La nouvelle convention médicale. Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La nouvelle convention médicale. Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins"

Transcription

1 La nouvelle convention médicale Un nouveau partenariat en faveur de la qualité des soins

2 La convention a été signée le 26 juillet 2011 par trois syndicats représentatifs (CSMF, MG France, SML) et l assurance maladie pour 5 ans. Elle est entrée en vigueur le 26 septembre dernier Elle ouvre un espace de dialogue permanent au sein des instances paritaires Ce qui permet de faire évoluer les différents dispositifs qui ont été négociés avec les représentants de la profession (rémunération sur objectifs de santé publique, démographie, secteur optionnel ) La commission paritaire nationale (CPN) a été installée dès le 29 septembre Les commissions paritaires locales (CPL) vont toutes être tenues d ici le mois de décembre

3 Trois grandes priorités 1. Conforter l accès aux soins 2. Moderniser et simplifier les conditions d exercice 3. Faire progresser la qualité des soins et la prévention en gérant activement la patientèle

4 1- Conforter l accès aux soins Le tiers payant social est généralisé aux bénéficiaires de l aide à la complémentaire santé (ACS) -garantie de paiement dans ce cas comme pour les patients CMUC Pour les patients défavorisés, la possibilité de tiers payant est à l appréciation du médecin traitant Pour inciter les médecins à s installer dans les zones déficitaires et soutenir ceux qui y exercent déjà : Option Démographie : installation en zones déficitaires ou à proximité Option Santé Solidarité Territoriale : exercice partiel dans ces zones

5 L option démographie Concerne les secteur 1, secteur 2 avec option de coordination et secteur 2 s engageant à appliquer les tarifs opposables pour activité dans les zones sous dotées exerçant en groupe ou en pôle de santé dans la zone ou à proximité (2 km zone urbaine, 5 km en zone rurale) L engagement est de 3 ans L aide se décompose en : Aide à l investissement de / an pour un médecin en groupe et / an pour un médecin en pôle Aide à l activité de 10% (C+V) avec plafond à pour un médecin en groupe et 5% (C+V) avec plafond à pour un médecin en pôle

6 L option santé solidarité territoriale Pour permettre aux médecins situés à proximité d une zone sous dotée de prêter main forte aux médecins dans cette zone Médecins concernés : secteur 1, secteur 2 avec option de coordination et secteur 2 s engageant à appliquer les tarifs opposables pour l activité dans les zones sous dotées Conditions : exercer au minimum 28 jours par an dans une zone déficitaire et s engager 3 ans possibilité de se faire remplacer durant ces périodes Avantages : majoration de 10 % sur l activité C + V avec un plafond de / an et prise en charge des frais de déplacement

7 2. Moderniser et simplifier les conditions d exercice L informatisation des cabinets médicaux, un levier pour améliorer la qualité de la prise en charge : Suivre vos patients grâce au dossier médical informatisé Sécuriser et faciliter vos prescriptions médicamenteuses grâce aux logiciels d aide à la prescription Vous permettre d éditer une synthèse annuelle pour le suivi de vos patients Accéder aux services dématérialisés de l Assurance Maladie (facturation et téléservices) en cours d intégration dans vos logiciels métiers

8 Valoriser l informatisation de votre cabinet médical Au travers de 5 indicateurs 1-Tenue du dossier médical informatisé et saisie des données cliniques 2-Utilisation d un logiciel d aide à la prescription certifié par la HAS Équipement avant le 01/01/ Équipement permettant la télétransmission et utilisation des téléservices 4-Affichage dans le cabinet des horaires de Consultation et modalités organisation cabinet pour accès adapté des patients 5-Volet annuel de synthèse remis à vos patients médecin traitant Avant le 01/01/2012 Avant le 31/12/2012

9 3- Faire progresser la qualité des soins et la prévention La rémunération sur objectifs de santé publique La valorisation de consultations à haute valeur médicale ajoutée Le parcours de soins conforté (médecin traitant et médecin correspondant)

10 A. Valoriser votre pratique au regard d objectifs de santé publique Un constat : Une grande hétérogénéité des pratiques L objectif de la convention : Se rapprocher des bonnes pratiques et optimiser la prescription pour assurer la soutenabilité de nos dépenses de santé

11 Taux de patients diabétiques ayant eu 3 ou 4 dosages d'hba1c Nombre de CPAM Taux de patients MT diabétiques ayant eu 3 ou 4 dosages d'hba1c [25-30[ [30-35[ [35-40[ [40-45[ [45-50[ [50-55[ [55-60[ en %

12 Taux de patients diabétiques ayant eu un fond d'œil (sur 1 année) Taux de patients MT diabétiques ayant eu un fond d'oeil Nombre de CPAM [31-34[ [34-37[ [37-40[ [40-43[ [43-46[ [46-49[ [49-51[ en %

13 Distribution des résultats par département : Taux de patients diabétiques ayant eu un fond d'œil (sur 1 année) Nombre de CPAM Taux de patients MT diabétiques ayant eu un fond d'oeil 0 [31-34[ [34-37[ [37-40[ [40-43[ [43-46[ [46-49[ [49-51[ en % Distribution des Ps pour une caisse dont le niveau de l'indicateur est faible Nombre de PS [13-21[ [21-30[ [30-39[ [39-48[ [48-57[ [57-66[ [66-75[ en % Distribution des Ps pour une caisse dont le niveau de l'indicateur est élevé Nombre de PS [15-25[ [25-35[ [35-45[ [45-55[ [55-65[ [65-75[ [75-82[ en %

14 Nombre de prescriptions d'antibiotiques pour 100 patients de 16 à 64 ans sans ALD Nb de prescriptions d'antibiotiques pour 100 patients de 16 à 64 ans sans ALD Nombre de CPAM [24-29[ [34-39[ [39-44[ [44-49[ [49-54[ [59-64[ [64-69[ [69-74[

