boissons énergisantes chez les jeunes : exemple de partenariat

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "boissons énergisantes chez les jeunes : exemple de partenariat"

Transcription

1 Agir sur la consommation de boissons énergisantes chez les jeunes : exemple de partenariat Carmen Trottier Directrice générale Association des intervenants en toxicomanie du Québec

2 OSBL fondé déen organismes membres et 275 individus Mission: Regrouper les intervenants œuvrant dans le domaine de la toxicomanie et du jeu excessif et favoriser les éh échanges entre les différents champs d activités. i Favoriser l'acquisition de nouvelles connaissances. Favoriser l'implication dela communautédansla prévention et le traitement de la toxicomanie et du jeu excessif.

3 Objectifs de l AITQ laitq Favoriser la concertation entre les différents intervenants. Travailler à l'amélioration de la qualité des services offerts aux personnes toxicomanes. Assurer une formation continue des membres. Participer aux comités consultatifs des différentes instances gouvernementales. Diffuser de l'informationsur les toxicomanies et les jeux de hasard et d'argent auprès de groupes cibles et du grand public. Produire des documents et des outils pour les intervenants, la clientèle toxicomane et les joueurs excessifs. Sensibiliser la collectivité à l'usage et à l'abus de l'alcool et des autres substances psychotropes.

4 AITQ : observations La consommation des boissons énergisantes semble une tendance qui est bien plus qu un engouement passager. Préoccupation exprimée par les intervenants jeunesse Très peu de documentation et d outils d information dinformation et de sensibilisation

5 Action de laitq l AITQ : informer Les boissonsénergisantes : conférence lors de l assemblée générale des membres (mai 2009) Les boissons énergisantes : une drogue bien connue et bien cachée : conférence pour les parents, les entraîneurs sportifs, les éducateurs, les professeurs, les intervenants et les responsables d organismes lors du colloque annuel (octobre 2009)

6 Au même moment à la Commission scolaire des Navigateurs... Les travailleurs sociaux dans les écoles veulent en connaître plus sur le spice et les autres drogues dites «légales». Le comité de parents interpelle la direction sur les boissons énergisantes Interrogations sur l usage et l ampleur du phénomène Constat du marketing puissant derrière les boissons énergisantes. Formation d un comité regroupant des partenaires du milieu. Recherche de documentation et prise de contact avec l AITQ

7 S unir pour agir Association des intervenants en toxicomanie du Québec Alliance Jeunesse Chutes de la Chaudière Chaudière ASSS de Chaudière Appalaches Commission scolaire des Navigateurs CRAT CA CSSS du Grand Littoral Gendarmerie Royale du Canada L école des parents Maison des jeunes Défi ados Maison des jeunes St Jean Chrysostome Police de Lévis Regroupement des jeunes de Lotbinière

8 Rencontres du comité de travail Quel est lampleur l ampleur de la situation? Que peut on faire avec les moyens en place? Quel outil permettrait dagir d agir : sur le milieu? auprès du jeune et de sa famille? à l école et dans la communauté? Ne pas perdre de vue la préoccupation des intervenants pour les autres substances : spice, datura, a, salvia, a, chicha, c a,caféine.

9 Trois outils Souci de cohérence Message commun Outils communs : Affiche Dépliant Avis d intervention Cible première : Parents Éducateurs

10 Diffusion par la Commission scolaire des Navigateurs Affiches : Écoles primaires et secondaires Maisons de la famille Organismes communautaires Dépliant : familles des élèves de 3 e année du primaire jusqu à 5 e secondaire Avis d intervention : Personnel du milieu scolaire et d intervention jeunesse

11 Diffusion par la Commission scolaire des Navigateurs (suite) Un partenariat avec l Agence lagence de la santé et des services sociaux de Chaudière Appalaches, a permis la diffusion du matériel dans trois commissions scolaires supplémentaires. Le dépliant et l avis d intervention sont en ligne sur le site de la Commission i scolaire li des Navigateurs < >.

12 Distribution En collaboration avec l Agence lagence de la santé et des services sociaux de Lanaudière, l organisme communautaire Le Réseau, a diffusé le matériel dans les écoles et les organismes de la région. L AITQ fait la promotion et distribue les trois outils depuis l automne

MODÈLE DE RÉDDITION DE COMPTES DANS LE CADRE DU SOUTIEN À LA MISSION, EN FONCTION DES CRITÈRES DE L ASSS

MODÈLE DE RÉDDITION DE COMPTES DANS LE CADRE DU SOUTIEN À LA MISSION, EN FONCTION DES CRITÈRES DE L ASSS MODÈLE DE RÉDDITION DE COMPTES DANS LE CADRE DU SOUTIEN À LA MISSION, EN FONCTION DES S DE L ASSS Source de référence : «Agence de la santé et des services sociaux de Chaudière-Appalaches (2010); Aide-mémoire

Plus en détail

Bilan de la mise en œuvre de la Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif Pour un virage santé à l école

Bilan de la mise en œuvre de la Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif Pour un virage santé à l école Bilan de la mise en œuvre de la Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif Pour un virage santé à l école Thème 2 : Éducation, promotion et communication Thème 3 :

Plus en détail

améliorer le cadre et la

améliorer le cadre et la La Ville de Montréal, comme tous les grands centres urbains, fait face à des problèmes sociaux complexes dont les causes sont multiples. Le plus souvent, ces problèmes amènent non seulement une détérioration

Plus en détail

ORIGINE DE NOTRE DÉMARCHE

ORIGINE DE NOTRE DÉMARCHE Caractérisation des communautés locales de Chaudière-Appalaches : Connaître et mobiliser pour mieux intervenir i (2008-20) Par Sophie Garant Soutien au développement des communautés et Annie Bourassa -

Plus en détail

AXES D`INTERVENTION 2006; 2011

AXES D`INTERVENTION 2006; 2011 N/Réf.: 2617-12-00 AXES D`INTERVENTION 2006; 2011 1. Le développement des ressources humaines 2. La qualité de vie dans lʹétablissement et sur le terrain de lʹécole 3. L encadrement autre que lʹenseignement

