Voici un exemple de procédure pour les entreprises dotées d un bureau de soins infirmiers ou d un cabinet de médecin.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Voici un exemple de procédure pour les entreprises dotées d un bureau de soins infirmiers ou d un cabinet de médecin."

Transcription

1 Exemples de politiques de retour au travail Le présent document regroupe des politiques adoptées par différentes entreprises, en Ontario comme ailleurs, qui ne sont fournies qu à titre d exemples. Le but est de montrer quels éléments génériques peuvent être inclus dans la politique de retour au travail d une entreprise. et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

2 PROCÉDURE EN CAS D INTERRUPTION DE TRAVAIL Voici un exemple de procédure pour les entreprises dotées d un bureau de soins infirmiers ou d un cabinet de médecin. 1) Mettre le superviseur au courant de tous les accidents de travail et de tout problème de santé sans tarder. Il est obligatoire de signaler les blessures graves et les décès au ministère du Travail. 2) Consigner toute préoccupation d ordre médical ainsi que les premiers soins prodigués dans un registre. Le gestionnaire ainsi que le représentant de la santé et la sécurité au travail doivent rédiger un rapport d enquête sur l accident. 3) Si un travailleur a besoin de plus que des premiers soins, le faire transporter à l endroit où il pourra recevoir les soins nécessaires. 4) Demander au travailleur de signer le formulaire «Détermination des capacités fonctionnelles». 5) Faire parvenir au médecin du travailleur le formulaire «Détermination des capacités fonctionnelles» signé par le travailleur ou un formulaire 6 (travailleur), avec la lettre sur le retour au travail (ci-jointe). 6) Remettre au travailleur un formulaire 7. 7) Communiquer régulièrement avec le travailleur (lui téléphoner une fois par semaine, par exemple). 8) Une fois que le médecin ou le travailleur a renvoyé le formulaire «Détermination des capacités fonctionnelles», rencontrer le travailleur et toute autre personne dans l entreprise ayant un rôle à jouer dans la procédure de retour au travail. 9) Comparer les capacités fonctionnelles aux exigences physiques des fonctions essentielles exercées avant l accident. 10) Adapter les fonctions exercées avant l accident (du moins les fonctions essentielles) aux capacités fonctionnelles (dans la mesure du possible ou au besoin). 11) S il n est pas possible d adapter les fonctions exercées avant l accident d après les capacités fonctionnelles du travailleur, trouver un autre emploi approprié qui corresponde aux capacités fonctionnelles du travailleur. Il doit s agir d un travail sécuritaire attribué pour une durée déterminée. 12) Convenir d un plan de retour au travail. Établir : *les objectifs avec un calendrier, *les heures, *le salaire, *le lieu de travail. Préciser : *les adaptations, *les rôles et responsabilités du travailleur, de la direction et des autres parties réalisant le plan. *Remettre au travailleur une offre relative à un emploi approprié (ci-jointe). 13) Surveiller et évaluer le rétablissement du travailleur. Rencontrer le travailleur au moins une fois par semaine et mettre par écrit les progrès du rétablissement dans la section réservée au suivi du plan de retour au travail. 14) Le gestionnaire envoie le plan de retour au travail à l agent d indemnisation. et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

3 15) Le plan de retour au travail est réalisé au complet lorsque le travailleur peut recommencer à exercer les mêmes fonctions qu avant l accident. Si le travailleur est incapable de le faire à la fin du plan, le gestionnaire communique avec l agent d indemnisation de la CSPAAT pour lui demander conseil. 16) En cas de blessure grave, aviser le ministère du Travail. Pour déterminer ce qui constitue un emploi approprié, il faut tenir compte des compétences et des capacités du travailleur. L employeur doit essayer le plus possible d offrir un emploi qui concorde avec les capacités physiques et les compétences propres au travailleur et qui contribue à la productivité de l entreprise. et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

4 1 ER MODÈLE DE POLITIQUE (PROGRAMME DE RETOUR AU TRAVAIL) Les membres de la direction et du personnel de sont déterminés à assurer la santé et la sécurité dans le milieu de travail. Notre entreprise a donc pour politique de faire tout en son pouvoir pour offrir un emploi approprié à tout travailleur qui est incapable d exercer ses fonctions habituelles à la suite d un accident de travail. Notre politique sur le retour au travail poursuit les objectifs suivants : a) faciliter le retour au travail rapide et sécuritaire des travailleurs blessés; b) procurer un emploi lucratif aux travailleurs qui ont une invalidité permanente à la suite d un accident de travail; c) aider les travailleurs blessés à recommencer à exercer au moins les fonctions essentielles qu ils avaient avant l accident. LIGNES DIRECTRICES Invalidités temporaires Un emploi approprié sera offert au travailleur qui est temporairement incapable d exercer ses fonctions normales à cause d une lésion indemnisable si : a) un emploi productif compatible avec les limites fonctionnelles du travailleur est disponible; b) l emploi en question doit aider le travailleur à se réadapter; c) on s attend à ce que la réadaptation complète s effectue en quatre semaines, bien qu il soit possible de prolonger ce délai si des progrès sont réalisés (la réadaptation est considérée comme complète lorsque le travailleur est capable de recommencer à exercer les fonctions essentielles de l emploi qu il occupait avant l accident; il est néanmoins préférable que le travailleur soit capable d exercer toutes les fonctions de son emploi). Invalidités permanentes Un emploi approprié sera offert au travailleur ayant une invalidité permanente résultant d une lésion indemnisable si un emploi compatible avec les limites, les études et la formation du travailleur est disponible. Il peut être nécessaire dans certains cas que le travailleur suive une formation supplémentaire avant de pouvoir faire le travail. Plan de retour au travail et affectation La direction élabore un plan de retour au travail avec le travailleur blessé dès qu un emploi approprié est trouvé, et l entreprise fait parvenir le plan à la CSPAAT. Lorsqu un emploi approprié est trouvé, il est offert au travailleur dans le cadre du plan de retour au travail. Le plan indique sa durée en nombre de semaines, les heures de travail, les pauses, l aide à l emploi à fournir et la structure salariale. Évaluations périodiques La direction de l entreprise et le travailleur blessé évaluent ensemble les progrès réalisés par le travailleur une fois par semaine pendant qu il occupe un autre emploi approprié. Ils remplissent aussi le formulaire de suivi. Responsabilités de l employeur Responsabilités du travailleur et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

5 2 E MODÈLE DE POLITIQUE (PROGRAMME DE RETOUR AU TRAVAIL) Les membres de la direction et du personnel de sont déterminés à assurer la santé et la sécurité dans le milieu de travail. Notre entreprise a donc pour politique de faire tout en son pouvoir pour offrir un emploi approprié à tout travailleur qui est incapable d exercer ses fonctions habituelles à la suite d un accident de travail. Notre politique sur le retour au travail poursuit les objectifs suivants : a) faciliter le retour au travail rapide et sécuritaire des travailleurs blessés; b) procurer un emploi lucratif aux travailleurs qui ont une invalidité permanente à la suite d un accident de travail; c) aider les travailleurs blessés à recommencer à exercer au moins les fonctions essentielles qu ils avaient avant l accident. LIGNES DIRECTRICES Invalidités temporaires Un emploi approprié sera offert au travailleur qui est temporairement incapable d exercer ses fonctions normales à cause d une lésion indemnisable si : a) un emploi productif compatible avec les limites fonctionnelles du travailleur est disponible; b) l emploi en question doit aider le travailleur à se réadapter; c) on s attend à ce que la réadaptation complète s effectue en quatre semaines, bien qu il soit possible de prolonger ce délai si des progrès sont réalisés (la réadaptation est considérée comme complète lorsque le travailleur est capable de recommencer à exercer les fonctions essentielles de l emploi qu il occupait avant l accident; il est néanmoins préférable que le travailleur soit capable d exercer toutes les fonctions de son emploi). Invalidités permanentes Un emploi approprié sera offert au travailleur ayant une invalidité permanente résultant d une lésion indemnisable si un emploi compatible avec les limites, les études et la formation du travailleur est disponible. Il peut être nécessaire dans certains cas que le travailleur suive une formation supplémentaire avant de pouvoir faire le travail. Plan de retour au travail La direction élabore un plan de retour au travail avec le travailleur blessé dès qu un emploi approprié est trouvé, et l entreprise fait parvenir le programme à la CSPAAT. Évaluations périodiques La direction de l entreprise et le travailleur blessé évaluent ensemble les progrès réalisés par le travailleur une fois par semaine pendant qu il occupe un autre emploi approprié. Ils remplissent aussi le formulaire de suivi. Affectation Lorsqu un emploi approprié est trouvé, il est offert au travailleur dans le cadre du plan de retour au travail. Le plan indique sa durée en nombre de semaines, les heures de travail, les pauses, l aide à l emploi à fournir et la structure salariale. et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

