INSTITUTIONS JUDICIAIRES 1 ère PARTIE LES ORGANES JUDICIAIRES NATIONAUX CHAPITRE 4 LES JURIDICTIONS SUPERIEURES - LA COUR SUPRÊME

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "INSTITUTIONS JUDICIAIRES 1 ère PARTIE LES ORGANES JUDICIAIRES NATIONAUX CHAPITRE 4 LES JURIDICTIONS SUPERIEURES - LA COUR SUPRÊME"

Transcription

1 INSTITUTIONS JUDICIAIRES 1 ère PARTIE LES ORGANES JUDICIAIRES NATIONAUX CHAPITRE 4 LES JURIDICTIONS SUPERIEURES - LA COUR SUPRÊME Fatou Kiné CAMARA, Docteure d Etat en droit Chargée d enseignement Faculté des Sciences Juridiques et Politiques Université Cheikh Anta Diop de Dakar Licence 1, 1 er semestre 2014

2 INSTITUTIONS JUDICIAIRES LES JURIDICTIONS SUPERIEURES A l issue de ce cours l apprenant-e doit être en mesure de/d : Nommer les différentes juridictions supérieures Indiquer la date de création de chaque juridiction et les motifs de sa création Décrire le domaine de compétence de chaque juridiction supérieure UCAD, 2013/2014 2

3 CHAPITRE 4. LES JURIDICTIONS SUPERIEURES SECTION 1. LA COUR SUPREME SECTION 2. LA COUR DES COMPTES SECTION 3. LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL 3

4 CHAPITRE 4. LES JURIDICTIONS SUPERIEURES LA COUR SUPRÊME De quand date la création d une Cour suprême au Sénégal? En 1960, à l indépendance, la Constitution sénégalaise, prenant exemple sur le système judiciaire américain, place au sommet de la hiérarchie judiciaire une juridiction unique : la Cour suprême. Elle remplissait les fonctions de Conseil constitutionnel, de Conseil d Etat, de Cour de cassation et de Cour des comptes. En 1992, dans un objectif de spécialisation des juridictions, la Cour suprême est remplacée par trois hautes juridictions : le Conseil constitutionnel, le Conseil d'état et la Cour de cassation. En 2008, le gouvernement décide de mettre fin à l émiettement des juridictions supérieures et de rationnaliser les ressources humaines en fusionnant la Cour de cassation et le Conseil d Etat en une Cour suprême : La loi organique n de 2008 portant création de la Cour suprême. 4

5 CHAPITRE 4. LES JURIDICTIONS SUPERIEURES SECTION 1. LA COUR SUPREME I. Composition II. Formations III. Compétence 5

6 CHAPITRE 4. LES JURIDICTIONS SUPERIEURES LA COUR SUPRÊME Qui sont les membres de la Cour suprême? La Cour suprême est composée des membres suivants : Les juges du siège Le parquet général Le greffe Les auditeurs et auditrices Les assistants et assistantes de justice 6

7 I. Composition Qui sont les juges du siège? Ce sont, par ordre hiérarchique, les magistrats suivants : La Première présidente ou le Premier président de la Cour suprême, les présidents et présidentes de chambre, les conseillers et conseillères N.B. Ce sont tous et toutes des juges de même grade, c est-à-dire «hors hiérarchie», pour être «hors hiérarchie», il faut avoir été magistrat ou magistrate en exercice pendant au moins 20 ans, les conseillers et conseillères délégués ou référendaires N.B. Ce sont des juges de grades inférieurs non encore «hors hiérarchie» - affectés à la Cour suprême, 7

8 I. Composition Quels sont les magistrats et magistrates qui forment le parquet général? Ce sont, par ordre hiérarchique : La/le procureur/e général/e, La/le premier/e avocat/e général/e, les avocats généraux les avocats généraux délégués, Qui compose le greffe? Le greffe est composé du/ de la greffier/e en chef, assisté/e de greffier/e/s. 8

9 I. Composition Qui sont les auditeurs et auditrices? Ce sont des magistrats et magistrates des tribunaux affectés pour 2 ou 4 ans à la Cour suprême. Qui sont les assistants et assistantes de justice? Ce sont des juristes, titulaires d un master 2 en droit ou son équivalent, affectés au service de la Cour suprême. Ils et elles sont choisis par le Premier président de la Cour suprême. La durée de leur affectation et les conditions de leur rémunération sont fixées par décret. 9

10 II. FORMATIONS A- Les chambres B- Les chambres réunies C- L assemblée générale consultative Loi organique du 7 août

11 II. FORMATIONS En combien de chambres permanentes est organisée la Cour suprême? La Cour suprême est subdivisée en 4 chambres : 1) La chambre criminelle 2) La chambre civile 3) La chambre sociale 4) La chambre administrative Combien de magistrats et magistrates siègent dans chaque chambre? Les chambres siègent en nombre impair, à cinq magistrats au moins Quelle est le rôle de chaque chambre? Chaque chambre instruit et juge les affaires de sa compétence. 11

12 II. FORMATIONS A- Les chambres (art. 16 à 1) La chambre criminelle connaît des pourvois en cassation en matière pénale. 2) La chambre civile connaît des pourvois en cassation en matière civile et commerciale. 3) La chambre sociale connaît des pourvois en cassation en matière sociale (droit du travail). 4) La chambre administrative connaît, par la voie du recours en cassation, des décisions rendues en dernier ressort par les organismes administratifs à caractère juridictionnel ou par les cours et tribunaux, en matière administrative. Ainsi que 12

13 II. FORMATIONS A- Les chambres 4) La chambre administrative (suite) Elle est juge en premier et dernier ressort de : L excès de pouvoir des autorités exécutives, La légalité des actes des collectivités locales. Elle est compétente, en dernier ressort, dans les contentieux des: Inscriptions sur les listes électorales et Elections aux conseils des collectivités locales De manière générale, elle juge tous les contentieux qui lui sont dévolus par le code électoral. 13

14 II. FORMATIONS B- Les chambres réunies Qu est-ce qui distingue les chambres réunies des autres chambres de la Cour suprême? Comme le nom l indique cette chambre a la particularité d avoir comme membres les présidents, présidentes, conseillers et conseillères de toutes les chambres de la Cour suprême (criminelle, civile, sociale et administrative). Qui préside les chambres réunies? Les chambres réunies sont présidées par le Premier président de la Cour suprême et à défaut, par le plus ancien président de chambre. 14

15 II. FORMATIONS B- Les chambres réunies Quel est le domaine de compétence des chambres réunies? Seules les chambres réunies de la Cour suprême ont compétence pour statuer sur : Les requêtes en rabat d arrêt (l arrêt attaqué rendu par une des chambres permanentes- est entaché d une erreur de procédure, non imputable à la partie intéressée et qui a affecté la solution donnée à l affaire par la Cour suprême.) examinées hors la présence des magistrats et magistrates qui ont connu de l affaire en cassation. 15

