Éléments de contexte

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Éléments de contexte"

Transcription

1

2 Éléments de contexte Expérience positive de 2013 et 2014 des séminaires de formation et d échanges avec les aumôniers sur les thèmes de la laïcité et du vivre ensemble réalisés avec l AP HP Programme de travail acté en conférence départementale de la laïcité et de la liberté religieuse du 3 avril 2014 : transposition de cette expérience en complément des formations des aumôniers en milieu pénitentiaire

3 4 objectifs de la formation 1. Donner des outils adaptés aux aumôniers intervenant en milieu carcéral, dans des conditions parfois difficiles. 2. Créer des espaces et temps de travail collectifs avec les aumôneries tous cultes confondus: pour renforcer le réseau des aumôniers échanger sur les bonnes pratiques

4 4 objectifs de la formation (2) 3. Échanger entre aumôneries et avec l administration sur l exercice de la liberté religieuse en milieu contraint grâce à : Une connaissance précise des règles applicables à la pratique du culte en détention Une connaissance mutuelle des différents cultes 4. Identifier des solutions de court et moyen termes par rapport à l organisation et au fonctionnement au quotidien grâce aux réflexions conduites en atelier.

5 Méthodologie pour l élaboration du programme Prévoir des interventions en adéquation avec les pratiques exercées au quotidien; séquences interactives avec les stagiaires via des ateliers de travail Assurer une large représentation parmi les intervenants et le public formé : aumôniers salariés et bénévoles ; représentation de tous les cultes Association des aumôniers régionaux dans l organisation des séminaires (validation du programme, bilan de la session, préparation de la session des 9 et 10 juin 2015)

6

7

8 Principes présidant au programme pédagogique (3) 3.Organisation d un temps de réflexion collective à propos : - des fonctions de l aumônier ; - de liens de travail existants ou à créer au sein des établissements; - des difficultés éventuelles de l exercice des missions et des conditions d exercice de la liberté de culte en détention.

9

10 Les points forts Sentiment de reconnaissance de la place de l aumônier au sein de l institution. Dialogue inter religieux Esprit constructif Une meilleure connaissance des contraintes et des logiques de fonctionnement des établissements Qualité des interventions Volonté de renouveler ce type de rencontre

11 Les suggestions d amélioration Prévenir très en amont les aumôniers des dates de tels événements Poursuivre dans la présentation de témoignages et d exemples concrets Réajustement de certains temps d intervention Proposition de thèmes de travail récurrents : La place des détenus et de leurs droits au sein de la laïcité française selon les aumôniers et l administration pénitentiaire La participation d autres personnels de l administration pénitentiaire (SPIP)

12 Les ajustements prévus au programme des 9 et 10 juin 2015 Intervention d un représentant de service pénitentiaire d insertion et de probation (SPIP) dans la table ronde relative à la prise en compte de la laïcité et du fait religieux par l administration pénitentiaire et la place accordée aux détenus. Présentation des aumôneries et de leurs objectifs par les aumôniers régionaux. Travail en atelier axé sur des cas pratiques proposés en lien avec les aumôniers régionaux.

13 Synthèse du travail en atelier

14 1- Retour sur la fonction d aumônier Points positifs Une définition sans ambiguïté du rôle de l aumônier par l instruction DAP du 16 juillet 2014 Une organisation des faits religieux facilitée par la bonne anticipation et concertation entre cultes et/ou avec l administration pénitentiaire. Une idée du vivre ensemble pleinement partagée par les cultes.

15 1- Retour sur la fonction d aumônier Points à étudier/propositions Conforter les effectifs et idetnifier plus de lieux pour l exercice des offices Formation des aumôniers et des personnels de surveillance a une plus grande connaissance des pratiques rituelles

16 2- Retour sur la liberté de culte et de conscience Points positifs L affirmation d une absence de préférence de l institution carcérale envers un culte en particulier De bonnes relations entre les aumôniers Une possibilité d encadrement des comportements prosélytes grâce à l instruction du 16 juillet 2014

17 2- Retour sur la liberté de culte et de conscience Points à étudier/propositions Une volonté de participer davantage aux réunions (CPU) et d être davantage informés sur les contraintes de fonctionnement des établissements pénitentiaires Un souhait d espaces plus réguliers de rencontre comme celle des 4 et 5/11 Mieux faire connaître l'aumônerie aux détenus (nouveaux arrivants)

18 Perspectives

L APS en milieu carcéral

L APS en milieu carcéral L APS en milieu carcéral La pratique du sport en détention permet à la population pénale, autour des activités collectives obéissant à des règles acceptées, de se reconstruire une image valorisante, de

Plus en détail

3. Annuaire des services pénitentiaires d insertion et de probation. 4. Présentation des principaux dispositifs d'hébergement et de logement

3. Annuaire des services pénitentiaires d insertion et de probation. 4. Présentation des principaux dispositifs d'hébergement et de logement Annexes : 1. Modèle de convention Afin de formaliser la relation entre le SIAO et le SPIP, un modèle de convention qu'il vous appartient d'adapter localement vous est proposé. Il a pour objectif de définir

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS. Sessions Inter / Intra Entreprises Formations 2016 / Crédits photos Thinkstock Shutterstock - Fotolia

