Cas clinique d Hépato Gastro Entérologie Professeur GLEHEN

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Cas clinique d Hépato Gastro Entérologie Professeur GLEHEN"

Transcription

1 Cas clinique d Hépato Gastro Entérologie Professeur GLEHEN Mme F., 55 ans, consulte pour des douleurs abdominales de l hypochondre droit apparues il y a 4 h. Ces douleurs sont arrivées brutalement et irradient dans l épaule droite. L examen clinique déclenche cette douleur à l inspiration profonde, il n y a pas de défense. Il n y a ni température ni ictère. L examen cardiopulmonaire est normal. L ECG est normal. Cette patiente a des antécédents d hypercholestérolémie, un tabagisme actif, un surpoids. Lorsque vous l examinez, la douleur cède brutalement. Question : Question : Comment confirmez vous le diagnostic? Quels en sont les résultats? Question : Que recherchez vous comme facteur de risques? Question 4 : Vous récupérez le bilan suivant : leucocytes 7000/mm, Hb,5 g/dl, ASAT 64Ul/l, ALAT 46Ul/l, GGT 54 Ul/L, PAL 78Ul/l, bilirubine totale 49 µmol/l ; bilirubine conjugée 5 µmol/l, CRP =. A quoi pensezvous? Question 5 : semaines plus tard, la patiente revient avec une douleur de l hypochondre droit depuis 8 h. Elle a pris le même traitement que vous lui avez prescrit. Mais depuis la douleur n a pas disparu. L examen clinique retrouve un point de Muphy, une défense de l hypochondre droit. Il n y a pas d ictère. La température est à 8,. Question 6 : Le lendemain, avant que le traitement ne soit mis en route, la patiente présente des frissons, un ictère cutanéomuqueux intense, des douleurs de plus en plus fortes. L infirmière vous appelle car la patiente est marbrée, confuse et dyspnéique. Ces constantes : TA 90/56, FC 5/min, SaO 9 %. Quel est votre bilan? Question 7 : Quel traitement mettezvous en route? Question 8 : Quelles sont les complications d un drainage endoscopique des voies biliaires?

2 CORRIGE. Colique hépatique 4 Terrain : Femme 4060 ans Dyslipidémie Obésité Clinique : Douleur de l hypochondre Murphy positif Irradiation à l omoplate moins de 6 h Différenciel : pas de défense pas de température pas d ictère 5. Comment confirmez vous le diagnostic? Quels en sont les résultats? Echographie abdominale 5 En urgence Diagnostic positif: Calcul Hyperéchogène Avec cône d ombre postérieur Mobile avec le changement de position Signe de Murphy échographique Pas d anomalie des voies biliaires et de la vésicule biliaire 5. Que recherchez vous comme facteurs de risques? Femme Dyslipidémie Hyper TAG Traitement par fibrates, contraception orale Atteinte iléale Mucoviscidose Antécédents familiaux Grossesse Surpoids

3 Absence d exercice physique Age 0 4. Vous récupérez le bilan suivant : leucocytes 700/mm, Hb,5 g/dl, ASAT 64Ul/l, ALAT 46Ul/l, GGT 54 Ul/L, PAL 78Ul/l, bilirubine totale 49 µmol/l ; bilirubine conjugée 5 µmol/l, CRP =. A quoi pensezvous? Migration lithiasique Voie biliaire principale Devant une cholestase Absence de fièvre Donc pas d angiocholite 0 5. semaines plus tard, la patiente revient avec une douleur de l hypochondre droit depuis 8 h. Elle a pris le même traitement que vous lui avez prescrit. Mais depuis la douleur n a pas disparu. L examen clinique retrouve un signe de Muphy, une défense de l hypochondre droit. Il n y a pas d ictère. La température est à 8,. Cholécystite aiguë Terrain : Antécédent de colite hépatique Pas de traitement réalisé Clinique : Douleur de l hypochondre droit Plus de 6 h Fièvre Murphy positif Défense Différentiel : Pas d ictère 0 6. Le lendemain, avant que le traitement ne soit mis en route, la patiente présente des frissons, un ictère cutanéo

4 muqueux intense, des douleurs de plus en plus fortes. L infirmière vous appelle car la patiente est marbrée, confuse et dyspnéique. Ces constantes : TA 90/56, FC 5/min, SaO 9 %. Quel est votre bilan? Angiocholite aiguë Sepsis sévère avec forte probabilité d évolution vers : Choc septique Confirmer le diagnostic : Echo abdominopelvienne * Recherche de lithiase * De dilatation des voies biliaires En urgence Sans retarder la prise en charge Retentissement : Gaz du sang, lactate Bilan rénal, ionogramme Bilan hépatique Syndrome inflammatoire : NFS, CRP 5 7. Quel traitement mettezvous en route? En urgence En réanimation Traitement du choc septique Remplissage par macromolécules Réhydratation : SSI Traitement étiologique : ANTIBIOTHERAPIE PROBABILISTE (PMZ) : * Active sur les germes digestifs, aéroanaérobie * Augmentin ou CG+Flagyl * IV * 0 à 5 jours * Aminosides 48 h * IV Si évolution favorable : * Cholécystectomie à prévoir * Cholangiographie peropératoire Si non favorable : * Drainage endoscopique des voies biliaires par sphinctérotomie endoscopique * CPRE (Cholangiopancréatographie rétrograde) * En urgence * Cholécystectomie à froid Mise en condition : Scope cardiotensionnel Oxygénothérapie VVP

5 Prévention des complications de décubitus Arrêt du tabac Surveillance 5 8. Quelles sont les complications d un drainage endoscopique des voies biliaires? Hémorragie de la papille Perforation duodénale Angiocholite Pancréatite aiguë Complication de l AG Echec Péritonite 0

