Stratégie d amélioration continue et évaluation participative

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Stratégie d amélioration continue et évaluation participative"

Transcription

1 DR Stratégie d amélioration continue et évaluation participative DR R.Vezin Peter SZERB chargé de mission développement durable, évaluation

2 I. PARTIE: INTRODUCTION Contexte SOMMAIRE II. PARTIE: STRATEGIE D AMELIORATION CONTINUE Stratégie d'amélioration continue Éléments constitutifs : 1. l'observation territoriale 2. le suivi 3. et l'évaluation participative III. PARTIE: EVALUATION PARTICIPATIVE EN RHÔNE- ALPES Définition, préparation et processus d évaluation Plus-value participative, utilité, communication

3 I. PARTIE: CONTEXTE MEEDDM : Cadre de référence national pour les projets territoriaux de développement durable (2006) PCET/A21: Cinq finalités, cinq éléments, dont l amélioration continue et l évaluation participative Référentiel pour l évaluation des projets territoriaux de développement durable (2011- sur les objectifs stratégiques)

4 II. PARTIE STRATEGIE D AMELIORATION CONTINUE

5 Stratégie d'amélioration continue (SAC) «.. apporter une amélioration de la situation initiale au regard des finalités du développement durable et, dans le même temps, améliorer les méthodes de travail pour les rendre plus ouvertes, plus transversales, plus participatives. Les avancées doivent pouvoir en être mesurées pour permettre l évolution du projet au fil du temps.» «L évaluation en continu est indissociable d une stratégie d amélioration continue.» MEEDDAT, Projets territoriaux de développement durable, éléments déterminants de la démarche & orientations et pistes pour l action, Paris, Tome 1, juillet 2006,

6 La route de Deming

7 Éléments constitutifs d une SAC 1. L'observation territoriale 2. Le suivi 3. L'évaluation mais aussi démarche qualité, etc.

8 1. L'observation territoriale : Définition Objectif : suivre l évolution socio-économique et environnementale d un territoire Méthode : recueil, organisation et mise à jour régulière des données socio-économiques et environnementales du territoire - indicateurs de contexte Intérêt : facilite la collecte et l analyse d informations, étapes préalables à l évaluation Productions : annuaire, rapport, «état des lieux des inégalités»

9 Définition 2. Le suivi : Objectif : mesurer l avancement de la mise en œuvre d une action/pp Méthode : mise à jour régulière des indicateurs de réalisation, tableau de bord - indicateurs de réalisation Intérêt : fournit de précieuses indications sur le déroulement de l action/pp, alerte et incite à évaluer les conditions de réalisation et des effets produits de l action Production: bilan, rapport d activités

10 3. L'évaluation (participative) Définition Objectif : mesurer les effets produits par une action/pp Intérêt : outil d aide à la décision publique, contribue à comprendre et améliorer la PP en question, aide à l ajuster/modifier/arrêter Production : rapport d évaluation Méthode: Préparation Recueil des données Analyse des données Avis évaluatif Recommandations

11 QUESTIONS?

12 III. PARTIE EVALUATION PARTICIPATIVE EN RHÔNE-ALPES

13 L évaluation est participative si : Définition Les différentes parties prenantes du projet évalué aussi bien les partenaires et les citoyens du territoire que les élus et les techniciens sont associées aux différentes étapes de la démarche. L évaluation n est pas participative si : «elle se limite à demander aux bénéficiaires d un programme leur appréciation sur ses effets par questionnaire ou entretien, ou à leur restituer les conclusions de l évaluation au cours d une réunion,» BARON Gaëlle, MONNIER Éric, Une approche pluraliste et participative : coproduire l évaluation avec la société civile, Revue «Informations sociales», n 110, septembre 2003, p. 2.

14 Préparation de l évaluation a. La commande : mandat d évaluation décision politique, légitimité, utilité b. Le pilotage : instances, rôles et composition Pilotage à quatre niveaux Commanditaire: élus - initiation/réingénierie Instance d évaluation participative: cit./tech./élu 5 étapes Animateur en évaluation: accompagne, déontologie Chef de projet : chargés de mission c. Le projet d évaluation : cahier des charges cadre technique et méthodologique, questions!!

15 Le processus d évaluation et sa validation (1) La méthode: - Recueil de données : analyse documentaire et statistique, questionnaire, entretiens, auditions - Analyse des données : mini dossier, réunion, focus groupe - Formulation de l avis : réponses aux questions, coproduction accompagnée par l animateur-expert en évaluation - Formulation des recommandations : coproduction avec ou sans les services concernés - Validation de l avis et des recommandations : l instance les présente au commanditaire pour validation politique

16 Le processus d évaluation et sa validation (2) - Degré d implication des parties prenantes : Préparation Collecte de Analyse de Avis Recommandations Suivi données données

17 La plus-value de la participation dans l évaluation Elle permet : de mobiliser les parties prenantes d enrichir les projets de la collectivité de partager ses objectifs et une vision globale de construire une intelligence collective et par conséquent de porter sur le projet examiné une meilleure qualité de jugement, issue d un croisement de regards pluriels meilleure connaissance des activités menées et des résultats obtenus transparence! meilleure appropriation par les acteurs des mesures préconisées par l évaluation meilleure acceptation des changements

18 Utilisation des résultats de l évaluation Commanditaire : validation services : mise en œuvre - Suivi de leur mise en œuvre : le service avec retour devant le commanditaire et les instances participatives - Implication des parties prenantes : communication des bilans de réalisation Communication sur l évaluation - Le rapport d évaluation : une publication systématique par la collectivité - Communication sur la démarche: documents méthodologiques

19 Conditions de réussite (1) Formation des acteurs Une commande politique légitime Un commanditaire s engageant au départ à prendre en compte les recommandations pour améliorer la politique évaluée Données suffisantes sur les réalisations et les résultats Une instance d évaluation pluraliste et équilibrée

