Les caractéristiques des zones de subduction

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les caractéristiques des zones de subduction"

Transcription

1 CHAPITRE 4 LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE 1 Les caractéristiques des zones de subduction La lithosphère est découpée en douze plaques. Les limites de ces plaques constituent les zones actives de la planète avec, notamment, des séismes fréquents. On distingue ainsi trois limites de plaque : des zones de divergence, des zones de convergence et des zones de failles transformantes. 1. La subduction : une zone de convergence La convergence lithosphérique se traduit par un rapprochement des plaques lithosphériques et par leur résorption, processus complémentaire de la formation de la lithosphère qui se produit au niveau des dorsales océaniques au niveau d une zone de subduction. Ces zones de subduction sont appelées aussi marges actives. À la surface du globe, on distingue deux grands types de zones de subduction suivant la plaque chevauchante : soit la lithosphère océanique s enfonce sous une lithosphère continentale (cas de la chaîne andine), soit la lithosphère océanique s enfonce sous une lithosphère océanique (cas du Japon). 2. La morphologie des zones de subduction Les zones de subduction sont caractérisées par leur morphologie superficielle et profonde : le creusement au niveau de la marge active d une dépression appelée la fosse océanique ; la formation de chaînes de montagnes récentes ; la mise en place d une activité magmatique intense au niveau d un arc magmatique ; la formation d un prisme d accrétion constitué essentiellement de sédiments océaniques déformés ; la présence d un bassin arrière-arc (dans le cas d une subduction océanocéan). 84

2 cours savoir-faire sujets bac corrigés arc magmatique bassin arrière-arc prisme d accrétion fosse océanique CROÛTE CONTINENTALE MOHO BASE DE LA LITHOSPHÈRE BASE DE LA LITHOSPHÈRE croûte océanique 4-1. Morphologie d une zone de subduction. On distingue ainsi les marges actives des marges passives. Mais d autres éléments caractérisent ces marges actives. En effet, la subduction s accompagne de phénomènes tels qu une activité sismique importante. L erreur classique à éviter Ne pas confondre les deux types de subduction : océan-océan et continent-océan. Elles présentent certaines différences au niveau morphologique (fosse, prisme d accrétion). 85

3 CHAPITRE 4 LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE 2 Les séismes associés aux zones de subduction L enfoncement de la plaque lithosphérique s accompagne d une activité sismique importante. Ces phénomènes sismiques représentent les premiers marqueurs des zones de subduction. 1. La localisation des séismes au niveau des zones de subduction Les foyers des séismes ont une profondeur croissante lorsque l on s éloigne de la plaque océanique subductée. On peut ainsi distinguer les séismes superficiels se distribuant jusqu à une profondeur de 30 kilomètres et, au-delà, les séismes de profondeur. Les tremblements de terre superficiels concernent la plaque chevauchante. Ces séismes sont associés à l activité volcanique de l arc magmatique. Les tremblements de terre plus profonds sont attribués à l enfoncement de la plaque en subduction dans le manteau Répartition des foyers sismiques de surface (cercles vides) et profonds (cercles pleins) au niveau des zones de subduction.

4 cours savoir-faire sujets bac corrigés 2. Les séismes profonds se distribuent de manière particulière Wadati et Benioff ont montré que des foyers sismiques se disposaient globalement sur un plan incliné à 45. Ce plan incliné représente la surface sismique séparant la plaque chevauchante de la plaque subduite. Ce plan se nomme plan de Wadati-Benioff, des noms de ses deux découvreurs. Cette surface sismique matérialise le plongement d une portion rigide de la lithosphère océanique à l intérieur du manteau plus chaud et plus ductile. L étude de la répartition des foyers sismiques en profondeur a ainsi permis d identifier le panneau lithosphérique plongeant dans l ensemble des marges actives de la planète. Une même surface de Wadati-Benioff peut présenter, d un point à l autre, un pendage changeant et, d une zone de subduction à une autre, le pendage moyen varie fortement. Ainsi le pendage est de 10 sous les Andes australes et de plus de 80 sous les Mariannes. L erreur classique à éviter Ne pas confondre les différentes origines des séismes. Leur localisation particulière permet de mettre en évidence les particularités des zones de subduction. 87

5 CHAPITRE 4 LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE 3 Le moteur de la subduction L étude thermique des zones de subduction permet de confirmer les données apportées par la sismologie sur la dynamique des marges actives mais elle permet aussi de comprendre pour quelles raisons la plaque lithosphérique plonge dans le manteau. 1. Les marges actives présentent des anomalies thermiques Le flux de chaleur représente la quantité de chaleur traversant une surface en un temps donné. À la surface de la Terre, le flux moyen est d environ 1,2 cal/cm 2 /s. Lorsque le flux est supérieur à la valeur moyenne, on parle d anomalie positive ; lorsque le flux est inférieur à la valeur moyenne, on parle d anomalie négative. Au niveau des zones de subduction, la répartition des flux de chaleur est particulière. En effet, on observe une anomalie négative à l aplomb de la fosse océanique et une anomalie positive associée à l arc magmatique. flux thermique ( cal/cm 2 /s) anomalie positive 2 anomalie négative 1 ARC FOSSE 4-3. Variation du flux thermique au travers d une marge active. 88

6 cours savoir-faire sujets bac corrigés La présence d une anomalie négative au voisinage de la fosse s interprète comme l enfoncement du panneau lithosphérique froid. La lithosphère océanique reste froide parce que la vitesse à laquelle elle s enfonce est trop importante pour atteindre l équilibre thermique avec son environnement. La présence d une anomalie positive associée à l arc magmatique reflète l intrusion et l accumulation de magmas à la base de la croûte de la plaque chevauchante. 2. La lithosphère océanique évolue thermiquement En s éloignant de la dorsale, la lithosphère océanique se refroidit, s hydrate et s épaissit : sa limite inférieure empiète progressivement sur l asthénosphère. L épaississement de la lithosphère océanique s accompagne d une augmentation de sa densité. Celle-ci se traduit par un approfondissement progressif du plancher océanique. Lorsque la densité de la lithosphère océanique a dépassé la densité de l asthénosphère, la plaque lithosphérique tend à s y enfoncer : la subduction débute. La différence de densité entre la lithosphère océanique et l asthénosphère constitue donc le moteur essentiel de la subduction. L erreur classique à éviter Ne pas confondre le flux de chaleur représentant la quantité de chaleur par unité de surface et le géotherme qui représente l évolution de la température avec la profondeur. 89