Lithiase Biliaire. Manuia Van Bastolaer Cours IFSI 2016

Lithiase Biliaire. Manuia Van Bastolaer Cours IFSI 2016 Lithiase Biliaire Manuia Van Bastolaer Cours IFSI 2016 PLAN Physiopathologie Le foie Les voies biliaires La bile Les calculs biliaires Pathologies 1. Lithiase vésiculaire non compliquée 2. Colique hépatique

Plus en détail

Item n 258 : lithiase biliaire et complication

Item n 258 : lithiase biliaire et complication Épidémiologie Item n 258 : lithiase biliaire et complication Terrain : femme âgée en surpoids Facteurs de risques : Augmentation de la sécrétion biliaire de cholestérol : âge > 60, sexe féminin, obésité

Plus en détail

Pathologie biliaire Philippe Sogni AP-HP, service d Hépatologie, hôpital Cochin et Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016, Université Paris

Pathologie biliaire Philippe Sogni AP-HP, service d Hépatologie, hôpital Cochin et Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016, Université Paris Pathologie biliaire Philippe Sogni AP-HP, service d Hépatologie, hôpital Cochin et Institut Cochin, CNRS (UMR 8104), INSERM U-1016, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité 1 Quelques chiffres Prévalence

Plus en détail

LITHIASE BILIAIRE. Guidelines de l EASL *

LITHIASE BILIAIRE. Guidelines de l EASL * LITHIASE BILIAIRE Guidelines de l EASL * * EASL Clinical Practice Guidelines on the prevention, diagnosis and treatment of gallstones J Hepatol 2016,65: 146-181 Claude EUGENE 1 TROIS TYPES DE LITHIASE

Plus en détail

Chapitre 13 - Item UE 8 Lithiase biliaire et complications

Chapitre 13 - Item UE 8 Lithiase biliaire et complications Lithiase biliaire et complications I. Incidence et prévalence II. Facteurs de risque III. Dépistage IV. Diagnostic de la lithiase vésiculaire symptomatique V. Lithiase vésiculaire compliquée VI. Principes

Plus en détail

LITHIASE BILIAIRE. Docteur Cédric Bornes. Médecin généraliste Service de médecine somatique EPS Maison Blanche

LITHIASE BILIAIRE. Docteur Cédric Bornes. Médecin généraliste Service de médecine somatique EPS Maison Blanche LITHIASE BILIAIRE Docteur Cédric Bornes Médecin généraliste Service de médecine somatique EPS Maison Blanche IFITS 2012-2013 Rappels anatomiques Anatomie des voies biliaires Foie Vésicule bilaire Canal

Plus en détail

Chapitre 25 : Item 258 Lithiase biliaire et complications

Chapitre 25 : Item 258 Lithiase biliaire et complications Chapitre 25 : Item 258 Lithiase biliaire et complications I. Incidence et prévalence II. Facteurs de risque III. Dépistage IV. Diagnostic de la lithiase vésiculaire symptomatique V. Lithiase vésiculaire

Plus en détail

Cas clinique 08/09/2015

Cas clinique 08/09/2015 Cas clinique 08/09/2015 élaboré par Résident Nader Ben Othmen Service des urgences Hôpital Fattouma Bourguiba Monastir Présentation du cas: Mr M.D âgé de 52 ans, agriculteur, originaire de Souassi, s est

Plus en détail

CHOLECYSTITE. Cholécystite aiguë. Définition :

CHOLECYSTITE. Cholécystite aiguë. Définition : CHOLECYSTITE Le site du Docteur Patricia GRANDCOIN Adresse du site : www.docvadis.fr/patricia-grandcoin DEFINITION. PHYSIOPATHOLOGIE, TRAITEMENT. Cholécystite aiguë Définition : C est l inflammation aigue

Plus en détail

URGENCES BILIAIRES "cas cliniques" Lombard Vincent

URGENCES BILIAIRES cas cliniques Lombard Vincent URGENCES BILIAIRES "cas cliniques" Lombard Vincent Scanner sans injection.. Homme 61 ans Douleurs abdominales brutales Hypochondre droit Murphy positif Cholestase et hyperbilirubinémie Hyperleucocytose,

Plus en détail

ALLIX DOSSIER 1. QUESTION 1 Quel est votre diagnostic? Y-a-il d autres examen(s) complémentaires(s) nécessaires?

ALLIX DOSSIER 1. QUESTION 1 Quel est votre diagnostic? Y-a-il d autres examen(s) complémentaires(s) nécessaires? N 258 - Lithiase biliaire et complications. - Diagnostiquer une lithiase biliaire et ses complications. - Identifier les situations d'urgence et planifier leur prise en charge. - Argumenter l'attitude

Plus en détail

UE 2.8.S3 - COURS MAGISTRAL N 6 : MALADIES DES VOIES BILIAIRES ET DU PANCREAS.

UE 2.8.S3 - COURS MAGISTRAL N 6 : MALADIES DES VOIES BILIAIRES ET DU PANCREAS. UE 2.8.S3 - COURS MAGISTRAL N 6 : MALADIES DES VOIES BILIAIRES ET DU PANCREAS. Ictère : o Métabolisme de la bilirubine : hème (hémoglobine) catabolisée en bilirubine -> transportée dans le plasma sous

Plus en détail

Une femme de 42 ans est admise pour douleurs abdominales et ictère. C est une femme active, secrétaire de direction, mariée, deux enfants de 15 et 17

Une femme de 42 ans est admise pour douleurs abdominales et ictère. C est une femme active, secrétaire de direction, mariée, deux enfants de 15 et 17 Une femme de 42 ans est admise pour douleurs abdominales et ictère. C est une femme active, secrétaire de direction, mariée, deux enfants de 15 et 17 ans. Dans la nuit précédente, elle a été réveillée