15 Taux de patientes entre 25 et 65 ans ayant bénéficié d'un frottis Tx de patientes entre 25 et 65 ans ayant eu au moins un frottis sur 3 ans Nombre de CPAM [41-45[ [45-49[ [49-53[ [53-57[ [57-61[ [61-65[ [65-69[ en %

16 Taux de prescription dans le répertoire des génériques - Statines Taux de prescription dans le répertoire pour les statines Nombre de CPAM [27-29[ [30-32[ [33-35[ [36-38[ [39-41[ [42-44[ [45-48[ en %

17 Taux de prescription dans le répertoire des génériques - Antidépresseurs Taux de prescription dans le répertoire pour les antidépresseurs Nombre de CPAM [56-59[ [59-62[ [62-64[ [64-67[ [67-70[ [70-73[ en %

18 Taux de prescription IEC / (IEC+Sartans) Part des IEC / (IEC+Sartans) Nombre de CPAM [22-31[ [31-34[ [34-37[ [37-40[ [40-43[ [43-46[ [46-49[ en %

19 29 indicateurs représentant 1300 points au total Organisation du cabinet : 5 indicateurs (400 points) dont 4 ouverts à l ensemble des médecins Pratique médicale : 24 indicateurs (900 points) propres aux médecins traitants 9 pour le suivi pathologies chroniques (250 points) 8 pour la prévention (250 points) 7 pour la prescription de médicaments (400 points)

20 L atteinte des objectifs est mesurée pour chaque indicateur et valorisée par l attribution de points Chaque indicateur est indépendant La rémunération est modulée selon la taille de la patientèle pour les indicateurs propres au médecin traitant Le nombre total de points obtenus est multiplié par la valeur du point fixée à 7 Vous êtes libres de refuser d adhérer au dispositif

21 Suivi des pathologies chroniques, le diabète indicateurs Objectifs cibles Seuils Nombre de dosages de HbA1c par an que 65 % de diabétiques aient 3 ou 4 dosages/an 10 patients Les résultats du dosage d HbA1c < 8.5 % que 90% ou plus de diabétiques de type 2 aient un résultat de dosage < à ce taux 10 patients Les résultats d HbA1c < 7,5 % que 80% ou plus de diabétiques de type 2 aient un résultat de dosage < à ce taux 10 patients Le résultat du dosage de LDL cholestérol est < 1,5 g/l que 90% ou plus de diabétiques de type 2 aient un résultat de dosage < à ce taux 10 patients

22 Diabète Données de l étude ENTRED Contrôle glycémique (HbA1c*) rapporté par le médecin, par type de diabète Données pondérées : questionnaire médecin-soignant France métropolitaine 40% Type 2 (n= 2232) HbA1c moyenne = 7.1 % 40% Type 1 (n= 183) HbA1c moyenne = 7.9 % 30% 34% 26% 30% 31% 38% 20% 20% 20% 10% 15% 10% 14% 12% 0% 5% Manquant 6,5% 6,6-7% 7,1-8% > 8% 0% 5% Manquant 6,5% 6,6-7% 7,1-8% > 8% Diabète Type 2 Diabète Type 1

23 Diabète Données de l étude ENTRED 100% 80% 60% 40% 20% LDL- Choléstérol Moyenne : 1,06 g/l 24% 34% 24% 18% Diabète de type 2 (n= 2 232) Lipides (g/l) rapportés par le médecin 0% données manquantes < 1 1-1,3 > 1,3 Données pondérées : questionnaire médecin-soignant France métropolitaine

24 Suivi des pathologies chroniques, le diabète indicateurs Objectifs cibles Seuils Le résultat du dosage de LDL cholestérol est < 1,3 g/l Surveillance du fond d œil que 80% ou plus de diabétiques de type 2 aient un résultat de dosage < à ce taux que 80% des diabétiques aient un fond d œil tous les 2 ans 10 patients 10 patients Prévention cardiovasculaire des patients à haut risque par statine que 75% des diabétiques à haut risque soient traités par une statine 10 patients Prévention cardiovasculaire des patients à haut risque par aspirine faible dosage ou anticoagulant que 65% des diabétiques à haut risque soient traités par aspirine ou anticoagulant 10 patients

25 Suivi des pathologies chroniques, l HTA indicateurs Le résultat du contrôle tensionnel sous antihypertenseur Objectifs cibles que 60 % des patients traités par antihypertenseurs aient une pression artérielle à 140/90 mm Hg Seuils 20 patients

26 La prévention indicateurs Grippe - Proportion de patient de plus de 65 ans vaccinés Objectifs cibles que 75% des patients de plus de 65 ans soient vaccinés Seuils 20 patients - Proportion de patients de 16 à 64 ans en ALD ciblés par la campagne de vaccination et vaccinés que 75% des patients de 16 à 64 ans soient vaccinés 10 patients Dépistage du cancer du sein Proportion de patientes de 50 à 74 ans participant au dépistage (organisé ou individuel) du cancer du sein que 80 % des patientes de 50 à 74 ans soient dépistées 20 patientes Cancer du col de l utérus Proportion de patientes de 25 à 65 ans ayant bénéficié d un frottis au cours des 3 dernières années que 80 % des patientes de 25 à 65 ans soient dépistées 20 patientes

27 La prévention Vasodilatateurs indicateurs Pourcentage de patients de plus de 65 ans traités par vasodilatateurs Benzodiazépines à ½ vie longue Pourcentage de patients de plus de 65 traités par des benzodiazépines à demi vie longue Objectifs cibles que 5% max des patients de plus de 65 ans soient traités par vasodilatateurs que 5% max des patients de plus de 65 ans soient traités par bzd à ½ vie longue Seuils 20 patients 20 patients Durée de traitement par benzodiazépines Pourcentage de patients nouvellement traités par benzodiazépine durant plus de 12 semaines Antibiothérapie Nombre de traitements antibiotiques chez des patients de 16 à 65 ans et hors ALD pendant l année que moins de 12 % des patients nouvellement traités aient un traitement de > à 12 semaines que maximum 37 prescriptions d antibiotiques / an soient réalisées pour 100 patients de 16 à 65 ans 5 patients 20 patients