7 CHAPITRE 4 LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE 4 Le magmatisme des marges actives Souvent associées à une sismicité importante, les zones de subduction se caractérisent aussi par une mise en place de roches d origine variée. 1. Les marges actives présentent des roches caractéristiques Des roches magmatiques et métamorphiques particulières sont générées dans un contexte de subduction : l andésite (roche volcanique) et le granodiorite (roche plutonique) représentent les roches magmatiques caractéristiques des zones de subduction ; le méta-gabbro et le méta-basalte constituent les roches métamorphiques de haute pression et basse température (faciès schistes bleus, éclogite) caractéristiques des marges actives Le magma a une origine complexe Lors de son plongement, la lithosphère océanique froide rencontre des températures et des pressions de plus en plus élevées. À partir d une centaine de kilomètres de profondeur (sous des pressions de mégapascals et à des températures de plus de C), des phénomènes interviennent le long du plan de Bénioff : la croûte océanique se déshydrate par transformations minéralogiques de ses roches et libère des fluides qui migrent dans le manteau chaud susjacent. Il y a, à ce stade, apparition de minéraux caractéristiques du métamorphisme de haute pression et basse température des zones de subduction (glaucophane, grenat, jadéite) ; l hydratation du manteau aboutit à la fusion partielle des périodotites par abaissement du point de fusion au-dessus du plan de Bénioff. Le magma formé migre vers la surface en interagissant avec les matériaux du manteau lithosphérique et de la croûte ; à l intérieur de la croûte, le magma est le plus souvent stocké dans des réservoirs avant son éruption en surface sous forme de roches volcaniques ou sa cristallisation totale en profondeur sous forme de roches plutoniques.

8 cours savoir-faire sujets bac corrigés 0 croûte continentale 3 MOHO 50 2 H 2 O croûte océanique profondeur (km) 4-4. Genèse du magmatisme des marges actives : la déshydratation de la croûte océanique (1) permet la formation d un magma par fusion partielle du manteau supérieur (2) ; le magma ainsi formé peut être stocké dans la croûte continentale (3). La composition de la croûte continentale est proche de celle des roches magmatiques des zones de subduction ce qui laisse supposer que la mise en place de la croûte continentale est liée au mécanisme de subduction. L erreur classique à éviter Bien comprendre les différentes étapes qui permettent d aboutir à la formation d un magma. Le solidus de la péridotite est modifié lors de la déshydratation de la croûte océanique et croise alors le géotherme. Cela aboutit à la fusion partielle de la péridotite. 91

9 CHAPITRE 4 LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE 5 La formation des chaînes de montagnes La plupart des chaînes de montagne résultent de la collision entre deux continents. Cet affrontement continental est l aboutissement du phénomène de convergence des plaques lithosphériques. Elle fait donc suite au phénomène de subduction. 1. Les marqueurs des chaînes de montagnes L étude de profils sismiques montre que les chaînes de montagnes présentent une épaisseur importante. Alors que la croûte continentale a une épaisseur moyenne d environ 30 kilomètres, celle-ci peut atteindre près de 70 kilomètres sous les Alpes franco-italiennes. Les chaînes de montagnes ont un relief élevé. Ces reliefs sont d autant plus élevés que la racine crustale est profonde. Les failles, les plis et les charriages représentent les marqueurs tectoniques. Ces marqueurs traduisent l emboutissage des deux masses continentales. La densité des deux croûtes continentales est équivalente. Par conséquent, aucune d elles ne peut passer sous l autre. Le rapprochement des croûtes continentales ne peut se résoudre que par des déformations liées à la collision de ces deux masses. L ensemble de ces marqueurs démontre que les chaînes de montagnes sont des lieux de raccourcissement de la lithosphère continentale. 2. L évolution tardive des chaînes de montagnes L épaisseur crustale importante des chaînes de montagnes conduit à une augmentation anormale de la température et de la pression à la base de la croûte continentale. Ceci conduit à une fusion partielle en profondeur qui permet la mise en place de roches plutoniques. Après la collision, la chaîne de montagnes est soumise, en surface, au processus d érosion qui tend à ramener la croûte continentale à son épaisseur normale. 92

10 cours savoir-faire sujets bac corrigés 3. Bilan de la dynamique lithosphérique L ouverture océanique, qui correspond à un écartement des continents doit être nécessairement compensée par un rapprochement des continents dans d autres zones du globe. Les chaînes de montagnes sont donc la conséquence de l ouverture des océans. CROÛTE CONTINENTALE MANTEAU SUPÉRIEUR stade 1 = rifting continental CROÛTE OCÉANIQUE stade 2 = ouverture océanique stade 3 = expansion océanique stade 4 = subduction stade 5 = collision 4-5. Différentes étapes conduisant à la formation d une chaîne de montagnes. L erreur classique à éviter Ne pas confondre les chaînes de montagnes des zones de subduction (type chaîne andine) et les chaînes de montagnes résultant de la collision (type chaîne alpine). 93

CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION

CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION CHAP 9 : CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SUBDUCTION Problématique : Que se passe-t-il en cas de convergence de 2 lithosphères? La convergence lithosphérique se caractérise par : - le rapprochement de repères

Plus en détail

Activité 1 : Les marqueurs de la subduction. Type de relief Subduction océan/continent Subduction océan/océan

Activité 1 : Les marqueurs de la subduction. Type de relief Subduction océan/continent Subduction océan/océan Partie : La convergence lithosphérique. Introduction à cette partie : Convergence lithosphérique : rapprochement de 2 plaques lithosphériques qui se traduit soit par une subduction soit par une collision

Plus en détail

La convergence lithosphérique et la subduction

La convergence lithosphérique et la subduction La convergence lithosphérique et la subduction L expansion de la lithosphère océanique à partir des dorsales s accompagne de sa destruction au niveau des zones de convergence des plaques lithosphériques.