CATALOGUE DE FORMATIONS. Sessions Inter / Intra Entreprises Formations 2016 / Crédits photos Thinkstock Shutterstock - Fotolia CATALOGUE DE FORMATIONS Sessions Inter / Intra Entreprises Formations 2016 / 2017 Crédits photos Thinkstock Shutterstock - Fotolia 2 SOMMAIRE Modules de sensibilisation 1. L essentiel du Handicap... 5

Plus en détail

Projet de loi tendant à renforcer l efficacité des sanctions pénales. Sommaire :

Projet de loi tendant à renforcer l efficacité des sanctions pénales. Sommaire : Sommaire : Quantum de peine pour bénéficier d aménagements de peine p.2 Peine de probation.. p. 3 Implication des associations et organismes compétents en matière d accompagnement... p.4 Prise en charge

Plus en détail

* La formation du personnel pénitentiaire en France (lien avec intervention José Marivela, Barcelone, novembre 2007)

* La formation du personnel pénitentiaire en France (lien avec intervention José Marivela, Barcelone, novembre 2007) Séminaires internationaux L européanisation de la gestion des prisons. Diffusion de bonnes pratiques. Droits de l homme et prisons / Luxembourg, 28-29 février 2008 Table ronde III. 29 février à 9h30 Diapo

Plus en détail

Relations institutionnelles avec les autres services de l Etat

Relations institutionnelles avec les autres services de l Etat Bulletin Officiel de l ANPE N o 2004-6 du 30 décembre 2004 Relations institutionnelles avec les autres services de l Etat Autres ministères (commerce, agriculture, plan, défense) PARTIE 1 L ANPE DANS SON

Plus en détail

CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L ASSOCIATION LEDA Les Espaces D Avenirs

CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L ASSOCIATION LEDA Les Espaces D Avenirs CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L ASSOCIATION LEDA Les Espaces D Avenirs PREAMBULE La Charte de la Bientraitance de l Association LEDA «Les Espaces D Avenirs», fruit d un travail de réflexion de plusieurs

Plus en détail

CISAP Carrières européennes 19 au 23 septembre. Avec le soutien de l Organisation Internationale de la Francophonie

CISAP Carrières européennes 19 au 23 septembre. Avec le soutien de l Organisation Internationale de la Francophonie CISAP 2016 Carrières européennes 19 au 23 septembre Avec le soutien de l Organisation Internationale de la Francophonie CONSTRUIRE SON PROJET DE CARRIERE EUROPEENNE : Ce cycle s attache à présenter les

Plus en détail

SYNTHESE DES ACTIONS COLLECTIVES 2016 BILANS DES EVALUATIONS A CHAUD ET ANALYSES STATISTIQUES

SYNTHESE DES ACTIONS COLLECTIVES 2016 BILANS DES EVALUATIONS A CHAUD ET ANALYSES STATISTIQUES SYNTHESE DES ACTIONS COLLECTIVES 2016 BILANS DES EVALUATIONS A CHAUD ET ANALYSES STATISTIQUES La Délégation Régionale Paritaire Midi-Pyrénées a mis en place en 2016 : 8 Actions Collectives : Manager par

Plus en détail

Module Ressources Humaines SNAECSO

Module Ressources Humaines SNAECSO Programme de formation des directrices et directeurs des centres sociaux et socioculturels en partenariat avec la Fédération des Centres Sociaux de France --- Module Ressources Humaines SNAECSO 2017 Adaptation

Plus en détail

Méthodologie de l évaluation de la dangerosité

Méthodologie de l évaluation de la dangerosité Méthodologie de l évaluation de la dangerosité Evaluation pluridisciplinaire Pôle CPIP Pôle psychologique Pôle psychotechnique Pôle de surveillance Pôle direction Outils Le dossier CPMS et le dossier accompagnant

Plus en détail

PROPOSITION DE FORMATION

PROPOSITION DE FORMATION PROPOSITION DE FORMATION PREVENIR LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Pour UNIFAF Nord Pas de Calais Actions Coordonnées 2011 1) CONTEXTE ET FINALITÉ Le développement des services a diversifié les formes de souffrance

Plus en détail

Charte nationale des intervenant.e.s

Charte nationale des intervenant.e.s Charte nationale des intervenant.e.s du CNFPT quand les talents grandissent, les collectivités progressent Préambule e CNFPT est un établissement public administratif unique, paritaire et déconcentré dont

Plus en détail

Pourquoi? La finalité est de donner à chacun la compétence dont il a besoin pour mener son action terrain et in fine de rendre notre Ping plus fort.

Pourquoi? La finalité est de donner à chacun la compétence dont il a besoin pour mener son action terrain et in fine de rendre notre Ping plus fort. FORMATION Pourquoi? La formation, c est un élément structurant de la discipline. Des femmes et des hommes, des bénévoles et des professionnels, des arbitres, des dirigeants, des cadres techniques, des

Plus en détail

Bilan des formations aux Syndicats d initiative maliens Siby, Sikasso, Bandiagara, Kayes, Ségou, Gao, Tombouctou

Bilan des formations aux Syndicats d initiative maliens Siby, Sikasso, Bandiagara, Kayes, Ségou, Gao, Tombouctou Bilan des formations aux Syndicats d initiative maliens Siby, Sikasso, Bandiagara, Kayes, Ségou, Gao, Tombouctou 2008-20092009 Formations animées par Tourisme sans Frontières dans le cadre de la Convention

