Syndicat des énergies renouvelables

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Syndicat des énergies renouvelables"

Transcription

1 Annuaire des adhérents Syndicat des énergies renouvelables 2014 Les acteurs de l avenir énergétique

2 P A Y S D E L A L O I R E F R A N C E NANTES 2O > 21 MAI 2O15 P A R C D E S E X P O S I T I O N S

3 SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES Annuaire 2014

4

5 SOMMAIRE LE MOT DU PRÉSIDENT...04 LE SER, FORCE DE PROPOSITION...07 LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU SER...09 VOS CONTACTS AU SER...10 LES FILIÈRES...11 LES FICHES DES ADHÉRENTS...23 AUTRES ADHÉRENTS INDEX Général Par filière Des annonceurs Edité par le Syndicat des énergies renouvelables,septembre septembre Coordination :Elodie BILLEREY - Conception / réalisation Tous les renseignements figurant dans cet annuaire sont reproduits tels qu ils ont été fournis par nos adhérents et ne sauraient en aucun cas entraîner la responsabilité du Syndicat des énergies renouvelables. Crédits photos de couverture : SER

6 AVANT PROPOS LE SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU SERVICE DE TOUTES LES FILIÈRES «Ce que je souhaite que les Français comprennent aujourd hui, c est que nous mettons en place les outils qui vont permettre de réussir cette transition énergétique un mot un peu complexe qui veut simplement dire que nous allons passer d une situation telle que nous la subissons, à une meilleure situation parce que nous en avons les moyens, les opportunités ( ). C est cela que réalise ce cadrage, cette loi de programmation pour que chacun puisse comprendre comment agir, comment s engager, comment bénéficier de ce nouveau modèle énergétique français. La réussite de ce nouveau modèle est nécessaire si l on veut aussi réduire la facture énergétique de la France ( ) qui s élève à près de 70 milliards d euros. Elle pèse sur la productivité économique de nos entreprises et sur notre indépendance énergétique. C est aussi l occasion de valoriser de nouvelles technologies, de conquérir de nouveaux marchés dans le domaine des énergies renouvelables». Ségolène ROYAL Discours de présentation du projet de loi de programmation pour la transition énergétique, 18 juin Les énergies renouvelables sont l un des moyens indispensables pour réussir la transition énergétique. Outils efficaces de lutte contre le changement climatique, elles répondent à des préoccupations d ordre à la fois économique, industriel, environnemental et énergétique. Les professionnels, regroupés au sein du SER, sont mobilisés pour atteindre les objectifs que s est fixé notre pays : 23 % d énergies renouvelables dans notre consommation en 2020, 32% en Ils conjuguent leurs forces pour que la France tienne, dans ce domaine, la place que son savoir-faire et ses réalisations dans le secteur de l énergie lui permettent d occuper. Pour atteindre ces objectifs, toutes les énergies renouvelables doivent être développées : biomasse (bois-énergie, biogaz, biocarburants, déchets ménagers, etc.), éolien terrestre et maritime, solaire, hydroélectricité, géothermie, énergies marines. La croissance de toutes ces formes d énergies permettra de créer, d ici 2020, des filières industrielles solides, génératrices de emplois nouveaux. Au total, près de personnes travailleront dans le secteur des «Energies renouvelables» d ici quelques années. 4

7 Le développement des énergies renouvelables dans notre pays a connu, ces dernières années, un ralentissement inquiétant, lié à de multiples raisons : règlementations trop lourdes, incertitudes tarifaires, contexte économique particulièrement difficile. La loi de transition énergétique pour la croissance verte, discutée à l automne 2014, constitue une opportunité capitale pour relancer la croissance de nos filières et de nos entreprises. Sans attendre la loi, le SER a proposé, tout en préservant l environnement et le respect des différentes servitudes, des mesures immédiates au 1 er rang desquelles les simplifications des différentes procédures qui brident le développement des énergies renouvelables. Le SER, ses administrateurs et ses équipes, seront plus que jamais présents pour promouvoir toutes les énergies renouvelables à tous les échelons du débat, pour qu elles parviennent à accroître leur rythme de développement et atteignent 23 % de notre mix énergétique en 2020, puis 32 % en Jean-Louis BAL Président du SER LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE Dans le cadre du «Paquet Energie Climat» européen, la France a établi sa feuille de route jusqu en 2020 : l objectif retenu est d atteindre une part de 23 % d énergies renouvelables dans la consommation. Parallèlement, un objectif de réduction des consommations a été adopté qui devrait amener le niveau à 150 Mtep/an contre 160 Mtep en En conséquence, l objectif EnR devient une contribution totale qui passe de 16 Mtep en 2005 à 36 Mtep en SECTEUR RENOUVELABLE SITUATION FIN 2005 EN Mtep OBJECTIF 2020 EN Mtep Chaleur 9,6 19,6 Bois (chauffage domestique) 7,4 (5,7 millions d appareils) 7,4 (9 millions d appareils) Bois et déchets (collectif/tertiaire/ industrie) 1,8 9 Solaire thermique, PAC et géothermie 0,4 3,2 Electricité 5,6 12,65 Hydroélectricité 5,2 ( MW) 5,8 Biomasse 0,2 (350 MW) 1,4 Eolien 0, MW (2 000 éoliennes) MW (8 000 éoliennes) Solaire photovoltaïque 0 0,45 (5 400 MW) Géothermie Haute température 0 0,04 Biocarburants 0,7 4 TOTAL 16 36,25 Pourcentage de la consommation finale 9 % 23 % Source COMOP n 10. 5

8 AVANT PROPOS Cependant, si des décisions stratégiques ne sont pas prises, la France ne sera pas au rendez-vous. En effet, au rythme auquel se développent les énergies renouvelables, leur part pourrait s élever à 17% contre les 23 % sur lesquels notre pays s est engagé, soit près d un quart de moins de l objectif. C est pourquoi, plus que jamais, les acteurs des énergies renouvelables doivent se regrouper et travailler tous ensemble pour que leurs filières soient défendues et soutenues. EN MTEP 2005 OBJECTIFS RÉEL OBJECTIFS 2020 PROJECTION SER 2020 Hydroélectricité 5,7 5,5 5,4 5,8 5,4 Eolien terrestre 0,1 1,2 3,6 2,0 1,54 Eolien offshore 0 0 1,4 0,5 Solaire PV 0 0,12 0,38 0,6 0,65 EMR 0 0,04 0,04 0,1 0,06 Géothermie Haute Température 0 0,02 0 0, Biomasse 0,3 0,55 0,5 1,5 0,6 Solaire thermique 0,05 0,18 0,13 0,9 0,5 Géothermie profonde 0,1 0,19 0,09 0,5 0,2 PAC 0,133 1,3 1,2 1,85 1,5 dont PAC géothermiques 0,06 0,34 0,25 0,57 Biomasse solide 8,8 10,45 10,1 15,9 12 Bois énergie 8,4 9,5 dont chauffage domestique 6,65 6,9 7,1 7,4 7,4 déchets urbains incinérés 0,26 0,26 Résidus agricoles et AA 0,2 0,39 Biogaz 0,08 0,09 0,15 0,55 0,25 Biocarburants 0,4 2,9 2,7 3,7 2,8 TOTAL 15,7 22, ,2 26,4 Part de la consommation totale 9 % 14 % 13,7 % 23 % 17 % Source : SER 6

