Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Forum HAD. organisé par l ARS Poitou Charentes. le 5 novembre 2015"

Transcription

1 Forum HAD organisé par l ARS Poitou Charentes Poitiers le 5 novembre 2015

2 Intervention Mode d organisation de l HAD Intervenants Dr Nelly GRIMAUD, Médecin de l HAD Mutualiste 16 Ludovic GERBOU, IDE Libéral 16 Dr Jean-Philippe BREGERE, Pharmacien (URPS Pharmaciens)

3 L HAD : Comment ça marche? Déroulement du Processus : De la demande à la fin du séjour en HAD La demande Prescription médicale (Médecin Hospitalier ou Médecin Traitant) Consentement du patient Evaluation en pré-admission par l Infirmier de Coordination de l HAD Accord du Médecin Traitant, pivot de la prise en charge Validation par le Médecin de l HAD Organisation de l entrée en HAD par l Infirmier de Coordination avec l ensemble des Professionnels de Santé libéraux et les autres intervenants : Pharmaciens Infirmiers Masseurs Kinésithérapeutes EMSP, etc. Dans la mesure du possible, l HAD choisit les professionnels de santé de proximité du patient.

4 L HAD : Comment ça marche? Déroulement du Processus : De la demande à la fin du séjour en HAD Le séjour en HAD Elaboration du Projet Thérapeutique en lien avec le Médecin prescripteur et/ou le Médecin traitant et validation par le Médecin traitant, pivot de la prise en charge Mise en œuvre du Projet Thérapeutique Suivi médical Prise en charge médicamenteuse Prise en charge infirmière Autres soins médicaux ou paramédicaux Interventions des aides soignants salariés de l HAD Coordination du Projet Thérapeutique Médecin de l HAD Infirmiers de Coordination Prise en soin pluridisciplinaire Qualité et sécurité des soins (Certification HAS) Continuité des soins 24h sur 24 et 7 jours sur 7.

5 L HAD : Comment ça marche? Déroulement du Processus : De la demande à la fin du séjour en HAD La fin du séjour en HAD Elle est envisagée dès le début du séjour car c est l atteinte du Projet Thérapeutique Organisation des relais éventuels par l équipe d HAD vers les professionnels de santé habituels du patient. Conclusion

6 Le séjour en HAD Focus sur la Mise en œuvre du Projet Thérapeutique Le suivi médical Par le Médecin Traitant Appui du Médecin de l HAD en fonction du souhait du Médecin Traitant et sur certaines spécificités (Prise en charge de la douleur, etc.) Retour

7 Le séjour en HAD Focus sur la Mise en œuvre du Projet Thérapeutique Prise en charge infirmière Signature préalable d une convention de partenariat entre IDEL et l HAD Entretien téléphonique ou visite d entrée avec l IDEC au domicile du patient Mise en place du Plan de Soins en lien avec le Projet Thérapeutique Echanges avec IDEC autour des protocoles spécifiques et formations le cas échéant Réalisation des soins 24h sur 24 et 7 jours sur 7 y compris la nuit Traçabilité/Echange d informations Dossier patient au domicile Lien permanent avec IDEC Projet de transmission dématérialisée via accès à distance au logiciel métier de l HAD Les soins de nursing sont délégués aux aides soignants salariés de l HAD sous la responsabilité des IDEC. Retour

8 Le séjour en HAD Focus sur la Mise en œuvre du Projet Thérapeutique Prise en charge médicamenteuse Signature préalable d une convention entre le pharmacien et l HAD Intégration de la prise en charge en HAD dans le fichier patient du pharmacien Analyse pharmaceutique avec l équipe HAD Dispensation des prescriptions sur une durée de 7 jours Intégration dans le Dossier Pharmaceutique En fonction de l évaluation de l autonomie du patient par l IDEC, possibilité de réalisation et de livraison de piluliers. Traçabilité/Echange d informations dématérialisé Du logiciel métier de l officine vers le logiciel métier de l HAD Transmission en temps réel de la prescription médicale Transmission en temps réel de la délivrance/facture Via messagerie sécurisée du GCS e-santé Cas particulier des médicaments de la réserve hospitalière Retour

