DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral"

Transcription

1 Myélome Multiple

2 DEFINITION Prolifération monoclonale de plasmocytes dystrophiques Syndrome tumoral Lésions osseuses Sécrétion Ig monoclonale Cytopénies Hypercalcémie

3 Syndromes au diagnostic Douleurs osseuses (90%) Révélatrice dans 2/3 des cas Fractures pathologiques (40%) Tassement vertébral, déformation, compression médullaire

4 Syndromes au diagnostic Sécrétion Ig monoclonale Effet pathologique Hyperprotidémie, Toxique : rénale Immunologique : coagulation, neuropathie Hypogammaglobulinémie : Syndrome infectieux

5 Syndromes au diagnostic Manifestations hématologiques Syndrome anémique Syndrome infectieux : Leuco-neutropénie Syndrome hémorragique : thrombopénie, anticoagulant circulant Altération de l état général Protéinurie, Insuffisance rénale multifactorielle : Hypercalcémie, Amylose, Infiltration plasmocytaire, Dépôt tubulaire de chaîne légère

6 Syndromes au diagnostic Syndrome d hypercalcémie : fréquent Troubles digestifs: anorexie, nausées, vomissements, douleur abdos Troubles neuropsychiques: asthénie, confusion, syndrome dépressif, Signes cardio-vasculaires: tachycardie, trouble du rythme, nécrose Déshydratation: par polyurie et vomissement avec risque d insuffisance rénale

7 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE Hémogramme Anémie: Fréquente et précoce Normochrome, normocytaire, arégénérative Frottis: hématies en rouleaux Myélogramme Plasmocytose anormale > 10% dystrophique

8 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE Electrophorèse des protéines plasmatiques Pic monoclonal Immunofixation type : IgG> IgA (IgD ou IgE < 1%) Kappa > Lambda Réduction des autres Ig Protéinurie Bence Jones: (56 C)

9 FORMES CLINIQUES Myélome à chaînes légères 10% des cas Myélome non sécrétant Rare: 1% Amylose 5-15% des myélomes (chaînes légères) Substance amyloïde: composée de chaînes légères Organes: peau, cœur, muscles, tube digestif Clinique: neuropathies périphériques, canal carpien, oligoarthrite inflammatoire Diagnostic: Biopsie rectale (rouge Congo)

10 FORMES CLINIQUES Plasmocytome solitaire Tumeur plasmocytaire unique Os, ORL, tube digestif Évolution vers Myélome Leucémie à plasmocytes Rare Plasmocytes circulant > 1G/L

11 DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL Devant une déminéralisation diffuse Ostéoporose, Hyperparathyroïdie Devant des lacunes Métastases cancer Devant Ig Monoclonale Maladie de Waldentröm: IgM monoclonale Autres LMNH avec un pic. Gammapathies monoclonales bénignes Plasmocytose médullaire < 10% Pic monoclonale < 20g/L Taux normal des autres Ig

12 CLASSIFICATION DURIE ET SALMON Critères Médiane de survie Stade I Hémoglobine > 100 G/L Calcémie normale Absence d anomalie radiologique osseuse > 72 mois Composant monoclonal : - IgG < 50 g/l - IgA < 30 g/l - Protéinurie < 4 g/l Stade II 50 mois Stade III Hémoglobine < 85 g/l 30 mois Calcémie > 3,0 mmo/l Lésions osseuses multiples Composant monoclonal : - IgG > 70 g/l - IgA > 50 g/l - Protéinurie > 12 g/l

13 PRINCIPES DU TRAITEMENT Abstention : stade I et forme asymptomatique Traitement: stade II et III En fonction de l âge et des comorbidités Corticoïdes: prednisone, déxaméthasone Chimiothérapie Sujet jeune: «Induction/Réduction tumoral» puis Intensification (Melphalan highdose) avec support de cellules souches (Autogreffe) Nouveaux agents Biphosphonates pendant mois: Aredia*, Zometa*

14 PRINCIPES DU TRAITEMENT En cas d urgence métabolique ou compressive Dexaméthasone urgente, Hydratation et correction des désordres métaboliques (hypercalcémie) Voire laminectomie, voire dialyse. Radiothérapie

15 PRINCIPES DU TRAITEMENT Nouvelles drogues: Velcade* (Bortezomib) Revlimid* (Lenalinomide) Thalidomide (pas nouvelle!)

16 PRINCIPES DU TRAITEMENT Autres soins de support: Prise en charge/surveillance/antibiotiques de la neutropénie induite par le traitement, Transfusion, EPO, GCSF à discuter. Antidouleurs : souvent morphinique sont nécessaires Insuffisance rénale

17 Cas Clinique Patient de 70 ans Présente des douleurs rachidiennes tenaces résistantes aux antalgiques habituels, une asthénie ainsi qu une dyspnée d effort. Pas d antécédent ni prise médicamenteuse. Constante vital : T =37 C, Fc=100, TA=14/8, Sat02=99%, Diurèse conservée.

18 Cas Clinique Bilan initial : Hb=6g/dl, PQ=160G/l, GB=6G/L formule normale Quel syndrome diagnostiquez-vous? Syndrome anémique Quel paramètre indispensable à son interprétation manque-t-il? VGM=90fl

19 Cas Clinique Biochimie : Créatininémie = 190µmol/l, protidémie=100g/l, Calcémie=3,2mmol/l, CRP=60mg/l, le reste est sans particularité. Quels diagnostics complémentaires portez-vous? Hypercalcémie, Insuffisance rénale.

