3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL"

Transcription

1 3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL POITIERS 16 novembre 2016

2 CAS CLINIQUE n 1 Cancer de l hypopharynx localement avancé : un changement de paradigme? Florence ROUSSEAU-COSTE (Poitiers)

3 CAS CLINIQUE n 1 Un patient de 55 ans consulte pour gène à la déglutition douloureuse depuis 3 mois et d une masse cervicale droite. Tabac actif, 40 PA Alcool sevré (depuis 1998) estimé à 70 g/j OMS 1 Poids 70 kg Antécédents: amygdalectomie bilatérale dans l enfance Marié, 2 enfants

4 CAS CLINIQUE n 1 L examen clinique retrouve: Adénopathie jugulo-carotidienne droite de 6cm Odyno-dysphagie répondant aux antalgiques de pallier I Fibroscopie: lésion bourgeonnante du sinus piriforme droit TDM cervico-thoracique: lésion du sinus piriforme droit ( 2,5 x 2,7 x 5 cm) dépassant la ligne médiane, pas de lyse cartilagineuse

5 CAS CLINIQUE n 1

6 Le patient vous est adressé pour avis, quels examens réalisez vous? 1 - IRM cervicale 2 - TEP scanner à la choline 3 - TDM thoracique 4 - TEP scanner au 18-FDG 5 - Endo-PLO

7

8 CAS CLINIQUE n 1 Endo-PLO: lésion du sinus piriforme droit bourgeonnante avec envahissement du mur pharylgo-laryngé, extension en avant jusqu à l angle du sinus piriforme et envahissement de la partie antérieure du versant externe, extension en arrière au niveau de la région rétro-crico-aryténoidienne avec dépassement de la ligne médiane. Biopsie: carcinome épidermoïde peu différencié infiltrant TEP scanner: hypermétabolisme du sinus piriforme droit associé à des adénopathies II, III, IV à droite, pas d adénopathies controlatérales ni de lésions à distance

9 Quelle est la classification TNM? 1 - T2N3M0 2 - T3N2bM0 3 - T3N3M0 4 - T4aN3M0

10

11 CAS CLINIQUE n 1 T3N3M0 T1 Tumeur limitée à un seul sous site de l hypopharynx et/ou mesurant 2 cm ou moins dans sa plus grande dimension T2 Tumeur envahissant plus d un sous site de l hypopharynx ou un site adjacent et/ou mesurant plus de 2 cm mais moins de 4 cm dans sa plus grande dimension sans fixation de l hémi-larynx T3 Tumeur de plus de 4 cm dans sa plus grande dimension ou avec fixation de l he mi- larynx ou extension a l œsophage T4a Tumeur modérément avancée. Tumeur envahissant les cartilages thyroi de/cricoi de, l os hyoi de, la glande thyroi de ou le compartiment central des parties molles cervicales (muscles prélaryngés, graisse souscutanée) T4b Tumeur tre s avancée. Tumeur envahissant le fascia prévertébral, entourant l arte re carotide primitive ou envahissant les structures médiastinales. N3: ADP multiples, homo late rales 6 cm

12 Quelle prise en charge thérapeutique proposez vous? 1 - chirurgie exclusive 2 - radiothérapie exclusive 3 - radio-chimiothérapie exclusive 4 - chimiothe rapie d induction avec re e valuation a 3 cures 5 - chimiothérapie exclusive 6 - chimiothe rapie d induction avec re e valuation a 2 cures 7 - chirurgie puis radiothérapie +/- chimiothérapie

13

14 CAS CLINIQUE n 1 Atteinte ganglionnaire N3: Patient en théorie non opérable ( car engainement complet de l axe carotidien, donc CI opératoire) Ttt de référence: radio-chimiot d emblée Eléments en faveur d une chimiothérapie premie re => Si chir N ok chir T faisable hypopahrynx, N3: risque élevé d atteinte métastatique Fonte tumorale pour «faciliter» la balistique de radiothérapie

15 CAS CLINIQUE n 1 Chimiothe rapie d induction par TPF Re e valuation pre coce a 2 cures lors d un examen sous AG En cas de réponse complète: radiochimiothérapie En cas de réponse incomplète: chirurgie et radiothérapie post opératoire

16 CAS CLINIQUE n 1 Après 2 cycles de chimiothérapie: Quasi-disparition de l adénopathie cervicale droite Pas de douleur Nasofibroscopie: quasi disparition de la lésion et remobilisation vocale Scanner: bonne réponse tumorale et ganglionnaire Poursuite de chimiothe rapie jusqu a 3 cycles puis radio-chimiothérapie concomittante avec CISPLATINE (70 Gy lit tumoral, 66 Gy aires ganglionnaires droites et 54 Gy aires ganglionnaires gauche fin de traitement mai 2014)

17 CAS CLINIQUE n 1 Après chimiothérapie première, radiothérapie ou radiochimiothérapie? Essai SALTORL: étude de préservation laryngée Chimio d induction (TPF) puis radiothérapie Vs Radiochimiothérapie (CISPLATINE S1, S4, S7) RECO NCCN: apre s chimio d induction : RT seule

18 Que proposez vous pour le suivi? 1 consultation tous les 2 mois la 1 ère année 2 consultation tous les 3 mois la 1 ère année 3 TDM cervico-thoracique de référence à 2-3 mois après la fin des traitements 4 TEP-TDM de référence à 2-3 mois de la fin des traitements 5 consultation tous les 3 mois à partir de la 2 ème année pendant 5 ans