9 Le séjour en HAD Focus sur la Coordination du Projet Thérapeutique Médecin de l HAD Coordonne la prise en charge médicale du patient pendant son séjour en HAD : Facilite l interface entre les médecins hospitaliers et le médecin traitant Se place en appui de ses confrères et en particulier du médecin traitant Veille à la qualité et à la sécurité des soins de la prise en charge globale. Infirmiers de Coordination Evalue les besoins du patient et leurs évolutions Coordonne les interventions de l ensemble des professionnels de santé Organise et contrôle d effectivité de la continuité des soins Se place en appui des effecteurs de soins libéraux et salariés. Retour

10 Merci de votre attention.

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur

Katia PECQUERON DUZAC Septembre Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur Katia PECQUERON DUZAC Septembre 2016 Expérience de coordination de l HAD de la clinique Pasteur L Hospitalisation A Domicile C est un établissement de santé, par nature polyvalent et généraliste, qui répond

Plus en détail

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014

Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux. Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Intervention de l HAD dans les établissements sociaux et médico-sociaux Délégation Départementale FEHAP du 02 décembre 2014 Définition de l HAD Définition L HAD s adresse à tous les patients quelques soit

Plus en détail

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile?

Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? JOURNEE D ECHANGE 20 janvier 2017 Session 2 COMMENT INNOVER ET INTERAGIR AVEC SON ECOSYSTEME? Table ronde N 4 L informatisation des HAD et SSIAD : comment suivre ses patients au domicile? Mme M-Hélène

Plus en détail

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL

RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL. Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL RETOUR DU PATIENT AU DOMICILE LE LIEN VILLE / HÔPITAL Sabine DELONGEVILLE Anne-Gaelle POUSSIN Nicole MOREL Plan de la présentation Préparation de la sortie d un patient hospitalisé Accueil d un patient

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE HOSPITALISATION A DOMICILE Journée du RFClin et CCLIN-Est : prévention du risque infectieux en HAD, Besançon, 8 octobre 2013 MATHIEU Carine Directrice HAD39 Déléguée Régionale FNEHAD 1 Modalités d organisation

Plus en détail

EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD

EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD EXPERIMENTATION : Organisation de la prise en charge en HAD des patients admis aux urgences, en particulier les patients âgés hébergés en EHPAD ORIGINE Depuis plusieurs années La FNEHAD Picardie relaie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 30 décembre 2010 fixant les modèles de contrats types devant être signés par les professionnels

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE Formation proposée par Bien-être et santé en Baie le 4 février 2010 à Granville HOSPITALISATION A DOMICILE intervention du Dr Chantal DESPIERRES Médecin coordonnateur de l HAD du Pays de la Baie L'HAD

Plus en détail

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre

Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison. Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre septembre Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison Réunion ARS Champagne Ardennes 17 septembre 2013 18 septembre 2013 1 Axes de la stratégie nationale sur les parcours de soins des patients Fluidifier les parcours

Plus en détail

PRESENTATION D'HOPITAL A DOMICILE 35. Notre statut : Notre activité :

PRESENTATION D'HOPITAL A DOMICILE 35. Notre statut : Notre activité : SOMMAIRE PRESENTATION D'HOPITAL A DOMICILE 35...3 Notre statut :...3 Notre activité :...3 Notre territoire d intervention :...4 Notre organisation :...4 Nos engagements de qualité et de sécurité...6 HAD

Plus en détail

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert

Les soins palliatifs en HAD. 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Les soins palliatifs en HAD 2 ème Congrès Francophone de Médecine Générale Océan Indien 22 & 23 avril 2016 Dr Imbert Circulaire du 30/05/2000 non parue au JO compléments en février 2004, decembre 2006

Plus en détail

Travail partagé des coordinateurs de réseau

Travail partagé des coordinateurs de réseau RENCONTRE DES PHARMACIENS DE LA REGION CENTRE EN ONCOLOGIE 5 ème Edition Mardi 29 Janvier 2013 Travail partagé des coordinateurs de réseau Mme Nathalie BINOIT Infirmière coordinatrice du réseau Oncologie

Plus en détail

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016

HAD 35. PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES. 12 mai 2016 HAD 35 PRESENTATION Infirmiers en cancérologie Territoire Sanitaire 5 CHU RENNES 12 mai 2016 SOMMAIRE GENERALITES Définition de l HAD et Objectifs La tarification HOPITAL A DOMICILE 35 Présentation de

Plus en détail

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale

L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale L Hospitalisation à Domicile Présentation Générale 1 Les malades L Hospitalisation à Domicile concerne des malades, atteints de pathologies graves, aiguës ou chroniques, évolutives et / ou instables qui,

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

PARIS HEALTHCARE WEEK

PARIS HEALTHCARE WEEK PARIS HEALTHCARE WEEK 17 MAI 2017 Agora : «Au secours! Mon patient est en HAD!» Dispenser des soins complexes au domicile : quelle coopération entre les infirmiers libéraux et les établissements d hospitalisation

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE

PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE PRISE EN CHARGE DE L ANTIBIOTHERAPIE A DOMICILE stratégies thérapeutiques et modalités pratiques 24/11/2015 Le Guen, cadre de santé, Service de maladies infectieuses, CHRU de Brest 1 Plan Quelles options

Plus en détail

L innovation au service du parcours de santé De nouvelles solutions face au défi des maladies chroniques

L innovation au service du parcours de santé De nouvelles solutions face au défi des maladies chroniques L innovation au service du parcours de santé De nouvelles solutions face au défi des maladies chroniques Territoire de soins numérique Une expérimentation nationale dans Les Landes Le programme national

Plus en détail

AGORAS Paris Healthcare Week 17 mai 2017

AGORAS Paris Healthcare Week 17 mai 2017 AGORAS Paris Healthcare Week 17 mai 2017 - Intervenants - M. BEY, Directeur-adjoint CH de NIORT - Mme le Dr DOLCI, Praticien Hospitalier CH de NIORT - M. DRAPIER, Chef de projet GCS e-santé Poitou-Charentes

Plus en détail

SEMINAIRE e-resater TOULOUSE

SEMINAIRE e-resater TOULOUSE SEMINAIRE e-resater TOULOUSE Le 2 Juin Dr Jean-Louis VICQ 1 PRESENTATION D ECHOSANTE 2003 : Réseau territorial de santé polyvalent / Prise en charge de la Dépendance / Coordination et maintien à domicile,

Plus en détail

HAD HOSPITALISATION A DO MICILE. Contact permanent avec l équipe de soins ou

HAD HOSPITALISATION A DO MICILE. Contact permanent avec l équipe de soins ou L hospitalisation à domicile permet : Un retour plus rapide au foyer en continuant le traitement commencé à l hôpital D éviter une entrée à l hôpital et de commencer un traitement chez soi HOSPITALISATION

Plus en détail

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014

Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Maladies chroniques : Cancers Amélioration de la qualité de vie, Quelles organisations et quels acteurs? Lille 23 septembre 2014 Les différents types de prise en charge des patients à domicile L hospitalisation

Plus en détail

Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie

Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie Comment assurer la continuité des traitements médicamenteux? La mise en place de la conciliation médicamenteuse en service d Orthopédie-Traumatologie Bénédicte GOURIEUX, Pharmacien Thérèse SADORGE, Cadre

Plus en détail

La prévention BORDEAUX. de la perte d autonomie. des personnes âgées de 75 ans et plus

La prévention BORDEAUX. de la perte d autonomie. des personnes âgées de 75 ans et plus La prévention de la perte d autonomie des personnes âgées de 75 ans et plus Bordeaux, territoire pilote Pour le parcours de santé des aînés 20 000 +75 ans 1/3 hospitalisé dans l année 50% via les urgences

Plus en détail

Mme ONA Stéphanie Cadre de santé 07 juin 2016

Mme ONA Stéphanie Cadre de santé 07 juin 2016 L expertise des soins complexes et coordonnés à domicile Journée Formation IFSI Mme ONA Stéphanie Cadre de santé 07 juin 2016 Qu est-ce que l HaD? 2 HaD FRANCE Société de statut privé Créée en août 2007

Plus en détail

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Le Projet pour les Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Les enjeux de l autonomie : o Près de 20 000 personnes

Plus en détail

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE?

LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? LOI HPST, MISSIONS DU PHARMACIEN, COOPÉRATION, RELATIONS VILLE-HÔPITAL H A D, EHPAD NOUVELLE DONNE? Marie Josée Augé-Caumon Conseiller USPO 1 ACCÈS DE TOUS À DES SOINS DE QUALITÉ Article 36 I. Les articles

Plus en détail

MSP de la Haute Vallée du Thoré. Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015

MSP de la Haute Vallée du Thoré. Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015 MSP de la Haute Vallée du Thoré Retour d expérience sur le système d information partagé 03/10/2015 L équipe de notre MSP 2 Médecins 7 IDE 1 Kinésithérapeute 3 Pharmaciens 1 Sage Femme 1 Podologue 1

Plus en détail

Messagerie sécurisée et coopération ville-hôpital entre professionnels de santé

Messagerie sécurisée et coopération ville-hôpital entre professionnels de santé Messagerie sécurisée et coopération ville-hôpital entre professionnels de santé Benoît HUE, Pharmacien CHU de Rennes Journée OMéDIT Bretagne - 14 septembre 2017 Plan I. Moyens de communication à la disposition

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre

RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre RAPPORT ANNUEL D ACTIVITE MEDICALE DE L EHPAD : situation au 31 décembre Année concernée par le rapport : Médecin coordonnateur : ATTENTION : PRECISER «0» ou «ND» car tout champ vide est analysé comme

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe.

DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. DOSSIER DE PRESSE Participation active de l ASDR à la Journée mondiale du don d organe et de la greffe. Dimanche 14 octobre 2012 Contact presse : Tél. 02 62 20 28 20 Gsm : 06 92 87 25 84 Email : communication@asdr.asso.fr

Plus en détail

ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011

ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011 ORMEDIMS POITOU CHARENTES Propositions commissions sécurisation du circuit du médicament juin 2011 ACTIONS EN ETABLISSEMENT DE SANTE POUR AMELIORER LE BON USAGE DES AVK Contexte : En France au moins 600

Plus en détail

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014

L HOSPITALISATION A DOMICILE. 4 décembre 2014 L HOSPITALISATION A DOMICILE 4 décembre 2014 ZONE D INTERVENTION MONTASTRUC LA CONSEILLERE LEGUEVIN TOULOUSE prochainement VILLEFRANCHE QU EST-CE QUE L HAD? Une HOSPITALISATION alternative, polyvalente

Plus en détail

Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées. Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017

Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées. Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017 Améliorer la pertinence de l hébergement hospitalier pour les Personnes âgées Paris Healthcare Week 2017 Mercredi 17 mai 2017 1 Enjeux Evolutions socio-démographiques : Vieillissement de la population

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE UN ETABLISSEMENT D HAD ET UN ETABLISSEMENT SOCIAL OU MEDICO-SOCIAL NON MEDICALISE Vu les articles R. 6121-4-1 et D. 6124-311 du code de la santé publique, Vu l'article R.

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande -

RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS. - Dossier de demande - RECONNAISSANCE DE LITS IDENTIFIES EN SOINS PALLIATIFS - Dossier de demande - Le présent document s adresse à l ensemble des établissements publics et privés d Aquitaine souhaitant identifier au sein de

Plus en détail

AVANT-PROJET. ARRÊTÉ du. Fixant les modèles de contrats-types prévus en application de l article L du code de l action sociale et des familles

AVANT-PROJET. ARRÊTÉ du. Fixant les modèles de contrats-types prévus en application de l article L du code de l action sociale et des familles RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : AVANT-PROJET ARRÊTÉ du Fixant les modèles de contrats-types prévus en application de l article L. 314-12 du code de l action sociale et des

Plus en détail

Oxypharm. Une solution globale et personnalisée. Dossier de presse. Équipement médical du domicile Respiratoire Perfusion Nutrition Diabète

Oxypharm. Une solution globale et personnalisée. Dossier de presse. Équipement médical du domicile Respiratoire Perfusion Nutrition Diabète Oxypharm Une solution globale et personnalisée Équipement médical du domicile Respiratoire Perfusion Nutrition Diabète Dossier de presse Répartition Soins à la personne Services aux pharmaciens Services

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

RESEAUX DE PEDIATRIE

RESEAUX DE PEDIATRIE RESEAUX DE PEDIATRIE Organisation nationale (recherche et avancées) Inter régionale et régionale Dr Anne Isabelle Bertozzi-Salamon DESC ONCO Responsable du comité réseau SFCE Epidémiologie Incidence: 1-2%

Plus en détail

HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience

HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience Notre Mission Installer l Hôpital à la Maison HaD Ouest Audois : Indications et retour d expérience Intervenants : Anne MANDONNAUD, Médecin Coordonnateur HaD Ouest Audois 13 décembre 2012 25 décembre 2012

