LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC"

Transcription

1 LES OUTILS PARTICIPATIFS DU DIAGNOSTIC Intervention ASKORIA formation DEJEPS 24 mars et 28 avril 2015 Gilles Droniou Assistant de recherches, JEUDEVI

2 LES DIFFÉRENTES TECHNIQUES D ENQUÊTES Opposition entre les techniques compréhensives (ou qualitatives, Weber) et les techniques explicatives (ou quantitatives, Durkheim). Les premières recherchant le sens que donnent les acteurs sociaux à leurs actions, les secondes cherchant les variables déterminantes. Opposition et/ou complémentarité Produire des chiffres explicatifs (De Singly) au contraire des chiffres descriptifs comme ceux des recensements ou des sondages qui recherchent des chiffres qui indiquent une majorité. Déterminer des données rendant compte d une situation sociale et mettre en valeur des facteurs explicatifs (Le Suicide de Durkheim). Au moins 5 sources d informations : les observations, les entretiens, les questionnaires, les données statistiques et recherches documentaires, et les tables-rondes (ou focus group)

3 LA POPULATION ET L ÉCHANTILLON (DIFFÉRENTES MÉTHODES POUR DES OUTILS PLURIELS) Différence entre population et échantillon. Méthodes échantillonnage pour le questionnaire : La méthode des quotas L échantillon stratifié La méthode d étude des publics (ou échantillon à l aveuglette ou accidentel) Combinaison de méthodes? Pour l entretien : Une enquête faiblement ou fortement multidimensionnelle? Quelle est la représentativité de notre échantillon? Chercher une diversité sans se disperser! plutôt qu une représentativité Quelle est la bonne taille de notre échantillon? Un équilibre entre exhaustivité et redondance des réponses (entretien)

4 L ENTRETIEN La base du diagnostic?

5 HISTOIRE ET PARCOURS Un outil au croisement de la psychopathologie, de la sociologie et de l anthropologie Un parcours pour l enquêteur: trouver et aller vers les personnes à interroger Une rencontre : l enquêteur et l enquêté s exposent dans cette interaction + un travail d objectivation de la part de l enquêté

6 POURQUOI ET QUAND UTILISER L ENTRETIEN? «L entretien s impose chaque fois que l on ignore le monde de référence ou que le n on ne veut pas décider a priori du système de cohérence interne des informations recherchées» (Blanchet, Gotman) 3 moments où nous pouvons utiliser l entretien: L entretien exploratoire L entretien comme principale source d informations L entretien complémentaire L entretien s impose aussi, au détriment du questionnaire, dans le cas de population faible numériquement L entretien est l outil «idéal» pour défricher le terrain?

7 LA GRILLE D ENTRETIEN Le guide d entretien est généralement organisé par les hypothèses structurant l enquête. Entretien faiblement (une consigne et quelques questions) ou fortement structuré: l entretien exploratoire et les entretiens approfondis L entretien fortement structuré est constitué de thèmes, de questions, et de relances (ou des mots-clés) En résumé, pour votre grille d entretien : Définir les parties ; création de 2-3 questions pour chaque partie (15-20 questions au maximum) Penser aux relances. Penser aussi à la stratégie d intervention ; comment va se dérouler l entretien. Importance du choix des questions et des relances. Structurer le discours mais ne pas l orienter (différence avec le questionnaire). Penser à l ordre logique des questions. Tester sa grille d entretien si possible

8 L ENTRETIEN Prévoir lors de la prise de rendez-vous le cadre spatio-temporel de l entretien Pendant l entretien, ne pas être trop rigide, savoir s adapter à la situation et à l interlocuteur Toutefois penser à cadrer l entretien; ce n est pas une discussion entre amis Les stratégies d intervention: La contradiction (valable uniquement si porteur d une parole publique) La consigne ou question externe («trop de questions tue la question») La relance ; une paraphrase, un mot

9 L ANALYSE ET LA GRILLE D ANALYSE Différence entre analyse de discours et analyse de contenu; La première suppose une retranscription totale dans les moindres détails Différence entre résumé et analyse de contenu Le premier est une simplification d un texte avec un caractère nonsélectif L analyse de contenu se base sur des hypothèses et il est hypersélectif Les thèmes et sous-thèmes de la grille d analyse se fait en lien avec les hypothèses et la grille d entretien Séparer les éléments factuels (âge, genre, profession ) des éléments de significations

10 BIBLIOGRAPHIE Blanchet Alain, Gotman Anne, L enquête et ses méthodes : L entretien, Armand Colin, 128, 2 e édition, 2007 (1992) Kaufmann Jean-Claude, L entretien Compréhensif, Paris, Nathan Université (Armand Colin), 128, 1996 Duchesne Sophie, Haegel Florence, L enquête et ses méthodes : L Entretien Collectif, Armand Colin, 128, 2008 (2004)

11 LE QUESTIONNAIRE Ou «comment faire peur à tout étudiant sain d esprit»

12 LA CONSTRUCTION DU QUESTIONNAIRE Déterminer les indicateurs, les thèmes, qui vont être testés (en lien avec les hypothèses, ex : l âge, le sexe, la CSP ). Les questions: Différence entre questions de fait et questions d opinion : privilégier les questions de fait? Item sans opinion. Différence entre questions fermées et questions ouvertes Penser à l ordre du questionnaire. Entre certains thèmes, possibilité de faire des phrases de transition. Éviter des questions avec des doubles négations Éviter qu il y ait trop de filtres. Privilégier certaines introductions de question. Anonymat. Équilibrer les réponses positives et négatives. Éviter les termes comme interdire ou autoriser. Intérêt des questions à réponses multiples permettant d éviter le problème du conformisme.

13 LA PASSATION DU QUESTIONNAIRE Test du questionnaire Passation des questionnaires Passation en face à face? Passation par des réseaux? Questionnaire auto-administré par dépôt dans un lieu-clé?? Dans le cas d une passation en face à face Bien connaître les textes du questionnaire. Bien identifier les filtres. Poser les questions telles qu elles sont écrites, sans les changer. Ne pas les interpréter. Attention au rythme, au ton de l enquêteur. S il y a des guillemets, le préciser lors de l énoncé de la question.

