Prise en charge chirurgicale. chez le sujet âgé.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Prise en charge chirurgicale. chez le sujet âgé."

Transcription

1 Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs chez le sujet âgé. Dr Damien ANDRIEU Service de chirurgie digestive CHU Purpan Réunion Régionale d Oncogériatrie 16 mai 2013

2 Définition «chirurgicale» du sujet âgé Augmentation du risque opératoire / post opératoire Complexe Sexe Age : ans? Comorbidités État nutritionnel Isolement / dépendance Fonction cognitive => Le vieillissement est hétérogène

3 Etat des lieux Santé publique / Epidémiologie CCR >38000 nvx cas/an Age médian 73-75ans Sujet âgé: exclu du dépistage organisé difficultés de recours aux soins Symptômes négligés Diagnostic tardif

4 Combattre les idées reçues Gravité et évolution identique Acte chirurgical aussi efficace Chimiothérapie parfois plus limitée Chirurgie = traitement de référence Surgery for colorectal cancer in elderly patients: a systematic review Lancet 2000 Sep

5 Qui opérer? Différencier les sujets âgés qui mourront de leur cancer de ceux qui mourront avec leur cancer Bénéfice Qualité de vie (autonomie, douleur,.) Recours aux soins Transfusions itératives Hospitalisations Consultations

6 Quels objectifs? Eviter le recours à la chirurgie en urgence : Occlusion Eviter de sur/sous traiter Gain d espérance / qualité de vie ++

7 Décision pré-opératoire Discussion pluridisciplinaire Chirurgien Anesthésiste Médecin traitant Oncologue Gériatre ou Oncogériatre Après évaluation du patient Patient/Entourage

8 Quelle chirurgie? (quels traitements?) Chirurgie carcinologique optimale ++ vs sub-optimale Curage ganglionnaire Voie d abord: coelioscopie, thoracotomie Discuter des traitements non «chirurgicaux» Endoscopique Radiologie interventionnelle Radiothérapie, Radiochimiothérapie

9 Spécificités Œsophage: éviter la thoracotomie si possible Jéjunostomie d alimentation Estomac: discuter gastrectomie 4/5 vs Totale Pancréas: aucune Colorectal: Colon droit: peu de différence Colon gauche: stent ou totalisation d emblée Rectum: traitement néoadjuvant: RCT > RT, exérèse identique, rétablissement +/- Métastases: radio fréquence, résections atypiques

10 Rétablissement de la continuité Pas plus de fistules mais plus graves Postoperative complications in the oldest old gastric cancer patients Int J Surg Comparative outcomes of rectal cancer surgery between elderly and non-elderly patients Lancet Oncol. CCR: Préservation de la fonction sphinctérienne Incontinence post chirurgie moins bien tolérée qu une stomie bien appareillée Déficit visuel et stomie Stomie de protection Complications d une iléostomie vs colostomie

11 Prise en charge péri-opératoire Idem sujet «jeune» Bénéfice à attendre plus important Morbidité Durée d hospitalisation Cout

12 Prise en charge pré-opératoire Dépister la dénutrition Immunonutrition Impact Oral Diminution de la morbidité post-opératoire Cancer colique: pas de préparation colique antérograde

13 Prise en charge post-opératoire Réhabilitation précoce «fast track» Lever précoce pas de Sonde NasoGastrique Alimentation entérale précoce sans attendre le Alimentation entérale précoce sans attendre le retour du transit kinésithérapie respiratoire et mobilisatrice ablation rapide des drainages, sondes et voies veineuse Lutte contre le remplissage excessif!! Analgésie multimodale, épargne morphinique (péridurale, ALR, KT pariétaux)

14 Spécificités du sujet agé Anticiper les suites et le devenir à la sortie du service de chirurgie Retour «encadré» au domicile Lit d aval en SSR adapté Restauration de l autonomie

15 Exemples Mme V. 91 ans HTA, Hypercholestérolémie, Atcd d Hysterectomie. Pas de perte d autonomie AEG avec anémie ferriprive à 7g/dl, hospitalisée / transfusée TDM: épaississement du caecum Coloscopie: Adk colique Evaluation oncogériatrique Colectomie droite par laparotomie (anastomose iléotransverse Pas de SNG, boissons J1 alimentation J2 Ablation SU J3, VVPJ4, Sortie à J6

16 Exemples (suites) Mr F.90 ans Cardiopathie rythmique avec Pace maker et AVK, insuffisance rénale chronique (creatininémie 200µml/l), aides au domicile Constipation sous laxatifs depuis 2 mois, septicémie à S.Bovis / Colosopie: Adk 20cm MA Décision: sigmoidectomie sans rétablissement, Cystocath Suites: boissons le soir de l intervention

17 Conclusion L'âge n est pas un facteur limitant Ne pas condamner par avance, anticiper les complications éventuelles Chirurgie carcinologique réglée Suites opératoires sous surveillance

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque

Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque Prise en charge chirurgicale des cancers digestifs au CH de Manosque !! Unités d hospitalisations! Service de chirurgie digestive! Unité de soins continue!! Equipe médicale! Chirurgiens digestif (2)! Anesthésistes

Plus en détail

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique

Gestion du péri opératoire en onco gériatrie. Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Gestion du péri opératoire en onco gériatrie Dr B. Paquette Chirurgie Viscérale, digestive et cancérologique, Unité de Transplantation hépatique Plan Série Rétrospective du service Techniques chirurgicales

Plus en détail

Spécificité d e de la la c hirurgie chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner

Spécificité d e de la la c hirurgie chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner Spécificité de la chirurgie du sujet âgé Dr T. Wagner Chirurgie colorectale du sujet âgé Faut-il opérer? Espérance de vie Risque de la chirurgie Balance bénéfice risque Quel type de chirurgie réaliser?