Plus en détail

Anatomie et physiologie du foie, des voies biliaires et du pancréas

Anatomie et physiologie du foie, des voies biliaires et du pancréas Anatomie et physiologie du foie, des voies biliaires et du pancréas as Processus pathologiques obstructifs UE 2.8.S3 Dr Samy BOUSSOUKAYA Chef de clinique en hépatologie Hôpital Louis Mourier, Université

Plus en détail

HEMOBILIE ET IMAGERIE À propos de 2 cas

HEMOBILIE ET IMAGERIE À propos de 2 cas À propos de 2 cas B. Robert, C. Chivot, C. Gondry-Jouet, T. Yzet, H. Deramond SERVICE D IMAGERIE MEDICALE CHU AMIENS OBJECTIFS PEDAGOGIQUES - Connaître les principales étiologies des hémobilies et les

Plus en détail

Diagnostic des ictères (320) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005)

Diagnostic des ictères (320) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Diagnostic des ictères (320) Professeur Jean-Pierre ZARSKI Avril 2003 (Mise à jour Mars 2005) Pré-Requis : Clinique : o insuffisance hépatocellulaire PCEM2 o hypertension portale PCEM2 o diagnostic des

Plus en détail

Echographie des voies biliaires

Echographie des voies biliaires Séminaire Echographie du patient aigu Nîmes, décembre 2013 Echographie des voies biliaires Alexandre MOREAU Division ARDU Pr de La Coussaye CHU Nîmes Carémeau Objectifs de l'échographie abdominale appliquée

Plus en détail

Douleurs Abdominales. Philippe Le Conte

Douleurs Abdominales. Philippe Le Conte Douleurs Abdominales Philippe Le Conte Mr F, 65 ans adressé pour douleur abdominale ATCDs Artérite des membres inférieurs Trt : aspégic Mr F, 65 ans adressé pour douleur abdominale HDM Apparition brutale

Plus en détail

!"#$%&'()*+,-"#$".$%/0(-*.1& 23$4"))*")

!#$%&'()*+,-#$.$%/0(-*.1& 23$4))*) !"#$%&'()*+,-"#$".$%/0(-*.1& 23$4"))*") Le réservoir 2 Scopie 3 Douleur abdominale (sans choc) NON Orientation clinique Contexte chir. Évident? Météorisme, défense Syndrome occlusif Syndrome appendiculaire!

Plus en détail

Echographie des voies biliaires

Echographie des voies biliaires DIU de techniques de monitorage et d ultrasonographie en médecine pré-hospitalière et salle d accueil des urgences vitales Session février 2014 Echographie des voies biliaires Alexandre MOREAU Division

Plus en détail

Ictère. ITEM 275 (Unité d enseignement 8) Jean-Frédéric Blanc Hôpital Saint-André

Ictère. ITEM 275 (Unité d enseignement 8) Jean-Frédéric Blanc Hôpital Saint-André Ictère ITEM 275 (Unité d enseignement 8) Jean-Frédéric Blanc Hôpital Saint-André Hémolyse Augmentation Bilirubine NC Selles normales, Urines claires Anémie +++ Haptoglobine abaissée Maladie de Gilbert

Plus en détail

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale.

Objectifs. Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectifs Objectif n 1 : Présenter les avantages, limites et inconvénients des différents examens d imagerie abdominale. Objectif n 2 : Préciser les stratégies d imagerie abdomino-pelvienne en urgence

Plus en détail

Lithiases biliaires. Introduction Rappels anatomiques Rappels physiologiques Quelques chiffres Définitions

Lithiases biliaires. Introduction Rappels anatomiques Rappels physiologiques Quelques chiffres Définitions Lithiases biliaires F Labbé IFSI octobre 2015 Introduction Rappels anatomiques Rappels physiologiques Quelques chiffres Définitions Rôle de l IDE en préopératoire aux urgences Rôle de L IBODE La salle

Plus en détail

Risques et complications de la CPRE. Dr Fabien Fumex Hôpital Privé Jean Mermoz - Lyon

Risques et complications de la CPRE. Dr Fabien Fumex Hôpital Privé Jean Mermoz - Lyon Risques et complications de la CPRE Dr Fabien Fumex Hôpital Privé Jean Mermoz - Lyon Objectifs pédagogiques Fréquence des principales complications Le risque infectieux : comment le prévenir? Le risque

Plus en détail

Eric ZERBIB C.I.M.O.P. Centre Chirurgical Val d Or Saint-Cloud

Eric ZERBIB C.I.M.O.P. Centre Chirurgical Val d Or Saint-Cloud Scintigraphies hépato-biliaires Eric ZERBIB C.I.M.O.P. Centre Chirurgical Val d Or Saint-Cloud Cas Clinique Mardi 27 décembre d 2005 : Coup de fil à un ami... QuickTime et un décompresseur TIFF (non compressé)

Plus en détail

Conférence de méthodologie. Description d une iconographie. Révision des images les plus courantes.

Conférence de méthodologie. Description d une iconographie. Révision des images les plus courantes. Conférence de méthodologie Description d une iconographie. Révision des images les plus courantes. M. Garnier - octobre 2009 Consignes Lisez les résumés cliniques succincts puis décrivez et interprétez

Plus en détail

Cécile BOULET 28/01/2011

Cécile BOULET 28/01/2011 Cécile BOULET 28/01/2011 11ans Enfant unique Vaccinations à jour Pas d allergies Consultation au PU PED le 21/07 à 16h via SOS médecin pour douleurs abdominales. - 18/07 soir: T 39 C sans frissons + céphalées.