Plus en détail

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN PROFESSIONNEL L ENTRETIEN PROFESSIONNEL PRÉAMBULE En application de la loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale, toute entreprise doit désormais organiser pour

Plus en détail

Suivi des activités des procédures spéciales

Suivi des activités des procédures spéciales Suivi des activités des procédures spéciales mai 2008 Par suivi des activités des procédures spéciales, on entend l ensemble des «mesures prises pour encourager, faciliter et suivre la mise en œuvre des

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION 2017 APapp

CATALOGUE DE FORMATION 2017 APapp CATALOGUE DE FORMATION 2017 APapp APapp Association pour la promotion du label APP 44 rue Louveau, 92320 Châtillon Agenda 2017 des formations APapp Formations aux repères fondamentaux de la démarche APP

Plus en détail

DECT AUTISME en Seine-Saint-Denis 2 ème phase : les groupes de travail

DECT AUTISME en Seine-Saint-Denis 2 ème phase : les groupes de travail DECT AUTISME en Seine-Saint-Denis 2 ème phase : les groupes de travail Les groupes de travail ont pour objectif d approfondir deux thématiques issues de la première phase et d élaborer des propositions

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION

DOCUMENT D ORIENTATION DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION NATIONALE INTERPROFESSIONNELLE SUR LE CONTRAT DE GENERATION 4 septembre 2012 Contact : Ministère du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue

Plus en détail

Pour un partenariat renforcé entre acteurs publics et associations : pourquoi et comment décliner la charte des engagements réciproques?

Pour un partenariat renforcé entre acteurs publics et associations : pourquoi et comment décliner la charte des engagements réciproques? Pour un partenariat renforcé entre acteurs publics et associations : pourquoi et comment décliner la charte des engagements réciproques? En partenariat avec le En France, 1,3 million d associations jouent

Plus en détail

Charte de la concertation CALITOM / Grand Angoulême

Charte de la concertation CALITOM / Grand Angoulême Charte de la concertation CALITOM / Grand Angoulême Préambule La présente charte constitue le cadre de référence de la démarche de concertation sur les politiques de gestion et de traitement des déchets

Plus en détail

FORMATION GRH Bénévole

FORMATION GRH Bénévole FORMATION GRH Bénévole Formation des responsables associatifs à la bonne Gestion des Ressources Humaines Bénévoles France Bénévolat est déclarée comme organisme de formation par la Délégation Régionale

Plus en détail

Octobre rose. au sein de la maison d arrêt des femmes du CP de LILLE-SEQUEDIN

Octobre rose. au sein de la maison d arrêt des femmes du CP de LILLE-SEQUEDIN Octobre rose au sein de la maison d arrêt des femmes du CP de LILLE-SEQUEDIN S. LECLERCQ, IDE, DSP Unité Sanitaire F. ROMBEAUX, IDE, UF «Prévention, Education, Santé» Dr. C. MARTIN, gynécologue, Unité

Plus en détail

Télémédecine & Etablissements pénitentiaires

Télémédecine & Etablissements pénitentiaires Etude de faisabilité SICOM 01 127 - ISBN 2-11-092374-1 Télémédecine & Etablissements pénitentiaires - Télémédecine & Etablissements pénitentiaires Etude de faisabilité Mai 2001 Mai 2001 Préface La prise

Plus en détail

Approche par compétences et collaboration au sein des équipes pédagogiques JPP 2017 Lille

Approche par compétences et collaboration au sein des équipes pédagogiques JPP 2017 Lille Lionel AGAR, Marie-Christine PLANTIE et Valérie GABRIEL Approche par compétences et collaboration au sein des équipes pédagogiques Contexte: mise en place de l approche par compétences Processus de Bologne

Plus en détail

ACTIONS COLLECTIVES OPCALIA 2015 PROGRAMME DE FORMATION

ACTIONS COLLECTIVES OPCALIA 2015 PROGRAMME DE FORMATION ACTIONS COLLECTIVES OPCALIA 2015 PROGRAMME DE FORMATION CONDUITE ET ANIMATION DE REUNIONS EFFICACES Formation accessible à toutes les entreprises de la région Languedoc Roussillon, adhérentes ou non adhérentes

Plus en détail

Centre culturel, Place des Martyrs de Châteaubriant, Chelles. 10h-17h.

Centre culturel, Place des Martyrs de Châteaubriant, Chelles. 10h-17h. COMMUNIQUE DE PRESSE FORUM DES PROFESSIONNELS DU MAINTIEN A DOMICILE SAMEDI 26 SEPTEMBRE 2015 Centre culturel, Place des Martyrs de Châteaubriant, 77500 Chelles. 10h-17h. SOMMAIRE I. COMMUNIQUE... 2 II.

