H. Q. E. Haute Qualité Environnementale. Présentation appuyée sur le HQE : maison individuelle bureau / enseignement 19/06/2010 1

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "H. Q. E. Haute Qualité Environnementale. Présentation appuyée sur le HQE : maison individuelle bureau / enseignement 19/06/2010 1"

Transcription

1 H. Q. E. Haute Qualité Environnementale Présentation appuyée sur le HQE : maison individuelle bureau / enseignement 19/06/2010 1

2 Le fondement de la démarched marche. Basé sur une question : «Comment concilier progrès économique et social sans mettre en péril la plantée?» Avec une réponse : «Un développement qui répond aux besoins présents sans compromettre la capacité des générations futures à réponde aux leurs.» Le développement durable 19/06/2010 2

3 Le développement d durable. Vivable Environnement Social Durable Viable Equitable Economique 19/06/2010 3

4 Le bilan actuel. L énergie. 1 er consommateur d énergie en Europe. 2 nd émetteur de gaz à effet de serre. En France : - 42 % de la consommation d énergie totale. - 19% de gaz à effet de serre. 19/06/2010 4

5 En France : - 25 % de CO 2. ( ) 19/06/2010 5

6 Le bilan actuel. Les déchets en France : - 31 / 48 millions de tonnes de déchets (Ademe) (Ifen) (pour le bâtiment hors T.P.) - Par comparaison : 26 tonnes d ordures ménagères 19/06/ (Ademe : Agence de l'environnement et de la Maîtrise de l'energie) (Ifen : i n s t i t u t f r a n ç a i s d e l ' e n v i r o n n e m e n t)

7 Les déchets dangereux: Les déchets inertes : 19/06/2010 7

8 Le bilan actuel. La gestion de l eau : - Consommation d eau principalement non domestique % de l eau potable est consommée par l activité de construction. 19/06/2010 8

9 La gestion de l eau : - Chaque ménage consomme de 140 à 160 m 3 par an. 19/06/2010 9

10 Le bilan actuel. La santé : - Les citadins passent de 22 h à 24 h dans des lieux clos (en intérieur). - Un exemple, Formaldéhyde présent dans : panneaux de particules, de fibres, panneaux en bois agglomérés, peintures à phase «solvant», fumée de tabac 19/06/

11 Le bilan actuel. La santé : - l air intérieur. 19/06/

12 La santé : - Effets sanitaires dominants : Aigus : Respiratoires. Chroniques : Cancer nasopharyngé 19/06/

13 La santé : - Un bilan rapide des «polluants» classiques. 19/06/

14 Principe du H. Q. E. E Une démarche «H. Q. E.» Certification Céquami NF Maitriser les impacts sur l environnement extérieur. Créer un espace intérieur sain et confortable. 2 fonctions déclinés en 14 cibles 19/06/

15 Les 14 cibles H. Q. E. E L éco-gestion (4) Gestion de l énergie (5) Gestion de l eau (6) Gestion des déchets d activité (7) Gestion de l entretien et de la maintenance Maitriser les impacts sur l environnement extérieur. L éco-construction (1) Relation entre le bâtiment et son environnement immédiat (2) Choix intégré des produits, systèmes et procédés de construction (3) Chantier à faible nuisance 19/06/

16 Les 14 cibles H. Q. E. E (8) Confort hygrothermique (9) Confort acoustique Confort (10) Confort visuel (11) Confort olfactif Créer un espace intérieur sain et confortable. Santé (12) Qualité sanitaire des espaces (13) Qualité sanitaire de l air (14) Qualité de l eau 19/06/

17 Le détail d des cibles H. Q. E. E Relation entre le bâtiment C1 et son environnement immédiat. L éco-construction - Création d un cadre de vie agréable - Gestion des atouts et contraintes du terrain et du site - Réduction des nuisances entre la maison et son voisinage Analyse et évaluation en amont. 19/06/

18 Relation entre le bâtiment et son environnement immédiat. - Topographie Circulations naturelles de l air (fond d une cuvette) Ne pas bouleverser le terrain (pas de remblai) Construction semi-enterrée (la terre joue le rôle d amortisseur thermique) - Nature des sols et végétaux - Vent - Ensoleillement - Vue - Respect des riverains 19/06/

19 Le détail d des cibles H. Q. E. E L éco-construction Choix intégré des produits, systèmes C2 et procédés de construction. - Choix de matériaux à faible impact environnemental. - Rechercher le meilleur compromis entre : les contraintes d usage la durabilité (durée de vie) la sécurité la santé - Favoriser : les matériaux locaux le bois 19/06/

20 Choix intégré des produits, systèmes C2 et procédés de construction. La fiche de déclaration environnementale et sanitaire Assurer la fonction de mur porteur sur 1 m² de paroi pendant une annuité. Durée de vie typique : 100 ans 19/06/

21 Le détail d des cibles H. Q. E. E L éco-construction Chantier à faible nuisance. C3 - Nuisances sonores - Gérer la non pollution des sols - Limiter les perturbations du trafic. - Pollution de l air seuls sont présentés les polluants ayant une part supérieure à 1% dans les émissions totales nationales (tous secteurs confondus: industrie manufacturière, énergie, résidentiel-tertiaire, agriculture, transports) ; SO2 : dioxyde de soufre ; COVNM : composés organiques volatils non méthaniques ; PM1 / PM2,5 / PM10 : particules fines de diamètre inférieure à 1µm / 2,5 µm / 10 µm ; TSP : particules en suspension totales. 19/06/

22 Le détail d des cibles H. Q. E. E Les gestions de l énergie. - Limiter les consommations d énergie. en production. L éco-gestion en usage. en recyclage. La pompe à chaleur : C4 19/06/

23 Les gestions de l énergie. Le mur capteur / trombe: C4 L éco-gestion 19/06/

24 Le détail d des cibles H. Q. E. E L éco-gestion Les gestions de l eau. C5 - Réduire la consommation d eau. limité les débits et fuites. récupérer les eaux fluviales. 19/06/

25 Le détail d des cibles H. Q. E. E L éco-gestion Les gestions des déchets d activité. - Tri sélectif. - Déchets fermentescibles. C6 le compost. la méthanisation 19/06/

26 Le détail d des cibles H. Q. E. E C7 L éco-gestion La gestion de l entretien et de la maintenance. - Faciliter le nettoyage et l entretien accès aisés choix de matériaux - Maintien des performances de l ouvrage gestion technique du bâtiment C7 19/06/