20 Cas Clinique Quels examens permettront le diagnostic étiologique de ces différents syndromes. Myélogramme Electrophorèse Imagerie Un myélome est diagnostiqué. Quel prise en charge proposer? Syndrome anémique : transfusion, EPO Syndrome tumoral : antidouleur +/- selon l imagerie, corticothérapie rapidement Etiologique : chimiothérapie Traitement de l insuffisance rénale : hydratation

Myélome multiple. (maladie de Kahler)

Myélome multiple. (maladie de Kahler) Myélome multiple! (maladie de Kahler) Clone plasmocytaire malin Myélome multiple Plan - Définition - Physiopathologie - Diagnostic - Manifestations cliniques et biologiques - Pronostic et traitement Myélome

Plus en détail

Dysglobulinémie. Myélome multiple la maladie d kahler :

Dysglobulinémie. Myélome multiple la maladie d kahler : Dysglobulinémie Définition : Présence dans le sérum et/ou dans les urines d une immunoglobuline monoclonale en excès. Gammapathie monoclonales bénignes : 1- Gammapathies de signification indéterminée (MGUS)

Plus en détail

Myélome. Définition. Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux

Myélome. Définition. Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux Hémopathie maligne caractérisée par le développement d un clone de plasmocytes tumoraux envahissant la moelle osseuse sécrétant de façon anormale une Ig monoclonale complète ou incomplète Myélome. Définition

Plus en détail

Myélome multiple. Hôpital Saint Antoine, Paris, Service d hématologie Dr L Garderet Septembre 2013

Myélome multiple. Hôpital Saint Antoine, Paris, Service d hématologie Dr L Garderet Septembre 2013 Myélome multiple Hôpital Saint Antoine, Paris, Service d hématologie Dr L Garderet Septembre 2013 Epidémiologie Epidémiologie 2 ième hémopathie maligne après les lymphomes, Incidence en France: 3000 cas/an

Plus en détail

MYELOME MULTIPLE. Dr BAHAZ.N

MYELOME MULTIPLE. Dr BAHAZ.N MYELOME MULTIPLE Dr BAHAZ.N Le myélome multiple (MM) ou maladie de Kahler est une hémopathie maligne caractérisée par la prolifération de plasmocytes malins, cette prolifération s accompagne en général

Plus en détail

MYELOMES. Sécrétion d une immunoglobuline monoclonale responsable de diverses manifestations : rénales, neurologiques, amylose

MYELOMES. Sécrétion d une immunoglobuline monoclonale responsable de diverses manifestations : rénales, neurologiques, amylose MYELOMES I - DEFINITION Prolifération plasmocytaire maligne (moelle osseuse) marquée par une ostéolyse, un déficit de l immunité humorale, parfois une insuffisance médullaire. Sécrétion d une immunoglobuline

Plus en détail

Paraprotéinémie et cie. Gabrielle Gagnon Hémato-oncologue Journée scientifique en oncologie CSSS de Rimouski-Neigette 18 septembre 2009

Paraprotéinémie et cie. Gabrielle Gagnon Hémato-oncologue Journée scientifique en oncologie CSSS de Rimouski-Neigette 18 septembre 2009 Paraprotéinémie et cie Gabrielle Gagnon Hémato-oncologue Journée scientifique en oncologie CSSS de Rimouski-Neigette 18 septembre 2009 Plan Définition du pic monoclonal Comment le diagnostiquer Quand demander

Plus en détail

Dysglobulinémies. Myélome Multiple

Dysglobulinémies. Myélome Multiple 4 e année médecine Rotation 3 2015/2016 ISM Copy Module d Hématologie Introduction / Définition Dysglobulinémies Les dysglobulinémies ont une augmentation monoclonale d'une immunoglobuline. Elles se divisent

Plus en détail

Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath) Item 317 (ex item 166) Myélome multiple des os Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 1 Table des matières 1. Définition... 3 2. Physiopathologie... 3 3. Présentation clinique... 3 3.1. Plasmocytome

Plus en détail

La lettre d. Diagnostic des Gammapathies Monoclonales de Signification Indéterminée (GMSI) Les GMSI font partie du

La lettre d. Diagnostic des Gammapathies Monoclonales de Signification Indéterminée (GMSI) Les GMSI font partie du La lettre d L information biomédicale des laboratoires Oriade Noviale Novembre 2015 Diagnostic des Gammapathies Monoclonales de Signification Indéterminée (GMSI) Les GMSI font partie du même continuum

Plus en détail

MYELOME MULTIPLE. Dr BAHAZ.N

MYELOME MULTIPLE. Dr BAHAZ.N MYELOME MULTIPLE Dr BAHAZ.N 15 03 2017 PLAN I) Introduction II) Circonstances de découverte III) Signes cliniques et complications IV) Examens complémentaires: Biologie Imagerie V) Diagnostic: Positif

Plus en détail

MYELOME MULTIPLE Dr B. Lioure

MYELOME MULTIPLE Dr B. Lioure MYELOME MULTIPLE Dr B. Lioure DEFINITION Le myélome multiple (MM) est une prolifération plasmocytaire monoclonale maligne se développant au sein de la moelle osseuse responsable : I. d une infiltration

Plus en détail

A quoi pensez vous? Quand suspecter une maladie M. X. 72 ans Consulte pour asthénie en progression depuis 2 mois avec dyspnée d effort.

A quoi pensez vous? Quand suspecter une maladie M. X. 72 ans Consulte pour asthénie en progression depuis 2 mois avec dyspnée d effort. Quand suspecter une maladie onco hématologique? Colloque de médecine de premier recours 2.12.2015 Séance plénière M. X 72 ans Consulte pour asthénie en progression depuis 2 mois avec dyspnée d effort.