9 LE SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES FORCE DE PROPOSITION Créé en 1993, le Syndicat des Énergies Renouvelables regroupe, directement ou indirectement, plusieurs milliers d entreprises, producteurs de ressources (forestiers, agriculteurs), concepteurs, industriels et installateurs, associations professionnelles spécialisées, représentant les différentes filières. Parmi ses adhérents figurent les plus grands énergéticiens mondiaux ou nationaux comme des groupes ou acteurs locaux des énergies renouvelables mais aussi un très grand nombre de PME et d ETI. Les collaborations sont essentielles pour développer les filières. PRÉSENTATION Sa vocation : développer la part des énergies renouvelables dans la production énergétique de la France et promouvoir les intérêts des industriels et professionnels français du secteur Avec une production électrique qui repose à près de 75 % sur l énergie nucléaire et 13 % sur l énergie hydraulique, la France compte parmi les pays de l Union européenne les moins émetteurs de gaz à effet de serre. Ses importantes surfaces agraires et forestières, son ensoleillement, ses régimes de vent et son potentiel hydraulique, font de la France l un des pays européens qui possède le plus important gisement en matière d énergies renouvelables. Il détient donc une ressource naturelle qui devrait lui permettre de parvenir à une croissance rapide des énergies renouvelables dans son mix énergétique. Ses objectifs : favoriser le développement de filières industrielles compétitives et répondre à la croissance de la demande énergétique par des moyens de production durables, respectueux de l environnement, économiquement compétitifs et renforçant l indépendance énergétique française Des initiatives qui s inscrivent dans le cadre des objectifs de l Union Européenne visant à faire passer de 8 % en 2006 à 20 % en 2020 la part des énergies renouvelables dans la consommation européenne d énergie et, au niveau français de l ordre de 9 % en 2006 à 23 % en Interlocuteur privilégié des pouvoirs publics et force de proposition pour l ensemble du secteur, le Syndicat intervient auprès des instances françaises et européennes pour faciliter l élaboration des 7

10 PRÉSENTATION programmes de développement des énergies renouvelables et leur mise en place. Il organise notamment, depuis 1999, un colloque annuel qui réunit plus d un millier de participants et de nombreuses manifestations, parmi lesquelles le colloque national éolien, le colloque national biomasse, le colloque national photovoltaïque, le colloque solaire thermodynamique et, depuis 2014, les assises nationales des énergies marines ainsi que plusieurs journées techniques. Le SER est membre du Conseil supérieur de l énergie (CSE), du Comité des Parties Prenantes de RTE, de la Commission Nationale des Aides (CNA) de l ADEME, du Conseil National de l Air, etc. Les énergies renouvelables : un développement incontournable Le soleil, le vent, l eau, le bois et les autres sources de biomasse, la chaleur de la terre : les énergies renouvelables présentent, par rapport aux énergies fossiles, l avantage d être inépuisables. Recourir aux énergies renouvelables, c est préserver les ressources fossiles nécessaires aux générations futures, réduire notre dépendance énergétique vis-à-vis des énergies fossiles, éviter la production et la non-valorisation de volumes importants de déchets, diminuer l émission de polluants et de gaz à effet de serre, faire l économie de démantèlements complexes après exploitation, respecter l équilibre écologique tout en favorisant la croissance économique. C est aussi s inscrire dans le prolongement des engagements pris par la communauté internationale pour favoriser le développement durable. Autre atout des énergies renouvelables : elles décentralisent la production dans des sites et des régions où elles deviennent sources d emplois et de recettes pour les collectivités locales. Elles sont ainsi d importants vecteurs du développement économique local et de l aménagement du territoire. En France, les activités de production, hors hydraulique et biomasse, se sont longtemps concentrées dans les départements et territoires d Outre-Mer. A partir de 2001, la métropole a offert aux industriels des possibilités de croissance. Depuis lors, les entreprises, affiliées au SER, se sont développées en France et ont renforcé leurs activités avec l objectif d affirmer leur compétitivité sur des marchés, en pleine croissance dans le monde. 8

11 LE CONSEIL D ADMINISTRATION DU SER (JUIN 2014) PRÉSIDENT Jean-Louis BAL PRÉSIDENT D HONNEUR André ANTOLINI ORGANISATION BUREAU Yvon ANDRE, Vice-président, EDF Energies Nouvelles Cyril LE PICARD, Vice-président et Président de la commission France Biomasse Energie, UCFF Arnaud MINE, Vice-président et Président de la commission Solaire Photovoltaïque (SOLER), URBASOLAR Jean-Baptiste SÉJOURNÉ, Vice-président et Président de la commission Éolienne, GDF SUEZ Frédéric COIRIER, Trésorier, POUJOULAT AUTRES ADMINISTRATEURS André-Jacques AUBERTON HERVE, SOITEC Elisabeth AYRAULT, Compagnie Nationale du Rhône Jérôme BILLEREY, Président de la commission Ultramarine, QUADRAN Antoine CAHUZAC, EDF Energies Nouvelles Christian CARDONNEL, Président de la commission Énergies Renouvelables et Bâtiment, CARDONNEL Ingénierie Arnaud CHAPERON, TOTAL Sébastien COUZY, METHANEO Michel CREMIEUX, ENEL France Michèle CYNA, Présidente de la commission Géothermie, BURGEAP Louis-François DURRET, AREVA Jean-Charles GALLAND, Président de la commission Hydroélectricité, EDF HYDRO Filippo CIMITAN, SIEMENS Olivier GRELIER, Commission Chauffage au bois domestique SUPRA Christophe GRUY, Groupe MAÏA Kristell GUIZOUARN, SOFIPROTEOL Jacques JAMART, Président de la commission Energies Marines Renouvelables, ALSTOM New Energies Pierre de MONTLIVAULT, DALKIA Jérôme PÉCRESSE, ALSTOM Ignace de PREST, Commission Industrie, SCHNEIDER ELECTRIC Roger PUJOL, Président de la commission Solaire Thermodynamique, CNIM Pierre VIALLEFOND, GENERAL ELECTRIC 9

12 ORGANISATION VOS CONTACTS AU SYNDICAT Céline BORTOLOTTI Bérengère SABATHIER-DAGÈS Stéphanie CONAN remplace Bérengère SABATHIER-DAGÈS Jean-Louis BAL Philippe CHARTIER Erik GUIGNARD André ANTOLINI Jean de SAINT-CHERON Damien MATHON Cyril CARABOT Delphine LEQUATRE Catherine MOLTON Françoise JOUET Romain POUBEAU Marion LETTRY Sabrina FUSELIEZ Ludivine CHAZELLE Gabrielle JOUSSET Adrien LANDY Axel RICHARD David SAINT-ANDRÉ Antoine DÉCOUT Nicolas AUDIGANE Responsable Communication Responsable Communication Webmaster Chargé de mission SIG Chargé de mission «EnR et bâtiment» et Géothermie Chef de projet Windustry Responsable pôle Industrie Chargé de mission énergies électriques renouvelables Chargé de mission bois énergie domestique et Flamme Verte Elodie BILLEREY remplace Ludivine CHAZELLE Syndicat des énergies renouvelables 13-15, rue de la Baume Paris Tél. : + 33 (0) Fax : + 33 (0) Twitter : https://twitter.com/ser_enr Contacter un permanent du ser : 10