27 Le détail d des cibles H. Q. E. E Confort Confort hygrothermique C8 - Permettre un confort des utilisateurs en toutes saisons protection solaire sur ventilation nocturne limitation des effets «paroi froide» Pavillon témoin (HQE) Ste les éco bâtisseurs. Le pavillon témoin «Terre rouge» des Eco-Bâtisseurs est une maison HQE bioclimatique à ossature bois. Le témoin a été construit avec une isolation renforcée par l'extérieur, des triples vitrages, 12 m² de capteurs solaires et une pompe à chaleur aérothermique. L'isolation des murs a été effectuée par le système d'ite SteTherm Classic avec finition briquettes de parement. 19/06/

28 Confort hygrothermique C8 mur manteau double / triple vitrage Confort 19/06/

29 Le détail d des cibles H. Q. E. E Confort Confort acoustique C9 - Choisir des éléments architecturaux et matériels limitant les nuisances sonores 19/06/

30 Confort acoustique C9 parois complexes Confort parois simples parois doubles structure homogène composée d un seul matériau structure composée deux association : d une paroi simple d un doublage acoustique 19/06/2010 éléments indépendants 30

31 Le détail d des cibles H. Q. E. E Confort Confort visuel C10 - Privilégier l éclairage naturel - Concilier consommation d énergie et pour l éclairage artificiel 19/06/

32 Le détail d des cibles H. Q. E. E Confort V. M. C. double flux Confort olfactif C11 - Maitriser les sources d odeurs - Réduire les risques de nuisance olfactive 19/06/

33 Confort olfactif C11 Confort agencement intérieur 19/06/

34 Santé Le détail d des cibles H. Q. E. E Qualité sanitaire des espaces C12 - Créer des conditions d hygiène - Limiter des nuisances électromagnétiques - Créer une ambiance intérieur satisfaisante éviter les remontées d humidité empêcher les développements des micro-organismes : - cuisine - salle de bain 19/06/

35 Qualité sanitaire des espaces C12 Santé maitriser les émissions électromagnétiques 19/06/

36 Santé Le détail d des cibles H. Q. E. E Qualité sanitaire de l air C13 - Maitriser les risques de pollution - Ventiler pour maintenir la qualité de l air 19/06/

37 Qualité sanitaire de l air C13 Santé 19/06/

38 Qualité sanitaire de l air C13 Santé 19/06/

39 Qualité sanitaire de l air C13 Santé 19/06/

40 Santé Le détail d des cibles H. Q. E. E Conception Qualité de l eau C14 - Maintenir la qualité de l eau «alimentaire» - Contrôle de l accès aux réseaux collectifs éviter les risques de brulure (robinetterie) prévenir l apparition de légionellose Nature des canalisations Conception Organisation des canalisations Usage du réseau de canalisation 19/06/

41 L évaluation des cibles TROIS niveaux - B : Niveau de base (Norme NF) - P : Niveau performant Niveau obligatoire mais non suffisant pour l obtention de la certification - TP : Niveau très performant Des cibles incontournables : Certaines cibles doivent obligatoirement faire partie des niveaux P ou TP. Elles sont différentes en fonction du type de bâtiment : maison individuelle bureau / enseignement 19/06/

42 L évaluation des cibles : maison individuelle 4 cibles incontournables : - relation du bâtiment avec son environnement immédiat (c1), - chantiers à faibles nuisances (c3), - gestion de l énergie (c4), - gestion de l eau (c5). Des points accordés à chaque cible : Avec obligatoirement pour : - chantiers à faibles nuisances (c3) : 6 pts minimum - gestion de l énergie (c4) : 10 pts minimum - gestion de l eau (c5) : 3 pts minimum Pour les autres cibles, cela est lié aux choix des clients et des possibilités techniques 19/06/

43 L évaluation des cibles : maison individuelle Exemple de tableau d évaluation : 19/06/

44 L évaluation des cibles : maison individuelle Le déroulement du projet. 19/06/

45 L évaluation des cibles : maison individuelle Le cycle de vie de la maison HQE (jusqu à l usage). Surcout d une maison HQE : 2% à 10%. 19/06/

46 L évaluation des cibles : Bureau / Enseignement 1 cibles incontournables : - gestion de l énergie (c4), Des points accordés à chaque cible et une répartition minimum des cibles entre les niveaux : 19/06/

47 L évaluation des cibles : Bureau / Enseignement Des points accordés suivant une norme et un mode de calcul précis. - gestion de l énergie (c4), 19/06/

48 L évaluation des cibles : Bureau / Enseignement Exemple d évaluation du : gestion de l énergie (c4). 1) Exprimer la valeur absolue du coefficient de consommation : - Consommation conventionnelle d énergie primaire Cep (en kwh-ep/an et kwhep/an.m²shon). 2) Comparer la valeur obtenue par rapport à la référence. 3) En déduire le nombre de points pour la certification QEB. 19/06/

49 L évaluation des cibles : Bureau / Enseignement Exemple d évaluation du : gestion de l énergie (c4). 19/06/

50 L Interaction des cibles : Bureau / Enseignement Les cibles interagissent les unes avec les autres. 19/06/

51 L Interaction des cibles : Bureau / Enseignement Une conception intégrée : Le référentiel QEB reste un outil d évaluation en trois temps : en fin de programmation en fin de conception en fin de réalisation 19/06/

Qualité Environnementale

Qualité Environnementale La Haute Qualité Environnementale Un enjeu majeur pour le développement durable EB 03/12/04 Le développement durable : Définition : Un mode de développement qui satisfait les besoins des populations d

Plus en détail

IDE D E E S 4 ce n en u éq S D ma m rche h HQE Q E ( QE Q B E ) bâ b time m nt

IDE D E E S 4 ce n en u éq S D ma m rche h HQE Q E ( QE Q B E ) bâ b time m nt IDEES Séquence n 4 HQE (QEB) Démarche bâtiment HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE Initiation à la QEB Démarche HQE bâtiment Séq quence n 4 Enjeux HQE Qualité Environnementale Bâtiment (QEB) Haute Qualité Environnementale

Plus en détail

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème

37-41 rue du Rocher Paris VIIIème ARCOBA INGENIERIE GENERALE Pôle Conseil et Environnement 37-41 rue du Rocher Paris VIIIème Démarche de certification environnementale 14/10/2011 Label BBC Effinergie rénovation Délivré par Certivéa Correspond

Plus en détail

Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale

Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale Réunion d information à destination des maîtres d ouvrage Claire MENIGOZ - Chargée de mission QEB/Energie Ascomade La HQE dans les établissements scolaires,

