CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE?"

Transcription

1 CHAPITRE 7: QUELS INSTRUMENTS ÉCONOMIQUES POUR LA POLITIQUE CLIMATIQUE? Notions essentielles du programme de Première et Terminale - Externalités, biens collectifs, institutions marchandes, droits de propriétés, défaillances du marché (Première) - Politique climatique, normes, taxes, marché de quotas d émission (Terminale) Plan du cours I. Quels instruments pour la politique climatique? 2 logiques différentes A. Les instruments économiques B. Les instruments réglementaires: 2 logiques différentes II. Avantages et inconvénients de ces instruments I. Quels instruments pour la politique climatique? 2 logiques différentes Rappel: Protocole de Kyoto: Traité international qui vise à réduire les émissions de gaz à effet de serre (réduire de 5% les GES en 2012 par rapport à leur niveau en 1990). La France a promis de stabiliser ses émissions et a mis en place le SCEQE (Système Communautaire d échange de quotas d émission). Objectif de la politique climatique: obliger les entreprises à prendre en compte le fait qu elles polluent dans leurs calculs économiques par la taxation et par le marché de quotas d émission. De même, il y a des instruments réglementaires normes.

2 A. Les instruments économiques 1) Taxation. La taxation a pour objectif de réguler la pollution en agissant sur les prix des produits source de pollution. Ex: Taxe carbone (entreprises prennent conscience et changent leur comportement), ou bonus-malus écologique (taxer l achat des voitures non propres et subventionner les voitures propres). 2) Quotas d émission. Ex: Marché du carbone (marché de quotas d émission de GES pour inciter les entreprises à réduire leurs émissions), appliqué à l échelle européenne. Les pouvoirs publics distribuent à chaque industrie une quota d émission de GES qu elle ne peut pas dépasser, si elle le dépasse, il faut acheter des droits à polluer; si la quota n est pas utilisé, elle peut la revendre sur le marché. L O et la D conduisent à la fixation d 1 prix et aux mécanismes autorégulateurs du marché. Ce marché de quotas incite les agents économiques à minimiser leurs émissions (entreprises) pour éviter l achat de droits d émission et réaliser un gain grâce à la vente des droits inutilisés. B. Les instruments réglementaires Il y a différentes types de normes, tels que les normes d émission ou de rejet (rejet du CO2 dans l industrie du ciment), normes de procédé (normes thermiques pour les bâtiments) ou les normes de produit (pot d échappement catalytique dans les voitures). Le non-respect des normes amène à une sanction financière de l État.

3 II. Avantages et inconvénients de ces instruments Avantages. Réglementation. - Solution efficace d 1 point de vue écologique on connait sans trop de difficultés le résultat final de la politique mise en place. Inconvénients. - Norme que respectent les entreprises mais qui ne les incitent pas à aller au delà en matière de protection environnementale. - Du point de vue économique, cette solution n est pas efficace car la norme s applique à toutes les entreprises les normes s appliquant en effet la plupart du temps indistinctement à tous les agents, elles ne font pas supporter l effort de réduction des émissions à ceux qui ont les coûts de dépollution les plus faibles. Taxation. Avantages. - Double dividende et fiscalité écologique: permet de réduire la pollution et les recettes fiscales supplémentaires permettent de diminuer le coût de travail hausse croissance et hausse emploi. - Efficace économiquement: elle permet de faire porter le coût de la dépollution principalement sur les agents qui peuvent plus facilement réduire leurs émissions les agents qui ont le coût de dépollution le plus faible seront ceux qui contribueront le plus à la lutte contre la pollution.

4 - Inconvénients. - Difficulté de faire accepter l idée d un impôt supplémentaire - Difficile de dire quel montant appliquer à la taxe. Avantages. Marché de quotas d émission. - Prix sur le marché de quotas n est pas fixé par l État. - Efficace d 1 point de vue économique car les agents sont libres de choisir leur niveau de pollution: ceux pour qui la dépollution représente un effort trop important préféreront acquérir des permis d émission supplémentaires et continuer de polluer comme avant; ceux qui peuvent facilement réduire leurs émissions polluantes le feront afin d éviter d utiliser leurs quotas qu ils revendront sur le marché. Inconvénients. - Spéculation sur les prix - Instabilité des prix les entreprises vont hésiter à mettre en place des technologies propres. - En temps de crise, les mécanismes incitatifs à réduction de pollution ne fonctionnent plus. Remarque 1: Lorsqu il est difficile d évaluer précisément la quantité de rejets polluants d une activité, la réglementation est plus adaptée. Le marché de permis à polluer doit permettre de limiter les émissions à un niveau optimal, ce que l on ne peut faire avec une taxe. La taxe est l instrument le plus adapté à priori en cas de pollution diffuse. D 1 point de vue écologique réglementation est la plus efficace.