Plus en détail

CIRCULAIRE n 2012/06

CIRCULAIRE n 2012/06 CIRCULAIRE n 2012/06 Date : 08/02/2012 Objet : Nouvelles actions de prévention et d éducation de la santé Destinataires : - Associations, congrégations et collectivités religieuses - Evêchés - Séminaires

Plus en détail

Protocole d entente entre le Comité interconfessionnel de l aumônerie (CIA) et le Service correctionnel du Canada (SCC)

Protocole d entente entre le Comité interconfessionnel de l aumônerie (CIA) et le Service correctionnel du Canada (SCC) Protocole d entente entre le Comité interconfessionnel de l aumônerie (CIA) et le Service correctionnel du Canada (SCC) I. Préambule et objet Ce protocole constitue une entente entre le SCC et le CIA,

Plus en détail

Cadre d intervention. Programme de formation des personnes sous-main de justice détenues dans les établissements pénitentiaires normands

Cadre d intervention. Programme de formation des personnes sous-main de justice détenues dans les établissements pénitentiaires normands Cadre d intervention Programme de formation des personnes sous-main de justice détenues dans les établissements pénitentiaires normands La Région est l échelon compétent pour la formation des jeunes et

Plus en détail

Baromètre social AP-HP

Baromètre social AP-HP Baromètre social AP-HP CME du 11 septembre 2012 Christian POIMBOEUF Directeur des Ressources Humaines de l AP-HP Le contexte Projet RH du plan stratégique 2010-2014 4.2.6 : moderniser et garantir la qualité

Plus en détail

Bafa Bafd. Formations. Un stage sur ma commune. Avec les Francas, devenez animateur ou directeur. de centre de loisirs et de vacances

Bafa Bafd. Formations. Un stage sur ma commune. Avec les Francas, devenez animateur ou directeur. de centre de loisirs et de vacances Avec les Francas, devenez animateur ou directeur de centre de loisirs et de vacances Un stage sur ma commune Formations Bafa Bafd www.bafabafd.com www.francas.asso.fr 1 Les Francas au service de l action

Plus en détail

Points essentiels du DPC Sédation en soins Palliatifs

Points essentiels du DPC Sédation en soins Palliatifs Programme de DPC Sédation Introduction Dans le cadre du plan national 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie, l axe II, concernant le renforcement de l enseignement

Plus en détail

Aide à la communication pour l auteur détenu

Aide à la communication pour l auteur détenu Vade-mecum à l annexe n 18 Aide à la communication pour l auteur détenu 1 Bénéficiaire/Client 2 Mission 3 Prestation de Services (art 1.3 ) (art 12) (art 12) PROCESSUS SUPPORT PROCESSUS SUPPORT PHASE PREALABLE

Plus en détail

Déploiement de la démarche qualité à l A.N.P.A.A. Elodie Crochet, chargée de mission prévention A.N.P.A.A. - siège national.

Déploiement de la démarche qualité à l A.N.P.A.A. Elodie Crochet, chargée de mission prévention A.N.P.A.A. - siège national. Déploiement de la démarche qualité à l A.N.P.A.A. Elodie Crochet, chargée de mission prévention A.N.P.A.A. - siège national 8 novembre 2013 1 L A.N.P.A.A. L A.N.P.A.A. a pour missions de : Promouvoir et

Plus en détail

Guide à l usage des équipes éducatives : Enseignants et Conseillers d orientation-psychologues

Guide à l usage des équipes éducatives : Enseignants et Conseillers d orientation-psychologues Enseignants et Conseillers d orientation-psychologues En référence à la politique académique d orientation, il est demandé à l ensemble des équipes éducatives de se mobiliser pour : Mieux préparer l orientation

Plus en détail

Charte d appartenance

Charte d appartenance Charte d appartenance et d engagement du réseau UNA Union Nationale de l Aide, des Soins et des Services aux Domiciles 108-110, rue Saint-Maur - 75011 Paris - Tel : 01 49 23 82 52 - Fax : 0143 38 55 33

Plus en détail

"Portrait de Famille" Bilan d une intervention artistique en milieux carcéral

Portrait de Famille Bilan d une intervention artistique en milieux carcéral "Portrait de Famille" Bilan d une intervention artistique en milieux carcéral «PORTRAIT DE FAMILLE» Atelier des Dix Mots/ thématique du «lien» / Juin 2011 Accueillant, Agapes, Avec, Choeur, Complice, Cordée,

Plus en détail

ACCORD CADRE ENTRE L ETAT LE CONSEIL GENERAL DE LA MARNE. LE CONSEIL REGIONAL de CHAMPAGNE ARDENNE

ACCORD CADRE ENTRE L ETAT LE CONSEIL GENERAL DE LA MARNE. LE CONSEIL REGIONAL de CHAMPAGNE ARDENNE ACCORD CADRE ENTRE L ETAT LE CONSEIL GENERAL DE LA MARNE Et LE CONSEIL REGIONAL de CHAMPAGNE ARDENNE 1 PREAMBULE Le projet départemental de développement et de modernisation de l aide à domicile repose

Plus en détail

Construire et organiser son réseau «Maintien dans l emploi» pour une optimisation de sa démarche partenariale précoce

Construire et organiser son réseau «Maintien dans l emploi» pour une optimisation de sa démarche partenariale précoce Actes Journées Santé Travail du CISME Tome II 2012 Session 3 : Les partenaires à travers leur contribution aux réseaux Construire et organiser son réseau «Maintien dans l emploi» pour une optimisation

Plus en détail

Etat des lieux de la vie associative Synthèse

Etat des lieux de la vie associative Synthèse Etat des lieux de la vie associative 2014-2015 Synthèse ENGAGEMENT BENEVOLE Chiffres clés- Etude nationale 2 français sur 3 ont un lien avec le secteur associatif Un sentiment fort que la cohésion sociale

Plus en détail

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION

FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 1 FORMATION AU DEBRIEFING DANS LE CADRE DE LA SIMULATION 2 La simulation se définit comme une pratique pédagogique confrontant les étudiants ou professionnels de santé à une situation de soins reconstituée

Plus en détail

LA FORMATION A JALMALV

LA FORMATION A JALMALV Textes produits par les commissions nationales de la fédération JALMALV Texte élaboré par la commission Formation en concertation avec la commission Bénévolat Validé par le CA de mars 1999, septembre 2000,

Plus en détail

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT PROTECTION DE L ENFANCE

REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT PROTECTION DE L ENFANCE ENFANCE PROCEDURE N de page 1/9 AGSS DE L UDAF PROTECTION DE L ENFANCE 1 ENFANCE PROCEDURE N de page 2/9 L A.G.S.S. de l U.D.A.F, Association pour la Gestion des Services Spécialisés de l Union Départementale

Plus en détail

Historique des interventions du Collectif de l'âtre

Historique des interventions du Collectif de l'âtre THEATRE D'INTERVENTION Stages d initiation au théâtre «NOS VOIX, NOS ESPRITS ET NOS CORPS SONT LIBRES» Encadrement et élaboration théâtrale Par le Collectif de l âtre Lauréat de l'appel à projets citoyens

Plus en détail

21 au 25 SEPTEMBRE 2015 CYCLE CARRIERES EUROPEENNES

21 au 25 SEPTEMBRE 2015 CYCLE CARRIERES EUROPEENNES 21 au 25 SEPTEMBRE 2015 CYCLE CARRIERES EUROPEENNES CONSTRUIRE SON PROJET DE CARRIERE EUROPEENNE : Ce cycle s attache, à la fois, à présenter les métiers de l Europe et les aspects fondamentaux de la fonction

Plus en détail

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx

Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Décret du xx 2016 relatif au renforcement des politiques de ressources humaines dans la fonction publique NOR : xxxx Le Premier ministre, Sur le rapport du ministre chargé de la fonction publique, Vu la

Plus en détail

Éthique et déontologie du cadre dans la fonction publique

Éthique et déontologie du cadre dans la fonction publique Éthique et déontologie du cadre dans la fonction publique Christophe Charles maître de conférence de droit public, directeur des études du Centre de Préparation à l'administration Générale (CPAG) - Sciences

Plus en détail

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire

La prévention de la violence dans les relations amoureuses, auprès des adolescents C est nécessaire À l agenda d une école promotrice de réussite, de santé et de bien-être : favoriser des relations harmonieuses et égalitaires Marie-Claude Roberge, INSPQ JASP : La violence dans les relations intimes à

Plus en détail

Dans le cadre des prérogatives

Dans le cadre des prérogatives E d i t o Cette charte est le fruit d un travail collégial réalisé au sein du comité de pilotage mis en place en avril 2009. Nous tenons à remercier les membres de ce comité de pilotage pour la richesse

Plus en détail

LA DELEGATION DU MALI

LA DELEGATION DU MALI REINSERTION SOCIALE DES DETENUS AU MALI Présenté par LA DELEGATION DU MALI 1 PLAN DE PRESENTATION I- GENERALITES SUR L APES II- Réinsertion des détenus III- PERSPECTIVES 2 I- GENERALITES SUR L APES (1/2)

Plus en détail

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE

REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Bulletin Officiel de l Education Nationale (BOEN) n 43 - p. 3126 du 24/11/1994 REFERENTIEL DES COMPETENCES PROFESSIONNELLES DU PROFESSEUR DES ECOLES STAGIAIRE EN FIN DE FORMATION INITIALE Extrait de la

Plus en détail

Les guides de l employeur territorial L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE CDG39

Les guides de l employeur territorial L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE CDG39 L ENTRETIEN PROFESSIONNEL GUIDE Les guides de l employeur territorial Le présent guide a pour objectif d accompagner les évaluateurs dans la conduite des entretiens professionnels. Les éléments figurant

Plus en détail

La formation du personnel pénitentiaire en matière de droits de l homme en France

La formation du personnel pénitentiaire en matière de droits de l homme en France L européanisation de la gestion des prisons Diffusion de bonnes pratiques Droits de et prisons / Luxembourg 28-29 février 2008 Table ronde III La formation du personnel pénitentiaire en matière de droits

Plus en détail

Criminologie. droit.univ-grenoble-alpes.fr

Criminologie. droit.univ-grenoble-alpes.fr DU Criminologie droit.univ-grenoble-alpes.fr Témoignages ormation Objectifs pédagogiques La criminologie est une science interdisciplinaire qui vise à mieux comprendre et traiter le phénomène criminel.

Plus en détail

CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L APEI CENTRE MANCHE

CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L APEI CENTRE MANCHE CHARTE DE LA BIENTRAITANCE DE L APEI CENTRE MANCHE 2009 0 La bientraitance c est tout ce qui favorise l épanouissement de la personne, s'adapte à ses besoins divers (psychologiques, physiologiques, affectifs,

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION GERER LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DANS L ENTREPRISE OBJECTIFS DE LA FORMATION Appréhender le cadre juridique de la formation professionnelle continue ainsi que les nouveautés

Plus en détail

La Démarche qualité «Contextualisation et perspectives un regard sur l expérience française»

La Démarche qualité «Contextualisation et perspectives un regard sur l expérience française» La Démarche qualité «Contextualisation et perspectives un regard sur l expérience française» Louvain-la-Neuve 12 Décembre 2013 Le CREAI de Picardie Missions - organisation AMIENS CONSEIL TECHNIQUE FORMATIONS

