Détermination du besoin en protéines de la canette mulard en phase de démarrage :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Détermination du besoin en protéines de la canette mulard en phase de démarrage :"

Transcription

1 TECHNIQUE Détermination du besoin en protéines de la canette mulard en phase de démarrage : effet sur la croissance et les rejets azotés RÉSUMÉ Cette étude avait pour objet de définir le besoin en protéines pour la croissance de la canette mulard en phase de démarrage (0-3 semaines). Cinq lots comportant chacun 6 parquets de 25 canettes ont été constitués à l âge de 1 jour correspondant à des taux croissants en protéines dans l aliment : 15,4 ; 18,6 ; 20,5 ; 21,8 et 25,3 %. Les 5 régimes étaient isoénergétiques (2900 kcal EM/kg d aliment) et les ratios des principaux acides aminés par rapport à la lysine et de la lysine par rapport à la teneur en protéines étaient maintenus constants. Après l âge de 3 semaines, tous les animaux ont reçu le même aliment croissance (3-7 semaines, 2900 kcal EM/kg d aliment et 16,9 % PB) et le même aliment finition (7-10 semaines, 2900 kcal EM/kg d aliment et 15,1 % PB). En ajustant par plusieurs modèles statistiques l évolution des poids vifs moyens par parquet mesurés à 3 semaines en fonction de la teneur en protéines du régime, nos résultats montrent qu un taux de 23,2 % assurerait une croissance optimale des animaux. Pour l indice de consommation de cette période, il y a peu de différence entre les lots à 20,5, 21,8 et 25,3 % de protéines brutes. Par contre, la teneur en azote des rejets s accroît de façon linéaire avec la teneur en protéines du régime. A l âge de 10 semaines, le taux protéique de l aliment démarrage n a plus d effet significatif sur le poids vif alors que le poids du muscle pectoral avec ou sans peau est significativement plus faible pour le lot ayant reçu l aliment à 15,4 % PB. Pour la période de croissance, le lot ayant reçu l aliment à 25,3 % PB a un indice de consommation significativement plus élevé que celui des autres lots et pour la période de finition, le lot ayant reçu l aliment à 15,4 % PB présente l indice de consommation le plus faible. Elisabeth BAEZA (1), Marie-Dominique BERNADET (2), Gérard GUY (2), Michel LESSIRE (1), Bernard CARRE (1) (1) Unité de Recherches Avicoles, INRA Tours, Nouzilly (2) Unité Expérimentale sur les Palmipèdes à Foie Gras, INRA Artiguères, Benquet Contact : Introduction Jusqu à présent les besoins en protéines du canard mulard (hybride issu du croisement entre un mâle Barbarie, Cairina moschata, et une femelle commune le plus souvent de type Pékin, Anas platyrhynchos) en croissance ont été estimés à partir des besoins mesurés chez le canard de Barbarie. Ce croisement peut aussi être élevé pour une production de canards à rôtir, en particulier les femelles dont l utilisation en gavage est interdite. Seuls Leclercq et De Carville (1993) ont étudié les effets d une variation de l apport protéique en période de finition (4 à 9, 10 ou 11 semaines) sur la croissance, les rendements en découpe et la présentation des carcasses de canettes mulards à rôtir. Par ailleurs, Robin et al. (2002a ; 2002b ; 2004) et Robin et Castaing (2002) ont analysé les conséquences d une réduction de la teneur en protéines et de la variation des apports en lysine et méthionine au cours de la phase de croissance du canard mulard élevé pour le gavage. Afin d optimiser l utilisation des aliments et de limiter les pertes par rejets, il parait judicieux de définir les besoins alimentaires spécifiques du canard mulard dont le développement corporel est plus précoce que celui du canard de Barbarie, en particulier par rapport au mâle. Cette étude a pour objectif d étudier l impact de variations d apports en protéines en période de démarrage, sur la croissance, les rendements en carcasse et les rejets azotés de la canette mulard. 1. Matériels et méthodes Nous avons utilisé 750 canetons femelles mulards, de souche blanche hytop 74 (S.A. Grimaud, Roussay). Dès leur réception les canettes ont été réparties dans deux cellules identiques et contiguës comportant chacune 15 parquets de 6 m 2. Chaque parquet comportait 25 animaux élevés sur copeaux. Dans chaque salle, 5 lots ont été constitués correspondant à 5 taux protéiques différents dans l aliment de démarrage : 15, 18, 20, 22 et 25 %. Les ratios acides aminés indispensables/protéines totales de chaque régime ont été maintenus constants. Au cours de l élevage, 3 périodes ont été considérées : démarrage (0-3 semaines), croissance (4-7 semaines) et finition (8-10 semaines). La teneur en énergie métabolisable a été fixée à kcal/kg d aliment pour tous les régimes. La teneur en protéines calculée des aliments croissance et finition était de 17 et 14,5 %, respectivement. La composition et les caractéristiques des aliments sont décrites dans les tableaux 1 et 2. La teneur en protéines des aliments a été mesurée (AOAC, 1984) et dans la présentation des résultats ce sont ces valeurs qui ont été utilisées (tableau 2). [ 4 ] TeMA nº 2 - avril/mai/juin 2007

2 Tableau 1 Composition et caractéristiques calculées des aliments expérimentaux Régimes Démarrage Croissance Finition % protéines Composition (g/kg) Maïs 400,00 379,91 366,00 353,13 332,00 193,75 239,00 Blé 293,50 258,61 235,87 212,09 177,20 394,89 395,20 Tourteau de soja 125,70 194,60 240,53 286,46 355,36 138,50 43,50 Tourteau de colza déshuilé 70,00 70,00 Tourteau de tournesol 15,00 66,00 Triticale 150,00 150,00 Gluten de maïs 18,00 30,00 42,00 60,00 Pois de printemps 120,90 84,63 60,45 36,27 Huile de palme 0,50 Huile de colza 11,90 16,76 20,00 23,24 28,10 Phosphate monocalcique 11,90 8,33 5,95 3,57 Phosphate bicalcique 11,40 11,38 11,37 11,36 11,34 11,00 7,50 Tourteau de tournesol 11,40 12,93 13,95 14,97 16,50 Vitamines, oligo-éléments 5,00 5,00 5,00 5,00 5,00 2,00 2,00 Choline Chl 0,40 0,40 Carbonate de calcium 3,85 5,16 6,03 6,90 8,21 12,00 12,88 Bicarbonate de sodium 1,50 1,50 Sel 3,00 3,00 3,00 3,00 3,00 2,25 2,25 Acidifiant (Proforlac) 3,00 3,00 Enzyme (Rovabio Excell) 0,50 0,50 Lysine HCl 2,94 4,89 DL Méthionine 1,22 1,53 1,73 1,93 2,24 1,77 1,38 Isoleucine 0,23 0,16 0,12 0,07 Arginine 0,25 0,42 0,58 0,83 Thréonine 0,07 0,11 0,15 0,22 EM kcal/kg MAT ,01 200,02 220,03 250,04 170,02 144,98 Lysine 7,18 8,60 9,54 10,48 11,90 9,00 8,00 AAS 6,38 7,66 8,51 9,36 10,63 8,00 7,09 Tryptophane 1,58 1,92 2,14 2,36 2,70 1,98 1,63 Thréonine 5,07 6,06 6,73 7,39 8,38 6,15 5,10 Isoleucine 6,35 7,67 8,56 9,44 10,76 Valine 7,09 8,51 9,46 10,40 11,82 Arginine 9,39 11,38 12,71 14,03 16,02 Calcium 9,10 9,07 9,05 9,03 9,00 8,99 8,49 P disponible 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10 3,10 2,50 Les poids vifs individuels ont été contrôlés aux âges de 1, 21, 35, 49 et 70 jours après une mise à jeun de 5 h. Les consommations alimentaires ont été mesurées par case aux mêmes âges. A l âge de 21 jours, 4 animaux par parquet, représentatifs de la moyenne et de la variabilité du poids vif du parquet, ont été sacrifiés par dislocation cervicale, et dépouillés. Le poids des filets, des cuisses-pilons et du gras abdominal a été déterminé. A l âge de 10 semaines, l état d emplumement des canettes a été noté (1 = canards peu emplumés ; 2 = canards moyennement emplumés sur le dos ou les cuisses ; des zones de peau sont visibles et des plumes de la queue sont cassées ; 3 = canards bien emplumés sauf au-dessus des cuisses ; 4 = canards très bien emplumés ; aucune zone de peau n est visible) et 4 animaux par parquet ont été sélectionnés comme précédemment et abattus en conditions industrielles afin de déterminer leur composition corporelle. La présence de sicots sur les carcasses a été notée (1 = carcasse présentable ; 2 = présence de nombreux sicots au dessus des cuisses). Le poids des cuisses-pilons, des filets avec ou sans peau, des ailes et du gras abdominal a été mesuré. Aux âges de 3 et 10 semaines et pour les lots à 15, 20 et 25 % PB, 8 animaux, représentatifs de la moyenne, ont été euthanasiés, plumés à sec, pesés et congelés avec les échantillons de plumes correspondants en vue d être broyés et lyophilisés pour déterminer la teneur en eau, protéines, lipides, et matières minérales (AOAC, 1984). Les trois derniers jours de la période de démarrage, un échantillon de 200 g de fèces par parquet a été récupéré et lyophilisé afin d analyser la teneur en azote (AOAC, 1984). La notation de l état d emplumement à 10 semaines et de la présence de sicots sur les carcasses a été évaluée avec un test du Chi 2 et la comparaison des lots avec un test de Mann-Whitney. L ensemble des autres résultats a été traité par analyse de variance. Nous avons également calculé, à l âge de 3 semaines, l efficacité du dépôt protéique pour les lots à 15, 20 et 25 % PB : TeMA nº 2 - avril/mai/juin 2007 [ 5 ]

