Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dr Benjamin JULLIAC. Urgences gynéco - obstétriques"

Transcription

1 Dr Benjamin JULLIAC Urgences gynéco - obstétriques

2 Urgences Possibles gynécologique Torsion d annexe Salpingite Kyste hémorragique Grossesse extra utérine Fausse couche spontanée obstétrique : Accouchement en dehors d une structure de soins Accouchement prématuré et menace Hématome rétro-placentaire Placenta Prævia Hémorragie de la délivrance Eclampsie Embolie pulmonaire Autres causes non obstétricales chez une femme enceinte

3 GEU Nidation ectopique de l'œuf en-dehors de la cavité utérine, le plus souvent au niveau tubaire, plus occasionnellement au niveau ovarien ou abdominal 2 % des grossesses soit par an en France Facteurs de risques : Les M.S.T., salpingites et les endométrites Le dispositif intra-utérin Les antécédents de chirurgie tubaire ou pelvienne Toutes les autres causes d'altération de la paroi tubaire : endométriose, tuberculose, bilharziose, Distilbène. La fécondation in-vitro et le transfert d'embryons. Le tabac

4 GEU : Clinique Retard de règles Métrorragies Douleur fosse iliaque spéculum : - Un col congestif de grossesse, - Un saignement d'origine endo-utérine. Au toucher vaginal : Un utérus gravide moins volumineux que ne le voudrait le terme de la grossesse, Parfois une masse unilatérale, latéro-utérine Cris du douglas en cas d épanchement

5 GEU : Examens complémentaires β HCG positifs: Qualitatif urinaire dès 4 SA,! 25 % de faux négatifs Qualitatif sanguin dès 4 SA Quantitatif Échographie pelvienne Interprétable après 5 SA ou β HCG >1000 UI/ml Fait le diagnostique : 75% ampoule, 20% de l'isthme 3% de l'infundibulum Première semaine: 10 à 30 miu/ml. Deuxième semaine: 30 à 100 miu/ml. Troisième semaine: 100 à 1000 miu/ml Quatrième semaine: 1000 à miu/ml - Deuxième, troisième mois: de à miu/ml

6 GEU : Traitement Traitement symptomatique : Douleur Stratégie remplissage +/- transfusion Selon avis gynécologique : Chirurgical : Traitement conservateur de la trompe (rare), salpingotomie Salpingectomie Médical : Methotrexate, IM le plus souvent (contrôle hépatique) Suivi de la cinétique de décroissance des β HCG jusqu à negativation (J7) Rhophylac

7 Torsion d annexe Kyste de l ovaire de plus de 5 cm, rarement absent Urgence chirurgicale <6h (heure de début) Douleur pelvienne très brutale, intense, sans fièvre signes généraux souvent associés: Vomissement Malaise général Diagnostic par échographie (retrouve le kyste, élimine les autres causes) Cœlioscopie au moindre doute Traitement chirurgical par cœlioscopie : Détorsion, appréciation vitalité de la trompe Kystectomie ou polarisation

8 Kyste hémorragique Kyste de l ovaire avec saignement intra kystique ou intra péritonéal Urgence chirurgicale si déglobulisation (kyste rompu), Douleur pelvienne brutale, sans fièvre Kyste parfois connu Diagnostic étiologique par échographie Traitement chirurgical par cœlioscopie rarement nécessaire : Hémostase locale Kystectomie

9 Salpingite : clinique Douleur en fosse iliaque, bilatérale souvent, d apparition progressive. Fièvre > 38.5 C (40% des cas) pertes vaginales purulente (60% des cas) Douleur à la mobilisation utérine et au TV Forme subaigüe possible (de plus en plus souvent: chlamydiae, gonocoque) Diagnostique différentiel : Appendicite aigue Pyélonéphrite diverticulite

10 Salpingite : Examens complémentaire Hyperleucocytose >10 G/l (50%) Augmentation de la CRP (souvent minime) Bactériologie sur prélèvements génitaux: Chlamydia +++ (brosse endocervicale) Gonocoque Autre : Strepto, anaérobie (<5%) Souvent négative Recherche d une autre MST : VIH, VHB, syphilis

11 Traitement Chirurgie : Si doute diagnostique (appendicite) Pyosalpynx État de choc Traitement médical de première intention: Ablation d un stérilet si nécessaire Antibiothérapie : Ofloxacine : 400mg X2/j Metronidazol : 500mg X2/j Pendant 14 j Traitement des partenaires sexuels (MST) (Zithromax monodose) Rapports protégés pendant 3 semaines

12 Fausse couche spontanée Le plus souvent lors du premier trimestre Grossesse connue mais pas toujours Métrorragie pouvant être abondante (après 10 SA) Indolore, sauf au moment de la phase expulsive (CU) Bhcg positive et échographie

13 Fausse couche spontanée Traitement : Réanimation du choc hémorragique (si nécessaire) Bilan : Groupe, numération globulaire, RAI, coagulation VVP de bon débit Remplissage cristalloïde +/- Colloïde Transfusion si nécessaire Prise en charge spécialisée : curetage au bloc opératoire Quelque fois Cytotec : 2cp X3 Antibioprophylaxie Prévention de l immunisation foetomaternelle (Rhophylac) si rhésus maternel négatif