14 LES TRIS À PLATS Identifier les chiffres les plus importants et les pratiques marginales Pour la construction et la présentation des tableaux Donner un titre assez clair Intitulez les colonnes avec des noms assez clairs Avoir une ligne total ; si besoin, préciser pourquoi le total n est pas égal à 100% Arrondir tous les pourcentages de la même manière

15 LES TRIS CROISÉS Tris croisés = en quoi une variable, un déterminant social, va jouer sur une autre variable. On essaye de déterminer la dépendance statistique entre 2 variables. On croise donc une variable indépendante (âge, sexe, le milieu social, etc.) qui, selon nos hypothèses va jouer, va être un facteur influent la situation et une variable dépendante sensée subir l action de la première. Sur la construction d un tableau de tris croisés : La variable indépendante doit être mise en ligne et la variable dépendante en colonne. Les pourcentages doivent être mis en lignes donc en fonction de la variable indépendante. Indiquer une ligne Total. Indiquer le nombre sur lequel sont calculés les pourcentages. Sous le tableau ou en note de bas de page, mettre une phrase de commentaire pour dire comment on lit ce tableau (par exemple, sur 100 personnes ayant telle particularité, X ont telle opinion).

16 ANALYSE DES TRIS CROISÉS Première lecture en colonne. On souligne les chiffres les plus importants mais aussi les moins importants. Le nombre en soi importe peu. C est sa comparaison que nous allons faire avec les autres qui nous importe pour le moment. Deuxième lecture ligne par ligne mais toujours en comparant les lignes du tableau. Cela permet d observer s il y a des pratiques minoritaires ou, au contraire, si les avis sont assez semblables d une catégorie à une autre (pour la variable indépendante). La règle d équivalence ou d écart peut significatif. Rédiger deux ou trois phrases résumant les grandes lignes du tableau. Attention dans tous les commentaires à ne pas faire de généralités. Préciser toujours comment l échantillon a été construit et donc en quoi il est représentatif de la population totale. Il faut tenir compte aussi du contexte dans lequel l enquête a été réalisée. Ce contexte peut jouer dans les résultats. Toutes ces précisions sont donc à indiquer dans le rapport.

17 LES TESTS STATISTIQUES Le khi deux permet de mesurer la dépendance entre deux variables. Le résultat du khi deux est toujours positif ou nul. S il est égal à 0, cela signifie que les variables sont indépendantes. Pour déterminer si le résultat du khi deux est significatif et s il y a un lien de dépendance entre les deux variables dans la population, il faut déterminer le nombre de degrés de liberté, noté v (prononcé nu), et la valeur critique. Pour calculer le nombre de degré de liberté, il faut utiliser la formule suivante : v= (nombre de modalités de la variable A 1) * (nombre de modalités de la variable B 1). Se reporter ensuite au tableau de la valeur critique On peut aussi utiliser le coefficient de contingence pour non pas mesurer la dépendance entre deux variables mais leur lien. Le coefficient de contingence de Cramer. La valeur 0 indique un lien statistique nul ou inexistant entre deux variables. La valeur 1 indique que le lien statistique est parfait. On interprète le coefficient de contingence de la manière suivante, Valeur de C près de : 0 Lien statistique nul 0.25 Lien statistique faible 0.5 Lien statistique moyen 0.75 Lien statistique fort 1 Lien statistique très fort

18 BIBLIOGRAPHIE POUR L ENQUÊTE PAR QUESTIONNAIRES François De Singly, L enquête et ses méthodes : Le questionnaire, Paris : Nathan Université (Coll. «128»), 1992 Gilles Grenon et Suzanne Viau, Méthodes quantitatives en sciences humaines, Volume 1 : de l échantillon vers la population, 2 e édition, Paris : Gaëtan Morin, 1999 William Fox, Statistiques sociales, Bruxelles : De Boeck Université, 1999

LES OUTILS POUR LE DIAGNOSTIC DE

LES OUTILS POUR LE DIAGNOSTIC DE LES OUTILS POUR LE DIAGNOSTIC DE TERRITOIRE Licence Professionnelle «Coordination de projet d animation et de développement social et socioculturel» - 2015/2016 Gilles Droniou droniou@jeudevi.org Chargé

Plus en détail

LES OUTILS D ENQUÊTE: LE

LES OUTILS D ENQUÊTE: LE LES OUTILS D ENQUÊTE: LE QUESTIONNAIRE ET L ENTRETIEN DUT 1A - Méthodo Gilles Droniou droniou@jeudevi.org Chargé de recherches, JEUDEVI www.jeudevi.org 2015/2016 DATES À RETENIR, ET AUTRES JOYEUSETÉS Achetez

Plus en détail

Fondamentaux. Elaboration. Questionnaire

Fondamentaux. Elaboration. Questionnaire Fondamentaux Le questionnaire de recherche est une méthode d investigation qui a pour but de recueillir des données sur un thème déterminé. Il a des avantages : - C est une méthode adaptée aux enquêtes

Plus en détail

Méthodologie générale - Statistiques L1 de Sciences de l éducation

Méthodologie générale - Statistiques L1 de Sciences de l éducation Méthodologie générale - Statistiques L1 de Sciences de l éducation Maîtresse de conférences en sciences de l éducation Sophie.richardot@u-picardie.fr 1 Plan général du cours 1. La recherche en sciences

Plus en détail

Cours : Méthodologie de la recherche

Cours : Méthodologie de la recherche Cours : Méthodologie de la recherche Niveau : 1 ère année master en sciences humaines Enseignante : Mme Faten Hami Introduction La recherche correspond au besoin de connaître et de comprendre la société

Plus en détail

Cli l e i nt n s s at a is i f s a f it i s?? Comm m e m nt n l e l savoir?