5 D 1 point de vue économique taxation et le marché de quotas sont les plus efficaces (néanmoins, les libéraux préfèrent le marché de quotas). Remarque 2: La lutte contre le changement climatique au niveau international serait sans doute facilitée par la création d une Organisation Mondiale de l Environnement (OME) qui fédérerait l ensemble des institutions internationales et des organisations non gouvernementales. Ainsi le cadre institutionnel serait clarifié et les instruments économiques de lutte contre le changement climatique seraient plus facilement mis en oeuvre. Notions. Terminale. Politique climatique: Ensemble de mesures prises par un État ou par plusieurs afin de lutter contre les conséquences sur l environnement de la déterioration du climat liées aux activités industrielles. Taxation : Prélèvement public portant sur la quantité rejetée de CO2 afin d inciter les E concernées à modifier leurs techniques de production, et les consommateurs à acheter de préférence des biens et services peu émetteurs de GES. Réglementation : Ensemble des normes imposées par les pouvoirs publics (afin de répondre aux défaillances du marché en matière environnementale). Marché de quotas d émission : Marché sur lequel les pollueurs ont la possibilité d échanger les permis d émission alloués par les pouvoirs publics.

6 Première. Défaillance du marché: Situations dans lesquelles le marché ne parvient pas à une allocation optimale des ressources. Il y a 3 principales exemples: les biens collectifs, externalités et asymétries d information. Externalités: le fait que l'activité de production ou de consommation d'un agent affecte le bien-être d'un autre sans qu'aucun des deux reçoive ou paye une compensation pour cet effet. Allocation optimale de ressources : Manière dont une économie utilise ses ressources en capital physique, humain, naturel, social et institutionnel pour produire des biens/ services. Institutions marchandes : Ensemble des organes et des règles qui facilitent et encadrent les échanges marchands. Droits de propriété : Ensemble des droits reconnus et protégés par la société d un bien économique (l utiliser, en tirer un revenu, le vendre) sous certaines contraintes et restrictions définies par les lois. Biens collectifs: Biens qui sont non rivaux (le coût de fourniture de ces biens à un consommateur supplémentaire est nul) et non excluables (il n est techniquement pas possible d empêcher quelqu un qui n a pas payé de profiter du bien).

POLITIQUE CLIMATIQUE?

POLITIQUE CLIMATIQUE? INDICATIONS COMPLÉMENTAIRES: L exemple de la politique climatique permettra d analyser les instruments dont disposent les pouvoirs publics pour mener des politiques environnementales. En lien avec le programme

Plus en détail

What role for green taxation in the French broader fiscal reform?

What role for green taxation in the French broader fiscal reform? What role for green taxation in the French broader fiscal reform? Thierry KALFON Director of Strategy, Economy and Tariffs, GDF SUEZ Green Budget Europe & IDDRI PARIS, 29 October 2012 CONFIDENTIEL SOMMAIRE

Plus en détail

La finance carbone pour les villes

La finance carbone pour les villes 1 La finance carbone pour les villes Source de revenus et levier d action pour des villes plus propres A travers la présentation de trois mécanismes de finance carbone mobilisables par les villes, cette

Plus en détail

Chapitre 7 Quels instruments économiques pour la politique climatique?

Chapitre 7 Quels instruments économiques pour la politique climatique? CONCEPTION ET MISE EN PGE : PUL MILN 23 décembre 2014 à 12:16 Chapitre 7 Quels instruments économiques pour la politique climatique? Introduction L extraordinaire croissance économique depuis le XIX siècle

Plus en détail

«Les certificats blancs : comment lancer le système?»

«Les certificats blancs : comment lancer le système?» MINEFI DGEMP Bercy Paris 27 octobre 2005 «Les certificats blancs : comment lancer le système?» Discutant Jacques Percebois Professeur à l Université Montpellier I Directeur du CREDEN DISPOSITIFS EFFETS

Plus en détail

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université

Les instruments économiques de protection de l environnement. Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr. Sorbonne Université Les instruments économiques de protection de l environnement Prof. Bruno Deffains, bruno.deffains@u-paris2.fr Sorbonne Université 1. Introduction 2 «Command and control» Cette approche s appuie sur des

Plus en détail

Le prix du carbone en Europe, une option doublement stratégique pour la transition énergétique et le financement des dépenses publiques

Le prix du carbone en Europe, une option doublement stratégique pour la transition énergétique et le financement des dépenses publiques Le prix du carbone en Europe, une option doublement stratégique pour la transition énergétique et le financement des dépenses publiques P. Criqui, CNRS-Université de Grenoble Lyon JECO 2012 P. Criqui JECO

Plus en détail

L impact de l introduction d une taxe carbone

L impact de l introduction d une taxe carbone L impact de l introduction d une taxe carbone Henri SCHUIND ENVILEG VB 2003 ISBN: 978-90-4654-270-5 PT DO 2006 D/2012/2664/204 PROTENV DO 2003 1er juillet 2012 Waterloo Office Park Service clientèle Drève

Plus en détail

Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques

Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques Assurance maladie publique et «Opting out» - Réflexions théoriques Carine Franc CREGAS INSERM - U 537 Une définition de «l opting out» «to opt out» : choisir de ne pas participer ; [hopital, school] choisir

Plus en détail

Le coût des politiques climatiques. Double dividende ou coûts excessifs?

