un autre regard sur la tuberculose à l'échelle mondiale

Un autre regard sur la tuberculose à l'échelle mondiale Un autre regard sur la tuberculose à l'échelle mondiale QuantiFERON -TB Gold www.quantiferon.com Le dépistage de l infection tuberculeuse est primordial La tuberculose (TB) représente encore aujourd hui

Plus en détail

Démarche pluri-disciplinaire pour la maîtrise de la diffusion des agents infectieux transmissibles Exemple de la Tuberculose (TB)

Démarche pluri-disciplinaire pour la maîtrise de la diffusion des agents infectieux transmissibles Exemple de la Tuberculose (TB) Démarche pluri-disciplinaire pour la maîtrise de la diffusion des agents infectieux transmissibles Exemple de la Tuberculose (TB) C. BOURIGAULT, D LEPELLETIER Unité de Gestion du Risque Infectieux, Service

Plus en détail

Évaluation et traitement des personnes ayant été en contact étroit avec un cas de tuberculose contagieuse et dont le TCT de dépistage est significatif

Évaluation et traitement des personnes ayant été en contact étroit avec un cas de tuberculose contagieuse et dont le TCT de dépistage est significatif Évaluation et traitement des personnes ayant été en contact étroit avec un cas de tuberculose contagieuse et dont le TCT de dépistage est significatif Outil d information à l intention du médecin de famille

Plus en détail

Les réactions immunitaires

Les réactions immunitaires Les réactions immunitaires 1. Réaction à l élément étranger Voici deux analyses sanguines réalisées chez la même personne ayant eu une infection, la première avant l infection, la seconde pendant. Type

Plus en détail

Centre d'investigation Clinique - Epidémiologie Clinique Antilles Guyane

Centre d'investigation Clinique - Epidémiologie Clinique Antilles Guyane Centre d'investigation Clinique - Epidémiologie Clinique Antilles Guyane CIE 802 Inserm / DGOS Fiche de synthèse d un projet de recherche Nom du rédacteur : Antoine Adenis Date de création du document

Plus en détail

Vaccination BCG et tuberculose en Suède

Vaccination BCG et tuberculose en Suède Vaccination BCG et tuberculose en Suède Vaccination BCG et tuberculose en Suède En Suède, la vaccination BCG généralisée de tous les nouveau-nés a été remplacée en 1975 par une vaccination sélective des

Plus en détail

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations LE DEPISTAGE du VIH en 2010 Enjeux et recommandations Les enjeux: une activité de dépistage élevée: 5 millions de tests /an.et pourtant Une incidence de l infection VIH élevée et désespérément stable :

Plus en détail

Tuberculose ganglionnaire périphérique: résultats de l étude multicentrique. R. Abdelmalek et groupe d étude

Tuberculose ganglionnaire périphérique: résultats de l étude multicentrique. R. Abdelmalek et groupe d étude Tuberculose ganglionnaire périphérique: résultats de l étude multicentrique R. Abdelmalek et groupe d étude Introduction La tuberculose ganglionnaire: première localisation extrapulmonaire En Tunisie Prévalence

Plus en détail

Contexte. Transmission soignant-soigné de la tuberculose. Tuberculoses professionnelles à l AP-HP recensées par les médecins du travail

Contexte. Transmission soignant-soigné de la tuberculose. Tuberculoses professionnelles à l AP-HP recensées par les médecins du travail Transmission soignant-soigné de la tuberculose Dominique Abiteboul Service de santé au travail - GERES Hôpital Bichat - Claude Bernard -Paris Contexte Signalement des infections nosocomiales : outil pour

Plus en détail

Vaccins contre la tuberculose : hier et demain

Vaccins contre la tuberculose : hier et demain CHUV, Lausanne, 09-2008 Vaccins contre la tuberculose : hier et demain François Spertini Centre Hospitalier Universitaire Vaudois Lausanne, Switzerland WHO, 2006 Epidémiologie Epidémiologie en chiffres

Plus en détail

LA TUBERCULOSE A PROPOS D UN CAS CHEZ UN RESIDENT

LA TUBERCULOSE A PROPOS D UN CAS CHEZ UN RESIDENT LA TUBERCULOSE A PROPOS D UN CAS CHEZ UN RESIDENT 12 ème journée du RRH de Basse Normandie 25 octobre 2012 MN Visseaux - hôpital Marescot Pharmacien biologiste hygiéniste L évènement L accueil d un résident

Plus en détail

TEST D ACTIVATION DES BASOPHILES DANS L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS

TEST D ACTIVATION DES BASOPHILES DANS L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE LYON-SUD Laboratoire d Immunologie Pr J. BIENVENU Hôpitaux de Lyon TEST D ACTIVATION DES BASOPHILES DANS L ALLERGIE AUX MEDICAMENTS - - - INTERETS ET LIMITES Paul ROUZAIRE,