Plus en détail

TD ICTERE: Pré-Requis

TD ICTERE: Pré-Requis TD ICTERE: Pré-Requis Anatomie des voies biliaires intra- et extrahépatiques Physiologie de la cholérèse Métabolisme des acides bilaires Métabolisme de la bilirubine Physiologie de l hématopoïèse et de

Plus en détail

Voies biliaires. Olivier Lucidarme

Voies biliaires. Olivier Lucidarme Voies biliaires Olivier Lucidarme VB intrahépatiques VB Principale Sgt hilaire Sgt épiploique Sgt rétro duodénopancréatique Sgt intrapariétal VB accessoire Vésicule Canal cystique Lithiase biliaire et

Plus en détail

Ronéo CCO urgence (D2) : urgences chirurgicale étage sus-mésocolique (Pr Sauvanet) 5 décembre 2013

Ronéo CCO urgence (D2) : urgences chirurgicale étage sus-mésocolique (Pr Sauvanet) 5 décembre 2013 Ronéo CCO urgence (D2) : urgences chirurgicale étage sus-mésocolique (Pr Sauvanet) 5 décembre 2013 RT : GZ Préambule : Tout d abord daisolé pourre lé phuturs et éventuels faute d ortaugrafes. Le cours

Plus en détail

Prise en charge actuelle de la cholécystite aiguë lithiasique

Prise en charge actuelle de la cholécystite aiguë lithiasique Association des Gastroentérologues libéraux de l Algérois 6 ème Séminaire de Formation Médicale Continue Prise en charge actuelle de la cholécystite aiguë lithiasique F. MERAD (CHU BEO) Alger le 27-28

Plus en détail

IMAGERIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE

IMAGERIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE IMAGERIE EN CHIRURGIE DIGESTIVE A travers un cas clinique CH A.GAYRAUD Dr NIAMPA, Chir A IDENTITE Mr T. A. 87 ans Marié père de 3 enfants Vit a domicile Non autonome MOTIF D HOSPITALISATION Syndrome occlusif

Plus en détail

Scintigraphie hépatobiliaire h DSO

Scintigraphie hépatobiliaire h DSO Scintigraphie hépatobiliaire h et DSO Eric ZERBIB CIMEN Centre Chirurgical Val d Or 14 rue Pasteur 92210 Saint-Cloud Eric.zerbib zerbib@cimen.fr Scintigraphie hépatobiliaireh Indications : The french paradoxe!!!

Plus en détail

Prescription et Imagerie Abdominale

Prescription et Imagerie Abdominale Prescription et Imagerie Abdominale Médecine Générale et imagerie abdominale Questions cliniques Problème aigu /chronique Suivi d une anomalie traitée par le MT Suivi d une anomalie traitée par MT & Spécialiste

Plus en détail

Conduire le projet de soins à partir des données du dossier patient : cholécystite aiguë

Conduire le projet de soins à partir des données du dossier patient : cholécystite aiguë Conduire le projet de soins à partir des données du dossier patient : cholécystite aiguë Analyse descriptive et explicative de la situation Dame âgée de 66 ans entrante le 22/09 (J1 de son hospitalisation)

Plus en détail

Item n 290 : Gastrite et maladie ulcéreuse gastroduodénale

Item n 290 : Gastrite et maladie ulcéreuse gastroduodénale ENSEIGNEMENT D HEPATO-GASTROENTEROLOGIE Item n 290 : Gastrite et maladie ulcéreuse gastroduodénale Vendredi 10 décembre 2010 Faculté de Médecine Lyon-Sud Charles Mérieux Pr S NANCEY stephane.nancey@chu-lyon.fr

Plus en détail

Nicolas Van Grunderbeeck, CH Dr Schaffner LENS. ARMEDA 17 Décembre 2009

Nicolas Van Grunderbeeck, CH Dr Schaffner LENS. ARMEDA 17 Décembre 2009 Nicolas Van Grunderbeeck, CH Dr Schaffner LENS ARMEDA 17 Décembre 2009 Infections potentiellement graves Flore pathogène? E. coli et entérobactéries Les autres? Place du/des gestes chirurgicaux Quels antibiotiques?!

Plus en détail

1. Quelles sont vos hypothèses diagnostiques? Quel est le diagnostic le plus probable et sur quels arguments?

1. Quelles sont vos hypothèses diagnostiques? Quel est le diagnostic le plus probable et sur quels arguments? Femme de 72 ans, obèse, présentant une douleur épigastrique s'aggravant progressivement depuis plusieurs heures, apparues au coucher, à l'issue d'un repas copieux. Au moment de l'hospitalisation, la fièvre

Plus en détail

IMAGERIE EN COUPE DE HEPATOBILIAIRE

IMAGERIE EN COUPE DE HEPATOBILIAIRE IMAGERIE EN COUPE DE L ASCARIDIOSE HEPATOBILIAIRE LL Ngo(1), E Delhom(2),TH Mai(3),TD Le (3), FM Lopez (1) 1 CHU Carémeau Nîmes, France 2 CHU St Eloi Montpellier, France 3 Hôpital Viet Duc, Hanoi, Vietnam

Plus en détail

PRESENTATION DES QUIZ

PRESENTATION DES QUIZ PRESENTATION DES QUIZ QUIZ N 1 Hôpital Beaujon Francisca Joly, PHU PMAD - Gastroentérologie et Assistance Nutritive Une patiente de 35 ans est hospitalisée en urgence en octobre 2005 pour la prise en charge

Plus en détail

Le choc septique. Dr Julie THISSE SAMU 88 SAU SMUR Epinal 18/03/14

Le choc septique. Dr Julie THISSE SAMU 88 SAU SMUR Epinal 18/03/14 Le choc septique Dr Julie THISSE SAMU 88 SAU SMUR Epinal 18/03/14 Définitions Etat de choc: inadéquation prolongée entre les apports en O2 et la demande tissulaire en O2 (très souvent corréléàune baisse