Cli l e i nt n s s at a is i f s a f it i s?? Comm m e m nt n l e l savoir? Clients satisfaits? Comment le savoir? L objectif - Définir la problématique (je perds trop de clients, je ne gagne pas les consultations, je n ai pas assez de demandes, mes concurrents cassent les prix,

Plus en détail

L ENQUÊTE PAR ENTRETIEN

L ENQUÊTE PAR ENTRETIEN INITIATION A LA DEMARCHE DE RECHERCHE UE3.4 semestre 4 LE CHAMP DE LA PSYCHOLOGIE L ENQUÊTE PAR ENTRETIEN Carine Segrestan-Crouzet Psychologue, PhD PLAN 1) L entretien : définitions et position dans la

Plus en détail

1. Le khi2 et la mesure des écarts à l indépendance.

1. Le khi2 et la mesure des écarts à l indépendance. MODULE 6 : Deux variables sont-elles liées? Nous avons vu précédemment comment composer un tableau de contingence, permettant de visualiser l interaction entre deux variables. A priori, vous savez même

Plus en détail

(Maîtrise STAPS. C2.M3. Cours de C. Louveau) PRESENTATION DE LA METHODE HISTORIQUE LES ETAPES DE LA DEMARCHE...2

(Maîtrise STAPS. C2.M3. Cours de C. Louveau) PRESENTATION DE LA METHODE HISTORIQUE LES ETAPES DE LA DEMARCHE...2 LES METHODES EN SCIENCES SOCIALES Le 15 Mars 2000 (Maîtrise STAPS. C2.M3. Cours de C. Louveau) PRESENTATION DE LA METHODE HISTORIQUE...2 1. LES ETAPES DE LA DEMARCHE...2 1.1. La phase d'observation...3

Plus en détail

Module 2 : Les variables

Module 2 : Les variables Module 2 : Les variables 2. Les cadres sociaux de l expérience Nos attitudes se forment au gré de nos rencontres dans différents cercles sociaux qui peuvent aller des plus larges ou lointains, au plus

Plus en détail

Les Français et les élections municipales de mars 2014

Les Français et les élections municipales de mars 2014 Les Français et les élections municipales de mars TNS SOFRES / SOPRA Mars Résultats détaillés Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Emmanuel RIVIERE / Eddy VAUTRIN-DUMAINE +33 1 40 92 46 30 / 45 60

Plus en détail

(pour la première fois)?» Effectif enquêté

(pour la première fois)?» Effectif enquêté EXERCICE I : DEPENDANCE ENTRE 1 VARIABLE QUALITATIVE ET 1 VARIABLE QUANTITATIVE. En 2002, une équipe d étudiants pour leur recherche en sciences sociales s intéressent aux effets des caractéristiques familiales

Plus en détail

Fiches de lecture critique

Fiches de lecture critique Fiches de lecture critique Ces fiches ne sont pas couvertes par un copyright : elles peuvent être copiées ou imprimées sans permission mais avec mention de la source (Salmi LR. Lecture critique et rédaction

Plus en détail

Introduction. Rappels de statistiques élémentaires. Si un prix baisse de 30%, il est multiplié par: Un prix qui a triplé a augmenté de:

Introduction. Rappels de statistiques élémentaires. Si un prix baisse de 30%, il est multiplié par: Un prix qui a triplé a augmenté de: Introduction Rappels de statistiques élémentaires Joël Quinqueton Université Paul Valéry Master 1 IDS Test de révisions de base Terminologie de base Vocabulaire Individus ou unités statistiques, population,

Plus en détail

Séance 2 Distinguer les différents types de sondages Repérer la structure d un questionnaire

Séance 2 Distinguer les différents types de sondages Repérer la structure d un questionnaire Séance 2 Distinguer les différents types de sondages Repérer la structure d un questionnaire 1- Agissez 2- Documents 3- Sondage de «Reporters sans frontières» 4- Analyse de tableaux statistiques 5- Corriges

Plus en détail

La recherche qualitative

La recherche qualitative La recherche qualitative Évelyne Lasserre, Maître de Conférences en Anthropologie, Université Lyon1 Service Commun de SHS LEPS Alain Moreau, Professeur associé de Médecine Générale, Université Lyon 1 Yves

Plus en détail

Méthodologie et traitement d'une enquête

Méthodologie et traitement d'une enquête Méthodologie et traitement d'une enquête L3 Econométrie M. Fournier Ch 2 L'échantillonnage * A. Définition de l'échantillon B. L'échantillonnage aléatoire C. L'échantillonnage non aléatoire * Remerciements

Plus en détail

MENTION ETUDES SUR LE GENRE ATELIER MÉTHODES QUANTITATIVES. Cécile FAVRE. Stéphane CHAMPELY Maître de Conférences en statistique Université Lyon 1

MENTION ETUDES SUR LE GENRE ATELIER MÉTHODES QUANTITATIVES. Cécile FAVRE. Stéphane CHAMPELY Maître de Conférences en statistique Université Lyon 1 MENTION ETUDES SUR LE GENRE ATELIER MÉTHODES QUANTITATIVES Cécile FAVRE Maîtresse de Conférences en Informatique Université Lyon 2 cecile.favre@ish-lyon.cnrs.fr Stéphane CHAMPELY Maître de Conférences

Plus en détail

L entretien compréhensif en sociologie

L entretien compréhensif en sociologie L entretien compréhensif en sociologie SOCIOLOGIE Sous la direction d Anne-Marie Arborio et Olivier Martin Dans la même collection M. Buscatto, Sociologies du genre C. Détrez, Sociologie de la culture

Plus en détail

7) LE SYSTÈME D INFORMATION MARKETING

7) LE SYSTÈME D INFORMATION MARKETING 7) LE SYSTÈME D INFORMATION MARKETING QU EST-CE QUE LE SIM? (1) L information économique et commerciale est maintenant largement diffusée dans les organisations Les décisions marketing nécessitent des

Plus en détail

Université Paris 5 Licence de Psychologie /2005 ECUE ADP2 Responsable : Denis Corroyer - Première Session : 10 janvier

Université Paris 5 Licence de Psychologie /2005 ECUE ADP2 Responsable : Denis Corroyer - Première Session : 10 janvier page 1/8 Durée de l'épreuve : 1 heure 30 mn. Aucun document n'est autorisé. Seule la calculette (sans sa documentation) est autorisée. Les différents exercices (encadrés) sont indépendants. Le barème donné