6 PROCÉDURE DANS LES CAS OÙ IL N Y A AUCUNE INTERRUPTION DE TRAVAIL (les numéros renvoient à la page 2) Premiers soins : 1) Même chose. 2) Même chose. 3) Même chose. Soins médicaux : 4) Même chose. Sans interruption de travail 5) Même chose. 6) *Le travailleur et son employeur communiquent ensemble chaque semaine si le travailleur n est capable d occuper aucun emploi approprié. *Le travailleur signale au gestionnaire tout changement dans son état de santé. *L employeur peut demander en tout temps au travailleur qu il fasse remplir le formulaire «Détermination des capacités fonctionnelles» par son professionnel de la santé. Le travailleur doit alors demander à son principal fournisseur de soins de santé de remplir le formulaire et de le faire parvenir à son gestionnaire. 7) Une fois que le formulaire a été renvoyé, l employeur et le travailleur se rencontrent pour discuter des précautions fonctionnelles et déterminer les tâches que le travailleur peut accomplir. Le gestionnaire établit alors un plan de retour au travail avec le travailleur. Les deux parties se rencontrent une fois par semaine (au moins) pour discuter des progrès réalisés par le travailleur pendant la période de réalisation du plan. Le travailleur est libéré de son travail pour qu il puisse aller aux rendez-vous pour ses traitements. Le plan est normalement d une durée de quatre à douze semaines et peut être prolongé selon le cas. 8) Si, une fois le plan de retour au travail terminé, le travailleur est incapable de réintégrer l emploi qu il avait avant l accident, son gestionnaire avise l agent d indemnisation de la CSPAAT (le formulaire 7 doit être rempli après sept jours de travail modifié même s il n y a aucune interruption de travail). 9) Le gestionnaire communique régulièrement avec la CSPAAT et veille à ce que les documents nécessaires soient envoyés. 10) Le gestionnaire communique régulièrement avec le travailleur et la CSPAAT jusqu à ce que la situation soit réglée de façon satisfaisante, c est-à-dire que le travailleur réintègre l emploi qu il avait avant la lésion ou qu il obtienne un autre emploi approprié. RESPONSABILITÉS DU TRAVAILLEUR Travailleur *Communiquer tout accident de travail ou tout problème de santé à son supérieur immédiat. *Renvoyer dès que possible le formulaire «Détermination des capacités fonctionnelles». *Communiquer régulièrement avec son gestionnaire et le tenir au courant de tout changement. *Mettre le professionnel de la santé au courant du programme de retour au travail. *Participer activement à l élaboration de son plan de retour au travail. *Communiquer à son gestionnaire toute difficulté ou préoccupation relative aux fonctions attribuées. *Aviser le gestionnaire si des soins médicaux sont reçus en dehors du milieu de travail à cause d un accident de travail (surtout des premiers soins). *Communiquer régulièrement avec la CSPAAT au besoin (agent d indemnisation). POLITIQUE (nom de l entreprise) reconnaît qu un retour au travail rapide, sécuritaire et bien planifié à la suite d une maladie ou d une lésion facilite la réadaptation. et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

7 (nom de l entreprise) fera tout en son pouvoir pour faciliter le prompt retour au travail des employés qui ont dû cesser de travailler à cause d une maladie ou d une lésion. Si un emploi approprié est trouvé, le service des ressources humaines fait le nécessaire, avec le médecin du travailleur et la CSPAAT, s il y a lieu, pour que le travailleur puisse réintégrer son emploi avec des fonctions modifiées ou des adaptations. Le service des ressources humaines fera savoir au travailleur qu un emploi est disponible et il lui demandera de se présenter au travail. et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

8 LIGNES DIRECTRICES Les programmes de retour au travail sont une bonne pratique de santé et sécurité au travail. Ce sont des programmes à l échelle de l entreprise qui visent à la fois à réintégrer les travailleurs blessés dans leur emploi de façon responsable et à protéger la santé et le bien-être de tous les travailleurs. Ce type de programme sert à aider les travailleurs blessés ou malades à retourner au travail rapidement et de façon sécuritaire pour exercer leurs fonctions habituelles. Il s agit d une mesure temporaire qui vise à faciliter la transition entre une interruption de travail résultant d une lésion et la reprise du travail normal. Normalement, les fonctions peuvent être modifiées pour une période maximale de douze semaines, bien que des prolongations puissent être accordées dans certains cas. La modification des fonctions sert à adapter le travail aux restrictions temporaires du travailleur. Il importe donc de se doter d une approche globale à l égard des adaptations pour tenir compte des particularités de chaque cas. Voici quelques exemples d adaptations possibles : réduire les heures de travail; augmenter la fréquence des pauses; offrir l assistance d un collègue pour les tâches difficiles; partager le travail ou les responsabilités; modifier le milieu de travail; fournir des accessoires fonctionnels; affecter le travailleur à un autre poste; attribuer un travail spécial. Les gestionnaires sont encouragés à choisir les adaptations qui conviennent selon le cas. LÉSIONS AVEC INTERRUPTION DE TRAVAIL Si la nature de la blessure oblige le travailleur à arrêter de travailler, celui-ci communique avec son supérieur pour le mettre au courant de la durée de son absence et commencer à planifier avec lui son retour au travail et les adaptations qui pourraient être nécessaires à son retour. Le supérieur communique avec le travailleur ou le rencontre une fois par semaine pour les cinq premières semaines, et à une fréquence appropriée par la suite. C est au travailleur qu il revient de tenir le supérieur au courant de tout changement relatif à son état physique. Dans la mesure du possible, le travailleur communique avec son supérieur ou le rencontre après ses rendez-vous chez le médecin ou ses traitements. Par ailleurs, le travailleur et son supérieur doivent tous les deux communiquer avec la CSPAAT au besoin. Lorsque le travailleur blessé est prêt à recommencer à travailler, il établit un plan de retour au travail avec l aide de son supérieur et, s il y a lieu, de son représentant syndical. Le but du programme de retour au travail de l entreprise est d aider le travailleur à réintégrer de façon rapide et sécuritaire l emploi qu il occupait avant son accident. On s attend à ce qu il recommence à exercer une proportion de plus en plus grande des fonctions qu il avait avant l accident à mesure que le plan progressera. Le supérieur doit pour sa part rencontrer le travailleur au début du plan de retour au travail et au moment où il revient dans le milieu de travail. Il peut ainsi régler toute difficulté qui se présente dès le début. Il doit et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