20 Conditions de réussite (2) Une participation tout au long du processus Un champ de l évaluation et des questions évaluatives limités au regard de la durée impartie et du nombre de réunions prévues par l instance d évaluation Des questions évaluatives suffisamment «controversées» Un avis mettant en lumière les convergences, les divergences et leurs causes

21 DR QUESTIONS? Merci de votre attention! R.Vezin Peter Szerb Portable : Fixe : DR

Stratégie d amélioration continue et évaluation participative

Stratégie d amélioration continue et évaluation participative DR Stratégie d amélioration continue et évaluation participative DR R.Vezin Peter SZERB chargé de mission développement durable, évaluation SOMMAIRE I. PARTIE: INTRODUCTION Contexte Expérimentation régionale

Plus en détail

Définitions et modalités de mise en œuvre

Définitions et modalités de mise en œuvre Chloé Denise Avril 2012 Master 2 CDT/COPTER Fiche technique : L évaluation des agendas 21 locaux Depuis une vingtaine d années, on assiste à un développement général de l évaluation des politiques publiques.

Plus en détail

COMMUNE DE RILLIEUX-LA-PAPE

COMMUNE DE RILLIEUX-LA-PAPE COMMUNE DE RILLIEUX-LA-PAPE 1- REPERES SUR LA COLLECTIVITE PORTEUSE ET L AGENDA 21 1.1- CARACTERISTIQUES DE LA COLLECTIVITE Région/département Rhône- Alpes / Rhône Type de structure porteuse A21 Commune

Plus en détail

Base méthodologique. L évaluation remplit ainsi plusieurs fonctions :

Base méthodologique. L évaluation remplit ainsi plusieurs fonctions : 90 Promouvoir l activité physique des jeunes MODULE 10 Évaluation Base méthodologique L évaluation d un projet repose sur le recueil et l analyse d informations pour permettre de formuler un jugement sur

Plus en détail

Evaluation des diagnostics locaux de santé réalisés par l ORS Rhône- Alpes

Evaluation des diagnostics locaux de santé réalisés par l ORS Rhône- Alpes Evaluation des diagnostics locaux de santé réalisés par l ORS Rhône- Alpes Fontaine D., Radal B., Guye O., Medina P. Avec le soutien du GRSP Rhône-Alpes Congrès des ORS, Marseille, 16 octobre 2008 Les

Plus en détail

L EVALUATION, UN OUTIL POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA TVB? DOMINIQUE VOLLET SÉMINAIRE CHERCHEURS/PRATICIENS TVB, 27 MARS 2015, PARIS

L EVALUATION, UN OUTIL POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA TVB? DOMINIQUE VOLLET SÉMINAIRE CHERCHEURS/PRATICIENS TVB, 27 MARS 2015, PARIS L EVALUATION, UN OUTIL POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA TVB? DOMINIQUE VOLLET SÉMINAIRE CHERCHEURS/PRATICIENS TVB, 27 MARS 2015, PARIS Introduction : pourquoi évaluer la TVB? Une complexité croissante (articulations

Plus en détail

Evaluer un projet de développement

Evaluer un projet de développement Stage EADSI Rectorat-CASI Bretagne 26 juin 2007 Evaluer un projet de développement François Doligez IRAM/Université de Rennes 1 (f.doligez@iram-fr.org) Sommaire Propos introductifs sur l évaluation Observations

Plus en détail

Atelier Évaluation participative des Agendas 21 locaux En partenariat avec la Société Française de l Evaluation. 9 avril h30 16h30

Atelier Évaluation participative des Agendas 21 locaux En partenariat avec la Société Française de l Evaluation. 9 avril h30 16h30 Atelier Évaluation participative des Agendas 21 locaux En partenariat avec la Société Française de l Evaluation 9 avril 2014 9h30 16h30 1 Évaluation participative des Agendas 21 objectifs identifier des

Plus en détail

Trois exercices trois temps du projet

Trois exercices trois temps du projet Trois exercices trois temps du projet Quand? Pourquoi? Revue projet Annuelle Mesurer l avancement du projet Rôle d alerte Point d étape A 2 ans A 4 ans Prise recul sur le projet Mise en perspective Evaluation

Plus en détail

Comment la participation à l évaluation des différentes parties prenantes d une politique publique peut prévenir ou réduire les tensions entre elles?

Comment la participation à l évaluation des différentes parties prenantes d une politique publique peut prévenir ou réduire les tensions entre elles? Comment la participation à l évaluation des différentes parties prenantes d une politique publique peut prévenir ou réduire les tensions entre elles? Peter SZERB (Rhônalpénergie - Environnement), Michel

Plus en détail

De l évaluation des politiques publiques à l évaluation d un projet territorial de développement durable

De l évaluation des politiques publiques à l évaluation d un projet territorial de développement durable L évaluation d un projet territorial de développement durable s intéresse à trois objets complexes L évaluation des politiques publiques. Dans un souci de transparence, de rendre compte, d améliorer et

Plus en détail

PROJET LGV PACA. Réunion des Acteurs. du 30 novembre Comité de Rédaction Réunion des acteurs du 30 novembre 2010

PROJET LGV PACA. Réunion des Acteurs. du 30 novembre Comité de Rédaction Réunion des acteurs du 30 novembre 2010 PROJET LGV PACA Réunion des Acteurs du 30 novembre 2010 1 Déroulement de la réunion 1. Le projet et la concertation 2. La démarche d élaboration partagée du dispositif de concertation 3. Témoignages de

Plus en détail

LES ÉVALUATIONS DE POLITIQUES PUBLIQUES DANS LE CADRE DE LA MODERNISATION DE L ACTION PUBLIQUE

LES ÉVALUATIONS DE POLITIQUES PUBLIQUES DANS LE CADRE DE LA MODERNISATION DE L ACTION PUBLIQUE LES ÉVALUATIONS DE POLITIQUES PUBLIQUES DANS LE CADRE DE LA MODERNISATION DE L ACTION PUBLIQUE DEPUIS DÉCEMBRE 2012, LE GOUVERNEMENT MÈNE UNE DÉMARCHE D ÉVALUATION DE L ENSEMBLE DES POLITIQUES PUBLIQUES,