28 Répartition des prescriptions d antibiotiques RG hors SLM - France entière nb de prescriptions (en millions) part des prescriptions montants remboursables (en millions d' ) part des montants remboursables Total des prescriptions d'antibiotiques % % Prescriptions faites aux ans % % Prescriptions faites aux ans sans ALD Prescriptions faites à des patients MT entre 16 et 64 ans sans ALD Prescriptions faites par leur MT à des patients MT entre 16 et 64 ans sans ALD % % % % % %

29 Nombre de prescriptions d antibiotiques par le MT pour 100 patients MT suivant l âge et le sexe (population sans ALD déclarée) 37 soit 10 % de moins que médiane Médiane 42

30 L efficience indicateurs Antibiotiques Prescription d antibiotiques dans le répertoire des génériques Inhibiteurs de la pompe à protons Prescription d IPP dans le répertoire des génériques Statines Prescription de statines dans le répertoire des génériques Antihypertenseurs Prescription d antihypertenseurs dans le répertoire des génériques Objectifs cibles que 90 % des prescriptions soient effectuées dans le répertoire des génériques que 85 % des prescriptions soient effectuées dans le répertoire des génériques que 70 % des prescriptions soient effectuées dans le répertoire des génériques que 65 % des prescriptions soient effectuées dans le répertoire des génériques Seuils 40 boîtes 35 boîtes 30 boites 130 boites* *correctif en cours

31 L efficience indicateurs Antidépresseurs Prescription des antidépresseurs dans le répertoire des génériques IEC Ratio IEC / IEC+ sartans Aspirine Proportions de patients traités par aspirine à faible dosage, rapporté à l ensemble des patients traités par antiagrégants plaquettaires Objectifs cibles que 80 % des prescriptions soient effectuées dans le répertoire des génériques que 65 % des patients traités par IEC ou Sartans le soient par IEC que 85 % des patients traités par antiagrégants plaquettaires soient traités par aspirine Seuils 30 boîtes 50 boîtes 10 patients

32 B. Valoriser des consultations à haute valeur médicale ajoutée Ces mesures seront mises en place par modification de la nomenclature Valorisation des consultations à haute valeur médicale ajoutée en médecine générale Création d une visite longue et complexe (VL) d une valeur de 2V pour les patients atteints de maladies neuro dégénératives Cumul possible consultation et acte technique pour favoriser le dépistage du cancer du col de l utérus (sous certaines conditions)

La rémunération des médecins sur objectifs de santé publique : premiers résultats et avancées de la convention médicale

La rémunération des médecins sur objectifs de santé publique : premiers résultats et avancées de la convention médicale La rémunération des médecins sur objectifs de santé publique : premiers résultats et avancées de la convention médicale Séminaire Les modes incitatifs de rémunération des soins Mardi 29 novembre 2011 Philippe

Plus en détail

JANVIER 2012. De quoi s agit-il? Pour qui? Combien ça rapporte?

JANVIER 2012. De quoi s agit-il? Pour qui? Combien ça rapporte? : LE PAIEMENT À LA PERFORMANCE JANVIER 2012 La convention médicale signée en juillet 2011 met en place un dispositif facultatif de paiement sur objectifs de santé publique. Chaque médecin choisit les indicateurs

Plus en détail

calendriers de suivi et la coordination avec les autres professionnels de santé.

calendriers de suivi et la coordination avec les autres professionnels de santé. calendriers de suivi et la coordination avec les autres professionnels de santé. La qualité de la pratique médicale Les indicateurs mesurent l implication des médecins dans la prévention, le suivi et la

Plus en détail

Rémunération sur objectifs de santé publique 2014

Rémunération sur objectifs de santé publique 2014 Renseigner vos indicateurs déclaratifs d organisation du cabinet jusqu au 1er Février 2015 inclus puis du 11 au 18 Février 2015 inclus Tous médecins Afin de renseigner vos indicateurs déclaratifs d organisation

Plus en détail

à Mesdames et Messieurs les Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate

à Mesdames et Messieurs les Agents Comptables Médecins Conseils Régionaux Chef de service Pour mise en oeuvre immédiate CIRCULAIRE CIR-19/2011 Document consultable dans Médi@m Date : 26/10/2011 Domaine(s) : dossier client prof. de santé à Mesdames et Messieurs les Directeurs CPAM CARSAT UGECAM CGSS CTI Agents Comptables

Plus en détail

COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale

COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale COLLOQUE 14 11 2013 Encouragement à la juste prescription en médecine humaine: profils de prescription des médecins - la convention médicale 1 RAPPEL DES ACTIONS ANTIBIOTIQUES portées par l Assurance Maladie

Plus en détail

Indicateur n 3-5 : Taux de réalisation des médecins rémunérés selon les objectifs de santé publique

Indicateur n 3-5 : Taux de réalisation des médecins rémunérés selon les objectifs de santé publique 120 Partie II / Objectif 3 : Améliorer la qualité de la prise en charge par le système de soins Indicateur n 3-5 : Taux de réalisation des médecins rémunérés selon les objectifs de santé publique Finalité

Plus en détail

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie

Médecins. Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie Médecins Date : 04 08 2012 Mise en place des nouvelles options conventionnelles relatives à la démographie La convention nationale des médecins libéraux, signée le 26 juillet 2011, a défini dans son article

Plus en détail

CNAMTS/DIRECTION DELEGUEE A LA GESTION ET A L ORGANISATION DES SOINS (DDGOS) ACTUALISATION SEPTEMBRE 2014

CNAMTS/DIRECTION DELEGUEE A LA GESTION ET A L ORGANISATION DES SOINS (DDGOS) ACTUALISATION SEPTEMBRE 2014 ACTUALISATION Note méthodologique du dispositif de rémunération sur objectifs de santé publique des médecins traitants. Les indicateurs portant sur la qualité de la pratique médicale. CNAMTS/DIRECTION