19

20 CAS CLINIQUE n 1

21 Merci de votre attention

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Chapitre 6 Cancers de l hypopharynx Cancer du sinus piriforme et carrefour des trois replis Classification TNM T1 : Tumeur limitée au sinus piriforme et 2 cm dans sa plus grande dimension T2 : Tumeur >

Plus en détail

Préservation. laryngée. Incontournables en Cancérologie Aix les Bains. 6 Octobre Avancées dans la prise en charge des cancers des VADS :

Préservation. laryngée. Incontournables en Cancérologie Aix les Bains. 6 Octobre Avancées dans la prise en charge des cancers des VADS : Avancées dans la prise en charge des cancers des VADS : Préservation Incontournables 2015 laryngée en Cancérologie Aix les Bains 6 Octobre 2015 Dr Julien Pavillet Oncologie Médicale Monsieur F., âgé de

Plus en détail

DOCUMENT D E TR AVAIL

DOCUMENT D E TR AVAIL Chapitre 5 Cancers du larynx Cancer laryngé supra-glottique Classification TNM T1 : Tumeur limitée à un site anatomique, mobilité normale T2 : Tumeur étendue à plus d un site supra glottique à la glotte,

Plus en détail

Cancers ORL Classification

Cancers ORL Classification 1 Histologie Carcinome épidermoïde ( 95% ) infiltrant moins radiosensible ( susceptible de migrer à partir des ganglions ) in situ ulcérant végétant = bourgeonnant plus radiosensible non infiltrant, T

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx Bilan initial d un patient présentant un cancer de l hypopharynx - Examen clinique ORL : laryngoscopie indirecte, fibroscopie avec étude de la mobilité pharyngolaryngée ++, palpation

Plus en détail

Stratégie thérapeutique loco-régionale des cancers oropharyngés

Stratégie thérapeutique loco-régionale des cancers oropharyngés Club des Oncologues Radiothérapeutes de Paris 13 février 2014 Stratégie thérapeutique loco-régionale des cancers oropharyngés Annabelle PICARD Sébastien ALBERT Chirurgie ORL et Cervico-Faciale Hôpital

Plus en détail

THESAURUS DES PRINCIPALES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DES CANCERS ORL. Réseau Oncologique des Pays de la Loire Novembre 2002 SOMMAIRE

THESAURUS DES PRINCIPALES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DES CANCERS ORL. Réseau Oncologique des Pays de la Loire Novembre 2002 SOMMAIRE THESAURUS DES PRINCIPALES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DES CANCERS ORL. Réseau Oncologique des Pays de la Loire Novembre 2002 SOMMAIRE AVANT-PROPOS... 2 CANCER DES LEVRES... 3 CANCER DE LA FACE INTERNE DE

Plus en détail

cancers pharyngolaryngés traités par radiochimiothérapie l hôpital central de l armée. Etude rétrospective à propos de 15 cas.

cancers pharyngolaryngés traités par radiochimiothérapie l hôpital central de l armée. Etude rétrospective à propos de 15 cas. cancers pharyngolaryngés traités par radiochimiothérapie au niveau de l hôpital central de l armée. Etude rétrospective à propos de 15 cas. Service d ORL et CCF du Pr.SALHI INTRODUCTION Les cancers laryngo-pharyngés

Plus en détail

Cancérologie ORL. Dr Olivier de Crouy-Chanel

Cancérologie ORL. Dr Olivier de Crouy-Chanel Cancérologie ORL 2014 Dr Olivier de Crouy-Chanel Cancers en ORL Cancer des VADS Cancer des sinus Cancer de la thyroïde Cancer des glandes salivaires Plan: cancer des VADS Anatomie Epidémiologie Bilan Traitement

Plus en détail

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR.

Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Chapitre 9 Cancers du cavum Les cancers du cavum, sinus et glandes salivaires sont des tumeurs rares selon la définition du REFCOR. Généralités Classification OMS basées sur le degré de différenciation

Plus en détail

M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service de Radiologie CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc

M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service de Radiologie CHU Mohammed VI, Marrakech, Maroc APPORT DU SCANNER SPIRALE DANS LE BILAN D EXTENSION LOCOREGIONAL DU CANCER DU LARYNX A PROPOS DE 93 CAS M. OUALI IDRISSI, H. ENNADAM, R. HIROUAL, N. CHERIF IDRISSI GUANOUNI, O. ESSADKI, A. OUSEHAL Service

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes de l hypopharynx et du larynx

Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes de l hypopharynx et du larynx Recommandations régionales Prise en charge des carcinomes de l hypopharynx et du larynx - juillet 2010 - Carcinomes de l hypopharynx L hypopharynx est le conduit musculo-muqueux qui s étend de l oropharynx

Plus en détail

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG

Cas Cliniques. Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Cas Cliniques Suspicions de récidives de néoplasies ORL et TEP-TDM au 18F-FDG Françoise Montravers, Jean-Noël Talbot. Service de Médecine Nucléaire Hôpital Tenon, Paris. Cas 1 Carcinose diffuse de l endolarynx

Plus en détail

Application clinique: Carcinome épidermoide du larynx

Application clinique: Carcinome épidermoide du larynx Application clinique: Carcinome épidermoide du larynx Données cliniques Mr A.M, 48 ans. ATCD : médical : diabète sous insuline tabac : 20 PA Mode de vie : commerçant Histoire de la maladie : dysphonie