3 TECHNIQUE Tableau 2 Caractéristiques mesurées sur les aliments expérimentaux (g/kg d aliment) Régimes Démarrage Croissance Finition % protéines MAT Matières sèches Matières minérales Lipides Lysine 7,40 8,70 9,30 10,40 11,80 9,10 7,90 Thréonine 5,40 6,60 7,30 8,10 9,20 6,00 5,20 Méthionine 3,39 4,03 4,42 5,10 6,11 4,14 3,57 Cystine 2,54 2,90 3,18 3,41 3,75 3,00 2,79 Méthionine + Cystine 5,90 6,90 7,60 8,50 9,90 7,10 6,40 Tryptophane 1,81 2,15 2,34 2,58 2,88 2,12 18,60 Isoleucine 6,10 7,30 8,20 9,10 10,30 6,40 5,40 Leucine 12,70 15,80 18,00 19,90 23,10 12,50 10,70 Valine 6,90 8,30 9,20 10,10 11,50 7,80 6,80 Arginine 9,30 11,10 12,10 13,60 15,50 9,80 8,50 Histidine 3,90 4,50 4,90 5,40 6,10 4,10 3,60 Phénylalanine 7,30 8,90 9,90 11,00 12,70 7,70 6,60 Tyrosine 4,70 5,90 6,80 7,60 9,00 4,90 4,00 Sérine 7,40 8,80 9,60 10,70 12,20 7,80 6,70 Alanine 7,40 9,10 10,20 11,30 13,00 7,40 6,50 Acide aspartique 13,30 16,10 17,90 20,1 22,90 13,60 10,70 Acide glutamique 29,70 34,80 38,00 41,60 46,70 34,00 30,70 Glycine 6,30 7,30 8,00 8,70 9,70 7,20 6,70 Proline 10,10 10,80 12,30 13,00 15,00 11,00 9,80 quantité de protéines ingérées (QPI) = % PB du régime X consommation cumulée d aliment quantité de protéines retenues (QPR) = poids vif moyen à 3 semaines x % protéines de la carcasse quantité de protéines excrétées (QPE) = QPI QPR efficacité du dépôt protéique = (QPR/QPI) X Résultats et discussion Plus la teneur en protéines de l aliment démarrage est élevée et plus le poids vif à 3 semaines est accru (+ 38 % entre les lots à 15,4 et 25,3 % PB, tableau 3) cependant nous n avons pas atteint un plateau. Il aurait fallu, soit des teneurs intermédiaires plus proches des teneurs optimales, soit une valeur supérieure à 25,3 % PB pour éventuellement parvenir à mettre en évidence un effet plateau. Toutefois, en ajustant avec un modèle Gaussien l évolution des poids vifs moyens par parquet mesurés à 3 semaines en fonction de la teneur en protéines du régime, nos résultats montrent qu un taux de 23,2 % pourrait être optimal (figure 1). Cette valeur est bien supérieure à celle qui avait été déterminée chez le canard de Barbarie par Leclercq et De Carville (1976) : 17,7 % pour les femelles et 19,3 % chez les mâles pour un aliment à 2950 kcal/kg. Pour le canard commun, Leclercq et al. (1989) recommandaient 18,4 % PB pour un régime démarrage à 2900 kcal/kg. Par contre, pour des canettes communes de type Khaki Campbell, Rukmangadhan et al. (1990) indiquaient que le taux de protéines dans l aliment de démarrage (0-3 semaines), optimal pour la croissance, était de 24 %. Tableau 3 Effet de la variation du taux en protéines de l aliment démarrage sur l évolution avec l âge du poids vif (g) des canettes mulards (moyenne + écart-type ; n = 150) protéines de l aliment Age (semaines) démarrage (%) ,4 46 ± ± 109 e 1743 ± 187 c 2947 ± 252 b 4078 ± ,6 46 ± ± 122 d 1877 ± 192 b 3067 ± 257 a 4097 ± ,5 46 ± ± 97 c 1932 ± 165 a 3088 ± 268 a 4047 ± ,8 46 ± ± 99 b 1950 ± 174 a 3142 ± 251 a 4117 ± ,3 46 ± ± 114 a 1946 ± 211 a 3067 ± 266 a 4018 ± 338 Effet lot NS < 0,0001 < 0,0001 < 0,0001 NS NS = non significatif Figure 1 Effet de la variation du taux en protéines de l aliment démarrage sur le poids vif (g) moyen par parquet des canettes mulards à l âge de 3 semaines (n = 6) et ajustement à un modèle Gaussien 2 2 (x - b) / 2c R = 0,93 Modèle Gaussien Y = a e 961,05 Po ids v if à 3 a = 881,67 ; b= 26,78 ; c = 14,11 se m a ine s (g) 896,15 881,67 831,26 766,36 701,46 636,57 571,67 protéines (%) 14,4 16,4 18,4 20,3 22,3 23,2 24,3 26,2 [ 6 ] TeMA nº 2 - avril/mai/juin 2007