Plus en détail

METHODOLOGIE D UNE ETUDE DE MARCHE

METHODOLOGIE D UNE ETUDE DE MARCHE METHODOLOGIE D UNE ETUDE DE MARCHE LE BUSINESS PLAN = 2 AXES «Rassurez-moi!» Connaître son marché, maîtriser les risques possibles, trouver des alternatives pour y faire face, connaître son environnement

Plus en détail

Méthodologie et traitement d'une enquête

Méthodologie et traitement d'une enquête Méthodologie et traitement d'une enquête L3 Econométrie M. Fournier fournier@gate.cnrs.fr Ch 2 L'échantillonnage * A. Définition de l'échantillon B. L'échantillonnage aléatoire C. L'échantillonnage non

Plus en détail

LIBERTÉ D'EXPRESSION CQFD. Terrain du 20 septembre 2012 Emission du 21 septembre 2012

LIBERTÉ D'EXPRESSION CQFD. Terrain du 20 septembre 2012 Emission du 21 septembre 2012 LIBERTÉ D'EXPRESSION Terrain du 20 septembre 2012 Emission du 21 septembre 2012 Résultats détaillés CQFD TNS Sofres a choisi d utiliser du papier 100% recyclé Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion

Plus en détail

Le coût du travail CQFD. Terrain du 4 octobre 2012 Emission du 5 octobre 2012

Le coût du travail CQFD. Terrain du 4 octobre 2012 Emission du 5 octobre 2012 Le coût du travail Terrain du 4 octobre 2012 Emission du 5 octobre 2012 Résultats détaillés TNS Sofres a utilisé du papier 100% recyclé CQFD Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Guénaëlle GAULT /

Plus en détail

- : coûts très élevé ; nécessité de disposer d enquêteurs. - : questionnaires courts, questions fermées, difficulté à

- : coûts très élevé ; nécessité de disposer d enquêteurs. - : questionnaires courts, questions fermées, difficulté à I) Définition Sondage : ce sont des enquêtes par questionnaires administrés à un échantillon représentatif de la population. Ils ont pour but de décrire et d étudier des comportements d achat. Les résultats,

Plus en détail

Les Français et la réforme des rythmes scolaires LEVEE D EMBARGO LE 5 OCTOBRE 4H00

Les Français et la réforme des rythmes scolaires LEVEE D EMBARGO LE 5 OCTOBRE 4H00 Octobre 2013 Les Français et la réforme des rythmes scolaires Sondage réalisé par pour - et Diffusé le samedi 5 Octobre 2013 LEVEE D EMBARGO LE 5 OCTOBRE 4H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès

Plus en détail

CAPSULE 3 : Comment lire un tableau de contingence?

CAPSULE 3 : Comment lire un tableau de contingence? CAPSULE 3 : Comment lire un tableau de contingence? MODULE 5 : Savoir composer et lire un tableau de contingence Lorsque vous êtes face à un tableau, la première chose à faire est de savoir le lire. En

Plus en détail

EFFET DU MODE DE COLLECTE DANS L ENQUÊTE SUR LES PRATIQUES DE FORMATION EN EMPLOI AU QUÉBEC EN 2014

EFFET DU MODE DE COLLECTE DANS L ENQUÊTE SUR LES PRATIQUES DE FORMATION EN EMPLOI AU QUÉBEC EN 2014 EFFET DU MODE DE COLLECTE DANS L ENQUÊTE SUR LES PRATIQUES DE FORMATION EN EMPLOI AU QUÉBEC EN 2014 Maxime Boucher 1 Éric Gagnon 2 RÉSUMÉ L'édition 2014 de l'enquête sur les pratiques de formation en emploi

Plus en détail

01/11/2011. Cours 8. Les analyses bivariées. Retour sur l évaluation intra

01/11/2011. Cours 8. Les analyses bivariées. Retour sur l évaluation intra Cours 8 Les analyses bivariées Retour sur l évaluation intra Les analyses bivariées Les types de relation Formulation des hypothèses Les types d analyses bivariées La signification, le sens et la force

Plus en détail

Table des matières. Introduction

Table des matières. Introduction Table des matières Auteur Introduction XI XIII Chapitre 1 Méthodes de collecte de données qualitatives 1 1. Les fondements de l approche qualitative 1 1.1. Exploration 1 1.2. Explication 2 1.3. Révélation

Plus en détail

Loi sur le divorce par consentement mutuel

Loi sur le divorce par consentement mutuel Loi sur le divorce par consentement mutuel 13 janvier 2017 Rapport 15 place de la République 75003 Paris À : De : Maître Anne Linard-Tuszewski Selim Messaï, Marion Rannou CONTEXTE ET METHODOLOGIE Le contexte

Plus en détail

Les candidats à l'élection présidentielle pour lesquels on est certain de ne pas voter

Les candidats à l'élection présidentielle pour lesquels on est certain de ne pas voter Les candidats à l'élection présidentielle pour lesquels on est certain de ne pas voter Février 2012 Résultats détaillés Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion / Politique Emmanuel RIVIÈRE / Laure SALVAING

Plus en détail

L entretien. L entretien. L entretien. L entretien Guide d entretien

L entretien. L entretien. L entretien. L entretien Guide d entretien les 3 unités de lieu, d action, de temps l entretien est plutôt semi-directif. directif se rapproche beaucoup du questionnaire et laisse peu de place à l imprévisible des réponses de l interviewé. ce qui

Plus en détail

Intentions de vote à l élection présidentielle 2012

Intentions de vote à l élection présidentielle 2012 Intentions de vote à l élection présidentielle 2012 Rappel de la méthodologie Echantillon Echantillon de 1 000 personnes représentatif de la population âgée de 18 ans et plus et inscrits sur les listes

Plus en détail

CQF. La droite dans la perspective des élections municipales à Paris.

