AU CONTRAT DE SURVEILLANCE DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE - EAU CHAUDE SANITAIRE (ECS)

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AU CONTRAT DE SURVEILLANCE DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE - EAU CHAUDE SANITAIRE (ECS)"

Transcription

1 Service de l énergie (ScanE) AGCV suissetec USPI Genève AVENANT AU CONTRAT DE SURVEILLANCE DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE - EAU CHAUDE SANITAIRE (ECS) entre ci-après désigné "le Client", représenté par la régie et ci-après désigné "l'entreprise", concernant les installations de chauffage et d eau chaude, ci-après désigné "l'installation", du ou des bâtiment sis.... ci-après désigné "le Bâtiment"

2 1. Objet de l'avenant Le présent Avenant complète le contrat de surveillance et / ou d entretien en vigueur et a pour but d assurer l optimisation de la gestion énergétique de l'installation, selon les règles de l'art, en vue de minimiser autant que possible l'indice de dépense de chaleur (IDC) du Bâtiment, tel que défini par l article 15B de la Loi sur l énergie (L ) et de la directive y afférent du Service cantonal de l énergie (ScanE), tout en assurant à leurs utilisateurs le confort requis. Les prestations d'optimisation sont rémunérées par un forfait annuel sujet à malus ou bonus (intéressement) en fonction de la performance énergétique réalisée chaque année. Les données relatives au Bâtiment, au niveau de confort requis, ainsi qu aux divers indices retenus, sont exposées dans l Annexe A. 2. Contenu de l'avenant L Avenant est composé des documents suivants : - Le présent document - L'Annexe A contenant les surfaces de référence énergétique (SRE) du Bâtiment et leurs affectations; les critères de confort et de disponibilité; les indices de dépense de chaleur passés; l'indice de référence contractuel de dépense de chaleur IDC 0 Les Parties conviennent que la valeur IDC 0 indiquée dans l Annexe A, qui constitue une donnée essentielle pour mesurer la réduction des dépenses énergétiques suite aux actions d optimisation mises en œuvre par l Entreprise, pourra être corrigée par les Parties dans un avenant au présent Avenant, dans la mesure où il est établi que le Bâtiment n était pas suffisamment instrumenté avant l entrée en vigueur du présent Avenant pour permettre un calcul correct, corrigé par les données saisonnières, de la part de chaleur consommée par le chauffage, à distinguer de la part de chaleur consommée pour les besoins d eau chaude sanitaire. - L'Annexe B contenant l'instrumentation mise en place par le Client pour la mesure des consommations des énergies de l'installation ; - L'Annexe C contenant un glossaire des abréviations utilisées ; - L Annexe D contenant la directive du Service cantonal de l énergie (ScanE) relative à l IDC. 3. Ordre de prévalence des documents contractuels En cas de contradictions entre les différents documents, les textes doivent être pris en compte et interprétés dans l ordre de priorité suivant : 1. Le présent Avenant et ses annexes, 2. Les éventuels avenants antérieurs, 3. Le contrat de surveillance et ses éventuelles annexes. 4. Entrée en vigueur de l'avenant L'entrée en vigueur du présent Avenant est fixée au. 2

3 5. Durée du Contrat La durée de l Avenant est de trois ans sous réserve d une résiliation anticipée conformément à l article 9 du présent Avenant. Il prendra fin automatiquement en cas de résiliation anticipée du contrat de surveillance et / ou d entretien. Le contrat de surveillance et / ou d entretien en vigueur est reconduit pour une période de trois ans dès l entrée en vigueur du présent Avenant. Celui-là pourra être résilié en même temps que l Avenant en cas de résiliation anticipée de ce dernier. 6. Conditions financières 6.1 Forfait d'optimisation Le montant du forfait d'optimisation (FO) est déterminé en fonction des prestations minimales décrites à l'article 7 "Prestations en matière d'optimisation" et de l intéressement éventuel selon la performance réalisée. Il est réputé couvrir tous les frais que l'entreprise encourt dans l'exercice de ses obligations en vue d'une augmentation de la performance énergétique, à l'exclusion des frais liés à la surveillance qui sont compris dans le contrat de base. Constituent notamment des frais d'optimisation : les frais de personnel qualifié, les frais relatifs à l'instrumentation mise à disposition par l Entreprise à des fins d optimisation, les frais relatifs à l établissement des rapports, les frais informatique ou ceux relatifs à l éventuelle sous-traitance partielle à des tiers spécialisés. 6.2 Intéressement à la performance énergétique Un système de bonus-malus tenant compte de l indice de dépense de chaleur (IDC) atteint à l issue de chaque année contractuelle et défini dans le tableau ci-dessous est appliqué au forfait d'optimisation. Montant du forfait d optimisation (FOi) Objectif de performance (exprimé en % IDC 0 ) Seuil de performance sujet à malus (exprimé en % IDC 0 ) Seuil de performance sujet à bonus (exprimé en % IDC 0) Année I Année II Année III CHF CHF 300 > 300 kw + CHF 600 > 600 kw CHF CHF 300 > 300 kw + CHF 600 > 600 kw CHF CHF 300 > 300 kw + CHF 600 > 600 kw 94% 92% 90% 95% 93% 91% 93% 91% 89% Montant du bonus (exprimé en % de FOi) 6% 6% 6% Montant du malus (exprimé en % de FOi) (cf courbe ci-dessous) 20% 14.29% 11.11% 3

4 % FO Rémunération année 1 Rémunération année 2 Rémunération année 3 % IDC0 L Entreprise perçoit 100% du forfait si l IDC calculé l année i, soit I DCi, correspond à plus ou moins 1% à l objectif de performance défini ci-dessus dans le tableau. Si l IDC calculé l année i, soit IDCi, est supérieur au seuil de performance sujet à malus, un malus exprimé en % du forfait d optimisation est appliqué au forfait d optimisation à verser à l Entreprise. Si l IDC calculé l année i, soit IDCi, est inférieur au seuil de performance sujet à bonus, un bonus exprimé en % du forfait d optimisation est appliqué au forfait d optimisation à verser à l Entreprise. En cas de réalisation de travaux d améliorations énergétiques sur l enveloppe du bâtiment et/ou de la chaufferie ainsi que l installation de limiteurs de débit sur la distribution d eau pendant la durée du présent Avenant, le dernier IDC de référence doit être adapté afin de tenir compte du gain énergétique réalisé grâce auxdits travaux. 6.3 Conditions de paiement Le présent Avenant donne lieu à une rémunération de l Entreprise à l issue de chaque année contractuelle. 4

