Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Pérou

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Pérou"

Transcription

1 Pérou - Besoin de planification familiale non satisfait, 2011 Au Pérou, six pour cent des femmes mariées ont un besoin non satisfait de planification familiale. A l intérieur du pays ces taux varient suivant la richesse, le niveau d'éducation et l emplacement géographique. Les plus hauts taux de besoin non satisfait sont observés à Loreto et à Ayacucho. L'investissement dans des programmes de santé qui répondent aux besoins de planification familiale permettrait d endiguer la croissance démographique, d améliorer la santé et le bien-être et de réduire la vulnérabilité aux impacts du changement climatique. Définition : Le besoin de planification familiale non satisfait est déterminé dans des enquêtes sur les ménages de grande envergure. Sur la base d un échantillon national représentatif, les femmes mariées qui ne désirent pas avoir d enfant durant les deux prochaines années et qui ne pratiquent pas de méthode contraceptive sont considérées avoir un besoin de planification familiale non satisfait. Les femmes qui ne désirent plus avoir d enfants du tout sont comprises dans cette catégorie. Les enquêtes sont effectuées dans le cadre du projet d Enquêtes démographiques et de santé de MEASURE DHS. Pour plus de détails sur la méthodologie employée, voir : Instituto Nacional de Estadística e Informática (INEI) et ORC Macro Peru Encuesta Demographica y de Salud Familiar Lima, Peru et Calverton, Maryland, USA: INEI et ORC Macro.

2 Pérou Taux de prévalence contraceptive, 2011 Environ la moitié des Péruviennes mariées pratiquent une forme de contraception moderne. La pratique de la contraception varie cependant de manière importante d une région à une autre. Ainsi, à Puno, une femme mariée sur quatre pratique une méthode moderne, par rapport à deux sur trois à Tumbes. Définition : Le niveau courant de la pratique contraceptive est déterminé dans les enquêtes sur les ménages de grande envergure ; il représente une mesure de la pratique contraceptive effective au moment de l enquête. Cette mesure concerne les femmes mariées qui pratiquent la contraception moderne. Les méthodes modernes incluent le préservatif, la pilule contraceptive, le stérilet/diu, les injectables, les implants, le diaphragme, la mousse et la gelée contraceptive, la méthode de l allaitement maternel et de l aménorrhée, la stérilisation féminine, la stérilisation masculine, les méthodes modernes propres au pays et d autres méthodes contraceptives modernes citées par les répondantes. Instituto Nacional de Estadística e Informática (INEI) et ORC Macro Peru Encuesta Demographica y de Salud Familiar Lima, Peru et Calverton, Maryland, USA: INEI et ORC Macro.

3 Pérou Indice de fécondité, 2011 L indice synthétique de fécondité du Pérou a baissé d une moyenne de 2,9 enfants par femme en 2000 à 2,6 en Les moyennes nationales masquent d importantes différences entre différents groupes. En moyenne, les femmes des milieux ruraux ont plus d enfants que celles des milieux urbains, comme en témoignent les différences de fécondité interrégionales : les habitantes de la zone métropolitaine de Lima ont en moyenne 2,2 enfants, alors que celles de Loreto en ont en moyenne 4,6. Le niveau d éducation et la richesse affectent aussi la fécondité : les mères non scolarisées ont en moyenne 2,2 enfants de plus que celles instruites au-delà du niveau secondaire ; de même, les femmes pauvres ont 2,5 fois le nombre d enfants de celles du quintile de richesse le plus élevé. Définition : L indice synthétique de fécondité est le nombre total de naissances qu aurait une femme à la fin de sa vie féconde si elle avait durant ces années une fécondité conforme aux taux actuellement observés à chaque âge. Instituto Nacional de Estadística e Informática (INEI) et ORC Macro Peru Encuesta Demographica y de Salud Familiar Lima, Peru et Calverton, Maryland, USA: INEI et ORC Macro.

4 Pérou Facteurs de risques climatiques

5 Les catastrophes liées au climat telles que sécheresses, inondations et glissements de terrain représentent une source de risque considérable, en ce qui concerne surtout les populations les plus pauvres et les plus vulnérables du Pérou. Comprendre où ces risques se posent les uns par rapport aux autres et face aux populations grandissantes sera essentiel à l élaboration de plans d adaptation et de développement aptes à minimiser la vulnérabilité aux conditions climatiques changeantes. Définitions : Glissement de terrain : Les données relatives aux glissements de terrain reflètent la tendance naturelle du sol au glissement ou à l avalanche. L indice de risque repose sur un modèle développé par l Institut géotechnique norvégien (IGN) ; il incorpore des données de pente, d humidité du sol, de précipitation, de sismicité, de température et d élévation. Sécheresse : Fréquence et répartition des sécheresses de 1980 à Pour identifier les sécheresses, les chercheurs associés au Center for Hazards and Risk Research ont comparé les précipitations mensuelles moyennes de ces 20 années à une mesure standardisée de déficit ou d excédent pluviométrique représentant la variation saisonnière des précipitations durant la même période. Une sécheresse est considérée avoir eu lieu lorsqu un déficit pluviométrique mensuel est inférieur ou égal à 50 pour cent de sa valeur médiane à long terme pendant au moins trois mois consécutifs. Les déserts et les périodes sèches sont exclus de l ensemble de données et ne sont dès lors pas considérés en termes de fréquence ou de répartition des sécheresses. Inondations : Fréquence et répartition des inondations de 1985 à Les données d une liste mondiale d événements d inondation extrêmes ont été converties en grille de 2,5 x 2,5 minutes. Le nombre d événements tombés dans chaque cellule a été enregistré pour obtenir une fréquence d événements par cellule.