9 continuer d avoir des entretiens avec le travailleur une fois par semaine ou plus, s il y a lieu, et le libérer du travail pour lui permettre de se présenter aux rendez-vous pour les traitements liés à la lésion. La durée maximale du plan de retour au travail est de douze semaines, mais une prolongation peut être accordée, sur l avis d un médecin. Advenant le cas où, à la fin du plan de travail modifié, le travailleur serait toujours incapable de réintégrer l emploi qu il occupait avant de se blesser, il faudrait communiquer avec la CSPAAT. C est au supérieur de voir à faire parvenir les documents nécessaires à la CSPAAT. Celui-ci doit en outre communiquer régulièrement avec le travailleur et la CSPAAT jusqu à ce que la situation soit réglée de façon satisfaisante, c est-à-dire que le travailleur réintègre l emploi qu il avait avant la lésion ou que des adaptations permanentes soient effectuées. RESPONSABILITÉS TRAVAILLEUR Communiquer tout accident de travail ou tout problème de santé à son supérieur immédiat. Obtenir les documents nécessaires avant de partir du lieu de travail. Communiquer régulièrement avec son supérieur et le tenir au courant de tout changement dans son état de santé. Mettre le médecin traitant au courant des possibilités de modification du travail. Participer activement à l élaboration d un plan de retour au travail personnalisé. Communiquer les difficultés ou préoccupations concernant les fonctions attribuées au supérieur immédiat ou à la CSPAAT. Supérieur Faire enquête sur l accident ou le problème de santé et prendre des précautions pour éviter que la situation ne se reproduise. Établir dès que possible la déclaration d incident. Élaborer le plan de retour au travail avec l aide de l infirmière et du travailleur. Rencontrer le travailleur au début et à la fin de son premier quart de travail pour discuter avec lui de toute préoccupation qu il pourrait avoir. Tenir un registre des progrès ou un autre document sur la progression du rétablissement du travailleur. Communiquer régulièrement avec le travailleur durant son absence du travail. Assurer la liaison avec le personnel de la CSPAAT. Coordonner l élaboration du plan de retour au travail du travailleur. Discuter avec le personnel du service des adaptations et de l assistance qui pourraient être nécessaires. Avoir régulièrement des entretiens avec le travailleur durant le déroulement du plan de retour au travail afin de discuter des progrès. Communiquer avec le service des ressources humaines, le syndicat et d autres gestionnaires afin de tirer parti des possibilités offertes par le programme de retour au travail. Procéder chaque année à une évaluation du programme de travail modifié pour en évaluer l efficacité. et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

10 COLLÈGUES Donner du soutien et des encouragements au travailleur participant au programme de retour au travail. Fournir temporairement une assistance directe pour des tâches en particulier qui ont été désignées. et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

11 RAPPORT MÉDICAL DU MÉDECIN Au médecin, NOTRE ENTREPRISE s est dotée d un programme de retour au travail, élaboré avec la collaboration de son personnel et des membres du syndicat, pour aider ses travailleurs malades ou blessés à réintégrer leur emploi de façon rapide et sécuritaire. Dans le cadre de ce programme, nous adaptons le travail aux besoins des travailleurs en évitant de les exposer à des conditions risquant d aggraver leur état ou d entraîner une nouvelle lésion. Les exigences physiques associées au travail modifié sont exposées dans le document cijoint. Vous êtes prié de remplir le formulaire «Détermination des capacités fonctionnelles». Nom du travailleur : Date de l accident : DÉCLARATION DU MÉDECIN (À remplir s il n est pas possible d obtenir le formulaire «Détermination des capacités fonctionnelles» l employeur paie les honoraires facturés par le médecin pour remplir le présent formulaire seulement) a) Le travailleur peut retourner au travail immédiatement sans aucune restriction. b) Le travailleur peut retourner au travail avec des fonctions modifiées le, mais les restrictions suivantes s appliquent. La durée des restrictions est la suivante : (jours ou semaines) c) Si le travailleur est incapable de retourner au travail maintenant, quand pensez-vous qu il pourra le faire et quel sera le traitement? Nom du médecin : Téléphone : Adresse : Signature : Merci de votre collaboration. et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

12 AVIS AU TRAVAILLEUR Offre relative à un emploi approprié NOM DU TRAVAILLEUR : DATE : Nous sommes heureux de vous offrir un emploi approprié compte tenu de votre accident. Les renseignements qui suivent visent à faciliter un retour au travail sécuritaire. Ensemble, nous pourrons vous assurer un retour au travail rapide et sécuritaire qui contribuera à votre rétablissement complet. Comme nous en avons discuté le, nous sommes conscients de vos restrictions (qui sont énoncées ci-dessous) et nous avons à cœur de vous offrir un emploi approprié qui y soit adapté Nous demandons votre collaboration pour ce qui suit. 1. Si vous avez de la difficulté à vous acquitter des tâches qui vous ont été attribuées, discutez-en avec votre supérieur. 2. Votre sécurité et votre rétablissement passent avant tout. Si un collègue vous demande de participer à des tâches que vous êtes incapable d accomplir, faites-lui part de vos restrictions et demandez-lui de consulter un supérieur. 3. Si vous prenez des médicaments sur ordonnance, signalez-le immédiatement à votre gestionnaire, en précisant le type de médicament et la posologie, pour qu on puisse le consigner comme il se doit et prendre des décisions éclairées au sujet d un plan de retour au travail qui tienne compte de la nature de vos médicaments. C est à vous qu il revient de veiller à avoir en votre possession la quantité de médicaments dont vous avez besoin et de suivre les directives de votre médecin quant à leur utilisation pour faciliter votre retour au travail sécuritaire. 4. Vous devez faire tout en votre pouvoir pour vous présenter au travail et, si c est impossible, aviser votre supérieur. Veuillez vous présenter au travail le à (heure) et demander à voir pour connaître les fonctions appropriées qui vous ont été attribuées en fonction de votre évaluation réaliste de vos capacités. Merci de votre collaboration. Signature du travailleur : Signature du supérieur : et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

13 Modèle de registre des progrès pour un plan de retour au travail NOM : SERVICE : OBJECTIF DU PLAN : DATE DE SIGNATURE : DURÉE DU PLAN : Jour 1 Objectif pour la 2 e semaine Objectif pour la 3 e semaine Objectif pour la 4 e semaine et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

14 Objectif pour la 5 e semaine Objectif pour la 6 e semaine Objectif pour la 7 e semaine Objectif pour la 8 e semaine Objectif pour la 9 e semaine et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

15 Objectif pour la 10 e semaine Objectif pour la 11 e semaine Objectif pour la 12 e semaine Conclusion Recommandations et dans le site Web du Bureau des conseillers des employeurs, au Version : Septembre

GESTION DES INVALIDITÉS INTERVENTION PRÉCOCE, ADAPTATION ET FACILITATION DU RETOUR AU TRAVAIL

GESTION DES INVALIDITÉS INTERVENTION PRÉCOCE, ADAPTATION ET FACILITATION DU RETOUR AU TRAVAIL L usage du masculin a pour but d alléger le texte. GESTION DES INVALIDITÉS INTERVENTION PRÉCOCE, ADAPTATION ET FACILITATION DU RETOUR AU TRAVAIL Les renseignements sont recueillis dans le but unique d

Plus en détail

SIGNALEMENT DES ABSENCES

SIGNALEMENT DES ABSENCES DIRECTIVE ADMINISTRATIVE En vigueur le : 15 juin 2015 Domaine : PERSONNEL Politique : Gestion de l assiduité Révisée le : SIGNALEMENT DES ABSENCES BUT : Le Conseil entend assurer une gestion harmonisée

Plus en détail

OBLIGATION DE COLLABORER, PARTIE 2 DE 4 : RÔLES ET RESPONSABILITÉS

OBLIGATION DE COLLABORER, PARTIE 2 DE 4 : RÔLES ET RESPONSABILITÉS Partie : Réadaptation professionnelle et retour au travail Approbation de la Commission : Date d entrée en vigueur : 1 er juillet 2012 N o : RE-02-2 Dernière mise à jour : Ordonnance de la Commission :

Plus en détail

Territoires du Nord-Ouest et Nunavut 04.14

Territoires du Nord-Ouest et Nunavut 04.14 ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE La Commission de la sécurité au travail et de l indemnisation des travailleurs (CSTIT) met tout en œuvre afin que les travailleurs accidentés puissent retourner au travail dans les