CQF. La droite dans la perspective des élections municipales à Paris. La droite dans la perspective des élections municipales à Paris Terrain du 18 octobre 2012 Emission du 19 octobre 2012 Résultats détaillés CQF TNS Sofres a choisi d utiliser du papier 100% recyclé Contacts

Plus en détail

La méthode des quotas

La méthode des quotas La méthode des quotas Oliviero Marchese, janvier 2005 1 La méthode des quotas Principe de la méthode Point de départ et but recherché Caractère «intuitif» de la méthode A quoi ressemble une feuille de

Plus en détail

IUT de Saint-Etienne - département Techniques de Commercialisation M. Ferraris Promotion /12/2016

IUT de Saint-Etienne - département Techniques de Commercialisation M. Ferraris Promotion /12/2016 IUT de Saint-Etienne - département Techniques de Commercialisation M. Ferraris Promotion 2015-2017 07/12/2016 Semestre 3 - MATHEMATIQUES DEVOIR 2 durée : 2 heures coefficient 1/2 La calculatrice graphique

Plus en détail

Le retour de Nicolas Sarkozy

Le retour de Nicolas Sarkozy Le retour de Nicolas Sarkozy Terrain du 11 octobre 2012 Emission du 12 octobre 2012 Résultats détaillés CQFD TNS Sofres a choisi d utiliser du papier 100% recyclé Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion

Plus en détail

Prise en main de l application Shiny

Prise en main de l application Shiny Prise en main de l application Shiny M@rsouin L application Shiny M@rsouin est une plateforme web pour la visualisation et l étude des données d enquêtes M@rsouin. L intérêt de cette plateforme est de

Plus en détail

PLAN DE COURS. -Développer une connaissance de la démarche méthodologique et instrumentale de la recherche

PLAN DE COURS. -Développer une connaissance de la démarche méthodologique et instrumentale de la recherche 1 Université de Montréal - Faculté des arts et des sciences - Département de sociologie SOL1090 Construction des données qualitatives - Automne 2016 Horaire : mardi de 8h30 à 12h30 Chargé de cours : Renaud

Plus en détail

LYCEE KOEBERLE-SELESTAT L'ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE

LYCEE KOEBERLE-SELESTAT L'ENQUETE PAR QUESTIONNAIRE L'EQUETE PR QUESTIOIRE L'enquête est une technique de recherche méthodique d'informations permettant de répondre à un questionnement. Les résultats de l'enquête facilitent la compréhension d un problème

Plus en détail

Statistique descriptive

Statistique descriptive Statistique descriptive Nafii IBENRISSOUL Fsjes de Aîn Sebaa Licence fondamentale Economie Gestion S1 2008-2009 Bibliographie TENENHAUS Michel, «Statistique : Méthodes pour décrire, expliquer et prévoir»,

Plus en détail

Intention de vote à la présidentielle de 2012

Intention de vote à la présidentielle de 2012 Intention de vote à la présidentielle de 2012 Avril 2012 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Fiche technique Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français interrogés par téléphone

Plus en détail

La recherche en soins infirmiers

La recherche en soins infirmiers La recherche en soins infirmiers 3 e module : la planification 3 e partie: les devis expérimentaux Margot Phaneuf, inf. PhD. Révision 2013 Ce texte fait partie d un didacticiel préparé pour un enseignement

Plus en détail

Le questionnaire d enquête

Le questionnaire d enquête Le questionnaire d enquête Le questionnaire d enquête Les clés d une étude marketing ou d opinion réussie Henri BOULAN Maquette intérieure : Catherine Combier et Alain Paccoud Couverture : Didier Thirion/Graphir

Plus en détail

Les analystes financiers, les actionnaires et la communication financière. Mars 2008

Les analystes financiers, les actionnaires et la communication financière. Mars 2008 Les analystes financiers, les actionnaires et la communication financière Mars 2008 Note méthodologique Actionnaires individuels Échantillon de 41 analyses financiers. Les interviews ont été réalisé par

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE GOÛT DU TRAVAIL

LES FRANÇAIS ET LE GOÛT DU TRAVAIL LES FRANÇAIS ET LE GOÛT DU TRAVAIL Du 10 au 13 déc. 2010 Résultats détaillés Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion du papier 100% recyclé Guillaume PETIT / Mathieu GALLARD / Anne HIPOLITE 01 40 92

Plus en détail

Deuxième itération : Enquête des délais de mise en route du premier traitement adjuvant chez les femmes opérées d un cancer du sein invasif

Deuxième itération : Enquête des délais de mise en route du premier traitement adjuvant chez les femmes opérées d un cancer du sein invasif Groupe Régional Evaluation Bretagne Deuxième itération : Enquête des délais de mise en route du premier traitement adjuvant chez les femmes opérées d un cancer du sein invasif Rapport PUBLIC Version définitive

Plus en détail

La outils d enquête dans le cadre de l étude de population dans la démarche en santé publique

La outils d enquête dans le cadre de l étude de population dans la démarche en santé publique La outils d enquête dans le cadre de l étude de population dans la démarche en santé publique IFSI Carcassonne, Septembre 2015 Elodie Lagneaux, directrice CODES11 Protocole d enquête Définition Document

Plus en détail

LE CANDIDAT DE LA DROITE À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012

LE CANDIDAT DE LA DROITE À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 LE CANDIDAT DE LA DROITE À L'ÉLECTION PRÉSIDENTIELLE DE 2012 Les 19 et 20 mars 2010 Résultats détaillés Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Guillaume PETIT / Anne HIPOLITE 01 40 92 46 90 / 47 33

Plus en détail

La réforme des rythmes scolaires LEVEE D EMBARGO LE 16 NOVEMBRE 4H00

La réforme des rythmes scolaires LEVEE D EMBARGO LE 16 NOVEMBRE 4H00 Novembre 2013 La réforme des rythmes scolaires Sondage réalisé par pour - Diffusé le samedi 16 novembre 2013 LEVEE D EMBARGO LE 16 NOVEMBRE 4H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

LA PERSPECTIVE DES ÉLECTIONS MUNICIPALES A SAINT- MAUR-DES-FOSSÉS

LA PERSPECTIVE DES ÉLECTIONS MUNICIPALES A SAINT- MAUR-DES-FOSSÉS LA PERSPECTIVE DES ÉLECTIONS MUNICIPALES A SAINT- MAUR-DES-FOSSÉS Mars 2014 Résultat Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Carine MARCE / Eddy VAUTRIN-DUMAINE 01 40 92 44 92 / 45 60 carine.marce@tns-sofres.com