16 II. FORMATIONS B- Les chambres réunies Quel est le domaine de compétence des chambres réunies? (suite) Lorsque, après cassation d un premier arrêt ou jugement, le second arrêt ou jugement, rendu dans la même affaire et entre les mêmes parties procédant en la même qualité, est attaqué par au moins l un des moyens formulés contre le premier arrêt ou jugement, la chambre à laquelle l affaire a été distribuée saisit les chambres réunies par un arrêt de renvoi. (art. 53 loi organique du 7 août 2008) 16

17 II. FORMATIONS B- Les chambres réunies Quel est le domaine de compétence des chambres réunies? (suite) Les recours en cassation contre les décisions de la Cour de discipline financière et des organismes administratifs à caractère juridictionnel. La décision de la Cour suprême sur le point de droit jugé par la juridiction dont la décision a été contestée s impose à cette juridiction. (art loi organique du 7 août 2008) 17

18 C- L assemblée générale consultative II. FORMATIONS Quel est le domaine de compétence de l assemblée générale consultative de la Cour suprême? (art. 5, 6, 29 loi 2008)? La Cour suprême réunie en assemblée générale a compétence pour donner un avis motivé sur la légalité des: projets de loi, projets de décret propositions de lois Sur demande du Président de la République, du président de l Assemblée nationale ou du Gouvernement. 18

19 II. FORMATIONS C- L assemblée générale consultative Qui sont les membres de l Assemblée générale consultative de la Cour suprême? (art. 27, 28 loi 2008) La totalité des membres de la Cour (la/le Premier/e président/e, les présidents et présidentes de chambre, les conseillers et conseillères, le parquet, le greffe, les auditeurs et auditrices et les assistants et assistantes de justice). Les conseillers ou conseillères en service extraordinaire ( personnalités qualifiées dans différents domaines, désignées par décret sur proposition du premier président de la Cour, pour une période d un an renouvelable). Leur nombre ne peut excéder vingt. 19

20 II. FORMATIONS C- L assemblée générale consultative B- Composition Les commissaires du gouvernement (des personnes qualifiées, désignées par le Président de la République pour représenter le pouvoir exécutif et fournir à l assemblée toutes indications utiles). Ils n ont pas voix délibérative. un commissaire spécial du gouvernement. N. B. A ne pas confondre avec le commissaire du gouvernement, généralement le secrétaire général du gouvernement, désigné tous les deux ans par le Président de la République (simple formalité, en pratique il est systématiquement reconduit). 20

21 II. FORMATIONS C- L assemblée générale consultative B- Composition Qui préside l assemblée générale consultative? Elle est présidée par le premier président de la Cour suprême, à défaut et dans l ordre, par le procureur général, un président de chambre ou le premier avocat général. 21

22 III. Compétence La Cour suprême a compétence consultative (v. Assemblée générale consultative) et compétence pour juger de/du/des : 1) l excès de pouvoir et de la légalité 2) contentieux des inscriptions sur les listes électorales et des élections locales 3) demandes de prise à partie 4) contrariétés de décisions, des demandes en révisions et des demandes en renvoi d une juridiction à une autre, 5) pourvois en cassation 22

23 III. COMPETENCE 1) Juge de l excès de pouvoir et de la légalité Par le recours pour excès de pouvoir, le requérant demande à la Cour de contrôler la conformité à la loi des actes administratifs. 2)Juge du contentieux des inscriptions sur les listes électorales et des élections locales. (art. 3 Loi organique n portant création de la Cour suprême) 23

24 III. COMPETENCE 3) Juge des demandes de prise à partie contre une juridiction entière ou un juge; La prise à partie est une action en réparation du dommage qu une juridiction ou qu un juge peut avoir causé par abus de son ministère, exemple : déni de justice, dol, fraude ou concussion (art. 312 et 316 Code de procédure civile) 24

25 III. COMPETENCE 4) Juge des contrariétés de décisions, des demandes en révisions et des demandes en renvoi, La Cour suprême a compétence pour statuer sur : les contrariétés de jugements ou d arrêts rendus en dernier ressort entre les mêmes parties et sur les mêmes moyens entre différentes juridictions ; les demandes en révision ; les demandes de renvoi d une juridiction à une autre pour cause de suspicion légitime ou de sûreté publique ; art. 3 Loi organique n portant création de la Cour suprême 25

26 III. COMPETENCE 4) Juge des contrariétés de décisions, des demandes en révisions et des demandes en renvoi, La Cour suprême a compétence pour statuer sur : les règlements de juges entre juridictions n ayant au-dessus d elles aucune juridiction supérieure commune autre que la Cour suprême art. 3 Loi organique n portant création de la Cour suprême 26

27 III. COMPETENCE 5) Juge des pourvois en cassation Elle connaît de toutes les décisions rendues en dernier ressort par les juridictions du fond (les juridictions du 1 er et du 2 nd degré). N. B. Elle n est pas un 3 e degré de juridiction car elle est juge du droit, non juge du fait. Les faits relèvent de l appréciation souveraine des juges du fond. Elle contrôle l application et l interprétation correcte de la loi par les cours d appel et les tribunaux qui ont statué en dernier ressort. 27

28 III. Compétence LE POURVOI EN CASSATION La Cour se prononce sur les pourvois en cassation pour : Incompétence de la juridiction ayant statué, violation de la loi : erreur de droit, fausse application de la loi erreur manifeste dans la qualification juridique des faits Violation de la coutume (dans les cas où la loi fait référence à la coutume) (art. 2 Loi organique n portant création de la Cour suprême) 28

29 III. Compétence LE POURVOI EN CASSATION La Cour suprême a le choix entre un arrêt de rejet et un arrêt de cassation. L arrêt de rejet confirme l arrêt d appel et met définitivement fin au procès. L arrêt d appel acquiert ainsi l autorité définitive de la chose jugée. L arrêt de cassation annule la décision de la juridiction d appel Dans les affaires simples où le point de droit règle la question de fond, la Cour suprême peut casser et statuer. (art. 52 loi de 2008) C est la fin du procès. 29

30 III. Compétence LE POURVOI EN CASSATION Autrement la Cour casse et renvoie l affaire devant une juridiction d appel autre que celle qui a rendu la décision annulée. (art. 52 loi organique de 2008) Si la Cour d appel de renvoi se conforme à la décision rendue par la Cour suprême c est la fin du procès. 30

31 III. Compétence LE POURVOI EN CASSATION Si la Cour d appel de renvoi reprend la solution censurée, un nouveau pourvoi en cassation est possible. La Cour devra statuer toutes chambres réunies. Si elle choisit de casser et de renvoyer la Cour de renvoi devra s incliner. A défaut, la Cour Suprême saisie statuera une dernière fois et cette fois sans renvoi (art. 53 et 54 loi organique de 2008) 31

32 III. Compétence LE POURVOI EN CASSATION Elle connaît également par la voie du recours en cassation : 1. des décisions rendues en dernier ressort, par les organismes administratifs à caractère juridictionnel (les conseils de discipline). 2. des décisions de la Cour des comptes (art. 2 Loi organique n portant création de la Cour suprême) 32

ORGANISATION JUDICIAIRE DU MALI

ORGANISATION JUDICIAIRE DU MALI ORGANISATION JUDICIAIRE DU Par SECK Fatou Magistrate fboncano@yahoo.fr ORGANISATIONS JUDICIAIRES SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 I. LA COUR SUPRÊME (CS)... 3... 3 La Section judiciaire... 4 La Section Administrative...