Plus en détail

MINISTÈRE DES FINANCES POLITIQUE DE RETOUR AU TRAVAIL

MINISTÈRE DES FINANCES POLITIQUE DE RETOUR AU TRAVAIL ÉNONCÉ DE POLITIQUE Le gouvernement du Nunavut (GN) a le devoir d'accommoder les employés qui, à la suite d'une maladie, d'une blessure ou d'une condition, deviennent incapables d'exercer les fonctions

Plus en détail

OBLIGATION DE COLLABORER, PARTIE 1 DE 4 : PLANS DE RETOUR AU TRAVAIL RAPIDE ET SÉCURITAIRE

OBLIGATION DE COLLABORER, PARTIE 1 DE 4 : PLANS DE RETOUR AU TRAVAIL RAPIDE ET SÉCURITAIRE Partie : Réadaptation professionnelle et retour au travail Approbation de la Commission : Date d entrée en vigueur : 1 er juillet 2012 N o : RE-02-1 Dernière mise à jour : Ordonnance de la Commission :

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL MINISTÈRE DE L ÉDUCATION POLITIQUE DE SANTÉ ET DE SÉCURITÉ AU TRAVAIL ÉNONCÉ DE POLITIQUE Le ministère de l Éducation tient à offrir en tout temps un environnement sain et sécuritaire à l ensemble de ses

Plus en détail

5A Congé de soignant

5A Congé de soignant Programme du travail : Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Renseignements sur LES NORMES DU TRAVAIL 5A Congé de soignant Partie III du Code canadien du travail (Normes du travail)

Plus en détail

PROCÉDURE À SUIVRE LORS D UN ACCIDENT

PROCÉDURE À SUIVRE LORS D UN ACCIDENT Incident sans blessure : Dans le cas d un incident sans blessure Un incident est un événement survenu qui aurait pu causer une ou des blessures mais qui, heureusement, ne les a pas causées. Que faire?

Plus en détail

Psychologie. Barème d honoraires. Table des matières BARÈME D HONORAIRES. Services psychologiques... 2 Aperçu... 3 Facturation à la CSPAAT...

Psychologie. Barème d honoraires. Table des matières BARÈME D HONORAIRES. Services psychologiques... 2 Aperçu... 3 Facturation à la CSPAAT... Barème d honoraires Psychologie Table des matières BARÈME D HONORAIRES Services psychologiques... 2 Aperçu... 3 Facturation à la CSPAAT...5 0730B (08/17) 1 Services psychologiques CODE DE SERVICE P665

Plus en détail

N 6103 DOMAINE : ADMINISTRATION SCOLAIRE ET PROCÉDURES En vigueur le : Le 24 juin 2000 Révisée le : Le 28 juin 2004

N 6103 DOMAINE : ADMINISTRATION SCOLAIRE ET PROCÉDURES En vigueur le : Le 24 juin 2000 Révisée le : Le 28 juin 2004 Politique N 6103 DOMAINE : ADMINISTRATION SCOLAIRE ET PROCÉDURES En vigueur le : Le 24 juin 2000 Révisée le : Le 28 juin 2004 ADMINISTRATION DE MÉDICAMENTS PAR VOIE BUCCALE 1. PRÉAMBULE Attendu que, dans

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention Guide d élaboration des règles de fonctionnement du comité de santé et de sécurité Objectif Cet outil permet au comité de santé et de sécurité d élaborer

Plus en détail

La santé et la sécurité du travail, c est le moment d en parler! Combien de jeunes se blessent au travail chaque jour?

La santé et la sécurité du travail, c est le moment d en parler! Combien de jeunes se blessent au travail chaque jour? PLAN DE LA PRÉSENTATION La santé et la sécurité du travail, c est le moment d en parler! Mouhamed Thiam, Inspecteur et Conseiller en prévention jeunesse 16 mai 2017 Université Laval 1. Statistiques 2.

Plus en détail

Références : Council Policy Manual : E-1, EL-1 (2.3, Autres politiques

Références : Council Policy Manual : E-1, EL-1 (2.3, Autres politiques Politique relative aux voyages d orientation en 5 e secondaire Service responsable : Gestion des écoles Date en vigueur : Juin 2005 (Résolution 2005-058) Modifiée : 19 novembre 2014 et 17 mars 2016 Approuvée

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES PER20-DA PERSONNEL Supervision et évaluation de l enseignement

RECUEIL DES POLITIQUES PER20-DA PERSONNEL Supervision et évaluation de l enseignement RÉSOLUTION 226-00 154-04 262-07 Date d adoption : 4 juillet 2000, 29 juin 2004, 18 septembre 2007 En vigueur : 5 juillet 2000, 30 juin 2004, 19 septembre 2007 À réviser avant : RECUEIL DES POLITIQUES 1.

Plus en détail

NOTRE ENGAGEMENT À L ÉGARD DE L ACCESSIBILITÉ DES PERSONNES HANDICAPÉES

NOTRE ENGAGEMENT À L ÉGARD DE L ACCESSIBILITÉ DES PERSONNES HANDICAPÉES NOTRE ENGAGEMENT À L ÉGARD DE L ACCESSIBILITÉ DES PERSONNES HANDICAPÉES Cette information est disponible sous d autres formes, sur demande. Le Centre de santé communautaire de l Estrie (CSCE) s engage

Plus en détail

Un milieu scolaire sécuritaire et tolérant est essentiel à la réussite

Un milieu scolaire sécuritaire et tolérant est essentiel à la réussite P R O M O T I O N D U N C L I M A T S C O L A I R E P O S I T I F Suspension et renvoi : Ce que les parents et les élèves doivent savoir Un milieu scolaire sécuritaire et tolérant est essentiel à la réussite

Plus en détail

Nous sommes assurés que vous comprendrez la nécessité de ces consignes et nous vous remercions à l avance de votre collaboration.

Nous sommes assurés que vous comprendrez la nécessité de ces consignes et nous vous remercions à l avance de votre collaboration. Politiques du Camp ALLERGIES & INTOLÉRANCES ALIMENTAIRES Au Camp des Bouleaux, nous sommes soucieux d offrir à tous un séjour agréable. C est pourquoi nous croyons nécessaire que notre politique concernant

Plus en détail

LOI DE 2005 SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO)

LOI DE 2005 SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) LOI DE 2005 SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES DE GLAXOSMITHKLINE Programme pluriannuel de GSK Partie I EXIGENCES GÉNÉRALES N o Initiative

Plus en détail

Signaler une blessure

Signaler une blessure Signaler une blessure Important Vous avez le droit de faire une réclamation à la Commission des accidents au travail (WCB) si vous êtes blessé au travail. Il est illégal que votre superviseur vous demande

Plus en détail

SOINS PROGRAMME DE SOINS PERSONNALISÉS DES ENTORSES ET DES BLESSURES MUSCULAIRES

SOINS PROGRAMME DE SOINS PERSONNALISÉS DES ENTORSES ET DES BLESSURES MUSCULAIRES SOINS PROGRAMME DE SOINS PERSONNALISÉS DES ENTORSES ET DES BLESSURES MUSCULAIRES SOINS LE PROGRAMME DE SOINS PERSONNALISÉS DES ENTORSES ET DES BLESSURES MUSCULAIRES, c est : un programme offert aux personnes

Plus en détail

Les mesures d adaptation au travail. Questions fréquemment posées. Employeurs. Questions fréquemment posées Employeurs 1

Les mesures d adaptation au travail. Questions fréquemment posées. Employeurs. Questions fréquemment posées Employeurs 1 Les mesures d adaptation au travail Questions fréquemment posées Employeurs Questions fréquemment posées Employeurs 1 Les normes que les employeurs au Nouveau-Brunswick doivent satisfaire afin que leurs

