Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien."

Transcription

1 Accouchement d une patiente VIH Le point de vue de l obstétricien. J. Massardier, A. Bordes, C. Battie, M. Doret, M. Massoud, M Kaemmerlen, P. Gaucherand Service d Obstétrique, Diagnostic Anténatal et Médecine Fœtale. Hôpital Femme Mère Enfant. Généralités o Un quart des femmes enceintes découvrent leur statut HIV+ àl l occasion de leur grossesse. o «À l occasion du premier examen prénatal, après information sur les risques de contamination, un test de dépistage de l infection par le VIH est systématiquement proposé à la femme enceinte.» loi n , article 48, du 27 juillet 1993 o Savoir le reproposer au 6 ème mois en cas de situations à risque o Test rapide en salle d accouchement o Situation de refus du dépistage rare (1,5% des patientes) 1

2 Généralités o Collaboration étroite entre l infectiologue, l obstétricien et le pédiatre. Impose de voir les patientes tôt dans la grossesse Anticiper le changement éventuel de traitement si nécessaire Savoir débuter le traitement au moment opportun, idéalement pour obtenir une CV indétectable à partir de 28 SA, ou avant en cas de situations à risque Discuter avec la patiente et le père de l enfant! La grossesse est un état captif propice à certains dépistages (FCV) et messages d information Généralités o Surveillance obstétricale mensuelle o Surveillance infectieuse mensuelle à partir du 6 ème mois au moins o Pas de surveillance échographique renforcée en dehors de prescription potentiellement tératogène ou mal évaluée en début de grossesse o Charge virale mensuelle à partir du 6 ème mois o Dépistage du diabète gestationnel systématique en particulier pour patientes sous IP 2

3 25 % VIH-1 = (85/ 7538) 1.1% [ ] [ ] VIH-2 = (2 / 364) 0,6% [ ] Taux de transmission du VIH EPF (ANRS CO01-CO11) AG 2011 INSERM U1018 3

4 Dépistage des anomalies chromosomiques o Proposer une démarche identique à celle d une patiente non infectée. o Marqueurs sériques du 2 ème T : Pas de modification des calculs de risque quelque soit le traitement Le Meaux 2008 Expliquer d emblée le principe de risque intégré o Marqueurs sériques du 1 er T: Pas de modification Brossard 2008 o Prévenir l infectiologue de la démarche pour initier un traitement en cas de discussion d amniocentèse Risque de l amniocentèse Impose : HAART, CV indétectable, équipe entrainée 4

5 L accouchement o Pas de bénéfice démontrée de la césarienne sur la TME en cas de CV indétectable (Seuil? 400 cps/ml?) o Mais césarienne «acceptable» àl la demande d de la patiente. o Place de la perfusion d AZT chez les femmes à CV indétectable? Ne pas retarder un accouchement pour obtenir cette perfusion. o En cas de rupture des membranes à terme, obtenir un accouchement «rapide», possiblement par un déclenchement si les conditions sont favorables. o Les cas particuliers à discuter : utérus cicatriciel, présentation du siège, grossesse gémellaire o Monitorage intra utérin contre indiqué. L accouchement o Quelles mesures de protections sur les soignants? Situations variables et pas toujours prévisibles Patientes qui accouchent par voie basse «prévue» ont nécessairement une CV indétectable : contagiosité? Patientes qui accouchent par césarienne programmée pour raison obstétricale ont en théorie aussi une CV indétectable : contagiosité en situation chirurgicale? Si CV non controlée césarienne prophylactique Reste le cas des patientes non suivies non dépistées qui arrivent pour accouchement inopiné Stress indéniable des soignants dans ces situations 5

6 L accouchement o La césarienne est elle vraiment plus à risque de complications chez les patientes HIV +? Données discordantes et sans doute liées à l hétérogénéité des séries Maiques 2010, Duarte 2006, Rodriguez 2001 Risques d anémie certain : OR 3,66 (95% IC 1,70-7,91) Maiques 2010 Risque infectieux possiblement lié au taux de CD4 o L allaitement reste contre indiqué en France chez les patientes HIV+ 6

7 Etude multicentrique européenne ( ) Proposition d antibioprophylaxie systématique en cas de voie basse. Expérience de l Hôtel Dieu o Recueil du 1 er janvier 1999 au 31 décembre o 139 grossesses dont 5 grossesses gémellaires. o Découverte de la séropositivité VIH en cours de grossesse dans 23,7% o Une seule patiente VIH2 (mais 4 grossesses) o Politique de césarienne systématique jusqu en janvier o Suivi conjoint avec l équipe du Dr Cotte du point de vue infectieux 7

8 Evolution du nombre de patientes et de la voie d accouchement Voie Basse 10 5 Césarienne en urgence Césarienne réglée 0 Terme des naissances Moyenne : 37 SA ½ Médiane : 38 SA SA 8

9 Taux de TME o 3 cas de TME 2,15% o 1 cas de TME dans le groupe des patientes avec prise en charge optimale (CV indétectable et césarienne prophylactique) 0,74% o 2 cas d AES chez les sages femmes en L expérience de l HFME o Du 1 er juillet 2008 au 31 aout 2011 o Centre de référence en pathologie VIH : pavillon P HEH o 28 patientes 2 grossesses gémellaires 1 patiente a accouché 3 fois, et deux 2 fois Pas de cas retrouvé de TME Découverte du statut VIH à l occasion d une grossesse dans 25% des cas 1 amniocentèse 9