6 Classification des données : Les chercheurs associés au Center for Hazards and Risk Research ont classifié les ensembles de données mondiales des fréquences de sécheresse et d inondation en déciles, formant ainsi 10 classes contenant chacune un nombre à peu près égal de cellules. Ils ont classifié les données de glissement de terrain en zones classées de un à neuf, la valeur neuf représentant le plus haut risque de glissement. Ils ont ensuite éliminé toutes les valeurs à indice quatre ou inférieur, jugeant ces risques négligeables. Pour rendre la surface des données compatible avec les autres ensembles de données de risques, les classes restantes (cinq à neuf) ont été augmentées d une unité de sorte que les données de glissement de terrain aient une étendue de six à dix. Les cartes dressées pour chaque facteur de risque groupent les données selon les catégories de risque faible, moyen et élevé. La première comprend les valeurs de un à trois ; la seconde, celles de quatre à sept et la troisième, celles de huit à dix. La carte de risque climatique finale présente chacun des facteurs sur une même carte, mais est limitée aux valeurs de données considérées élevées (huit à dix). Landslide, Drought and Flood Frequency and Distribution Datasets, Palisades, NY: Center for Hazards and Risk Research, Columbia University.

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Kenya

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Kenya Kenya - Besoin de planification familiale non satisfait, 2008-2009 Au Kenya, une femme mariée sur quatre présente un besoin de planification familiale non satisfait; cette proportion est inchangée depuis

Plus en détail

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Éthiopie

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Éthiopie Éthiopie - Besoin de planification familiale non satisfait, 2011 En Éthiopie, une femme mariée sur quatre présente un besoin de planification familiale non satisfait. Les taux de besoin les plus élevés

Plus en détail

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Malawi

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Malawi Malawi - Besoin de planification familiale non satisfait, 2010 Au Malawi, 26 pour cent des femmes mariées ont un besoin non satisfait de planification familiale. Il s agit là d une réduction importante

Plus en détail

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Népal

Cartographie des Hotspots Démographiques et du Changement Climatique: Népal Népal - Besoin de planification familiale non satisfait, 2011 Au Népal, plus d une femme mariée sur quatre présente un besoin de planification familiale non satisfait. Les taux de besoin les plus élevés

Plus en détail

FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN

FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN FP2020 Estimations pour les Indicateurs de base CAMEROUN Publié en novembre 2014 Afin de bien former des interventions, évaluer les progrès, et selon le cas, raffiner leurs stratégies, les décideurs ont

Plus en détail

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT

SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT ALIBORI 57 ATACORA 37 SANTÉ DE LA MÈRE ET L ENFANT DONGA 53 BORGOU 36 Enquête Démographique et de Santé du Bénin 2011 2012 (EDSB-IV) COLLINES 53 ZOU 62 PLATEAU 29 Décès d enfants de moins d un an pour

Plus en détail

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale

Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale Evolution de la Fécondité et de la Planification familiale A la Conférence Internationale sur la Population et le Développement, tenue au Caire en 1994, 179 pays ont approuvé un Programme d action qui

Plus en détail

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE

TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE TEST DE DÉPISTAGE DE L IMMUNITÉ CONTRE LE 14 TÉTANOS ET LA ROUGEOLE 14.1 INTRODUCTION Soumaïla MARIKO Comme on l a déjà précisé au chapitre 1, des tests de dépistage de l immunité contre le tétanos et

Plus en détail

Incohérences entre le Rapport URC ECO SSIAD et le système de tarification proposé

Incohérences entre le Rapport URC ECO SSIAD et le système de tarification proposé Incohérences entre le Rapport URC ECO SSIAD et le système de tarification proposé P.16 Les SSIAD de l échantillon représentent environ 1.8% des SSIAD et 2.4% des places installées. Les tarifs des soins

Plus en détail

CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE

CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE CHAPITRE IV : FECONDITE DIFFERENTIELLE INTRODUCTION Les informations recueillies lors du dénombrement du 3 ème RGPH-2001 permettent d analyser les caractéristiques démographiques, socioéconomiques et culturelles

Plus en détail

Population 2001 (en millions): 31.0. Densité au mile carré: 34. Taux brut de natalité, naissances pour 1000 habitants: 25

Population 2001 (en millions): 31.0. Densité au mile carré: 34. Taux brut de natalité, naissances pour 1000 habitants: 25 A lgérie PROFIL DÉMOGRAPHIQUE Capitale: Alger Superficie, en miles carrés: 919,591 Revenu national brut par habitant, 1999 (US$): 4,840 Population 2001 (en millions): 31.0 Densité au mile carré: 34 Taux