Plus en détail

Cancers de l oropharynx

Cancers de l oropharynx Cancers de l oropharynx LES CANCERS DE L'OROPHARYNX : ASPECTS GENERAUX. Données épidémiologiques : Les carcinomes de l'oropharynx sont dans 95 % des cas carcinomes épidermoïdes. L'homme est touché trois

Plus en détail

«des boules et des glandes»

«des boules et des glandes» «des boules et des glandes» Xavier Poullias, C. Dechaud, E. Gontier, G. Bonardel, H. Foehrenbach Service de Médecine Nucléaire du Val-de-Grâce, Paris HDM : Patient de 58 ans alcoolo-tabagique Ecoulement

Plus en détail

Cancer du larynx. Intérêt de la TDM. A propos de 70 cas. S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi. Service de Radiologie 20 Août 1953.

Cancer du larynx. Intérêt de la TDM. A propos de 70 cas. S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi. Service de Radiologie 20 Août 1953. Cancer du larynx Intérêt de la TDM A propos de 70 cas S. Hassen, N. El Benna, Kh. Ouachtou, A. Abdelouafi Service de Radiologie 20 Août 1953. CHU Ibn Rochd Casablanca. Maroc INTRODUCTION - Cancer du larynx:

Plus en détail

Traitement conservateur des Carcinomes Epidermoïdes du Larynx. Stéphane TEMAM, MD, PhD Dpt Cancérologie Cervico-faciale

Traitement conservateur des Carcinomes Epidermoïdes du Larynx. Stéphane TEMAM, MD, PhD Dpt Cancérologie Cervico-faciale Traitement conservateur des Carcinomes Epidermoïdes du Larynx Stéphane TEMAM, MD, PhD Dpt Cancérologie Cervico-faciale Fonctions du pharyngo-larynx : CARREFOUR aéro-digestif Déglutition ++++ protection

Plus en détail

Le cancer du canal anal. Dr Christine Casa

Le cancer du canal anal. Dr Christine Casa Le cancer du canal anal Dr Christine Casa Anatomie du canal anal Du rectum à la peau péri anale 3-4 cm long Proche en AV - Cz l homme : bulbe urétral, urètre, gl de Cowper - Cz la femme : face postérieure

Plus en détail

DU Carcinologie Clinique Cancers ORL -Tête et Cou. Dr Stéphane TEMAM Dpt Cancérologie Cervico-Faciale

DU Carcinologie Clinique Cancers ORL -Tête et Cou. Dr Stéphane TEMAM Dpt Cancérologie Cervico-Faciale DU Carcinologie Clinique Cancers ORL -Tête et Cou Dr Stéphane TEMAM Dpt Cancérologie Cervico-Faciale Voies aéro-digestives supérieures Carcinomes épidermoïdes Voies aéro-digestives supérieures Cavum =

Plus en détail

CANCERS DU LARYNX. Docteur Catherine LORINET PHTP Radiothérapie CLARAC CHU Fort de France

CANCERS DU LARYNX. Docteur Catherine LORINET PHTP Radiothérapie CLARAC CHU Fort de France CANCERS DU LARYNX Docteur Catherine LORINET PHTP Radiothérapie CLARAC CHU Fort de France Données épidémiologiques l 25 % des tumeurs des VADS l 5 % des cancers l FDR majeur = Tabac l Sex Ratio : 97 % d

Plus en détail

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE ORL

IMAGERIE EN CANCEROLOGIE ORL IMAGERIE EN CANCEROLOGIE ORL SFR Rhône-Alpes. ISC Lyon. 2 avril 09. Toutes les présentations sont sur www.sfrra.com IMAGERIE EN CANCEROLOGIE ORL 19h30: Généralités. D.Bossard Hopital Privé Jean Mermoz

Plus en détail

11 ème rencontre régionale de cancérologie digestive

11 ème rencontre régionale de cancérologie digestive 11 ème rencontre régionale de cancérologie digestive NIORT 19 janvier 2017 2- Prise en charge nutritionnelle du patient atteint de cancer digestif tout au long de son parcours de soins Prise en charge

Plus en détail

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL

3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL 3 ème rencontre régionale de cancérologie ORL POITIERS 16 novembre 2016 CAS CLINIQUE n 2 Cancer de l oropharynx localement avancé : quelle thérapeutique proposer? J. GAESSLER Oncologie Radiothérapie Centre

Plus en détail

PLACE DE LA CHIRURGIE ORL

PLACE DE LA CHIRURGIE ORL «CONNAISSANCE DE LA MALADIE CANCÉREUSE» LE 24/01/2013 PLACE DE LA CHIRURGIE ORL Dr MAUVAIS Olivier Service ORL et Chirurgie Cervico-Faciale Pr TAVERNIER CHU Besançon LA CHIRURGIE LE PREMIER MOYEN DE TRAITEMENT

Plus en détail

Cancers des VADS Dom o i m n i i n q i u q e u e C he h v e al a ile i r e

Cancers des VADS Dom o i m n i i n q i u q e u e C he h v e al a ile i r e Cancers des VADS Dominique Chevalier Epidémiologie cavité orale, pharynx larynx Incidence standardisée monde en 2012 Hommes : 16.1 Femmes : 5.4 Incidence région Nord-Ouest : 2012 Hommes : 35 Estimation

Plus en détail

CANCERS PHARYNGO-LARYNGES Diagnostic et prise en charge. Dr BRECHETEAU Clémence IFSI 31/10/2014

