Les nouveaux indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nouveaux indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales"

Transcription

1 Les nouveaux indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales Dr Karine BLANCKAERT - médecin hygiéniste coordonnateur Antenne Régionale Nord Pas de Calais de Lutte contre les Infections nosocomiales CHRU de LILLE - Service de Gestion du Risque Infectieux et des vigilances Le contexte La loi HPST nouvelle organisation des établissements de santé transparence vis à vis des usagers : affichage des indicateurs Fin du programme de lutte contre les IN Plan stratégique national de prévention des infections associées aux soins et programme de prévention des infections nosocomiales Perspective d évolution des indicateurs du tableau de bord des infections nosocomiales 1

2 Indicateurs Infections nosocomiales : point de repère ICALIN ICSHA 2 SURVISO ICATB SARM* Score agrégé (ICALIN, ICSHA2, SURVISO, ICATB) données 2010 % ES en A ou B total 92,7 % 72,2 % 70,5 % 87,1% 38,6% 89,7% données 2010 % ES en A ou B Nord Pas de Calais 95% 94% NC 87% 39% 96% Indicateurs de qualité et de sécurité des soins arrêté du 28 décembre 2010 L établissement de santé met à la disposition du public chaque année, dans un délai de 2 mois à compter de la date de publication nationale, les résultats des indicateurs de qualité et de sécurité des soins retenus par le ministère chargé de la santé et listés en annexe La présentation des résultats de chaque établissement est accompagnée de données de comparaison figurant dans les publications nationales 2

3 Grands principes affichés par la DGOS Répondre aux indicateurs de moyens et de processus définis dans le programme de préventions des Infections Nosocomiales Etre plus exigeant; en se fixant sur les infections graves et évitables Nouveaux indicateurs : chirurgie, BMR Thèmes retenus par consultation en 2010 Les indicateurs doivent permettre: une appropriation par les établissements de santé, une amélioration des pratiques professionnels Mode de construction connu par les usagers et les professionnels Garder la méthode Organisation/moyen/action pour les différents indicateurs Evolution du dispositif «indicateurs» en 2012 actualisation (objectifs quantifiés de moyens et de processus du programme nationale) prise en compte des spécificités ( activité d hémodialyse) test en 2010 opposables que l'année suivante (exercice 2011) double recueil en mars 2011 des nouveaux indicateurs HCSP : proposer en complément des indicateurs de résultats notamment : taux de bactériémies nosocomiales, infections liées aux dispositifs vasculaires, taux d ISO, taux de vaccination antigrippal du personnel 3

4 Méthodologie rapport «standardisé» des activités de la lutte contre les IN préparé par l EOHH et validé par la CME (recueil organisé par les autorités sanitaires depuis 2000). Saisie sur le site de l ATIH (Agence technique de l'information sur l'hospitalisation) depuis 2011 Calcul par l ATIH des indicateurs après récupération des bases SAE Vérification sur pièces des éléments de preuve par les ARS ~ 10% des bilans annuellement ( juillet Aout) 4

5 Les nouveaux indicateurs. ICSHA2 5

6 Tableau de bord infections nosocomiales: Les nouveaux indicateurs!!! ICALIN V2 indice composite des activités de lutte contre les IN ICSHA2 indice de consommation de produits hydro-alcooliques ICALISO indicateur de lutte contre les infections du site opératoire ICATBV2 indice composite de bon usage des antibiotiques Indice SARM indice de taux de Staphylococcus aureus résistant à la méticilline Score agrégé à partir des résultats de chacun des indicateurs. un score sur 100 une classe de performance A : établissements les plus en avance E : établissements les plus en retard F : absence de transmission par l établissement d informations nécessaires malgré l'obligation ICSHA2 versus ICSHA Principe : comparer une consommation réelle à une consommation théorique calculée à partir de l activité de l établissement Etude d observance spécifique à certaines activités / autoévaluation (U44) L hémodialyse : 8 FHA/séances restreint aux gestes invasifs (mais au total 25 FHA par séance en observation direct et 20 en autoévaluation) La réanimation : 126 FHA/patient/jour restreint aux «gestes invasifs» ( jusqu à 300 au total en prenant les «contacts environnements») HAD : 12 FHA/patient/jour 6

7 ICSHA2 versus ICSHA (2) Décisions déjà prises il y a 2 an en 2010 : Ajout de certaines disciplines Bloc opératoire, bloc obstétrical (accouchements par voie basse, césariennes), USI-USC HDJ médecine, de chirurgie, gynécologie, obstétrical, de soins de suite et de réadaptation Séances de chimiothérapie, de transfusion sanguine Augmentation du nombre de frictions pour certaines Activités de médecine, d obstétrique, de rééducation, de soins de suite d hémodialyse, HAD Attention : les FHA indiquées pour l USI-USIC et la réa s ajoutent au FHA des journées de médecine Évolution du nombre de friction par jour et par patient par discipline Spécialités Bilan 2009 Bilan 2010 Bilan 2011 Bilan 2012 Bilan 2013 Médecine ,5 8 Bloc opératoire USI-USC Obstétrique Accouchement par voie basse Césarienne Soins de suite* Rééduc. Fonctionnelle* Hémodialyse (séance)* 5 5,5 6 6, HAD (visite)* 2 2,5 3 3,5 4 7

8 ICALIN V2 Indicateurs de moyens Indicateurs sur 100 points Un classement en ABCDE 3 domaines : Organisation ~ Moyens ~ Actions Politique générale et prise en compte de la loi HPST Valorisation du circuit du signalement Information du patient 8