Plus en détail

Éléments de la théorie de l échantillonnage

Éléments de la théorie de l échantillonnage Éléments de la théorie de l échantillonnage S. Robin robin@agroparistech.fr AgroParisTech, dépt. MMIP 28 septembre 2007 A lire : Chapitre 2 Éléments d échantillonnage du livre Statistique Inférentielle,

Plus en détail

Master 1 MRHDS Traitement statistique des données

Master 1 MRHDS Traitement statistique des données 1 Master 1 MRHDS Traitement statistique des données C. Joutard Université Paul Valéry-Montpellier 3 Année universitaire 2011-2012 2 Organisation 1) 1h30 Cours - 1h30 TD par semaine 2) Informations et documents

Plus en détail

Les Français et le cannabis. Juin 2011

Les Français et le cannabis. Juin 2011 Les Français et le cannabis Juin 0 Sommaire Méthodologie Enquête réalisée par téléphone Les Français et le cannabis Juin 0 Échantillon Echantillon de 956 personnes représentatif de l ensemble de la population

Plus en détail

ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES

ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES Déchets : outils et exemples pour agir Fiche méthode n 4 www.optigede.ademe.fr ECHANTILLONNAGE ET MARGE D ERREUR : GRANDS PRINCIPES Origine et objectif de la fiche : Les retours d expérience des collectivités

Plus en détail

LE COUPLE FRANCO-ALLEMAND FACE À LA CRISE

LE COUPLE FRANCO-ALLEMAND FACE À LA CRISE LE COUPLE FRANCO-ALLEMAND FACE À LA CRISE Décembre 2011 Résultats détaillés LEVEE D'EMBARGO : DIMANCHE 11 DECEMBRE - 13H Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion / Politique Emmanuel RIVIÈRE / Gwennaig

Plus en détail

Les Français et Marine Le Pen. Ifop pour Sud Ouest Dimanche

Les Français et Marine Le Pen. Ifop pour Sud Ouest Dimanche Les Français et Marine Le Pen JF/JPD N 112660 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Jean-Philippe Dubrulle Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com NOVEMBRE 2014

Plus en détail

Contact Presse : Nathalie Leclerc CASSIOPEE Tél : Mob : pour

Contact Presse : Nathalie Leclerc CASSIOPEE Tél : Mob : pour Contact Presse : Nathalie Leclerc CASSIOPEE Tél : 01 42 66 21 27 Mob : 06 72 96 54 45 Email : nleclerc@cassiopee-rp.com pour L information des Français vis-à-vis du nucléaire Résultats détaillés Mai 2014

Plus en détail

Source : inspiré d'un exemple de J.-F. Richard, dans Ghiglione, Richard (1994) Cours de Psychologie, Paris : Dunod-CNED, Tome 2,

Source : inspiré d'un exemple de J.-F. Richard, dans Ghiglione, Richard (1994) Cours de Psychologie, Paris : Dunod-CNED, Tome 2, Dossier PSYCHO Source : inspiré d'un exemple de J.-F. Richard, dans Ghiglione, Richard (1994) Cours de Psychologie, Paris : Dunod-CNED, Tome, 465-594. Extrait de l'examen ADP de janvier 005 (Responsable

Plus en détail

Notice relative au Rendez-vous de l Argent - mars 2017 RÉALISÉ PAR ODOXA POUR LINXEA ET LES ECHOS

Notice relative au Rendez-vous de l Argent - mars 2017 RÉALISÉ PAR ODOXA POUR LINXEA ET LES ECHOS Notice relative au Rendez-vous de l Argent - mars 2017 RÉALISÉ PAR ODOXA POUR LINXEA ET LES ECHOS Première publication sur le site www.odoxa.fr Article 2 : Organisme ayant réalisé le sondage : Odoxa Commanditaire(s)

Plus en détail

JF N Contact Ifop : Jérôme Fourquet Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél :

JF N Contact Ifop : Jérôme Fourquet Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : JF N 111206 Contact Ifop : Jérôme Fourquet Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et le port du voile ou du foulard islamique par

Plus en détail

#Opinion.en.direct. Les Français et les élections législatives. Sondage ELABE pour BFMTV 24 mai 2017

#Opinion.en.direct. Les Français et les élections législatives. Sondage ELABE pour BFMTV 24 mai 2017 Les Français et les élections législatives Sondage ELABE pour BFMTV Fiche technique Etude Elabe réalisée pour BFMTV. Echantillon Echantillon de 1 051 personnes représentatif de la population française

Plus en détail

L'Eglise et la famille

L'Eglise et la famille L'Eglise et la famille 30 et 31 août 2011 Résultats détaillés Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion Carine MARCÉ / Guillaume CALINE 01 40 92 44 92 / 35 91 carine.marce@tns-sofres.com guillaume.caline@tns-sofres.com

Plus en détail

En partenariat avec : CONTACT BVA. Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice de BVA Opinion Tél : Mail :

En partenariat avec : CONTACT BVA. Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice de BVA Opinion Tél : Mail : En partenariat avec : CONTACT BVA Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice de BVA Opinion Tél : 01 71 16 90 96 Mail : adelaide.zulfikarpasic@bva.fr RECUEIL Enquête BVA-Salesforce pour la Presse Régionale et Orange

Plus en détail

PROPOSITION DE PROGRESSION /ATELIER REDACTIONNEL /NIVEAU/ TERMINALE G.A

PROPOSITION DE PROGRESSION /ATELIER REDACTIONNEL /NIVEAU/ TERMINALE G.A PROPOSITION DE PROGRESSION /ATELIER REDACTIONNEL /NIVEAU/ TERMINALE G.A De Mesdames Danielle HALLEY et Fabienne ARMINGOL PLP au LP Louis DELGRES du Moule A partir du croisement du référentiel professionnel

Plus en détail

Mars A l occasion de la journée de la femme Tâches ménagères : Très forte inégalité hommes / femmes. Diffusé le vendredi 8 mars 2013

Mars A l occasion de la journée de la femme Tâches ménagères : Très forte inégalité hommes / femmes. Diffusé le vendredi 8 mars 2013 Mars 2013 A l occasion de la journée de la femme Tâches ménagères : Très forte inégalité hommes / femmes Sondage réalisé par pour CQFD sur Diffusé le vendredi 8 mars 2013 Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