Plus en détail

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel

Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Le 1 er modèle de Plateforme Territoriale d Appui innovant et opérationnel Une équipe de proximité pour améliorer les parcours de santé Les facteurs clés de réussite Un outil numérique innovant de coordination

Plus en détail

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ;

ARRÊTÉ du. Vu le code de la santé publique, notamment son article L ; RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la santé et des sports NOR : ARRÊTÉ du relatif à la convention conclue entre un établissement mentionné au 6 du I de l article L. 312-1 du code de l action sociale et

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION ENTRE UN(E) INFIRMIER(E) LIBERAL(E) ET UN SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE

CONVENTION DE COLLABORATION ENTRE UN(E) INFIRMIER(E) LIBERAL(E) ET UN SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE CONVENTION DE COLLABORATION ENTRE UN(E) INFIRMIER(E) LIBERAL(E) ET UN SERVICE DE SOINS INFIRMIERS A DOMICILE Entre : Le service de soins infirmiers à domicile (SSIAD)... représenté par d une part, et :

Plus en détail

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD

ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE. Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD ALLIANCE DES PROFESSIONNELS AUTOUR DU PATIENT EN FIN DE VIE Journée Régionale Soins Palliatifs et fin de vie en EHPAD 17 mars 2015 EMSP CHU Reims Dr Alexia Copigny Afonso LE PATIENT Quel est son statut?

Plus en détail

RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016

RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016 22/09/2016 1 RExCO 1ère Journée IUCT-O 22 septembre 2016 Dominique Yerle Infirmière Coordonnateur Parcours de Soins Complexe Hématologie - Médecine Interne & Immunopathologie 22/09/2016 2 Coordonnateur

Plus en détail

Place du pharmacien clinicien dans la prise en charge de la douleur

Place du pharmacien clinicien dans la prise en charge de la douleur Place du pharmacien clinicien dans la prise en charge de la douleur Dr Benoît HUE Pharmacien clinicien en chirurgie digestive 6 ème journée du CLuD 7 avril 2016 Pharmacien à l hôpital : rôle et missions

Plus en détail

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie?

EHPAD/USLD. Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? Quelles sont les ressources mobilisables dans les soins de support en oncogériatrie? EHPAD/USLD Table ronde 2ème journée d oncogériatrie du Centre Orléans La Source le 1 er décembre 2016 Dr Karine Barilleau

Plus en détail

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX

HAD 43. Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Service d hospitalisation à domicile Service du Centre Hospitalier Emile ROUX Autorisation ARH Auvergne (Agence Régionale de l Hospitalisation) 23/10/07 attribuée au Centre Hospitalier Partenariat: Centre

Plus en détail

LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE.

LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE. LA COORDINATION TERRITORIALE APPUI,PROXIMITE. URIOPSS PACA MARSEILLE 26/03/15 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux Coordination, Clic, réseau, filière,

Plus en détail

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Dossier Médical Personnel Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Qu est-ce que le Dossier Médical Personnel? «Le DMP en quelques mots» 2 Le DMP, qu est-ce que c est? Le

Plus en détail

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE

SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE SOINS PALLIATIFS EN NEURO ONCOLOGIE Dr Sara Balagny Equipe Mobile d Accompagnement et de Soins Palliatifs Hospitalisation A Domicile CHRU Lille Définition des soins palliatifs «Les soins palliatifs cherchent

Plus en détail

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD»

RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» RÉSULTATS DE L ENQUÊTE «SITUATIONS RENCONTRÉES EN EHPAD» OMEDIT Haute-Normandie Octobre 2014 Dr M. Lefebvre-Caussin, Dr D. Monzat, Pr J. Doucet, Dr A. Breteau, N. Henry, Groupe de travail «EHPAD» OMEDIT

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie

Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie Thérapeutiques orales en Hémato-Oncologie : à partir d une enquête menée auprès des pharmaciens de l Isère, Savoie et Haute-Savoie LES INCONTOURNABLES EN CANCEROLOGIE 08/11/2016 Dr Dominique CHARLETY (Grenoble)