Plus en détail

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007

La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL. Pascal LOCOGE - Décembre 2007 La place de l acoustique dans l offre de certification du Groupe QUALITEL Pascal LOCOGE - Décembre 2007 Qui sommes-nous? Un organisme précurseur de la certification, créé en 1974 Reconnu et indépendant,

Plus en détail

5 Phase d utilisation

5 Phase d utilisation Agir sur les produits actifs Définition Un produit ou système est dit actif lorsque les impacts de la phase d utilisation sont dominants. Où agir? 1 Choix des matériaux 2 Réduction de l emploi de matériaux

Plus en détail

Note relative au concept de «haute qualité environnementale» (HQE ou HQE2R)

Note relative au concept de «haute qualité environnementale» (HQE ou HQE2R) Note relative au concept de «haute qualité environnementale» (HQE ou HQE2R) 1. DEFINITIONS La Haute Qualité Environnementale est une démarche de gestion de projets visant à maîtriser les impacts d'une

Plus en détail

Santé et bâtiments : les enjeux écologiques et sanitaires. Jeudi 24 septembre 2009

Santé et bâtiments : les enjeux écologiques et sanitaires. Jeudi 24 septembre 2009 Santé et bâtiments : les enjeux écologiques et sanitaires Jeudi 24 septembre 2009 Déroulement de la journée 9h40 Eléments d introduction 10h00 10h20 La qualité de l eau de consommation Linda Nourry, DRASS

Plus en détail

La certification Habitat & Environnement. Pascal LOCOGE - 9 novembre 2006

La certification Habitat & Environnement. Pascal LOCOGE - 9 novembre 2006 La certification Habitat & Environnement Pascal LOCOGE - 9 novembre 2006 La certification Habitat & Environnement Habitat & Environnement : quels objectifs? Se doter d un outil d évaluation et de mesure

Plus en détail

ETUDE SUR L EVOLUTION DU REFERENTIEL HQE

ETUDE SUR L EVOLUTION DU REFERENTIEL HQE ETUDE SUR L EVOLUTION DU REFERENTIEL HQE Fidèle à la volonté de vouloir récompenser les opérations immobilières visant l excellence, l association HQE et Certivéa ont entrepris la réalisation du nouveau

Plus en détail

Malerba Gamme portes bois. Portes bois. Démarche environnementale

Malerba Gamme portes bois. Portes bois. Démarche environnementale Malerba Gamme portes bois > Démarche environnementale Malerba : un profil environnemental étudié La société Malerba a confié au Centre Technique du Bois et de l Ameublement (CTBA) la réalisation d un profil

Plus en détail

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt

Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Certification NF Bâtiment Tertiaire en Exploitation Démarche HQE Présentation de la démarche ILEO 27/33 quai Le Gallo Boulogne Billancourt Paris, le 19 Avril 2013 Introduction Ce document a pour but de

Plus en détail

Les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire des produits de construction. Journée d information STBA/LCPC du 11 mars 2008

Les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire des produits de construction. Journée d information STBA/LCPC du 11 mars 2008 Les Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire des produits de construction Journée d information STBA/LCPC du 11 mars 2008 Vous connaissez la démarche HQE Démarche de management de projet visant

Plus en détail

Produire plus que ce que l on consomme et revendre son énergie c est possible!

Produire plus que ce que l on consomme et revendre son énergie c est possible! Produire plus que ce que l on consomme et revendre son énergie c est possible! Maison TENDANCE 2020 28, rue des Papillons - 85300 CHALLANS (accès par le bd Schweitzer) maison La maison Tendance 2020, c

Plus en détail

Le bâtiment des Energies Nouvelles a fait l objet d une démarche de Haute Qualité Environnementale (HQE) dans sa conception et sa réalisation. L objectif de cette démarche volontariste est de réaliser

Plus en détail

Le nouveau bâtiment de Cugnaux : certifié HQE, Basse Consommation et à Énergie Positive

Le nouveau bâtiment de Cugnaux : certifié HQE, Basse Consommation et à Énergie Positive Le nouveau bâtiment de Cugnaux : certifié HQE, Basse Consommation et à Énergie Positive Dénomination sociale : Total Infrastructures Gaz France Adresse Postale siège social : 49, avenue Dufau - BP 522-64010

Plus en détail

métalliques techniques > Démarche environnementale

métalliques techniques > Démarche environnementale Malerba Gamme Blocs-portes métalliques techniques «Issues de secours» > Démarche environnementale Blocs-portes métalliques techniques «Issues de secours» : un profil avantageux! La société MALERBA a réalisé

Plus en détail

Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale

Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale Sensibilisation à la Haute Qualité Environnementale Réunion d information à destination des maîtres d ouvrage Claire MENIGOZ - Chargée de mission QEB/Energie ASCOMADE Plan de l intervention 1. Eléments

Plus en détail

L.R. SERVICES POUR LA CONSTRUCTION D UN ENTREPOT LOGISTIQUE SUR BEAUVAIS

L.R. SERVICES POUR LA CONSTRUCTION D UN ENTREPOT LOGISTIQUE SUR BEAUVAIS POUR LA CONSTRUCTION D UN ENTREPOT LOGISTIQUE SUR BEAUVAIS Sommaire Keystone Foods LR Services : partenaire logistique choisi par McDonald s pour l ensemble de ses restaurants en France L implantation

Plus en détail

La Démarche HQE. Présentation de la Version 0 du Référentiel. «NF Equipements Sportifs Démarche HQE» -Salle Multisports

La Démarche HQE. Présentation de la Version 0 du Référentiel. «NF Equipements Sportifs Démarche HQE» -Salle Multisports La Démarche HQE Présentation de la Version 0 du Référentiel «NF Equipements Sportifs Démarche HQE» -Salle Multisports L Association HQE Qui est l Association HQE? Association loi 1901 créée en 1996, reconnue

Plus en détail

MAISON DEPARTEMENTALE DES SOLIDARITES

MAISON DEPARTEMENTALE DES SOLIDARITES CONSEIL GENERAL DE LA CHARENTE DIRECTION DE L AMENAGEMENT ET DE L EDUCATION SERVICE DES BATIMENTS MAISON DEPARTEMENTALE DES SOLIDARITES ANTENNE DE SOYAUX MAITRISE D ŒUVRE: ARCHITECTE: BUREAUX D ETUDES:

Plus en détail

Qualité environnementale et développement durable dans la construction : les outils normatifs

Qualité environnementale et développement durable dans la construction : les outils normatifs Qualité environnementale et développement durable dans la construction : les outils normatifs Gérard SENIOR - UNSFA Jean-Michel REMY AFNOR Utopies GT Entreprises et Construction Durable 20/07/04 La normalisation

Plus en détail

Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire des produits en béton. Votre mémo FDES

Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire des produits en béton. Votre mémo FDES Fiche de Déclaration Environnementale et Sanitaire des produits en béton Votre mémo FDES www.cerib.com Le savez-vous?? Les FDES des produits en béton sont toutes consultables et téléchargeables sur www.cerib.com.