4 Dans notre étude, à l âge de 35 jours, seuls les lots à 15,4 et 18,6 % de PB ont un poids vif moyen significativement inférieur à celui des autres lots. A 49 jours, seul le lot à 15,4 % PB a un poids vif significativement inférieur à celui des autres lots. A 70 jours, la variation du taux protéique de l aliment démarrage n a plus d effet significatif sur le poids vif. L indice de consommation (IC) pour la période de démarrage s améliore lorsque la teneur en protéines du régime s accroît (-0,25 point entre les deux lots extrêmes, tableau 4). Pour la période de croissance, le lot 25,3 % PB a un IC significativement plus élevé que celui des autres lots. Pour la période de finition, les lots 15,4 et 18,6 % PB ont un IC significativement plus faible que celui du lot 25,3 % PB. Pour la période globale d élevage, la variation du taux protéique en démarrage n a pas d effet significatif sur l IC. Tableau 4 Effet de la variation du taux en protéines de l aliment démarrage sur l évolution avec l âge de l indice de consommation des canettes mulards (moyenne + écart-type ; n = 6) protéines de l aliment Périodes démarrage (%) Démarrage Croissance Finition Globale 15,4 1,79 ± 0,07 a 2,73 ± 0,14 b 6,06 ± 0,44 c 3,44 ± 0,08 18,6 1,67 ± 0,02 b 2,74 ± 0,10 b 6,44 ± 0,68 bc 3,40 ± 0,11 20,5 1,61 ± 0,03 c 2,76 ± 0,09 b 6,88 ± 0,36 ab 3,42 ± 0,10 21,8 1,59 ± 0,06 cd 2,74 ± 0,12 b 6,56 ± 0,31 abc 3,33 ± 0,11 25,3 1,54 ± 0,02 d 2,96 ± 0,14 a 7,13 ± 0,57 a 3,52 ± 0,16 Effet lot < 0,0001 0,0117 0,0094 NS NS = non significatif Plus la teneur en protéines de l aliment démarrage est faible, plus le rendement en muscles à l âge de 3 semaines est faible et plus l engraissement est élevé (rendement en filets de 0,74 vs 1,02 % et pourcentage de gras abdominal de 0,94 vs 0,47 % pour les canards des lots 15,4 et 25,3 % PB, respectivement, tableau 5). En étudiant la réduction du taux protéique de 18,6 à 16,7 ou 15,2 %, en période de finition uniquement, Leclercq et De Carville (1993) avaient fait les mêmes observations sur la composition anatomique des carcasses de canettes mulards abattues aux âges de 9, 10 ou 11 semaines. Tableau 5 Effet de la variation du taux en protéines de l aliment démarrage sur le développement musculaire et l état d engraissement des canettes mulards à l âge de 3 semaines (moyenne + écart-type ; n = 24) Teneur en protéines de l aliment Poids vif Filet sans peau Cuisse-pilon Gras abdominal démarrage (%) (g) (g) (g) (g) 15,4 639 ± 101 d 4,73 ± 1,22 e 55,67 ± 9,90 d 6,04 ± 2,06 a 18,6 747 ± 111 c 5,93 ± 1,67 d 68,52 ± 10,39 c 6,37 ± 2,78 a 20,5 795 ± 96 bc 6,82 ± 1,40 c 73,99 ± 8,98 cb 4,82 ± 1,85 ba 21,8 836 ± 98 ba 7,88 ± 1,56 b 78,72 ± 10,26 b 5,24 ± 2,01 ba 25,3 884 ± 106 a 9,00 ± 1,77 a 84,74 ± 8,74 a 4,12 ± 1,65 b Effet lot <0,0001 0,0001 0,0001 0,0021 A l âge de 10 semaines, les lots 15,4 et 18,6 % PB ont toujours un rendement en filets significativement inférieur à celui des autres lots. Par contre, la variation de la teneur en protéines de l aliment démarrage n a plus d effet significatif sur le rendement en cuisses-pilons et l engraissement de la carcasse (tableau 6). Tableau 6 Effet de la variation du taux en protéines de l aliment démarrage sur le développement musculaire et l état d engraissement des canettes mulards à l âge de 10 semaines (moyenne + écart-type ; n = 24) Poids protéines de Poids total Muscle Cuisse- Gras l aliment ressué du filet du filet pilon abdominal démarrage (%) (g) (g) (g) (g) (g) 15, ± ± 33 b 265 ± 24 c 371 ± ± 21 18, ± ± 34 ab 276 ± 28 bc 371 ± ± 17 20, ± ± 34 a 298 ± 33 a 360 ± ± 16 21, ± ± 33 a 290 ± 25 ab 366 ± ± 20 25, ± ± 25 a 292 ± 20 ab 354 ± ± 17 Effet lot NS NS NS NS = non significatif Les précédentes observations sont confirmées par l analyse de la composition chimique des carcasses. A l âge de 3 semaines, les carcasses du lot 15,4 % PB ont une teneur en lipides significativement plus élevée et une teneur en protéines significativement plus faible que celles des carcasses des lots 20,5 et 25,3 % PB (tableau 7). A l âge de 10 semaines, la composition chimique des carcasses des canettes de ces trois lots n est pas significativement différente. Tableau 7 Effet de la variation du taux en protéines de l aliment démarrage sur la composition chimique des carcasses de canettes mulards prélevées aux âges de 3 et 10 semaines (moyenne + écart-type ; n = 8) protéines de l aliment démarrage (%) 15,4 20,5 25,3 A 3 semaines Eau (g/100 g matière fraîche) 63,7 ± 1,7 b 65,6 ± 0,6 a 66,2 ± 1,9 a Lipides (g/100 g MS) 49,2 ± 3,3 a 40,5 ± 1,4 b 37,0 ± 2,5 c Protéines (g/100 g MS) 38,2 ± 2,1 b 44,1 ± 1,3 a 45,7 ± 5,5 a Matières minérales (g/100 g MS) 5,5 ± 0,9 6,1 ± 0,7 5,6 ± 0,6 A 10 semaines Eau (g/100 g matière fraîche) 59,6 ± 1,7 58,5 ± 2,3 58,0 ± 3,4 Lipides (g/100 g MS) 47,7 ± 3,6 46,5 ± 4,7 48,2 ± 5,7 Protéines (g/100 g MS) 35,8 ± 3,2 37,2 ± 4,1 36,0 ± 4,4 Matières minérales (g/100 g MS) 8,1 ± 1,1 7,9 ± 0,6 7,8 ± 1,1 a-c : différences significatives entre lots, P < 0,001 En comparant deux régimes démarrage à 19,5 et 24,7 % PB pour le canard commun de type Aleysbury, Auckland (1973) avait également obtenu des carcasses plus grasses et moins riches en protéines avec le lot soumis au régime contenant la plus faible teneur en protéines. L état d emplumement à l âge de 10 semaines est significativement meilleur pour les lots 20,5, 21,8 et 25,3 % PB, le retard de croissance des canettes des autres lots ayant entraîné un retard dans la pousse des plumes (tableau 8). Toutefois, il n y a pas de différence significative entre lots pour le poids de plumes (environ 168 g) par canette sacrifiée à l âge de 10 semaines, la proportion par rapport au poids vif (environ 4,2 %) et la teneur en protéines des plumes (tableau 9). Enfin, la teneur en protéines de l aliment démarrage n a pas d effet significatif sur la présence de sicots sur les carcasses des canettes abattues à l âge de 10 semaines (tableau 8), et sur le taux de mortalité (2,5 %). Leclercq et De Carville (1993) n avaient TeMA nº 2 - avril/mai/juin 2007 [ 7 ]

