Le Coût Assurance Fret. Atelier 1 6 avril 2012

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Coût Assurance Fret. Atelier 1 6 avril 2012"

Transcription

1 Le Coût Assurance Fret Atelier 1 6 avril 2012

2 Ordre du jour 1. Le décret du 8 novembre 2010 Impact des missions d étude Formation du prix des carburants 2. Comment se fait l achat des carburants? Les déterminants du marché mondial Du marché au prix FOB 3. Comment sont acheminés les carburants vers La Réunion? Du prix FOB au prix CAF Point sur la visite du Tamarin 4. Exemples 5. Premières pistes de réflexion 2

3 Ordre du jour 1. Le décret du 8 novembre 2010 Impact des missions d étude Formation du prix des carburants 2. Comment se fait l achat des carburants? Les déterminants du marché mondial Du marché au prix FOB 3. Comment sont acheminés les carburants vers La Réunion? Du prix FOB au prix CAF Point sur la visite du Tamarin 4. Exemples 5. Premières pistes de réflexion 3

4 Les prix d achats Rapport IGF (Bolliet) «le groupement des achats permet d obtenir, compte-tenu des volumes modestes en jeu, des prix plus intéressants et de mutualiser les frais d approvisionnement et notamment le fret». Le rapport a validé globalement le système d approvisionnement en notant des pistes d améliorations et de réduction de coûts: «la référence à un prix de marché à Singapour est cohérente avec les modalités actuelles d approvisionnement et légèrement plus avantageuse pour le consommateur qu une cotation à Rotterdam» La rémunération du trader (5$/TM) est cohérente Le coulage estimé à 1% est surestimé: recommandation à 0,2% 4

5 Les Prix d achat Autres rapports Assemblée nationale Ne s est pas penché de manière approfondie sur l amont Reprend les conclusions du rapport IGF et recommande la prise en compte de la cotation Platt s et la baisse du coût du coulage Autorité de la concurrence Considère que les prix doivent être détachés des importateurs et que le recours à un système de cotation, reflétant la moyenne d un grand nombre de transactions, est la meilleure solution 5

6 L acheminement - Rapport IGF (Bolliet) «les frais de transport maritime apparaissant dans la structure de prix sont globalement justifiés» Les coûts du fret ne sont pas excessifs sur la période Le bateau dédié (Cilaos) est moins cher que les bateaux Spots Le Tamarin est légèrement plus cher mais répond à des impératifs nationaux (bateau sous pavillon français, réquisition possible ) La rémunération des importateurs de 2$/TM est redondante et doit être supprimée 6

7 L acheminement - Autres Rapports Assemblée nationale Reprend à son compte la proposition de l IGF de la suppression de la rémunération de 2$/TM Autorité de la concurrence Le fret des carburants à la Réunion est un monopole naturel (pas d autres solution): en conséquence, l Etat doit en contrôler le coût: préconise la baisse du coulage et la suppression de la rémunération de 2$/TM: économie estimée entre 1,5 et 2M 7

8 Bilan des mesures adoptées Avant novembre 2010 Après novembre 2010 Cours d achat Trading Valeur de coulage Assurance Coût de Fret Autres coûts non justifiés Cours d achat Trading Valeur de coulage Assurance Coût de Fret CAF CAF Décret du 8 novembre 2010: 3 éléments de coûts: Coût moyen des produits importés: Coût des assurances et du fret Coûts pertinents et dûment constatés 8

9 Ordre du jour 1. Le décret du 8 novembre 2010 Impact des missions d étude Formation du prix des carburants 2. Comment se fait l achat des carburants? Les déterminants du marché mondial Du marché au prix FOB 3. Comment sont acheminés les carburants vers La Réunion? Du prix FOB au prix CAF Point sur la visite du Tamarin 4. Exemples 5. Premières pistes de réflexion 9

10 Les modalités d achat Le marché Expression des besoins Recours à un trader commun qui consulte par appel d offres toutes les raffineries Raffinerie 1 Raffinerie 4 Raffinerie 2 Raffinerie 3 10

11 Évolution des primes depuis 2009 Période Premium SP Premium Gazole Rémunération trader 01/10/2008 au 01/02/ /02/2009 au 01/12/ /12/2009 au 01/10/ /10/2010 au 01/12/ /12/2010 au 01/06/2011 Depuis le 01/06/2011 5,89 $/baril 2 $/baril 5 $/TM 2,95 $/baril -0,23 $/baril 5 $/TM 4,70 $/baril -0,29 $/baril 5 $/TM 2,55 $/baril -0,09 $/baril 5 $/TM 3,58 $/baril -0,21 $/baril 5 $/TM 3 $/baril -0,20 $/baril 5 $/TM = 11

12 Coût moyen des produits importés Référence aux cotations de la zone d approvisionnement Arrêté préfectoral 463 du 29/03/11: coût moyen des produits pétroliers importés calculé en fonction des cotations PLATT S Asia-Pacific : MOPS Singapour 10 ppm pour les gazoles et MOPS Singapour 97 UNLD pour les supercarburants sans plomb, franco à bord et du cours moyen du dollar, sur une période de 15 jours ouvrés et côtés, commençant le 1 jour du mois précédent. Le cours du dollar est le cours publié au «Journal Officiel de la République Française». Allongement de la période de cotation (15 jours au lieu de 5) et donc lissage des prix en moyenne Prix facturés (5 jours) # prix décret: à voir les conséquences sur le prix CAF 12

13 Coûts pertinents et dûment constatés Premium: prise en compte de la prime résultant de l appel d offres ( aujourd hui +3$/baril pour le sans-plomb et 0,20$/baril pour le gazole. Rémunération du trading: 5$/TM: rémunération non remise en cause dans les rapports et donc retenue 13