Plus en détail

Rémunération sur objectifs de santé publique. Résultats à fin septembre pour les médecins traitants

Rémunération sur objectifs de santé publique. Résultats à fin septembre pour les médecins traitants Rémunération sur objectifs de santé publique à fin septembre pour les médecins traitants mise en œuvre du dispositif depuis le 01/01/2012 octobre 2011 : visites DAM de présentation de la nouvelle convention

Plus en détail

Note méthodologique du dispositif de paiement sur objectifs de santé publique. Les

Note méthodologique du dispositif de paiement sur objectifs de santé publique. Les Note méthodologique du dispositif de paiement sur objectifs de santé publique. Les indicateurs portant sur la qualité de la pratique médicale. CNAMTS/DIRECTION DELEGUEE A LA GESTION ET A L ORGANISATION

Plus en détail

3 e journée recherche de la SFTG 8 février 2014. G. Blanc-Garin, E. Dania-Jambu, M. Plantureux, A-L Parant, A. Simavonian, R. Sourzac, H.

3 e journée recherche de la SFTG 8 février 2014. G. Blanc-Garin, E. Dania-Jambu, M. Plantureux, A-L Parant, A. Simavonian, R. Sourzac, H. Apport d un système d exceptions dans la mesure des indicateurs de la ROSP : Exemple des indicateurs concernant le diabète, l hypertension artérielle, les benzodiazépines et les statines 3 e journée recherche

Plus en détail

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011

Note de synthèse Assurance Maladie. Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Note de synthèse Assurance Maladie Information des professionnels de santé sur les produits de santé mars 2011 Au début des années 2000, l Assurance Maladie a commencé à construire puis développer une

Plus en détail

UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE PARIS VI Faculté de médecine Pierre et Marie Curie DOCTORAT EN MÉDECINE

UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE PARIS VI Faculté de médecine Pierre et Marie Curie DOCTORAT EN MÉDECINE UNIVERSITÉ PIERRE ET MARIE CURIE PARIS VI Faculté de médecine Pierre et Marie Curie Année 2014 N 2014PA06G053 THÈSE pour le DOCTORAT EN MÉDECINE SPÉCIALITÉ : MÉDECINE GÉNÉRALE par Melle FERRY Magali Née

Plus en détail

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1

Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe Santé, Caisse Nationale RSI. Centre d analyse stratégique 10 mai 2010 1 Quel rôle peuvent jouer les régimes d assurance maladie pour amener l individu à avoir une gestion active de son capital santé : l exemple du Parcours Prévention au RSI Stéphanie DESCHAUME Directrice adjointe

Plus en détail

4. Premier bilan après dix-huit mois d activité

4. Premier bilan après dix-huit mois d activité JOURNEE INTERNATIONALE DE L INFIRMIERE «Les infirmiers à l avant-garde des soins chroniques» CPAM DES ALPES MARITIMES 29 mai 2010 Page n 1 Sommaire 1. Contexte du service 2. Objectifs et caractéristiques

Plus en détail

PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars 2013. Direction de l Offre de Soins - CNAMTS

PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE. Matinée thématique du CES 21 mars 2013. Direction de l Offre de Soins - CNAMTS PREMIER BILAN DE LA NOUVELLE CONVENTION PHARMACEUTIQUE Matinée thématique du CES 21 mars 2013 Philippe ULMANN Direction de l Offre de Soins - CNAMTS PLAN 1. Les principales mesures de la nouvelle convention

Plus en détail

LA REMUNERATION SUR OBJECTIFS DE SANTE PUBLIQUE, DEUX ANS APRES

LA REMUNERATION SUR OBJECTIFS DE SANTE PUBLIQUE, DEUX ANS APRES LA REMUNERATION SUR OBJECTIFS DE SANTE PUBLIQUE, DEUX ANS APRES DES PROGRES SIGNIFICATIFS EN FAVEUR DE LA QUALITE ET DE LA PERTINENCE DES SOINS Dossier de presse 10 avril 2014 Contacts presse Caisse nationale

Plus en détail

Par messagerie dam@cpam-annecy.cnamts.fr

Par messagerie dam@cpam-annecy.cnamts.fr LES SOLUTIONS PRATIQUES DE L ASSURANCE MALADIE POUR VOTRE INSTALLATION ET VOTRE EXERCICE AU QUOTIDIEN Que contient la convention médicale? Vous pouvez accéder à la nouvelle convention médicale sur le site

Plus en détail

Note méthodologique : Mise en ligne des données

Note méthodologique : Mise en ligne des données Note méthodologique : Mise en ligne des données Les indicateurs s'appuient sur des données issues des bases de remboursement de l'assurance Maladie. Les données restituées concernent actuellement le Régime

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques

ntred 2007 Résultats de l étude Description des personnes diabétiques Résultats de l étude ntred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Le diabète est une maladie chronique de plus en plus fréquente, qui touche en France plus de 2 millions

Plus en détail

QUELS DANGERS POUR LES

QUELS DANGERS POUR LES RÉUNION D INFORMATION SUR LA LOI DE SANTÉ : QUELS DANGERS POUR LES MÉDECINS LIBÉRAUX? Mercredi 17 décembre 2014 Titre I : Renforcer la prévention et la promotion de la santé Chapitre I Art. 2 à 5 : Soutenir

Plus en détail

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02

PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» À SAVOIR! > 02 FINANCÉ PAR : PLEXUS OCEAN INDIEN, LAUREAT DU PROGRAMME NATIONAL «TERRITOIRE DE SOINS NUMERIQUES» En décembre 2013, le Commissariat général aux Investissements d Avenir a lancé un appel à projet «Territoire

Plus en détail

Sous-total 718 Maîtrise médicalisée 345 Sous-total soins de ville 1 063 Liste en sus 7 TOTAL 1 070

Sous-total 718 Maîtrise médicalisée 345 Sous-total soins de ville 1 063 Liste en sus 7 TOTAL 1 070 1.1. Bilan 21 des mesures d économie dans le domaine du médicament Depuis 24 et la réforme de l assurance maladie, les médicaments font l objet chaque année de diverses mesures d économie. Celles-ci s

Plus en détail

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins

Les aides à l installation. et au maintien des professionnels de santé. Médecins Les aides à l installation et au maintien des professionnels de santé Médecins Les territoires, en Aquitaine, bénéficiant des aides à l installation de l Assurance maladie et des collectivités territoriales.