Plus en détail

Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul

Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul Bâtiment du CNIDEP : bâtiment respectant les 14 cibles HQE et ayant un bilan thermique nul Sommaire 1 -Présentation n du CNIDEP 2 -Présentati ion du projet 3 -Les cibles de la HQE 4 -La gestion énergé

Plus en détail

métalliques pour l Habitat collectif Démarche environnementale

métalliques pour l Habitat collectif Démarche environnementale Malerba Gamme Blocs-portes métalliques pour l > Démarche environnementale Blocs-portes métalliques Malerba pour l : un profil avantageux! La société Malerba a réalisé le profil environnemental de sa gamme

Plus en détail

Classe 4. H&E - Millésime septembre 2008 Jean François Redt Emmanuel Peillex Cerqual

Classe 4. H&E - Millésime septembre 2008 Jean François Redt Emmanuel Peillex Cerqual Classe 4 H&E - Millésime 2008 18 septembre 2008 Jean François Redt Emmanuel Peillex Cerqual Habitat & Environnement : les domaines d application Rappel des thèmes H&E 2 thèmes d organisation et de conception

Plus en détail

LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE

LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE LA RESTAURATION DANS SES DIMENSIONS TECHNIQUE, SOCIETALE ET ECONOMIQUE SA DIMENSION ECOLOGIQUE Les bénéfices de la construction d une UCPA HQE pour la restauration Intervenant : Pierre LEFEBVRE Ingénieur

Plus en détail

OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications nf Logement et nf Logement démarche hqe en 2011

OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications nf Logement et nf Logement démarche hqe en 2011 OBSERVATOIRE DE la qualité L activité des certifications NF Logement et NF Logement Démarche HQE en 2011 SOMMAIRE 1. 2. 2.1. 2.2. 3. 3.1. 3.2. 4. 5. Introduction p.3 L activité de certification en 2011

Plus en détail

Qualitel - Millésime Les principales évolutions

Qualitel - Millésime Les principales évolutions Qualitel - Millésime 2008 Les principales évolutions Le millésime 2008 intègrent les mises à jours de : septembre 2006 et juillet 2007 relatives à l application de la RT. janvier 2007 intégrant la réglementation

Plus en détail

Nbre d actions. Exemples ou illustrations Descriptif des actions envisagées ou réalisées par le maître d ouvrage E/R

Nbre d actions. Exemples ou illustrations Descriptif des actions envisagées ou réalisées par le maître d ouvrage E/R GRILLE D ANALYSE PERMETTANT D APPRÉCIER LA PRISE EN COMPTE DU RESPECT DE L ENVIRONNEMENT PAR UN PORTEUR DE PROJET AU TITRE DU PRET PARTICIPATIF POUR LA RENOVATION HOTELIERE Pour chaque «domaine», décrire

Plus en détail

CHE - CHANTIER À FAIBLES NUISANCES

CHE - CHANTIER À FAIBLES NUISANCES Organisation, pilotage et évaluation PARTIE ORGANISATION DU PROFESSIONNEL CHE - CHANTIER À FAIBLES NUISANCES Objectif : La rubrique CHE est obligatoire dans le cadre de la certification d opérations HQE

Plus en détail

CONSTRUCTION DE TERRADEO. Les éléments marquants de la certification HQE

CONSTRUCTION DE TERRADEO. Les éléments marquants de la certification HQE CONSTRUCTION DE TERRADEO 1 Les éléments marquants de la certification HQE Un projet certifié NF HQE Bâtiments Tertiaires PROFIL QEB TP TP TP TP TP TP P P P P B B B B 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 Les

Plus en détail

VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) Charge

VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) Charge VITRY HABITAT WASSY LES ROQUELLES (52) PARAMETRES SIGNIFICATIFS Date obtention PC 01/12/2003 Date livraison fin 2005 Distribution des logements 10 log. ind. PLUS SH : 1021 m² SU : 1116 m² Label ou certification

Plus en détail

Développement durable en santé La qualité environnementale des bâtiments

Développement durable en santé La qualité environnementale des bâtiments Développement durable en santé La qualité environnementale des bâtiments Mardi 20 janvier 2009 Source : CHSF- Eiffage Bâtiment et environnement Le bâtiment, c est chaque année en France : 25% des émissions

Plus en détail

Analyse de Cycle de Vie

Analyse de Cycle de Vie Analyse de Cycle de Vie Myriam Humbert CETE Ouest Sabrina Lemaire CETE Ouest Développement de l éco-construction DGBC Ministère de l Ecologie, du Développement Durable, et de l Energie www.developpement-durable.gouv.fr

Plus en détail

Annexe 3. Université Sorbonne nouvelle Paris 3 Notes sur la Qualité de l air, Cible 13 HQE, Phase PRO

Annexe 3. Université Sorbonne nouvelle Paris 3 Notes sur la Qualité de l air, Cible 13 HQE, Phase PRO Annexe 3 Université Sorbonne nouvelle Paris 3 Notes sur la Qualité de l air, Cible 13 HQE, Phase PRO Le 10/06/2016 1. Paris 3, Nation. Notes sur l aéraulique 1.1. Documents de références Relogement du

Plus en détail

L OPAC DE CHALONS EN CHAMPAGNE

L OPAC DE CHALONS EN CHAMPAGNE L OPAC DE CHALONS EN CHAMPAGNE LA COLOMBIERE A CHALONS EN CHAMPAGNE (51) PARAMETRES SIGNIFICATIFS Date obtention PC 01/07/2004 Date livraison début 2007 Distribution des logements 9 log. col. PLUS SH :

Plus en détail

LE MONET. Saint Denis

LE MONET. Saint Denis LE MONET Saint Denis GUIDE PRATIQUE CE GUIDE EST À VOTRE DISPOSITION POUR PRENDRE EN MAIN LES DIFFÉRENTS SYSTÈMES DU BATIMENT. CET IMMEUBLE DE BUREAUX EST CERTIFIÉ NF BATIMENT TERTIAIRE DÉMARCHE HQE. IL

