NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF"

Transcription

1

2 présentation MULTISCAF est un système modulaire multidirectionnel, destiné aux travaux de construction, de rénovation et de réhabilitation. Il permet de réaliser des échafaudages de façade, des ponts roulants, des tours escaliers, des plates-formes de travail et toutes les structures d accès ou de service dans l industrie, le bâtiment et le spectacle. Le système comprend des montants, avec disques soudés tous les 500 mm en hauteur, sur lesquels viennent se claveter des lisses de 400 mm à 3000 mm de longueur, des diagonales, des consoles et toute une gamme de planchers et d accessoires. MULTISCAF a fait l objet d essais CEBTP NF P pour le nœud et selon les normes NF EN et pour la structure afin de garantir ses performances, sa sécurité et sa conformité. 2

3 sommaire MATÉRIEL MULTISCAF RÉGLEMENTATION 18 RECOMMANDATIONS 20 IMPLANTATION 22 AMARRAGES ET ANCRAGES 24 MONTAGE 26 NOMENCLATURE 34 3

4 MATÉRIEL MULTISCAF NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF MATÉRIEL MULTISCAF SYSTÈME MODULAIRE MULTI-DIRECTIONNEL, DESTINÉ AUX TRAVAUX DE CONSTRUCTION, DE RÉNOVATION ET DE RÉHABILITATION 4

5 1 NŒUDS 2 Montants Résistance d assemblage rosace / mâchoire Ils se composent d un tube Ø 48.3 x 2.9 mm en acier galvanisé à chaud. Des rosaces à 8 encoches sont soudées tous les 500 mm. MATÉRIEL MULTISCAF La tête de 150 mm permet d emboîter les montants les uns dans les autres. Ils peuvent être boulonnés ou goupillés ensemble. Effort tranchant vertical Rupture = 82 KN Utilisation = 12 KN Traction opposée Rupture = 30 KN Utilisation = 12 KN Désignation Poids Cisaillement horizontal Rupture = 55.6 KN Utilisation = 4.5 KN Montant 0.50 m Montant 0.50 m sans tête Montant 1 m Montant 1 m sans tête Montant 2 m Montant 3 m 3.2 kg 3.1 kg 5 kg 4.9 kg 9.7 kg 14.2 kg Diagonale Rupture = 22 KN Utilisation = 6 KN Résistance en compression : Hauteur de flambement 1 m : Hauteur de flambement 2 m : Hauteur de flambement 3 m : dan dan dan 5

6 MATÉRIEL MULTISCAF 3 cadre Il se compose de tubes Ø 48.3 x 2.9 mm en acier galvanisé à chaud. Des rosaces à 8 encoches sont soudées tous les 500 mm. NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF La tête de 150 mm permet d emboîter les cadres et les montants les uns dans les autres. Ils peuvent être boulonnés ou goupillés entre eux. Il peut être utilisé pour les échafaudages de façade et de réservoir de stockage. Sa largeur est de 750 mm et il est compatible avec les autres éléments MULTISCAF. - Poids : 22.6 kg Ses caractéristiques techniques sont identiques à celles des montants. 4 lisses et mâchoire double Composées d un tube Ø 48.3 x 2.9 mm en acier galvanisé à chaud, et de pinces à mâchoire imperdable, soudées aux extrémités. Elles permettent de relier les montants entre eux. tête clavette Les mâchoires doubles sont des lisses plus courtes, permettant de relier les 2 poteaux entre eux. Elles mesurent 250 mm. tube 6

7 Désignation Longueur (mm) Poids Charge répartie Charge concentrée au milieu Mâchoire double kg dan dan Lisse 0.40 m kg dan 800 dan Lisse 0.75 m kg 925 dan 460 dan Lisse 1 m kg 670 dan 335 dan Lisse 1.50 m kg 430 dan 215 dan Lisse 2 m kg 316 dan 158 dan Lisse 2.50 m kg 250 dan 125 dan Lisse 3 m kg 207 dan 104 dan MATÉRIEL MULTISCAF 5 lisses renforcées Elles permettent d augmenter la charge admissible sur les planchers, ou d élargir en pied d échafaudage (passages piétons). Désignation Longueur (mm) Poids Charge répartie Charge concentrée au milieu Lisse renforcée 1.50 m kg 600 dan 300 dan Lisse renforcée 2 m kg 520 dan 260 dan Lisse renforcée 2.50 m kg 410 dan 205 dan Lisse renforcée 3 m kg 340 dan 170 dan 6 porte-planches Composés d un tube Ø 48.3 x 3.2 mm en acier galvanisé à chaud, d une clavette de sécurité sur une des extrémités et d un embout incliné sur l autre, ils permettent la pose de planches et planchers bois ou métallique. Désignation Longueur (mm) Poids Porte-planches 0.40 m kg Porte-planches 0.75 m kg Porte-planches 1 m kg Porte-planches 1.50 m kg Porte-planches 2 m kg Porte-planches 2.50 m kg Porte-planches 3 m kg Les résistances mécaniques des portes-planches sont identiques à celles des lisses. 7 attache-planches Elles solidarisent les planches sur les lisses et les porte-planches. Elles évitent ainsi le soulèvement et le glissement des planches. 7

8 MATÉRIEL MULTISCAF 8 garde-corps Ils se composent de tubes Ø 30 x 2 mm en acier galvanisé à chaud. Ils se montent du niveau inférieur pour assurer la sécurité au niveau supérieur. NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF 1000 Plusieurs longueurs sont disponibles : 750 ; ; ; ; ; (en mm) Ces garde-corps répondent aux exigences de sécurité demandées pour une hauteur de mm Désignation Longueur (mm) Poids GC sécurité 0.75 m kg GC sécurité 1.00 m kg GC sécurité 1.50 m kg GC sécurité 2.00 m kg GC sécurité 2.50 m kg GC sécurité 3.00 m kg 9 Diagonales verticales Elles assurent le contreventement vertical des structures. Elles sont désignées par la hauteur et la longueur de la maille qu elles contreventent. Elles se fixent sur les disques des montants par des pinces à clavettes, boulonnées aux extrémités. Les diagonales verticales sont fabriquées avec du tube Ø 40 x 3.2 mm, en acier galvanisé à chaud. Désignation Longueur (mm) Poids Longueur réelle (mm) F maxi Traction F maxi Compression Diagonale 0.75m kg Diagonale 1.00 m kg dan Diagonale 1.50 m kg dan Diagonale 2.00 m kg dan 550 dan Diagonale 2.50 m kg dan Diagonale 3.00 m kg dan NC 8

9 0 consoles Elles sont réalisées en tube Ø 48.3 x 2.9 mm en acier galvanisé à chaud, et permettent l élargissement des planchers au niveau souhaité. NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF MATÉRIEL MULTISCAF Elles se fixent sur les rosaces des montants par clavetage. Désignation Poids Charge répartie sur plancher 3,00 m Charge concentrée au milieu Console 0.40 m 4.3 kg dan/m² 500 dan Console 0.75 m 8.2 kg 240 dan/m² 270 dan Console 1.00 m 12.5 kg 100 dan/m² 200 dan Pour une utilisation avec des charges supérieures, il est impératif de maintenir l extrémité de la console par des diagonales (voir cas n 2 du chapitre montage).! Planchers d accès Ils se composent d un cadre en aluminium et d un plateau bois avec trappe auto-rabattable, et d une échelle aluminium. La fixation est réalisée par deux crochets à chaque extrémité avec système de blocage anti-soulèvement. Ils mesurent tous 600 mm de large et sont disponibles en cinq longueurs : ; ; ; ; (en mm). Longueur (en mm) Poids Charge répartie Classe kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 450 dan/m² kg 300 dan/m² 4 Lors du montage, un accès par façade est à prévoir. La distance maximum entre deux accès est de 20 m. 9

10 MATÉRIEL Portillons d accès NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF Réalisés en tube carré 30 x 30, ils permettent l accès au plancher de travail par l extérieur de l échafaudage et assurent un garde-corps complet. Il en existe de deux tailles : 750 mm et mm. Ils se montent sur les rosaces des montants à une hauteur de mm du plancher et sont auto-rabattables. Désignation Poids Portillon d accès 0.75 m 5 kg Portillon d accès 1.00 m 7.5 kg # Planchers métalliques Ils sont réalisés en tôle acier galvanisé d épaisseur à mm. Disponibles en six longueurs : 750 ; ; ; ; ; (en mm) et en 2 largeurs : 200 mm et 300 mm. Les planchers se fixent par deux crochets à chaque extrémité et sont munis d un système antisoulèvement. 10