Plus en détail

Les soins en ville et l hospitalisation à domicile

Les soins en ville et l hospitalisation à domicile 6th International Congress of Breath Disease Centers WORKSHOP 1 Les soins en ville et l hospitalisation à domicile Dr Nicolas GANDRILLE Fondation Santé Service HAD Les différents intervenants du domicile:

Plus en détail

Les soins palliatifs. en Pays de la Loire

Les soins palliatifs. en Pays de la Loire Les soins palliatifs en Pays de la Loire Etat des lieux de l offre de soins graduée en Pays de la Loire La gradation des prises en charge en soins palliatifs Les unités de soins palliatifs. 2 unités de

Plus en détail

COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS

COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS COORDINATION DES SOINS ONCOLOGIQUES DE SUPPORT (SOS) : VERS UNE REELLE CONTINUITE DES SOINS Pré requis : une structure et une organisation des soins de support oncologiques déjà fonctionnelles au sein

Plus en détail

Médecin coordinateur HAD

Médecin coordinateur HAD Dr GUEHENNEUX Emmanuelle Médecin coordinateur HAD Plan Prise en charge de l hôpital Patient Famille Equipe Suivi Prise en charge du domicile Patient Famille Equipe Suivi Conclusion Prise en charge de l

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique :

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : La structure d HAD du Centre Hospitalier Gérard Marchant (15

Plus en détail

Place de l HAD en EHPAD

Place de l HAD en EHPAD Place de l HAD en EHPAD Mardi 13 octobre 2015 Rappels Quelques chiffres > En 1950, la population française était de 41,5 millions d'habitants, avec 6,7 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit

Plus en détail

Dr Jean-Baptiste REY - PharmD, PhD

Dr Jean-Baptiste REY - PharmD, PhD Dr Jean-Baptiste REY - PharmD, PhD Institut Jean Godinot - Département de Pharmacie Faculté de Pharmacie de Reims - Pharmacie Clinique TAO - samedi 23 novembre 2013 (HEGP - Paris) Le pharmacien hospitalier

Plus en détail

L hospitalisation à domicile

L hospitalisation à domicile DOSSIER DE PRESSE L hospitalisation à domicile Avril 2016 Qu est-ce que l hospitalisation à domicile (HAD)? DÉFINITION Selon le décret du 2 octobre 1992, «Les structures d'hospitalisation à domicile permettent

Plus en détail

Activité de soins de traitement du cancer. Convention pour les établissements dits «associés» en chimiothérapie

Activité de soins de traitement du cancer. Convention pour les établissements dits «associés» en chimiothérapie Activité de soins de traitement du cancer Convention pour les établissements dits «associés» en chimiothérapie Préambule : L activité de soins «Traitement du cancer» par chimiothérapie est soumise à autorisation,

Plus en détail

Déploiement medico-social

Déploiement medico-social Déploiement medico-social L existant dans le processus d admission en Ehpad Ehpa et USLD en Poitou-Charentes : 4 départements, 4 CG, 4 annuaires en ligne sur les sites des CG actualisés une fois / an,

Plus en détail

Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord

Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord Document interne - Présentation rôle et missions du 3C de la Haute-Savoie Nord Sommaire 1. Rôle et missions du 3C de territoire 2. Le 3 ème Plan Cancer 3. Actions mises en place par le 3C de territoire

Plus en détail

Positionnement du réseau Projet envisagé 2011 Parcours d Education Thérapeutique du patient colostomisé

Positionnement du réseau Projet envisagé 2011 Parcours d Education Thérapeutique du patient colostomisé Présentation du réseau de santé ILHUP Intervenants Libéraux et Hospitaliers Unis pour le Patient Présentation Générale Positionnement du réseau Projet envisagé 2011 Parcours d Education Thérapeutique du

Plus en détail

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive

Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Retour d expérience: Infirmière de coordination en cancérologie digestive Marie-Elodie Chicher Coordinatrice 3C GH Pitié Salpêtrière Charles Foix (Paris) 16 février 2016 Séminaire ANFH EHESP Infirmière

Plus en détail

Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA

Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA 1 Conciliation médicamenteuse Projet PAERPA 15 Septembre 2016 Loïc PHILIPPE (Pharmacien inspecteur de santé publique, ARS Bourgogne-Franche-Comté)) Laure BRUNET (Pharmacien assistant spécialiste, CH de