Plus en détail

Eléments indicatifs pour un modèle de gestion et de suivi de la vulnérabilité du secteur de l électricité aux risques de catastrophes au Burkina Faso

Eléments indicatifs pour un modèle de gestion et de suivi de la vulnérabilité du secteur de l électricité aux risques de catastrophes au Burkina Faso Cahier Institut d'application et de vulgarisation en sciences de l'eau et 1444444444444 2444444444444 3 Email: iavsmail@gmail.com; Edition,N 1,Octobre2013 Site web: l'energie http://www.iavs-bf.org Eléments

Plus en détail

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est

Cible 5.A. Afrique subsaharienne. Asie du Sud. Océanie. Caraïbes. Asie du Sud-Est 28 Objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 2013 Objectif 5 Améliorer la santé maternelle Faits en bref XX En Asie de l Est, en Afrique du Nord et en, la mortalité maternelle a diminué

Plus en détail

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU 1/ Résultats de l enquête sur la couverture vaccinale et l accès aux soins de santé des populations roms sur Bruxelles 2/ Quelques bonnes pratiques: «film» 3/ Piste pour la suite NOUS SOIGNONS CEUX QUE

Plus en détail

PLANIFICATION FAMILIALE 5

PLANIFICATION FAMILIALE 5 PLANIFICATION FAMILIALE 5 El-Arbi Housni Le Programme National de Planification Familiale a été établi au Maroc sous l'entière responsabilité du ministère de la Santé en 1966. Ce programme a gagné beaucoup

Plus en détail

Étendue, moyenne, médiane

Étendue, moyenne, médiane Étendue, moyenne, médiane 1 Climat Ce tableau compare les températures mensuelles moyennes (en C) au cours d'une année dans deux villes Alpha (A) et Gamma (G). A 6 9 1 10 11 19 24 28 21 10 4 3 G 5 7 9

Plus en détail

Les critères d identification des pays les moins avancés

Les critères d identification des pays les moins avancés Les critères d identification des pays les moins avancés Vue d ensemble Ce document reprend les éléments présentés sur le site du Comité des politiques de développement http://www.un.org/en/development/desa/policy/cdp/ldc/ldc_criteria.shtml

Plus en détail

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN

LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN ANNEXE LISTE DES INDICATEURS DE LAEKEN Dans le cadre de son mandat pour 2001, le Comité de protection social (CPS) a présenté un rapport recommandant une série initiale de dix indicateurs primaires et

Plus en détail

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2)

Ville de Sherbrooke. Population en 2006 (2) Les informations présentées dans ce document ont été regroupées par Paul Martel, coordonnateur régional dans le cadre du Plan d action gouvernemental pour contrer la maltraitance envers les personnes aînées

Plus en détail

Jean-Baptiste Ouedraogo

Jean-Baptiste Ouedraogo Jean-Baptiste Ouedraogo 1 La vulnérabilité sociale peut être caractérisée par une situation de précarité liée à l exclusion sociale ou à l absence de droits civiques (aspects sociaux et politiques). Elle

Plus en détail

Enquête de Séroprévalence et sur les Indicateurs du Sida au Congo (ESISC-I) 2009 Rapport de Synthèse

Enquête de Séroprévalence et sur les Indicateurs du Sida au Congo (ESISC-I) 2009 Rapport de Synthèse République du Congo Enquête de Séroprévalence et sur les Indicateurs du Sida au Congo (ESISC-I) 2009 Rapport de Synthèse Ce rapport présente les principaux résultats de l Enquête de Séroprévalence et sur

Plus en détail

PLANIFICATION FAMILIALE 5

PLANIFICATION FAMILIALE 5 PLANIFICATION FAMILIALE 5 Abdou NOMAOU et Soumana HAROUNA 5.1 CONNAISSANCE DE LA CONTRACEPTION Dans les pays africains, le rythme élevé de la croissance de la population constitue une contrainte majeure

Plus en détail

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda

O L D A SITUATION ECONOMIQUE ET SOCIALE REGIONALE 2013. Service Régional de la Statistique et de la Démographie de Kolda REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------------ MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DU PLAN ------------------ AGENCE NATIONALE DE LA STATISTIQUE ET DE LA DEMOGRAPHIE ------------------

Plus en détail

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE

ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE ANNEXE A PLAN DE SONDAGE A.1 INTRODUCTION La Deuxième Enquête Démographique et de Santé au Cameroun (EDSC-II) a prévu un échantillon d environ 6 000 femmes âgées de 15 à 49 ans

Plus en détail

REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES. Définitions. Revenu

REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES. Définitions. Revenu REVENU ANNUEL DES FAMILLES ÉCONOMIQUES Définitions Une famille économique se compose d'un groupe de deux personnes ou plus qui vivent dans le même logement et qui sont apparentées par le sang, par alliance,

Plus en détail

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE

JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE JOURNEE MONDIALE DE LA STATISTIQUE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE : OUTIL D ANALYSE & DE REPRESENTATION STATISTIQUE Présentation lors des portes ouvertes du 21-22-23 Octobre 2015 «MEILLEURES STATISTIQUES

Plus en détail

Statistiques. Objectifs du chapitre. Énigme du chapitre.

