Mr D. 58 ans. Caroline CHARPE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mr D. 58 ans. Caroline CHARPE"

Transcription

1 Mr D. 58 ans Caroline CHARPE

2 ATCD Epicondylite du coude gauche Coronaropathie Diabète de type 2 Hydrocèle opérée

3 Traitements Plavix clopidogrel Detensiel bisoprolol Tahor atorvastatine Rasilez aliskirène Metformine Omacor (acides gras oméga 3)

4 Clinique des douleurs musculaires diffuses, prédominant aux membres inférieurs et

5 ECP CPK=150 UI/L Créatininémie

6 Attitude thérapeutique Arrêt des statines Fibrate Levure rouge de riz Ezetrol (ézétimibe)

7 Statines HMG- CoA réductase Ils inhibent la biosynthèse du cholestérol par inhibition compétitive de l'hmg- CoA réductase HMG- CoA réductase= enzyme qui catalyse l'étape limitante - CoA en mévalonate (précurseur du cholestérol). => - déplétion du cholestérol libre intra- hépatocytaire - up- régulation hépatiques qui amplifie la clairance plasmatique du LDL- C

8 Métabolisées par le cytochrome P450 Éliminées par voie biliaire

9 Indications: - hypercholesterolémies et les dyslipidémies mixtes - prévention secondaire Contre- indications: - myopathie - élévation des transaminases ou affection hépatique évolutive - fibrates- statines

10 Effets indésirables Troubles musculaires: fatigabilité, myalgies, crampes +/- élévation des CPK Élévation modérée des transaminases à Troubles digestifs Céphalées, sensation vertigineuse Neuropathies périphériques Allergie Interactions médicamenteuses (AVK, ciclosporine)

11 Intérêt des statines en prévention primaire cardiovasculaires est particulièrement bien établie chez les patients ayant un antécédent cardiovasculaire (prévention secondaire) et chez les patients à risque élevé: Étude 4S: 1 infarctus du myocarde évité pour 60 coronariens avec LDL- c élevé traités pendant 1 an Chez des patients sans maladie cardio- vasculaire, un coronariens majeurs et cérébro- vasculaires, mais non la mortalité globale ni celle liée à une ischémie coronarienne.

12 clinique des statines est déterminée par le risque cardio- vasculaire initial du patient. Des patients avec ATCD de lésions des artères coronaires ou traitement. Des patients présentant une hy- percholestérolémie grand avantage.

13 En pratique Penser aux règles hygiéno- diététiques Évaluer le risque cardio- vasculaire du patient Attention aux interactions médicamenteuses susceptibles de potentialiser la toxicité des statines: ciclosporine, fibrates, AVK Privilégier la pravastatine et la simvastatine Bilan hépatique régulier dans la première année du traitement doser les CPK au moindre doute

14 Recommandations AFSSAPS sur la prescription des statines la prescription de statines ne se conçoit qu'en cas d'échec ou d'insuffisance d'un traitement diététique adapté et après dosage du cholestérol ; le globale des facteurs de risque coronarien (en particulier HTA, diabète et tabagisme en plus du LDL- cholestérol) ; des valeurs de LDL- C adaptées à la population française ont été ; la régulier annuel du LDL- cholestérol, une fois l'objectif thérapeutique atteint. de- securite/lettres- aux- professionnels- de- sante/mise- au- point- sur- les- effets- musculaires- des- statines

15 Objectifs thérapeutiques - en risque, les concentrations de LDL- cholestérol doivent être < 2,20 g/l (5,7 mmol/l) - en risque, les concentrations de LDL- cholestérol doivent être < 1,90 g/l (4,9 mmol/l) - en présence de deux facteurs de risque, les concentrations de LDL- cholestérol doivent être < 1,60 g/l (4,1 mmol/l) - en présence de plus de deux facteurs de risque, les concentrations de LDL- cholestérol doivent être < 1,30 g/l (3,4 mmol/l) - en cardiovasculaie avérée ou de risques équivalents, les concentrations de LDL- cholestérol doivent être < 1 g/l (2,6 mmol/l)

16 Bibliographie Pharmacomédicale.org (http://www.pharmacomedicale.org/site/template/fichecomplete.aspx?i d=1461&fi=1460) HAS: Efficacité et efficience des hypolipémiants - Une analyse centrée sur les statines (http://www.has- sante.fr/portail/jcms/c_969195/efficacite- et- efficience- des- hypolipemiants- une- analyse- centree- sur- les- statines) Minerva: Prévention primaire de la morbi- mortalité cardio- vasculaire avec les statines (http://www.minerva- ebm.be/articles/fr/2007/5-2007/5-2007_statines76_78.pdf) JUPITER (http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/ ?dopt=abstract) CBIP (http://www.cbip.be/folia/index.cfm?foliawelk=f36f01e) JL - Journal de pharmacie cliniquehttp://www.jle.com/e- docs/00/02/71/8f/article.phtml) AFSSAPS Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique mars 2005 Revue Prescrire

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1

RÉFÉRENTIELS. Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique : les trois points-clés de la recommandation de l'afssaps (2005) 1 Cette recommandation, diffusée par l'afssaps en mars 2005, est une actualisation des recommandations Prise en charge des dyslipidémies (Afssaps, septembre 2000) et Modalités de dépistage et de diagnostic

Plus en détail

Pas d étude de morbimortalité à ce jour pour l ézétimibe

Pas d étude de morbimortalité à ce jour pour l ézétimibe BON USAGE DU MÉDICAMENT Quelle place pour l ézétimibe dans l hypercholestérolémie? (Ezetrol [ézétimibe seul] ou Inegy [en association fixe à la simvastatine]) L ézétimibe est un inhibiteur de l absorption

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique du patient dylipidémique

Prise en charge thérapeutique du patient dylipidémique Prise en charge thérapeutique du patient dylipidémique Une recommandation de l'afssaps de mars 2005 qui actualise celles de l'anaes (janvier 2000) : dépistage et diagnostic l' AFSSAPS (sept 2000) : traitement

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 juin 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 21 juin 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 21 juin 2006 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 24 janvier 2001 (JO du 14 janvier 2001). ELISOR 20 mg, comprimé sécable

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique. Mars 2005

Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique. Mars 2005 Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique. Mars 2005 Ce document est une actualisation des recommandations de bonne pratique «Prise en charge des dyslipidémies» publiées par l Afssaps en

Plus en détail

41 - Les Normolipémiants

41 - Les Normolipémiants 1 Les Dyslipidémies 41 - Les Normolipémiants Elles consistent en une modification des concentration plasmatiques en lipides, TG et cholestérol suite à une augmentation des lipoprotéines porteuses. Classement

Plus en détail

Les hypercholestérolémies. Prise en charge et prescription raisonnée

Les hypercholestérolémies. Prise en charge et prescription raisonnée Les hypercholestérolémies Prise en charge et prescription raisonnée Etat des lieux Pratique courante en médecine générale Polémique : Publication du Pr Even et Debré (La vérité sur le Cholestérol Broché)

Plus en détail

Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique

Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique Recommandations Sang Thrombose Vaisseaux 2005 ; 17, n 7 : 390 7 Prise en charge thérapeutique du patient dyslipidémique Copyright 2017 John Libbey Eurotext. Téléchargé par un robot venant de 46.3.204.175

Plus en détail

Hypercholestérolémies : traitement chez les adultes

Hypercholestérolémies : traitement chez les adultes Plusieurs interventions de prévention cardiovasculaire sont à mettre en œuvre chez les patients ayant une hypercholestérolémie : mesures hygiénodiététiques et éventuellement médicaments hypocholestérolémiants.

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 6 novembre 2002

AVIS DE LA COMMISSION. 6 novembre 2002 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 6 novembre 2002 TAHOR 80 mg, comprimé Boîte de 28 et 50 Laboratoires PFIZER Atorvastatine Liste I Date de l'amm : 9 octobre 2000

Plus en détail

Nouvelles recommandations HAS 2017 dyslipidémies : la place des statines réaffirmée

Nouvelles recommandations HAS 2017 dyslipidémies : la place des statines réaffirmée Nouvelles recommandations HAS 2017 dyslipidémies : la place des statines réaffirmée La Haute Autorité de Santé (HAS) propose, à la demande de la CNAMTS, une nouvelle mouture de ses recommandations sur

Plus en détail

Hypercholestérolémie pure : LDL cholestérol élevé. Hyperlipidémie mixte : LDL cholestérol et triglycérides élevés. Taux bas de HDL cholestérol

Hypercholestérolémie pure : LDL cholestérol élevé. Hyperlipidémie mixte : LDL cholestérol et triglycérides élevés. Taux bas de HDL cholestérol Hypercholestérolémie pure : LDL cholestérol élevé Hypertriglycéridémie pure Dr Pierrick Campanini Service de Médecine de Premier Recours 27 juillet 2016 Hyperlipidémie mixte : LDL cholestérol et triglycérides

Plus en détail

Faculté de médecine Département de pharmacie Module de pharmacologie spéciale 2012/2013. Dr. Guergouri F.Z HYPOLIPEMIANTS

Faculté de médecine Département de pharmacie Module de pharmacologie spéciale 2012/2013. Dr. Guergouri F.Z HYPOLIPEMIANTS Faculté de médecine Département de pharmacie Module de pharmacologie spéciale 2012/2013 Dr. Guergouri F.Z HYPOLIPEMIANTS Métabolisme des lipoprotéines Les lipides (non solubles dans le plasma) circulent

Plus en détail

Repérage d une anomalie lipidique dans le cadre de l évaluation du risque cardio-vasculaire global

Repérage d une anomalie lipidique dans le cadre de l évaluation du risque cardio-vasculaire global Synthèse fiche mémo Principales dyslipidémies : stratégies de prise en charge Février 2017 Cte synthèse présente les points essentiels de la fiche mémo : «Principales dyslipidémies : stratégies de prise

Plus en détail

Dyslipidémies. Chol TG Lp Athérogénicité Fréquence Type. majeure Mécanismes physio-pathologiques des dyslipidémies

Dyslipidémies. Chol TG Lp Athérogénicité Fréquence Type. majeure Mécanismes physio-pathologiques des dyslipidémies Dyslipidémies I) Classification de Frederickson Aspect du sérum à jeun Chol TG Lp Athérogénicité Fréquence Type I Lactescent CM - 2,5g/l N LDL +++ 10% Opalescent VLDL + LDL Hypertriglycéridémie

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 17 février 2016

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 17 février 2016 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 17 février 2016 atorvastatine calcique trihydratée TAHOR 10 mg, comprimé pelliculé B/28 (CIP : 34009 343 067 5 4) B/90 (CIP : 34009 371 992 1 6) TAHOR 20 mg, comprimé

Plus en détail

Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux. PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux

Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux. PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux Nouvelles recommandations concernant l hypercholestérolémie et le rôle des stérols végétaux PH LE METAYER Hôpital Saint André CHU Bordeaux Il existe une relation évidente et démontrée entre le niveau

Plus en détail

XII - TRAITEMENT DES FACTEURS DE RISQUE ASSOCIES AU DIABÈTE

XII - TRAITEMENT DES FACTEURS DE RISQUE ASSOCIES AU DIABÈTE XII - TRAITEMENT DES FACTEURS DE RISQUE ASSOCIES AU DIABÈTE La plupart des patients diabétiques décèderont d une complication cardiovasculaire. La moitié des diabétiques sont hypertendus, et plus de 30%

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 22 septembre 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 22 septembre 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 22 septembre 2010 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 5 décembre 2005 (JO du 15 décembre 2005). INEGY 10 mg/20 mg, comprimé

Plus en détail

Nationaux Diagnostiquer les principales dyslipidémies primitives et secondaires.

Nationaux Diagnostiquer les principales dyslipidémies primitives et secondaires. Chapitre 3 Item 220 UE 8 Dyslipidémies I. Diagnostic phénotypique II. Éliminer une cause d hyperlipidémie secondaire III. Diagnostic des hyperlipidémies primitives IV. Évaluation du risque cardiovasculaire

Plus en détail

Traitements Hypolipémiants

Traitements Hypolipémiants Chapitre 14 Traitements Hypolipémiants Item 132 : Angine de poitrine et infarctus du myocarde Plan Introduction 1. les statines 2. les fibrates Introduction Traiter une dyslipidémie revient le plus souvent

Plus en détail

Avis 21 novembre 2012

Avis 21 novembre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 21 novembre 2012 TAHOR 10 mg comprimé pelliculé Boite de 28, code CIP : 343 067-5 Boite de 50, code CIP : 560 302-2 Boite de 90, code CIP : 371 992-1 TAHOR 20 mg comprimé

Plus en détail

Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2

Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2 Profil lipidique et facteurs de risque cardiovasculaires chez le diabétique type 2 M.Sakouhi (1), L.Bendaoud (2), A.Nadji (3), F.Z.Bengoreine (3). B.Boumesjed (4) (1) Service endocrinologie-diabétologie,

Plus en détail

Cœur et Diabète Une prise en charge ciblée. Dr Michel Varroud-Vial CHSF

Cœur et Diabète Une prise en charge ciblée. Dr Michel Varroud-Vial CHSF Cœur et Diabète Une prise en charge ciblée Dr Michel Varroud-Vial CHSF Complications du diabète Etudes ECODIA 1999-2005 Complication Rétinopathie Protéinurie Polynévrite Cardiopathie ischémique Artérite

Plus en détail

Avis 8 janvier 2014. LIPUR 450 mg, comprimé pelliculé Boîte de 60 (CIP : 34009 326 063 5 1) Laboratoire PFIZER. Gemfibrozil

Avis 8 janvier 2014. LIPUR 450 mg, comprimé pelliculé Boîte de 60 (CIP : 34009 326 063 5 1) Laboratoire PFIZER. Gemfibrozil COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 8 janvier 2014 LIPUR 450 mg, comprimé pelliculé Boîte de 60 (CIP : 34009 326 063 5 1) Laboratoire PFIZER DCI Code ATC (2013) Motif de l examen Liste concernée Indication(s)

Plus en détail

STATINE OR NOT STATINE? JUMGA 3 DÉCEMBRE 2016 DR SYLVAINE BŒUF-GIBOT

STATINE OR NOT STATINE? JUMGA 3 DÉCEMBRE 2016 DR SYLVAINE BŒUF-GIBOT STATINE OR NOT STATINE? JUMGA 3 DÉCEMBRE 2016 DR SYLVAINE BŒUF-GIBOT CALCUL DU RISQUE CV FRCV ASSOCIEŚ A UNE DYSLIPIDEḾIE : Âge : homme 50 ans ou plus, femme 60 ans Ante ce dents familiaux de maladie coronaire

Plus en détail

Docteur, dois-je me soucier de mon cholestérol?

Docteur, dois-je me soucier de mon cholestérol? Docteur, dois-je me soucier de mon cholestérol? Auteurs : Caroline Huas, Rémy Boussageon, Denis Pouchain Résumé de la table ronde (durée 2h) par Aurélien Vandenameel et Maxence Stettner Objectifs : Présenter

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 1 er avril 2009

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 1 er avril 2009 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 1 er avril 2009 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans à compter du 24 février 2004 (JO du 4 mars 2004). CRESTOR 5 mg, comprimé pelliculé

Plus en détail

1. Recommandations de l AFSSAPS

1. Recommandations de l AFSSAPS E08-1 E08 Hypolipémiants Depuis une dizaine d années de nombreux résultats se sont accumulés pour prouver l intérêt de l abaissement du LDL-cholestérol en prévention primaire et secondaire des évènements

Plus en détail

Dyslipidémies, prévention cardiovasculaire : quoi de neuf?

Dyslipidémies, prévention cardiovasculaire : quoi de neuf? 1 Dyslipidémies, prévention cardiovasculaire : quoi de neuf? Publié le 3 Jan 2017 Un entretien avec Éric BRUCKERT, Service d endocrinologie métabolisme et prévention cardiovasculaire, hôpital Pitié-Salpêtrière,

Plus en détail

Suivi du traitement par Hypolipémiants ou Normolipémiants. Dr Jacqueline Azay-Milhau Laboratoire de Pharmacologie

Suivi du traitement par Hypolipémiants ou Normolipémiants. Dr Jacqueline Azay-Milhau Laboratoire de Pharmacologie Suivi du traitement par Hypolipémiants ou Normolipémiants Dr Jacqueline Azay-Milhau Laboratoire de Pharmacologie PLAN Pourquoi accompagner les patients sous hypolipémiants? Rappels: L athérosclérose Les

Plus en détail

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves?

Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Traiter le cholestérol ou les patients à risque cardiovasculaire? Sur quelles preuves? Rémy Boussageon Département de Médecine Générale de Poitiers Conseil scientifique du CNGE Un Exemple Un homme de 50

Plus en détail

LE TRAITEMENT DES DYSLIPEMIES. par par Pierre Kutter et Laurent Visser aucun conflit d intérêt à déclarer

LE TRAITEMENT DES DYSLIPEMIES. par par Pierre Kutter et Laurent Visser aucun conflit d intérêt à déclarer LE TRAITEMENT DES DYSLIPEMIES par par Pierre Kutter et Laurent Visser aucun conflit d intérêt à déclarer ESC/ EAS GUIDELINES 2016 Question aux auditeurs : Croyez-vous que le cholestérol soit un facteur

Plus en détail

Dyslipidémies Comment respecter les objectifs en prévention secondaire

Dyslipidémies Comment respecter les objectifs en prévention secondaire Dyslipidémies Comment respecter les objectifs en prévention secondaire Dr Michel Issa-Sayegh Unité d Endocrinologie-Diabétologie et Maladies Métaboliques Clinique Médicale Plein Ciel Groupe Tzanck-Mougins

Plus en détail

Traitement hypolipémiant en Algérie : quelles recommandations suivre? D. Nibouche, MD, PHD,FESC

Traitement hypolipémiant en Algérie : quelles recommandations suivre? D. Nibouche, MD, PHD,FESC Traitement hypolipémiant en Algérie : quelles recommandations suivre? D. Nibouche, MD, PHD,FESC Recommandations Problématique - Pratique courante: référence, couverture nécessité de pratique. - Recommandations

Plus en détail

Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme

Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme Cas pratique Session 1 Cardiologie et métabolisme Une femme qui veut améliorer son hygiène de vie... Alain Wajman Things we knew, things we did Things we have learnt, things we should do 2 Vidéo Françoise

Plus en détail

Le diabétique de type 2 est considéré comme ayant un

Le diabétique de type 2 est considéré comme ayant un AMERICAN HEART ASSOCIATION AHA 2005 F. DIEVART Clinique Villette, DUNKERQUE. L étude FIELD : un fibrate ou une statine pour la prise en charge de la dyslipidémie des diabétiques de type 2? Le diabétique

Plus en détail

CADUET 5mg/10mg, comprimé pelliculé CADUET 10mg/10mg, comprimé pelliculé. Rapport public d évaluation

CADUET 5mg/10mg, comprimé pelliculé CADUET 10mg/10mg, comprimé pelliculé. Rapport public d évaluation CADUET 5mg/10mg, comprimé pelliculé CADUET 10mg/10mg, comprimé pelliculé Rapport public d évaluation INTRODUCTION Une Autorisation de Mise sur le Marché (AMM) a été octroyée en France le 07 juillet 2005

Plus en détail

Repérage d une anomalie lipidique dans le cadre de l évaluation du risque cardio-vasculaire global

Repérage d une anomalie lipidique dans le cadre de l évaluation du risque cardio-vasculaire global Fiche mémo Principales dyslipidémies : stratégies de prise en charge Février 2017 L hypercholestérolémie, la dyslipidémie mixte et certaines hypertriglycéridémies constituent, avec le diabète, l hypertension

Plus en détail

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE

A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE A G E N C E FRANCAISE DE SECURITE SANITAIRE DES PRODUITS DE SANTE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 21 mars 2001 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de trois ans

Plus en détail

Atorvastatine calcique trihydratée exprimée en atorvastatine (DCI) : 10 mg, 20 mg, 40 mg, 80 mg.

Atorvastatine calcique trihydratée exprimée en atorvastatine (DCI) : 10 mg, 20 mg, 40 mg, 80 mg. DENOMINATION : TAHOR 10 mg, comprimé pelliculé. TAHOR 20 mg, comprimé pelliculé. TAHOR 40 mg, comprimé pelliculé, TAHOR 80 mg, comprimé pelliculé. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE : Atorvastatine

Plus en détail

Conclusions scientifiques

Conclusions scientifiques Annexe II Conclusions scientifiques et motifs de la modification du résumé des caractéristiques du produit, de l étiquetage et de la notice, présentés par l Agence européenne des médicaments 23 Conclusions

Plus en détail

DÉPISTAGE DES HYPERCHOLESTÉROLÉMIES CHEZ LES ADULTES EN

DÉPISTAGE DES HYPERCHOLESTÉROLÉMIES CHEZ LES ADULTES EN DÉPISTAGE DES HYPERCHOLESTÉROLÉMIES CHEZ LES ADULTES EN PRÉVENTION PRIMAIRE I. PROMOTEUR Agence nationale d accréditation et d évaluation en santé. II. III. SOURCE Recommandations ANAES : «Modalités de

Plus en détail

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 Madame Rose V, 62 ans, comptable, vient vous consulter dans le cadre du suivi d un diabète de type 2 traité depuis 11 ans, ainsi qu une HTA traitée depuis 8 ans. C est

Plus en détail

Atorvastatine calcique trihydratée exprimée en atorvastatine (DCI) : 10 mg, 20 mg, 40 mg, 80 mg.

Atorvastatine calcique trihydratée exprimée en atorvastatine (DCI) : 10 mg, 20 mg, 40 mg, 80 mg. DENOMINATION : TAHOR 10 mg, comprimé pelliculé. TAHOR 20 mg, comprimé pelliculé. TAHOR 40 mg, comprimé pelliculé, TAHOR 80 mg, comprimé pelliculé. ATORVASTATINE PFIZER 10 mg, comprimé pelliculé. ATORVASTATINE

Plus en détail

HTA >= 140 >= >= 130/80). HTA

HTA >= 140 >= >= 130/80). HTA HTA (1) PAS >= 140 mmhg et/ou PAD >= 90 mmhg, au cabinet et confirmée, 2 mesures par consultation, au cours de 3 consultations en 3 à 6 mois (hors diabète ou insuffisance rénale, HTA si >= 130/80). HTA

Plus en détail

CHOLESTEROL ET STATINES : UNE CIBLE, UN MEDICAMENT, trop facile?

CHOLESTEROL ET STATINES : UNE CIBLE, UN MEDICAMENT, trop facile? CHOLESTEROL ET STATINES : UNE CIBLE, UN MEDICAMENT, trop facile? DOSSIER DOCUMENTAIRE Janvier 2015 Groupe de travail : document provisoire réalisé par le Dr LEQUEUX Groupe de lecture : Animateurs «Groupe

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MEDICAMENT Totalip 10 mg comprimés pelliculés Totalip 20 mg comprimés pelliculés Totalip 40 mg comprimés pelliculés Totalip 80 mg comprimés pelliculés

Plus en détail

Les Dyslipidémies. Service de Diabétologie et Centre Clinico-Biologique de l'athérosclérose Hôpital Pasteur, CHU Nice

Les Dyslipidémies. Service de Diabétologie et Centre Clinico-Biologique de l'athérosclérose Hôpital Pasteur, CHU Nice Les Dyslipidémies Service de Diabétologie et Centre Clinico-Biologique de l'athérosclérose Hôpital Pasteur, CHU Nice Définition Anomalie du taux de lipides dans le sang Affections hétérogènes très fréquentes

Plus en détail

Traitement du diabète de type 2. Actualisation des recommandations ANAES et AFSSAPS Novembre 2006

Traitement du diabète de type 2. Actualisation des recommandations ANAES et AFSSAPS Novembre 2006 Traitement du diabète de type 2 Actualisation des recommandations ANAES et AFSSAPS Novembre 2006 Objectifs idéaux du traitement du diabète de type 2 La prévention et le traitement de la microangiopathie

Plus en détail

NEPALM ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT. Fénofibrate ,00 mg Pour une gélule

NEPALM ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT. Fénofibrate ,00 mg Pour une gélule NEPALM ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. NOM DU MEDICAMENT FEGENOR 200 mg, gélule 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Fénofibrate... 200,00 mg Pour une gélule Pour la liste complète

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 15 février 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 15 février 2006 Examen du dossier de la spécialité inscrite pour une durée de 5 ans à compter du 12 janvier 2001 par arrêté du 20 janvier 2001. TAHOR 20 mg, comprimé

Plus en détail

Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010

Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010 Dr N. MATOUGUI Journées de Formation Médicale Continue de Kouba 2010 Introduction Hypercholestérolémie (HC) est: - Fréquente - Pure ou mixte - Essentielle ou secondaire Facteur de risque cardiovasculaire

Plus en détail

51 e CONGRES DE L A.M.U.B.

51 e CONGRES DE L A.M.U.B. 51 e CONGRES DE L A.M.U.B. Traitement hypolipémiant en Gériatrie. Dr. E. SCHILS Gériatre Service de Gériatrie C.H.U. TIVOLI Session Actualités diagnostiques et thérapeutiques. Modérateurs : Drs A. FIRKET,

Plus en détail

Traitement des dyslipidémies : état des lieux des recommandations. Vincent Durlach CFPV 2015

Traitement des dyslipidémies : état des lieux des recommandations. Vincent Durlach CFPV 2015 Traitement des dyslipidémies : état des lieux des recommandations. Vincent Durlach CFPV 2015 Liens d intérêt Astra-Zeneca,Pfizer, Amgen, Shire, Lilly, Servier, MSD : consultance scientifique, groups d

Plus en détail

(PFIZER) Société pharmaceutique. 1. DÉNOMINATION DU MEDICAMENT Lipitor 40 mg comprimés à croquer

(PFIZER) Société pharmaceutique. 1. DÉNOMINATION DU MEDICAMENT Lipitor 40 mg comprimés à croquer Société pharmaceutique (PFIZER) 1. DÉNOMINATION DU MEDICAMENT Lipitor 5 mg comprimés à croquer Lipitor 10 mg comprimés à croquer Lipitor 20 mg comprimés à croquer Lipitor 40 mg comprimés à croquer 2. COMPOSITION

Plus en détail

Chaque Atorasat 10 mg comprimé pelliculé contient 10 mg d atorvastatine sous forme d atorvastatine calcique.

Chaque Atorasat 10 mg comprimé pelliculé contient 10 mg d atorvastatine sous forme d atorvastatine calcique. 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Atorasat 10 mg comprimés pelliculés Atorasat 20 mg comprimés pelliculés Atorasat 40 mg comprimés pelliculés Atorasat 80 mg comprimés pelliculés 2. COMPOSITION QUALITATIVE

Plus en détail

Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines

Efficacité et efficience des hypolipémiants Une analyse centrée sur les statines b RAPPORT VERSION CONSULTATION PUBLIQUE Efficacité et efficience des hypolipémiants Novembre 2009 L argumentaire scientifique de cette évaluation est téléchargeable sur www.has-sante.fr Haute Autorité

Plus en détail

Quel traitement hypolipémiant chez le diabétique?

Quel traitement hypolipémiant chez le diabétique? Congrès American College of Cardiology Quel traitement hypolipémiant chez le diabétique? F. DIEVART Clinique Villette, DUNKERQUE. Lipides et diabète 1. Une dyslipidémie athérogène Les diabétiques de type

Plus en détail

Risque cardiovasculaire: comment l évaluer?

Risque cardiovasculaire: comment l évaluer? Médecins de Famille Genève 3 avril 2014 Risque cardiovasculaire: comment l évaluer? Dr Cédric Vuille Nyon et Service de Cardiologie, HUG Cas clinique Patient asymptomatique de 65 ans. HTA à 140/90 sous

Plus en détail

Généralités. Les mécanismes peuvent en être:

Généralités. Les mécanismes peuvent en être: Angine de poitrine Généralités L'insuffisance coronaire résulte d une inadaptation entre les apports et les besoins en oxygène du myocarde: la quantité de sang et/ou d'oxygène apportée au myocarde est

Plus en détail

hyperlipidémie mixte lorsqu une statine est contre-indiquée ou non tolérée.

hyperlipidémie mixte lorsqu une statine est contre-indiquée ou non tolérée. 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Ciprofibrate Mylan 100 mg, gélules 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque gélule de Ciprofibrate Mylan contient 100 mg de ciprofibrate Pour la liste complète des

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG

FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG UNIVERSITE LILLE 2 DROIT ET SANTE FACULTE DE MEDECINE HENRI WAREMBOURG Année : 2016 THESE POUR LE DIPLOME D'ETAT DE DOCTEUR EN MEDECINE Quel suivi proposer aux patients dans la prise en charge des dyslipidémies

Plus en détail

Version du tuteur avec réponses

Version du tuteur avec réponses Version du tuteur avec réponses B-B cardiosélectif Inhibition de l activité sympathique : FC contractilité( PA) conduction AV Anti-angineux B-B non cardiosélectif Inhibition de l activité sympathique :

Plus en détail

Les médicaments hypolipémiants et les médicaments de l obésité

Les médicaments hypolipémiants et les médicaments de l obésité Les médicaments hypolipémiants et les médicaments de l obésité Julien Bezin Service de pharmacologie médicale Université de Bordeaux Les médicaments hypolipémiants 2 I. Rappels physiopathologiques Lipides

Plus en détail

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine?

Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Quel est le profil des patients nouvellement traités par statine? Les patients nouvellement traités par statine : Dans 40 % des cas ce sont des patients à Source : Enquête IMS pour la Cnamts, 2007. Que

Plus en détail

Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires

Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires Enjeux de la prise en charge du tabagisme chez les patients infectés par le VIH Aspects cardiovasculaires Dr Caroline Dourmap Prévention CV CHU Rennes Journée Régionale de Tabacologie 28 janvier 2016 Epidémiologie

Plus en détail

Chaque comprimé pelliculé contient 20 mg ou 40 mg de simvastatine, la substance active.