Plus en détail

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE

Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE Rapport d'activité médicale MAISON DE RETRAITE ANNEE : Code d'identification RAMEHPAD de votre établissement 5 Présentation de l'établissement Médecin coordonnateur Richard FASQUELLE Nombre de lits autorisés

Plus en détail

ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs

ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs ORGANISATION DES SOINS A DOMICILE FRANCAIS Particularités en soins palliatifs éraldine Equipe Mobile de Soins Palliatifs CHU de RENNES FRANCE Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du

Plus en détail

Les systèmes d information au service des parcours de santé

Les systèmes d information au service des parcours de santé PROJETS ET SERVICES Les systèmes d information au service des parcours de santé Rencontres Inter-Régionales de l ASIP Santé 10 avril 2014 Introduction «Le parcours de santé des aînés Des acteurs coordonnés

Plus en détail

Continuité de la prise en charge thérapeutique: Points de vigilance sur l entrée et la sortie d HAD. C. Champagne ASSAD HAD MP.

Continuité de la prise en charge thérapeutique: Points de vigilance sur l entrée et la sortie d HAD. C. Champagne ASSAD HAD MP. Continuité de la prise en charge thérapeutique: Points de vigilance sur l entrée et la sortie d HAD C. Champagne ASSAD HAD MP. Lemeux ASSAD HAD 17/11/2016 Contexte général de l entrée en HAD L ASSAD HAD

Plus en détail

Le parcours de Madame PAERPA 83 Ans, veuve sans enfant, sous tutelle.

Le parcours de Madame PAERPA 83 Ans, veuve sans enfant, sous tutelle. Le parcours de Madame PAERPA 83 Ans, veuve sans enfant, sous tutelle. Du repérage de la personne à la coordination des acteurs sanitaires, sociaux et médico-sociaux Repérage de Mme PAERPA: Le 12-08-2015:

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile

HOSPITALISATION A DOMICILE. Soins palliatifs à domicile HOSPITALISATION A DOMICILE (H.A.D.) Soins palliatifs à domicile Hospitalisation à domicile Dates clés 1945 : Naissance du concept d HAD aux USA 1957: Création du 1 er Ets d HAD en France 1973 : Création

Plus en détail

MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL. Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité

MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL. Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité MISE EN PLACE D UN STAFF PLURIDISCIPLINAIRE EN HOPITAL LOCAL Docteur Jean Paul BRIESE Ludovic de GAILLANDE Assistant Qualité Hôpital Local de Sartène 1 Qui sommes nous? Hôpital Local de Sartène Créé en

Plus en détail

OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE

OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE TACTIQUE ANTIPOLIS uillet 2016 OPTIMISER LE PARCOURS DE SOINS DE L USAGER A DOMICILE Une cooordination conjointe 2 La coordination des soins se définit comme une action conjointe des professionnels de

Plus en détail

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA Session PACSS ARS 3 juillet 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements

Plus en détail

Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? Commission PA

Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? Commission PA Quel apport du numérique pour l administration des médicaments? 09 09 2015 Commission PA 1 Rappel des constats 30% d erreur toutes étapes confondues en EHPAD de la prescription à la délivrance,la préparation,

Plus en détail

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES «Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES Lieux de décès en France Loi du 9 Juin 1999 : «Toute personne malade

Plus en détail

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et :

Entre : - nom de l établissement de santé autorisé en SSR, [Raison sociale / FINESS / Adresse / Statut juridique] Représenté par ( signataire) Et : Convention type relative aux modalités de coopération entre un établissement de santé autorisé en soins de suite et de réadaptation et un établissement médico-social Entre : - nom de l établissement de

Plus en détail

PR OPC 13 Page 1 sur 6. Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008

PR OPC 13 Page 1 sur 6. Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008 PR OPC 13 Page 1 sur 6 Indice de révision 01 Procédure de Prise en charge en Post Partum Date d application : 31 juillet 2008 Objet de la procédure Décrire les étapes de la prise en charge d une patiente

Plus en détail

1 ers retours d expériences à 6 mois. RIR 10 avril 2014

1 ers retours d expériences à 6 mois. RIR 10 avril 2014 1 ers retours d expériences à 6 mois RIR Rappel contexte / interrégionalité Les régions de Basse-Normandie et du Languedoc-Roussillon portent un projet commun de téléexpertise, téléconsultation et téléassistance