Statistiques. Objectifs du chapitre. Énigme du chapitre. Statistiques C H A P I T R E 2 Énigme du chapitre. Objectifs du chapitre. Proposer, si possible, une série de 9 valeurs telle que sa moyenne est égale à son premier quartile et son étendue soit égale à

Plus en détail

41% LA PRISE DE DÉCISION DES MÉNAGES ET L UTILISATION DE LA CONTRACEPTION EN ZAMBIE. Note de recherche

41% LA PRISE DE DÉCISION DES MÉNAGES ET L UTILISATION DE LA CONTRACEPTION EN ZAMBIE. Note de recherche Note de recherche NOVEMBRE 2013 PAR KATE BELOHLAV ET MAHESH KARRA LA PRISE DE DÉCISION DES MÉNAGES ET L UTILISATION DE LA CONTRACEPTION EN ZAMBIE Les besoins non satisfaits en planification familiale correspondent

Plus en détail

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE

[ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE [ENFANTS NON SCOLARISÉS : DE NOUVELLES DONNÉES SOULIGNENT LES DÉFIS PERSISTANTS Cette fiche d information présente de nouvelles données relatives à l année scolaire qui s est achevée en sur le nombre d

Plus en détail

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU

SANTÉ DE L ENFANT 9 9.1 CARACTÉRISTIQUES DE L ACCOUCHEMENT. Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU SANTÉ DE L ENFANT 9 Soumana HAROUNA et Ibrahim CHAIBOU Au cours de la troisième enquête démographique et de santé et à indicateurs multiples, on a enregistré, pour tous les enfants nés au cours des cinq

Plus en détail

L indice des prix des travaux d entretienamélioration. de logements à la fin du deuxième trimestre 2009

L indice des prix des travaux d entretienamélioration. de logements à la fin du deuxième trimestre 2009 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 68 Septembre 2009 Indices des prix des travaux d entretien-amélioration de logements à la fin du deuxième trimestre 2009 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT

Plus en détail

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans

Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et des hommes âgés de 20 à 64 ans 94 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Concilier vie familiale et vie professionnelle Indicateur n 3-5 : Indicateur sur l emploi des femmes Sous-indicateur n 3-5-1 : Taux d emploi des femmes et

Plus en détail

DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN

DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN DÉTERMINANTS COMPORTEMENTAUX DE LA SANTÉ SEXUELLE ET REPRODUCTIVE DES JEUNES EN MILIEU URBAIN Analyse secondaire des données des enquêtes démographiques et de santé réalisées au Bénin et à Madagascar Avril

Plus en détail

VOLUME, REPARTITION SPATIALE ET STRUCTURE PAR SEXE ET AGE DES POPULATIONS AUTOCHTONES DU CONGO

VOLUME, REPARTITION SPATIALE ET STRUCTURE PAR SEXE ET AGE DES POPULATIONS AUTOCHTONES DU CONGO MINISTERE DU PLAN, DE L ECONOMIE, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ET DE L INTEGRATION CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES REPUBLIQUE DU CONGO Unité*Travail*Progrès VOLUME, REPARTITION

Plus en détail

PIB = somme des valeurs ajoutées + impôts sur les produits subventions à l importation

PIB = somme des valeurs ajoutées + impôts sur les produits subventions à l importation CHAPITRE 3 : LE PIB PLAN I/ définition du PIB Le PIB se définit selon 3 optiques. 1. PIB selon l optique de la production 2. PIB selon l optique de la demande 3. PIB selon l optique des revenus II/ Le

Plus en détail

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels République Slovaque République slovaque : le système de retraite en 212 Le régime de retraite public lié à la rémunération est analogue à un système à points, avec des prestations qui dépendent du salaire

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

Enquête Démographique et de Santé du Mali EDSM-V 2012-2013

Enquête Démographique et de Santé du Mali EDSM-V 2012-2013 Enquête Démographique et de Santé du Mali EDSM-V 2012-2013 Rapport Préliminaire INFO-STAT Cellule de Planification et de Statistiques (CPS) Ministère de la Santé Institut National de la Statistique (INSTAT)

Plus en détail

Mortalité observée et mortalité attendue au cours de la vague de chaleur de juillet 2006 en France métropolitaine

Mortalité observée et mortalité attendue au cours de la vague de chaleur de juillet 2006 en France métropolitaine Mortalité observée et mortalité attendue au cours de la vague de chaleur de uillet en France métropolitaine FOUILLET A 1, REY G 1, JOUGLA E, HÉMON D 1 1 Inserm, U75, Villeuif, France. Inserm CépiDc, IFR9,

Plus en détail

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement

Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement Conférence de presse sur la précarité énergétique liée au logement 17 Alexandre GIRAUD Chef de projets, Insee Poitou-Charentes Étienne DE PINS-LOZE Chargé d études, AREC Poitou-Charentes La précarité énergétique

Plus en détail

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires)

L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) janvier 2013 L accidentalité routière en 2012 Bilan sommaire (en estimations provisoires) Sommaire 1. Les résultats provisoires de 2012 2. Perspectives longues 3. L image globale de l année 2012 4. L année

Plus en détail

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années.