Le coût des politiques climatiques. Double dividende ou coûts excessifs? Introduction La première séance : Les justifications de la politique climatique. La dialectique court terme long terme : Intuition écologique contre «raison»économique. Taux d actualisation : Prix relatif,

Plus en détail

D 4 ε QU EST-CE QU UN MARCHE DE PERMIS D EMISSIONS? ADAPTATION DU JEU DE SIMULATION DE L ENSAE A UN MARCHE DE CREDITS «AZOTE» AUTEUR

D 4 ε QU EST-CE QU UN MARCHE DE PERMIS D EMISSIONS? ADAPTATION DU JEU DE SIMULATION DE L ENSAE A UN MARCHE DE CREDITS «AZOTE» AUTEUR Document de travail METHODES ETUDES - SYNTHESES D 4 ε QU EST-CE QU UN MARCHE DE PERMIS D EMISSIONS? ADAPTATION DU JEU DE SIMULATION DE L ENSAE A UN MARCHE DE CREDITS «AZOTE» AUTEUR Site internet : http://www.ecologie.gouv.fr

Plus en détail

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique

Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Réduction des consommations d hydrocarbures par pré-traitement physique Florent PERRIN Responsable région Rhône Alpes CleanTuesday Rhône-Alpes Juin 2010 CONTEXTE ENVIRONNEMENTAL Le GIEC a confirmé que

Plus en détail

Le marché européen du carbone

Le marché européen du carbone Le marché européen du carbone 1. Qu est-ce Que Le sceqe? 2. QueLLes sont Les défaillances du sceqe? 3. Les nantis du système d échange de Quotas d émission de co2 4. QueLs sont Les derniers développements

Plus en détail

PRIX EUROPÉEN DU CO2 ET SYSTÈME ÉLECTRIQUE

PRIX EUROPÉEN DU CO2 ET SYSTÈME ÉLECTRIQUE Novembre 2015 ID Comprendre le secteur de l électricité en un seul clic PRIX EUROPÉEN DU CO2 ET SYSTÈME ÉLECTRIQUE Note de conjoncture Donner un prix au CO2 est un axe fondamental de la stratégie européenne

Plus en détail

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne?

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Les récentes inondations au Pakistan illustrent les effets dévastateurs que les événements naturels peuvent avoir sur

Plus en détail

Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés

Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés Chapitre 6 Les interventions de l État dans les marchés 1. Le marché du logement et le plafonnement des loyers 2. Le marché du travail et le salaire minimum 3. Les taxes 4. Les quotas et les subventions

Plus en détail

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés

Économie Partie 1 Chapitre 1 Échanges sur les marchés I) Le fonctionnement du marché A) L organisation des échanges 1) A quoi sert l échange? Dans nos sociétés modernes, une personne ne peut pas tout produire pour satisfaire ses besoins. L échange va alors

Plus en détail

La taxe carbone, un instrument de lutte contre le changement climatique

La taxe carbone, un instrument de lutte contre le changement climatique La taxe carbone, un instrument de lutte contre le changement climatique Jacques Le Cacheux, UPPA/CATT et OFCE/SciencesPo, jacques.lecacheux@sciences-po.fr RCE, Marseille 15 décembre 2009. Taxe carbone!

Plus en détail

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives

Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Belgique et Protocole de Kyoto : état des lieux et perspectives Février 2008 0. Préambule...2 1. Kyoto : où en est-on aujourd hui en Belgique?...3 2. La Belgique en bonne voie pour remplir ses engagements?...5

Plus en détail

CHAPITRE 7 LE DEVELOPPEMENT DURABLE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE

CHAPITRE 7 LE DEVELOPPEMENT DURABLE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE CHAPITRE 7 LE DEVELOPPEMENT DURABLE THÈME 2 LA CRÉATION DE RICHESSES & LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE I. LES EXTERNALITES NEGATIVES DE LA CROISSANCE La croissance économique produit des effets sur notre environnement

Plus en détail

SES. Terminale Devoir surveillé (anglais euro)

SES. Terminale Devoir surveillé (anglais euro) SES. Terminale Devoir surveillé (anglais euro) Durée: 2 heures (vous ferez -au choix- soit a- les deux premières parties de l'ec, soit b- la troisième de l'ec). Cette épreuve comprend trois parties. 1

Plus en détail

INTRODUCTION A LA FINANCE CARBONE. Journée d étude Groupe Initiatives

INTRODUCTION A LA FINANCE CARBONE. Journée d étude Groupe Initiatives INTRODUCTION A LA FINANCE CARBONE Journée d étude Groupe Initiatives Renaud BETTIN Octobre 2012 1997 > 2005 La naissance de la finance carbone : Un heureux événement Historique : Pigou, EU ETS, et mécanismes

Plus en détail

Reforme de la Fiscalité Environnementale

Reforme de la Fiscalité Environnementale Reforme de la Fiscalité Environnementale Une formation axée sur la pratique pour les décideurs? Responsables de l'administration, des conseillers et des représentants des ONG Page 1 Reforme de la Fiscalité

Plus en détail

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète?

Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Les enjeux de la transition énergétique Quel devenir de notre planète? Henri WAISMAN Centre International de Recherche sur l Environnement et le Développement waisman@centre-cired.fr La transition énergétique

Plus en détail

Réduction des émissions de gaz à effet de serre: quels instruments économiques? pour quelles partitions? Françoise Thais

Réduction des émissions de gaz à effet de serre: quels instruments économiques? pour quelles partitions? Françoise Thais Réduction des émissions de gaz à effet de serre: quels instruments économiques? pour quelles partitions? Françoise Thais francoise.thais@cea.fr 1 Un prix du carbone à sa juste mesure Fournir un signal-prix

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main Le développement durable au cœur de la stratégie d Assa Abloy 2 de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

Objectifs et plan de la présentation

Objectifs et plan de la présentation Pour une politique plus écologique: taxer l essence, mais quel impact? Prof. Andrea Baranzini Haute École de Gestion de Genève Directeur DAS Management durable: http://sustainablemanagement.ch E-mail:

Plus en détail

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire

A. La distinction entre marchés primaire et secondaire. 1. Le marché financier et ses deux compartiments : le marché primaire et le marché secondaire Chap 2 : Le marché financier et son rôle économique Les marchés de capitaux assurent le financement de l économie. Sur ces marchés se confrontent des agents à la recherche de financements et d autres à

Plus en détail

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique

La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique La taxe carbone Un choix responsable pour la lutte contre le réchauffement climatique Agir, une nécessité et une responsabilité Le Grenelle de l Environnement a conduit à un constat partagé par tous :

Plus en détail

CHAPITRE 4 : MARCHES ET PRIX

CHAPITRE 4 : MARCHES ET PRIX CHAPITRE 4 : MARCHES ET PRIX I. Comment se forment les prix sur un marché? A. La théorie libérale représente le marché concurrentiel par un graphique 1. Le marché est le lieu de rencontre entre l offre

Plus en détail

Économie Introduction du cours

Économie Introduction du cours Économie Introduction du cours Université Panthéon-Assas Collège de Droit 1 ere année Etienne LEHMANN Professeur d Economie à l Université Panthéon-Assas etienne.lehmann@ensae.fr http://cred.u-paris2.fr/node/69

Plus en détail

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment

Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment Développement durable et villes chinoises: l efficacité énergétique dans le bâtiment Les politiques d efficacité énergétique en Chine, notamment dans le secteur du bâtiment 5 e Symposium de Recherche Urbaine

Plus en détail

Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France

Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France XIV ème colloque de l Association de comptabilité nationale 6 8 juin 2012 Session comptabilité de l environnement : Les coûts non payés liés aux émissions de gaz à effet de serre en France Commissariat

Plus en détail

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un

Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un Sommaire Introduction 1- Etude de la méthode a- Qu est-ce que la méthode Bilan Carbone? b- La composition d un diagnostic c- Comment établir un diagnostic? d- Comment appliquer la méthode Bilan Carbone?

Plus en détail

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat

Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides. 11/03/2013 Isabelle Soulat Rencontres d affaires FEDER Les économies d énergies dans les entreprises Méthode Exemples - Aides Les enjeux énergétique de l industrie du Limousin L industrie : 21 % des consommations régionales Baisse

Plus en détail

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète

Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique. Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les produits à base de bois dans la lutte contre le changement climatique Utiliser davantage de bois pour sauver la planète Les responsables politiques cherchent à réduire les émissions de gaz à effet

Plus en détail

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche 1 1 1 Contexte et enjeux Un engagement territorial pour le climat Objectifs du plan climat d ici 2020 : les 3x20-20% des émissions de gaz à effet

Plus en détail

Tarification du carbone: Exploration des possibilitésd action ambitieuse en matière de lutte contre le changement climatique

Tarification du carbone: Exploration des possibilitésd action ambitieuse en matière de lutte contre le changement climatique Tarification du carbone: Exploration des possibilitésd action ambitieuse en matière de lutte contre le changement climatique L ambition de la communauté internationale est d orienter le monde vers une

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Economie Industrielle des accords sectoriels

Economie Industrielle des accords sectoriels Economie Industrielle des accords sectoriels Projet de recherche du CERNA, MINES ParisTech Financé par MEEDDM Programme Gestion des Impacts du Changement Climatique (APR 2008) 1 Que sont les accords sectoriels?