10 Taux d accouchement voie basse : 32 % Charge Virale o 4 patientes co infectées (3 VHB, 1 VHC) o Charge virale à l accouchement 10

11 Terme d accouchement Moyenne : 37 SA + 2 Médiane : 38 SA + 3 Accouchement d une patiente HBV+ Le point de vue de l obstétricien. 11

12 Dépistage du VHB et grossesse o Dépistage de l hépatite B = examen obligatoire au 6 ème mois (4 ème consultation prénatale) par recherche Ag Hbs Art R et R du CSP o 25% des femmes enceintes échapperaient à ce dépistage (enquêtes Assurance Maladie Haute Vienne 1999 et Auvergne 2004) o Connaissance des tests très sommaire par la population médicale. : confusion Ag, Ac, Hbs, Hbc Risque du VHB chez les nouveau né o Virus non tératogène o 30 à 90% des enfants contaminés en péripartum évolueront vers une forme chronique suivant le statut AgHBe maternel o 3 modes possibles de contamination mère/enfant Antépartum Perpartum Verticale Horizontale o Pas de modification de l immunité maternelle due au VHB 12

13 Prévention de la TME du VHB o Taux de transmission corrélé à la charge virale et au statut Ag HBe o Anté partum Pas de recommandations françaises Anticiper les gestes invasifs (PLA-PVC) Thérapeutiques : SOGC 2003 Ig Spécifiques? Lamivudine : Shi 2010 diminution du risque de TME (13-24%) Quand CV > 10 6 cps/ml Prévention de la TME du VHB o Perpartum : Recommandations françaises Sérovaccination du nouveau né Ig Spécifiques 1 à 2ml dans les 12 heures de vie Début du protocole vaccinal en maternité Echec : 3-13% Borgia 2012 Monitorage intra utérin contre indiqué. Dépistage rapide en salle d accouchement en théorie possible si patiente non dépistée Pas de bénéfice avéré de la césarienne 13

14 Prévention de la TME du VHB o En post partum : pas de contre indication à l allaitement maternel. Vaccination de l enfant si l entourage est porteur. Faire respecter le schéma vaccinal! Mesures de protection des soignants o Théoriquement non nécessaires puisque vaccination des soignants o Test rapide par biologistes en urgence si nécessaire. o Mesures de prévention habituelles o Si personnel non vacciné? 14

15 Accouchement d une patiente HCV + Le point de vue de l obstétricien. Dépistage du VHC et grossesse o Dépistage non obligatoire en France. o Suggéré en cas de facteurs de risque o Prévalence du VHC chez les femmes enceintes en Europe de l Ouest et USA : 0,15-2,4% Arshad 2011 o Pas de traitement possible en cours de grossesse o Transmission Mère Enfant verticale dans les pays développés (4 à 10%) o Contamination probable in utero 15

16 VHC et grossesse o Pas de modification du cours du portage du VHC en cas de grossesse o Pas de traitement possible en cours de grossesse o Discussion sur risque augmenté de cholestase hépatique et de RCIU. o Pas de surveillance particulière cependant ni de contre indication à une amniocentèse Risque de TME o Pas d élément protecteur connu La CV ne permet pas de prédire formellement le risque de TME Pas d indication de césarienne Pas de conduite à tenir obstétricale en évitant cependant les monitorages intra utérins et les extractions «difficiles» Mast 2005 o Coinfection VIH augmente le risque de TME o Probable clairance spontanée chez le nouveauné dans certain cas o Pas de contre indication à l allaitement maternel (en discuter en fonction de la CV?) 16

17 CAT pour les soignants o Intérêt probable de connaitre le statut VHC de la patiente pour les équipes Modalités de surveillance pendant le travail Mesures de protection des soignants renforcée en cas de VHC + lors de l accouchement? 17

Femme et VIH. Prise en charge de la femme pendant la grossesse. P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard

Femme et VIH. Prise en charge de la femme pendant la grossesse. P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard Université Lille II, Faculté de Médecine, 23 octobre 2007 Femme et VIH Prise en charge de la femme pendant la grossesse P r Sophie Matheron Hôpital Bichat Claude Bernard Grossesse et infection par VIH

Plus en détail

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009

PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB. Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 PREVENTION DE LA TRANSMISSION MERE- ENFANT DU VHB Anne BOURRIER DES Vendredi 13 Février 2009 INTRODUCTION Chez la femme enceinte, l'infection par le virus de l'hépatite B (VHB) est dominée par le risque

Plus en détail

VIH et suivi de grossesse. Pr. Ludovic CRAVELLO Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de La Conception, 147 Bd Baille, Marseille

VIH et suivi de grossesse. Pr. Ludovic CRAVELLO Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de La Conception, 147 Bd Baille, Marseille VIH et suivi de grossesse Pr. Ludovic CRAVELLO Service de Gynécologie-Obstétrique, Hôpital de La Conception, 147 Bd Baille, 13005 Marseille Epidémiologie 1- L ampleur du problème dans le monde 2- Le rôle

Plus en détail

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud

Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de Virologie du GH Hôpitaux Universitaires Paris-Sud CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales

Plus en détail

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales

Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Société Tunisienne Biologie Clinique Diagnostic des infections materno-fœtales virales Elargoubi Aida 15/04/2016 Virus et Grossesse Passage transpalcentaire Conséquences sur la maman et le bébé VIRUS

Plus en détail

L infection par le VIH en obstétrique

L infection par le VIH en obstétrique L infection par le VIH en obstétrique Pr. Ludovic CRAVELLO Maternité de La Conception CHU - MARSEILLE Epidémiologie 1- L ampleur du problème dans le monde 2- Le rôle de la TMF dans l épidémie L ensemble

Plus en détail

L infection par le VIH en obstétrique en 2008

L infection par le VIH en obstétrique en 2008 L infection par le VIH en obstétrique en 2008 Pr. Ludovic CRAVELLO Maternité de La Conception CHU - MARSEILLE Epidémiologie L ampleur du problème dans le monde Le rôle de la contamination materno-fœtale

Plus en détail

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal

CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal CI ANRS 12331: MoBSEN Faisabilité de la constitution d une cohorte de patients infectés par le VHB au Sénégal Dr Judicaël Tine Objectif CI ANRS 12331 MOBSEN Réaliser un état des lieux des conditions actuelles

Plus en détail

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE

ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE ASPECTS LÉGAUX DU SUIVI DE LA GROSSESSE INTRODUCTION Suivi de la grossesse = médecine préventive, rarement interventionnelle Poids médico-légal ++ Législation importante et évolutive Période à haut risque

Plus en détail

Cas résiduels de contaminations maternofœtales pour le VIH: facteurs associés

Cas résiduels de contaminations maternofœtales pour le VIH: facteurs associés Cas résiduels de contaminations maternofœtales pour le VIH: facteurs associés Traitement antiviral chez la femme enceinte Rapport DORMONT 1996-1997 Etude ACTG 076/ANRS 024:1994 AZT à partir de 14 SA Diminution

Plus en détail

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES

Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Soignants infectés par VIH, VHC, VHB Gestion du risque en France D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES Cas rapportés de TSS, 2008 Virus VIH VHC VHB Nombre épisodes

Plus en détail

Dépistage du VIH chez la femme enceinte. Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+

Dépistage du VIH chez la femme enceinte. Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+ Dépistage du VIH chez la femme enceinte Diagnostic d infection de l enfant né de mère VIH+ CNR Infections Rubéoleuses Materno-fœtales Christelle VAULOUP-FELLOUS Faculté de Médecine Paris Sud Service de

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Gynécologie Obstétrique» 1. Identification du module : - Matière d enseignement: Gynécologie - Obstétrique - Public cible : 5 ème année

Plus en détail

Implications pour la transmission mèreenfant chez les femmes contrôlées sur le plan virologique en fin de grossesse. du mode d accouchement

Implications pour la transmission mèreenfant chez les femmes contrôlées sur le plan virologique en fin de grossesse. du mode d accouchement 11 Mai 2012 AG EPF Implications pour la transmission mèreenfant chez les femmes contrôlées sur le plan virologique en fin de grossesse du mode d accouchement Contexte Recommandations : La césarienne programmée

Plus en détail

Prise en charge des couples à risque viral

Prise en charge des couples à risque viral Prise en charge des couples à risque viral Expérience de l équipe A.M.P Risque Viral Marseille Véronique CHABERT-ORSINI Institut de médecine de la reproduction I.M.R Marseille Marseille, 06 juin 2008 PRISE

Plus en détail

Cours de collège: présentation de cas clinique

Cours de collège: présentation de cas clinique Cours de collège: présentation de cas clinique Dr KAABIA N Service de Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse Mars 2009 CAS CLINIQUE M me F, 24 ans, G1P1A0, adressée pour Ag Hbs+ Pas d ATCDS notables

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE

CAS CLINIQUE. Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE CAS CLINIQUE Leila SAFER Service d Hépato-Gastroentérologie CHU Monastir- TUNISIE Observation Madame N.. 26 ans, G2P1A0, adressée pour Ag HBs+ Pas d antécédents notables Enceinte à 24 SA Découverte fortuite

Plus en détail

RPC : les grossesses gémellaires

RPC : les grossesses gémellaires RPC: Les grossesses gémellaires Journées du Collège National des Gynécologues Obstétriciens Français Paris, 9 décembre 2009 Surveillance des grossesses gémellaires Bichoriales Biamniotiques non compliquées

Plus en détail

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre Incidence du VIH en France Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral Rapport Morlat Septembre 2013 Incidence du VIH en France Entre 2004 et 2007, 7000 à 8000 contaminations par an, soit une incidence

Plus en détail

Item 163: Hépatites virales.

Item 163: Hépatites virales. Item 163: Hépatites virales. Objectifs pédagogiques Connaître les modes de transmission des différentes hépatites virales et les modalités de leur prévention. Prescrire et interpréter les examens sérologiques

Plus en détail

VHB et Grossesse. Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse

VHB et Grossesse. Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse VHB et Grossesse Gilles Pelletier Groupe Hospitalier Bicêtre Paul Brousse VHB et Grossesse Effet du VHB sur la grossesse Effet de la grossesse sur le VHB Découverte du VHB au cours de la grossesse Grossesse

Plus en détail

La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC

La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC Ministère de l Enseignement Supérieur Et de la Recherche Scientifique La prise en charge précoce de 15 ans de recherches sur la l adulte infecté par le VIH : co-infection VIH / VHB, VHC de «Cotrimo-CI

Plus en détail

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 :

Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Rapport de recommandations Dhumeaux 2014 : Quelle actualité sur la prise en charge des personnes détenues infectées par le virus de l hépatite B ou de l hépatite C? Dr Laura Harcouët Pharmacien PH GH Cochin

Plus en détail

Infection par le VIH et Grossesse Prévention de la Transmission Mère- Enfant (PTME)

Infection par le VIH et Grossesse Prévention de la Transmission Mère- Enfant (PTME) COCHIN SAINT-VINCENT DE PAUL Infection par le VIH et Grossesse Prévention de la Transmission Mère- Enfant (PTME) Odile Launay Centre d Investigation Clinique de vaccinologie Cochin-Pasteur, Pôle de médecine,

Plus en détail

Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte

Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte Streptocoques bêta hémolytiques du groupe A : organisation de l alerte et CAT en maternité Journée Mater du 8 octobre 2015 MA Confesson CH Mâcon ML Valdeyron HFME Bron HCL Introduction Streptocoque A (S.

Plus en détail

VIH et GROSSESSE. Docteur Fabienne MESSAOUDI

VIH et GROSSESSE. Docteur Fabienne MESSAOUDI VIH et GROSSESSE Docteur Fabienne MESSAOUDI Praticien Hospitalier en gynécologie-obstétrique Centre Hospitalier de Versailles Journées d échanges Tiaret mai 2014 INTRODUCTION L association grossesse et

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal.

DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal. DISCORDANCE DES POIDS DE NAISSANCE DES JUMEAUX BICHORIAUX : Diagnostic, Pronostic Obstétrical et Néonatal. N. Mottet, M. Guillaume, A. Martin, R. Ramanah, D. Riethmuller SMFC 27 Juin 2013 L échographie

Plus en détail

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre 2013

Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral. Rapport Morlat Septembre 2013 Chapitre 14 prise en charge des situations d exposition au risque viral Rapport Morlat Septembre 2013 Incidence du VIH en France Entre 2004 et 2007, 7000 à 8000 contaminations par an, soit une incidence

Plus en détail

Suivi de la grossesse d une femme infectée par le VIH et modalités d accouchement. Dr Nicolas Sananès

Suivi de la grossesse d une femme infectée par le VIH et modalités d accouchement. Dr Nicolas Sananès Suivi de la grossesse d une femme infectée par le VIH et modalités d accouchement Dr Nicolas Sananès 27 novembre 2012 Plan Problématique Dépistage pendant la grossesse Suivi de la grossesse Modalités d

Plus en détail

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué?

M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin. Diagnostic évoqué? M B, 25 ans, fièvre à 38 C Éruption maculeuse Adénopathies cervicales et axillaires Syndrome méningé Juin Diagnostic évoqué? PL : albuminorachie 0,5g/L 70 cellules / µl 90% lympho-monocytes Diagnostic

Plus en détail

Transmission du VIH de la mère à l enfant (TME) Dr. Marialuisa PARTISANI 8 septembre 2009

Transmission du VIH de la mère à l enfant (TME) Dr. Marialuisa PARTISANI 8 septembre 2009 Transmission du VIH de la mère à l enfant (TME) Dr. Marialuisa PARTISANI 8 septembre 2009 TME Identifiée dès les années 80 Taux de TME du VIH-1 variable selon les zones géographiques Afrique: 30 % (50%)

Plus en détail

Vaccinations,Ouvrons le Dialogue

Vaccinations,Ouvrons le Dialogue Vaccinations,Ouvrons le Dialogue Pourquoi vacciner contre l hépatite B dès l enfance? Henri Laurichesse, Faculté de Médecine de Clermont-Ferrand, Université d Auvergne Histoire naturelle de l hépatite

Plus en détail

Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre :

Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre : Il est possible de dépister, un fœtus petit pour l âge gestationnel (PAG), ceci pouvant correspondre : biométries inférieures aux normes de références établies, sans caractère pathologique (PAG isolé),

Plus en détail

Pierre Lahmek, Nadine Meunier, Eve Bettach, Jean Baptiste Trabut, Mohamed-Ali Gorsane, Sylvain Balester-Mouret.

Pierre Lahmek, Nadine Meunier, Eve Bettach, Jean Baptiste Trabut, Mohamed-Ali Gorsane, Sylvain Balester-Mouret. Pertinence de la mise en place d un programme de dépistage et de vaccination contre le virus de l hépatite virale B chez des patients hospitalisés pour une conduite addictive Pierre Lahmek, Nadine Meunier,

Plus en détail

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014

Journée d actualisation des assistants de prévention Accident d exposition au sang. Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 Journée d actualisation des assistants de prévention 2014 Accident d exposition au sang Dr I. Lorente - 17, 26 et 30 septembre 2014 1 - GÉNÉRALITÉS : MALADIES TRANSMISSIBLES PAR LE SANG Tout microbe présent

Plus en détail

Repères épidémiologiques de l infection à VIH

Repères épidémiologiques de l infection à VIH Repères épidémiologiques de l infection à VIH Dr Patricia ENEL Cellule Santé Publique Dmi2, Hôpital de la Conception, AP-HM Novembre 2013 Vue générale du monde avec le VIH Chiffres clés en 2012 35,3 Millions

Plus en détail

Elaboration de guide et d'outils pour le parcours de santé : principes et application à la périnatalité

Elaboration de guide et d'outils pour le parcours de santé : principes et application à la périnatalité Elaboration de guide et d'outils pour le parcours de santé : principes et application à la périnatalité A-F Pauchet-Traversat Direction de la qualité et sécurité des soins Service Macdam Evolution du parcours

Plus en détail

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011

Atelier 1 Bien coder en Obstétrique. Journée du réseau Périnat Aquitaine, Pessac, 29 avril 2011 Atelier 1 Bien coder en Obstétrique 1 3 règles non contradictoires - Utiliser toutes les ressources offertes par le PMSI pour décrire l activité médicale - Respecter scrupuleusement les règles du PMSI

Plus en détail

EVOLUTION DES RECOMMANDATIONS AUTOUR DE LA GROSSESSE Jennifer Rohan / Cédric Arvieux Rennes

EVOLUTION DES RECOMMANDATIONS AUTOUR DE LA GROSSESSE Jennifer Rohan / Cédric Arvieux Rennes EVOLUTION DES RECOMMANDATIONS AUTOUR DE LA GROSSESSE 1997 2013 Jennifer Rohan / Cédric Arvieux Rennes La préhistoire Essai ACTG 076/ANRS 024 (Avril 1991) Monothérapie AZT, randomisé, en insu, PCB AZT ou

Plus en détail

Hépatites virales et grossesse Philippe Sogni

Hépatites virales et grossesse Philippe Sogni Hépatites virales et grossesse Philippe Sogni 1 Pr Philippe SOGNI, M.D., Ph.D. Affiliations Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016; Université Paris-Descartes, Sorbonne Paris Cité; Assistance

Plus en détail

DÉSIR DE GROSSESSE ET HIV

DÉSIR DE GROSSESSE ET HIV HIV ET GROSSESSE DÉSIR DE GROSSESSE ET HIV Permettre parentalité sans diminuer la prévention Conseil préconceptionnel+++ Femme HIV +/homme hiv-: Conseil auto-insémination (recueil dans préservatif) Si

Plus en détail

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC*

TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET VHC* Recommandations diagnostiques et thérapeutiques pour les Maladies Sexuellement transmissibles Section MST/SIDA de la Société Française de Dermatologie TRAITEMENT POST EXPOSITION SEXUELLE AU VIH, VHB ET

Plus en détail

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT

CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT CONDUITE A TENIR EN CAS D'ACCIDENT Le risque biologique : Il est lié à une exposition à des micro-organismes susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication. Il repose essentiellement

Plus en détail

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B

HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B HÉPATITE CHRONIQUE VIRALE B Stratégie thérapeutique Dr Krifa A Farhat Hached Sousse Sousse le 14 mars 2009 INTRODUCTION Évolution considérable dans la prise en charge thérapeutique des infections chroniques

Plus en détail

La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé. D. Abiteboul ATELIER VACCINS JNI

La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé. D. Abiteboul ATELIER VACCINS JNI La Vaccination contre l hépatite B des personnels de santé Un jeune médecin péruvien de 24 ans va prendre en 2009 un poste de FFI en chirurgie dans votre hôpital. Il ne se souvient plus trop s il a été

Plus en détail

4. Recommandations de la HAS

4. Recommandations de la HAS 4. Recommandations de la HAS 4.1 Dépistage de l hépatite C La HAS, en accord avec l avis du groupe de travail HAS, valide l algorithme biologique de dépistage de l hépatite C proposé par le groupe de travail

Plus en détail

Elise LECURU. Enjeux et risques des grossesses précoces

Elise LECURU. Enjeux et risques des grossesses précoces Elise LECURU Enjeux et risques des grossesses précoces Droits des patientes mineures et obligations des professionnels La situation particulière des mineures enceintes se caractérise par une double obligation

Plus en détail

Suivi et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Thierry Harvey

Suivi et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Thierry Harvey Suivi et orientation des femmes enceintes en fonction des situations à risque identifiées Thierry Harvey Maternité des Diaconesses GH Diaconesses Croix St Simon Il est plus facile pour un chameau de passer

Plus en détail

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an

Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an Hépatite B Epidémiologie du VHB 2 milliards/ 6 milliard ont été infectés 350 millions de porteurs chroniques 1 million de décès par an zone de forte endémie (8-20%): Asie SE, Afrique zone d endémie moyenne

Plus en détail

Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) Mars 2016

Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) Mars 2016 1 Epidémiologie du risque infectieux lié aux Accidents Exposant au Sang (AES) 2 Accident Exposant au Sang (AES) Définition (Circ. n DGS/DH/98/249 du 20 avril 1998) Tout CONTACT PERCUTANE (piqûre, coupure

Plus en détail

Varicelle et grossesse. Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010

Varicelle et grossesse. Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010 Varicelle et grossesse Dr Coatleven Frédéric maternité C.H.U. Bordeaux Juin 2010 Epidémiologie, physiopathologie Maladie infectieuse fréquente et le plus souvent bénigne 90% de la population de plus de

Plus en détail

Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004

Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004 Prévalence des co-infections par les virus des hépatites B et C dans la population VIH+ France, juin 2004 6 èmes journées d infectiologie Nice 2005 FNPRRH Contexte de l étude Morbidité accrue progression

Plus en détail

VIH et GROSSESSE. Docteur Fabienne MESSAOUDI

VIH et GROSSESSE. Docteur Fabienne MESSAOUDI VIH et GROSSESSE Docteur Fabienne MESSAOUDI Praticien Hospitalier en gynécologie-obstétrique Centre Hospitalier de Versailles Journées d échanges Annaba Solimed/Aniss Mars 2013 INTRODUCTION L association

Plus en détail

SUIVI DE LA GROSSESSE ET ORIENTATION DES FEMMES ENCEINTES EN FONCTION DES SITUATIONS À RISQUE IDENTIFIÉES

SUIVI DE LA GROSSESSE ET ORIENTATION DES FEMMES ENCEINTES EN FONCTION DES SITUATIONS À RISQUE IDENTIFIÉES SUIVI DE LA GROSSESSE ET ORIENTATION DES FEMMES ENCEINTES EN FONCTION DES SITUATIONS À RISQUE IDENTIFIÉES GROSSESSE PHYSIOLOGIQUE? GROSSESSE NORMALE? GROSSESSE À BAS RISQUE? GROSSESSE A PRIORI «NORMALE»

Plus en détail

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007

AES et VHB. D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES. D. Abiteboul- Journées ANMTEPH 2007 AES et VHB D. Abiteboul Service de Santé au travail Hôpital Bichat-Claude Bernard Paris GERES L AES : risque de transmission du VHB au soignant Piqûre 0,07/IDE/an [1990 : 0,4/IDE/an] Taux de transmission

Plus en détail

Prévention diversifiée

Prévention diversifiée 11/10/2016, Versailles Prévention diversifiée Pr Sophie Matheron Service des Maladies Infectieuses et Tropicales Hôpital Bichat Claude-Bernard Prévention diversifiée (Généralités) Prévention de la transmission

Plus en détail

DIPLÔME UNIVERSITAIRE «ACCOMPAGNEMENT DE LA GROSSESSE A LA NAISSANCE»

DIPLÔME UNIVERSITAIRE «ACCOMPAGNEMENT DE LA GROSSESSE A LA NAISSANCE» 1 ère Semaine Lundi 28 Novembre 2016 9 h 30 10 h 00 : Présentation du D.U. LE SUIVI DE LA GROSSESSE 10 h 00 11 h 00 : La consultation pré gestationnelle Pr. M. GAMERRE 11 h 00 12 h 00 : Le projet de naissance

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Femmes enceintes ayant une complication au cours de leur grossesse : transferts en urgence entre les établissements de santé Critères d indications de transfert

Plus en détail

SUIVI ET ORIENTATION DES FEMMES ENCEINTES

SUIVI ET ORIENTATION DES FEMMES ENCEINTES SUIVI ET ORIENTATION DES FEMMES ENCEINTES EN FONCTION DES SITUATIONS A RISQUE IDENTIFIÉES Recommandations pour la pratique clinique Raha SHOJAI Hôpital Nord Marseille raha.shojai@mail.ap-hm.fr Karine PETITPREZ

Plus en détail

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations

LE DEPISTAGE du VIH en Enjeux et recommandations LE DEPISTAGE du VIH en 2010 Enjeux et recommandations Les enjeux: une activité de dépistage élevée: 5 millions de tests /an.et pourtant Une incidence de l infection VIH élevée et désespérément stable :

Plus en détail

Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA

Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA Prévention de la Transmission Mère- Enfant (PTME) du VIH. Expérience du Centre Hospitalier de Libreville (Gabon). Thèse pour l obtention du Doctorat en Médecine (Diplôme d État) Francette Alta MOULANGA

Plus en détail

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST

DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST DEPISTAGE ET PRISE EN CHARGE DE L'HEPATITE B EN CDAG/CIDDIST Journée régionale Sens, 02 Octobre 2015 M Duong Service des Maladies Infectieuses CHU Dijon INFECTION VHB EN FRANCE - Porteurs chroniques(ag

Plus en détail

Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS. 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés

Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS. 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés Séroconversions VIH après accident professionnel, France Remerciements : C.Arvieux GERES et SFLS 48 cas recensés, dont 14 cas prouvés INVS: Contaminations professionnelles par le VIH, le VHC et le VHB

Plus en détail

Le déclenchement artificielle du travail Indications - Contres indications Complications

Le déclenchement artificielle du travail Indications - Contres indications Complications I er Congrès du CNGOAL XXe Congrès de la SAGO 12 13 Novembre 2016 Le déclenchement artificielle du travail Indications - Contres indications Complications Dr I. Ben Abderrahmane - Dr F.Manseur - Pr MS.

Plus en détail

L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN

L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN L ACCÈS AUX TRAITEMENTS ET AUX SOINS POUR LE VHB ET LE VHC AU CAMEROUN Fanny Chabrol fanny.chabrol@inserm.fr Atelier de Restitution du projet EVOLCAM (ANRS 12288) 16 novembre 2016 Université Catholique

Plus en détail

Prise en charge des accidents d exposition au risque viral

Prise en charge des accidents d exposition au risque viral Prise en charge des accidents d exposition au risque viral Evaluation et amélioration des pratiques professionnelles au service d urgences du CHU de Nancy Dr. S MORINEAUX urgences/samu/smur CHRU Nancy

Plus en détail

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI

Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI Les hépatites virales Dr Aissa.FILALI 1. Quels sont les agents responsables? 2. Quand suspecter une hépatite virale aigue? 3. Comment faire le diagnostic d une hépatite aigue virale? 4. Comment surveiller

Plus en détail

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang dans les centres médico-sociaux SOMMAIRE

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang dans les centres médico-sociaux SOMMAIRE SOMMAIRE 1. Introduction page 2 2. Evaluation du genre d exposition et du temps écoulé depuis celle-ci page 2 3. Evaluation du risque infectieux page 2-3 4. Evaluation des mesures à prendre en cas d exposition

Plus en détail

11 ème journée des réseaux de périnatalité d Ile-de-France 14 octobre 2016

11 ème journée des réseaux de périnatalité d Ile-de-France 14 octobre 2016 Prise en charge en HAD Obstétrique: indications et spécificités. Exemple de 2 modèles différents d organisation: l HAD APHP et l HAD Santé Service. 11 ème journée des réseaux de périnatalité d Ile-de-France

Plus en détail

Collaboration obstétrico-pédiatrique sur les nouveaux-nés à la limite de la viabilité : expérience de Clamart

Collaboration obstétrico-pédiatrique sur les nouveaux-nés à la limite de la viabilité : expérience de Clamart Collaboration obstétrico-pédiatrique sur les nouveaux-nés à la limite de la viabilité : expérience de Clamart Dr Stéphanie LE FOULGOC 5ème Journée des Réseaux de Périnatalité d Ile de France 23 Octobre

Plus en détail

Hépatite B et grossesse

Hépatite B et grossesse Réseau ville-hôpital hépatites virales B ou C, hépatopathies et transplantation hépatique Réseau Périnatal Alpes-Isère Hépatite B et grossesse Version 2 Date : 30/11/2010 Rédaction : Dr Marie-Noëlle HILLERET,

Plus en détail

Vaccination contre le virus de l hépatite B Réunion de consensus Paris, septembre 2003

Vaccination contre le virus de l hépatite B Réunion de consensus Paris, septembre 2003 Vaccination contre le virus de l hépatite B Réunion de consensus Paris, 10-11 septembre 2003 Dr Marie-Josèphe JEAN-PASTOR Centre de Pharmacovigilance Hôpital Salvator, Marseille Médecine du travail - 20/I/2003

Plus en détail

A la maternité Angélique du Coudray (hôpital Delafontaine) les patientes arrivent:

A la maternité Angélique du Coudray (hôpital Delafontaine) les patientes arrivent: A la maternité Angélique du Coudray (hôpital Delafontaine) les patientes arrivent: Directement Par leur généraliste ou leur gynécologue Par leur centre de santé Par la PMI Par Médecins du monde Par la

Plus en détail

Dépistage. Nouvelles recommandations Coordination Régionale de lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine

Dépistage. Nouvelles recommandations Coordination Régionale de lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine Dépistage Nouvelles recommandations 2010 Pr Jean-Marie LANG Président COREVIH Alsace 8 mars 2011 Coordination Régionale de lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine Enjeux du

Plus en détail

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue LES HEPATITES VIRALES DANS LES PAYS DU SUD Améliorer la prévention et la prise en charge des patients

Plus en détail

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien

Yvelines. Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Yvelines Dr Bart THIELEMANS responsable de service gynéco-obstétricien Une offre de soins spécifique en Ile de France depuis plus que 30 ans une hospitalisation en moyen séjour (SSR) pour les femmes enceintes

Plus en détail

RUBEOLE ET GROSSESSE

RUBEOLE ET GROSSESSE RUBEOLE ET GROSSESSE diminution de l incidence grâce à la vaccination En 2006: moins de 20 cas séroconversions /an pdt la grossesse 0 cas de rubéole malformative en 2006 en France (vaccination /IMG des

Plus en détail

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée)

Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque (sauf si GEU isolée) A compléter lors de chaque grossesse FICHE GROSSESSE Cette fiche doit être remplie pour toute grossesse débutante diagnostiquée à l échographie avec activité cardiaque Identification N DU CENTRE CLINIQUE

Plus en détail

Prise en charge du diabète gestationnel : RPC CNGOF 2010

Prise en charge du diabète gestationnel : RPC CNGOF 2010 Prise en charge du diabète gestationnel : RPC CNGOF 2010 Aspects Gynéco-obstétricaux Formation gynerisq 31mai-1juin2013 O. THIEBAUGEORGES, P MIRONNEAU RPC DG: Aspects gynéco-obstétricaux Complications

Plus en détail

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention

Hépatite B : je comprends sa. dépistage et de la prévention Hépatite B : je comprends sa gravité, l'importance du dépistage et de la prévention L hépatite B est une maladie du foie, due à un virus. On estime à près de 300 000 le nombre de porteurs chroniques de

Plus en détail

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C

DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C Concentration relative NUMERO - info 7 2016 DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE DES HÉPATITES VIRALES A, B ET C 1- DIAGNOSTIC SÉROLOGIQUE DE L HÉPATITE A Le diagnostic d une infection récente par le virus de l hépatite

Plus en détail

Denise ANTONA. Hépatite B : données épidémiologiques récentes et stratégie vaccinale

Denise ANTONA. Hépatite B : données épidémiologiques récentes et stratégie vaccinale Denise ANTONA Hépatite B : données épidémiologiques récentes et stratégie vaccinale Connaître l'évolution de l'épidémiologie de l'infection par HBV. Connaître l'état actuel et l'évolution souhaitable de

Plus en détail

La Direction du travail

La Direction du travail La Direction du travail Pr Ayyach Dr Sadnia ACCOUCHEMENT NATUREL Se déroule en l absence de toute thérapeutique respectant ainsi sa physiologie. ACCOUCHEMENT DIRIGÉ Se déroule a l aide de thérapeutiques

Plus en détail

Dr Jean-Dominique POVEDA

Dr Jean-Dominique POVEDA Hépatite virale B Données épidémiologiques Dr Jean-Dominique POVEDA Laboratoire PASTEUR CERBA Tunis Février 2008 Hépatite virale B Plus de 2 milliards d humains contaminés, Plus de 350 millions de porteurs

Plus en détail

ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL

ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL CHAPITRE 5 CONTACTS AVEC LE SANG ERREURS D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL CONDUITE À TENIR LORS D UNE ERREUR D ADMINISTRATION DE LAIT MATERNEL Il est très important que les enfants reçoivent le lait de

Plus en détail

Dr N. AKOUM CHI Elbeuf- Louviers-Val de Reuil Service des Urgences

Dr N. AKOUM CHI Elbeuf- Louviers-Val de Reuil Service des Urgences PREVENTION/DEPISTAGE VIH, HEPATITES VHB VHC, IST LA DONNE CHANGE! Les nouvelles donnes en matière de prévention Mardi 4 Novembre 2014 Dr N. AKOUM CHI Elbeuf- Louviers-Val de Reuil Service des Urgences

Plus en détail

Table des matières. Diagnostic... 1 Prise en charge... 1 Expectative (1). Traitement chirurgical (2). Traitement médical (2).

Table des matières. Diagnostic... 1 Prise en charge... 1 Expectative (1). Traitement chirurgical (2). Traitement médical (2). Table des matières Liste des collaborateurs................................ Abréviations......................................... Préface.............................................. Avant-propos.........................................

Plus en détail

Les bébés vus par un gynécologue-obstétricien

Les bébés vus par un gynécologue-obstétricien Les bébés vus par un gynécologue-obstétricien M. Dommergues Service de Gynécologie Obstétrique Groupe Hospitalier Pitié Salpetrière et Université Paris 6 Le bébé: une probablité ou une présence? Obstétrique

Plus en détail

Prise en charge des grossesses gémellaires monoamniotiques : une étude multicentrique à propos de 120 cas.

Prise en charge des grossesses gémellaires monoamniotiques : une étude multicentrique à propos de 120 cas. 14èmes Journées scientifiques du Réseau SécuritS curité Naissance Laure MAILLET-DUMAS Norbert WINER Prise en charge des grossesses gémellaires monoamniotiques : une étude multicentrique à propos de 120

Plus en détail

PLAN DE L EXPOSE. 1.Présentation. 2.Motivation. 3.Objectifs.

PLAN DE L EXPOSE. 1.Présentation. 2.Motivation. 3.Objectifs. PLAN DE L EXPOSE. 1.Présentation. 2.Motivation. 3.Objectifs. 4. Méthodologie. 4.1. Analyse théorique. 4.2. Analyse pratique. - Mise en évidence des moyens de prévention dans chaque pays. - Ce qui se fait

Plus en détail

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique

Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Biothérapie et hépatite virale Cas clinique Dr. Mouni Bensenane CHU Nancy Sixième rencontre autour des Maladies Inflammatoires Chroniques de l Intestin Alger, le 09 novembre 2011 M. B âgé de 18 ans, étudiant

Plus en détail

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN

Travail en collaboration avec le service de diabétologie du Professeur Agnès HARTEMANN GROUPE HOSPITALIER PITIE SALPETRIERE Service de gynécologie Obstétrique Professeur M DOMMERGUES Auteurs : D. VAUTHIER BROUZES J. NIZARD (GO) S. JACQUEMINET C. CIANGURA A. HARTEMANN (Diabétologues) Date

Plus en détail

Pratiques de la sortie précoce en Maternité

Pratiques de la sortie précoce en Maternité Pratiques de la sortie précoce en Maternité Expérience du CHU de Nice MARIOLI Sandrine Pédiatre Maternité du CHU de Nice Définition de l HAS Sortie entre J0 et J2 inclus (J0 = jour de naissance) pour un

Plus en détail

naissances nouveau-nés dans les landes en 2012 et santé des

naissances nouveau-nés dans les landes en 2012 et santé des naissances et santé des nouveau-nés dans les landes en 2012 Cette étude sur les naissances et la santé des nouveau-nés des Landes, soutenue par le Conseil général, a été effectuée à partir des données

Plus en détail

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang - EMS SOMMAIRE

Prise en charge des expositions professionnelles aux virus transmissibles par le sang - EMS SOMMAIRE SOMMAIRE 1. Introduction page 2 2. Evaluation du genre d exposition et du temps écoulé depuis celle-ci page 2 3. Evaluation du risque infectieux page 3 4. Evaluation des mesures à prendre en cas d exposition

Plus en détail

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet

Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Grossesses gémellaire Gestion de l accouchement F Goffinet Maternité Port-Royal INSERM U953 Recherche épidémiologique en santé périnatale et en santé des mères et des enfants Journée Franco-Québecoise,

Plus en détail

Guide de formation. VIH, contraception, conception et grossesse

Guide de formation. VIH, contraception, conception et grossesse Guide de formation VIH, contraception, conception et grossesse 08/07/2009 Préparé en même temps que le diaporama Women for Positive Action et les notes du conférencier, ce guide pratique fait partie du

Plus en détail

Morphologie et structure du HBV

Morphologie et structure du HBV Morphologie et structure du HBV Histoire naturelle Infection primaire 95 % 5 % Guérison Persistance Hépatite chronique Porteur inactif Cirrhose Hépatocarcinome Evolution des marqueurs dans l hépatite B

Plus en détail

Livret de suivi et d information

Livret de suivi et d information Accident exposant au sang (AES) Exposition au risque viral VIH, VHB et VHC Livret de suivi et d information pour les professionnels de santé Nom de votre médecin :... Pour prendre ou modifier votre rendez-vous

Plus en détail