Plus en détail

UNE MÉTHODE D ÉVALUATION PARTICIPATIVE EN PROTECTION DE L ENFANCE. Eliane CORBET. Directrice du CREAI Rhône Alpes

UNE MÉTHODE D ÉVALUATION PARTICIPATIVE EN PROTECTION DE L ENFANCE. Eliane CORBET. Directrice du CREAI Rhône Alpes UNE MÉTHODE D ÉVALUATION PARTICIPATIVE EN PROTECTION DE L ENFANCE Eliane CORBET Directrice du CREAI Rhône Alpes ELABORATION D UN RÉFÉRENTIEL ET D UNE MÉTHODE Objectif l élaboration d un référentiel d évaluation

Plus en détail

Aline Blanc-Tailleur Administratrice de la SFE

Aline Blanc-Tailleur Administratrice de la SFE Aline Blanc-Tailleur Administratrice de la SFE sfe.ablanctailleur@gmail.com Qu est ce que l évaluation des politiques publiques en CT? Définition : L évaluation vise, à partir du recueil d informations

Plus en détail

L utilité sociale, un référentiel pour l action

L utilité sociale, un référentiel pour l action Atelier des Professionnels de la Ville L utilité sociale, un référentiel pour l action Avec Hélène DUCLOS Compte-rendu de la séance 28 septembre 2012 - Colmar 1 L ORIV,, est un centre de ressources sur

Plus en détail

(PEP) du Centre jeunesse de Québec Institut universitaire: l évaluation participative en action

(PEP) du Centre jeunesse de Québec Institut universitaire: l évaluation participative en action Le projet d évaluation des pratiques (PEP) du Centre jeunesse de Québec Institut universitaire: l évaluation participative en action Steve Jacob, Laurence Ouvrard et Jean François Bélanger Remerciements

Plus en détail

AEU2. L Urbanisme Durable

AEU2. L Urbanisme Durable AEU2 L Urbanisme Durable SOMMAIRE 1. Historique de l AEU et contexte de l évolution de la démarche 2. L AEU2 : un dispositif pour aider les collectivités à penser et réaliser un projet durable 3. L AEU2

Plus en détail

RETOURS SUR L ÉVALUATION DU P.R.U. DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE CHÂTEAUROUX. Septembre Centre de Ressources de la région Centre

RETOURS SUR L ÉVALUATION DU P.R.U. DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE CHÂTEAUROUX. Septembre Centre de Ressources de la région Centre RETOURS SUR L ÉVALUATION DU P.R.U. DE LA COMMUNAUTÉ D AGGLOMÉRATION DE CHÂTEAUROUX Septembre 2009 Centre de Ressources de la région Centre 2 UNE ÉQUIPE PLURIDISCIPLINAIRE EN CAPACITÉ D ANIMER LES GROUPES

Plus en détail

Note technique : mettre en place une évaluation dans le domaine de la politique de la ville. De la commande au suivi de l évaluation

Note technique : mettre en place une évaluation dans le domaine de la politique de la ville. De la commande au suivi de l évaluation I. Contexte d une évaluation 1- Obligation récente Note technique : mettre en place une évaluation dans le domaine de la politique de la ville. De la commande au suivi de l évaluation Dans le domaine de

Plus en détail

Le réseau des Acteurs Locaux de l Habitat en Rhône-Alpes

Le réseau des Acteurs Locaux de l Habitat en Rhône-Alpes Le réseau des Acteurs Locaux de l Habitat en Rhône-Alpes LIEU D ECHANGE ET DE DEBAT PRIVILEGIE POUR LES ACTEURS DE L HABITAT EN RHÔNE-ALPES Depuis plusieurs années, l ARRA HLM accompagne les organismes

Plus en détail

Commissariat général du Plan Initiation à l évaluation Le projet d évaluation en région

Commissariat général du Plan Initiation à l évaluation Le projet d évaluation en région Commissariat général du Plan Initiation à l évaluation Le projet d évaluation en région Pourquoi évalue-t-on? Deux tendances lourdes ont marqué les politiques régionales et locales au cours des dernières

Plus en détail

Principes de validation par le HCERES des procédures d évaluation mises en œuvre par d autres instances

Principes de validation par le HCERES des procédures d évaluation mises en œuvre par d autres instances Principes de validation par le HCERES des procédures d évaluation mises en œuvre par d autres instances 1. Cadre législatif Aux termes de l article L. 114-3-1 du code de la recherche (loi n 2013-660 du

Plus en détail

Agenda 21 et Cohésion sociale à Romans-sur-Isère

Agenda 21 et Cohésion sociale à Romans-sur-Isère Agenda 21 et Cohésion sociale à Romans-sur-Isère vers une démarche partagée Mardi 13 juin ARPE PACA 1 SOMMAIRE de l'intervention Rencontre avec la ville et sa démarche agenda 21 La ville dans son territoire

Plus en détail

Correspondances entre les référentiels CESF & promotion de la santé

Correspondances entre les référentiels CESF & promotion de la santé Correspondances entre les référentiels CESF & promotion de la santé Les référentiels de compétences et de formation du Diplôme d Etat de Conseiller en économie sociale familiale (DE. CESF) présentent de

Plus en détail

Evaluation interne des établissements Sociaux et Médico sociaux

Evaluation interne des établissements Sociaux et Médico sociaux Evaluation interne des établissements Sociaux et Médico sociaux BIEN PLUS QU UNE OBLIGATION: L EVALUATION EST UNE VERITABLE OPPORTUNITE POUR LES ETABLISSEMENTS DE CRÉER UN ETAT D ESPRIT, UNE DYNAMIQUE

Plus en détail

PRÉPARER L ÉVALUATION (ÉTABLIR UN RÉFÉRENTIEL D ÉVALUATION)

PRÉPARER L ÉVALUATION (ÉTABLIR UN RÉFÉRENTIEL D ÉVALUATION) PRÉPARER L ÉVALUATION (ÉTABLIR UN RÉFÉRENTIEL D ÉVALUATION) Objectifs Délimiter le sujet, le champ à couvrir, les objectifs de l évaluation. Formuler le questionnement évaluatif cadrant l évaluation. Définir

Plus en détail

CHARTE DE LA PARTICIPATION CITOYENNE

CHARTE DE LA PARTICIPATION CITOYENNE CHARTE DE LA PARTICIPATION CITOYENNE A L ACTION PUBLIQUE COMMUNAUTAIRE Définitions Citoyen Les auteurs de la charte ont choisi d employer le terme de «citoyens» plutôt que «habitants» ou «population».