14 Les modalités d achat Free On Board Choix de la meilleure offre: Référence à la cotation Platt s Prime (positive ou négative) Rémunération du trader: 5 $/TM La prime ou premium est fonction de l offre et de la demande, donc de la tension sur le marché: si l offre est plus forte que la demande, la prime sera négative (réduction). Si la demande est supérieure à l offre, la prime sera positive (augmentation) 14

15 Ordre du jour 1. Le décret du 8 novembre 2010 Impact des missions d étude Formation du prix des carburants 2. Comment se fait l achat des carburants? Les déterminants du marché mondial Du marché au prix FOB 3. Comment sont acheminés les carburants vers La Réunion? Du prix FOB au prix CAF Point sur la visite du Tamarin 4. Exemples 5. Premières pistes de réflexion 15

16 Le prix CAF Coût: prix du produit (Free on Board) Assurance: prix de l assurance sur le produit Fret: prix du transport du produit Le prix CAF est le prix du produit à l arrivée du bateau à la Réunion avant débarquement 16

17 Le transport Le transport est assuré par le TAMARIN: Bateau de 43000T( a remplacé le CILAOS en 2008) Contrat a temps (365j/an) 5 ans entre la SOCATRA (2008 à 2013) et les affréteurs Bateau dédié 17

18 Le transport Contrat affréteur coque nue GIE TAMARIN SOCATRA Fernand Bozzoni - PDG Contrat de sous-affréteur GIE Pétroliers Chargeurs: Sociétés pétrolières locales Réceptionnaire 18

19 Le prix du transport Un prix fixé dans le contrat initial: Loyer: 14350$/jour /jour soit pour 30 jours $ Frais de carburant: environ $/voyage Droits de port: environ $ Frais de coordination: environ $ Soit environ 1,45M$ pour un voyage ( 41000TM) soit 34,54$/TM soit près de 2 centimes/litre 19

20 Vers le Coût Assurance Fret (CAF) Assurance: 0,25% sur prix FOB + fret: rémunération habituelle dans la profession, non remise en cause par l IGF et donc retenue Fret: le coût retenu est le coût réellement facturé par l armateur: prise en compte de la facture m-3 (arrêté préfectoral 463 du 29/03/11) Coulage: coût réellement constaté l année précédente: 0,0358% pour le SP et 0,1342% pour le gazole en , 0774% pour le SP et 0, 1419% pour le gazole en 2012 Moins que les 0,20% préconisé par IGF Suppression de la rémunération des importateurs sur le fret de 2$/TM 20

21 Point sur la visite du Tamarin 21

22 Ordre du jour 1. Le décret du 8 novembre 2010 Impact des missions d étude Formation du prix des carburants 2. Comment se fait l achat des carburants? Les déterminants du marché mondial Du marché au prix FOB 3. Comment sont acheminés les carburants vers La Réunion? Du prix FOB au prix CAF Point sur la visite du Tamarin 4. Exemples 5. Premières pistes de réflexion 22

23 Prix CAF calculé : la construction 1/4 134, , , ,0000 Cours du MOPS 126, , , , ,0000 Super Gazole 116, /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/ /01/2012 Pour le Super = $/baril soit 79.31$/hl Pour le Gazole = $/baril soit 82.13$/hl 23

24 Prix CAF calculé : la construction 2/4 Appel d offres Dans le contrat actuel les pétroliers achètent au cours mondial * + 3$ (premium) du baril (soit 1.89 /hl) pour le Super et au cours mondial 0,2$ (minium) du baril (soit 0.13 /hl) pour le gazole Trading La rémunération du trader est de 5$ par Tonne Métrique, soit en fonction des densités des carburants (0,755 pour le super et 0,845 pour le gazole) cette rémunération est de 0,38$/hl pour le super et 0,42$/hl pour le gazole). Sur les 15 premiers jours ouvrés du mois le prix FOB est calculé à 81.57$/hl pour le super et de 82.43$/hl pour le gazole 24

25 Prix CAF calculé : la construction 3/4 Le Fret Assurance Coulage Sur le mois de février, le fret est de 35.07$/TM. Soit avec les densités des produits : 2.65 $/hl pour le Super et 2.96 $/hl pour le gazole Le montant est de 0.25% sur la valeur FOB + fret. Pour le Super, l assurance représente 0.21$/hl et pour le Gazole 0,21$/hl Modifié depuis le rapport de l Inspection Générale des Finances de 2009, il représente aujourd hui 0,0358% du prix CAF pour le Super et 0,1342% du prix CAF pour le Gazole soit 0.03$/hl pour le Super et 0.11$/hl pour le Gazole Le prix CAF = FOB + Fret + assurance + coulage. Pour le mois de février, le prix CAF est calculé a 84.46$/hl pour le Super SP et 85.72$/hl pour le Gazole. 25

26 Prix CAF calculé : la construction 4/4 1,31 1,3 1,29 Parité /$ 1,28 1,27 1,26 1,25 1, Parité constatée sur les mêmes 15 jours que ceux qui servent de base au calcul des cours. Moyenne sur les 15 premiers jours ouvrés du mois 1.28$/ Prix CAF Février Super /hl Prix CAF Février Gazole /hl 26

27 Répartition des coûts dans le CAF SP95 GAZOLE Cours mondial Prime Appel Offre Trading Fret Assurance Coulage Les coûts autre que le cours mondial représentent moins de 7% du CAF pour le SP95 et moins de 4% du CAF pour le Gazole La somme de ces coûts représentent environ 2% du prix à la pompe 27

28 Ordre du jour 1. Le décret du 8 novembre 2010 Impact des missions d étude Formation du prix des carburants 2. Comment se fait l achat des carburants? Les déterminants du marché mondial Du marché au prix FOB 3. Comment sont acheminés les carburants vers La Réunion? Du prix FOB au prix CAF Point sur la visite du Tamarin 4. Exemples 5. Premières pistes de réflexion 28

29 Conclusion provisoire Le système d approvisionnement mis en place a été validé par toutes les instances et, compte-tenu des améliorations apportées, parait pertinent Toutes les préconisations ont été mises en œuvre, voire au-delà Le prix CAF reflète la réalité économique du marché de la zone et ne prend en compte que les coûts dûment constatés. 29