Plus en détail

OPAC DE L AUBE LOGEMENTS ETUDIANTS UTT A ROSIERES PRES TROYES (10) TOTAL foncière

OPAC DE L AUBE LOGEMENTS ETUDIANTS UTT A ROSIERES PRES TROYES (10) TOTAL foncière OPAC DE L AUBE LOGEMENTS ETUDIANTS UTT A ROSIERES PRES TROYES (10) PARAMETRES SIGNIFICATIFS Date obtention PC Date livraison 01/11/2005 Distribution des logements 70 log.col. PLI / PLS THPE 2000 / H&E

Plus en détail

La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an. Coefficient de Performance (COP) et coefficient d'efficacité frigorifique (EER)

La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an. Coefficient de Performance (COP) et coefficient d'efficacité frigorifique (EER) La géothermie, chauffage et rafraîchissement inf à 50 kwh/m2.an Une pompe à chaleur est un équipement frigorifique qui fournit chaud côté condenseur et froid côté évaporateur. Par inversion de cycle, la

Plus en détail

Le Guide de la Haute Qualité Environnementale pour se construire un avenir au vert

Le Guide de la Haute Qualité Environnementale pour se construire un avenir au vert Le Guide de la Haute Qualité Environnementale pour se construire un avenir au vert Participer au développement durable Grenelle de l Environnement Tels ont été les propos du Président de la République

Plus en détail

Carbon Blanc Construction d un Collège Haute Qualité Environnementale

Carbon Blanc Construction d un Collège Haute Qualité Environnementale Introduction Lors de l élaboration du programme de construction du futur collège de Carbon Blanc fin 2003, la Direction des Collèges a enrichi celui-ci des orientations et des objectifs de développement

Plus en détail

MONOMUR Terr e cuite & démarche HQE HQE

MONOMUR Terr e cuite & démarche HQE HQE MONOMUR Terre cuite & démarche HQE Parler d environnement peut paraître banal tant on a l impression que tous s en occupent ou préoccupent. Mais intégrer l environnement et la santé comme le propose la

Plus en détail

Le «off» du développement durable HÔPITAL HQE - ALÈS [30]

Le «off» du développement durable HÔPITAL HQE - ALÈS [30] Le «off» du développement durable - 2013 HÔPITAL HQE - ALÈS [30] PROGRAMME : nouvel hôpital HQE 250 lits LIEU : ALES [30] MAÎTRE D OUVRAGE : Centre Hospitalier d Alès MAÎTRE D ŒUVRE : Pierre TOURRE en

Plus en détail

LE LABEL HQE EXPLOITATION. Alice BLOUET José Rafael ARMIJOS

LE LABEL HQE EXPLOITATION. Alice BLOUET José Rafael ARMIJOS 1 LE LABEL HQE EXPLOITATION Alice BLOUET José Rafael ARMIJOS LE LABEL HQE EXPLOITATION I- Présentation du Label HQE II- Le label HQE Exploitation III- Exemples de mise en place du label HQE Exploitation

Plus en détail

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide!

Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement. Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Pour un habitat plus économe et respectueux de l environnement Consommer mieux, c est simple quand on nous guide! Performance environnementale Comment concilier confort et respect de l environnement? Nouvelles

Plus en détail

RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE

RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE RENOVATION DU BATIMENT 154 AVENUE THIERS LYON BUREAUX APPROCHE TECHNIQUE CONTRAINTES ET ATOUTS LES CONTRAINTES : - Un bâtiment existant : pas de liberté sur les orientations - Une parcelle contrainte -

Plus en détail

AVANT - PROPOS SOMMAIRE. p 2 Avant-propos p 3 Notre perception du monde agricole p 4 Le BPE, la solution incontournable p 5 Exemples de réalisations

AVANT - PROPOS SOMMAIRE. p 2 Avant-propos p 3 Notre perception du monde agricole p 4 Le BPE, la solution incontournable p 5 Exemples de réalisations 1 AVANT - PROPOS Le SNBPE (Syndicat National du Béton Prêt à l Emploi) a toujours su répondre aux attentes du monde agricole, auquel il propose des solutions fonctionnelles et pérennes. Face aux exigences

Plus en détail

Mini-mémoire. Eco-construction. Intervention de Mr. Hervé PIAULT. Problématique

Mini-mémoire. Eco-construction. Intervention de Mr. Hervé PIAULT. Problématique Séminaire Développement Durable «DD01» Université de Technologie de Compiègne «UTC» Mini-mémoire Eco-construction Intervention de Mr. Hervé PIAULT Problématique Comment peut-on favoriser la construction

Plus en détail

MORTIERS ORGANIQUES. Pour concevoir, construire et rénover, en préservant notre environnement.

MORTIERS ORGANIQUES. Pour concevoir, construire et rénover, en préservant notre environnement. Syndicat National des Mortiers Industriels AFFILIÉ À L UNION DES INDUSTRIES DE ARRIÈRES ET MATÉRIAUX DE ONSTRUTION (UNIEM) MORTIERS ORGANIQUES Pour concevoir, construire et rénover, en préservant notre

Plus en détail

Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement. Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008

Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement. Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008 Aperçus de la réglementation et de la normalisation dans le domaine de l environnement Journée Technique Pierre Naturelle 24 juin 2008 Présentation La règlementation environnementale Exemple des boues

Plus en détail

& SGG CLIMAPLUS SUN mm SGG CLIMAPLUS 4S

& SGG CLIMAPLUS SUN mm SGG CLIMAPLUS 4S OCTOBRE 2012 Extrait de la Fiche de Déclaration Environnementale & Sanitaire (FDES) En conformité avec les standards internationaux ISO 14025, ISO 14040 & ISO 14044 et la norme française NF P01 010 Numéro

Plus en détail

Atelier Santé VAD du 13 mai 2014

Atelier Santé VAD du 13 mai 2014 biomérieux Projet Campus 2 : Construction d un bâtiment regroupant les équipes des unités Innovation & Systèmes et Microbiologie à la Balme-les-Grottes (38) Atelier Santé VAD du 13 mai 2014 Mai 2014 Présentation

Plus en détail

Siège social de Sorea. Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010

Siège social de Sorea. Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010 Siège social de Sorea Société de Régie de L Arc Saint Julien de Montdenis (73) 2010 Concevoir ensemble Afin d appréhender toutes les dimensions de la performance énergétique et environnementale, cr&on,