5 TECHNIQUE pas mis non plus en évidence d effet du taux protéique de l aliment finition sur la présence de sicots sur les carcasses de canettes mulards abattues à 9, 10 ou 11 semaines. Tableau 8 Effet de la variation du taux en protéines de l aliment démarrage sur l état d emplumement des canettes mulards à l âge de 10 semaines (fréquence pour chaque note) et sur la présence de sicots sur les carcasses des canettes abattues (fréquence pour chaque note ; n = 24) protéines de Présence l aliment Etat d emplumement (%) de sicots (%) démarrage (%) n , bc , c , ab , a , ab Effet lot 0,0002 0,3997 Etat d emplumement : 1 = canards peu emplumés ; 2 = canards moyennement emplumés sur le dos ou les cuisses. Des zones de peau sont visibles et des plumes de la queue sont cassées ; 3 = canards bien emplumés sauf au-dessus des cuisses ; 4 = canards très bien emplumés. Aucune zone de peau n est visible. Présence de sicots : 1 = carcasse présentable ; 2 = présence de nombreux sicots au dessus des cuisses. Tableau 9 Effet de la variation du taux en protéines de l aliment démarrage sur la teneur en protéines des plumes prélevées sur les canettes mulards abattues à 10 semaines (moyenne + écart-type ; n = 1*) protéines de l aliment démarrage (%) 15,4 20,5 25,3 protéines des plumes (%) 85,09 85,04 87,18 * Les mesures ont été réalisées sur un pool de plumes prélevées en totalité sur 8 canettes par traitement Tableau 10 Effet de la variation du taux en protéines de l aliment démarrage sur la teneur en azote total des fientes prélevées au cours de la 3 e semaine d élevage des canettes mulards (moyenne + écart-type ; n = 6) Teneur en protéines de l aliment démarrage (%) 15,4 18,6 20,5 21,8 25,3 azote total des 4,5 ± 0,4 d 5,0 ± 0,2 c 5,6 ± 0,4 b 5,9 ± 0,7 b 6,9 ± 0,5 a fientes (%) a-d : différences significatives entre lots, P < 0,001 Plus la teneur en protéines de l aliment démarrage est élevé, plus l excrétion d azote est importante (tableau 10) : + 2,4 points entre les lots extrêmes. Entre 0 et 3 semaines, l efficacité du dépôt protéique diminue de 54 à 49 puis 42 % lorsque la teneur en protéines du régime augmente respectivement de 15,4 à 20,5 puis 25,3 % (figure 2). Pour des canettes communes, de type Shaoxing, étudiées sur la période de 0 à 4 semaines, Chen et al. Figure 2 Effet de la variation de la teneur en protéines de l aliment démarrage sur la quantité de protéines déposées ou excrétées par les canettes mulards de 0 à 3 semaines Protéines déposées ou excrétées (g) ,4 20,5 25,3 protéines de l'aliment (g/100 g) (1999) ont montré que l efficacité du dépôt protéique diminuait de 51 à 43 % lorsque le taux protéique du régime augmentait de 14,3 à 21,5 %. Conclusion La teneur en protéines de l aliment démarrage permettant d optimiser la croissance des canettes mulards est de 23,2 %, valeur supérieure à celle recommandée actuellement pour le canard de Barbarie et le canard commun. Elle apparaît plus proche de celle recommandée pour le poulet de chair. Si l on considère la période globale d élevage, la variation de la teneur en protéines de l aliment démarrage n a pas d effet sur le poids vif à 10 semaines, l IC et la présentation des carcasses. Toutefois, pour les rendements en découpe, les lots 15,4 et 18,6 % PB présentent un rendement en filets inférieur à celui des autres lots. Remerciements Excrétion Dépôt Nous remercions la société Ajinomoto-Eurolysine (Laurent Lebellego et Marcelle Eudaimon) pour la fourniture des acides aminés et l analyse de leur teneur dans les régimes expérimentaux. Nous sommes reconnaissant au personnel de l UEPFG d Artiguères qui a assuré l élevage, l abattage et la découpe des canettes, le broyage des carcasses, la collecte des fientes et la lyophilisation des échantillons. [ 8 ] TeMA nº 2 - avril/mai/juin 2007

6 Références bibliographiques AOAC, Official methods of analysis, 14th edn. (Arlington, VA, Association of Official Chemists). AUCKLAND J.N., Effect of feeding restricted amounts of a mediumand high-protein diet on growth and body composition of ducklings. Journal of Science of Food and Agriculture, 24, CHEN A.G., JIANG Z.J., Effects of dietary protein levels on nitrogen retention rate in growing Shaoxing ducks. Journal of Zhejiang Agricultural University, 25 (3), LECLERCQ B., De CARVILLE H., Influence of the protein and energy contents of the diet on the growth of young muscovy ducklings. Archiv für Geflügelkunde, 40, LECLERCQ B., BLUM J.C., SAUVEUR B., STEVENS P., Alimentation des canards à rôtir. In L alimentation des animaux monogastriques : porc, lapin, volailles, Ed. INRA, Paris, LECLERCQ B., DE CARVILLE H., Facteurs influençant la qualité des carcasses de femelles mulards. 1 res Journées de la Recherche sur les Palmipèdes à Foie Gras, Bordeaux (France), 28-29/04/93, ROBIN N., CASTAING J., Effet d une variation de l apport de lysine sur la croissance et le gavage de canards mulards. 5 es Journées de la Recherche sur les Palmipèdes à Foie Gras, Pau (France), 9-10/10/02, ROBIN N., PEYHORGUE A., CASTAING J., 2002a. Effets d une réduction de la teneur protéique de l aliment sur la croissance et le gavage de canards mulards. 5 es Journées de la Recherche sur les Palmipèdes à Foie Gras, Pau (France), 9-10/10/02, ROBIN N., LARROUDE P., CASTAING J., 2002b. Effets d une variation de l apport de méthionine sur la croissance et le gavage de canards mulards. 5 es Journées de la Recherche sur les Palmipèdes à Foie Gras, Pau (France), 9-10/10/02, ROBIN N., LARROUDE P., CAMBEILH D., SKIBA F., Effets de deux niveaux d apports en lysine et en acides aminés soufrés pour des canards mulards en phase de croissance. 6 es Journées de la Recherche sur les Palmipèdes à Foie Gras, Arcachon (France), 7-8/10/04, RUKMANGADHAN S., ASHA RAJINI R., NARAHARI D., RAMAMURTHY N., KUMARARAJ R., Crude protein requirement of female Khaki Campbell ducklings. Indian Journal of Poultry Science, 25 (4), INSECTICIDE POUR BATIMENT D ELEVAGE BIPHASE GROUND BP 66 - Rambouillet Cedex - Tél Fax A.M.M du 03/12/ Matières actives : Zetacyperméthrine 20 g/l - Chlorpyriphos-éthyl : 200 g/l Xn : Nocif - N : Dangereux pour l environnement. Respecter les instructions d utilisation pour éviter les risques pour l homme et l environnement. TeMA nº 2 - avril/mai/juin 2007 [ 9 ]

L ELEVAGE TYPE : Poulailler de 1000 m² fixe. Age à l abattage de 42 jours minimum. Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, )

L ELEVAGE TYPE : Poulailler de 1000 m² fixe. Age à l abattage de 42 jours minimum. Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, ) LE POULET STANDARD L ELEVAGE TYPE : LES NORMES TECHNIQUES : Poulailler de 1000 m² fixe Souche à croissance rapide (ROSS, COBB, HYBRO, ) Densité à la mise en place : 23 poulets / m² Age à l abattage de

Plus en détail

Un niveau de performance moyen est en général calculé à l échelle de la bande

Un niveau de performance moyen est en général calculé à l échelle de la bande Optimum économique du niveau en acides aminés dans les aliments pour porcs charcutiers Impact du contexte de prix des matières premières et de la conduite d élevage Un niveau de performance moyen est en

Plus en détail

Besoin en thréonine du porc en finition

Besoin en thréonine du porc en finition 2006. Journées Recherche Porcine, 38, 157-162. Besoin en thréonine du porc en finition Nathalie QUINIOU (1), Laurent LE BELLEGO (2), Robert GRANIER (3) (1) Institut Technique du Porc, BP 3, 35650 Le Rheu

Plus en détail

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline

Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline Tableau récapitulatif : composition nutritionnelle de la spiruline (Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition nutritionnelle Composition pour 10 g Rôle Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction

Plus en détail

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation

Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation Calcul de la pression en azote organique sur l exploitation La pression en azote issue des effluents d élevage est plafonnée à 170 / ha de SAU. Tous les fertilisants azotés d origine animale sont considérés,

Plus en détail

Quelle réduction du rejet de zinc la 3-phytase microbienne permet-elle chez le porc à partir de 12 kg de poids vif?

Quelle réduction du rejet de zinc la 3-phytase microbienne permet-elle chez le porc à partir de 12 kg de poids vif? 2006. Journées Recherche Porcine, 38, 5-12. Quelle réduction du rejet de zinc la 3-phytase microbienne permet-elle chez le porc à partir de 12 kg de poids vif? Didier GAUDRÉ (1), Virginie LARRÈRE (2),

Plus en détail

Incidence du type de féverole et du taux d incorporation sur les performances du porc en post sevrage et engraissement

Incidence du type de féverole et du taux d incorporation sur les performances du porc en post sevrage et engraissement 2010. Journées Recherche Porcine, 77 Incidence du type de féverole et du taux d incorporation sur les performances du porc en post sevrage et engraissement Eric ROYER (1), Katell CREPON (2), Robert GRANIER

Plus en détail

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau :

Résumé. Déterminer la cause d un problème sur l IC Il y a un certain nombre de facteurs qui peuvent influencer négativement l IC d un troupeau : Optimisation de l indice de consommation du poulet de chair ROSS Cet article a été écrit spécifiquement pour les producteurs d Amérique Latine. Cependant, les recommandations données peuvent être utiles

Plus en détail

AVERTISSEMENT PREALABLE

AVERTISSEMENT PREALABLE AVERTISSEMENT PREALABLE Le présent document a été réalisé par des étudiants du Master Pro Qualimapa (USTL-Lille) dans le cadre de leur scolarité. Il n a pas un caractère de publication scientifique au

Plus en détail

& Que choisir. favoriser le bien-être

& Que choisir. favoriser le bien-être Label Rouge & Agriculture Biologique Que choisir pour favoriser le bien-être des animaux? Un guide des tiné au consommateur Protection mondiale des animaux de ferme Ce petit guide a pour objectif d aider

Plus en détail

Références technico-économiques Palmipèdes gras. Année 2011

Références technico-économiques Palmipèdes gras. Année 2011 Références technico-économiques Palmipèdes gras Année 2011 FILIERE LONGUE : ELEVAGE 1-Les points clés de «l'atelier type» élevage d'aujourd'hui DESCRIPTIF 36 000 Volume animal /an 6 000 6 Nb de bandes

Plus en détail

d importantes quantités de CO,. Summary. Influence of diet on respiratory quotients and fat deposition in growing pigs.

d importantes quantités de CO,. Summary. Influence of diet on respiratory quotients and fat deposition in growing pigs. Influence du régime sur les quotients respiratoires chez le porc en croissance Geneviève CHARLET-LERY Marie-Thérèse MOREL Laboratoire de Physiologie de la Nutrition LN.R.A., 78350 Jouy-en-Josas Summary.

Plus en détail

Fiches techniques : Filière Porc Fleuri

Fiches techniques : Filière Porc Fleuri Fiches techniques : Filière Porc Fleuri FICHE TECHNIQUE 1 LE PORC FLEURI SAVOUREUX Méthode de production : RACE ET TYPE DE PORC : La viande doit provenir d un animal de type Piétrain. On entend par «type

Plus en détail

ARTICLE ORIGINAL. Essai de subtitution du tourteau de soja par la farine de feuilles de Moringa oleifera dans la ration finition des poulets de chair

ARTICLE ORIGINAL. Essai de subtitution du tourteau de soja par la farine de feuilles de Moringa oleifera dans la ration finition des poulets de chair Revue Africaine de Santé et de Productions Animales 2009 E.I.S.M.V. de Dakar ARTICLE ORIGINAL Essai de subtitution du tourteau de soja par la farine de feuilles de Moringa oleifera dans la ration finition

Plus en détail

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN

NOTICE EXPLICATIVE. Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN NOTICE EXPLICATIVE Bilan global de fertilisation azotée : Bilan CORPEN Ce bilan global de la fertilisation azotée est obligatoire pour toute exploitation située en zone vulnérable et qui a contractualisé

Plus en détail

Viande, lipides & Alimentation

Viande, lipides & Alimentation F O C U S Viande, lipides & Alimentation équilibrée Health and Food FOCUS est un dossier de Health and Food, bulletin nutritionnel destiné au corps médical, une publication de Sciences Today - Editeur

Plus en détail

Nutrition et santé : suivez le guide

Nutrition et santé : suivez le guide Prévention ALIMENTATION PLAISIR ET ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE Nutrition et santé : suivez le guide Nous savons tous que l alimentation joue un rôle essentiel pour conserver une bonne santé. En voici quelques

Plus en détail

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1

CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Réf. : 13CSFL35 CARACTERISTIQUES GENERALES DES LEVURES DE BOULANGERIE 1 Mis à jour en Décembre 2012 Préambule Ce document a pour objet de fournir les caractéristiques générales des levures fraîches de

Plus en détail

NUTRINEAL MC PD4 MONOGRAPHIE. Solution d acides aminés à 1,1 % pour la dialyse péritonéale. Solution pour dialyse péritonéale

NUTRINEAL MC PD4 MONOGRAPHIE. Solution d acides aminés à 1,1 % pour la dialyse péritonéale. Solution pour dialyse péritonéale MONOGRAPHIE NUTRINEAL MC PD4 Solution d acides aminés à 1,1 % pour la dialyse péritonéale Solution pour dialyse péritonéale Corporation Baxter 7125, Mississauga Road Mississauga (Ontario) L5N 0C2 www.baxter.ca

Plus en détail

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse

En 2014, les cours des matières premières ont reculé, entraînant une baisse Agreste Synthèses Moyens de production Mars 215 n 215/261 Mars 215 Moyens de production Synthèses n 215/261 En 214, la baisse des prix à la production des produits animaux n est que partiellement compensée

Plus en détail

Les EN SAVOIR. Toutes les réponses à vos questions.

Les EN SAVOIR. Toutes les réponses à vos questions. Les INGRédients santé EN SAVOIR Toutes les réponses à vos questions. Mieux se nourrir, notre objectif commun. Le rôle clé des ingrédients santé EN SAVOIR+ Depuis 2001, date du premier PNNS, Programme national

Plus en détail

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal.

EM Aktiv + Fourrage carboné. Extraits de plantes fermentées. Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv + Extraits de plantes fermentées Fourrage carboné Produit fermenté et biologiquement activé (ensilage) avec du charbon végétal. EM Aktiv+ pour chevaux Application et dosage: Administrer chaque

Plus en détail

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION

ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION ATELIER SANTE PREVENTION N 2 : L ALIMENTATION Mardi 24 janvier 2012 au Centre de Formation Multimétiers de REIGNAC L objectif de cet atelier sur la santé est de guider chacun vers une alimentation plus

Plus en détail

QUOI DE NEUF DANS LE NOUVEAU NRC?

QUOI DE NEUF DANS LE NOUVEAU NRC? QUOI DE NEUF DANS LE NOUVEAU NRC? Daniel LEFEBVRE, Ph.D., agronome PATLQ inc. Sainte-Anne-de-Bellevue Conférence préparée en collaboration avec : Doris PELLERIN, Ph.D., agronome Professeur en sciences

Plus en détail

ANNEXE IV : Programme de soutien des productions animales à La Réunion

ANNEXE IV : Programme de soutien des productions animales à La Réunion ANNEXE IV : Programme de soutien des productions animales à La Réunion Les destinataires des aides du programme interprofessionnel sont l ARIBEV (Association Réunionnaise Interprofessionnelle du Bétail

Plus en détail

POULET DE CHAIR. Manuel de Gestion. An Aviagen Brand

POULET DE CHAIR. Manuel de Gestion. An Aviagen Brand POULET DE CHAIR Manuel de Gestion 2010 An Aviagen Brand Manuel L objectif de ce manuel est d assister les clients d Aviagen à atteindre les meilleures performances de ses oiseaux. Il n a pas l intention

Plus en détail

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES

SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES SITUATION DE LA PRODUCTION ET DES MARCHES CUNICOLES 1. EVOLUTION DU PRIX DES MATIERES PREMIERES EN ALIMENTATION ANIMALE ET DES INDICES ALIMENT ITAVI AU MOINDRE COUT 1.1. DIMINUTION DU PRIX DES CEREALES

Plus en détail

Notice d emploi et guide méthodologique

Notice d emploi et guide méthodologique Notice d emploi et guide méthodologique Elise Lorinquer, Paul Ponchant et Pascal Levasseur Février 2014 PLAN : Notice d emploi 1. Généralités p 2 2. Feuille de présentation générale p 2 3. Partie porc

Plus en détail

REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION

REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION Réseau de fermes de Références Conjoncture 2011 Sous l égide de l ODEADOM, du Ministère de l Agriculture et de l Outre-mer, le projet «Réseaux de Références» a été

Plus en détail

aliste ingrédients ales informations nutritionnelles

aliste ingrédients ales informations nutritionnelles aliste ingrédients ales informations Ballotin 250g Pralines assorties en chocolat au lait, noir et blanc Ingrédients : sucre, pâte de cacao, lait entier en poudre, beurre de cacao, noisettes, matières