11 Longueur (en mm) Epaisseur (en mm) Largeur (en mm) Poids Charge répartie Classe kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 600 dan/m² kg 450 dan/m² 5 MATÉRIEL MULTISCAF Répartition des planchers selon la largeur du platelage : Largeur platelage (en mm) Plancher 0.20m Plancher 0.30m $ PlateauX d angles Ils sont fabriqués en tôle larmée galvanisée d épaisseur 3 mm. Ils permettent de réaliser des structures circulaires en comblant les vides. Afin d augmenter l angle d ouverture de la structure, il est possible de superposer deux ou trois plateaux d angle. Le système de fixation est composé d un demi-collier boulonné sur la tôle dans une lumière permettant le réglage du plateau. Le montage de ce plateau se fait de la façon suivante : - Le demi-collier est monté sur la lisse et est fermé sans être serré. - On règle alors le plateau afin qu il couvre la plus grande partie du vide. - On serre ensuite l écrou supérieur. - Enfin, on serre l écrou du collier. - Poids : 13.2 kg 11

12 MATÉRIEL MULTISCAF % Plinthes NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF Les plinthes se fixent par simple emboîtement sur les poteaux ou sur les planchers métalliques. Elles mesurent 150 mm de hauteur et sont disponibles en six longueurs : 750 mm ; mm ; mm ; mm ; mm ; mm. Les plinthes peuvent être axées ou déportées suivant leur utilisation. Elles font partie intégrante du garde-corps. Caractéristiques techniques des plinthes axées : Caractéristiques techniques des plinthes déportées : Désignation Poids Désignation Poids Plinthe axée 750 mm 1.8 kg Plinthe déportée 750 mm 1.9 kg Plinthe axée mm 2.2 kg Plinthe déportée mm 2.4 kg Plinthe axée mm 3.4 kg Plinthe déportée mm 3.4 kg Plinthe axée mm 4.1 kg Plinthe déportée mm 4.3 kg Plinthe axée mm 5.2 kg Plinthe déportée mm 5.3 kg Plinthe axée mm 6.4 kg Plinthe déportée mm 6.4 kg Seules les plinthes déportées se montent avec les gardes-corps de sécurité ^ goujons Ils permettent l installation d un montant sur une lisse ou une poutre alu et se fixent par clavetage. - Poids : 1.60 kg GOUJON DE REPRISE GOUJON DE REPRISE MAG GOUJON DE REPRISE MAG 49 Il est préférable d utiliser des lisses renforcées afin d augmenter la reprise de charge. 12

13 & SEMELLE ET Vérins NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF Ils permettent de répartir les charges et de rattraper les dénivellations du terrain. MATÉRIEL MULTISCAF Désignation Poids Charge utile Semelle 1.6 kg Vérin 4 kg dan Vérin articulé 4.5 kg SEMELLE VÉRIN VÉRIN ARTICULÉ * Galets de roulement Ils permettent la réalisation d échafaudages roulants. Ils sont équipés d un système de blocage des galets. - Charges utiles : 700 dan, dan et dan - Diamètre : mm - Poids : 7.20 kg ( cale en bois Madrier en bois, ferraillé aux extrémités. Elle permet de répartir la charge au sol (Cf page 23). - Poids : 5.00 kg ) Fourche réglable Elle est utilisée avec des poutres bois ou alu Matière : Acier galvanisé à chaud - Poids : 5 kg - Charge utile : dan 600 course 400 a Disque de départ Il permet l assemblage des premiers montants et des premières lisses lors du montage de l échafaudage et s adapte sur les vérins. - Matière : Acier galvanisé à chaud - Poids : 2.5 kg Cette pièce se compose d un tube Ø 48.3 x 2.9 mm, sur lequel est soudée une rosace à 8 encoches permettant d accueillir les lisses et les diagonales. Un tube Ø 60 x 5 mm permet le centrage des montants dans le disque de départ. 13

14 MATÉRIEL MULTISCAF b Montant pare-gravois NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF C est un élément de protection extérieur contre les chutes de matériaux. On installe des tôles de bardage ou des tôles ondulées avec des pinces tôles (schéma ci-contre). Les pinces tôles doivent être au nombre de 4 par mètre linéaire de ligne d attache. L échafaudage doit être ancré au mur au niveau du nœud de fixation du montant pare-gravois. Le montant pare-gravois se fixe sur la coupelle au niveau du plancher. - Poids : 14.5 kg. pince tôle Les pinces tôles sont réalisées en plat de 20 x 4mm d épaisseur. - Poids : 0.2 kg Pour les sites particulièrement ventés ou enneigés, un tube doit être ajouté entre l échafaudage et l extrémité du montant pare-gravois. De plus, le nombre de pinces tôles doit être augmenté. ctube d amarrage 1500 Le tube d amarrage permet de réaliser la jonction entre l échafaudage et le piton vissé dans la paroi. Celui-ci est composé d un tube Ø 48.3 x 2.9 mm en acier galvanisé à chaud, et d un tube cintré appelé «queue de cochon» soudé à une extrémité (Voir le chapitre amarrages et ancrages). - Longueur mm - Poids : 5.4 kg 14

15 d Vérin d amarrage NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF Le vérin d amarrage est utilisé pour réaliser des amarrages dits en tableau (Voir le chapitre amarrages et ancrages). MATÉRIEL MULTISCAF - Poids : 3.00 kg e Colliers Les colliers ou raccords sont des éléments complémentaires au matériel MULTISCAF et permettent différentes utilisations (garde-corps tube/colliers, amarrages, etc.). Les colliers sont classés suivant la norme EN 74-1 et sont tous de classe B. COLLIER ORTHOGONAL - Poids : 1.2 kg - Charge d utilisation : 900 dan - Charge de rupture : dan - Diamètre : 48.3 x 48.3 mm COLLIER ORIENTABLE : - Poids : 1.4 kg - Charge d utilisation : 600 dan - Charge de rupture : dan - Diamètre : 48.3 x 48.3 mm Afin d augmenter la résistance principale d un collier, il est possible d ajouter un ou deux colliers dit raccords morts. Un raccord mort amène une résistance supplémentaire de 50 % du raccord principal. Dans le cas d utilisation de raccords morts, il est impératif de vérifier que la somme des contraintes dans le tube ne dépasse pas sa limite élastique. f Tube Suivant la norme EN 39 - Longueur : 0.5 à 6 m linéaire - Diamètre : 48,3 x 3,2 mm g Clé de montage - Diamètre : 22 mm La clé de montage est nécessaire pour le serrage des colliers. 15

16 MATÉRIEL MULTISCAF h Tour escalier NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF La tour escalier est une solution d accès indépendante ou intégrée dans un échafaudage, qui est adaptée aux attentes de l utilisateur, en termes de sécurité, et de confort. La tour escalier existe en deux largeurs : mm pour 1 unité de passage : 600 mm mm pour 1,5 unité de passage : 900 mm. 3 hauteurs de niveau sont disponibles : 500 mm ; mm ; mm. La charge d exploitation d une tour escalier est de 200 dan/m² (classe 3). Exemple pour un escalier implanté parallèlement à la façade CAS 1 : d 200 mm CAS 2 : 200 < d < 400 mm Exemple pour un escalier implanté perpendiculairement à la façade CAS 3 : d = 200 mm au maximum Amarrages : Un niveau d amarrage est constitué de 2 amarrages. Un amarrage au poteau interne et l autre aux poteaux interne et externe. Contreventement : Il est obligatoire, à chaque étage de 2.00 m, que les 4 faces comportent une diagonale arrivant aux nœuds. 16