Plus en détail

Conception d une maison passive

Conception d une maison passive L ASDER Association Savoyarde pour le Développement des Energies Renouvelables ASDER LA MAISON DES ENERGIES Association sans but lucratif créée en 1981, 20 salariés - Conseil en matière d énergie et habitat

Plus en détail

Le Saint Germain. Toulouse (Quartier Pouvourville) Haute-Garonne (31)

Le Saint Germain. Toulouse (Quartier Pouvourville) Haute-Garonne (31) Le Saint Germain Toulouse (Quartier Pouvourville) Haute-Garonne (31) Le Saint Germain Toulouse (Quartier Pouvourville) - Haute-Garonne (31) Le Saint Germain SITUATION DE LA RÉSIDENCE RECAPITULATIF PRATIQUE

Plus en détail

Qu est-ce qui... Intéresse des architectes, des maîtres d ouvrage, des entreprises et artisans du bâtiment, des usagers?

Qu est-ce qui... Intéresse des architectes, des maîtres d ouvrage, des entreprises et artisans du bâtiment, des usagers? Devinette Qu est-ce qui... Intéresse des architectes, des maîtres d ouvrage, des entreprises et artisans du bâtiment, des usagers? Développe l imagination et le bon sens? Change les habitudes? Favorise

Plus en détail

LE FOYER REMOIS. LA CITE JARDIN DU PETIT BETHENY A BETHENY (51) LA TREILLE (Ilot H) Décomposition des coûts (en TTC/m² SH) Construction Honoraires

LE FOYER REMOIS. LA CITE JARDIN DU PETIT BETHENY A BETHENY (51) LA TREILLE (Ilot H) Décomposition des coûts (en TTC/m² SH) Construction Honoraires LE FOYER REMOIS LA CITE JARDIN DU PETIT BETHENY A BETHENY (51) LA TREILLE (Ilot H) PARAMETRES SIGNIFICATIFS Date obtention PC 2 000 (plusieurs tranches) Date livraison 2 006 Distribution des logements

Plus en détail

Prise en compte d une démarche de prévention des déchets de type BAZED dans la certification HQE TM

Prise en compte d une démarche de prévention des déchets de type BAZED dans la certification HQE TM Prise en compte d une démarche de prévention des déchets de type BAZED dans la certification HQE TM Document établi dans le cadre du projet BAZED Version 1-2013 Index 1. Introduction sur la Certification

Plus en détail

La HQE. HQE : Haute Qualité Environnementale

La HQE. HQE : Haute Qualité Environnementale La HQE HQE : Haute Qualité Environnementale Sommaire 1 La philosophie de la démarche HQE 2 Les 14 cibles de la démarche HQE 3 Approche économique de la HQE 1 Philosophie de la démarche HQE Si la démarche

Plus en détail

Annexe 2. Université Sorbonne nouvelle Paris 3 Notes sur l apport de lumière naturelle, phase PRO indice B

Annexe 2. Université Sorbonne nouvelle Paris 3 Notes sur l apport de lumière naturelle, phase PRO indice B Annexe 2 Université Sorbonne nouvelle Paris 3 Notes sur l apport de lumière naturelle, phase PRO indice B Le 10/06/2016 1. Paris 3, Nation. Notes sur l éclairage naturel 1.1. Documents de références Note

Plus en détail

Pourquoi une maison passive?

Pourquoi une maison passive? Pourquoi une maison passive? L évolution des réglementations thermiques sous les directives du parlement européen nous amène progressivement vers des bâtiments où les besoins de chauffage sont si faibles

Plus en détail

La construction passive en action

La construction passive en action LA MAISON PASSIVE La construction passive en action NOVABUILD 18 Novembre 2016 1 SOMMAIRE 1 LA DEMARCHE PASSIVE 1.1 Le passif: 5 mesures 1.2 L isolation 1.3 Les fenêtres «chaudes» 1.4 Pas de ponts thermiques

Plus en détail

Construction durable dans les bâtiments publics

Construction durable dans les bâtiments publics Syndicat Mixte Pour l Environnement R é g i o n a l e P o u r l E n v i r o n n e m e n t Conseil Général de Haute-Garonne Construction durable dans les bâtiments publics Lundi 17 novembre 2008 Plan de

Plus en détail

MORTIERS D ENDUITS MINÉRAUX. Pour concevoir, construire et rénover, en préservant notre environnement.

MORTIERS D ENDUITS MINÉRAUX. Pour concevoir, construire et rénover, en préservant notre environnement. Syndicat National des Mortiers Industriels AFFILIÉ À L UNION DES INDUSTRIES DE ARRIÈRES ET MATÉRIAUX DE ONSTRUTION (UNIEM) MORTIERS D ENDUITS MINÉRAUX Pour concevoir, construire et rénover, en préservant

Plus en détail

LE REPÈRE DE RÉFÉRENCE POUR LA QUALITÉ ET LA PERFORMANCE DE L HABITAT. Maisons Appartements Résidences services Établissements médico-sociaux

LE REPÈRE DE RÉFÉRENCE POUR LA QUALITÉ ET LA PERFORMANCE DE L HABITAT. Maisons Appartements Résidences services Établissements médico-sociaux LE REPÈRE DE RÉFÉRENCE POUR LA QUALITÉ ET LA PERFORMANCE DE L HABITAT Maisons Appartements Résidences services Établissements médico-sociaux Habitat : De nouveaux défis à relever Habitat : de nouveaux

Plus en détail

Gestion et traitement des déchets de laboratoires Dr. Teddy LIBELLE Directeur SOIF2HQE / Enseignant-chercheur

Gestion et traitement des déchets de laboratoires Dr. Teddy LIBELLE Directeur SOIF2HQE / Enseignant-chercheur Gestion et traitement des déchets de laboratoires Dr. Teddy LBELLE Directeur SOF2HQE / Enseignant-chercheur Les journées du réseau QualiREG 2011, Centhor, Saint Gilles les Hauts, La Réunion Partenariat

Plus en détail

MORTIERS D ÉGALISATION DES SOLS. Pour concevoir, construire et rénover, en préservant notre environnement.

MORTIERS D ÉGALISATION DES SOLS. Pour concevoir, construire et rénover, en préservant notre environnement. Syndicat National des Mortiers Industriels AFFILIÉ À L UNION DES INDUSTRIES DE ARRIÈRES ET MATÉRIAUX DE ONSTRUTION (UNIEM) MORTIERS D ÉGALISATION DES SOLS Pour concevoir, construire et rénover, en préservant

Plus en détail

Proposition d objectifs pour des logements sociaux s inscrivant dans une démarche développement durable

Proposition d objectifs pour des logements sociaux s inscrivant dans une démarche développement durable Proposition d objectifs pour des logements sociaux s inscrivant dans une démarche développement durable Contexte Une démarche de prise en compte du développement durable dans les logements HLM a été lancée

Plus en détail

LA FAÇADE AU NATUREL.

LA FAÇADE AU NATUREL. LA FAÇADE AU NATUREL www.carea.fr DES FORMATS DES ASPECTS DES COULEURS DES MATÉRIAUX MINÉRAUX pour des systèmes constructifs d avenir Afin d évaluer l impact de ses matériaux sur l environnement, CAREA

Plus en détail

PERFORMANCES PERFORMANCES

PERFORMANCES PERFORMANCES [ PERFORMANCES ] PERFORMANCES UNE TECHNOLOGIE AVANCÉE POUR OPTIMISER LA CONSOMMATION ÉNERGÉTIQUE West Plaza est un immeuble labellisé BBC, certifié HQE «Exceptionnel» (Référentiel 2010) et Breeam «Excellent».

Plus en détail

du traitement de l air

du traitement de l air France air, le spécialiste européen du traitement de l air Siège social Beynost - France Choisir le leader France Air est une entreprise indépendante qui compte près de 500 salariés pour un chiffre d affaires

Plus en détail

Une offre unique sur le marché au coeur des Landes de Gascogne

Une offre unique sur le marché au coeur des Landes de Gascogne Des maisons bois écologiques : Les Maisons seront entièrement réalisées en ossature bois en pins des Landes. Trois types de maisons sont proposés. Toutes seront à Très Hautes Performances Energétiques.

Plus en détail

MORTIERS ORGANIQUES. Pour concevoir, construire et rénover, en préservant notre environnement.

MORTIERS ORGANIQUES. Pour concevoir, construire et rénover, en préservant notre environnement. Syndicat National des Mortiers Industriels AFFILIÉ À L UNION DES INDUSTRIES DE ARRIÈRES ET MATÉRIAUX DE ONSTRUTION (UNIEM) MORTIERS ORGANIQUES Pour concevoir, construire et rénover, en préservant notre

Plus en détail

Projet de construction de l antenne de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Haute-Garonne à Saint-Gaudens

Projet de construction de l antenne de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Haute-Garonne à Saint-Gaudens Projet de construction de l antenne de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de Haute-Garonne à Saint-Gaudens Contenu de la mission AMO Le 12 mars 2012 1/10 Table des matières Projet de construction

Plus en détail

Annexe 1. Université Sorbonne nouvelle Paris 3 Notes sur la Notice acoustique, phase PRO

Annexe 1. Université Sorbonne nouvelle Paris 3 Notes sur la Notice acoustique, phase PRO Annexe 1 Université Sorbonne nouvelle Paris 3 Notes sur la Notice acoustique, phase PRO Le 10/06/2016 1. Paris 3, Nation. Notes sur l acoustique 1.1. Documents de références Notice acoustique générale,

Plus en détail

THERMAL CERAMICS. DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P (Affichage)

THERMAL CERAMICS. DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P (Affichage) THERMAL CERAMICS DECLARATION ENVIRONNEMENTALE ET SANITAIRE CONFORME A LA NORME NF P 01 010 (Affichage) PANNEAU DE PERLITE EXPANSEE EPB (EXPANDED PERLITE BOARD) NON REVETU EPAISSEURS 20, 25, 30, 35, 40,

Plus en détail

Auto-évaluation. Votre auto-évaluation. salariés (évaluer taux fréquence des accidents du travail, absentéisme, programme préventif sur l alcool,

Auto-évaluation. Votre auto-évaluation. salariés (évaluer taux fréquence des accidents du travail, absentéisme, programme préventif sur l alcool, Votre auto-évaluation Les Salariés Population locale Les vacanciers Exemples (la liste n est pas exaustive, elle vous permet de vous poser quelques questions) Favoriser l emploi local Favoriser la durabilité

Plus en détail

Comment construire en respectant les données environnementales?

Comment construire en respectant les données environnementales? Comment construire en respectant les données environnementales? ZAC d habitat L Orée du bois à Verlinghem VOLET 3 : CONFORT Conception 1 SOMMAIRE INTRODUCTION... 3 1. PROFITER DE L ECLAIRAGE NATUREL...

Plus en détail

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT?

LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? LA CONSTRUCTION PASSIVE POURQUOI ET COMMENT? Atelier d Architecture Delsinne Concepteur Maisons Passives CEPH www.delsinnearchitecte.fr Acteurs du Passif Collectif pour un bâtiment performant et confortable

Plus en détail

CSTB - janvier /6 Référentiel technique de certification "Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE " Bureau et Enseignement - Partie III : QEB

CSTB - janvier /6 Référentiel technique de certification Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE  Bureau et Enseignement - Partie III : QEB QUALITE SANITAIRE DES ESACES CST - janvier 2005 1/6 INTRODUCTION En matière de risque sanitaire, le champ des connaissances des effets des polluants sur les individus est inégal d'un polluant à l'autre.

Plus en détail

Mesures des propriétés radiatives des matériaux d enveloppe opaques et translucides

Mesures des propriétés radiatives des matériaux d enveloppe opaques et translucides Mesures des propriétés radiatives des matériaux d enveloppe opaques et translucides Réflectivité et Transmittivité Solaire Mesures spectrales d investigation entre les longueurs d ondes 250 nm et 2500

Plus en détail

Comment améliorer le confort des

Comment améliorer le confort des Cliquez pour modifier le style du titre du masque Comment améliorer le confort des Cliquez pour modifier les styles du texte du masque occupants sans dégrader leur santé? 13 Deuxième niveau Lille Grand

Plus en détail

CI 1 Contraintes environnementales et énergétiques Utilisation raisonnée des ressources. Lecture d'une FDES

CI 1 Contraintes environnementales et énergétiques Utilisation raisonnée des ressources. Lecture d'une FDES Lecture d'une FDES Consignes : Répondez aux questions sur le site technolium.fr 1 Mise en situation 1.1 Eco construction et éco rénovation «Eco-construire» ou «éco-rénover» équivaut aujourd hui à atteindre