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES PSYCHOTROPES

POLITIQUE SUR LES PSYCHOTROPES POLITIQUE POLITIQUE SUR LES PSYCHOTROPES # 41-13 Adoption le 11 février 2003 Amendement le Mise en vigueur le 13 juin 2006 Résolution # C.C.-2099-06-06 Autorisation Susan Tremblay Directrice générale Page

Plus en détail

Ensemble pour contrer la maltraitance envers les aînés

Ensemble pour contrer la maltraitance envers les aînés Ensemble pour contrer la maltraitance envers les aînés Rédigé par : Martine Godard Coordonnatrice régionale pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées Direction de l organisation des services

Plus en détail

Présenté par: Anik Tremblay, Conseillère en promotion de la santé, Programme Dépendances, CIUSSS du Nord-de-l île-de-montréal Shannie Beaudoin,

Présenté par: Anik Tremblay, Conseillère en promotion de la santé, Programme Dépendances, CIUSSS du Nord-de-l île-de-montréal Shannie Beaudoin, Présenté par: Anik Tremblay, Conseillère en promotion de la santé, Programme Dépendances, CIUSSS du Nord-de-l île-de-montréal Shannie Beaudoin, Psychoéducatrice, CSDM, Mandats institutionnels, Prévention

Plus en détail

Marie-Agnès Lebreton Directrice du CSPE, Centre de pédiatrie sociale de Côte-des- Neiges Fondation du Dr Julien

Marie-Agnès Lebreton Directrice du CSPE, Centre de pédiatrie sociale de Côte-des- Neiges Fondation du Dr Julien Marie-Agnès Lebreton Directrice du CSPE, Centre de pédiatrie sociale de Côte-des- Neiges Fondation du Dr Julien Conférence «Presser le pas», Montréal 1 er novembre 2010 Tous droits réservés, Fondation

Plus en détail

Pour le plaisir de bien travailler ensemble. Guide pratique pour favoriser un partenariat école-communauté efficace

Pour le plaisir de bien travailler ensemble. Guide pratique pour favoriser un partenariat école-communauté efficace Pour le plaisir de bien travailler ensemble Guide pratique pour favoriser un partenariat école-communauté efficace Pour le plaisir de bien travailler ensemble Guide pratique pour favoriser un partenariat

Plus en détail

Le comité d orientations régionales de la lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées de Chaudière-Appalaches

Le comité d orientations régionales de la lutte contre la maltraitance envers les personnes aînées de Chaudière-Appalaches LUTTE CONTRE LA MALTRAITANCE ENVERS LES AINES DE CHAUDIERE-APPALACHES LA PRIORITE RETENUE POUR 2016 ET 2017 : Renforcer le filet de sécurité autour des personnes aînées vivant de la maltraitance dans chaque

Plus en détail

INTRODUCTION ÉTAT DE LA SITUATION

INTRODUCTION ÉTAT DE LA SITUATION Mémoire de Loisir et Sport Lanaudière dans le cadre de la consultation du ministère de la Culture et des Communications sur le renouvellement de la politique culturelle Préparé par : Nathalie Wagner, présidente

Plus en détail

POLITIQUE ÉCOLE EN PRÉVENTION ET INTERVENTION EN TOXICOMANIE

POLITIQUE ÉCOLE EN PRÉVENTION ET INTERVENTION EN TOXICOMANIE POLITIQUE ÉCOLE EN PRÉVENTION ET INTERVENTION EN TOXICOMANIE École secondaire Armand-Corbeil Juin 2016 1 Principes L école secondaire Armand-Corbeil est soucieuse d offrir un milieu sain et sécuritaire

Plus en détail

L ATI Giffard-Montmorency

L ATI Giffard-Montmorency Étude de cas #2 L ATI Atelier sur l impact collectif Mai 2014 Les conditions préalables à l impact collectif Le soutien de personnes influentes En 2005, à l'initiative du CLD de Beauport, un groupe de

Plus en détail

L Appui Côte-Nord Page 1

L Appui Côte-Nord Page 1 Orientations stratégiques Axes de développement Développer des services aux proches aidants d aînés selon les deux niveaux de services 1 er niveau : Service-conseil régional aux proches aidants (ligne

Plus en détail

Direction des services Enfance-famille-jeunesse, communautaires, Communautaire, prévention et promotion de la santé

Direction des services Enfance-famille-jeunesse, communautaires, Communautaire, prévention et promotion de la santé CLSC de Rosemont 3311, boul. Saint-Joseph Est Montréal (Québec) H1X 1W3 No téléphone : 514-524-3541 No télécopieur: 514-524-3618 BILAN ANNUEL DU PROGRAMME / SERVICES COMMUNAUTAIRES 2008-2009 ANNÉE : 2008-2009

Plus en détail

Les rencontres Nord-Sud Calendrier er avril 2012 au 31 mars Une porte ouverte sur le partenariat!

Les rencontres Nord-Sud Calendrier er avril 2012 au 31 mars Une porte ouverte sur le partenariat! Les rencontres Nord-Sud Calendrier 2012-2013 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 Une porte ouverte sur le partenariat! Repérage, détection et intervention précoce en toxicomanie - JEUNESSE Afin de réduire

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE BRUIT, LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE ET LEURS CONSÉQUENCES PLAN D ACTION DU RÉSEAU DE SANTÉ PUBLIQUE EN SANTÉ AU TRAVAIL

LUTTE CONTRE LE BRUIT, LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE ET LEURS CONSÉQUENCES PLAN D ACTION DU RÉSEAU DE SANTÉ PUBLIQUE EN SANTÉ AU TRAVAIL LUTTE CONTRE LE BRUIT, LA SURDITÉ PROFESSIONNELLE ET LEURS CONSÉQUENCES PLAN D ACTION 2005-2008 DU RÉSEAU DE SANTÉ PUBLIQUE EN SANTÉ AU TRAVAIL Hélène Boudreault Chargée de projet pour la Table de concertation

Plus en détail

Projet d intervention auprès des travailleurs agricoles étrangers Bilan d une première expérience