Plus en détail

Risque infectieux et parcours de soins

Risque infectieux et parcours de soins Risque infectieux et parcours de soins Place de l HADR dans la filière de soins Centre de Réadaptation de Coubert Journée annuelle de prévention des infections associées, 16/06/16 HAD-R (*): Nouvelle alternative

Plus en détail

Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier

Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier Coordination du parcours du patient cancéreux sous thérapie orale : place du pharmacien hospitalier Danielle PREBAY Pharmacien URPS 23 mars 2017 Analyse de Risques du parcours - patient sous Prescription

Plus en détail

Réunion des EHPAD. 30 septembre 2014

Réunion des EHPAD. 30 septembre 2014 Réunion des EHPAD 30 septembre 2014 Cartographie des EHPAD PAERPA (9-10-19) En attente carte stagiaire géographe 2 Ordre du jour Présentation actions médico sociales et SI à court terme Présentation projet

Plus en détail

HOSPITALISATION A DOMICILE

HOSPITALISATION A DOMICILE CENTRE HOSPITALIER DU HAUT ANJOU HOSPITALISATION A DOMICILE LIVRET D ACCUEIL Madame, Mademoiselle, Monsieur, Vous venez d être admis en «Hospitalisation A Domicile». Cette brochure vous permettra de mieux

Plus en détail

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce?

Un médecin coordonnateur en EHPAD pour vous qui est ce? JOURNEE DU 23 SEPTEMBRE 2015 CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL AMCOOR HAUTE BRETAGNE LIVRE BLANC DU MEDECIN COORDONNATEUR EN EHPAD Vingt médecins coordonnateurs se sont réunis le 23 septembre à Saint Jacut

Plus en détail

SPECIAL FORMATION DOULEUR ET SOINS PALLIATIFS

SPECIAL FORMATION DOULEUR ET SOINS PALLIATIFS SPECIAL FORMATION DOULEUR ET SOINS PALLIATIFS - 2015 Organisme de formation enregistré sous le n 82 69 10408 69 Agrément DPC 4251 Qui sommes-nous? Agir en Santé est organisme de formation, créé et animé

Plus en détail

Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile

Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile Le référentiel de bonnes pratiques professionnelles des services de soins infirmiers à domicile Renouveler l organisation des SSIAD et faire évoluer leurs pratiques : un des enjeux du maintien à domicile

Plus en détail

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer

Quatre demandes priorisées par les malades : 1. Personnaliser le parcours de soins des personnes atteintes de cancer Un parcours de soins personnalisé et coordonné pendant et après un cancer Vision Inca = Vision plan cancer Oncomip - 2010 Nouvelles perspectives pendant et après le cancer Quatre demandes priorisées par

Plus en détail

Programme d éducation thérapeutique dans le cancer de la prostate localisé

Programme d éducation thérapeutique dans le cancer de la prostate localisé Programme d éducation thérapeutique dans le cancer de la prostate localisé Fabienne Courdesses-Chargée de mission ETP- Réseau Onco94 Ouest- CNRC -1 er octobre 2015 Onco 94 Ouest en quelques mots Trois

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LE SSIAD (service de soins infirmiers à domicile) adresse : code postal et ville : Présidé par Représenté par Ci-après dénommé «SSIAD» d une part, ET L Hospitalisation à

Plus en détail

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS

TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS TERRITOIRE DE SANTE ROUEN-ELBEUF INTERVENTION DU RESEAU GRATUITE FINANCEE PAR L ARS Vous avez dit Soins Palliatifs Définitions Thérèse VANIER en 1976 «C est tout ce qui reste à faire quand il n y a plus

Plus en détail

Livret d accueil de l usager

Livret d accueil de l usager Livret d accueil de l usager Service de Soins Infirmiers A Domicile E.H.P.A.D La Sofiéta 2424, Bd Edouard VII 06230 Villefranche-sur-Mer Téléphone : 04.93.01.66.24 ssiad@ehpadvillef.com Livret d accueil

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins Bureau qualité et sécurité des soins

Plus en détail

Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en Présentation disponible sur:

Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en Présentation disponible sur: Intervenant pour l OMéDIT Bretagne Dr Mélanie CHACOU Pharmacien Membre de l unité de coordination Invités sur le plateau Séverine MORILLE RAQ - GDR CHU de Rennes Établissement test en 2014 Dr Pascale MAHE

Plus en détail