5 L'Entreprise établit sa facture dès que l'idc de la dernière saison de chauffe a été enregistré auprès du Service cantonal de l'énergie. 7. Prestations en matière d'optimisation Les prestations énumérées dans le présent Avenant doivent être effectuées par un collaborateur de l Entreprise bénéficiant des connaissances particulières liées à ce type de prestations et ayant suivi une formation spécifique à cet effet Première année Les prestations énumérées ci-après sont à fournir la première année: En tout début de contrat : Instrumentation de l Installation Mise en place des moyens d instrumentation nécessaires à l optimisation. Régulation de l Installation Contrôle et rétablissement de toutes les fonctionnalités du système de régulation de l'installation: o allures du brûleur, o thermostats, o hystérèses, o etc., en vue d une mise en adéquation du mode de fonctionnement de l installation avec les puissances demandées. Tout au long de la 1ère année : Signatures énergétiques Les signatures énergétiques du Bâtiment devront être établies par des mesures effectuées toutes les deux semaines au moins en période de chauffe et une fois par mois au moins hors de la période de chauffe. On entend par signatures énergétiques : la consommation d'énergie de chauffe de confort en fonction de la température extérieure pendant la saison de chauffage, et la consommation d'énergie de chauffe en fonction de la consommation d'eau chaude sanitaire pendant la saison d'été. Une copie des signatures sera remise au Client avec sa première facture annuelle. 7.2 Pendant toute la période contractuelle Pendant toute la période contractuelle, y compris pendant la1 ère année, les suivis et les contrôles suivants devront être effectués par l Entreprise : 5

6 a) Tous les 15 jours : suivi des courbes de chauffage en fonction de la température extérieure ; suivi de la consommation d'énergie en fonction de la température extérieure et de la consommation d'ecs (signature énergétique), recherche des causes de dérive entre les relevés et la signature énergétique (dès la 1 ère année) et consignation dans un rapport de suivi ; suivi des températures de départ et de retour ; envoi des relevés et du rapport de suivi au Client. b) Mensuellement vérification et ajustement des points de consigne des chaudières ; contrôle du fonctionnement optimal de la régulation ; contrôle du fonctionnement de l'abaissement nocturne. c) Annuellement contrôle de rendement de combustion, test d'opacité, mesure de la température des fumées, litrage du brûleur 1 ; rapport d'analyse au Client et suggestions éventuelles. d) Sur appel visites des logements donnant lieu à des réclamations d'inconfort ; mise à disposition et enregistrement des températures intérieures. 8. Fin de l Avenant Le présent Avenant se termine automatiquement trois ans après son entrée en vigueur, sans qu aucune des Parties ne doive le résilier, sous réserve d une résiliation anticipée par l une des Parties. Les Parties conviennent d ores et déjà qu elles pourront négocier à l échéance de l Avenant un nouveau contrat de surveillance et / ou d entretien par lequel l Entreprise devra s engager à maintenir le niveau de performance atteint à l issue de la durée du présent Avenant. 9. Résiliation anticipée du contrat Le présent Avenant peut être résilié de manière anticipée aux conditions prévues par les articles 9.1 et Résiliation anticipée par le Client Le Client peut résilier le présent Avenant de manière anticipée avec un préavis de 30 jours pour la fin d un mois en cas de manquements aux obligations de l'entreprise. Les manquements devront faire l objet d une mise en demeure préalable formelle et écrite de la part du Client de remédier aux manquements dans un délai de 30 jours. 1 Le contrôle par l inspection cantonale du feu étant obligatoire chaque année, l Entreprise doit donc prévoir un autre contrôle espacé de 6 mois de celui fait par l inspection cantonale. 6

7 Le Client peut résilier le présent Avenant de manière anticipée à l échéance de chaque année contractuelle en cas d absence de résultats énergétiques significatifs. Par résultats énergétiques significatifs, on entend au minimum 2 % de diminution de l'idc 0 à l issue de la 1 ère année contractuelle et au minimum 4 % de diminution de l'idc 0 à l issue de la 2 ème année contractuelle. 9.2 Résiliation anticipée par l'entreprise L Entreprise peut résilier de manière anticipée le présent Avenant en cas de retard de paiement. L'Entreprise pourra, par lettre recommandée avec accusé de réception, mettre en demeure le Client de procéder aux paiements précités dans le mois suivant la réception de ladite lettre. A défaut de paiement dans le délai précité, l'entreprise pourra immédiatement suspendre ses prestations et résilier le contrat pour la fin du trimestre contractuel en cours. Il en informera dans les plus brefs délais le Client par courrier recommandé. 10. Droit applicable et for 10.1 Droit appicable Le présent contrat est soumis au droit suisse For Tout litige découlant de son interprétation ou de sa mise en œuvre est de la compétence exclusive des tribunaux de la République et Canton de Genève. Demeure réservée la possibilité d un recours auprès du Tribunal fédéral suisse. Lieu et date :. Signature du Client : :. Lieu et date : :. Signature de l Entreprise : :. 7

