Les différents produits sanguins et leurs principales indications

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les différents produits sanguins et leurs principales indications"

Transcription

1 Les différents produits sanguins et leurs principales indications Dr Frédéric JOYE Comité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance (CSTH) Produits Sanguins thérapeutiques Produits sanguins thérapeutiques Produits Sanguins Labiles : PSL CGR : Concentré de Globules Rouges (ou CE : Concentré érythrocytaire) CPS et CPA : concentrés plaquettaires PFC sécurisé et Viro Attenué (Plasma Frais Congelé) Produits Sanguins Stables : P.S.S Albumine Protéines coagulantes Immunoglobulines Colle biologique.

2 Différences PSL / PSS DIFFERENCES PSL PSS Produits Sanguins Labiles P.S.L. relèvent de l HEMOVIGILANCE Durée de vie limitée : CG 42j CP 5j PFC 1an Obéissent aux règles de compatibilité donneur / receveur Produits Sanguins Stables P.S.S relèvent PHARMACOVIGILANCE Durée de vie >>> Médicaments n obéissant pas aux règles de compatibilité Produits Sanguins Labiles Concentrés Globulaires Concentrés Plaquettaires (CPS et CPA) Plasma (PFC Sécurisé ou PVA)

3 Déleucocytation et déleucocytation Déleucocytation Sécurisation ou Viro-atténuation 2 à , Hb = 40 g 200 ml 600 ml Déleucocytation et déleucocytation Déleucocytation Sécurisation ou Viro-atténuation 2 à , Hb = 40 g 200 ml 600 ml

4 Concentrés de globules rouges Produits «de base» utilisables dans quasiment toutes les situations cliniques d anémie. Bénéfice attendu : chez l adulte : 1 CGR + 2 % Ht, + 1g Hb/100 ml chez l enfant : 3ml de CGR /Kg 2 % Ht ou 1g Hb/100 ml Concentrés de globules rouges Produits «de base» utilisables dans quasiment toutes les situations cliniques d anémie. Bénéfice attendu : chez l adulte : 1 CGR + 2 % Ht, + 1g Hb/100 ml chez l enfant : 3ml de CGR /Kg 2 % Ht ou 1g Hb/100 ml Caractéristiques communes à tous les CGR : Tous déleucocytés (depuis le ) Contiennent une solution de conservation permettant de les garder 42 j à 4 C A transfuser dans les 6 heures suivant la délivrance

5 Concentrés de globules rouges Produits «de base» utilisables dans quasiment toutes les situations cliniques d anémie. Bénéfice attendu : chez l adulte : 1 CGR + 2 % Ht, + 1g Hb/100 ml chez l enfant : 3ml de CGR /Kg 2 % Ht ou 1g Hb/100 ml Caractéristiques communes à tous les CGR : Tous déleucocytés (depuis le ) Contiennent une solution de conservation permettant de les garder 42 j entre+2 C et 6 C A transfuser dans les 6 heures suivant la délivrance Certaines contre-indications nécessitent des préparations particulières. Ce sont : Les CGR qualifiés les CGR transformés Qualifications des CGR Phénotypé Compatibilisé CMV -

6 Qualifications des CGR Phénotypé Compatibilisé CMV - Qualification «phénotypé» Niveau 1 : ABO et D (isogroupe et isorhésus)

7 Qualification «phénotypé» Niveau 1 : ABO et D (isogroupe et isorhésus) Niveau 2 : ABO, D C c E e, K (Phénotype standard) Qualification «phénotypé» Niveau 1 : ABO et D (isogroupe et isorhésus) Niveau 2 : ABO, D C c E e, K (Phénotype standard) Niveau 3 : ABO, D C c E e, K, Fy a b, Jk a b, MNSs,. (phénotype étendu) (Plus de 26 systèmes et 600 Ag de surface!)

8 Indications des CGR phénotypés Prévention : - De l allo immunisation : synthèse d Ac irréguliers - Des réactions hémolytiques immunitaires Se discute en fonction : - Des antécédents (transfusionnels, obstétricaux) - Du futur (âge, procréation, pathologies )

9 Choix des CGR phénotypés Niveau 1 : CGR iso-groupe (ABO) et iso-rhésus (D) : - Systématique pour tous les patients - Sauf extrême urgence vitale (O nég / O pos) Choix des CGR phénotypés Niveau 1 : CGR iso-groupe (ABO) et iso-rhésus (D) : - Systématique pour tous les patients - Sauf extrême urgence vitale (O nég / O pos) Niveau 2 : CGR phénotype standard : - Patientes en âge de procréer - Adultes jeunes

10 Choix des CGR phénotypés Niveau 1 : CGR iso-groupe (ABO) et iso-rhésus (D) : - Systématique pour tous les patients - Sauf extrême urgence vitale (O nég / O pos) Niveau 2 : CGR phénotype standard : - Patientes en âge de procréer - Adultes jeunes Niveau 3 : CGR à phénotype étendu : - Polytransfusés - Patients IMMUNISES (RAI Positives) - Transfusés au long cours (hémopathies..) Qualifications des CGR Phénotypé Compatibilisé CMV -

11 Qualification «compatibilisé» Epreuve au laboratoire : sérum du receveur + Globules rouges du donneur Indications 2 Fausse sécurité car :. À différentes températures. Par différentes techniques RAI + Nné né de mère immunisée «NE PREVIENT EN AUCUN CAS L ALLO-IMMUNISATION FUTURE» Qualifications des CGR Phénotypé Compatibilisé CMV -