Plus en détail

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique

TELECHARGEMENT. Les différents labels de performance énergétique TELECHARGEMENT Les différents labels de performance énergétique SOMMAIRE PREAMBULE...3 HPE 2005...3 THPE 2005...3 HPE ENR 2005...3 THPE ENR 2005...4 BBC 2005...4 LESORGANISMES CERTIFICATEURS...6 DEPASSEMENT

Plus en détail

PRÉSENTATION HQE BD 2016 ENERGIE CARBONE (E+C-)

PRÉSENTATION HQE BD 2016 ENERGIE CARBONE (E+C-) PRÉSENTATION HQE BD 2016 ENERGIE CARBONE (E+C-) OPHELIE ROSE Chef de projet Chargée de développement ELODIE DUMAS Référente HQE & E+C- Auditrice HQE ophelie.rose@alto-ingenierie.fr elodie.dumas@alto-ingenierie.fr

Plus en détail

Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres)

Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres) Programme d aménagement d une parcelle en zone résidentielle à faible densité (4 maisons individuelles et un hôtel de 11 chambres) Projet conduit selon la Démarche Bâtiment Durable Méditerranéen (BDM)

Plus en détail

CERTIFICATION DANS LA CONSTRUCTION NON-RESIDENTIELLE. Guillaume PILLOUD Ingénieur d Affaires

CERTIFICATION DANS LA CONSTRUCTION NON-RESIDENTIELLE. Guillaume PILLOUD Ingénieur d Affaires CERTIFICATION DANS LA CONSTRUCTION NON-RESIDENTIELLE Guillaume PILLOUD Ingénieur d Affaires 06 33 12 91 80 guillaume.pilloud@certivea.fr QUI SOMMES-NOUS? Créé en 2006, a pour vocation de faire la promotion

Plus en détail

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère

Qualité de l'air. Enjeux du développement durable. Limiter les émissions de polluants et de gaz à effet de serre dans l atmosphère 1 Fiche Qualité de l'air Axe 1 Lutter contre le changement climatique, Protéger l atmosphère et faciliter les déplacements Enjeux du développement durable Limiter les émissions de polluants et de gaz à

Plus en détail

CSTB - janvier /7 Référentiel technique de certification "Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE " Bureau et Enseignement - Partie III : QEB

CSTB - janvier /7 Référentiel technique de certification Bâtiments Tertiaires - Démarche HQE  Bureau et Enseignement - Partie III : QEB CONFORT OLFACTIF CST - janvier 2005 1/7 INTRODUCTION En matière de risque sanitaire, le champ des connaissances des effets des polluants sur les individus est inégal d'un polluant à l'autre. Les études

Plus en détail

PHILIPPE SAMYN and PARTNERS s.p.r.l. architectes et ingénieurs 1537, chaussée de WATERLOO 1180 Bruxelles

PHILIPPE SAMYN and PARTNERS s.p.r.l. architectes et ingénieurs 1537, chaussée de WATERLOO 1180 Bruxelles PHILIPPE SAMYN and PARTNERS s.p.r.l. architectes et ingénieurs 1537, chaussée de WATERLOO 1180 Bruxelles VALIDEO Bulletin d attestation 20 juillet 2009, mise à jour le 15-05-2017 Lors de l audit de suivi

Plus en détail

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation

La maison B C D E F. Une construction respectueuse de notre environnement. Une facture énergétique allégée. Basse Consommation LE BON SENS ÉCONOMIQUE ET ÉCOLOGIQUE La maison Pourquoi construire une maison BBC aujourd hui? Le bon sens c est de construire aujourd hui une maison répondant aux objectifs du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

«La Construction Bois»

«La Construction Bois» L Interprofession de la Filière Bois des Alpes Maritimes et du Var «La Construction Bois» ALLER CONTRE LES IDÉES REÇUES Présentation réalisée à partir de recherches effectuées sur les sites : www.leboisvivant.com

Plus en détail

L ENTRETIEN TECHNIQUE LA QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR : LE PASSIF PERMET D ATTEINDRE LE NIVEAU IDA3

L ENTRETIEN TECHNIQUE LA QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR : LE PASSIF PERMET D ATTEINDRE LE NIVEAU IDA3 L ENTRETIEN TECHNIQUE LA QUALITÉ DE L AIR INTÉRIEUR : LE PASSIF PERMET D ATTEINDRE LE NIVEAU IDA3 L ENTRETIEN TECHNIQUE Pics de pollution, COV, particules fines : la qualité de l air est au cœur des actuels

Plus en détail

Dossier de presse. Chauffage à eau chaude. Le radiateur confirme ses atouts dans la basse température

Dossier de presse. Chauffage à eau chaude. Le radiateur confirme ses atouts dans la basse température Dossier de presse Chauffage à eau chaude Le radiateur confirme ses atouts dans la basse température Le Grenelle de l Environnement et certaines directives européennes, portant sur la performance énergétique

Plus en détail

EXEMPLE DE RENOVATION DE BUREAUX A HAUTE EFFICACITE ENERGETIQUE

EXEMPLE DE RENOVATION DE BUREAUX A HAUTE EFFICACITE ENERGETIQUE EXEMPLE DE RENOVATION DE BUREAUX A HAUTE EFFICACITE ENERGETIQUE Rénovation d un bâtiment de bureaux 154 avenue Thiers Lyon Pour le compte de SOFILO Contexte de l opération La maîtrise d ouvrage : Maître

Plus en détail

La certification HQE pour bâtiment en exploitation. Paul Dupas, Coordonnateur de projets 23 mars 2016

La certification HQE pour bâtiment en exploitation. Paul Dupas, Coordonnateur de projets 23 mars 2016 La certification HQE pour bâtiment en exploitation Paul Dupas, Coordonnateur de projets 23 mars 2016 HQE est un mouvement global qui mobilise depuis plus de 20 ans les professionnels autour des enjeux

Plus en détail

Enseignement transversal. TP2 1 ère STI2D. Notions sue le développement durable. Données Techniques

Enseignement transversal. TP2 1 ère STI2D. Notions sue le développement durable. Données Techniques Présentation du TP Problématique visée Evaluer la qualité environnementale d un produit de construction. Objectifs de formation Société et développement durable O1 - Caractériser des systèmes privilégiant

Plus en détail

Mountain Equipment Co-op

Mountain Equipment Co-op Projet Béton EcoSmart MC Le 2 mars 2004 L utilisation du béton EcoSmart MC dans le nouveau bâtiment de Mountain Equipment Co-op Montréal Conférencière: Vouli Mamfredis, architecte, Studio MMA, Atelier

Plus en détail