Plus en détail

CONSEIL D ETAT. Les dates marquant le développement de l institution

CONSEIL D ETAT. Les dates marquant le développement de l institution CONSEIL D ETAT Les dates marquant le développement de l institution 1992- Loi n 92-22 du 30 mai 1992 Portant révision de la Constitution marque la disparition de la Cour Suprême et la création de trois

Plus en détail

* Informations extraites du site du ministère de la Justice togolais*

* Informations extraites du site du ministère de la Justice togolais* Togo * Informations extraites du site du ministère de la Justice togolais* 1. Le cadre législatif La Constitution Le cadre constitutionnel actuel de la République togolaise a été posé par la Constitution

Plus en détail

ORDONNANCE N 72/6 DU 26 AOUT 1972 Fixant l organisation de la cour suprême ORDONNE: CHAPITRE PREMIER SIEGE, RESSORT, COMPOSITION

ORDONNANCE N 72/6 DU 26 AOUT 1972 Fixant l organisation de la cour suprême ORDONNE: CHAPITRE PREMIER SIEGE, RESSORT, COMPOSITION ORDONNANCE N 72/6 DU 26 AOUT 1972 Fixant l organisation de la cour suprême LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE UNIE DU CAMEROUN VU l article 42 de la Constitution du 2 Juin 1972, ORDONNE: CHAPITRE PREMIER SIEGE,

Plus en détail

ORGANISATION JUDICIAIRE DES COMORES

ORGANISATION JUDICIAIRE DES COMORES ORGANISATION JUDICIAIRE DES Par MOUDJAHIDI ABDOULBASTOI Chef du Service Contentieux et Recouvrement (SCR) de l'office National d'importation et de Commercialisation du Riz (ONICOR) Abdoulbastoi2002@yahoo.fr

Plus en détail

PROJET DE LOI ORGANIQUE SUR LA COUR SUPRÊME

PROJET DE LOI ORGANIQUE SUR LA COUR SUPRÊME PROJET DE LOI ORGANIQUE SUR LA COUR SUPRÊME EXPOSE DES MOTIFS La Cour suprême, créée par l ordonnance n 60 17 du 3 septembre 1960, a fonctionné jusqu à la réforme du système judiciaire intervenue le 30

Plus en détail

L Organisation Judiciaire du Royaume du Maroc La Cour Suprême

L Organisation Judiciaire du Royaume du Maroc La Cour Suprême L Organisation Judiciaire du Royaume du Maroc La Cour Suprême La Cour Suprême a été créée au lendemain de l indépendance par le dahir n 1-57-223 (2 Rabia I 1377) du 27 septembre 1957. Elle est placée au

Plus en détail

Comores. Attributions de la cour constitutionnelle

Comores. Attributions de la cour constitutionnelle Attributions de la cour constitutionnelle Loi organique du 3 octobre 2005 [NB - Loi organique du 3 octobre 2005 relative aux autres attributions de la cour constitutionnelle] Conformément aux articles

Plus en détail

THEME N 5 L ORGANISATION JUDICIAIRE DU ROYAUME. 11 novembre

THEME N 5 L ORGANISATION JUDICIAIRE DU ROYAUME. 11 novembre THEME N 5 L ORGANISATION JUDICIAIRE DU ROYAUME 11 novembre 2009 1 01 - Tanger 02 - Tétouan 03 - Al Hoceima 04 - Nador 05 - Kénitra 06 - Fès 07 - Taza 08 - Oujda 09 - Rabat 10 - Casablanca 11 - Meknès 12

Plus en détail

République du Congo. 1 Constitution et système institutionnel. Le pouvoir exécutif. Le pouvoir législatif

République du Congo. 1 Constitution et système institutionnel. Le pouvoir exécutif. Le pouvoir législatif République du Congo 1 Constitution et système institutionnel La République du Congo, ou Congo-Brazzaville, est à distinguer de la République Démocratique du Congo (RDC), ou Congo-Kinshasa. La République

Plus en détail

INSTITUTIONS JURIDICTIONNELLES NATIONALES

INSTITUTIONS JURIDICTIONNELLES NATIONALES Table des matières INTRODUCTION... 7 Première partie LES INSTITUTIONS JURIDICTIONNELLES NATIONALES Titre I L ORDRE JUDICIAIRE... 20 SOUS-TITRE I LES JURIDICTION ÉTATIQUES... 21 CHAPITRE I LA STRUCTURE

Plus en détail

INSTITUTIONS JUDICIAIRES INTRODUCTION

INSTITUTIONS JUDICIAIRES INTRODUCTION INSTITUTIONS JUDICIAIRES INTRODUCTION Fatou Kiné CAMARA, Docteure d Etat en droit Chargée d enseignement Faculté des Sciences Juridiques et Politiques Université Cheikh Anta Diop de Dakar Licence 1, 1

Plus en détail

LOI ORGANIQUE N /CNT

LOI ORGANIQUE N /CNT BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ---------- ------------ UNITE-PROGRES-JUSTICE LEGISLATURE DE LA TRANSITION ------------- CONSEIL NATIONAL DE LA TRANSITION LOI ORGANIQUE N 049-2015/CNT PORTANT ORGANISATION,

Plus en détail

L ORGANISATION JUDICIAIRE

L ORGANISATION JUDICIAIRE L ORGANISATION JUDICIAIRE LES TRIBUNAUX EN FRANCE I. Les principes généraux du système judiciaire o Deux ordres de juridiction o Le double degré de juridiction o La collégialité des décisions o La professionnalisation

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DU MALI

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DU MALI 1642 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE DU MALI ACTES DE LA REPUBLIQUE DU MALI PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE LOIS LOI N 2016-046/ DU 23 SEPTEMBRE 2016 PORTANT LOI ORGANIQUE FIXANT L ORGANISATION, LES REGLES

Plus en détail

CHAPITRE 6 : LES JURIDICTIONS DE L ORDRE JUDICIAIRE : LES JURIDICTIONS CIVILES

CHAPITRE 6 : LES JURIDICTIONS DE L ORDRE JUDICIAIRE : LES JURIDICTIONS CIVILES 1 CHAPITRE 6 : LES JURIDICTIONS DE L ORDRE JUDICIAIRE : LES JURIDICTIONS CIVILES SECTION 1 : LES JURIDICTIONS DE DROIT COMMUN Les juridictions de premières instances 1- LE TRIBUNAL D INSTANCE Le tribunal