Plus en détail

Prise en charge des cancers du colon

Prise en charge des cancers du colon Prise en charge des cancers du colon Pr B. HEYD Service de Chirurgie Viscérale, Digestive et Cancérologique Unité de transplantation Hépatique CHU Besançon Cancers colo rectaux 34 000 nouveaux cas 65 %

Plus en détail

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION

LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION XXVIIIemes Journées Nationales D Hépatolo-gastroentérologie Et d Endoscopie Digestive LES CANCERS COLIQUES EN OCCLUSION K. Boukrouh, N.Baazizi, A,Chenibet,H.Boumahdi,N.Sididriss. D.Ouaret, K.Hail, A.Tertag,L.

Plus en détail

DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis

DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis DIVERTICULITE SIGMOIDIENNE QUAND OPERER? Pr Mohamed Jouini Service de chirurgie digestive Hôpital la Rabta Faculté de médecine de Tunis DEFINITION a 2 DEFINITION a 3 DEFINITION a 4 Prise en charge de la

Plus en détail

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS

TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS TRAITEMENT CHIRURGICAL DES CANCERS DIGESTIFS DR. Mathieu BECK RESEAU ONCOLOR INTRODUCTION FREQUENCE Les plus fréquents (frq. cumulée) PRONOSTIC Très variable d un cancer à l autre Exemples: c. colorectaux

Plus en détail

La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien»

La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien» La douleur post-opératoire : «Le point de vue du chirurgien» N Carrère Service de Chirurgie Générale et Digestive CHU Toulouse - Purpan Douleur post-opératoire (DPO) Prévisible / transitoire / contrôlable

Plus en détail

Principes de la chirurgie carcinologique

Principes de la chirurgie carcinologique Principes de la chirurgie carcinologique Chirurgie carcinologique Introduction: Pendant longtemps, la chirurgie a représenté LE SEUL TRAITEMENT des tumeurs solides Aujourd hui, la chirurgie RESTE le traitement

Plus en détail

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC

CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC CHIRURGIE DU CANCER DE L ESTOMAC Octobre 2015 Dr Michel CHERUBIN Service de chirurgie viscérale CHBT 1 CANCER DE L ESTOMAC bases du traitement: épidémiologiques: 5 cancer le + fréquent incidence diminue

Plus en détail

Chirurgie du sujet âgé, quelles particularités?

Chirurgie du sujet âgé, quelles particularités? Chirurgie du sujet âgé, quelles particularités? Dr Guillaume Le Roux Chirurgien Digestif & HBP UCOG, 16 mars 2017 - Pontivy Population en France 2017 67 millions Sources INSEE et CNOM Population en France

Plus en détail

GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE

GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE GESTION PERIOPERATOIRE DU PATIENT AGE EN CANCEROLOGIE Rencontres d OncoGériatrie Bourgogne Franche-Comté 24 avril 2015 Dr Nathalie LOUVIER Anesthésiste Centre Georges François Leclerc Dijon INTRODUCTION

Plus en détail

Casclinique cancer colorectal

Casclinique cancer colorectal Casclinique cancer colorectal IFSI, CHU Dijon, 28 septembre 2016 M.Boulin Pharmacie Dr Gagnaire-Champiot- HGE cancérologue digestif D.Burignat IDE coordination cancéro HGE C. BARROT Stomathérapie CHU Dijon

Plus en détail

INTRODUCTION. Mise en œuvre d un programme RAC institutionnel à l Institut Paoli Calmettes, Marseille: gynécologie, digestive, urologie

INTRODUCTION. Mise en œuvre d un programme RAC institutionnel à l Institut Paoli Calmettes, Marseille: gynécologie, digestive, urologie ABSTRACT Mise en place d un programme de réhabilitation améliorée après chirurgie (RAC) oncologique gynécologique et digestive : impact sur l analgésie et les nausées vomissements postopératoire (NVPO)

Plus en détail

Trajectoire et profil patient pour le. SSR à orientation oncogériatrique

Trajectoire et profil patient pour le. SSR à orientation oncogériatrique Trajectoire et profil patient pour le SSR à orientation oncogériatrique Francine AUBEN UCOG PACA-Est Pole de gérontologie-chu Nice Monaco Age Oncologie 19-20 mars 2015 L'ÉVALUATION ONCOGÉRIATRIQUE Indiquée