La libération de Florence Cassez - La réforme des rythmes scolaires

La libération de Florence Cassez - La réforme des rythmes scolaires Janvier 2013 La libération de Florence Cassez - La réforme des rythmes scolaires Sondage réalisé par pour CQFD sur Diffusé le vendredi 25 janvier 2013 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un

Plus en détail

S approprier le dispositif pour les ecues «Méthodes de travail» et «Projet Professionnel Personnalisé» : MDT et PPP

S approprier le dispositif pour les ecues «Méthodes de travail» et «Projet Professionnel Personnalisé» : MDT et PPP S approprier le dispositif pour les ecues «Méthodes de travail» et «Projet Professionnel Personnalisé» : MDT et PPP Codes, coefficients, horaires Les deux ecues «Méthodes de travail et métiers de l infocom»

Plus en détail

Les études marketing. Yohan Bernard. Chapitre 2. Marketing (LA2 AGE)

Les études marketing. Yohan Bernard. Chapitre 2. Marketing (LA2 AGE) Les études marketing Chapitre 2 Yohan Bernard Le rôle d une étude marketing Outil d aide à la décision Obtenir Analyser des données Interpréter Les finalités de l étude marketing Exemples en grande consommation

Plus en détail

DIU Pédagogie Médicale. Optimisation de l exploitation de la grille d évaluation des stages d étudiants hospitaliers. P Maison

DIU Pédagogie Médicale. Optimisation de l exploitation de la grille d évaluation des stages d étudiants hospitaliers. P Maison DIU Pédagogie Médicale Optimisation de l exploitation de la grille d évaluation des stages d étudiants hospitaliers P Maison Direction : Pr P Claudepierre, Dr M Pervel EvaluationStage_PMaison_080922 1

Plus en détail

L Equipe de France de football

L Equipe de France de football Juin 2014 L Equipe de France de football Sondage réalisé par pour - Diffusé le samedi 28 juin 2014 LEVEE D EMBARGO LE 28 JUIN 4H00 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

Les Français et le nucléaire

Les Français et le nucléaire Les Français et le nucléaire Septembre 2013 Sondage réalisé par pour publié vendredi 27 septembre dans «Le Parisien magazine» et «Aujourd hui magazine» LEVEE D EMBARGO vendredi 27 septembre - 6h00 Méthodologie

Plus en détail

Plan du cours. Séries bivariées

Plan du cours. Séries bivariées Plan du cours 1. Introduction 2. Statistique descriptive séries univariées 3. Calcul des probabilités 4. Variables aléatoires et lois de probabilité 5. Arbres de décision 6. Statistique descriptive séries

Plus en détail

THESES Elements de méthode

THESES Elements de méthode THESES Elements de méthode Dr E Mariné-Barjoan DSP - Dr E Fontas DRCI Dr Le Duff DSP - CHU de Nice 1 Les étapes Introduction : Etat des lieux. Justificatif de l étude. Définir une question qui peut être

Plus en détail

Principe des tests d hypothèse

Principe des tests d hypothèse Principe des tests d hypothèse 1 ère année médecine 2016/2017 Dr M LAOUSSATI Plan du cours I- Introduction II- Définitions III-Les différentes étapes de l analyse statistique V- Bibliographie I- Introduction

Plus en détail

ADP2 - Plan des TD. Plan général : Séance 1. Séances 2 et 3. Séance 4 et séance 5 (première partie) Séance 5 (seconde partie) et séance 6.

ADP2 - Plan des TD. Plan général : Séance 1. Séances 2 et 3. Séance 4 et séance 5 (première partie) Séance 5 (seconde partie) et séance 6. ADP2 - Plan des TD Plan général : Séance 1 Révisions Séances 2 et 3 Liaison entre deux variables numériques (X Y) Corrélation et Régression Séance 4 et séance 5 (première partie) Liaison entre deux variables

Plus en détail

LOGIQUES D EXCLUSION: CONSIDÉRATIONS DE MÉTHODE

LOGIQUES D EXCLUSION: CONSIDÉRATIONS DE MÉTHODE Norbet Elias, John L. Scotson: LOGIQUES D EXCLUSION: CONSIDÉRATIONS DE MÉTHODE 1. La présentation du cas: la ville de Winston Parva En 1959-1960 Norbert Elias s est intéressé à l analyse de Winston Parva,

Plus en détail

Intentions de vote à l élection présidentielle de 2012 Les 20 et 21 mai 2011

Intentions de vote à l élection présidentielle de 2012 Les 20 et 21 mai 2011 Intentions de vote à l élection présidentielle de 0 Les 0 et mai 0 Etude réalisée pour Méthodologie Enquête réalisée par téléphone. Échantillon Echantillon de personnes représentatif de l ensemble de la

Plus en détail

Publication du livre de Valérie Trierweiler

Publication du livre de Valérie Trierweiler Publication du livre de Valérie Trierweiler L ex-première dame a-t-elle eu raison ou tort? Septembre 204 Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard,

Plus en détail

SPECIAL PRIMAIRE DE LA GAUCHE OCTOBRE 2016

SPECIAL PRIMAIRE DE LA GAUCHE OCTOBRE 2016 En partenariat avec : LEVÉE D EMBARGO LE 3 OCTOBRE À 4H DU MATIN SPECIAL PRIMAIRE DE LA GAUCHE OCTOBRE 2016 CONTACT BVA Adélaïde ZULFIKARPASIC Directrice de BVA Opinion Tél : 01 71 16 90 96 Mail : adelaide.zulfikarpasic@bva.fr

Plus en détail

Introduction à la statistique citoyenne 1 Synopsis 8. Chapitre 1. Les enquêtes 11

Introduction à la statistique citoyenne 1 Synopsis 8. Chapitre 1. Les enquêtes 11 Introduction à la statistique citoyenne 1 Synopsis 8 Chapitre 1. Les enquêtes 11 1 Les fondements de la «fabrication» des chiffres 11 A Sondage ou recensement? 11 B L échantillon et le «hasard» 12 C Le

Plus en détail

Comprendre la statistique descriptive

Comprendre la statistique descriptive Méthodologie Comprendre la statistique descriptive Dans la statistique, il existe deux grands domaines d application. D une part, la statistique descriptive, où l on prend en compte la totalité d une population

