Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie. Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue"

Transcription

1 Hospitalisation en Gérontopsychiatrie ou en Psychogériatrie Docteur Amel Benzitoun Claire Lecornu, neuropsychologue

2 Définitions La géronto-psychiatrie : La psychiatrie du sujet âgé Psycho-gériatrie Ambiguïté des appellations, ambiguïté des prises en charge. Au carrefour de trois disciplines: la psychiatrie, la gériatrie, la neurologie.

3 Psychiatrie gériatrique Elle a pour objet la pathologie et le traitement : Des affections psychiatriques apparues au cours de la vieillesse, dans le cours de la 6 ème décennie on peut y référer : De celles qui existaient avant cet âge et qui persistent ou réapparaissent plus tard

4 Difficultés de la psychiatrie du sujet âgé Difficultés cliniques (hors démences) Pathologies spécifiques (délires tardifs, prévalence 8%) Pas de réelle spécificité des troubles psychiatriques caractérisés Importance des comorbidités (somatiques) Poids de l environnement (isolement)

5 Psychogériatrie C est une discipline située à la frontière entre plusieurs spécialités, en particulier la psychologie du vieillissement, la psychiatrie, la neurologie et plus récemment la gérontologie et la gériatrie.

6 Psychogériatrie la fille de la gériatrie et de la neuropsychiatrie La psycho gériatrie est une approche pluridisciplinaire objet : -comprendre -soigner -apaiser -accompagner les personnes âgées souffrant de difficultés psychologiques ou d un trouble psychiatrique caractérisé, qu elles aient ou non un état démentiel associé c est une pratique qui se développe à domicile, dans les hôpitaux, dans les structures sociales et dans les EHPAD.

7 Psychogériatrie L'observation de différents établissements permet de constater : Qu'il n'y a pas beaucoup de différences dans la population accueillie que l'on se situe bien souvent plus dans un partage que dans une complémentarité de service.

8 Hospitalisation en gérontopsychiatrie ou psychogériatrie Certains troubles ayant une composante psychiatriques majeures sont difficilement pris en soin dans des services de gériatrie (somatique, SSR ou UGA) Dans cette perspective, une évaluation de la pertinence des hospitalisations peut apporter un plus grand éclairage et une meilleure définition des profils de patients.

9 Hospitalisation en psychogériatrie Hospitalisation destinée à prendre en charge la situation de crise de patients âgés atteints de syndromes dépressifs, syndrome confusionnel, psychoses vieillissantes, démences débutantes et sévères), et présentant un comportement perturbé, en prenant le temps nécessaire à l'évaluation pluridisciplinaire et la recherche de solution à la crise. Circuit du patient: Passage préalable par : service d'accueil et d'urgences, court séjour, soin de suite.

10 Cette hospitalisation en aigue doit s'articuler avec un certain nombre de structures en amont et en aval. - Equipes mobiles de psychogériatrie - Unités spécifiques maladie d Alzheimer - Unités de soins de longue durée - Unités d hébergement renforcées

11 Unité cognitivo-comportementales ( UCC) La mesure 17, du plan Alzheimer Création d UCC pour répondre à la problématique de la prise en charge en phase aigue des troubles du comportement chez les patients déments. Unité de 10 à 12 lits en service de Soins de Suite et de Réadaptation (SSR) Public ciblé : les maladie d Alzheimer en situation de crise, y compris les moins de 60 ans. Objectifs : ostabiliser les troubles du comportement, grâce à un programme individualisé de réhabilitation cognitive et comportementale, d assurer les soins à l origine de la situation de crise en l absence d une indication de court séjour en spécialité d organe ou de réanimation oretour au domicile d origine du patient

12 Les moyens Unité cognitivo-comportementale Des locaux adaptés o Un plateau technique de réadaptation aux actes de la vie courante et aux activités thérapeutiques o Chambre à 1 lit o Un espace de déambulation o Un environnement sécurisé et rassurant o Un lieu commun de vie sociale et d activité Du personnel spécifique o Psychomotricien/ergothérapeute o Psychologue o Assistant de soins gérontologique o Accès à du temps psychiatre..

13 Présentation de l UCC de la fondation Roguet -Unité de Soins de Suite et de Réadaptation à visée cognitivocomportementale. -15 patients. -Maladie d Alzheimer et de troubles apparentés (démence vasculaire, démence de la maladie de Parkinson ou autre pathologie neurodégénérative) -Présentant des troubles du comportement aigus. -Actions thérapeutiques non médicamenteuses et prise en soin via des stimulations psycho-socio-comportementales facilitées.

14 Missions de l UCC Accueillir des patients en état de crise psycho-comportementale. Les protéger du risque encouru pendant cette période. Evaluer leur déficience. Réaliser une évaluation médicale standardisée. Prendre soin, traiter ce qui peu l être, particulièrement la souffrance psychique. Envisager la réadaptation fonctionnelle. Accompagner les aidants et travailler en partenariat avec eux. Et enfin organiser le devenir après la sortie du service.