30 Les pistes de réflexion Période d achat: Quel différentiel entre prix calculé sur 15 jours et prix sur 5 jours: doit-on revenir à l ancien système Tamarin: son coût est plus élevé que celui des bateaux Spots. La différence( - de ½ centime par litre) justifie-t-elle la remise en cause de la sécurité des approvisionnements? Dès 2013: Quel bateau? ( fin du contrat avec le Tamarin) Questions induites: quelles économies avec un plus gros bateau; quel financement et quel coût; quels investissements sur le port et qui finance 30

31 Atelier 1 6 avril 2012

Prix des carburants. Février 2012

Prix des carburants. Février 2012 Prix des carburants Février 2012 Les apports du décret 2010-1033 du 8/11/2010 Après les évènements de fin 2008, une mission d experts propose au Gouvernement de nouvelles modalités de fixation du prix

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1er Avril 2013

Prix des Carburants. Au 1er Avril 2013 Prix des Carburants Au 1er Avril 2013 1 Décret 20101333 du 8 Novembre 2010 réglementant les prix des produits pétroliers et du gaz de pétrole liquéfié dans le département de la Réunion 2 Rappel des prix

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1 er Juin 2016

Prix des Carburants. Au 1 er Juin 2016 1 Prix des Carburants Au 1 er Juin 2016 2 Code de l Energie: articles R.671-14 à R.671-22* du livre VI du code de l énergie réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des

Plus en détail

Grand débat. Atelier 1. Rapport final 20 juillet 2012 1

Grand débat. Atelier 1. Rapport final 20 juillet 2012 1 Le Grand débat Atelier 1 Rapport final 20 juillet 2012 1 Un Grand Débat, pour quoi faire? Parce que le poste «carburant» tient une place importante dans le budget des ménages réunionnais ; parce qu il

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1er Octobre 2015

Prix des Carburants. Au 1er Octobre 2015 Prix des Carburants Au 1er Octobre 2015 1 Décret 2013-1315 du 27 Décembre 2013 réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des marchés de gros pour la distribution de ces

Plus en détail

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne

Cours, prix et marges des produits pétroliers en France et dans l'union Européenne Cours, prix et marges des produits pétroliers en et dans l'union Européenne Cours hebdomadaire du pétrole brut spot et de l'euro Moyenne hebdo 16 oct. 15 9 oct. 15 variation Brent (en $/b) 49,62,23,61

Plus en détail

OBSERVATOIRE DES PRIX ET DES REVENUS DE LA MARTINIQUE

OBSERVATOIRE DES PRIX ET DES REVENUS DE LA MARTINIQUE OBSERVATOIRE DES PRIX ET DES REVENUS DE LA MARTINIQUE Présentation Du régime de prix applicable aux produits pétroliers issu du décret n 2010-1332 du 08 novembre 2010 DIECCTE de Martinique, Pôle C 1 Mai

Plus en détail

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer Inspection générale des Finances Conseil Général de l Industrie, de l Énergie et des Technologies Inspection générale de l Administration N 2008-M-082-03 N 23/2008 N 09-019-01 RAPPORT sur la fixation des

Plus en détail

PREFET DE LA RÉGION GUADELOUPE

PREFET DE LA RÉGION GUADELOUPE PREFET DE LA RÉGION GUADELOUPE SECRETARIAT GENERAL AUX AFFAIRES REGIONALES BUREAU DE L ACTION ECONOMIQUE DE L ETAT Arrêté n 2011-761 relatif à la mise en œuvre du décret n 2010-1332 du 08 novembre 2010

Plus en détail

Ministère de la Santé de la Population et de la Reforme Hospitalière Fixation des prix des médicaments en Algérie Dr HAFED H. DPH Objectifs de la politique pharmaceutique Objectifs de santé : accès au

Plus en détail

Délibération. 1. Contexte

Délibération. 1. Contexte Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 24 janvier 2013 portant vérification de la conformité du barème des tarifs réglementés de vente de gaz proposé par GDF Suez au 1

Plus en détail

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer

RAPPORT. sur. la fixation des prix des carburants dans les départements d outre-mer Inspection générale des Finances Conseil Général de l Industrie, de l Énergie et des Technologies Inspection générale de l Administration N 2008-M-082-03 N 23/2008 N 09-019-01 RAPPORT sur la fixation des

Plus en détail

Rapport au Ministre. sur la répercussion à la pompe de la baisse du prix du baril de pétrole brut intervenue début mai 2011

Rapport au Ministre. sur la répercussion à la pompe de la baisse du prix du baril de pétrole brut intervenue début mai 2011 REPUBLIQUE FRANÇAISE DIRECTION GENERALE DE LA CONCURRENCE, DE LA CONSOMMATION ET DE LA REPRESSION DES FRAUDES PARIS, LE 27 MAI 2011 BUREAU F1 Rapport au Ministre sur la répercussion à la pompe de la baisse

Plus en détail

Observatoire des prix des carburants par Microeconomix

Observatoire des prix des carburants par Microeconomix Paris, le 4 septembre 2015 Observatoire des prix des carburants par Microeconomix Dans un contexte de baisse des cours du pétrole, le cabinet d analyse Microeconomix lance www.prixdescarburants.info pour

Plus en détail

Prix des Carburants. er Août Au 1

Prix des Carburants. er Août Au 1 1 Prix des Carburants er Août 2016 Au 1 2 Code de l Energie: articles R.671-14 à R.671-22* du livre VI du code de l énergie réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des

Plus en détail

COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES

COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE Union-Discipline-Travail MINISTERE DES MINES ET DE L ENERGIE MINISTERE DE L'ECONOMIE ET DES FINANCES COMMUNICATION EN CONSEIL DES MINISTRES Objet : Informations du secteur énergie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L'ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DE L'ÉNERGIE Décret n o 2014-1416 du 28 novembre 2014 relatif aux modalités d exercice de l activité privée

Plus en détail

Indexation des prix des produits pétroliers : mécanismes de maîtrise des prix et de leurs impacts?