17 MATÉRIEL MULTISCAF 17

18 RÉGLEMENTATION RÉGLEMENTATION 18

19 Réglementation Toute personne amenée à concevoir, monter, modifier, démonter, vérifier et utiliser un échafaudage doit avoir reçu une formation adaptée. RÉGLEMENTATION Tout échafaudage doit faire l objet d un plan et d une justification par calcul, à moins qu il ne soit précisément décrit dans la notice du fabricant. Le chef d entreprise utilisatrice est responsable des vérifications quotidiennes et trimestrielles de l échafaudage. Le montage, le démontage ou la modification sensible d un échafaudage doivent être effectués sous la direction d une personne compétente par du personnel ayant reçu une formation à la sécurité adéquate et spécifique, suivant le Code du Travail. Le Chef d Etablissement doit délivrer une attestation de compétence au personnel reconnu compétent après cette formation ou l obtention d un CAP ou d un Certificat de Qualification Professionnelle (CQP). Le personnel chargé du montage, du démontage ou de la transformation d un échafaudage doit disposer de la notice MULTISCAF ou du plan de montage et de démontage. Dans le cas contraire, ou lorsque n existe pas de note de calcul, une personne qualifiée devra réaliser un calcul de résistance et de stabilité. Pendant ces opérations, une protection contre les risques de chute de hauteur et de chute d objet doit être assurée avant l accès à un niveau supérieur d échafaudage. Les éléments à assembler sont constitués de matériaux d une solidité et d une résistance appropriée à leur emploi et vérifiés avant chaque montage (article R ). 19

20 RECOMMANDATIONS RECOMMANDATIONS 20

21 Recommandations Les échafaudages fixes devront être conçus de manière à supporter les charges auxquelles ils sont soumis et à résister aux efforts de poussée au vent. Ils seront solidement amarrés ou ancrés au gros-œuvre ou à tout autre point présentant une résistance suffisante, au fur et à mesure du montage pour assurer leur stabilité. L accès des échafaudages en cours de montage, de démontage ou de modification sera réservé uniquement aux personnels habilités chargés de ces opérations. Les planches ou plateaux préfabriqués constituant le plancher d un échafaudage, doivent être placés les uns contre les autres et avoir une portée en rapport avec leur résistance et les charges à supporter. RECOMMANDATIONS De plus, le système anti-soulèvement des plateaux doit être mis en place. Avant d installer des appareils de levage sur les échafaudages, prendre toutes les précautions afin d assurer la résistance et la stabilité de la structure (ancrages, etc.). L échafaudage fera l objet d une vérification complète avant sa mise en service. Les charges seront réparties le plus uniformément possible et les niveaux de travail seront régulièrement débarrassés de tous gravats et décombres. Avant le démontage de l échafaudage, il est important de vérifier la quantité et la qualité des amarrages. Si nécessaire, l échafaudage doit être remis en conformité. Une fois le montage terminé, l échafaudage doit être réceptionné par une personne habilitée. Une pancarte de ce type, dûment complétée, est alors accrochée sur chaque accès de l échafaudage. 21

22 IMPLANTATION IMPLANTATION 22

23 IMPLANTATION Lors du montage d un échafaudage, il est nécessaire de vérifier la nature du sol et ainsi réaliser le calage approprié. Tout d abord est important de vérifier que F < p x S, avec : F : charge sur le poteau, P : pression admissible au sol, S : surface de répartition au sol. Si ce n est pas le cas, il faut augmenter la surface d appui par une pièce intermédiaire multipliant la surface d appui au sol. IMPLANTATION a = largeur de platine = 150 m m A = 2H + a Surface de répartition = A 2 Bien souvent, le calage n est pas aux dimensions du cône de répartition. Si dans une direction, la longueur du calage est plus grande que la dimension A, on peut néanmoins considérer L pour le calcul de la surface de répartition, dans la limite suivante : L maxi A + 3H Enfin, quelques recommandations sont nécessaires : - Solidariser à l aide de clous, les cales avec les socles, - Toujours installer un socle (semelle ou vérin) entre le poteau et la cale, - En cas d appui sur terrain naturel, celui-ci doit être nivelé et compacté. 23

24 AMARRAGES ET ANCRAGES AMARRAGES ET ANCRAGES 24

25 amarrages NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF Les amarrages assurent la stabilité de l échafaudage. Ils doivent être calculés en fonction de chaque cas. La résistance minimum d un amarrage doit être de 300 dan. Les amarrages doivent être au plus près du nœud, et repris exclusivement sur les poteaux, et non sur les lisses. Pour la reprise d efforts horizontaux parallèles à la façade, le tube d amarrage doit être fixé sur les poteaux intérieurs et extérieurs. Dans le cas d un échafaudage non recouvert, d une hauteur inférieure à 24m, les amarrages sont répartis sur une façade de grandes dimensions tous les 24 m². Dans le cas d un échafaudage recouvert d une bâche ou d un filet d une hauteur inférieure à 24m, les amarrages sont répartis sur une façade de grandes dimensions tous les 12 m². AMARRAGES ET ANCRAGES Dans certains cas, des amarrages supplémentaires sont nécessaires. Exemples : Pare-gravois Déports Passages piétons Protections couvreurs 25

26 ancrages Il existe 4 types d ancrages courants : NOTICE TECHNIQUE MULTISCAF Pour tous les ancrages, toujours utiliser des colliers orthogonaux et non des colliers orientables, qui ont une résistance inférieure. LE CHEVILLAGE : C est le type d ancrage le plus utilisé, et c est celui à privilégier. Il est composé d une cheville et d un piton, relié à un tube d amarrage et repris sur les poteaux de l échafaudage par un ou deux colliers orthogonal. Il permet de positionner l amarrage au plus près du nœud. Les charges admissibles des chevilles sont de 300 dan. Pour un ancrage reprenant une charge importante, ou lorsque le support n est pas très résistant, un essai d arrachement sur site est à prévoir. AMARRAGES ET ANCRAGES L ANCRAGE EN TABLEAU DE FENÊTRE : Ce type d ancrage évite de percer les façades, mais n est possible que si il y a des fenêtres. Un tube équipé d un vérin d amarrage est monté horizontalement ou verticalement de façon à être le plus court possible et selon la meilleure résistance de la fenêtre. Une plaque CTBX de 19 mm est placée de part et d autre de l amarrage. Enfin, un tube relie les poteaux de l échafaudage au tube d amarrage par des colliers orthogonaux. Vérifier que les embrasures des fenêtres ont une largeur minimum de 150 mm. Les cales CTBX ne sont pas réutilisables. LE BUTONNAGE Il est généralement utilisé sur des échafaudages circulaires périphériques. Les butons doivent être disposés sur toute la périphérie et reliés par un contreventement plan (poutre au vent) afin de pouvoir reprendre les efforts ramenés par le vent dans toutes les directions. Les charges admissibles sur ce type d ancrage sont les résistances d utilisation des colliers orthogonaux. Charges admissibles : 900 dan. amarrage tube vériné cales CTBX + vérins d amarrages Ce type d amarrage peut être combiné avec un ancrage type chevillage.(cf. Manuel de l Echafaudage) Dans ce cas, le buton reprend les efforts en compression, et le piton reprend les efforts en traction. LE CEINTURAGE : Ce type d ancrage est utilisé principalement en industrie. On réalise un ceinturage avec des tubes et des raccords autour de parties existantes de l ouvrage échafaudé. 26

27 MONTAGE MONTAGE SOLUTIONS ET PROCÉDURES DE MONTAGE DES ÉCHAFAUDAGES MULTISCAF 27

28 Cadres et garde-corps de sécurité Le montage cadres et garde-corps assure la sécurité lors de l installation de l échafaudage. Le garde-corps se monte depuis le niveau inférieur par 1 ou 2 monteurs, et assure la sécurité au niveau supérieur. Ce type de montage doit être privilégié. CINÉMATIQUE DE MONTAGE Poser les lisses au sol pour implanter l échafaudage en fonction des ouvertures de la façade, et répartir les vérins sur des cales appropriées. Enfiler un disque de départ dans chaque vérin. Liaisonner les disques de départ par des lisses transversales et longitudinales, sans frapper les clavettes. Vérifier les niveaux des lisses et des traverses en progressant du point le plus haut au point le plus bas.contrôler l équerrage avec un plateau. Frapper avec un marteau toutes les clavettes. MONTAGE 4 Mettre en place les cadres, les lisses à 2 m intérieur ainsi que les gardecorps de sécurité côté extérieur et extrémité. 5 Poser les planchers, en choisissant une travée pour l accès puis ajouter 2 planchers au niveau du sol pour appuyer l échelle. Monter à l étage supérieur pour installer les plinthes. 6 Monter le second niveau : cadres, lisses à 2 m intérieur et garde-corps de sécurité. 7 8 Poser les planchers et vérifier l aplomb des cadres, puis amarrer, dès le 2e niveau, en respectant les règles. Continuer ainsi de suite jusqu au dernier niveau. Finir par des montants de 1 m la file de poteaux de côté extérieur ainsi que les extrémités pour la mise en place des plinthes. 28