Plus en détail

Diverticulite sigmoïdienne

Diverticulite sigmoïdienne Diverticulite sigmoïdienne Place de la chirurgie Frédéric BRETAGNOL Service de Chirurgie Colorectale Pôle des Maladies de l Appareil Digestif (PMAD) - Hôpital Beaujon Université Paris 7 - Clichy Diverticulite

Plus en détail

Quels sont vraiment nos résultats? Antoine Thicoïpé Bordeaux

Quels sont vraiment nos résultats? Antoine Thicoïpé Bordeaux Quels sont vraiment nos résultats? Antoine Thicoïpé Bordeaux Patient âgé et cancer Problématique fréquente et à venir.. Augmentation de l espérance de vie 85 ans : 6 ans en moyenne Cancer : 2 e cause de

Plus en détail

Cancer colorectal. Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central

Cancer colorectal. Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central Cancer colorectal Pr Ortega Deballon Service de Chirurgie Digestive et Cancérologique CHU Bocage Central PLAN 1. Cancer 2. Colorectal 3. Epidémiologie 4. Causes et développement 5. Dépistage 6. Manifestations

Plus en détail

Alain Valverde. Clinique de chirurgie viscérale. Centre Hospitalier Victor Dupouy- Argenteuil

Alain Valverde. Clinique de chirurgie viscérale. Centre Hospitalier Victor Dupouy- Argenteuil Facteurs de risque de fistule et de mortalité de la chirurgie colique Alain Valverde Clinique de chirurgie viscérale Centre Hospitalier Victor Dupouy- Argenteuil Quels sont les risques de la sigmoïdectomie

Plus en détail

Traitement chirurgical d un adénocarcinome du colon

Traitement chirurgical d un adénocarcinome du colon Traitement chirurgical d un adénocarcinome du colon Diane Goéré Département Chirurgie Viscérale diane.goere@gustaveroussy.fr Critères d opérabilité et de résécablité Opérablité : liée au patient : consultation

Plus en détail

Cancer du rectum avec métastases synchrones

Cancer du rectum avec métastases synchrones Cancer du rectum avec métastases synchrones Jean-Baptiste Bachet Philippe Rougier Fédération des Spécialités Digestives Hôpital Ambroise Paré, Boulogne, France Épidémiologie 36 000 cancer colorectaux /

Plus en détail

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques?

Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Occlusion sur carcinose péritonéale des cancers gynécologiques : Désescalade et poursuite des traitements spécifiques? Dr Claudia Lefeuvre-Plesse 3/04/2015 Introduction Fréquence élevée : 1 patiente sur

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE. A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon

PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE. A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE: POINT DE VUE DU GYNÉCOLOGUE A-S Tholozan, L Courtois, JL Sautière Service de Gynécologie CHU Besançon INTRODUCTION 4 % des cancers de la femme 4000 nouveaux cas/an

Plus en détail

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux

Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Stratégie Thérapeutique des métastases hépatiques résécables des cancers colo-rectaux Dr Philippe KOSYDAR- chirurgie Digestive SEL des Drs BRIEZ et KOSYDAR Polyclinique du Bois Oncomel Introduction Foie

Plus en détail

Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion. Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris)

Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion. Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris) Prise en charge endoscopique des cancers coliques en occlusion Dr Ben Soussan E CHU Rouen Clinique de l Alma (Paris) introduction occlusion colique tumorale = pathologie grave 40% de métastases viscérales

Plus en détail

Comment amener le sujet âgé à la chirurgie hépatique?

Comment amener le sujet âgé à la chirurgie hépatique? Comment amener le sujet âgé à la chirurgie hépatique? Dr Louis Marie DOURTHE Clinique St Anne Pôle de Cancérologie privé Strasbourgeois MAO 19 MARS 2015 Un peu d épidémio.. 1. Vieillissement de la population

Plus en détail

Cours intensif FFCD Orléans le 2 octobre L. Dalmasso - CHU Tours

Cours intensif FFCD Orléans le 2 octobre L. Dalmasso - CHU Tours Cours intensif FFCD Orléans le 2 octobre 2008 L. Dalmasso - CHU Tours Généralités Indications La chirurgie est le traitement de référence pour les tumeurs œsophagiennes T1-T2 No/N1 et T3No Elle est une

Plus en détail

Diverticulite colique gauche et sigmoïdienne: Etat des lieux en 2015

Diverticulite colique gauche et sigmoïdienne: Etat des lieux en 2015 Diverticulite colique gauche et sigmoïdienne: Etat des lieux en 2015 Dr Jérémie Thereaux Praticien Hospitalier - Chirurgien Digestif Service de chirurgie générale et digestive, Centre Hospitalier Universitaire

Plus en détail

Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine

Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine Prise en charge initiale du cancer colorectal en Aquitaine Résultats de l étude 17 mars 2006 version finale 1 Introduction Un des objectifs du RCA est de contribuer à l amélioration de la qualité des soins,

Plus en détail

Réhabilitation rapide en chirurgie. MSF Paris 6 Décembre 2008 Dr Delphine Poussin

Réhabilitation rapide en chirurgie. MSF Paris 6 Décembre 2008 Dr Delphine Poussin Réhabilitation rapide en chirurgie MSF Paris 6 Décembre 2008 Dr Delphine Poussin Réhabilitation rapide, c est à dire Fast-track surgery Early recovery after surgery Guérison accélérée Rétablissement précoce

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS LES CANCERS DIGESTIFS Les cancers digestifs n ont souvent pas de symptômes. Ils peuvent toucher tous les organes : œsophage, estomac, foie, pancréas, rectum, colon Cancer colorectal C est une transformation

Plus en détail

Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal

Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones du cancer colorectal Mesure 19 soins et vie des malades Mars 2011 recommandations professionnelles Prise en charge des patients atteints de métastases hépatiques synchrones COLLECTION recommandations & référentiels Recommandations

Plus en détail

STOMIES DIGESTIVES PRESENTATION INDICATIONS COMPLICATIONS

STOMIES DIGESTIVES PRESENTATION INDICATIONS COMPLICATIONS STOMIES DIGESTIVES PRESENTATION INDICATIONS COMPLICATIONS Jean-Pierre BAIL (CHU de Brest) PRESENTATION EPIDEMIOLOGIE AGE MOYEN : 65 ans. CANCER 60% des cas COLOSTOMIES : 75%; ILEOSTOMIES :17% TEMPORAIRES

Plus en détail

Cancer du pancréas: les étapes importantes du parcours? Frédéric Di Fiore

Cancer du pancréas: les étapes importantes du parcours? Frédéric Di Fiore Cancer du pancréas: les étapes importantes du parcours? Frédéric Di Fiore Contexte: un parcours complexe identifié Cancer du pancréas : un parcours complexe défini comme une priorité du plan cancer 3 2014-2019

Plus en détail

Cancer du rectum : traitement préopératoire

Cancer du rectum : traitement préopératoire SAHGEED Cancer du rectum : traitement préopératoire Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD - SAHGEED 16 &17 Septembre 2016 Palais de la Culture MOUFDI Zakaria Pr. Nicolas Magné, MD, PhD nicolas.magne@icloire.fr

Plus en détail

Le cancer de l ovaire chez la femme âgée. Claire FALANDRY, Michel FABBRO, Olivier GUERIN, Jean-Emmanuel KURTZ, Anne LESOIN.

Le cancer de l ovaire chez la femme âgée. Claire FALANDRY, Michel FABBRO, Olivier GUERIN, Jean-Emmanuel KURTZ, Anne LESOIN. Le cancer de l ovaire chez la femme âgée Claire FALANDRY, Michel FABBRO, Olivier GUERIN, Jean-Emmanuel KURTZ, Anne LESOIN. Position du problème Une population en augmentation et hétérogène Diagnostic retardé,

Plus en détail

Occlusions intestinales. F. Labbé IFSI octobre 2015

Occlusions intestinales. F. Labbé IFSI octobre 2015 Occlusions intestinales F. Labbé IFSI octobre 2015 Introduction Rappels anatomiques Rappels physiologiques Quelques chiffres Définitions Rôle de l IDE aux urgences Rôle de l IDE dans le service Rôle de

Plus en détail

Tumeurs de vessie et de la voie excrétrice supérieure

Tumeurs de vessie et de la voie excrétrice supérieure DIU d onco-hématologie du sujet âgé Tumeurs de vessie et de la voie excrétrice supérieure Professeur Philippe Sèbe Service d Urologie Vendredi 27 mars 2015 DIU d onco-hématologie du sujet âgé PLAN: Tumeurs

Plus en détail

Cliquez pour modifier le style du titre

Cliquez pour modifier le style du titre Réseau de Cancérologie de Midi-Pyrénées Cliquez pour modifier le style du titre PROJET D EVALUATION DE LA QUALITE DE LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS COLORECTAUX EN AQUITAINE ET MIDI-PYRENEES (EVACCOR):

Plus en détail

Cas cliniques. Bordeaux, 29 novembre 2012

Cas cliniques. Bordeaux, 29 novembre 2012 Cas cliniques Certificat t Cancérologie. Bordeaux, 29 novembre 2012 Cas clinique 1 Mme C, née le 17 juin 1921 À 82 ans (2003) : Atcdts : Angine de poitrine, AVC ischémique régressif, sténose carotidienne

Plus en détail

Constipation sévère: quand opérer?

Constipation sévère: quand opérer? Constipation sévère: quand opérer? Panis Yves Service de Chirurgie Colorectale Pôle des Maladies de L Appareil Digestif (PMAD) Séminaire DES de Gastro, Colombes, 2007 ! Introduction: La est un des symptômes

Plus en détail

Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants

Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants Cancers gastriques traitements néoadjuvants et adjuvants Dr Julien Volet Alger le 17/09/2016 SAHGEED CONTEXTE PopulaGon âgée (> 70ans ) PopulaGon asiagque populagon caucasienne en termes d incidence et

Plus en détail

Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha

Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha MORBIDITÉ MORTALITÉ DE LA CHIRURGIE COLO-RECTALE A.CHETOUANE, A.ANOU, O.BENHADID, A.DJITLI, Y.BENMEDDOUR, A.OURABAH, Z.IMESSAOUDENE Clinique Chirurgicale A CHU Mustapha MATÉRIEL D ÉTUDE Il s agit d une

Plus en détail

Réunion du CORP 25 sept 2014

Réunion du CORP 25 sept 2014 Réunion du CORP 25 sept 2014 Prise en charge chirurgicale des métastases pulmonaires Dr Ludovic Fournel Pr Jean-François Regnard Hôpital Cochin Paris Généralités Résections pulmonaires pour métastases

Plus en détail

Apport de l Oncogériatrie à la prise en charge des patients atteints de cancers de la vessie localisés infiltrants

Apport de l Oncogériatrie à la prise en charge des patients atteints de cancers de la vessie localisés infiltrants Apport de l Oncogériatrie à la prise en charge des patients atteints de cancers de la vessie localisés infiltrants DU Oncogériatrie 20 fevrier 2014 Tumeur infiltrante Tumeur de infiltrante vessie de vessie

Plus en détail

Catégorisation et schéma des interventions sur le côlon et le rectum les plus fréquentes Version

Catégorisation et schéma des interventions sur le côlon et le rectum les plus fréquentes Version Catégorisation et schéma des interventions sur le côlon et le rectum les plus fréquentes Version 0.0.207 Ce document présente les principales interventions chirurgicales sur le côlon et le rectum. Il sert

Plus en détail

CANCER COLO RECTAL : cancers du colon et du rectum chirurgie 1

CANCER COLO RECTAL : cancers du colon et du rectum chirurgie 1 CANCER COLO RECTAL : cancers du colon et du rectum chirurgie Avec plus de 42000 nouveaux cas par an, le cancer colo rectal est un des plus fréquents en France (le 3 e plus fréquent tout sexe confondus).

Plus en détail

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE

INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE INDICATIONS CHIRURGICALES DANS LA MALADIE DIVERTICULAIRE François BOUCULAT, Clermont-Ferrand Réunion d enseignement Inter Région Sud Ouest 19/10/06 Définitions Diverticule: hernie de la muqueuse et de

Plus en détail

Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial. Cancers Coliques

Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial. Cancers Coliques Imagerie en Cancérologie Digestive - Journée de printemps de la SIAD- PARIS 01.04.16 Eléments clés du Compte Rendu lors du bilan initial Cancers Coliques C.Ridereau-Zins - P. Bazeries CHU Angers Nouvelles

Plus en détail

Nutrition préopératoire en chirurgie digestive réglée. Stéphane M. Schneider Nutrition, Hôpital de l Archet, Nice

Nutrition préopératoire en chirurgie digestive réglée. Stéphane M. Schneider Nutrition, Hôpital de l Archet, Nice Nutrition préopératoire en chirurgie digestive réglée Stéphane M. Schneider Nutrition, Hôpital de l Archet, Nice Déclaration d intérêts Abbott Nutrition, Baxter, B. Braun, Covidien, Fresenius- Kabi, Nestlé

Plus en détail

FMC du 24 septembre 2009 Mise au point sur la pratique chirurgicale abdominale

FMC du 24 septembre 2009 Mise au point sur la pratique chirurgicale abdominale FMC du 24 septembre 2009 Mise au point sur la pratique chirurgicale abdominale LAMFICHEKH Najib MARINKOVIC Zoran KLOPFENSTEIN Daniel MERAD Abderrahmane HERNIES INGUINALES Diagnostic: est-il uniquement

Plus en détail

Un petit cancer du rectum! Emilie Duchalais Cas cliniques - Chirurgie colorectale 4 ème JNCDE

Un petit cancer du rectum! Emilie Duchalais Cas cliniques - Chirurgie colorectale 4 ème JNCDE Un petit cancer du rectum! Emilie Duchalais Cas cliniques - Chirurgie colorectale 4 ème JNCDE Take home message Le traitement du cancer du rectum évolue vers une approche moins invasive pour lésions débutantes

Plus en détail

ANALGÉSIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE: PEUT ON SUPPRIMER LA PCA MORPHINE? Dr Aissou Mourad DAR Hôpital Saint-Antoine Pr Beaussier

ANALGÉSIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE: PEUT ON SUPPRIMER LA PCA MORPHINE? Dr Aissou Mourad DAR Hôpital Saint-Antoine Pr Beaussier ANALGÉSIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE: PEUT ON SUPPRIMER LA PCA MORPHINE? Dr Aissou Mourad DAR Hôpital Saint-Antoine Pr Beaussier PCA morphine le gold standard Depuis l enquète sur l évaluation des pratiques

Plus en détail

Elodie Crétel Durand Unité Transversale d Oncogériatrie (UTOG) Service de Médecine Interne, Gériatrie et Thérapeutique Hôpital de la Timone

Elodie Crétel Durand Unité Transversale d Oncogériatrie (UTOG) Service de Médecine Interne, Gériatrie et Thérapeutique Hôpital de la Timone Elodie Crétel Durand Unité Transversale d Oncogériatrie (UTOG) Service de Médecine Interne, Gériatrie et Thérapeutique Hôpital de la Timone Définition du sujet âgé INCa : 75 ans Pratique : 75 ans Polypathologique

Plus en détail

La chirurgie mini-invasive en cancérologie chez le sujet âgé. Docteur Cécile de Chaisemartin

La chirurgie mini-invasive en cancérologie chez le sujet âgé. Docteur Cécile de Chaisemartin La chirurgie mini-invasive en cancérologie chez le sujet âgé Docteur Cécile de Chaisemartin INTRODUCTION Sujet âgé : > 70 ans (G8) d après l INCA > 65 ans + polypathologie (OMS) Pratique IPC : Evaluation

Plus en détail

Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale

Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale Critères de résécabilité des métastases hépatiques d origine colorectale Cours intensif FFCD Prodige Orléans Octobre 2008 Dr Benchellal Service de Chirurgie Digestive CHU Tours Épidémiologie des MHCCR

Plus en détail

DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE

DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE DRAINAGE BILIAIRE PRÉ-OPÉRATOIRE Pas d évidence scientifique en faveur d un drainage pré-opératoire (Méta-analyses discordantes 2013-2015), décision multi-disciplinaire, nécessité étude prospective (Y

Plus en détail

Dépistage du cancer colo-rectal

Dépistage du cancer colo-rectal Dossier 1 Dépistage du cancer colo-rectal Énoncé Vous suivez en gastro-entérologie Mme C. depuis ses 21 ans, dans le cadre d'une maladie de Crohn. Elle a actuellement 34 ans. Elle vous interroge sur le

Plus en détail

Cancer du colon: Quoi de neuf en 2016? Dr Amine Bouayed Centre Hospitalier de Salon de Provence

Cancer du colon: Quoi de neuf en 2016? Dr Amine Bouayed Centre Hospitalier de Salon de Provence Cancer du colon: Quoi de neuf en 2016? Dr Amine Bouayed Centre Hospitalier de Salon de Provence INCIDENCE Un problème de santé publique! 3ème cancer chez l homme, 2ème cancer chez la femme. Incidence annuelle

Plus en détail

INFORMATION SUR LES INTERVENTION DU COLON

INFORMATION SUR LES INTERVENTION DU COLON INFORMATION SUR LES INTERVENTION DU COLON Objectifs de ce document : Vous expliquer l intervention Vous informer sur les risques de cette chirurgie Répondre aux principales questions que vous pouvez vous

Plus en détail

De la recherche à la pratique : filière de chirurgie gériatrique

De la recherche à la pratique : filière de chirurgie gériatrique FÉDÉRER LA RECHERCHE ET L INNOVATION MÉDICALE EN CANCÉROLOGIE De la recherche à la pratique : filière de chirurgie gériatrique Dr Djamel Ghebriou 19/06/2015 CH Argenteuil/ CH Eaubonne A retenir Processus

Plus en détail

Item n 148 : Tumeur du colon et du rectum

Item n 148 : Tumeur du colon et du rectum Item n 148 : Tumeur du colon et du rectum Épidemiologie Formes génétique Polypose adénomateuse familiale (PAF) : Maladie autosomique dominante, lié à une perte dʼhétérozygotie dʼun gène suppresseur de

Plus en détail

Les cancers colorectaux (148) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Les cancers colorectaux (148) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Les cancers colorectaux (148) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Anatomie, vascularisation et drainage lymphatique du recto-colon Anatomie du pelvis Adénome du colon Anatomo-pathologie

Plus en détail

Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes

Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes Contexte Vieillissement de la population Concerné par le cancer Progrès de l anesthésie et de la chirurgie Attitude

Plus en détail

Les MICI de l enfant. Dr C.Borderon CHU Clermont-Ferrand

Les MICI de l enfant. Dr C.Borderon CHU Clermont-Ferrand Les MICI de l enfant Dr C.Borderon CHU Clermont-Ferrand Introduction Maladie de Crohn (MC) Principale préoccupation chez l enfant Retentissement sur croissance et développement pubertaire Leur surveillance

Plus en détail

Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015

Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015 Procédure Réhabilitation Rapide pour Chirurgie digestive. Côlon, rectum, foie, éventrations Version 2015 A. Domaine d application Chirurgie digestive élective B. Responsabilités Chirurgiens, médecins anesthésistes,

Plus en détail

Prise en charge des métastastases pulmonaires des CCR en chirurgie thoracique

Prise en charge des métastastases pulmonaires des CCR en chirurgie thoracique Prise en charge des métastastases pulmonaires des CCR en chirurgie thoracique Rabinel Pierre Charot F Renaud C, Berjaud J, Dahan M, Brouchet L Service de chirurgie thoracique CHU Larrey Toulouse Vendredi

Plus en détail

Rencontres d oncogériatrie Bourgogne-Franche-Comté 24 avril 2015

Rencontres d oncogériatrie Bourgogne-Franche-Comté 24 avril 2015 Rencontres d oncogériatrie Bourgogne-Franche-Comté 24 avril 2015 Gestion du péri-opératoire du sujet âgé en cancérologie Rôle de l équipe de gériatrie Dr Nathalie STEFAN, gériatre Plan Introduction Fallait-il

Plus en détail

F. ALI BENAMARA, S. BERKANE, A.BOUAZZA, L. ABID Service de chirurgie viscérale & oncologique Hôpital Bologhine

F. ALI BENAMARA, S. BERKANE, A.BOUAZZA, L. ABID Service de chirurgie viscérale & oncologique Hôpital Bologhine F. ALI BENAMARA, S. BERKANE, A.BOUAZZA, L. ABID Service de chirurgie viscérale & oncologique Hôpital Bologhine INTRODUCTION L extension des Kc digestifs ou génitaux au haut appareil urinaire (rein exclu)

Plus en détail

Cas cliniques. Docteur Mahaut Leconte DU urgence

Cas cliniques. Docteur Mahaut Leconte DU urgence Cas cliniques Docteur Mahaut Leconte DU urgence Cas n 1 Un homme âgé de 56 ans se présente aux urgences pour une douleur abdominale péri-ombilicale d apparition brutale, évoluant depuis 4 heures, associée

Plus en détail

Cancer métastatique de la personne âgée: entre thérapeutiques actives et prise en charge palliative, une réponse oncogériatrique

Cancer métastatique de la personne âgée: entre thérapeutiques actives et prise en charge palliative, une réponse oncogériatrique Cancer métastatique de la personne âgée: entre thérapeutiques actives et prise en charge palliative, une réponse oncogériatrique Dr Sandra SCHREINER Gériatre CH de SAINTES (17) Introduction Vieillissement

Plus en détail

Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016

Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016 Soirée de formation en Oncogériatrie PRISE EN CHARGE DU CANCER DE L OVAIRE CHEZ LA FEMME AGEE NIORT LE 28 JUIN 2016 Soirée de formation en Oncogériatrie CHIRURGIE DE LA CARCINOSE PERITONEALE Cédric Nadeau

Plus en détail

Occlusions intestinales

Occlusions intestinales Occlusions intestinales M Ferron et Y Panis. Service de Chirurgie Colorectale, PMAD, Hôpital Beaujon, Clichy. Signes fonctionnels Douleur abdominale, permanente ou coliques intermittentes et paroxystiques

Plus en détail

RAPPORT DE MISSION 2014 ASSOCIATION HOPE (Hopital Partenariat Europe) CHU Sylvanus Olympio, Lomé 6 janvier-18 janvier 2014

RAPPORT DE MISSION 2014 ASSOCIATION HOPE (Hopital Partenariat Europe) CHU Sylvanus Olympio, Lomé 6 janvier-18 janvier 2014 RAPPORT DE MISSION 2014 ASSOCIATION HOPE (Hopital Partenariat Europe) CHU Sylvanus Olympio, Lomé 6 janvier-18 janvier 2014 La mission s est déroulée du 6 au 18 janvier 2014 à Lomé. Il s agit d une troisième

Plus en détail

CONCLUSIONS FLOW COLLECTOR, système collecteur vidangeable pour selles liquides à haut débit Référence C

CONCLUSIONS FLOW COLLECTOR, système collecteur vidangeable pour selles liquides à haut débit Référence C COMMISSION NATIONALE D EVALUATION DES DISPOSITIFS MEDICAUX ET DES TECHNOLOGIES DE SANTE AVIS DE LA COMMISSION 12 janvier 2010 Nom : Modèles et références retenus : Fabricant et demandeur : Données disponibles

Plus en détail

ÉPIDÉMIOLOGIE DU CANCER DES HABITANTS DE LA RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE

ÉPIDÉMIOLOGIE DU CANCER DES HABITANTS DE LA RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE ÉPIDÉMIOLOGIE DU CANCER DES HABITANTS DE LA RÉGION CENTRE-VAL DE LOIRE PMSI 2007-2014 Certificats DC 1980-2013 S. Baron, A-I. Lecuyer (UREH) S. Robin, C. Linassier (OncoCentre) 1 Introduction Epidémiologie

Plus en détail

Cours Intensif de Cancérologie Digestive APPORT DE L IRM DANS LE BILAN PRE-THERAPEUTIQUE DES CANCERS DU RECTUM. FFCD Orléans-Tours 2-3 Octobre 2008

Cours Intensif de Cancérologie Digestive APPORT DE L IRM DANS LE BILAN PRE-THERAPEUTIQUE DES CANCERS DU RECTUM. FFCD Orléans-Tours 2-3 Octobre 2008 Cours Intensif de Cancérologie Digestive APPORT DE L IRM DANS LE BILAN PRE-THERAPEUTIQUE DES CANCERS DU RECTUM IRM DES TUMEURS RECTALES 15 000 nouveaux cas/an en France Amélioration du pronostic Evolutions

Plus en détail

LA RECUPERATION RAPIDE APRES CHIRURGIE UN ENGAGEMENT CENTRE SUR LE PATIENT

LA RECUPERATION RAPIDE APRES CHIRURGIE UN ENGAGEMENT CENTRE SUR LE PATIENT LA RECUPERATION RAPIDE APRES CHIRURGIE UN ENGAGEMENT CENTRE SUR LE PATIENT DU 17/07/15 LA RECUPERATION RAPIDE APRES CHIRURGIE, UN ENGAGEMENT CENTRE AUTOUR DU PATIENT un projet devenu une réalité à l Hôpital

Plus en détail

CHIRURGIE CANCER GASTRIQUE Type de résection? Curage? FFCD mai 2014 F Peschaud Ambroise Paré

CHIRURGIE CANCER GASTRIQUE Type de résection? Curage? FFCD mai 2014 F Peschaud Ambroise Paré CHIRURGIE CANCER GASTRIQUE Type de résection? Curage? FFCD mai 2014 F Peschaud Ambroise Paré Cancer Gastrique Traitement de référence: CHIRURGIE Cancer résécable localement avancé: Chimiothérapie péri

Plus en détail

Chirurgie & pathologie rectale Accueil en un jour

Chirurgie & pathologie rectale Accueil en un jour Chirurgie & pathologie rectale Accueil en un jour BIENVENUE Madame, Monsieur Afin de vous faire bénéficier d un accueil personnalisé, de limiter vos déplacements à l Institut, d évaluer votre état général

Plus en détail

Occlusion Intestinale Aiguë. Dr Jérémie LEFEVRE Service de Chirurgie Digestive Hôpital Saint-Antoine

Occlusion Intestinale Aiguë. Dr Jérémie LEFEVRE Service de Chirurgie Digestive Hôpital Saint-Antoine Occlusion Intestinale Aiguë Dr Jérémie LEFEVRE Service de Chirurgie Digestive Hôpital Saint-Antoine Syndrome occlusif Définition: Obstruction au passage du contenu digestif Quelle que soit la cause Conséquences:

Plus en détail

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique

De l évaluation de la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique De l évaluation la prise en charge du cancer du colon à un chemin clinique Jean-Marc BEREDER, Nadia ARAB, Jean-François QUARANTA 1 CHOIX DE LA PATHOLOGIE Le cancer du colon est au premier rang s cancers

Plus en détail

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen

Nouveautés en Cancérologie. P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Nouveautés en Cancérologie P. Michel Service d Hépato-Gastroentérologie et Nutrition CHU de Rouen Survival distribution function Etude CORRECT: Question : Regorafenib en n ligne SG 1.00 0.75 Regorafenib

Plus en détail

ONCO-GÉRIATRIE et CHIRURGIE DIGESTIVE

ONCO-GÉRIATRIE et CHIRURGIE DIGESTIVE GÉNÉRALITÉS (Re)placer la chirurgie digestive dans la réflexion onco-gériatrique Avant au siècle dernier: La chirugie digestive existait avant l onco-gériatrie Le chirurgien opérait des sujets âgés depuis

Plus en détail

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal

Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Prise en charge des métastases hépatiques de cancer colo-rectal Dr Frédéric Meaux Jeudi 12 Avril 2012 Clinique Ambroise Paré Beuvry Rappel épidémiologique : En France, le cancer colo-rectal: 36.000 nouveaux

Plus en détail

LA CHIRURGIE DU COLON ET DU RECTUM

LA CHIRURGIE DU COLON ET DU RECTUM LA CHIRURGIE DU COLON ET DU RECTUM Le colon et le rectum peuvent être le siège de tumeurs et d inflammations qui nécessitent un geste chirurgical. Ce type d opération s accompagne d une paralysie de l

Plus en détail

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle

INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM. DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle INDICATIONS DE LA RADIOTHERAPIE DANS LE CANCER DU RECTUM DES, le 3 Mars 2006 Baumgaertner Isabelle Introduction Le traitement du cancer rectal pose le problème de la récidive loco-régionale Son taux est

Plus en détail

Cancer colo-rectal: quoi de neuf?

Cancer colo-rectal: quoi de neuf? Cancer colo-rectal: quoi de neuf? Herve.trillaud@chu-bordeaux.fr Cancer colique ou rectal: des différences d approche Dépistage, diagnostic et bilan d extension du cancer colique: TDM Bilan d extension

Plus en détail

Quelle place pour la procalcitonine dans l occlusion grêlique? C. Cossé; J.M. Regimbeau

Quelle place pour la procalcitonine dans l occlusion grêlique? C. Cossé; J.M. Regimbeau Quelle place pour la procalcitonine dans l occlusion grêlique? C. Cossé; J.M. Regimbeau Service de chirurgie digestive et oncologique CHU Amiens Picardie Sardaigne, le 9 septembre 2015 Plan Qu est ce que

Plus en détail

Cancer du côlon gauche en occlusion. Docteur Mahaut Leconte

Cancer du côlon gauche en occlusion. Docteur Mahaut Leconte Cancer du côlon gauche en occlusion Docteur Mahaut Leconte Incidence 70 % des occlusions coliques sont tumorales 15 % des cancers coliques sont révélés par une occlusion (1 sur 4 après 80 ans) 10% Siège

Plus en détail