Plus en détail

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER

LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER LE DIESEL : DES ERREURS DE CASTING Bernard TRAMIER 21 mars 2013 Rappelons tout d abord que le diesel est un moteur, alimenté par un carburant le gazole. Dans le langage courant on confond trop souvent

Plus en détail

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013

Sommaire. Les enjeux. Les engagements. Le constat énergétique. Efficacité du parc de bâtiments tertiaires. Le cadre réglementaire 12-04-2013 Sommaire Les enjeux Les engagements Le constat énergétique Efficacité du parc de bâtiments tertiaires Le cadre réglementaire test pied de page 2 bâtiment tertiaire- les enjeux Triple enjeux de la transition

Plus en détail

ÉTUDE D IMPACTS ÉCONOMIQUES ET FISCAUX SUR LES EFFETS D UN PARC DE VOITURES ÉLECTRIQUES AU QUÉBEC

ÉTUDE D IMPACTS ÉCONOMIQUES ET FISCAUX SUR LES EFFETS D UN PARC DE VOITURES ÉLECTRIQUES AU QUÉBEC ÉTUDE D IMPACTS ÉCONOMIQUES ET FISCAUX SUR LES EFFETS D UN PARC DE VOITURES ÉLECTRIQUES AU QUÉBEC Le 27 mars 2015 La voiture électrique au Québec Une solution durable et rentable pour réduire la pollution

Plus en détail

CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE

CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE CHAPITRE N 5 : LA POLITIQUE ECONOMIQUE Niveau TERMINALE GF Matière ECONOMIE Thème 9. L Etat a-t-il des marges de manœuvre en termes de politiques économiques? Durée de la séquence 3 heures Notions -Le

Plus en détail

Retour au Plein Emploi?

Retour au Plein Emploi? Retour au Plein Emploi? Fiche 45 JAMES E. MEADE Dans ce petit livre (Economica, 1995, 88 p.) préfacé par Robert M.Solow (prix Nobel), James E. Meade (prix Nobel) propose des solutions macro-économiques

Plus en détail

2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu Le baromètre de l opinion des Français sur la mobilité durable Prospective à 2030 - Vague 3 du baromètre de l'institut CSA dans le cadre des 5 ème Ateliers de la Terre, Forum International pour le Développement

Plus en détail

Questionnaire aux adhérents GT Reporting RSE cycle 2016-2017 - Des réglementations à l action : quelle compréhension des enjeux environnementaux?

Questionnaire aux adhérents GT Reporting RSE cycle 2016-2017 - Des réglementations à l action : quelle compréhension des enjeux environnementaux? Questionnaire aux adhérents GT Reporting RSE cycle 2016-2017 - Des réglementations à l action : quelle compréhension des enjeux environnementaux? En 2016, ORÉE réalisera un travail de comparaison des différentes

Plus en détail

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE

SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE SOLUTIONS ENTREPRISES Le BILAN CARBONE Le BILAN CARBONE Toute activité industrielle, tertiaire et agricole émet, directement ou indirectement, des gaz à effet de serre ayant pour conséquence de contribuer

Plus en détail

DE L EFFICACITE ENERGETIQUE A L EFFICACITE CLIMATIQUE

DE L EFFICACITE ENERGETIQUE A L EFFICACITE CLIMATIQUE Novembre 2015 ID Comprendre le secteur de l électricité en un seul clic DE L EFFICACITE ENERGETIQUE A L EFFICACITE CLIMATIQUE Note de conjoncture L efficacité énergétique est un axe fondamental de la stratégie

Plus en détail

!! 1/ Analyse économique des bio-invasions. !! 2/ Les instruments de la régulation économique

!! 1/ Analyse économique des bio-invasions. !! 2/ Les instruments de la régulation économique !! 1/ Analyse économique des bio-invasions!! 2/ Les instruments de la régulation économique!! 3/ Les règles de responsabilité civile: fonctionnement et conditions de mise en œuvre!! 4/ Généricité: au-delà

Plus en détail

Association Québécoise de Vérification Environnementale

Association Québécoise de Vérification Environnementale Le Marché Climatique de Montréal (MCeX) La Bourse du Carbone AQVE Association Québécoise de Vérification Environnementale Le 22 novembre 2007 Pé t ti d Lé Bitt Présentation de Léon Bitton Vice-président,

Plus en détail

Volume 12, n o 2, octobre 1998

Volume 12, n o 2, octobre 1998 Volume 12, n o 2, octobre 1998 L engagement de Kyoto Sur le plan environnemental, notre siècle prend fin sur de graves inquiétudes. Face à la dégradation de la qualité de l air, il devient de plus en plus

Plus en détail

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique

Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique 2 ORIENTATIONS DE L'OCDE POUR LES POLITIQUES CONCERNANT LE CONTENU NUMÉRIQUE Orientations de l OCDE pour les politiques concernant le contenu numérique Le contenu numérique est devenu un élément de plus

Plus en détail

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100

ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 SOMMAIRE ENJEUX ET CONTEXTE 4 ORGANISATION 18 CONSTRUIRE DURABLEMENT 32 RENOVER POUR ASSURER L AVENIR 48 ENTRER DANS L ERE NUMERIQUE 84 MOBILISER LES TERRIROIRES 100 ACCOMPAGNER ET STRUCTURER LA FILIERE

Plus en détail

La sécurité d approvisionnement en gaz

La sécurité d approvisionnement en gaz La sécurité d approvisionnement en gaz Direction générale de l énergie et du climat Ministère de l'ecologie, du Développement durable et de l'energie Convention AFG 18 mars 2014 Sophie Rémont Sous-directrice