29 LISSES et garde-corps de MONTAGE Dans certains cas, l utilisation des garde-corps de sécurité est impossible. On utilise donc le garde-corps de montage. C est une solution alternative de protection collective. Il se monte depuis le niveau inférieur pour assurer la sécurité au niveau supérieur. CINÉMATIQUE DE MONTAGE 1 Poser les lisses au sol pour implanter l échafaudage en fonction des ouvertures de la façade, et répartir les vérins sur des cales appropriées. 2 Enfiler un disque de départ dans chaque vérin. Liaisonner les disques de départ par des lisses transversales et longitudinales, sans frapper les clavettes. 3 Vérifier les niveaux des lisses et des traverses en progressant du point le plus haut au point le plus bas. Frapper avec un marteau toutes les clavettes. 4 Mettre en place les montants et les lisses à 2m. Poser les planchers, en choisissant une travée pour l accès. Ajouter 2 planchers au niveau du sol pour appuyer l échelle d accès. Poser les lisses à 1m côté extérieur et aux extrémités pour ensuite installer les garde-corps de sécurité temporaire de montage. Poser les planchers et positionner les garde-corps de sécurité temporaire sur le second niveau. Vérifier l aplomb des poteaux, mettre en place la diagonale, puis amarrer, dès le 2e niveau, en respectant les règles. 5 Monter le second niveau : plinthes, garde-corps, montants de 2 m, lisses à 2 m, lisse à 1.50m dans la travée d accès Continuer ainsi de suite jusqu au dernier niveau. Finir par des montants de 1 m la file de poteaux de côté façade + poteaux de 1 m sur les extrémités pour la mise en place des garde-corps et des plinthes. MONTAGE 29

30 Tour escalier de chantier 1 CINÉMATIQUE DE MONTAGE 2 3 Implantation et mise à niveau des lisses. Mise en place des 4 poteaux de 3 m. Pose des lisses à 1 m et 2 m MONTAGE Installation des garde-corps de montage. 7 Mise en place des limons. 8 Pose des paliers et toutes les marches, de haut en bas. 9 Pose des garde-corps palier et limons. Pose d une traverse intermédiaire et installation d un plancher provisoires Mise en place des 4 poteaux supérieurs. 30

31 Pose des lisses à 0,50 m, 1 m et à 2 m du plancher. # Déplacer les garde-corps de montage à l étage supérieur. $ Pose des diagonales du niveau inférieur. % Mise en place des limons et répéter les opérations de la vue 5 à la vue 7. ^ Déplacer le 1/4 de plancher au niveau supérieur. Placer le 1/2 plancher restant au niveau supérieur. La sortie de l escalier peut se faire dans le prolongement des limons ou à 90. MONTAGE Pose des diagonales. Continuer le montage en répétant à partir de la vue 9. 31

32 Tour escalier de chantier! 0 1 Cale bois Disque de départ 3 Montant 2 m 4 Lisse 5 Lisse renforcée Diagonale verticale 7 Limon d escalier 8 Marche 9 Palier 0 Garde-corps limon! Garde-corps palier 3 MONTAGE

33 départ en consoles Utilisations possibles : Dans le cas n 1, les consoles sont assemblées sur chaque niveau de plancher. Dans le cas n 2, une seule console reprend les 2 niveaux de planchers. Il faut donc ajouter une ou plusieurs diagonales afin de reprendre les efforts. Suspendus Si l on veut réaliser un déport supérieur à mm, il est possible de créer des consoles en Multiscaf (disques de départ, lisses et diagonales). Les efforts sont ainsi transmis directement aux nœuds. CAS 1 CAS 2 DOUBLAGE DES PIEDS Ce montage permet d augmenter la reprise de charge dans les pieds de l échafaudage. Le nombre de renforts (tube/colliers) définit la charge admissible. Type de montage Charge admissible CAS 1 Mâchoire double dan CAS 2 Mâchoire double avec 1 renfort dan (glissement de collier) MONTAGE CAS 3 Mâchoire double avec 2 renforts Capacité du montant renforts (tube/colliers) CAS 1 CAS 2 CAS 3 33

34 NOMENCLATURE NOMENCLATURE 34

35 PRODUIT CODE DESIGNATION POIDS (Kg) CONSOLES 5001 console 0.40 m 4, console 0.7 5m 8, console 1.00 m 12, disque de départ 2, montant 0.50 m 3,20 MONTANTS CADRE 5102 montant 1 m 5, montant 2 m 9, montant 3 m 14, montant 0.50 m sans tête 3, montant 1m sans tête 4, cadre 2.00 x 0.75 m 22, garde-corps sécurité 0.75 m 6,00 GARDE-CORPS 5213 garde-corps sécurité 1 m 7, garde-corps sécurité 1.50 m 9, garde-corps sécurité 2 m 12, garde-corps sécurité 2.50 m 13, garde-corps sécurité 3 m 14, machoire double 0, lisse 0.40 m 1, lisse 0.75 m 3,10 LISSES 5233 lisse 1.00 m 4, lisse 1.50 m 6, lisse 2.00 m 7, lisse 2.50 m 9,70 LISSES RENFORCÉES 5237 lisse 3.00 m 11, lisse renforcée 1.50 m 11, lisse renforcée 2.00 m 12, lisse renforcée 2.50 m 15, lisse renforcée 3.00 m 19,10 NOMENCLATURE 35

36 PRODUIT CODE DESIGNATION POIDS (Kg) 5331 porte-planches 0.40 m 1,90 PORTE-PLANCHES 5332 porte-planches 0.75 m 3, porte-planches 1.00 m 4, porte-planches 1.50 m 6, porte-planches 2.00 m 8, porte-planches 2.50 m 10, porte-planches 3.00 m 12, diagonale verticale 0.75 x 2.00 m 3,80 DIAGONALES 5433 diagonale verticale 1.00 x 2.00 m 5, diagonale verticale 1.50 x 2.00 m 6, diagonale verticale 2.00 x 2.00 m 7, diagonale verticale 2.50 x 2.00 m 8, diagonale verticale 3.00 x 2.00 m 10, plateau d'angle 13, plancher 0.75 x 0.20 m 7, plancher 0.75 x 0.30 m 8, plancher 1.00 x 0.20 m 8, plancher 1.00 x 0.30 m 10,00 PLANCHERS 5514 plancher 1.50 x 0.20 m 11, plancher 1.50 x 0.30 m 13, plancher 2.00 x 0.20 m 13, plancher 2.00 x 0.30 m 16, plancher 2.50 x 0.20 m 16, plancher 2.50 x 0.30 m 20,00 NOMENCLATURE 5520 plancher 3.00 x 0.20 m 19, plancher 3.00 x 0.30 m 23,30 36

37 PRODUIT CODE DESIGNATION POIDS (Kg) PLANCHERS D ACCÈS 5533 plancher accès 1.00 x 0.60 m 12, plancher accès 1.50 x 0.60 m 17, plancher accès 2.00 x 0.60 m 25, plancher accès 2.50 x 0.60 m 28, plancher accès 3.00 x 0.60 m 30, plinthe axée 0.75 m 1, plinthe axée 1.00 m 2, plinthe axée 1.50 m 3, plinthe axée 2.00 m 4, plinthe axée 2.50 m 5,20 PLINTHES 5607 plinthe axée 3.00 m 6, plinthe déportée 0.75 m 1, plinthe déportée 1.00 m 2, plinthe déportée 1.50 m 3, plinthe déportée 2.00 m 4, plinthe déportée 2.50 m 5, plinthe déportée 3.00 m 6, semelle 1, vérin 0.60 m 4,00 DÉPARTS 5706 vérin articulé 0.60 m 4, cale bois 500 x 23 x 8 cm 5, galet roulement ara 7 7, galet roulement ara 12 7,20 COLLIERS AMARRAGES 5721 collier fixe 1, collier tournant 1, tube 1.50m d'amarrage 5, vérin d'amarrage 3,00 - piton Ø12 lg 150 mm / lg 300 mm 0,23 / 0,33 - cheville Ø14 0,01 NOMENCLATURE 37