CANCERS PHARYNGO-LARYNGES Diagnostic et prise en charge. Dr BRECHETEAU Clémence IFSI 31/10/2014 CANCERS PHARYNGO-LARYNGES Diagnostic et prise en charge Dr BRECHETEAU Clémence IFSI 31/10/2014 2 Rappels anatomiques Rappels anatomiques La cavité buccale et l oropharynx 3 Rappels anatomiques L hypopharynx

Plus en détail

Cancers des sinus et des fosses nasales nasopharynx inclus

Cancers des sinus et des fosses nasales nasopharynx inclus Cancers des sinus et des fosses nasales nasopharynx inclus Interne : Clémence Basse / Tuteur : Pr. Dubray Faculté de Rouen 1 2 1 CANCERS DES SINUS ET DES FOSSES NASALES Epidemiologie rare < 300 cas par

Plus en détail

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE

Fiche tumeur gynécologique. Adénocarcinome de l ENDOMETRE Fiche tumeur gynécologique Adénocarcinome de l ENDOMETRE FIGO IA G123 tumeur limitée à l endomètre IB G123 invasion du myomètre inférieur à 50% IC G123 invasion du myomètre supérieur à 50% IIA G123 invasion

Plus en détail

dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques

dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques Intérêt de la TEP- 18 FDG GHPS dans les cancers thyroïdiens peu différenciés et anaplasiques Rencontre APRAMEN du 09/10/2012 G. LETHIELLEUX, C. AMOUYAL, C. LEPOUTRE-LUSSEY, A. KAS, L. LEENHARDT, A. AURENGO

Plus en détail

Cancérologie pratique cancer VADS-thérapies ciblées. Pr Soubeyran Dr Daste

Cancérologie pratique cancer VADS-thérapies ciblées. Pr Soubeyran Dr Daste Cancérologie pratique cancer VADS-thérapies ciblées Pr Soubeyran Dr Daste Vous voyez en consultation en Janvier 2017 Mr D. Michel 49 ans. Ses antécédents sont: Tabagisme non sevré estimé à 4 PA Amygdalectomie

Plus en détail

Dr. Mouawad, Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale, CHRU de Lille Congrès de la Société Française de Tabacologie 03/11/2016

Dr. Mouawad, Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale, CHRU de Lille Congrès de la Société Française de Tabacologie 03/11/2016 Dr. Mouawad, Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale, CHRU de Lille Congrès de la Société Française de Tabacologie 03/11/2016 Cancers des VADS Répartition : Cavité buccale 30% Oropharynx 20% Larynx

Plus en détail

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures)

Stade I pt1-t2-n0. Stade II pt3-t4-n0. Stade III pt-n1-n2. Discussion RCP Folfox ou Xeloda? Standard Chirurgie seule. Chirurgie + FOLFOX 4 (12 cures) Référentiel en Oncologie Digestive Réseau ONCO LR (mise à jour : 2007) Cancer du côlon non métastatique Stade I pt1-t2-n0 Stade II pt3-t4-n0 Stade III pt-n1-n2 Bon pronostic Mauvais pronostic Occlusion,

Plus en détail

STRATEGIES THERAPEUTIQUES DANS LE CANCER DE L OESOPHAGE L. BEDENNE

STRATEGIES THERAPEUTIQUES DANS LE CANCER DE L OESOPHAGE L. BEDENNE STRATEGIES THERAPEUTIQUES DANS LE CANCER DE L OESOPHAGE L. BEDENNE Société algérienne d Hépatogastroentérologie ALGER 18-12-2008 Cancer oesophagien - Cas clinique Mi.. Mat.., né le 8/04/1950 Tabac 40 PA

Plus en détail

TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes

TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes TDM indiquée pour toutes les localisations IRM classiquement indiqué dans les tumeurs de la cavité buccale, mais artefacts de mouvement Differentes manoeuvres dynamiques en TDM en fonction de la localisation

Plus en détail

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS

Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Organisa(on du parcours ini(al de soins en cancérologie des VADS Dr Damien Le Pennec Problématique du délai Contenu de la première consultation : Anticipation des prises en charge Prise en charge diagnostique

Plus en détail

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome

types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Fiche tumeur gynécologique carcinome COL UTERIN types histologiques épidermoïde et adénocarcinome Tis TNM Col Utérin FIGO In situ 0 T1 -T1a -T1a1 -T1a2 -T1b -T1b1 -T1b2 -T2 -T2a -T2b -T3 -T3a -T3b T4 N1

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL RÉGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CERVICO-FACIALES

RÉFÉRENTIEL RÉGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CERVICO-FACIALES RÉFÉRENTIEL RÉGIONAL DE PRISE EN CHARGE DES TUMEURS CERVICO-FACIALES Ce référentiel régional a été validé par le Groupe Thématique Régional «Tumeurs cervico-faciales», groupe de travail pluridisciplinaire

Plus en détail

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques

TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques TEP et Cancer Broncho Pulmonaire Cas Cliniques E. OUHAYOUN* - J. GIRON** - J. BERJAUD*** *Service de Médecine Nucléaire - P r J.P. Esquerré **Service de radiologie - Pr J.J. Railhac ***Service de Chirurgie

Plus en détail

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire

Fiche tumeur épithéliale de l ovaire Fiche tumeur épithéliale de l ovaire FIGO I II III IV IA IB IC IIA IIB IIC IIIA IIIB IIIC tumeur limitée aux ovaires tumeur limitée à un ovaire : capsule intacte, pas de tumeur à la surface de l ovaire,