12 Qualification «CMV-» Particularités : - PSL sélectionné à partir d un donneur - Sans anticorps Anti-CMV (Cytomégalovirus) - Ne s applique qu aux PSL «cellulaires» Particularités : Qualification «CMV-» - PSL sélectionné à partir d un donneur - Sans anticorps Anti-CMV (Cytomégalovirus) - Ne s applique qu aux PSL «cellulaires» Indications : - Nouveaux nés - Jeunes enfants - Grossesse - Immunodéprimés (SIDA, etc.) - Candidats à la greffe «CMV», dont moelle osseuse

13 Irradiation Déplasmatisation Cryoconservation Unités enfants Transformations Irradiation Déplasmatisation Cryoconservation Unités enfants Transformations

14 Particularités : Irradiation - Irradiation du PSL (25 à 45 grays) - pour éviter la réaction «GVH» transfusionnelle GVH = «Graft Versus Host» ou greffon contre hôte) - Ne concerne que les PSL cellulaires - Conservation du PSL : inchangée si < 15 j, 24 h si >15 j Particularités : Indications : - Irradiation du PSL (25 à 45 grays) - pour éviter la réaction «GVH» transfusionnelle GVH = «Graft Versus Host» ou greffon contre hôte) - Ne concerne que les PSL cellulaires - Conservation du PSL : inchangée si < 15 j, 24 h si >15 j - Fœtus et Nouveau né - Immunodéprimés - Greffe de moelle osseuse - Certaines greffe d organe - Don intra-familial Irradiation

15 Irradiation Déplasmatisation Cryoconservation Unités enfants Transformations Déplasmatisation Soustraction de la majeure partie du plasma cellules en solution isotonique aprotéique Prévention des allergies liées aux protéines plasmatiques Conservation :moins de 6 heures!

16 Irradiation Déplasmatisation Cryoconservation Unités enfants Transformations Cryoconservation Augmentation de la durée de conservation par congélation (> 10 ans si < - 60 C) Addition d un cryoconservateur Indications : - CGR de groupes rares - Plaquettes : Urgence

17 Irradiation Déplasmatisation Cryoconservation Unités enfants Transformations Unités «pédiatriques» Séparation d une unité adulte en X unités pédiatriques Transfusion de petites quantités d un donneur unique

18 Les Concentrés plaquettaires (CP) Déleucocytation et déleucocytation Déleucocytation Sécurisation ou Viro-atténuation 2 à , Hb = 40 g 200 ml 600 ml

19 Les Concentrés plaquettaires (CP) Concentrés Plaquettaires Standards (CPS) : Obtenus à partir de dons de sang total Poolage de 4 à 6 CPS issus de donneurs du même groupe ABO 1 CPS 5 x 10 9 plaquettes dans 50 à 60ml Déleucocytation et déleucocytation Déleucocytation Sécurisation ou Viro-atténuation 2 à , Hb = 40 g 200 ml 600 ml

20 Les Concentrés plaquettaires (CP) Concentrés Plaquettaires Standards (CPS) : Obtenus à partir de dons de sang total Poolage de 4 à 6 CPS issus de donneurs du même groupe ABO 1 CPS 50 x 10 9 plaquettes dans 50 à 60ml Concentrés Plaquettaires d Aphérèse (CPA) Obtenus à partir de dons uniques de plaquettes 1 CPA = 400 à 800 x 10 9 plaquettes par poche (250 ml ou 600 ml) Permet une sélection de donneurs HLA compatibles pour les groupes rares Déleucocytation et déleucocytation Déleucocytation Sécurisation ou Viro-atténuation 2 à , Hb = 40 g 200 ml 600 ml

21 Les Concentrés plaquettaires (CP) Indication des CP : thrombopénies - soit en TTT curatif : signes cliniques hémorragiques, CIVD - Soit en TTT préventif, en respectant certains seuils : < en contexte médical < en contexte chirurgical Posologie : 50 x 10 9 plaquettes / kg de poids Le Plasma Frais Congelé

22 Déleucocytation et déleucocytation Déleucocytation Sécurisation ou Viro-atténuation 2 à , Hb = 40 g 200 ml 600 ml Le Plasma Frais Congelé 2 Préparations : Plasma viro-atténué : Plasma obtenu par poolage de X donneurs Viro-atténuation obtenue après traitement par un solvant détergent Répartition en unités thérapeutiques de 200 ml

23 Déleucocytation et déleucocytation Déleucocytation Sécurisation ou Viro-atténuation 2 à , Hb = 40 g 200 ml 600 ml Le Plasma Frais Congelé 2 Préparations : Plasma viro-atténué : Plasma obtenu par poolage de X donneurs Viro-atténuation obtenue après traitement par un solvant détergent Répartition en unités thérapeutiques de 200 ml Plasma sécurisé : Plasma obtenue à partir d un donneur unique par technique d aphérèse Patient aux sérologies vérifiées avant et après don Mise en quarantaine > 120 jours

24 Déleucocytation et déleucocytation Déleucocytation Sécurisation ou Viro-atténuation 2 à , Hb = 40 g 200 ml 600 ml Le Plasma Frais Congelé Produit acellulaire sans qualifications Doit être décongelé à 37 (matériel spécial) Utilisable le plus tôt possible Facteurs de coagulation labiles À transfuser dans les 30 min Bénéfice attendu : augmentation de 4% des facteurs de coagulation

25 Le Plasma Frais Congelé Conservation : 1 an à < - 25 C 3 Indications reconnues (arrêté du ) - Coagulopathie de consommation (CIVD) avec effondrement de tous les facteurs de la coagulation - Hémorragie aigue avec deficit global des facteurs de coagulation - Déficit complexe ou rare en facteurs de coagulation, quand les fractions correspondantes ne sont pas disponibles Qualifications Transformations Phénotypé Compatibilisé CMV- Irradiation Déplasmatisation Cryoconservation Unités enfants CGR Plaquettes Plasma