Plus en détail

19/05/12. Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé!! Dosage pondéral des Ig!! Electrophorèse des protides (1) " " Explorent :

19/05/12. Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé!! Dosage pondéral des Ig!! Electrophorèse des protides (1)   Explorent : Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé Pr Eric DECONINCK INSERM UMR1098 Université de Franche-Comté / SFR FED 4234 Service d hématologie CHU BESANÇON IMMUNOFIXATION NORMALE ELP

Plus en détail

Myélome. Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie:

Myélome. Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie: MYÉLOME MULTIPLE Myélome Prolifération maligne d un clone de cellule plasmocytaire produisant une immunoglobuline monoclonale Epidémiologie: 1% des cancers, 10% des hémopathies Plus fréquent chez les hommes,

Plus en détail

Diagnost Diagnos ic d une douleur osseuse Thierry Schaev Schae erbek v e erbek

Diagnost Diagnos ic d une douleur osseuse Thierry Schaev Schae erbek v e erbek Diagnostic d une douleur osseuse Thierry Schaeverbeke Qu est ce qui peut être à l origine d une douleur osseuse? Une fracture ou une fissure (fracture incomplète) : Sur un os normal (fracture traumatique)

Plus en détail

Comprendre le dosage des chaînes légères libres sériques

Comprendre le dosage des chaînes légères libres sériques Comprendre le dosage des chaînes légères libres sériques Richard LeBlanc Hématologue et oncologue Hôpital Maisonneuve-Rosemont 18 juin 2011 Montréal Plan Plasmocytes/cellules myélomateuses Anticorps ou

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013

Leucémie lymphoïde chronique. Introduction. Clinique 03/10/2013 Leucémie lymphoïde chronique Introduction Définition: Prolifération lymphoïde monoclonale, responsable d'une infiltration médullaire, sanguine, parfois ganglionnaire, constituée de lymphocytes matures

Plus en détail

Dysglobulinémie monoclonale non myélomateuse du sujet âgé. Capacité de gériatrie 2008 Dr Hafsaoui (CCA med int)

Dysglobulinémie monoclonale non myélomateuse du sujet âgé. Capacité de gériatrie 2008 Dr Hafsaoui (CCA med int) Dysglobulinémie monoclonale non myélomateuse du sujet âgé Capacité de gériatrie 2008 Dr Hafsaoui (CCA med int) ÉPIDÉMIOLOGIE DES GAMMAPATHIES MONOCLONALES NOSOLOGIE DES GAMMAPATHIES MONOCLONALES ENQUÊTE

Plus en détail

Myélome multiple des os Item Module 10

Myélome multiple des os Item Module 10 Objectifs : Diagnostiquer un myélome multiple des os. Myélome multiple des os Item 166 - Module 10 Sommaire : 1 - Savoir prescrire les examens à pratiquer devant une augmentation de la vitesse de sédimentation

Plus en détail

Découvertes de hasard et examens systématiques

Découvertes de hasard et examens systématiques Découvertes de hasard et examens systématiques Altération des tests hépatiques chez un patient asymptomatique Cas 1 Patient de 65 ans, diabétique, ancien fumeur, passant un examen de dépistage La biologie

Plus en détail

Le myélome multiple. Violette DELARUELLE Gisèle HOARAU Nicole MOREL. Dr Madalina UZUNOV. Dr Sylvain CHOQUET. Membres du CA de l AFITCH-OR.

Le myélome multiple. Violette DELARUELLE Gisèle HOARAU Nicole MOREL. Dr Madalina UZUNOV. Dr Sylvain CHOQUET. Membres du CA de l AFITCH-OR. Le myélome multiple Violette DELARUELLE Gisèle HOARAU Nicole MOREL Membres du CA de l AFITCH-OR Dr Madalina UZUNOV Hématologue Dr Sylvain CHOQUET Hématologue Qu est-ce que le myélome multiple? (1) Une

Plus en détail

Le myélome multiple. Pierre FAURIE Hématologie Centre Léon Bérard

Le myélome multiple. Pierre FAURIE Hématologie Centre Léon Bérard Le myélome multiple Pierre FAURIE Hématologie Centre Léon Bérard Historique 1 er cas rapporté à Londres en 1844 chez une femme, Sarah Newbury, âgée de 39 ans, présentant des fractures multiples et des

Plus en détail

Découvertes de hasard et examens systématiques

Découvertes de hasard et examens systématiques Découvertes de hasard et examens systématiques Altération des tests hépatiques chez un patient asymptomatique Cas 1 Patient de 65 ans, diabétique, ancien fumeur, passant un examen de dépistage La biologie

Plus en détail

ÉLECTROPHORÈSE des protéines sériques

ÉLECTROPHORÈSE des protéines sériques ÉLECTROPHORÈSE des protéines sériques Interprétation, mise en évidence et typage d immunoglobulines monoclonales Jeudi 8 mars 2012 Présentée par Leïla BENTOUATI-RAHMOUN Prescription de l électrophorèse

Plus en détail

MYELOME MULTIPLE CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE. CRITERES PRONOSTIQUES - Critères biologiques - Durie et Salmon

MYELOME MULTIPLE CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE. CRITERES PRONOSTIQUES - Critères biologiques - Durie et Salmon MYELOME MULTIPLE CIRCONSTANCES DE DECOUVERTE DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE CRITERES PRONOSTIQUES - Critères biologiques - Durie et Salmon FORMES CLINIQUES PARTICULIERES EVOLUTION TRAITEMENT MYELOME Maladie liée

Plus en détail

ANEMIES ET HEMOPATHIES MALIGNES

ANEMIES ET HEMOPATHIES MALIGNES ANEMIES ET HEMOPATHIES MALIGNES N. BOUDJERRA 6 ème Forum National de l Omnipraticien 7 et 8 Avril 2010 INTRODUCTION Anémie : modification hématologique la plus fréquente rencontrée en pratique clinique.

Plus en détail

Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé!

Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé! Diagnostiquer une Immunoglobuline monoclonale chez le sujet âgé! Dosage pondéral des Ig! é à â à é é é é é é â é Electrophorèse des protides (1) " Explorent : 1) Inflammation 2) Immunoglobulines 3) Foie

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple

Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple Recommandations régionales Prise en charge du myélome multiple - juillet 2010 - Bilan au diagnostic A visée diagnostique Bilan clinique OMS. Douleurs osseuses, tuméfactions osseuses. Bilan biologique Hématologique

Plus en détail

Myélome multiple (maladie de Kahler) (et gammapathies monoclonales idiopathiques)

Myélome multiple (maladie de Kahler) (et gammapathies monoclonales idiopathiques) Hématologie biologique (Pr Marc Zandecki) Faculté de Médecine CHU 49000 Angers France Myélome multiple (maladie de Kahler) (et gammapathies monoclonales idiopathiques) Sommaire : - Définition - Incidence

Plus en détail

Nouveaux critères de diagnostic du Myélome

Nouveaux critères de diagnostic du Myélome Nouveaux critères de diagnostic du Myélome Dr Nathalie SCHNEIDER CHU de Reims Pôle de Biologie Médicale Laboratoire Central de Biochimie 44 eme Colloque National des Biologistes des Hôpitaux 23 25 septembre

Plus en détail

MALADIE DE WALDENSTRÖM

MALADIE DE WALDENSTRÖM MALADIE DE WALDENSTRÖM DEFINITION I - DIAGNOSTIC CLINIQUE A - Signes Hematologiques B - Syndrome d' Hyperviscosite Sanguine C - Autres II - DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE III- DIAGNOSTIC DIFFERENTIEL IV - EVOLUTION

Plus en détail

ITEM 217 : Amylose. Questions

ITEM 217 : Amylose. Questions ITEM 217 : Amylose Questions [2004 Dossier 8-2013 Dossier 5] QCM 1 : Quelles sont les caractéristiques de la substance amyloïde? Il s agit d une substance intracellulaire Elle émet un dichroïsme jaune-vert

Plus en détail

DPC 2016 de l Association de Biologie Praticienne. Réponses au questionnaire initial.

DPC 2016 de l Association de Biologie Praticienne. Réponses au questionnaire initial. DPC 2016 de l Association de Biologie Praticienne Confrontations en hématologie cellulaire / interprétation de l hémogramme pathologique Réponses au questionnaire initial. Q1. Quelle est la leucémie la

Plus en détail

NOUVEAUX CRITERES DE DIAGNOSTIC DU MYELOME 2 CAS DIFFICILES. Marie.Laure.CURUTCHET-BURTIN et Yohan BENARD CH BAYONNE Atelier A4- Jeudi 24 septembre

NOUVEAUX CRITERES DE DIAGNOSTIC DU MYELOME 2 CAS DIFFICILES. Marie.Laure.CURUTCHET-BURTIN et Yohan BENARD CH BAYONNE Atelier A4- Jeudi 24 septembre NOUVEAUX CRITERES DE DIAGNOSTIC DU MYELOME 2 CAS DIFFICILES Marie.Laure.CURUTCHET-BURTIN et Yohan BENARD CH BAYONNE Atelier A4- Jeudi 24 septembre ACNBH ODPC N 1495 44 ème Colloque National des Biologistes

Plus en détail

DOSSIER 1 défaillances métaboliques aigues

DOSSIER 1 défaillances métaboliques aigues DOSSIER 1 défaillances métaboliques aigues Un homme de 65 ans est pris en charge par une équipe du SAMU pour une perte de connaissance. Le médecin se trouvant sur les lieux de l'accident trouve un patient

Plus en détail

03/11/2011. Deux cas de forme bronchectasiante et kystique.

03/11/2011. Deux cas de forme bronchectasiante et kystique. Deux cas de forme bronchectasiante et kystique. 1 Femme de 50 ans Sans antécédent médico-chirurgical Pas d intoxication tabagique ATCD familiaux : fille décédée d une leucémie à l âge de 13 ans Sans emploi

Plus en détail

Généralités HEMATOLOGIE. Cellules sanguines. Pierre FAURIE

Généralités HEMATOLOGIE. Cellules sanguines. Pierre FAURIE Généralités HEMATOLOGIE Pierre FAURIE Hématologie: étude des maladies du sang, et, par extension, des maladies de la moelle osseuse et des organes hématopoïétiques secondaires (rate, ganglions) Cellules

Plus en détail

ETUDE DES DYSGLOBULINEMIES. Mamy RALAZAMAHALEO Laboratoire d Immunologie-Immunogénétique CHU Pellegrin

ETUDE DES DYSGLOBULINEMIES. Mamy RALAZAMAHALEO Laboratoire d Immunologie-Immunogénétique CHU Pellegrin ETUDE DES DYSGLOBULINEMIES Mamy RALAZAMAHALEO Laboratoire d Immunologie-Immunogénétique CHU Pellegrin DYSGLOBULINEMIES o Apparition dans le sang et/ou les urines Anomalie monoclonale Immunoglobuline entière

Plus en détail

CH Victor Dupouy, Argenteuil

CH Victor Dupouy, Argenteuil Ostéolyse vertébrale sur une scintigraphie osseuse : Un puzzle diagnostique F Paycha 1, R Vanica 2, A Ramadan 1, P Sabatier 3, L Akrout 1, A Boutan-Laroze 2 Services de 1 Médecine Nucléaire, CHU Louis

Plus en détail

GMSI et Myélome PHYSIOLOGIE. DIU Onco-gériatrie. Les anticorps 14/05/2012

GMSI et Myélome PHYSIOLOGIE. DIU Onco-gériatrie. Les anticorps 14/05/2012 GMSI et Myélome DIU Onco-gériatrie Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière DIU hématologie et cancérologie du sujet âgé mai 2012 PHYSIOLOGIE Les anticorps 1 Le plasmocyte Les anticorps 2 Isotypes Ig complète