Plus en détail

CH1 : LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE

CH1 : LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE INTRODUCTION : CH1 : LA CONVERGENCE LITHOSPHÉRIQUE La lithosphère océanique se crée aux dorsales, limites divergentes des plaques tectoniques, évolue en s éloignant de la dorsale puis disparaît au niveau

Plus en détail

LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION

LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS 1 : CONVERGENCE ET COLLISION I- DES TEMOINS D UN ANCIEN OCEAN AU NIVEAU DES ALPES FRANCO-ITALIENNES. a- RAPPELS. A- LES TEMOINS D UNE ANCIENNE MARGE PASSIVE

Plus en détail

Classe de 1ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques. Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère

Classe de 1ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques. Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques Corrigé TP- Distinction entre lithosphère- asthénosphère Classe de 1ère S Dans les années 60, la dérive des continents a été déjà acceptée.

Plus en détail

La convergence lithosphérique et ses effets. Conception Christine BOULIER

La convergence lithosphérique et ses effets. Conception Christine BOULIER La convergence lithosphérique et ses effets Conception Christine BULIER Filiation des gabbros de la lithosphère océanique Gabbro de dorsale océanique Gabbro hydraté zone d accrétion Gabbros zone de subduction

Plus en détail

THEME 4 : LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS Leçon 2 : convergence et subduction

THEME 4 : LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS Leçon 2 : convergence et subduction THEME 4 : LA CONVERGENCE LITHOSPHERIQUE ET SES EFFETS Leçon 2 : convergence et subduction EX 1 : Les caractéristiques d'une zone de subduction 1) Manteau asthénosphérique 2) Fosse 3) Plan de Bénioff 4)

Plus en détail

Convergence lithosphérique

Convergence lithosphérique Convergence lithosphérique 1. Éliminer l'intrus 1.1 A. blocs basculés B. failles inverses C. relief en gradins D. amincissement crustal E. grabben F. sédimentation synrift G. croûte océanique 1.2 A. métagabbro

Plus en détail

9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches

9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches 9. Le rôle de l eau dans la transformation des roches B. LES ACTIONS DE L EAU SUR LA CROÛTE OCÉANIQUE À chaque étape de l histoire de la croûte océanique, l eau est présente : - dès sa mise en place au

Plus en détail

Partie : La convergence lithosphérique.

Partie : La convergence lithosphérique. Partie : La convergence lithosphérique. Introduction à cette partie : L an dernier, vous avez étudié les zones de divergence (dorsales, rift intracontinentaux) qui entraînent un éloignement des plaques

Plus en détail

Le magmatisme (5) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte de subduction

Le magmatisme (5) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte de subduction Le magmatisme (5) Principales caractéristiques du magmatisme associé au contexte de subduction A l échelle du globe, les secteurs en subduction se trouvent essentiellement sur le pourtour du Pacifique.

Plus en détail

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL

GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL GÉOLOGIE : LE MINIMUM VITAL Première partie : La Terre, ses composants, son évolution II - Le fonctionnement global de la Terre Hubert Bril, Université de Limoges 1 AVERTISSEMENT Ceci est une introduction

Plus en détail

Problématique Montrer les phénomènes dynamiques au niveau lithosphérique

Problématique Montrer les phénomènes dynamiques au niveau lithosphérique Correction agreg blanche du 18 nov 2006 sur la lithosphère QUESTION 1 : Différents moyens pour délimiter la lithosphère en épaisseur 1. Température Doc1 limite inférieure thermique de la lithosphère 1300

Plus en détail

THEME 1 B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle

THEME 1 B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle THEME 1 B La tectonique des plaques : l histoire d un modèle CHAPITRE 2 DE LA DERIVE DES CONTINENTS A L EXPANSION OCEANIQUE I. DE NOUVELLES OBSERVATIONS AU NIVEAU DES OCEANS Page 96 document 1 Il a fallu

Plus en détail

Déductions. Les reliefs ont disparu. Effondrement central?

Déductions. Les reliefs ont disparu. Effondrement central? DS 5 correction Partie 2.1 Exercice 1 : le massif Armoricain PB : relever les caractéristiques d une chaîne de montagnes ancienne et en déduire les évènements à l origine de ces caractéristiques. Saisie

Plus en détail

Les subductions. Introduction. Structure d'une zone de subduction. Tristan FERROIR. Historique de la découverte des zones de subduction

Les subductions. Introduction. Structure d'une zone de subduction. Tristan FERROIR. Historique de la découverte des zones de subduction Les subductions Tristan FERROIR Introduction Il existe deux types de croutes : la croute continentale dont les plus vieilles parties ont 4Ga et la croute océanique dont les plus vieux témoins ont 200Ma.

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Amérique du Nord

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Amérique du Nord Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Amérique du Nord BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

Plus en détail

INTRODUCTION. A quel niveau se réalise la disparition de la lithosphère océanique et quelles sont les caractéristiques de ses zones?

INTRODUCTION. A quel niveau se réalise la disparition de la lithosphère océanique et quelles sont les caractéristiques de ses zones? INTRODUCTION De la lithosphère océanique se crée en permanence au niveau des dorsales. Ce mécanisme d accrétion est à l origine d une expansion des fonds océaniques, qui en vieillissant s éloigne de l

Plus en détail

I. Des indices de l existence d un ancien océan disparu

I. Des indices de l existence d un ancien océan disparu Introduction CHAPITRE 3 Contexte de la formation des chaines de montagnes TP5 Formation des alpes La formation des reliefs montagneux est due à l empilement de fragments de lithosphère ou de croûte continentale.

Plus en détail

Mesure de l importance d un séisme Utilisation de 2 échelles : Echelle de Richter Echelle de MSK (Medvedev, Sponheuer et Karnik).

