Le BTP toujours en marge de la reprise économique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le BTP toujours en marge de la reprise économique"

Transcription

1 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Baromètre Deuxième trimestre 215 Distribution et Location de matériel de BTP et de Manutention Le BTP toujours en marge de la reprise économique En dépit des turbulences politico-financières qui ont secoué la zone euro, la lente reprise de l économie française se confirme au deuxième trimestre. S il n accélère pas par rapport au trimestre précédent, le PIB français est en hausse de 1% par rapport à son niveau d il y a un an. La croissance repose toujours sur une demande intérieure portée par la consommation et le dynamisme du commerce extérieur. L investissement continue de reculer mais à un rythme de plus en plus contenu. Si la reprise est plus ou moins marquée selon les secteurs clients, il en est un qui reste complètement à la marge : le BTP. Le secteur reste enlisé dans une crise qui n en finit pas. Que l on parle du nombre de mises en chantier, des prix ou des carnets de commande, tous les indicateurs ont atteint leur plus bas niveau depuis 2 ans. La construction souffre notamment du recul de l investissement des collectivités et des ménages. Seuls, les travaux de réhabilitation semblent avoir retrouvé un sentier de croissance, soutenus par des mesures phares comme l éco-prêt à taux zéro, la TVA à 5,5% ou le crédit d impôt pour la transition énergétique. Plus que les autres secteurs, le BTP reste tributaire de la reprise attendue de l investissement. Les premièrs signes d une reprise de l activité enregistrés en cette première moitié de 215 sont encourageants. Aux soutiens à la consommation que sont l argent et l énergie bon marché, devraient s ajouter, dans les prochains mois, les effets attendus des politiques de soutien aux entreprises engagées par le Gouvernement. 215 devrait aussi voir se concrétiser les premiers des 32 chantiers français du plan Juncker. Au final, la croissance du PIB français devrait atteindre 1,2% cette année. ======================================================= Au deuxième trimestre 215, les distributeurs de matériel de BTP ont souffert de la crise qui sévit toujours dans la construction : leur chiffre d affaires a subi une baisse de 12% sur un an. L orientation a été plus favorable du côté de la location, dont le chiffre d affaires n a reculé que de 1%. La reprise de l activité est en revanche palpable du côté du matériel de manutention industrielle et agricole, dont les activités de distribution et de location ont, dans l ensemble, cru de 5% sur un an. Chiffre d affaires au T2 215 Evolution sur un an Distribution : - 12% Location : - 1% Manutention : + 5% 1

2 Prév. Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Baromètre Deuxième trimestre 215 Environnement économique Une reprise réelle mais nuancée La reprise se confirme au deuxième trimestre 1, Croissance économique en France (variation annuelle du PIB en volume, en %) 2, 2,3,1-2,9 1,9 2,1 Sources : Insee, prévisions Asterès,2,7,2 1, La croissance du PIB s est confirmée au deuxième trimestre 215. Après une hausse de,9%* au trimestre précédent, il s est accru de 1% sur un an. Par rapport au T1, le niveau du PIB est resté stable. Une consommation dynamique a soutenu la demande intérieure, en hausse de 1,2% sur un an, pour le deuxième trimestre consécutif. La consommation a de nouveau progressé à un rythme enlevé (1,8% contre 2% au T1, sur un an). La hausse s est vérifiée aussi bien du côté des ménages (1,7%) que des administrations (1,8%). La baisse de l investissement a continué de ralentir (-1% contre -1,3% au T1, sur un an). Bonne nouvelle, l investissement des sociétés non financières a progressé de 1% sur un an pour le deuxième trimestre consécutif. La baisse reste forte du côté des ménages, mais celle des administrations a été nettement plus contenue (- 2,9% contre -5,2% au T1) Source : Insee Climat des affaires en France (indicateur synthétique) Les échanges extérieurs ont accéléré au deuxième trimestre, mettant fin à quatre années de relative stabilité. Après une hausse de % au T1, le volume des échanges extérieurs s est encore accru de 7% au deuxième trimestre (sur un an). Les exportations ont été plus dynamiques que les importations, résultant en une contribution positive du commerce extérieur à la croissance du PIB. La dépréciation de l euro par rapport au dollar a notamment contribué au dynamisme des exportations, par rapport aux importations. Le climat des affaires s améliore depuis la fin 21. Au T2 215, L indice synthétique s est redressé jusqu à atteindre son niveau moyen sur dix ans. 2

3 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Le BTP reste enlisé dans la crise Source : Insee 25% 2% 15% 1% 5% % -5% -1% -15% -2% Activité dans le bâtiment (indicateur du climat des affaires) Entretien Mises en chantier de logements (variation annuelle) Logements commencés Source : Insee, ministère du logement Activité dans les TP (solde d opinion) Bâtiment neuf T1 T2 T3 T T1 T2 T3 T T1 T2 T3 T T1 T2 T3 T T1 T Tendance de l'activité Logements autorisés Carnets de commande Bâtiment Le climat des affaires a continué de se dégrader dans le bâtiment. Au T2 215, l indice a perdu 3 points par rapport à son niveau d il y a un an. Il peine à se redresser, après avoir atteint en automne 21 son plus bas niveau historique depuis vingt ans. S il reste fortement dégradé dans le bâtiment neuf, le solde d opinion s est néanmoins redressé dans les activités d entretien et d amélioration, soutenu par des mesures prises dans le cadre de la rénovation thermique des bâtiments. En dépit de taux d intérêts bas et de dispositifs fiscaux incitatifs, le nombre de mises en chantier a continué de reculer au T2, aussi bien du côté des logements (-% sur un an) que des locaux commerciaux (-8%). Les perspectives restent déprimées à court terme. Le nombre de permis délivrés a continué de reculer côté logements (-5% sur un an). En revanche, de permis de locaux délivrés a augmenté pour la première fois depuis trois ans (+3%). Travaux publics Le climat reste fortement dégradé dans les travaux publics mais une amélioration semble se profiler dans les mois à venir. Après avoir plongé, tout au long de l année 21, le solde d opinion sur l activité dans les TP s est stabilisé au deuxième trimestre 215. Il évolue toutefois autour de son plus bas niveau historique. Le jugement porté par les chefs d entreprise sur leurs carnets de commande a atteint, au T2, son plus bas niveau depuis 3 ans Les premières données du T3 pointent cependant un retournement de tendance. Le redressement récent du solde d opinion tient à un vent de reprise observé chez les clients privés. Le solde devrait continuer de se dégrader du côté de la clientèle publique. Source : enquête de conjoncture, Insee 3

4 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Un trimestre mitigé pour les secteurs clients de la Manutention Indice de production - Industrie manufacturière (CVS-CJO, base 1 = 21) Moyenne de la production Industrie manufacturière La production manufacturière a continué de croître à un rythme modéré, mais plus dynamique qu au trimestre précédent (,8% au T2 contre,2% au T1, sur un an). Après s être réduite d un quart en 28, la production manufacturière s est stabilisée en tendance, depuis 212, à un niveau inférieur à sa moyenne de long terme. Source : Insee Indice de production - Industrie agroalimentaire (base 1 = 21, CVS-CJO) Industrie agroalimentaire Moyenne de la production Après avoir observé une légère baisse en 21, la production agroalimentaire a cru de,% sur un an au deuxième trimestre 215. Peu impactée par la crise, la production agroalimentaire a continué de croître en tendance jusqu en 211, mais décroche depuis Source : Insee Indice de chiffre d affaires (base 1 = 21, CVS-CJO) Commerce de gros et logistique Commerce de gros Transport et entreposage Après avoir reculé au trimestre précédent (-1,% sur un an), le chiffre d affaires dans le commerce de gros s est stabilisé au deuxième trimestre. L activité dans le commerce de gros est relativement stable en tendance depuis Source : Insee Les activités de transport et entreposage ont continué de croître au T2, à un rythme supérieur à celui observé au trimestre précédent (1,9% contre,7%, sur un an). L accélération s explique notamment par le dynamisme du mois de mai, où le chiffre d affaires du secteur s est accru de 3% sur un an. De manière générale, les activités de transport et entreposage bénéficient de l accélération des échanges extérieurs depuis deux trimestres.