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang

SANG et TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang SANG et TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Don du sang Les produits sanguins labiles Les concentrés de globules rouges (CGR) Les concentrés de plaquettes (CPA, CPS) Les plasmas frais congelés

Plus en détail

Etablissement Français du Sang (EFS) créé le 1er janvier 2000

Etablissement Français du Sang (EFS) créé le 1er janvier 2000 Etablissement Français du Sang (EFS) créé le 1er janvier 2000 (loi du 1er juillet 1998) Opérateur unique de la transfusion sanguine 18 établissements régionaux r (14 en métropole m et 4 dans les DOM) :

Plus en détail

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL)

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Rappels : Constituants du sang SANG ELEMENTS FIGURES SANG PLASMA EAU ALBUMINE IMMUNOGLOBULINES FACTEURS DE COAGULATION Prothrombine Proconvertine Facteur Stuart

Plus en détail

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL)

TRANSFUSION. Produits Sanguins Labiles (PSL) TRANSFUSION Produits Sanguins Labiles (PSL) Rappels : Constituants du sang SANG ELEMENTS FIGURES SANG PLASMA EAU ALBUMINE IMMUNOGLOBULINES FACTEURS DE COAGULATION Prothrombine Proconvertine Facteur Stuart

Plus en détail

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS

GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Faculté de Médecine d Alger Direction de la Pédagogie Formation Médicale Continue SOINS DE SUPPORT EN ONCOLOGIE GROUPES SANGUINS ET TRANSFUSIONS Pr M. Ramaoun Service d hématologie / CTS CHU Béni Méssous

Plus en détail

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR

TRANSFORMATIONS APPLICABLES AUX CGR SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE ONNE PRATIQUE Transfusions de globules rouges homologues : produits indications, alternatives Produits et examens immuno-hématologiques Novembre 2014 TRANSFORMATIONS APPLICALES

Plus en détail

INDICATIONS DE LA TRANSFUSION SANGUINE

INDICATIONS DE LA TRANSFUSION SANGUINE INDICATIONS DE LA TRANSFUSION SANGUINE Atelier sur l utilisation rationnelle du sang Présentation: Dr Edgard LAFIA, PASTAM Plan de présentation Introduction Présentation des produits sanguins Indications

Plus en détail

Les produits sanguins labiles. Etablissement Français du Sang CentreAtlantique

Les produits sanguins labiles. Etablissement Français du Sang CentreAtlantique Les produits sanguins labiles Etablissement Français du Sang CentreAtlantique ORDONNANCE DE PRODUITS SANGUINS LABILES CENTRE HOSPITALIER XXX Numéro d ordonnance : PRESCRIPTEUR Service (UF) :...... Nom

Plus en détail

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux

Transfusion sanguine en pédiatrie. Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Transfusion sanguine en pédiatrie Yann Hamonic Anesthésie pédiatrique CHU Bordeaux Pourquoi? Quand? o Chirurgies à risque, Estimation des pertes, seuils transfusionnels, degré d urgence Combien? o Quantification

Plus en détail

Immuno-hématologie : Groupes sanguins

Immuno-hématologie : Groupes sanguins Fiche 1 Immuno-hématologie : Groupes sanguins Connaître les groupes sanguins Connaître et maîtriser les techniques de groupages sanguins et de recherche des anticorps antiérythrocytaires Notions d immunologie

Plus en détail

4 types de plasma thérapeutique homologue

4 types de plasma thérapeutique homologue 4 types de plasma thérapeutique homologue PFC traité par solvant-détergent PFC-SD (200 ml) PFC traité par amotosalen PFC-IA (200 à 300 ml) PFC sécurisé par quarantaine (> 60 jours) PFC-Se (200 à 850 ml)

Plus en détail

Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois

Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois REHAL, Actualités et Perspectives, Xème journée 22 novembre 2012 Nouvelle procédure transfusionnelle Pédiatrique Délivrance de PSL à enfant de moins de 3 mois Dr Sophie PUJOL, Dr Isabelle ROGER Unité de

Plus en détail

Transfusion en néonatalogie

Transfusion en néonatalogie Transfusion en néonatalogie Dr Dominique MATHIEU-DAUDÉ Établissement Français du Sang Pyrénées-Méditerranée 1 Particularité du nouveau-né (< 3 mois) Groupage sanguin ABO Rh-D (provisoire). uniquement épreuve

Plus en détail

Transfusion de plaquettes

Transfusion de plaquettes Transfusion de plaquettes Caractéristiques des produits Indications Surveillance Cas cliniques DIPLOME INTER-UNIVERSITAIRE DE THROMBOSE ET HEMOSTASE CLINIQUE (26/01/2015) Dr Michel RABA Etablissement de

Plus en détail

Introduction à la transfusion

Introduction à la transfusion Introduction à la transfusion 1 Que savez-vous de la transfusion? 1- Les produits 2- Les consignes de sécurité 3- Les responsabilités 2 Le plus important Le bon produit Ordonnance Réception du colis Au

Plus en détail

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance

SANG et TRANSFUSION. Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance SANG et TRANSFUSION Objectifs : savoir se repérer à partir de notions simples Introduire la notion d hémovigilance Plan du cours Les groupes sanguins érythrocytaires Les examens immunohématologiques TRANSFUSION

Plus en détail

Particularités spécifiques à la transfusion de plaquettes à la période néonatale

Particularités spécifiques à la transfusion de plaquettes à la période néonatale SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE Transfusion de plaquettes : produits, indications Transfusion de plaquettes en néonatologie Octobre 2015 Particularités spécifiques à la transfusion de plaquettes

Plus en détail

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015

HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 LORRAINE-CHAMPAGNE HEMOVIGILANCE Laboratoire d Immuno-Hématologie Délivrance de PSL 2015 Dr Christine André-Botté 13 octobre 2015 ES LBM EFS Groupe sanguin et RAI pour transfuser suivre une grossesse (pour

Plus en détail

Présentation Dr Olivier GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS

Présentation Dr Olivier GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS L ACTE TRANSFUSIONNEL CH EMILE BOREL SAINT AFFRIQUE JUIN 2012 DR O. GLASS 1 QUI? Les médecins Les IDE sur prescription médicale Les sages femmes sur prescription médicale 2 QUOI? 3 PRODUITS SANGUINS LABILES

Plus en détail

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS)

Transfusion recommandations. Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Transfusion recommandations Journée régionale du réseau POHO Brest 03/12/2015 Dr. Claudie LEOSTIC ( EFS) Détermination groupe sanguin ABO Principe du groupage repose sur 2 épreuves : Globulaire qui détermine

Plus en détail

Unité d onco-hématologie pédiatrique IT version 1- page 1/6

Unité d onco-hématologie pédiatrique IT version 1- page 1/6 Unité d onco-hématologie pédiatrique IT 3.3.2.12 version 1- page 1/6 HEMATOLOGIE CLINIQUE Prise en charge de la thrombocytopénie et des saignements chez le patient greffé. Codification du document : IT

Plus en détail

Questions réponses sur la pratique transfusionnelle

Questions réponses sur la pratique transfusionnelle Questions réponses sur la pratique transfusionnelle 4 ème journée de transfusion pratique de la SFVTT Jeudi 15 Octobre 2009 Institut Montsouris CA de la SFVTT 1 GROUPAGE SANGUIN En urgence, puis-je prélever

Plus en détail

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis

Allogreffes de CSH et transfusion. Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Allogreffes de CSH et transfusion Dr AC Leprêtre EFS Saint Louis Recommandations HAS novembre 2014 PSL irradiés: à partir de 7 jours avant un prélèvement de cellules souches hématopoïétiques. Si greffe:

Plus en détail

05/05/2017. efs.sante.fr. efs.sante.fr

05/05/2017. efs.sante.fr. efs.sante.fr 1 Produits Sanguins Labiles ou PSL Aphérèse Plaquettes Leucocytes Plasma Médicaments Dérivés du Sang ou MDS Albumine Immunoglobulines Facteur coagulation PLASMA SD 2 3 4 https://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2015-02/transfusion_de_globules_rouges_homologues_-

Plus en détail

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule

Correspondante. Toulouse. VERIFICATION Pr. Pierre Sié Président du CSTH 24/03/2010 APPROBATION Cellule PROCEDURE DE Page n 1 sur 6.! CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Dr Salima MARTINEZ Dr Mady CALOT Toulouse

Plus en détail

HEMATOLOGIE. Principes de base des examens indispensables à la transfusion. DU M Pellerin F Babou D Risserjanvier 1

HEMATOLOGIE. Principes de base des examens indispensables à la transfusion. DU M Pellerin F Babou D Risserjanvier 1 REGLES EN IMMUNO HEMATOLOGIE Principes de base des examens indispensables à la transfusion 1 Rappels Antigène iè (Ag) : Substance capable d induire d i la formation d anticorps et de se combiner spécifiquement

Plus en détail

Point sur les pratiques en immuno-hématologie

Point sur les pratiques en immuno-hématologie Point sur les pratiques en immuno-hématologie Claire Krausé Etablissement Français du Sang 5 ème journée de TRANSFUSION PRATIQUE SFVTT - Institut Mutualiste Montsouris - 06 Octobre 2011 Réglementaire et

Plus en détail

Sommaire. efs.sante.fr

Sommaire. efs.sante.fr Sommaire efs.sante.fr Texte actuel figurant sur la FD Difficulté de lecture des codes à barres Concaténés Programmation du logiciel, des douchettes, Qualité d impression Une région ou plusieurs? efs.sante.fr

Plus en détail

Ce que je ne savais pas (ou mal) quand j étais à votre place et qu on apprend à l Hémovigilance

Ce que je ne savais pas (ou mal) quand j étais à votre place et qu on apprend à l Hémovigilance Ce que je ne savais pas (ou mal) quand j étais à votre place et qu on apprend à l Hémovigilance - Nouvelles ordonnances EFS 2014 - Transfusions de CGR : Recommandations novembre 2014 publiées en février

Plus en détail

L ACTE TRANSFUSIONNEL

L ACTE TRANSFUSIONNEL PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 NOM FONCTION DATE CRÉATION Dr Monique Correspondante d Hémovigilance 2 avril 2005 MAIGNAN du Chu de Toulouse REDACTION Dr Marie-Pierre Correspondante d Hémovigilance 29/03/2010

Plus en détail

LES PSL. Dr. Anne MERCADIER Site de la Pitié-Salpétrière 2015 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière

LES PSL. Dr. Anne MERCADIER Site de la Pitié-Salpétrière 2015 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière LES PSL Dr. Anne MERCADIER Site de la Pitié-Salpétrière 2015 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière 1 EFS Opérateur unique de la transfusion sanguine 18 établissements régionaux (14

Plus en détail

Immuno-hématologie complexe. Conduite transfusionnelle

Immuno-hématologie complexe. Conduite transfusionnelle Immuno-hématologie complexe Conduite transfusionnelle Mme A.S. née le 01/01/76, 7 ème mois de grossesse Bilan immuno-hématologique : RAI POSITIVE Sujet déjà connu au CNRGS pour son phénotype/génotype EXCEPTIONNEL

Plus en détail

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5

PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 PROCEDURE DE Page n 1 sur 5 CRÉATION REDACTION NOM FONCTION DATE Dr Monique Correspondante 2 avril 2005 MAIGNAN d Hémovigilance du CHU de Dr Marie-Pierre PUJOL Toulouse Correspondante d Hémovigilance du

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE

LA TRANSFUSION SANGUINE LA TRANSFUSION SANGUINE Dr Adeline Canavelli IFSI PREFMS EFS Pyrénées-Méditerranée 06 Avril 2016 PLAN GÉNÉRAL Les groupes sanguins Les analyses effectuées au laboratoire Les produits sanguins labiles et

Plus en détail

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD

Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Sous la coordination du Dr Jean-Jacques CABAUD Responsable scientifique et pédagogique - INTS Dr Nicole CATHERINE : Responsable du projet, médecin biologiste, responsable de dépôt Patricia AURY : Cadre

Plus en détail

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS

TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS TRANSFUSION LES GROUPES SANGUINS RAPPEL SUR LE SANG COMPOSITION éléments figurés plasma FONCTIONS transport régulation protection SYSTEME IMMUNITAIRE ANTIGENES provoquent la formation d anticorps ANTICORPS

Plus en détail

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins

Existence d antigènes membranaires érythrocytaires! Plus de 600 antigènes à la surface des globules rouges. Plus de 29 systèmes de groupes sanguins Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB Qu est-ce qu un groupe sanguin? Milieu extracellulaire Bi-couche de phospholipides membranaires Existence d antigènes membranaires érythrocytaires!

Plus en détail

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS

PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS Fiche d auto-contrôle N 1 : PRELEVEMENTS PRE-TRANSFUSIONNELS VERIFICATION IDENTITE RENSEIGNEMENTS PRIS SUR ANTECEDENTS TRANSFUSIONNELS (transfusion récente? injection de gamma-anti-d.) ETIQUETAGE DES TUBES

Plus en détail

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions.

Cas Clinique n 1. DU Cas Concret. Cas 1- Description. Cas 1 - Description. Cas 1- Description. Cas 1 - Questions. DU Cas Concret Cas Clinique n 1 Dr Anne Mercadier EFS Ile de France 1 2 Cas 1 - Description Patient sexe féminin né en 1949 Antécédents : 3 grossesses, sans antécédent transfusionnel connu. Hospitalisée

Plus en détail

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est

Les Groupes Sanguins Érythrocytaires. Rappels immunologiques. Rappels immunologiques. Dr. Jean-Pierre RAIDOT. EFS Grand-Est Les Groupes Sanguins Érythrocytaires Dr. Jean-Pierre RAIDOT EFS Grand-Est Mars 2017 Rappels immunologiques 1. «L identité biologique du SOI» : Composé de molécules spécifiques Génétiquement déterminées

Plus en détail

TRANSFUSION Indications aux Urgences. Dr Aurélie AVONDO Centre Régional Universitaire des Urgences CHU Dijon

TRANSFUSION Indications aux Urgences. Dr Aurélie AVONDO Centre Régional Universitaire des Urgences CHU Dijon TRANSFUSION Indications aux Urgences Dr Aurélie AVONDO --------------- Centre Régional Universitaire des Urgences --------------- CHU Dijon Aucun conflit d intérêt Objectifs Description des produits Règlementaire

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 19 juillet 2005 modifiant l arrêté du 29 avril 2003 fixant la liste et les caractéristiques des produits

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES

LES BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES LES BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES Particularités en Néonatologie et en Pédiatrie (Protocoles CHU Caen) Agnès Bazin Correspondant Hémovigilance - CHU Caen Tél 02 31 06 32 19 - Fax 02 31 06 49 69 -

Plus en détail

Les produits sanguins labiles homologues et leur alternatives

Les produits sanguins labiles homologues et leur alternatives Les produits sanguins labiles homologues et leur alternatives Dr Anne FRANCOIS : Responsable processus Distribuer/Délivrer EFS Ile de France Responsable du site HEGP Paris XV Les PSL Un PSL doit est autorisé,

Plus en détail

SECURITE EN TRANSFUSION

SECURITE EN TRANSFUSION SECURITE EN TRANSFUSION = sécurité des produits, sécurité des pratiques transfusionnelles, hémovigilance (né de l'affaire du «sang contaminé). Transfusion : en 2005 = environ 2 580 000 poches. I/ Risques

Plus en détail

Accidents et Incidents Transfusionnels. Accidents et Incidents Transfusionnels

Accidents et Incidents Transfusionnels. Accidents et Incidents Transfusionnels ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE Accidents et Incidents Transfusionnels 8 Avril 2005 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière 1 Accidents et Incidents Transfusionnels

Plus en détail

Les différents produits sanguins labiles PSL. Dr SLIMANE Mohamed IH/Distribution EFS Dijon

Les différents produits sanguins labiles PSL. Dr SLIMANE Mohamed IH/Distribution EFS Dijon Les différents produits sanguins labiles PSL Dr SLIMANE Mohamed IH/Distribution EFS Dijon Les Produits Sanguins Labiles L étiquetage * Les différents PSL * Les qualifications * Les transformations * Numéro

Plus en détail

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin?

les malades transfusés? 7. Quelles sont les conditions de validité d une carte de groupe sanguin? 1. Citer la fonction essentielle des globules rouges 2. Citer la fonction essentielle des plaquettes 3. Chez l homme, le taux d hémoglobine normal est situé entre g/dl et 4. Chez la femme, le taux d hémoglobine

Plus en détail

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion

RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE. Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 1 RAPPELS L ACTE TRANSFUSIONNEL : DE LA RECEPTION A LA POSE Préparation à la validation. UE 4.4 S4 Promotion 2011-2014 2 MISE EN SITUATION Vous êtes IDE dans un service de soins intensifs de cardiologie.