8 Annexe A Description de l'objet Immeuble construit en.. SRE La surface de référence énergétique servie par l'installation est de.. m 2 Critères de confort Sous réserve d une indication contraire ci-dessous, les appartements d'habitation seront chauffés entre 19 C et 21 C de 07:00 heures à 22:00 heures et entre 17 C et 20 C entre 22:00 heures et 07:00 heures, tant que la température extérieure n'est pas inférieure à -5 C. Les températures intérieures s'entendent en régime permanent. Critères de confort différent (à compléter si applicable) : La saison de chauffage des locaux s'étend normalement de septembre à mai. Les dates exactes d'enclenchement et de déclenchement du chauffage seront ordonnées par le Client. L'eau chaude sanitaire sera distribuée entre 55 C et 60 C au départ du réservoir. Critères d'insuffisance de confort Dans les cas suivants, le confort est considéré comme insuffisant et l'entreprise doit intervenir dans les meilleurs délais : si la température intérieure moyenne de 07:00 à 22:00 heures est inférieure de plus de 0.5 C à celle ci-dessus spécifiée au cours d'une période continue de 1 semaine. si la température intérieure moyenne pendant une heure ou plus est inférieure de plus de 1 C à celles ci-dessus spécifiées, au cours d'une période continue de 24H, excepté lors de la transition du régime nuit au régime jour. Les températures intérieures seront constatées avec des enregistreurs de température dans les locaux des habitants se plaignant d'inconfort. Indices de dépense de chaleur de référence L'objet a atteint l'idc suivant lors des trois dernières saisons de chauffe où l indice a été communiqué au ScanE. Saison Saison Saison [MJ/m2/an].. [MJ/m2/an].. [MJ/m2/an] soit une moyenne servant d'idc de référence : IDC 0.. [MJ/m2/an] NB: IDC 0 pourra être recalculé une fois que la signature énergétique estivale aura permis de mieux évaluer la part de chaleur consommée pour les besoins d eau chaude sanitaire. 8

9 Annexe B Instrumentation fournie et installée par le Client Compteur de combustibles ; Compteur d ECS. NB: Tout autre instrument qui est nécessaire aux fins d'optimisation (par exemple pour l'observation et l'enregistrement) doit être mis à disposition par l'entreprise et doit être compris dans le forfait d'optimisation. 9

10 Annexe C Glossaire ECS FO I IDC IDC 0 SRE Eau chaude sanitaire Forfait annuel d'optimisation de l'installation Indice désignant l'année i du contrat d'une variable quelconque. Exemple: IDCi est l'indice de dépense de chaleur pour l'année i du contrat Indice de dépense de chaleur défini selon art. 15B al. 1 de la Loi sur l'énergie (LEn) et calculé selon art. 15B al. 3 LEn. Connaissant les besoins de chaleur du Bâtiment et son affectation, il est possible de déduire l'idc en se basant sur les valeurs indicatives de la fraction utile. Pour plus de détails, se référer à la norme SIA 380/1 Indice de référence contractuel de dépense de chaleur, basé sur une moyenne des IDC annuels précédant l'entrée en vigueur du contrat. Surface de référence énergétique. Elle correspond à la somme de toutes les surfaces brutes de plancher - situées au-dessus ou au dessous du sol - des locaux chauffés 10

11 Annexe D Directive du Service cantonal de l énergie (ScanE) relative à l IDC La formule de l'indice L indice de dépense chaleur IDC représente l énergie finale en MJ consommée pour la production de chaleur pendant une année normale dans un bâtiment, divisée par la surface de référence de ce bâtiment en m2. C : consommation annuelle d'énergie pour la production de chaleur, exprimée dans l'unité usuelle de mesure de l'agent énergétique (l ; kg ; m3 ; kwh). Cette consommation est celle que l'on retrouve dans le décompte de chauffage ordinaire. c : facteur exprimant le pouvoir calorifique inférieur du combustible en Mégajoules par unité de mesure de l'agent énergétique (MJ/l ; MJ/kg ; MJ/ m3). a : part relative à l eau chaude (fraction de la consommation utilisée pour la production d'eau chaude et, par conséquent, non influencée par le climat) b : part relative au chauffage (fraction de la consommation utilisée pour le chauffage et, par conséquent, influencée par le climat)avec: a + b = 1 et, par défaut, a = 0,3 et b = 0,7 DJ année de référence : nombre de degrés-jours 12/18 de l'année de référence selon la SIA 381/3 à Genève DJ année considérée : nombre de degrés-jours 12/18 mesurés pour l'année ou la saison considérée à Genève. Remarque : la saison mai 200X à avril 200Y est appelée saison 200Y. SRE : surface de référence énergétique [m2], soit la surface brute de plancher chauffé telle que définie au chiffre 2.3 de la recommandation SIA 180/4 11

Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur

Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur Energétique du bâtiment Directive pour le calcul de l'indice de dépense de chaleur Valable jusqu'au 04 Aout 2010 DÉPARTEMENT DU TERRITOIRE DIRECTIVE POUR LE CALCUL DE L'INDICE DE DÉPENSE D'ENERGIE ScanE

Plus en détail

Convention de collaboration

Convention de collaboration Convention de collaboration Les Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1227 Le Lignon entre (ci-après SIG) d une part, et (ci-après l Entreprise) d autre part, (ci-après individuellement la

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014) pour les prêts chirographaires Du 0 mars 04 (état au mars 04) du 0.0.04 (état au.0.04) TABLE DES MATIERES Article Principes généraux Article Décision d octroi ou de refus du prêt Article Documents à signer

Plus en détail

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE.

C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE. Bénéficiaire / Auditeur. Convention Bénéficiaire / Auditeur» AUDIT ENERGETIQUE. C O N V E N T I O N D AUDIT ENERGETIQUE Bénéficiaire / Auditeur Convention Bénéficiaire / Auditeur» S O M M A I R E Page Article 1. OBJET DE LA CONVENTION...3 Article 2. DOCUMENTS CONTRACTUELS.3 Article

Plus en détail

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Service de l environnement et de l énergie Ch. des Boveresses 155 1066 Epalinges Table des matières Introduction 2 Un réseau

Plus en détail

Exercice 1 : Chaudière

Exercice 1 : Chaudière Exercice 1 : Chaudière Les grandeurs suivantes ont été relevées sur une chaudière (située à Lausanne), d une puissance de 13kW : Nombre d heures de fonctionnement : 820 [h/an] Puissance de maintien de