5 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Baromètre Deuxième trimestre 215 Distribution de matériel de BTP La baisse de l activité s accentue au deuxième trimestre 215 Au deuxième trimestre 215, les distributeurs de matériel de BTP ont enregistré leur plus forte baisse depuis la crise. Leur chiffre d affaires a reculé de 12% par rapport à son niveau d il y a un an. Un tiers des entreprises répondantes, représentant 9% du chiffre d affaires de l échantillon, ont fait état d une baisse de leur activité. 3% 2% 1% % -1% -2% -3% -% -5% Evolution du chiffre d affaires des distributeurs (données trimestrielles ; glissement annuel) % 5

6 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Tous les segments en baisse excepté le service après vente Aussi bien sur le segment du neuf que de l occasion, les ventes de matériel ont enregistré leur baisse la plus marquée depuis 29, au plus fort de la crise. Ensemble, ces deux activités représentent près de 7% du chiffre d affaires et expliquent l essentiel de la baisse globale de ce dernier. Après avoir oscillé entre hausse et baisse pendant ans, les ventes de matériel neuf ont plongé (-1%) au deuxième trimestre 215. Le recul des ventes de neuf, qui représente près de % de l activité des distributeurs, a contribué à baisser le chiffre d affaires global à hauteur de 8 points de pourcentage. Les ventes de matériel d occasion n ont pas non plus résisté à la baisse d activité prolongée dans le BTP. Après avoir progressé début 215, elles ont renoué avec la baisse au deuxième trimestre (-15%). Les activités annexes à la vente présentent un bilan mitigé. Les facturations de main d œuvre et de déplacements sont le seul segment à avoir observé une hausse au deuxième trimestre 215 (3%). Son poids (% du chiffre d affaires global) est cependant trop faible pour enrayer le repli général de l activité. Le deuxième trimestre 215 a confirmé la baisse des ventes de pièces de rechanges observée au trimestre précédent. Après avoir été un soutien structurel à l activité des distributeurs (17% du chiffre d affaires), ce segment s est replié sous le coup de la crise prolongée du BTP. Si les activités de location (7% du chiffre d affaires) continuent de souffrir de la faiblesse de la demande, la location longue durée est celle dont la baisse est la plus contenue. Dans le détail, le repli des activités de location longue durée a été nettement plus contenu que sur les autres segments (-2% sur un an). La location de matériel ne représente toutefois que % du chiffre d affaires global. La location courte durée s est repliée (-15% sur un an) pour le 7 ème trimestre consécutif.

7 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Evolution du chiffre d affaires par activité (données trimestrielles ; glissement annuel) T2 215 T2 21 Main d oeuvre et déplacements Pièces de rechange comptoir et atelier Vente matériel neuf Vente matériel d occasion Location longue durée (> mois) Location courte durée -12% -1% -15% -15% -2% 3% Contribution à la croissance globale (en points de pourcentage) 2% % -2% -% -% -8% -1% -12% -1% T1 215 T2 215 Divers Location courte durée Pièces de rechange comptoir et atelier Main d oeuvre et déplacements Location longue durée (> mois) Vente matériel d occasion Vente matériel neuf TOTAL Note de lecture : Les histogrammes décomposent la croissance par segment. La contribution d un segment à la croissance globale dépend de l évolution de son chiffre d affaires et de son poids dans le chiffre d affaires total. Lorsque la «barre» d un segment est en zone positive (/négative), sa contribution est positive (/négative). Au T2 215, les ventes de matériels neufs ont contribué négativement à l évolution du chiffre d affaires à hauteur de 8 points de pourcentage. 7

8 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 % % 2 1 2% % % -28 -% -% Ventes de matériels neufs (En glissement annuel) % % % 3% 2% 1% % -1% -2% Ventes de matériels d occasion (En glissement annuel) % -31 -% % 2% 15% 1% 5% Ventes de pièces de rechange (En glissement annuel) % % % % % 3% 25% Facturations main d œuvre et déplacement (En glissement annuel) 2% 17 15% % % % % % % % Chiffre d'affaires des locations de longue durée (En glissement annuel) % 32 3% % % 3 15 % % % % -29 -% % % 3% Chiffre d'affaires des locations de courte durée (En glissement annuel) 2 2% 15 1% % -1% -2% % % % 8

9 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Les chefs d entreprise s attendent à une stabilisation de l activité au troisième trimestre Les chefs d entreprise sont moins nombreux qu au trimestre précédent à anticiper une amélioration de l environnement économique à court terme. Le solde d opinion reste cependant positif (+22 points). Dans le détail, 39% des répondants (contre 5% au T1) ont déclaré anticiper une hausse de leur activité dans les trois mois à venir. Près de la moitié (%) s attend désormais à une stabilisation de leur activité. La proportion de dirigeants à anticiper une baisse est stable depuis le début de l année (15% au T2, contre 17% au T1). Soldes d opinion sur l activité à venir Prévision d activité pour le trimestre à venir (en proportion des répondants) Baisse Stabilisation Hausse 8% 7% % 5% % 3% 2% 1% % % 39% 15% 9

10 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Suivant les anticipations, la baisse d activité caractéristique saisonnière du troisième trimestre devrait être plus contenue que les années précédentes. Sur un an, le chiffre d affaires des distributeurs devrait rester stable. 1 Chiffre d affaires trimestriel des distributeurs (en millions d euros)

11 Les commandes ont progressé, mais restent faibles Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Les commandes ont continué de se redresser, confirmant la tendance observée au trimestre précédent. Au 31 mars 215, les prises de commandes se sont établies à 73 jours de chiffre d affaires, atteignant leur niveau de 211. Sur un an, la croissance des commandes s établit à 1% Commandes en jours de chiffre d affaires Les stocks d occasion restent importants Le recul des ventes d occasion a entraîné une hausse des stocks, estimés à près de 5 mois de chiffre d affaires «occasion» au 31 mars 215. Les stocks ont progressé par rapport au trimestre précédent et restent supérieurs à leur moyenne de longue période Nombre de jours de stocks

12 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Baromètre Deuxième trimestre 215 Location de matériels de BTP L activité de location a reculé pour le e trimestre consécutif Après quatre trimestres de baisse consécutifs, le chiffre d affaires des loueurs de matériel de BTP s est pratiquement stabilisé (-1%) au deuxième trimestre 215. Si un tiers des entreprises répondantes a enregistré un repli d activité, la baisse a été très largement contenue. 2% 15% 1% 5% % -5% -1% -15% -2% Evolution du chiffre d affaires des loueurs (données trimestrielles ; glissement annuel) % 12