Plus en détail

Myélome multiple des os P r Philippe Moreau Hématologie clinique, centre hospitalier universitaire, Nantes Cedex

Myélome multiple des os P r Philippe Moreau Hématologie clinique, centre hospitalier universitaire, Nantes Cedex ref7_moreau 3/04/06 11:34 Page 763 I-10-Q166 I-00-Q000 P r Philippe Moreau Hématologie clinique, centre hospitalier universitaire, 44093 Nantes Cedex philippe.moreau@chu-nantes.fr Le myélome multiple est

Plus en détail

Intérêt du dosage des chaînes légères libres kappa et lambda chez les patients atteints de pathologie lymphoproliférative

Intérêt du dosage des chaînes légères libres kappa et lambda chez les patients atteints de pathologie lymphoproliférative Intérêt du dosage des chaînes légères libres kappa et lambda chez les patients atteints de pathologie lymphoproliférative Jeudi 30 mai 2013 FORUM IMMUNOANALYSE Olivier Decaux Service de Médecine Interne

Plus en détail

SEMIOLOGIE BIOCHIMIQUE

SEMIOLOGIE BIOCHIMIQUE D1 U2 Pass l aspironéo Cours du Mercredi 20 février SEMIOLOGIE BIOCHIMIQUE Dr Bérard Fournier Emmanuelle Kahraman Hilal 1 Il y aura un cours sur cette partie et un cours ( sous forme de cours et de cas

Plus en détail

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ)

Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) Prise en charge du myélome multiple (hors traitement symptomatique) B. Demoré Avril 2011 (MAJ) 1 Définition Hémopathie maligne grave d étiologie inconnue caractérisée par la prolifération de plasmocytes

Plus en détail

Préface des auteurs. Chère lectrice, cher lecteur,

Préface des auteurs. Chère lectrice, cher lecteur, Le myélome multiple Préface des auteurs Chère lectrice, cher lecteur, Nous avons appris dans de nombreux entretiens qu il est souvent difficile pour les malades et leurs proches de se faire une idée bien

Plus en détail

MYÉLOME MULTIPLE : GÉNÉRALITÉS

MYÉLOME MULTIPLE : GÉNÉRALITÉS MYÉLOME MULTIPLE : GÉNÉRALITÉS Le myélome multiple ou maladie de Kahler est une hémopathie h maligne caractéris risée e par le développement d un d clone de plasmocytes tumoraux envahissant la moelle hématopoïétique

Plus en détail

Immunoglobulines monoclonales. EPU 15 décembre 2010 Arnaud Jaccard Hématologie clinique CHU Limoges

Immunoglobulines monoclonales. EPU 15 décembre 2010 Arnaud Jaccard Hématologie clinique CHU Limoges Immunoglobulines monoclonales EPU 15 décembre 2010 Arnaud Jaccard Hématologie clinique CHU Limoges Cas clinique n 1 : Femme de 65 ans Atc arthrose avec douleurs lombaires anciennes Majoration des douleurs

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE GENERALITES Définition Syndrome lymphoprolifératif Prolifération monoclonale maligne de lymphocytes B matures Infiltration médullaire, gg et sanguine Evolution lente Etiologie

Plus en détail

Gammapathies monoclonales Myélome Multiple. Pr G MARIT Université V Segalen Bx2 CHU Bordeaux

Gammapathies monoclonales Myélome Multiple. Pr G MARIT Université V Segalen Bx2 CHU Bordeaux Gammapathies monoclonales Myélome Multiple Pr G MARIT Université V Segalen Bx2 CHU Bordeaux Cas clinique Femme de 66 ans ATCD: HTA, diabete Clinique: qq douleurs rachidiennes Biologie systématique: NFS:

Plus en détail

Leucémie Lymphoïde Chronique

Leucémie Lymphoïde Chronique Leucémie Lymphoïde Chronique Plan: I. Introduction II. Physiopathologie III. Etude clinique IV. Diagnostic : Positif et Différentiel V. Classification VI. Facteurs pronostiques VII. Complications VIII.

Plus en détail

MYELOME. G Salles Octobre 2008 I - PHYSIOPATHOLOGIE

MYELOME. G Salles Octobre 2008 I - PHYSIOPATHOLOGIE MYELOME G Salles Octobre 2008 I - PHYSIOPATHOLOGIE Le myélome, ou maladie de Kahler, se caractérise par une prolifération monoclonale B lymphoïde, s'exprimant par une accumulation de cellules plasmocytaires

Plus en détail

devant une suspicion d ostéoporoseoporose (Diagnostic étiologique)

devant une suspicion d ostéoporoseoporose (Diagnostic étiologique) Examens à réaliser devant une suspicion d ostéoporoseoporose (Diagnostic étiologique) Ostéoporose : Quel bilan 1) Il faut tout d abord éliminer : Une déminéralisation diffuse d origine maligne Une déminéralisation

Plus en détail

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer

Chimiothérapie. I. Généralités. 1. Symptomatologie. 2. Retentissements du cancer Chimiothérapie I. Généralités Cancer = ensemble de cellules qui échappent au contrôle de l organisme et multiplient indéfiniment, envahissant les tissus voisins et distants et les détruisant Trois caractéristiques

Plus en détail

Préface des auteurs. Chère lectrice, cher lecteur,

Préface des auteurs. Chère lectrice, cher lecteur, Le myélome multiple Préface des auteurs Chère lectrice, cher lecteur, Nous avons appris dans de nombreux entretiens qu il est souvent difficile pour les malades et leurs proches de se faire une idée bien

Plus en détail

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE

LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Aurélie Marion Domenech cours du 28/03 Module 3 cancéro LEUCEMIE LYMPHOIDE CHRONIQUE Suite du cours III - BILAN DE LA MALADIE A - BILAN D'EXTENSION 1) recherche d'adp profondes - adénopathie symétrique,

Plus en détail

Femme de 59 ans, infections respiratoires récidivantes, tabagisme sevré à 25 PA, pas de déficit immunitaire, pas de point d'appel ORL,.