Plus en détail

1A Déposer une plainte

1A Déposer une plainte Programme du travail : Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Renseignements sur LES NORMES DU TRAVAIL 1A Déposer une plainte La partie III du Code canadien du travail établit et

Plus en détail

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec

En cas d invalidité. Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec En cas d invalidité Les prestations pour invalidité du Régime de rentes du Québec Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également sur notre site Web. Consultezle pour

Plus en détail

SYNDICAT DES EMPLOYÉS-E-S DE TECHNIQUES PROFESSIONNELLES ET DE BUREAU D HYDRO-QUÉBEC SECTION LOCALE 2000 SCFP-FTQ QUE FAIRE EN CAS D ACCIDENT

SYNDICAT DES EMPLOYÉS-E-S DE TECHNIQUES PROFESSIONNELLES ET DE BUREAU D HYDRO-QUÉBEC SECTION LOCALE 2000 SCFP-FTQ QUE FAIRE EN CAS D ACCIDENT SYNDICAT DES EMPLOYÉS-E-S DE TECHNIQUES PROFESSIONNELLES ET DE BUREAU D HYDRO-QUÉBEC SECTION LOCALE 2000 SCFP-FTQ QUE FAIRE EN CAS D ACCIDENT QUE FAIRE EN CAS D ACCIDENT 1. Avisez rapidement votre employeur

Plus en détail

Politique relative à l usage de drogues, d alcool et de médicaments sur les lieux du travail Octobre 2012

Politique relative à l usage de drogues, d alcool et de médicaments sur les lieux du travail Octobre 2012 Politique relative à l usage de drogues, d alcool et de médicaments sur les lieux du travail Octobre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Introduction... 3 2. Objectifs... 3 3. Application... 4 4. Définitions...

Plus en détail

VOTRE DEMANDE DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ

VOTRE DEMANDE DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ VOTRE DEMANDE DE RÈGLEMENT INVALIDITÉ La présente demande de règlement sert à réclamer des prestations en vertu de votre police d assurance invalidité individuelle ou au titre de l exonération des primes

Plus en détail

N 3119 DOMAINE : RESSOURCES HUMAINES En vigueur le : Le 27 mars 2012 Révisée le : BIEN-ÊTRE ET ASSIDUITÉ AU TRAVAIL

N 3119 DOMAINE : RESSOURCES HUMAINES En vigueur le : Le 27 mars 2012 Révisée le : BIEN-ÊTRE ET ASSIDUITÉ AU TRAVAIL Politique N 3119 DOMAINE : RESSOURCES HUMAINES En vigueur le : Le 27 mars 2012 Révisée le : BIEN-ÊTRE ET ASSIDUITÉ AU TRAVAIL 1. PRÉAMBULE Attendu que le Conseil s attend à ce que chaque membre du personnel

Plus en détail

ÉVALUATUON DU RENDEMENT DU NOUVEAU PERSONNEL ENSEIGNANT

ÉVALUATUON DU RENDEMENT DU NOUVEAU PERSONNEL ENSEIGNANT DIRECTIVE ADMINISTRATIVE En vigueur le : 22 janvier 2007 Domaine : PERSONNEL Politique : Évaluation du nouveau personnel enseignant Révisée le : 25 janvier 2010 ÉVALUATUON DU RENDEMENT DU NOUVEAU PERSONNEL

Plus en détail

Déclaration initiale du médecin traitant

Déclaration initiale du médecin traitant Déclaration initiale du médecin traitant Demande d exonération des primes des garanties suivantes : Assurance vie de base ou facultative Décès et mutilation accidentels Rente de survie Un formulaire incomplet

Plus en détail

Division des Programmes publics de médicaments de l Ontario

Division des Programmes publics de médicaments de l Ontario Division des Programmes publics de médicaments de l Ontario Programme ontarien de distribution de naloxone en pharmacie (PODNP) Foire aux questions (FAQ) pour les pharmaciens : Distribution des trousses

Plus en détail

Politique d évaluation du rendement du directeur général

Politique d évaluation du rendement du directeur général Commission scolaire Riverside -Politique Résolution B180-20070703 Politique d évaluation du rendement du directeur général Objectif La présente politique a pour objet de fournir de la rétroaction au directeur

Plus en détail

Systèmes d archivage et de transmission d images (PACS) mai 2016

Systèmes d archivage et de transmission d images (PACS) mai 2016 Systèmes d archivage et de transmission d images (PACS) mai 2016 ÉVALUATION DE PRODUIT EFFICACES SUR PLACE MEDEC a rédigé le présent document en concertation avec des établissements de santé afin de guider

Plus en détail

Programme Connexion compétences Information générale

Programme Connexion compétences Information générale 204-205 Programme Connexion compétences Information générale 95, rue de l Ours Wendake (Québec) G0A 4V0 Personne-ressource Tim Whiteduck, directeur de la technologie Description et objectifs Offert par

Plus en détail

Guide à l intention des employés pour les demandes de prestations d invalidité de longue durée

Guide à l intention des employés pour les demandes de prestations d invalidité de longue durée Guide à l intention des employés pour les demandes de prestations d invalidité de longue durée Division des pensions et avantages sociaux des employés Ministère des ressources humaines http://www.gnb.ca/pensions

Plus en détail

Régime de protection contre les préjudices personnels Renseignements généraux

Régime de protection contre les préjudices personnels Renseignements généraux Régime de protection contre les préjudices personnels Renseignements généraux Le présent document a pour but de confirmer l ouverture d une demande d indemnisation pour dommages corporels en vertu du Régime

Plus en détail

Absences et congés de maladie : comprendre les droits et procédures

Absences et congés de maladie : comprendre les droits et procédures Absences et congés de maladie : comprendre les droits et procédures 1 er novembre 2017 Plan de la présentation 1. Mot de bienvenue 2. Présentation du DSMET 3. Définition de l invalidité 4. Courte invalidité

Plus en détail

Travailler en sécurité pour une maternité sans danger. cnesst.gouv.qc.ca. Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail

Travailler en sécurité pour une maternité sans danger. cnesst.gouv.qc.ca. Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail Travailler en sécurité pour une maternité sans danger Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail cnesst.gouv.qc.ca Le droit à une maternité sans danger La travailleuse

Plus en détail

Guide de planification de stage

Guide de planification de stage Guide de planification de stage des organismes d accueil Comme nulle part ailleurs 2 Guide de planification de stage des organismes d accueil Comment utiliser ce guide 1 Ce guide sert de liste de contrôle

Plus en détail

Charte de vérification interne

Charte de vérification interne Charte de vérification interne 1. Introduction La Charte de vérification interne d Élections Canada a été mise à jour dans le cadre d un processus régulier de révision, ainsi que pour prendre en compte

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL PARTAGÉ

PROGRAMME DE TRAVAIL PARTAGÉ PROGRAMME DE TRAVAIL PARTAGÉ ANNEXE DES EMPLOYÉS Directives et renseignements pour les employés Cette section contient des renseignements utiles pour les employés qui souhaitent participer à un accord

Plus en détail

Chapitre 6. Indemnisation des personnes ayant subi un accident

Chapitre 6. Indemnisation des personnes ayant subi un accident Chapitre 6 Indemnisation des personnes ayant subi un accident Entité vérifiée : Société d assurance automobile du Québec (SAAQ) Mise en contexte La SAAQ a notamment la responsabilité d indemniser les personnes

Plus en détail

Travail. Renseignements sur LES NORMES DU TRAVAIL. 15 Congé pour réservistes

Travail. Renseignements sur LES NORMES DU TRAVAIL. 15 Congé pour réservistes Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Renseignements sur LES NORMES DU TRAVAIL 15 Congé pour réservistes Partie III du Code canadien du travail (normes du travail) La section