13 LES FILIÈRES ENR LES FILIÈRES MULTIFILIÈRES 2. BIOCARBURANTS 3. BOIS-ÉNERGIE 4. BIOGAZ 5. ÉLECTRICITÉ ÉOLIENNE 6. ÉNERGIES MARINES 7. GÉOTHERMIE 8. HYDROÉLECTRICITÉ 9. SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE / SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE À CONCENTRA- TION / SOLAIRE THERMODYNAMIQUE 10. SOLAIRE THERMIQUE 11. POMPES À CHALEUR 12. FONCTION SUPPORT MULTIFILIÈRES Des besoins énergétiques multiples De nombreux acteurs du monde de l énergie ont fait le choix d inscrire leur développement dans plusieurs filières d énergies renouvelables. En plus des entreprises qui se sont développées sur différentes filières, nous retrouvons également les bureaux d études et cabinets d ingénierie. L approvisionnement du réseau électrique (raccordement, équilibrage du réseau, stockage) et la fourniture de chaleur et d électricité au niveau des bâtiments (labels, réglementation thermique, autoconsommation) conduisent à des regroupements de filières par familles pour lesquelles le SER assure la promotion de solutions renouvelables. BIOMASSE POUR DIFFÉRENTS USAGES Bois-énergie et biocombustibles solides, biogaz, biocarburants : la biomasse est une source d énergie neutre du point de vue du CO 2 car sa combustion s inscrit dans le cycle naturel du carbone (cf. Règlement n 601/2012 de la Commission européenne relatif à la surveillance et à la déclaration des émissions de gaz à effet de serre). La biomasse peut être valorisée sous différentes formes : gaz, électricité, chaleur, carburants. Les bioénergies ont une particularité : elles sont issues de la valorisation de combustibles physiques, stockables, transportables, d origine biologique et sont donc les seules filières EnR à disposer d une partie amont et d une partie aval, pour lesquelles FBE se mobilise. 11

14 LES FILIÈRES ENR BIOMASSE POUR LA CHALEUR : SECTEURS DOMESTIQUE, COLLECTIF, INDUSTRIEL ET TERTIAIRE Le principal des objectifs des bioénergies se situe dans le développement des applications thermiques (chaufferies bois à usage collectif, industriel ou tertiaire) Le bois représente, à lui seul, près de 9 millions de tonnes équivalent pétrole consommées et constitue la principale source d énergie renouvelable en France. Son utilisation, qu elle soit domestique, collective, industrielle ou tertiaire, fait aujourd hui appel à des technologies très performantes. Pour l habitat individuel, les foyers fermés/inserts, les poêles, les cuisinières et les chaudières manuelles ou automatiques s adaptent aux différents besoins des consommateurs. Ces appareils bénéficient, sous certaines conditions, d aides financières telles que le crédit d impôt transition énergétique (CITE), l éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ), des aides locales, etc. L augmentation constante des rendements énergétiques des équipements contribue fortement à la diminution de la consommation de bois. C est pourquoi, le développement du parc et le remplacement programmé de nombreux appareils existants n augmenteront pas la consommation de combustible tout en répondant à davantage de besoins en énergie utile. En outre, les performances environnementales de ces appareils croissent constamment. Les plus récents sont très peu émetteurs de poussières fines (PM 10) et le remplacement du parc d appareils existants par ces appareils performants devrait s accompagner d une diminution importante des émissions de ces particules, dues à cette énergie si populaire. Diffusion large de l information auprès du grand public, soutien aux appareils «haute performance environnementale» labellisés Flamme Verte, amélioration des filières d approvisionnement, incitations fiscales, autant d éléments qui participent au bon développement de cette filière. Le bois et les déchets sont également utilisés dans les réseaux de chaleur et l industrie. L évolution des technologies garantit des rendements de plus en plus performants rendant l énergie bois très compétitive. Sur la période , le Fonds Chaleur renouvelable a permis une véritable accélération des projets de production de chaleur renouvelable. Les équipements, soutenus par ce fonds géré par l ADEME, sont très majoritairement de fabrication française. Il concerne le bois biomasse, la méthanisation, la géothermie, les réseaux de chaleur, le solaire thermique et la récupération de chaleur fatale. L enveloppe budgétaire fut de 1,112 M sur 5 ans pour l ensemble de ces secteurs pouvant en bénéficier (soit un peu plus de 200 M /an). Sur la période , le Fonds Chaleur a soutenu 453 installations biomasse (109 dans le cadre du BCIAT et 354 hors BCIAT). Entre 2000 et 2012, la production moyenne annuelle de chaleur à partir de biomasse a ainsi été multipliée par trois, pour arriver à une production thermique cumulée de près de 1,4 million de tep/an. Le Fonds Chaleur a donc permis d avancer vers l objectif de 5,2 Mtep supplémentaires fixés par le Grenelle de l environnement dans le secteur collectif, industriel et tertiaire ; 12

15 l objectif total pour tous les secteurs étant de 5,5 Mtep supplémentaires par rapport à La performance du dispositif a fait ses preuves en matière de financement public : sur la base d une durée de vie de 20 ans des équipements financés, la subvention à la tonne-équivalent-pétrole (tep) produite grâce au Fonds Chaleur s élève à environ 40, soit un niveau de prix très performant, avec une subvention au MWh de 3,4. En outre, la balance commerciale est durablement améliorée par le dispositif : les sources de chaleur renouvelable mises en place se substituent à autant d importation d énergies fossiles. L utilisation du bois énergie participe, par ailleurs, à l économie locale et à l entretien des forêts en offrant un débouché aux exploitants forestiers pour des produits non utilisés (à l image des bois d éclaircie ou des rémanents issus de l abattage des arbres destinés au bois d œuvre). Le Fonds Chaleur a ainsi permis une relance des investissements et des recrutements sur toute la chaîne de valeur de la biomasse : construction de chaudières, génie civil, exploitation forestière, etc. Cependant, l objectif 2020 impose une montée en puissance accrue de la production de chaleur EnR&R (énergies renouvelables et réseaux de chaleur). Pour atteindre cet objectif, il faudrait générer de l ordre de 600 ktep/an à partir de 2014 (source ADEME 2014), sachant que 245 Ktep ont été produits en 2013, et une enveloppe de 450 millions d euros/an. BIOMASSE POUR L ÉLECTRICITÉ : COGÉNÉRATION, VALORISATION ÉNERGÉTIQUE DES DÉCHETS ET BIOGAZ La production d électricité biomasse est le fait de trois filières énergétiques : Les installations de combustion de matières végétales et animales ; Les usines d incinération d ordures ménagères ; Les installations de production de biogaz. Les installations de production d électricité à base de biomasse sont de tailles unitaires variables mais généralement associées à un système de cogénération, permettant de produire également de la chaleur. Les installations utilisant de la biomasse solide (principalement du bois) ont une puissance comprise entre 1 et 70 MW, alors que les installations de production d électricité à base de biogaz sont de tailles plus réduites, pouvant aller de 100 kw à plus de 2 MW. Cette production d électricité est particulièrement intéressante dans la mesure où le caractère stockable de ces combustibles permet de valoriser la disponibilité des puissances installées à partir de ces sources d énergies. Notre pays s est fixé d importants objectifs de développement d électricité produite à partir de la biomasse. Alors que la capacité de production était de l ordre de 877 MW en 2008, le Grenelle de l environnement a retenu l objectif suivant : un accroissement de la capacité de production de MW à l horizon Ceci représente une multiplication par trois des capacités en 10 ans. 13