Indexation des prix des produits pétroliers : mécanismes de maîtrise des prix et de leurs impacts? Indexation des prix des produits pétroliers : mécanismes de maîtrise des prix et de leurs impacts? La fixation des prix des produits pétroliers et notamment des carburants (Essence et Gasoil) et fioul

Plus en détail

Mai 2013. La Directive sur la Qualité des Carburants, ce qu'elle dit et où elle en est

Mai 2013. La Directive sur la Qualité des Carburants, ce qu'elle dit et où elle en est Mai 2013 Note de synthèse Bénéfices environnementaux d une mise en œuvre solide de la Directive sur la Qualité des Carburants Résumé de l étude Impacts environnementaux et économiques de la mise en œuvre

Plus en détail

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne

Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion. 24 Mai 2012 Ardennes - Marne Atelier thématique : Se préparer à l évaluation externe Les grandes étapes - Les pistes de réflexion 24 Mai 2012 Ardennes - Marne PROGRAMME 1) Identifier les grandes étapes de préparation à l évaluation

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1 er Novembre 2016

Prix des Carburants. Au 1 er Novembre 2016 Prix des Carburants Au 1 er Novembre 2016 1 Code de l Energie: articles R.671-14 à R.671-22* du livre VI du code de l énergie réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1er Janvier 2014

Prix des Carburants. Au 1er Janvier 2014 Prix des Carburants Au 1er Janvier 2014 1 Décret 2010-1333 du 8 Novembre 2010 réglementant les prix des produits pétroliers et du gaz de pétrole liquéfié dans le département de la Réunion 2 Rappel des

Plus en détail

Définition des solutions d approvisionnement de la Guyane en produits pétroliers

Définition des solutions d approvisionnement de la Guyane en produits pétroliers Définition des solutions de la Guyane en produits pétroliers février Etude réalisée pour: GUYANE 1 I. Diagnostic des solutions de stockage possibles Identification des acteurs régionaux Raffinerie/ stockage

Plus en détail

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES

PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRIX DES PRODUITS ENERGETIQUES PRODUITS PETROLIERS La facture pétrolière ne cesse de s alourdir et les consommateurs que sont les particuliers ou les entreprises voient leurs dépenses liées au poste carburant

Plus en détail

APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITION DE GRTGAZ RELATIVE AUX INTERVENTIONS DU TRANSPORTEUR

APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITION DE GRTGAZ RELATIVE AUX INTERVENTIONS DU TRANSPORTEUR APPLICATION DU CODE RESEAU EQUILIBRAGE AU 1 ER OCTOBRE 2015 : PROPOSITION DE GRTGAZ RELATIVE AUX INTERVENTIONS DU TRANSPORTEUR 1 1. Objet En cohérence avec la décision de la CRE du 5 février 2013 relative

Plus en détail

.~'~ STRUCTURE DES PRIX DE REPRISE DES PRODUITS PETROLIERS. du 1er au 15 Septembre 2015

.~'~ STRUCTURE DES PRIX DE REPRISE DES PRODUITS PETROLIERS. du 1er au 15 Septembre 2015 1 STRUCTURE DES PRIX DE REPRISE DES PRODUITS PETROLIERS COTATIONS $/T 337,46 549,59 1 469,84 1 462,50 1 204,30 1 276,73 TAUX $ 9,8165 9,7353 FRET $/T 26,00 14,98 1 14,98 1 14,98 1 18,48 1 18,48 DH/T BUTANE

Plus en détail

Vu le décret n 2003-194 du 7 mars 2003 modifié relatif à l utilisation du réseau ferré national ;

Vu le décret n 2003-194 du 7 mars 2003 modifié relatif à l utilisation du réseau ferré national ; Avis n 2015-015 du 5 mai 2015 portant sur la fixation des redevances relatives aux prestations régulées fournies par SNCF Réseau sur les installations d'alimentation électrique pour l horaire de service

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget (2015)

Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Proposition en vue de la préparation du budget (2015) Préparé pour : le Comité permanent des finances de la Chambre des communes Préparé par : La Canadian Independent Petroleum Marketers Association Sommaire

Plus en détail

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux?

HOPITECH 2011. Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1 HOPITECH 2011 Loi NOME, quels sont les nouveaux enjeux? 1. Présentation de la Loi NOME 2. La constitution du prix pour un consommateur: - Sensibilité aux prix de marché - Sensibilité à la variation du

Plus en détail

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes,

L Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, Décision n 2013-1405 de l Autorité de régulation des communications électroniques et des postes en date du 17 décembre 2013 modifiant la décision n 02-1179 du 19 décembre 2002 établissant la liste des

Plus en détail

Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité

Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité Ouverture des marchés de l énergie et facturation de l électricité Collectivités : Préparez-vous aux nouvelles conditions d achat de votre électricité MERCREDI 5 NOVEMBRE 2014 - CLERMONT-FERRND 1 Février

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION

RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION RAPPORT D ACTIVITE DE LA CAISSE DE COMPENSATION MOIS DE JANVIER 2015 1 CONTEXTE INTERNATIONAL LE GAZ DE PETROLE LIQUEFIE (GPL) La part des échanges internationaux des gaz de pétrole liquéfiés ne représente

Plus en détail

MODIFICATION DU CALCUL DES IJSS CONTRÔLE DES ARRÊTS MALADIE : LES DÉLAIS EN CAS DE SUSPENSION DE VERSEMENT DES IJSS

MODIFICATION DU CALCUL DES IJSS CONTRÔLE DES ARRÊTS MALADIE : LES DÉLAIS EN CAS DE SUSPENSION DE VERSEMENT DES IJSS N-Nour SEPTEMBRE 2010 MODIFICATION DU CALCUL DES IJSS Le ministère de la Santé envisage de modifier le calcul du taux des indemnités journalières de la Sécurité Sociale. Cette modification entrera en vigueur