Plus en détail

EVALUATION. Partie > Concevoir et conduire le projet Fonction > Évaluation Fiche > En résumé

EVALUATION. Partie > Concevoir et conduire le projet Fonction > Évaluation Fiche > En résumé Fiche > En résumé EVALUATION La conception et la conduite d une démarche territoriale de gestion de l emploi et des compétences relèvent de processus et d actions complexes. Ce constat est d autant plus

Plus en détail

19/07/2012. Méthode et outils pour évaluer les projets de développement territorial. 2 nde journée : 12 Juin 2012

19/07/2012. Méthode et outils pour évaluer les projets de développement territorial. 2 nde journée : 12 Juin 2012 19/07/2012 Formation Réseau Rural Régional de Bourgogne Rappel du déroulement de la formation Méthode et outils pour évaluer les projets de développement territorial 2 nde journée : 12 Juin 2012 Denis

Plus en détail

SSIAD & Procédure d évaluation

SSIAD & Procédure d évaluation SSIAD & Procédure d évaluation I - Evaluation interne Dans le cadre de la loi n 2002-2 du 2 janvier 2002 rénovant l action sociale et médicosociale, l article L.312-8 du CASF prévoit que les établissements

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL QUALITÉ BILAN DE COMPÉTENCES

RÉFÉRENTIEL QUALITÉ BILAN DE COMPÉTENCES RÉFÉRENTIEL QUALITÉ BILAN DE COMPÉTENCES Items / Critères Indicateurs possibles 1- QUELLES SONT LES MODALITES D ACCOMPAGNEMENT RETENUES? Exemples : 1- POSITIONNEMENT PROFESSIONNEL : «une démarche d accompagnement

Plus en détail

Elaboration de l Agenda 21

Elaboration de l Agenda 21 Elaboration de l Agenda 21 Commune de Morne-à-l Eau Comité pilotage n 1 Vendredi 24 mai 2013 Introduction Monsieur Jean-Claude LOMBION Maire de Morne-à-l Eau Sommaire 1 2 3 4 Rappel de la démarche Agenda

Plus en détail

Gouvernance et développement durable : mode d emploi

Gouvernance et développement durable : mode d emploi Les guides gouvernance du Club DDEP Gouvernance et développement durable : mode d emploi Gouvernance et indicateurs GOUVERNANCE ET Dialogue Gouvernance et valeurs développement durable des établissements

Plus en détail

1 - PRINCIPES GENERAUX

1 - PRINCIPES GENERAUX RESEAU i3r PACA Référentiel Régional sur les Risques psychosociaux (RPS) 1 - PRINCIPES GENERAUX L intervenant du réseau i3r PACA s engage à respecter les principes définis dans le présent référentiel lors

Plus en détail

Référentiel professionnel DEES du 20 juin 2007

Référentiel professionnel DEES du 20 juin 2007 Diplôme d Etat d éducateur spécialisé ANNEXE I RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL 1.1. Définition de la profession et du contexte de l intervention L éducateur spécialisé, dans le cadre des politiques partenariales

Plus en détail

Valoriser son initiative solidaire avec la BDIS - Basse Normandie CHARTE DE LA BASE DE DONNÉES DES INITIATIVES ÉCONOMIQUES ET SOLIDAIRES

Valoriser son initiative solidaire avec la BDIS - Basse Normandie CHARTE DE LA BASE DE DONNÉES DES INITIATIVES ÉCONOMIQUES ET SOLIDAIRES PLUS-VALUES SOCIALES ET ENVIRONNEMENTALES Valoriser son initiative solidaire avec la BDIS - Basse Normandie Ce questionnaire a été réalisé dans le cadre de la mise en place d'une phase test de la BDIS

Plus en détail

Charte de la concertation CALITOM / Grand Angoulême

Charte de la concertation CALITOM / Grand Angoulême Charte de la concertation CALITOM / Grand Angoulême Préambule La présente charte constitue le cadre de référence de la démarche de concertation sur les politiques de gestion et de traitement des déchets

Plus en détail

Association.M.S.P de Casteljaloux Communauté de Communes des Coteaux et Landes de Gascogne Commune de Casteljaloux Hôpital de Casteljaloux

Association.M.S.P de Casteljaloux Communauté de Communes des Coteaux et Landes de Gascogne Commune de Casteljaloux Hôpital de Casteljaloux Association.M.S.P de Casteljaloux Communauté de Communes des Coteaux et Landes de Gascogne Commune de Casteljaloux Hôpital de Casteljaloux Mission d accompagnement à l élaboration d un Projet de Santé

Plus en détail

Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie. Audit externe CAHIER DES CHARGES

Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie. Audit externe CAHIER DES CHARGES Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie, province Sud 11 rue Guynemer 98 800 Nouméa Tél : (+687) 23 69 69 Observatoire de l environnement en Nouvelle-Calédonie Audit externe CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Une méthode d évaluation participative en protection de l enfance

Une méthode d évaluation participative en protection de l enfance Une méthode d évaluation participative en protection de l enfance Éliane CORBET Directrice Elaboration d un référentiel et d une méthode Objectif l élaboration d un référentiel d évaluation des situations