Plus en détail

Impact métabolique des acides gras _. Importance du degré d insaturation

Impact métabolique des acides gras _. Importance du degré d insaturation Impact métabolique des acides gras _ Importance du degré d insaturation Dominique Hermier Unité 914, Paris Physiologie de la nutrition et du comportement alimentaire Plan Les familles d acides gras Acides

Plus en détail

LA MATIERE ORGANIQUE

LA MATIERE ORGANIQUE ITV France FERTILISATION DE LA VIGNE Un point sur les préconisations FICHE 3 LA MATIERE ORGANIQUE L objectif général est la conservation ou l amélioration du patrimoine sol, en évitant l appauvrissement

Plus en détail

1777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread

1777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread 777473 - EnergyOatSnack barre Banana Bread Une barre de flocons d avoine avec des bananes sèches. Flocons d avoine (38%), sucre inverti liquide, bananes sèches (8%), margarine (huile de palme, huile de

Plus en détail

Bulletin de Nouvelles

Bulletin de Nouvelles Novembre 2010 Des Cafés Innés Torréfacteur des Artistes 450-581-1119 Volume 1 Numéro 3 Bulletin de Nouvelles Contenu Information sur le Café Mot de bienvenue 2 La Chimie du Café 3 La Caféine 5 Les Étapes

Plus en détail

Une tradition 100% bio.

Une tradition 100% bio. Une tradition 100% bio. Le MotduPrésident Depuis 1989, Biopress ne cesse de s affirmer comme un acteur important dans le secteur des huiles biologiques. Face à un marché de plus en plus exigeant, notre

Plus en détail

Références technico-économiques

Références technico-économiques Références technico-économiques Palmipèdes gras Année 2009 TERRES d avenir Les Chambres d agriculture du Sud-Ouest (CEPSO), en liaison avec l ITAVI, analysent chaque année les résultats techniques et économiques

Plus en détail

Allégations relatives à la teneur nutritive

Allégations relatives à la teneur nutritive Allégations relatives à la teneur nutritive Mots utilisés dans les allégations relatives à la teneur nutritive Ce que le mot signifie Exemples Sans Faible Réduit Source de Léger Une quantité insignifiante

Plus en détail

REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION

REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION REFERENTIEL AVICOLE ILE DE LA REUNION Réseau de fermes de Références Conjonctures 2012-2013 Sous l égide de l ODEADOM, du Ministère de l Agriculture et de l Outre-mer, le projet «Réseaux de Références»

Plus en détail

PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS

PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS PNF-02-P EUTHANASIE DES POISSONS Justification : Cette procédure normalisée de fonctionnement doit être connue de toute personne qui effectue l euthanasie de poissons dans le cadre d études sur le terrain

Plus en détail

Collecte des échantillons. Collecte des échantillons Identité des aliments Nom common/alternative Ex. maïs, haricot de Nigeria

Collecte des échantillons. Collecte des échantillons Identité des aliments Nom common/alternative Ex. maïs, haricot de Nigeria Préparation, manipulation et stockage des échantillons West Africa Graduate Course on Food Composition and Biodiversity, Ghana, 20-31 July 2009 George Amponsah Annor Basé sur Greenfield and Southgate,

Plus en détail

Matériels et méthodes Résultats

Matériels et méthodes Résultats Réseau PRO, référencement des Produits Résiduaires Organiques dans un système d information mutualisé Bell Alix 1, Michaud Aurélia 1, Schaub Anne 2, Trochard Robert 3, Sagot Stéphanie 4, Dumont Solène

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques

GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques ID-SC-172 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE 12.12.12 GUIDE PRATIQUE ETIQUETAGE Comment étiqueter une denrée alimentaire contenant des ingrédients biologiques REFERENCES REGLEMENTAIRES : Règlement Européen N 834/2007

Plus en détail

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège

L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire. Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège L ensilage de maïs en Ardenne? D un point de vue alimentaire Isabelle Dufrasne Ferme expérimentale Service de Nutrition FMV Université de Liège Plan L ensilage de maïs en général Caractéristiques anatomiques

Plus en détail

L équilibre alimentaire.

L équilibre alimentaire. L équilibre alimentaire. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter

Plus en détail

Leslie REGAD ; Gaëlle LELANDAIS. leslie.regad@univ- paris- diderot.fr ; gaelle.lelandais@univ- paris- diderot.fr

Leslie REGAD ; Gaëlle LELANDAIS. leslie.regad@univ- paris- diderot.fr ; gaelle.lelandais@univ- paris- diderot.fr Programmation avec R Polycopié d exercices Leslie REGAD ; Gaëlle LELANDAIS leslie.regad@univ- paris- diderot.fr ; gaelle.lelandais@univ- paris- diderot.fr Ce polycopié rassemble différents exercices vous

Plus en détail

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme

Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme Activité 38 : Découvrir comment certains déchets issus de fonctionnement des organes sont éliminés de l organisme 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Fonctionnement de l organisme et besoin

Plus en détail

Etat des lieux et perspectives

Etat des lieux et perspectives Etat des lieux et perspectives du secteur de l accouvage en France 1. Méthodologie 1.1. Analyse bibliographique Un important travail bibliographique a permis de recenser l ensemble des données statistiques

Plus en détail

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre

Les variations des prix des matières premières agricoles, telles qu observées entre Perspectives des marchés des matières premières de l alimentation animale Analyse prospective des écarts de prix de l aliment porcin dans l UE, aux Etats-Unis et au Les variations des prix des matières

Plus en détail

Génétique et génomique Pierre Martin

Génétique et génomique Pierre Martin Génétique et génomique Pierre Martin Principe de la sélections Repérage des animaux intéressants X Accouplements Programmés Sélection des meilleurs mâles pour la diffusion Index diffusés Indexation simultanée

Plus en détail

Informations produit

Informations produit Informations produit Ce document légal doit être conservé en magasin et mis à la disposition des clients ou représentants chargés de faire respecter la loi sur demande. Version 8 mars 2015 60616 Gâteau

Plus en détail

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne).

Les Petites Toques PLAT CHAUD. STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). Les Petites Toques PLAT CHAUD STEAK HACHE PETIT MODELE Poids net pour une part : 80 g Ingrédients : Steak haché (origine Union Européenne). PEPITES DE PLET PANE Poids net pour une part : 115 g Ingrédients

Plus en détail

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments

L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments L information nutritionnelle sur les étiquettes des aliments Présenté par Micheline Séguin Bernier Le 19 mars 2007 Tiré et adapté du document de Santé Canada Le tableau de la valeur nutritive : plus facile

Plus en détail

Compléments ments alimentaires Les règles du jeu - SCL / Strasbourg-Illkirch 14 octobre 2011

Compléments ments alimentaires Les règles du jeu - SCL / Strasbourg-Illkirch 14 octobre 2011 Compléments ments alimentaires Les règles du jeu - SCL / Strasbourg-Illkirch 14 octobre 2011 Bureau 4A : Nutrition & Information sur les denrées alimentaires Novel Food, Adjonction V&M, SBNP Compléments

Plus en détail

NORHUIL. Un circuit court pour un produit de qualité. Les Hamards 61350 PASSAIS LA CONCEPTION

NORHUIL. Un circuit court pour un produit de qualité. Les Hamards 61350 PASSAIS LA CONCEPTION NORHUIL Les Hamards 61350 PASSAIS LA CONCEPTION Un circuit court pour un produit de qualité Tél : 09 61 05 21 96 / 06 83 40 95 38 Fax : 02 33 64 33 95 Email : sarl.norhuil@orange.fr 0 PRESENTATION Triturateur

Plus en détail

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point

L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Santé Canada Health Canada L Étiquetage nutritionnel interactif : faites le point Vous avez peut-être remarqué l information nutritionnelle affichée sur de nombreux produits alimentaires que vous achetez

Plus en détail

Viandes, poissons et crustacés

Viandes, poissons et crustacés 4C la Tannerie BP 30 055 St Julien-lès-Metz F - 57072 METZ Cedex 3 url : www.techlab.fr e-mail : techlab@techlab.fr Tél. 03 87 75 54 29 Fax 03 87 36 23 90 Viandes, poissons et crustacés Caractéristiques