Plus en détail

LA REALITE DE L INDEPENDANCE DES JUGES : REFLEXIONS SUR UN PARTAGE DU POUVOIR

LA REALITE DE L INDEPENDANCE DES JUGES : REFLEXIONS SUR UN PARTAGE DU POUVOIR LA REALITE DE L INDEPENDANCE DES JUGES : REFLEXIONS SUR UN PARTAGE DU POUVOIR Roger Errera Conseiller d Etat honoraire Ancien membre du Conseil supérieur de la magistrature. S interroger sur la réalité

Plus en détail

ORGANISATION JUDICIAIRE

ORGANISATION JUDICIAIRE Page 1/5 ORGANISATION JUDICIAIRE (Loi n 2014-26 abrogeant et remplaçant la loi n 84-19 du 02 février 1984 fixant l'organisation judiciaire) L'Assemblée nationale a adopté, en sa séance du lundi 27 octobre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2015-1145 du 15 septembre 2015 modifiant le code de justice administrative (partie réglementaire) NOR : JUSC1507809D Publics

Plus en détail

FORMATION DES EXPERTS

FORMATION DES EXPERTS FORMATION DES EXPERTS L ORGANISATION DE LA JUSTICE EN FRANCE Module 1 Membre du 1 CHARTE D UTILISATION Cette présentation peut contenir des éléments issus des modules de formation élaborés par la Commission

Plus en détail

L accélération du procès par des délais de procédure devant les juridictions administratives

L accélération du procès par des délais de procédure devant les juridictions administratives COUR SUPREME DU TCHAD L accélération du procès par des délais de procédure devant les juridictions administratives L exemple des juridictions statuant en matière de contentieux administratif au Tchad 1

Plus en détail

Politiques et droit européens. Brice Duthion L Union européenne Itip Paris 2 ème année Séance n 2 Mardi 20 octobre 2009

Politiques et droit européens. Brice Duthion L Union européenne Itip Paris 2 ème année Séance n 2 Mardi 20 octobre 2009 Politiques et droit européens Brice Duthion brice.duthion@cnam.fr L Union européenne Itip Paris 2 ème année Séance n 2 Mardi 20 octobre 2009 Introduction Introduction (1) Introduction (2) Introduction

Plus en détail

COUR CONSTITUTIONNELLE REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Foi SECRETARIAT GENERAL

COUR CONSTITUTIONNELLE REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Foi SECRETARIAT GENERAL COUR CONSTITUTIONNELLE REPUBLIQUE DU MALI ------------------ Un Peuple Un But Une Foi SECRETARIAT GENERAL --------------- ------------------ Mai2015 Présentation de la Cour Constitutionnelle du Mali Page

Plus en détail

Annexe 1. Texte actuel Projet de réforme Texte voté à l Assemblée nationale Propositions de l USM. Titre VIII de la Constitution

Annexe 1. Texte actuel Projet de réforme Texte voté à l Assemblée nationale Propositions de l USM. Titre VIII de la Constitution Annexe 1 Tableau comparatif du texte actuel, du projet de réforme constitutionnelle, du texte voté par l Assemblée nationale et des propositions de l USM Texte actuel Projet de réforme Texte voté à l Assemblée

Plus en détail

LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DE PREMIERE INSTANCE DE L ORDRE DES MEDECINS --- Présentation rapide -

LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DE PREMIERE INSTANCE DE L ORDRE DES MEDECINS --- Présentation rapide - LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DE PREMIERE INSTANCE DE L ORDRE DES MEDECINS Présentation rapide - M. Blaise SIMONI Président de la chambre de première instance de l Ordre des médecins d Ile-de-France - Quelles

Plus en détail

Organisation du système judiciaire français

Organisation du système judiciaire français Organisation du système judiciaire français Option Médecine Légale Dr jean Hiquet Assistant-hospitalo-universitaire Pôle Médico Judiciaire CHU de Bordeaux 1 Propos introductif Passée l étape de la vengeance

Plus en détail

Direction des services judiciaires. Bureau du recrutement, de la formation et des affaires générales (RHM2) Pôle du recrutement hors concours

Direction des services judiciaires. Bureau du recrutement, de la formation et des affaires générales (RHM2) Pôle du recrutement hors concours Direction des services judiciaires Bureau du recrutement, de la formation et des affaires générales (RHM2) Pôle du recrutement hors concours 13 Place Vendôme 75042 PARIS Cedex 01 recrutements.dsj rhm2@justice.gouv.fr

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF Propositions de la commission. Texte en vigueur. Texte adopté par l Assemblée nationale en première lecture

TABLEAU COMPARATIF Propositions de la commission. Texte en vigueur. Texte adopté par l Assemblée nationale en première lecture - 91 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi constitutionnelle portant réforme du Conseil supérieur de la magistrature Projet de loi constitutionnelle portant réforme du Conseil supérieur de la magistrature

Plus en détail

Le tribunal des conflits (cours)

Le tribunal des conflits (cours) Le tribunal des conflits (cours) Table des matières Table des matières... 2 Introduction... 3 I - La composition du tribunal des conflits... 4 II - Les différents types d'intervention du tribunal des conflits

Plus en détail

DROIT ADMINISTRATIF GÉNÉRAL Semestre 4

DROIT ADMINISTRATIF GÉNÉRAL Semestre 4 Année universitaire 2016 2017 LICENCE A.E.S., 2 EME ANNÉE DROIT ADMINISTRATIF GÉNÉRAL Semestre 4 LE CONTRÔLE DE L ACTION ADMINISTRATIVE Plan du cours Introduction Patrice NDIAYE Bureau : D 201 bis patrice.ndiaye@umontpellier.fr

Plus en détail

INSTITUTIONS JUDICIAIRES

INSTITUTIONS JUDICIAIRES INSTITUTIONS JUDICIAIRES Cours 1 ère année DROIT Fatou Kiné CAMARA Docteure d Etat en droit Chargée d enseignement FSJP/UCAD INSTITUTIONS JUDICIAIRES INTRODUCTION LES PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA JUSTICE

Plus en détail

LA DISCIPLINE PROCÉDURE TEXTES DE RÉFÉRENCE

LA DISCIPLINE PROCÉDURE TEXTES DE RÉFÉRENCE LA DISCIPLINE TEXTES DE RÉFÉRENCE Loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée, article 19 (JO du 14 juillet 1983) Loi n 84-53 du 26 janvier 1984, articles 89 à 91 Décret n 89-677 du 18 septembre 1989 (JO

Plus en détail

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur-fraternité-justice. Ordonnance n du 8 février 2007 portant organisation judiciaire

REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur-fraternité-justice. Ordonnance n du 8 février 2007 portant organisation judiciaire REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Honneur-fraternité-justice Ordonnance n 2007-012 du 8 février 2007 portant organisation judiciaire Le Conseil Militaire pour la Justice et la Démocratie a délibéré et

Plus en détail

LA PROCEDURE DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES INFIRMIERS

LA PROCEDURE DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES INFIRMIERS Commission Statut et Juridique AP- HP LA PROCEDURE DE LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DU CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES INFIRMIERS Petit guide pour connaître la procédure Février 2010 1 AU COMMENCEMENT DE L

Plus en détail

Organisation juridictionnelle I. Organigramme de l organisation juridictionnelle française

Organisation juridictionnelle I. Organigramme de l organisation juridictionnelle française Organisation juridictionnelle I. Organigramme de l organisation juridictionnelle française Source : site du Ministère de la Justice II. Juridictions de l ordre judiciaire 1- Les juridictions civiles Les

Plus en détail

SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, SCP Waquet, Farge et Hazan, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP Masse-Dessen, Thouvenin et Coudray, SCP Waquet, Farge et Hazan, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour de cassation chambre civile 1 Audience publique du 10 juillet 2013 N de pourvoi: 12-24962 ECLI:FR:CCASS:2013:C100825 Publié au bulletin Rejet M. Charruault (président), président SCP Masse-Dessen,

Plus en détail

ORGANISATION JUDICIAIRE DU SENEGAL 1

ORGANISATION JUDICIAIRE DU SENEGAL 1 ORGANISATION JUDICIAIRE DU 1 Par Le Cabinet d'avocats Maîtres JANDJO et KOÏTA Et N'DIAYE Alioune, Magistrat SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 I. LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL (CC)... 3 A. ORGANISATION... 3 B. COMPETENCE...

Plus en détail

Avertissement. Plaquette de présentation de la Cour de cassation. Préface de Boniface ALEXANDRE. Texte de Jacob Jean-Baptise

Avertissement. Plaquette de présentation de la Cour de cassation. Préface de Boniface ALEXANDRE. Texte de Jacob Jean-Baptise Avertissement Le système constitutionnel haïtien présente la particularité de confier le contrôle de la constitutionnalité des lois à une Cour de cassation placée au sommet de la hiérarchie judiciaire.

Plus en détail

ORGANISATION JUDICIAIRE DE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

ORGANISATION JUDICIAIRE DE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE ORGANISATION JUDICIAIRE DE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Par M. Arsène SENDE Magistrat, Secrétaire Général de la Commission nationale OHADA sendears@hotmail.com SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 I. LA COUR CONSTITUTIONNELLE...

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL. Loi organique n du 14 juillet 2016 relative au Conseil constitutionnel EXPOSE DES MOTIFS

JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL. Loi organique n du 14 juillet 2016 relative au Conseil constitutionnel EXPOSE DES MOTIFS Imprimer JOURNAL OFFICIEL DU SENEGAL LOI Loi organique n 2016-23 du 14 juillet 2016 Loi organique n 2016-23 du 14 juillet 2016 relative au Conseil constitutionnel EXPOSE DES MOTIFS La loi constitutionnelle

Plus en détail

3 ème JOURNÉE DU CROM AU JARDIN DES PLANTES À QUOI SERT L ORDRE RÉGIONAL? LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DE PREMIÈRE INSTANCE.

3 ème JOURNÉE DU CROM AU JARDIN DES PLANTES À QUOI SERT L ORDRE RÉGIONAL? LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DE PREMIÈRE INSTANCE. 3 ème JOURNÉE DU CROM AU JARDIN DES PLANTES 12 novembre 2015 À QUOI SERT L ORDRE RÉGIONAL? LA CHAMBRE DISCIPLINAIRE DE PREMIÈRE INSTANCE Dr G. COMPAIN I Les missions de la Chambre Disciplinaire de 1 ère

Plus en détail

Algérie. 1 Constitution et système institutionnel

Algérie. 1 Constitution et système institutionnel Algérie 1 Constitution et système institutionnel L Algérie s est dotée d une nouvelle Constitution récemment révisée et promulguée le 07 février 2016. En vertu du premier article de la Constitution, «l

Plus en détail

SOMMAIRE. Les éléments de la procédure accusatoire 17 Les éléments de la procédure inquisitoire 18

SOMMAIRE. Les éléments de la procédure accusatoire 17 Les éléments de la procédure inquisitoire 18 Présentation 3 Chapitre 1 Les principes généraux de la procédure pénale française 17 1 Le compromis entre procédure accusatoire et procédure inquisitoire 17 Les éléments de la procédure accusatoire 17

Plus en détail

ARRET N 39 du 23/11/10. J/107/RG/10 du 29/4/

ARRET N 39 du 23/11/10. J/107/RG/10 du 29/4/ ARRET N 39 du 23/11/10 J/107/RG/10 du 29/4/10 -------- Ahmadou SYLLA (Me Cheikh Tidiane FAYE) Contre : Conseil rural de Sangalkam (Me Ibrahima MBODJ) Etat du SENEGAL (Agent judiciaire de l Etat) PRESENTS

Plus en détail

ORGANISATION JUDICIAIRE DU NIGER

ORGANISATION JUDICIAIRE DU NIGER ORGANISATION JUDICIAIRE DU par TALFI Bachir Docteur en droit, Enseignant-Chercheur à la Faculté des Sciences Economiques et Juridiques de l Université Abdou Moumouni de Niamey bachir.talfi@gmail.com Textes

Plus en détail

RESPONSABILITÉ PÉNALE DES MINISTRES. Loi du 25 juin 1998 réglant la responsabilité pénale des ministres 1 TITRE PREMIER CHAMP D APPLICATION

RESPONSABILITÉ PÉNALE DES MINISTRES. Loi du 25 juin 1998 réglant la responsabilité pénale des ministres 1 TITRE PREMIER CHAMP D APPLICATION RESPONSABILITÉ PÉNALE DES MINISTRES Loi du 25 juin 1998 réglant la responsabilité pénale des ministres 1 TITRE PREMIER CHAMP D APPLICATION Article 1 er La présente loi règle une matière visée à l article

Plus en détail

REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité

REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité REPUBLIQUE DE GUINEE Travail - Justice - Solidarité LOI ORGANIQUE L/91/009/91 DU 23 DECEMBRE 1991 PORTANT ATTRIBUTION, ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA HAUTE COUR DE JUSTICE ET FIXATION DE LA PROCEDURE

Plus en détail

Les magistrats du parquet ne sont pas visés par les articles 64 de la Constitution et 4 de l ordonnance du 22 décembre 1958.