Plus en détail

Rapport. ctivité 2011. La santé progresse avec vous

Rapport. ctivité 2011. La santé progresse avec vous Rapport ctivité 2011 La santé progresse avec vous Sommaire Une réforme structurelle et progressive p. 4 Une gestion du risque intensifiée p. 8 Un service de qualité et homogène p. 24 Une politique d efficience

Plus en détail

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006

Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 Point d information mensuel 19 octobre 2007 Hypertension artérielle et facteurs de risque associés Une nouvelle étude de l Assurance Maladie sur les évolutions entre 2000 et 2006 En France, 10,5 millions

Plus en détail

CPAM de l Oise 2014 -

CPAM de l Oise 2014 - CPAM de l Oise 2014 - Au programme Histoire de l Assurance Maladie La maîtrise médicalisée La règlementation La convention départementale La facturation 2 Histoire de l Assurance Maladie 1945 Création

Plus en détail

La santé en chiffres

La santé en chiffres La santé en chiffres Edition 2008-2009 La dépense de soins et de biens médicaux Financement Répartition 2007 par financeur Complémentaires : 13,6 % des dépenses soit 22,3 milliards d euros Assurances 3,2

Plus en détail

Rémunération sur objectifs de santé publique COMMENT DECLARER VOS INDICATEURS POUR VOTRE ACTIVITE 2014

Rémunération sur objectifs de santé publique COMMENT DECLARER VOS INDICATEURS POUR VOTRE ACTIVITE 2014 Rémunération sur objectifs de santé publique COMMENT DECLARER VOS INDICATEURS POUR VOTRE ACTIVITE 2014 Pour pouvoir bénéficier de la rémunération sur objectifs de santé de santé publique, et quelle que

Plus en détail

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E

S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T I O N S E N S A N T É P U B L I Q U E Recommandations pour le dépistage du cancer du col de l utérus en France Juillet 2010 Ces recommandations s inscrivent

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

CONVENTION NATIONALE ORGANISANT LES RAPPORTS ENTRE LES MEDECINS LIBERAUX ET L'ASSURANCE MALADIE SIGNEE LE 26 JUILLET 2011

CONVENTION NATIONALE ORGANISANT LES RAPPORTS ENTRE LES MEDECINS LIBERAUX ET L'ASSURANCE MALADIE SIGNEE LE 26 JUILLET 2011 CONVENTION NATIONALE ORGANISANT LES RAPPORTS ENTRE LES MEDECINS LIBERAUX ET L'ASSURANCE MALADIE SIGNEE LE 26 JUILLET 2011 L Union nationale des caisses d assurance maladie, représentée par Frédéric van

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1

UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE. La réforme de l assurance maladie se met en place 1 UN NOUVEAU PARCOURS DE SOINS: LA RÉFORME DE L ASSURANCE MALADIE SE MET EN PLACE La réforme de l assurance maladie se met en place 1 La loi du 13 août 2004 portant sur la réforme de l assurance maladie

Plus en détail

Structure des revenus des médecins (hors système forfait)

Structure des revenus des médecins (hors système forfait) Structure des revenus des médecins (hors système forfait) Paiement à l acte: consultations, visites, actes techniques Paiement à la capitation (par patient): DMG, DMG+, Passeport diabète, Trajets de soins

Plus en détail

ntred 2007 Résultats de l étude Principaux résultats de l étude Entred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES

ntred 2007 Résultats de l étude Principaux résultats de l étude Entred 2007 EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Résultats de l étude ntred EÉCHANTILLON NATIONAL TÉMOIN REPRÉSENTATIF DES PERSONNES DIABÉTIQUES Dans la continuité de la première étude nationale Entred sur le diabète réalisée en, une nouvelle étude Entred

Plus en détail

s appuyant sur les soins primaires : la démarche de l assurance maladie

s appuyant sur les soins primaires : la démarche de l assurance maladie Politiques et organisation des soins primaires 21 octobre 2009 Accroître la qualité et l efficience l du système de santé en s appuyant sur les soins primaires : la démarche de l assurance maladie Dominique

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

Faciliter l adhésion à une complémentaire santé

Faciliter l adhésion à une complémentaire santé Faciliter l adhésion à une complémentaire santé la CPAM de l Oise aide financièrement les assurés qui en ont besoin 4 octobre 2011 Contacts presse : Françoise De Rocker 03 44 10 11 12 francoise.de-rocker@cpam-oise.cnamts.fr

Plus en détail

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Indicateur n 2-3 : Indicateurs sur le dépistage du cancer 1 er sous-indicateur : taux de participation au

Plus en détail

Dossier de presse. 11 avril 2013

Dossier de presse. 11 avril 2013 REMUNERATION SUR OBJECTIFS DE SANTE PUBLIQUE : UNE MOBILISATION DES MEDECINS ET DE L ASSURANCE MALADIE EN FAVEUR DE LA QUALITE DES SOINS Dossier de presse 11 avril 2013 1 SOMMAIRE Communiqué de synthèse

Plus en détail

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires

Complémentaire santé : actualité économique. Point d actualité : évolutions règlementaires 20 novembre 2014 Complémentaire santé : actualité économique Point d actualité : évolutions règlementaires Frais de soins de santé : réforme des contrats responsables Prévoyance : portabilité des droits

Plus en détail

Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ

Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOTRE RÉGIME FRAIS DE SANTÉ VOS RÉGIMES FACULTATIFS Dès le 1 er janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé

Plus en détail

santé CHOISIR D'AVANTAGER

santé CHOISIR D'AVANTAGER santé CHOISIR D'AVANTAGER BIEN S ÉQUIPER Le groupe AG2R LA MONDIALE, c est : Près de 7 000 collaborateurs à votre service Un réseau de proximité avec des implantations régionales Une qualité de gestion

Plus en détail

1. Code de la sécurité sociale

1. Code de la sécurité sociale Points-clés de la loi du 17 décembre 2010 portant réforme du système de soins de santé et modifiant : 1. le Code de la sécurité sociale ; 2. la loi modifiée du 28 août 1998 sur les établissements hospitaliers.