Mesure de l importance d un séisme Utilisation de 2 échelles : Echelle de Richter Echelle de MSK (Medvedev, Sponheuer et Karnik). ACTIVITES DU GLOBE Volcanisme et seismes / plaques lithospheriques et leurs mouvements. Les Séismes THEME 1 : VOLCANISME ET SEISMES Définition : un séisme ou tremblement de terre correspond à une secousse

Plus en détail

Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE. Chapitre 6

Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE. Chapitre 6 Thème 1B: LES CONTINENTS ET LEUR DYNAMIQUE Chapitre 6 En 1ère S, ce sont les caractéristiques de la lithosphère océanique qui ont été étudiées. En TS, ce sont les caractéristiques de la lithosphère continentale

Plus en détail

Partie 1 L'ACTIVITE INTERNE DU GLOBE

Partie 1 L'ACTIVITE INTERNE DU GLOBE Partie 1 L'ACTIVITE INTERNE DU GLOBE Se questionner Qu'est-ce qui te permet de dire que la Terre est une planète active? Partie 1 Chapitre 3 STRUCTURE ET DYNAMIQUE DU GLOBE TERRESTRE Introduction : Les

Plus en détail

Souvenez-vous!!!!! C était le 5 octobre 2011, à Briançon!

Souvenez-vous!!!!! C était le 5 octobre 2011, à Briançon! Briançon Souvenez-vous!!!!! C était le 5 octobre 2011, à Briançon! CHAPITRE 2 : LA FORMATION DES CHAINES DE MONTAGNES Dans quel contexte géodynamique les chaînes de montagnes se forment-elles? I- La formation

Plus en détail

C. Sciences de la Terre. Asthénosphère* : Couche du manteau supérieur en dessous de la lithosphère se comportant de manière ductile.

C. Sciences de la Terre. Asthénosphère* : Couche du manteau supérieur en dessous de la lithosphère se comportant de manière ductile. C. LEXIQUE Atome : constituant fondamental de la matière. Asthénosphère* : Couche du manteau supérieur en dessous de la lithosphère se comportant de manière ductile. Basalte* : Roche magmatique microlithique

Plus en détail

Séismes et volcans. Enregistrement des ondes sismique à l aide d un sismographe. Les tracés obtenus sont appelés sismogrammes.

Séismes et volcans. Enregistrement des ondes sismique à l aide d un sismographe. Les tracés obtenus sont appelés sismogrammes. Séismes et volcans I- Les séismes Un séisme (ou tremblement de terre) correspond à une secousse ou une série de secousses plus ou moins violentes du sol. Il peut durer entre quelques secondes et quelques

Plus en détail

Chapitre 7 : La convergence lithosphérique : le contexte de la formation des chaînes de montagnes

Chapitre 7 : La convergence lithosphérique : le contexte de la formation des chaînes de montagnes Chapitre 7 : La convergence lithosphérique : le contexte de la formation des chaînes de montagnes Le modèle de la formation d une chaîne de montagnes se fonde sur la tectonique des plaques lithosphériques.

Plus en détail

Thème 1B TP 5: le magmatisme des zones de subduction, mécanisme d accrétion de la croûte continentale

Thème 1B TP 5: le magmatisme des zones de subduction, mécanisme d accrétion de la croûte continentale Thème 1B TP 5: le magmatisme des zones de subduction, mécanisme d accrétion de la croûte continentale On cherche à caractériser les zones de subduction et notamment à comprendre comment de la croûte continentale

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 8 ENSEIGNEMENT DE SPÉCIALITÉ L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

Préparation Agrégation Interne SVT Académie de Nice / Jean-Luc Berenguer

Préparation Agrégation Interne SVT Académie de Nice / Jean-Luc Berenguer Préparation Agrégation Interne SVT Académie de Nice 19.10.2011 / Jean-Luc Berenguer Thématique : La mobilité horizontale de la lithosphère Type d épreuve sur dossier Au collège comme au lycée, le modèle

Plus en détail

Chapitre 1: La caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale

Chapitre 1: La caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale Chapitre 1: La caractérisation du domaine continental : lithosphère continentale, reliefs et épaisseur crustale Dans les années 1920, Wegener a identifié une caractéristique spécifique de la Terre appelée

Plus en détail

1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES ACTIVES

1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES ACTIVES 1ère partie de l épreuve Dossier. LES MARGES ACTIVES LES MARGES ACTIVES Niveau : Terminale S Extrait du programme : Philosophie du sujet et des documents 1) définition d une marge active : limite active

Plus en détail

1 La structure interne et la composition chimique de la Terre sont le résultat de son histoire.

1 La structure interne et la composition chimique de la Terre sont le résultat de son histoire. Référentiel Connaissances exigibles géologie 1S 1 La structure interne et la composition chimique de la Terre sont le résultat de son histoire. 1 1La structure du globe peut être modélisée par l'étude

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE Série S Durée de l'épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L'usage de la calculatrice n'est pas autorisé. Dès que le

Plus en détail

A. Les roches magmatiques cristallisées en surface

A. Les roches magmatiques cristallisées en surface Les continents et leur dynamique - Chapitre 3 - Le magmatisme subduction CORRIGÉ Ø Problématique à résoudre Après avoir nommé et décrit les roches de la croûte continentale produites lors d une subduction,

Plus en détail

I) Le volcanisme des zones de subduction.

I) Le volcanisme des zones de subduction. Semaine 15 Chapitre 3 Le magmatisme en zone de subduction : une production de nouveaux matériaux continentaux p.188 à 207 Les zones de subduction sont le siège d'une importante activité magmatique qui

Plus en détail

Classe : 1 ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques TP: Distinction entre asthénosphère et lithosphère

Classe : 1 ère S. Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques TP: Distinction entre asthénosphère et lithosphère Classe : 1 ère S Chapitre 2 : De la dérive des continents à la tectonique des plaques TP: Distinction entre asthénosphère et lithosphère Dans les années 60, la dérive des continents a été déjà acceptée.

Plus en détail

CHAPITRE 8 : LE MAGMATISME EN ZONE DE SUBDUCTION

CHAPITRE 8 : LE MAGMATISME EN ZONE DE SUBDUCTION CHAPITRE 8 : LE MAGMATISME EN ZONE DE SUBDUCTION Introduction Les chaînes de montagne présentent les traces d ancienne zone de subduction à l origine de la disparition d une lithosphère océanique. Les

Plus en détail

Chap. III : LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE ET LES MOUVEMENTS ASSOCIÉS

Chap. III : LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE ET LES MOUVEMENTS ASSOCIÉS Chap. III : LA STRUCTURE INTERNE DU GLOBE ET LES MOUVEMENTS ASSOCIÉS Activité 1 (Situation d entrée) : comparer la carte des séismes et du volcanisme. 1) Comparer la répartition des séismes et des volcans.

Plus en détail

Les évènements magmatiques et métamorphiques qui accompagnent la subduction.

Les évènements magmatiques et métamorphiques qui accompagnent la subduction. Les évènements magmatiques et métamorphiques qui accompagnent la subduction. Les zones de subduction sont le siège d une intense activité magmatique avec le plus souvent d importantes éruptions volcaniques.

Plus en détail

VI. La tectonique des plaques

VI. La tectonique des plaques Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif Département des Sciences de la Terre LMD -Sciences de la Terre et de l Univers- Géosciences - Module : Nature des Enveloppes Terrestres. 1 ère année

Plus en détail

Bac S - Sujet de SVT - Session Septembre Métropole. Bac S - Sujet de SVT - Session Réunion

Bac S - Sujet de SVT - Session Septembre Métropole. Bac S - Sujet de SVT - Session Réunion Poly révisions convergence Bac S - Sujet de SVT - Session Septembre 2011 - Métropole Présentez les marqueurs d'une zone de subduction entre une lithosphère océanique et une lithosphère continentale. Votre

Plus en détail

TS DS Géologie correction

TS DS Géologie correction TS DS Géologie correction Partie 1 : QCM (30 mn) UNE SEULE REPONSE : 1. Une roche métamorphique peut se former L augmentation des conditions de pression et température provoque toujours la fusion partielle

Plus en détail

deux types de croûtes

deux types de croûtes Introduction : Suess proposait l idée qu il y avait deux «éléments» à la surface du globe : les continents légers qui «flottaient» sur des matériaux plus denses constituant le plancher océanique. Il y

Plus en détail

REVISIONS TS GEOLOGIE 1B et 2A Questions à Choix Multiple: 1 seule réponse possible

REVISIONS TS GEOLOGIE 1B et 2A Questions à Choix Multiple: 1 seule réponse possible REVISIONS TS GEOLOGIE 1B et 2A Questions à Choix Multiple: 1 seule réponse possible 1. La croûte continentale est : a) plus dense que la croûte océanique ; b) formée de roches voisines du granite ; c)

Plus en détail

CORRECTION DS 4 : QUESTION DE SYNTHÈSE

CORRECTION DS 4 : QUESTION DE SYNTHÈSE CORRECTION DS 4 : QUESTION DE SYNTHÈSE Rappel du sujet Décrire les différentes étapes qui prouvent que les Alpes résultent de la collision de 2 plaques lithosphériques autrefois séparées par un océan.

Plus en détail

Thème 1B : La tectonique des plaques : l histoire d un modèle

Thème 1B : La tectonique des plaques : l histoire d un modèle Thème 1B : La tectonique des plaques : l histoire d un modèle Chapitre 1 : Naissance et critiques d'une théorie, la dérive des continents 1. Naissance de l'idée : Wegener et la dérive des continents (1915)

Plus en détail

Les ophiolites et la lithosphère océanique

Les ophiolites et la lithosphère océanique Les ophiolites et la lithosphère océanique 1 ère S Terminale S Place dans les programmes et dans la progression Première S : Divergence de phénomènes liés : Formation et divergence des plaques lithosphériques

Plus en détail

V. Structure interne de la Terre

V. Structure interne de la Terre Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif Département des Sciences de la Terre LMD -Sciences de la Terre et de l Univers- Géosciences - Module : Nature des Enveloppes Terrestres. 1 ère année

Plus en détail

On cherche à déterminer si la superposition des roches de l ophiolite du Chenaillet correspond à celle d une lithosphère océanique.

On cherche à déterminer si la superposition des roches de l ophiolite du Chenaillet correspond à celle d une lithosphère océanique. TP n 14 Les traces de l ancien océan Alpin et de sa subduction Thème 1-B-2 La formation d une chaîne de montagne est associée au préalable à l existence d un océan qui séparait les deux masses continentales

Plus en détail

1.-La structure interne de la Terre

1.-La structure interne de la Terre 1.-La structure interne de la Terre L'intérieur de la Terre est constitué d'une succession de couches de propriétés physiques différentes: au centre, le noyau, qui se divise en noyau interne solide et

Plus en détail

BILAN TP4 : Collision continentale et épaississement crustal.

BILAN TP4 : Collision continentale et épaississement crustal. BILAN TP4 : Collision continentale et épaississement crustal. Activité 1 : Les indices superficiels d'un épaississement crustal. La formation d'un pli : Les plis sont des déformations qui résultent de

Plus en détail

Les minéraux du métamorphisme

Les minéraux du métamorphisme Les minéraux du métamorphisme Problématique : Lorsque la plaque plonge dans la zone de subduction, on connaît à peu près sa composition : des gabbros vieillis surmontés de basaltes et surmontant des péridotites.

Plus en détail

Fiche exercice = MARGE ACTIVE.

Fiche exercice = MARGE ACTIVE. Fiche exercice1 Exercice : sur les 2 documents ci-dessous, relevez en utilisant le plan du cours, les indices témoignant de l existence d une zone de subduction et leur type. Attention, toujours bien suivre

Plus en détail

Le volcanisme. Quelles sont les manifestations du volcanisme?