Plus en détail

Montbéliard Strasbourg

Montbéliard Strasbourg Vesoul Belfort Montbéliard Strasbourg Besançon Colmar Lons-le-Saunier Mulhouse Demande de produits sanguins labiles Travail interrégional Alsace - Franche-Comté DRASS - ES - EFS Version 1-2008 Ont participé

Plus en détail

Transfusions de Plaquettes. Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie Centre Hospitalo-Universitaire Lyon Sud - France

Transfusions de Plaquettes. Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie Centre Hospitalo-Universitaire Lyon Sud - France Transfusions de Plaquettes Pr Mauricette Michallet Service d Hématologie Centre Hospitalo-Universitaire Lyon Sud - France Grades des Recommandations Groupe de Travail Parution des Recommandations Transfusionnelles

Plus en détail

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Les systèmes de groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail

Les groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Les systèmes de groupes sanguins Les molécules situées à la surface des cellules sanguines sont variables d un individu à l autre. On définit des «systèmes de groupe sanguins»

Plus en détail

Evaluation des connaissances transfusionnelles médicales dans un établissement de santé

Evaluation des connaissances transfusionnelles médicales dans un établissement de santé Evaluation des connaissances transfusionnelles médicales dans un établissement de santé Environ 5500 produits sanguins labiles (PSL) transfusés pour près de 1500 patients/an, déjà plusieurs évaluations

Plus en détail

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine R E H A L Réseau Experts Hémovigilance Aquitaine-Limousin Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine QUESTIONNAIRE B Réponses Version du 04/04/2008 Qualité de la personne qui remplit

Plus en détail

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87

Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Fiche technique des incidents graves (IG) Nature de l incident ayant motivé la déclaration Thésaurus n 87 Anomalie à l ETS - 1 Un seul choix est possible identification donneur prélèvement sang total prélèvement

Plus en détail

Législation de la transfusion sanguine

Législation de la transfusion sanguine Session Anesthésie Transfusion Législation de la transfusion sanguine Pascale Mizon Lille CHRU Diapositive 1 Actualités Réglementaires Diapositive 2 Nombreux textes réglementaires Constante évolution Loi

Plus en détail

Transfusion de plaquettes: produits, indications

Transfusion de plaquettes: produits, indications Transfusion de plaquettes: produits, indications Recommandations Octobre 2015 Cellule régionale d hémovigilance et de sécurité transfusionnelle NPDC, Dr SANDLARZ, Dr CABRE 1 Grade des recommandations A

Plus en détail

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Enseignement Anesthésie-Réanimation Janvier 2015 Dr S.Pujol Les systèmes de groupes sanguins sont caractérisés par la présence : de molécules spécifiques

Plus en détail

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE

PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE PROGRAMME DU DIPLOME UNIVERSITAIRE DE TECHNOLOGIE TRANSFUSIONNELLE 2014-2015 Université Paris Est Créteil et Etablissement Français du Sang, Ile-de-France Responsables : Pr Philippe Bierling, Dr Marie-Dominique

Plus en détail

SECURITE TRA NSFUSION NELLE :

SECURITE TRA NSFUSION NELLE : SECURITE TRA NSFUSION NELLE : PLACE DE L'IMMU NO- HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE (IHE) I/ IHE et sécurité transfusionnelle La chaîne transfusionnelle Les différents produits sanguins labiles (PSL) et leurs

Plus en détail

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH

DECLARATION D INTERET DANS LE CADRE DE MISSIONS DE FORMATION REALISEES POUR L ACNBH Dr Marie DAUTEL Hématologie biologique Laboratoire du CH de Cholet ACNBH Agrément FMC N 100 168 41 ème Colloque National des Biologistes des Hôpitaux Toulouse, 24-28 septembre 2012 DECLARATION D INTERET

Plus en détail

LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE

LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE LES COMPLICATIONS DE LA TRANSFUSION ET HEMOVIGILANCE I F P M 3ème année 18 janvier 2011 Docteur Silvana LEO-KODELI CHR d Orléans RAPPELS PSL types, conservation, indications, Notions d immuno-hématologie

Plus en détail

TRANSFUSION DE GRANULOCYTES : PRODUITS, INDICATIONS RECOMMANDATIONS

TRANSFUSION DE GRANULOCYTES : PRODUITS, INDICATIONS RECOMMANDATIONS TRANSFUSION DE GRANULOCYTES : PRODUITS, INDICATIONS RECOMMANDATIONS Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé SOMMAIRE INTRODUCTION... 2 1. LES DIFFÉRENTES PRÉPARATIONS DISPONIBLES DE

Plus en détail

TRANSFUSION SANGUINE COMPLICATIONS EFFETS INDESIRABLES RECEVEUR (EIR) 07/03/2016

TRANSFUSION SANGUINE COMPLICATIONS EFFETS INDESIRABLES RECEVEUR (EIR) 07/03/2016 TRANSFUSION SANGUINE COMPLICATIONS EFFETS INDESIRABLES RECEVEUR (EIR) 07/03/2016 Définition Apparition au cours ou au décours d une transfusion de manifestations cliniques ou biologiques inexpliquées par

Plus en détail

L incompatibilité immunologique non érythrocytaire (IINE)

L incompatibilité immunologique non érythrocytaire (IINE) Fiches techniques des Effets Indésirables Receveurs L incompatibilité immunologique non érythrocytaire (IINE) Qu est ce que l incompatibilité immunologique non érythrocytaire et quels en sont les mécanismes

Plus en détail

Gestion des incompatibilités ABO dans le contexte de l allogreffe de cellules souches hématopoïétiques. 15 octobre 2009 Institut Montsouris

Gestion des incompatibilités ABO dans le contexte de l allogreffe de cellules souches hématopoïétiques. 15 octobre 2009 Institut Montsouris Gestion des incompatibilités ABO dans le contexte de l allogreffe de cellules souches hématopoïétiques 15 octobre 2009 Institut Montsouris Les patients bénéficiant d une transplantation de cellules souches

Plus en détail

Mme D. R 54 ans, mère de huit enfants doit subir une hystérectomie pour cancer du col utérin.