13 Le taux de rotation des matériels a diminué Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Effet de la variation du taux de rotation sur le chiffre d affaires (% d entreprises) T3 21 T 21 T1 215 T2 215 Facteur de hausse % 17% 9% 1% Facteur de baisse 85% 78% 83% 2% Solde Lecture : 2% des entreprises interrogées ont cité la variation du taux de rotation comme ayant contribué négativement au chiffre d affaires du T La faiblesse du taux de rotation du matériel a été identifiée comme un facteur de baisse par près des deux tiers (2%) des répondants. La part d entreprises ayant vu leur taux de rotation se dégrader est cependant nettement plus faible que les trimestres précédents. Le solde d opinion s est redressé mais reste toujours négatif. La pression sur les prix s est accentuée Effet de la variation des prix sur le chiffre d affaires (% d entreprises) La pression sur les prix reste forte au deuxième trimestre et affecte le chiffre T3 21 T 21 T1 215 T2 215 d affaires de 2% des entreprises répondantes. Facteur de hausse % % % 5% Facteur de baisse 59% 57% 1% 2% Solde Lecture : 2% des entreprises interrogées ont coté la variation des prix comme ayant contribué négativement au chiffre d affaires du T Le solde d opinion s est toutefois légèrement amélioré par rapport au trimestre précédent, mais un retournement de tendance reste peu probable à court terme. La valeur du parc des matériels a baissé Effet de la variation de la valeur du parc sur le chiffre d affaires (% d entreprises) T3 21 T 21 T1 215 T2 215 Facteur de hausse 2% 17% 13% 2% Facteur de baisse % 22% 13% 1% Solde Lecture : 2% des entreprises interrogées ont cité la variation de la valeur du parc comme ayant contribué positivement au chiffre d affaires du T La variation de la valeur du parc de matériel a positivement contribué au chiffre d affaires d un quart (2%) des entreprises répondantes, contre 13% au trimestre précédent. Après avoir été dans le rouge pendant deux trimestres consécutifs, le solde d opinion sur la valeur du parc s est à nouveau redressé au deuxième trimestre

14 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Facteurs expliquant l évolution du chiffre d affaires (soldes d opinion) Prix Valeur du parc Taux de rotation Les dirigeants anticipent une stabilisation de l activité au trimestre prochain Le solde d opinion sur l activité prévue dans les prochains mois est stable par rapport au trimestre précédent. Nettement meilleur qu en 21, il reste cependant négatif (-) Loueurs DLR Soldes d opinion sur l activité du T ; Insee Enquête Insee Bâtiment activité prévue

15 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Dans le détail, les dirigeants sont moins nombreux qu au trimestre précédent à anticiper une hausse de leur activité à court terme. Mais ils sont également moins nombreux à anticiper une baisse. Près des deux tiers des répondants (2%) s attendent à voir leur chiffre d affaires se stabiliser au troisième trimestre. Prévision d activité pour le trimestre à venir (en % des entreprises répondantes) 7% % 5% % 3% 2% 1% Baisse Stabilisation Hausse 2% 21% 17% % La baisse prolongée de l activité n aura pas d effet sensible sur les effectifs à court terme La stabilisation de l activité au prochain trimestre devrait s accompagner d une stabilisation des effectifs pour 71% des entreprises répondantes. Au sein du tiers restant, la part d entreprises qui prévoient d embaucher (17%) est supérieure à celle d entreprises prévoyant de réduire leurs effectifs (12%). 1% 9% 8% 7% % 5% % 3% 2% 1% Intentions quant à l évolution de l emploi (% des entreprises) Réduction Stabilisation Augmentation % % 17% 12% 15

16 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Intentions d embauche (solde d opinion)

17 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Baromètre Premier trimestre 215 Distribution / Location de matériel de Manutention industrielle et agricole L activité de manutention a renoué avec la hausse Le chiffre d affaires des loueurs et distributeurs de matériel de manutention s est accru de 5% sur un an au deuxième trimestre 215. Il s agit de la plus forte hausse depuis 211. Deux tiers des entreprises répondantes (7%), représentant 58% du chiffre d affaires de l échantillon, ont fait état d une activité en hausse. 3% 2% 1% % -1% -2% -3% -7-5 Evolution du chiffre d affaires des loueurs et distributeurs de chariots de manutention (données trimestrielles ; glissement annuel) % 17

18 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 La plupart des activités a progressé au 2 e trimestre Après avoir fortement reculé au trimestre précédent, les ventes sont reparties à la hausse aussi bien sur le segment du neuf que de l occasion (respectivement 7% et 12%, sur un an). Ensemble, ces deux activités représentent près de la moitié du chiffre d affaires de la profession. Elles expliquent 78% de la hausse globale. Après une stabilisation au T1, les activités de maintenance (1/5 e du chiffre d affaires) ont progressé de % au T2, par rapport à leur niveau d il y a un an. Seule à avoir progressé au trimestre précédent, la location s est légèrement essoufflée au T2 (1%). Les activités de location représentent 28% du chiffre d affaires global. Evolution des différents segments (données trimestrielles ; glissement annuel) Vente de matériels d'occasion 12% Vente de matériels neufs 7% Location Maintenance 1% % Divers -11% T2 215 T1 215 Contribution à la croissance globale (en points de pourcentage) 15% 1% 5% % -5% -1% -15% Divers Maintenance Location Vente de matériels d occasion Vente de matériels neufs Croissance globale Note de lecture : Les histogrammes décomposent la croissance par segment. La contribution d un segment à la croissance globale dépend de l évolution de son chiffre d affaires et de son poids dans le chiffre d affaires total. Lorsque la «barre» d un segment est en zone positive (/négative), sa contribution est positive (/négative). Au T2 215, les ventes de matériel neuf expliquent près de points sur les 5% de hausse. 18

19 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Tendance d évolution des différents segments (données trimestrielles ; glissement annuel) 5% % 3% 2% 1% % -1% -2% -3% -% -5% Vente de matériels neufs Vente de matériels d'occasion Maintenance Location Les chefs d entreprise anticipent une stabilité de l activité à court terme En dépit de la hausse du chiffre d affaires global au deuxième trimestre, les chefs d entreprise anticipent une stabilisation de l activité à court terme. Les perspectives sont notamment hypothéquées par l évolution incertaine du marché agricole. Soldes d opinion sur l activité à venir

20 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Dans le détail, près des trois quarts (73%) des répondants anticipent une stabilisation de leur activité au prochain trimestre. 13% des dirigeants ont déclaré s attendre à une hausse de l activité, et 13% prévoient une baisse. 9% Prévision d activité pour le trimestre à venir (en proportion des répondants) 8% 7% 73% % 5% % Baisse Stabilisation 3% 2% 1% % % 13% Hausse Suivant les anticipations, le chiffre d affaires devrait se stabiliser (sur un an) au troisième trimestre. Chiffre d affaires trimestriel (en millions d euros)

21 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 L emploi devrait se stabiliser au troisième trimestre Les effectifs de la profession devraient rester inchangés dans les mois à venir. Près des trois quarts (73%) des dirigeants ont déclaré s attendre à une stabilisation. Les intentions d embauche restent faibles (2%) et seuls 7% des répondants prévoient des réductions d effectifs. Intentions d embauche (% des entreprises ayant l intention de recruter) 9% 8% 7% % 5% % 3% 2% 1% % % 2% 7% réduction inchangés augmentation La hausse de l activité sans impact sur les investissements En dépit d un regain d activité au deuxième trimestre, le nombre d entreprises ayant l intention d investir a diminué par rapport au trimestre précédent. Au T2, leur part s élève à 29% du total des répondants. 7% % 5% % 3% 2% 2 Intention d investissement (% des entreprises ayant l intention d investir) % % % 21