1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. 1. L'été le plus chaud que la France ait connu ces cinquante dernières années. La figure ci-dessous présente la moyenne sur la France des températures minimales et maximales de l'été (période du 1 er juin

Plus en détail

La Prévention médico-sociale en Finistère

La Prévention médico-sociale en Finistère ODPE du Finistère La Prévention médico-sociale en Finistère La protection maternelle et infantile (PMI) mène une mission de prévention et de promotion de la L ESSENTIEL santé des futurs parents et des

Plus en détail

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC

PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC PROGRAMME D ANALYSE DES INCIDENTS ET DE SENSIBILISATION DU PUBLIC Janvier 2014 AVANT-PROPOS Dans un service de sécurité incendie, il y a de nombreuses mesures par lesquelles nous pouvons évaluer l efficacité

Plus en détail

SITUATION DES ENFANTS 16

SITUATION DES ENFANTS 16 SITUATION DES ENFANTS 16 Soumaïla MARIKO et Ibrahim CHAIBOU La convention internationale relative aux Droits de l Enfant du 20 novembre 1989, en son article 3, alinéa 2, stipule que : «tous les États parties

Plus en détail

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête

Fiche qualité relative à l enquête Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Carte d identité de l enquête Fiche qualité relative à Santé et Itinéraire Professionnel 2010 (SIP) Nom Années de Périodicité Panel (suivi d échantillon) Services concepteurs Service réalisant Sujets principaux traités dans Carte d

Plus en détail

FÉCONDITÉ 4. Paul Roger LIBITE

FÉCONDITÉ 4. Paul Roger LIBITE FÉCONDITÉ 4 Paul Roger LIBITE La fécondité est l une des principales composantes de la dynamique de la population, les autres étant la mortalité et les mouvements migratoires (Nations Unies, 1973). La

Plus en détail

Communiqué. Les avantages de l assurance indexée par comparaison au système de garantie en vigueur au Maroc;

Communiqué. Les avantages de l assurance indexée par comparaison au système de garantie en vigueur au Maroc; Communiqué Centre Africain des Risques Catastrophiques African Centre for Catastrophe Risks Une étude sur «la conception d un modèle de gestion du risque sécheresse dans le domaine des céréales vient d'être

Plus en détail

GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE

GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE GENRE ET FECONDITE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE Roger Armand WAKA MODJO Institut d Etudes Démographiques de l Université de Bordeaux IV. Introduction L Afrique subsaharienne reste de nos jours la sous région

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière

ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ. Variation de la valeur foncière et des transactions ACCESSIBILITÉ À LA PROPRIÉTÉ PRIVÉ. Rôle d évaluation foncière F Variation de la valeur foncière et des transactions PRIVÉ Rôle d évaluation foncière Variation entre 2007 et 2011 2 Différence avec le prix de vente 3 Transactions 2000-2010 Vente de copropriétés et

Plus en détail

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques,

EN TEMPS DE CRISE. Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, LES EUROPEENS ET LA CULTURE EN TEMPS DE CRISE Quelle place pour la culture en temps de crise? Lorsqu ils sont confrontés à des difficultés économiques, les Européens ont-ils le temps, l argent, voire tout

Plus en détail

UNE ESTIMATION DU PARC AUTOMOBILE À L AIDE DES DURÉES DE VIE DES VÉHICULES

UNE ESTIMATION DU PARC AUTOMOBILE À L AIDE DES DURÉES DE VIE DES VÉHICULES UNE ESTIMATION DU PARC AUTOMOBILE À L AIDE DES DURÉES DE VIE DES VÉHICULES François JEGER Le parc de véhicules automobiles en service vieillit de trois mois par an depuis 1993 : la durée de vie médiane

Plus en détail

Profil des femmes en Haïti

Profil des femmes en Haïti Ministère de la Santé Publique et de la Population (MSPP) Profil des femmes en Haïti Résultats de l Enquête Mortalité, Morbidité et Utilisation des Services EMMUS-III 2000 Novembre 2002 Institut Haïtien

Plus en détail

CHAPITRE 7. Économie des ménages

CHAPITRE 7. Économie des ménages CHAPITRE 7 Économie des ménages Les faits saillants Enquête sur les conditions de vie en Haïti Relations des ménages avec le marché du travail Rapport de dépendance économique des ménages Le rapport de

Plus en détail

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013

Mavilly-Mandelot. Présentation du PADD. Elaboration du Plan Local d Urbanisme. Jeudi 24 octobre 2013 Mavilly-Mandelot 2 Elaboration du Plan Local d Urbanisme Présentation du PADD Jeudi 24 octobre 2013 LES ETAPES DE L ELABORATION PHASE 1 DIAGNOSTIC PHASE 2- PROJET COMMUNAL PHASE 3- ZONAGE ET REGLEMENT

Plus en détail

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali.

Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Note de présentation du Projet d évaluation d un programme communautaire d hygiène et assainissement au Mali. Initiative conjointe CEDLAS - DNACPN Février 2011 1 Résumé... 3 Description de l étude... 3

Plus en détail

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007

La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine. Analyses 2001-2007 La construction de logements neufs dans l agglomération nantaise et l aire urbaine Analyses 2001-2007 Nantes Métropole et l aire urbaine de Nantes Nantes Métropole - AURAN Le contexte général Une année

Plus en détail

Guide d Utilisateur Base de données et Suivi de la Pêche Continentale (Pays membre UEMOA)

Guide d Utilisateur Base de données et Suivi de la Pêche Continentale (Pays membre UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------------- La Commission ------------ Département de la Sécurité Alimentaire, de l Agriculture, des Mines et de l Environnement Guide d Utilisateur

Plus en détail

COLLOQUE SCIENTIFIQUE «DYNAMIQUES RURALES A MADAGASCAR : PERSPECTIVES SOCIALES, ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES» ANTANANARIVO 23-24 AVRIL 2007

COLLOQUE SCIENTIFIQUE «DYNAMIQUES RURALES A MADAGASCAR : PERSPECTIVES SOCIALES, ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES» ANTANANARIVO 23-24 AVRIL 2007 COLLOQUE SCIENTIFIQUE «DYNAMIQUES RURALES A MADAGASCAR : PERSPECTIVES SOCIALES, ECONOMIQUES ET DEMOGRAPHIQUES» ANTANANARIVO 23-24 AVRIL 2007 Colloque organisé conjointement par : l Institut National de

Plus en détail

Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification familiale en Afrique de l Ouest : le Togo

Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification familiale en Afrique de l Ouest : le Togo Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification en Afrique de l Ouest : le Togo Conférence sur le Repositionnement de la Planification Familiale en Afrique de l Ouest le 15 au 18 février 25 Accra,

Plus en détail

DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE

DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE CONFERENCE INTERNATIONALE SUR LA PLANIFICATION FAMILIALE Kampala Uganda du 15-18 Novembre 2009 DETERMINANTS DE L'UTILISATION DES METHODES CONTRACEPTIVES MODERNES CHEZ LA FEMME BENINOISE ALE Franck, Assistant

Plus en détail

SESP Infos rapides IPEA - ENSEMBLE DES TRAVAUX D'ENTRETIEN-AMELIORATION DE LOGEMENTS. 1er trim.05. glissementbt50 glissementipea IPEA BT50

SESP Infos rapides IPEA - ENSEMBLE DES TRAVAUX D'ENTRETIEN-AMELIORATION DE LOGEMENTS. 1er trim.05. glissementbt50 glissementipea IPEA BT50 CONSTRUCTION N 441 - Juin 2008 Légère accélération de l indice des prix des travaux d entretien-amélioration de logements au 1 er trimestre 2008 Au premier trimestre 2008, l indice des prix des travaux

Plus en détail

Enquête sur les indicateurs du paludisme

Enquête sur les indicateurs du paludisme Enquête sur les indicateurs du paludisme Questionnaire Femme ICF Macro Calverton, Maryland Janvier 200 ENQUÊTE SUR LES INDICATEURS DU PALUDISME QUESTIONNAIRE FEMME STANDARD [NOM DU PAYS] [NOM DE L ORGANISATION]

Plus en détail

L indice des fonctionnaires à la liquidation de leur retraite DREES

L indice des fonctionnaires à la liquidation de leur retraite DREES CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 10 avril 2014 à 9 h 30 «Carrières salariales et retraites dans les secteurs privé et public» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil

Plus en détail

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE MINISTERE DELEGUE A LA COHESION SOCIALE ET A LA PARITE V E I L L E S T A T I S T I Q U E service des droits des femmes et de l'égalité V E I L L E S T A T I S T I Q U E LES FEMMES ET LA CREATION D ENTREPRISE

Plus en détail

Tableaux personnalisés

Tableaux personnalisés Tableaux personnalisés Documentation d aide http://inventaire-forestier.ign.fr/spip/spip.php?rubrique18 2 SOMMAIRE 1. Choix des résultats à calculer...4 Principe général... 4 Étape 1 : choix d un domaine

Plus en détail

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007

FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 FONDS DES ACCIDENTS DU TRAVAIL 11/12/2007 Rapport statistique des accidents du travail de 2006 1 Introduction La déclaration d accident du travail constitue le socle de la collecte des données relatives

Plus en détail

Bilan: Les tendances régionales en matière de planification familiale

Bilan: Les tendances régionales en matière de planification familiale Bilan: Les tendances régionales en matière de planification familiale Dr Seipati Mothebesoane-Anoh Conseillère en Santé maternelle OMS/Équipe Inter-Pays/Afrique de l Ouest Conférence Population, Développement

Plus en détail

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés

Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés Recensement triennal sur l activité du marché de change et des produits dérivés 1 Le cadre de l analyse L analyse présente se base sur des données réunies dans le cadre du recensement triennal de la Banque

Plus en détail

Le patrimoine des ménages retraités : résultats actualisés. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites

Le patrimoine des ménages retraités : résultats actualisés. Secrétariat général du Conseil d orientation des retraites CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 juillet 2015 à 9 h 30 «Le patrimoine des retraités et l épargne retraite» Document N 2 bis Document de travail, n engage pas le Conseil Le patrimoine

Plus en détail

Laurentides. Portrait régional

Laurentides. Portrait régional Laurentides Portrait régional Été 2013 2 Table des matières Occupation du territoire p. 4 Démographie p. 5 Conditions de vie p. 6 Structure économique p. 7 Secteur des entreprises p. 8 Économie p. 9 Dernières

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

Les Enquêtes de Conjoncture de la Banque de France. Novembre 2010

Les Enquêtes de Conjoncture de la Banque de France. Novembre 2010 1 Les Enquêtes de Conjoncture de la Banque de France Novembre 2010 1 INTRODUCTION 2 Les enquêtes de conjoncture visent à établir un diagnostic conjoncturel et à fournir des informations précoces au profit

Plus en détail

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Olivier CHALLAN BELVAL, Hélène GASSIN, Jean-Pierre SOTURA et Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 avril 2013 portant décision sur l évolution automatique de la grille tarifaire de GrDF au 1 er juillet 2013 Participaient à la

Plus en détail

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement

UNION DES COMORES Unité solidarité - développement UNION DES COMORES Unité solidarité - développement PROJET DE CREATION D UNE ASSURANCE MALADIE OBLIGATOIRE POUR LES FONCTIONNAIRES EN UNION DES COMORES - Ministère de la Santé Publique et de la Solidarité

Plus en détail

s É Le Premier cri Fiches d activités pour les élèves Les connaissances de base en géographie GÉOGRAPHIE - ACTIVITÉ 6 e / 5 e / 3 e / 2 de

s É Le Premier cri Fiches d activités pour les élèves Les connaissances de base en géographie GÉOGRAPHIE - ACTIVITÉ 6 e / 5 e / 3 e / 2 de ance+ s É Fiches d activités pour les élèves Le Premier cri GÉOGRAPHIE - ACTIVITÉ + 1 ACTIVITE 1 Les connaissances de base en géographie NIVEAUX 6 e / 5 e / 3 e / 2 de OBJECTIFS - rechercher des informations

Plus en détail

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES

DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES DES TAUX À TERME POUR QUOI FAIRE? TROIS ILLUSTRATIONS SIMPLES Après un bref rappel de la filiation dans laquelle se situe ce travail, on propose trois utilisations simples des taux d intérêt à terme. ROLAND

Plus en détail

La fructification des litchis dans la province de Tamatave (Situation au 28 septembre 2015) ****** (Campagne 2015 2016)

La fructification des litchis dans la province de Tamatave (Situation au 28 septembre 2015) ****** (Campagne 2015 2016) CENTRE TECHNIQUE HORTICOLE DE TAMATAVE La fructification des litchis dans la province de Tamatave (Situation au 28 septembre 2015) ****** (Campagne 2015 2016) Centre Technique Horticole de Tamatave Tél.

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES DES MÉNAGES 2

CARACTÉRISTIQUES DES MÉNAGES 2 CARACTÉRISTIQUES DES MÉNAGES 2 Sani OUMAROU et Abdoullahi BEIDOU Ce chapitre porte sur les caractéristiques sociodémographiques de la population des ménages (structure par âge et sexe, taux de fréquentation

Plus en détail

Santé. Franche-Comté Suivi du PPLPIS - décembre 2014. Audrey Mirault (Insee), Didier Carel (ARS)

Santé. Franche-Comté Suivi du PPLPIS - décembre 2014. Audrey Mirault (Insee), Didier Carel (ARS) Audrey Mirault (Insee), Didier Carel (ARS) L impact de l ensemble de ces mesures est suivi à travers quatre indicateurs nationaux : Le taux de renoncement aux soins pour raisons financières Le reste à

Plus en détail

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I)

Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) Chapitre 4 : construction de portefeuille (I) 25.10.2013 Plan du cours Risque et rentabilité : un premier aperçu Mesures traditionnelles du risque et rentabilité Rentabilité historique des actifs financiers

Plus en détail

Méthodologie de la notation des fonds d Épargne Salariale

Méthodologie de la notation des fonds d Épargne Salariale Méthodologie de la notation des fonds d Épargne Salariale Contenu Introduction... 3 Résumé de la méthodologie... 3 Définition de la population... 4 Exclusions permanentes... 4 Exclusions provisoires...

Plus en détail

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67)

Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Novembre 2012 Atlas départemental de la couverture 2G et 3G en France métropolitaine : Bas-Rhin (67) Autorité de régulation des communications électroniques et des postes ISSN : 2258-3106 CONTENU DE L

Plus en détail

Les randonneurs dans la population française : état des lieux démographique

Les randonneurs dans la population française : état des lieux démographique Les randonneurs dans la population française : état des lieux démographique Cet article est basé sur le traitement secondaire d'une enquête lourde réalisée par le Ministère de la Jeunesse et des Sports

Plus en détail

FÉCONDITÉ 4. Dr Mohamed Ayad

FÉCONDITÉ 4. Dr Mohamed Ayad FÉCONDITÉ 4 Dr Mohamed Ayad L un des objectifs de l EPSF 2003-04 est de fournir les indicateurs sur les niveaux et tendances de la fécondité, et d étudier leurs variations selon les caractéristiques socio-démographiques

Plus en détail

Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998

Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998 Enquête sur les taux des crédits au logement Année 1998 La baisse des taux des crédits au logement distribués par les établissements de crédit s est poursuivie tout au long de l année 1998, après le tassement