Plus en détail

Douleur épigastrique chez une obèse de 65 ans

Douleur épigastrique chez une obèse de 65 ans Douleur épigastrique chez une obèse de 65 ans Enoncé Une femme de 65 ans, obèse, vous consulte en urgence pour une douleur épigastrique irradiant dans l épaule droite apparue brutalement il y a 3 heures

Plus en détail

Foie et psoriasis. Pr Matthieu Allez Service de Gastroentérologie et équipe Avenir INSERM U.662 Hôpital Saint-Louis et Université Diderot - Paris 7

Foie et psoriasis. Pr Matthieu Allez Service de Gastroentérologie et équipe Avenir INSERM U.662 Hôpital Saint-Louis et Université Diderot - Paris 7 Foie et psoriasis Pr Matthieu Allez Service de Gastroentérologie et équipe Avenir INSERM U.662 Hôpital Saint-Louis et Université Diderot - Paris 7 Foie et psoriasis 1. Manifestations hépatobiliaires associées

Plus en détail

Sphinctérotomie endoscopique en urgence dans les pancréatites aiguës biliaires

Sphinctérotomie endoscopique en urgence dans les pancréatites aiguës biliaires Sphinctérotomie endoscopique en urgence dans les pancréatites aiguës biliaires Plan Introduction Physiopathologie de la PA biliaire PA biliaire: comparaison traitement conventionnel et sphinctérotomie

Plus en détail

Les examens complémentaires

Les examens complémentaires Les examens complémentaires Mme Forcellino 18/09/2009 Généralité sur les examens Le bon d'examen Prioriser en fonction état de la personne(gravité), examen dangereux, urgence Faire remplir / médecin, le

Plus en détail

1. GENERALITES SUR LA SURVEILLANCE D UN PATIENT AYANT SUBI UNE INTERVENTION CHIRURGICALE. Quel est le but des drainages?

1. GENERALITES SUR LA SURVEILLANCE D UN PATIENT AYANT SUBI UNE INTERVENTION CHIRURGICALE. Quel est le but des drainages? SOINS INFIRMIERS EN CHIRURGIE DIGESTIVE 1 1. GENERALITES SUR LA SURVEILLANCE D UN PATIENT AYANT SUBI UNE INTERVENTION CHIRURGICALE 1. Préparation de la chambre avant le retour du bloc du patient 2. Accueil

Plus en détail

Atteinte hépatique au cours de la maladie de Still de l adulte

Atteinte hépatique au cours de la maladie de Still de l adulte Atteinte hépatique au cours de la maladie de Still de l adulte Journée thématique de médecine interne Dr Najah Boussetta Le 16/1/2015 Patient N. A âgé de 33 ans admis pour exploration d une fièvre au long

Plus en détail

3/ Comment complétez-vous le bilan chez ce patient? Justifiez chaque examen complémentaire prescrit.

3/ Comment complétez-vous le bilan chez ce patient? Justifiez chaque examen complémentaire prescrit. Alors qu il est en vacances en Auvergne, Mr B 58 ans, présente brutalement une fièvre à 40 C avec des frissons. A l arrivée aux Urgences de l Hôpital du Puy en Velay, on découvre à l examen clinique la

Plus en détail

Frédérique MAIRE. Quand et comment traiter la lithiase biliaire au cours de la pancréatite aigue

Frédérique MAIRE. Quand et comment traiter la lithiase biliaire au cours de la pancréatite aigue Frédérique MAIRE Quand et comment traiter la lithiase biliaire au cours de la pancréatite aigue connaître les indications validées de la sphinctérotomie endoscopique en urgence Connaître les indications

Plus en détail

DIGESTIF Ictère. Ictère

DIGESTIF Ictère. Ictère 16/02/15 GRANGEON Anastasia CR : Julie Chapon Digestif Pr Barthet 8 pages Ictère Plan A. Définition de l'ictère B. Étiologie des ictères I. Étiologie des ictères à bilirubine libre II. Étiologie des ictères

Plus en détail

Patho Chir Cours 5. Lithiase Biliaires Pancréatite Cancer du pancreas

Patho Chir Cours 5. Lithiase Biliaires Pancréatite Cancer du pancreas Patho Chir Cours 5 Lithiase Biliaires Pancréatite Cancer du pancreas Les Voies biliaires Les Voies biliaires Les Voies biliaires Les Lithiases biliaires Epidémiologie Facteurs favorisants Les Lithiases

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES ICTERES

DIAGNOSTIC DES ICTERES Cours de Sémiologie digestive 3éme année, Médecine Dr KAHOUL FATIMA-ZOHRA. Médecine interne DIAGNOSTIC DES ICTERES I/DEFINITION : L ictère est une coloration jaune à bronze des téguments due à une augmentation

Plus en détail

Sémiologie radiologique des voies biliaires et du pancréas. Olivier Ernst

Sémiologie radiologique des voies biliaires et du pancréas. Olivier Ernst Sémiologie radiologique des voies biliaires et du pancréas Olivier Ernst Objectifs Imagerie Colique hépatique, Cholécystite, Angiocholite, Échographie, scanner et IRM dans les ictères obstructifs Imagerie

Plus en détail

DEFINITION PERITONITES AIGUES PHYSIOPATHOLOGIE (2) PHYSIOPATHOLOGIE (1) 22/12/2009. Inflammations aigues ou chroniques du péritoine

DEFINITION PERITONITES AIGUES PHYSIOPATHOLOGIE (2) PHYSIOPATHOLOGIE (1) 22/12/2009. Inflammations aigues ou chroniques du péritoine DEFINITION Inflammations aigues ou chroniques du péritoine PERITONITES AIGUES Nombreux tableaux cliniques Réactions particulières du péritoine aux agressions 18/01/07 2 PHYSIOPATHOLOGIE (1) PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter.