38 PRODUIT CODE DESIGNATION POIDS (Kg) GOUJONS 5779 goujon de reprise mag 49 1, goujon de reprise mag 0, goujon de reprise 1, portillon d'accès 0.75 m 6, portillon d'accès 1.00 m 7, fourche 0.60 m 5, attache planche ,10 ACCESSOIRES 5810 panier de transport petit modèle 31, panier de transport 35, panier cage 120 x , caisse tolée 30, montant pare gravats 14, épingle tole galva 0, tole ondulée galva 2.00 x 0.90 m 10, limon droit 25, limon gauche 25, demi limon droit 12, demi limon gauche 12,00 ESCALIERS 5905 marche 1.50 m 2, marche 2.00 m 3, palier 1.50 m 8, palier 2.00 m 10, garde-corps pm 8, demi garde-corps limon 9,73 NOMENCLATURE 5911 garde-corps limon 10,80 38

39

40 Siège social ZA Coupeauville Epouville Tél : Fax : Epouville Grand-Couronne Dépôt ZA du Bon Marais Grand-Couronne Tél : Fax : Réalisation JPB Communication septembre Crédits photos Jacques Basile - Matériel Location Services

Echafaudages Caractéristiques générales

Echafaudages Caractéristiques générales Echafaudages Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 2009 Echafaudage multidirectionnel, multiniveaux 12 7 22 20 14 11 23 21 6 15 13 10 4 5 18 17 16 19 3 9 8 2 1 1 Cale-bois 2 Socle réglable 3 Poteau

Plus en détail

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL. «Multisystem»

ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL. «Multisystem» ECHAFAUDAGE MULTIDIRECTIONNEL «Multisystem» BP 41 44310 Saint-Philbert de Grand-Lieu Tel 02.40.78.97.22 Fax : 02.40.78.80.45 E mail : welcome@duarib.fr Web : www.duarib.fr Le MULTI SYSTEM Nomenclature

Plus en détail

MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION. 111138 -tir. 11/14

MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION. 111138 -tir. 11/14 MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION 1 111138 -tir. 11/14 SOMMAIRE NOTICE DE MONTAGE MULTISECU 2 NOTICE DE MONTAGE MULTISECU 2 p. 04-05 RÉGLEMENTATION p. 06-07 LA MARQUE NF p. 08-11 CONSEILS

Plus en détail

CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS. Escalier de chantier. L accès aux postes de travail en sécurité... Made in France. Mills vous apporte des solutions

CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS. Escalier de chantier. L accès aux postes de travail en sécurité... Made in France. Mills vous apporte des solutions CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS Escalier de chantier L accès aux postes de travail en sécurité... Made in France MILLS ACRAM Mills vous apporte des solutions 123 Escalier de chantier : 4 poteaux, volée en acier...

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation

Instructions de montage et d utilisation Instructions de montage et d utilisation TOUR ESCALIERS - 2 - SOMMAIRE SOMMAIRE...- 3 - TOUR ESCALIERS : CONFIGURATION 6 M...- 4-1. CARACTERISTIQUES GENERALES :...- 4 - Caractéristiques dimensionnelles

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES SOMMAIRE PROTECTIONS COLLECTIVES DE RIVES ET TOITURES presse rapide et ses consoles, protections avec poteaux, protection de rive par traversée de mur 3 CONSOLES POUR PLANCHERS

Plus en détail

PROTECTIONS COLLECTIVES

PROTECTIONS COLLECTIVES PROTECTIONS COLLECTIVES LA SOCIÉTÉ La société REMY voit le jour en 1964 à Dannemariesur-Crête dans le département du Doubs. Hervé REMY prend la succession de son père, Marcel, en 1987. Il développe l entreprise

Plus en détail

CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS. Escalier public. L accueil du public en toute sécurité... MILLS ACRAM. Made in France. Mills vous apporte des solutions

CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS. Escalier public. L accueil du public en toute sécurité... MILLS ACRAM. Made in France. Mills vous apporte des solutions CATALOGUE GÉNÉRAL MILLS Escalier public L accueil du public en toute sécurité... Made in France MILLS ACRAM Mills vous apporte des solutions 123 catalogue général MIllS Escalier public... le système d'escalier

Plus en détail

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ESCALIERS PUBLICS

CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ESCALIERS PUBLICS CRABESCAL ESCALIERS DE CHANTIER ESCALIERS PUBLICS E C H A F A U D A G E S www.entrepose-echafaudages.com SOMMAIRE Introduction 3 CrabEscal chantier Les avantages produit 4-5 La nomenclature des pièces

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

Plus de possibilités. Le système d échafaudage. Des nouveautés Layher. pour le secteur du bâtiment, industrie et événements. Bienvenue à notre stand

Plus de possibilités. Le système d échafaudage. Des nouveautés Layher. pour le secteur du bâtiment, industrie et événements. Bienvenue à notre stand Des nouveautés Layher pour le secteur du bâtiment, industrie et événements Layher présente des innovations! Bienvenue à notre stand 301 au Palais 4 NOUV INDEX: 1 Plaque de protection caoutchouc, noir/bleu

Plus en détail

Schalung & Gerüst. Echafaudage de façade

Schalung & Gerüst. Echafaudage de façade Schalung & Gerüst Echafaudage de façade Simple, pratique et économique Qu'il s'agisse d'une nouvelle construction ou d'une réfection, de petits ou de grands bâtiments, NOR48 est un système d'échafaudage

Plus en détail

Série T modèle TES et TER

Série T modèle TES et TER 6-8 rue des Casernes Tél. : 03.84.29.55.55 F 90200 GIROMAGNY Fax : 03.84.29.09.91 E-mail : ultralu@ultralu.com http://www.ultralu.com NOTICE DE MONTAGE ET D UTILISATION ECHAFAUDAGE ROULANT ALUMINIUM Série

Plus en détail

SYSTÈMES D'ÉTAIEMENT D E S É C U Ri T É E T D'ÉCHAFAUDAGES. i Il. -?-:i1-

SYSTÈMES D'ÉTAIEMENT D E S É C U Ri T É E T D'ÉCHAFAUDAGES. i Il. -?-:i1- SYSTÈMES D'ÉTAIEMENT D E S É C U Ri T É E T D'ÉCHAFAUDAGES I i Il I I z: -?-:i1- LA FORCE D E Lfl~ E ~ X jp~e~r~1~e~n~cje RETOTUB, fort de son expérience dans le milieu de l'étaiement, a conçu et réalisé

Plus en détail

LA RUBRIQUE «SUR MESURE»

LA RUBRIQUE «SUR MESURE» LA RUBRIQUE «SUR MESURE» MOYENS D ACCÈS EN HAUTEUR NOS EXPERTS ONT IMAGINÉ VOS SOLUTIONS. Maintenance industrielle, aéronautique, agro-alimentaire, logistique, transport, btp, entretien de mobilier urbain

Plus en détail

Montage, utilisation et démontage des échafaudages de pied

Montage, utilisation et démontage des échafaudages de pied RECOMMANDATION R 408 Recommandation de la CNAMTS adoptée par le Comité Technique National des Industries du Bâtiment et des Travaux Publics, le 10 juin 2004. Cette recommandation annule et remplace la

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS Avertissement : Dans ce manuel d installation, le mot rampe est utilisé pour les modules inclinés et le mot plateforme pour les modules horizontaux. Généralités Commencer l installation par le point culminant

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

Brochure l échafaudage de façade SUPER SUPER. Échafaudage de façade. v2015/01frbrd

Brochure l échafaudage de façade SUPER SUPER. Échafaudage de façade. v2015/01frbrd Brochure l échafaudage de façade SUPER SUPER Échafaudage de façade v2015/01frbrd Bon, Mieux, SUPER! Des détails qui font toute notre fierté Etant soumis à des efforts quotidiens, les échafaudages sont

Plus en détail

EXEMPLE DE C.C.T.P. PROTECTIONS BAS DE PENTE RIVES TOITURES TERRASSES -

EXEMPLE DE C.C.T.P. PROTECTIONS BAS DE PENTE RIVES TOITURES TERRASSES - EXEMPLE DE C.C.T.P. PROTECTIONS BAS DE PENTE RIVES TOITURES TERRASSES - Ce CCTP peut être adapté aux particularités du chantier. Pour faciliter son utilisation, les éléments à compléter ou relevant de

Plus en détail

Risques majeurs : > chutes lors de l accès aux toitures, > chutes en périphérie des bâtiments, au sol ou sur une autre toiture en contrebas.