Femme de 59 ans, infections respiratoires récidivantes, tabagisme sevré à 25 PA, pas de déficit immunitaire, pas de point d'appel ORL,. Femme de 59 ans, infections respiratoires récidivantes, tabagisme sevré à 25 PA, pas de déficit immunitaire, pas de point d'appel ORL,. EFR normale Quels sont les items sémiologiques à retenir sur le cliché

Plus en détail

LES PRINCIPAUX TROUBLES HEMATOLOGIQUE

LES PRINCIPAUX TROUBLES HEMATOLOGIQUE LES PRINCIPAUX TROUBLES HEMATOLOGIQUE I/ Les globules blancs ou lymphocytes Neutropénie Hyperleucocytose Agranulocytose leucopénie taux bas de granulocytes neutrophiles (ou PNN 1 ) ds le sang augmentat

Plus en détail

L Hématologie Adulte Part 1

L Hématologie Adulte Part 1 L Hématologie Adulte Part 1 Dr S.Assaad Centre Léon Bérard - Lyon Le 27/09/2016 Quelles Pathologies? Lymphomes Myélome Leucémie aigue Syndrome myélodysplasique L Hématologie au CLB Deux services 2BN :

Plus en détail

GMSI et Myélome PHYSIOLOGIE. Les anticorps. Le plasmocyte. Isotypes 26/03/2015. Capacité Onco-gériatrie. Les anticorps

GMSI et Myélome PHYSIOLOGIE. Les anticorps. Le plasmocyte. Isotypes 26/03/2015. Capacité Onco-gériatrie. Les anticorps GMSI et Myélome Capacité Onco-gériatrie PHYSIOLOGIE Les anticorps Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Capacités gériatrie mars 2015 Le plasmocyte Les anticorps Isotypes Ig complète IgG, IgA, IgM, IgD,

Plus en détail

Quand prescrire une électrophorèse des protéines sériques, Comment l interpréter?

Quand prescrire une électrophorèse des protéines sériques, Comment l interpréter? Quand prescrire une électrophorèse des protéines sériques, Comment l interpréter? DOSSIER DOCUMENTAIRE Janvier 2017 Groupe de travail : document réalisé par le Dr Y.LEQUEUX coordonnateur GQ Pays de la

Plus en détail

11/ Leucémies aiguës et myélodysplasies

11/ Leucémies aiguës et myélodysplasies SEMESTRE 5 UE 2.9.S5 Processus tumoraux 11/ Leucémies aiguës et myélodysplasies I. Leucémies aigues myéloïdes (LAM) Epidémiologie Incidence Maladie rare Age médian: 64 ans Etiologie LAM de novo: cause

Plus en détail

Comorbidités selon l âge

Comorbidités selon l âge Espérance de vie à 65 ans Par sexe, 1970 et 2005 ONCO-HEMATOLOGIE certificat Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière Sylvain CHOQUET 2 3. Organisation de Coopération et de Développement Économique (OCDE).

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale»

Descriptif d une séquence de formation. Plan du cours : «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Hématologie clinique Maladies de système Cancérologie générale» 1. Informations de base - Matière d enseignement: Hématologie clinique

Plus en détail

Myélome multiple Item Module 10

Myélome multiple Item Module 10 Myélome multiple Item 166 - Module 10 Objectif : Diagnostiquer un myélome multiple des os (+ Principes du traitement) Le myélome multiple (MM) ou maladie de Kahler est une hémopathie maligne caractérisée

Plus en détail

GMSI et Myélome. S Choquet. Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière

GMSI et Myélome. S Choquet. Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière GMSI et Myélome S Choquet Groupe Hospitalier Pitié-Salpêtrière PHYSIOLOGIE Les anticorps Le plasmocyte Les anticorps Isotypes Ig complète IgG, IgA, IgM, IgD, IgE Ig incomplète chaînes légères kappa ou

Plus en détail

Hématologie : Traitement du MYELOME MULTIPLE

Hématologie : Traitement du MYELOME MULTIPLE Référentiel Régional de prise en charge Hématologie : Traitement du MYELOME MULTIPLE (Actualisation 30 Septembre 2008) Groupe de Travail «Hématomip» Michel Attal Martial Boisseau Yves Botreau Pierre Brousset

Plus en détail

Maladie de Kahler. I. Définition :

Maladie de Kahler. I. Définition : Maladie de Kahler I. Définition : = myélome multiple, hémopathie maligne, prolifération monoclonale lymphoïde B de type plasmocytaire dans la moelle osseuse, avec en général sécrétion d'une Ig monoclonale

Plus en détail

Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales

Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales Syndromes lymphoprolifératifs : Données générales Une hémopathie maligne est une prolifération d un clone malin provenant de cellules d origine hématopoïétique à partir de la MO (myéloïdes ou lymphoïdes

Plus en détail

Confrontations en Hématologie Cellulaire. (Pr Marc ZANDECKI Dr Franck GENEVIEVE) Mai 2016 (n )

Confrontations en Hématologie Cellulaire. (Pr Marc ZANDECKI Dr Franck GENEVIEVE) Mai 2016 (n ) Association de Biologie Praticienne 70 avenue des Gobelins 75013 PARIS - Tél : 01 43 31 94 87 - Fax : 01 43 37 39 92 Email : secretariatabp@orange.fr Enregistrée à la Préfecture Région Ile de France, délégation