Plus en détail

Apport du scanner dans l analyse des adénopathies O.R.L. en TEP-TDM. Dr F. BERNARD Pr M. FARAGGIrésentation APRAMEN

Apport du scanner dans l analyse des adénopathies O.R.L. en TEP-TDM. Dr F. BERNARD Pr M. FARAGGIrésentation APRAMEN Apport du scanner dans l analyse des adénopathies O.R.L. en TEP-TDM Dr F. BERNARD Pr M. FARAGGI Vue Sagittale Cavité nasale Cavité buccale Nasopharynx Cavum Rhinopharynx Oropharynx Images tirées de Google

Plus en détail

LE CANCER DU COL UTERIN

LE CANCER DU COL UTERIN LE CANCER DU COL UTERIN Tout cancer infiltrant du col utérin diagnostiqué doit passer en RCP pré-thérapeutique. 1. BILAN INITIAL Examen gynécologique et examen clinique général A partir du stade IB le

Plus en détail

THEME : Paralysies récurrentielles de l adulte

THEME : Paralysies récurrentielles de l adulte THEME : Paralysies récurrentielles de l adulte BUT DE LA DEMARCHE : préciser la démarche diagnostique d une paralysie laryngée chez l adulte et la prise en charge Ne retenez parmi les objectifs et les

Plus en détail

Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites

Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites Imagerie dans les cancers des VADS: ses avantages et ses limites Philippe Halimi, MD Service de Radiologie, Hôpital Européen Georges Pompidou, Paris Faculté de Médecine Paris-V; Université René Descartes

Plus en détail

Cancers thyroïdiens. Marc Klein Service d endocrinologie CHU de Nancy

Cancers thyroïdiens. Marc Klein Service d endocrinologie CHU de Nancy Cancers thyroïdiens Marc Klein Service d endocrinologie CHU de Nancy Principales étapes de la tumorigenèse thyroïdienne Adénome toxique GSP TSH-R 11q13 Gène de fusion PAX8-PPAR-gamma1 thyréocyte ras Méthylation

Plus en détail

CANCER DE LA LANGUE MOBILE: Notre expérience sur 100 cas

CANCER DE LA LANGUE MOBILE: Notre expérience sur 100 cas CANCER DE LA LANGUE MOBILE: Notre expérience sur 100 cas El Bousaadani A., T Oubahmane, L Eljahd, Abada R., Rouadi S., Mahtar M., Roubal M., Kadiri F. Service d ORL et de Chirurgie cervico-faciale, Hôpital

Plus en détail

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP Informations générales sur le patient Consentement : OUI NON Identifiant patient INSC visible :................. NOM D USAGE :.............................. NOM DE NAISSANCE :.................................

Plus en détail

Cancers de l hypopharynx

Cancers de l hypopharynx Cancers de l hypopharynx A- GENERALITES 1) Epidémiologie Cancer fréquent et de pronostic grave du fait de son évolution insidieuse et de son caractère lymphophile. C est quasiment toujours un carcinome

Plus en détail

Berrada. S, Moussali. N, El Bekkali. L, El Benna.N, Gharbi. A Service de Radiologie, Hôpital 20 août 1945

Berrada. S, Moussali. N, El Bekkali. L, El Benna.N, Gharbi. A Service de Radiologie, Hôpital 20 août 1945 Berrada. S, Moussali. N, El Bekkali. L, El Benna.N, Gharbi. A Service de Radiologie, Hôpital 20 août 1945 INTRODUCTION Cancers du larynx : - Place importante au sein des cancers des VADS. Imagerie : -

Plus en détail

Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan

Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan Rappels Le cancer du rein Dr MOULIN Morgan Rappels Epidémiologie Incidence : France en 2012: 11573 cas 3% des tumeurs malignes de l adultel 7 ème rang des cancers Age moyen de découverte d : 65 ans Sex

Plus en détail

TEP au 18 F-FDG FDG et cancers ORL: le point de vue du chirurgien

TEP au 18 F-FDG FDG et cancers ORL: le point de vue du chirurgien TEP au 18 F-FDG FDG et cancers ORL: le point de vue du chirurgien Pr CONESSA Claude Dr Clément, Pr Poncet Service ORL du Val-de de-grâce Paris Rencontre APRAMEN 13/06/06 La TEP En fonction de notre expérience

Plus en détail

Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires

Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires Envahissement péricardique et 18 FDG TEP-TDM dans les cancers bronchopulmonaires V.Aflalo-Hazan, K.Kerrou, F.Gutman, F.Montravers, D.Grahek, JN.Talbot Service de Médecine Nucléaire, Hôpital Tenon Cas clinique

Plus en détail

Thésaurus du Cancer du Pancréas

Thésaurus du Cancer du Pancréas Thésaurus du Cancer du Pancréas 1 Classification TNM TX T0 Tis T1 T2 T3 T4 Renseignements insuffisants pour classer la tumeur primitive. Pas de signe de tumeur primitive. Carcinome in situ. Tumeur limitée

Plus en détail

Question 3 : Quel examen demandez-vous en première intention pour faire le diagnostic? Puis quel bilan demandez-vous?