Plus en détail

SESSION 2013 SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES. Série : ES. DURÉE DE L ÉPREUVE : 4 heures COEFFICIENT : 7

SESSION 2013 SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES. Série : ES. DURÉE DE L ÉPREUVE : 4 heures COEFFICIENT : 7 BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2013 SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES Série : ES DURÉE DE L ÉPREUVE : 4 heures COEFFICIENT : 7 L usage de la calculatrice est strictement interdit. Dès que ce sujet vous sera

Plus en détail

Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale

Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale Communiqué de presse - Mardi 28 juillet 2009 Contribution Climat Energie : Un facteur de justice sociale et environnementale A la suite de la conférence d experts sur la Contribution Climat Energie, Michel

Plus en détail

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques

ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques ENTRAINEMENT A L EXAMEN 1/Les déséquilibres des finances publiques NOTE SUR LES DESEQUILIBRES DES FINANCES PUBLIQUES 1. Les facteurs d aggravation de la dette La dette publique en France s est fortement

Plus en détail

Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse de l homme et de la nature

Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse de l homme et de la nature Didier Janci Didier Janci, Caisse des Dépôts, membre du Conseil Economique pour le développement durable (CEDD) Du partage public-privé du financement de la transition vers une économie plus respectueuse

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31

Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Bilan Carbone de la Caisse Régionale Toulouse 31 Rappel des enjeux du changement climatique, résultats du Bilan Carbone et pistes d action de réduction Quels enjeux en termes de climat et d énergie? Un

Plus en détail

DOCUMENT 3 «Le Monde: Comment imaginez-vous l'offre énergétique mondiale dans les années qui viennent? [...] Steven Chu:

DOCUMENT 3 «Le Monde: Comment imaginez-vous l'offre énergétique mondiale dans les années qui viennent? [...] Steven Chu: Dissertation s appuyant sur un dossier documentaire Il est demandé au candidat : - de répondre à la question posée par le sujet ; - de construire une argumentation à partir d'une problématique qu'il devra

Plus en détail

Position du secteur électrique français

Position du secteur électrique français 16 novembre 2010 ENERGIE 2020 Position du secteur électrique français L UFE, Union Française de l Electricité, est l association professionnelle du secteur de l électricité. Elle représente les employeurs

Plus en détail

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments

Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments Module 1 : Efficacité énergétique dans les bâtiments OBJECTIF : PUBLIC CONCERNÉ : Acquérir les méthodes de management des opérations HQE Maîtrise d Ouvrage, Assistants au Maître d Ouvrage, Architectes

Plus en détail

Entretiens de la Sorbonne Actualités du droit de l environnement. Petit-déjeuner Débat

Entretiens de la Sorbonne Actualités du droit de l environnement. Petit-déjeuner Débat Entretiens de la Sorbonne Actualités du droit de l environnement Petit-déjeuner Débat L'Europe en ordre de bataille avant la conférence de Copenhague C.E.R.D.E.A.U. Le point de vue des milieux d affaires

Plus en détail

1 Questionnaire à choix multiples

1 Questionnaire à choix multiples EXAMEN FINAL mercredi 19 janvier 2011, Durée h00 Pierre Fleckinger Une attention particulière doit être portée à la rédaction et à l explication des calculs faits. Utiliser un feuillet simple pour le QCM

Plus en détail

Le changement climatique : un défi incontournable

Le changement climatique : un défi incontournable CEP G 12/02/2009. Le changement climatique : un défi incontournable Dominique Defrise Constat Le capitalisme génère non seulement une crise financière majeure mais aussi une crise climatique. Les réponses

Plus en détail

Le développement durable clé en main

Le développement durable clé en main Le développement durable clé en main 2 Le développement durable au cœur de la stratégie d ASSA ABLOY de la sécurité est un marché dynamique, tiré par les évolutions sociétales (besoins de sécurité grandissants,

Plus en détail

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE

SENSIBILISATION. A l ECO-CONDUITE SENSIBILISATION A l ECO-CONDUITE Plan I. Qu est-ce que l éco-conduite?...p. 6 II. Quel est l intérêt de l éco-conduite?...p. 7 III. Les cinq règles de l éco-conduite...p. 9 IV. Les principes fondamentaux

Plus en détail

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne

Passer à l action. Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Pierre Radanne Passer à l action Pierre Radanne Plan climat: Changement climatique: nous pouvons agir! Deux hypothèses : - Des émissions stables à partir de 2000 - Parvenir à stabiliser le climat Emissions de CO 2 Concentration

Plus en détail

Les véhicules électriques

Les véhicules électriques Les véhicules électriques enjeux, Opportunités & réglementation ensemble, construisons vos installations Enjeux et Opportunités 1, Rond-Point de la Chasse 95250 Beauchamp Le véhicule électrique Les enjeux