Plus en détail

Travail LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL 7 ENQUÊTES ET RAPPORTS SUR LES SITUATIONS COMPORTANT DES RISQUES. Renseignements sur INTRODUCTION

Travail LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL 7 ENQUÊTES ET RAPPORTS SUR LES SITUATIONS COMPORTANT DES RISQUES. Renseignements sur INTRODUCTION Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Renseignements sur LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ AU TRAVAIL 7 ENQUÊTES ET RAPPORTS SUR LES SITUATIONS COMPORTANT DES RISQUES INTRODUCTION

Plus en détail

Poste-repère numéro: 7.11 Niveau de classification: 7

Poste-repère numéro: 7.11 Niveau de classification: 7 Poste-repère numéro: 7.11 Niveau de classification: 7 Titre du poste: Agent/agente du programme des services consulaires Résumé: Sous la direction de l agent-gestionnaire consulaire (AGC) ou de l AGC adjoint,

Plus en détail

Effectuer une réclamation

Effectuer une réclamation Effectuer une réclamation www.wcb.mb.ca Cette publication est fournie à titre d information générale seulement. La Loi sur les accidents du travail et les règlements du Manitoba, de même que les politiques

Plus en détail

Santé et sécurité au travail et conformité

Santé et sécurité au travail et conformité Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Santé et sécurité au travail et conformité LT-081-09-07 Santé et sécurité au travail et conformité Ce programme de réglementation est

Plus en détail

MANUEL À L INTENTION DES TRAVAILLEURS BLESSÉS

MANUEL À L INTENTION DES TRAVAILLEURS BLESSÉS MANUEL À L INTENTION DES TRAVAILLEURS BLESSÉS Renseignements personnels Nom : Arbitre de la CSPAAT : Coordonnées : Représentant syndical : Coordonnées : Numéro de la réclamation : L objectif du Comité

Plus en détail

La Lettre. Devoirs de l établissement financier qui administre un régime de retraite simplifié. Numéro 30 Février 2013

La Lettre. Devoirs de l établissement financier qui administre un régime de retraite simplifié. Numéro 30 Février 2013 Numéro 30 Février 2013 Devoirs de l établissement financier qui administre un régime de retraite simplifié L établissement financier qui administre un régime de retraite simplifié assume des devoirs à

Plus en détail

Lignes directrices de l intervention non violente en situation de crise

Lignes directrices de l intervention non violente en situation de crise Lignes directrices de l intervention non violente en situation de crise Le ministère de l Éducation et les districts scolaires de Terre-Neuve-et-Labrador sont engagés à offrir des environnements d apprentissage

Plus en détail

PROTOCOLE D ENTENTE ÉTÉ 2017 ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES COLLÈGE MONTMORENCY PROGRAMME DE CONSEIL EN ASSURANCES ET EN SERVICES FINANCIERS

PROTOCOLE D ENTENTE ÉTÉ 2017 ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES COLLÈGE MONTMORENCY PROGRAMME DE CONSEIL EN ASSURANCES ET EN SERVICES FINANCIERS PROTOCOLE D ENTENTE ÉTÉ 2017 ALTERNANCE TRAVAIL-ÉTUDES COLLÈGE MONTMORENCY PROGRAMME DE CONSEIL EN ASSURANCES ET EN SERVICES FINANCIERS En recevant un étudiant 1 collégial en alternance travail-études

Plus en détail

Procédure Déclaration, enquête et analyse des accidents du travail

Procédure Déclaration, enquête et analyse des accidents du travail Réalisation : APSAM Rédaction : Sylvie Poulin Version originale : 15 mars 2016 Association paritaire pour la santé et la sécurité du travail, secteur «affaires municipales», 2016 715, rue du Square-Victoria,

Plus en détail

L assignation temporaire

L assignation temporaire L assignation temporaire Atelier présenté par : M e Céline Giguère VI e Colloque biennal en santé-sécurité SCFP-Québec Mai 2012, Trois-Rivières La LATMP En vigueur depuis 1985 179. L'employeur d'un travailleur

Plus en détail

Pour une maternité sans danger à la SAQ

Pour une maternité sans danger à la SAQ Principes directeurs du programme Pour une maternité sans danger Pour une maternité sans danger est un programme qui vise d abord le maintien en emploi sans danger des travailleuses enceintes ou qui allaitent.

Plus en détail

Délais et préavis de la convention collective

Délais et préavis de la convention collective Délais et préavis de la convention collective OCTOBRE 2007 Fédération des professionnelles et professionnels de l éducation du Québec (CSQ) site web: www.fppe.qc.ca ES-ND-0708-21 (13.2.2) La clause ou

Plus en détail

Travail. Renseignements sur. Les normes du travail CONGÉ EN CAS DE DÉCÈS OU DE DISPARITION

Travail. Renseignements sur. Les normes du travail CONGÉ EN CAS DE DÉCÈS OU DE DISPARITION Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Renseignements sur Les normes du travail 5C CONGÉ EN CAS DE DÉCÈS OU DE DISPARITION Partie III du Code canadien du travail (Normes

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DE CHIBOUGAMAU PROPOSITION MANDAT ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE SANTÉ ET SÉCURITÉ (CSS)

MUNICIPALITÉ DE CHIBOUGAMAU PROPOSITION MANDAT ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE SANTÉ ET SÉCURITÉ (CSS) MUNICIPALITÉ DE CHIBOUGAMAU PROPOSITION MANDAT ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE SANTÉ ET SÉCURITÉ (CSS) MARS 2016 1. MANDAT DU CSS Le comité en santé et en sécurité du travail (CSS) a pour mandat d améliorer

Plus en détail

ÉDUCATION ET ÉCOLES. Élève autonome : élève âgé d au moins 16 ans qui s est soustrait à l autorité parentale.

ÉDUCATION ET ÉCOLES. Élève autonome : élève âgé d au moins 16 ans qui s est soustrait à l autorité parentale. Révisées le 20 novembre 2004 Révisées le 19 juin 2015 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 6 Le Conseil fournit aux écoles les directives essentielles à l organisation de sorties éducatives inclusives

Plus en détail

La période d information et de consultation du dossier par Le public

La période d information et de consultation du dossier par Le public LE BUREAU D AUDIENCES PUBLIQUES S U R L E N V I R O N N E M E N T Comment participer? Qu est-ce Que Le Bape? Le Bureau d audiences publiques sur l environnement (BAPE) est un organisme public et neutre

Plus en détail

ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN

ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN DIRECTIVE ADMINISTRATIVE En vigueur le : 18 décembre 2006 Domaine : PERSONNEL Révisée le : 16 mai 2002 ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL DE SOUTIEN Le programme d appréciation des performances du personnel

Plus en détail

Date : 1 er janvier 2014 Révision : Version: 1.0. NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel. PARTIE I Dispositions générales

Date : 1 er janvier 2014 Révision : Version: 1.0. NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel. PARTIE I Dispositions générales NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel Politique RH : POL-Fr-003.00 Date : 1 er janvier 2014 Révision : Version: 1.0 Le présent Plan d accessibilité pluriannuel a été élaboré conformément aux

Plus en détail

Travail. Renseignements sur LES NORMES DU TRAVAIL 5 RÉAFFECTATION ET CONGÉ LIÉS À LA MATERNITÉ, CONGÉ DE MATERNITÉ ET CONGÉ PARENTAL

Travail. Renseignements sur LES NORMES DU TRAVAIL 5 RÉAFFECTATION ET CONGÉ LIÉS À LA MATERNITÉ, CONGÉ DE MATERNITÉ ET CONGÉ PARENTAL Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Renseignements sur LES NORMES DU TRAVAIL 5 RÉAFFECTATION ET CONGÉ LIÉS À LA MATERNITÉ, CONGÉ DE MATERNITÉ ET CONGÉ PARENTAL Partie