Plus en détail

Les enjeux clés pour la mise en. oeuvre d un projet transversal

Les enjeux clés pour la mise en. oeuvre d un projet transversal Les enjeux clés pour la mise en oeuvre d un projet transversal La Tour du Pin 29 juin 2017 Les participants à la rencontre se sont regroupés par petits groupes pendant la plénière afin de faire émerger

Plus en détail

F 3 : Situations de travail / Compétences / Connaissances associées. Compétence générale : C31 Organiser une veille informationnelle

F 3 : Situations de travail / Compétences / Connaissances associées. Compétence générale : C31 Organiser une veille informationnelle F 3 : / / Clas 3.1 - Recherche permanente d Compétence générale : C31 Organiser une veille informationnelle 3.1.1. Organisation de flux d C31.1. Organiser la collecte et le stockage d' - Identifier et

Plus en détail

Comité de suivi de l expl. expérimentation de la réformer des rythmes scolaires de la ville de Lyon. Jeudi 9 avril 2015

Comité de suivi de l expl. expérimentation de la réformer des rythmes scolaires de la ville de Lyon. Jeudi 9 avril 2015 Comité de suivi de l expl expérimentation de la réformer des rythmes scolaires de la ville de Lyon Jeudi 9 avril 2015 Ordre du jour 2 Accueil de la PMI de la Métropole au sein du Comitéde Suivi Comitéde

Plus en détail

Mettre en place et piloter son ABS

Mettre en place et piloter son ABS Mettre en place et piloter son ABS Mettre en place et piloter son ABS I/ Définition et but de l ABS (page 3) II/ Les principales étapes pour la mise en place de l ABS (page 6) III/ Quelques recommandations

Plus en détail

AVANT-PROJET DE LA MISSION PROFESSIONNELLE : MISE EN ŒUVRE ET ACCOMPAGNEMENT DE MISSIONS D ECO-EXEMPLARITE

AVANT-PROJET DE LA MISSION PROFESSIONNELLE : MISE EN ŒUVRE ET ACCOMPAGNEMENT DE MISSIONS D ECO-EXEMPLARITE AVANT-PROJET DE LA MISSION PROFESSIONNELLE : MISE EN ŒUVRE ET ACCOMPAGNEMENT DE MISSIONS D ECO-EXEMPLARITE DE LA COLLECTIVITE MULHOUSE ALSACE AGGLOMERATION & VILLE DE MULHOUSE I - Contexte de la mission

Plus en détail

CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD

CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD CRITERE N : 1b INTITULE : Engagement dans le DD 1 Note introductive (chapô) Le développement durable a été défini dans le rapport élaboré par la commission Bruntland, comme «la capacité des générations

Plus en détail

Mission Mechmache Bacqué : «Participation des habitants»

Mission Mechmache Bacqué : «Participation des habitants» 1 Introduction Convaincu que l'intervention citoyenne et le rétablissement de l égalité républicaine sont des moyens efficaces de lutte contre la montée de l abstentionnisme, des extrémismes, ou du communautarisme

Plus en détail

1. Point d information sur l ex-espacejeunes, l aménagement du quartier et l ARS

1. Point d information sur l ex-espacejeunes, l aménagement du quartier et l ARS COMPTE-RENDU COMITE DE QUARTIER CENTRE SUD JEUDI 19 AVRIL 2012 19H30 SALLE DE L APUD Présents : 4 habitants, dont 3 hommes et 1 femme, le conseiller municipal chargé de la vie associative, le directeur

Plus en détail

POINTS CLEFS À ABORDER DANS UN CCTP

POINTS CLEFS À ABORDER DANS UN CCTP Déchets : outils et exemples pour agir Fiche outil n 1 www.optigede.ademe.fr POINTS CLEFS À ABORDER DANS UN CCTP Origine et objectif de la fiche : Cette fiche aborde les points clefs à détailler dans un

Plus en détail

Métier Activités essentielles Compétences Connaissances Savoir-faire Savoir-être Conception et mise en œuvre des schémas Environnement

Métier Activités essentielles Compétences Connaissances Savoir-faire Savoir-être Conception et mise en œuvre des schémas Environnement Santé Métier Activités essentielles Compétences Conception et mise en œuvre des schémas Environnement Réaliser un diagnostic / une d organisation des soins et d organisation institutionnel et analyse.

Plus en détail

La démarche d évaluation d impact sur la santé

La démarche d évaluation d impact sur la santé La démarche d évaluation d impact sur la santé Françoise Jabot, Département SHS XIII ème séminaire national de formation des internes de santé publique Nantes, 26 avril 2017 Plan de la présentation 1.

Plus en détail

INTRODUCTION AU DEVELOPPEMENT DURABLE ET A

INTRODUCTION AU DEVELOPPEMENT DURABLE ET A INTRODUCTION AU DEVELOPPEMENT DURABLE ET A L AGENDA 21 Ville de Groslay Conseil Municipal 9 février 2012 Nathalie Roy INTRODUCTION Conseil imaginatif en développement durable 2 Objectifs Donner des repères

Plus en détail

PREVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) Retour d expérience de la ville de Landerneau. 15 novembre 2016

PREVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) Retour d expérience de la ville de Landerneau. 15 novembre 2016 PREVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) Retour d expérience de la ville de Landerneau 15 novembre 2016 Sommaire :. Pourquoi cette démarche?. Quelles ressources?. Quelle méthodologie, quel déroulement?.

Plus en détail

Projet de programmes pour l école maternelle. Consultation octobre 2014

Projet de programmes pour l école maternelle. Consultation octobre 2014 Projet de programmes pour l école maternelle Consultation octobre 2014 Orientations pour la mise en œuvre de la consultation La proposition de programme pour l école maternelle réaffirme l importance spécifique

Plus en détail

Agenda 21 Réunion du COPIL Lancement du projet

Agenda 21 Réunion du COPIL Lancement du projet Agenda 21 Réunion du COPIL Lancement du projet 08.09.2010 1 Ordre du jour 1. Préambule 2. L équipe du projet / organisation 3. Les différentes étapes de l Agenda 21 4. Le planning 5. Zoom sur la phase

Plus en détail

12 ème Rencontre du réseau régional énergie climat de Rhône Alpes

12 ème Rencontre du réseau régional énergie climat de Rhône Alpes 12 ème Rencontre du réseau régional énergie climat de Rhône Alpes Apports de la Conférence environnementale Mardi 26 novembre 2013 DREAL Rhône Alpes 11h30 12h30 : Retour sur la conférence environnementale

Plus en détail

29 avril Mise à débat du rapport développement durable. Conseil de développement

29 avril Mise à débat du rapport développement durable. Conseil de développement 29 avril 2014 Mise à débat du rapport développement durable Conseil de développement Ordre du jour Rappel du contexte Bilan de la démarche 2013 Retour sur l avis du Conseil de développement Production

Plus en détail

Forfait projection débat : droits de diffusion + animation de débat euros

Forfait projection débat : droits de diffusion + animation de débat euros Contenus : présentation des enjeux environnementaux et économiques liés aux déchets, présentation de la démarche «zéro déchet, zéro gaspillage», retours d expérience concrets français et européens, exemples

Plus en détail

Référentiel Fonction / Activités Educateur Spécialisé

Référentiel Fonction / Activités Educateur Spécialisé Référentiel Fonction / Activités Fonction 1 Fonction 2 Fonction 3 Fonction 4 Établissement d une relation, Diagnostic éducatif Accompagnement éducatif de la personne ou du groupe Conception et conduite

Plus en détail

LA MOBILITÉ INTERNATIONALE, VECTEUR D AMÉLIORATION DE L EMPLOYABILITÉ DE JEUNES EN INSERTION

LA MOBILITÉ INTERNATIONALE, VECTEUR D AMÉLIORATION DE L EMPLOYABILITÉ DE JEUNES EN INSERTION LA MOBILITÉ INTERNATIONALE, VECTEUR D AMÉLIORATION DE L EMPLOYABILITÉ DE JEUNES EN INSERTION «Restauration en Europe» est un programme de mobilité pour des jeunes en insertion du Pas-de-Calais porté par

Plus en détail

Journées des chargé-e-s de mission SAGE 18 et 19 avril 2016

Journées des chargé-e-s de mission SAGE 18 et 19 avril 2016 Journées des chargé-e-s de mission SAGE 18 et 19 avril 2016 --------------- SAGE et concertation Une démarche de projet «La force d un changement ne dépend pas de ses vertus intrinsèques ; la réussite

Plus en détail

Évaluation et renouvellement du Projet Éducatif de Territoire (PEDT) Forum évaluatif 16 février 2017

Évaluation et renouvellement du Projet Éducatif de Territoire (PEDT) Forum évaluatif 16 février 2017 Évaluation et renouvellement du Projet Éducatif de Territoire (PEDT) Forum évaluatif 16 février 2017 Plan 1/ Rappel du processus d'évaluation et de renouvellement du PEDT 2/ Présentation de l'évaluation

Plus en détail

Au service du développement de la vie associative

Au service du développement de la vie associative Autoévaluation des association et de leur utilité collective fonda rhône-alpes 34, rue casimir périer, 69002 lyon tél 04 7837 9430 fax 04 7838 2143 fondara@free.fr / www.fonda.assoc.f Au service du développement

Plus en détail

Expertise collective Inserm : éléments de méthode

Expertise collective Inserm : éléments de méthode ANNEXE 1 Expertise collective Inserm : éléments de méthode L Expertise collective Inserm 80 apporte un éclairage scientifique sur un sujet donné dans le domaine de la santé à partir de l analyse critique

Plus en détail

FICHE 9 : ÉVALUER LA PARTICIPATION

FICHE 9 : ÉVALUER LA PARTICIPATION Évaluer la démarche de participation FICHE 9 : ÉVALUER LA PARTICIPATION POURQUOI ÉVALUER? L évaluation peut viser deux types d objectifs : Analyser le fonctionnement du dispositif de participation pour

Plus en détail

Jeudi 31 mars 2011 Mairie de THYEZ

Jeudi 31 mars 2011 Mairie de THYEZ Comité de pilotage Agenda 21 Jeudi 31 mars 2011 Mairie de THYEZ Ordre du jour Convention de partenariat pour l'agenda 21 local Projets 2011 en cours dans les communes Appel à reconnaissance / label Agenda

Plus en détail

4 e séminaire de mai

4 e séminaire de mai Monitoring préalable à l évaluation des programmes et des politiques publiques. La conception des indicateurs territoriaux du développement durable à partir des logiques d intervention (ou diagrammes logiques

Plus en détail

Prévention et promotion de la santé en milieu scolaire. Les critères de qualité

Prévention et promotion de la santé en milieu scolaire. Les critères de qualité Prévention et promotion de la santé en milieu scolaire Les critères de qualité CRITERE DE QUALITE 1 DES FONDEMENTS SOLIDES ET UNE INSCRIPTION DANS LA REALITE DE LA VIE DE L ETABLISSEMENT, DE SA POPULATION

Plus en détail

évaluation de l utilitl marche d éd utilité sociale

évaluation de l utilitl marche d éd utilité sociale La démarched marche d éd évaluation de l utilitl utilité sociale PEKEA - 2008 www.culture-et-promotion.org culture.promotion@wanadoo.fr Les principes Une démarche volontaire des structures Une auto-évaluation

Plus en détail

[ 1 ] communauté urbaine Toulouse Métropole Politique de la Ville et Innovation Sociale

[ 1 ] communauté urbaine Toulouse Métropole Politique de la Ville et Innovation Sociale [ 1 ] communauté urbaine Toulouse Métropole La communauté urbaine Toulouse Métropole : 2001 : création de la communauté d agglomération transformée en communauté urbaine en 2009. Un territoire progressivement