Question 3 : Quel examen demandez-vous en première intention pour faire le diagnostic? Puis quel bilan demandez-vous? ORL 1 Données cliniques du patient : Monsieur L. âgé de 50 ans menuisier depuis 28 ans, vous est adressé par son ophtalmo. Il avait consulté en raison d'une diplopie intermittente. Il vous l'adresse à

Plus en détail

Imagerie du pharyngo-larynx pour les manipulateurs en électroradiologie : ce qu'il faut savoir

Imagerie du pharyngo-larynx pour les manipulateurs en électroradiologie : ce qu'il faut savoir + Imagerie du pharyngo-larynx pour les manipulateurs en électroradiologie : ce qu'il faut savoir C Brochart 1, S Blanpain 1, F Demuynck 2, P Monet 1, B Jamault 3, H Deramond 1 1 Service de neuroradiologie,

Plus en détail

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq

Définition Tumeur des cellules germinales de type séminome Primitive de localisation non testiculaire (extra-gonadique) Localisation Par ordre de fréq Séminome extra-gonadique (à propos d un cas) Henriot C., Palascak P., Sachova J., Chabod P., Khamlu A., Petitjean A., Bouchareb M., Nader N., Sauvain J.L., CHI Vesoul Définition Incidence et Etiologie

Plus en détail

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid

Journée de Sénologie Interactive. Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Journée de Sénologie Interactive Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S 51 ans XVII journées de sénologie le 18/09/14 Cas clinique interactif Dr Lalloum Marjorie; Dr Hocini Hamid Mme S., 51ans, consulte

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques

Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques Recommandations régionales Prise en charge des sarcomes des tissus mous non métastatiques - janvier 2006 - Diagnostic clinique Examen clinique (standard) : anamnèse examen de la région tumorale : localisation

Plus en détail

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016

Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie octobre 2016 Imagerie: intérêt du PETscan en Urologie Congres Francophone d Oncologie Multidisciplinaire: session urologie 13-15 octobre 2016 Dr Isabelle Brenot-Rossi Institut Paoli-Calmettes plan Cancers des voies

Plus en détail

Contribution de la ciné-irm à l évaluation et à la prise en charge des dysphagies

Contribution de la ciné-irm à l évaluation et à la prise en charge des dysphagies LVI Congrès SFP&PaCo, 18 oct. 2010, Paris Contribution de la ciné-irm à l évaluation et à la prise en charge des dysphagies F. Guilleré, P. Schultz, S. Riehm, D. Vetter, F. Veillon, C. Debry Introduction

Plus en détail

Notion de musculature extrinsèque et intrinsèque du larynx

Notion de musculature extrinsèque et intrinsèque du larynx ANATOMIE ANATOMIE ANATOMIE Notion de musculature extrinsèque et intrinsèque du larynx Muscles extrinsèques : Amarrent le larynx aux structures osseuse voisines Muscles intrinsèques +++ : Rôle majeur dans

Plus en détail

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES

Réseau de Référence Clinique pour les Tumeurs Endocrines Malignes Sporadiques et Héréditaires Labellisation INCA 2009 ANNEXES Stade pour le phéochromocytome / paragangliome ANNEXES Stade 1 Stade 2 Stade 3 Stade 4 5 cm A : Extension locale B : N1 C : Thrombose Métastases Classification par stades : cancer médullaire Stade

Plus en détail

12 ème Biennale Monégasque de Cancérologie Février 2016 Actualités des essais ORL du GORTEC

12 ème Biennale Monégasque de Cancérologie Février 2016 Actualités des essais ORL du GORTEC 12 ème Biennale Monégasque de Cancérologie Février 2016 Actualités des essais ORL du GORTEC Yoann POINTREAU MD PhD Institut inter-régional de Cancérologie - Le Mans CHRU Bretonneau Tours SALTORL ETUDE

Plus en détail

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules

Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules Recommandations régionales Prise en charge des cancers du poumon non à petites cellules - avril 2009 - Réunions de Concertation Pluridisciplinaires (RCP) Tout nouveau patient ayant un cancer bronchique

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 16.10.08 COORDINATEUR Dr. JM Vernejoux (Pneumologie, Bordeaux) PARTICIPANTS France - Pr. A. Taytard (Pneumologie, Bordeaux) - Dr. JL Touboul (Pneumologie, Chalon-sur-Saône) -

Plus en détail

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE

6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE 6 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Niort, le 20 mars 2014 8 ème Rencontre Régionale d actualités SÉNOLOGIQUE Actualités en RADIOTHERAPIE Laurianne COLSON (Poitiers) La radiothérapie postopératoire

Plus en détail

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne

Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Quel traitement en 2016 pour les cancers de l œsophage et du cardia non résécables? Cours intensif Orléans 17 novembre 2016 L Bedenne Œsophage non résécable (TNCD 2016)? Critères de non-résécabilité Tumeur

Plus en détail

Prise en charge du carcinome épidermoïde du canal anal

Prise en charge du carcinome épidermoïde du canal anal Prise en charge du carcinome épidermoïde du canal anal Dr Véronique Vendrely Service de Radiothérapie-CHU de Bordeaux Email: veronique.vendrely@chu-bordeaux.fr OBJECTIFS PEDAGOGIQUES Définition histologique

Plus en détail

TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS PHARYNGO-LARYNGES D.S.BENYAHIA

TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS PHARYNGO-LARYNGES D.S.BENYAHIA TRAITEMENT CONSERVATEUR DES CANCERS PHARYNGO-LARYNGES D.S.BENYAHIA I. Introduction La première laryngectomie a été réalisée en 1873 par Billroth. Le but de la plupart des recherches chirurgicales a été