16 LES FILIÈRES ENR LE BIOGAZ, SOURCE DE MULTIPLES DÉBOUCHÉS Selon le schéma de valorisation choisi, le biogaz peut être source d électricité et de chaleur (cogénération) mais aussi être injecté dans le réseau de gaz naturel, être valorisé sous forme de biométhane carburant. D autres valorisations seront possibles à l avenir (hydrogène, etc.). Le processus de méthanisation conduit à la production d un résidu appelé «digestat», qu il est ensuite possible de valoriser sous forme d engrais utilisable notamment en agriculture. BIOCARBURANTS Poursuivre les objectifs de développement En 2009, la Directive européenne «Energies renouvelables» décidée par l Union Européenne a fixé la part d énergies renouvelables dans la consommation finale à 10 % dans le secteur des transports d ici Le développement de la production des biocarburants répond à l objectif prioritaire de lutte contre les émissions de gaz à effet de serre. En outre, il contribue à la réduction de la facture énergétique du pays. Pour les biocarburants de première génération, l objectif d incorporer 7 % de biocarburants dans l essence et le diesel que la France s était fixée en 2010 a pratiquement été atteint. Les filières poursuivent leurs efforts pour rester sur la trajectoire et valoriser les investissements effectués. Le socle scientifique et industriel avec sa dimension logistique d approvisionnement obtenu grâce à la première génération est nécessaire pour disposer de filières capables d investir sur la deuxième et la troisième génération dont les perspectives industrielles réelles sont attendues vers pour la deuxième génération et, de façon plus lointaine, pour la troisième. L ÉLECTRICITÉ ÉOLIENNE MW en MW pour l éolien terrestre L énergie éolienne est indispensable pour atteindre les objectifs que la France s est fixée pour En effet, l éolien compte pour un quart de l objectif des 23 % d énergies renouvelables dans la consommation énergétique du pays à cet horizon. La puissance éolienne raccordée au réseau au 1 er janvier 2014 s élevait à MW. Fin juin 2014, soit en un semestre, elle avait augmenté de plus de 400 MW. Initié réellement en 2005, le développement du parc a atteint MW supplémentaires chaque année entre 2007 et Entre 2011 et 2013, le niveau de raccordements s est inscrit dans une baisse continue (835 MW en 2011, 814 MW en 2012, 582 MW en 2013) du fait des dispositions adoptées dans la loi Grenelle II. Depuis début 2014, grâce à la loi dite «Brottes» du 15 avril 2013 qui, d une part, a supprimé la 14

17 règle des cinq mâts minimum et les ZDE (Zones de Développement de l Eolien) qui se superposaient avec les Schémas Régionaux Climat Air Energie (SRCAE) et, d autre part, a adopté une dérogation à la Loi Littoral pour les projets éoliens dans les territoires ultramarins, on assiste à une légère reprise du développement du parc. En effet, durant le premier semestre 2014, 384 MW ont été raccordés au réseau électrique, soit une multiplication par deux quasiment de la puissance installée par rapport à la période équivalente de Le parc éolien français atteint, fin juin 2014, une puissance installée de MW. Même si cette légère relance est encore insuffisante pour atteindre les objectifs fixés à la filière éolienne terrestre, puisqu il faudrait installer près de MW pour être au rendez-vous de 2020, ces premiers résultats sont encourageants. Il reste cependant à sécuriser le cadre économique et à simplifier encore le cadre réglementaire trop complexe, qui retarde de deux ans en moyenne l installation des parcs MW pour l éolien en mer La France possède le deuxième espace maritime au monde, avec 11 millions de km² et plusieurs milliers de kilomètres de côtes répartis sur quatre façades maritimes - Mer du Nord/Manche, Atlantique, Méditerranée et Outre-Mer. Cette géographie favorable lui permet de bénéficier d un potentiel de développement des énergies marines renouvelables parmi les plus importants d Europe. L éolien en mer est la figure de proue de ce développement. Le premier appel d offres, lancé par le Gouvernement en juillet 2011, en constitue la première étape. Il prévoit l implantation de près de MW d éoliens en mer répartie sur quatre sites (Courseulles-sur-Mer, Fécamp, Saint-Brieuc et Saint-Nazaire). Leur mise en service est prévue entre 2017 et Ce premier appel d offres permet de poser les jalons d une nouvelle filière industrielle, plusieurs usines étant en cours de création sur le territoire français. Un deuxième appel d offres a été lancé en mars 2013, portant sur deux zones, au large du Tréport d une part, et entre les îles d Yeu et de Noirmoutier, d autre part, pour une puissance maximale de MW. La mise en service de ces parcs est prévue entre 2021 et Ce deuxième appel d offres permettra de renforcer la filière industrielle en cours de création. L objectif initial de MW en 2020, qui était pourtant un engagement de la France au niveau européen, ne sera pas atteint, du fait du retard pris dans le lancement des premiers appels d offres. D autres projets devront être menés de manière à compenser ce retard et pérenniser la filière industrielle. Les professionnels réunis au sein du SER préconisent un objectif de MW d éolien offshore posé à l horizon

18 LES FILIÈRES ENR L industrie éolienne : un développement porté par Windustry France 2.0 Le potentiel de diversification que représente l éolien pour l industrie française - construction navale, aéronautique, mécanique, métallurgie, etc. - a été étudié par le SER en 2010 dans le cadre de la démarche Windustry France, en collaboration avec les pouvoirs publics. Cette démarche est aujourd hui soutenue par l Etat à travers le projet Windustry France 2.0 qui a été soumis par le SER dans le cadre des Investissements d Avenir, labellisé par le Commissariat Général à l Investissement, et dont le financement a été contractualisé avec Bpifrance en décembre Le projet Windustry France 2.0 consiste en l accompagnement individualisé d entreprises, en vue de faire évoluer leurs procédés industriels et d obtenir des marchés auprès des donneurs d ordres du secteur éolien, diversifiant ainsi leur activité et développant le tissu d emplois. LES ÉNERGIES MARINES Une filière en pleine émergence La France possède la deuxième plus grande façade maritime d Europe. Elle dispose d un immense potentiel de développement des énergies marines - vents, courants, vagues, marées, biomasse, thermie, etc. - et de savoir-faire importants, en métropole comme en outre-mer. La filière française des énergies marines fait l objet, depuis plusieurs années, de toutes les attentions. Un premier Appel à Manifestation d Intérêt (AMI) lancé en 2009 par l ADEME pour la mise en place de démonstrateurs a permis de sélectionner 5 projets visant à lever des verrous technologiques et non-technologiques dans différentes filières EMR. Un nouvel AMI a été lancé en mai 2013, portant sur des briques technologiques (toutes technologies) et des démonstrateurs (houlomoteurs uniquement). Enfin, un troisième AMI est venu compléter le dispositif en octobre 2013 : il permettra l émergence de projets de fermes pilotes hydroliennes, composées de quelques machines, préalable indispensable aux industriels avant de s engager dans des projets de dimension commerciale. Par ailleurs, l ITE (Institut pour la Transition Energétique) France Energies Marines est maintenant opérationnel : il devrait rapidement permettre l émergence de multiples projets de R&D, et offrir à différents acteurs l opportunité de tester leurs technologies sur plusieurs sites d essais en mer. GÉOTHERMIE Développer la chaleur de la terre Contrairement aux autres énergies renouvelables qui trouvent leur source dans le rayonnement solaire, la géothermie a pour origine la chaleur dégagée par le noyau terrestre. Selon les niveaux de température exploités, la géothermie peut valoriser les calories du sol sous forme de chaleur ou d électricité. 16