Plus en détail

LEADER en Rhône-Alpes

LEADER en Rhône-Alpes LEADER 2014-2020 en Rhône-Alpes Rencontre des techniciens des territoires 16 septembre 2014 FEADER 2014-2020 1 Ordre du jour 1) Introduction 2) Précisions sur les attendus de la candidature 3) Présentation

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL PRÉAMBULE En application de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale, toute entreprise doit désormais organiser pour

Plus en détail

CHARTE REGIONALE DE LA PRESTATION D ACCOMPAGNEMENT DES CANDIDATS A LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

CHARTE REGIONALE DE LA PRESTATION D ACCOMPAGNEMENT DES CANDIDATS A LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE CHARTE REGIONALE DE LA PRESTATION D ACCOMPAGNEMENT DES CANDIDATS A LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Préambule : Dans le cadre du protocole d accord régional relatif à la définition et mise en œuvre

Plus en détail

Médias septembre Nantes Innovation sociale et numérique Les éléments constitutifs de l innovation sociale

Médias septembre Nantes Innovation sociale et numérique Les éléments constitutifs de l innovation sociale Médias 2030 16 septembre 2014 - Nantes sociale et numérique Les éléments constitutifs de l innovation sociale Nicolas Chochoy Docteur en sciences économiques Directeur de l Institut Jean-Baptiste Godin

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL ET TECHNIQUE PRESTATION «CONFIRMER SON PROJET PROFESSIONNEL» CPP

CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL ET TECHNIQUE PRESTATION «CONFIRMER SON PROJET PROFESSIONNEL» CPP CAHIER DES CHARGES FONCTIONNEL ET TECHNIQUE PRESTATION «CONFIRMER SON PROJET PROFESSIONNEL» CPP Marchés de services d insertion professionnelle auprès des demandeurs d emploi de la région XXX(nom de la

Plus en détail

Nouveau Modèle de développement dans les Provinces du Sud Du Royaume Maroc

Nouveau Modèle de développement dans les Provinces du Sud Du Royaume Maroc Nouveau Modèle de développement dans les Provinces du Sud Du Royaume Maroc Note sur la méthodologie d élaboration Un exemple de bonnes pratiques de la démocratie participative Par Driss GUERRAOUI Secrétaire

Plus en détail

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012

Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21. en Gironde. Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 Vers une «bourse aux compétences DD» Agenda 21 en Gironde Comité Régional des Agenda 21 locaux 18 janvier 2012 CDC Villandraut Conseil Départemental des Agenda 21 Locaux 64 collectivités et les partenaires

Plus en détail

Critères qualité des interventions de promotion de la santé Bien vieillir

Critères qualité des interventions de promotion de la santé Bien vieillir Avancer en âge : articulations des interventions de promotion de la santé en lien avec les territoires Critères qualité des interventions de promotion de la santé Bien vieillir Lucette Barthélémy Chargée

Plus en détail

Manuel POUR LE Suivi - Evaluation des Plans de Sécurité Alimentaire

Manuel POUR LE Suivi - Evaluation des Plans de Sécurité Alimentaire PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ---------------------- Commissariat à la Sécurité Alimentaire (CSA) REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Foi ----------------------- Projet de Mobilisation des Initiatives

Plus en détail

OFFRES TECHNIQUE ET FINANCIERE

OFFRES TECHNIQUE ET FINANCIERE OFFRES TECHNIQUE ET FINANCIERE SOMMAIRE PROPOSITION TECHNIQUE... 3 I - LES OPERATIONS A REALISER... 5 II L APPROCHE OPERATIONNELLE... 6 III LES OBJECTIFS À ATTEINDRE... 6 IV- LES DONNEES, SERVICES DEVANT

Plus en détail

DOSSIER. Développement territorial et transition énergétique et écologique. Retours sur la journée du 15 décembre Aradel est soutenue par :

DOSSIER. Développement territorial et transition énergétique et écologique. Retours sur la journée du 15 décembre Aradel est soutenue par : DOSSIER Développement territorial et transition énergétique et écologique Retours sur la journée du 15 décembre 2016 // Document du 10 février 2017 Claudine Pilton Aradel est soutenue par : [Texte] Page

Plus en détail

L évaluation externe des Établissements Sociaux et Médicaux-Sociaux

L évaluation externe des Établissements Sociaux et Médicaux-Sociaux www.cabinetprin.fr Pour la reconnaissance d une dynamique d amélioration continue de la qualité de service L évaluation externe des Établissements Sociaux et Médicaux-Sociaux Cabinet PRIN Le Cabinet PRIN,

Plus en détail

Contrat Local de Santé. Comité Syndical du 03 Novembre 2015

Contrat Local de Santé. Comité Syndical du 03 Novembre 2015 Contrat Local de Santé Comité Syndical du 03 Novembre 2015 1 Contexte Le Contrat Local de Santé, c est : Une innovation de la loi Hôpital, patients, santé, territoires HPST - Journal Officiel du 22 juillet

Plus en détail

Département de l Hérault L AGENDA 21 LOCAL. Un outil au service du développement durable des territoires. Pôle Développement durable MDDEP

Département de l Hérault L AGENDA 21 LOCAL. Un outil au service du développement durable des territoires. Pôle Développement durable MDDEP > L AGENDA 21 LOCAL Un outil au service du durable des territoires Pôle Développement durable MDDEP Agenda 21?? Un agenda 21 est un plan d actions visant à assurer à un territoire et à ses habitants un

Plus en détail

LIVRE BLANC CONTRIBUER À AMÉL IORER L A PRISE EN C HARGE DU CANCER : RETOUR SUR UNE D ÉMARCHE PARTICIPATIVE I N É D I T E DÉBAT INNOVATION CANCER