Plus en détail

EXAMENS ENVIRONNEMENTAUX DE L'OCDE : ALLEMAGNE 2012. Évaluation et recommandations

EXAMENS ENVIRONNEMENTAUX DE L'OCDE : ALLEMAGNE 2012. Évaluation et recommandations EXAMENS ENVIRONNEMENTAUX DE L'OCDE : ALLEMAGNE 2012 Évaluation et recommandations Chapitre 2 Contexte de l élaboration des politiques Évaluation L Allemagne a continué de jouer un rôle actif au sein de

Plus en détail

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE

LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LES CERTIFICATS D ÉCONOMIES D ÉNERGIE LE CONTEXTE Un marché de l énergie fortement questionné Un marché de l énergie durablement haussier qui entraîne une perception nouvelle de l énergie l énergie est

Plus en détail

Les Français et l énergie

Les Français et l énergie Les Français et l énergie Ministère de l Économie, des Finances et de l Industrie novembre 2005 Note méthodologique Etude réalisée pour :Le Ministère de l Economie, des Finances et de l Industrie par l

Plus en détail

Fiche 2.2. : Comment mesurer la performance de l entreprise?

Fiche 2.2. : Comment mesurer la performance de l entreprise? eduscol Sciences économiques et sociales - Première ES Science économique 2. La production dans l entreprise Ressources pour le lycée général et technologique Fiche 2.2. : Comment mesurer la performance

Plus en détail

Évènements sportifs et développement durable : Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe

Évènements sportifs et développement durable : Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe Évènements sportifs et développement durable : gadget ou impératif tif? Nathalie FRELIER Déléguée Régionale Adjointe ADEME Rhône Alpes L ADEME Agence de l Environnement et de la Maîtrise de l Énergie Établissement

Plus en détail

Attribution des permis de pollution par enchères. Michel Mougeot Florence Naegelen

Attribution des permis de pollution par enchères. Michel Mougeot Florence Naegelen Attribution des permis de pollution par enchères Michel Mougeot Florence Naegelen Bien que les économistes aient toujours recommandé les enchères, elles sont peu utilisées en pratique pour l attribution

Plus en détail

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030

Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 2030 Présentation des nouvelles perspectives de l évolution des transports en Belgique à l horizon 23 18 Septembree 212 Perspectives de l évolution de la demande de transport en Belgique à l horizon 23 Marie

Plus en détail

L EFFET DE SERRE ET LES TRANSPORTS : LES POTENTIALITES DE S PERMIS D EMISSION NEGOCIABLES

L EFFET DE SERRE ET LES TRANSPORTS : LES POTENTIALITES DE S PERMIS D EMISSION NEGOCIABLES CONSEIL NATIONAL DES TRANSPORTS 34 avenue Marceau 75008 PARIS : 01 53 23 85 85 Fax : 01 53 23 85 80 www.cnt.fr L EFFET DE SERRE ET LES TRANSPORTS : LES POTENTIALITES DE S PERMIS D EMISSION NEGOCIABLES

Plus en détail

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii Consolider les dettes publiques: un processus au long cours Les dysfonctionnements européens

Plus en détail

PRELEVEMENT KILOMETRIQUE APPLIQUE AUX VOITURES. Une analyse critique

PRELEVEMENT KILOMETRIQUE APPLIQUE AUX VOITURES. Une analyse critique PRELEVEMENT KILOMETRIQUE APPLIQUE AUX VOITURES Une analyse critique Pierre Courbe Fédération Inter-Environnement Wallonie Namur, 22 janvier 2016 Plan de l exposé Introduction Présentation théorique Analyse

Plus en détail

L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone. Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières

L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone. Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières L Or Noir! Vérités et opportunités reliées au marché du carbone Par : Monsieur Yves Legault Chef de l exploitation L2i-Solutions financières 31 janvier 2008 - BOMA Partie 1 : Les changements climatiques

Plus en détail

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG)

CHARTE D ENGAGEMENT. Conclue le: Entre: SIG. et: date. Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) CHARTE D ENGAGEMENT Conclue le: date Entre: SIG Services Industriels de Genève Ch. Château-Bloch 2 1219 Le Lignon (ci-après, SIG) et: Logo de votre entreprise Nom du client Entreprise Rue NPA/Localité

Plus en détail

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS

DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS DÉCLARATION SUR L ATTÉNUATION DES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE DUES AU TRANSPORT AÉRIEN DE PASSAGERS 1. INTRODUCTION 1.1 Le transport aérien de passagers est étroitement associé au tourisme, lequel

Plus en détail

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature

Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature Mesures centrales relatives à la Transition énergétique pour la 18e législature (L Agenda Énergie en 10 points du Ministère fédéral de l Économie et de l Énergie [BMWi]) 1. Énergies renouvelables, loi

Plus en détail

Les politiques climatique et énergétique de la France

Les politiques climatique et énergétique de la France Les politiques climatique et énergétique de la France Rouen, le 11 avril 2011 Domitille BONNEFOI Domitille.bonnefoi@developpement-durable.gouv.fr DGEC Ministère de l'écologie, du Développement durable