Risques majeurs : > chutes lors de l accès aux toitures, > chutes en périphérie des bâtiments, au sol ou sur une autre toiture en contrebas. Risques majeurs : > chutes lors de l accès aux toitures, > chutes en périphérie des bâtiments, au sol ou sur une autre toiture en contrebas. L intégration de la sécurité lors de la conception des bâtiments

Plus en détail

Brochure Toutes les Solutions en un Clin D oeil. Toutes les Solutions en un Clin D oeil. v2013/10fr

Brochure Toutes les Solutions en un Clin D oeil. Toutes les Solutions en un Clin D oeil. v2013/10fr Brochure Toutes les Solutions en un Clin D oeil Solutions Toutes les Solutions en un Clin D oeil v2013/10fr Échafaudage, coffrage et etaiements: Toujours une solution 02 L offre de Scafom-rux en produits

Plus en détail

INTRO. Comment poser des meubles de cuisine? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS

INTRO. Comment poser des meubles de cuisine? NIVEAU DE DIFFICULTÉ MATÉRIAUX NÉCESSAIRES CAISSE À OUTILS Comment poser des meubles de cuisine? NIVEAU DE DIFFICULTÉ DÉBUTANT CONFIRMÉ EXPERT CAISSE À OUTILS MATÉRIAUX NÉCESSAIRES Un niveau à bulle Un maillet en caoutchouc Une visseuse Un tournevis Une perceuse

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION :

1. REGLEMENTATION : 2. INTRODUCTION : 1. REGLEMENTATION : Décret n 65-48 du 8 janvier 1965 modifié portant règlement d'administration publique pour l'exécution des dispositions de la partie IV du Code du travail en ce qui concerne les mesures

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

MONTREAL NOTICE DE MONTAGE. Réf. 47370. Carport une place à toit plat 298 x 500 cm. Charge tolérée (neige) : 100 kg/m2 Hauteur utile : 235 cm

MONTREAL NOTICE DE MONTAGE. Réf. 47370. Carport une place à toit plat 298 x 500 cm. Charge tolérée (neige) : 100 kg/m2 Hauteur utile : 235 cm MONTREAL Carport une place à toit plat 298 x 500 cm NOTICE DE MONTAGE Réf. 47370 Universo Bois S.A.S. Siège et Plate-Forme Logistique ZI Grand Bois - BP 40006-8, rue Frédéric Niemann 57211 SARREGUEMINES

Plus en détail

Rampes et garde-corps

Rampes et garde-corps Rampes et garde-corps Aluminium (intérieur - etérieur) Bois (intérieur) 25 1987 2012 Configurateur et vidéos de montage en ligne www.sogem-sa.com Square Tableau des accessoires livrés sous blister S1 S3

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

MATO Z Accessoires pour échafaudage. Swiss Technology.

MATO Z Accessoires pour échafaudage. Swiss Technology. Accessoires pour échafaudage. Swiss Technology. 2 La gamme d'accessoires complète. Rien n'est impossible! MATO Z est une gamme d'accessoires répondant à pratiquement toutes les attentes, et ce tant pour

Plus en détail

COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI

COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI COMBISAFE ESCALIER UNIVERSEL TM MODE D EMPLOI SOMMAIRE ESCALIER UNIVERSEL TM SOMMAIRE GÉNÉRALITÉ... 3 Introduction... 4 PRINCIPAUX ELEMENTS... 5 Accroches... 5 ASSEMBLAGE... 7 Assemblage de base... 7 ACCROCHES

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

Layher : vente, location et ingénierie

Layher : vente, location et ingénierie Layher : vente, location et ingénierie Sécurité.Innovation.Qualité. La vente Premier fabricant d échafaudages en Europe, Layher vous garantit une qualité et une solidité reconnues par l ensemble des utilisateurs.

Plus en détail

Linum LN150 / LN250 STOCKAGE DISTRIBUTION. Rayonnages hygiéniques. Aluminium anodisé ou acier inoxydable 18/10 E-33

Linum LN150 / LN250 STOCKAGE DISTRIBUTION. Rayonnages hygiéniques. Aluminium anodisé ou acier inoxydable 18/10 E-33 Linum LN10 / LN0 Aluminium anodisé ou acier inoxydable 1/10 LINUM LN: finitions qualite alimentaire LN10: aluminium anodisé ALMG (1 micron) LN0: acier inoxydable 1/10 - AISI 0 Grilles ou étagères pleines

Plus en détail

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES

MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES MASTER PREVENTION DES RISQUES ET NUISANCES TECHNOLOGIQUES 1 I. Les textes applicables Décret du 8 janvier 1965 modifié qui concerne les mesures de protection applicables aux établissements dont le personnel

Plus en détail

ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ

ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ ALFABLOC Notre société est la seule à proposer ce type de mur autoporteur révolutionnaire.

Plus en détail

ITAS Escaliers industriels et plate-formes de travail

ITAS Escaliers industriels et plate-formes de travail ITAS Escaliers industriels et plate-formes de travail Plate-forme de travail avec escalier sur rotative offset. Les constructions ITAS facilitent le montage des balustrades simples ou des escaliers et

Plus en détail

AM Terrasses. Fabricant de terrasses bois CATALOGUE TERRASSES M O B I L - H O M E - R E S TA U R A N T S - P I S C I N E - S U R M E S U R E

AM Terrasses. Fabricant de terrasses bois CATALOGUE TERRASSES M O B I L - H O M E - R E S TA U R A N T S - P I S C I N E - S U R M E S U R E AM Terrasses Fabricant de terrasses bois CATALOGUE TERRASSES M O B I L - H O M E - R E S TA U R A N T S - P I S C I N E - S U R M E S U R E AM CATALOGUE Terrasses TERRASSES Fabricant de terrasses bois

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques

Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Banc d études des structures Etude de résistances de matériaux (RDM) et structures mécaniques Descriptif du support pédagogique Le banc d essais des structures permet de réaliser des essais et des études

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif

Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Installez votre paroi remplie Zenturo et Zenturo Super pour un beau mur décoratif Lors de l installation de la clôture Zenturo ou Zenturo Super en tant que mur décoratif, vous devez tenir compte de quelques

Plus en détail

Vis à béton FBS et FSS

Vis à béton FBS et FSS Vis à béton FBS et FSS Un montage rapide et de hautes performances. ETA-11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour application non structurelle dans le béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG 001-3 Option 1 pour

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

Fiche technique Ligne de vie SECURIFIL industrie

Fiche technique Ligne de vie SECURIFIL industrie ZI de Monterrat B.P.13 42501 Le Chambon Feugerolles Cedex France Tel : 04 77 40 54 38 Fax : 04 77 40 54 41 Mail : securite@somain.fr Fiche technique Ligne de vie SECURIFIL industrie ZI de Monterrat B.P.13

Plus en détail

74 cm - 89 cm INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT

74 cm - 89 cm INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT 74 cm - 89 cm Français INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT KOMPACT - www.arke.ws Avant de procéder à l assemblage, déballer tous les éléments de l escalier et les distribuer sur une surface suffisamment large.

Plus en détail

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES

CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES Programme des Nations Unies pour le Développement ANNEXE CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES TRAVAUX DE CONSTRUCTION DE : ESCALIER METALLIQUE DE SECOURS SUR LA FACADE POSTERIEURE DE L IMMEUBLE LOSONIA

Plus en détail

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat

NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat NOGENT PERCHE HABITAT Office Public de l Habitat B. P. 10021 14, Rue du Champ-Bossu 28402 NOGENT-le-ROTROU Cedex 02.37.52.15.28 - Fax. 02.37.52.85.50 E-mail : oph.direction@nogent-perche-habitat.fr MARCHE

Plus en détail

Introduction. Si dans le kit un produit vous semble endommagé ou non conforme, veuillez faire une photo et nous l envoyer par mail pour vérification.