Plus en détail

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels

LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels LDS : un modèle de projection de population à l échelle locale par microsimulation intégrant des paramètres écologiques et contextuels Guillaume Marois Alain Bélanger Institut national de la recherche

Plus en détail

Les instruments de la politique monétaire

Les instruments de la politique monétaire Chapitre 4 Les instruments de la politique monétaire Introduction (1/3) Distinguer aspects stratégiques et aspects tactiques de la politique monétaire Aspects stratégiques : la BC détermine le niveau des

Plus en détail

PLANIFICATION ET ADAPTATION DES RESSOURCES EN EAU

PLANIFICATION ET ADAPTATION DES RESSOURCES EN EAU PLANIFICATION ET ADAPTATION DES RESSOURCES EN EAU M. KOUASSI Jules Venance Assistant au PCCI (Côte d Ivoire) kouassjv2003@yahoo.fr ATELIER REGIONAL SUR L ADAPTATION ACCRA 21 au 23 septembre 2006 INTRODUCTION

Plus en détail

Population LA VILLE ET L HOMME

Population LA VILLE ET L HOMME Saint-Jean-de-la-Ruelle constate aujourd hui une diminution de sa population. Ce phénomène est le résultat conjugué d un solde migratoire négatif la croissance urbaine touche à présent les communes les

Plus en détail

Les comptes d épargne libre d impôt. Une nouvelle façon d épargner

Les comptes d épargne libre d impôt. Une nouvelle façon d épargner Les comptes d épargne libre d impôt Une nouvelle façon d épargner Définition du CELI Un compte où le revenu de placement n est pas imposable Un niveau de cotisation annuelle maximal de 5 000 $ Les montants

Plus en détail

Le saviez-vous? LA FORÊT FRANÇAISE PRÉSENTATION DE L'IFN ACTUALITÉS PRODUITS ET SERVICES ACTIVITÉS THÉMATIQUES DONNÉES ET RÉSULTATS Nouveautés

Le saviez-vous? LA FORÊT FRANÇAISE PRÉSENTATION DE L'IFN ACTUALITÉS PRODUITS ET SERVICES ACTIVITÉS THÉMATIQUES DONNÉES ET RÉSULTATS Nouveautés L IFN vient de mettre en ligne une nouvelle version de son site Internet contenant encore plus d informations, disponibles en téléchargement gratuit. Nouveautés Le site Internet de l IFN : une mine de

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES DU PAYS ET PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE 1

CARACTÉRISTIQUES DU PAYS ET PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE 1 CARACTÉRISTIQUES DU PAYS ET PRÉSENTATION DE L ENQUÊTE 1 La République d Haïti, située dans la Caraïbe, partage avec la République Dominicaine la seconde île des Grandes Antilles dénommée île d Haïti. Haïti

Plus en détail

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks

Leçon 12. Le tableau de bord de la gestion des stocks CANEGE Leçon 12 Le tableau de bord de la gestion des stocks Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable de : s initier au suivi et au contrôle de la réalisation des objectifs fixés au

Plus en détail

Fiche 1 : Couverture des PPRN sur la région PACA et dynamique d élaboration (III.1)

Fiche 1 : Couverture des PPRN sur la région PACA et dynamique d élaboration (III.1) Fiche : Couverture des PPRN et dynamique d élaboration - août 5 Fiche : Couverture des PPRN sur la région PACA et dynamique d élaboration (III.) Contexte La région Provence-Alpes-Côte d Azur, du fait du

Plus en détail

Localisation des ménages dans SIMBAD

Localisation des ménages dans SIMBAD Localisation des ménages dans SIMBAD Louafi Bouzouina Louafibouzouina@entpefr Hind Aissaoui Hindaissaoui@entpefr CITiES : Formation au modèle LUTI SIMBAD ENTPE, 3 4 octobre 2013 p 1 Localisation des ménages

Plus en détail

4. Indices de précipitations

4. Indices de précipitations 4. Indices de précipitations Cette partie présente les évolutions prévues de cinq indices de précipitations. Il s agit de moyennes annuelles (voir annexes 1 à 4 pour les valeurs saisonnières). Il est à

Plus en détail

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV 2011 1. -Activité 2011-

Protocole d étude de l évaluation des résultats des centres de FIV 2011 1. -Activité 2011- Protocole d étude Evaluation des résultats des centres de FIV -Activité 2011- Contexte Depuis 2005, l Agence de la biomédecine a pour mission de suivre et d évaluer les activités cliniques et biologiques

Plus en détail

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion

RMI. Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Bénéficiaires du Revenu minimum d insertion Instauré par la loi du 1 er décembre 1988 renouvelée le 20 juillet 1992, le RMI (Revenu minimum d insertion) a un triple objectif : garantir un revenu minimum,

Plus en détail

CONTEXTE ET JUSTIFICATION

CONTEXTE ET JUSTIFICATION CONTEXTE ET JUSTIFICATION Le tabagisme est l une des plus grandes menaces actuelles pour la santé mondiale. Il crée une forte dépendance chez les consommateurs habituels qu il finit par tuer, et présente

Plus en détail