14 Embolie pulmonaire Y penser devant : une douleur thoracique Une détresse respiratoire +/- Un œdème d un membre inférieur Pas de signe biologique (D-dimere et PDF ininterprétable) Première intention : echo doppler Si positif, considérer comme EP Si neg : AngioTDM avec injection Traitement : HBPM thérapeutique

15 Urgences Possibles gynécologique Torsion d annexe Salpingite Kyste hémorragique Grossesse extra utérine Fausse couche spontanée obstétrique : Accouchement en dehors d une structure de soins Hématome rétro-placentaire Placenta Prævia Hémorragie de la délivrance Eclampsie Embolie pulmonaire Autres causes non obstétricales chez une femme enceinte

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 :

CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie. Dossier n 1 : CCO Urgences Chirurgicales Cours n 2 Gynécologie Dossier n 1 : 1. Rappels Métrorragie = Saignement en dehors des règles, d origine endo-utérine Microval = Micro-progestatif Pas d oestrogene dedans 2. Quelles

Plus en détail

Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations)

Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations) Item 18 : Grossesse Extra- Utérine (GEU) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 QCM DE PRE-REQUIS QUESTION 1/3 : Quant

Plus en détail

DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque

DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque METRORRAGIES DU 1 TRIMESTRE/ FAUSSE COUCHE SPONTANEE/ GROSSESSE EXTRA- UTERINE DIU Gynécologie Obstétrique Dr T. Labes Centre Hospitalier de la Côte Basque Hémorragie d origine gravidique Association retard

Plus en détail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail

Introduction Examen clinique de la femme enceinte Travail Table des matières Introduction Examen clinique de la femme enceinte Interrogatoire...15 Examen clinique...18 Inspection abdominale...18 Palpation abdominale...20 Captation des bruits du cœur fœtal...23

Plus en détail

INFECTIONS GENITALES HAUTES

INFECTIONS GENITALES HAUTES Rédacteurs : L. GERMAIN, H. GUEYE CHU MARTINIQUE MFME Service Gynécologie Obstétrique INFECTIONS GENITALES HAUTES Vérificateurs : B. SCHAUB Ref : Créé le : 12/03/2015 Version du 29/05/15 Approbateurs :

Plus en détail

Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot

Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot Douleurs pelviennes aiguës chez la femme A vous de jouer! A Jalaguier-Coudray, N Perrot, F Medina, A Sarran, I Thomassin-Naggara, Pr M Bazot Introduction Ce poster illustre les principales étiologies des

Plus en détail

TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés

TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME. Fibrome utérin. Types FDR. Compression : DCPC, PKU, dysurie, constipation, pesanteur, OMI localisés TUMÉFACTION PELVIENNE DE LA FEMME Fibrome utérin Épidémio Fréquent Rarement unique Asymptomatique (50%) Types Interstitiel Sous-muqueux Intra-cavitaire Sous-séreux => PAS de ménorragie Circonstances de

Plus en détail

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale.

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectifs Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectif n 2 : Préciser les stratégies d imagerie abdomino-pelvienne en urgence

Plus en détail

Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s

Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s Une femme de 33 ans, II pare II geste, consulte pour des douleurs pelviennes prédominant à droite, évoluant depuis quelques jours et s accompagnant de nausées. Elle a des cycles menstruels réguliers de

Plus en détail

La grossesse extra-utérine

La grossesse extra-utérine La grossesse extra-utérine Professeur Gilles Body Centre Olympe de Gouges Service de gynécologie obstétrique A Groupement de Gynécologie Obstétrique, Médecine fœtale et Reproduction humaine. Hôpital Bretonneau

Plus en détail

Dr. Farida El Alami. Séminaire:

Dr. Farida El Alami. Séminaire: Dr. Farida El Alami Séminaire: 17-01-2015 Introduction (1) Définition: = saignement provenant de la cavité utérine de la 4è 12è SA 25% des Grossesse saignent au cours du 1 er trimestre Parmi elles, la

Plus en détail

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE

HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE. Dr. GUENDOUZE HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE Dr. GUENDOUZE L HEMATOME RETRO-PLACENTAIRE I - Définition II - Étiologies III - Étude clinique IV - Les complications V Le traitement DEFINITION Décollement prématuré du placenta

Plus en détail

GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE RÉANIMATION-URGENCES

GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE RÉANIMATION-URGENCES Question mise à jour le 11 février 2005 INSTITUT LA CONFÉRENCE HIPPOCRATE La Collection Hippocrate Épreuves Classantes Nationales GYNÉCOLOGIE-OBSTÉTRIQUE RÉANIMATION-URGENCES Grossesse extra-utérine 1-2-18

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie premier trimestre (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

Traitement de la FCS hémorragique ou hyperalgique

Traitement de la FCS hémorragique ou hyperalgique MATERNITE Procédure n : GYN P 0005 Responsable : Dr A.NAVEAU Approbateur : Dr P.PANEL Fonction : Assistant Hospitalier Fonction : Chef de Service Mise à jour : Date de création : 13/6/2102 signature signature

Plus en détail

DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse

DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse DU d urgences médico-chirugicales 2011 Grossesse extra-utérine Douleurs pelviennes en dehors de la grossesse Vassilis Tsatsaris Maternité Port-Royal Hôpital Cochin Paris Descartes Premup CAS CLINIQUE Vous

Plus en détail

Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse

Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse Les métrorragies du premier trimestre de la grossesse Pr A. KOUBAA C est un motif de consultation assez fréquent. 20 % des grossesses environ sont concernées par cet incident. Leur survenue témoigne d

Plus en détail

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre :

Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Pathologie de la grossesse au 1 er trimestre : Grossesses arrêtées Grossesses menacées Grossesses extra-utérines DIU d échographie Marina Merveille Pathologie 1 er trimestre de la Généralités grossesse

Plus en détail

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse

Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Nouveautés dans la prise en charge des pertes de grossesse Dr Sophie Desurmont Praticien hospitalier Gynécologie-obstétrique Hôpital St Vincent de Paul Lille Entretiens de médecine générale Samedi 7 novembre

Plus en détail

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR

Lundi 14 décembre 2015; 16h18h. C. Pradeau, PH SAMU SMUR Lundi 14 décembre 2015; 16h18h C. Pradeau, PH SAMU SMUR 1 Recommandations formalisées d experts 2010 : urgences obstétricales extrahospitalières Ann. Fr. Med. Urgence (2011) 1:141-155 Femmes enceintes

Plus en détail

«DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME

«DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME «DECODER» UNE DOULEUR PELVIENNE AIGUE CHEZ UNE FEMME Pr M. BIBI Introduction : Les syndromes douloureux pelviens constituent un motif de consultation fréquent aux services d urgence. Leur prise en charge

Plus en détail

SEMINAIRES IRIS METRORRAGIES EN URGENCE METRORRAGIES EN URGENCE. Fillette de 0 à 11 ans (prépubère( prépubère)

SEMINAIRES IRIS METRORRAGIES EN URGENCE METRORRAGIES EN URGENCE. Fillette de 0 à 11 ans (prépubère( prépubère) METRORRAGIES EN URGENCE METRORRAGIES EN URGENCE Fillette de 0 à 11 ans (prépubère( prépubère) Femme en âge de reproduction ( de 12 à 55 ans) Femme ménopausée 1 Causes de métrorragies chez fillette prépubère

Plus en détail

Grossesse extra-utérine Item 18 - Module 2

Grossesse extra-utérine Item 18 - Module 2 Objectifs : Grossesse extra-utérine Item 18 - Module 2 Diagnostiquer une grossesse extra-utérine. Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge. Sommaire : Introduction 1 - Principaux

Plus en détail

Grossesse extra-utérine (item 18)

Grossesse extra-utérine (item 18) Grossesse extra-utérine (item 18) Objectifs : Diagnostiquer une grossesse extra-utérine. Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge. Introduction La grossesse extra-utérine est

Plus en détail

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010

Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Professeur François Golfier Contrôle Continu Gynécologie Obstétrique Novembre 2010 Une patiente de 39 ans, IIIème geste, vous consulte pour sa déclaration de grossesse. Elle est à 11 semaines d aménorrhée

Plus en détail

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi

au temps veineux, on confirme la thrombose de la veine ovarienne droite qui est augmentée de calibre et non rehaussée prise de contraste de la paroi Femme de 25 ans; accouchement il y a 5 jours ; douleurs abdominales depuis deux jours, syndrome inflammatoire biologique, fièvre. Quels sont les éléments sémiologiques à retenir images CH Metz - Scanner

Plus en détail

Hémorragies génitales au 1er trimestre

Hémorragies génitales au 1er trimestre Hémorragies génitales au 1er trimestre Objectifs : Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge des hémorragies génitales au 1er trimestre de grossesse. Sommaire : Introduction

Plus en détail

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid

Douleurs pelviennes. Séminaire ECAU Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Douleurs pelviennes Séminaire ECAU 2016 Dr Etienne Hinglais et l autorisation du Dr Marie Mordefroid Objectifs et plan Dans le contexte, sérier ce qui doit aller au bloc opératoire, en consultation gynéco

Plus en détail

Une grossesse au large Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller

Une grossesse au large Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller Une grossesse au large... 05 Juin 2014 J.Laroche, N Bourgon, Y. Maisonnette Escot, A. Eckman Lacroix, R. Ramanah, D. Riethmuller Cas de Me X. Patiente de 31 ans, G1P0 Grossesse spontanée suivie au CHBM

Plus en détail

Echographie gynécologique

Echographie gynécologique DIU de techniques de monitorage et d ultrasonographie en médecine pré-hospitalière et salle d accueil des urgences vitales Session janvier 2016 Echographie gynécologique Objectifs Comprendre la problématique

Plus en détail

Quel examen complémentaire devez-vous prescrire pour décider de la prise en charge immédiate de cette patiente?

Quel examen complémentaire devez-vous prescrire pour décider de la prise en charge immédiate de cette patiente? DOSSIER N 1 Une patiente âgée de 25 ans consulte aux urgences pour un épisode de saignement extériorisé par le vagin associé à des douleurs abdomino-pelviennes à type de contractions, alors qu elle est

Plus en détail

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique

DISPOSITIF INTRA UTERIN. TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique DISPOSITIF INTRA UTERIN TD UE Hormonologie-Reproduction L3 médecine, L2 maïeutique 2016 2017 2 dispositifs DIU au cuivre DIU Hormonal Mode d action DIU au cuivre Altération de la fonction et de la viabilité

Plus en détail

DOSSIER DU MOIS. Novembre n 12 CORRECTION

DOSSIER DU MOIS. Novembre n 12 CORRECTION DOSSIER DU MOIS Novembre n 12 CORRECTION ANNEE 2012/2013 CORRECTION DU DOSSIER DU MOIS DE NOVEMB 2012 Mme T. âgée de 40 ans vous est adressée par son médecin traitant pour des métrorragies capricieuses

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE LA GEU. Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015

PRISE EN CHARGE DE LA GEU. Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015 PRISE EN CHARGE DE LA GEU Dr Jean-Marc MAYENGA 4èmes journées de l AFMED Kinshasa 18 novembre 2015 Épidémiologie: incidence Augmentation X 4 entre 70 et 90 2 GEU pour 100 naissances Actuellement évolution

Plus en détail

Maladies trophoblastiques

Maladies trophoblastiques Maladies trophoblastiques Définitions La maladie trophoblastique gestationnelle regroupe: 1. des entités bénignes, môles complètes (MHC) et partielles (MHP) 2. des entités cliniquement malignes appelées

Plus en détail

Hémorragies génitales. G. Body

Hémorragies génitales. G. Body Hémorragies génitales en dehors de la grossesse G. Body Hémorragies génitales à la puberté Puberté Diagnostic Clinique Interrogatoire Installation des règles : date, régularité, abondance Rapports sexuels,

Plus en détail

Salpingite : rôles de la coelioscopie

Salpingite : rôles de la coelioscopie Salpingite : rôles de la coelioscopie Dr AS AZUAR Nécessité d un outil diagnostique fiable. car Epidémiologie Problème de santé publique -130.000 cas / an - 15.000 cas de stérilités tubaires - Pb liés

Plus en détail

URGENCES OBSTETRICALES. N. CHAN CHU Nantes

URGENCES OBSTETRICALES. N. CHAN CHU Nantes URGENCES OBSTETRICALES N. CHAN CHU Nantes Urgences obstétricales Accouchement à domicile Toxémie gravidique Métrorragies du 3ème trimestre Menace d accouchement prématuré Rupture prématuré de la poche

Plus en détail

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique»

Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : «Gynécologie Obstétrique» Descriptif d une séquence de formation Plan du cours : 2013 2014 «Gynécologie Obstétrique» 1. Identification du module : - Matière d enseignement: Gynécologie - Obstétrique - Public cible : 5 ème année

Plus en détail

C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est

C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est C est une tumeur bénigne définie comme une collection liquidienne à paroi propre qui se développe au dépens de l ovaire. Intérêt de la question : est du à la fréquence de la pathologie annexielle, c est

Plus en détail

IVG médicamenteuse sur une grossesse de localisation indéterminée. Docteur Philippe FAUCHER GCS Bluets - Trousseau

IVG médicamenteuse sur une grossesse de localisation indéterminée. Docteur Philippe FAUCHER GCS Bluets - Trousseau IVG médicamenteuse sur une grossesse de localisation indéterminée Docteur Philippe FAUCHER GCS Bluets - Trousseau Définition Situation du problème Lorsque l échographie pelvienne ne met pas en évidence

Plus en détail

HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE HMRUC LE : 04/10/2017. Diagnostic de la grossesse

HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE HMRUC LE : 04/10/2017. Diagnostic de la grossesse HOPITAL MILITAIRE REGIONAL UNIVERSITAIRE DE CONSTANTINE HMRUC LE : 04/10/2017 SERVICE Gynécologie-obstétrique DR/ HAFIANE HILAL Plan COURS POUR EXTERNE 5 éme ANNEE I. Introduction II. Diagnostic positif

Plus en détail

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3

Table des matières. Obstétrique. Liste des collaborateurs... Abréviations... XIII. 1 Début et surveillance de grossesse... 3 Table des matières Liste des collaborateurs................................ Abréviations......................................... XIII V I Obstétrique 1 Début et surveillance de grossesse......................

Plus en détail

Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers

Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers Initiation à l échographie pelvienne Pathologies de rencontre Emmanuelle ANGLADE ICO Angers Rappels anatomiques L excavation pelvienne est à l état normal située en dessous d un plan passant par le promontoire

Plus en détail

ETUDE Hy-Per. Chère Mademoiselle, Chère Madame,

ETUDE Hy-Per. Chère Mademoiselle, Chère Madame, ETUDE Hy-Per Chère Mademoiselle, Chère Madame, Vous avez accepté de participer au protocole HYPER comparant l efficacité de l hystéroscopie au curetage dans le traitement chirurgical des avortements spontanés

Plus en détail

CAS CLINIQUE GEU FORMATION ECHOGRAPHIE OBSTETRICALE PREMIERE PROMOTION TOUGGOURT OCTOBRE 2016 EMST 2016 ECHO-OBSTETRICALE -OASIS I

CAS CLINIQUE GEU FORMATION ECHOGRAPHIE OBSTETRICALE PREMIERE PROMOTION TOUGGOURT OCTOBRE 2016 EMST 2016 ECHO-OBSTETRICALE -OASIS I TOUGGOURT 20-21-22-23 OCTOBRE 2016 EMST 2016 ECHO-OBSTETRICALE -OASIS I CAS CLINIQUE GEU FORMATION ECHOGRAPHIE OBSTETRICALE PREMIERE PROMOTION Facebook: Docteurbenaouda www. Fmc-touggourt.com Mme F. 22

Plus en détail

Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien

Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien Lyon, le 11 Octobre 2007 SAMU 69 Journée de Traumatologie Traumatisme de la femme enceinte : point de vue de l obstétricien O Dupuis MD, PhD Gynécologue Obstétricien Directeur Cellule Régionale des Transferts

Plus en détail

NE PAS REMPLIR OU MODIFIER LES ZONES %%%%%%% (INFORMATIONS REPRISES PAR LE LOGICIEL)

NE PAS REMPLIR OU MODIFIER LES ZONES %%%%%%% (INFORMATIONS REPRISES PAR LE LOGICIEL) NE PAS REMPLIR OU MODIFIER LES ZONES %%%%%%% (INFORMATIONS REPRISES PAR LE LOGICIEL) Auteur(s) Référence : Date de dernière validation : %%%%%%%%% Date prévisionnelle de révision : %%%%%%%%% Valideur(s

Plus en détail

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André

Stratégie des examens d imagerie en gynécologie. Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Stratégie des examens d imagerie en gynécologie Dr Thibault CARTERET Pr Hervé TRILLAUD Hôpital Saint André Echographie Examen de référence : 1 ère intention, innocuité, facile, faible coût Voie sus pubienne

Plus en détail

Le péri opératoire EIAS

Le péri opératoire EIAS Le péri opératoire EIAS Le contexte Maternité de type III Présence permanente d une équipe obstétricale et chirurgicale Présence permanente d une équipe anesthésique Etablissement disposant de pratiquement

Plus en détail

Complications aigues des fibromes et des kystes de l ovaire

Complications aigues des fibromes et des kystes de l ovaire Complications aigues des fibromes et des kystes de l ovaire Professeur Henri Jean Philippe CHRU de Nantes 1. LES FIBROMES : La pathologie utérine fibroléiomyomateuse est fréquente puisque 25 % des femmes

Plus en détail

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego

UE - GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE. Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH. VG, la référence pour le nouveau concours! Editions Vernazobres-Grego VG, la référence pour le nouveau concours! UE - Derniers tours unités d enseignement médical Collection dirigée par L. LE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE Laëticia CAMPIN - Ludovic LETICH Editions Vernazobres-Grego

Plus en détail

DEFINITION PERITONITES AIGUES PHYSIOPATHOLOGIE (2) PHYSIOPATHOLOGIE (1) 22/12/2009. Inflammations aigues ou chroniques du péritoine

DEFINITION PERITONITES AIGUES PHYSIOPATHOLOGIE (2) PHYSIOPATHOLOGIE (1) 22/12/2009. Inflammations aigues ou chroniques du péritoine DEFINITION Inflammations aigues ou chroniques du péritoine PERITONITES AIGUES Nombreux tableaux cliniques Réactions particulières du péritoine aux agressions 18/01/07 2 PHYSIOPATHOLOGIE (1) PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

TRAUMATISMES ABDOMINAUX. Dr Michel THICOÏPE SAMU 33

TRAUMATISMES ABDOMINAUX. Dr Michel THICOÏPE SAMU 33 TRAUMATISMES ABDOMINAUX Dr Michel THICOÏPE SAMU 33 Généralités 2 entités cliniques Hémopéritoine Perforation d organes creux (Hématome rétro-péritonéal) Isolé ou polytraumatisme Diagnostic : de l angiographie

Plus en détail

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie

Suivi d une grossesse normale. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie Suivi d une grossesse normale Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie Obstétrique EHS EL BOUNI Annaba Algérie 1 Objectifs: S assurer que la grossesse évolue normalement. Rechercher la survenue d elements

Plus en détail

Grossesses de localisation inhabituelle

Grossesses de localisation inhabituelle & SÉCURITÉ DU PATIENT POINTS CLÉS SOLUTIONS Grossesses de localisation inhabituelle «Conduite à tenir devant la visualisation ou la non visualisation d un sac ovulaire avec embryon ou vésicule vitelline»

Plus en détail

UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie

UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie UE 2 Gynécologie Obstétrique - Pédiatrie I. L examen prénuptial 1. Examens complémentaires obligatoires (en cas de consultation prénuptiale) Sérologie Rubéole et Toxoplasmose chez la femme Groupe sanguin

Plus en détail

Principales complications de la grossesse Hémorragies génitales du 1er trimestre Item 17 - Module 2

Principales complications de la grossesse Hémorragies génitales du 1er trimestre Item 17 - Module 2 Objectifs : Principales complications de la grossesse Hémorragies génitales du 1er trimestre Item 17 - Module 2 Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge des hémorragies

Plus en détail

Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre

Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre Hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre Objectifs : Diagnostiquer et connaître les principes de prévention et de prise en charge des hémorragies génitale au cours du 2ème et 3ème trimestre

Plus en détail

Tumeurs ovariennes présumées bénignes lors de la grossesse

Tumeurs ovariennes présumées bénignes lors de la grossesse Tumeurs ovariennes présumées bénignes lors de la grossesse G. Dubernard, O. Tariel Service de gynécolgie- obstétrique, Hôpital de la Croix- Rousse Hospices civils de Lyon Introduc6on Prévalence: 1,1 et

Plus en détail

Principales complications. de grossesse. 4 e partie Hémorragie génitale. Objectifs

Principales complications. de grossesse. 4 e partie Hémorragie génitale. Objectifs I-00-Q000 I-2-Q17 Principales complications de la grossesse 4 e partie Hémorragie génitale D r Fabrice Franchi, D r Raha Shojai, P r Léon Boubli Service de gynécologie-obstétrique, Hôpital Nord, 13315

Plus en détail

Aménorrhées. J.Lansac

Aménorrhées. J.Lansac Aménorrhées primaires et secondaires J.Lansac Aménorrhées primaires Diagnostic Clinique Interrogatoire Poids de naissance, courbes de croissance Chez la mère : prise de médicaments, Recherche d un trouble

Plus en détail

ABCES ACTINOMYCOSIQUE SECONDAIRE DU PSOAS ET DISPOSITIF INTRA-UTERIN SOCIETE DE MEDECINE DE FRANCHE-COMTE. Jeudi 14 avril 2011

ABCES ACTINOMYCOSIQUE SECONDAIRE DU PSOAS ET DISPOSITIF INTRA-UTERIN SOCIETE DE MEDECINE DE FRANCHE-COMTE. Jeudi 14 avril 2011 ABCES ACTINOMYCOSIQUE SECONDAIRE DU PSOAS ET DISPOSITIF INTRA-UTERIN SOCIETE DE MEDECINE DE FRANCHE-COMTE Jeudi 14 avril 2011 AS THOLOZAN, A BOURTEMBOURG, N MOTTET, A ATASSI, C MEZHER, F LEUNG, JJ TERZIBACHIAN,

Plus en détail

Hémorragies de la 2 ème partie de la grossesse

Hémorragies de la 2 ème partie de la grossesse Hémorragies de la 2 ème partie de la grossesse Problèmes Saignement vaginal après 22 semaines de grossesse. Saignement vaginal pendant le travail, mais avant l accouchement. Types de saignements Types

Plus en détail

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie de la délivrance (Évaluations)

Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie de la délivrance (Évaluations) Item 17 : Principales complications de la grossesse Hémorragie de la délivrance (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011

Plus en détail

MATERNITE PRISE EN CHARGE DE LA RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES <37SA

MATERNITE PRISE EN CHARGE DE LA RUPTURE PREMATUREE DES MEMBRANES <37SA Responsables : Dr RAYNAL Dr JACQUEMOT Dr HENTGEN MATERNITE Approbateur : Dr P. PANEL Fonction : Chef de Service 4 Mise à jour :09/06/2012 Date de création : 09/01/2006 Modification : 19/02/2011 Fonction

Plus en détail

HÉMORRAGIES GÉNITALES DU T1

HÉMORRAGIES GÉNITALES DU T1 HÉMORRAGIES GÉNITALES DU T1 T1 = GEU +++ Retentissement ++ Écho (GIU visible dès 7 SA) Gamma-globulines Signes cliniques À l'écho GEU Cf. Cf. Avortement spontané Disparition signes sympathiques Rouge,

Plus en détail

2. Accouchement inopiné hors maternité. 3. Hémorragie des 2ième et 3ième trimestres. 4. Hémorragie post-partum. 5. Traumatisme chez la femmee enceinte

2. Accouchement inopiné hors maternité. 3. Hémorragie des 2ième et 3ième trimestres. 4. Hémorragie post-partum. 5. Traumatisme chez la femmee enceinte Urgences obstétricales extra-hos spitalière Recommandations Formalisée d Experts SFAR-SF FMU 2010 Dr B. CABRIT TA, SAMU 21 Neuf thèm mes traités 1. Recours au centre 15 pour motif obstétrical 2. Accouchement

Plus en détail

Formulaire d'enregistrement au Centre des Maladies Trophoblastiques A remplir par le médecin demandeur

Formulaire d'enregistrement au Centre des Maladies Trophoblastiques A remplir par le médecin demandeur CENTRE DE REFERENCE DES MALADIES TROPHOBLASTIQUES Hôpital de la Citadelle Boulevard du XIIème de Ligne, 1 4000 Liège Data Manager : Marie Timmermans : Tél. 04.230.78.57 Fax. : 04.241.84.28 E-Mail : fgoffin@chu.ulg.ac.be

Plus en détail

GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES

GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES GROSSESSES ECTOPIQUES NON TUBAIRES Dr Perrine CAPMAS! Hôpital Bicêtre - HEGP! CEGORIF 30 Janvier 2015! 1 EPIDÉMIOLOGIE Grossesse ectopique: 1,5% des naissances! Grossesse tubaire: 90%! Grossesse interstitielle:

Plus en détail

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP)

Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Examen du couple infertile/ Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Tps Normal : 40 min Indication : - absence de grossesse après un an de rapports sexuels réguliers (au moins 3 par semaine) non protégés

Plus en détail

HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT. L hystérosalpingosonographie. Informations générales

HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT. L hystérosalpingosonographie. Informations générales HÔPITAL MAISONNEUVE-ROSEMONT L hystérosalpingosonographie Informations générales De quoi s agit-il? L hystérosalpingosonographie est une technique d examen récente qui consiste à combiner échographie vaginale

Plus en détail

9/13/2013. Optimiser l usage des examens d imagerie médicale. Service d Imagerie Médicale. Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil. Optimiser la prescription

9/13/2013. Optimiser l usage des examens d imagerie médicale. Service d Imagerie Médicale. Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil. Optimiser la prescription Service d Imagerie Médicale Optimiser l usage des examens d imagerie médicale Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil Patient de 40 ans adressé pour traumatisme crânien - Sans perte de connaissance, sans signe neurologique

Plus en détail

Département de gynécologie et d'obstétrique HUG

Département de gynécologie et d'obstétrique HUG Département de gynécologie et d'obstétrique HUG Formation approfondie en gynécologie-obstétrique opératoire INTRODUCTION Le concept de formation post-graduée approfondie du département de gynécologie-obstétrique

Plus en détail

trophoblastiques gestationnelles

trophoblastiques gestationnelles Mesure 19 soins et vie des malades septembre 2010 recommandations professionnelles Maladies trophoblastiques COLLECTION recommandations & référentiels cancers rares môles hydatiformes tumeurs trophoblastiques

Plus en détail

Conduite à tenir en cas d avortements spontanés. Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF

Conduite à tenir en cas d avortements spontanés. Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF Conduite à tenir en cas d avortements spontanés Pr Henri-Jean Philippe Hôpital Cochin Faculté de médecine Paris Descartes CNGOF Avortement spontané O Synonymes : O fausse couche spontanée = FCS O Définition

Plus en détail

Maladies trophoblastiques. Pr Denis Vinatier Faculté de Médecine Lille 2

Maladies trophoblastiques. Pr Denis Vinatier Faculté de Médecine Lille 2 Maladies trophoblastiques Pr Denis Vinatier Faculté de Médecine Lille 2 Définitions La maladie trophoblastique gestationnelle regroupe: 1 des entités bénignes, môles complètes (MHC) et partielles (MHP)

Plus en détail

CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE. AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre TYPES DE TUMEURS ASPECT TUMORAL MALIGNES BENIGNES MIXTES

CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE. AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre TYPES DE TUMEURS ASPECT TUMORAL MALIGNES BENIGNES MIXTES TUMEURS DE DIAGNOSTIC PRENATAL CIRCONSTANCES DE DÉCOUVERTE ÉCHOGRAPHIQUE P. VERGNES Service de Chirurgie Pédiatrique Hôpital des Enfants Bordeaux AGE DE DECOUVERTE ->Dernier trimestre CIRCONSTANCES DE

Plus en détail

Table des matières. Gynécologie. I. Définition... 5 II. Physiopathologie... 5 III. Tableau clinique... 6 IV. Traitement... 6

Table des matières. Gynécologie. I. Définition... 5 II. Physiopathologie... 5 III. Tableau clinique... 6 IV. Traitement... 6 Table des matières TABLE DES MATIÈRES Avant-propos... Abréviations... V XIX Gynécologie I. Items inscrits dans les modules transversaux 1. Item 26 Anomalies du cycle menstruel. Métrorragies... 5 I. Définition...

Plus en détail

Douleurs Abdominales. Philippe Le Conte

Douleurs Abdominales. Philippe Le Conte Douleurs Abdominales Philippe Le Conte Mr F, 65 ans adressé pour douleur abdominale ATCDs Artérite des membres inférieurs Trt : aspégic Mr F, 65 ans adressé pour douleur abdominale HDM Apparition brutale

Plus en détail

Table des matières. Introduction 3. - Le patient 4. - Exercice : le germe 5. - Prélèvements biologiques 6. - Exercice 7. - Analyses biologiques 8

Table des matières. Introduction 3. - Le patient 4. - Exercice : le germe 5. - Prélèvements biologiques 6. - Exercice 7. - Analyses biologiques 8 Gonococcie Table des matières Introduction 3 - Le patient 4 - Exercice : le germe 5 - Prélèvements biologiques 6 - Exercice 7 - Analyses biologiques 8 - Exercice 9 - Analyses biologiques 10 - Exercice

Plus en détail

A.R M.B En vigueur

A.R M.B En vigueur A.R. 27.3.2017 M.B. 25.4.2017 En vigueur 1.6.2017 Article 14g - GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE Modifier Insérer Enlever g) les prestations relevant de la spécialité en gynécologie-obstétrique (DG) : 431211 431222

Plus en détail

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot

Soins infirmiers en Onco-gynécologie. J. Rousset 2013/ IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot Soins infirmiers en Onco-gynécologie J. Rousset 2013/2014 - IFSI Rockefeller D après cours de V. Fiot 1. Le cancer du col de l utérus 1. Le cancer du col de l utérus 1.1. EPIDEMIOLOGIE 11ème des cancers

Plus en détail

Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques

Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques 1 Fertilité après embolisation des artères utérines pour hémorragie du post partum à propos de 2 cas cliniques Dr. JOURNET Dorothée (Lyon) L embolisation utérine a été utilisée pour la première fois, à

Plus en détail

LES TUMEURS OVARIENNES

LES TUMEURS OVARIENNES LES TUMEURS OVARIENNES COURS PRESENTE PAR DR A.ABES MAITRE-ASSISTANTE EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE EHS SMK I. INTRODUCTION-GENERALITES : Les tumeurs ovariennes regroupent l ensemble des tumeurs qui se développent

Plus en détail

Echographie : masse de l ovaire gauche de 20 cm.

Echographie : masse de l ovaire gauche de 20 cm. 22 ans. Nullipare Ballonnements abdominaux & douleurs. Echographie : masse de l ovaire gauche de 20 cm. Laparotomie : Aspiration du kyste puis annexectomie. Pas d extension macroscopique hors de l ovaire.

Plus en détail

GEU. I/ INTRODUCTION : Définition : implantation ectopique de l œuf, hors de la cavité utérine

GEU. I/ INTRODUCTION : Définition : implantation ectopique de l œuf, hors de la cavité utérine O.Y N.I GEU I/ INTRODUCTION : Définition : implantation ectopique de l œuf, hors de la cavité utérine II/ EPIDEMIOLOGIE: A/ Fréquence : - Fréquence = 1 3% des grossesses - Taux de récidive après 1 GEU

Plus en détail

Apport de l IRM dans la maladie inflammatoire du pelvis

Apport de l IRM dans la maladie inflammatoire du pelvis Apport de l IRM dans la maladie inflammatoire du pelvis E. Cervantes, M. Chassang, G. Baudin, F. Germain, P. Chevallier Service d Imagerie Médicale, Hôpital Archet 2 CHU Nice - France Maladie inflammatoire

Plus en détail

Infections utéro-annexielles

Infections utéro-annexielles Cours de DES 18/05/2007 Epidémiologie : En augmentation depuis 20 ans car augmentation de IST 100 000 cas par an en France Incidence : 10 à 13/1000 femmes de 15 à 39 ans Facteurs de risques Notions générales

Plus en détail

Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005)

Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Tuméfaction pelvienne chez la femme (342) Professeur Pierre BERNARD Août 2002 (Mise à jour avril 2005) Pré-Requis : L examen clinique gynécologique L imagerie pelvienne Les marqueurs tumoraux L endoscopie

Plus en détail

L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion

L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion L IVG chirurgicale : quel protocole? Annick LAFFITTE CHU Sud Réunion Références HAS 2001 et décembre 2010 Prise en charge de l IVG jusqu à 14 sa CNGOF 2012 Prise en charge des IGH Diagnostic et modalités

Plus en détail

ORDONNANCE COLLECTIVE

ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE COLLECTIVE ORDONNANCE : Initier les examens paracliniques et diagnostiques après référence en GYNÉCOLOGIE à l accueil clinique. PROFESSIONNELS VISÉS TYPE D ORDONNANCE Infirmières Ordonnance

Plus en détail

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX. P. Revel Pôle Urgence Adult

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX. P. Revel Pôle Urgence Adult SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX P. Revel Pôle Urgence Adult 1 EPIDÉMIOLOGIE 10 % des consultations aux urgences 30 % d hospitalisation 50 % sorties sans étiologie précise 2 CAVITÉ PÉRITONÉALE 3 ESPACE

Plus en détail

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX

SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX SYNDROMES DOULOUREUX ABDOMINAUX P. Revel Pôle Urgence Adult 1 EPIDÉMIOLOGIE 10 % des consultations aux urgences 30 % d hospitalisation 50 % sorties sans étiologie précise 2 1 CAVITÉ PÉRITONÉALE 3 ESPACE

Plus en détail

Etre soigné, c est aussi être informé

Etre soigné, c est aussi être informé Livret d informations Etre soigné, c est aussi être informé Groupe d activité Urgences de Gynécologie-Obstétrique Pr. Christophe VAYSSIERE, Médecin responsable du groupe d activité Hôpital Paule de Viguier

Plus en détail