Introduction. Si dans le kit un produit vous semble endommagé ou non conforme, veuillez faire une photo et nous l envoyer par mail pour vérification. Base Chenillard Introduction Avant de commencer le montage, veuillez vérifier l intégralité de la caisse et pointer chaque élément pour vérifier qu il ne manque rien. Il est important de lire la notice

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS

DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS RECO R.464 DU COMITÉ TECHNIQUE NATIONAL DES INDUSTRIES DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS Prévention des risques dus à l utilisation des plates-formes de travail en encorbellement CRAMIF Pour vous aider

Plus en détail

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE

A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R. Plateforme d'accès. ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE A KEE SAFETY PRODUCT A C C È S E N H A U T E U R Plateforme d'accès ASSEMBLAGE SANS OUTILS ALTERNATIVE ÉCONOMIQUE à UN ÉCHAFAUDAGE Montage SImple et Rapide Conforme Aux Normes EN 13374 Classe A et EN 12811

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

FONTANOT CREE UNE LIGNE D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE.

FONTANOT CREE UNE LIGNE D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE. STILE FONTANOT CREE UNE LIGNE D ESCALIERS IMAGINÉE POUR CEUX QUI AIMENT LE BRICOLAGE. 2 3 Magia. Une gamme de produits qui facilitera le choix de votre escalier idéal. 4 06 Guide pour la sélection. 16

Plus en détail

Sommaire Table des matières

Sommaire Table des matières Notice de montage 1 Sommaire Table des matières I. Mise en garde... 3 II. Avant de commencer... 4 1. Préparer vos outils... 4 2. Pièces nécessaires pour le montage de votre porte Keritek... 5 III. Étape

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION MODE D EMPLOI ALT 600 MODE D EMPLOI ALT 600 FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE

MANUEL D UTILISATION MODE D EMPLOI ALT 600 MODE D EMPLOI ALT 600 FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE 1. Présentation. FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION La société ASD est spécialisée dans la conception et le développement de systèmes de levage spécifique à l environnement du spectacle

Plus en détail

Côté gradins, on vit les émotions en direct

Côté gradins, on vit les émotions en direct Côté gradins, on vit les émotions en direct Un accompagnement personnalisé tout au long de votre projet Vous conseiller l aménagement le plus adéquat à votre besoin, environnement et budget Concevoir une

Plus en détail

LE NOUVEAU SYSTEME DE BRAS PORTEUR

LE NOUVEAU SYSTEME DE BRAS PORTEUR LE NOUVEAU SYSTEME DE BRAS PORTEUR 28 Même conception Charges admissibles de 600 à 1 800 N Un ensemble complet et cohérent Même design Association possible de versions différentes horizontalement et verticalement

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

Mise en oeuvre de charpentes légères

Mise en oeuvre de charpentes légères Fiche de sécurité E7 F 01 87 Tour Amboise 204, rond-point du Pont-de-Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 26 91 Tél. : 08 25 03 50 50 Fax : 01 46 09 27 40 Mise en oeuvre de charpentes

Plus en détail

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre D01 Protection au feu des structures Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre Généralités et principes La stabilité au feu des structures évite, en cas d incendie,

Plus en détail

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté.

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté. Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Le coffrage une face Rédaction : Adrian Vonlanthen / Etudiant ETC 3 Date : 7 octobre 2008 Système d ancrage et de stabilisation Les systèmes

Plus en détail

Réussir l assemblage des meubles

Réussir l assemblage des meubles Réussir l assemblage des meubles Assemblages en ligne Systèmes d accrochage de meuble LES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Les différents types d assemblage Les assemblages en angle ou en croix permettent

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

NOTICE DE POSE DE PORTE BASCULANTE 101RH

NOTICE DE POSE DE PORTE BASCULANTE 101RH NOTICE DE POSE DE PORTE BASCULANTE 0RH AFIN D EVITER TOUTES BLESSURES ELOIGNER VOS MAINS DU PERIMETRE DE FONCTIONNEMENT DU SYSTEME D EQUILIBRAGE DE LA PORTE (Ressorts + bras) COMPOSITION DU COLIS Un sachet

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656

MODE D EMPLOI ST 4000. Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000. Rapport N 2520/14/7656 Route de la Neuville 08460 LALOBBE FABRICANT DE MATERIEL SCENIQUE MANUEL D UTILISATION ST 4000 Rapport N 2520/14/7656 APPAREILS DE LEVAGE - STRUCTURES ALUMINIUM ACCESSOIRES DIVERS www.alusd.com TEL : 03.24.59.41.91

Plus en détail

Partie non ressaisie intentionnellement (voir ci-dessous)

Partie non ressaisie intentionnellement (voir ci-dessous) - 39 - Partie non ressaisie intentionnellement (voir ci-dessous) Les modules sont en outre équipés de 4 patins de caoutchouc (125 x 125 x 20) afin d améliorer l adhérence au sol du dispositif. 2. Dimension

Plus en détail

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ETAPE 1 LE PLAN DE TRAVAIL 1.a Repères Repères Mettez en place provisoirement le plan de travail et tracez au crayon effaçable deux repères qui correspondent

Plus en détail

CONSTRUIRE VOTRE EVENEMENT

CONSTRUIRE VOTRE EVENEMENT CONSTRUIRE VOTRE EVENEMENT 15 DOCUMENTATION TECHNIQUE PARIS www.jaulin.com +33 (0)1 69 79 20 20 commercial@jaulin.com Du rêve à la réalité, De la conception à la réalisation Conception et production Auditoire

Plus en détail

Fixer et accrocher. Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux. Fixer et accrocher. dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre

Fixer et accrocher. Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux. Fixer et accrocher. dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre Fixer et accrocher Novembre 2004 Code : F3824 Photo : CIP Maison Phenix - Mareuil-les-Meaux Fixer et accrocher dans les ouvrages en plaques de plâtre ou en carreaux de plâtre Vous voulez : fixer des étagères,

Plus en détail

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment :

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment : INTRODUCTION Constructions de pointe et d usage courant, les escaliers métalliques doivent répondre à d autres exigences, que celle de pouvoir passer d un niveau à un autre. L un des principaux points

Plus en détail

Fiche 8 (Analyse): Réglementation en matière de travail en hauteur

Fiche 8 (Analyse): Réglementation en matière de travail en hauteur Fiche 8 (Analyse): Réglementation en matière de travail en hauteur 1. Avant-propos Cette fiche rassemble et présente de manière synthétique et non exhaustive, sous forme de tableaux, les bases légales.

Plus en détail

Les palettiers FI-2011. www.aspimprimerie.qc.ca

Les palettiers FI-2011. www.aspimprimerie.qc.ca Les palettiers Bien que cette fiche ait été élaborée à partir de sources reconnues comme fiables et crédibles, l ASP imprimerie, ses administrateurs et son personnel n assument aucune responsabilité des

Plus en détail

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie

les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie les escaliers La pose Guide d installation pour bricoleurs Préparation des outils Prêt à installer Moulé à votre style de vie Guide d installation d un escalier pour bricoleurs L escalier représente souvent

Plus en détail

Meubles bas (page 08).

Meubles bas (page 08). L Espace de Travail Nouvelle Génération Modulable Évolutif Innovant Adaptable Armoires de rangement (page 13). Meubles bas (page 08). Panneaux accrochage vertical (page 14). 819 MBAPP 721,4 MBSPP 1448,8

Plus en détail

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles Les principales pièces des charpentes traditionnelles La charpente (fig. 5.1 et 5.2) : ensemble de pièces en bois qui portent la couverture. Les charpentes présentent diverses formes et différentes pentes

Plus en détail

OUVRAGES DE COUVERTURE. Ouvrages communs. Cahier des clauses techniques particulières. Bordereau de prix unitaire Mode de métré

OUVRAGES DE COUVERTURE. Ouvrages communs. Cahier des clauses techniques particulières. Bordereau de prix unitaire Mode de métré Ouvrages communs OUVRAGES DE COUVERTURE Août 2011 Fascicule technique Cahier des clauses techniques particulières Bordereau de prix unitaire Mode de métré Ouvrages de couverture / Ouvrages communs Avant-propos

Plus en détail

Système TPS : passerelles, escaliers et plateformes Nouveautés 2013/ I

Système TPS : passerelles, escaliers et plateformes Nouveautés 2013/ I L A L I B E R T É D E C O N C E V O I R Système TPS : passerelles, escaliers et plateformes Nouveautés 2013/ I TPS - Le système 1 2 3 4 5 Nouveau : des garde-corps sûrs pour tout type d installation Chez

Plus en détail

ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ. ALFABLOC murs autoporteurs

ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE EN BÉTON ARMÉ. ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC murs autoporteurs ALFABLOC a passé avec succès le test anti-feu d une durée de 6 heures selon la norme NF EN 1363-1. ALFABLOC LA SOLUTION POUR LE STOCKAGE EN VRAC ÉLÉMENTS MOBILES DE STOCKAGE

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE MONTAGE CIVIK ZINK

INSTRUCTIONS DE MONTAGE CIVIK ZINK Français INSTRUCTIONS DE MONTAGE CIVIK ZINK CIVIK ZINK - www.arke.ws Avant de commencer le montage, il faut déballer tous les éléments de l escalier. Il faut les poser sur une grande surface et vérifier

Plus en détail

Les + Tournus. Rigidité : plan de travail épaisseur 1,2 mm, doublé par panneau stratifié hydrofuge avec encadrement en aluminium.

Les + Tournus. Rigidité : plan de travail épaisseur 1,2 mm, doublé par panneau stratifié hydrofuge avec encadrement en aluminium. Les + Tournus Sécurité et esthétique : bandeau à bords droits hauteur 40 mm, bord écrasé périphérique. Confort acoustique : bac et égouttoir insonorisés. Esthétique : bandeau hauteur 40 mm et dosseret

Plus en détail

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds CAPENA GmbH - PISCINES - Gruber Strasse 6-85551 KIRCHHEIM Allemagne

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE

INSTRUCTIONS DE POSE 5/2013 FR INSTRUCTIONS DE POSE Etant donné la plus longue durée de vie de la porte en bois composite Duofuse par rapport à une porte en bois classique, il est important de la placer correctement afin de

Plus en détail

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable

Retrouvez l ensemble des productions et services Gipen sur www.gipen.fr. Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme comble habitable Echelle de pignon Chevêtre Ferme comble habitable (A entrait porteur (AEP)) Ferme comble perdu (EV : avec débord queue de vache) Ferme pignon Ferme comble perdu (W : avec débord entrait long) Pénétration

Plus en détail

MONTEZ UN ESCALIER EN SPIRALE

MONTEZ UN ESCALIER EN SPIRALE MONTEZ UN ESCALIER EN SPIRALE ETAPE 1 L'AXE CENTRAL 1.a Tracé Tracé Selon les mesures indiquées par le fabricant et en fonction de la position de la trémie (ou chevêtre) au plafond, tracez l emprise de

Plus en détail

COMBISAFE. Escalier de chantier MANUEL D'UTILISATION

COMBISAFE. Escalier de chantier MANUEL D'UTILISATION COMBISAFE Escalier de chantier MANUEL D'UTILISATION Sommaire Escalier de chantier Combisafe Sommaire SOMMAIRE... 2 GÉNÉRALITÉS... 3 CONSIGNES DE SÉCURITÉ... 5 Toujours contrôler les produits et l'équipement

Plus en détail

UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE AUX MULTIPLES APPLICATIONS Rapide Économique Écologique Sans béton

UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE AUX MULTIPLES APPLICATIONS Rapide Économique Écologique Sans béton www.krinner.ch BÂTIMENTS TEMPORAIRES ET CONSTRUCTIONS MODULAIRES SIGNALISATION ET PUBLICITÉ MOBILIER URBAIN CLÔTURES CONSTRUCTION BOIS UNE TECHNOLOGIE INNOVANTE AUX MULTIPLES APPLICATIONS Rapide Économique

Plus en détail

1 er Fabricant & Installateur en Ile de France

1 er Fabricant & Installateur en Ile de France RIDEAUX & GRILLES ROULANTES SEFERS ACIER, ALUMINIUM OU INOX BLINDES, ANTI-TRONCONNAGE OU ISOLES 1 er Fabricant & Installateur en Ile de France MANŒUVRES ÉLECTRIQUES moteur extérieur moteur tubulaire moteur

Plus en détail

CLEANassist Emballage

CLEANassist Emballage Emballage Dans la zone d emballage, il est important de vérifier exactement l état et la fonctionnalité des instruments, car ce sont les conditions fondamentales pour la réussite d une opération. Il est

Plus en détail

NOE Le Coffrage. Etat 03.2010

NOE Le Coffrage. Etat 03.2010 NOE Le Coffrage Guide de montage et d utilisation Etat 03.2010 2 Etat 03.2010 AuV NOElight Sous réserve de modifications techniques. Sommaire 1. Pose sécurisée d éléments de coffrage mural... 5 2. Aperçu

Plus en détail

FORMULAIRE DE REPONSE

FORMULAIRE DE REPONSE Lot 1 : Item 2 : Table d Etudiant Dimensions : 70 X 50X75 cm - Piètement en tube acier carré type «serrurier» de 30X30X1.5 mm - Traverses du cadre en tube acier rectangulaire tube «serrurier» de 30X15X1.5

Plus en détail

Problèmes sur le chapitre 5

Problèmes sur le chapitre 5 Problèmes sur le chapitre 5 (Version du 13 janvier 2015 (10h38)) 501 Le calcul des réactions d appui dans les problèmes schématisés ci-dessous est-il possible par les équations de la statique Si oui, écrire

Plus en détail

france TRIBUNES Notre activité se concrétise dans les lieux qui accueillent du public...

france TRIBUNES Notre activité se concrétise dans les lieux qui accueillent du public... Notre activité se concrétise dans les lieux qui accueillent du public... Nous concevons, réalisons et installons des tribunes fixes ou démontables de toutes capacités, adaptées aux utilisations les plus

Plus en détail

Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement

Institut technologique FCBA : Forêt, Cellulose, Bois - construction, Ameublement Renforcer la compétitivité des entreprises françaises des secteurs forêt, bois, pâte à papier, bois construction, ameublement face à la mondialisation et à la concurrence inter-matériaux Institut technologique

Plus en détail

Lot n 05 SERRURERIE EXTERIEURE

Lot n 05 SERRURERIE EXTERIEURE Lot n 05 SERRURERIE EXTERIEURE 05.1 CONSISTANCE DES TRAVAUX... 2 05.2 TEXTES ET REGLEMENTS... 2 05.3 PRESCRIPTIONS GÉNÉRALES... 2 05.4 PRESCRIPTIONS PARTICULIÈRES... 3 05.4.1 GENERALITES... 3 05.4.2 SERRURERIE...

Plus en détail

Graz. Escalier modulaire flexible. The safe way up!.. Colonne centrale. Support en métal gris ( ral 9007 ) Montée par marche

Graz. Escalier modulaire flexible. The safe way up!.. Colonne centrale. Support en métal gris ( ral 9007 ) Montée par marche Escalier escamotable Échelle de meunier Escalier modulaire Graz Escalier en colimaçon Escalier modulaire flexible Échelle de style The safe way up!.. ta 27.07.04 Colonne centrale Support en métal gris (

Plus en détail

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE

ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE 1 ENSA Paris-Val de Seine Yvon LESCOUARC H ETUDE D UN BATIMENT EN BETON : LES BUREAUX E.D.F. A TALENCE Architecte : Norman FOSTER 2 LES BUREAUX EDF A TALENCE Ce bâtiment de bureaux conçu par l'agence de

Plus en détail

Plates-formes de travail PIRL

Plates-formes de travail PIRL Plates-formes de travail PIRL La conformité PIRL Le confort en + 2 tablettes de séries Léger et compact Nouvelle tablette porte-outils outils grande contenance avec crochet porte seau Dégagement arrière

Plus en détail