15 L équipe -Médecin, -Infirmiers, aides soignants, -Aide médico psychologique, assistants de soins en gérontologie, -Agents de services hospitaliers, -Kinésithérapeute, ergothérapeutes, psychomotricien, -Neuropsychologue, - Assistantes sociales.

16 Caractéristiques des troubles du comportement. -Les troubles du comportement sont très divers agitation, agressivité, déambulation incessante et des fugues, des cris, un syndrome dépressif ou une apathie, une insomnie avec une inversion du rythme nycthéméral. - Ils sont responsables d'un problèmes temporaire du maintien du malade a son domicile ou dans une structure d'accueil (Ehpad, foyer logement) et épuisent l'aidant principal ou les soignants qui s en occupent.

17 Trois types de troubles du comportement

18 Ressentis et retours des soignants : - «il ne fait rien» - «il n'arrête pas» - «il ne sait pas se tenir» - «il est agressif»

19 Prise en charge non médicamenteuse - Agir sur l'environnement : lumière, couleurs pastel, espace de déambulation, pas trop de bruits, pas trop de monde - Attitude apaisante : parler lentement, une seule consigne/question à la fois, parler face à la personne, ne pas crier, ne pas contraindre ou frustrer, éviter la mise en échec, expliquer ce qu'on fait, tolérer les «bêtises» - Maintenir un cadre stable, et une routine structurante : en rythmant les journées via les activités cognitives et occupationnelles en alternant les activités stimulantes et apaisantes - Maintenir une activité physique

20 Intérêt des actions thérapeutiques Apportent une réponse non médicamenteuse. Renforcent le lien social et l estime de soi. Favorisent la prise de repères. Préservent le plus longtemps possibles les fonctions instrumentales et exécutives. Sollicitent les ressources cognitives des patients (mémoire, langage, attention, etc). Stimulent les activités psychomotrice (marche, l équilibre, les activités manuelle, etc). Apaisent et diminuent les déambulations et l agressivité.

21 Merci de votre attention

Centre Hospitalier du Mans

Centre Hospitalier du Mans Centre Hospitalier du Mans Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : l offre de soins gériatriques du Centre Hospitalier du Mans PROFESSIONNELS DE SANTE Centre Hospitalier du Mans O ff r e de soins

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR

Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Unité d Hébergement Renforcée Cahier des charges DGAS relatif aux UHR Population concernée Critères d admission et de réorientation Projets de l UHR Le personnel de l UHR Architecture UHR Dieppe 1 Unité

Plus en détail

Unité d Hébergement Renforcée

Unité d Hébergement Renforcée Unité d Hébergement Renforcée Dr S. SOYEZ, gériatre Pôle Gériatrique Centre hospitalier de Valenciennes L UHR : cas clinique (s) Une concentration de cas complexes. L UHR: historique PLAN ALZHEIMER 2008

Plus en détail

L Unité Cognitivo Comportementale

L Unité Cognitivo Comportementale L Unité Cognitivo Comportementale Suite à l obtention d une subvention de l ARS, les travaux de restructuration de l UCC ont pu être réalisés de septembre 2015 à mars 2016. L UCC est située au sein du

Plus en détail

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif

Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif Nos formations dédiées aux secteurs Sanitaire, Social, Médico-Social, Associatif adaptables au dispositif DPC (conformément aux orientations nationales) La liste des formations énumérées ci-après est indicative

Plus en détail

QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR?

QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR? QUELLE INTERFACE ENTRE HOPITAL DE JOUR ET ACCUEIL DE JOUR? Dr Pascale CODIS La Fondation Roguet - établissement gériatrique public situé dans les Hauts-de-Seine sur la commune de Clichy - est une structure

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES

LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES LA PRISE EN CHARGE DE LA MALADIE D ALZHEIMER EN CORSE - ETAT DES LIEUX DES DISPOSITIFS SPECIFIQUES ET PERSPECTIVES Profil de la population âgée en Corse Un vieillissement démographique plus important qu

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse. Dr Gérard BOEUF Gériatre

Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse. Dr Gérard BOEUF Gériatre Maladie d Alzheimer et apparentées : Troubles du comportement, prise en charge non médicamenteuse Dr Gérard BOEUF Gériatre Qu est-ce qu une démence? Définition du syndrome démentiel (DSM IV) : «Trouble

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes

La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour. Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes La personne âgée fragile : entre hôpital de jour et accueil de jour Dr Denise Strubel Dr Martine Lapierre Gérontologie CHU Nîmes Introduction Bénéfice pour les HdJ du développement important des AcJ (Plans

Plus en détail

Centre Hospitalier des Pays de Morlaix

Centre Hospitalier des Pays de Morlaix Centre Hospitalier des Pays de Morlaix Point sur l unité cognitivo-comportementale (UCC) de Plougonven Journée de la Société Bretonne de Gériatrie 14/10/2016 Qu est-ce qu une UCC? - Dispositif du Plan

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h)

ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE. MODULE I : DF1 (35 h) INFOR SANTE ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE CENTRE MODULE I : DF1 (35 h) Concourir à l élaboration et à la mise en œuvre du projet individualisé dans le respect de la personne - Repérer les besoins

Plus en détail

«Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon

«Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon «Troubles du comportement, conduites alimentaires, suicidaires» Dr E.Ponavoy Service de psychiatrie CHU Dijon Conduites suicidaires Troubles du comportement alimentaire Troubles du comportement au cours

Plus en détail

Parcours de santé complexe, parcours du combattant?

Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Parcours de santé complexe, parcours du combattant? Quels moyens pour prévenir les ruptures? 28 janvier 2015, cellule de coordination VISage Les différents niveaux de coordination Coordination clinique

Plus en détail

Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins

Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins Ministère de la santé et des sports Sous-direction de l organisation du système de soins Les hôpitaux de jour gériatriques dans la filière de soins 5 juin 2009 Prémices de l hôpital de jour gériatrique

Plus en détail

Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer :

Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer : Les critères des Unité Spécifiques Alzheimer : Dr Aquino Jean Pierre TABLE RONDE product 2014 Congrès National des Unités de soins d évaluation et de prise en charge Alz Tu 11 Décembre 2014 Dr Binot Ingrid

Plus en détail

Evaluation de la prise en charge des personnes âgées atteintes de troubles démentiels en hospitalisation de jour géronto-psychiatrique

Evaluation de la prise en charge des personnes âgées atteintes de troubles démentiels en hospitalisation de jour géronto-psychiatrique Evaluation de la prise en charge des personnes âgées atteintes de troubles démentiels en hospitalisation de jour géronto-psychiatrique Dr Renald ASVAZADOURIAN (Médecin-chef, Hôpital de jour Gerontopsychiatrique)

Plus en détail

Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper. EPSM Etienne Gourmelen Quimper

Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper. EPSM Etienne Gourmelen Quimper Les unités du Pôle de Psychiatrie du Sujet Agé EPSM Etienne Gourmelen Quimper EPSM Etienne Gourmelen Quimper Les hôpitaux de jour L hôpital de jour, pour qui? Hôpital de jour «L Estran» - Concarneau Toute

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge A l initiative de la Direction Générale de la Santé Mise en œuvre: Société Française de Gériatrie et Gérontologie

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES HOPITAUX DU BASSIN DE THAU Direction de l Equipement et des Services Logistiques bd Camille Blanc 34207 Sète Tél: 04.67.46.59.25 PRESTATIONS DE FORMATION

Plus en détail

Bilan Plan Alzheimer Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014

Bilan Plan Alzheimer Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014 Bilan Plan Alzheimer 2008-2012 Presentation URIOPSS Centre Le 20 mai 2014 Mesure 1a - Accueil de jour Offre de répit pour l aidant, à visée thérapeutique pour le malade, l accueil de jour à vocation à

Plus en détail

Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer

Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer les hôpitaux de jour dans les filières de soin : un dispositif en marche Place des hôpitaux de jour dans la filière de soin Alzheimer Pr Florence PASQUIER CHU Lille Filière de Soins Alzheimer Hôpital de

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

Adeline MASSE & Jean-Guillaume LAVIELLE Module de Géronto-Psychomotricité

Adeline MASSE & Jean-Guillaume LAVIELLE Module de Géronto-Psychomotricité Adeline MASSE & Jean-Guillaume LAVIELLE Module de Géronto-Psychomotricité Dans quels objectifs Accès à un diagnostic de qualité Anticiper et gérer les situations de crise Assurer la continuité des soins

Plus en détail

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION

SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION THÉMATIQUE DÉPRESSION SYNTHÈSE DES QUESTIONNAIRES D ÉVALUATION ÉVALUATION INTERNE 2013 Une évaluation interne visant à apprécier l utilisation des contenus des mallettes mises à disposition des professionnels

Plus en détail

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY

Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Les hôpitaux de jour au Centre Hospitalier de CERNAY Autorisations En mars 2006 Création d un hôpital de jour de médecine gériatrique de 10 places En novembre 2011 : Restructuration de l hôpital de jour

Plus en détail

L hôpital Villiers Saint Denis

L hôpital Villiers Saint Denis L hôpital Villiers Saint Denis Etablissement de Santé Publique d Intérêt Collectif qui dépend d une Fondation hospitalière «La Renaissance Sanitaire» qui gère 2 établissements SSR : L hôpital Villiers

Plus en détail

PÔLE CENTRE PSYCHIATRIE GÉNÉRALE - PSYCHO-GÉRONTOLOGIE DÉPARTEMENT D INFORMATION MÉDICALE LABORATOIRE D ELECTROPHYSIOLOGIE

PÔLE CENTRE PSYCHIATRIE GÉNÉRALE - PSYCHO-GÉRONTOLOGIE DÉPARTEMENT D INFORMATION MÉDICALE LABORATOIRE D ELECTROPHYSIOLOGIE PÔLE CENTRE PSYCHIATRIE GÉNÉRALE - PSYCHO-GÉRONTOLOGIE DÉPARTEMENT D INFORMATION MÉDICALE LABORATOIRE D ELECTROPHYSIOLOGIE Médecin Chef du pôle : Docteur Albert BOXUS CENTRE HOSPITALIER LEON-JEAN GREGORY