Plus en détail

GUIDE DE CNESST- MATERNITÉ

GUIDE DE CNESST- MATERNITÉ GUIDE DE CNESST- MATERNITÉ Indemnisation du retrait préventif de la technicienne enceinte Résumé Guide à l intention des techniciennes AQTIS pour la compréhension des démarches d indemnisation pour un

Plus en détail

FORMULAIRE DE DÉCLARATION D UN ÉVÉNEMENT ACCIDENTEL EN SERVICE DE GARDE

FORMULAIRE DE DÉCLARATION D UN ÉVÉNEMENT ACCIDENTEL EN SERVICE DE GARDE FORMULAIRE DE DÉCLARATION D UN ÉVÉNEMENT ACCIDENTEL EN SERVICE DE GARDE À remplir pour tout événement accidentel, avec ou sans perte de temps SECTION A : À COMPLÉTER PAR L EMPLOYÉE OU SA REPRÉSENTANTE

Plus en détail

L AIDE MÉDICALE À MOURIR. Renseignements à l intention des patients

L AIDE MÉDICALE À MOURIR. Renseignements à l intention des patients L AIDE MÉDICALE À MOURIR Renseignements à l intention des patients OBTENIR L AIDE QUI CONVIENT Le sujet de la mort est parfois difficile à aborder que ce soit mentalement ou dans une conversation. Si vous

Plus en détail

Que faire en cas de maladie?

Que faire en cas de maladie? Que faire en cas de maladie? Vous êtes malade et vous ne pouvez pas aller travailler. Que faire? Informez votre employeur D abord et avant tout, vous devez informer votre employeur. Vous pouvez le faire

Plus en détail

PERSONNEL 1. ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL ENSEIGNANT CHEVRONNÉ

PERSONNEL 1. ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL ENSEIGNANT CHEVRONNÉ Approuvées le 19 juin 1999 Révisées le 21 juin 2008 Révisées le 25 mai 2013 Révisées le 9 décembre 2013 Révisées le 18 septembre 2015 Prochaine révision en 2017-2018 Page 1 de 18 1. Le processus d évaluation

Plus en détail

N 3111 DOMAINE : RESSOURCES HUMAINES En vigueur le : Le 25 novembre 2004 Révisée le : Le 28 mai 2016

N 3111 DOMAINE : RESSOURCES HUMAINES En vigueur le : Le 25 novembre 2004 Révisée le : Le 28 mai 2016 Politique N 3111 DOMAINE : RESSOURCES HUMAINES En vigueur le : Le 25 novembre 2004 Révisée le : Le 28 mai 2016 ÉVALUATION DU RENDEMENT DU PERSONNEL ENSEIGNANT CHEVRONNÉ ET DES NOUVEAUX ENSEIGNANTS (PIPNPE)

Plus en détail

Grossesse et travail Guide pour le retrait préventif des travailleuses enceintes 1 SPPLRN - SCFP 5222

Grossesse et travail Guide pour le retrait préventif des travailleuses enceintes 1 SPPLRN - SCFP 5222 Syndicat des professionnelles et professionnels Laval-Rive-Nord Syndicat canadien de la fonction publique, section locale 5222 Grossesse et travail Guide pour le retrait préventif des travailleuses enceintes

Plus en détail

NE PAS SOUMETTRE AVEC LA DEMANDE

NE PAS SOUMETTRE AVEC LA DEMANDE Le présent accord est conclu à Whitehorse, au Yukon ENTRE ET ET ACCORD TRIPARTITE CONCERNANT LE PROGRAMME TERRITORIAL DE CANDIDATURE À L IMMIGRATION le ministère de l Éducation du gouvernement du Yukon,

Plus en détail

DEELEY HARLEY-DAVIDSON CANADA LOI DE 2005 SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO

DEELEY HARLEY-DAVIDSON CANADA LOI DE 2005 SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO DEELEY HARLEY-DAVIDSON CANADA LOI DE 2005 SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel Partie I EXIGENCES GÉNÉRALES Section Initiative

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE TABAGISME EN MILIEU DE TRAVAIL. Ville de Chibougamau

POLITIQUE SUR LE TABAGISME EN MILIEU DE TRAVAIL. Ville de Chibougamau POLITIQUE SUR LE TABAGISME EN MILIEU DE TRAVAIL Ville de Chibougamau Décembre 2016 Table des matières BUT DE LA POLITIQUE... 2 DÉFINITIONS... 2 CHAMP D APPLICATION... 3 ÉNONCÉ DE LA POLITIQUE... 3 BUT

Plus en détail

Quoi faire en cas d invalidité?

Quoi faire en cas d invalidité? Quoi faire en cas d invalidité? Lorsque vous tombez malade et que votre médecin vous prescris une incapacité temporaire de travail (arrêt de travail), vous devez en informer le plus vite possible votre

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES ANNEXE 2004-CA489-09-R4818 UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À TROIS-RIVIÈRES POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE AU TRAVAIL Politique adoptée par le conseil d administration le 25 mai 2004 VICE-RECTORAT AUX

Plus en détail

Procédure. Modalités de communication en région éloignée

Procédure. Modalités de communication en région éloignée Procédure Modalités de communication en région éloignée D I R E C T I O N S A N T É E T M I E U X - Ê T R E A U T R A V A I L : : : Université Laval TABLE DES MATIÈRES 1. PRÉAMBULE... 3 2. BUT... 3 3.

Plus en détail

Guide de l employeur sur le RETOUR AU TRAVAIL

Guide de l employeur sur le RETOUR AU TRAVAIL Guide de l employeur sur le RETOUR AU TRAVAIL Coordonnées : Bureau de la CSTIT à Yellowknife 5 e étage, Tour Centre Square C.P. 8888 Yellowknife (T.N.-O.) X1A 2R3 Tél. : 867-920-3888 Sans frais : 1-800-661-0792

Plus en détail

MANUEL DES DIRECTIVES - REMBOURSEMENT DE CERTAINS FRAIS 1. CHAMP D APPLICATION

MANUEL DES DIRECTIVES - REMBOURSEMENT DE CERTAINS FRAIS 1. CHAMP D APPLICATION Vice-présidence à l indemnisation des accidentés 1. CHAMP D APPLICATION Cette directive vise les personnes accidentées qui, à la date de l accident, ont comme occupation principale de prendre soin sans

Plus en détail

Q.2 : À quel moment la couverture d assurance du ministère pour un stage non rémunéré entre-t-elle en vigueur?

Q.2 : À quel moment la couverture d assurance du ministère pour un stage non rémunéré entre-t-elle en vigueur? Foire aux questions Ministère de l Enseignement supérieur et de la Formation professionnelle Assurance contre les accidents de travail dans le cadre de stages non rémunérés pour les étudiants ontariens

Plus en détail

FORMULAIRE DE COMMANDE DE FAUTEUIL ROULANT ET DE POSITIONNEMENT MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL

FORMULAIRE DE COMMANDE DE FAUTEUIL ROULANT ET DE POSITIONNEMENT MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL FORMULAIRE DE COMMANDE DE FAUTEUIL ROULANT ET DE POSITIONNEMENT MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SECTION A RENSEIGNEMENTS SUR LE CLIENT NOM : DATE DE NAISSANCE : / / Jour Mois Année ADRESSE : TÉLÉPHONE

Plus en détail

PROTOCOLE DE DOTATION 13 mars 2015

PROTOCOLE DE DOTATION 13 mars 2015 PROTOCOLE DE DOTATION 13 mars 2015 En prévision des postes à pourvoir dans les écoles publiques, la marche à suivre ci-dessous s applique à la dotation en personnel et à l affichage des postes créés par

Plus en détail

Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique

Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique Politique institutionnelle sur la sécurité et la santé psychologique et physique Adoptée au Conseil d administration du 1 er octobre 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Le préambule 2 2. Les objectifs 2 3. Le champ