Le volcanisme. Quelles sont les manifestations du volcanisme? Volcanisme Le volcanisme Quelles sont les manifestations du volcanisme? Volcanisme effusif du Piton de la Fournaise Des laves s écoulent paisiblement Volcanisme explosif Volcanisme explosif Eruption du

Plus en détail

CHAPITRE 6 : DE LA DÉRIVE DES CONTINENTS À LA TECTONIQUE DES PLAQUES

CHAPITRE 6 : DE LA DÉRIVE DES CONTINENTS À LA TECTONIQUE DES PLAQUES CHAPITRE 6 : DE LA DÉRIVE DES CONTINENTS À LA TECTONIQUE DES PLAQUES L'HYPOTHÈSE DE L'EXPANSION OCÉANIQUE : ARGUMENT BATHYMÉTRIQUE L'HYPOTHÈSE DE L'EXPANSION OCÉANIQUE : ARGUMENT BATHYMÉTRIQUE L'HYPOTHÈSE

Plus en détail

VENDREDI 03 SEPTEMBRE

VENDREDI 03 SEPTEMBRE Code couleur : DATE/ Cours ou TP Activité avec objectifs technique et/ou méthodologique Objectifs cognitifs (connaissances à acquérir) Support Plan Contrôle / DS Travail personnel ATTENTION : D une séance

Plus en détail

LES MATERIAUX ET LA STRUCTURE DU GLOBE

LES MATERIAUX ET LA STRUCTURE DU GLOBE Préparation à l Agrégation Interne Samedi 16 octobre et mercredi 20 octobre 2010 LES MATERIAUX ET LA STRUCTURE DU GLOBE Les mots clés : Séismes, ondes sismiques, pression, température, croûte, manteau,

Plus en détail

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1 Sv et Sb (Durée 2 h) 1/3

SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1 Sv et Sb (Durée 2 h) 1/3 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE 1 Sv et Sb (Durée 2 h) 1/3 PARTIE 1 : MAITRISE DES CONNAISSANCES : sur la feuille réponse (3/3) QCM (3,5 points) : Cochez la proposition exacte pour chaque question 1

Plus en détail

Annales du bac GEOTHERMIE

Annales du bac GEOTHERMIE Annales du bac GEOTHERMIE 2016 Amérique du Nord Partie 1 : 16 QCM (8 points) 14- On observe un flux géothermique : fort au niveau des dorsales, associé à une production de lithosphère continentale, faible

Plus en détail

DIVERGENCE - CONVERGENCE

DIVERGENCE - CONVERGENCE Préparation à l Agrégation Interne Séance du samedi 24 octobre 2009 Séance du samedi 7 novembre 2009 DIVERGENCE - CONVERGENCE Les mots clés : divergence, dorsale, accrétion, asthénosphère, basalte, croûte,

Plus en détail

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Polynésie

Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Polynésie Corrigé du bac 2016 : SVT obligatoire Série S Polynésie BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2016 SCIENCES DE LA VIE ET DE LA TERRE SÉRIE S Durée de l épreuve : 3h30 Coefficient : 6 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE L

Plus en détail

et samedi 20 janvier 2007 LE MAGMATISME

et samedi 20 janvier 2007 LE MAGMATISME Préparation à l Agrégation Interne Séances des mercredi 17 janvier et samedi 20 janvier 2007 LE MAGMATISME Les mots clés : Magmatisme, plutonisme, volcanisme, magma, silicates, roche, basalte, gabbro,

Plus en détail

Sur une nouvelle DOUBLE Page suivant la leçon 7, au crayon à papier, en haut, en petit :

Sur une nouvelle DOUBLE Page suivant la leçon 7, au crayon à papier, en haut, en petit : Sur une nouvelle DOUBLE Page suivant la leçon 7, au crayon à papier, en haut, en petit : 4e partie L activité interne du globe Page de gauche suivante : 1- Définition et conséquences Leçon 8 Les séismes

Plus en détail

Chapitre 3 : les plaques.

Chapitre 3 : les plaques. Chapitre 3 : les plaques. Où se situent les plaques à la surface de la Terre? I/ Les plaques sont délimitées par des zones fortement sismiques et volcaniques. Carte représentant les plaques à la surface

Plus en détail

Chapitre 4 : Dynamique globale. Tectonique des plaques.

Chapitre 4 : Dynamique globale. Tectonique des plaques. Géologie, STE 01. Chapitre 4 : Dynamique globale. Tectonique des plaques. I\ Les différentes croûtes terrestres. A\ La croûte continentale. 1\ Exemple régional : l Aquitaine. On observe différentes formations

Plus en détail

Chapitre 3 : La tectonique des plaques

Chapitre 3 : La tectonique des plaques Chapitre 3 : La tectonique des plaques Volcanisme & séismes phénomènes naturels ponctuels qui peuvent être catastrophiques Problèmes du chapitre : Où ont lieu les séismes et les éruptions volcaniques dans

Plus en détail

Chapitre 2 Convergence et collision

Chapitre 2 Convergence et collision La convergence lithosphérique et ses effets Chapitre 2 Convergence et collision I. Caractéristiques des chaînes de collision 1. Marqueurs morphologiques : Des reliefs élevés 2. Marqueurs tectoniques :

Plus en détail

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. Le gradient et le flux géothermiques internes de la Terre

Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. Le gradient et le flux géothermiques internes de la Terre Géothermie et propriétés thermiques de la Terre! PLAN 1 Le gradient et le flux géothermiques internes de la Terre A) Mesurer et calculer le gradient et le flux géothermiques mesurer le gradient de la croûte

Plus en détail

Devoir de contrôle n 3 en SVT niveau : 3sc exp

Devoir de contrôle n 3 en SVT niveau : 3sc exp Lycée el Manar Professeur Mme Achouri Durée 1h 30mn Devoir de contrôle n 3 en SVT niveau : 3sc exp Première partie : restitution des connaissances ( 8 points) Exercice n 1 (4 points ) Choisir pour chaque

Plus en détail

EDUCATION.VULCANIA.COM

EDUCATION.VULCANIA.COM ACCRETION (ZONE D ) Frontière de plaques le long de laquelle se crée une nouvelle croûte océanique. Les plaques s écartent l une de l autre à partir d une zone d accrétion. BASALTE Roche volcanique de

Plus en détail

Chapitre 8 : Tectonique des plaques 3 : la formation des chaînes de montagne

Chapitre 8 : Tectonique des plaques 3 : la formation des chaînes de montagne Chapitre 8 : Tectonique des plaques 3 : la formation des chaînes de montagne - Cours et Figures dans répertoire sur le BV : 2016-2017/Semestre1/UE Géosciences 1 - Cours en ligne également sur le site web

Plus en détail

1 S TP 4.5 : FORMATION DE LA CROUTE OCEANIQUE A LA DORSALE

1 S TP 4.5 : FORMATION DE LA CROUTE OCEANIQUE A LA DORSALE 1 S TP 4.5 : FORMATION DE LA CROUTE OCEANIQUE A LA DORSALE OCEANIQUE La fusion partielle de l asthénosphère fournit un magma chaud qui remonte à la surface grâce à sa faible densité. Ce magma de composition

Plus en détail

Cas ou le prisme d accrétion sédimentaire comble la fosse océanique.

Cas ou le prisme d accrétion sédimentaire comble la fosse océanique. Corrigé T.P n 2 : La Convergence lithosphérique Quelques remarques. Il ne faut pas attendre la dernière minute pour faire votre compte rendu de TP ; mais vous devez le terminer le plus rapidement possible

Plus en détail

La tectonique des plaques

La tectonique des plaques La tectonique des plaques Document 1 : La répartition des séismes et des volcans dans le monde Les séismes et les volcans se situent généralement aux mêmes endroits. On peut remarquer qu ils forment des

Plus en détail

Thème 1B TP 4: du rifting intracontinental à la collision dans les Alpes

Thème 1B TP 4: du rifting intracontinental à la collision dans les Alpes Thème 1B TP 4: du rifting intracontinental à la collision dans les Alpes On cherche à trouver les indices des évènements précédant à une collision. Lycée E. Delacroix T ale S Vous avez vu au TP3 que la

Plus en détail

FORME, STRUCTURE ET DYNAMIQUE DE LA TERRE

FORME, STRUCTURE ET DYNAMIQUE DE LA TERRE FORME, STRUCTURE ET DYNAMIQUE DE LA TERRE La Terre est ronde, de formé légèrement ellipsoïde (non visible à l'œil nu). Par contre, on voit facilement qu'il y a beaucoup d'eau. Il y a possibilité d'avoir

Plus en détail

Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique.

Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique. Annexe 1 Exploiter des documents et des connaissances afin de comprendre les causes de l implantation d une centrale géothermique. Compétences : ( ) Cette activité propose trois exemples d implantation

Plus en détail

III.2.1. Les couches de compositions chimiques différentes (Figure 1)

III.2.1. Les couches de compositions chimiques différentes (Figure 1) Dr CHABOU Moulley Charaf Université Ferhat Abbas, Sétif Institut d Architecture et des Sciences de la Terre Département des Sciences de la Terre Cours de Endogène. 2 ème année LMD Géosciences Semestre

Plus en détail

la construction progressive du modèle de la tectonique des plaques : étude du relief sous-marin, du flux thermique et apport du paléomagnétisme.

la construction progressive du modèle de la tectonique des plaques : étude du relief sous-marin, du flux thermique et apport du paléomagnétisme. TP 4 la construction progressive du modèle de la tectonique des plaques : étude du relief sous-marin, du flux thermique et apport du paléomagnétisme. Problème : Comment l hypothèse de la mobilité des continents

Plus en détail

Chapitre 3 : les plaques.

Chapitre 3 : les plaques. Chapitre 3 : les plaques. Comment localise-t-on les plaques sur la Terre? I/ Les plaques sont délimitées par des zones fortement sismiques et volcaniques. Carte représentant les zones fortement sismiques

Plus en détail

TP5. Constat de départ

TP5. Constat de départ Acquis : Nous avons vu dans les Alpes qu il y avait des marqueurs océaniques prouvant l existence d un ancien océan à cet endroit. Problème: Comment expliquer la variété des roches présentes dans une chaîne

Plus en détail

Géologie La planète Terre dans l univers : La planète Terre appartient au système solaire qui comporte huit autres planètes, une cinquantaine de

Géologie La planète Terre dans l univers : La planète Terre appartient au système solaire qui comporte huit autres planètes, une cinquantaine de Géologie La planète Terre dans l univers : La planète Terre appartient au système solaire qui comporte huit autres planètes, une cinquantaine de Satellites naturels quelques centaine de comètes et plusieurs

Plus en détail

L'océan Atlantique et ses marges 1ère S - TS

L'océan Atlantique et ses marges 1ère S - TS Trois leçons de même type : L océan Atlantique et ses marges 1ère S - TS L océan Pacifique et ses marges 1ère S - TS L'océan indien et ses marges 1ère S TS Proposition de corrigé L'océan Atlantique et

Plus en détail

FA2 : correction II/ Origine du flux thermique et transfert d énergie

FA2 : correction II/ Origine du flux thermique et transfert d énergie FA2 : correction II/ Origine du flux thermique et transfert d énergie 1. Origine du flux thermique Une partie de la chaleur de la Terre est une relique de sa formation, il y a 4,55 milliards d'années.

Plus en détail

Chapitre 1 Structure du globe terrestre

Chapitre 1 Structure du globe terrestre Chapitre 1 Structure du globe terrestre Plan 1.1 Caractéristiques globales 1.2 Modèle sismologique 1.3 Modèle minéralogique 1.4 Modèle dynamique : théorie des plaques Introduction Connaissance du globe

Plus en détail

Plan du cours. I - Introduction. 1 ) ) La Terre dans l Universl 2 ) La Terre Active 3 ) Pression et Température

Plan du cours. I - Introduction. 1 ) ) La Terre dans l Universl 2 ) La Terre Active 3 ) Pression et Température Plan du cours I - Introduction 1 ) ) La Terre dans l Universl 2 ) La Terre Active 3 ) Pression et Température Chapitre 3 Pression, température et isostasie Pourquoi s intéresser à la pression et à la température?