Infections à BGN. 2/ Autres BGN : pseudomonas (bacille pyocyannique), acinetobacter. Introduction Infections à BGN Infections très fréquentes. Communautaires / associées aux soins. La porte d entrée: urinaire / digestive Gravité sepsis sévère. La première cause de choc septique Résistance

Plus en détail

Cas clinique

Cas clinique Cas clinique Une femme de 33 ans a consulté pour des épigastralgies d apparition aigues remontant à une semaine. Il s agit d une douleur continue irradiant vers le dos, ne varie pas avec la position ou

Plus en détail

Confrontations en Hématologie Cellulaire

Confrontations en Hématologie Cellulaire Confrontations en Hématologie Cellulaire (Pr Marc ZANDECKI Dr Franck GENEVIEVE) Septembre 2017 (2017 CYT - 3) Vous trouverez ci-après les dossiers biocliniques des 4 observations correspondant aux frottis

Plus en détail

Définition. Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région

Définition. Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région Dysphagie Définition Sensation non douloureuse d arrêt des aliments dans la région Cervicale Rétro-sternale Épigastrique Apparaissant immédiatement après la déglutition Obstructions organiques ou fonctionnelles

Plus en détail

Concours blancs. François VILLERET

Concours blancs. François VILLERET UE ECN EN Concours blancs Se tester, sʼévaluer et se comparer HEPATO-GASTRO-ENTEROLOGIE CHIRURGIE DIGESTIVE François VILLERET Editions Vernazobres-Grego 99 bd de l Hôpital 75013 PARIS - Tél. 01 44 24 13

Plus en détail

Syndromes abdominaux douloureux et urgences vasculaires. Grégoire Evrard Chef de Clinique Urgences Adultes CHU Bordeaux

Syndromes abdominaux douloureux et urgences vasculaires. Grégoire Evrard Chef de Clinique Urgences Adultes CHU Bordeaux Syndromes abdominaux douloureux et urgences vasculaires Grégoire Evrard Chef de Clinique Urgences Adultes CHU Bordeaux Urgences abdominales non traumatiques Diversités des pathologies responsables Degré

Plus en détail

22/12/2009 RAPPEL ANATOMIQUE (1) FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS RAPPEL ANATOMIQUE (3) RAPPEL ANATOMIQUE (2) 10/12/09 10/12/09 10/12/09

22/12/2009 RAPPEL ANATOMIQUE (1) FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS RAPPEL ANATOMIQUE (3) RAPPEL ANATOMIQUE (2) 10/12/09 10/12/09 10/12/09 22/12/2009 RAPPEL ANATOMIQUE (1) FOIE, VOIES BILIAIRES, PANCREAS 10/12/09 RAPPEL ANATOMIQUE (3) RAPPEL ANATOMIQUE (2) 10/12/09 2 3 10/12/09 4 1 BIOLOGIE IMAGERIE Pour le foie : Transaminases, bilirubine,

Plus en détail

CAS CLINIQUE. Dr Wissem HACHFI. Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse

CAS CLINIQUE. Dr Wissem HACHFI. Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse CAS CLINIQUE Dr Wissem HACHFI Sce de Médecine Interne et Maladies Infectieuses CHU Farhat Hached Sousse Cas clinique - Patient de 70 ans, - Antécédents:. Diabète de type II sous ISL. Prothèse mécanique

Plus en détail

Le syndrome LPAC (Low Phospholipid-Associated Cholelithiasis)

Le syndrome LPAC (Low Phospholipid-Associated Cholelithiasis) Le syndrome LPAC (Low Phospholipid-Associated Cholelithiasis) Hervé HAGÈGE AGELA Octobre 2016 Une maladie non exceptionnelle Femmes de moins de 30 ans (n=60) Avec surpoids (n=33) Sans surpoids (n=27) Syndrome

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UN ICTERE. F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia

PRISE EN CHARGE D UN ICTERE. F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia PRISE EN CHARGE D UN ICTERE A Brams, Viscéralis, Synergia F Banon, Unité d endoscopie digestive, Synergia CAS CLINIQUE Monsieur X, âgé de 69 ans, vous consulte pour un ictère associé à une altération de

Plus en détail

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS

Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS Item 157 (Item 93) Infections urinaires de l enfant et de l adulte. Leucocyturie EVALUATIONS 2014 1 QUESTION 1/5 : Concernant les pyélonéphrites aiguës : A - Elles peuvent mettre en jeu le pronostic vital

Plus en détail

Collection 24 heures / Pôle : Hépato-Gastro-entérologie et chirurgie digestive

Collection 24 heures / Pôle : Hépato-Gastro-entérologie et chirurgie digestive Dossier N 1 Collection 24 heures / Pôle : Hépato-Gastro-entérologie et chirurgie digestive Une patiente âgée de 56 ans est amenée par les pompiers au service des urgences de l hôpital régional dans lequel

Plus en détail

Cas clinique. Titre court : Les pièges du cathétérisme biliaire

Cas clinique. Titre court : Les pièges du cathétérisme biliaire Cas clinique Titre court : Les pièges du cathétérisme biliaire Titre : Comment ne pas confondre la voie biliaire et la voie pancréatique et inversement? Title: How to differenciate between biliary and

Plus en détail

- Amaigrissement récent non chiffré et épigastralgies que la malade attribue aux hypoglycémiants oraux.