19 Pour chauffer un bâtiment, la pompe à chaleur (PAC) géothermique puise sa ressource dans le sol (0,60 m à plus de 300 m) ou dans l eau des nappes. Elle permet également un rafraichissement du bâtiment à un rendement extrêmement performant (géocooling). Les PAC géothermiques représentent, malgré une chute du marché depuis 2008, la majeure partie de l énergie géothermique produite en France avec une production d environ 250 ktep. Le chauffage d un ensemble de bâtiments, d un quartier ou d une ville peut s effectuer par l intermédiaire d un réseau de chaleur alimenté par géothermie. Dans ce cas, on utilise directement la chaleur de l eau contenue dans les aquifères profonds (50 à 90 C). Sur ce segment, la France possède un savoir faire et un potentiel très important notamment en région parisienne et en Aquitaine. La production d électricité géothermique par l exploitation des gisements de vapeur à haute température constitue un fort potentiel de développement à l export. En Guadeloupe, la centrale géothermique de Bouillante (15 MW) puise à 340 mètres de profondeur au pied du volcan de la Soufrière, de l eau et de la vapeur à 160 C. Cette technologie dite volcanique à un bon potentiel dans les DROM et à l export. Par ailleurs, un consortium industriel européen a mis en place à Soultz-Sous-Forêts en Alsace, une centrale de 2 MW utilisant la technologie EGS (Enhanced Géothermal System). Il s agit de récupérer de la vapeur après injection d eau dans une roche chaude et sèche pour produire de l électricité. L EGS a vocation à se développer prochainement en France et plusieurs permis de recherche sont en cours. L HYDROÉLECTRICITÉ Une gestion concertée La France peut s enorgueillir d un patrimoine hydraulique et d un potentiel industriel qui, associés, font d elle un grand pays hydroélectrique. On dénombre centrales hydroélectriques en France, de tailles et de puissances très diverses. La plus grande se situe à Grand-Maison, en Isère, avec une puissance installée de MW. Ce parc d une puissance cumulée de MW - soit 20 % des capacités électriques françaises - assure aujourd hui 13 % de la production électrique du pays. Les entreprises, grands groupes comme PME, impliquées dans la filière, ont développé des compétences de haut niveau, un savoir-faire qu elles exportent dans le monde entier, construisant ainsi une filière française d excellence. Filière mature, l hydroélectricité n a pourtant pas encore atteint la plénitude de son potentiel. La Programmation Pluriannuelle des Investissements (PPI) lui a fixé un objectif d augmentation de sa puissance de pointe de MW, et une production supplémentaire de 3 TWh, d ici Ces objectifs seront atteints par l optimisation de l existant et la création de nouvelles centrales. Ils auront également un impact significatif sur l économie, et devraient générer de nombreux emplois. Une étude du BIPE 17

20 LES FILIÈRES ENR pour le SER estime ainsi à plus de le nombre d emplois actuellement générés par la filière en France, et à près de supplémentaires ceux qui le seront par l atteinte des objectifs Notre pays possède, par ailleurs, un savoir-faire internationalement reconnu pour la conception et la fabrication de stations de transfert d énergie par pompage (STEP), qui permettent le stockage de l électricité produite par les énergies renouvelables variables. Trouver un modèle économique satisfaisant pour ces centrales, indispensable pour accompagner le développement du futur mix énergétique, permettrait à de nouveaux projets de voir le jour. Au-delà de leur intérêt dans l équilibrage du réseau, le développement de tels projets sur nos territoires constituerait une véritable vitrine du savoir-faire français et un signal fort à l exportation. Le développement de l hydroélectricité peut offrir de belles opportunités aux sociétés françaises et un réel relai de croissance pour la filière industrielle. Naturellement, il ne peut se concevoir que dans le respect des autres enjeux sociétaux et environnementaux, notamment les objectifs fixés par la loi sur l eau. C est la raison pour laquelle la puissance publique doit trouver un arbitrage équilibré entre enjeux énergétiques et environnementaux, classement des cours d eau et objectifs de développement de la filière. En développant son potentiel, l hydroélectricité pourra contribuer significativement aux objectifs de la transition énergétique et au développement du futur mix énergétique, mais aussi à la création d emplois et au développement des territoires. SOLAIRE PHOTOVOLTAÏQUE L électricité décentralisée à haute valeur ajoutée L électricité photovoltaïque transforme directement la lumière solaire en énergie électrique. Elle dispose de qualités uniques pour la production d électricité propre et décentralisée, notamment dans le paysage urbain et dans le bâtiment. Elle contribue d ores et déjà à l émergence de bâtiments neufs à énergie positive, pièce maîtresse d un dispositif qui devrait être exigé dès 2020, et répond aux besoins des bâtiments industriels et tertiaires à forte consommation d électricité pendant la journée. Les coûts de production de cette forme d énergie poursuivent depuis plusieurs années une courbe d apprentissage particulièrement rapide et sont sans commune mesure avec ce qu ils étaient il y a encore quelques mois, au point de se situer désormais proches du coût de l électricité distribuée. Témoin de cette évolution des coûts de production, ce secteur est en plein essor dans le monde : le parc mondial a dépassé le chiffre symbolique des 100 GW de puissance raccordée au réseau en 2012, et s est établit à 138,9 GW à fin En France, la puissance raccordée au réseau, à fin juin 2014, s élevait à MW (dont MW en métropole et 334 MW dans les Outre-mer). 18

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL

LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL LES ÉNERGIES RENOUVELABLES EN FRANCE ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES DÉVELOPPEMENT INDUSTRIEL 2 Sommaire Le développement des EnR en France enregistre un ralentissement, imputable à des causes multiples,

Plus en détail

ÉNERGIES PROPRES L ESSENTIEL EN

ÉNERGIES PROPRES L ESSENTIEL EN ÉNERGIES PROPRES 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 MIX ÉNERGÉTIQUE 32 %, c est l objectif que s est fixé la France pour la part des énergies renouvelables dans la consommation finale brute d énergie en 2030.

Plus en détail

ACCOMPAGNER LA NOUVELLE CROISSANCE et servir ses entreprises

ACCOMPAGNER LA NOUVELLE CROISSANCE et servir ses entreprises ACCOMPAGNER LA NOUVELLE CROISSANCE et servir ses entreprises Les acteurs de l'avenir énergétique Le Syndicat des énergies renouvelables accompagne les entreprises de toute taille et les représente auprès

Plus en détail

accompagner la nouvelle croissance et servir ses entreprises

accompagner la nouvelle croissance et servir ses entreprises accompagner la nouvelle croissance et servir ses entreprises Les acteurs de l'avenir énergétique Le Syndicat des énergies renouvelables accompagne les entreprises de toute taille et les représente auprès

Plus en détail

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE

POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE POSITION SUR LA CHALEUR RENOUVELABLE DANS LE CADRE DU DEBAT NATIONAL SUR LA TRANSITION ENERGETIQUE PAR L ALLIANCE CHALEUR RENOUVELABLE La chaleur renouvelable : c est quoi? Au sens de la directive européenne1

Plus en détail

Panorama de la filière biomasse et biogaz en France

Panorama de la filière biomasse et biogaz en France 3 juillet 2014 Panorama de la filière biomasse et biogaz en France Intervention FBE au Colloque Biomasse organisé par la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d Industrie 1. Présentation du Syndicat

Plus en détail

Syndicat des énergies renouvelables

Syndicat des énergies renouvelables Annuaire des adhérents Syndicat des énergies renouvelables 2014 Les acteurs de l avenir énergétique P A Y S D E L A L O I R E F R A N C E NANTES 2O > 21 MAI 2O15 P A R C D E S E X P O S I T I O N S SYNDICAT

Plus en détail

Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années

Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années Des investissements massifs dans l outil de production énergétique sont à prévoir dans les prochaines années Un objectif de 25% d énergies renouvelables en 2020(pour mémoire le Grenelle prévoit 23% d EnR)

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire

Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire Stéphane COUSIN CIBE 5 mars 2015 Salon ENR / Be Positive Lyon Le bois-énergie, une opportunité pour l industrie et le tertiaire I. Atouts

Plus en détail

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté

Fonds chaleur renouvelable de l ADEME. Florence MORIN ADEME Franche-Comté Fonds chaleur renouvelable de l ADEME Florence MORIN ADEME Franche-Comté LE FONDS CHALEUR DÉFINITION 2 Le Fonds Chaleur est un engagement majeur du Grenelle de l environnement et l une des 50 mesures pour