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES POUR UNE ACTION DE FORMATION COMMUNE INTER ASSOCIATIVE

CAHIER DES CHARGES POUR UNE ACTION DE FORMATION COMMUNE INTER ASSOCIATIVE CAHIER DES CHARGES POUR UNE ACTION DE FORMATION COMMUNE INTER ASSOCIATIVE «MANAGEMENT D EQUIPE» Proposition à retourner impérativement avant le 20 mars 2017 à : Unifaf Aquitaine Sous la forme de trois

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION GERER LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE DANS L ENTREPRISE OBJECTIFS DE LA FORMATION Appréhender le cadre juridique de la formation professionnelle continue ainsi que les nouveautés

Plus en détail

PLAN D ACTIONS STRATÉGIQUES Politique de santé des personnes placées sous main de justice

PLAN D ACTIONS STRATÉGIQUES Politique de santé des personnes placées sous main de justice PLAN D ACTIONS STRATÉGIQUES 2010 2014 Politique de santé des personnes placées sous main de justice Les implications de la création des ARS pour la promotion et l éducation pour la santé en milieu pénitentiaire

Plus en détail

CHARTE DE QUALITÉ. pour l accueil des enfants de 0 à 6 ans dans leur diversité. Edition 2012

CHARTE DE QUALITÉ. pour l accueil des enfants de 0 à 6 ans dans leur diversité. Edition 2012 CHARTE DE QUALITÉ CHARTE DE QUALITÉ pour l accueil des enfants de 0 à 6 ans dans leur diversité Rédigée dans le cadre de la commission départementale de l accueil des jeunes enfants de l Isère Edition

Plus en détail

Concepteur : Marie Christel Helloin orthophoniste, enseignant-maitre de stage centre de formation en orthophonie de Caen et de Rouen

Concepteur : Marie Christel Helloin orthophoniste, enseignant-maitre de stage centre de formation en orthophonie de Caen et de Rouen Titre : Pragmatique, lexique et langage élaboré : Apports dans l évaluation et la rééducation du langage oral et écrit des pré-adolescents et adolescents. Durée du programme annuel de DPC : 5 mois. 6 semaines

Plus en détail

NOTE COORACE / groupe de travail financement du CNIAE : positionnement sur la modulation (critères et principes) de l aide aux postes

NOTE COORACE / groupe de travail financement du CNIAE : positionnement sur la modulation (critères et principes) de l aide aux postes Juin 03 NOTE COORACE / groupe de travail financement du CNIAE : positionnement sur la modulation (critères et principes) de l aide aux postes Contexte L aide au poste modulable est l option principale

Plus en détail

Les seniors dans l entreprise

Les seniors dans l entreprise Les Rencontres Départementales 2008 95 Les seniors dans l entreprise Avec l Europe, les acteurs du Val d Oise s engagent La Loi de finance de la Sécurité Sociale 2009, votée le 27 novembre 2008, affiche

Plus en détail

Formation de Formateur. Programme de formation en présentiel

Formation de Formateur. Programme de formation en présentiel Intitulé de la formation Formation de Formateur Programme de formation en présentiel Objectifs de formation A la fin de la formation, l apprenant sera capable de : Répondre à un cahier des charges en formation

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION FORMATEUR INTERNE OBJECTIFS DE LA FORMATION OBJECTIF GENERAL S approprier les méthodes pédagogiques et les techniques d animation permettant de professionnaliser sa pratique de formateur

Plus en détail

Étude «Hébergement et logement des personnes sortant de détention ou placées sous main de justice»

Étude «Hébergement et logement des personnes sortant de détention ou placées sous main de justice» Étude «Hébergement et logement des personnes sortant de détention ou placées sous main de justice» Sous la coordination de la DIHAL Atelier DIHAL "Organiser la sortie de détention : De la prison vers le

Plus en détail

UDAF DES ALPES-MARITIMES

UDAF DES ALPES-MARITIMES PROJET ASSOCIATIF UDAF DES ALPES-MARITIMES SIÈGE SOCIAL / Nice Europe - Bât. C - 15, rue Alberti - 06047 Nice cedex 1 - www.udaf06.fr PROJET ASSOCIATIF POUR L UDAF 06 L IMPORTANCE DU PROJET ASSOCIATIF

Plus en détail

Activité globale. Information Communication à propos de l association. Actions collectives

Activité globale. Information Communication à propos de l association. Actions collectives Activité globale Information Communication à propos de l association Contacts avec : Les parents incarcérés, Les familles, les enfants, Les partenaires. Activité de suivi accompagnement Actions collectives

Plus en détail

SYNTHESE DES ATELIERS

SYNTHESE DES ATELIERS SYNTHESE DES ATELIERS «Intégrer le numérique dans une séquence pédagogique» Mise en œuvre : 8 ateliers d une quinzaine de formateurs, animés et co-animés par des conseiller.ière.s formation de la délégation.

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 25782 Intitulé MASTER : MASTER Administration publique A Université Lille 2 droit et

Plus en détail

ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI

ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI ACCOMPAGNER LES SENIORS DANS L EMPLOI 1 Depuis le 1er janvier 2010, les associations employant au moins 50 salariés risquent une pénalité financière si elles n ont pas conclu un accord ou établi un plan

Plus en détail

1. DOMAINES D ACTIVITÉS

1. DOMAINES D ACTIVITÉS 1. DOMAINES D ACTIVITÉS DOMAINES D ACTIVITÉS OBJECTIFS OPÉRATIONNELS ACTIVITÉS ACTIVITÉ PÉDAGOGIQUE CONCEVOIR ET ASSURER DES SÉQUENCES DE FORMATION - Mettre en œuvre des pratiques pédagogiques différenciées

Plus en détail

FORMATION GRH Bénévole

FORMATION GRH Bénévole FORMATION GRH Bénévole Formation des responsables associatifs à la bonne Gestion des Ressources Humaines Bénévoles France Bénévolat est déclarée comme organisme de formation par la Délégation Régionale

Plus en détail

FORMATEUR PROFESSIONNEL D ADULTES

FORMATEUR PROFESSIONNEL D ADULTES FORMATEUR PROFESSIONNEL D ADULTES FORMATION ACCESSIBLE EN MODULES COURTS DE FORMATION CONTINUE OU TITRE PROFESSIONNEL DE NIVEAU III Organiser, préparer, Animer, Evaluer PROCHAINE SESSION MAI 2017 Organisme

Plus en détail

Note Conceptuelle Atelier national de validation de l étude diagnostique et de capitalisation sur l expérience de l ONG «Village Pilote»

Note Conceptuelle Atelier national de validation de l étude diagnostique et de capitalisation sur l expérience de l ONG «Village Pilote» Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture Note Conceptuelle Atelier national de validation de l étude diagnostique et de capitalisation sur l expérience de l ONG «Village

Plus en détail

LIAISON CM2 6 ème. PORTE OUVERTE COLLEGE Claude le Lorrain

LIAISON CM2 6 ème. PORTE OUVERTE COLLEGE Claude le Lorrain LIAISON CM2 6 ème PORTE OUVERTE COLLEGE Claude le Lorrain Elèves concernés : - Moselly : 18 élèves 1 classe - Buffon : 14 élèves 1 classe - La Fontaine : 32 élèves 1.5 classes ETAPE 1 «MINI STAGE» Objectif

Plus en détail

Document de gestion # 200,215

Document de gestion # 200,215 Commission scolaire du Lac-Abitibi Secrétariat général Document de gestion # 200,215 Commission scolaire Adopté par le Conseil des commissaires le 8 novembre 2011 résolution C-11-175 1) Fondement La Commission

Plus en détail

LES ATELIERS PERSONNALISÉS D ACQUISITION DE COMPÉTENCES, UNE NOUVELLE APPROCHE DE LA FORMATION 100% UTILE

LES ATELIERS PERSONNALISÉS D ACQUISITION DE COMPÉTENCES, UNE NOUVELLE APPROCHE DE LA FORMATION 100% UTILE DÉVELOPPEMENT NOUVEAU LES ATELIERS PERSONNALISÉS D ACQUISITION DE COMPÉTENCES, UNE NOUVELLE APPROCHE DE LA FORMATION 100% UTILE Les ateliers personnalisés associent mutualisation des expériences, expertise

Plus en détail

«La citoyenneté peut être définie comme la participation au choix des contraintes collectives qui génèrent la liberté individuelle» Albert Jacquard

«La citoyenneté peut être définie comme la participation au choix des contraintes collectives qui génèrent la liberté individuelle» Albert Jacquard ACTION DE PROFESSIONNALISATION : «La mise en place d un diagnostic partagé» «La citoyenneté peut être définie comme la participation au choix des contraintes collectives qui génèrent la liberté individuelle»

Plus en détail

Tout collaborateur appelé à remplir une fonction de tuteur et devant construire un dispositif d accompagnement.

Tout collaborateur appelé à remplir une fonction de tuteur et devant construire un dispositif d accompagnement. V200914 EXERCER LE ROLE DE TUTEUR EN ENTREPRISE OBJECTIFS A l'issue de la formation, les stagiaires seront capables de : Identifier les compétences à pérenniser et à développer dans l'entreprise Organiser

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D ÉDUCATION POUR LA SANTÉ

RÉFÉRENTIEL D ÉDUCATION POUR LA SANTÉ RÉFÉRENTIEL D ÉDUCATION POUR LA SANTÉ Vie Affective et Sexuelle IREPS Haute-Normandie Projet porté par Rose Fonteneau Genèse du projet Constats repérés (en milieu scolaire) Actions le plus souvent ponctuelles

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION FORMATION DE FORMATEUR OBJECTIFS DE LA FORMATION OBJECTIF GENERAL S approprier les méthodes pédagogiques et les techniques d animation permettant de professionnaliser sa pratique

Plus en détail

Identité professionnelle

Identité professionnelle 1 Tableau synthèse des compétences professionnelles pour le stagiaire Fondements 1. Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d objets de savoirs ou de culture

Plus en détail

AXE 4.1 AXE 4.2 AXE 5.1 AXE 5.2 AXE 6.1 AXE 6.2 AXE

AXE 4.1 AXE 4.2 AXE 5.1 AXE 5.2 AXE 6.1 AXE 6.2 AXE ENSEMBLE vers 2018 PLAN DE DÉVELOPPEMENT STRATÉGIQUE 2013-2018 MISSION L ENAP est une université spécialisée qui a pour mission l enseignement et la recherche en administration publique, de même que la

Plus en détail

Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets

Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets 1 OF3-1 Structurer avec les procédures de pilotage en lien avec les projets Le pilotage et la coordination des projets nécessitent la définition et l élaboration en préalable d outils décrivant les modes

Plus en détail

PROJET ASSOCIATIF. Un projet associatif : pourquoi?