- Amaigrissement récent non chiffré et épigastralgies que la malade attribue aux hypoglycémiants oraux. N. BENFENATKI BN 60ans, diabétique de type 2 depuis 10 ans, traitée par 02 comprimés de Glucophage 850 et 01 comprimé de Daonil par jour est admise pour asthénie intense. H D M: - Amaigrissement récent

Plus en détail

Sémiologie pancréatique

Sémiologie pancréatique Sémiologie pancréatique Sémiologie Médicale PCEM2 Docteur Pascal Sève Professeur Christiane Broussolle Faculté de Médecine Lyon-Sud 2007 30/05/2007 sémiologie PCEM2-HGE 1 Pancréas Sémiologie Examens complémentaires:

Plus en détail

Item 258 : Lithiase biliaire et ses complications

Item 258 : Lithiase biliaire et ses complications Item 258 : Lithiase biliaire et ses complications Date de création du document 2008-2009 Table des matières 1 Incidence et prévalence...1 2 Facteurs de risque... 2 3 Dépistage... 3 4 Diagnostic de la lithiase

Plus en détail

DIGESTIF Ictère. Ictère

DIGESTIF Ictère. Ictère 10/02/2014 KHALED Louisa L2 Digestif Pr Barthez 6 pages Correcteur 5 Ictère Plan A. Définition de l'ictère B. Étiologie des ictères à bilirubine I. Étiologie des ictères à bilirubine libre II. Étiologie

Plus en détail

La lithiase de la voie biliaire principale (LVBP)

La lithiase de la voie biliaire principale (LVBP) La lithiase de la voie biliaire principale (LVBP) Objectifs : 1- Expliquer les mécanismes de la formation d'une lithiase de la voie biliaire principale. 2- Décrire les conséquences physiopathologiques

Plus en détail

9/13/2013. Optimiser l usage des examens d imagerie médicale. Service d Imagerie Médicale. Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil. Optimiser la prescription

9/13/2013. Optimiser l usage des examens d imagerie médicale. Service d Imagerie Médicale. Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil. Optimiser la prescription Service d Imagerie Médicale Optimiser l usage des examens d imagerie médicale Dr E. BERTOLLE CH Argenteuil Patient de 40 ans adressé pour traumatisme crânien - Sans perte de connaissance, sans signe neurologique

Plus en détail

SEPTEMBRE 2015. Dr BOUVIER Aurélie Service de Chirurgie digestive CHU le Bocage DIJON

SEPTEMBRE 2015. Dr BOUVIER Aurélie Service de Chirurgie digestive CHU le Bocage DIJON SEPTEMBRE 2015 Dr BOUVIER Aurélie Service de Chirurgie digestive CHU le Bocage DIJON Foie Vésicule biliaire Estomac Voies biliaires Duodénum Pancréas Canal de Wirsung Cholédoque Sphincter d Oddi eau 95%,

Plus en détail

LES CANCERS DIGESTIFS

LES CANCERS DIGESTIFS LES CANCERS DIGESTIFS Les cancers digestifs n ont souvent pas de symptômes. Ils peuvent toucher tous les organes : œsophage, estomac, foie, pancréas, rectum, colon Cancer colorectal C est une transformation

Plus en détail

Lithiase intra-hépatique

Lithiase intra-hépatique Lithiase intra-hépatique Cours DES 18 janvier 2008 Géraldine Perkins (DES) Définition Présence de calculs dans les voies biliaires (VB) en amont de la convergence des canaux hépatiques droits et gauches.

Plus en détail

Echographie et complications abdominales post-opératoires

Echographie et complications abdominales post-opératoires CHU Kremlin Bicêtre Echographie et complications abdominales post-opératoires Raphaël Buaron Marie-France Bellin, Mathilde Gayet Service de Radiologie, Hôpital de Bicêtre-P. Brousse Université Paris Sud

Plus en détail

REANIMATION D4 Côme BUREAU

REANIMATION D4 Côme BUREAU 0 05 DOSSIER N 5 Enoncé Mr L., 6 ans est admis pour prise en charge d un choc septique. Il a comme principaux antécédents une cirrhose type NASH sans épisode de décompensation et une hypertension portale

Plus en détail

Sémiologie radiologique. de l abdomen

Sémiologie radiologique. de l abdomen Sémiologie radiologique de l abdomen Abdomen sans préparation Rayons X : projection plane (2D) du volume du corps (3D) Statique / dynamique Contraste par atténuation Abdomen sans préparation 4 tonalités

Plus en détail

La douleur aux urgences

La douleur aux urgences La douleur aux urgences Le point de vue du chirurgien L apport des biomarqueurs Pr JM Regimbeau, Dr F Prevot, Dr C Cosse Service de Chirurgie Digestive CHU Amiens Picardie COPACAMU 2016 Jeudi 17 Mars Principales

Plus en détail

Sémiologie des Etats de choc

Sémiologie des Etats de choc Sémiologie des Etats de choc Dr CHEN CHI SONG 12/11/2012 1 Introduction Urgence vitale Reconnaître Diagnostiquer étiologie Traiter 12/11/2012 2 Définition Etat de choc: survenue d une hypotension artérielle:

Plus en détail

Cours 3. Chrirurgie Abdominal

Cours 3. Chrirurgie Abdominal Cours 3 Chrirurgie Abdominal Chirurgie abdominale Chirurgie essentiellement du tube digestif et des organes de la cavité abdominale La plus fréquente en terme de pathologie chirurgicale Chirurgie abdominal

Plus en détail

Pour en savoir plus...