Plus en détail

Hématologie et sujet âgé : les enjeux

Hématologie et sujet âgé : les enjeux Hématologie et sujet âgé : les enjeux DIU 2011 Sujet âgé? Point de vue des gériatres: Caractéristiques sujet âgé * Modifications physiologiques liées au vieillissement -état de base / stress * Polypathologie;

Plus en détail

Gammapathies monoclonales et Myélome Multiple : bases thérapeutiques

Gammapathies monoclonales et Myélome Multiple : bases thérapeutiques Gammapathies monoclonales et Myélome Multiple : bases thérapeutiques INTRODUCTION Le Myélome Multiple (MM) représente environ 1% de la mortalité par cancer et 10% de toutes les hémopathies malignes. Il

Plus en détail

Atteinte rénale au cours du myélome Collège Français des Pathologistes (CoPath)

Atteinte rénale au cours du myélome Collège Français des Pathologistes (CoPath) Atteinte rénale au cours du myélome Collège Français des Pathologistes (CoPath) 2013 Table des matières Préambule... 4 1. Néphropathie à cylindres myélomateux ou tubulopathie myélomateuse...5 2. Amylose

Plus en détail

Journée Universitaire de Médecine Générale d Auvergne ~~~~~~ 11 décembre 2010

Journée Universitaire de Médecine Générale d Auvergne ~~~~~~ 11 décembre 2010 Pic monoclonal Journée Universitaire de Médecine Générale d Auvergne ~~~~~~ 11 décembre 2010 Dr Romain Guièze, Chef de Clinique-Assistant Service d Hématologie Clinique Adulte et de Thérapie Cellulaire

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février ZOMETA 4 mg poudre et solvant pour solution pour perfusion Boîte de 1

AVIS DE LA COMMISSION. 05 février ZOMETA 4 mg poudre et solvant pour solution pour perfusion Boîte de 1 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 05 février 2003 ZOMETA 4 mg poudre et solvant pour solution pour perfusion Boîte de 1 NOVARTIS PHARMA acide zolédronique Liste I

Plus en détail

Gammapathies monoclonales Myélome Multiple. Pr G MARIT Université Bordeaux Segalen

Gammapathies monoclonales Myélome Multiple. Pr G MARIT Université Bordeaux Segalen Gammapathies monoclonales Myélome Multiple Pr G MARIT Université Bordeaux Segalen Cas clinique Femme de 66 ans ATCD: HTA, diabète Clinique: qq douleurs rachidiennes Biologie systématique: NFS: Hb 13g/dl,

Plus en détail

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION

AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION AUGMENTATION DE LA VITESSE DE SEDIMENTATION UNE CONDUITE DIAGNOSTIQUE SIMPLE fibrinogène ou CRP protéinogramme 2 causes à retenir syndrome inflammatoire dysglobulinémie monoclonale Conduite à tenir devant

Plus en détail

Leucémies aiguës. = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes

Leucémies aiguës. = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Leucémies aiguës = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Lymphoblastiques : enfants ++ Leucémies aiguës Myéloblastiques

Plus en détail

UNIVERSITE SEGALEN BORDEAUX FACULTE DE MEDECINE

UNIVERSITE SEGALEN BORDEAUX FACULTE DE MEDECINE UNIVERSITE SEGALEN BORDEAUX FACULTE DE MEDECINE RANDRIAMIHANGY N. Avisoa (Madagascar) Directeur : Pr Patrick MERCIE PLAN Introduction Observation Discussion Conclusion 3 INTRODUCTION DEFINITION (Liliane

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES

PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES Centre JEAN PERRIN PRISE EN CHARGE DES PATIENTS ATTEINTS DE METASTASES OSSEUSES PRINCESSE FLORE ROYAT Avec le soutien du laboratoire 14 octobre 2010 Prise en charge médicamenteusem des douleurs des métastases

Plus en détail

Myélome multiple atypique IgD Kappa associée à une chaîne Kappa libre

Myélome multiple atypique IgD Kappa associée à une chaîne Kappa libre Myélome multiple atypique IgD Kappa associée à une chaîne Kappa libre B. DAHMANI 1, C. FISSORE-MAGDELEIN 1, B. TAILLAN 2, P. SORLIN 1, C. VOLPATO-SACCON 1, I. RISS 1 résumé Nous rapportons le cas d un

Plus en détail

Insuffisance rénale aigue

Insuffisance rénale aigue Insuffisance rénale aigue DU Prise en charge des situations d urgences - 2016 Dr Julien Charpentier Praticien hospitalier Réanimation médicale - Cochin julien.charpentier@aphp.fr Merci au Drs Vinsonneau,

Plus en détail

Cas clinique n 1 Module 10 Dr DE BARI avec grille de correction

Cas clinique n 1 Module 10 Dr DE BARI avec grille de correction Cas clinique n 1 Module 10 Dr DE BARI avec grille de correction Questions abordées : Thématique principale : -Module 10 Item 157 : Tumeurs du poumon, primitives et secondaires. Thématique secondaire :

Plus en détail

Leucémies aiguës. Leucémies aiguës. Signes cliniques possibles 03/10/2013

Leucémies aiguës. Leucémies aiguës. Signes cliniques possibles 03/10/2013 Leucémies aiguës Leucémies aiguës = expansion clonale dans la moelle osseuse de précurseurs des cellules sanguines : les Blastes Leucémies aiguës Lymphoblastiques : enfants ++ Leucémies aiguës Myéloblastiques

Plus en détail

Gammapathies monoclonales : approche pratique et perspectives. Le test Hevylite TM