22 Baromètre DLR Deuxième trimestre 215 Méthodologie L enquête a été réalisée par Asterès en juillet/août 215 auprès des entreprises adhérentes du DLR. Les entreprises ayant participé à l enquête représentent environ 2% du chiffre d affaires de l ensemble de la profession (tant pour la location que la distribution et la manutention). Les entreprises participantes reflètent de façon satisfaisante la structure de la profession (par leur taille et leur région d implantation). Variation du chiffre d affaires en glissement annuel Les ventes du trimestre sont rapportées au même trimestre de l année précédente. Solde d opinion Le solde d opinion est la différence entre la part des entreprises anticipant une baisse du chiffre d affaires et la part des entreprises anticipant une hausse. Commandes exprimées en jours de chiffre d affaires La valeur du jour (calendaire) de chiffre d affaires du matériel neuf se calcule en divisant le chiffre d affaires du matériel neuf du trimestre par 9. Le montant des commandes non encore livrées en fin de trimestre est divisé par la valeur du jour de chiffre d affaires, de façon à exprimer ces commandes en nombre de jours de chiffre d affaires. Nombre de jours de stock La valeur du jour (calendaire) de chiffre d affaires du matériel d occasion se calcule en divisant le chiffre d affaires du matériel d occasion du trimestre par 9. Le montant des stocks (estimés à leur valeur de reprise) est divisé par la valeur du jour de chiffre d affaires. 22

Essonne. Baromètre des affaires. Note méthodologique. N 48 Août 2016

Essonne. Baromètre des affaires. Note méthodologique. N 48 Août 2016 Essonne Baromètre des affaires N 48 Août 2016 Note méthodologique Le baromètre des affaires a pour objectif de refléter l opinion des chefs d entreprise du département de l Essonne sur la conjoncture économique,

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 26 septembre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB)

Solde public et dette publique : Banque de France Indicateurs conjoncturels 3 octobre (en % du PIB) Indicateurs conjoncturels france 3 octobre 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

UN REGAIN D OPTIMISME

UN REGAIN D OPTIMISME 2015 UN REGAIN D OPTIMISME Activité : embellie du climat des affaires Emploi : croissance en pente douce Plus optimistes qu en novembre dernier, les PME de la région prévoient une légère croissance de

Plus en détail

BAROMETRE VALHOR / I+C

BAROMETRE VALHOR / I+C Juillet-août-septembre-octobre-novembre-décembre 20 Note semestrielle N 15-20 BAROMETRE VALHOR / I+C Suivi d activité semestriel des entrepreneurs du paysage 1. EVOLUTION DE L'ACTIVITE I - CONJONCTURE

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels france

Indicateurs conjoncturels france Indicateurs conjoncturels france 9 mai 2014 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

Point de conjoncture

Point de conjoncture Point de conjoncture Mai 2012 ACTIVITE DANS L INDUSTRIE En avril, le climat des affaires se dégrade : l indicateur correspondant perd 3 points et s établit à un niveau inférieur de 5 points à sa moyenne

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DU COMMERCE DE GROS ET INTERNATIONAL Activité du 1 er trimestre Lettre trimestrielle d information - 1T15

L OBSERVATOIRE DU COMMERCE DE GROS ET INTERNATIONAL Activité du 1 er trimestre Lettre trimestrielle d information - 1T15 L OBSERVATOIRE DU COMMERCE DE GROS ET INTERNATIONAL Activité du 1 er trimestre 2015 Lettre trimestrielle d information - 1T15 PIB (VOLUME) 3% 2% 1% Variation N/N-1 USA France Allemagne Italie Royaume-Uni

Plus en détail

FLASH CONJONCTURE RÉGIONS (Jan. 2017)

FLASH CONJONCTURE RÉGIONS (Jan. 2017) FLASH CONJONCTURE RÉGIONS (Jan. 2017) L industrie ralentit face à une baisse de la demande L agroalimentaire marque un léger ralentissement en janvier : la filière avicole est de nouveau en crise en Nouvelle-Aquitaine,

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Nord-Pas de Calais au 3 ème trimestre 2014 OCTOBRE 2014

Situation économique des entreprises du Nord-Pas de Calais au 3 ème trimestre 2014 OCTOBRE 2014 Situation économique des entreprises du Nord-Pas de Calais au 3 ème trimestre OCTOBRE RÉSUMÉ DES RÉSULTATS : LA FIN DE L ANNEE S ANNONCE DIFFICILE A L O R S Q U E L L E É TA I T D É J À FA I B L A R D

Plus en détail

30/01/2017 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE

30/01/2017 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE 30/01/ CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE 898 entreprises ont répondu à cette enquête réalisée par courriel entre le 16 et le 27 janvier. Cette enquête porte sur les tendances ressenties par

Plus en détail

UN 1 ER SEMESTRE CONTRASTÉ

UN 1 ER SEMESTRE CONTRASTÉ 2015 UN 1 ER SEMESTRE CONTRASTÉ Activité : maintien de l activité Emploi : réduction des effectifs Plus optimistes qu en novembre dernier, les chefs d entreprise anticipent une légère reprise de leur activité

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Grand Hainaut au 2 ème trimestre 2014 JUILLET 2014

Situation économique des entreprises du Grand Hainaut au 2 ème trimestre 2014 JUILLET 2014 Situation économique des entreprises du Grand Hainaut au 2 ème trimestre JUILLET RÉSUMÉ DES RÉSULTATS D E P U I S L E D É B U T 2 0 1 4, L É C O N O M I E L O C A L E P R O G R E S S E B E A U C O U P

Plus en détail

FABRICATION DE PARQUETS MASSIFS

FABRICATION DE PARQUETS MASSIFS I. CHIFFRE D AFFAIRES 1 5-5 -1 En France Evolution* du chiffre d affaires -1 Au global 0,5-3,5-3,5 A l export - 3,5 / 1 5-5 -1-4 -3,5 0,5 1 5-5 -2,5-1,5-3 -1-1 1 5-5 -1 Evolution* du chiffre d affaires

Plus en détail

OBSERVATOIRE DU COMMERCE INTERENTREPRISES

OBSERVATOIRE DU COMMERCE INTERENTREPRISES OBSERVATOIRE DU COMMERCE INTERENTREPRISES Lettre trimestrielle d information CGI / AND / I+C Activité du 1 er trimestre 2014 Institut I+C 11 rue Christophe Colomb - 75008 Paris Tél.: 33 (0)1 47 20 30 33

Plus en détail

Situation économique des entreprises du Grand Hainaut au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015

Situation économique des entreprises du Grand Hainaut au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 Situation économique des entreprises du Grand Hainaut au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS L A C T I V I T É A U 1 E R T R I M E S R E 2 0 1 5 A R E T R O U V É U N P E U D E V I G U

Plus en détail

Une reprise toujours incomplète 31/07/2014

Une reprise toujours incomplète 31/07/2014 CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION ILE-DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques Une reprise toujours incomplète L activité économique mondiale s est renforcée au cours du second semestre 2013, s installant

Plus en détail

UN NOUVEAU FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE

UN NOUVEAU FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UN NOUVEAU FLECHISSEMENT DE LA SITUATION ECONOMIQUE L ensemble des indicateurs se dégradent en ce début d année, cependant

Plus en détail

Baromètre de Conjoncture 4 ème Trimestre Enquête de conjoncture CCI du GERS Janvier Solde d opinions en % des répondants