Les magistrats du parquet ne sont pas visés par les articles 64 de la Constitution et 4 de l ordonnance du 22 décembre 1958. III - L INAMOVIBILITÉ A - Principe Après avoir rappelé que le Président de la République est garant de l indépendance de l autorité judiciaire, assisté par le Conseil supérieur de la magistrature, l article

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 31 mars 2015 de présentation du décret n 2015-233 du 27 février 2015 relatif au Tribunal des conflits et aux questions préjudicielles pris pour son application NOR : JUSC1500786C La garde

Plus en détail

INSTITUTIONS JUDICIAIRES 1 ère PARTIE LES ORGANES JUDICIAIRES NATIONAUX CHAPITRE PRELIMINAIRE - LE PERSONNEL JUDICIAIRE 1

INSTITUTIONS JUDICIAIRES 1 ère PARTIE LES ORGANES JUDICIAIRES NATIONAUX CHAPITRE PRELIMINAIRE - LE PERSONNEL JUDICIAIRE 1 INSTITUTIONS JUDICIAIRES 1 ère PARTIE LES ORGANES JUDICIAIRES NATIONAUX CHAPITRE PRELIMINAIRE - LE PERSONNEL JUDICIAIRE 1 Fatou Kiné CAMARA, Docteure d Etat en droit Chargée d enseignement Faculté des

Plus en détail

Conseil d Etat de Grèce Contribution au séminaire organisé sur le thème «Comment réduire les délais de jugement»

Conseil d Etat de Grèce Contribution au séminaire organisé sur le thème «Comment réduire les délais de jugement» Conseil d Etat de Grèce Contribution au séminaire organisé sur le thème «Comment réduire les délais de jugement» I. L accélération du procès par les délais de procédure 1. 3. Le procès administratif est

Plus en détail

INSTITUTIONS JUDICIAIRES 1 ère PARTIE LES ORGANES JUDICIAIRES NATIONAUX CHAPITRE 4 LES JURIDICTIONS SUPERIEURES LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL

INSTITUTIONS JUDICIAIRES 1 ère PARTIE LES ORGANES JUDICIAIRES NATIONAUX CHAPITRE 4 LES JURIDICTIONS SUPERIEURES LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL INSTITUTIONS JUDICIAIRES 1 ère PARTIE LES ORGANES JUDICIAIRES NATIONAUX CHAPITRE 4 LES JURIDICTIONS SUPERIEURES LE CONSEIL CONSTITUTIONNEL Fatou Kiné CAMARA, Docteure d Etat en droit Chargée d enseignement

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 septembre 2017 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 septembre 2017 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 8 septembre 2017 SÉCURITÉ INTÉRIEURE ET LUTTE CONTRE LE TERRORISME - (N 104) Rejeté AMENDEMENT présenté par M. Ciotti, M. Larrivé et M. Schellenberger ---------- ARTICLE ADDITIONNEL

Plus en détail

Décision n QPC 14 octobre Union syndicale des magistrats administratifs (USMA)

Décision n QPC 14 octobre Union syndicale des magistrats administratifs (USMA) Les Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30 Décision n 2010-54 QPC 14 octobre 2010 Union syndicale des magistrats administratifs (USMA) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 16 juillet 2010

Plus en détail

LE POUVOIR JUDICIAIRE AU CAMEROUN.

LE POUVOIR JUDICIAIRE AU CAMEROUN. LE POUVOIR JUDICIAIRE AU CAMEROUN. PREPARED BY THE NICO HALLE & Co. LAW FIRM Nico Halle & Co. Law Firm LAW FIRM ADDRESS: B.P.: 4876 Douala Immeuble Pharmacie Bell 8 Avenue Douala Manga Bell Face SGBC Bali

Plus en détail

COURS D APPEL ADMINISTRATIVES -INSTITUTION

COURS D APPEL ADMINISTRATIVES -INSTITUTION COURS D APPEL ADMINISTRATIVES -INSTITUTION Version consolidée en date du 26 octobre 2011 Loi n 80-03 instituant des cours d'appel administratives Telle qu elle a été modifiée et complétée par : - Dahir

Plus en détail

1. Notion de justice 2. Particularités du système français

1. Notion de justice 2. Particularités du système français INTRODUCTION 1. Notion de justice Le vocable justice comporte deux acceptions fort éloignées l une de l autre. Sur le plan philosophique, la définition de la justice n est ni simple ni unique. De façon

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com Fiche à jour au 18 avril 2007 FIICHE PEDAGOGIIQUE VIIRTUELLE Diplôme : Licence en droit,

Plus en détail

Le Burkina Faso est un Etat démocratique, unitaire et laïc. Le Faso est le terme employé pour évoquer la forme républicaine de l Etat.

Le Burkina Faso est un Etat démocratique, unitaire et laïc. Le Faso est le terme employé pour évoquer la forme républicaine de l Etat. Burkina Faso 1 Constitution et système institutionnel La capitale du Burkina Faso est Ouagadougou. La langue officielle est le français. Sa devise est «Unité Progrès Justice». Le Président de la République

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2014-1458 du 8 décembre 2014 relatif à l organisation et au fonctionnement des juridictions de l ordre judiciaire NOR :

Plus en détail

Institutions judiciaires

Institutions judiciaires Domat droit privé Institutions judiciaires ROGER PERROT Professeur émérite de l'université Panthéon-Assas (Paris II) Montchrestien léditionsi 13 e édition (Les chiffres renvoient aux numéros des pages)

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LA POLYNESIE FRANCAISE N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. H. X AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M.

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LA POLYNESIE FRANCAISE N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. H. X AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE LA POLYNESIE FRANCAISE N 1600010 M. H. X M. Tallec Président Audience du 2 février 2016 Ordonnance du 2 février 2016 54-035-02 C Vu la procédure suivante : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE

Plus en détail

La dualité juridictionnelle et le renvoi juridictionnel devant le juge administratif

La dualité juridictionnelle et le renvoi juridictionnel devant le juge administratif La dualité juridictionnelle et le renvoi juridictionnel devant le juge administratif Billet du blog publié le 29/04/2012, vu 8819 fois, Auteur : rockandlaw La dualité juridictionnelle et le renvoi juridictionnel

Plus en détail

TITRE 5 PROCÉDURE DEVANT LE CONSEIL D'ÉTAT, JUGE DE CASSATION [DB 13O5]

TITRE 5 PROCÉDURE DEVANT LE CONSEIL D'ÉTAT, JUGE DE CASSATION [DB 13O5] TITRE 5 PROCÉDURE DEVANT LE CONSEIL D'ÉTAT, JUGE DE CASSATION Références du document 13O5 Date du document 30/04/96 DÉCRET N 63-766 DU 30 JUILLET 1963 PORTANT RÈGLEMENT D'ADMINISTRATION PUBLIQUE POUR L'APPLICATION

Plus en détail

Table des matières. TITRE 1 Introduction

Table des matières. TITRE 1 Introduction Table des matières Sommaire... 7 TITRE 1 Introduction CHAPITRE 1. ORGANISATION DE LA COUR DE CASSATION... 13 Section 1. La Cour... 13 Section 2. Le ministère public... 15 Section 3. Le greffe... 16 Section

Plus en détail

Chapitre VII : Discipline

Chapitre VII : Discipline Ordonnance n 58-1270 du 22 décembre 1958 portant loi organique relative au statut de la magistrature. Chapitre VII : Discipline Section I : Dispositions générales. Article 43 Modifié par LOI organique

Plus en détail

ARRET N 02 du 8/01/15 J/407/RG/14 30/9/14 Administrative Mbenda Ndiaye, Sokhna Seynabou Mbacké et Ndéye Lobé Lam. (Me Alassane Cissé)

ARRET N 02 du 8/01/15 J/407/RG/14 30/9/14 Administrative Mbenda Ndiaye, Sokhna Seynabou Mbacké et Ndéye Lobé Lam. (Me Alassane Cissé) ARRET N 02 du 8/01/15 J/407/RG/14 30/9/14 Administrative ------- - Mbenda Ndiaye, Sokhna Seynabou Mbacké et Ndéye Lobé Lam (Me Alassane Cissé) Contre : -Conseil Municipal de Kaolack -Ministre chargé des

Plus en détail

Le Conseil d'etat Le Conseil d Etat exerce aujourd hui deux missions principales, auxquelles correspondent autant de métiers différents.

Le Conseil d'etat Le Conseil d Etat exerce aujourd hui deux missions principales, auxquelles correspondent autant de métiers différents. Le Secrétaire général Direction des ressources humaines Bureau de la gestion des membres Aff. suivie par A. Casanova Tél. : 01 40 20 80 43 anais.casanova@conseil-etat.fr Réf. : S.G. n 2011- APPEL A CANDIDATURE

Plus en détail

Aucune limitation d âge n est exigée pour les concours externe et interne.

Aucune limitation d âge n est exigée pour les concours externe et interne. NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES CONCOURS DE RECRUTEMENT DANS LE CORPS DES GREFFIERS DE L ETAT POUR L ADMINISTRATION DE LA POLYNÉSIE FRANÇAISE AU TITRE DE L ANNÉE 2014 Textes de référence : Loi

Plus en détail

CONFÉRENCE DES PROCUREURS GÉNÉRAUX EUROPÉENS

CONFÉRENCE DES PROCUREURS GÉNÉRAUX EUROPÉENS Генеральная прокуратура Российской Федерации CONFÉRENCE DES PROCUREURS GÉNÉRAUX EUROPÉENS Le rôle du Ministère public dans la protection des droits de l Homme et de l intérêt général en dehors du domaine

Plus en détail

SENEGAL Papa Oumar Sakho Premier Président Cour suprême SENEGAL

SENEGAL Papa Oumar Sakho Premier Président Cour suprême SENEGAL SENEGAL Papa Oumar Sakho Premier Président Cour suprême SENEGAL Je vous envoie de nouveau les réponses au questionnaire distribué pour la préparation du 10 ème congrès à Sydney. Je reste à votre entière

Plus en détail

Le conseil de prud hommes

Le conseil de prud hommes Le conseil de prud hommes Institutions Mars 2006 Les compétences Les acteurs La procédure Le jugement Le recours Le conseil de prud hommes est chargé de concilier et, en cas d échec, de juger les litiges

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 30 SEPTEMBRE 2015 P.15.0630.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N P.15.0630.F I. H. Ch. ayant pour conseils Maîtres Shirley Franck, avocat au barreau de Liège, Cédric Bernes, avocat au barreau de Namur,

Plus en détail

Décision n QPC 17 décembre (M. David M.)

Décision n QPC 17 décembre (M. David M.) Les Nouveaux Cahiers du Conseil constitutionnel Cahier n 30 Décision n 2010-62 QPC 17 décembre 2010 (M. David M.) Le Conseil constitutionnel a été saisi par la Cour de cassation le 20 septembre 2010, d

Plus en détail

6 février ORDONNANCE-LOI fixant la composition, l organisation et le fonctionnement de la Cour des comptes.

6 février ORDONNANCE-LOI fixant la composition, l organisation et le fonctionnement de la Cour des comptes. 6 février 1987. ORDONNANCE-LOI 87-005 fixant la composition, l organisation et le fonctionnement de la Cour des comptes. TITRE 1 er DE LA COMPOSITION DE LA COUR DES COMPTES Art. 1er. La Cour des comptes

Plus en détail

2 ) d enjoindre au préfet de l Hérault de lui délivrer un titre de séjour mention «vie privée et familiale»;

2 ) d enjoindre au préfet de l Hérault de lui délivrer un titre de séjour mention «vie privée et familiale»; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE MONTPELLIER N 0701656 REPUBLIQUE FRANÇAISE Mme R X veuve Y AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS M. Levasseur Magistrat désigné Le Tribunal administratif de Montpellier, Jugement du 18 avril

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL DIRECTEUR DE POLICE MUNICIPALE. (Promotion Interne)

EXAMEN PROFESSIONNEL DIRECTEUR DE POLICE MUNICIPALE. (Promotion Interne) ADMINISTRATIVE 3440, route de Neufchâtel B.P. 72 76233 BOIS-GUILLAUME Cedex Tél. : 02 35 59 71 11 Fax : 02 35 59 94 63 www.cdg76.fr FILIERE POLICE EXAMEN PROFESSIONNEL DIRECTEUR DE POLICE MUNICIPALE (Promotion

Plus en détail

Date : Type : Rubrique : Thème(s) : 07/10/2015 Jurisprudences 03. Personnel

Date : Type : Rubrique : Thème(s) : 07/10/2015 Jurisprudences 03. Personnel Conseil d État, 7 octobre 2015, n 377036 (Professeur des universités - praticien hospitalier (PUPH) Modification Affectation Tâches Statut Droit et prérogatives Absence d atteinte Discrimination Mesure

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant :

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS. LA COUR DE CASSATION, CHAMBRE CRIMINELLE, a rendu l arrêt suivant : Cour de cassation chambre criminelle Audience publique du 19 mars 2013 N de pourvoi: 12-81676 ECLI:FR:CCASS:2013:CR01086 Publié au bulletin Cassation sans renvoi M. Louvel (président), président SCP Piwnica

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Conseil d État N 342990 ECLI:FR:CESSR:2012:342990.20120924 Publié au recueil Lebon 5ème et 4ème sous-sections réunies M. Jacques Arrighi de Casanova, président M. Jean-Dominique Langlais, rapporteur Mme

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Réseau Européen de Formation Judiciaire RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Instructions: 1.Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2.Veuillez utiliser le formulaire

Plus en détail

Le Bénin est un État unitaire. Le régime politique adopté est de type présidentiel assorti d un multipartisme intégral.

Le Bénin est un État unitaire. Le régime politique adopté est de type présidentiel assorti d un multipartisme intégral. Bénin 1- Constitution et système institutionnel La République du Bénin a pour capitale Porto-Novo. La langue officielle est le français et sa devise «Fraternité Justice Travail». La fête nationale est

Plus en détail

1 ) d annuler le II de l article 7 du décret n du 23 décembre 2006 modifiant la partie réglementaire du code de justice administrative ;

1 ) d annuler le II de l article 7 du décret n du 23 décembre 2006 modifiant la partie réglementaire du code de justice administrative ; CONSEIL D'ETAT statuant au contentieux rt Nos 302040,302137 UNION SYNDICALE DES MAGISTRATS ADMINISTRATIFS (USMA) LIGUE DES DROITS DE L HOMME et autres Mme Béatrice Bourgeois-Machureau Rapporteur REPUBLIQUE

Plus en détail

Etat des lieux de l'arbitrage au Sénégal. par François Sarr Avocat à la Cour

Etat des lieux de l'arbitrage au Sénégal. par François Sarr Avocat à la Cour Etat des lieux de l'arbitrage au Sénégal par François Sarr Avocat à la Cour JURIDIQUE RAPPEL HISTORIQUE ETAT ACTUEL Rappel historique Etat actuel Décret n 64-572 du 30 Juillet 1964 portant Code de Procédure

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. B AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Danet Juge des référés. Le juge des référés

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES N RÉPUBLIQUE FRANÇAISE M. B AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Danet Juge des référés. Le juge des référés TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE NANTES N 155974 M. B M. Danet Juge des référés RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le juge des référés Ordonnance du 31 juillet 2015 Vu la procédure suivante : Par

Plus en détail

1. La notion de contentieux administratif

1. La notion de contentieux administratif INTRODUCTION 8 - Introduction 1. La notion de contentieux administratif La notion de contentieux n est pas propre au droit administratif mais commune à toutes les branches du droit (droit pénal, droit

Plus en détail

SCP GARREAU, BAUER-VIOLAS, FESCHOTTE-DESBOIS ; SCP ODENT, POULET, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

SCP GARREAU, BAUER-VIOLAS, FESCHOTTE-DESBOIS ; SCP ODENT, POULET, avocat(s) REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Le : 16/02/2016 Conseil d État N 382074 ECLI:FR:CESSR:2016:382074.20160212 Mentionné dans les tables du recueil Lebon 3ème et 8ème sous-sections réunies M. Pierre Lombard, rapporteur M. Vincent Daumas,

Plus en détail

Le Président de la République s interroge sur la possibilité et l opportunité d une réorganisation de la justice en France.

Le Président de la République s interroge sur la possibilité et l opportunité d une réorganisation de la justice en France. Cas pratique Cours : Droit constitutionnel 2 : La Vème République Enoncé : Le Président de la République s interroge sur la possibilité et l opportunité d une réorganisation de la justice en France. Question

Plus en détail

LES STATUTS DISPOSITIONS GENERALES

LES STATUTS DISPOSITIONS GENERALES LES STATUTS DISPOSITIONS GENERALES Article 1 : Il est constitué entre les magistrats de l ordre judiciaire et les auditeurs de justice adhérant aux présents statuts, un syndicat professionnel conformément

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE ET DES LIBERTÉS Circulaire du 27 décembre 2011 relative à la présentation des dispositions de l article 5 de la loi n 2011-1940 du 26 décembre 2011 visant à instaurer un service citoyen pour les mineurs délinquants NOR

Plus en détail

Le conseil de l ordre

Le conseil de l ordre Le conseil de l ordre 3 niveaux - CNO (compétences administrative, juridictionnelle, réglementaire, financière) - CRO (compétences administratives et juridictionnelles) - CDO (mission administrative) Le

Plus en détail

3 - d enjoindre aux autorités compétentes du Conseil économique, social et environnemental de déclarer recevable ladite pétition ;

3 - d enjoindre aux autorités compétentes du Conseil économique, social et environnemental de déclarer recevable ladite pétition ; TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE PARIS N o 1305796/6 M. Philippe BRILLAULT M. Rohmer Rapporteur Mme Baratin Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Paris,

Plus en détail

- 3 - EXPOSE DES MOTIFS MESDAMES, MESSIEURS, Le présent projet de loi constitutionnelle a pour objet de modifier l'article 65 de la Constitution relat

- 3 - EXPOSE DES MOTIFS MESDAMES, MESSIEURS, Le présent projet de loi constitutionnelle a pour objet de modifier l'article 65 de la Constitution relat Document mis en distribution le 20 avril 1998 N 835 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 O N Z I È M E L É G I S L A T U R E Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 15 avril

Plus en détail

Les nouvelles IRP et les PME : la délégation unique du personnel

Les nouvelles IRP et les PME : la délégation unique du personnel Action d information et de sensibilisation IRT-DIRECCTE - Toulon - Lundi 26 juin 2017 DIRECCTE PACA Les nouvelles IRP et les PME : la délégation unique du personnel Caroline Vanuls Enseignant-chercheur

Plus en détail

L ACTION DISCIPLINAIRE DE L ORDRE DES PHARMACIENS DU BENIN. Dr TOUKOUROU MOUTIATOU Présidente du CNOP

L ACTION DISCIPLINAIRE DE L ORDRE DES PHARMACIENS DU BENIN. Dr TOUKOUROU MOUTIATOU Présidente du CNOP L ACTION DISCIPLINAIRE DE L ORDRE DES PHARMACIENS DU BENIN Dr TOUKOUROU MOUTIATOU Présidente du CNOP PLAN INTRODUCTION I)ORGANES DE DISCIPLINE 1.1 Les chambres de discipline 1.2 Le Conseil de discipline

Plus en détail

L ordre juridictionnel de la Principauté de Monaco

L ordre juridictionnel de la Principauté de Monaco L ordre juridictionnel de la Principauté de Monaco Juridictions de premier ressort Justice de paix Juge de paix Litiges ne dépassant pas 4 600 Contestations relatives aux élections des délégués du personnel

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL : LE SCHEMA EXPLICATIF

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL : LE SCHEMA EXPLICATIF L ENTRETIEN PROFESSIONNEL : LE SCHEMA EXPLICATIF Textes juridiques de référence Article 76-1 de la loi 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique

Plus en détail

LOI Loi n du 13 décembre 2011 relative à la répartition des contentieux et à l allègement de certaines procédures juridictionnelles (1)

LOI Loi n du 13 décembre 2011 relative à la répartition des contentieux et à l allègement de certaines procédures juridictionnelles (1) LOI Loi n 2011-1862 du 13 décembre 2011 relative à la répartition des contentieux et à l allègement de certaines procédures juridictionnelles (1) Dernière modification : 1 janvier 2015 L Assemblée nationale

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASTIA. N s et RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Didier L. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Pierre Monnier Rapporteur

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASTIA. N s et RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. M. Didier L. AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Pierre Monnier Rapporteur TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE BASTIA N s 1600571 et 1600573 M. Didier L. M. Pierre Monnier Rapporteur M. Hugues Alladio Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le tribunal administratif

Plus en détail