Plus en détail

ETUDE QUANTITATIVE METHODOLOGIE D UNE ETUDE DE MARCHE

ETUDE QUANTITATIVE METHODOLOGIE D UNE ETUDE DE MARCHE ETUDE QUANTITATIVE METHODOLOGIE D UNE ETUDE DE MARCHE REALISER UNE ETUDE QUANTITATIVE Comment faire une étude quantitative? > Recenser les clients / acteurs potentiels à interroger > Préparer les informations

Plus en détail

Les attentes des Français en matière environnementale pour le prochain quinquennat

Les attentes des Français en matière environnementale pour le prochain quinquennat Avril 2017 Les attentes des Français en matière environnementale pour le prochain quinquennat Enquête de l Ifop N 114646 Contact Ifop : Adeline Merceron Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01

Plus en détail

E-SANTÉ Usages et attentes des Français

E-SANTÉ Usages et attentes des Français E-SANTÉ Usages et attentes des Français E t u d e r é a l i s é e p a r p o u r Juin 2017 UO654 Contacts BVA Bérengère GALL, Directrice de clientèle Julien VIVANT, Chargé d études Contact Zava Roxane FERRAND,

Plus en détail

Actualité Septembre 2004

Actualité Septembre 2004 Actualité Septembre 2004 L OPINION EN QUESTION : DROIT DE GREVE ET SERVICE MINIMUM Ce sondage est réalisé pour Publié dans en octobre 2004 Publié dans le 5 octobre 2004 Diffusé sur le 4 octobre 2004 dans

Plus en détail

JF/EP N Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : pour

JF/EP N Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : pour JF/EP N 110719 Contacts IFOP : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et le droit de vote et d éligibilité des étrangers aux élections locales

Plus en détail

Les Français et Christiane Taubira

Les Français et Christiane Taubira Février 2014 Les Français et Christiane Taubira Sondage réalisé par pour publié le dimanche 16 février 2014 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français recrutés par téléphone

Plus en détail

Guide pour la recherche en soins infirmiers

Guide pour la recherche en soins infirmiers Guide pour la recherche en soins infirmiers ARCO Version 1 février 2015 www.arcoweb.fr Table des matières Table des matières Introduction 1 Objectifs de la recherhe en soins infirmiers 2 Processus d une

Plus en détail

N 1845 : Services et produits pour animaux de compagnie

N 1845 : Services et produits pour animaux de compagnie Résultats d Etude N 1845 : Services et produits pour animaux de compagnie L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction... 4 Vous êtes :... 5 Avez-vous un ou plusieurs

Plus en détail

FICHE 9 : ÉVALUER LA PARTICIPATION

FICHE 9 : ÉVALUER LA PARTICIPATION Évaluer la démarche de participation FICHE 9 : ÉVALUER LA PARTICIPATION POURQUOI ÉVALUER? L évaluation peut viser deux types d objectifs : Analyser le fonctionnement du dispositif de participation pour

Plus en détail

ENQUETE PAR VOIE POSTALE DES BACHELIERS 2001 NON REINSCRITS POUR L ANNEE UNIVERSITAIRE

ENQUETE PAR VOIE POSTALE DES BACHELIERS 2001 NON REINSCRITS POUR L ANNEE UNIVERSITAIRE D.E.V.E 02/07/2004 OVE PELLATI Annick Chargée d enquêtes 2 juillet 2004 ENQUETE PAR VOIE POSTALE DES BACHELIERS 2001 NON REINSCRITS POUR L ANNEE UNIVERSITAIRE 2002-2003 A la rentrée universitaire 2001-2002,

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LES PRIMAIRES

LES FRANÇAIS ET LES PRIMAIRES LES FRANÇAIS ET LES PRIMAIRES Octobre 2011 Résultats détaillés Contacts TNS Sofres : Stratégies d'opinion / Politique Emmanuel RIVIÈRE / Guillaume CALINE 01 40 92 46 30 / 35 91 emmanuel.riviere@tns-sofres.com

Plus en détail

Sommaire La méthodologie Les principaux enseignements Les résultats de l'étude... 6

Sommaire La méthodologie Les principaux enseignements Les résultats de l'étude... 6 JF/EP N 111571 Contacts Ifop : Jérôme Fourquet / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies d'entreprise Tél : 01 45 84 14 44 jerome.fourquet@ifop.com pour Les Français et la défiscalisation des

Plus en détail

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude N 1722 : E-commerce d'articles pour bébés et mamans. Testez la fiabilité de votre projet

Résultats d Etude. L étude de marché. Résultats d Etude N 1722 : E-commerce d'articles pour bébés et mamans. Testez la fiabilité de votre projet Résultats d Etude L étude de marché Testez la fiabilité de votre projet 1 Sommaire : Introduction...4 1. Combien d enfants de moins de 2 ans avez-vous?...5 2. Avez-vous l intention dans les 2 prochaines

Plus en détail

INITIATION À LA DÉMARCHE DE RECHERCHE

INITIATION À LA DÉMARCHE DE RECHERCHE U.E. 3.4 S4 INITIATION À LA DÉMARCHE DE RECHERCHE En lien avec la compétence 8 : Rechercher et traiter des données professionnelles et scientifiques -Jaffeux Sandrine - LA DÉMARCHE DE RECHERCHE : DE MULTIPLES

Plus en détail

Les Français et la sortie du livre de Nicolas Sarkozy. Ifop pour Atlantico.fr

Les Français et la sortie du livre de Nicolas Sarkozy. Ifop pour Atlantico.fr Les Français et la sortie du livre de Nicolas Sarkozy JF N 113637 Contact Ifop : Jérôme Fourquet Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JANVIER 2016 Sommaire

Plus en détail

Résultats d Etude. Courtier en travaux

Résultats d Etude. Courtier en travaux Résultats d Etude Courtier en travaux Mai 2007 SOMMAIRE Introduction... 1 1/7 Etes-vous propriétaire de votre logement?... 2 2/7 Avez-vous déjà fait effectuer des travaux de rénovation ou fait aménager

Plus en détail