Plus en détail

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel

10 en agronomie. Domaine. Les engrais minéraux. Livret d autoformation ~ corrigés. technologique et professionnel 10 en agronomie Les engrais minéraux Livret d autoformation ~ corrigés 8 Domaine technologique et professionnel Collection dirigée par Madeleine ASDRUBAL Ingénieur d agronomie ENESAD Département des Sciences

Plus en détail

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier

DAEU- cours de Sciences de la Nature et de la Vie- Marie Claire Garnier Partie 3 : génétique Chapitre 1 : la transmission d un caractère au cours de la reproduction sexuée Rappel : la reproduction sexuée comprend 2 phénomènes fondamentaux successifs : La méiose lors de la

Plus en détail

Contexte : Objectif : Expérimentation :

Contexte : Objectif : Expérimentation : Estimation de la valeur fertilisante de digestats issus de la biométhanisation. Résultat de 3 années d expérimentation en culture de maïs (2009 à 2011). (JFr. Oost 1, Marc De Toffoli 2 ) 1 Centre pilote

Plus en détail

GUIDE COMPLET SUR LES PROTÉINES COMMENT SÉLECTIONNER VOS PROTÉINES ET QUAND LES CONSOMMER. v3.0

GUIDE COMPLET SUR LES PROTÉINES COMMENT SÉLECTIONNER VOS PROTÉINES ET QUAND LES CONSOMMER. v3.0 GUIDE COMPLET SUR LES PROTÉINES COMMENT SÉLECTIONNER VOS PROTÉINES ET QUAND LES CONSOMMER v3.0 LES PROTÉINES LES BASES IL FUT UN TEMPS... Quand prendre un complément de protéine rimait avec gober des œufs

Plus en détail

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE?

AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? AVEZ-VOUS PENSÉ À L ALIMENTATION À LA DÉROBÉE? Traduit de: PRODUCERS MIGHT WANT TO CONSIDER CREEP FEEDING Auteur: Stephen B. Blezinger, Ph.D., PAS (Copyright 2015 Dr. Stephen B. Blezinger) Adapté en français

Plus en détail

Oui, les noix sont grasses, mais elles sont aussi bourrées de vitamines, de minéraux, de fibres et de protéines! Quant à son gras, principalement monoinsaturé, il est bon pour le coeur. Et, combiné à l'action

Plus en détail

Identification des protéines de pois indigestibles au niveau iléal chez le porc en croissance, effet variétal et technologique

Identification des protéines de pois indigestibles au niveau iléal chez le porc en croissance, effet variétal et technologique 2003. Journées Recherche Porcine, 35, 121-126. Identification des protéines de pois indigestibles au niveau iléal chez le porc en croissance, effet variétal et technologique Maud LE GALL (1, 2), Paulo

Plus en détail

transporté des produits de catégorie LR1.

transporté des produits de catégorie LR1. 1 Procédures de nettoyage et catégorisation des produits Cette annexe propose une catégorisation des marchandises en vrac transportés par voie terrestre, maritime ou fluvial, en fonction pour le chargement

Plus en détail

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne

Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne VITICULTURE 27 Evaluation de cépages résistants ou tolérants aux principales maladies cryptogamiques de la vigne Marc Chovelon Grab Mathieu Combier Chambre d Agriculture du Var Gilles Masson Centre du

Plus en détail

Modifications apportées au cahier des charges «VBF sur plats cuisinés»

Modifications apportées au cahier des charges «VBF sur plats cuisinés» Modifications apportées au cahier des charges «VBF sur plats cuisinés» Version du 05/11/2002 Nouvelle version 12/02/2014 Principes généraux L agrément délivré par INTERBEV a pour objectif d autoriser l

Plus en détail

La Sarl MODABEL Trading à le plaisir de mettre à votre disposition la nouvelle gamme des produits 2013

La Sarl MODABEL Trading à le plaisir de mettre à votre disposition la nouvelle gamme des produits 2013 PRODUITS 2013 Lotissement Mohamed Ben Mohamed N A04 -Doueira-Alger -Algérie FAX 021 3557 76 TEL MOBILE 0661 51 49 80 Tel 0666993616-0558 34 70 46 -51% de sucres par rapport à la moyenne des principaux

Plus en détail

36 ALIMENTS POUR CHIENS

36 ALIMENTS POUR CHIENS ESSAIS 36 ALIMENTS POUR CHIENS Fanny Guibert. Robert Victoria, ingénieur. Les chiens se mettent CENTRE D ESSAIS Six chiens sur dix sont nourris avec des aliments prêts à l emploi. Nous en avons testé trente-six

Plus en détail

Yves PYTHON 1, Sylvain MORVAN 2 et Dominique TRISTANT 2, Ferme expérimentale de AgroParisTech - Août 2013

Yves PYTHON 1, Sylvain MORVAN 2 et Dominique TRISTANT 2, Ferme expérimentale de AgroParisTech - Août 2013 Ferme expérimentale de AgroParisTech 2013 Essai CH 4 COOP DE FRANCE Déshydratation Thiverval-Grignon 78850 Evaluation des effets de deux modalités alimentaires différentes incluant de l ensilage de graminées

Plus en détail

Production de Protéines d Organismes Unicellulaires Cultivés sur Corn Steep Liquor et Evaluation Nutritionnelle de la Biomasse

Production de Protéines d Organismes Unicellulaires Cultivés sur Corn Steep Liquor et Evaluation Nutritionnelle de la Biomasse Rev. Energ. Ren. : Production et Valorisation Biomasse, (2001) 11-28 Production de Protéines d Organismes Unicellulaires Cultivés sur Corn Steep Liquor et Evaluation Nutritionnelle de la Biomasse N. Badid

Plus en détail

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort

bio dej BEFORE Pot de 540 g Müesli-pomme Fruits rouges 23/09/10 Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort BEFORE bio dej Apport en glucides complexes Dernier repas 2 à 3 h avant le début de l effort Texture crémeuse, très digeste Ingrédients (arôme müesli-pomme) : Maltodextrine*, dextrose*, poudre de lait*,

Plus en détail

Produire des veaux bio de qualité

Produire des veaux bio de qualité LOIRE ATLANTIQUE GAB 44 02-40-79-46-57 gab-44@wanadoo.fr MAINE ET LOIRE GABBAnjou 02-41-37-19-39 gabbanjou@wanadoo.fr MAYENNE CIVAM Bio 53 02-43-53-93-93 La filière veaux bio est à la recherche d une certaine

Plus en détail

FICHE PRODUIT. Certifiée EN PLUS. Les granulés sont constitués au départ de bois 100 % naturel, sans agent chimique tels que colles ou liants.

FICHE PRODUIT. Certifiée EN PLUS. Les granulés sont constitués au départ de bois 100 % naturel, sans agent chimique tels que colles ou liants. - Caractéristiques techniques Granulés de Bois ECOLINE: Nos granulés, le combustible intelligent. Produit naturel compressé de bois 100% résineux, vous apporte la garantie d'une qualité élevée et constante.

Plus en détail

Wellness. Granulés à l ail. Traitement préventif contre les tiques et l infestation par des vers

Wellness. Granulés à l ail. Traitement préventif contre les tiques et l infestation par des vers Granulés à l ail Taille de l emballage: 800g Traitement préventif contre les tiques et l infestation par des vers Aliment complémentaire pour chiens. Kyli Granulés à l ail peut améliorer l utilisation

Plus en détail

Feuille 6 : Tests. Peut-on dire que l usine a respecté ses engagements? Faire un test d hypothèses pour y répondre.