Baromètre de Conjoncture 4 ème Trimestre Enquête de conjoncture CCI du GERS Janvier Solde d opinions en % des répondants Baromètre de Conjoncture 4 ème Trimestre 2014 Enquête de conjoncture CCI du GERS Janvier 2015 - Solde d opinions en % des répondants Le baromètre: 4ème trimestre 2014 (*) L activité se redresse légèrement

Plus en détail

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION R GION ILE-DE DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques Une reprise incomplète L activité économique mondiale s est renforcée au cours du second semestre de 2013, s installant

Plus en détail

Baromètre trimestriel PALETTES

Baromètre trimestriel PALETTES 1T2011 Note trimestrielle N 1 Baromètre trimestriel PALETTES FRANCE BOIS FORET / SYPAL / I+C I ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE Environnement favorable Maintien des très bonnes performances de la production des

Plus en détail

Des tendances à la baisse dans un contexte de crise agricole

Des tendances à la baisse dans un contexte de crise agricole COMMUNIQUE DE PRESSE Le 12 octobre 2016 POINT PRESSE AGROEQUIPEMENT Des tendances à la baisse dans un contexte de crise agricole Après une année 2015 difficile, les résultats de l enquête de conjoncture

Plus en détail

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée

La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée FICHE PAYS ESPAGNE : CHAMPIONNE DE LA RIGUEUR Département analyse et prévision La timide reprise de l économie espagnole qui s était enclenchée au premier trimestre 2010 a tourné court fin 2011 avec une

Plus en détail

LA REPRISE AU RENDEZ-VOUS

LA REPRISE AU RENDEZ-VOUS 2016 LA REPRISE AU RENDEZ-VOUS Activité : retour à la croissance Emploi : nouvelle augmentation des effectifs Comme pressenti fin 2015, les chefs d entreprise de la région Auvergne-Rhône- Alpes anticipent

Plus en détail

La situation conjoncturelle est assez contrastée d un secteur d activité d. au mois de juin 2012 Dans le secteur des services, le l

La situation conjoncturelle est assez contrastée d un secteur d activité d. au mois de juin 2012 Dans le secteur des services, le l La situation conjoncturelle est assez contrastée d un secteur d activité d à l autre l au mois de juin 2012. Dans le secteur des services, le l e chiffre c d affaires d enregistré dans l ouest l audois

Plus en détail

Sur l ensemble du premier semestre 2015, une légère reprise se dessine. Prévisions d investissement pour % 15% IAA (C1)

Sur l ensemble du premier semestre 2015, une légère reprise se dessine. Prévisions d investissement pour % 15% IAA (C1) Note de Conjoncture N 67 Page 1 Sur l ensemble du premier semestre 2015, une légère reprise se dessine 2 Prévisions d investissement pour 2015 1 1 1 1 7% 9% 7% 1% -1% -1% - -1 Ensemble de l'industrie Industrie

Plus en détail

Observatoire de l artisanat de l ameublement

Observatoire de l artisanat de l ameublement Mai 20 Note N 28 (janvier février mars avril 20) Observatoire de l artisanat de l ameublement Renouvellement de la baisse début 20 Attention : la Banque de France a une nouvelle fois sensiblement corrigé

Plus en détail

CONJONCTURE 2016 ET PREVISIONS 2017 : Vers une amélioration de l activité?

CONJONCTURE 2016 ET PREVISIONS 2017 : Vers une amélioration de l activité? jan. fev. mars. avril. mai. juin. juil. août. sept. oct. nov. dec. ET PREVISIONS 2017 : Vers une amélioration de l activité? A près 8 années de marasme économique, le redressement de l activité sur l année

Plus en détail

23/09/2016 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE

23/09/2016 CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE 23/09/ CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE DE LA VENDEE 1012 entreprises ont répondu à cette enquête réalisée par courriel entre le 12 et le 22 septembre. Cette enquête porte sur les tendances ressenties

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 18 mars 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées

Plus en détail

& TRAVAIL DU BOIS. Activité du 1 er semestre 2014 & Prévisions du 2 ème semestre 2014 UNE ACTIVITÉ QUI ÉVOLUE DANS LE SILLAGE DU MARCHE DU BÂTIMENT

& TRAVAIL DU BOIS. Activité du 1 er semestre 2014 & Prévisions du 2 ème semestre 2014 UNE ACTIVITÉ QUI ÉVOLUE DANS LE SILLAGE DU MARCHE DU BÂTIMENT N 5 janvier 215 CONJONCTURE SCIERIES 11bis, rue Gabriel Péri CS 4511 54519 VANDOEUVRE Cedex Tél 3 83 37 54 64 Fax 3 83 35 38 28 E-mail contact@gipeblor.com & TRAVAIL DU BOIS Tableau de bord Région Lorraine

Plus en détail

LA SITUATION ECONOMIQUE DES ENTREPRISES ARTISANALES DE LA DROME SE STABILISE

LA SITUATION ECONOMIQUE DES ENTREPRISES ARTISANALES DE LA DROME SE STABILISE NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 3ème trimestre 2015 LA SITUATION ECONOMIQUE DES ENTREPRISES ARTISANALES DE LA DROME SE STABILISE Les perspectives pour la fin d année

Plus en détail

La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de Sur l ensemble de l année 2016, le PIB a progressé de 1,2 %

La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de Sur l ensemble de l année 2016, le PIB a progressé de 1,2 % Institut des comptes nationaux COMMUNIQUÉ DE PRESSE 28-4-2017 Liens: Publication NBB.Stat Information générale La croissance économique se chiffre à 0,5 % au premier trimestre de 2017 Sur l ensemble de

Plus en détail

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LES INDICATEURS REPASSENT AU VERT. N 15 - Edition Lyon Rhône Février 2016

NOTE DE CONJONCTURE. des entreprises de Rhône-Alpes. Suivez l activité LES INDICATEURS REPASSENT AU VERT. N 15 - Edition Lyon Rhône Février 2016 Suivez l activité des entreprises de Rhône-Alpes NOTE DE CONJONCTURE N 15 - Edition Lyon Rhône Février LES INDICATEURS REPASSENT AU VERT L amélioration observée début confirme la tendance des trimestres

Plus en détail

CHAPITRE III : EVOLUTION DES PRIX

CHAPITRE III : EVOLUTION DES PRIX CHAPITRE III : EVOLUTION DES PRIX L inflation, qui avait significativement reculé en 2013, a continué à décroître en 2014 pour se limiter à un rythme annuel moyen compatible avec l objectif de moyen terme.