Plus en détail

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE

BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE 22.2.2014 Journal officiel de l Union européenne C 51/3 III (Actes préparatoires) BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE AVIS DE LA BANQUE CENTRALE EUROPÉENNE du 19 novembre 2013 sur une proposition de directive du

Plus en détail

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Le premier ministre, Sur le rapport du ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, Vu le code de l énergie,

Plus en détail

dossier de presse être utile aux hommes

dossier de presse être utile aux hommes dossier de presse JUILLET 2012 LES TARIFS RéGLEMENTéS DU GAZ NATUREL EN France être utile aux hommes sommaire les tarifs reglementes Du GaZ Naturel en FraNce I. Variation des tarifs réglementés du gaz

Plus en détail

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires

3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires FICHE-MESURE Plan pandémie grippale 3F4/2 Modalités de renfort en personnels dans les domaines non sanitaires Validation : 13/10/2011 Ministère-pilote et rédacteur : Ministère chargé de l intérieur Ministères

Plus en détail

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance

Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance Pétrole, euro, BCE : de bonnes nouvelles pour relancer la croissance 1 ère partie : La baisse du prix du pétrole Nous avons fréquemment souligné sur ce blog (encore dernièrement le 29 septembre 2014) l

Plus en détail

Esso S.A.F. : Information trimestrielle au 30 septembre 2013 1 - ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION

Esso S.A.F. : Information trimestrielle au 30 septembre 2013 1 - ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION 1 - ENVIRONNEMENT DE L INDUSTRIE DU RAFFINAGE-DISTRIBUTION Evolution du prix du pétrole brut Le prix moyen du baril de Brent s est établi à 110 $ en moyenne au troisième 2013, niveau comparable aux prix

Plus en détail

Communiqué 21 octobre 2009

Communiqué 21 octobre 2009 Communiqué 21 octobre 2009 Les surcoûts du programme d électricité éolienne et photovoltaïque doivent être compensés par une politique industrielle ambitieuse. La France a consommé en 2008 environ 485

Plus en détail

Vu le Code général des collectivités territoriales, notamment ses articles L. 2213-2, L. 2213-3, L. 2512-13 et L. 2512-14 ;

Vu le Code général des collectivités territoriales, notamment ses articles L. 2213-2, L. 2213-3, L. 2512-13 et L. 2512-14 ; Arrêté n 2006-21575 réglementant la circulation, l arrêt et le stationnement des véhicules de distribution ou d enlèvement de marchandises à Paris sur les voies de compétence préfectorale, annexé à l ordonnance

Plus en détail

LES INCOTERMS 2010. Mise en application au 1 er janvier 2011. Bénédicte JAY - 06.09.02.03.44 - contact@jay-ci-partenaire.fr

LES INCOTERMS 2010. Mise en application au 1 er janvier 2011. Bénédicte JAY - 06.09.02.03.44 - contact@jay-ci-partenaire.fr LES INCOTERMS 2010 Mise en application au 1 er janvier 2011 Bénédicte JAY - 06.09.02.03.44 - PRESENTATION DES INCOTERMS o Définition o Objectifs o Cadre des Incoterms o Implication des Incoterms o Pourquoi

Plus en détail

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF DE CORSE

RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF DE CORSE COLLECTIVITE TERRITORIALE DE CORSE République Française RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL EXECUTIF DE CORSE MODULATION DES FRACTIONS DE TARIF DE LA TAXE INTERIEURE DE CONSOMMATION SUR LES PRODUITS D ENERGIE

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1 er Juin 2017

Prix des Carburants. Au 1 er Juin 2017 1 Prix des Carburants Au 1 er Juin 2017 2 Code de l Energie: articles R.671-14 à R.671-22* du livre VI du code de l énergie réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des

Plus en détail

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015

L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 L INDUSTRIE PÉTROLIÈRE FRANÇAISE EN 2014 ET PERSPECTIVES 2015 CONFÉRENCE DE PRESSE DU 10 MARS 2015 1 L ÉVÉNEMENT 2014 : FORTE BAISSE DU PRIX DU BARIL Source : UFIP avec des données Reuters 2 1 Marchés

Plus en détail

Note-Produit "OPTIONS SIMPLES" En date du 7 février 2005

Note-Produit OPTIONS SIMPLES En date du 7 février 2005 CLICKOPTIONS Note-Produit "OPTIONS SIMPLES" En date du 7 février 2005 Cette Note-Produit doit être lue conjointement avec la Note d'information ayant reçu de l Autorité des Marchés Financiers le visa n

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation LES FACTURES ENERGETIQUES Soirée d information JUIN 0 Guides Énergie Neupré Le pourquoi de cette soirée Une facture d énergie c est Lire et comprendre ses factures Facture de mazout

Plus en détail

Rapports du Corps commun d inspection

Rapports du Corps commun d inspection COMITÉ DU PROGRAMME, DU BUDGET ET DE L ADMINISTRATION DU CONSEIL EXÉCUTIF Vingt et unième réunion Point 3.5 de l ordre du jour provisoire EBPBAC21/6 31 octobre 2014 Rapports du Corps commun d inspection

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1 er Février 2017

Prix des Carburants. Au 1 er Février 2017 Prix des Carburants Au 1 er Février 2017 1 Code de l Energie: articles R.671-14 à R.671-22* du livre VI du code de l énergie réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des

Plus en détail

Contexte 1.1 Cadre juridique

Contexte 1.1 Cadre juridique Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 25 juin 2013 portant avis sur le projet d arrêté relatif aux tarifs réglementés de vente de gaz naturel en distribution publique

Plus en détail

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Catherine EDWIGE, Hélène GASSIN, Yann PADOVA, Jean-Pierre SOTURA, commissaires.