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE

POLITIQUE SUR LES SERVICES DE GARDE EN MILIEU SCOLAIRE Service de l organisation et du transport scolaire DOCUMENT OFFICIEL POLITIQUE ADOPTÉE À LA SÉANCE ORDINAIRE DU CONSEIL DES COMMISSAIRES DU 24 NOVEMBRE 2015 RÉSOLUTION N O 36-CC-2015-2016 POLITIQUE SUR

Plus en détail

INQUIÉTUDES GRAVES INQUIÉTUDES IMPORTANTES INQUIÉTUDES IMPORTANTES INQUIÉTUDES GRAVES

INQUIÉTUDES GRAVES INQUIÉTUDES IMPORTANTES INQUIÉTUDES IMPORTANTES INQUIÉTUDES GRAVES Réponses proposées par PSMT Veuillez consulter les documents Choix d actions proposées par PSMT et Sélection des actions efficaces : application d un cadre de qualité pour choisir les actions proposées

Plus en détail

D-14 Programme d accueil et d intégration du personnel de soutien, professionnel et cadre Recueil sur la gouvernance

D-14 Programme d accueil et d intégration du personnel de soutien, professionnel et cadre Recueil sur la gouvernance D-14 Programme d accueil et d intégration du personnel de soutien, professionnel et cadre Recueil sur la gouvernance Adopté par le C.A. le 1 er septembre 2009 (résolution C.A. 355.06.01) Cote 73 E Personne

Plus en détail

Accès par les services des urgences aux dossiers pharmaceutiques des patients Questions et réponses

Accès par les services des urgences aux dossiers pharmaceutiques des patients Questions et réponses Accès par les services des urgences aux dossiers pharmaceutiques des patients Questions et réponses 1. Qu est-ce que le Projet d accès par les services des urgences aux dossiers pharmaceutiques des patients?

Plus en détail

Pensions et avantages sociaux des employés Bureau des ressources humaines

Pensions et avantages sociaux des employés Bureau des ressources humaines PROGRAMME DE RETRAITE PROGRESSIVE Régime de pension de certains employés syndiqués des hôpitaux du Nouveau-Brunswick Pensions et avantages sociaux des employés Bureau des ressources humaines 4 e édition

Plus en détail

Règlement relatif aux congés de maternité, aux congés parentaux et aux congés parentaux prolongés du personnel enseignant

Règlement relatif aux congés de maternité, aux congés parentaux et aux congés parentaux prolongés du personnel enseignant Règlement relatif aux congés de maternité, aux congés parentaux et aux congés parentaux prolongés du personnel enseignant Approbation : Sénat 5 décembre 2012 Résolution 7 Conseil des gouverneurs 12 février

Plus en détail

Le fonctionnement des comités de santé et sécurité du travail

Le fonctionnement des comités de santé et sécurité du travail Le fonctionnement des comités de santé et sécurité du travail Présentation de Serge Beaulieu Colloque en santé et sécurité du travail Trois-Rivières 23 et 24 octobre 2014 Plan de la présentation Quelques

Plus en détail

Employeurs étrangers d employés transfrontaliers Demandez dès maintenant un allègement relatif à l impôt canadien

Employeurs étrangers d employés transfrontaliers Demandez dès maintenant un allègement relatif à l impôt canadien Employeurs étrangers d employés transfrontaliers Demandez dès maintenant un allègement relatif à l impôt canadien Le 13 janvier 2016 Les employeurs non-résidents du Canada qui comptent des employés non-résidents

Plus en détail

L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO

L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO POLITIQUES, PRATIQUES ET PROCÉDURES RELATIVES À L ACCESSIBILITÉ POUR LES SERVICES À LA Version Date 1 Le 1 er décembre 2011 2 Le 30 décembre

Plus en détail

Déclaration initiale du médecin traitant

Déclaration initiale du médecin traitant Déclaration initiale du médecin traitant Demande de prestations d invalidité de longue durée Demande d exonération des primes des garanties suivantes : Assurance vie de base ou facultative Décès et mutilation

Plus en détail

POLITIQUES ET PROCÉDURES DE L HÔPITAL D OTTAWA. Cadeaux No. : (Anciennement ADM X 260)

POLITIQUES ET PROCÉDURES DE L HÔPITAL D OTTAWA. Cadeaux No. : (Anciennement ADM X 260) POLITIQUES ET PROCÉDURES DE L HÔPITAL D OTTAWA Cadeaux No. : 00365 (Anciennement ADM X 260) PRÉPARÉ PAR : Premier viceprésident, Ressources humaines Date d approbation : 2008/10/08 APPROUVÉ PAR : Comité

Plus en détail

Gestion des réclamations CSPAAT Mise à jour

Gestion des réclamations CSPAAT Mise à jour Gestion des réclamations CSPAAT Mise à jour Août 2012 INFO-LETTRE EXPRESS Équipe Stress traumatique mental de la CSPAAT (fonction centralisée à Toronto) Attentes en matière de service La CSPAAT a centralisé

Plus en détail

C est facile de s enregistrer avec ABcann

C est facile de s enregistrer avec ABcann C est facile de s enregistrer avec ABcann Le client complète l application trouvée à /registration Le praticien des soins de la santé complète le document médical trouvé à /forms Les formulaires sont soumis

Plus en détail

Santé et sécurité au travail. Réaffectation et retrait préventif. avril 2017

Santé et sécurité au travail. Réaffectation et retrait préventif. avril 2017 Santé et sécurité au travail Réaffectation et retrait préventif avril 2017 Les renseignements contenus dans le présent document constituent une vulgarisation des textes légaux en vigueur et ne les remplacent

Plus en détail

SOINS PROGRAMME DE SOINS PERSONNALISÉS DES ENTORSES ET DES BLESSURES MUSCULAIRES. Les services offerts au centre d évaluation

SOINS PROGRAMME DE SOINS PERSONNALISÉS DES ENTORSES ET DES BLESSURES MUSCULAIRES. Les services offerts au centre d évaluation SOINS PROGRAMME DE SOINS PERSONNALISÉS DES ENTORSES ET DES BLESSURES MUSCULAIRES Les services offerts au centre d évaluation Chaque année, au Québec, plus de 12 000 personnes souffrent d entorses ou de

Plus en détail

Tous les gestionnaires. Se conformer à la Loi sur les services de santé et les services sociaux en matière de gestion des risques et de la qualité;

Tous les gestionnaires. Se conformer à la Loi sur les services de santé et les services sociaux en matière de gestion des risques et de la qualité; Politique n o : POL-PRO-DG-GRQ-19 Date d émission : 2005-04-25 Titre : Divulgation à un usager ou à son représentant de l information nécessaire lorsque survient un incident ou un accident Date de révision

Plus en détail

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE

DIRECTIVE ADMINISTRATIVE DIRECTIVE ADMINISTRATIVE D-002-D-6 SANTÉ ET SÉCURITÉ : SIMDUT ET FICHES Date d émission : le 18 mai 2011 Date de révision : le 20 novembre 2015 Page 1 de 5 L usage du masculin a pour but d alléger le texte

Plus en détail

DIRECTIVES À SUIVRE POUR EFFECTUER UNE DÉMONSTRATION ET UNE ÉVALUATION DE PRODUIT EFFICACES SUR PLACE

DIRECTIVES À SUIVRE POUR EFFECTUER UNE DÉMONSTRATION ET UNE ÉVALUATION DE PRODUIT EFFICACES SUR PLACE Imagerie diagnostique mise à jour en avril 2016 DIRECTIVES À SUIVRE POUR EFFECTUER UNE DÉMONSTRATION ET UNE ÉVALUATION DE PRODUIT EFFICACES SUR PLACE MEDEC a rédigé le présent document en concertation

Plus en détail

En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! cnesst.gouv.qc.ca

En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! cnesst.gouv.qc.ca En cas d accident ou de maladie du travail... voici ce qu il faut savoir! Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail cnesst.gouv.qc.ca Que dois-je faire en cas d accident

Plus en détail