Plus en détail

Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016

Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016 Indicateurs conjoncturels en bref 20 mai 2016 Les données sont brutes sauf mention contraire. Celles publiées durant la dernière semaine sont en bleu. Abréviations utilisées : cjo : données corrigées des

Plus en détail

FABRICATION ET RECONDITIONNEMENT DE PALETTES BOIS

FABRICATION ET RECONDITIONNEMENT DE PALETTES BOIS I.CHIFFRE D AFFAIRES Evolution du chiffre d affaires 8% 4% % Tx d'évol. (1) 1,5% 5,5% 3,5% 1,5% 3% + 1,5 % / -4% -8% -2% -2,5% Tendance (2) 4T Décélération L activité de fabrication et de reconditionnement

Plus en détail

Le baromètre des entreprises de Haute-Garonne

Le baromètre des entreprises de Haute-Garonne Le baromètre des entreprises de Haute-Garonne Résultats Prévisions 3 ème trimestre 2016 Direction EDT - Pôle Etudes&Prospective Marché et Emploi Synthèse des résultats Tous secteurs confondus et conformément

Plus en détail

Prévisions conjoncturelles 2007/2008

Prévisions conjoncturelles 2007/2008 Croisé automne 2006 Prévisions conjoncturelles 2007/2008 www.kof.ethz.ch Situation économique en Suisse Situation économique en Suisse Conjoncture favorable et croissance soutenue Progression dynamique

Plus en détail

Regards sur l actualité économique en Ariège. Août 2016

Regards sur l actualité économique en Ariège. Août 2016 Regards sur l actualité économique en Ariège Août 2016 Baromètre régional de conjoncture Principaux résultats 2 156 treprises répondantes ACTIVITE : Par rapport à l année précédente % d entreprises qui

Plus en détail

Grand-Est. Au rythme de l industrie

Grand-Est. Au rythme de l industrie Grand-Est Au rythme de l industrie Grand-Est Au rythme de l industrie Le Grand-Est souffre du ralentissement de l industrie et notamment de la métallurgie. Toutefois Strasbourg reste dynamique, et le tertiaire

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 26 au 30 mars 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 26 au 30 mars 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 26 au 30 mars 2012 SOMMAIRE FRANCE 1. Croissance au 1 er semestre 2012 : réactivation au printemps grâce à l investissement 2. Situation des entreprises en 2011 : nouvelle baisse

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Octobre 212 1 1 - -1-1 -2-2 -3-3 22 23 24 2 26 27 28 29 21 211 212 Série dessaisonalisée

Plus en détail

Forte tendance à la hausse du trafic passagers

Forte tendance à la hausse du trafic passagers COMMUNIQUÉ N o : 42 Forte tendance à la hausse du trafic passagers 3 juillet 2013 (Sydney) L Association du transport aérien international (IATA) a dévoilé ses statistiques sur le transport aérien mondial

Plus en détail

Le 3 ème trimestre 2013 et les tendances récentes

Le 3 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le 3 ème trimestre 2013 et les tendances récentes Le tableau de bord trimestriel Les marchés du neuf et de l ancien au 3 ème trimestre 2013 Les données caractéristiques du marché selon le type de marché

Plus en détail

Rapport sur la situation économique de l industrie des machines, des équipements électriques et des métaux: 1 er semestre et 2 ème trimestre 2016

Rapport sur la situation économique de l industrie des machines, des équipements électriques et des métaux: 1 er semestre et 2 ème trimestre 2016 Rapport sur la situation économique de l industrie des machines, des : 1 er semestre et 2 ème trimestre 2016 L industrie MEM : Creux de la vague passé - Suite au net recul des entrées de commandes en 2015,

Plus en détail

Le baromètre des entreprises de Haute-Garonne

Le baromètre des entreprises de Haute-Garonne Le baromètre des entreprises de Haute-Garonne Résultats du Direction EDT - Pôle Etudes&Prospective Marché et Emploi Synthèse des résultats Tous secteurs confondus, l indicateur d activité du progresse

Plus en détail

LETTRE TRIMESTRIELLE D INFORMATION ÉCONOMIQUE Activité du 1 er trimestre 2016 (janvier-février-mars)

LETTRE TRIMESTRIELLE D INFORMATION ÉCONOMIQUE Activité du 1 er trimestre 2016 (janvier-février-mars) LETTRE TRIMESTRIELLE D INFORMATION ÉCONOMIQUE Activité du 1 er trimestre 2016 (janvier-février-mars) LETTRE TRIMESTRIELLE D INFORMATION ÉCONOMIQUE UN DÉBUT D ANNÉE FAVORABLE En France, la croissance de

Plus en détail

Prévisions et réalisations des investissements pour les industriels agroalimentaires

Prévisions et réalisations des investissements pour les industriels agroalimentaires Note de Conjoncture N 64 Page 1 Investissements: les premières prévisions 2015 Prévisions et réalisations des investissements pour les industriels agroalimentaires 9 8 7 6 5 4 3 2 1 0 8 8 7 7 7 6 0 Prévision

Plus en détail

Banque Centrale de Mauritanie

Banque Centrale de Mauritanie Banque Centrale de Mauritanie Direction Générale des Etudes Note sur l évolution récente de l économie mauritanienne à fin juin 2010 (sur la base des données provisoires disponibles au 20 juillet 2010)

Plus en détail

L emploi continue de se dégrader malgré l amélioration du contexte national

L emploi continue de se dégrader malgré l amélioration du contexte national N 6 juillet 2015 L emploi continue de se dégrader malgré l amélioration du contexte national Les indicateurs conjoncturels du 1er trimestre 2015 en Corse ne montrent toujours pas de signes convaincants

Plus en détail

L économie guyanaise en 2014 & les perspectives pour /06/2015

L économie guyanaise en 2014 & les perspectives pour /06/2015 L économie guyanaise en 2014 & les perspectives pour 2015 Deux ouvrages complémentaires Bilan économique INSEE Rapport IEDOM pour une analyse de la situation économique et financière de la Guyane en 2014

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 octobre 2013 n 135 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 7 au 11 octobre 2013 n 135 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 7 au 11 octobre 2013 n 135 SOMMAIRE FRANCE 1. Production manufacturière en août 2013 : +0,3%, et -2,4% sur un an en moyenne mobile sur 3 mois 2. Balance commerciale en août 2013

Plus en détail

16,6 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS)

16,6 % Industrie. Production passée et prévisions (en solde d opinions CVS) 16,6 % Poids des effectifs de l industrie par rapport à la totalité des effectifs Industrie La production industrielle a légèrement fléchi en avril. Les commandes ont été nourries par le secteur des matériels

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Année 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Année 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Année 215) Banque Centrale de Tunisie Janvier 216 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Le Fonds Monétaire International (FMI) a révisé, le mois courant, à la baisse

Plus en détail

MCCI Business Confidence Indicator

MCCI Business Confidence Indicator MCCI Business Confidence Indicator Juin 2011 Table de matières I. Introduction... 1 II. L indicateur de confiance des entrepreneurs en général... 1 A. Les résultats... 1 B. Analyse des résultats... 3 III.

Plus en détail

Le marché français du logement

Le marché français du logement Le marché français du logement AMUNDI IMMOBILIER Département Cécile Blanchard T4 2012 Amundi Immobilier Point marché - 12/03/2013 - page 1 Sommaire 01 Le marché des logements neufs 02 Le marché de la location

Plus en détail

Bilan Région Poitou-Charentes

Bilan Région Poitou-Charentes Bilan Région Poitou-Charentes Population au 01/01/2014 1 796 434 Economie PIB 2013 46 622 25 995 Évolution depuis 2000 +0,3% Emploi 2013 Niveau d emploi 690 249 - Évolution depuis 2000 +5,0% Taux de chômage

Plus en détail

Repères & Analyses. région Centre. L emploi salarié en région Centre

Repères & Analyses. région Centre. L emploi salarié en région Centre Janvier 2012 Service Statistiques, Études et Évaluation Repères & Analyses région Centre L emploi salarié en région Centre 3 ème trimestre 2011 Informations complémentaires Pour davantage d informations,

Plus en détail

1 er trimestre 2016 UNE NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITE

1 er trimestre 2016 UNE NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITE Suivez l activité des entreprises de l Isère NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UNE NOUVELLE DÉGRADATION DE L ACTIVITE Malgré un retour de la croissance et une stabilisation du chiffre d affaires, l activité

Plus en détail

Conjoncture romande et suisse Prévisions jusqu au quatrième trimestre 2011

Conjoncture romande et suisse Prévisions jusqu au quatrième trimestre 2011 Conjoncture romande et suisse Prévisions jusqu au quatrième trimestre 2011 n 64 Septembre 2011 Bouleversements et croissance Après un courte stabilisation du baromètre au dernier bulletin, l'indice conjoncturel

Plus en détail

L emploi salarié au 4 ème trimestre 2010

L emploi salarié au 4 ème trimestre 2010 Avril 2011 SERVICE STATISTIQUES, ÉTUDES ET ÉVALUATIONS Repères & Analyses L emploi salarié au 4 ème trimestre 2010 FRANCHE-COMTÉ Direction régionale Franche-Comté L emploi salarié augmente en Franche-Comté

Plus en détail

Confiance des dirigeants : là, ça va VRAIMENT mieux!