Participaient à la séance : Philippe de LADOUCETTE, président, Catherine EDWIGE, Hélène GASSIN, Yann PADOVA, Jean-Pierre SOTURA, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 18 juin 2015 portant avis sur le projet d arrêté relatif aux tarifs réglementés de vente de gaz naturel en distribution publique

Plus en détail

APPROVISIONNEMENT EN CARBURANTS DES VEHICULES MUNICIPAUX. De la Ville de LA CHAPELLE ST MESMIN. Cahier des Clauses Techniques Particulières

APPROVISIONNEMENT EN CARBURANTS DES VEHICULES MUNICIPAUX. De la Ville de LA CHAPELLE ST MESMIN. Cahier des Clauses Techniques Particulières Ville de LA CHAPELLE SAINT MESMIN APPROVISIONNEMENT EN CARBURANTS DES VEHICULES MUNICIPAUX De la Ville de LA CHAPELLE ST MESMIN Marché à procédure adaptée de fournitures courantes et de services N 14/107

Plus en détail

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005)

Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (Lettre du Président du 17 février 2005) Le service des essences des armées (SEA) est un service interarmées relevant du Chef d Etat Major des armées et doté d un compte

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Décret n o 2015-1588 du 4 décembre 2015 relatif à l organisation et au fonctionnement

Plus en détail

Avis n 09-A-21 du 24 juin 2009 relatif à la situation de la concurrence sur les marchés des carburants dans les départements d outre-mer (1)

Avis n 09-A-21 du 24 juin 2009 relatif à la situation de la concurrence sur les marchés des carburants dans les départements d outre-mer (1) REPUBLIQUE FRANCAISE Avis n 09-A-21 du 24 juin 2009 relatif à la situation de la concurrence sur les marchés des carburants dans les départements d outre-mer (1) L Autorité de la concurrence (section 1A),

Plus en détail

INCOTERMS 2010 13.08.2014. Transports internationaux: CE QUE LES INCOTERMS DÉTERMINENT? QUAND LES INCOTERMS SONT-ILS VALABLES?

INCOTERMS 2010 13.08.2014. Transports internationaux: CE QUE LES INCOTERMS DÉTERMINENT? QUAND LES INCOTERMS SONT-ILS VALABLES? Transports internationaux: P.O. box 69 / Chemin des Pommerats 5 CH-2926 Boncourt / Switzerland Tel: 0324951616 / Fax: 0324951615 www.bluesped.ch confirmation@bluesped.ch INCOTERMS 2010 BUT DU COURS Apprendre

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et les INFIRMIERS LIBERAUX Ce document est établi dans le cadre d une volonté de coopération mutuelle afin d apporter les meilleurs services aux

Plus en détail

ROYAUME ROY DU MAROC

ROYAUME ROY DU MAROC ROYAUME DU MAROC Ministère de l Énergie, des Mines, de l Eau et de l Environnement CARBURANTS PROPRES AU MAROC Avril, 2010 Caractéristiques du secteur énergétique marocain. Secteur Pétrolier au Maroc:

Plus en détail

Analyse du marché de fourniture en gros de services Internet (haut débit et très haut débit) en Tunisie

Analyse du marché de fourniture en gros de services Internet (haut débit et très haut débit) en Tunisie REPUBLIQUE TUNISIENNE INSTANCE NATIONALE DES TELECOMMUNICATIONS DE TUNISIE CONSULTATION N 15/2013 Analyse du marché de fourniture en gros de services Internet (haut débit et très haut débit) en Tunisie

Plus en détail

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures

COMPTE RENDU Conseil Municipal Du 11 Octobre 2010 à 18 heures COMPTE RENDU Conseil Municipal Du Octobre 200 à 8 heures Présents : DURAND, SALTET, PATRINOS, GRELLIER, THION, CRISTIANI, ABRIC, BLANC, MARTIN, ISZEZUK Absents excuses : CABRILLAC (procuration à SALTET),

Plus en détail

LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE

LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE LOI HPST DPC : OBLIGATIONS LÉGALES CDOM ORGANISME ENREGISTRE LOI HPST Article 59 de la loi n 2009-879 du 21 juillet 2009 portant réforme de l Hôpital et relative aux Patients, à la Santé et aux Territoires

Plus en détail

APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD

APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD Ministère de l Economie et des Finances ******** Office National des Produits Pétroliers ******** APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD 13 eme

Plus en détail

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E)

CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) CONVENTION DE COLLABORATION entre l HOPITAL A DOMICILE 35 et le CABINET INFIRMIER OU L INFIRMIER(ÈRE) LIBÉRAL(E) L Hôpital à Domicile 35 est un établissement de santé qui s inscrit dans un ensemble de

Plus en détail

APPEL PUBLIC A L EPARGNE

APPEL PUBLIC A L EPARGNE FICHES PEDAGOGIQUES APPEL PUBLIC A L EPARGNE PAR LA COSUMAF APPEL PUBLIC A L EPARGNEL L Appel Public à l Epargne (APE) est une opération du marché financier qui permet à un émetteur (Etat, Collectivités

Plus en détail

RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT

RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT 1 Le 11 mars 2015 RELEVÉ DE CONCLUSIONS DU GROUPE DE TRAVAIL SUR LA GOUVERNANCE DU SÉNAT Le groupe de travail sur la gouvernance du Sénat présidé par M. Gérard LARCHER, Président du Sénat, propose, sur

Plus en détail

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges

DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC. Cahier des charges DIAGNOSTIC ECLAIRAGE PUBLIC Cahier des charges SOMMAIRE I Objet page 2 II Objectifs page 2 III Champs du diagnostic page 2 IV Inventaire technique page 2 V Inventaire financier page 3 VI Schéma directeur

Plus en détail

Projet de loi modifiant la loi sur la Banque cantonale de Genève (D 2 05)