Plus en détail

Cancers de la cavité buccale

Cancers de la cavité buccale Chapitre 3 Cancers de la cavité buccale Généralités Les cancers de la cavité buccale représentent environ 30 % des cancers ORL (REF). Le type histologique le plus fréquent est le carcinome épidermoide

Plus en détail

K CAVITÉ BUCCALE ET VOIES AÉRODIGESTIVES SUPÉRIEURES

K CAVITÉ BUCCALE ET VOIES AÉRODIGESTIVES SUPÉRIEURES K CAVITÉ BUCCALE ET VOIES AÉRODIGESTIVES SUPÉRIEURES Carcinome épidermoïde différencié VADS et cavité buccale Généralités Localisation : Cavité buccale, oropharynx, hypopharynx, larynx Terrain : H +++

Plus en détail

REFERENTIEL DES PAYS DE LA LOIRE POUR LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DES VOIES AERO-DIGESTIVES SUPERIEURES

REFERENTIEL DES PAYS DE LA LOIRE POUR LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DES VOIES AERO-DIGESTIVES SUPERIEURES REFERENTIEL DES PAYS DE LA LOIRE POUR LA PRISE EN CHARGE DES CANCERS DES VOIES AERO-DIGESTIVES SUPERIEURES mars 2004 1 Ont participé à l élaboration de ce référentiel : - Dr Christophe Allavena : Radiothérapie

Plus en détail

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP

Informations générales sur le patient. Contexte de la RCP Informations générales sur le patient Consentement : OUI NON Identifiant patient INSC visible :................. NOM D USAGE :.............................. NOM DE NAISSANCE :.................................

Plus en détail

Métastases Pulmonaires

Métastases Pulmonaires Métastases Pulmonaires Diagnostic, et traitement «local» Philippe Girard, Stéphane Lenoir Institut Mutualiste Montsouris, Paris Métastases Pulmonaires 1. Présentation radio-clinique, diagnostic 2. Traitement

Plus en détail

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP

COMPTES-RENDUS DE WEB RCP COMPTES-RENDUS DE WEB RCP 30.04.2009 La démarche et les CR des Web-RCP sont conformes aux critères des Staff-EPP de la Haute Autorité de Santé COORDINATEUR Dr. JM Vernejoux (Pneumologie, Bordeaux) INTERVENANTS

Plus en détail

Cancer de l oesophage. Pr M.B.BENKADA

Cancer de l oesophage. Pr M.B.BENKADA Cancer de l oesophage Pr M.B.BENKADA Introduction 5 000 nouveaux cas/an (France) Prédominance masculine Age moyen est de 55 et 69 ans Le traitement curateur est la chirurgie Radiochimiothérapie est périopératoire

Plus en détail

Processus tumoraux UE 2.9

Processus tumoraux UE 2.9 Processus tumoraux UE 2.9 Dominique Béchade Institut Bergonié Bordeaux Généralités en cancérologie (2) Plan du cours généralités en cancérologie (2) Introduction Circonstances de découverte d un cancer

Plus en détail

Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes

Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes Place de la radiothérapie en oncogériatrie Dr Wiazzane Nadia Radiothérapeute, ICO Nantes Contexte Vieillissement de la population Concerné par le cancer Progrès de l anesthésie et de la chirurgie Attitude

Plus en détail

Matériel et Méthode 2

Matériel et Méthode 2 Introduction La prise en charge des carcinomes épidermoïdes avancés du larynx et de l hypopharynx restait jusqu au début des années 1990 dominée par la chirurgie radicale, mutilante pour le patient et

Plus en détail

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES

IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES IMAGERIE DU CANCER DU COL ET DES OVAIRES Elise Zareski, Service de Radiologie, Gustave Roussy Corinne Balleyguier, Philippe Morice, Sébastien Gouy, Christine Haie Meder, Patricia Pautier, Catherine Lhommé,

Plus en détail

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques.

Document de travail - 24/11/2010. Les cancers primitifs du vagin sont rares et représentent moins de 1% des cancers gynécologiques. De OncologiK. Ce référentiel, dont l'utilisation s'effectue sur le fondement des principes déontologiques d'exercice personnel de la médecine, a été élaboré par un groupe de travail pluridisciplinaire

Plus en détail

Cancer bronchique localisé opérable A. DÉNIEL, S. THUREAU.

Cancer bronchique localisé opérable A. DÉNIEL, S. THUREAU. Cancer bronchique localisé opérable CAS CLINIQUE A. DÉNIEL, S. THUREAU. Anamnèse. Mr FC Patient de 63 ans, ATCD de tabagisme actif (50 PA) Anamnèse : - Février 2014 douleur thoracique - Radiographie thoracique

Plus en détail

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert

Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou. Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert Traitements systémiques des cancers de la tête et du cou Cours de DES 9/12/16 Mony Chenda Ly- tuteur: Pr Chauffert 1 Stratégies: grandes lignes tumeurs de l hypopharynx et du larynx résécables tumeurs

Plus en détail

Objectifs. Pouvoir différencier les aspects habituels, les complications et les récidives après traitement du cancer du pharyngo-larynx.

Objectifs. Pouvoir différencier les aspects habituels, les complications et les récidives après traitement du cancer du pharyngo-larynx. Surveillance post-radique des cancers pharyngo-laryngés par scanner cervical F Cenoui, R Latib, L Jroundi, I Chami, M N Boujida Service de radiologie. Institut national d oncologie. Rabat. Maroc Objectifs.