Feuille 6 : Tests. Peut-on dire que l usine a respecté ses engagements? Faire un test d hypothèses pour y répondre. Université de Nantes Année 2013-2014 L3 Maths-Eco Feuille 6 : Tests Exercice 1 On cherche à connaître la température d ébullition µ, en degrés Celsius, d un certain liquide. On effectue 16 expériences

Plus en détail

Insulinothérapie et diabète de type 1

Insulinothérapie et diabète de type 1 Insulinothérapie et diabète de type 1 Introduction: la molécule d insuline L instauration de l insulinothérapie Dispositif d administration de l insuline Les propriétés de l insuline Insuline et schémas

Plus en détail

Législation sur la sécurité alimentaire : Aperçu des modifications

Législation sur la sécurité alimentaire : Aperçu des modifications Cours Aviforum/Agridea, 27.3.07 Législation sur la sécurité alimentaire : Aperçu des modifications Andreas Gloor, Aviforum, Zollikofen Buts, conditions de base Depuis le 1.1.2007: équivalence à la législation

Plus en détail

Fertiliser le maïs autrement

Fertiliser le maïs autrement Fertiliser le maïs autrement Dans un contexte de renchérissement des ressources en azote organique et de recherche de plus d autonomie, les agriculteurs biologiques picards et leurs conseillers au sein

Plus en détail

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques

Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques Des choix de repas délicieux et pratiques qui conviennent à vos besoins et préférences diététiques SAS GLUTE SOUCIEUX DES CALORIES SOUCIEUX DU SODIUM RECHERCHE D U ÉQUILIBRE RECHERCHE DE PROTÉIES OUS POUVOS

Plus en détail

Établissements de transformation des viandes sans abattoir

Établissements de transformation des viandes sans abattoir Nom de l établissement (et n o, le cas échéant) Adresse de l établissement Municipalité Comté Avez-vous un n o d ident. des installations? Non Oui Si oui, inscrire le n o Téléphone Télécopieur Bureau de

Plus en détail

= noix, noix de cajou, noisettes, noix de Macadamia ou noix du Queensland, amandes, noix du Brésil, noix de pécan, pistaches

= noix, noix de cajou, noisettes, noix de Macadamia ou noix du Queensland, amandes, noix du Brésil, noix de pécan, pistaches farine de blé, eau, sucre, graines de sésame, levure, huile de colza, sel de cuisine iodé, huile végétale, eau, vinaigre, concombres, sirop de glucose-fructose, jaune d'oeuf, sucre, amidon de maïs modifié,

Plus en détail

Actualités sur la sélection des pondeuses Prospections futures. Dr. Matthias Schmutz, Lohmann Tierzucht

Actualités sur la sélection des pondeuses Prospections futures. Dr. Matthias Schmutz, Lohmann Tierzucht Actualités sur la sélection des pondeuses Prospections futures Dr. Matthias Schmutz, Lohmann Tierzucht Alimentation et démographie mondiale Augmentation annuelle de 80 millions Croissance surtout dans

Plus en détail

Introduction à l approche bootstrap

Introduction à l approche bootstrap Introduction à l approche bootstrap Irène Buvat U494 INSERM buvat@imedjussieufr 25 septembre 2000 Introduction à l approche bootstrap - Irène Buvat - 21/9/00-1 Plan du cours Qu est-ce que le bootstrap?

Plus en détail

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin?

Protéines. Pour des Canadiens actifs. De quelle quantité avez-vous besoin? Protéines Pour des Canadiens actifs De quelle quantité avez-vous besoin? 1 Protéines 101 Les protéines sont les principaux éléments fonctionnels et structuraux de toutes les cellules du corps. Chaque protéine

Plus en détail

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001, Dossier : Tensioactifs : savons et détergents

Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001, Dossier : Tensioactifs : savons et détergents Savons : produits, marché et évolution des matières premières Soaps: products, markets and the development of raw materials Oléagineux, Corps Gras, Lipides. Volume 8, Numéro 2, 136-7, Mars - Avril 2001,

Plus en détail

Qualification sanitaire Catégorie Timing A reproduction Avant chaque mise en place

Qualification sanitaire Catégorie Timing A reproduction Avant chaque mise en place ANNEXE IV : Réalisation de l analyse d hygiène 1 Introduction Une analyse de l hygiène est effectuée afin de vérifier que le nettoyage et la désinfection ont été réalisés de manière efficace. Le tableau

Plus en détail

2. Détermination de la teneur en eau

2. Détermination de la teneur en eau 2. Introduction à la détermination de la teneur en eau... 2-2 Tolérances applicables à la teneur en eau... 2-3 Estimer la teneur en eau d échantillons légers de blé, d avoine et d orge... 2-5 Blé CWRS,

Plus en détail

NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004. Norme pour le Corned Beef

NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004. Norme pour le Corned Beef NORME HARMONISÉE COMESA/DHS DE COMESA 026: 2004 Norme pour le Corned Beef RÉFÉRENCE: DHS 026: 2004 Avant-propos Le marché commun pour l'afrique australe orientale et (COMESA) a été établi en 1994 en tant

Plus en détail

Guide pour l installation en production avicole

Guide pour l installation en production avicole Guide pour l installation en production avicole 2 ème PARTIE LA PRODUCTION DE POULETS DE QUALITE DIFFERENCIEE : MISE EN PLACE ET RESULTATS Michel JACQUET Guide pour l installation en production avicole

Plus en détail

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins

Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Méthode automatisée de dosage colorimétrique du dioxyde de soufre total dans les vins Marc DUBERNET* et Françoise GRASSET* Laboratoire DUBERNET - 9, quai d Alsace - 11100 Narbonne France 1. Objet Méthode

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils?

Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Qui sont-ils? D où viennent-ils? Où sont-ils? Les glucides sont des éléments nutritifs indispensables au bon fonctionnement de l organisme. Ils sont présents dans les aliments aux côtés des protéines (viande,

Plus en détail

(Ordonnance sur le Livre des aliments pour animaux, OLALA) Le Département fédéral de l économie (DFE) arrête:

(Ordonnance sur le Livre des aliments pour animaux, OLALA) Le Département fédéral de l économie (DFE) arrête: Ordonnance sur la production et la mise en circulation des aliments pour animaux, des additifs destinés à l alimentation animale et des aliments diététiques pour animaux (Ordonnance sur le Livre des aliments

Plus en détail

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes

DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes DECiDE, un outil pour évaluer les émissions de gaz à effet de serre (GES) et les consommations énergétiques des exploitations agricoles wallonnes 14 ème journée d étude des productions porcines et avicoles,

Plus en détail

MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural)

MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L361-1à 21 et D361-1 à R361-37 du Code rural) MINISTERE DE L'AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT (articles L3611à 21 et D3611 à R36137 du Code rural) DEMANDE D INDEMNISATION DES PERTES PROCEDURE DES CALAMITES AGRICOLES PERTES DE RECOLTE

Plus en détail

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive.

Tâche : Comparer l étiquette de produits alimentaires afin de connaître leur valeur nutritive. 13 aliments pour une bonne santé Valeurs nutritives Grande compétence A Rechercher et utiliser de l information Groupe de tâches A2 : Interpréter des documents Grande compétence C Comprendre et utiliser

Plus en détail

La Nature est notre inspiration

La Nature est notre inspiration La Nature est notre inspiration Passage à l huile de tournesol pure pour les spécialités Fact de pommes No. 1de terre La passion des pommes de terre La première gamme complète de spécialités de pommes

Plus en détail

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote

Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote Valeur fertilisante azotée des produits résiduaires organiques (PRO) : mieux prendre en compte la dynamique de la fourniture d azote BOUTHIER Alain 1, TROCHARD Robert 2, PARNAUDEAU Virginie 3, NICOLARDOT

Plus en détail

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS

CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS CLBV AQMP02 CAPRINS LAITIERS + BOVINS VIANDE ENSILAGE DE MAÏS 2 UMO sur 39 ha avec 200 chèvres produisant 160 000 litres de lait et engraissement de 40 génisses Ce système se rencontre principalement dans

Plus en détail

Modifications apportées au cahier des charges «VBF»

Modifications apportées au cahier des charges «VBF» Modifications apportées au cahier des charges «VBF» Ancien logo Version du 10/11/2005 Nouvelle version 12/02/2014 Préambule Nouveau logo (remplace l ancien) Intégration à la démarche «Viandes de France»

Plus en détail