9 Organisation 20 points Une politique et des objectifs en matière de lutte contre les IN existent dans l établissement de santé Politique et Implication des instances 6pts Pr les privés report des pts de la CSIRMT sur 1et 2 La CME élabore le programme d actions La CSIRMT contribue à l élaboration du programme d actions dans les établissements de santé publics La CRUQPC est consultée pour avis sur le programme Le programme d actions de lutte contre les IN est transmis pour information au CHSCT EOH 4pts L EOH assiste la CME pour l élaboration du programme d actions Les modalités de travail entre EOH et le coordonnateur de la gestion des risques associés aux soins sont formalisées Organisation 20 points (2) Information des usagers et du patient 4pts La diffusion des résultats des indicateurs «qualité et sécurité des soins» auprès du public existe dont celle relative aux infections nosocomiales L information relative à la lutte contre les IN figure dans le livret d accueil Il existe un protocole d information du patient en cas de signalement d infection nosocomiale Il existe des procédures de signalement d infection nosocomiale Signalement 6 pts Le nom du responsable du signalement est transmis à l ARS et au CCLIN Il existe une procédure de gestion de crise formalisée 9

10 Humains 20pts Matériel 2pts Formation du Personnel 8 pts Moyens 30 points Respect des ratios en personnel médical de l EOH Le personnel médical ou pharmaceutique a une formation diplômante Respect des ratios en personnel para médical IDE de l EOH Le personnel paramédical de l EOH a une formation diplômante Une autre catégorie de personnel fait partie de l EOH Il existe un temps de secrétariat dédié Il existe un réseau de correspondants dans les secteurs d activités Mise à disposition du matériel de sécurité dans tous les services concernés Mise à disposition des équipements de protection individuels dans tous les services concernés Il existe une formation pour les nouveaux arrivants, Il existe une formation pour les intérimaires, étudiants. Le personnel médical a bénéficié d une formation validée par l EOH Le personnel paramédical a bénéficié d une formation validée par l EOH Il existe une formation pour les autres personnels permanents Une formation en hygiène hospitalière est prévue dans le cahier des charges des prestataires intervenant dans le cadre des fonctions logistiques Actions 50 points Il existe un protocole de prise en charge en urgence des AES actualisé dans les 5 dernières années La Protection Du personnel (4 points) Il existe une procédure de vérification de l immunisation vis-à vis du VHB Il existe une surveillance de la couverture vaccinale de la grippe Il existe une surveillance de la couverture vaccinale et /ou de l immunisation pour la rougeole Il existe une surveillance de la couverture vaccinale et /ou de l immunisation pour la varicelle et pour la coqueluche Hygiène Des mains (6 points) Il existe un protocole d hygiène des mains actualisé dans les 5 dernières années Une rétro-information de cette consommation est faite au moins une fois par an dans les secteurs d activités Une évaluation des pratiques relative à l hygiène des mains a été faite dans les 5 ans 10

11 Actions 50 points (2) Les précautions standard autres Que Hygiène des mains (3 points) Les précautions Complément aires (6 points) Il existe un protocole actualisé dans les 5 dernières années relatif aux précautions standard Une évaluation des pratiques relatifs aux précautions standard autre que l hygiène des mains a été faite a été faite dans les 5 ans Il existe un protocole actualisé dans les 5 dernières années relatif aux précautions complémentaires «contact» Il existe un protocole relatif aux précautions complémentaires de type «air et / ou gouttelettes» Une évaluation du respect des précautions complémentaires de type «contact» a été faite dans les 5 dernières années Une évaluation du respect des précautions complémentaires de type«air et / ou gouttelettes» a été faite dans les 5 dernières années Actions 50 points (3) La prévention des infections associés aux invasifs (17 points) gestes Il existe un protocole associé à la prévention de l infection urinaire sur sonde actualisé dans les 5 ans Il existe un protocole associé à la prévention des infections sur cathéters veineux périphériques actualisé dans les 5 ans Il existe un protocole associé à la prévention des infections sur cathéters veineux centraux ans actualisé dans les 5 ans Il existe un outil d aide à l observance relatif à la prévention des infections urinaires Il existe un outil d aide à l observance relatif à la prévention des infections sur dispositifs intravasculaires (autres que les CVC) ou pour dispositif sous-cutané Il existe un outil d aide à l observance relatif de la prévention des infections des infections sur cathéters veineux centraux Une évaluation des pratiques relative à la prévention des infections urinaires sur sonde urinaire a été faite dans les 5 ans Une évaluation des pratiques relative à la prévention des infections sur dispositifs intravasculaires a été faite dans les 5 les 5 ans Un autre thème a fait l objet d une évaluation 11

12 Actions 50 points (4) Environnement* (4 points) Surveillance (7points) Il existe une démarche de prévention lié à l environnement (eau, air) Une enquête de prévalence ou une enquête d incidence a été réalisée dans l année (autre qu ISO, ou BMR ou hémodialyse) Cette surveillance se fait dans le cadre d un réseau Les résultats de la surveillance ont été rendus aux services participants La commission ou la conférence médicale d établissement de santé est destinataire des résultats des surveillances Analyse approfondie des causes d un évènement infectieux grave (4 points) Il existe une démarche d analyse des causes en cas d évènement infectieux grave *Les points d environnement ne concernant pas les HAD, ces points seront réparties sur d autres critères ( PS, outils observance cathéter, évaluation des pratiques de soins sur cathéter) ** la surveillance : prévalence ou autres ICAL - ISO 12

13 ICALISO : que retenir. Indicateur composite de type O-M-A Organisation (16 pts) EOH : ne fait pas tout «destinataire» Implication des chirurgiens est valorisé Résultats transmis à la CME Moyens (10 pts) utilisation du système d information hospitalier Actions (74 pts) Prévention Surveillance Evaluation des pratiques ICAL ISO ( organisation) L EOH est destinataire des données de la surveillance Organisation (16 points) Les chirurgiens sont impliqués dans la validation clinique des infections du site opératoire ( ~8 points) Les résultats de la surveillance sont rendus à la CME au moins une fois par an ( ~4 points) 13

14 ICAL ISO ( moyens) Moyens (10 points) Le suivi des infections du site opératoire se fait en utilisant le système d information hospitalier si le système informatique permet le repérage clinique et microbiologique des infections du site opératoire. Exemple : le système d information permet la recherche de mots clefs relatifs au diagnostic de l infection du site opératoire au cours de l hospitalisation, au cours d une consultation de suivi. Le ½ des points seront attribués lorsque le système d information permet uniquement récupérer le dénominateur pour calculer le taux d infection du site opératoire ICAL ISO ( actions) Il existe un outil d aide à l observance des mesures de prévention du risque péri-opératoire Il existe un protocole* relatif à l hygiène au bloc opératoire Prévention (20 points) Il existe une maintenance préventive** de l air au bloc opératoire Il existe un protocole de préparation cutanée de l opéré actualisé dans les cinq dernières années Il existe un protocole d antibioprophylaxie actualisé dans les cinq dernières années *Protocole relatif à l hygiène au bloc = règles spécifiques au bloc ( tenue de travail, bio nettoyage, circuit, ordre de passage etc ) ** carnet sanitaire du traitement d air ( 4 points si contrôles préventifs comprenant les mesures de classe d empoussièrement) 14

15 ICAL ISO ( actions) Toutes les disciplines de chirurgie font l objet d une surveillance Surveillance (30 points) Au moins une discipline fait l objet d une surveillance dans le cadre d un réseau Les résultats de la surveillance sont rendus au bloc opératoire, bloc obstétrical Les résultats de la surveillance sont rendus au service clinique, ou pôle, ou secteur d activité Évaluation des pratiques (24 points) Une évaluation des pratiques d antibioprophylaxie a été réalisée dans les 5 dernières années Une évaluation du protocole de préparation cutanée de l opéré a été réalisée dans les 5 dernières années Les évaluations 12 et 12 points Doivent avoir été faites dans les 5 ans Seront considérées comme des évaluations : audit, visite de risque, analyse de scénari, revue de morbi-mortalité ET la méthodologie doit avoir été validée par la HAS, les CCLIN/ARLIN ou par sociétés savantes 15

16 Indicateur BMR ICA-BMR Principe : valoriser la politique active de dépistage, de surveillance et de gestion des BMR, place particulière de l information Plan épidémie/gestion des résistances rares Organisation ( 32 points) Moyens d information ( 28 points) Actions (40 points) de prévention (16 points) de surveillance (24 points) 16

17 ICATB V2 17

18 18

Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2011 Explication des points redistribués

Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2011 Explication des points redistribués Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales les activités 211 Explication des points redistribués Explications sur la redistribution des points par type établissement

Plus en détail

Indicateurs de qualité et de sécurité des soins. Thème Infections Associées Aux Soins (IAS) Fiche descriptive de ICALIN 2

Indicateurs de qualité et de sécurité des soins. Thème Infections Associées Aux Soins (IAS) Fiche descriptive de ICALIN 2 Indicateurs de qualité et de sécurité des soins Thème Infections Associées Aux Soins (IAS) Fiche descriptive de l indicateur composite des activités de lutte contre les infections nosocomiales 2 ICALIN

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ.

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES SOLIDARITÉS ET DE LA COHÉSION SOCIALE SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ. SANTÉ ETABLISSEMENTS DE SANTÉ Organisation MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance de l offre de soins Bureau

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l'offre de soins (PF) Bureau de la qualité et de la sécurité

Plus en détail

Annexe 3. ICALIN.2 - ICA-LISO - ICSHA.2 Indicateurs du tableau de bord des infections nosocomiales opposables au recueil 2015

Annexe 3. ICALIN.2 - ICA-LISO - ICSHA.2 Indicateurs du tableau de bord des infections nosocomiales opposables au recueil 2015 Annexe 3 ICALIN.2 - ICA-LISO - ICSHA.2 Indicateurs du tableau de bord des infections nosocomiales opposables au recueil 2015 Objectif du document : Ce document définit le cahier des charges, la pondération

Plus en détail

Programme national de prévention des infections nosocomiales : de nouveaux objectifs pour les professionnels de santé

Programme national de prévention des infections nosocomiales : de nouveaux objectifs pour les professionnels de santé Programme national de prévention des infections nosocomiales 2009-2013 : de nouveaux objectifs pour les professionnels de santé Dr Laetitia May-Michelangeli Valérie Drouvot et Vanessa VanRossem CCLIN Paris

Plus en détail

Gestion des risques associés aux Impact de la loi HPST

Gestion des risques associés aux Impact de la loi HPST Gestion des risques associés aux Impact de la loi HPST 1 ère journée de l Association de lutte contre les infections associées aux soins Dr. V. Van Rossem Bureau qualité et sécurité des soins La loi HPST

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES _ Direction générale de l offre de soins _ Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l offre de soins (SDPF) _ SANTÉ

Plus en détail

Bilan LIN et indicateurs : quel constat et quel futur?

Bilan LIN et indicateurs : quel constat et quel futur? Bilan LIN et indicateurs : quel constat et quel futur? A. Vincent 1, JY. Dusseau 2, C. Chapuis 3 Praticiens hygiénistes 1 Centre Hospitalier de Valence 2 Hôpitaux du Léman 3 Hospices Civils de Lyon XXV

Plus en détail

Bureau qualité et sécurité des soins (PF2) La Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Bureau qualité et sécurité des soins (PF2) La Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTE ET DES DROITS DES FEMMES Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance des acteurs de l'offre de soins (SDPF) Bureau qualité

Plus en détail

Infections nosocomiales

Infections nosocomiales Infections nosocomiales Surveillance : enquêtes d incidence et de prévalence Tableau de bord et indicateurs Signalements internes et externes nathalie.osinski@psl.aphp.fr Tel. 01 42 17 69 05 Surveillance

Plus en détail

Le décret du 12 novembre 2010 et la lin. Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau

Le décret du 12 novembre 2010 et la lin. Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau Le décret du 12 novembre 2010 et la lin Journée du CCLIN OUEST 7 avril 2011 P Jarno et B Libeau Le plan de l exposé Introduction et parti pris Mai 2006 Les circulaires de 2009 La CME dans la loi HPST :

Plus en détail

Nouveaux indicateurs du tableau de bord des Infections Nosocomiales. Mardi 25 janvier Hélène MARINI

Nouveaux indicateurs du tableau de bord des Infections Nosocomiales. Mardi 25 janvier Hélène MARINI Nouveaux indicateurs du tableau de bord des Infections Nosocomiales Mardi 25 janvier Hélène MARINI Indicateurs du tableau de bord de la lutte contre les infections nosocomiales Créés en février 2006 Objectifs

Plus en détail

Rôle de l Infirmière Hygiéniste dans la surveillance épidémiologique des Infections Associées aux Soins

Rôle de l Infirmière Hygiéniste dans la surveillance épidémiologique des Infections Associées aux Soins La 1 ère Université Maghrébine d hygiène et de sécurité des soins Sousse, 2-5 septembre 2012 Rôle de l Infirmière Hygiéniste dans la surveillance épidémiologique des Infections Associées aux Soins M.ERB

Plus en détail

Les indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales

Les indicateurs de lutte contre les infections nosocomiales Le CH de Saint Jean d Angély vous informe. Le Ministère de la Santé et la Haute Autorité de Santé sont engagés depuis 2008 dans la généralisation d indicateurs de qualité. Ces indicateurs répondent à l

Plus en détail

Nouveaux indicateurs. La Direction. La médecine du travail. Le laboratoire

Nouveaux indicateurs. La Direction. La médecine du travail. Le laboratoire Nouveaux indicateurs Règles de remplissage/contrôle/preuves inconnus: En 2012, on devra saisir 2011 Eléments «nouveaux» (officieux et pas définitifs) Il faut idéalement d ici le 31 décembre pour: La Direction

Plus en détail

Dossier de soins Prise en charge coordonnée du patient. Des indicateurs Pourquoi? Formation aides soignants. Le 26 avril 2011

Dossier de soins Prise en charge coordonnée du patient. Des indicateurs Pourquoi? Formation aides soignants. Le 26 avril 2011 Dossier de soins Prise en charge coordonnée du patient. Des indicateurs Pourquoi? Formation aides soignants. Le 26 avril 2011 CRL Management Qualité Page 1 Sommaire Objectifs de formations Le Dossier de

Plus en détail

Hospitalisation à domicile (HAD) :

Hospitalisation à domicile (HAD) : Hospitalisation à domicile (HAD) : Apport d'un groupe de travail régional en matière de prévention du risque infectieux «hygiène et qualité en HAD» OLLIVIER Yann 1, BAGHDADI Nouara 2, BLANCKAERT Karine

Plus en détail

DGOS/PF2/ Dr. V. VAN ROSSEM European antibiotic awareness Day _ 18/11/2010/

DGOS/PF2/ Dr. V. VAN ROSSEM European antibiotic awareness Day _ 18/11/2010/ Les indicateurs issus du tableau de bord des infections nosocomiales : SARM et ICATB Dr. V. VAN ROSSEM DGOS/Bureau qualité et sécurité des soins Objectifs L indice SARM (1/2) Estimer l évolution de la

Plus en détail

Intérêt de la mise en place d indicateurs de suivi dans les EHPAD

Intérêt de la mise en place d indicateurs de suivi dans les EHPAD Intérêt de la mise en place d indicateurs de suivi dans les EHPAD Graziella GUERRE Cadre de santé hygiéniste ARLIN Bourgogne Journée inter régionale de formation / resclin Champagne-Ardenne / jeudi 06

Plus en détail

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MCO

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MCO INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS (IPAQSS) - SEJOURS 2013 Qualité du dossier patient Tenue du Dossier Patient 77/100 B Tenue du Dossier Patient : Cet indicateur

Plus en détail

Indicateurs du tableau de bord des infections nosocomiales : état d avancement. Retour sur ICSHA (1/2) Cible ICALIN (rapport national ICALIN 2004)

Indicateurs du tableau de bord des infections nosocomiales : état d avancement. Retour sur ICSHA (1/2) Cible ICALIN (rapport national ICALIN 2004) Indicateurs du tableau de bord des infections nosocomiales : état d avancement Journée annuelle des CLIN de l inter-région Paris Nord 15 mars 2007 Publication du tableau de bord 21/03/03 Saisine de l InVS

Plus en détail

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE

MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE MINISTERE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTE FICHE TECHNIQUE Tableau de bord des infections nosocomiales Version 2 I. INTRODUCTION 1. Quelle année de référence pour les limites de performance Les indicateurs

Plus en détail

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012

Annexe 4 Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Annexe Pondération des indicateurs et score agrégé du tableau de bord des infections nosocomiales pour les activités 2012 Le document explicite la pondération de chaque item servant au calcul des indicateurs

Plus en détail

Politique de généralisation des indicateurs de qualité et de sécurité des soins

Politique de généralisation des indicateurs de qualité et de sécurité des soins Actualités Indicateurs et Semaine de la sécurité des patients Jeudi 18 octobre 212 Politique de généralisation des indicateurs de qualité et de sécurité des soins Sophie Alleaume, Bureau de la qualité

Plus en détail

CLINIQUE PIERRE DE BRANTOME. Infections associées aux soins. Année 2015

CLINIQUE PIERRE DE BRANTOME. Infections associées aux soins. Année 2015 CLINIQUE PIERRE DE Infections associées aux soins Année 2015 Source : BilanLin Hygiène des mains Indicateur de consommation de produits hydro alcooliques (ICSHA.2) Cet indicateur est un marqueur indirect

Plus en détail

Étude des sites Internet français délivrant au public des indicateurs de qualité et sécurité des soins. Dr Valentin Daucourt 31 mai 2010

Étude des sites Internet français délivrant au public des indicateurs de qualité et sécurité des soins. Dr Valentin Daucourt 31 mai 2010 Étude des sites Internet français délivrant au public des indicateurs de qualité et sécurité des soins Dr Valentin Daucourt 31 mai 2010 Recherche des sites Association de mots-clés sur le moteur de recherche

Plus en détail

Tableau de bord des infections nosocomiales

Tableau de bord des infections nosocomiales Tableau de bord des infections nosocomiales - Résultats 2007 et évolution des indicateurs - Quelles évolutions prévoir dans le cadre du plan stratégique national? François LEFEBVRE, Dr Claire BAUDE Drass

Plus en détail

Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD. Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR

Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD. Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Mise en place d une équipe opérationnelle en hygiène dédiée aux EHPAD Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Centre hospitalier de Valence

Plus en détail

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MEDECINE CHIRURGIE OBSTETRIQUE (MCO)

INDICATEURS DE QUALITE ET DE SECURITE DES SOINS MEDECINE CHIRURGIE OBSTETRIQUE (MCO) INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS (IPAQSS) ANNEE DE REFERENCE 2013 Thèmes Tenue du dossier patient : Cet indicateur évalue la qualité du dossier du Tenue du dossier

Plus en détail

La lettre indique la classe de performance de l établissement. Les meilleurs résultats sont en vert et les moins bons en rouge.

La lettre indique la classe de performance de l établissement. Les meilleurs résultats sont en vert et les moins bons en rouge. INDICATEURS DE QUALITÉ EN MÉDECINE, CHIRURGIE, OBSTÉTRIQUE ET PSYCHIATRIE Hôpital Cochin Infections associées aux soins - Année 2015 A B C D E NR DI NC NA La lettre indique la classe de performance de

Plus en détail

Contexte. SF2H 2009 Avis du Comité technique national des infections nosocomiales du 5 décembre 2001 sur

Contexte. SF2H 2009 Avis du Comité technique national des infections nosocomiales du 5 décembre 2001 sur Suivi de la consommation des solutés s hydro-alcooliques (SHA) : expérience du CHRU de Lille Journée régionale de lutte contre les IN Bruno Grandbastien Faculté de Médecine Henri Warembourg, Université

Plus en détail

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS

RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS Direction des Affaires Médicales, de la Recherche, des Usagers et de la Qualité USAGERS ET QUALITÉ RÉSULTATS DES INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SECURITE DES SOINS 1. INDICATEURS DU TABLEAU DE BORD DE LUTTE

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère des affaires sociales et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance de l offre de soins Bureau de la qualité et de la sécurité des soins (PF2

Plus en détail

Programme National d Actions de Prévention des Infections Associées aux Soins PROPIAS 2015

Programme National d Actions de Prévention des Infections Associées aux Soins PROPIAS 2015 Programme National d Actions de Prévention des Infections Associées aux Soins PROPIAS 2015 INSTRUCTION N DGOS/PF2/DGS/RI1/DGCS/2015/202 du 15 juin 2015 relative au programme national d actions de prévention

Plus en détail

Suite à la certification V2014 dans votre établissement, les experts visiteurs ont émis une réserve concernant le risque infectieux.

Suite à la certification V2014 dans votre établissement, les experts visiteurs ont émis une réserve concernant le risque infectieux. Suite à la certification V2014 dans votre établissement, les experts visiteurs ont émis une réserve concernant le risque infectieux. Ils estiment que vous n évaluez pas suffisamment les protocoles que

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE LAVAL. Infections associées aux soins. Année 2015

CENTRE HOSPITALIER DE LAVAL. Infections associées aux soins. Année 2015 CENTRE HOSPITALIER DE Source : ilanlin Infections associées aux soins Année 2015 Hygiène des mains Indicateur de consommation de produits hydro alcooliques (ICSHA.2) Cet indicateur est un marqueur indirect

Plus en détail

FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST

FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST FORMATION DES CORRESPONDANTS EN HYGIENE CCLIN SUD-OUEST réalisée Centre par l ARLIN de Formation Midi-Pyrénées des Professions CCLIN Sud-Ouest de Santé en partenariat avec la Formation Permanente des Professions

Plus en détail

Prévention des infections dans les Etablissements Médico-Sociaux

Prévention des infections dans les Etablissements Médico-Sociaux Prévention des infections dans les Etablissements Médico-Sociaux Dr Zoher KADI Responsable ARLIN Picardie Définitions Contamination Colonisation Infection Infection Associée aux Soins Formation des Référents

Plus en détail

Indicateurs de qualité et de sécurité des soins. Thème Infections associées aux soins (IAS)

Indicateurs de qualité et de sécurité des soins. Thème Infections associées aux soins (IAS) Indicateurs de qualité et de sécurité des soins Thème Infections associées aux soins (IAS) Grille de recueil, consignes de remplissage et éléments de preuves Indicateur de consommation de solutions hydroalcooliques

Plus en détail

HJ ENFANTS PIERRE BÉNITE DECHAUME. Infections associées aux soins. Année 2015

HJ ENFANTS PIERRE BÉNITE DECHAUME. Infections associées aux soins. Année 2015 Infections associées aux soins Année 2015 Source : BilanLin Hygiène des mains Indicateur de consommation de produits hydro alcooliques (ICSHA.2) Cet indicateur est un marqueur indirect de la mise en œuvre

Plus en détail

Naissance, vie et mort d un indicateur

Naissance, vie et mort d un indicateur Naissance, vie et mort d un indicateur Pascal Astagneau Je n'ai pas de lien d'intérêt Enfance Amour Maturité Sénescence 1980 : CLIN, bilan d activité, pas d indicateurs 1990 : réseaux volontariat, anonymat,

Plus en détail

MODALITES DE CALCUL ET DE CLASSEMENT DU SCORE AGREGE DU TABLEAU DE BORD DES INFECTIONS NOSOCOMIALES

MODALITES DE CALCUL ET DE CLASSEMENT DU SCORE AGREGE DU TABLEAU DE BORD DES INFECTIONS NOSOCOMIALES MINISTERE DE LA SANTE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Bureau qualité et sécurité des soins en établissements de santé DIRECTION DE L HOSPITALISATION ET DE L ORGANISATION DES SOINS Sous-direction Qualité

Plus en détail

Rapport national 2013 du tableau de bord des infections nosocomiales

Rapport national 2013 du tableau de bord des infections nosocomiales Rapport national 2013 du tableau de bord des infections nosocomiales 1 Le tableau de bord des Infections nosocomiales 2013 >> Sommaire VOS QUESTIIONS,, NOS RÉPONSES 3 LES RÉSULTATS NATIIONAUX 8 ICSHA.2...

Plus en détail

Programme national d actions de prévention des infections associées aux soins : Propias 2015

Programme national d actions de prévention des infections associées aux soins : Propias 2015 Programme national d actions de prévention des infections associées aux soins : Propias 2015 DGOS/DGS/DGCS Contexte Le Propias fait suite à : Plan stratégique 2009-2013 Programme LIN Propin 2009-2013 Programme

Plus en détail

Une boîte à outils pour promouvoir la friction hydro-alcoolique dans les unités de soins

Une boîte à outils pour promouvoir la friction hydro-alcoolique dans les unités de soins SHA Une boîte à outils pour promouvoir la friction hydro-alcoolique dans les unités de soins 8 ème Journées d hygiène Hospitalière & Qualité des soins 18 et 19 Décembre 2008 Groupe de travail pluridisciplinaire

Plus en détail

Outils de gestion du risque infectieux : Analyses de scénario. C.Gautier ARLIN Aquitaine Janvier 2016

Outils de gestion du risque infectieux : Analyses de scénario. C.Gautier ARLIN Aquitaine Janvier 2016 Outils de gestion du risque infectieux : Analyses de scénario C.Gautier ARLIN Aquitaine Janvier 2016 Contexte Contexte «CIRCULAIRE N DGOS/PF2/2011/416 du 18 novembre 2011» impulser et coordonner la gestion

Plus en détail

Indicateur n 3-3 : Indicateur relatif à la prévention des infections nosocomiales des établissements de santé

Indicateur n 3-3 : Indicateur relatif à la prévention des infections nosocomiales des établissements de santé 110 Partie II Objectifs / Résultats Objectif 3 : Améliorer la qualité de la prise en charge par le système de soins Indicateur n 3-3 : Indicateur relatif à la prévention des infections nosocomiales des

Plus en détail

Rapport national 2014 du tableau de bord des infections nosocomiales

Rapport national 2014 du tableau de bord des infections nosocomiales Rapport national 2014 du tableau de bord des infections nosocomiales Le tableau de bord des Infections nosocomiales 2014 >> Sommaire VOS QUESTIIONS,, NOS RÉPONSES 3 LES RÉSULTATS NATIIONAUX 8 IICALIIN..2......9

Plus en détail

Bilan de 6 années de visite de risque en hygiène

Bilan de 6 années de visite de risque en hygiène CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE GRENOBLE ALPES 9 juin 2017 SF2H Bilan de 6 années de visite de risque en hygiène K. Vancoetsem, C. Braux, S. Levet, S. Marfaing, C. Giner, M.R. Mallaret Unité d Hygiène

Plus en détail

3. Surveillance, prévention et contrôle du risque infectieux (SPI)

3. Surveillance, prévention et contrôle du risque infectieux (SPI) Qualité et prévention 3. Surveillance, prévention et contrôle du risque infectieux (SPI) Introduction Les infections acquises au sein de l établissement, d origine plurifactorielle, sont susceptibles de

Plus en détail

Visite de risque : Démarche de gestion des risques a priori Organisation au CHU de Grenoble Bilan à 5 ans

Visite de risque : Démarche de gestion des risques a priori Organisation au CHU de Grenoble Bilan à 5 ans Visite de risque : Démarche de gestion des risques a priori Organisation au CHU de Grenoble Bilan à 5 ans K. Vancoetsem Unité d Hygiène Hospitalière et Gestion des Risques CHU de Grenoble Congrès biologie

Plus en détail

Analyse de scénario. Analyse de scénario clinique et prévention du risque infectieux

Analyse de scénario. Analyse de scénario clinique et prévention du risque infectieux Analyse de scénario Outil innovant pour la gestion du risque infectieux 2014 E Laprugne-Garcia CClin Sud-Est et prévention du risque infectieux Analyse d évènements indésirables liés aux soins : expérience

Plus en détail

La prévention des infections nosocomiales. Infections associées aux soins et sécurité des soins. Evolution de l épidémiologie des IN (1) : ENP

La prévention des infections nosocomiales. Infections associées aux soins et sécurité des soins. Evolution de l épidémiologie des IN (1) : ENP Infections associées aux soins et sécurité des soins Journée des CLIN de l interrégion Paris-Nord Mardi 30 mars 2010 Bruno Grandbastien La prévention des infections nosocomiales Lutte contre les infections

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Grille d entretien «Cadre de santé»

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Grille d entretien «Cadre de santé» s possibles 1. En tant que cadre de santé depuis combien de temps travaillez-vous dans cette unité? 2. Avez-vous eu une formation spécifique en hémodialyse? 3. Combien avez-vous de postes de dialyse dans

Plus en détail

Audit hygiène des mains. Présentation de l audit

Audit hygiène des mains. Présentation de l audit Audit hygiène des mains Présentation de l audit 1 Contexte 1 L hygiène des mains : 1 ère mesure de prévention des infections associées aux soins Les Produits Hydro Alcooliques (PHA) améliorent l observance

Plus en détail

Ministère de la santé et des solidarités - DGS/DHOS - Cellule infections nosocomiales version juin 2006

Ministère de la santé et des solidarités - DGS/DHOS - Cellule infections nosocomiales version juin 2006 Bilan d'activités des centres de coordination de lutte contre les infections nosocomiales et de leurs antennes régionales (CCLIN) Fiche de synthèse annuelle ARLIN LORRAINE Domaines d activités Activités

Plus en détail

XXVI e Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière Tours, les 3, 4 et 5 Juin 2015.

XXVI e Congrès National de la Société Française d Hygiène Hospitalière Tours, les 3, 4 et 5 Juin 2015. Dr PERRON Stéphanie Praticien en Hygiène Hospitalière CH SAUMUR (49) & Mme ABLAIN, Cadre de santé, service Gynécologie-Obstétrique Mme AMBLARD, Cadre Supérieur de Santé, service Gynécologie-Obstétrique

Plus en détail

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs)

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Institut de veille sanitaire (InVS), pour le Réseau d alerte, d investigation et de surveillance des infections nosocomiales

Plus en détail

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne L Arlin est une structure régionale d appui et de conseils pour les établissements de santé, les établissements médico-sociaux

Plus en détail

Vision de la gestion des risques par un hygiéniste. Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie

Vision de la gestion des risques par un hygiéniste. Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Vision de la gestion des risques par un hygiéniste Dr Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie La gestion des risques en santé, une nécessité Scandales sanitaires Sang contaminé Mycobacterium

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi et de la santé

Ministère du travail, de l emploi et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance de l offre de soins Bureau de la qualité et de la sécurité des soins Personne chargée du dossier : Dr Laetitia May-Michelangeli

Plus en détail

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais «Audit CVP» Cathéters veineux périphériques Formation des auditeurs et des relais Objectifs et référentiels utilisés 1. Mesurer l application des bonnes pratiques 2. Sensibiliser le personnel aux recommandations

Plus en détail

PRESENTATION DES INDICTEURS DU BILAN D ACTIVITES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DES ETABLISSEMENTS DE SANTE

PRESENTATION DES INDICTEURS DU BILAN D ACTIVITES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DES ETABLISSEMENTS DE SANTE PRESENTATION DES INDICTEURS DU BILAN D ACTIVITES DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES DES ETABLISSEMENTS DE SANTE ARS LIMOUSIN / G. ESPOSITO/ novembre 2014 XX/XX/XX Les indicateurs de lutte contre

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Arrêté du 3 mai 2016 fixant la liste des indicateurs obligatoires pour l amélioration de la qualité et de la

Plus en détail

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Évaluation des Pratiques Professionnelles Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Equipe Opérationnelle d Hygiène Service Qualité & Gestion des Risques Clinique La Casamance Aubagne Présentation

Plus en détail

La prévention du risque infectieux en HAD Pourquoi, comment? Les précautions standard et la prévention de la transmission croisée

La prévention du risque infectieux en HAD Pourquoi, comment? Les précautions standard et la prévention de la transmission croisée La prévention du risque infectieux en HAD Pourquoi, comment? Les précautions standard et la prévention de la transmission croisée Sandra Perreau-Coudre 8 octobre 2013 BESANCON S A N T E S E R V I C E CLIN

Plus en détail

Indicateur Bactériémie à SARM

Indicateur Bactériémie à SARM Indicateur Bactériémie à SARM Dr Karine Blanckaert Médecin hygiéniste Responsable de l Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales Nord-Pas de Calais Quelles la fréquence du SARM en France?

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER. sudfrancilien. Formations en HYGIENE

CENTRE HOSPITALIER. sudfrancilien. Formations en HYGIENE CENTRE HOSPITALIER sudfrancilien Formations en HYGIENE HOSPITALIERE édito La formation continue et le DPC sont devenus importants dans les Etablissements de santé, tant par leur obligation réglementaire

Plus en détail

Hygiène Stérilisation

Hygiène Stérilisation Formation des correspondants en hygiène hospitalière Répondre aux exigences de la circulaire DGS/DH n 6454 du 29 décembre 2000 relative à la prévention des infections nosocomiales dans les établissements

Plus en détail

Infections associées aux soins. Année 2015

Infections associées aux soins. Année 2015 Source : BilanLin Infections associées aux soins nnée 2015 Hygiène des mains Indicateur de consommation de produits hydro alcooliques (ICSH.2) Cet indicateur est un marqueur indirect de la mise en œuvre

Plus en détail

CLINIQUE GERIATRIQUE CHATEAU GOMBERT

CLINIQUE GERIATRIQUE CHATEAU GOMBERT ATIVITE(S) : Soins de Suite et de Réadaptation () Lutte contre les infections nosocomiales Source : TBIN Reflet global de la lutte contre les infections nosocomiales Score agrégé activités 2012 et indicateur

Plus en détail

Indicateurs de qualité et de sécurité des soins. Thème Infections associées aux Soins (IAS)

Indicateurs de qualité et de sécurité des soins. Thème Infections associées aux Soins (IAS) Indicateurs de qualité et de sécurité des soins Thème Infections associées aux Soins (IAS) Grille de recueil, consignes de remplissage et éléments de preuves Indicateur de consommation de solutions hydro-alcooliques

Plus en détail

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne

ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne ARLIN (Antenne Régionale de Lutte contre les Infections Nosocomiales) Auvergne L Arlin est une structure régionale d appui et de conseils pour les établissements de santé, les établissements médico-sociaux

Plus en détail

CLINIQUE DU PONT DE SEVRES. Lutte contre les infections nosocomiales

CLINIQUE DU PONT DE SEVRES. Lutte contre les infections nosocomiales BOULOGNE-BILLAOURT Source : BilanLin Lutte contre les infections nosocomiales Prévention des infections nosocomiales Indicateur composite des activités de lutte contre les infections nosocomiales (ICALIN.2)

Plus en détail

INDICATEURS DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES : Rétro-information à l usage des professionnels de santé

INDICATEURS DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES : Rétro-information à l usage des professionnels de santé INDICATEURS DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES : Rétro-information à l usage des professionnels de santé Emilie Poirier, CH de Toul, CH de Lunéville, CH de Pont à Mousson Ariane Vidal, CH de Lunéville

Plus en détail

Le présent livret a été élaboré par la Direction de la

Le présent livret a été élaboré par la Direction de la QUALITÉ & SÉCURITÉ DES SOINS INDICATEURS DE QUALITÉ ET DE SÉCURITÉ DES SOINS Le présent livret a été élaboré par la Direction de la Qualité et des Usagers de Nancy et le Pôle Qualité Sécurité du Patient

Plus en détail

Infections à streptocoque A en chirurgie plastique

Infections à streptocoque A en chirurgie plastique 2 e Journée régionale de veille sanitaire (JRVS) Artigues-près-Bordeaux, 8/12/11 Infections à streptocoque A en chirurgie plastique C. Gautier 1, R.Dutrech 1, A-G. Venier 2, C. Dumartin 2 1 Antenne Régionale

Plus en détail

INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS

INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Direction de l efficience INDICATEURS POUR L AMELIORATION DE LA QUALITE ET DE LA SECURITE DES SOINS Source : www.scopesante.fr LES INDICATEURS DE LUTTE CONTRE LES INFECTIONS NOSOCOMIALES Le ministère de

Plus en détail

Actualités. Mission Mains Propres

Actualités. Mission Mains Propres Actualités RIPHH Languedoc Roussillon Vendredi 11 avril 2014 Mission Mains Propres Dans l inter région, de nouveaux outils : Quizz Scénario «transport sanitaire» Charte pour les soignants Charte pour l

Plus en détail

Indicateurs exigés et indicateurs de pratiques cliniques

Indicateurs exigés et indicateurs de pratiques cliniques Indicateurs exigés et indicateurs de pratiques cliniques au CHU de Nice Coordination des Vigilances Sanitaires et de la Gestion des Risques Pôle Qualité Risques Hygiène T2A Information Santé Publique JF

Plus en détail

Surveillance des AES. Pourquoi une surveillance des AES?

Surveillance des AES. Pourquoi une surveillance des AES? Pourquoi une surveillance des AES? Surveillance des AES F L Hériteau, C Campion Réunion des IDE hygiénistes inter-région Nord 25 septembre 2014 Disposer d un outil d alerte Surveiller l évolution de ses

Plus en détail

Infections Nosocomiales : un problème d actualité. O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014

Infections Nosocomiales : un problème d actualité. O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014 Infections Nosocomiales : un problème d actualité O. Traoré Hygiène Hospitalière CHU Clermont-Fd 21/11/2014 Infections Nosocomiales / Infections Associées aux Soins: définitions Evolution : IN (acquise

Plus en détail

Indicateurs du tableau de bord des IN : état d avancementd

Indicateurs du tableau de bord des IN : état d avancementd Jeudi 12 avril 2007 Journée e des Présidents de Clin Région Nord Pas de Calais Indicateurs du tableau de bord des IN : état d avancementd G. Beaucaire Service de gestion du risque infectieux Université

Plus en détail

CHU/ HOPITAL MAISON BLANCHE CHU REIMS. Lutte contre les infections nosocomiales

CHU/ HOPITAL MAISON BLANCHE CHU REIMS. Lutte contre les infections nosocomiales CHU/ HOPITAL MAISON BLAHE CHU Médecine Chirurgie Obstétrique () Source : BilanLin Lutte contre les infections nosocomiales Prévention des infections nosocomiales Indicateur composite des activités de lutte

Plus en détail

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire

Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Hygiène hospitalière et sécurité des patients en Côte d Ivoire Bilan des activités Esther et perspectives dans le cadre APPS Partenariat ESTHER- CHU de BORDEAUX- OMS De la thématique du VIH/SIDA à la prévention

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ SANTÉ ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance de l offre de soins Bureau de la qualité et de la sécurité des soins SANTÉ

Plus en détail

P R O P I A S. PROgramme national d actions de Prévention des Infections Associées aux Soins. A FORGUE 26 novembre

P R O P I A S. PROgramme national d actions de Prévention des Infections Associées aux Soins. A FORGUE 26 novembre P R O P I A S PROgramme national d actions de Prévention des Infections Associées aux Soins A FORGUE 26 novembre 2015 1 Le contexte national Plan ATB Plan national d alerte sur les antibiotiques 2011-2016

Plus en détail

Infections associées aux soins. Année 2015

Infections associées aux soins. Année 2015 H DE MONTEREAU SETEUR(S) : Médecine hirurgie Obstétrique (MO) Source : ilanlin Infections associées aux soins Année 2015 Hygiène des mains Indicateur de consommation de produits hydro alcooliques (ISHA.2)

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITE/BILAN CLIN 2015

RAPPORT D ACTIVITE/BILAN CLIN 2015 RAPPORT D ACTIVITE/BILAN CLIN 2015 Programme d actions 2015 - Poursuivre la démarche qualité : amélioration continue de la qualité et de la - sécurité des soins. Prévention, gestion des risques associés

Plus en détail

Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience

Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience Équipe opérationnelle d hygiène dédiée aux EHPAD : Bilan de trois ans d expérience Nathalie ARMAND - Catherine FAURE - Mireille ROCHE Joseph HAJJAR Service d hygiène et d épidémiologie Centre hospitalier

Plus en détail

XXV Journée Annuelle Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales et associées aux soins et de formation en hygiène.

XXV Journée Annuelle Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales et associées aux soins et de formation en hygiène. XXV Journée Annuelle Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales et associées aux soins et de formation en hygiène 16 mars 2017 Présentation du nouveau dispositif de prévention des IAS Le réseau

Plus en détail

Contexte. Contexte. Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses

Contexte. Contexte. Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses Diffusion et communication de bonnes pratiques Contexte CVP : Dispositif Médical

Plus en détail

Centre Hospitalier de Cornouaille Quimper-Concarneau. RRESO S t Brieuc 13 Septembre 2007

Centre Hospitalier de Cornouaille Quimper-Concarneau. RRESO S t Brieuc 13 Septembre 2007 Signalement des IN Centre Hospitalier de Cornouaille Quimper-Concarneau RRESO S t Brieuc 13 Septembre 2007 1 Decret 671 du 26/07/2001 2 «Tout médecin, pharmacien, chirurgien-dentiste, sage-femme ou membre

Plus en détail

La surveillance des Infections du Site Opératoire (ISO) au CHU de Poitiers. Staff de Santé Publique - EPP Gauthier Bouche 4 avril 2007

La surveillance des Infections du Site Opératoire (ISO) au CHU de Poitiers. Staff de Santé Publique - EPP Gauthier Bouche 4 avril 2007 La surveillance des Infections du Site Opératoire (ISO) au CHU de Poitiers Staff de Santé Publique - EPP Gauthier Bouche 4 avril 2007 Définitions (1) Infections nosocomiales Une infection est dite nosocomiale

Plus en détail

Risque infectieux et certification

Risque infectieux et certification Risque infectieux et certification Joseph Hajjar Service d hygiène et d épidémiologie Valence Documents HAS Risque infectieux Réalité indiscutable Organisation et d une réglementation depuis de nombreuses

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi et de la santé

Ministère du travail, de l emploi et de la santé Ministère du travail, de l emploi et de la santé Direction générale de l offre de soins Sous-direction du pilotage de la performance de l offre de soins Bureau de la qualité et de la sécurité des soins

Plus en détail