Projet de loi modifiant la loi sur la Banque cantonale de Genève (D 2 05) Secrétariat du Grand Conseil PL 10032 Projet présenté par les députés: M me et MM. Fabienne Gautier, Pierre Weiss, Christian Luscher, Olivier Jornot, Marcel Borloz, Mario Cavaleri et Pascal Pétroz Date

Plus en détail

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015

Ressources humaines. Point d étape au 7 septembre 2015 Ressources humaines Point d étape au 7 septembre 2015 Feuille de route de l accompagnement RH de la réforme Dialogue social : CT et CHSCT Etude d impact et plan d accompagnement ministériel Accompagnement

Plus en détail

Charte DE LA COMMANDE PUBLIQUE Des SERVICES ACADEMIQUES

Charte DE LA COMMANDE PUBLIQUE Des SERVICES ACADEMIQUES Limoges, le 03 décembre 2015 Le Recteur de l Académie de Limoges Chancelier de l Université à Madame et Messieurs les IA-DASEN, Mesdames et Messieurs les responsables de division et de service. Charte

Plus en détail

AVIS N 102/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2010 EN ACTIONS CDM

AVIS N 102/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2010 EN ACTIONS CDM Casablanca, le 13 juillet 2011 AVIS N 102/11 RELATIF À L AUGMENTATION DE CAPITAL DU CREDIT DU MAROC PAR CONVERSION DES DIVIDENDES 2010 EN ACTIONS CDM Avis d approbation de la Bourse de Casablanca n 07/11

Plus en détail

Prix et marges dans la distribution des carburants

Prix et marges dans la distribution des carburants Prix et marges dans la distribution des carburants Rapport d étape au Ministre de l Économie et des Finances (24 août 2012) Anne BOLLIET Inspectrice générale des Finances Boris RAVIGNON Inspecteur des

Plus en détail

Présentation groupe ABC arbitrage Revue de graphiques. Présentation - comptes 30 juin 2015

Présentation groupe ABC arbitrage Revue de graphiques. Présentation - comptes 30 juin 2015 Présentation groupe Revue de graphiques Présentation - comptes 30 juin 2015 Avertissement à l attention du lecteur Ce slideshow est un support de communication remis aux participants de la présentation

Plus en détail

FAIRE APPEL À UN EXPERT

FAIRE APPEL À UN EXPERT FAIRE APPEL À UN EXPERT Décembre 2011 Afin d être en mesure d exercer ses missions, le comité d entreprise dispose de nombreux moyens d information, notamment par les documents que doit lui communiquer

Plus en détail

La piste d'audit fiable DGFIP Direction du contrôle fiscal

La piste d'audit fiable DGFIP Direction du contrôle fiscal FORUM DE LA FACTURATION 18 JUIN 2015 La piste d'audit fiable DGFIP Direction du contrôle fiscal Cadre juridique : DIRECTIVE 2010/45/EU du CONSEIL du 13 juillet 2010 transposée en 2013 : Une modernisation

Plus en détail

PROGRAMMES DE GESTION

PROGRAMMES DE GESTION RÉPUBLIQUE TUNISIENNE MINISTÈRE DE L ÉDUCATION DIRECTION GÉNÉRALE DU CYCLE PREPARATOIRE & DE L'ENSEIGNEMENT SECONDAIRE Direction de la Pédagogie & des Normes du cycle préparatoire et de l'enseignement

Plus en détail

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation)

Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Formation PME Comptabilité analytique (ou comptabilité d exploitation) Fit for Business (PME)? Pour plus de détails sur les cycles de formation PME et sur les businesstools, aller sous www.banquecoop.ch/business

Plus en détail

PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES

PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES PROJET DE RECOMMANDATION DU CONSEIL CONCERNANT UN ACCORD MODELE OCDE POUR ENTREPRENDRE DES CONTROLES FISCAUX SIMULTANES LE CONSEIL, Vu l article 5 (b) de la Convention relative à l Organisation de Coopération

Plus en détail

Participaient à la séance : Catherine EDWIGE, Jean-Pierre SOTURA, Michel THIOLLIERE, commissaires.

Participaient à la séance : Catherine EDWIGE, Jean-Pierre SOTURA, Michel THIOLLIERE, commissaires. Délibération Délibération de la Commission de régulation de l énergie du 11 décembre 2014 portant vérification de la conformité du barème des tarifs réglementés de vente de gaz en distribution publique

Plus en détail

Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013?

Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013? Synthèse Les coûts du TRM Quelles perspectives pour 2013? OBSERVATOIRE ECONOMIQUE DU TRM Pour les transporteurs, la fin de l année est la période traditionnelle de révision des offres tarifaires. Sans

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1 er Janvier 2017

Prix des Carburants. Au 1 er Janvier 2017 1 Prix des Carburants Au 1 er Janvier 2017 2 Code de l Energie: articles R.671-14 à R.671-22* du livre VI du code de l énergie réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement

Plus en détail

TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB ADRESSE

TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB ADRESSE TRADING ELECTRONIQUE SUPPORT OPERATIONNEL WEB Badr TAHRI Téléphone: +212 522 49 81 01 Adresse mail : b.tahri@bmcek.co.ma Hind HAZZAZ Téléphone: +212 522 49 89 77 Adresse mail : h.hazzaz@bmcek.co.ma Hamza

Plus en détail

Prix des Carburants. Au 1er Mai 2014

Prix des Carburants. Au 1er Mai 2014 Prix des Carburants Au 1er Mai 2014 1 Décret 20131315 du 27 Décembre 2013 réglementant les prix des produits pétroliers ainsi que le fonctionnement des marchés de gros pour la distribution de ces produits

Plus en détail

ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NOTE D'INFORMATION

ET DE LA FONCTION PUBLIQUE NOTE D'INFORMATION MINISTÈRE DE LA DÉCENTRALISATION ET DE LA FONCTION PUBLIQUE Direction générale des collectivités locales SDELFPT Bureau FP3 Paris, le NOTE D'INFORMATION relative à la mise en œuvre, dans la fonction publique