Projet d intervention auprès des travailleurs agricoles étrangers Bilan d une première expérience Projet d intervention auprès des travailleurs agricoles étrangers Bilan d une première expérience LE CONTEXTE Dans le cadre de la mise en œuvre de son plan d action intégré en matière de prévention, la

Plus en détail

MÉDIA. Trousse. Plus de. membres. L urbaniste : au service de la qualité de vie depuis plus de 50 ans URBANITÉ ÉVÉNEMENTS OFFRES D EMPLOI

MÉDIA. Trousse. Plus de. membres. L urbaniste : au service de la qualité de vie depuis plus de 50 ans URBANITÉ ÉVÉNEMENTS OFFRES D EMPLOI Trousse MÉDIA 2017 Plus de 1 500 membres et stagiaires URBANITÉ Espaces publicitaires Encarts publicitaires P.3 ÉVÉNEMENTS Visibilité P.6 OFFRES D EMPLOI Courriels personnalisés P.7 L urbaniste : au service

Plus en détail

Alimentation locale et responsable. dans les établissements du Québec L exemple de l Hôpital Jean- Talon

Alimentation locale et responsable. dans les établissements du Québec L exemple de l Hôpital Jean- Talon Alimentation locale et responsable dans les établissements du Québec L exemple de l Hôpital Jean- Talon Murielle Vrins Octobre 2014 Notre mission Équiterre contribue à bâtir un mouvement de société en

Plus en détail

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA PRATIQUE SPORTIVE DÉTERMINATION DES OBJECTIFS ET DES ACTIONS

PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA PRATIQUE SPORTIVE DÉTERMINATION DES OBJECTIFS ET DES ACTIONS PLAN DE DÉVELOPPEMENT DE LA PRATIQUE SPORTIVE 2009-2013 DÉTERMINATION DES OBJECTIFS ET DES ACTIONS Objectif Action Cible Indicateur de performance Qu un plan de communication soit élaboré pour donner au

Plus en détail

PLANIFICATION STRATÉGIQUE ACTIVITÉ SECTORIELLE LES JEUNES. RAPPORT D ÉTAPE LES OCCASIONS À SAISIR (Atouts)

PLANIFICATION STRATÉGIQUE ACTIVITÉ SECTORIELLE LES JEUNES. RAPPORT D ÉTAPE LES OCCASIONS À SAISIR (Atouts) PLANIFICATION STRATÉGIQUE ACTIVITÉ SECTORIELLE LES JEUNES RAPPORT D ÉTAPE LES OCCASIONS À SAISIR (Atouts) PRÉPARÉ PAR SYLVAIN RAYMOND, RESPONSABLE DE L ATELIER PATRICIA LEMELIN, SECRÉTAIRE D ATELIER LE

Plus en détail

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE

PLAN D ACTION STRATÉGIQUE PLAN D ACTION STRATÉGIQUE FORMATION COMPÉTENCE GRH EMPLOI MISSION Le Comité sectoriel agit sur le développement de la main-d œuvre et de l emploi dans les secteurs des portes et fenêtres, du meuble et

Plus en détail

Plan de lutte contre l intimidation et la violence à l école

Plan de lutte contre l intimidation et la violence à l école Plan de lutte contre l intimidation et la violence à l école DATE D APPROBATION DU CONSEIL D ÉTABLISSEMENT : 8 juin 2016 NOM DE L ÉCOLE ÉCOLE : PRIMAIRE SECONDAIRE DATE : 8 juin 2016 NOMBRE D ÉLÈVES :

Plus en détail

COLLEGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE DE COMMUNICATION

COLLEGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE DE COMMUNICATION COLLEGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL BEAUCE-APPALACHES POLITIQUE DE COMMUNICATION 1055, 116 e Rue Ville de Saint-Georges (Québec) G5Y 3G1 La présente politique a été adoptée par le conseil d'administration

Plus en détail

Formation. Adéquation. Communications graphiques. Ressources humaines. Compétences

Formation. Adéquation. Communications graphiques. Ressources humaines. Compétences Main-d'œuvre Relève Formation Adéquation Communications graphiques Ressources humaines Compétences 1 BIENVENUE 1. Présentation de l organisme 2. Présentation du secteur 3. Présentation d outils Qui sommes-nous?

Plus en détail

Une démarche de partenariat pour une réponse collective au phénomène de la prostitution juvénile à Québec

Une démarche de partenariat pour une réponse collective au phénomène de la prostitution juvénile à Québec Une démarche de partenariat pour une réponse collective au phénomène de la prostitution juvénile à Québec Diane Genest, agente de planification, de programmation et de recherche Centre Jeunesse de Québec

Plus en détail

Fondée en 1991, suite au Colloque «Les aînés dans leur communauté Ça nous concerne tous», tenu à Magog.

Fondée en 1991, suite au Colloque «Les aînés dans leur communauté Ça nous concerne tous», tenu à Magog. Fondée en 1991, suite au Colloque «Les aînés dans leur communauté Ça nous concerne tous», tenu à Magog. Incorporée en 1998, à titre d organisme sans but lucratif. 48 organismes Trois catégories de membres

Plus en détail

DOCUMENT DE PRÉSENTATION

DOCUMENT DE PRÉSENTATION DOCUMENT DE PRÉSENTATION «Bien sûr que demain, la forêt sera entre les mains des jeunes d aujourd hui mais ce sont les adultes du présent qui leur ouvrent la voie vers la forêt du futur.» - Nathalie Marin,

Plus en détail

Plan de développement de la pratique sportive

Plan de développement de la pratique sportive Axes d intervention prioritaires Objectifs Actions Échéancier 1.1.1. Créer une image de marque 2015-2016 1.1.2 Créer des logos spécifiques et représentatifs pour chacun de nos différents programmes 2015-2016

Plus en détail

Comité d action en persévérance scolaire du Sud-Ouest de Montréal (CAPSSOM)

Comité d action en persévérance scolaire du Sud-Ouest de Montréal (CAPSSOM) Comité d action en persévérance scolaire du Sud-Ouest de Montréal (CAPSSOM) La campagne «D École vers ton avenir!» est une démarche visant à encourager la persévérance scolaire dans le Sud-Ouest de Montréal.

Plus en détail

Réponses cognitives et émotionnelles aux mises en garde visant à prévenir les problèmes associés aux jeux de hasard et d'argent: le cas des ALV

Réponses cognitives et émotionnelles aux mises en garde visant à prévenir les problèmes associés aux jeux de hasard et d'argent: le cas des ALV Réponses cognitives et émotionnelles aux mises en garde visant à prévenir les problèmes associés aux jeux de hasard et d'argent: le cas des ALV Chercheur principal Jean-Charles Chebat, HEC Montréal Co-chercheur(s)

Plus en détail

Légalisation du cannabis en Ontario Le 31 juillet 2017

Légalisation du cannabis en Ontario Le 31 juillet 2017 Légalisation du cannabis en Ontario Le 31 juillet 2017 Introduction Cet exposé de principe a été préparé par le Syndicat des employés de la fonction publique de l'ontario (SEFPO) en réponse au processus

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate

COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate COMMUNIQUÉ DE PRESSE Pour diffusion immédiate SADC Centre-de-la-Mauricie et Fonds LaPrade St-Maurice Une année record avec plus de 2 M$ en investissements! Shawinigan, le 9 juin 2016 Des investissements

Plus en détail

Présentation Journée mission: Jeunesse Chaudière-Appalaches 13 Novembre 2013

Présentation Journée mission: Jeunesse Chaudière-Appalaches 13 Novembre 2013 Présentation Journée mission: Jeunesse Chaudière-Appalaches 13 Novembre 2013 Plan de l atelier PCA Implantation du PCA en région Rappel des notions du PCA L outil - Ce qu il mesure - Consignes de complétion

Plus en détail

DE LA MALTRAITANCE À LA BIENTRAITANCE: L IMPORTANCE D AGIR À TOUS LES NIVEAUX

DE LA MALTRAITANCE À LA BIENTRAITANCE: L IMPORTANCE D AGIR À TOUS LES NIVEAUX DE LA MALTRAITANCE À LA BIENTRAITANCE: L IMPORTANCE D AGIR À TOUS LES NIVEAUX PLAN DE PRÉSENTATION 1- De la maltraitance à la bientraitance 2- Le continuum de services 3- Tous le monde peut agir à tous

Plus en détail

C est le projet auquel vous convie la Stratégie commune d intervention pour le Grand Montréal

C est le projet auquel vous convie la Stratégie commune d intervention pour le Grand Montréal Si des progrès ont été accomplis, il reste encore beaucoup à faire pour assurer la primauté du français dans l espace public comme dans les milieux de travail au Québec et particulièrement dans la grande

Plus en détail

ANNEXE A. Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat. entre.

ANNEXE A. Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat. entre. ANNEXE A Contenu de l entente de développement culturel 2011 conclue en vertu du programme Aide aux initiatives de partenariat entre le MCCCF et La MRC de Bellechasse No du client-partenaire : 1993-07227

Plus en détail

BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES LES RENCONTRES. Quelques statistiques

BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES LES RENCONTRES. Quelques statistiques BILAN DES ACTIVITÉS DE LA CONCERTATION Enfance-Famille 1 er AVRIL 2015 AU 31 MARS 2016 ET PERSPECTIVES 2016-2017 LES RENCONTRES Quelques statistiques Le nombre de rencontres tenues Participation moyenne

Plus en détail

Programme Tandem-Sécurité urbaine

Programme Tandem-Sécurité urbaine Page14 Programme Tandem-Sécurité urbaine OBJECTIFS SERVICES DESCRIPTION ATTENTES RÉSULTATS Réduire le nombre d introductions par effraction et prévention des incendies à domicile Visites sécuritaires Service

Plus en détail

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. Adoptée par l Assemblée nationale du Québec le 12 juin 2012

Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école. Adoptée par l Assemblée nationale du Québec le 12 juin 2012 Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence à l école Adoptée par l Assemblée nationale du Québec le 12 juin 2012 Loi visant à prévenir et à combattre l intimidation et la violence

Plus en détail

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités

Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport. Mieux comprendre les particularités Multi-Vital une intégration des jeunes immigrants par le sport Mieux comprendre les particularités Le Regroupement interculturel Comment travaille le RID avec les immigrants et les réfugiés? Rôle, mandat,

Plus en détail

Chantiers locaux pour la persévérance scolaire Manoir du Lac Delage, 30 avril 2010

Chantiers locaux pour la persévérance scolaire Manoir du Lac Delage, 30 avril 2010 Chantiers locaux pour la persévérance scolaire Manoir du Lac Delage, 30 avril 2010 La persévérance scolaire au Québec : les conditions pour poursuivre la mobilisation territoriale et consolider les alliances

Plus en détail

Plan d action en économie sociale

Plan d action en économie sociale Plan d action en économie sociale 2014-2015 Préambule au plan d action Étapes réalisées Depuis la signature de l entente spécifique en économie sociale - d une durée du cinq ans - en 2010, la Conférence

Plus en détail

Préambule POLITIQUE. RÉPONDANT Direction générale. Politique linguistique

Préambule POLITIQUE. RÉPONDANT Direction générale. Politique linguistique POLITIQUE TITRE : Politique linguistique RÉPONDANT Direction générale ORIGINE : Direction générale DESTINATAIRES : Entrée en vigueur : 19 avril 2011 Résolution n o : CC-1924-2011 Préambule Dans le cadre

Plus en détail

LA RESTRUCTURATION DU TRAVAIL ET DES SERVICES PUBLICS: RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES D UNE ENQUÊTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE QUÉBÉCOISE

LA RESTRUCTURATION DU TRAVAIL ET DES SERVICES PUBLICS: RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES D UNE ENQUÊTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE QUÉBÉCOISE LA RESTRUCTURATION DU TRAVAIL ET DES SERVICES PUBLICS: RÉSULTATS PRÉLIMINAIRES D UNE ENQUÊTE DANS LA FONCTION PUBLIQUE QUÉBÉCOISE Jean-Noël GRENIER, Jérémie HAINS-POULIOT, (Université Laval) et Patrice

Plus en détail

MÉMOIRE SUR L INTIMIDATION RECOMMANDATIONS DU RCJEQ

MÉMOIRE SUR L INTIMIDATION RECOMMANDATIONS DU RCJEQ MÉMOIRE SUR L INTIMIDATION RECOMMANDATIONS DU RCJEQ NOVEMBRE 2014 Table des matières Forum sur l intimidation 2 octobre 2014... 3 Le Réseau des carrefours jeunesse-emploi du Québec (RCJEQ)... 3 Les carrefours

Plus en détail

VIOLENCE CONJUGALE ET INERVENTIONS MÉDIATIQUES

VIOLENCE CONJUGALE ET INERVENTIONS MÉDIATIQUES VIOLENCE CONJUGALE ET INERVENTIONS MÉDIATIQUES PROGRAMME DE FORMATION OFFERT À DES ORGANISMES COMMUNAUTAIRES IMPLIQUÉS EN VIOLENCE CONJUGALE UN PROJET DU GROUPE D ENTRAIDE AUX PERSONNES IMPULSIVES (GAPI)

Plus en détail

Communauté entrepreneuriale dans la MRC de Lotbinière. 11 mai 2011

Communauté entrepreneuriale dans la MRC de Lotbinière. 11 mai 2011 1 Communauté entrepreneuriale dans la MRC de Lotbinière 11 mai 2011 Présenté par: 2 Geneviève Daigle, agente de coordination & Pierre Chagnon, porte-parole Sujets 3 Conditions favorables Communauté entrepreneuriale

Plus en détail

Colloque en surdité, IRD 26 juin Isabelle Guay, psychologue

Colloque en surdité, IRD 26 juin Isabelle Guay, psychologue Colloque en surdité, IRD 26 juin 2009 Isabelle Guay, psychologue LA PARTICIPATION SOCIALE DE JEUNES ADULTES AYANT GRANDI AVEC DES PARENTS SOURDS Autres auteurs de la recherche Anne-Marie Bégin, B MOA Myreille

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À LA TOXICOMANIE

POLITIQUE RELATIVE À LA TOXICOMANIE 5.6 POLITIQUE RELATIVE À LA TOXICOMANIE 1.0 DISPOSITIONS GÉNÉRALES La présente politique s adresse aux élèves jeunes et aux élèves adultes qui fréquentent les établissements de la commission scolaire et

Plus en détail

Gangs, violence, jeunesse et controverse

Gangs, violence, jeunesse et controverse Gangs, violence, jeunesse et controverse 11 es journées annuelles de santé publique Agir ensemble, une condition d insertion des jeunes en difficulté Sylvie Hamel, Ph.D. Professeure, département de psychoéducation

Plus en détail

Le plan d action régional comprend 6 orientations dont 5 ont été identifiées lors des consultations régionales. Ces orientations sont :

Le plan d action régional comprend 6 orientations dont 5 ont été identifiées lors des consultations régionales. Ces orientations sont : L IMPORTANCE D AGIR TOUS ENSEMBLE PLAN D ACTION RÉGIONAL 2012-2015 POUR CONTRER LA MALTRAITANCE ENVERS LES PERSONNES AÎNÉES MONTÉRÉGIE Adopté par le Comité d orientation en maltraitance, 20 août 2012 Adopté

Plus en détail

COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC

COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC COLLOQUE PREMIÈRES NATIONS DE L UQAT 29 OCTOBRE 2009 COMMISSION DE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES DES PREMIÈRES NATIONS DU QUÉBEC Saviez-vous que : Il existe 11 communautés algonquines dont sept

Plus en détail

CODE D IDENTIFICATION POL POLITIQUE SUR LA PRÉVENTION ET L INTERVENTION EN TOXICOMANIE DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR FEUILLE DE ROUTE

CODE D IDENTIFICATION POL POLITIQUE SUR LA PRÉVENTION ET L INTERVENTION EN TOXICOMANIE DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR FEUILLE DE ROUTE CODE D IDENTIFICATION POL06-000 TITRE : POLITIQUE SUR LA PRÉVENTION ET L INTERVENTION EN TOXICOMANIE DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR AUTORISATION REQUISE Administrateur RESPONSABLE DU SUIVI Administrateur FEUILLE

Plus en détail

RÔLE DES OFFICES D HABITATION DANS LE CADRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET DE L APPROCHE COMMUNAUTAIRE HLM

RÔLE DES OFFICES D HABITATION DANS LE CADRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET DE L APPROCHE COMMUNAUTAIRE HLM RÔLE DES OFFICES D HABITATION DANS LE CADRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL ET DE L APPROCHE COMMUNAUTAIRE HLM Document produit par le Comité sur l action communautaire et le développement social (CACDS) Mandat

Plus en détail

Colloque régional sur le bénévolat,

Colloque régional sur le bénévolat, Colloque régional sur le bénévolat, Introduction Objectif de la consultation Méthodologie Résultats Discussion Conclusion Les organismes communautaires doivent relever des défis pour assurer le recrutement,

Plus en détail

PLAN D ACTION RÉCRÉOTOURISTIQUE SÛRETÉ DU QUÉBEC

PLAN D ACTION RÉCRÉOTOURISTIQUE SÛRETÉ DU QUÉBEC PLAN D ACTION RÉCRÉOTOURISTIQUE 2013-2015 SÛRETÉ DU QUÉBEC SUR LES SENTIERS ET LES PLANS D EAU, POUR VOTRE SÉCURITÉ! ÉP IC Éducation Prévention Intervention Communication Éducation Prévention Intervention

Plus en détail

Stratégie intégrée de prévention des toxicomanies chez les adolescents. Geneviève Lefebvre, M.Sc. Directrice générale

Stratégie intégrée de prévention des toxicomanies chez les adolescents. Geneviève Lefebvre, M.Sc. Directrice générale Stratégie intégrée de prévention des toxicomanies chez les adolescents Geneviève Lefebvre, M.Sc. Directrice générale octobre 2014 Nos objectifs La stratégie intégrée APTE a pour but de persuader les jeunes

Plus en détail

Cadre d intervention pour l accompagnement des municipalités régionales de comté en aménagement du territoire

Cadre d intervention pour l accompagnement des municipalités régionales de comté en aménagement du territoire Cadre d intervention pour l accompagnement des municipalités régionales de comté en aménagement du territoire Ministère des Affaires municipales et de l Occupation du territoire Avril 2017 Ce document

Plus en détail

Communauté en santé Une approche pour agir sur les déterminants de la santé au Canada

Communauté en santé Une approche pour agir sur les déterminants de la santé au Canada Communauté en santé Une approche pour agir sur les déterminants de la santé au Canada Contexte Au niveau mondial, les maladies chroniques font l objet de préoccupations de premier ordre. Elles sont notamment

Plus en détail

PLAN D ACTION DU SECTEUR DE L AGROTOURISME & DU TOURISME GOURMAND PROPOSÉ PAR LE GROUPE DE CONCERTATION SUR L AGROTOURISME ET TOURISME GOURMAND

PLAN D ACTION DU SECTEUR DE L AGROTOURISME & DU TOURISME GOURMAND PROPOSÉ PAR LE GROUPE DE CONCERTATION SUR L AGROTOURISME ET TOURISME GOURMAND Contexte PLAN D ACTION DU SECTEUR DE L AGROTOURISME & DU TOURISME GOURMAND PROPOSÉ PAR LE GROUPE DE CONCERTATION SUR L AGROTOURISME ET TOURISME GOURMAND En octobre 2012, Tourisme Québec a rendu public

Plus en détail

CCE 026M C.G. P.L. 82 Patrimoine culturel. AVIS SUR LE PROJET DE LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL Projet de loi 82

CCE 026M C.G. P.L. 82 Patrimoine culturel. AVIS SUR LE PROJET DE LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL Projet de loi 82 CCE 026M C.G. P.L. 82 Patrimoine culturel AVIS SUR LE PROJET DE LOI SUR LE PATRIMOINE CULTUREL Projet de loi 82 Octobre 2010 Table des matières Introduction p. 2 1. Rappel des principales demandes du Conseil

Plus en détail

Stratégie de mise en œuvre de l approche orientante

Stratégie de mise en œuvre de l approche orientante Stratégie de mise en œuvre de l approche orientante Pourquoi une stratégie de mise en œuvre? Demandes des intervenants à la suite de la tournée sur l approche orientante et sur le renouveau pédagogique

Plus en détail

É. Dansereau Trahan et C. Bayard Conférence annuelle, Association canadienne de la santé publique, 21 juin 2011

É. Dansereau Trahan et C. Bayard Conférence annuelle, Association canadienne de la santé publique, 21 juin 2011 Outiller les professionnels de la santé pour faire face àla jungle de l industrie de l amaigrissement É. Dansereau Trahan et C. Bayard Conférence annuelle, Association canadienne de la santé publique,

Plus en détail

Présentation de l organisme

Présentation de l organisme Présentation de l organisme ISEHMG est un organisme provincial à but non lucratif No d'enregistrement de bienfaisance 820037075 RR0001 FAIRE LA différence info@isehmg.org T 450 646 2714 386 Gentilly O,

Plus en détail

Stratégies de renforcement des capacités d action des femmes. Table ronde

Stratégies de renforcement des capacités d action des femmes. Table ronde Stratégies de renforcement des capacités d action des femmes Table ronde Conférencière : Lyse Cloutier Animatrice : Irène Rêmi-Lekun Ogouma Secrétaire : Elsa Galerand Exposé Madame Lyse Cloutier (coordonnatrice

Plus en détail

SYNTHÈSE DE L ÉVALUATION PÉRIODIQUE DU BACCALAURÉAT EN TRAVAIL SOCIAL (7798)

SYNTHÈSE DE L ÉVALUATION PÉRIODIQUE DU BACCALAURÉAT EN TRAVAIL SOCIAL (7798) SYNTHÈSE DE L ÉVALUATION PÉRIODIQUE DU BACCALAURÉAT EN TRAVAIL SOCIAL (7798) 1. LE PROGRAMME Historique Le programme de baccalauréat en travail social de l Université du Québec en Outaouais en est à sa

Plus en détail

[PLAN DE LUTTE CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE]

[PLAN DE LUTTE CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE] Commission scolaire de Kamouraska Rivière-du-Loup École La Croisée [PLAN DE LUTTE CONTRE L INTIMIDATION ET LA VIOLENCE] Convention de gestion et de réussite éducative But 4 L amélioration de l environnement

Plus en détail

Fonds d aide aux recours collectifs

Fonds d aide aux recours collectifs Fonds d aide aux recours collectifs Plan d action de développement durable 2009-2013 Mot du président C est avec beaucoup de fierté que nous présentons le plan d action de développement durable 2009-2013

Plus en détail

POLITIQUE. No 1902 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE. Titre : Politique linguistique institutionnelle 1.0 CONTEXTE ET DÉFIS

POLITIQUE. No 1902 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE. Titre : Politique linguistique institutionnelle 1.0 CONTEXTE ET DÉFIS POLITIQUE No 1902 Titre : POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE Politique linguistique institutionnelle 1.0 CONTEXTE ET DÉFIS 1.1 Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, dans le cadre du

Plus en détail

pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague

pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague pour accélérer l accès à l emploi des Montréalaises et des Montréalais issus de l immigration Projets de la deuxième vague printemps 2010 Projets de la deuxième vague printemps 2010 P r o j e t 1 S t a

Plus en détail

La violence subie par les hommes.