LIVRE BLANC CONTRIBUER À AMÉL IORER L A PRISE EN C HARGE DU CANCER : RETOUR SUR UNE D ÉMARCHE PARTICIPATIVE I N É D I T E DÉBAT INNOVATION CANCER LIVRE BLANC DÉBAT INNOVATION CANCER CONTRIBUER À AMÉL IORER L A PRISE EN C HARGE DU CANCER : RETOUR SUR UNE D ÉMARCHE PARTICIPATIVE I N É D I T E INTRODUCTION RAPPEL DE LA MÉTHODOLOGIE ET DU PROGRAMME

Plus en détail

1- REPERES SUR LA COLLECTIVITE PORTEUSE ET L AGENDA 21

1- REPERES SUR LA COLLECTIVITE PORTEUSE ET L AGENDA 21 COMMUNE DE PESSAC 1- REPERES SUR LA COLLECTIVITE PORTEUSE ET L AGENDA 21 1.1- CARACTERISTIQUES DE LA COLLECTIVITE Région/département Aquitaine / Gironde Type de structure porteuse A21 Commune Nb d habitants

Plus en détail

Direction du Développement Economique de l Emploi et de l Enseignement Supérieur Sous-Direction de l Enseignement Supérieur

Direction du Développement Economique de l Emploi et de l Enseignement Supérieur Sous-Direction de l Enseignement Supérieur Direction du Développement Economique de l Emploi et de l Enseignement Supérieur Sous-Direction de l Enseignement Supérieur 2012 DDEEES 252 - Trois Conventions industrielles de formation par la recherche

Plus en détail

Comment intégrer les principes du développement durable dans sa stratégie de territoire?

Comment intégrer les principes du développement durable dans sa stratégie de territoire? Les cahiers du développeur économique n 14 septembre 2011 Comment intégrer les principes du développement durable dans sa stratégie de territoire? Résumé Ce Cahier est le fruit d une riche et plurielle

Plus en détail

Étude préalable. 1 Présentation de l étude préalable. 1.1 Définition

Étude préalable. 1 Présentation de l étude préalable. 1.1 Définition Finalité : Place dans le cycle du projet : Favoriser l innovation dans les actions de développement et analyser en amont les conditions et les leviers des changements qu elles visent, pour en renforcer

Plus en détail

EVALUATION ET QUALITE DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL : FAM L ARC-EN-CIEL / 71 SEVREY

EVALUATION ET QUALITE DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL : FAM L ARC-EN-CIEL / 71 SEVREY EVALUATION ET QUALITE DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL : FAM L ARC-EN-CIEL / 71 SEVREY PLAN Pour rappel : Contexte et enjeux de l évaluation interne Mise en œuvre du processus évaluatif Les outils

Plus en détail

Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales. Classe de Première

Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales. Classe de Première ACADEMIE DE LILLE INSPECTION PEDAGOGIQUE REGIONALE Série «Sciences et technologies de la santé et du social» Programme de Sciences et techniques sanitaires et sociales Classe de Première RECOMMANDATIONS

Plus en détail

QUALIPREF Comité local des usagers

QUALIPREF Comité local des usagers Préfecture de Saône-et-Loire QUALIPREF Comité local des usagers 12 novembre 2015 Les résultats des exigences de qualité 1 L enquête de satisfaction 2 Les suggestions et réclamations 3 Les courriels 4 Les

Plus en détail

CHARTE DU DIALOGUE PARTICIPATIF CITOYEN SEYNOIS

CHARTE DU DIALOGUE PARTICIPATIF CITOYEN SEYNOIS CHARTE DU DIALOGUE PARTICIPATIF CITOYEN SEYNOIS LE DIALOGUE PARTICIPATIF CITOYEN I- Les principes fondateurs Le dialogue participatif citoyen est l'outil mis à la disposition des seynois pour enrichir

Plus en détail

Rencontre d information et d échanges en région Centre

Rencontre d information et d échanges en région Centre Rencontre d information et d échanges en région Centre «Du référentiel des neuf activités à l évaluation de son utilité sociale» 11 septembre 2009 Du référentiel des neuf activités à l évaluation de son

Plus en détail

L évaluation externe des services d aide et d accompagnement à domicile agréés

L évaluation externe des services d aide et d accompagnement à domicile agréés www.cabinetprin.fr Pour la reconnaissance d une dynamique d amélioration continue de la qualité de service L évaluation externe des services d aide et d accompagnement à domicile agréés Cabinet PRIN Le

Plus en détail

AVENIR / PROSPECTIVE DES TERRITOIRES

AVENIR / PROSPECTIVE DES TERRITOIRES AVENIR / PROSPECTIVE DES TERRITOIRES «L avenir de la région se construit aujourd'hui. Que sera le monde dans vingt ou trente ans? Que sera notre région dans ce monde? Ces questions animent la démarche

Plus en détail

Concevoir et mettre en œuvre une ABS. Synthèse des principes et étapes de définition d une démarche opérationnelle. Claire Ruault - GERDAL 1

Concevoir et mettre en œuvre une ABS. Synthèse des principes et étapes de définition d une démarche opérationnelle. Claire Ruault - GERDAL 1 Concevoir et mettre en œuvre une ABS Synthèse des principes et étapes de définition d une démarche opérationnelle Claire Ruault - GERDAL 1 Ce document reprend les principaux points qui ont été développés

Plus en détail

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes. de l'école de sténographie judiciaire du Québec

Politique institutionnelle d'évaluation des programmes. de l'école de sténographie judiciaire du Québec Politique institutionnelle d'évaluation des programmes de l'école de sténographie judiciaire du Québec Mars 2013 Introduction L École de sténographie judiciaire du Québec est un établissement privé subventionné

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. 4) Conduire un groupe de travail en appliquant une démarche de résolution de problème

REFERENTIEL DU CQPM. 4) Conduire un groupe de travail en appliquant une démarche de résolution de problème COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C Dernière modification : 14/02/2006 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien de la qualité I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail