Dr Jean Bosco ELAT NFETAM SP GTC/CNLS CNLS NACC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dr Jean Bosco ELAT NFETAM SP GTC/CNLS CNLS NACC"

Transcription

1 ETAT DES LIEUX DE LA LUTTE CONTRE LE VIH AU CAMEROUN Dr Jean Bosco ELAT NFETAM SP GTC/CNLS CNLS NACC

2 PLAN DE PRESENTATION I. RAPPELS 1.1. Historique; 1.2. Epidémiologie; II. LA RIPOSTE FACE AU VIH/SIDA III. ENVIRONNEMENT DE LA LUTTE; IV. DEFIS MAJEURS;

3 1. RAPPELS CNLS NACC

4 HISTORIQUE: Les activités de lutte contre le Sida ont démarré au Cameroun en 1986 avec la création d un Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS). Divers plans à court et moyen terme ont été élaboré et mis en œuvre avec plus ou moins de succès de 1987 à

5 Dans le cadre de l intensification et de l élargissement de la réponse nationale, trois Plans Stratégiques Nationaux de Lutte contre le Sida , et

6 1.2. EPIDEMIOLOGIE En Prévalence du VIH chez les ans: 4,3%; - La tranche d âge la plus touchée est de ans; nouvelles infections; décès dus au sida ( en 2006).; PVVIH, dont enfants sont éligibles au traitement par les ARV; - La file active en fin décembre 2012: CNLS NACC

7 Femmes enceintes Prevalence du VIH chez les femmes enceintes: 7,8%; - Région la plus affectée Centre (11,9%), moins affectée Extrême-Nord (4,3%) CNLS NACC

8 Autres Populations clés Prevalence dans certaines populations clés - MSM: Yaoundé 44,3%, Douala: 24,2% - Travailleuses de sexe: 26%; - Hommes en tenue: 6%; CNLS NACC

9 Nombre de Personnes Vivant avec le VIH Années Hommes Femmes TOTAL CNLS NACC

10 II.RIPOSTE NATIONALE II.1. ENGAGEMENT POLITIQUE La réponse du Cameroun a été précoce grâce à un engagement plus net des pouvoirs publics. Ceci à travers: 10

11 - La mise sur pied d un programme de lutte contre le Sida dès 1986, - Le leadership du Chef de l Etat qui a érigé la lutte contre le VIH et Sida au premier rang des préoccupations du Gouvernement; - L engagement personnel de la Première Dame, à travers les Synergies Africaines, le Centre International de Recherche Chantal BIYA, le CERAC, etc. 11

12 - La prise en compte du Sida comme omaine prioritaire d accompagnement u développement dans le Document de tratégie pour la croissance et l emploi accroissement des ressources ationales allouées à la lutte contre le IDA. De 1 milliard en 2002 à 9,5 illiards en

13 II.2. REPONSE ORGANISEE AUTOUR DU PSN BUT Réduire la morbidité et la mortalité liées au VIH et les autres IST et atténuer l impact socio-économique sur le développement du pays. 13

14 RESULTATS ATTENDUS A L HORIZON 2015 Les nouvelles infections sont réduites d au moins 50% dans les groupes les plus à risque; La Prévalence générale du VIH est stabilisée et commence à s inverser; La TME est virtuellement éliminée; L accès aux soins, traitements et soutien est assurée pour au moins 80% des PVVIH, OEV et autres personnes vulnérables.

15 QUELQUES RESULTATS 15

16 Prévention Renforcement de la lutte en milieu Jeune: Introduction des curricula d enseignement du VIH/SIDA dans les programmes scolaires au niveau du primaire, du secondaire et de l enseignement normal (ENIEG/ENIET) Campagnes de sensibilisation et d éducation des jeunes à travers les masses média, la communication interpersonnelle par ACMS et IRESCO (Presse Jeune, Club santé, Planète jeune), Opération «Vacances Sans Sida», initiative de la Première Dame, en direction des jeunes vacanciers. 16

17 Prévention de la transmission du VIH de la mère à l enfant. La mise en œuvre de la PTME se fait par une approche district avec l intégration des services PTME dans le paquet minimum des activités de toutes les formations sanitaires. L objectif du gouvernement est de passer à échelle et faire de la PTME un service de base au même titre que la vaccination. Elaboration du plan d E-TME en 2011; Adoption de l Option B+ en 2012 ; 17

18 formations sanitaires dans 174 districts de santé offrent des services PTME. - En 2012, femmes enceintes ont bénéficié du conseil dépistage du VIH (39,8% des femmes enceintes) testées VIH+ (soit un taux de séropositivité de 6,5%) parmi lesquelles 6505 ont pu faire le CD4 (31%) enfants nés de mères séropositives ont bénéficié d un diagnostic précoce à la PCR-ADN 18

19 Promotion du dépistage volontaire Les services de CDV sont offerts dans les formations sanitaires et les Unité Mobiles. Le dépistage est gratuit chez les enfants de moins de 15 ans, les femmes enceintes, les prisonniers et lors des campagnes; En 2012: personnes ont été dépistées au VIH. 19

20 Promotion de l utilisation correcte des préservatifs En 2012, préservatifs ont été distribués ( masculins et féminins). Le public cible est représenté par les jeunes, les hommes en tenue, les TS, les camionneurs. 20

21 Nouvelles infections Nouvelles infections CNLS NACC

22 TRAITEMENT ET SOINS EN FAVEUR DES ENFANTS ET DES ADULTES L objectif est de tendre vers l'accès universel aux traitements et aux soins. Ceci à travers: Décentralisation de la prise en charge Réduction des coûts de traitement et des bilans biologiques; L aide à l observance et soutien psychosocial; L amélioration du statut nutritionnel. 22

23 Projection du nombre de PVVIH à mettre sous TARV Années Nombre de PVVIH Sous TARV Nombre de PVVIH éligibles (CD4<350 et femmes enceintes) % 47% 49% 65% 69% 74% CNLS NACC

24 Réduction des coûts Les ARV et les Médicaments contre les infections opportunistes sont gratuits; Les bilans d orientation, pré thérapeutiques et de suivi semestriel sont subventionnés à près de 80%. 24

25 PRISE EN CHARGE GLOBALE DES PVVIH 155 CTA/UPEC dispensent des ARV en 2012 Processus de délégation des tâches en cours; CNLS NACC

26 Evolution du nombre des malades sous ARV CNLS NACC

27 Promotion de la recherche et surveillance épidémiologique Plusieurs structures engagées dans la recherche sur le Sida au Cameroun - CRESAR (Surveillance des résistances aux ARV, recherche virologique et clinique ) - CIRCB (Diagnostic précoce, recherche virologique et clinique) - Centre Pasteur du Cameroun (Diagnostic, recherche virologique et clinique) - ANRS (recherche virologique, Clinique et opérationnelle, etc.); - CDC Atlanta, antenne de Mutengene (recherche virologique et clinique) - L IMPM, l Université de Yaoundé; - Etc. 27

28 III. ENVIRONNEMENT ACTUEL DE LA LUTTE CNLS NACC

29 EVOLUTION DES DEPENSES TOTALES POUR LA LUTTE CONTRE LE VIH CNLS NACC

30 GAP financier pour La PEC BESOINS DISPONIB LES ou attendus GAP

31 IV. LES DÉFIS MAJEURS: - a. Prévention Augmentation du taux de fréquentation des FS pour espérer l E-TME Meilleur ciblage des moteurs de l épidémie; Extension de l enseignement du VIH. b. Prise en Charge Assurer la continuité de la gratuité des ARV et des MIO, la subvention des bilans biologiques; Maintenance des équipements. 31

32 c. Ressources: - Accroissement des financements nationaux et internationaux; - Diversification des sources de financement. 32

33 Nous devons relever ces défis si nous voulons une génération sans Sida Slide 33 JE VOUS REMERCIE

DE LA LUTTE CONTRE LE VIH- SIDA AU CAMEROUN

DE LA LUTTE CONTRE LE VIH- SIDA AU CAMEROUN DE LA LUTTE CONTRE LE VIH- SIDA AU CAMEROUN Dr Jean Bosco ELAT NFETAM SP GTC/CNLS CNLS NACC Plan de la présentation CONTEXTE ÉPIDÉMIOLOGIQUE REPONSE AU VIH/SIDA PRINCIPAUX RÉSULTATS DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

VIH AU CAMEROUN. 10 th INTERNATIONAL WORKSHOP ON HIV TREATEMENT, PATHOGENESIS AND PREVENTION RESEARCH IN RESOURCE- LIMITED SETTING

VIH AU CAMEROUN. 10 th INTERNATIONAL WORKSHOP ON HIV TREATEMENT, PATHOGENESIS AND PREVENTION RESEARCH IN RESOURCE- LIMITED SETTING VIH AU CAMEROUN 10 th INTERNATIONAL WORKSHOP ON HIV TREATEMENT, PATHOGENESIS AND PREVENTION RESEARCH IN RESOURCE- LIMITED SETTING 1 Dr Jean Bosco ELAT Secrétaire Permanent CNLS-Cameroun Plan de la présentation

Plus en détail

Prise en charge du VIH Les défis en Tunisie

Prise en charge du VIH Les défis en Tunisie Prise en charge du VIH Les défis en Tunisie Dr Hanene Tiouiri Benaissa Service des maladies infectieuses CHU La Rabta Tunis Alger 27-29 Mars 2015 Plan Situation épidémiologique de l infection VIH en Tunisie

Plus en détail

CADRE STRATEGIQUE DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA

CADRE STRATEGIQUE DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA BURKINA FASO Unité Progrès - Justice PRESIDENCE DU FASO ---------- CONSEIL NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA ET LES IST ---------- SECRETARIAT PERMANENT CADRE STRATEGIQUE DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA 2006

Plus en détail

PREVENTION COMBINEE : EXEMPLE DU SENEGAL. Docteur Ibra NDOYE SE/CNLS Sénégal 1

PREVENTION COMBINEE : EXEMPLE DU SENEGAL. Docteur Ibra NDOYE SE/CNLS Sénégal 1 PREVENTION COMBINEE : EXEMPLE DU SENEGAL Docteur Ibra NDOYE SE/CNLS Sénégal 1 PLAN DE LA PRESENTATION Connaitre notre épidémie Connaitre notre réponse Prévention combinée (stratégies) Biomédicale Changement

Plus en détail

EPIDÉMIE DU VIH/SIDA

EPIDÉMIE DU VIH/SIDA Ministère de la Santé Publique Direction des Soins de Santé de Base Programme National de Lutte contre le sida et les MST EPIDÉMIE DU VIH/SIDA Dr MAAMOURI Ahmed PLAN DE LA PRÉSENTATION Point sur l épidémie

Plus en détail

Nouvelles recommandations 2010 de la PTME et protocole thérapeutique effective en Afrique subsaharienne. Expérience du TOGO

Nouvelles recommandations 2010 de la PTME et protocole thérapeutique effective en Afrique subsaharienne. Expérience du TOGO Nouvelles recommandations 2010 de la PTME et protocole thérapeutique effective en Afrique subsaharienne Expérience du TOGO Dr Lawson-EVI K. Dr Singo-Tokofaï A. Situation épidémiologique: Prévalence du

Plus en détail

CONTRIBUTION DU SENEGAL

CONTRIBUTION DU SENEGAL ASSEMBLEE PARLEMENTAIRE DE LA FRANCOPHONIE Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA ACCES AUX ARV (SITUATION DU SENEGAL) CONTRIBUTION DU SENEGAL DR OMAR NDOYE, COORDONNATEUR Casablanca le 27 Mars

Plus en détail

Stratégies du Maroc contre le VIH/sida

Stratégies du Maroc contre le VIH/sida Stratégies du Maroc contre le VIH/sida Pr Hakima Himmich Casablanca, mars 2010 Situation épidémiologique et tendance du VIH/sida au Maroc Prévalence VIH/ 2009 Groupes Surveillés Prévalence du VIH Femmes

Plus en détail

L'épidémiologie du VIH/SIDA en Algérie

L'épidémiologie du VIH/SIDA en Algérie L'épidémiologie du VIH/SIDA en Algérie Dr H.KERBAL & Dr B.OUZRIAT Association de formation et d in formation médicale-promotion de la santé Wilaya de Boumerdes, Algérie 1.Objet de l étude et contexte :

Plus en détail

SURVEILLANCE & EVALUATION DES ACTIVITES DE COLLABORATION TB & VIH : Expérience du Cameroun Dakar Juillet 1, 2009

SURVEILLANCE & EVALUATION DES ACTIVITES DE COLLABORATION TB & VIH : Expérience du Cameroun Dakar Juillet 1, 2009 Atelier de Passage à Echelle des activités de collaboration Tb & VIH Dakar-Sénégal ; 1 3 Juillet 2009 SURVEILLANCE & EVALUATION DES ACTIVITES DE COLLABORATION TB & VIH : Expérience du Cameroun Dakar Juillet

Plus en détail

DEPISTAGE DE LA TB ET PROPHYLAXIE A L ISONIAZIDE CHEZ LES PVVIH: EXPERIENCE DU CAMEROUN

DEPISTAGE DE LA TB ET PROPHYLAXIE A L ISONIAZIDE CHEZ LES PVVIH: EXPERIENCE DU CAMEROUN DEPISTAGE DE LA TB ET PROPHYLAXIE A L ISONIAZIDE CHEZ LES PVVIH: EXPERIENCE DU CAMEROUN Présenté par Dr Zoung-Kanyi Bissek Dr Elat Jean Basco Dr Milengue Pascal Atelier TB/VIH, Lomé 25-27 janvier 2012

Plus en détail

Plan stratégique national de lutte contre le sida

Plan stratégique national de lutte contre le sida Plan stratégique national de lutte contre le sida 2012-2016 Engagements 2012-2016 VISION : Converger vers l atteinte de zéro nouvelle infection VIH, zéro décès et zéro discrimination liés au sida au Maroc

Plus en détail

Cadre catalytique pour mettre fin au sida et à la tuberculose et éliminer le paludisme d ici 2030

Cadre catalytique pour mettre fin au sida et à la tuberculose et éliminer le paludisme d ici 2030 Cadre catalytique pour mettre fin au sida et à la tuberculose et éliminer le paludisme d ici 2030 Introduction Le cadre catalytique pour mettre fin au sida et à la tuberculose et éliminer le paludisme

Plus en détail

Femmes et VIH La féminisation de l épidémie

Femmes et VIH La féminisation de l épidémie Femmes et VIH La féminisation de l épidémie Mardi 23 octobre 2007 Florence Lot, Caroline Semaille Unité VIH/Sida - IST-VHC Département des Maladies Infectieuses Institut de Veille Sanitaire Les femmes

Plus en détail

ENGAGEMENT DE LA RVA DANS LA LUTTE CONTRE LE VIH/sida. Présenté par Mme Ursule KADJOKA MANZALE POINT FOCAL VIH-SIDA/RVA

ENGAGEMENT DE LA RVA DANS LA LUTTE CONTRE LE VIH/sida. Présenté par Mme Ursule KADJOKA MANZALE POINT FOCAL VIH-SIDA/RVA ENGAGEMENT DE LA RVA DANS LA LUTTE CONTRE LE VIH/sida Présenté par Mme Ursule KADJOKA MANZALE POINT FOCAL VIH-SIDA/RVA PLAN DE LA PRESENTATION Présentation de la R V A; Situation du VIH au sein de la RVA;

Plus en détail

Le point sur l épidémie. Les données globales

Le point sur l épidémie. Les données globales Le point sur l épidémie Les données globales March 27, 2013 UNAIDS SITUATION DU VIH EN ALGÉRIE 7000 6000 6144 N O M B R E 5000 4000 3000 2000 1365 82% 1000 0 SIDA SERO+ Stade de l infection PV VIH (Total)

Plus en détail

STAGES DE MEDECINE «HUMANITAIRE» AU SEIN DES MISSSIONS INTERNATIONALES DE LA CROIX-ROUGE FRANCAISE. Document d information.

STAGES DE MEDECINE «HUMANITAIRE» AU SEIN DES MISSSIONS INTERNATIONALES DE LA CROIX-ROUGE FRANCAISE. Document d information. STAGES DE MEDECINE «HUMANITAIRE» AU SEIN DES MISSSIONS INTERNATIONALES DE LA CROIX-ROUGE FRANCAISE Document d information Lutte contre le VIH/Sida Contexte Dans le monde, l Afrique est le continent le

Plus en détail

PROJET DE PREVENTION DU VIH-SIDA EN AFRIQUE CENTRALE

PROJET DE PREVENTION DU VIH-SIDA EN AFRIQUE CENTRALE PROJET DE PREVENTION -SIDA EN AFRIQUE CENTRALE RAPPORT DE LA CAMPAGNE DE SENSIBILISATION ET DE DEPISTAGE SUR LE VIH/SIDA EN DIRECTION DES TRAVAILLEUSES DE SEXE DANS LES VILLES DE DOUALA ET DE YAOUNDE SOMMAIRE

Plus en détail

Prise en charge du VIH: les défis en Algérie A.Lacheheb A. Ouyahia

Prise en charge du VIH: les défis en Algérie A.Lacheheb A. Ouyahia Prise en charge du VIH: les défis en Algérie A.Lacheheb A. Ouyahia Centre de Référence IST/VIH/SIDA Service des maladies infectieuses CHU Sétif Introduction Premier cas 1985 Début: maladie d importation

Plus en détail

Une réponse scientifique au VIH en Afrique du Nord

Une réponse scientifique au VIH en Afrique du Nord Une réponse scientifique au VIH en Afrique du Nord Traduire les bonnes pratiques dans la mise en place des politiques Casablanca, 15 17 Mars 2017 www.iasociety.org Atelier de débriefing Post- AIDS 2016-15

Plus en détail

nouvelles infections VIH chez l enfant l maintenant leurs mères m et Opportunités s pour

nouvelles infections VIH chez l enfant l maintenant leurs mères m et Opportunités s pour Vers l él élimination de nouvelles infections VIH chez l enfant l tout en maintenant leurs mères m en vie Progrès, Défis D et Opportunités s pour l Afrique de l Ouest l et du Centre Conférence Internationale

Plus en détail

RAPPORT UNGASS 2010 DU BURKINA FASO SUIVI DE LA DECLARATION D ENGAGEMENT SUR LE VIH/SIDA

RAPPORT UNGASS 2010 DU BURKINA FASO SUIVI DE LA DECLARATION D ENGAGEMENT SUR LE VIH/SIDA RAPPORT UNGASS 2010 DU BURKINA FASO SUIVI DE LA DECLARATION D ENGAGEMENT SUR LE VIH/SIDA Mars 2010 Rapport UNGASS 2010 du Burkina Faso Page : 2 Table des matières I. APERÇU DE LA SITUATION...3 II. APERÇU

Plus en détail

Lien entre les services PTME et l accès au Diagnostic Précoce

Lien entre les services PTME et l accès au Diagnostic Précoce Lien entre les services PTME et l accès au Diagnostic Précoce Dr Ida Penda C Pédiatre; Chef de Service de L hôpital du Jour/HLD Cameroun Conférence internationale pour l Afrique de l Ouest et du Centre

Plus en détail

Directives et outils PCIME Directives et outils de prise en charge du VIH/TAR

Directives et outils PCIME Directives et outils de prise en charge du VIH/TAR Directives et outils PCIME Directives et outils de prise en charge du VIH/TAR Atelier sur l expansion des 3 Is contre le VIH/TB, Lomé, Togo 25-27 janvier 2012 Dr Olga AGBODJAN-PRINCE OMS CAH/IST/WA Contenu

Plus en détail

1. Un début plus précoce du TAR1 pour un nombre plus important de femmes enceintes séropositives

1. Un début plus précoce du TAR1 pour un nombre plus important de femmes enceintes séropositives MESSAGES IMPORTANTS Nouvelles recommandations de l OMS : Prévenir la transmission mère enfant L (OMS) révise ses lignes directrices relatives à l utilisation des antirétroviraux (ARV) pour la prévention

Plus en détail

Journée Mondiale Nelson Mandela 18 Juillet Minutes Pour Zero Discrimination

Journée Mondiale Nelson Mandela 18 Juillet Minutes Pour Zero Discrimination Journée Mondiale Nelson Mandela 18 Juillet 2016 67 Minutes Pour Zero Discrimination Mettre Fin au sida d ici 2030 Rappel : l infection à VIH Infection transmissible d origine virale. Infection fréquente

Plus en détail

Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH

Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH Docteur Olivier Brasse Médecin généraliste Praticien Attaché Pôle Addiction-Prévention-Education thérapeutique

Plus en détail

Madagascar : une épidémie VIH particulière? Dr Franck LAMONTAGNE

Madagascar : une épidémie VIH particulière? Dr Franck LAMONTAGNE Madagascar : une épidémie VIH particulière? Dr Franck LAMONTAGNE Profil épidémiologique Potentiel épidémique Nombreux facteurs de risque de transmission du VIH dans la population Proportion de travailleuses

Plus en détail

Madagascar Contexte épidémiologique, programmatique en ème Colloque de l Océan Indien sur le VIH, 9-11 nov 2009

Madagascar Contexte épidémiologique, programmatique en ème Colloque de l Océan Indien sur le VIH, 9-11 nov 2009 Madagascar Contexte épidémiologique, programmatique en 2009 8 ème Colloque de l Océan Indien sur le VIH, 9-11 nov 2009 Tendance de l'épidémie à VIH à Madagascar entre 2005 et 2007 1,60% 1,40% 1,36% 1,20%

Plus en détail

Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et les autres maladies

Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et les autres maladies Objectif 6 Combattre le VIH/SIDA, le paludisme et les autres maladies La riposte nationale au VIH-sida, à la tuberculose et au paludisme a été organisée et coordonnée dans le cadre de stratégies nationales

Plus en détail

La PTME comme composante intégrale des services de santé maternelle, néonatale et infantile, l exemple du Rwanda. Dr Placidie Mugwaneza, MD

La PTME comme composante intégrale des services de santé maternelle, néonatale et infantile, l exemple du Rwanda. Dr Placidie Mugwaneza, MD Conférence internationale pour l Afrique de l Ouest et du Centre «Eliminons la transmission du VIH de la mère à l enfant Paris, 16-17 Novembre 2011 La PTME comme composante intégrale des services de santé

Plus en détail

La prévention combinée du VIH au Maghreb Expérience de la Tunisie. Ridha Kamoun (ATL, Tunis)

La prévention combinée du VIH au Maghreb Expérience de la Tunisie. Ridha Kamoun (ATL, Tunis) La prévention combinée du VIH au Maghreb Expérience de la Tunisie Ridha Kamoun (ATL, Tunis) La Tunisie Afrique du Nord (le point le plus au Nord de l Afrique) Superficie 163.000 km2 11 millions d habitants

Plus en détail

IMPLICATION DES COMMUNAUTES RURALES DANS LA LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA EXPERIENCE DE LA GTZ SANTE EN RDC : CAS DE LA PROVINCE DU SUD KIVU

IMPLICATION DES COMMUNAUTES RURALES DANS LA LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA EXPERIENCE DE LA GTZ SANTE EN RDC : CAS DE LA PROVINCE DU SUD KIVU IMPLICATION DES COMMUNAUTES RURALES DANS LA LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA EXPERIENCE DE LA GTZ SANTE EN RDC : CAS DE LA PROVINCE DU SUD KIVU Aster Bashige, GTZ-Santé Bukavu Lubumbashi 5 juin 2007 CONTEXTE Les

Plus en détail

Stratégie mondiale du secteur de la santé contre le VIH/sida

Stratégie mondiale du secteur de la santé contre le VIH/sida Stratégie mondiale du secteur de la santé contre le VIH/sida 2011-2015 Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA, Libreville 2-3 octobre 2012 1 PLAN Pourquoi une nouvelle stratégie? Processus d

Plus en détail

Objectif 6 Combattre le VIH/sida, le paludisme et d autres maladies

Objectif 6 Combattre le VIH/sida, le paludisme et d autres maladies NATIONS UNIES Objectif 6 Combattre le VIH/sida, le paludisme et d autres maladies CIBLE D ici à 2015, avoir enrayé la propagation du sida et avior commencé à inverser la tendance actuelle Malgré de petites

Plus en détail

Termes de références

Termes de références Termes de références Mission n 12INI144 République de / Appui ausecrétariat Exécutif du Comité National de Lutte contre le Sida pour optimiser la prise en charge thérapeutique et renforcer le dispositif

Plus en détail

RESUME DE LA MATRICE DES RESULTATS DU DOCUMENT DE PROGRAMME DE PAYS

RESUME DE LA MATRICE DES RESULTATS DU DOCUMENT DE PROGRAMME DE PAYS RESUME DE LA MATRICE DES RESULTATS DU DOCUMENT DE PROGRAMME DE PAYS 2013 2017 Résumé de la matrice des résultats : de pays Cameroun UNICEF 2013 2017 OMD : (4) Réduire la mortalité infanto juvénile (5)

Plus en détail

Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH

Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH Le rôle du médecin généraliste dans l éducation thérapeutique du patient infecté par le VIH Docteur Olivier Brasse Médecin généraliste Praticien Attaché Département Addiction-Prévention-Education thérapeutique

Plus en détail

Organisation mondiale. Une action durable du secteur. de la santé contre le VIH

Organisation mondiale. Une action durable du secteur. de la santé contre le VIH Organisation mondiale de la Santé Une action durable du secteur de la santé contre le VIH Stratégie mondiale du secteur de la santé contre le VIH/sida 2011-2015 (PROJET PRÉSENTÉ AUX FINS DE CONSULTATION)

Plus en détail

AVIS D ACHAT POUR CONSULTANT INDIVIDUEL. Appui à la mise en œuvre du Programme des Villes, VIH/Sida et diversité sexuelle Date: Juin 2014

AVIS D ACHAT POUR CONSULTANT INDIVIDUEL. Appui à la mise en œuvre du Programme des Villes, VIH/Sida et diversité sexuelle Date: Juin 2014 AVIS D ACHAT POUR CONSULTANT INDIVIDUEL Appui à la mise en œuvre du Programme des Villes, VIH/Sida et diversité sexuelle Date: Juin 2014 Pays: PNUD CAMEROUN Description de la mission: Appui à la mise en

Plus en détail

M. ZIGANI Zambendé Mme HADO/ZOMBRA Alimata Dr KIWALLO Jean Baptiste Dr DEMBELE /DABIRE Estelle Dr BIGIRIMANA Françoise

M. ZIGANI Zambendé Mme HADO/ZOMBRA Alimata Dr KIWALLO Jean Baptiste Dr DEMBELE /DABIRE Estelle Dr BIGIRIMANA Françoise M. ZIGANI Zambendé Mme HADO/ZOMBRA Alimata Dr KIWALLO Jean Baptiste Dr DEMBELE /DABIRE Estelle Dr BIGIRIMANA Françoise 1 Plan de présentation Introduction 1- Prise en charge du VIH au Burkina Faso -Historique

Plus en détail

Rapport d activités 2013 Programme National de Lutte contre le SIDA

Rapport d activités 2013 Programme National de Lutte contre le SIDA Rapport d activités 2013 Programme National de Lutte contre le SIDA Résumé de l exécution Physique du PTA 2013 Nombre Niveau d exécution SOURCE d activité prévues Terminé En cours Non exécuté Observations

Plus en détail

PLAN D ACCELERATION DE LA THERAPIE ARV AU CAMEROUN

PLAN D ACCELERATION DE LA THERAPIE ARV AU CAMEROUN REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie ------------------ REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland -------------------- MINISTRY OF PUBLIC HEALTH --------------------- PLAN D ACCELERATION DE LA THERAPIE

Plus en détail

PLAN D ACCELERATION DE LA THERAPIE ARV AU CAMEROUN

PLAN D ACCELERATION DE LA THERAPIE ARV AU CAMEROUN REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie ------------------ REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland -------------------- MINISTRY OF PUBLIC HEALTH --------------------- PLAN D ACCELERATION DE LA THERAPIE

Plus en détail

Une réponse scientifique au VIH en Afrique du Nord

Une réponse scientifique au VIH en Afrique du Nord Une réponse scientifique au VIH en Afrique du Nord Traduire les bonnes pratiques dans la mise en place des politiques Casablanca, 15 17 Mars 2017 Atelier de débriefing Post- AIDS 2016-15 mars 2017. Nouveautés

Plus en détail

Expérience de la Prise en charge communautaire de la co-infection TB/VIH dans le district sanitaire de Zio par l association ESPOIR DE VIE (EDV)

Expérience de la Prise en charge communautaire de la co-infection TB/VIH dans le district sanitaire de Zio par l association ESPOIR DE VIE (EDV) Expérience de la Prise en charge communautaire de la co-infection TB/VIH dans le district sanitaire de Zio par l association ESPOIR DE VIE (EDV) Atelier conjoint Tuberculose VIH Lomé,Hôtel EDA OBA du 25

Plus en détail

Epidémiologie et cascade de la prise en charge du VIH

Epidémiologie et cascade de la prise en charge du VIH Epidémiologie et cascade de la prise en charge du VIH Virginie Supervie Institut Pierre Louis d Epidémiologie et de Santé Publique, UMR-S 1136, INSERM et Sorbonne Universités, UPMC Univ Paris 06 Contact

Plus en détail

Gouvernement du Canada Points marquants de l initiative fédérale de lutte contre le sida

Gouvernement du Canada Points marquants de l initiative fédérale de lutte contre le sida Le VIH au Canada : Tendances et enjeux pour faire progresser la prévention, les soins, le traitement et le soutien grâce à l échange des connaissances Michael R Smith, Conseiller principal en politiques,

Plus en détail

CAMEROUN UNGASS RAPPORT DE PROGRES N 3. MISE EN ŒUVRE DE LA DECLARATION D ENGAGEMENT SUR LE VIH/Sida

CAMEROUN UNGASS RAPPORT DE PROGRES N 3. MISE EN ŒUVRE DE LA DECLARATION D ENGAGEMENT SUR LE VIH/Sida REPUBLIQUE DU CAMEROUN REPUBLIC OF CAMEROON CAMEROUN MISE EN ŒUVRE DE LA DECLARATION D ENGAGEMENT SUR LE VIH/Sida RAPPORT DE PROGRES N 3 UNGASS CNLS NACC COMITE NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA NATIONAL

Plus en détail

Pour un dépistage ciblé sur les populations clés

Pour un dépistage ciblé sur les populations clés Pour un dépistage ciblé sur les populations clés Pr. M. Chakroun Service des Maladies Infectieuses CHU Fattouma Bourguiba. Monastir-Tunisie Email : chakrounm@outlook.com Le dépistage VIH : Intérêts. Connaissance

Plus en détail

Medicos del Mundo La prévention chez les porteurs du VIH

Medicos del Mundo La prévention chez les porteurs du VIH Medicos del Mundo La prévention chez les porteurs du VIH Mwivano Victoria Malimbwi Mesures de prévention pour les porteurs du VIH L élargissement des programmes de soins et de traitement en ASS a été un

Plus en détail

Elimination de la transmission. Quelles formations pour quels personnels Y.J DRABO

Elimination de la transmission. Quelles formations pour quels personnels Y.J DRABO Elimination de la transmission mère enfant du VIH Quelles formations pour quels personnels Y.J DRABO STRATÉGIES ET ACTIONS PRIORITAIRES RECOMMANDÉES AU NIVEAU DES PAYS assurer le dépistage et le conseil

Plus en détail

LA REPONSE DES EGLISES EN AFRIQUE. PACANET NGOR DIARAMA 30 Novembre 2008 PAUL SAGNA Secrétaire Exécutif de SIDA SERVICE Directeur du CPS CHT

LA REPONSE DES EGLISES EN AFRIQUE. PACANET NGOR DIARAMA 30 Novembre 2008 PAUL SAGNA Secrétaire Exécutif de SIDA SERVICE Directeur du CPS CHT LA REPONSE DES EGLISES EN AFRIQUE PACANET NGOR DIARAMA 30 Novembre 2008 PAUL SAGNA Secrétaire Exécutif de SIDA SERVICE Directeur du CPS CHT L Afrique continue d être le continent le plus touché par la

Plus en détail

PRESENTATION OPALS Forum des associations de développement social IFG Jeudi 23 Juin 2016

PRESENTATION OPALS Forum des associations de développement social IFG Jeudi 23 Juin 2016 I PRESENTATION OPALS Forum des associations de développement social IFG Jeudi 23 Juin 2016 I Présentation Présentation de l OPALS Pour améliorer la santé de la mère et de l enfant L OPALS, pionnière de

Plus en détail

Le Projet de Prévention du Sida en Afrique Centrale (PPSAC)

Le Projet de Prévention du Sida en Afrique Centrale (PPSAC) Le Projet de Prévention du Sida en Afrique Centrale (PPSAC) Implémenté dans les pays de la Communauté Economique et Monétaire d Afrique Centrale (CEMAC), le projet PPSAC est financé par la Banque Allemande

Plus en détail

VERS UN ACCÈS UNIVERSEL

VERS UN ACCÈS UNIVERSEL Messages clés VERS UN ACCÈS UNIVERSEL Étendre les interventions prioritaires liées au VIH/SIDA dans le secteur de la santé SeptembrE 2009 Rapport de situation Le rapport Vers un accès universel présente

Plus en détail

Les femmes et le VIH

Les femmes et le VIH Les femmes et le VIH Situation épidémiologique Unité VIH/Sida IST-VHC Département des Maladies Infectieuses Institut de veille sanitaire INSTITUT DE VEILLE SANITAIRE La vulnérabilité des femmes biologique

Plus en détail

ÉVALUATION DE L IMPACT DES FINANCEMENTS SUR LA BASE DES PERFORMANCES POUR LES SERVICES DE SANTÉ GÉNÉRAUX ET DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA

ÉVALUATION DE L IMPACT DES FINANCEMENTS SUR LA BASE DES PERFORMANCES POUR LES SERVICES DE SANTÉ GÉNÉRAUX ET DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA 1 ÉVALUATION DE L IMPACT DES FINANCEMENTS SUR LA BASE DES PERFORMANCES POUR LES SERVICES DE SANTÉ GÉNÉRAUX ET DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA au RWANDA Étude réalisée en collaboration par le Ministère de la

Plus en détail

Paquet d activités santé adolescents à offrir dans le système national de santé

Paquet d activités santé adolescents à offrir dans le système national de santé Paquet d activités santé adolescents à offrir dans le système national de santé Plan de présentation 1. Introduction 2. Définition de l adolescent 3. Pourquoi se focaliser sur les adolescents et les jeunes

Plus en détail

Atelier de développement des PSN Rabat, mars Planification des activités de collaboration de la coïnfection TB/VIH

Atelier de développement des PSN Rabat, mars Planification des activités de collaboration de la coïnfection TB/VIH Atelier de développement des PSN Rabat, 10-19 mars 2014 Planification des activités de collaboration de la coïnfection TB/VIH Plan de la présentation La planification des activités de collaboration TB/VIH

Plus en détail

Les XXVIe journées nationales d'hépato-gastroentérologie et d endoscopie digestive. Alger - 12, 13 et 14 Décembre 2014

Les XXVIe journées nationales d'hépato-gastroentérologie et d endoscopie digestive. Alger - 12, 13 et 14 Décembre 2014 Les XXVIe journées nationales d'hépato-gastroentérologie et d endoscopie digestive. Alger - 12, 13 et 14 Décembre 2014 N.Belabas - A.Amrane - M.Zeroual - FZ.Aissat M.Mehidi B. Boulkaria - F.Hachani - Dif

Plus en détail

REPUBLIQUE DE DJIBOUTI Unité-Egalité-Paix COMITE TECHNIQUE INTERSECTORIEL DE LUTTE CONTRE LE SIDA, LE PALUDISME ET LA TUBERCULOSE (CTILSPT)

REPUBLIQUE DE DJIBOUTI Unité-Egalité-Paix COMITE TECHNIQUE INTERSECTORIEL DE LUTTE CONTRE LE SIDA, LE PALUDISME ET LA TUBERCULOSE (CTILSPT) REPUBLIQUE DE DJIBOUTI Unité-Egalité-Paix COMITE TECHNIQUE INTERSECTORIEL DE LUTTE CONTRE LE SIDA, LE PALUDISME ET LA TUBERCULOSE (CTILSPT) RAPPORT DE SUIIVII DE LA DECLARATIION D ENGAGEMENT SUR LE VIH/SIIDA

Plus en détail

Point épidémiologique VIH - sida

Point épidémiologique VIH - sida Point épidémiologique VIH - sida Unité VIH-IST-VHC, Département des maladies infectieuses, InVS Françoise Cazein, Florence Lot, Stéphane Le vu, Josiane Pillonel, Roselyne Pinget, Caroline Semaille Réunion

Plus en détail

RAPPORT DE LA REVUE A MI-PARCOURS DU PLAN STRATEGIQUE NATIONAL

RAPPORT DE LA REVUE A MI-PARCOURS DU PLAN STRATEGIQUE NATIONAL PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE -------------------- CONSEIL NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE SIDA ET LES INFECTIONS SEXUELLEMENT TRANSMISSIBLES (CNLS-IST) REPUBLIQUE TOGOLAISE ---------------- Travail Liberté

Plus en détail

Contribution de la délégation du Burkina Faso

Contribution de la délégation du Burkina Faso Réunion du Réseau parlementaire de lutte contre le VIH/SIDA (Phnom-Penh, Cambodge, 26-27 mai 2011) «Le rôle de l Etat dans la prise en compte des droits et des besoins des femmes et des filles dans la

Plus en détail

PLACE DU MEDECIN GENERALISTE DANS LA PRISE EN CHARGE DU VIH. FMC ARES le, 1 er Décembre 2010 Dr Emmanuel HIRAUX Médecin généraliste ( colombes,92)

PLACE DU MEDECIN GENERALISTE DANS LA PRISE EN CHARGE DU VIH. FMC ARES le, 1 er Décembre 2010 Dr Emmanuel HIRAUX Médecin généraliste ( colombes,92) PLACE DU MEDECIN GENERALISTE DANS LA PRISE EN CHARGE DU VIH FMC ARES le, 1 er Décembre 2010 Dr Emmanuel HIRAUX Médecin généraliste ( colombes,92) CONTEXTE Prise en charge du VIH très hospitalo-centrée!

Plus en détail

Prévention de l infection à VIH Le rôle des associations. Marie SUZAN AIDES Rhône-Alpes-Méditerranée

Prévention de l infection à VIH Le rôle des associations. Marie SUZAN AIDES Rhône-Alpes-Méditerranée Prévention de l infection à VIH Le rôle des associations Marie SUZAN AIDES Rhône-Alpes-Méditerranée Le rôle des associations Complémentaire à celui des soignants Partie intégrante de la prise en charge

Plus en détail

J. Fokam 1,2,3,4,*, D. T. Guebiapsi 5, P. S. Nguwoh 6, C. N.Taheu 7, S. C. Billong 2,3,8, V. Colizzi 1,3, A. Ndjolo 1,2, P. K.

J. Fokam 1,2,3,4,*, D. T. Guebiapsi 5, P. S. Nguwoh 6, C. N.Taheu 7, S. C. Billong 2,3,8, V. Colizzi 1,3, A. Ndjolo 1,2, P. K. Premier Forum national sur l élimination de la transmission mère-enfant et la prise en charge du VIH chez l enfant et l adolescent *** Accélérer l élimination de la transmission mère-enfant et la prise

Plus en détail

SUIVI ET ÉVALUATION. Objectif de ce chapitre Introduction 220

SUIVI ET ÉVALUATION. Objectif de ce chapitre Introduction 220 SUIVI ET ÉVALUATION 11 11.1 Introduction 220 11.2 Application des nouvelles recommandations : implications en termes de suivi 221 11.3 Suivi des extrants et des résultats de l élargissement de l accès

Plus en détail

[Tapez le titre du document] RAPPORT ANNUEL 2015 ONG NOURRIR LE MONDE CONTACTS : /

[Tapez le titre du document] RAPPORT ANNUEL 2015 ONG NOURRIR LE MONDE CONTACTS : / 1 RAPPORT ANNUEL 2015 ONG NOURRIR LE MONDE CONTACTS : 07 89 49 47 /01 66 75 61 1 2 SOMMAIRE I. PRESENTATION DE L ONG NOURRIR LE MONDE II. RESUME DES ACTIVITES III. IV. BILAN MORAL BILAN FINANCIER CONCLUSION

Plus en détail

STAGES D INTERNE DE MÉDECINE Descriptifs de postes

STAGES D INTERNE DE MÉDECINE Descriptifs de postes STAGES D INTERNE DE MÉDECINE Descriptifs de postes LISTE DES POSTES OUVERTS : 1- Brazzaville (Congo) : VIH/SIDA (2 postes disponibles) 2- Pointe-Noire (Congo) : VIH/SIDA (2 postes disponibles) 3- Bangui

Plus en détail

Compétences des infirmiers dans la prise en charge du VIH (adulte et enfant)

Compétences des infirmiers dans la prise en charge du VIH (adulte et enfant) Notes Compétences des infirmiers dans la prise en charge du VIH (adulte et enfant) Compétences des infirmiers dans la prise en charge du VIH (adulte et enfant) La conception de ce guide de formation a

Plus en détail

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue

L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN. Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue L ARNS ET LA RECHERCHE SUR LES HEPATITES VIRALES AU CAMEROUN Pr Magloire BIWOLE SIDA Gastro-entérologue LES HEPATITES VIRALES DANS LES PAYS DU SUD Améliorer la prévention et la prise en charge des patients

Plus en détail

Enda Santé Programme VIH/ SIDA PRESENTATION DE L ORGANISATION INTERNATIONALE ENDA/SANTE

Enda Santé Programme VIH/ SIDA PRESENTATION DE L ORGANISATION INTERNATIONALE ENDA/SANTE Enda Santé Programme VIH/ SIDA PRESENTATION DE L ORGANISATION INTERNATIONALE ENDA/SANTE PLAN DE PRESENTATION Historique; Cartographie des interventions de EDS Organisation et fonctionnement de Enda/Santé

Plus en détail

Traitement 2.0 AIDE-MEMOIRE

Traitement 2.0 AIDE-MEMOIRE AIDE-MEMOIRE Traitement 2.0 L ONUSIDA considère que le Traitement 2.0 constitue une plateforme thérapeutique extrêmement simplifiée contre le VIH. Ce traitement réduit sensiblement le nombre des décès

Plus en détail

VIH/SIDA Améliorer le dépistage XIIème rencontre des Amicales de Paris 17 janvier 2015

VIH/SIDA Améliorer le dépistage XIIème rencontre des Amicales de Paris 17 janvier 2015 VIH/SIDA Améliorer le dépistage XIIème rencontre des Amicales de Paris 17 janvier 2015 Professeur Alain Sobel Président du Corevih Ile de France Sud Centre de Diagnostic et de Thérapeutique Hôtel-Dieu

Plus en détail

Le Rôle de l Etat dans la prise en compte des droits et des besoins des femmes et des filles dans la lutte contre le VIH/SIDA

Le Rôle de l Etat dans la prise en compte des droits et des besoins des femmes et des filles dans la lutte contre le VIH/SIDA Le Rôle de l Etat dans la prise en compte des droits et des besoins des femmes et des filles dans la lutte contre le VIH/SIDA Phnom-Penh Cambodge 26-27 mai 2011 Contribution du Gabon Par le Docteur Jean

Plus en détail

PLAN NATIONAL D ELIMINATION DE LA TRANSMISSION MERE ENFANT DU VIH A L HORIZON 2015 AU CAMEROUN

PLAN NATIONAL D ELIMINATION DE LA TRANSMISSION MERE ENFANT DU VIH A L HORIZON 2015 AU CAMEROUN PLAN NATIONAL D ELIMINATION DE LA TRANSMISSION MERE ENFANT DU VIH A L HORIZON 25 AU CAMEROUN Février 22 AVANT-PROPOS La Transmission Mère-enfant du VIH constitue le principal mode de contamination du

Plus en détail

PLAN NATIONAL STRATEGIQUE POUR LA SURVIE DE L ENFANT

PLAN NATIONAL STRATEGIQUE POUR LA SURVIE DE L ENFANT PLAN NATIONAL STRATEGIQUE POUR LA SURVIE DE L ENFANT 2007-2015 RESUME La baisse de la mortalité chez les moins de cinq ans, enregistrée à l échelle mondiale au fil des ans, est attribuée pour l essentiel

Plus en détail

Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National

Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National Termes de références Elaboration du plan opérationnel budgétisé du plan stratégique National 2014-2017 I. Cadre et justification : Le Programme National de Lutte contre le Sida (PNLS), avec l ensemble

Plus en détail

Dr NIMPA MENGOUO Marcellin Docteur en Médecine. Consultant en Santé Publique. 7 ans d expérience.

Dr NIMPA MENGOUO Marcellin Docteur en Médecine. Consultant en Santé Publique. 7 ans d expérience. I- IDENTITE ET ADRESSE Nom : NIMPA MENGOUO Marcellin Nationalité : Camerounaise Adresse : B.P. 12 977 Douala-Cameroun Tel : 33 42 76 78 Fax 33 42 69 87 E-mail: agesfo@camnet.cm/agesfosiege@yahoo.fr Situation

Plus en détail

Etat des lieux : Dépistage pédiatrique en Côte d Ivoire, résultats et défis

Etat des lieux : Dépistage pédiatrique en Côte d Ivoire, résultats et défis Etat des lieux : Dépistage pédiatrique en Côte d Ivoire, résultats et défis Timité Konan M; Folquet Amorissani M; Leroy Valériane; Fassinou Ekouévi P; Kouraï Lago V; Clarisse Bossé; Méa Assandé V. Introduction

Plus en détail

Ngagne MBAYE Synergie Pour l Enfance

Ngagne MBAYE Synergie Pour l Enfance Ngagne MBAYE Synergie Pour l Enfance 1 La Société Civile intervient tout au long du dispositif de l ETME Elle s est engagée à Créer/revitaliser un puissant mouvement social pour l élimination de la TME

Plus en détail

VIH-sida : surveillance épidémiologique, connaissances et comportements de la population Session 2 : Cancer, VIH : épidémiologie et prévention

VIH-sida : surveillance épidémiologique, connaissances et comportements de la population Session 2 : Cancer, VIH : épidémiologie et prévention VIH-sida : surveillance épidémiologique, connaissances et comportements de la population Session 2 : Cancer, VIH : épidémiologie et prévention Catherine Embersin-Kyprianou Sandrine Y. Halfen Journée de

Plus en détail

RAPPORT NATIONAL DE SUIVI DE LA DECLARATION POLITIQUE SUR LE VIH/SIDA CAMEROUN

RAPPORT NATIONAL DE SUIVI DE LA DECLARATION POLITIQUE SUR LE VIH/SIDA CAMEROUN 1 REPUBLIQUE DU CAMEROUN Paix Travail Patrie Comité National de Lutte contre le SIDA Groupe Technique Central REPUBLIC OF CAMEROON Peace Work Fatherland National AIDS Control Commitee Central Technical

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE SUR LA RIPOSTE AU VIH/sida EN R.D.Congo 2012

RAPPORT D ACTIVITE SUR LA RIPOSTE AU VIH/sida EN R.D.Congo 2012 REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO PROGRAMME NATIONAL MULTISECTORIEL DE LUTTE CONTRE LE SIDA (PNMLS) RAPPORT D ACTIVITE SUR LA RIPOSTE AU VIH/sida EN R.D.Congo 2012 www.pn1 m l s. c d Liste des acronymes

Plus en détail

Secrétariat Exécutif Permanent

Secrétariat Exécutif Permanent REPUBLIQUE DU CONGO Conseil National de Lutte contre le Sida Secrétariat Exécutif Permanent CADRE D INVESTISSEMENT DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA Document final. Novembre 2013 1 TABLE DES MATIERES TABLE DES

Plus en détail

L accès aux soins et au dépistage du VIH/SIDA et des Hépatites en Afrique Cas du Togo

L accès aux soins et au dépistage du VIH/SIDA et des Hépatites en Afrique Cas du Togo L accès aux soins et au dépistage du VIH/SIDA et des Hépatites en Afrique Cas du Togo Ing.ANYOVI Folly Président Fondateur de ASADH colloque du 11 au14/10/2011 Plan Introduction Présentation du Togo Ampleur

Plus en détail

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO PROGRAMME NATIONAL MULTISECTORIEL DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA (PNMLS) SECTEUR DE LA SANTE

REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO PROGRAMME NATIONAL MULTISECTORIEL DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA (PNMLS) SECTEUR DE LA SANTE REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO PROGRAMME NATIONAL MULTISECTORIEL DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA (PNMLS) SECTEUR DE LA SANTE PROGRAMME NATIONAL DE LUTTE CONTRE LE VIH/SIDA (PNLS) PROFIL EPIDEMIOLOGIQUE DU

Plus en détail

LE C2D, CONTRAT DE DESENDETTEMENT ET DE DEVELOPPEMENT ENTRE LA FRANCE ET LE CAMEROUN. Le secteur de la santé

LE C2D, CONTRAT DE DESENDETTEMENT ET DE DEVELOPPEMENT ENTRE LA FRANCE ET LE CAMEROUN. Le secteur de la santé LE C2D, CONTRAT DE DESENDETTEMENT ET DE DEVELOPPEMENT ENTRE LA FRANCE ET LE CAMEROUN Le secteur de la santé Le C2D Santé, un programme de 59 milliards de FCFA LUTTER CONTRE LES MALADIES TRANSMISSIBLES

Plus en détail

Évolution des Programmes Nationaux de Lutte Contre l Infection à VIH et le Sida au Cameroun, de 2000 à 2015

Évolution des Programmes Nationaux de Lutte Contre l Infection à VIH et le Sida au Cameroun, de 2000 à 2015 Santé publique Évolution des Programmes Nationaux de Lutte Contre l Infection à VIH et le Sida au Cameroun, de 2000 à 2015 Evolution of national programs for the fight against HIV infection and AIDS in

Plus en détail

Dr Aime MATUMBU KIMBAKA, Point focal

Dr Aime MATUMBU KIMBAKA, Point focal Dr Aime MATUMBU KIMBAKA, Point focal I. PRESENTATION DE LA S.C.T.P II. INTERVENTION DANS LA LUTTE III. LECONS APPRISES ET RECOMMANDATIONS La S.C.T.P. fut créée le 20 Avril 1935 sous la dénomination «OFFICE

Plus en détail

55 e CONSEIL DIRECTEUR

55 e CONSEIL DIRECTEUR 55 e CONSEIL DIRECTEUR 68 e SESSION DU COMITÉ RÉGIONAL DE L'OMS POUR LES AMÉRIQUES Washington, D.C., ÉUA., du 26 au 30 septembre 2016 CD55.R5 Original : anglais RÉSOLUTION CD55.R5 PLAN D ACTION POUR LA

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI147

TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI147 TERMES DE REFERENCE Mission n 14INI147 I. Informations générales Intitulé de la mission Composante Thématique(s) Bénéficiaire(s) Pays Appui à l élaboration d un plan d expansion et de transition en matière

Plus en détail

VIH. et alimentation du nourrisson. Introduction. Une déclaration politique de l'onusida, l'oms et l'unicef

VIH. et alimentation du nourrisson. Introduction. Une déclaration politique de l'onusida, l'oms et l'unicef VIH et alimentation du nourrisson Une déclaration politique de l'onusida, l'oms et l'unicef Introduction Le nombre d enfants qui naissent porteurs du VIH augmente chaque jour. La pandémie de SIDA compromet

Plus en détail

Actualités épidémiologiques

Actualités épidémiologiques Actualités épidémiologiques D.Lacoste SFLS 12 décembre 2011 1 Nombre estimé d adultes et d enfants vivant avec le VIH 2010 Amérique du Nord 1,3 million [1,0 million 1,9 million] Caraïbes 200 000 [170 000

Plus en détail