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

Accueil de Jour. Du maintien de l autonomie. paration à l entrée e en institution. au domicile à la préparation. Centre Hospitalier de Bernay

Accueil de Jour. Du maintien de l autonomie. paration à l entrée e en institution. au domicile à la préparation. Centre Hospitalier de Bernay Accueil de Jour Du maintien de l autonomie l au domicile à la préparation paration à l entrée e en institution Centre Hospitalier de Bernay Accueil de Jour L unité d Accueil de Jour est destinée à prendre

Plus en détail

Villa Lumière THÉRAPEUTIQUE. Lyon 3 ème (69) Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou maladies apparentées, et Parkinson

Villa Lumière THÉRAPEUTIQUE. Lyon 3 ème (69) Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou maladies apparentées, et Parkinson Villa Lumière Lyon 3 ème (69) Accueil de jour THÉRAPEUTIQUE Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou maladies apparentées, et Parkinson Un établissement du Groupe ACPPA Accueil & Confort pour

Plus en détail

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU)

Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) SIGLE Pôle Unité d Hébergement Temporaire d Urgence (UHTU) 10 ème Journée Départementale de la Gérontologie 14 novembre 2014 Feytiat (87) Philippe VERGER Directeur de la politique gérontologique CHU de

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre Année concernée par le rapport : Médecin coordonnateur : ATTENTION : PRECISER «0» ou «ND» car tout champ vide est analysé comme

Plus en détail

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge

Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Repérage, démarche diagnostique, identification de signes d alerte et stratégie de prise en charge Démarche et objectifs Une démarche de santé publique à l initiative de la Direction générale de la Santé

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR

FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR FRONTIERE HDJ GERIATRIQUE SSR / ACCUEIL DE JOUR LA FRONTIERE Limite d un territoire qui en détermine l étendue D où la nécessaire délimitation de l hôpital de jour SSR gériatrique pour en cerner les contours

Plus en détail

La relation d aide dans la maladie d Alzheimer

La relation d aide dans la maladie d Alzheimer Master AGIS 19 Mai 2017 La relation d aide dans la maladie d Alzheimer Philippe DUVAL Gérontologue Ingénieur Social Créateur de l AJ «le Fil d Argent» Délégué régional de «LIONS ALZHEIMER» La notion d

Plus en détail

Dispositifs de soins en psychiatrie

Dispositifs de soins en psychiatrie Dispositifs de soins en psychiatrie Journée du 28 Mai 2015 Resaccel Annick Perrin-Niquet PISR Où trouver des soins psychiatriques? 1. La médecine de ville 2. Le secteur libéral 3. Le secteur de l hospitalisation

Plus en détail

UCC de l Hôpital Broca Retour d Expérience

UCC de l Hôpital Broca Retour d Expérience UCC de l Hôpital Broca Retour d Expérience Dr. Hermine Lenoir Unité de réhabilitation Cognitivo-Comportementale Hôpital Broca 2 ème Journée Scientifique de Broca 19 Novembre 2015 - Paris Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

Villa Rubens ACCUEIL DE JOUR THÉRAPEUTIQUE. Paris, 13 e (75) Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou Maladies Apparentées

Villa Rubens ACCUEIL DE JOUR THÉRAPEUTIQUE. Paris, 13 e (75) Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou Maladies Apparentées Villa Rubens Paris, 13 e (75) ACCUEIL DE JOUR THÉRAPEUTIQUE Pour personnes atteintes de la Maladie d Alzheimer ou Maladies Apparentées Un établissement du Groupe ACPPA Accueil & Confort pour Personnes

Plus en détail

Place du Service de Médecine légale et sociale du CHUGA En Gérontopsychiatrie

Place du Service de Médecine légale et sociale du CHUGA En Gérontopsychiatrie Mardi de Gérontopsychiatrie Place du Service de Médecine légale et sociale du CHUGA En Gérontopsychiatrie Pr V SCOLAN Présentation du service Centre Hospitalier Universitaire Grenoble Alpes Présentation

Plus en détail

Le service est localisé à l'hôpital Bel-Air dans un bâtiment construit en 2006, il est constitué de :

Le service est localisé à l'hôpital Bel-Air dans un bâtiment construit en 2006, il est constitué de : - Chef de service Gériatrie - Médecine gériatrique aigüe, SSR, USLD, UMG, HDJ Pôle gérontologie - gériatrie Hôpital Bel-Air Dr Michel DUMAY - Liste des médecins - Secretariat Dr Christel FEIDT-BROVILLE

Plus en détail

EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE APPARENTEE ET PRESENTANT DES TROUBLES DU COMPORTEMENT

EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE APPARENTEE ET PRESENTANT DES TROUBLES DU COMPORTEMENT DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE ANNEE : Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement 5 Présentation de l'établissement Médecin coordonnateur Richard FASQUELLE Nombre de lits autorisés

Plus en détail

La Châtaigneraie. Le Lys. Livret d accueil. Accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et troubles associés

La Châtaigneraie. Le Lys. Livret d accueil. Accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et troubles associés La Châtaigneraie Livret d accueil Le Lys Accueil de jour pour les personnes atteintes de la maladie d Alzheimer et troubles associés 1 HISTORIQUE Pour répondre à une demande locale de plus en plus importante,

Plus en détail

Rééducation et démence DR FLORENCE BEAUCAMP, MPR SERVICE DE SSR GÉRIATRIQUES LES BATELIERS

Rééducation et démence DR FLORENCE BEAUCAMP, MPR SERVICE DE SSR GÉRIATRIQUES LES BATELIERS Rééducation et démence DR FLORENCE BEAUCAMP, MPR SERVICE DE SSR GÉRIATRIQUES LES BATELIERS La démence Démence vieillissement Vieillissement cognitif : Apprentissage plus lent Le double tâche est altéré

Plus en détail

Boire et vieillir. 4 novembre 2015 Réseau visage. Addictologie. Dr Olivier Lejeune Mme Carole Huntzinger Mme Suzanne Rivory

Boire et vieillir. 4 novembre 2015 Réseau visage. Addictologie. Dr Olivier Lejeune Mme Carole Huntzinger Mme Suzanne Rivory Boire et vieillir 4 novembre 2015 Réseau visage Dr Olivier Lejeune Mme Carole Huntzinger Mme Suzanne Rivory Addictologie Equipe d'addictologie du CH de Vienne ELSA (équipe de liaison et de soins en addictologie)

Plus en détail

Xavier de PETIGNY Catherine MARTIN-HUNYADI Hôpital de Jour d Evaluation Gérontologique St François CMRR du CHU de Strasbourg

Xavier de PETIGNY Catherine MARTIN-HUNYADI Hôpital de Jour d Evaluation Gérontologique St François CMRR du CHU de Strasbourg Place des Hôpitaux de Jour Gériatriques dans les Centres Mémoire de Ressources et de Recherche (CMRR) Xavier de PETIGNY Catherine MARTIN-HUNYADI Hôpital de Jour d Evaluation Gérontologique St François

Plus en détail

de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Corse renseigner? Agence Régionale de Santé Corse Maj- 01/09/2016

de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Corse renseigner? Agence Régionale de Santé Corse Maj- 01/09/2016 de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Corse Où renseigner Agence Régionale de Santé Corse Maj- 01/09/2016 LES STRUCTURES DE REPIT Accueil de jour (AJ) Les structures d AJ permettent à des personnes

Plus en détail

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Yvelines Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Une offre de soins spécifique en Ile de France depuis plus que 30 ans une hospitalisation en moyen séjour (SSR) pour les femmes enceintes

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD

l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD l admission en EHPAD : le rôle du médecin coordonnateur Dr Heddi BOUTI médecin généraliste médecin coordonnateur EHPAD www.association-age.fr un EHPAD établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes,

Plus en détail

Les structures ressources

Les structures ressources 1 Les objectifs Accès à un diagnostic de qualité Anticiper et gérer les situations de crise Assurer la continuité des soins Éviter les hospitalisations dans des structures inadaptées qui favorisent les

Plus en détail

Clinique de soins de suite et de réadaptation

Clinique de soins de suite et de réadaptation Korian Les Grands Chênes Clinique de soins de suite et de réadaptation Spécialités : rhumatologie, orthopédie, traumatologie et neurologie Située à proximité du centre historique de Bordeaux, la clinique

Plus en détail

17/05/2013 INTRODUCTION LE PRINTEMPS DES EHPAD 2013 A.M.C RHONE UHR -UCC -EMMA. démence SCPD

17/05/2013 INTRODUCTION LE PRINTEMPS DES EHPAD 2013 A.M.C RHONE UHR -UCC -EMMA. démence SCPD démence INTRODUCTION LE PRINTEMPS DES EHPAD 2013 A.M.C RHONE UHR - - Dr Géraldine Martin-Gaujard CHU LYON Fréquents ( 80% des patients étude REAL-fr) Fluctuants en intensité ou épisodiques Souvent précédés

Plus en détail

LMD infirmier La personne âgée Gériatrie/Gérontologie. Sylvie Pariel Hôpital Charles Foix Ivry sur Seine

LMD infirmier La personne âgée Gériatrie/Gérontologie. Sylvie Pariel Hôpital Charles Foix Ivry sur Seine LMD infirmier La personne âgée Gériatrie/Gérontologie Sylvie Pariel Hôpital Charles Foix Ivry sur Seine Gériatrie/ gérontologie/ gérontopsychiatrie: définitions Gériatrie Gériatrie: dont le champ est vaste

Plus en détail

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées

Cahier des charges définissant : 1. Les Pôles d Activités et de Soins Adaptés 2. Les Unités d Hébergement Renforcées DIRECTION GENERALE DE L ACTION SOCIALE CAHIER DES CHARGES RELATIF AUX PASA ET UHR POUR UNE PRISE EN CHARGE ADAPTEE EN EHPAD ET EN USLD DES PERSONNES ATTEINTES DE LA MALADIE D ALZHEIMER OU D UNE MALADIE

Plus en détail

Accompagnement de la Personne Âgée souffrant de dépression: l expérience l Hôpital Psychiatrique du Beau Vallon

Accompagnement de la Personne Âgée souffrant de dépression: l expérience l Hôpital Psychiatrique du Beau Vallon Accompagnement de la Personne Âgée souffrant de dépression: l expérience l Hôpital Psychiatrique du Beau Vallon Mr JM Warzee, infirmier en chef; Dr F De Gregorio, Psychiatre CeRPPA, Beau Vallon - Namur

Plus en détail

LMD infirmier La personne âgée Gériatrie/Gérontologie. Sylvie Pariel Hôpital Charles Foix Ivry sur Seine

LMD infirmier La personne âgée Gériatrie/Gérontologie. Sylvie Pariel Hôpital Charles Foix Ivry sur Seine LMD infirmier La personne âgée Gériatrie/Gérontologie Sylvie Pariel Hôpital Charles Foix Ivry sur Seine Gériatrie/ gérontologie/ gérontopsychiatrie: définitions Gériatrie Gériatrie: dont le champ est vaste

Plus en détail

A propos de 2 situations complexes en psychogériatrie

A propos de 2 situations complexes en psychogériatrie A propos de 2 situations complexes en psychogériatrie Florence Lebert CMRR Lille/Bailleul UCC Bailleul Pas de conflits d'intérêt Réflexions autour de 3 thèmes 1. Recherche d un déclin neurocognitif (syndrome

Plus en détail

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT

Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT Condat, décembre 2014 REGLEMENT INTERIEUR DU POLE D ACTIVITE ET DE SOINS ADAPTES (P.A.S.A) CENTRE HOSPITALIER DE CONDAT - 15190 1 LE PASA Le Pôle d Activités et de Soins Adaptés (PASA) est un lieu de vie

Plus en détail

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : suivi médical des aidants naturels

Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : suivi médical des aidants naturels Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : suivi médical des aidants naturels Février 2010 Définition des aidants naturels Contenu de la consultation annuelle Proposition d une consultation annuelle

Plus en détail

CEC Alzheimer et Maladies Apparentées - Programme de l enseignement théorique

CEC Alzheimer et Maladies Apparentées - Programme de l enseignement théorique S1 06 et 07/01 CEC Alzheimer et Maladies Apparentées - Programme de l enseignement théorique 2016- Séminaire Titre du Séminaire Date Titre du cours Heures matin 06/01 Déclin cognitif de l adulte matin

Plus en détail

La filière gériatrique et les structures sanitaires gériatriques. Professeur Pierre JOUANNY Service de Médecine Gériatrique CHU d Amiens

La filière gériatrique et les structures sanitaires gériatriques. Professeur Pierre JOUANNY Service de Médecine Gériatrique CHU d Amiens La filière gériatrique et les structures sanitaires gériatriques Professeur Pierre JOUANNY Service de Médecine Gériatrique CHU d Amiens Organisation d un hôpital EHPAD domicile SAU Circuits : normal excessif

Plus en détail

Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Vendée

Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer en Vendée MALADIE D ALZHEIMER Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire DDASS et Conseil général de Vendée 29 juin 2006 - LA ROCHE SUR YON Etudes des besoins de prise en charge de la maladie d Alzheimer

Plus en détail

Assistant de Soins en Gérontologie. Formation qualifiante

Assistant de Soins en Gérontologie. Formation qualifiante Siège social 9 bis, rue Armand Chabrier - 47400 TONNEINS Coordonnées postale, téléphonique et courriel Allée des tabacs 47200 MARMANDE TELEPHONE : 05.53.79.12.87 - TELECOPIE : 05.53.79.00.17. COURRIEL

Plus en détail

Les troubles psycho-comportementaux

Les troubles psycho-comportementaux Les troubles psycho-comportementaux comportementaux chez la personne âgée démente hospitalisée en unités de court séjour ou de soins de suite et réadaptation J. Desforges,, W. Guerza,, E Guillaume, F.

Plus en détail

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Dr Catherine FERNANDEZ Unité Mobile de Gériatrie Pôle de gériatrie Strasbourg 3 juin 2010 Plan Genèse et fonctionnement des unités mobiles

Plus en détail

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie

Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie Cursus de Formation Assistant(e) de Soins en Gérontologie La fonction d Assistant de Soins en Gérontologie consiste en une assistance dans les actes de la vie quotidienne des personnes fragilisées par

Plus en détail

Psychiatrie du sujet âgé. L approche pluri-disciplinaire de la géronto-psychiatrie

Psychiatrie du sujet âgé. L approche pluri-disciplinaire de la géronto-psychiatrie Psychiatrie du sujet âgé L approche pluri-disciplinaire de la géronto-psychiatrie Histoire de la psychiatrie du sujet âgé (Léger 1999) Commission Laroque 1962 Secteur psychiatrique:13e arrondissement École

Plus en détail

Médecine. Dr Marie-Claude ICARD. Dr Roxane MONON Dr Romain CLARYSSE Cadre de Santé : Thierry FRASCHILLA

Médecine. Dr Marie-Claude ICARD. Dr Roxane MONON Dr Romain CLARYSSE Cadre de Santé : Thierry FRASCHILLA Médecine Dr Marie-Claude ICARD Dr Roxane MONON Dr Romain CLARYSSE Cadre de Santé : Thierry FRASCHILLA 04 91 10 46 40 DISCIPLINES Court Séjour & SSR indifférencié PATHOLOGIES PRINCIPALES Neurologique, cardiovasculaire

Plus en détail

JAS. Jardin Art et Soin Fonds de dotation et association. Quels sont les bénéfices du jardin?

JAS. Jardin Art et Soin Fonds de dotation et association. Quels sont les bénéfices du jardin? JAS Jardin Art et Soin Fonds de dotation et association Quels sont les bénéfices du jardin? La prise en charge et la prévention de la dépendance, qu elle soit liée à la maladie (autismes, épilepsies, maladie

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1

L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1 L alcool chez nos aînés en institution J E U D I 1 8 M A I 2 0 1 7 D O C T E U R E M I L I E M A U T R E T P S Y C H I A T R E 5 9 G 0 1 INTRODUCTION LE SUJET AGE QUI S ALCOOLISE Vulnérabilité du sujet

Plus en détail

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012

Sixième atelier. Référentiel des missions. MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Sixième atelier Référentiel des missions MAIA de l est du Loiret Octobre 2012 Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et l Orpadam Clic Rappel sur les trois outils du guichet

Plus en détail

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD

Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Cycle gérontologie Formation pour les médecins coordonnateurs en EHPAD Décret du 27/05/2005 Décret relatif à la qualification, aux missions et aux modes de rémunération du médecin coordonnateur exerçant

Plus en détail

Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores

Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores Seminario Internacional Desarrollo de Servicios Sociales para Personas Mayores 3-4 octubre 2013 Servicios Sociales para personas con deterioro cognitivo en Francia Dr Jean-Philippe Flouzat Médico geriatra,

Plus en détail

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique

Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Intérêt d un réseau de santé dans le parcours de soins d un patient atteint d une maladie chronique Brigitte GALAUP Pascale LESTIEU Réseau RELIENCE SOMMAIRE Présentation du réseau L orientation maladie

Plus en détail

EMPG. Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez

EMPG. Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez EMPG Equipe Mobile de Psychogériatrie Colloque sur la dépression 26 mai 2016 Dr Dambre - Mme Fenez Qu est-ce que le PAERPA? Le parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d autonomie (Paerpa).

Plus en détail

La psychiatrie de l âge avancé: enjeux et perspectives

La psychiatrie de l âge avancé: enjeux et perspectives La psychiatrie de l âge avancé: enjeux et perspectives Plan Historique Situation nationale et internationale de la psychiatrie de l âge avancé: état des lieux Spécificités Les nouveaux défis Les choix

Plus en détail

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits

- 1 unité de médecine aigue MG Bgériatrique de 26 lits - 1 unité de Soins de Suite SSR et Bde Réadaptation gériatriques de 30 lits Gérontologie B - Médecine gériatrique Aigüe, SSR et EHPAD Pôle gérontologie - gériatrie Hôpital Félix Maréchal - EHPAD Saint-Jean - EHPAD Le Parc - Hôpital de Mercy - Chef de service Dr Noël BLETTNER -

Plus en détail

Master 2 Expertise en Gérontologie Thématique Encadrement

Master 2 Expertise en Gérontologie Thématique Encadrement Master 2 Expertise en Gérontologie Thématique Encadrement 8 unités d enseignement + 2 optionnelles Anglais appliqué à la gérontologie L enseignement est organisé en cours présentiels de cinq sessions,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR Unité d'hébergement Renforcée (U.H.R.)

REGLEMENT INTERIEUR Unité d'hébergement Renforcée (U.H.R.) Guérande, janvier 2012 REGLEMENT INTERIEUR Unité d'hébergement Renforcée (U.H.R.) unité 2 résidence fleur de sel - Guérande HOPITAL INTERCOMMUNAL DE LA PRESQU ILE GUERANDE-LE CROISIC 1 L UHR. L UHR répond

Plus en détail

ANNEXE 7 : REFERENTIEL DE FORMATION ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE

ANNEXE 7 : REFERENTIEL DE FORMATION ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE ANNEXE 7 : REFERENTIEL DE FORMATION ASSISTANT DE SOINS EN GERONTOLOGIE Cette formation est destinée aux aides-soignants, aides médico-psychologiques et auxiliaires de vie sociale en situation d emploi

Plus en détail

MASTER PSYCHOLOGIE - SPÉCIALITÉ : PSYCHOLOGIE GÉRONTOLOGIQUE

MASTER PSYCHOLOGIE - SPÉCIALITÉ : PSYCHOLOGIE GÉRONTOLOGIQUE MASTER PSYCHOLOGIE - SPÉCIALITÉ : PSYCHOLOGIE GÉRONTOLOGIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales Mention : PSYCHOLOGIE Spécialité : PSYCHOLOGIE