PROJET ASSOCIATIF. Un projet associatif : pourquoi? PROJET ASSOCIATIF Un projet associatif : pourquoi? Depuis la création de l Association «Le Foyer des Malades et Handicapés Jean Pierre VIVES» et l ouverture du Foyer Majouraou, 30 ans se sont écoulés,

Plus en détail

Intitulé du dispositif : FORMATION CONTINUE DES MAITRES FORMATEURS. Intitulé du dispositif : FORMATION DE FORMATEURS : NUMERIQUE

Intitulé du dispositif : FORMATION CONTINUE DES MAITRES FORMATEURS. Intitulé du dispositif : FORMATION DE FORMATEURS : NUMERIQUE Numéro de dispositif : 17D0950003 Numéro de module : 10772 Intitulé du dispositif : FORMATION CONTINUE DES MAITRES FORMATEURS OBJECTIFS : Acquérir ou approfondir les gestes professionnels de formateur.

Plus en détail

PROGRAMME FORMATION Titre Professionnel Formateur Professionnel d Adultes

PROGRAMME FORMATION Titre Professionnel Formateur Professionnel d Adultes PROGRAMME FORMATION Titre Professionnel Formateur Professionnel d Adultes Objectif de la Formation : Apprendre à préparer et animer des actions de formation, apprendre à contribuer à l élaboration de dispositifs

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION DEVENIR REFERENT REX.

PROGRAMME DE FORMATION DEVENIR REFERENT REX. PROGRAMME DE FORMATION DEVENIR REFERENT REX. 1 OBJECTIFS DE LA FORMATION : A l issue de la formation chaque participant sera : En mesure de mettre en place des actions de sensibilisation en lien avec la

Plus en détail

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE

CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE CHARTE DE LA VIE ASSOCIATIVE Préambule Le 21 mars 2009, la Ville de Saint-Étienne a organisé son premier Printemps des associations. A cette occasion, elle a réaffirmé l'importance qu elle accorde à la

Plus en détail

FORMATION SPORT EN MILIEU CARCERAL

FORMATION SPORT EN MILIEU CARCERAL Les PRO FORMA Sport, La "formation professionnelle" de FORMA Sport FORMATION SPORT EN MILIEU CARCERAL Redynamisation sociale et préparation à la sortie Conduire un projet d activités physiques et sportives

Plus en détail

BILAN. Accompagnement Renforcé ESPOIR54

BILAN. Accompagnement Renforcé ESPOIR54 BILAN Accompagnement Renforcé ESPOIR54 Année 2006 1 I) ESPOIR 54 ET LES MESURES ARE 1) LE CADRE DE LA CONVENTION Espoir 54 est une association qui propose d accompagner des personnes en situation de handicap

Plus en détail

SEMINAIRE EMPLOI FORMATION Mardi 15 décembre 2015

SEMINAIRE EMPLOI FORMATION Mardi 15 décembre 2015 SEMINAIRE EMPLOI FORMATION Mardi 15 décembre 2015 OUVERTURE DU SÉMINAIRE Johann CAUËT Directeur du Pôle Développement des APS PRÉSENTATION DU E-CNOSF Alice LEBEAU Chargée de formation Pôle Développement

Plus en détail

Ma Mairie et Moi. Objectifs opérationnels. Une démarche globale qui peut être séquencée. Moyens pédagogiques. Les effets attendus

Ma Mairie et Moi. Objectifs opérationnels. Une démarche globale qui peut être séquencée. Moyens pédagogiques. Les effets attendus Ma Mairie et Moi Intervenante(s) : Un intervenant d ANI et un animateur de la structure d accueil Connaître la mairie et son fonctionnement Identifier les acteurs institutionnels de la mairie Identifier

Plus en détail

FORMATIONS. Des solutions. Des solutions. à vos équipes. Un suivi régulier. pour appuyer la direction. Des formations. ciblées pour piloter votre

FORMATIONS. Des solutions. Des solutions. à vos équipes. Un suivi régulier. pour appuyer la direction. Des formations. ciblées pour piloter votre FORMATIONS REFERENCE UPQUAL 1-2017 LES FONDAMENTAUX DE LA QUALITE POUR QUOI OBJECTIFS DU STAGE Comprendre les concepts de la qualité selon les normes en vigueur. PUBLIC VISE Tout public. MOYENS PEDAGOGIQUES

Plus en détail

LE RAPPORT D EXPERIENCE en situations d accompagnement

LE RAPPORT D EXPERIENCE en situations d accompagnement TITRE RNCP «CHARGE D ACCOMPAGNEMENT SOCIAL ET PROFESSIONNEL» LE RAPPORT D EXPERIENCE en situations d accompagnement 1) Guide méthodologique pour la rédaction... p.2 2) Forme du rapport. p.6 3) Tutorat

Plus en détail

CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 12

CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 12 CONSEIL CITOYEN DE BEAUSEJOUR COMPTE RENDU N 12 La douzième réunion du conseil citoyen de Beauséjour a eu lieu le mardi 26 janvier à 18h30, à la maison de quartier. Cette douzième réunion a réuni 7 membres

Plus en détail