Plus en détail

Annuaire du Syndicat des énergies renouvelables

Annuaire du Syndicat des énergies renouvelables Annuaire du Syndicat des énergies renouvelables 2013 SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES Annuaire 2013 Le succès est renouvelable L experience est unique SOMMAIRE LE MOT DU PRÉSIDENT 04 LE SER, FORCE

Plus en détail

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15 SOMMAIRE Introduction...5 Paroles d entreprises...7 Schéma de la chaîne de valeur de création et d exploitation d un champ d éoliennes offshore...10 I. Les métiers transverses à la chaîne de valeur...15

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR

2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR PRESENTATION 2 OBJECTIFS MAJEURS ( PERMETTRE LA REDUCTION DES EMISSIONS DE GAZ A EFFET DE SERRE A L ECHELLE REGIONALE ( FAVORISER LE DEVELOPPEMENT LOCAL BASE SUR L ECO-RESPONSABILITE Les actions soutenues

Plus en détail

Le bois, la première des énergies renouvelables

Le bois, la première des énergies renouvelables Le bois, la première des énergies renouvelables Chiffres clés du bois-énergie en France La France dispose de l un des plus importants massifs européens avec une forêt qui couvre près de 1/3 du territoire

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer du Calvados Pourquoi en mer au large du Calvados? Parc éolien en mer 75 éoliennes SITE PIONNIER DE L ÉOLIEN EN MER

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

Le BRGM et l ADEME : les acteurs du développement de la géothermie

Le BRGM et l ADEME : les acteurs du développement de la géothermie Direction de la Communication et des Editions Attachée de Presse Laurence Guillemain : 02 38 64 39 76 l.guillemain@brgm.fr Le BRGM et l ADEME : les acteurs du développement de la géothermie Salon International

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique

Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Conférence internationale sur les Energies renouvelables et efficacité énergétique Instruments novateurs en matière de politique et de financement pour les pays voisins au sud et à l est de l Union européenne

Plus en détail

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013

Etude de marché de la gazéification en Languedoc Roussillon Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Présentation Séminaire BioénergieSud du 26 Novembre 2013 Document produit par ENEA Consulting I 89 rue Réaumur, 75002 Paris I +33 (0) 1 82 83 83 83 I www.enea-consulting.com Sommaire ENEA : qui sommes-nous?

Plus en détail

Le er label européen du chauffage au bois. Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain

Le er label européen du chauffage au bois. Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain Le er label européen du chauffage au bois Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain Présentation du label L e label Flamme Verte, créé en 2 avec l appui de l Agence De l Environnement

Plus en détail

Forum de l innovation France Suisse!

Forum de l innovation France Suisse! Forum de l innovation France Suisse!! Nouveaux axes de développement, nouveaux marchés, nouveaux défis pour l innovation! 4 juin 2013! Marc FLORETTE! Directeur R&I! GDF SUEZ! SOMMAIRE 1) Présentation de

Plus en détail

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies

Panorama des bioénergies en Europe. Colloque Bioénergies Panorama des bioénergies en Europe Panorama des bioénergies en Europe Synthèse des informations existantes sur le sujet des bioénergies en Europe Sources : législation : Europa, portail de l Union européenne

Plus en détail

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable

Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Saint-Quentin-Fallavier, une plateforme logistique exemplaire en matière de développement durable Le Centre de Distribution de Saint-Quentin-Fallavier, l une des quatre plateformes logistiques de IKEA

Plus en détail

Une énergie d avenir pour votre territoire

Une énergie d avenir pour votre territoire Une énergie d avenir pour votre territoire CARTE d implantation du parc éolien en mer de Fécamp CHERBOURG Parc éolien en mer de Fécamp 83 éoliennes espacées de une puissance de 498 MW entre 1 km entre

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

CE MOIS-CI À L ESPACE SAINT-JACQUES. Rencontres CEVEO. Windustry France. Paris, le 24 juin 2014

CE MOIS-CI À L ESPACE SAINT-JACQUES. Rencontres CEVEO. Windustry France. Paris, le 24 juin 2014 CE MOIS-CI À L ESPACE SAINT-JACQUES Rencontres CEVEO Windustry France Paris, le 24 juin 2014 La filière éolienne française 2 Situation 2014 : 8 224 MW installés = 740 parcs éoliens = 4 000 éoliennes =>

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

ÉNERGIES RENOUVELABLES

ÉNERGIES RENOUVELABLES ÉNERGIE HYDRAULIQUE ÉNERGIE ÉOLIENNE ÉNERGIE SOLAIRE LA BIOMASSE LA GÉOTHERMIE ÉNERGIES MARINES ÉNERGIE HYDRAULIQUE L énergie hydraulique provient de la force de l eau en mouvement, c est-à-dire l énergie

Plus en détail

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012

Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin chaufferie bois de l est la région PACA. INAUGURATION le 30 mars 2012 Réseau de Chaleur Biomasse Val de Ranguin La plus importante chaufferie bois de l est la région PACA INAUGURATION le 30 mars 2012 1 1 réseau de chaleur pour 900 équivalents logements Au sein du quartier

Plus en détail

Bureau d études techniques. DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007

Bureau d études techniques. DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007 ERMEL Energie Espace Saint-Germain 30 avenue du général Leclerc 38200 Vienne Bureau d études techniques Efficacité énergétique et Energies Renouvelables DOSSIER DE PRESENTATION Septembre 2007 ERMEL ENERGIE

Plus en détail

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013

La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie. Journée PEXE 20 novembre 2013 La stratégie d intervention de l AFD dans l énergie Journée PEXE 20 novembre 2013 MEUR 3 axes Stratégie et Activités sur l Energie de l AFD (2007-2011) Energie sobre (renouvelable, efficace et économe

Plus en détail

LE SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU SERVICE DE LA FILIÈRE DES ÉNERGIES MARINES RENOUVELABLES

LE SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU SERVICE DE LA FILIÈRE DES ÉNERGIES MARINES RENOUVELABLES LE SYNDICAT DES ÉNERGIES RENOUVELABLES AU SERVICE DE LA FILIÈRE DES ÉNERGIES MARINES RENOUVELABLES LES ÉNERGIES MARINES RENOUVELABLES UN BOUILLONNEMENT MONDIAL DE TECHNOLOGIES ET UNE COMPÉTITION DANS LAQUELLE

Plus en détail

Faire émerger un projet innovant en Energies Renouvelables

Faire émerger un projet innovant en Energies Renouvelables Faire émerger un projet innovant en Energies Renouvelables Guillaume GIRARD Chargé de mission «Energies Renouvelables» Introduction Les différentes filières d énergies renouvelables : Hydraulique Eolien

Plus en détail

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés.

E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. E.ON France, troisième opérateur multi-énergies en France, acteur clé de l ouverture des marchés. 2 3 E.ON, une dimension internationale Un grand énergéticien privé Né en 2000, le groupe E.ON est devenu

Plus en détail

Conférence Régionale de l Energie

Conférence Régionale de l Energie Conférence Régionale de l Energie 19/11/2014 En Guyane, la Transition Energétique est en marche GENERG- Groupement des Entreprises en Energies Renouvelables et Efficacité Energétique de Guyane www.generg.fr

Plus en détail

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable

CNR. pionnier de la filière hydrogène renouvelable CNR pionnier de la filière hydrogène renouvelable Barrage de retenue de Pierre-Bénite sur le Rhône Perspectives Frédéric Storck, Directeur de l Énergie Les énergies renouvelables sont depuis 80 ans le

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE

ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES DANS LA TRANSITION VERS L ÉCONOMIE VERTE La transition écologique et énergétique est une nécessité pour les entreprises. Le réchauffement climatique affectera toutes les entreprises

Plus en détail

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE?

COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? 2 COMMENT AMÉLIORER SON CHAUFFAGE? Si vous voulez entreprendre des travaux d amélioration énergétique, vous allez rapidement devoir faire face à la question du chauffage. En tant qu élément central du

Plus en détail

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009

Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement. 4 décembre 2009 Le gaz naturel : une énergie qui répond aux enjeux du Grenelle de l Environnement Le Grenelle de l Environnement La genèse, les lois, les objectifs 2 Du Grenelle de l Environnement Juillet 2007 : 6 Groupes

Plus en détail

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6

Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement A l occasion de la Cérémonie de lancement du Cluster Solaire Casablanca Lundi 21 avril 2014 0/6 Monsieur

Plus en détail

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES

PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES PRE ETAT INITIAL DE L ENVIRONNEMENT RESSOURCES ENERGETIQUES Sommaire I Les ressources Energétiques... 3 I.1. Positionnement de la thématique par rapport au SCoT... 3 I.2. Documents et objectifs de référence...

Plus en détail

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes

Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Le lycée des Eaux-Claires de Grenoble - Crédit photo : Juan Robert Consommation de fluides des lycées publics de la Région Rhône-Alpes Synthèse - Année 2012 266 lycées 236 sites 193 000 élèves 4,3 millions

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION

GUIDE PRATIQUE. www.europe-en-aquitaine.eu POUR LES ENTREPRISES DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES INNOVATION DEVELOPPEMENT DURABLE GUIDE DES ENTREPRISES GUIDE PRATIQUE POUR LES ENTREPRISES Programme compétitivité régionale et emploi 2007-2013 INNOVATION www.europe-en-aquitaine.eu 1 2 3 L Aquitaine avance, l Europe

Plus en détail

Présentation de la société

Présentation de la société Présentation de la société Janvier 2013 62 rue Jean Jaurès 92800 Puteaux 01 75 43 15 40 www.enertime.com SAS au capital de 90 930 Siège social : Puteaux (92) Date de création : Février 2008 Levée de fonds

Plus en détail

LES CENTRALES EOLIENNES

LES CENTRALES EOLIENNES LES CENTRALES EOLIENNES FONCTIONNEMENT Les éoliennes utilisent l énergie cinétique du vent (énergie éolienne) pour la transformer en énergie électrique. Elles produisent une énergie renouvelable (et même

Plus en détail

Tendances 2014 Tendances 2014

Tendances 2014 Tendances 2014 1 Pour plus d informations : oreges.rhonealpes.fr oreges@rhonealpes.fr Structures techniques de l Observatoire de l énergie et des gaz à effet de serre de Rhône-Alpes : Tendances 2014 Tendances 2014 Consommation

Plus en détail

GDF SUEZ et la production solaire photovoltaïque

GDF SUEZ et la production solaire photovoltaïque GDF SUEZ et la production solaire photovoltaïque OCTOBRE 2014 Dossier de presse Photographie : La centrale photovoltaïque de Curbans Crédits Photo : GDF SUEZ / MOIRENC CAMILLE 2 SOMMAIRE Introduction 3

Plus en détail

Des professionnels au service. du développement durable

Des professionnels au service. du développement durable Des professionnels au service du développement durable filières Biocarburants Bois-énergie Biomasse Valorisation des déchets Eolien Géothermie Qui sommes-nous? énergétiques au service de : 8La réduction

Plus en détail

Les cogénérations en Ile-de-France

Les cogénérations en Ile-de-France Les cogénérations en Ile-de-France Hélène SANCHEZ Direction Régionale et Interdépartementale de l Environnement et de l Énergie (DRIEE) Service Energie Climat Véhicules Colloque ATEE/AFG/APC/AICVF/ARENE

Plus en détail

Energies Renouvelables Au Sénégal. Evaluation et Résultats politiques

Energies Renouvelables Au Sénégal. Evaluation et Résultats politiques Energies Renouvelables Au Sénégal Evaluation et Résultats politiques Monsieur Louis Seck, Sénégal Ancien ministre des Energies Renouvelables Lseck2@yahoo.fr FICHE D IDENTITE DU SENEGAL PLAN DE L EXPOSE

Plus en détail

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014

ERDF et la Transition Energétique. CESE Nice le 23 avril 2014 ERDF et la Transition Energétique CESE Nice le 23 avril 2014 1. ERDF et la distribution d électricité en France 2. La transition énergétique 3. ERDF dans la transition énergétique 4. En synthèse 1 ERDF

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050.

OBJECTIF FACTEUR /4. Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. OBJECTIF FACTEUR /4 Le rôle du réseau de gaz dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre à l horizon 2050. Transition énergétique Le scénario GrDF GrDF exploite le réseau de distribution de

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES

LA TRANSITION ENERGETIQUE EN MIDI-PYRENEES pour atteindre le en 2025? Quels types de scénarios possibles aux horizons 2030 et 2050, dans le respect des engagements climatiques de la France? Eléments de définition Le, ou bouquet énergétique, est

Plus en détail

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 --

Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Sommet IRENA sur les énergies renouvelables en milieu insulaire -- Malte, 6 et 7 septembre 2012 -- Discours de Michel Vandepoorter, Ambassadeur de France à Malte Mesdames et messieurs, La question du financement

Plus en détail

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel

La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel La place du granulé dans les secteurs collectif et industriel 1 Contexte énergétique Les engagements nationaux et européens 2050 : Facteur 4 réduction par 4 des émissions des GES (Gaz à Effet de Serre)

Plus en détail

Boîte à outils pour les entreprises

Boîte à outils pour les entreprises Boîte à outils pour les entreprises A chacun de s en saisir Je suis spécialisé dans le secteur du bâtiment 1. Secteur du bâtiment stimulé par la rénovation énergétique Les règles d'urbanisme sont simplifiées

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER...

EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... EXPORTER, INVESTIR, S INTERNATIONALISER... SIMPLIFIER ET ACCÉLÉRER LA RÉALISATION DE VOS PROJETS WWW.BUSINESSFRANCE.FR CHIFFRES-CLÉS 1 500 collaborateurs expérimentés à votre écoute et prêts à se mobiliser

Plus en détail

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement

*** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement Journée de présentation des résultats de la concertation nationale et régionale sur les éléments techniques du projet de réglementation thermique du Bâtiment *** Allocution du Dr. Amina BENKHADRA Ministre

Plus en détail

EDF investit dans les énergies de demain

EDF investit dans les énergies de demain EDF investit dans les énergies de demain Leader mondial des énergies décarbonées, le Groupe EDF poursuit ses investissements dans les énergies renouvelables et renforce ses positions en Europe comme dans

Plus en détail

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous La Géothermie arrive à Bagneux En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous Le réseau de chaleur géothermique arrive à Bagneux La ville de Bagneux a fait le choix de

Plus en détail

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic

1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic Sommaire 1. AIDES NATIONALES... 2 1.1. Economies d'énergie - Aide à la décision - Diagnostic... 2 1.2. Economies d'énergie - Aide à la décision - Etude de faisabilité... 4 1.3. Economies d'énergie - Aide

Plus en détail

Syndicat des énergies renouvelables

Syndicat des énergies renouvelables Annuaire des adhérents Syndicat des énergies renouvelables 2015 Les acteurs de l avenir énergétique VOUS APPORTER L EXPéRIENCE D UN LEADER Crédit photo : EDF EN/Maxime Méan Conception : enquetedecom.com

Plus en détail

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo

LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES. Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo LA FILIERE ENERGIES RENOUVELABLES Du 16 au 19 octobre 2012 Fiche mémo 1 Etat des lieux : les énergies renouvelables, une mine d activités en devenir Dans un contexte de lutte contre le changement climatique,