Plus en détail

Programme de compensation des GES de Ville de Laval

Programme de compensation des GES de Ville de Laval Programme de compensation des GES de Ville de Laval Jacinthe Rousseau, Conseillère en Environnement Ville de Laval Fédération Canadienne de municipalités Conférence sur les collectivités durables - Février

Plus en détail

Si l on prend la marge maximale : 25%, elle produit 3000 KW par heure pendant 2190 heures par an = 6.570.000 KWh = 6570 MWh

Si l on prend la marge maximale : 25%, elle produit 3000 KW par heure pendant 2190 heures par an = 6.570.000 KWh = 6570 MWh Notes tirées d une conférence de Frédéric Chomé Directeur de Factor-X the Climate Consulting Group / Delivering Low Carbon solutions 20 rue du Château 6536 Donstiennes - Belgium Email : frederic.chome@gmail.com

Plus en détail

Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique

Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique Octobre 2014 Olivier Messager 06 16 18 30 67 Messager@o2mconseil.fr Utiliser l actif carbone de l Etat pour favoriser la transition écologique Positionner la France comme un pionnier dans la lutte contre

Plus en détail

STRATEGIE DE LA FRANCE DANS LA LUTTE CONTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE. Déplacement dans l Ain. Jeudi 10 septembre 2009 DOSSIER DE PRESSE

STRATEGIE DE LA FRANCE DANS LA LUTTE CONTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE. Déplacement dans l Ain. Jeudi 10 septembre 2009 DOSSIER DE PRESSE PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE STRATEGIE DE LA FRANCE DANS LA LUTTE CONTRE LE RECHAUFFEMENT CLIMATIQUE Déplacement dans l Ain Jeudi 10 septembre 2009 DOSSIER DE PRESSE TIENT COMPTE DU DISCOURS PRONONCE DISCOURS

Plus en détail

AIDES À L'ACQUISITION DE VÉHICULES PROPRES

AIDES À L'ACQUISITION DE VÉHICULES PROPRES R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E C O M P T E D ' A F F E C T A T I O N S P É C I A L E M I S S I O N M I N I S T É R I E L L E P R O J E T S A N N U E L S D E P E R F O R M A N C E S A N N E X E A

Plus en détail

Economie du développement durable

Economie du développement durable Economie du développement durable La maîtrise de l énergie dans le bâtiment résidentiel Questions économiques et réponses politiques Céline Guivarch, guivarch@centre-cired.fr Site du cours: http://www.imaclim.centre-cired.fr/spip.php?article299

Plus en détail

Le 30 mai dernier, le Marché climatique de

Le 30 mai dernier, le Marché climatique de Le marché du carbone : état de la situation en Amérique du Nord Jean Nolet Président, ÉcoRessources consultants Frédéric Gagnon-Lebrun Directeur Changements climatiques, ÉcoRessources consultants Le 30

Plus en détail

Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009

Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009 Le régime de l électricité en France Présentation du rapport de la commission présidée par Paul Champsaur daté d avril 2009 Le gouvernement a créé une commission présidée par Paul Champsaur pour faire

Plus en détail

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE

ET VOUS COMMENT. 900 000 déplacements VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE 900 000 déplacements TOUS LES JOURS DANS LA COMMUNAUTÉ URBAINE ET VOUS COMMENT VOUS DÉPLACEZ-VOUS? FAITES LE TEST CITOYEN DE SA VILLE ET DE SA PLANÈTE évaluez vos comportements Question 1 : pour vous rendre

Plus en détail

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM

Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM Commission Mobilité 10 mars 2016 REGUISHEIM ORDRE DU JOUR 1. Rappel des missions et du rôle du Pays 2. Désignation d un secrétaire de séance 3. Mobilité électrique Qu est-ce que la mobilité électrique

Plus en détail

Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013

Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013 Industrie: quelles réformes ambitieuses pour relancer l investissement? Conférence de presse du GFI Jeudi 28 novembre 2013 Bilan à l An 1 du Rapport Gallois et du Pacte de compétitivité La plupart des

Plus en détail

Le cadre juridique général de la procédure de fermeture de sites industriels

Le cadre juridique général de la procédure de fermeture de sites industriels Le cadre juridique général de la procédure de fermeture de sites industriels 1ère Matinée du Club RSE Mardi 10 novembre 2009 Antoine Brault, Modérateur, AEDD AEF Sophie Hagège, Françoise Labrousse, Emmanuelle

Plus en détail

Résumé. CONTRAINTE CARBONE EN MÉDITERRANÉE : Impacts différenciés et politiques de réduction d émissions de co2

Résumé. CONTRAINTE CARBONE EN MÉDITERRANÉE : Impacts différenciés et politiques de réduction d émissions de co2 Résumé COLLECTION «CONSTRUIRE LA MEDITERRANEE» CONTRAINTE CARBONE EN MÉDITERRANÉE : Impacts différenciés et politiques de réduction d émissions de co2 Les objectifs énergétiques de l Union Européenne pour

Plus en détail