Plus en détail

Centre de lutte de la tuberculose

Centre de lutte de la tuberculose Epidémiologie et profil clinique du patient tuberculeux en Guadeloupe: comparaison de deux périodes: 1999-2005 (LAT) et 2006-2011 (CLAT) Gilbert CADELIS Chef de service de pneumologie au CHU de Pointe-à-Pitre

Plus en détail

Arthrite septique à Mycobacterium avium puis sepsis sur PTG

Arthrite septique à Mycobacterium avium puis sepsis sur PTG Arthrite septique à Mycobacterium avium puis sepsis sur PTG Case report Bibliographie Discussion LIGNEL A. (interne) POLARD J-L (PH) Service d Orthopédie et Traumatologie CHU Rennes Mme L, 67 ans ATCD

Plus en détail

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales

Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Fiche n 13 : Démarches diagnostics des infections virales Prélèvement : qualité du prélèvement qualité des résultats et d interprétation prélèvement précieux : respiratoire (48h max à 4 ) et LCR (24h max

Plus en détail

Epidémiologie de la tuberculose

Epidémiologie de la tuberculose Colloque régional, Lyon, 01 avril 2014 Epidémiologie de la tuberculose France et Rhône Alpes Cellule de l InVS en région Rhône-Alpes ars-rhonealpes-cire@ars.sante.fr Comité Régional de la Tuberculose Rhône-Alpes

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC

COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC COMMENT OPTIMISER LE DEPISTAGE DU VHC EN MEDECINE DE VILLE? Dr AKNINE Xavier Médecin Généraliste Président ANGREHC DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES Enquête Coquelicot 2011 INVS/ANRS/INSERM : Estimation de la séro-prévalence

Plus en détail

TUBERCULOSE EPIDEMIOLOGIE DIAGNOSTIC. 2e Cycle MIA Tuberculose pulmonaire, épidémiologie et diagnostic ITEM 106 Année Universitaire

TUBERCULOSE EPIDEMIOLOGIE DIAGNOSTIC. 2e Cycle MIA Tuberculose pulmonaire, épidémiologie et diagnostic ITEM 106 Année Universitaire TUBERCULOSE EPIDEMIOLOGIE EPIDEMIOLOGIE (source : B.E.H.) Basée sur la déclaration obligatoire des cas de tuberculoses maladies quelque soit l âge et des cas de tuberculoses infections des enfants de moins

Plus en détail

Diagnostique tuberculose (Prasso J, abs 773)

Diagnostique tuberculose (Prasso J, abs 773) Diagnostique tuberculose (Prasso J, abs 773) Mise en place guideline dépistage TB (questionnaire, ex direct expectoration +/- Rx) au Mozambique en 2008 Dépistage proposé à 419/803 patients, médiane CD4:

Plus en détail

Apport de la technique PCR GeneXpert dans le diagnostic et le traitement de la tuberculose (Test Xpert MTB/RIF)

Apport de la technique PCR GeneXpert dans le diagnostic et le traitement de la tuberculose (Test Xpert MTB/RIF) Apport de la technique PCR GeneXpert dans le diagnostic et le traitement de la tuberculose (Test Xpert MTB/RIF) Pr Florence Doucet-Populaire Service de Bactériologie Hygiène Hôpital Antoine Béclère Tuberculose

Plus en détail

Aide-mémoire pour l intervention

Aide-mémoire pour l intervention Bulletin de l unité Aide-mémoire pour l intervention à l intérieur Maladies infectieuses Maladies infectieuses DIRECTION DE LA SANTÉ PUBLIQUE Garder notre monde en santé La tuberculose fait encore parler

Plus en détail

Qu est ce que la tuberculose?

Qu est ce que la tuberculose? LA TUBERCULOSE Informations Maladie et dépistage LA MALADIE Qu est ce que la tuberculose? La tuberculose est une maladie contagieuse. Elle peut être grave si elle n est pas dépistée et traitée. Le responsable

Plus en détail

Interprétation et signification d un test IGRA en pratique quotidienne

Interprétation et signification d un test IGRA en pratique quotidienne La lutte antituberculeuse en 2013 Institut Pasteur Paris 19 Mars 2013 Interprétation et signification d un test IGRA en pratique quotidienne Dr Emmanuel Bergot Service de Pneumologie, CHU Côte de Nacre

Plus en détail

N 5 : Rapports de vraisemblance

N 5 : Rapports de vraisemblance La connaissance et la maîtrise de quelques concepts de base contribuent à mieux mettre en œuvre la pensée critique lors de la lecture du compte rendu d une étude médicale. Un mois sur deux, la rédaction

Plus en détail

Les infections sous biothérapies sont-elles évitables?

Les infections sous biothérapies sont-elles évitables? Tours le 13 juin 2012 Les infections sous biothérapies sont-elles évitables? Matthieu Revest Maladies Infectieuses et Réanimation Médicale CHU Rennes Shlaes et al., CMI, 2004 IL-6 IL-6 IL-6 Tocilizumab

Plus en détail