Pour en savoir plus... Pour en savoir plus... Le site du Docteur Murielle Mollo Adresse du site : www.docvadis.fr/murielle-mollo Voici une liste de liens vers le site de la Société Nationale Française de Gastroentérologie (SNFGE)

Plus en détail

Diverticulose et complications A.OLIVER 2013

Diverticulose et complications A.OLIVER 2013 Diverticulose et complications A.OLIVER 2013 GENERALITES HAS 2006 La «diverticulose colique» correspond à un état asymptomatique : anomalie anatomique acquise du colon, caractérisée par la présence de

Plus en détail

Dr Benmostefa N Maitre assistant en Médecine Interne CHU Sétif Février 2015

Dr Benmostefa N Maitre assistant en Médecine Interne CHU Sétif Février 2015 Dr Benmostefa N Maitre assistant en Médecine Interne CHU Sétif Février 2015 plan ANATOMIE DE L ABDOMEN INTRODUCTION ANALYSE SEMIOLOGIQUE : - INTERROGATOIRE - EXAMEN CLINIQUE - EXAMENS PARA CLINIQUES LES

Plus en détail

Prise en charge des urgences abdominales en imagerie

Prise en charge des urgences abdominales en imagerie Prise en charge des urgences abdominales en imagerie N. Siauve, C. Lefort, L. Fournier, A. Hernigou, C. Grataloup, CA. Cuénod, O. Clément, G. Frija. Service de Radiologie PR G.Frija, HEGP, Paris Principes

Plus en détail

4. Diverticulose colique et ses complications

4. Diverticulose colique et ses complications 4. Diverticulose colique et ses complications HAS 2006 La «diverticulose colique» correspond à un état asymptomatique : anomalie anatomique acquise du colon, caractérisée par la présence de diverticules.

Plus en détail

LA LITHIASE BILIAIRE ET PANCREATITE AIGUE ; ETUDE DES FACTEURS DE RISQUE ET STRATEGIES THERAPEUTIQUES.

LA LITHIASE BILIAIRE ET PANCREATITE AIGUE ; ETUDE DES FACTEURS DE RISQUE ET STRATEGIES THERAPEUTIQUES. LA LITHIASE BILIAIRE ET PANCREATITE AIGUE ; ETUDE DES FACTEURS DE RISQUE ET STRATEGIES THERAPEUTIQUES. A Chenibet K Boukrouh N Sid Idris K Hail D Ouaret H Boumahdi A Tartag K Chaou. CCB CHU Mustapaha Alger

Plus en détail

Cette patiente, est-elle atteinte de Cholécystite aiguë?

Cette patiente, est-elle atteinte de Cholécystite aiguë? Cette patiente, est-elle atteinte de Cholécystite aiguë? Sémiologie actualisée E.Steyer et J.M.Bolzinger Ammppu Boulay 30 mars 2010 Nous déclarons nʼavoir aucun lien, direct ou indirect, avec des entreprises

Plus en détail

CALCUL CHOLESTEROLIQUE (80% ) Bile sursaturée en cholestérol

CALCUL CHOLESTEROLIQUE (80% ) Bile sursaturée en cholestérol AVRIL 2011 Expert : F SEVENET Formateur : JP DUBROMER Maitriser la physiopathologie de la lithiase biliaire Savoir faire le diagnostic clinique d une cholécystite et d une lithiase choledocienne Savoir

Plus en détail

Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016

Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016 Epreuve de DCP Principal 1 du 20/06/2016 DP3 Un patient de 24 ans est amené par sa compagne aux urgences à 6h du matin pour des douleurs abdominales violentes. On note une amydalectomie dans l enfance.

Plus en détail

LES DOULEURS ABDOMINALES

LES DOULEURS ABDOMINALES Sémiologie digestive Année 2016 3émes années de médecine Dr KAHOUL FATIMA-ZOHRA-Clinique de Médecine interne LES DOULEURS ABDOMINALES I/ INTRODUCTION : La douleur abdominale est un motif fréquent de consultation.

Plus en détail

Imagerie non invasive. des voies biliaires. B Pujol Hôpital Privé Jean Mermoz Lyon

Imagerie non invasive. des voies biliaires. B Pujol Hôpital Privé Jean Mermoz Lyon Imagerie non invasive des voies biliaires B Pujol Hôpital Privé Jean Mermoz Lyon Atelier FMCHGE Paris mars 2009 27 èmes Journées de JFHOD 2009 19-22 mars 2009 Formation Continue Palais des congrès PARIS

Plus en détail

Urgences Chirurgicales. Pr E. Rullier Chirurgie Digestive Hôpital Saint-André Université de Bordeaux

Urgences Chirurgicales. Pr E. Rullier Chirurgie Digestive Hôpital Saint-André Université de Bordeaux Urgences Chirurgicales Pr E. Rullier Chirurgie Digestive Hôpital Saint-André Université de Bordeaux Cas n 1! F 21 ans! Douleur abdo depuis 12h début péri ombilical puis FID! Nausées, selles liquides! Défense

Plus en détail

Hépato-gastro. Item 258: Lithiase biliaire et complications. Plan. - Généralités

Hépato-gastro. Item 258: Lithiase biliaire et complications. Plan. - Généralités 1 sur 8 30/08/2011 21:25 Hépato-gastro Item 258: Lithiase biliaire et complications Plan - Généralités A. LITHIASE DE LA VBA Lithiase VBA non compliquée Colique hépatique Cholécystite aiguë Cholécystite

Plus en détail

07/03/2016 Monnier Marie L2 CR : BOUÉ Kévin Digestif Pr L. Dahan 6 pages. Hépatomégalie. Plan : A. Définition. B. Palpation de l'hépatomégalie

07/03/2016 Monnier Marie L2 CR : BOUÉ Kévin Digestif Pr L. Dahan 6 pages. Hépatomégalie. Plan : A. Définition. B. Palpation de l'hépatomégalie 07/03/2016 Monnier Marie L2 CR : BOUÉ Kévin Digestif Pr L. Dahan 6 pages Hépatomégalie Plan : A. Définition B. Palpation de l'hépatomégalie C. L'échographie D. Diagnostic I. Interrogatoire II. Examen clinique

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES ICTERES

DIAGNOSTIC DES ICTERES Dr KAHOUL FATIMA-ZOHRA MAITRE ASSISTANTE-MEDECINE INTERNE CHU CONSTANTINE COURS EXTERNES DIAGNOSTIC DES ICTERES Plan I/DEFINITION II/DIAGNOSTIC POSITIF A/L INTERROGATOIR B/CLINIQUE C/BIOLOGIE D/EXAMENS

Plus en détail