Plus en détail

Communiqué de presse. Accompagnement des malades Alzheimer et de leurs aidants : l activité des structures d accueil en 2013

Communiqué de presse. Accompagnement des malades Alzheimer et de leurs aidants : l activité des structures d accueil en 2013 Communiqué de presse Paris, le 18 décembre 2014 Accompagnement des malades Alzheimer et de leurs aidants : l activité des structures d accueil en 2013 La Direction générale de la cohésion sociale (DGCS)

Plus en détail

Décret n du 20 mars 2009

Décret n du 20 mars 2009 Décret n 2009-322 du 20 mars 2009 relatif aux obligations des établissements et services accueillant ou accompagnant des personnes handicapées adultes n ayant pu acquérir un minimum d autonomie JO du 26

Plus en détail

Formation. Communication avec la personne âgée présentant des troubles du psychisme ou du comportement. Conçue et animée par: Psychologue-Clinicienne

Formation. Communication avec la personne âgée présentant des troubles du psychisme ou du comportement. Conçue et animée par: Psychologue-Clinicienne Formation Communication avec la personne âgée présentant des troubles du psychisme ou du comportement Programme DPC Conçue et animée par: Psychologue-Clinicienne C.L.E.F : Centre de Liaison, d Étude et

Plus en détail

Programmes de Développement Professionnel Contin

Programmes de Développement Professionnel Contin Programmes de Développement Professionnel Contin «Prescrire, pratiquer et soigner avec, L ORTHOPHONIE» N 12601500027 égories professionnellesciblées par le gramme Médecins : Médecine Générale Profession

Plus en détail

Les interventions non médicamenteuses sont un des éléments du projet de soins et de vie de la personne atteinte d une MA ou DTA

Les interventions non médicamenteuses sont un des éléments du projet de soins et de vie de la personne atteinte d une MA ou DTA Dr.J-M. GASCOU SGPO 13/06/2013 Les interventions non médicamenteuses sont un des éléments du projet de soins et de vie de la personne atteinte d une MA ou DTA (indissociables des traitements spécifiques)

Plus en détail

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique Expérience du Réseau VISage Une organisation intégrée dans le champ de la gériatrie Dr Anne-Marie AMMEUX- Mme Véronique CURT Genèse de l intégration sur le territoire

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 PARCOURS PATIENT : L ÉGALITE D ACCES? SOMMAIRE I LES TEXTES - Parcours de soins - Loi du 4 mars 2002 II LE SERVICE SSR SOINS PALLIATIFS -

Plus en détail

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de

L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de L allongement de l espérance de vie et l arrivée aux âges élevés des générations nombreuses du baby-boom entraîneraient une augmentation du nombre de personnes de 60 ans et plus. Projection INSEE audoise

Plus en détail

Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII)

Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII) Plan d Intervention Interdisciplinaire Individualisé (PIII) P.MASSON - Centre Hospitalier de la Tour Blanche, BP 190, 36105 ISSOUDUN - 2007 Maison de la Mutualité Le Plan d Intervention Interdisciplinaire

Plus en détail

23/04/2014. Conséquences du syndrome démentiel. Circonstances de découverte. Sylvie PARIEL Service de gériatrie ambulatoire Hôpital Charles Foix

23/04/2014. Conséquences du syndrome démentiel. Circonstances de découverte. Sylvie PARIEL Service de gériatrie ambulatoire Hôpital Charles Foix Sylvie PARIEL Service de gériatrie ambulatoire Hôpital Charles Foix Conséquences du syndrome démentiel Problème de mémoire Sf. Cognitifs autres que la mémoire Sf. Non cognitifs Sf. Pychiatriques Circonstances

Plus en détail

Comment envisager les soins des troubles psychologiques et comportementaux des démences en médecine générale?

Comment envisager les soins des troubles psychologiques et comportementaux des démences en médecine générale? UNIVERSITE DE POITIERS Département de Médecine Générale Faculté de Médecine et de Pharmacie Comment envisager les soins des troubles psychologiques et comportementaux des démences en médecine générale?

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE D UNE UNITÉ COGNITIVO- COMPORTEMENTALE (UCC) DANS LE CADRE D UN NOUVEL ENSEMBLE DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION (SSR)

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE D UNE UNITÉ COGNITIVO- COMPORTEMENTALE (UCC) DANS LE CADRE D UN NOUVEL ENSEMBLE DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION (SSR) DOSSIER DE PRESSE Troyes, le 23 janvier 2015 OUVERTURE D UNE UNITÉ COGNITIVO- COMPORTEMENTALE (UCC) DANS LE CADRE D UN NOUVEL ENSEMBLE DE SOINS DE SUITE ET DE RÉADAPTATION (SSR) INTRODUCTION Un nouvel

Plus en détail

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES Semaine bleue Auxerre 2013 LA FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES DEFINITION Ensemble des structures juxtaposées, coordonnées autour de la personne âgée, assurant «un continuum de prise en charge, sans rupture,

Plus en détail