Plus en détail

Imagerie du cancer thyroïdien chez l enfant : A propos de 4 cas

Imagerie du cancer thyroïdien chez l enfant : A propos de 4 cas Imagerie du cancer thyroïdien chez l enfant : A propos de 4 cas Introduction Le cancer thyroïdien de l enfant est rare. Il représente 1,5% de toutes les tumeurs avant 15 ans et 7% des tumeurs de le tête

Plus en détail

Radiothérapie et cancers des VADS : expérience du service de raidothérapie-onclogie de Blida. S Mesli, O Ladj, M Ayad, K boualge

Radiothérapie et cancers des VADS : expérience du service de raidothérapie-onclogie de Blida. S Mesli, O Ladj, M Ayad, K boualge Radiothérapie et cancers des VADS : expérience du service de raidothérapie-onclogie de Blida S Mesli, O Ladj, M Ayad, K boualge Epidémiologie 2392 Nouveaux cas de cancers traités a notre niveau en 2012:

Plus en détail

Tumeurs de l apex pulmonaire. N. Ferrière**, J. Margery* Services de Pneumologie **CHRU de Brest et * * HIA Percy - Clamart

Tumeurs de l apex pulmonaire. N. Ferrière**, J. Margery* Services de Pneumologie **CHRU de Brest et * * HIA Percy - Clamart Tumeurs de l apex pulmonaire N. Ferrière**, J. Margery* Services de Pneumologie **CHRU de Brest et * * HIA Percy - Clamart Je n ai pas de conflit d intérêt avec le sujet Düen fescht schnüfe! Ich bin d

Plus en détail

PREAMBULE. Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins. Il constitue une aide à la prescription pour les situations couramment

PREAMBULE. Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins. Il constitue une aide à la prescription pour les situations couramment PREAMBULE Ce référentiel a été établi en collaboration par les médecins nucléaires et oncologues du CHU, CRLC et libéraux de la région, en connaissance des données actuelles de la littérature, des Standards

Plus en détail

Diagnostic et traitement des cancer du poumon. Dr Fiteni Frédéric

Diagnostic et traitement des cancer du poumon. Dr Fiteni Frédéric Diagnostic et traitement des cancer du poumon Dr Fiteni Frédéric Données essentielles en France métropolitaine Nombre de nouveaux cas estimés de cancer du poumon en 2012 = 39 495 (28 211 hommes et 11 284

Plus en détail

La Chirurgie des Cancers du Larynx : Nos Résultats

La Chirurgie des Cancers du Larynx : Nos Résultats Congrès Maghrébin de la MAFOS Alger 22-24 Novembre 2013 La Chirurgie des Cancers du Larynx : Nos Résultats A. Mecibah Service ORL de l EPH de Batna INTRODUCTION INTRODUCTION Les cancers du larynx sont

Plus en détail

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU CANCER DE L OESOPHAGE. COURS DU DES ( 26/04/07) KANAFI Leïla CHU LIMOGES

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU CANCER DE L OESOPHAGE. COURS DU DES ( 26/04/07) KANAFI Leïla CHU LIMOGES PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU CANCER DE L OESOPHAGE COURS DU DES ( 26/04/07) KANAFI Leïla CHU LIMOGES GENERALITES! 5000 nouveaux cas par an! 3 ème cancer digestif (côlon; estomac)! 12H/1F! Epidermoide

Plus en détail

Cancer du rectum : traitement préopératoire

Cancer du rectum : traitement préopératoire SAHGEED Cancer du rectum : traitement préopératoire Cours Intensif de Cancérologie Digestive FFCD - SAHGEED 16 &17 Septembre 2016 Palais de la Culture MOUFDI Zakaria Pr. Nicolas Magné, MD, PhD nicolas.magne@icloire.fr

Plus en détail

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017

CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE. Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CANCER PULMONAIRE METASTATIQUE - CAS CLINIQUE Déborah Assouan Tuteur : Docteur Camille Garoute CHU Amiens DES 3 février 2017 CAS Mr G, 64 ans Homme de 64 ans sans antécédents notables, tabagisme actif

Plus en détail

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum

Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Quel schéma de radiothérapie proposer à un sujet Agé porteur d un cancer digestif? Exemple du cancer de l œsophage et du rectum Dr Servagi Vernat Stéphanie, Radiothérapeute CHRU Besançon 20 mars 2015 Pas

Plus en détail

. J.GIRON. G.DURAND. P.FAJADET.A. KHALIL (club thorax)

. J.GIRON. G.DURAND. P.FAJADET.A. KHALIL (club thorax) TNM et cancer bronchique en.... J.GIRON. G.DURAND. P.FAJADET.A. KHALIL (club thorax) J.BERJAUD.J.MAZIERES. CH. HERMANT. I.ROUQUETTE (Toulouse) WWW clubthorax.fr 1ere Question : Est ce un cancer? NON..car..

Plus en détail

SARCOMES DES TISSUS MOUS. Prise en charge des adolescents et jeunes adultes

SARCOMES DES TISSUS MOUS. Prise en charge des adolescents et jeunes adultes SARCOMES DES TISSUS MOUS Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Avril 2014 Sarcomes des tissus mous Version validée : avril 2014 Cible(s) Spécialités de la pathologie concernée. Rédacteur(s)

Plus en détail