Plus en détail

Chapitre 3 : la tectonique des plaques.

Chapitre 3 : la tectonique des plaques. Chapitre 3 : la tectonique des plaques. Comment se répartissent les séismes et les volcans à la surface du globe? I/ La répartition mondiale des séismes et des volcans s explique par la mobilité des plaques.

Plus en détail

Terminale S - Subduction - TP 2. I. Les roches magmatiques des régions de subduction

Terminale S - Subduction - TP 2. I. Les roches magmatiques des régions de subduction Le magmatt iisme de subduc ttiion Quelless ssontt less l rrocchess engendrréess parr le l magmatti issme de la l zzone de ssubducctti ion?? Terminale S - Subduction - TP 2 CORRIGÉ I. Les roches magmatiques

Plus en détail

Enregistrement des ondes sismiques avec un sismographe. Tracés obtenus = sismogrammes Analyser les tracés permet la détermination

Enregistrement des ondes sismiques avec un sismographe. Tracés obtenus = sismogrammes Analyser les tracés permet la détermination VOLCANISME ET SEISMES LES SEISMES Définition : un séisme ou tremblement de terre correspond à une secousse ou une série de secousses plus ou moins violentes du sol. Il peut durer entre qq secondes et qq

Plus en détail

Les Laborantins. Découvre vite ton nouveau plan. Découvrons ensemble pourquoi la Terre «tremble»?

Les Laborantins. Découvre vite ton nouveau plan. Découvrons ensemble pourquoi la Terre «tremble»? Les Laborantins Découvre vite ton nouveau plan Découvrons ensemble pourquoi la Terre «tremble»? Sciences et vie de la Terre Tu es mon apprenti laborantin. Voici ta mission : Tu dois comprendre pourquoi

Plus en détail

I Mise en évidence du mouvement des plaques

I Mise en évidence du mouvement des plaques Chapitre 5 La tectonique des plaques = le mouvement des plaques Introduction : Quelles sont les conséquences de la mobilité des plaques? I Mise en évidence du mouvement des plaques Activité 1 : la construction

Plus en détail

Chapitre n 2. Interprétation des différences entre océans et continents.

Chapitre n 2. Interprétation des différences entre océans et continents. Chapitre n 2 Interprétation des différences entre océans et continents. Introduction À partir de la distribution bimodale des altitudes terrestres, Wegener avait supposé que la croûte terrestre était constituée

Plus en détail

LA SUBDUCTION. classe : 4 e durée : 50 min. la situation-problème. le(s) support(s) de travail BANQUE DE SITUATIONS D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION

LA SUBDUCTION. classe : 4 e durée : 50 min. la situation-problème. le(s) support(s) de travail BANQUE DE SITUATIONS D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION LA SUBDUCTION. classe : 4 e durée : 50 min. la situation-problème Chili : séisme meurtrier, alerte au tsunami levée en Polynésie (TF1 NEWS) Par S.M. et D.H., le 27 février 2010 à 09h32, mis à jour le 27

Plus en détail

Sommaire général. Je me teste. Mode d emploi 3. Sommaire 7. Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124. Lexique 132.

Sommaire général. Je me teste. Mode d emploi 3. Sommaire 7. Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124. Lexique 132. Je me teste sur... Sommaire général Mode d emploi 3 Sommaire 7 Evaluation des compétences expérimentales Schémas 124 Lexique 132 Index 141 Guide d installation du logiciel 143 6 SOMMAIRE GÉNÉRAL Sommaire

Plus en détail

S. V. T. Épreuves communes de décembre 2014 Durée : 2 heures. Calculatrice interdite. Le domaine continental et sa dynamique

S. V. T. Épreuves communes de décembre 2014 Durée : 2 heures. Calculatrice interdite. Le domaine continental et sa dynamique Indiquez votre nom et prénom en haut à droite, puis anonymez votre copie en rabattant le coin et en collant d UN point de colle. Notez visiblement à gauche, dans la marge, votre classe. S. V. T. Épreuves

Plus en détail

Licence parcours SVT (sem 5) Tectonique, Géodynamique, Métamorphisme. cours D. Cluzel

Licence parcours SVT (sem 5) Tectonique, Géodynamique, Métamorphisme. cours D. Cluzel Licence parcours SVT (sem 5) Tectonique, Géodynamique, Métamorphisme cours D. Cluzel plan du cours Partie I: déformations de la lithosphère Partie II: grandes structures tectoniques, exemples régionaux

Plus en détail

La tectonique des plaques, modèle de la mécanique planétaire terrestre.

La tectonique des plaques, modèle de la mécanique planétaire terrestre. La tectonique des plaques, modèle de la mécanique planétaire terrestre. I- La distribution des reliefs au fond de l océan mondial. La cartographie complète des océans débute 1961 avec les travaux de Marie

Plus en détail

CORRECTION du Pré-requis sur les notions de géologie. Lycée E. Delacroix Tale S

CORRECTION du Pré-requis sur les notions de géologie. Lycée E. Delacroix Tale S CORRECTION du Pré-requis sur les notions de géologie Lycée E. Delacroix Tale S 1. LA STRUCTURE DU GLOBE TERRESTRE Croûte continentale (max 70 km d épaisseur) ductile rigide Manteau sup (péridotite surtout)

Plus en détail

Ils constituent la base de la matière. Les atomes sont composés de protons, de neutrons

Ils constituent la base de la matière. Les atomes sont composés de protons, de neutrons Atomes Ils constituent la base de la matière. Les atomes sont composés de protons, de neutrons et d électrons. Leur taille est de l ordre d un dixième de milliardième de mètre. Calcaire Roche sédimentaire

Plus en détail