Confiance des dirigeants : là, ça va VRAIMENT mieux! Résultats du 62 e Observatoire Banque Palatine des PME-ETI Confiance des dirigeants : là, ça va VRAIMENT mieux! Paris, le 15 décembre 2016 La Banque Palatine, banque des ETI et banque privée du dirigeant

Plus en détail

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques

DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION R GION ILE-DE DE-FRANCE L actualité en 12 graphiques Malgré les toussotements de l économie mondiale en fin d année 2012 (contraction de l activité, croissance relativement

Plus en détail

Situation économique des entreprises de la Côte d Opale au 3 ème trimestre 2014 OCTOBRE 2014

Situation économique des entreprises de la Côte d Opale au 3 ème trimestre 2014 OCTOBRE 2014 Situation économique des entreprises de la Côte d Opale au 3 ème trimestre OCTOBRE RÉSUMÉ DES RÉSULTATS L E T R O I S I È M E T R I M E S T R E 2 0 1 4 M O N T R E U N E D É G R A D AT I O N D E L A C

Plus en détail

FRANCE BOIS FORÊT. SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 3 ème TRIMESTRE 2014 (juillet-août-septembre 2014)

FRANCE BOIS FORÊT. SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 3 ème TRIMESTRE 2014 (juillet-août-septembre 2014) FRANCE BOIS FORÊT Observatoire économique Filière Forêt Bois SYNTHESE DE LA NOTE TRIMESTRIELLE DE CONJONCTURE ECONOMIQUE 3 ème TRIMESTRE 20 (juillet-août-septembre 20) Un été morose Au cours de la période

Plus en détail

1 er TRIMESTRE 2010 (janvier-février-mars 2010)

1 er TRIMESTRE 2010 (janvier-février-mars 2010) Janvier-Février-Mars 2010 Note trimestrielle N 37 Observatoire du recyclage 1 er TRIMESTRE 2010 (janvier-février-mars 2010) Vif regain d activité Au cours des trois premiers mois de l année, en France,

Plus en détail

Bilan Région Haute-Normandie

Bilan Région Haute-Normandie Bilan Région Haute-Normandie Population au 01/01/2014 1 851 909 habitants Economie PIB 2013 51,6 Md 27 864 / habitant +0,1% en moyenne depuis 2000 Emploi 2013 702 800-0,7% depuis 2000 Taux de chômage 2014

Plus en détail

Bilan 2014 et Conjoncture de l industrie française au printemps

Bilan 2014 et Conjoncture de l industrie française au printemps Bilan 2014 et Conjoncture de l industrie française au printemps 2015 --- Denis Ferrand Directeur Général de Coe-Rexecode Mardi 31 Mars 2015 Les traits marquants de la conjoncture industrielle 1. Deux éléments

Plus en détail

Centre - Val de Loire. La région patauge au deuxième trimestre

Centre - Val de Loire. La région patauge au deuxième trimestre Centre - Val de Loire La région patauge au deuxième trimestre Centre Val de Loire La région patauge au deuxième trimestre La région profite de la bonne tenue de son segment industriel au deuxième trimestre,

Plus en détail

CONTRIBUTION CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT REGION D AQUITAINE SYNTHESE DES ELEMENTS DE CONJONCTURE REGIONALE ET NATIONALE AU 2EME SEMESTRE 2014

CONTRIBUTION CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT REGION D AQUITAINE SYNTHESE DES ELEMENTS DE CONJONCTURE REGIONALE ET NATIONALE AU 2EME SEMESTRE 2014 CONTRIBUTION CHAMBRE DE METIERS ET DE L ARTISANAT REGION D AQUITAINE SYNTHESE DES ELEMENTS DE CONJONCTURE REGIONALE ET NATIONALE AU 2EME SEMESTRE 2014 Avec un total de 70 152 entreprises au 31 12 2014

Plus en détail

SALAIRES DES CADRES. Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012

SALAIRES DES CADRES. Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012 1 SALAIRES DES CADRES Moins de 4 cadres sur 10 pensent obtenir une augmentation en 2012 Augmentations des salaires des cadres en 2012 : un tiers des entreprises encore incertaines La proportion d entreprises

Plus en détail

CHIFFRES CLES 2013 DES ENTREPRISES DU PAYSAGE 24/09/13

CHIFFRES CLES 2013 DES ENTREPRISES DU PAYSAGE 24/09/13 CHIFFRES CLES 2013 DES ENTREPRISES DU PAYSAGE 24/09/13 METHODOLOGIE 2 Enquête menée auprès de 1296 entreprises représentatives du secteur, par questionnaire. 1 3 LE SECTEUR EN CHIFFRES DES ENTREPRISES

Plus en détail

Bilan Région Auvergne

Bilan Région Auvergne Bilan Région Auvergne Population au 01/01/2014 1,36 million Economie PIB 2013 (2013, en M ) : 35 662 (2013, en ): 26 260 Évolution du PIB / habitant de 2000 à 2013 (moyenne annuelle en volume) : 0,2 %

Plus en détail

Conjoncture et perspectives économiques

Conjoncture et perspectives économiques Conjoncture et perspectives économiques Une reprise insuffisante à confirmer en 2016. L économie en Aquitaine «Bilan 2014, Perspectives 2015» L amélioration des profits relançant l investissement? L économie

Plus en détail

Centre - Val de Loire

Centre - Val de Loire Centre - Val de Loire Bonne dynamique du Loiret Centre Val de Loire / T3 216 2T1 2T3 21T1 21T3 22T1 22T3 23T1 23T3 24T1 24T3 25T1 25T3 26T1 26T3 27T1 27T3 28T1 28T3 29T1 29T3 21T1 21T3 211T1 211T3 212T1

Plus en détail

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires

Contexte conjoncturel. Indicateur du Climat des Affaires Synthèse Amélioration de l activité régionale dans l industrie et les services informatiques en 2015. Situation toujours difficile dans le BTP. Prévisions 2016 prudentes dans les transports, la logistique

Plus en détail

La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009

La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009 Communiqué 12 septembre 2008 Institut des Comptes Nationaux Bureau fédéral du Plan La croissance économique atteindrait 1,6 % en 2008 et 1,2 % en 2009 En application de la loi du 21 décembre 1994, l Institut

Plus en détail

Fiches sectorielles. Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers

Fiches sectorielles. Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers Fiches sectorielles Ensemble des secteurs marchands non agricoles et non financiers Avertissement Les résultats et analyses présentés dans la vue d ensemble, dans les fiches sectorielles et dans la plupart

Plus en détail

Conjoncture. Bois Construction. Tableau de bord Rhône-Alpes Activité 4 ème trimestre 2015 & Perspectives 1 er trimestre 2016