Mme D. R 54 ans, mère de huit enfants doit subir une hystérectomie pour cancer du col utérin. Mme D. R 54 ans, mère de huit enfants doit subir une hystérectomie pour cancer du col utérin. Antécédents: appendicectomie, thyroïdectomie sub-totale, ligatures des trompes. Aucun épisode transfusionnel.

Plus en détail

Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les caractéristiques des Produits Sanguins Labiles à usage thérapeutique

Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les caractéristiques des Produits Sanguins Labiles à usage thérapeutique Arrêté du 24 Mai 1998 fixant les caractéristiques des Produits Sanguins Labiles à usage thérapeutique Le Ministre de la Santé et de la Population ; - Vu la loi n 85-05 du 16 Février 1985, relative à la

Plus en détail

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine

Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine R E H A L Réseau Experts Hémovigilance Aquitaine-Limousin Evaluation des connaissances et pratiques en transfusion sanguine QUESTIONNAIRE B Version du 04/04/2008 Qualité de la personne qui remplit le questionnaire

Plus en détail

Sécurité transfusionnelle Aspect réglementaire

Sécurité transfusionnelle Aspect réglementaire Sécurité transfusionnelle Aspect réglementaire Séminaire STBC sur la sécurité transfusionnelle Mardi 12 Avril 2016 Gabes Free Powerpoint Templates Introduction Circulaire N 49/2005 du 13 Juin 2005 mise

Plus en détail

Situation - Enjeux - Perspectives

Situation - Enjeux - Perspectives Etablissement Français du Sang -Alsace La transfusion sanguine au service des malades Situation - Enjeux - Perspectives XVII réunion régionale d hémovigilance- Strasbourg 4 décembre 212 Etablissement Français

Plus en détail

Les groupes sanguins. Dr Fialon

Les groupes sanguins. Dr Fialon Les groupes sanguins Dr Fialon Notions d immuno-hématologie Les systèmes de groupes sanguins Les règles de prélèvements des examens immuno-hématologiques obligatoires en transfusion sanguine Objectif global

Plus en détail

Produits Sanguins Labiles Indications - Surveillance. Docteur Maryse Puntous, Unité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance, CHU de Bordeaux

Produits Sanguins Labiles Indications - Surveillance. Docteur Maryse Puntous, Unité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance, CHU de Bordeaux Produits Sanguins Labiles Indications - Surveillance Docteur Maryse Puntous, Unité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance, CHU de Bordeaux LA PRESCRIPTION DE PSL Apporter au patient le produit

Plus en détail

LES PRODUITS SANGUINS LABILES & STABLES

LES PRODUITS SANGUINS LABILES & STABLES LES PRODUITS SANGUINS LABILES & STABLES Dr Bernard LASSALE Assistance Publique Hôpitaux de Marseille Sommaire 1. 1. Les Bonnes Pratiques de l EFS 2. 2. Les Produits Sanguins Labiles 3. 3. Les Produits

Plus en détail

LES GROUPES SANGUINS

LES GROUPES SANGUINS I. Introduction A. Notions de groupes sanguins (GS) LES GROUPES SANGUINS Ensemble de caractères communs à un groupe d individus. Nota : Ici on étudie les globules rouges (GR), mais les groupes sanguins

Plus en détail

BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES

BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES Rappels d Immuno-hématologie FORMATION EFS-Rhône-Alpes 1- Rappels d Immuno-hématologie. Ag-Ac Ac. Groupes sanguins ABO-RH1. Phénotype RH-KEL1 et étendu. RAI. Epreuve

Plus en détail

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et

Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE. Ce qu il est important de savoir. A quoi sert une transfusion sanguine, et Infos transfusion LA TRANSFUSION SANGUINE Malgré les moyens mis en œuvre pour épargner les pertes sanguines, la réalisation d une intervention chirurgicale nécessite parfois la transfusion de produits

Plus en détail

CAS CLINIQUE. La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE

CAS CLINIQUE. La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE M ODULE 9 Soins infirmiers en réanimation salle de surveillance post interventionnelle et urgences Lundi 17 mars

Plus en détail

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté

La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté La gestion de la délivrance en urgence vitale par l EFS Bourgogne Franche-Comté Laurent Bardiaux Site de Besançon 1 LB 26/04/05 ❶ Rappels réglementaires ❷ Place de l urgence transfusionnelle dans l activité

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE

ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE HEMOVIGILANCE DU 2013 Dr Anne Mercadier EFS Ile-de- France Site Pitié-Salpétrière 1 ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG - ILE- DE- FRANCE L hémovigilance se

Plus en détail

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine

INFO PATIENTS. Tout savoir sur la transfusion sanguine Tout savoir sur la transfusion sanguine POUR MIEUX COMPRENDRE LA TRANSFUSION Il se peut que votre état de santé nécessite une transfusion de sang. La transfusion n est pas un geste anodin même si tout

Plus en détail

La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE

La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE La transfusion sanguine UNIVERSITE PARIS NORD 13 UFR Léonard De Vinci DIPLÔME UNIVERSITAIRE M ODULE 9 - Soins infirmiers en réanimation - salle de surveillance post interventionnelle et urgences - Lundi

Plus en détail

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE

Rappels 3A IFSI Paul BROUSSE Antigènes et anticorps du système ABO Système de groupe sanguin RH Groupes Antigènes (sur globule rouge) Anticorps (dans sérum/ plasma) Antigène D présent : Rh positif (85 %) / RH1 Antigène D absent :

Plus en détail

Le Don du Sang, Les groupes sanguins

Le Don du Sang, Les groupes sanguins l EFS Le Don du Sang, Les groupes sanguins Dr. M.A. RIGAGNEAU Prélèvement EFS-CA Poitiers Formation IFAS 20 Janvier 2016 Fonctions de la transfusion Apporter sélectivement au patient le constituant du

Plus en détail

TRANSFUSION EN HEMATOLOGIE ET ONCOLOGIE CHEZ L ADULTE

TRANSFUSION EN HEMATOLOGIE ET ONCOLOGIE CHEZ L ADULTE ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG TRANSFUSION DE CGR TRANSFUSION EN HEMATOLOGIE ET ONCOLOGIE CHEZ L ADULTE Dr Anne-Lise MARACHET DIU Cancérologie/Hématologie EFS IDF- Site Pitié-Salpêtrière du sujet âgé 10/05/12

Plus en détail

LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications

LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG L Etablissement français du sang LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications Dr Anne-Lise MARACHET DIU Cancérologie/Hématologie EFS IDF- Site

Plus en détail

Transfusion sanguine chez l enfant. Yann Hamonic

Transfusion sanguine chez l enfant. Yann Hamonic Transfusion sanguine chez l enfant Yann Hamonic Anesthésie réanimation pédiatrique CHU (Bordeaux) 1. Pourquoi transfuser? Les objectifs de la transfusion sont l amélioration du transport de l oxygène,

Plus en détail

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations)

Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations) Item 178 : Transfusion sanguine et produits dérivés du sang (Évaluations) Date de création du document 2009-2010 QCM QUESTION 1/15 : La déclaration d'une mauvaise tolérance à une transfusion doit être

Plus en détail

Les Groupes Erytrocytaires La transfusion

Les Groupes Erytrocytaires La transfusion Les Groupes Erytrocytaires La transfusion IFSI La croix rouge Mai 2011 Dr karim Boudjedir INTRODUCTION Qu est qu un groupe sanguin? Qu est qu un groupe érythrocytaire? Combien sont-ils actuellement? Qu

Plus en détail

Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique

Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique Les transfusions en Onco Hématologie Pédiatrique Hélène MARIE Puéricultrice Onco Hématologie Pédiatrique CHU Caen Normandie 1 Effets de la chimiothérapie Baisse importante - Des globules blancs - Des globules

Plus en détail

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques

Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Groupes sanguins et Règles Immuno-hématologiques Enseignement Anesthésie-Réanimation Septembre 2013 Dr S.Pujol Les systèmes de groupes sanguins sont caractérisés par la présence : de molécules spécifiques

Plus en détail

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion

TRANSFUSION. IFSI SETE Promotion TRANSFUSION IFSI SETE Promotion 2011-2014 Un peu d histoire d : 1492 : le pape Innocent VIII subit le premier traitement de cellules vivantes en buvant le sang de trois garçons de dix ans trois fois par

Plus en détail

Hémorragie sévère du post-partum

Hémorragie sévère du post-partum XX e réunion régionale d hémovigilance 1 er décembre 2015 Hémorragie sévère du post-partum Dr A. Charton Service d Anesthésie Réanimation Hôpital de Hautepierre, CHU de Strasbourg Introduction Les hémorragies

Plus en détail

Collecte de produits sanguins : répondre aux besoins. Dr Alexandre FAKHREDDINE EFS Site de Montpellier

Collecte de produits sanguins : répondre aux besoins. Dr Alexandre FAKHREDDINE EFS Site de Montpellier Collecte de produits sanguins : répondre aux besoins Dr Alexandre FAKHREDDINE EFS Site de Montpellier Collecte de produits sanguins : Répondre aux besoins 1 Les besoins 2 Y répondre 3 Les contraintes liées

Plus en détail

GESTION DES TRANSFUSIONS LOIN D UN SITE DE L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG

GESTION DES TRANSFUSIONS LOIN D UN SITE DE L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG GESTION DES TRANSFUSIONS LOIN D UN SITE DE L ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG M. JEANNE* *Etablissement Français du Sang Aquitaine-Limousin, place Amélie Raba-Léon, 33000 Bordeaux, France Tél : 05.56.90.75.57

Plus en détail

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE

LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE LA TRANSFUSION SANGUINE EN URGENCE SAMU 11 SMUR URGENCES CESU CH A. GAYRAUD CARCASSONNE PLAN Principes généraux transfusionnels L acte transfusionnel en 10 points. Particularités de l urgence transfusionnelle

Plus en détail

CTT Version 2 / Université Claude Bernard Lyon 1

CTT Version 2 / Université Claude Bernard Lyon 1 Vendredi 4 novembre 2011 8h00-8h30 Présentation du DIU + CTT et introduction D. RIGAL Lyon CTT Vendredi 4 novembre 2011 8h30 10h30 Les systèmes ABO et associés D. RIGAL Lyon C CTT Vendredi 4 novembre 2011

Plus en détail

Allo immunisation transfusionnelle. Jusqu où faut-il aller dans le phénotypage des CGR?

Allo immunisation transfusionnelle. Jusqu où faut-il aller dans le phénotypage des CGR? Allo immunisation transfusionnelle Jusqu où faut-il aller dans le phénotypage des CGR? Jacques Chiaroni CNRS - Université de la Méditerranée - Établissement Français du Sang UMR6578 Le «sang phénotypé»

Plus en détail

BILAN HEMOVIGILANCE et PERSPECTIVES

BILAN HEMOVIGILANCE et PERSPECTIVES Jeudi 20 mai 2010 BILAN HEMOVIGILANCE et PERSPECTIVES Docteur Françoise VIRY-BABEL Coordonnateur Régional d Hémovigilance Cellule Régionale d Hémovigilance de Lorraine - Dr F. Viry-Babel 20/10/2010 La

Plus en détail