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011

DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 DOSSIER DE PRESSE SOCRATE - Janvier 2011 EQUIPEX à Perpignan et Font Romeu : un impact scientifique international - L'appel à projet "équipements d'excellence" - Le Laboratoire PROMES-CNRS - SOCRATE :

Plus en détail

Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL

Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL Communiqué de presse 3 décembre 2014 Le plan Rénovation Energétique des Bâtiments de la Nouvelle France Industrielle en ordre de bataille avec le CERCLE PROMODUL Répondant aux enjeux de la transition énergétique,

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

Les géothermies en France

Les géothermies en France Les géothermies en France Christian BOISSAVY Président de l Association Française des Professionnels de la géothermie CAP 15 - Paris - Mercredi 30 Avril 2014 La géothermie et la perception du public Des

Plus en détail

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie

Discours de Mme Ségolène Royal. Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Discours de Mme Ségolène Royal Ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie Paris, le lundi 20 avril 2015 500 territoires à énergie positive pour la croissance verte et pour le climat

Plus en détail

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique

Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique Le gaz et ses réseaux vecteurs de la transition énergétique 1 Le gaz et les réseaux gaziers : des solutions pour => Réduire les émissions de CO 2 liées à la production électrique et thermique -30 %par

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050

Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Contribution de l ADEME à l élaboration de visions énergétiques 2030-2050 Vision 2030 2050 2 approches différentes: 2030 : projection volontariste, complémentaire de l exercice DGEC 2050: normatif facteur

Plus en détail

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011

Club de l automation. EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique. 31 mars 2011 Club de l automation EDF et les démarches d éco-efficacité-énergétique 31 mars 2011 Agenda Présentation synthétique du groupe EDF et l efficacité énergétique Le dispositif CEE Zoom sur Netseenergy 2 -

Plus en détail

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse?

Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? 1 Face au défi énergétique, quel est l intérêt de la biomasse? Ce support a été réalisé avec le soutien financier du Compte d'affectation spéciale "Développement Agricole et Rural" du Ministère de l'alimentation,

Plus en détail

Le crédit d impôt développement durable

Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt développement durable Le crédit d impôt dédié au développement durable en vigueur concerne les dépenses de travaux payées à compter du 1er janvier 2014 (dispositions issues de l article

Plus en détail

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie

CO-CONSTRUIRE. Le territoire de demain. Consortium Equiénergie CO-CONSTRUIRE Le territoire de demain Consortium Equiénergie Une Implantation Industrielle Issue de La recherche 2 Produire une énergie propre A partir de la biomasse Le granulé de bois, aussi connu sous

Plus en détail

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE

[R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE [R]ÉVOLUTION ÉNERGÉTIQUE Perspectives énergétiques pour un monde plus durable Synthèse du rapport 2015 image : Gemasolar, tour solaire de 15 MW, Espagne. CONTEXTE Cette année, la lutte contre les changements

Plus en détail

Congrès du gaz. "le biométhane : une énergie renouvelable au cœur des territoires" Valérie BORRONI : Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001

Congrès du gaz. le biométhane : une énergie renouvelable au cœur des territoires Valérie BORRONI : Rhônalpénergie-Environnement. Certifié ISO 14001 Congrès du gaz "le biométhane : une énergie renouvelable au cœur des territoires" Valérie BORRONI : Rhônalpénergie-Environnement Agence de l énergie et de l environnement en Rhône-Alpes (association Loi

Plus en détail

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme

Plateforme TEIB. Plateforme TEIB. Transition Energétique. Projet de Plateforme Projet de Plateforme Technologique pour l Innovation Bâtiment Durable en Bretagne Projet de Plateforme Projet Technologique de Plateforme pour l Innovation Technologique Bâtiment Durable pour en l Innovation

Plus en détail

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment

14/02/14 1. Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment 1 Atelier Les Eco-cités Micro-Cogénération Présentation Olivier CAMP 2 Forum du bâ*ment durable 2014 / Santé et climat : bien vivre le bâ*ment Micro-cogénération Faites des économies de chauffage ET produisez

Plus en détail

Les opportunités sur le marché des énergies renouvelables en Irlande

Les opportunités sur le marché des énergies renouvelables en Irlande Les opportunités sur le marché des énergies renouvelables en Irlande Après les technologies de l information et les biotechnologies, les énergies renouvelables sont la troisième matière de recherche gratifiée

Plus en détail

La filière bois-énergie en Rhône-Alpes

La filière bois-énergie en Rhône-Alpes DR CIBE Rencontre Animateurs La filière bois-énergie en Rhône-Alpes R.Vezin DR 15 novembre 2012 Dominique Jacques Rhônalpénergie-Environnement Accompagnement et mise en œuvre de programmes ou d actions

Plus en détail

Bilan ADEME - Fonds Chaleur 2014

Bilan ADEME - Fonds Chaleur 2014 Rencontre Partenaires Fonds Chaleur 07 Mai 2015 à Paris Bilan - Fonds Chaleur 2014 - Chiffres clés 2009-2014 - Évolutions 2015 07 Mai 2015 MCR 1 s 2014 (Engagées juridiques) Fonds Chaleur 2 Fonds Chaleur

Plus en détail

Cnim Systèmes Industriels. La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel

Cnim Systèmes Industriels. La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel Cnim Systèmes Industriels La performance technologique au coeur de notre savoir-faire industriel le groupe CNIM Le Groupe CNIM développe et réalise des ensembles industriels clés en main à fort contenu

Plus en détail

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène

Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène Stockage de l énergie renouvelable et de production d hydrogène HYBSEN - HYdrogène en Bretagne pour le Stockage d ENergie Renouvelable Le stockage de l énergie: 2 ème pilier de la troisième révolution

Plus en détail

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC

UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC Septembre 2012 UNE TRANSITION ENERGETIQUE EFFICACE, SOURCE DE CROISSANCE ET D EMPLOIS PROPOSITIONS DE LA FIEEC La transition énergétique voulue par le Président de la République doit permettre la mutation

Plus en détail

TRANSITION ENERGETIQUE

TRANSITION ENERGETIQUE TRANSITION ENERGETIQUE La transition énergétique concerne au plus haut point les ingénieurs et scientifiques de France (un million), tant ils sont impliqués dans la recherche, l innovation, le développement,

Plus en détail

Cachez ces éoliennes que je ne saurais voir?

Cachez ces éoliennes que je ne saurais voir? Planète éolienne fédère les associations locales de promotion de l éolien. l Notre association se donne notamment pour mission de proposer des informations objectives pour mieux comprendre les enjeux des

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

Développement des Energies Renouvelables dans le Bâtiment et l Industrie

Développement des Energies Renouvelables dans le Bâtiment et l Industrie Développement des Energies Renouvelables dans le Bâtiment et l Industrie DERBI : Accélérer l innovation Le Pôle de Compétitivité DERBI, dont le siège est situé à Perpignan en Région Languedoc-Roussillon,

Plus en détail

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord

Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord Dii Le réseau d entreprises pour l électricité des deserts Faciliter la création de marchés du solaire et de l éolien en Europe, en Afrique du Nord et au Moyen-Orient Dii Le réseau d entreprises pour l

Plus en détail

EOLIEN EN MER. 17 Décembre 2012

EOLIEN EN MER. 17 Décembre 2012 EOLIEN EN MER 17 Décembre 2012 SOMMAIRE 1. Présentation du Maitre d Ouvrage 2. Principales caractéristiques du projet proposé 3. Historique du développement du projet 4. Plan industriel et retombées pour

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail