Compte-rendu de l installation du comité de pilotage du schéma départemental de la domiciliation

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Compte-rendu de l installation du comité de pilotage du schéma départemental de la domiciliation"

Transcription

1 PREFET DE LA SEINE-SAINT-DENIS Direction Départementale de la Cohésion Sociale Affaire suivie par : Mme Sabrina BELHADJ M. François-Nathan LESEUL Bobigny, le 11 juillet 2014 Compte-rendu de l installation du comité de pilotage du schéma départemental de la domiciliation Etaient présents : Prénom / NOM STRUCTURE COURRIEL Didier LESCHI Préfet délégué pour l égalité des chances Didier DUPORT DDCS 93 Angélique COURTILLIER DDCS 93 Stéphane BERNARD DDCS 93 Sabrina BELHADJ DDCS93 François-Nathan LESEUL DDCS 93 Gaëlle LE LANN DGCS Nora OURRAD CCAS Saint-Denis UDCCAS 93 Karyn CARUSO CCAS Drancy Luisa BENZIMRA CCAS Drancy Massiatie BAMBA Hôtel social 93 / SAMU social Viviane CHEMIN CCAS Pantin Céline MOULINOU CCAS Pantin Christine FOUILLET CCAS Pierrefitte Odile MURAT CCAS St-Ouen Dominique BONNET CG 93 SSD DPAS Dominique DARCE CG 93 SSD DPAS Chantal RATEAU Mairie Le Raincy Florence TIRARD-COLLET Mairie La Courneuve Florence DEUX-MOUIZEL CCAS Gagny Christian BLANCARD ESP 93

2 Nadine BRICOUT Ville Noisy-le-Sec Léocadie ATOYEBI CCAS Noisy-le-Sec Brice SAMSON CCAS Villepinte Sarah HUMBLOT CCAS Ile-St-Denis Odile MENVIELLE CCAS Le Bourget Catharina TAILLANDIER CEFR Vaujours Delphine ROUSSEL CAF 93 Nadine BENESTEAU CPAM 93 Souhad ROUIBI PADA 93 COALLIA Patrice PISTONE PADA 93 COALLIA Géraldine FRANCK CCAS Les Lilas Jean-Claude SCHMIDT Préfecture Service des étrangers Julia FERBOEUF CCAS Montreuil Nathalie GODARD Médecins du Monde Nagalé KONTE CCAS Ile-St-Denis Catherine LE SAMEDI CH Saint-Denis Laurent GODLEWSKI PSA Bastille CH St-Denis Laurent DUCHATEAU PASS Ville-Evrard Michel LAMBERT AFGVIF Fatima-Zohra YACOUBI CCAS Neuilly-sur-Marne Audrey MAINGUY Secours catholique Anne-Sophie ABGRALL CCAS Aubervilliers Sylvestre D ALMEIDA UDCCAS 93 Claudine PEJOUX Mairie et CCAS Aubervilliers Muriel VATOUX CCAS Stains Secteur Solidarités Marcelle ROUSSEAU CCAS Aulnay-sous-Bois Valérie MEALLIER Secours populaire 93 Niellé DABO CCAS Pré-st-Gervais Marion DUVAL CCAS Pré-saint-Gervais Francisco GARCIA CCAS Bondy Sény DIATTA CCAS Bobigny David HEDRICH Dom Asile Sabrina NAHOUM CCAS Rosny-sous-Bois Sabrina MIRABELLA CCAS Rosny-sous-Bois Danièle LIGAULT CCAS Rosny-sous-Bois Cyril MENIN ACSC Cité Myriam Marie-Hélène LE NEDIC Emmaüs Alternatives Julien CONSALVI CCAS Saint-Ouen Frederic FELIP DDFIP 93 Marie RAMBAT DDFIP 93 Marie-Florence DEPRINCE Clichy-sous-Bois Nora KACHOUR CCAS Clichy-sous-Bois Sylvie TIEFERS CCAS Clichy-sous-Bois François RIVIERE CCAS Pavillons-sous- Bois Ammar RAHOUAHI CCAS Pierrefitte Amandine HENRIQUES CCAS Livry-Gargan Nicolas CHANTOME UT DRIHL 93

3 durable.gouv.fr Antoine PHILIPPS DRIHL Ronald DESIR Vies de Paris Yann BIZEUL Vies de Paris Aline DO Vies de Paris Gérard SCHERRER DRJSCS Sophie RIVIERE CCAS Villetaneuse Ordre du jour : - Présentation du cadre juridique relatif à l élaboration du schéma départemental de la domiciliation administrative. - Présentation de la démarche suivie en Seine-Saint-Denis. - Présentation des premiers résultats de l enquête réalisée en mai juin 2014 auprès des organismes domiciliataires du département. - Discussion avec les participants. - Présentation des préconisations proposées par la DDCS Présentation du calendrier de travail relatif au schéma départemental. 1. Ouverture du comité de pilotage par M. le Préfet LESCHI 2. Présentation du cadre juridique relatif à l élaboration du schéma départemental de la domiciliation administrative. Cf. supports de présentation 3. Présentation de la démarche suivie en Seine-Saint-Denis. Cf. supports de présentation 4. Présentation des premiers résultats de l enquête réalisée en mai et juin 2014 auprès des organismes domiciliataires du département. Les résultats présentés ici ne sont pas définitifs et feront l objet de modifications suite aux remarques et à l insertion des données rendues tardivement. Cf. supports de présentation 5. Discussion avec les participants Le manque de moyens financiers et techniques des acteurs de la domiciliation Suite aux présentations faites par la DGCS et par la DDCS, les participants souhaitent revenir sur le manque de moyens auquel sont confrontées les structures domiciliataires.

4 Mme OURRAD, représentant le CCAS de Saint-Denis et l UDCCAS, déclare que la mise en place du service de domiciliation au CCAS de Saint-Denis a coûté environ Le CCAS de Saint-Denis a réalisé en 2013, 2582 domiciliations. Elle évoque également l opportunité de développer les moyens techniques alloués à cette activité indiquant à ce propos s être rapproché du Centre d Action Sociale Protestant de Paris pour étudier la possibilité d installer son logiciel de traitement et de suivi des domiciliations. Enfin elle rappelle également que, malgré le coût de cette activité, une trentaine de CCAS du département réalise actuellement des domiciliations alors qu ils n étaient que 4 à en réaliser en La domiciliation : une priorité de l Etat afin de développer les dispositifs de droit commun et d éviter les surcoûts générés par les dispositifs d urgence M. Duport, Directeur départemental de la cohésion sociale, ajoute que l encouragement de la pratique de la domiciliation est une priorité pour la DDCS. L absence de domiciliation génère de la précarité et entraine des coûts d aide d urgence. Un des objectifs de la domiciliation est donc de permettre à un maximum de personnes de rentrer dans les procédures de droit commun et ainsi d éviter l accroissement des recours aux dispositifs d urgence particulièrement onéreux Le faible nombre de structures agréées «asile» et la faible visibilité des structures agréées «AME» Emmaüs Alternatives corrige les données énoncées par la DDCS et rappelle que seules trois associations réparties sur quatre sites disposent d agréments au titre des demandes d asile. La DDCS procèdera aux modifications. L association estime que le cahier des charges relatif aux agréments au titre des demandes d asile est trop contraignant, ce qui limite le nombre d associations susceptibles de disposer de cet agrément. Elle regrette également le manque de visibilité des associations disposant d un agrément au titre de l AME alors qu il s agit de la seule prestation exigible par les personnes en situation irrégulière. Enfin, l association déplore que le manque d offre de domiciliations favorise les pratiques de commercialisation illicite d attestations de domicile entre particuliers Rappel de l obligation pour le service des étrangers de la préfecture d accepter les attestations de domiciliation valides un an Dom Asile déclare que certains CCAS acceptent de domicilier des demandeurs d asile mais que la DIMIN réoriente les demandeurs vers des associations agréées. L association «Vies de Paris» regrette également que la DIMIN refuse régulièrement de prendre en compte les attestations de domiciliations délivrées par les associations. Le représentant de la DIMIN explique sa position par le fait qu une personne disposant du statut de réfugié obtient une carte de séjour de 10 ans et qu il est donc nécessaire qu elle dispose d une adresse stable et non provisoire dans le cadre de son renouvellement. Dom Asile confirme la condamnation de l Etat dans le Val de Marne par la décision n du Conseil d Etat qui a affirmé le 4 décembre 2013 que «la condition d un justificatif de domicile n est pas requise par les articles L742-6, L314-11, R742-5 et R314-2

5 du Ceseda» et que «la décision de maintenir [le requérant] sous récépissé de sa première demande de titre de séjour, d une validité d un mois, porte une atteinte grave et manifestement illégal au droit d asile ( ) et est entachée d une erreur de droit ( ) L absence d homogénéité des critères d appréciation du lien avec la commune et la proposition d inscrire l attache médicale parmi ces critères La Permanence d Accès aux Soins de Santé (PASS) du centre hospitalier de Saint- Denis, agréée depuis le 7 avril 2014, déclare avoir réalisé 469 domiciliations entre avril et juin Elle suggère de faire valoir l attache médicale comme un des critères de lien avec la commune permettant aux CCAS de domicilier. Médecins du Monde confirme que les CCAS n ont pas tous la même définition de la notion de lien avec la commune. L association estime que le nombre de personnes sans aucune attache est faible et que la grande majorité des personnes demandant des domiciliations ont bien des attaches sur des territoires mais qu elles ont d importantes difficultés à prouver leurs attaches La saturation de certains acteurs de l accès aux droits générée par l importance des volumes de domiciliations réalisées sur certains territoires Coallia déclare que si la domiciliation est bien la première étape nécessaire vers l accès aux droits, les flux générés par la concentration de nombreuses domiciliations sur certains territoires peuvent entrainer la saturation de partenaires comme la CPAM ou la Poste et donc des blocages dans l accès aux droits L affirmation de la nécessité de réfléchir à une coordination régionale de l activité La DRIHL souhaite travailler à une coordination régionale de l activité de domiciliation afin de désengorger les deux départements franciliens sous tension que sont Paris et la Seine Saint-Denis. Concernant le manque de péréquation régionale, Médecins du Monde regrette l absence d harmonisation des critères d attribution de l AME entre les CPAM de Paris et de la Seine Saint-Denis notamment. La CPAM de Paris exigerait davantage de preuves que la CPAM de la Seine Saint-Denis. Une partie des personnes n ayant pas obtenu l AME auprès de la CPAM de Paris pourrait ainsi se tourner vers la CPAM de la Seine Saint-Denis. M. le Préfet LESCHI indique à ce propos que nouvelles AME ont été délivrées en Seine Saint-Denis en 18 mois. A contrario, la Permanence Sociale d Accueil (PSA) de Bastille affirme, quant à elle, que des flux inverses existent également, 50 % du public des PSA de Paris vivant dans d autres départements. Le Conseil Général estime également nécessaire une harmonisation régionale des pratiques de domiciliation et une harmonisation régionale des pratiques des services du 115. M. le Préfet LESCHI rappelle à ce titre le principe de libre administration des collectivités

6 territoriales qui limite le pouvoir de décision de l Etat. Il rappelle également que la loi ALUR ne prévoit pas de sanction en cas de non application des obligations qu elle a instauré La possible amélioration des orientations au sein du département Le CEFR de Vaujours rappelle disposer d un agrément AME et être en capacité de réaliser des domiciliations. Il déclare n avoir eu qu une seule demande de domiciliation AME en 2013 et aucune entre janvier et juin Il a actuellement un stock d une vingtaine de domiciliations DALO et peut donc également réaliser davantage de domiciliation de droit commun. Toutefois, de nombreuses personnes ne désirent pas être domiciliées dans cette structure en raison de son éloignement de Paris et des zones de forte densité humaine du département. La DDCS rappelle à ce titre aux participants que la liste des organismes agréés leur a été transmise afin de leur permettre d orienter les demandes vers les structures les plus adaptées au public ou les plus en capacité de les domicilier. Les participants proposent de porter cette liste à la connaissance des autres acteurs institutionnels de l accès aux droits comme la CAF ou la CPAM. Le Conseil Général indique orienter les personnes en recherche de domiciliation vers Emmaüs Alternative, le Secours catholique et le Secours populaire mais ne pas connaitre la liste des structures agréées. Le CCAS de Saint-Denis confirme que la liste des organismes agréés a bien été diffusée mais il rappelle que la domiciliation n est pas la seule activité des CCAS et qu il peut donc leur être difficile de consacrer d importants moyens humains à la domiciliation La proposition d impliquer la Banque Postale dans les groupes de travail relatifs à la domiciliation et de sensibiliser ses agents à la réglementation de cette activité L association «Vies de Paris» demande si la Banque Postale pourrait être invitée au prochain groupe de travail relatif à la domiciliation afin de faire connaitre le dispositif et les obligations des partenaires. La Banque Postale fait en effet partie des acteurs de l accès aux droits, avec lesquels de nombreux organismes domiciliataires ont déclaré connaitre des blocages partenariaux. La Banque Postale refuse régulièrement des attestations de domiciliation lors de demandes d ouverture de comptes bancaires. La DDCS répond avoir contacté la Banque de France. Le CCAS de Saint-Denis propose que soit également organisée une sensibilisation des agents de la Banque Postale rappelant que la domiciliation permet l ouverture d un compte bancaire La proposition d améliorer l efficience du dispositif en développant un référentiel départemental de la domiciliation M. D ALMEIDA de l UDCCAS repose la question des moyens alloués à l activité de domiciliation et souhaite amorcer une réflexion collective pour augmenter l efficience des dispositifs à moyens constants. Elle estime également que l absence d harmonisation des pratiques au niveau départemental résulte de la place laissée par les textes à l interprétation. Elle propose d établir un référentiel unique départemental à l attention des CCAS.

7 M. le Préfet LESCHI fait part de la volonté de M. le Préfet GALLI de rencontrer les trois associations d élus du département afin de les inviter à coordonner leurs positions et ainsi faciliter le dialogue avec les services de l Etat. 6. Présentation des préconisations proposées par la DDCS Sensibilisation des partenaires sur le dispositif - Harmonisation des pratiques des organismes domiciliataires - Harmonisation des outils par le déploiement d un logiciel commun aux structures - Appel à candidature pour désengorger les structures existantes - Expérimentation d un guichet unique «régulateur départemental» évaluée à la fin de l année d exercice. 7. Présentation du calendrier de travail relatif au schéma départemental. La DDCS a présenté le calendrier prévisionnel : - septembre / octobre : définition des objectifs par deux réunions du groupe de travail dont les modalités d organisation sont à définir - octobre : définition des indicateurs de suivi + instance de suivi par le COPIL - novembre / décembre : élaboration du schéma - décembre : COPIL de finalisation, consultation et approbation du schéma - 31 décembre 2014 : le schéma doit être arrêté par le préfet Monsieur le Préfet LESCHI remercie l assemblée et clôture la séance.

REPARTITION DES VILLES COUVERTES PAR LES DIVERSES ASSOCIATIONS D AIDE A DOMICILE

REPARTITION DES VILLES COUVERTES PAR LES DIVERSES ASSOCIATIONS D AIDE A DOMICILE REPARTITION DES VILLES COUVERTES PAR LES DIVERSES ASSOCIATIONS D AIDE A DOMICILE FA : 01.48.50.33.99 AUBERVILLIERS AULNAY SOUS BOIS BAGNOLET (Mme MAUFFREY) LE BLANC-MESNIL BOBIGNY BONDY LE BOURGET Département

Plus en détail

ENQUETE DOMICILIATION 2013

ENQUETE DOMICILIATION 2013 Etat des lieux de la domiciliation des personnes sans domicile stable ENQUETE DOMICILIATION 2013 ETAT DES LIEUX DE LA DOMICILIATION DES PERSONNES SANS DOMICILE STABLE BILAN ANNUEL 2013 DIRECTION GENERALE

Plus en détail

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008

Direction des prestations familiales. Circulaire n 2008-002. Paris, le 16 janvier 2008 Direction des prestations familiales Circulaire n 2008-002 Paris, le 16 janvier 2008 Mesdames et Messieurs les Directeurs et Agents Comptables des Caf Certi Cnedi Mesdames et Messieurs les Conseillers

Plus en détail

Droit à une domiciliation

Droit à une domiciliation Fiche n 7 Droit à une domiciliation On rencontre le problème de la domiciliation immédiatement dès qu on veut faire valoir les droits des personnes vivant en bidonvilles. Lors de la scolarisation des enfants,

Plus en détail

Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile

Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile Direction de l Asile - PADA- Appel à Projet 2014 Juillet 2013 Annexe 1 : Objectifs opérationnels du Dispositif de Premier Accueil des Demandeurs d Asile Direction de l Asile - PADA- Appel à Projet 2014

Plus en détail

DOCUMENT 3. Toute personne ressortissante de l Union Européenne ou bénéficiaire d un titre de séjour ne bénéficiant pas d une adresse stable.

DOCUMENT 3. Toute personne ressortissante de l Union Européenne ou bénéficiaire d un titre de séjour ne bénéficiant pas d une adresse stable. FICHE TECHNIQUE : DOMICILIATION La domiciliation ouvre la possibilité, aux personnes qui ne peuvent déclarer de domicile ou d adresse, d accéder à des droits et prestations. L article 51 de loi instituant

Plus en détail

Présentation des plateformes d accueil de Forum réfugiés Cosi. 13 septembre 2012

Présentation des plateformes d accueil de Forum réfugiés Cosi. 13 septembre 2012 Présentation des plateformes d accueil de Forum réfugiés Cosi 13 septembre 2012 Sommaire Introduction I. La plateforme de Lyon: la maison du réfugié 1. Présentation générale 2. Le réseau partenarial 3.

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis. 4ème trimestre 2013

Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis. 4ème trimestre 2013 Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis 4ème trimestre 2013 UT 93 de la Direccte d'île-de-france Service Statistiques - Synthèses / LA 30 avril 2014 Sommaire Données

Plus en détail

Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis. 3ème trimestre 2013

Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis. 3ème trimestre 2013 Données statistiques relatives à l'emploi sur les communes de Seine-Saint-Denis 3ème trimestre 2013 UT 93 de la Direccte d'île-de-france Service Statistiques - Synthèses / LA 06 janvier 2014 Sommaire Données

Plus en détail

LE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL DE PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS

LE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL DE PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS LE PROGRAMME DÉPARTEMENTAL DE PRÉVENTION BUCCO-DENTAIRE À DESTINATION DES PROFESSIONNELS Édito Depuis trente ans, le Conseil général a fait de la santé bucco-dentaire une de ses priorités en matière de

Plus en détail

BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE

BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE > Retour accueil BROCHURE SIMPLIFIÉE DES ACCIDENTS CORPORELS DE LA CIRCULATION ROUTIÈRE SEINE-SAINT-DENIS - 2006 Bilan et évolution de l accidentologie Répartition des accidents selon le type de conflit

Plus en détail

LA DOMICILIATION ADMINISTRATIVE ASSOCIATIVE

LA DOMICILIATION ADMINISTRATIVE ASSOCIATIVE Mars 2015 LA DOMICILIATION ADMINISTRATIVE ASSOCIATIVE EN ILE -DE -FRANCE Enquête réalisée par Anaëlle VANDERMEERSCH, stagiaire et Lotfi OUANEZAR, chargé de mission 1 2 REMERCIEMENTS Nous remercions les

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS

APPEL A COMMUNICATIONS Centre National de la Fonction Publique Territoriale APPEL A COMMUNICATIONS COLLOQUE Collectivités territoriales et santé publique Dynamiques des politiques territoriales de santé : rôle et place de chacun

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS Direction générale de l offre de soins Sous-direction de la régulation de l offre de soins Bureau R 2 SANTÉ SANTÉ PUBLIQUE Instruction DGOS/R 2 n o 2010-333 du 9 septembre

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction des ressources humaines du système de santé Bureau des ressources humaines hospitalières Personne chargée du dossier : Michèle LENOIR-SALFATI tél.

Plus en détail

Propositions pour améliorer la domiciliation administrative des demandeurs d Aide Médicale d Etat

Propositions pour améliorer la domiciliation administrative des demandeurs d Aide Médicale d Etat Propositions pour améliorer la domiciliation administrative des demandeurs d Aide Médicale d Etat Propositions issues d un groupe inter associatif composé de l ALPIL, du COMEDE, de la FNARS, de Médecins

Plus en détail

Travailler à Ville-Evrard

Travailler à Ville-Evrard Psychiatrie publique en Seine-Saint-Denis Secteurs adultes et adolescents. G01, G02, G03, G04, G05, G06, G09, G10, G11, G12, G13, G14, G15, G16, G18 Secteurs infanto-juvénile I02, I03, I05 Travailler à

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

CHANTIERS DE JEUNES BENEVOLES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTIONS 2011

CHANTIERS DE JEUNES BENEVOLES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTIONS 2011 CHANTIERS DE JEUNES BENEVOLES DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTIONS 2011 Envoyer un exemplaire à : Remplissez une fiche par chantier Direction Régionale de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale

Plus en détail

FONDS NATIONAL DE FINANCEMENT DE LA PROTECTION DE L ENFANCE Cahier des charges de l appel à projet

FONDS NATIONAL DE FINANCEMENT DE LA PROTECTION DE L ENFANCE Cahier des charges de l appel à projet MINISTERE DES SOLIDARITES ET DE LA COHESION SOCIALE DIRECTION GÉNÉRALE DE LA COHÉSION SOCIALE FONDS NATIONAL DE FINANCEMENT DE LA PROTECTION DE L ENFANCE Cahier des charges de l appel à projet Date de

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT D EXPLOITATION D UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT, À TITRE ONÉREUX, DE LA CONDUITE DES VÉHICULES À MOTEUR ET DE LA SÉCURITE ROUTIÈRE

DEMANDE D AGRÉMENT D EXPLOITATION D UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT, À TITRE ONÉREUX, DE LA CONDUITE DES VÉHICULES À MOTEUR ET DE LA SÉCURITE ROUTIÈRE DIRECTION DE L ACCUEIL DU PUBLIC, DE L IMMIGRATION ET DE LA CITOYENNETE Service de la citoyenneté, de la circulation et des professions réglementées Bureau des usagers de la route PRÉFET DU VAL D OISE

Plus en détail

REFERENTIEL DES PRESTATIONS DE PREMIER ACCUEIL DES DEMANDEURS D ASILE

REFERENTIEL DES PRESTATIONS DE PREMIER ACCUEIL DES DEMANDEURS D ASILE MINISTÈRE DE L'INTÉRIEUR, DE L OUTRE-MER, DES COLLECTIVITÉS TERRITORIALES ET DE L IMMIGRATION SECRÉTARIAT GÉNÉRAL À L IMMIGRATION ET À L INTÉGRATION REFERENTIEL DES PRESTATIONS DE PREMIER ACCUEIL DES DEMANDEURS

Plus en détail

Pour en savoir plus. Guide du Comede. interassociatif sur la santé) (notamment sur les refus de soins, l AME,

Pour en savoir plus. Guide du Comede. interassociatif sur la santé) (notamment sur les refus de soins, l AME, Droits pour les Etrangers en situation irrégulière Textes de référence Toujours voir : -les textes législatifs et règlementaires - les textes internationaux -les circulaires - les jurisprudences Pour en

Plus en détail

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018

Rencontre partenaires 2015. La contractualisation Caf / Collectivités territoriales. Le Renouvellement des Cej 2015-2018 La contractualisation Caf / Collectivités territoriales Le Renouvellement des Cej 2015-2018 Sommaire 1. La contractualisation avec la Caf : > les principes Rappel : Cej Une nouveauté : la Ctg La gouvernance

Plus en détail

Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Commissaire général à l investissement,

Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Commissaire général à l investissement, Monsieur le Premier Ministre, Monsieur le Commissaire général à l investissement, Considérant la cohérence de leur projet avec les enjeux économiques et sociaux de la Région les représentants de l Etat,

Plus en détail

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France

L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France L hébergement des jeunes touristes en Ile-de-France ----------------- Synthèse Etude sur les structures d accueil réalisée par l Unat IDF, pour le compte de la DRT IDF et du CRT IDF Septembre 2001 Unat

Plus en détail

Procédure de domiciliation du Centre Communal d Action Sociale d Amiens

Procédure de domiciliation du Centre Communal d Action Sociale d Amiens DOCUMENT 1 Procédure de domiciliation du Centre Communal d Action Sociale d Amiens Textes régissant la domiciliation : - Article 51 de la loi n 2007-290 du 5 mars 2007 instituant le droit au logement opposable

Plus en détail

Rapport d activité type de domiciliation

Rapport d activité type de domiciliation Direction Départementale de la Cohésion Sociale du Nord - Mission Urgence Sociale Hébergement et Insertion Affaire suivie par : Le Préfet du Nord Abdelkader HARIZI / Amélie BOUSSAHEL Tél. : 03.20.18.34.97

Plus en détail

Présentation SIAO Urgence de Paris Colloque AFR 20.10.2011. AFR - Journée Thématique Hébergement - 20/10/11

Présentation SIAO Urgence de Paris Colloque AFR 20.10.2011. AFR - Journée Thématique Hébergement - 20/10/11 Présentation SIAO Urgence de Paris Colloque AFR 20.10.2011 1 INTRODUCTION Présentation du SIAO Urgence de Paris en 4 points généraux : Contexte (origines, textes règlementaires et au GIP Samusocial de

Plus en détail

==================================== PASSATION. : La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Seine-Saint-Denis

==================================== PASSATION. : La Chambre de Métiers et de l Artisanat de la Seine-Saint-Denis ACTE D ENGAGEMENT =================================== MARCHE N MP 2010 033 00 600 (Marché à procédure adaptée passé en vertu des dispositions de l article 28 du Code des Marchés Publics) ====================================

Plus en détail

Registres paroissiaux et État civil 1522-1937. Sous-séries 1 E, 9 J, 1 Mi EC, 5 Mi

Registres paroissiaux et État civil 1522-1937. Sous-séries 1 E, 9 J, 1 Mi EC, 5 Mi Archives départementales de la Seine-Saint-Denis Registres paroissiaux et État civil 1522-1937 Sous-séries 1 E, 9 J, 1 i EC, 5 i Répertoire provisoire réalisé par Olivier Ravinet Bobigny Conseil général

Plus en détail

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA)

Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Conférence régionale de santé et de l autonomie (CRSA) Historique : d abord il y eut la conférence régionale de santé Conférences Régionales de Santé (CRS) installées par les ordonnances du 24 avril 1996

Plus en détail

Réunion «accueil migrants» Préfecture de Périgueux le 25 septembre 2015

Réunion «accueil migrants» Préfecture de Périgueux le 25 septembre 2015 Réunion «accueil migrants» Préfecture de Périgueux le 25 septembre 2015 1 Plan de la réunion 1) Introduction Monsieur le Préfet 2) Retour d expérience de l accueil de 5 familles sur les communes de Jumilhac-le-Grand

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE

CAHIER DES CLAUSES PARTICULIERES MARCHE PUBLIC ARS-DOS-AO-005 AGENCE REGIONALE DE SANTE DE CHAMPAGNE ARDENNE Contexte L Agence Régionale de Santé de Champagne Ardenne finance 8 réseaux de santé dans la région, à savoir : Arduinn âge, Gérontis, Régéma, Récap, RéGéCA, Oncocha, Addica Carédiab et le réseau Périnatal.

Plus en détail

TAUX DE TVA REDUIT POUR LES TRAVAUX REALISES DANS LES LOGEMENTS

TAUX DE TVA REDUIT POUR LES TRAVAUX REALISES DANS LES LOGEMENTS TAUX DE TVA REDUIT POUR LES TRAVAUX REALISES DANS LES LOGEMENTS Mai 2007 I PRESENTATION L'article 279-0 bis du CGI soumet au taux réduit de la TVA les travaux d'amélioration, de transformation, d'aménagement

Plus en détail

Action n 9. Lutter contre la précarité en interne et favoriser la mobilité interne. Constats. Contexte. Opportunités pour les acteurs

Action n 9. Lutter contre la précarité en interne et favoriser la mobilité interne. Constats. Contexte. Opportunités pour les acteurs en interne et favoriser la mobilité interne Constats Finalités du Développement Durable Lutte contre le changement climatique, protection de l atmosphère Préservation de la biodiversité, protection des

Plus en détail

L accompagnement des gens du voyage

L accompagnement des gens du voyage L accompagnement des gens du voyage La deuxième phase de révision du Schéma départemental d accueil des gens du voyage a né- collégialement des enjeux et des orientations d actions à inscrire au Schéma

Plus en détail

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008

LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES. ROME, 29 octobre 2008 LES MISSIONS SOCIALES ET SOCIETALES DANS LES GARES ROME, 29 octobre 2008 L errance : un phénomène né du chômage et de la précarité Le chômage, source de fragilisation 2% de la population active en 1965,

Plus en détail

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale

Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Chapitre 117 Le parcours administratif du demandeur d asile et de l étranger sans couverture sociale Y. NICOL 1. Introduction Au moment où nous rédigeons ces lignes, la question de l accès aux soins des

Plus en détail

Compte rendu Club Gestion locative Réunion du 7 janvier

Compte rendu Club Gestion locative Réunion du 7 janvier Compte rendu Club Gestion locative Réunion du 7 janvier Participants : Laurence Dautruche, Adjointe service relations clients, RIC Béatrice Sauvez, Responsable gestion locative et contentieux, Châlons

Plus en détail

CHARTE PARTENARIALE Analyse des Besoins Sociaux de la population de ROUEN

CHARTE PARTENARIALE Analyse des Besoins Sociaux de la population de ROUEN CHARTE PARTENARIALE Analyse des Besoins Sociaux de la population de ROUEN Entre : La Banque Alimentaire de Rouen et sa Région représentée par Monique Duboc, Présidente La Caisse d Allocations Familiales

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 4 JUIN 2014

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 4 JUIN 2014 PREFET DU VAL DE MARNE ISSN 0980-7683 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 4 JUIN 2014 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE - 94038 CRETEIL CEDEX - 01 49 56 60 00 PREFET DU VAL-DE-MARNE RECUEIL

Plus en détail

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance.

Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Note de synthèse portant sur les questions sociales : Accueil des jeunes enfants : création d un schéma territorial de la petite enfance. Département XXX Note à l attention du président du Conseil Général

Plus en détail

PROJET D ACTIVITÉ 2015

PROJET D ACTIVITÉ 2015 PROJET D ACTIVITÉ 2015 LA DÉFENSE DES INTÉRÊTS DU SECTEUR LES ENJEUX INSTITUTIONNELS 1. Les partenaires engagés 2. Les partenaires à consolider et développer 3. Les élections départementales et régionales

Plus en détail

Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011

Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011 Numéro 1 Janvier / Février / Mars / 2011 Mes Chers Collègues, Durant l année 2010, les effets, hélas encore perceptibles de la crise mondiale, destructeurs d emplois et pourvoyeurs de précarité, nous ont

Plus en détail

PERSONNES INVITÉES Mme Guylaine St-Gelais, directrice des Ressources financières et matérielles, points 3.1 et 3.2

PERSONNES INVITÉES Mme Guylaine St-Gelais, directrice des Ressources financières et matérielles, points 3.1 et 3.2 PROCÈS-VERBAL DE LA 99 e SÉANCE EXTRAORDINAIRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION DU CSSS DE LA POINTE-DE-L ÎLE TENUE PAR CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE LE LUNDI 16 DÉCEMBRE 2013 PERSONNES PRÉSENTES Mme Cécile Légaré,

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 8 P-2-01 N 44 du 2 MARS 2001 8 F.I. / 2 P INSTRUCTION DU 20 FEVRIER 2001 TAXE ANNUELLE SUR LES LOCAUX A USAGE DE BUREAUX, LES LOCAUX COMMERCIAUX

Plus en détail

SOLIDARITÉS ACTION SOCIALE. Exclusion

SOLIDARITÉS ACTION SOCIALE. Exclusion SOLIDARITÉS ACTION SOCIALE Exclusion MINISTÈRE DU LOGEMENT ET DE LA VILLE Direction générale de l action sociale Sous-direction des politiques d insertion et de lutte contre les exclusions Bureau des minima

Plus en détail

Mise en place d une commission régionale du vieillissement

Mise en place d une commission régionale du vieillissement Le sociographe, 9, 2002 / 91 Pierre Chabas, Françoise Vidal-Borrossi Mise en place d une commission régionale du vieillissement L exemple du Languedoc-Roussillon A l initiative du Directeur régional des

Plus en détail

Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la protection subsidiaire

Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la protection subsidiaire Direction de l Intégration Emploi/Logement Projet : Réseau Emploi Logement pour les Réfugiés Reloref* N/REF : DIEL/RELOREF/CC/ARR/2013-026 Fiche pratique 3 Le statut de réfugié ou de bénéficiaire de la

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL. DU 18 août 2014

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL. DU 18 août 2014 PREFET DU VAL DE MARNE ISSN 0980-7683 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL DU 18 août 2014 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE - 94038 CRETEIL CEDEX - 01 49 56 60 00 PREFET DU VAL-DE-MARNE RECUEIL

Plus en détail

Pour en savoir plus. Pour les communautaires : Le droit à la protection sociale des communautaires. Gisti téléch.

Pour en savoir plus. Pour les communautaires : Le droit à la protection sociale des communautaires. Gisti téléch. Droits pour les Etrangers en situation régulière 1 Textes de référence Toujours voir : -les textes législatifs et règlementaires - les textes internationaux -les circulaires - les jurisprudences Pour en

Plus en détail

CONVENTION DEPARTEMENTALE DE PARTENARIAT POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BTP DANS LE DEPARTEMENT DE L AIN

CONVENTION DEPARTEMENTALE DE PARTENARIAT POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BTP DANS LE DEPARTEMENT DE L AIN PREFET DE L AIN Entre : l Etat, ET: CONVENTION DEPARTEMENTALE DE PARTENARIAT POUR LA LUTTE CONTRE LE TRAVAIL ILLEGAL DANS LE SECTEUR DU BTP DANS LE DEPARTEMENT DE L AIN Représenté par le Préfet de l Ain,

Plus en détail

CADRE SOCIO EDUCATIF

CADRE SOCIO EDUCATIF PAGE 1 SUR 7 Rédacteur Vérificateur(s) Approbateur(s) Nom Véronique MATHIEU Eric LE GOURIERES Michel SENIMON Fonction Cadre socio éducatif Coordonnateur Général des Activités de Soins Directeur du Personnel,

Plus en détail

VENIR SE SOIGNER EN FRANCE

VENIR SE SOIGNER EN FRANCE Quel qu en soit le motif, l entrée sur le territoire français est soumise à une obligation de «visa» (sauf nationalités dispensées). Le visa «pour raison médicale» ou «sanitaire» est un visa spécialement

Plus en détail

Liste des bibliothèques «Les cités-jardins de la banlieue du nord-est parisien»

Liste des bibliothèques «Les cités-jardins de la banlieue du nord-est parisien» Liste des bibliothèques «Les cités-jardins de la banlieue du nord-est parisien» AUBERVILLIERS BIBLIOTHEQUE SAINT-JOHN-PERSE, 6 rue Edouard Poisson Tél. 01 48 34 11 72 Mardi, Jeudi : 14h-18h (jeunesse :

Plus en détail

ADHESION saison 2015/2016

ADHESION saison 2015/2016 ADHESION saison 2015/2016 PREMIERE 22009/2010 ADHESION NOM (M. Mme Mlle) PRENOM : ADRESSE PERSONNELLE : CODE POSTAL VILLE DATE DE NAISSANCE : TELEPHONE : e-mail : TEL PORT. : sollicite mon adhésion au

Plus en détail

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité

Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Agence régionale de santé de Lorraine : Projet de PRAPS Axe d intervention 1 : Actions en direction des personnes en situation de précarité Fiche action 3 Accompagnement des personnes en situation de précarité

Plus en détail

N DGS/MC1/DGEF/2014/64

N DGS/MC1/DGEF/2014/64 Ministère de l intérieur Direction générale des étrangers en France Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de la santé Instruction interministérielle N DGS/MC1/DGEF/2014/64 du

Plus en détail

Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base

Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base Novembre 2010 Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base La France partage pleinement le souci de la Commission européenne

Plus en détail

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM

Collectif Santé Précarité Montpellier. Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Groupe de travail : Accès aux droits et aux soins CR de la rencontre du 15/10/10, MDM Au menu de la rencontre : préparation du 17/10/10 - Etat des lieux : Alerte dégradation accès aux droits et aux soins

Plus en détail

La Maison. Départementale. des Personnes. Handicapées

La Maison. Départementale. des Personnes. Handicapées La Maison Départementale des Personnes Handicapées 0 800 31 01 31 Depuis son installation en 2006, la Maison Départementale des Personnes Handicapées assure le rôle de guichet unique départemental pour

Plus en détail

Action SociAle orientations 2015 / 2017

Action SociAle orientations 2015 / 2017 Action Sociale Orientations 2015 / 2017 Action sociale personnes agées Les orientations de la Carsat Centre 2015 / 2017 L action sociale de la Carsat est développée au profit des retraités du régime général

Plus en détail

Chambre de Commerce et d'industrie Centre et Sud Manche CS 50219-50402 Granville Cedex. Port Départemental de Granville

Chambre de Commerce et d'industrie Centre et Sud Manche CS 50219-50402 Granville Cedex. Port Départemental de Granville Chambre de Commerce et d'industrie Centre et Sud Manche CS 50219-50402 Granville Cedex Port Départemental de Granville Consultation relative à «l installation d un dispositif de paiement par carte bancaire

Plus en détail

de la Guadeloupe et des Iles du Nord

de la Guadeloupe et des Iles du Nord DISCOURS DE Monsieur Maurice DACCORD Secrétaire Général de l Agence Nationale des Services à la Personne EN CLOTURE DU 1 ER SALON DES SERVICES A LA PERSONNE DE LA GUADELOUPE ET DES ILES DU NORD JEUDI 1

Plus en détail

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement

Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère délégué aux personnes âgées et à l autonomie Projet de loi d orientation et de programmation pour l adaptation de la société au vieillissement Réunion

Plus en détail

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté

Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté DEMANDE DE SUBVENTION Projets favorisant la vie associative et la citoyenneté Dossier de demande de subvention www.midipyrenees.fr n CRITERES D OBTENTION DE LA SUBVENTION Objectifs : n Permettre la réalisation

Plus en détail

Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées

Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées Haut Comité pour le logement des personnes défavorisées Rapport au Premier Ministre sur l expérimentation locale du droit au logement opposable Note de Synthèse Octobre 2006 Le Premier Ministre a annoncé

Plus en détail

Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais

Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais Vendredi 3 octobre 2014 Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des rennais Convention de partenariat pour l accès aux droits, aux soins et à la prévention des

Plus en détail

Lancement des schémas territoriaux des services aux familles

Lancement des schémas territoriaux des services aux familles Dossier de presse Lancement des schémas territoriaux des services aux familles 7 février 2014 Contact presse francois.coen@famille.gouv.fr 1. UNE MOBILISATION SANS PRÉCÉDENT Le gouvernement a annoncé en

Plus en détail

RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL

RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL Direction de la population âgée et des personnes handicapées Service de la population âgée 3e commission RAPPORT AU CONSEIL DÉPARTEMENTAL Séance du 9 juillet 2015 OBJET : PRÉVENTION DE LA MALTRAITANCE

Plus en détail

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM)

La Ministre de l intérieur, de l outre-mer et des collectivités territoriales. Mesdames et Messieurs les Préfets des départements (métropole et DOM) DIRECTION GENERALE DES COLLECTIVITES LOCALES Sous-direction des élus locaux et de la fonction publique territoriale Bureau de l emploi territorial Paris, le 20 avril 2009 et de la protection sociale FP3

Plus en détail

Direction Générale de la Cohésion Sociale

Direction Générale de la Cohésion Sociale Fiche technique : Présentation du décret n 2013-994 du 7 novembre 2013 organisant la transmission d informations entre départements en application de l article L. 221-3 du code de l action sociale et des

Plus en détail

CE QU IL FAUT SAVOIR!

CE QU IL FAUT SAVOIR! VOICI VOUS ÊTES DEMANDEUR DE LOGEMENT? TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR! SERVICE LOGEMENT Hôtel de Ville 5 avenue du Président Wilson 78520 LIMAY Tél. : 01 34 97 27 01 Ouvert du lundi au vendredi : 8h30-12h /

Plus en détail

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION

MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION MAISON DE L EMPLOI ET DE LA FORMATION DU BOULONNAIS APPEL A CONSULTATION Mission d appui à l animation et au développement de la Stratégie Orientation Formation Territoriale (S.O.F.T) sur le Bassin d Emploi

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE

RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Conseil municipal du 30 juin 2010 RÈGLEMENT RELATIF A L UTILISATION DES SALLES DES FÊTES ET POLYVALENTE Délibération Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, Considérant qu il y a lieu de mettre

Plus en détail

PRÉFET DU VAL D OISE. Je soussigné (e), Nom : Nom de jeune fille : Prénoms : Né ( e ) le : Domicile (adresse complète) : Adresse de l établissement :

PRÉFET DU VAL D OISE. Je soussigné (e), Nom : Nom de jeune fille : Prénoms : Né ( e ) le : Domicile (adresse complète) : Adresse de l établissement : DIRECTION DE L ACCUEIL DU PUBLIC, DE L IMMIGRATION ET DE LA CITOYENNETE Service de la citoyenneté, de la circulation et des professions réglementées Bureau des usagers de la route PRÉFET DU VAL D OISE

Plus en détail

CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER

CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER CHARTE DES ASSOCIATIONS ETUDIANTES DE L UNIVERSITE DE MONTPELLIER Vu le Code de l'éducation Vu les statuts de l'université de Montpellier Vu le Règlement Intérieur de l'université de Montpellier PREAMBULE

Plus en détail

CCAS et Domiciliation Présenté par Muriel Bories Directrice du CCAS de Saint-Orens de Gameville

CCAS et Domiciliation Présenté par Muriel Bories Directrice du CCAS de Saint-Orens de Gameville CCAS et Domiciliation Présenté par Muriel Bories Directrice du CCAS de Saint-Orens de Gameville Les CCAS sont Habilités de plein droit a domicilier. ( Art L264,1 à 264.10 du CASF) C est l une de leur mission

Plus en détail

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5)

LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5) Fiche 5 LE CENTRE COMMUNAL D ACTION SOCIALE (C.C.A.S.) Base réglementaire : (voir annexe fiche 5) o Code de l action sociale et des familles (CASF) : articles L. 123-4 à L. 123-9 articles R.123-1 à R.123-26

Plus en détail

Conseil supérieur du logement

Conseil supérieur du logement Conseil supérieur du logement Avis n 29 du Conseil supérieur du logement du 31 août 2011 sur l avantprojet d arrêté du Gouvernement wallon modifiant l arrêté du Gouvernement wallon du 6 septembre 2007

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion de l Observatoire Départemental d Equipement Commercial du Bas-Rhin Jeudi 1 er février 2007

Compte-rendu de la réunion de l Observatoire Départemental d Equipement Commercial du Bas-Rhin Jeudi 1 er février 2007 SDB/CS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION -- Bureau de la Réglementation Générale -- Réf. III/2 Dossier suivi par M. SAVE DE BEAURECUEIL 03-88-21-61-04 fax : 03-88-21-63-52 STRASBOURG, le 15 février 2007 Compte-rendu

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 1er février 2013 relative à la domiciliation en établissement pénitentiaire NOR : JUSK1240044C La garde des sceaux, ministre de la justice, Le ministre de l'intérieur, Pour attribution à

Plus en détail

Annexes : Tableau récapitulatif des catégories d assurés soumises ou non au parcours de soins.

Annexes : Tableau récapitulatif des catégories d assurés soumises ou non au parcours de soins. MINISTERE DES SOLIDARITES, DE LA SANTE, ET DE LA FAMILLE REPUBLIQUE FRANCAISE DIRECTION DE LA SECURITE SOCIALE Division des affaires communautaires et internationales Le ministre des solidarités, de la

Plus en détail

L exercice libéral de la médecine en EHPAD

L exercice libéral de la médecine en EHPAD Sandor Kacso - Fotolia.com Reproduction interdite DOSSIER DE PRESSE L exercice libéral de la médecine en EHPAD Deux études de l URPS Médecins Libéraux des Pays de la Loire dressent l état des lieux de

Plus en détail

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial

L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial L accueil familial en faveur des personnes handicapées et allocation d accueil familial 1. Définition Le dispositif d accueil familial concourt à la diversification des offres d hébergement proposées aux

Plus en détail

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence :

Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012. Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012. Textes de référence : Adoption : Commission permanente du 23 mars 2012 Après avis du Conseil départemental d insertion du 15 mars 2012 Textes de référence : Loi 88-1088 du 1 er décembre 1988 relative au revenu minimum d insertion

Plus en détail

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR

Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR 1 Comité de Coordination de Lutte contre l infection due au Virus de l Immunodéficience Humaine REGLEMENT INTÉRIEUR Vu le décret n 2005-1421 du 15 novembre 2005 relat if à la coordination de lutte contre

Plus en détail

Bilan annuel 2013 Accès aux droits SANTE Mission de médiation sociale PPV93

Bilan annuel 2013 Accès aux droits SANTE Mission de médiation sociale PPV93 Bilan annuel 2013 Accès aux droits SANTE Mission de médiation sociale PPV93 Sommaire Contexte... 3 Nombre de personnes reçues en 2013... 3 Demandes réalisées lors des permanences... 8 Aspects qualitatifs...

Plus en détail

Procédés de dépôts d'offres en vue du recrutement, auprès de Pôle emploi, d indépendants sous statut VDI

Procédés de dépôts d'offres en vue du recrutement, auprès de Pôle emploi, d indépendants sous statut VDI Paris, le 27 février 2012 CIRCULAIRE N 04-2012 Procédés de dépôts d'offres en vue du recrutement, auprès de Pôle emploi, d indépendants sous statut VDI Chers Adhérents, Chers Partenaires, La présente circulaire

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT JEAN DE SOUDAIN PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 OCTOBRE 2015

COMMUNE DE SAINT JEAN DE SOUDAIN PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 OCTOBRE 2015 COMMUNE DE SAINT JEAN DE SOUDAIN PROCES VERBAL DU CONSEIL MUNICIPAL DU 23 OCTOBRE 2015 Sous la présidence de Frédéric CAPPE, maire, le Conseil municipal, convoqué le 15 octobre 2015, s est réuni en session

Plus en détail

Compte rendu réunion du Comité d'hygiène et de sécurité et condition de travail spécial départemental du Tarn Réunion du 28 mars 2012

Compte rendu réunion du Comité d'hygiène et de sécurité et condition de travail spécial départemental du Tarn Réunion du 28 mars 2012 Compte rendu réunion du Comité d'hygiène et de sécurité et condition de travail spécial départemental du Tarn Réunion du 28 mars 2012 Etaient présents : Représentant l'administration : Monsieur Eric TOURNIER,

Plus en détail

Samuel Esnouf, CEN Auvergne Stephanie Paulet, Conseil général 15

Samuel Esnouf, CEN Auvergne Stephanie Paulet, Conseil général 15 COMPTE-RENDU DU COMITE DE SUIVI DU PLAN REGIONAL D ACTIONS POUR LE SONNEUR A VENTRE JAUNE EN AUVERGNE 25 JUIN 2013 à la DREAL AUVERGNE Présents : Excusés : Florian Veron, CEN Allier Agence de l Eau Loire-Bretagne

Plus en détail

PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Recueil régional normal :

PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS. Recueil régional normal : PREFECTURE REGION ILE-DE-FRANCE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS Recueil régional normal : N NV57-03 JUILLET 2015 SOMMAIRE Agence régionale de santé (ARS) 2015173-0040 - AVIS RECTIFICATIF D'APPEL À PROJETS

Plus en détail

Le SIAO unique départemental

Le SIAO unique départemental Le SIAO unique départemental http://siao25.e-monsite.com/ mai 2015 24 mars 2014 Promulgation de la loi ALUR (LOI POUR L ACCÈS AU LOGEMENT ET UN URBANISME RÉNOVÉ ) Le Service intégré d accueil et d orientation

Plus en détail

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France

Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE MINISTERE DU LOGEMENT ET DE LA VILLE Conférence régionale sur l hébergement des personnes sans abri en Ile-de-France L accueil et d hébergement en Ile-de-France

Plus en détail

METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE DU SIG A LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PLAINE COMMUNE

METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE DU SIG A LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PLAINE COMMUNE METHODOLOGIE DE MISE EN ŒUVRE DU SIG A LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE PLAINE COMMUNE Intervenant: Dominique LUIS1 SOMMAIRE Introduction Les étapes du projet L étude d opportunité L étude de faisabilité

Plus en détail

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION

RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION RÉGLEMENTATION D EXAMEN DE LA FACULTÉ DE DROIT D ÉCONOMIE ET DE GESTION D ORLÉANS COMMUNE AUX MASTERS DROIT ÉCONOMIE GESTION Chapitre 1 : DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 : Le cursus de master est organisé

Plus en détail