Gammapathies monoclonales : approche pratique et perspectives. Le test Hevylite TM 42 e Colloque national des biologistes des hôpitaux, Strasbourg, 3 octobre 2013 Gammapathies monoclonales : approche pratique et perspectives. Le test Hevylite TM Daniela Lakomy Laboratoire de Biochimie

Plus en détail

Urgences diagnostiques et thérapeutiques au cours du myélome multiple. B Arnulf Immuno-Hématologie, Hôpital Saint-Louis

Urgences diagnostiques et thérapeutiques au cours du myélome multiple. B Arnulf Immuno-Hématologie, Hôpital Saint-Louis Urgences diagnostiques et thérapeutiques au cours du myélome multiple B Arnulf Immuno-Hématologie, Hôpital Saint-Louis Survie des cellules tumorales Prolifération Apoptose (IL6, IGFs, VEGF, FGFs, HGFs)

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM)

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) CONDUITE A TENIR DEVANT UNE GAMMAPATHIE MONOCLONALE (GM) Professeur Emmanuel Andrès, Service de Médecine Interne, Diabète et Maladies Métaboliques, Clinique Médicale B, Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Plus en détail

Tubulopathie aiguë myélomateuse. Eric DAUGAS Service de Néphrologie CHU Saint-Louis - Paris DEFINITION

Tubulopathie aiguë myélomateuse. Eric DAUGAS Service de Néphrologie CHU Saint-Louis - Paris DEFINITION Tubulopathie aiguë myélomateuse Eric DAUGAS Service de Néphrologie CHU Saint-Louis - Paris DEFINITION 1 précipitation tubulaire distale des chaînes légères d immunoglobulines 2 Kappa Lambda 3 EPIDEMIOLOGIE

Plus en détail

Atteintes extra-médullaires au cours d hémopathies non lymphomateuses : Myélome et maladie d Erdheim-Chester

Atteintes extra-médullaires au cours d hémopathies non lymphomateuses : Myélome et maladie d Erdheim-Chester Atteintes extra-médullaires au cours d hémopathies non lymphomateuses : Myélome et maladie d Erdheim-Chester M.C Brion, G Serra-Tosio, G Cluzel, L Rocher, A Lesavre, C Miceli, MF Bellin Cas n 1 Patient

Plus en détail

GENERALITES SUR LES MALADIES

GENERALITES SUR LES MALADIES GENERALITES SUR LES MALADIES CHRONIQUES Dr Bécaye FALL Biologiste 1-INTRODUCTION: Maladies chroniques (MC) caractère chronique (parfois incurables). Chances survie & qualité vie qualité suivi biologique+++

Plus en détail

Hémopathies lymphoïdes «matures»

Hémopathies lymphoïdes «matures» Hémopathies lymphoïdes «matures» Définition Proliférations monoclonales de lymphocytes B, T ou NK Classification OMS 2008 Classification en 4 types histologiques : - Type 1 : à prédominance lymphocytaire,

Plus en détail

Leucémie lymphoïde chronique (LLC)

Leucémie lymphoïde chronique (LLC) Leucémie lymphoïde chronique (LLC) Sommaire : 1 - Diagnostic positif 2 - Diagnostic différentiel 3 - Pronostic et évolution 5 - Complications 6 Notions de Traitement Module 10 item 163 Objectif ECN : Diagnostiquer

Plus en détail

Avancées dans le myélome

Avancées dans le myélome Guide pratique Avancées dans le myélome 1. Diagnostic et évaluation du myélome multiple Coordination scientifique : Xavier Leleu, service des maladies du sang, hôpital Claude-Huriez (CHRU de Lille) Guide

Plus en détail

CANCER DE LA PROSTATE

CANCER DE LA PROSTATE CANCER DE LA PROSTATE SOMMAIRE : Qu est-ce-que le cancer de la prostate? Le cancer de la prostate en chiffres Les symptômes Diagnostic Examens complémentaires Traitements et conséquences Rôle de l AS Bibliographie

Plus en détail

GAMMAPATHIES MONOCLONALES

GAMMAPATHIES MONOCLONALES GAMMAPATHIES MONOCLONALES Karim E. Abou-Nassar, MD, FRCPC Hématologue CSSSG Professeur adjoint, Université d Ottawa Qu est-ce qu une gammopathie monoclonale? Prolifération de plasmocytes clonaux pouvant

Plus en détail

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules

Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules Phase de dissémination sanguine des LMNH à petites cellules LMNH = proliférations malignes du tissu lymphoïde, pouvant disséminer dans le sang. Observation à tout âge avec un pic vers 55-60 ans, plus souvent

Plus en détail

Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle. Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne

Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle. Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne Traitement des métastases osseuses par radiologie interventionnelle Réunion 3C 31 mai 2013 Iñaki ZUAZO Radiologie CHCB Bayonne Introduction Métastases osseuses (MO) fréquentes (20%) Pronostic variable

Plus en détail

Frottis Date d édition : 04/08/2016. Statut du document : Définitif. COMPTE RENDU : n 161

Frottis Date d édition : 04/08/2016. Statut du document : Définitif. COMPTE RENDU : n 161 COMPTE RENDU : n 161 EEQ : Hématologie Cellulaire : échantillons n 16.01, 16.02, 16.03 Centre Toulousain pour le Contrôle de qualité en Biologie clinique Association déclarée à la Préfecture de la Haute-Garonne

Plus en détail

Un homme, un pic, 3 possibilités...

Un homme, un pic, 3 possibilités... Un homme, un pic, 3 possibilités... Symposium, 17.10.2015 Dr Bauwens Déborah, Hématologue 1. Définition Plasmocytes malins dans la moelle osseuse (> 10%). Les cellules myélomateuses sécrètent une proteine

Plus en détail