Plus en détail

le régime frais de santé collectif obligatoire de vos salariés

le régime frais de santé collectif obligatoire de vos salariés le régime frais de santé collectif obligatoire de vos salariés NÉGOCIÉ PAR LES REPRÉSENTANTS EMPLOYEURS ET SALARIÉS DE VOTRE BRANCHE Convention Collective Nationale des Cabinets Dentaires RÉGIME FRAIS

Plus en détail

"un choix individuel pour une rémunération jusqu à "

un choix individuel pour une rémunération jusqu à Confédération des Syndicats Médicaux Français Fiche argumentaire Le paiement à la performance pour valoriser la qualité "un choix individuel pour une rémunération jusqu à 9 100 " La valorisation de la

Plus en détail

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes

Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Coordonner le parcours de soins des personnes âgées fragiles et/ou dépendantes Expérimentation sur un territoire cible : Baillif - Vieux-Habitants Bouillante Patrice RICHARD, Directeur général de l ARS

Plus en détail

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION

Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION Maisons Régionales de la Santé CADRE D INTERVENTION 1 LES MAISONS REGIONALES DE LA SANTE MRS (programme 2) Enjeux et objectifs Le dispositif des «Maisons Régionales de la Santé» voté en 2010 incarne de

Plus en détail

Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité

Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité Règlement arbitral applicable aux structures de santé pluri-professionnelles de proximité 1 PARTIE 1 PRESENTATION DU REGLEMENT ARBITRAL 2 1 - LE CONTEXTE 3 Contexte : l aboutissement d une expérimentation

Plus en détail

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles?

De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? De la SISA aux nouveaux modes de rémunération : Quelles avancées pour les Maisons de santé pluriprofessionnelles? Docteur Christian VEDRENNE, Médecin généraliste, Gérant de la MSP de Saint Paul de Fenouillet

Plus en détail

SUIVI MÉDICAL DU DIABÈTE CHEZ LES ASSURÉS DE LA MGEN

SUIVI MÉDICAL DU DIABÈTE CHEZ LES ASSURÉS DE LA MGEN SUIVI MÉDICAL DU DIABÈTE CHEZ LES ASSURÉS DE LA MGEN K. Cosker, C. Sevilla-Dedieu, F. Gilbert, P. Lapie-Legouis, R. Cecchi-Tenerini Fondation d entreprise MGEN pour la santé publique 1 Contexte Les différents

Plus en détail

Tout au long des décennies suivantes, la FNI a poursuivi ses objectifs pour : Faire reconnaître et valoriser pleinement les compétences infirmières en inscrivant de nouveaux actes à la Nomenclature Générale

Plus en détail

Dossier de presse. Dans les Landes : un tiers payant social pour faciliter l accès aux soins

Dossier de presse. Dans les Landes : un tiers payant social pour faciliter l accès aux soins Dossier de presse Dans les Landes : un tiers payant social pour faciliter l accès aux soins Contact presse Dounia Zamani 05 58 06 62 03 dounia.zamani@cpam-montdemarsan.cnamts.fr «Se soigner : un droit

Plus en détail

ELABORE PAR LA CNAM A L ATTENTION DES MEDECINS CONVENTIONNES

ELABORE PAR LA CNAM A L ATTENTION DES MEDECINS CONVENTIONNES GUIDE DES PROCÉDURES DE PRISE EN CHARGE DES ASSURES SOCIAUX PROJET ELABORE PAR LA CNAM A L ATTENTION DES MEDECINS CONVENTIONNES Juin 2008 DRC PREAMBULE Dans le cadre de la mise en œuvre progressive de

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2

La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 GUIDE - AFFECTION DE LONGUE DURÉE La prise en charge de votre maladie, le diabète de type 2 Vivre avec un diabète de type 2 Avril 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous remet ce guide, La

Plus en détail

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France

Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Expérimentation des nouveaux modes de rémunération (ENMR) Appel à candidatures 2014 Région Ile-de-France Qu est-ce que l ENMR? Ses enjeux et objectifs principaux Le financement du système de soins constitue

Plus en détail

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes

Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes Réunions interprofessionnelles de coordination sur les dossiers complexes La MSJB sur un territoire urbain et rural Communauté de communes 90 000 habitants : Cholet 55000 habitants 13 communes périphériques:

Plus en détail

Les consommateurs de somnifères

Les consommateurs de somnifères ARgSES Arguments socio-économiques pour la santé Andrée MIZRAHI 1 et Arié MIZRAHI 1 Les consommateurs de somnifères Les somnifères ou hypnotiques, médicaments psychotropes destinés à lutter contre les

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Décision du 9 mars 2009 de l Union nationale des caisses d assurance maladie relative à la création d un contrat type d

Plus en détail

Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66

Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66 Journée nationale d information Présentation Complémentaire Frais de santé CCN 66 Nadia TAMRABET Direction des accords collectifs Jeudi 18 juin 2015 SOMMAIRE 1. Présentation du Groupe AG2R LA MONDIALE