La violence subie par les hommes. La violence subie par les hommes. Présenté dans le cadre de la 13 es journées annuelles de santé publique. 8 mars 2010 1. Présentation de l organisme La mission Le Service d aide aux conjoints (SAC) est

Plus en détail

CONSULTATIONS PUBLIQUES SUR L ENCADREMENT DU CANNABIS. Avis de l Association des intervenants en dépendance du Québec

CONSULTATIONS PUBLIQUES SUR L ENCADREMENT DU CANNABIS. Avis de l Association des intervenants en dépendance du Québec CONSULTATIONS PUBLIQUES SUR L ENCADREMENT DU CANNABIS Avis de l Association des intervenants en dépendance du Québec Août 2017 INTRODUCTION À l aube du dépôt d un avant-projet de loi sur la légalisation

Plus en détail

1 our des jeunes sensibilisés, informés et engagés sur la question de l image corporelle 2 our un engagement concret de l industrie

1 our des jeunes sensibilisés, informés et engagés sur la question de l image corporelle 2 our un engagement concret de l industrie Plan d action pour la mise en œuvre 2010-2013 de Introduction En octobre 2009, le gouvernement du Québec dévoilait la Charte québécoise pour une image corporelle saine et diversifiée. Issue d une collaboration

Plus en détail

partagée nous rassemble Une responsabilité Plan d action transitoire de développement durable 2016 qui cnesst.gouv.qc.ca

partagée nous rassemble Une responsabilité Plan d action transitoire de développement durable 2016 qui cnesst.gouv.qc.ca Une responsabilité qui partagée nous rassemble Plan d action transitoire de développement durable 2016 Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail cnesst.gouv.qc.ca Ce

Plus en détail

PLAN D ACTION DE LA TABLE D ACTION ET DE CONCERTATION EN SÉCURITÉ URBAINE

PLAN D ACTION DE LA TABLE D ACTION ET DE CONCERTATION EN SÉCURITÉ URBAINE PLAN D ACTION DE LA TABLE D ACTION ET DE CONCERTATION EN SÉCURITÉ URBAINE 2014-2016 TABLE DES MATIÈRES MOT DES COPRÉSIDENTS...3 INTRODUCTION...5 LA SÉCURITÉ DANS LES LIEUX PUBLICS...7 LA PRÉVENTION DU

Plus en détail

Atelier 6 Policiers et réduction des méfaits au regard du phénomène de l usage de drogues par injection

Atelier 6 Policiers et réduction des méfaits au regard du phénomène de l usage de drogues par injection Ministère de la Santé et des Services sociaux Direction générale de santé publique Atelier 6 Policiers et réduction des méfaits au regard du phénomène de l usage de drogues par injection Séminaire Intersection/MSP

Plus en détail

Centre de vie de. Bellechasse Inc.

Centre de vie de. Bellechasse Inc. Centre de vie de Bellechasse 55b, rue de la Fabrique Sainte-Claire (Québec) G0R 2V0 Rapport annuel D activités Du Centre de vie de Bellechasse Inc. Pour la période du 1 er avril 2015 au 31 mars 2016 Préparé

Plus en détail

PRÉSENTATION DES SERVICES EN SANTÉ MENTALE-PLATEAU- CENTRE-SUD-FAUBOURG ST- LAURENT

PRÉSENTATION DES SERVICES EN SANTÉ MENTALE-PLATEAU- CENTRE-SUD-FAUBOURG ST- LAURENT PRÉSENTATION DES SERVICES EN SANTÉ MENTALE-PLATEAU- CENTRE-SUD-FAUBOURG ST- LAURENT Table des partenaires du réseau local de services en santé mentale-jeanne-mance 14 avril 2016, assemblée communautaire

Plus en détail

Plan de partenariat et de visibilité

Plan de partenariat et de visibilité Plan de partenariat et de visibilité Proposé par le Maison des jeunes de Waterville : Les Pacifistes 2016 La mission de la Maison des jeunes La maison des jeunes de Waterville est une association de jeunes

Plus en détail

OBSTACLES ET SOLUTIONS. DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par

OBSTACLES ET SOLUTIONS. DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par OBSTACLES ET DU MARCHÉ DE L EMPLOI Ce projet est financé par OBJECTIF Cette brochure a été conçue pour vous présenter les résultats de notre évaluation des besoins réalisée auprès de jeunes femmes d origine

Plus en détail

la Commission des partenaires du marché du travail

la Commission des partenaires du marché du travail la Commission des partenaires du marché du travail Rédaction Direction des communications Commission des partenaires du marché du travail Ministère de l Emploi et de la Solidarité sociale édition Direction

Plus en détail

SYMPOSIUM NATIONAL. Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité

SYMPOSIUM NATIONAL. Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité SYMPOSIUM NATIONAL Vieillir en sécurité À quelles conditions? Une approche de police de proximité Montréal Le 24 octobre 2007 Rappel historique Soucieuse de mieux desservir les citoyens et de favoriser

Plus en détail

POLITIQUE DES SERVICES DE GARDE DE LA CSRS 2014

POLITIQUE DES SERVICES DE GARDE DE LA CSRS 2014 POLITIQUE DES SERVICES DE GARDE DE LA CSRS 2014 Politique numéro CSRS-POL-2014-01 Résolution numéro CC 2014-2052 du 25 mars 2014 Entrée en vigueur le 25 mars 2014 Le générique masculin est utilisé sans

Plus en détail

POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ

POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ POLITIQUE EN MATIÈRE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ 10 JUIN 2013 La présente Politique a été adoptée par le conseil d administration le 10 juin 2013. 1. Préambule L adoption de la présente Politique permet au

Plus en détail

Grille tarifaire. TARIFS DE GROUPE (jusqu à 15 personnes) FORMATIONS MEMBRE CORPORATIF NON-MEMBRE

Grille tarifaire. TARIFS DE GROUPE (jusqu à 15 personnes) FORMATIONS MEMBRE CORPORATIF NON-MEMBRE FORMATIONS - SUR DEMANDE DANS VOTRE MILIEU TARIFS DE GROUPE (jusqu à 15 personnes) FORMATIONS MEMBRE CORPORATIF NON-MEMBRE Favoriser une image corporelle positive en services de garde (6 heures en salle)

Plus en détail

Offerts par votre. Carrefour jeunesse-emploi. et vos. Travailleurs de rue POUR DIFFUSION. Novembre CJE-TR de la MRC de Bellechasse 16

Offerts par votre. Carrefour jeunesse-emploi. et vos. Travailleurs de rue POUR DIFFUSION. Novembre CJE-TR de la MRC de Bellechasse 16 Offerts par votre Carrefour jeunesse-emploi et vos Travailleurs de rue POUR DIFFUSION Novembre 2014 CJE-TR de la MRC de Bellechasse 16 Dans la peau de Persévérance scolaire Ateliers offerts par : le CJE-TR

Plus en détail

Une démarche de partenariat et un guide de pratique pour intervenir en prostitution juvénile. Sylvie Girard Nathalie Thériault Geneviève Quinty 1

Une démarche de partenariat et un guide de pratique pour intervenir en prostitution juvénile. Sylvie Girard Nathalie Thériault Geneviève Quinty 1 Une démarche de partenariat et un guide de pratique pour intervenir en prostitution juvénile Sylvie Girard Nathalie Thériault Geneviève Quinty 1 Présentateurs Sylvie Girard Spécialiste en activités cliniques,

Plus en détail

La cité-école, un acteur au cœur de sa communauté. Innovation sociale et interventions territoriales Recherche partenariale

La cité-école, un acteur au cœur de sa communauté. Innovation sociale et interventions territoriales Recherche partenariale La cité-école, un acteur au cœur de sa communauté Innovation sociale et interventions territoriales Recherche partenariale La Cité-école Louis-Saint-Laurent à East Angus dans le Haut- Saint-François Les

Plus en détail

LA CONSOMMATION EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE APPROCHE PRÉVENTIVE. Élaborée par : Valérie Alix, inf. clinicienne

LA CONSOMMATION EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE APPROCHE PRÉVENTIVE. Élaborée par : Valérie Alix, inf. clinicienne LA CONSOMMATION EN MILIEU DE TRAVAIL : UNE APPROCHE PRÉVENTIVE Élaborée par : Valérie Alix, inf. clinicienne Contenu de la présentation Première partie Qu est-ce que la consommation au travail? Culture

Plus en détail

INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT

INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT INTERVENIR AUPRÈS DES PÈRES : PRÉOCCUPATIONS ET ENJEUX D INTERVENANT Par Luc Ferland, Comité régional pour la promotion de la paternité dans Lanaudière «Pour que jamais ne cesse, l avancée sur la paternité

Plus en détail

PROJET D ORGANISATION CLINIQUE DU CSSS DORVAL-LACHINE-LASALLE Bilan d'étape. Table de travail : DÉPENDANCES

PROJET D ORGANISATION CLINIQUE DU CSSS DORVAL-LACHINE-LASALLE Bilan d'étape. Table de travail : DÉPENDANCES Bilan d étape Dépendances Page 1 2007-10-12 PROJET D ORGANISATION CLINIQUE DU CSSS DORVAL-LACHINE-LASALLE Table de travail : DÉPENDANCES Clientèle visée : Il s adresse aux personnes, quel que soit leur

Plus en détail

PLAN D ACTION

PLAN D ACTION PLAN D ACTION 2016-2019 1 PARTIE 1 L aide et l accompagnement en défense des droits La promotion, la sensibilisation et la formation L aide et l accompagnement en défense des droits Recentrer et privilégier

Plus en détail

Prévention de l exploitation sexuelle dans un contexte de gang de rue

Prévention de l exploitation sexuelle dans un contexte de gang de rue Prévention de l exploitation sexuelle dans un contexte de gang de rue Projet de 1 an Présenté par le CALACS La Chrysalide (Centre d aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel) La problématique

Plus en détail

La Loi 56, en bref. = lesbienne, gai, bisexuel(le), transsexuel(le) et en questionnement

La Loi 56, en bref. = lesbienne, gai, bisexuel(le), transsexuel(le) et en questionnement LGBTQ = lesbienne, gai, bisexuel(le), transsexuel(le) et en questionnement La Loi 56, en bref Le 12 juin 2012, l Assemblée nationale du Québec a adopté à l unanimité la Loi visant à prévenir et à combattre

Plus en détail

Kino-Québec Le modèle québécois pour la promotion de l activité physique JASP 2006 Véronique Martin, M.A. Diane Boudreault, M.A.

Kino-Québec Le modèle québécois pour la promotion de l activité physique JASP 2006 Véronique Martin, M.A. Diane Boudreault, M.A. Kino-Québec Le modèle québécois pour la promotion de l activité physique JASP 2006 Véronique Martin, M.A. Diane Boudreault, M.A. Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Gouvernement du Québec 1

Plus en détail

ENCADREMENT DU CANNABIS AU QUÉBEC- MÉMOIRE DÉPOSÉ PAR LA MAISON DES JEUNES DE JONQUIÈRE DÉPOSÉ DANS LE CADRE DE LA LA MAISON DES JONQUIÈRE

ENCADREMENT DU CANNABIS AU QUÉBEC- MÉMOIRE DÉPOSÉ PAR LA MAISON DES JEUNES DE JONQUIÈRE DÉPOSÉ DANS LE CADRE DE LA LA MAISON DES JONQUIÈRE LA MAISON DES JEUNES DE JONQUIÈRE ENCADREMENT DU CANNABIS AU QUÉBEC- MÉMOIRE DÉPOSÉ PAR LA MAISON DES JEUNES DE JONQUIÈRE DÉPOSÉ DANS LE CADRE DE LA CONSULTATION DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC. 11 septembre

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE À L USAGE ILLICITE DES DROGUES ET STUPÉFIANTS ADOPTÉE LE : RÉSOLUTION : CC

POLITIQUE RELATIVE À L USAGE ILLICITE DES DROGUES ET STUPÉFIANTS ADOPTÉE LE : RÉSOLUTION : CC POLITIQUE RELATIVE À L USAGE ILLICITE DES DROGUES ET STUPÉFIANTS ADOPTÉE LE : 2003-10-04 RÉSOLUTION : CC 1023-03 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 3 Titre... 4 Objectifs... 4 Fondements... 4 Rôles et responsabilités...

Plus en détail