Conjoncture. Bois Construction. Tableau de bord Rhône-Alpes Activité 4 ème trimestre 2015 & Perspectives 1 er trimestre 2016 N 26 Janvier 216 Conjoncture Bois Tableau de bord Rhône-Alpes 4 ème trimestre 215 & Perspectives 1 er trimestre 216 En résumé L ANNÉE 215 SE TERMINE AVEC UN BON NIVEAU D ACTIVITÉ QUI NE DEVRAIT PAS PERDURER

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 12 au 16 mars 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 12 au 16 mars 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 12 au 16 mars 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Financement des grandes entreprises en mars 212 : normalisation des trésoreries, moindre hausse des marges sur les crédits bancaires 2. Production

Plus en détail

LE SYSTÈME BANCAIRE COM DU PACIFIQUE ET FINANCIER DANS LES

LE SYSTÈME BANCAIRE COM DU PACIFIQUE ET FINANCIER DANS LES IEOM RAPPORT ANNUEL 2010 IEOM RAPPORT ANNUEL 2011 LE SYSTÈME BANCAIRE ET FINANCIER DANS LES COM DU PACIFIQUE Plusieurs catégories d établissements de crédit interviennent dans les collectivités d outre-mer

Plus en détail

Cahiers Conjoncturels de l Aube

Cahiers Conjoncturels de l Aube Tendances 2 nd semestre 2016 Prévisions 1 er semestre 2017 Cahiers Conjoncturels de l Aube 34 ème édition Février 2017 Tendance générale de l économie Un bilan national terne et des perspectives incertaines

Plus en détail

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux

Confédération Construction Wallonne. Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Confédération Construction Wallonne Le secteur de la construction wallonne Analyse des indicateurs conjoncturels régionaux et provinciaux Chiffres arrêtés au 8/6/211 Francis Carnoy Salim Chamcham Juin

Plus en détail

EVOLUTIONS DES EMPLOIS TOURISTIQUES

EVOLUTIONS DES EMPLOIS TOURISTIQUES EVOLUTIONS DES EMPLOIS TOURISTIQUES Par Béatrice Lévy 1. L EMPLOI SALARIÉ DANS LES ACTIVITÉS CARACTÉRISTIQUES DU TOURISME I.1. L EMPLOI SALARIE Pôle emploi fournit les chiffres de l'emploi salarié au 31

Plus en détail

Le bâtiment : situation et perspectives. Assemblée générale du SFECE - 15 avril

Le bâtiment : situation et perspectives. Assemblée générale du SFECE - 15 avril Le bâtiment : situation et perspectives Assemblée générale du SFECE - 15 avril 2015 2 1. Éléments de contexte Assemblée générale du SFECE - 15 avril 2015 3 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008

Plus en détail

La conjoncture en Provence Alpes Côte d'azur

La conjoncture en Provence Alpes Côte d'azur Tendances régionales La conjoncture en Provence Alpes Côte d'azur Juin 216 Éditorial François Villeroy de Galhau Gouverneur de la Banque de France Madame, Monsieur, Je suis très heureux de vous présenter

Plus en détail

La conjoncture en région Centre Val de Loire

La conjoncture en région Centre Val de Loire Tendances régionales La conjoncture en région Centre Val de Loire Enquêtes mensuelles Décembre 216 Bonne orientation de l industrie régionale et du BTP en fin d année. Services stables. Indicateurs du

Plus en détail

Observatoire de la performance des PME-ETI

Observatoire de la performance des PME-ETI Observatoire de la performance des PME-ETI 40 ème édition octobre 2014 OpinionWay 15 place de la République 75003 Paris. Charles-Henri d Auvigny, Matthieu Cassan, Emmanuel Kahn & pour Méthodologie Méthodologie

Plus en détail

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015

Situation économique des entreprises du commerce de détail au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 Situation économique des entreprises du commerce de détail au 1 er trimestre 2015 AVRIL 2015 RÉSUMÉ DES RÉSULTATS L A C T I V I T É D E S C O M M E R Ç A N T S C O N N A I T U N E L É G È R E E M B E L

Plus en détail

L AMELIORATION DES INDICATEURS ECONOMIQUES SE CONFIRME

L AMELIORATION DES INDICATEURS ECONOMIQUES SE CONFIRME 2ème Trimestre 2016 L AMELIORATION DES INDICATEURS ECONOMIQUES SE CONFIRME La stabilisation des indicateurs économiques escomptée par les chefs d entreprises artisanales au 1 er trimestre 2016 est effective

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Février 2016

SITUATION FINANCIERE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 DE L ASSURANCE CHOMAGE. Février 2016 SITUATION FINANCIERE DE L ASSURANCE CHOMAGE PREVISION POUR LES ANNEES 2016 ET 2017 Février 2016 Cette note présente la prévision de la situation financière de l Assurance chômage pour les années 2016 et

Plus en détail

Beaucoup d'optimisme malgré un climat d'affaires contraignant

Beaucoup d'optimisme malgré un climat d'affaires contraignant Baromètre de la conjoncture économique de la CTFCI Beaucoup d'optimisme malgré un climat d'affaires contraignant La chambre Tuniso-française de commerce et d industrie (CTFCI) a sondé, pour la deuxième

Plus en détail

ENTREPRENEURS DE TRAVAUX FORESTIERS (ETF)

ENTREPRENEURS DE TRAVAUX FORESTIERS (ETF) I. Chiffre d'affaires Evolution du chiffre d affaires Activité stable Tendance annuelle Au global 4% Evolution (1) 3, + 1 % 2% -2% -4% -6% - -0, -1% -0, Tendance (2) 1% Selon les régions Evolution 4T14/4T13

Plus en détail

La lettre mensuelle 1

La lettre mensuelle 1 La lettre mensuelle 1 Bribes macroéconomiques Baisse de 0,9% des avoirs extérieurs nets de Bank Al-Maghrib à fin février. En janvier, ces avoirs ont représenté 4 mois et 25 jours d importations de biens

Plus en détail

La conjoncture en Provence Alpes Côte d'azur

La conjoncture en Provence Alpes Côte d'azur Tendances régionales La conjoncture en Provence Alpes Côte d'azur Enquêtes mensuelles Novembre 216 En novembre, alors que la production industrielle est en hausse le volume des transactions dans les services

Plus en détail

Principaux enseignements

Principaux enseignements 1 ER TRIMESTRE 2016 / MAI 2016 PAGE 1 1. Chiffres clés 2. Croissance 3. Activité industrielle 4. Emploi dans l IAA 5. Enquêtes de conjoncture 6. Environnement de la demande 7. Résultats d exploitation

Plus en détail

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 4 e trimestre 2016

I nternational. N euchâtel. S uisse. Conjoncture économique - 4 e trimestre 2016 Conjoncture économique - 4 e trimestre 216 PIB EUR PIB et Baromètre Marche des affaires Perspectives - NE Emploi Entrée de commandes Production Exportations Chômage PIB Baromètre conjoncturel Évolution

Plus en détail

L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré

L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré FICHE PAYS ESPAGNE : UNE BATAILLE PERDUE D AVANCE? Département analyse et prévision L Espagne livre-t-elle une bataille perdue d avance? Malgré tous les efforts en termes de finances publiques et de réformes

Plus en détail

Zone euro Conjoncture avril 2015

Zone euro Conjoncture avril 2015 Prévisions Mensuel n 1/122 1 avril 21 Zone euro Conjoncture avril 21 Le redressement de l activité industrielle se poursuit dans le monde et dans la zone euro en particulier. Le fort rebond de la production

Plus en détail