Plus en détail

REVISION PRIX A LA POMPE ESSENCE ET DIESEL

REVISION PRIX A LA POMPE ESSENCE ET DIESEL REVISION PRIX A LA POMPE ESSENCE ET DIESEL Petroleum Pricing Committee 1 Mars 2013 Le Petroleum Pricing Commitee (PPC) s est réuni ce vendredi 1 mars 2013 et a pris note des facteurs suivant:- La courbe

Plus en détail

DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL. Dominique Boscher Jacques Darmon

DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL. Dominique Boscher Jacques Darmon DU BILAN DE LA REFORME A L EVOLUTION DE LA SANTE AU TRAVAIL Dominique Boscher Jacques Darmon DES RAPPORTS POUR UN BILAN Suite aux réformes de la santé au travail, trois rapports ont été demandés pour en

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 24 mai 2015 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 18 sur 63 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L AGRICULTURE, DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Arrêté du 22 mai 2015

Plus en détail

QUELLE STRATEGIE D ACHAT POUR REDUIRE LE COUT DU POSTE CARBURANT? (PCEO05)

QUELLE STRATEGIE D ACHAT POUR REDUIRE LE COUT DU POSTE CARBURANT? (PCEO05) QUELLE STRATEGIE D ACHAT POUR REDUIRE LE COUT DU POSTE CARBURANT? (PCEO05) PUBLIC & PREREQUIS Chefs d entreprise de transport routier de marchandises ou de voyageurs et/ou responsables des achats NIVEAU

Plus en détail

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES

MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES REPUBLIQUE DU SENEGAL un peuple un but une foi MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES PROJET DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DE RESPONSABILITE FINANCIERE TE DE TRANSPARENCE TERMES DE REFERENCE ATELIER DE

Plus en détail

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015

PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 26 MAI 2015 Nombre de Conseillers L an deux mil quinze, le vingt-six mai, à 18 H 30, en exercice : 15 le Conseil municipal de la Commune de SAINT-BRICE, présents :

Plus en détail

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME :

C est le cas notamment en ce qui concerne des articles de l Accord qui avaient été «inspirés» par la CGPME : 10 Avril 2013 SYNTHESE SUR LA «CORRESPONDANCE» ENTRE L ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL DU 11 JANVIER 2013 SUR LA SECURISATION DE L EMPLOI ET LA VERSION DU PROJET DE LOI ADOPTEE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE

Plus en détail

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar

DECRET N 99-821. fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar DECRET N 99-821 fixant les statuts de l Aviation Civile de Madagascar Le Premier Ministre, Chef du Gouvernement, Vu la Constitution, Vu la Convention relative à l Aviation Civile Internationale signée

Plus en détail

LA VOLATILITE DU PRIX DU PETROLE

LA VOLATILITE DU PRIX DU PETROLE LA VOLATILITE DU PRIX DU PETROLE Rapport du groupe de travail présidé par Jean-Marie Chevalier Présenté à Madame Christine Lagarde Le 9 février 2010 Lettre de Mission de Madame Christine Lagarde à Jean

Plus en détail

Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée.

Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée. Proposition de prix ferme. Réservation immédiate. Réponse instantanée. SEND 208.5 Traitez vos ordres de transport aérien, import et export, plus rapidement que jamais. Obtenir une cotation, confirmer une

Plus en détail

Pour franchir l étape de la suppression des tarifs règlementés de vente > 36 kva à compter du 01/01/2016,

Pour franchir l étape de la suppression des tarifs règlementés de vente > 36 kva à compter du 01/01/2016, Pour franchir l étape de la suppression des tarifs règlementés de vente > 36 kva à compter du 01/01/2016, EDF Entreprises vous accompagne et vous propose ses solutions CCI de France 4 Février 2014 EDF

Plus en détail

Les points abordés. 1 Du monopole à la concurrence. 2 Le nouveau paysage énergétique. 3 L achat d électricité et de gaz par la collectivité

Les points abordés. 1 Du monopole à la concurrence. 2 Le nouveau paysage énergétique. 3 L achat d électricité et de gaz par la collectivité Bienvenue Les points abordés 1 Du monopole à la concurrence 2 Le nouveau paysage énergétique 3 L achat d électricité et de gaz par la collectivité 2 Du monopole à la concurrence : acte I A l origine, l

Plus en détail

Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005

Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005 Les Cahiers de l'observatoire n 212, Janvier 2005 Les coûts du transport routier international en Pologne en 2005 Après une première phase de travaux centrée sur nos principaux compétiteurs au sein de

Plus en détail

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013)

CARTOGRAPHIE. des moyens de paiement scripturaux. Bilan de la collecte 2014 (données 2013) 213 CARTOGRAPHIE des moyens de paiement scripturaux Bilan de la collecte 214 (données 213) Banque de France 39, rue Croix-des-Petits-Champs 751 PARIS Directeur de la publication : Denis Beau, directeur

Plus en détail

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14

JORF n 0024 du 28 janvier 2012. Texte n 14 Le 30 janvier 2012 JORF n 0024 du 28 janvier 2012 Texte n 14 DECRET Décret n 2012-100 du 26 janvier 2012 relatif à l immatriculation des intermédiaires en opérations de banque et en services de paiements,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE Des SERVICES ACADEMIQUES

REGLEMENT INTERIEUR DE LA COMMANDE PUBLIQUE Des SERVICES ACADEMIQUES Limoges, le 9 juillet 2014 Le Recteur de l Académie de Limoges Chancelier de l Université à Madame et Messieurs les Inspecteurs d Académie Directeur des Services Académiques, Mesdames et Messieurs les

Plus en détail

Cahier des clauses particulières (CCP)

Cahier des clauses particulières (CCP) Cahier des clauses particulières () Maître de l ouvrage Communauté de communes du Val Drouette Objet du marché Fournitures administratives, papier et consommables informatiques pour les différentes structures

Plus en détail