Plus en détail

Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire Edition décembre 2007

Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire Edition décembre 2007 Aide à l'application Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) dans les bâtiments à construire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la

Plus en détail

Aide à l'application EN-14 Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) Edition janvier 2010

Aide à l'application EN-14 Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) Edition janvier 2010 Aide à l'application EN-14 Décompte individuel des frais de chauffage et d'eau chaude (DIFC) Contenu Le présent document traite des exigences relatives au décompte individuel des frais de chauffage et

Plus en détail

DIRECTIVES POUR L'ÉTABLISSEMENT DU DECOMPTE ANNUEL DE CHAUFFAGE ET D'EAU CHAUDE

DIRECTIVES POUR L'ÉTABLISSEMENT DU DECOMPTE ANNUEL DE CHAUFFAGE ET D'EAU CHAUDE DIRECTIVES POUR L'ÉTABLISSEMENT DU DECOMPTE ANNUEL DE CHAUFFAGE ET D'EAU CHAUDE Préambule Les présentes directives régissent l'établissement du décompte annuel des frais de chauffage et de préparation

Plus en détail

OPTIWATT Conditions Générales

OPTIWATT Conditions Générales 1. OBJECTIF DU PROGRAMME OPTIWATT Le programme OPTIWATT des Services industriels de Genève (SIG) (ci-après «OPTIWATT») a pour objectif d inciter les entreprises et les collectivités publiques genevoises

Plus en détail

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs

Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Septembre 2012 Les répartiteurs de frais de chauffage dans les immeubles collectifs Immeubles collectifs (gérance et copropriété) Depuis une ordonnance n 2011-504 du 9 mai 2011, l article L 241-9 du Code

Plus en détail

Contrats à la performance

Contrats à la performance Contrats à la performance Rencontres du ScanE 24 juin 2011 Alain Gaumann Coordinateur plate-forme immobilier ScanE DSPE Objectifs Les contrats à la performance (CP) ont pour objet une gestion optimisée

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce et réparation de l automobile, du

Plus en détail

Contrat de bail général pour logements

Contrat de bail général pour logements Contrat de bail général pour logements 1. Parties au contrat 1.1 Bailleresse/ bailleur Prénom, nom: Adresse: NPA, localité: Téléphone: E-mail: Représenté(e) par: 1.2 Locataire Prénom, nom: Adresse: NPA,

Plus en détail

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lutry & tarifs particuliers du 16 décembre 2013

Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lutry & tarifs particuliers du 16 décembre 2013 Règlement tarifaire relatif à la fourniture de gaz naturel par les Services industriels de Lutry & tarifs particuliers du 6 décembre 0 Objet et champ d application Art. Objet et champ d application Le

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE STANDARD DES LOGICIELS CERMIADATA

CONTRAT DE MAINTENANCE STANDARD DES LOGICIELS CERMIADATA 50, rue Haute B-1330 Rixensart Tél : +32/4.264.53.05 Fax : +32/4.264.14.96 Web : http://www.cermiadata.be CONTRAT DE MAINTENANCE STANDARD DES LOGICIELS CERMIADATA Entre : LE CLIENT ci-après «le client»

Plus en détail

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments

Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Le contrôle continu des consommations d énergie pour le chauffage des bâtiments Centre cantonal vaudois Rue du Valentin 27 1014 Lausanne Tél. 021 316 95 55 Table des matières Contrôle continu Introduction...

Plus en détail

CONTRAT DE MAINTENANCE DES LOGICIELS CERMIADATA

CONTRAT DE MAINTENANCE DES LOGICIELS CERMIADATA CONTRAT DE MAINTENANCE DES LOGICIELS CERMIADATA Entre : xxxx ci-après «le client» Et : la société CERMIADATA SA, établie et ayant son siège social à Rue Haute, 50 à 1330 Rixensart, représentée aux fins

Plus en détail

«7. Des recommandations de travaux et d'amélioration de la gestion thermique du bien et de ses équipements visant à réduire les consommations

«7. Des recommandations de travaux et d'amélioration de la gestion thermique du bien et de ses équipements visant à réduire les consommations G / Bail forma tab DPE Arrêté du 8 février 2012 modifiant l'arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments existants à usage principal d'habitation proposés à

Plus en détail

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES

MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES. VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES VILLE DE COUILLY PONT AUX DAMES Hôtel de Ville 46 rue Eugène Léger 77860 COUILLY PONT AUX DAMES ENTRETIEN DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE ET DE PRODUCTION

Plus en détail

SUIVI DES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES

SUIVI DES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES SUIVI DES CONSOMMATIONS ENERGETIQUES Comment respecter les conditions de suivi des consommations énergétiques reprises dans votre permis d environnement? POURQUOI? Vous êtes gestionnaire d un bâtiment

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR

CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR CONVENTION CONSTITUTIVE DU GROUPEMENT DE COMMANDES VILLE DU MANS ET LE MANS METROPOLE AVEC EXECUTION PAR LE COORDONNATEUR La Ville du Mans, représentée par Monsieur Patrick DELPECH, Adjoint au Maire en

Plus en détail

CONTRAT DE FOURNITURE D'ENERGIE ELECTRIQUE ISSUE D'INSTALLATIONS DE PRODUCTION BASEES SUR DES SOURCES D'ENERGIE RENOUVELABLES

CONTRAT DE FOURNITURE D'ENERGIE ELECTRIQUE ISSUE D'INSTALLATIONS DE PRODUCTION BASEES SUR DES SOURCES D'ENERGIE RENOUVELABLES CONTRAT DE FOURNITURE D'ENERGIE ELECTRIQUE ISSUE D'INSTALLATIONS DE PRODUCTION BASEES SUR DES SOURCES D'ENERGIE RENOUVELABLES DANS LE RÉSEAU GÉRÉ PAR SUDSTROUM S.À R.L & CO S.E.C.S. (SUDSTROUM) Entre Sudstroum

Plus en détail

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz

Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz Office fédéral de l énergie Dimensionnement des chaudières à mazout et à gaz 1 1 Introduction Correctement dimensionnée et dotée d une puissan-ce calorifique adaptée, l installation de chauffage fonctionne

Plus en détail

FICHE EXPLICATIVE Rééquilibrage d une installation collective de chauffage à eau chaude du secteur résidentiel

FICHE EXPLICATIVE Rééquilibrage d une installation collective de chauffage à eau chaude du secteur résidentiel Certificats d économies d énergie Fiche explicative n FE 30 FICHE EXPLICATIVE Rééquilibrage d une installation collective de chauffage à eau chaude du secteur résidentiel Fiche d opérations standardisée

Plus en détail

Directive relative aux projets de construction, de rénovation ou de transformation de bâtiment

Directive relative aux projets de construction, de rénovation ou de transformation de bâtiment REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'aménagement, du logement et de l'énergie Office cantonal de l'énergie Version n 1 Validée le 4 août 2010; màj 2014 Directive relative aux projets de construction,

Plus en détail

Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique)

Indice énergie SIA2031 (thermique + électrique) Immeuble : 108c - Bugnon 10 Mars 2014 Synthèses ImmoLabel Résumé des étiquettes Valeurs de référence Surface énergétique (SRE) 700 [m2] Année de construction Consommation eau 1910.9 [m3] Electricité communs

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT Arrêté du 8 février 2012 modifiant l arrêté du 15 septembre 2006 relatif au

Plus en détail

R A P P O R T. Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs,

R A P P O R T. Madame la Présidente, Mesdames, Messieurs, Commune de Peseux Conseil communal R A P P O R T du Conseil communal au Conseil général relatif à une demande de crédit de CHF 54 000.00, pour le remplacement de la production de chaleur du bâtiment de

Plus en détail

Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider

Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider Conditions Générales pour l utilisation du Hotel-Spider 1. Offre et Contrat 1.1 Les présentes Conditions Générales s appliquent à tous les contrats passés entre Tourisoft et ses Clients. Aucune modification

Plus en détail

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques

Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Fiche d application : Saisie des systèmes solaires thermiques Historique des versions : Date Contenu de la mise à jour Version 10 mars 2008 1 Préambule : Cette fiche d application présente les différents

Plus en détail

JORF n 0064 du 15 mars 2012 page 4763 texte n 7

JORF n 0064 du 15 mars 2012 page 4763 texte n 7 1 sur 7 24/03/2012 09:49 JORF n 0064 du 15 mars 2012 page 4763 texte n 7 ARRETE Arrêté du 8 février 2012 modifiant l'arrêté du 3 mai 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

Décret n 2012-545 du 23 avril 2012 relatif à la répartition des frais de chauffage dans les immeubles collectifs :

Décret n 2012-545 du 23 avril 2012 relatif à la répartition des frais de chauffage dans les immeubles collectifs : Décret n 2012-545 du 23 avril 2012 relatif à la répartition des frais de chauffage dans les immeubles collectifs : Publics concernés : propriétaires et locataires de logements ou de locaux situés dans

Plus en détail

LE CONTRÔLE DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE

LE CONTRÔLE DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE LE CONTRÔLE DES INSTALLATIONS DE CHAUFFAGE Dernière révision du document : juillet 2012 RÉFÉRENCES RÉGLEMENTAIRES Arrêté du Gouvernement Wallon du 29 janvier 2009 tendant à prévenir la pollution atmosphérique

Plus en détail

Besoin en puissance d une chaufferie

Besoin en puissance d une chaufferie Besoin en puissance d une chaufferie Le surdimensionnement fréquent des anciennes chaufferies trouve son origine dans le fait que les chauffagistes ou les bureaux d'étude avaient pour habitude de prendre

Plus en détail

Yourcegid Fiscalité On Demand

Yourcegid Fiscalité On Demand Yourcegid Fiscalité On Demand LS -YC Fiscalité - OD - 06/2012 LIVRET SERVICE YOURCEGID FISCALITE ON DEMAND ARTICLE 1 : OBJET Le présent Livret Service fait partie intégrante du Contrat et ce conformément

Plus en détail

P est la puissance thermique nominale de la chaudière installée.

P est la puissance thermique nominale de la chaudière installée. Certificats d économies d énergie Opération n BAT-TH-102 Chaudière collective haute performance énergétique 1. Secteur d application Locaux du secteur tertiaire existants réservés à une utilisation professionnelle

Plus en détail

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié

Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié Ordonnance du DFF concernant les prêts hypothécaires à taux bonifié (Ordonnance du DFF sur les prêts hypothécaires) du 10 décembre 2001 Le Département fédéral des finances, vu l art. 116, al. 1, de l ordonnance

Plus en détail

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry

Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Audit énergétique du Complexe Sportif du Blocry Fabrice DERNY ICEDD Le Complexe Sportif du Blocry 3 ans 18 5 m² et 19 salles de sports (occupées de 9 à 23h 36 j/an) 9 terrains de tennis couverts (bulles)

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES ACHAT DE FOURNITURES DE BUREAU POUR LE CENTRE INTERCOMMUNAL DE GERONTOLOGIE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Achat de fournitures de

Plus en détail

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales

Calcul de la puissance de chauffe Informations générales Informations générales 1 Marche à suivre Un dimensionnement correct des installations de chauffage central est essentiel pour l utilisation rationnelle de l énergie dans les bâtiments. Le schéma montre

Plus en détail

Aide au dimensionnement Pompes de circulation

Aide au dimensionnement Pompes de circulation Aide au dimensionnement Pompes de circulation 1 Généralités Les pompes à haut rendement équipées de moteurs à aimant permanent ou de «moteurs EC» (Electronic Commutation) sont jusqu à 3x plus efficientes

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TABLEAU COMPARATIF DISPOSITIONS GÉNÉRALES TABLEAU COMPARATIF DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES DU SERVICE DE DISTRIBUTION 8.1.1 DROIT AU TARIF LE PLUS AVANTAGEUX Le client a le droit de bénéficier du tarif le plus avantageux, selon

Plus en détail

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU

CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU CONVENTION TYPE D INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU Entre Le propriétaire (nom et adresse) de l immeuble situé composé de logements et autre. désigné dans la présente convention par «le

Plus en détail

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire

Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire Service d information sur les économies d énergie Fiche-conseil C5 Production d eau chaude sanitaire 1 Préparation de l eau chaude sanitaire 2 1) Différents systèmes de production A Chaudière combinée

Plus en détail

Office cantonal de l'énergie (OCEN) Directive relative au calcul de l'indice de dépense de chaleur

Office cantonal de l'énergie (OCEN) Directive relative au calcul de l'indice de dépense de chaleur RÉPUBLIQUE ET CANTON DE GENÈVE Département de la sécurité Office cantonal de l'énergie (OCEN) dépense de chaleur 19 février 2013 Directive relative au calcul de l'indice de dépense de chaleur - OCEN -2-1

Plus en détail

C.R.D.P. de l Académie de Rennes MARCHE DE SERVICE D'ASSURANCE

C.R.D.P. de l Académie de Rennes MARCHE DE SERVICE D'ASSURANCE C.R.D.P. de l Académie de Rennes MARCHE DE SERVICE D'ASSURANCE Marché n 13-01 CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES Procédure adaptée DATE LIMITE DE REMISE DES OFFRES : Mercredi 27 novembre - 12H00 Page 1/9

Plus en détail

CONVENTION DE FOURNITURE DE CHALEUR

CONVENTION DE FOURNITURE DE CHALEUR CONVENTION DE FOURNITURE DE CHALEUR Projet V2 du 25 septembre 2008 SOMMAIRE ARTICLE 1 - Objet ARTICLE 2 - Engagements de la Commune 2.1. Construction des installations 2.2. Fourniture de chaleur ARTICLE

Plus en détail

Résidence des Badinières

Résidence des Badinières Résidence des Badinières Bienvenue à la 2 ème réunion d information et d échange «chauffage et eau chaude sanitaire» 22 janvier 2010 Réunion "chauffage" des Badinières 1 Sommaire Le contexte général (national)

Plus en détail

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE FICHE EXPLICATIVE SUR LES CHAUDIÈRES

CERTIFICATS D ECONOMIES D ENERGIE FICHE EXPLICATIVE SUR LES CHAUDIÈRES Fiche explicative n FE01 Chaudières à combustible (type basse température àcondensation) Fiches d opérations standardisées concernées: Bâtiments résidentiels : BAR-TH-06 : Chaudière individuelle à condensation

Plus en détail

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1

Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 Bienvenue Helpdesk Chauffage PEB 03/10/2013 1 La réglementation Chauffage PEB en Région de Bruxelles Capitale: aujourd hui et demain Helpdesk Chauffage PEB /EPB Verwarming 03/10/2013 2 Agenda Introduction

Plus en détail

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE

JORF n 0301 du 28 décembre 2007. texte n 5 ARRETE JORF n 0301 du 28 décembre 2007 texte n 5 ARRETE Arrêté du 21 septembre 2007 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments neufs en France métropolitaine NOR: DEVU0763823A Le ministre

Plus en détail

VILLE DE FRAIZE 1, place de l Hôtel de Ville 88230 Fraize REGLEMENT DE SERVICE DISTRIBUTION PUBLIQUE D ENERGIE CALORIFIQUE PAR LA REGIE DE FRAIZE

VILLE DE FRAIZE 1, place de l Hôtel de Ville 88230 Fraize REGLEMENT DE SERVICE DISTRIBUTION PUBLIQUE D ENERGIE CALORIFIQUE PAR LA REGIE DE FRAIZE VILLE DE FRAIZE 1, place de l Hôtel de Ville 88230 Fraize REGLEMENT DE SERVICE DISTRIBUTION PUBLIQUE D ENERGIE CALORIFIQUE PAR LA REGIE DE FRAIZE Avenant N 1 au règlement du 1 er novembre 2004 Article

Plus en détail

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur

Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Le chauffage le plus économique: La pompe à chaleur Avec une pompe à chaleur moderne, vous économiserez non seulement au minimum de 60 à 80 % d'énergie, jusqu'à 100 % de CO2, mais aussi et surtout des

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION

DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION UNION DES SYNDICATS DE L IMMOBILIER DIAGNOSTIC DE PERFORMANCE ENERGETIQUE ET BAIL D HABITATION DIAGNOSTIC OBLIGATOIRE - TRANSACTION Depuis le 1 er juillet 2007, un DPE doit être annexé au contrat de location

Plus en détail

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB

Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 1 Séminaire Bâtiment Durable: Rendre son installation de chauffage performante grâce à la PEB 21 octobre 2014 Bruxelles Environnement LA REGLEMENTATION CHAUFFAGE PEB Alain BEULLENS, DPT CHAUFFAGE ET CLIM

Plus en détail

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations Communauté de Communes de la Vallée de Munster Vérification périodique des équipements et des installations Cahier des clauses administratives particulières 9 rue Sébastopol 68140 MUNSTER Tél. 03 89 77

Plus en détail

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros.

Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. Thermique, acoustique, feu Des conseils de pros pour les pros. 11.11.09 Utilité de l isolation pour le développement durable Christoph Blaser, Responsable CPI, SG-ISOVER SA Table des matières 1. Exigences

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES FOURNITURE DE REPAS CUISINÉS AU FOYER-LOGEMENT DE LA CITE D AUTOMNE A AVRANCHES CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES Centre Communal d Action Sociale Place du Marché 50300 AVRANCHES : 02.33.79.39.40

Plus en détail

Charte des fournisseurs d électricité

Charte des fournisseurs d électricité Charte des fournisseurs d électricité dans le cadre de leur relation avec une clientèle professionnelle Depuis le 1er juillet 2004, tous les clients professionnels peuvent choisir librement leur fournisseur

Plus en détail

Règlement d application des tarifs Electricité. Approuvé par le Conseil d administration des Services Industriels de Genève le 26 juin 2014

Règlement d application des tarifs Electricité. Approuvé par le Conseil d administration des Services Industriels de Genève le 26 juin 2014 1/19 Règlement d application des tarifs Electricité Approuvé par le Conseil d administration des le 26 juin 2014 Partie générale Introduction Depuis le 1er octobre 2004, les tarifs SIG introduisent la

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L EMPLOI, DE LA COHÉSION SOCIALE ET DU LOGEMENT Arrêté du 15 septembre 2006 relatif au diagnostic de performance énergétique pour les bâtiments

Plus en détail

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES»

FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1 FICHE OX «CHAUDIERES A CONDENSATION EN REHABILITATION DE CHAUFFERIES» 1. Contexte Enjeux La technologie des chaudières à condensation permet une augmentation conséquente des performances des chaudières

Plus en détail

Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR

Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR Contrat d affiliation avec le site marchand MUSCULATION.FR Le,à. ENTRE LES SOUSSIGNES, éditrice du site domiciliée représentée par en sa qualité de E-Mail : Tél. et, (ci-après dénommée l affilié ) d une

Plus en détail

LIVRET SERVICE. Services en ligne Microsoft for Cegid

LIVRET SERVICE. Services en ligne Microsoft for Cegid LIVRET SERVICE Services en ligne Microsoft for Cegid LS-Services en ligne Microsoft for Cegid-10/2015 PREAMBULE LIVRET SERVICE SERVICES EN LIGNE MICROSOFT FOR CEGID Le Service en ligne Microsoft for Cegid

Plus en détail

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix

Fiche d application du Titre V RT2012 Module Thermique avec ECS accumulée Logix Module Thermique avec ECS accumulée Logix Arrêté ministériel du 27 janvier 2015 Module Thermique d Appartement Logix avec affichage des consommations de chauffage et d eau chaude sanitaire Module de distribution

Plus en détail

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage

Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Questions à se poser lors de la signature d un contrat d exploitation de chauffage Le contrat d exploitation de chauffage en copropriété La lecture d un contrat d exploitation de chauffage reste un exercice

Plus en détail

Demande de subvention Fonds communal pour l efficacité énergétique et les énergies renouvelables

Demande de subvention Fonds communal pour l efficacité énergétique et les énergies renouvelables Commune d Orbe Service CUBE CP 32 Hôtel de Ville 1350 Orbe T +41 24 442 92 15 F +41 24 442 92 49 cube@orbe.ch www.orbe.ch Demande de subvention Fonds communal pour l efficacité énergétique et les énergies

Plus en détail

Copropriété : Décryptage du volet réglementaire. Hicham LAHMIDI

Copropriété : Décryptage du volet réglementaire. Hicham LAHMIDI Copropriété : Décryptage du volet réglementaire Hicham LAHMIDI Audit énergétique d un immeuble ou d un groupe d immeubles en copropriété Décryptage du décret du 27 janvier 2012 et de l arrêté du 28 février

Plus en détail

Section XIII - Tarif bi-énergie. établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application

Section XIII - Tarif bi-énergie. établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application Section XIII - Tarif bi-énergie du Règlement tarifaire n o 663 d Hydro-Québec établissant les tarifs d électricité et les conditions de leur application Section XIII TARIF BI-ÉNERGIE Sous-section 1 - Généralités

Plus en détail

Obligations et points règlementaires

Obligations et points règlementaires Travaux d économie d énergie A quoi s attendre en copropriété? Obligations et points règlementaires Vendredi 15 novembre 2013 Vanessa BARO Obligation : Audit Energétique / Diagnostic de Performance Energétique

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration La société ROCOLUC S.A. est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d

Plus en détail

Modèle de contrat de collaboration libérale

Modèle de contrat de collaboration libérale variante 1 Modèle de contrat de collaboration libérale ENTRE Inscrit(e) au tableau de l Ordre des architectes de Sous le numéro Adresse Architecte Téléphone Télécopie e-mail Ou Société d architecture Inscrite

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICE CONCERNANT DES PRESTATIONS DE SEQUENCAGE

CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICE CONCERNANT DES PRESTATIONS DE SEQUENCAGE Centre de Recherche de Dijon CONTRAT DE PRESTATION DE SERVICE CONCERNANT DES PRESTATIONS DE SEQUENCAGE MAPA régi par les articles 28 et 40 du CMP s appliquant aux achats de fournitures et services ENTRE

Plus en détail

sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie

sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie COMMUNE DE MONTHEY Annexe C Directive communale sur les tarifs d utilisation du réseau électrique et de vente d'énergie pour l année 2016 Tarification de l'utilisation du réseau électrique et fourniture

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES

CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES http://www.droitbelge.net infos@droitbelge.net CONDITIONS GENERALES PRESTATIONS DE SERVICES Auteur: Me Marie Dupont, avocat AVERTISSEMENT Ce document est une version d évaluation du contrat. Il a pour

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

Cours SIA 380/1, édition 2009

Cours SIA 380/1, édition 2009 Cours SIA 380/1, édition 2009 HES-SO Valais Pierre-André Seppey Novembre 2009 Aujourd hui Il y a quelques années La norme SIA 380/1, édition 2009 Les 6 chapitres de la norme: 0 Domaine d application 1

Plus en détail

235.13 Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données

235.13 Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données 235.13 Ordonnance sur les certifications en matière de protection des données (OCPD) du 28 septembre 2007 (Etat le 1 er avril 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 11, al. 2, de la loi fédérale du

Plus en détail

Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur)

Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur) Adopté le 07.05.2008, entrée en vigueur le 01.01.2008 - Etat au 01.01.2012 (en vigueur) RÈGLEMENT 810.05.1 fixant les normes relatives à la comptabilité, au système d information, à la révision du reporting

Plus en détail

CONVENTION. Mise à disposition de toitures de bâtiments propriétés de la Ville de Genève à des tiers

CONVENTION. Mise à disposition de toitures de bâtiments propriétés de la Ville de Genève à des tiers CONVENTION Concerne : Pour : Mise à disposition de toitures de bâtiments propriétés de la Ville de Genève à des tiers l'installation de capteurs solaires photovoltaïques sur le toit du bâtiment sis au.,

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP)

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) Marché relatif à la régie de l œuvre et de l exposition et à la régie de la programmation culturelle de la manifestation MONUMENTA 2012 DANIEL BUREN

Plus en détail

Conditions Générales de Vente

Conditions Générales de Vente Conditions Générales de Vente PREAMBULE Le client souhaite se doter d un site internet Il a lancé une consultation préalable, qui a été communiquée à Nexus Création et a permis d élaborer une proposition

Plus en détail

Remplacement des chaudières individuelles par une chaufferie collective et combilus dans un immeuble. -Stefan Goossens-

Remplacement des chaudières individuelles par une chaufferie collective et combilus dans un immeuble. -Stefan Goossens- Remplacement des chaudières individuelles par une chaufferie collective et combilus dans un immeuble. -Stefan Goossens- Défi Mieux isolé Puissance requise moindre Coût Exigences en matière de confort,

Plus en détail

Règlement interne Edition 2015

Règlement interne Edition 2015 Règlement interne Edition 2015 En vertu de l article 5 des statuts du 16 juin 2014, le Conseil de Fondation édicte le règlement suivant : Art. 1 Indemnisation des membres du Conseil de Fondation 1. Pour

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (responsable énergie)

Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (responsable énergie) Formation Bâtiment Durable : Gestion de l énergie (responsable énergie) Bruxelles Environnement GESTION DES CONSOMMATIONS : COMPTABILITÉ ÉNERGÉTIQUE Jonathan FRONHOFFS CENERGIE Objectif(s) de la présentation

Plus en détail

CONVENTION POUR L INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU EN IMMEUBLE COLLECTIF OU DANS UN ENSEMBLE IMMOBILIER DE LOGEMENTS

CONVENTION POUR L INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU EN IMMEUBLE COLLECTIF OU DANS UN ENSEMBLE IMMOBILIER DE LOGEMENTS CONVENTION POUR L INDIVIDUALISATION DES CONTRATS DE FOURNITURE D EAU EN IMMEUBLE COLLECTIF OU DANS UN ENSEMBLE IMMOBILIER DE LOGEMENTS ENTRE Le Syndicat Intercommunal d Eau potable de l Ouest Toulousain,

Plus en détail

FONDS DE LA RENTE TRANSITOIRE

FONDS DE LA RENTE TRANSITOIRE AVENANT AU REGLEMENT FONDS DE LA RENTE TRANSITOIRE Article premier - Définition Le présent règlement du Fonds de la rente transitoire (ci-après: "le Fonds") est un complément au règlement principal de

Plus en détail

Section 8 : contrat de services professionnels

Section 8 : contrat de services professionnels Section 8 : contrat de services professionnels LE PRESENT DOCUMENT CONSTITUE LE MODELE DE CONTRAT DU PNUD FOURNI AU SOUMISSIONNAIRE POUR INFORMATION. LE RESPECT DE L ENSEMBLE DE SES CONDITIONS EST OBLIGATOIRE.

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE PLACEMENT DE FIXE

CONDITIONS GENERALES DE PLACEMENT DE FIXE CONDITIONS GENERALES DE PLACEMENT DE FIXE Sur la base d une description du (des) poste(s) à pourvoir au sein de l entreprise, JobProfile Sàrl (dénommée ci-après JobProfile) propose à sa clientèle le(s)

Plus en détail

Pouvoir adjudicateur :

Pouvoir adjudicateur : MARCHE PUBLIC A PROCEDURE ADAPTEE POUR FOURNITURE ET ACHEMINEMENT D ENERGIE ELECTRIQUE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) Pouvoir adjudicateur : Centre Enseignement Zootechnique Parc

Plus en détail

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec

Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Politique relative à l attribution des contrats et à la gestion contractuelle du Groupe d approvisionnement en commun de l Est du Québec Document diffusé au réseau de la santé et des services sociaux du

Plus en détail

Contrat de Maintenance d'installation de Climatisation

Contrat de Maintenance d'installation de Climatisation Contrat de Maintenance d'installation de Climatisation Entre les soussignés d'une part d'autre part, Nom ou raison sociale l Entreprise : Adresse : n d'inscription au registre préfectoral (2) Qualifiée

Plus en détail

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 11 mai 2012 à Zurich, Suisse par Geoff Thompson (Angleterre) Juge unique de la Commission du Statut du Joueur, au sujet d une plainte

Plus en détail

SERVICES DE TELECOMMUNICATION MOBILE

SERVICES DE TELECOMMUNICATION MOBILE SERVICES DE TELECOMMUNICATION MOBILE CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (C.C.A.P.) CCAP N : 07-02 du 10 mai 2007 Etabli en application du Code des Marchés Publics et relatif au service de

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration L opérateur est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d exploiter,

Plus en détail

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel»

LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012. «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» ASSOCIATION PROFESSIONNELLE DE L ENERGIE SOLAIRE LA PLACE DU SOLAIRE DANS LA REGLEMENTATION THERMIQUE 2012 «Le solaire thermique : le champion de la RT 2012 dans le résidentiel individuel» Contexte : La

Plus en détail

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Circulaire du Comité du 23 juin 1999 1. Remarque préliminaire La présente circulaire remplace les circulaires 2.33 (du 14 août 1973),

Plus en détail

Bien comprendre votre décompte de charges

Bien comprendre votre décompte de charges Bien comprendre votre décompte de charges Les charges locatives L utilisation de votre logement nécessite un certain nombre de dépenses pour la fourniture de services (eau, électricité, chauffage, ) et

Plus en détail

Celui qui rénove malin ne fait que des gagnants

Celui qui rénove malin ne fait que des gagnants Elcotherm SA Téléfon 081 725 25 25 Siège principal Vilters Téléfax 081 723 13 59 Sarganserstrasse 100 info@ch.elco.net CH-7324 Vilters www.elco.ch Téléphone Vente 0844 44 33 23 Service (24h/24) 0848 808

Plus en détail