Plus en détail

12 décembre 2013 UIMM 26-07

12 décembre 2013 UIMM 26-07 12 décembre 2013 UIMM 26-07 LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE 2014 PROJET DE LOI DE FINANCE 2014 Le contexte Article 1 er loi sécurisation de l emploi du 14 juin 2013 : Principe de généralisation

Plus en détail

La genèse et le calendrier

La genèse et le calendrier AVEC LE SOUTIEN DE La genèse et le calendrier Fin 2011-2012 : Contact entre Pierre MOLINA D ARANDA et l Agence Ecomobilité Mobilisation de la CPAM et contact de l URPS 2013 : Soirée d information aux médecins

Plus en détail

En Direct réglementaire

En Direct réglementaire Centres de Santé & Etablissements de Santé Date : 28 septembre 2015 Contact : Pôle FIDES Bourgogne - Pôle Etablissements Côte d Or/Yonne - CPAM de la Côte d Or Téléphone : (du lundi au vendredi de 8h à

Plus en détail

Sous-Titre 5. Compléter la rémunération pour valoriser la qualité des pratiques médicales et l efficience

Sous-Titre 5. Compléter la rémunération pour valoriser la qualité des pratiques médicales et l efficience Sous-Titre 5. Compléter la rémunération pour valoriser la qualité des pratiques médicales et l efficience Article 25. Les trois piliers de la rémunération : acte, forfait et objectifs de santé publique

Plus en détail

Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire

Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire Réforme des contrats responsables : Contexte règlementaire Unité de Distribution Unité de Distribution Direction Formation-Département Conception 150218 Direction Formation-Département Conception 1 Le

Plus en détail

EVALUATION MEDICO-ECONOMIQUE DU PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT DES PATIENTS DIABETIQUES

EVALUATION MEDICO-ECONOMIQUE DU PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT DES PATIENTS DIABETIQUES EVALUATION MEDICO-ECONOMIQUE DU PROGRAMME D ACCOMPAGNEMENT DES PATIENTS DIABETIQUES Evaluation à un an En 2008, la Caisse nationale d assurance maladie des travailleurs salariés (CNAMTS) a lancé un programme

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

LA REMUNERATION SUR OBJECTIFS DE SANTE PUBLIQUE. Bilan à 4 ans et perspectives d évolution UNE AMELIORATION CONTINUE EN FAVEUR

LA REMUNERATION SUR OBJECTIFS DE SANTE PUBLIQUE. Bilan à 4 ans et perspectives d évolution UNE AMELIORATION CONTINUE EN FAVEUR LA REMUNERATION SUR OBJECTIFS DE SANTE PUBLIQUE UNE AMELIORATION CONTINUE EN FAVEUR DE LA QUALITE ET DE LA PERTINENCE DES SOINS Bilan à 4 ans et perspectives d évolution Dossier de presse 21 avril 2016

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SOLIDARITÉS SOLIDARITÉS ETABLISSEMENTS SOCIAUX ET MÉDICO-SOCIAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE ET DE LA SOLIDARITÉ MINISTÈRE DU BUDGET, DES COMPTES PUBLICS ET DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent.

SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE. Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. SANTÉ 2012 LES PROPOSITIONS DE LA MUTUALITÉ FRANÇAISE Face au problème de l accès aux soins, des solutions existent. Dans la France de 2012, de plus en plus de Français doivent renoncer à des soins ou

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

Présentation de la Convention Nationale des Pharmaciens titulaires d officine 2012

Présentation de la Convention Nationale des Pharmaciens titulaires d officine 2012 Les Matinées Thématiques : Le Pharmacien d officine face à son avenir Présentation de la Convention Nationale des Pharmaciens titulaires d officine 2012 B. Detournay Ou comment passer de ça. À ça Une longue

Plus en détail

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie

Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Le Pacte territoire santé en région Haute-Normandie Synthèse des réunions des conférences de territoire (Rouen-Elbeuf : 04 mars 2013, Dieppe : 05 mars 2013, Le Havre : 06 mars 2013, Evreux-Vernon : 08

Plus en détail

MÉDECIN SPÉCIALISTE SOMMAIRE

MÉDECIN SPÉCIALISTE SOMMAIRE MÉDECIN SPÉCIALISTE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU MÉDECIN SPÉCIALISTE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU MÉDECIN SPÉCIALISTE... 4 L'ACTIVITÉ DU MÉDECIN SPÉCIALISTE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU MÉDECIN SPÉCIALISTE...

Plus en détail

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE

ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE ENQUETE sur la gestion du médicament, le bon usage des antibiotiques et la gestion du risque infectieux au sein des EHPAD des PAYS DE LA LOIRE Introduction Les données concernant cette étude ont été recueillies

Plus en détail

Consommation et dépenses de médicaments : Comparaison des pratiques françaises et européennes

Consommation et dépenses de médicaments : Comparaison des pratiques françaises et européennes Consommation et dépenses de médicaments : Comparaison des pratiques françaises et européennes Point d information mensuel 19 octobre 2007 Pour comparer les pratiques françaises à celles de quatre autres

Plus en détail

La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012

La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012 La prise en charge des plaies du pied et des amputations chez la personne diabétique : Les données du Sniiram de 2008 à 2012 Anne Fagot-Campagna (endocrinologue, épidémiologiste), Pierre Denis, Christelle

Plus en détail

Syntec Numérique Groupe de travail Open Data Santé

Syntec Numérique Groupe de travail Open Data Santé Cas d usage 1 Open data dans le domaine de la Santé Annexes Exemple de services sélectionnés pour leur valeur ajoutée santé publique et axés sur l amélioration des pratiques des professionnels de santé

Plus en détail

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ;

Les transports sanitaires prescrits à l hôpital ; La prise en charge de l Insuffisance Rénale Chronique (IRC) ; SYNTHÈSE INTRODUCTION Le Programme Pluriannuel Régional de Gestion du Risque (PPR GDR) s inscrit dans le Projet Régional de Santé dont il est un des programmes obligatoires. Elaboré au cours de l été 2010,

Plus en détail

débat carité : Constats»

débat carité : Constats» MUTUALITE FRANCAISE CÔTE-D OR YONNE Dr Nathalie Arnould Conférence débat «Santé Précarit carité : Constats» Samedi 18 octobre 2008 La Mutualité Française aise? Elle fédère la quasi-totalité des mutuelles

Plus en détail

La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles

La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles La Nouvelle tarification des risques professionnels Accidents du travail et maladies professionnelles 1 La nouvelle tarification ne change pas dans son principe mais elle est plus simple à comprendre et

Plus en détail

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient.

Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique du patient. Le développement des programmes d éducation thérapeutique du patient 2 ans après la loi Hôpital, patients, santé, territoire : quel bilan? Le rôle des mutuelles dans le développement de l éducation thérapeutique

Plus en détail

L exercice libéral de la médecine en EHPAD

L exercice libéral de la médecine en EHPAD Sandor Kacso - Fotolia.com Reproduction interdite DOSSIER DE PRESSE L exercice libéral de la médecine en EHPAD Deux études de l URPS Médecins Libéraux des Pays de la Loire dressent l état des lieux de

Plus en détail

Projet de Loi de Santé. Réunion d'information. Caen jeudi 11 décembre

Projet de Loi de Santé. Réunion d'information. Caen jeudi 11 décembre Projet de Loi de Santé Réunion d'information Caen jeudi 11 décembre 1 Avec le soutien de l ensemble des syndicats et représentants de la médecine libérale en Basse-Normandie 2 57 articles dont la plupart

Plus en détail

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH

Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Quelle valorisation pour l acte de santé publique en pharmacie d officine Le point de vue syndical Marie Josée Augé-Caumon Présidente du CPOPH Missions, nouvelles missions, nouveaux rôles du pharmacien

Plus en détail

Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine

Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine Le Développement et la Perspective de la Réforme du Système de Santé en Chine Ministre de la Santé de la République Populaire de Chine CHEN Zhu (Le 12 avril 2012) Contenu du rapport Cadre général de la

Plus en détail

TRANSPORTS. Logo ARS. Réunion départementale d échanges avec les Transporteurs sanitaires. Organisée par l ARS du Centre et la CPAM d Indre et Loire

TRANSPORTS. Logo ARS. Réunion départementale d échanges avec les Transporteurs sanitaires. Organisée par l ARS du Centre et la CPAM d Indre et Loire TRANSPORTS Logo ARS Réunion départementale d échanges avec les Transporteurs Organisée par l ARS du Centre et la CPAM d Indre et Loire SOMMAIRE Les missions de l ARS Les missions de la CPAM Relations et

Plus en détail

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page2

Plus en détail

CONDITIONS DE FACTURATION D UN AVIS PONCTUEL DE CONSULTANT

CONDITIONS DE FACTURATION D UN AVIS PONCTUEL DE CONSULTANT Le C2 CONDITIONS DE FACTURATION D UN AVIS PONCTUEL DE CONSULTANT AVRIL 2012 L avis ponctuel de consultant dans le cadre du parcours de soins est un avis donné par un médecin spécialiste à la demande explicite

Plus en détail

ENTREPRISES. Rayonnez de santé! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISE 1 À 99 SALARIÉS

ENTREPRISES. Rayonnez de santé! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISE 1 À 99 SALARIÉS ENTREPRISES Rayonnez de santé! COMPLÉMENTAIRE SANTÉ ENTREPRISE 1 À 99 SALARIÉS La protection santé en entreprise Une nécessité... Les évolutions réglementaires récentes (accord national interprofessionnel,

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat COMMUNIQUÉ DE PRESSE Paris, le 28 janvier 2009 Offre de santé : Le groupe Malakoff Médéric et le régime minier de Sécurité sociale signent un accord de partenariat Le groupe Malakoff Médéric et la Caisse

Plus en détail

Pharmaciens d officine

Pharmaciens d officine Pharmaciens d officine 6 juillet 2012 Médicaments génériques Renforcement du dispositif «Tiers payant contre génériques» à compter du 9 juillet 2012 Références : Convention nationale pharmaceutique publiée

Plus en détail

Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés

Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés Vos droits dans les cliniques et hôpitaux privés Cliniques et hôpitaux privés, on peut tous y aller! Accessibles à tous Les cliniques et hôpitaux privés accueillent tous les patients y compris ceux qui

Plus en détail

= Meilleure coordination des soins

= Meilleure coordination des soins Intérêts pour l Assurance Maladie Rationalisation des soins Maitrise des dépenses de santé Intérêts pour le corps médical Meilleur suivi du patient Connaissance des antécédents du patient Connaissance

Plus en détail

tarifs 2016 entreprises TARIFS 2016 INCHANGÉS leralliement.fr Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir

tarifs 2016 entreprises TARIFS 2016 INCHANGÉS leralliement.fr Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir tarifs 2016 entreprises TARIFS 2016 INCHANGÉS Mutuelle fondée en 1880 par les Compagnons du devoir Le Ralliement, le sens du devoir pour votre santé Une équipe attentive pour une gestion individualisée

Plus en détail

Votre installation en libéral

Votre installation en libéral Votre installation en libéral Au moment de votre installation et dans votre exercice au quotidien, l Assurance Maladie souhaite vous accompagner à chaque étape clé de votre vie professionnelle et renforcer

Plus en détail

CNAMTS /DIRECTION DELEGUEE A LA GESTION ET A L ORGANISATION DES SOINS (DDGOS) ACTUALISATION OCTOBRE 2014

CNAMTS /DIRECTION DELEGUEE A LA GESTION ET A L ORGANISATION DES SOINS (DDGOS) ACTUALISATION OCTOBRE 2014 Actualisation Note méthodologique du dispositif de rémunération sur objectifs de santé publique. Les indicateurs portant sur l organisation du cabinet et la qualité de service. CNAMTS /DIRECTION DELEGUEE

Plus en détail