Chaque comprimé pelliculé contient 20 mg ou 40 mg de simvastatine, la substance active. 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT Simvalan 20 mg comprimés pelliculés Simvalan 40 mg comprimés pelliculés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque comprimé pelliculé contient 20 mg ou 40 mg de simvastatine,

Plus en détail

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT. Pour un comprimé. Comprimé en forme de gélule, blanc à blanc crème, embossés, avec «414» sur une face.

RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT. Pour un comprimé. Comprimé en forme de gélule, blanc à blanc crème, embossés, avec «414» sur une face. RÉSUMÉ DES CARACTÉRISTIQUES DU PRODUIT 1. DÉNOMINATION DU MÉDICAMENT EZETROL 10 mg, comprimé 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Ezétimibe.10,00 mg Pour un comprimé Pour les excipients voir 6.1.

Plus en détail

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque?

CAS N 1. données ci-dessus. Quelle stratégie thérapeutique en découle? préconisez-vous pour réduire ce risque? CAS N 1 Monsieur Henri T, 57 ans, vient pour contrôler sa TA. En effet, celle-ci a déjà été mesurée à 3 reprises à la médecine du travail et par vous-même à 155/90 dans les 3 mois précédents. Il fume 5

Plus en détail

Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies

Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies Endocrino.net Polycopié national Page 1 sur 10 Les recommandations 2005 sur la prise en charge des dyslipidémies Les messages clés 1) Tous les patients qui ont soit une augmentation des triglycérides (>1,50

Plus en détail

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu :

Parmi les dosages biologiques qui avaient été réalisés, on a retenu : Cas clinique relatif au module 9. Une femme de 56 ans est suivie pour Une hypertension artérielle évoluant depuis 10 ans, Un diabète de type II depuis sept ans. Son traitement médicamenteux habituel associe

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 16 décembre 2015 L avis de la Commission de la transparence adopté le 18 novembre 2015 a fait l objet d une audition le 16 décembre 2015 REPATHA 140 mg, solution injectable

Plus en détail

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé

Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique. Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Traitement médicamenteux Artériopathie du diabétique Lyse BORDIER HIA Bégin, Saint Mandé Déclaration de conflits d intérêt L orateur déclare avoir effectué des interventions ponctuelles à la demande de

Plus en détail

CARDIO VASCULAIRE. Pour vous inscrire à l un de ces 12 DPC

CARDIO VASCULAIRE. Pour vous inscrire à l un de ces 12 DPC CARDIO VASCULAIRE Pour vous inscrire à l un de ces 12 DPC Sur la fiche d inscription, dans intitulé de l action notez bien le titre (en gras sur ce programme) de l action que vous avez choisie Fibrillation

Plus en détail

Stratégie thérapeutique chez le patient hypercholestérolémique. Professeur Bernard GAY

Stratégie thérapeutique chez le patient hypercholestérolémique. Professeur Bernard GAY Stratégie thérapeutique chez le patient hypercholestérolémique Professeur Bernard GAY Déclara'on de liens d intérêt Médecin généraliste Maison de santé rurale de La Réole MSR Maison de Santé Rurale du

Plus en détail

Sommaire. Définition Médicaments à marge thérapeutique étroite Principaux médicaments à marge thérapeutique étroite...

Sommaire. Définition Médicaments à marge thérapeutique étroite Principaux médicaments à marge thérapeutique étroite... Sommaire Présentation de l auteur... V Abréviations... XIII Légende des pictogrammes... XIV Introduction... XV Notions de pharmacocinétique... 1 La résorption... 2 Définition... 2 Différents types de résorption...

Plus en détail

Les médicaments au quotidien et les prescriptions

Les médicaments au quotidien et les prescriptions Les médicaments au quotidien et les prescriptions DCI DCI = dénomination commune internationale DCI = nom scientifique du médicament Eviter, si possible et si le médicament fait l objet de plusieurs spécialités,

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE. Avis. 02 novembre 2005 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 02 novembre 2005 CRESTOR 5 mg, comprimé pelliculé B/28 ; B/50 ; B/84 Laboratoires ASTRAZENECA rosuvastatine Liste I Date de l'amm : 06 octobre 2005 Motif de la demande

Plus en détail

Prise en charge du risque cardio-vasculaire chez le patient VIH. Evaluation du risque individuel

Prise en charge du risque cardio-vasculaire chez le patient VIH. Evaluation du risque individuel Evaluation du risque individuel 1) Evaluation du risque cardio-vasculaire global selon le modèle de risque Framingham. 2) Calcul du nombre de facteurs de risque cardio-vasculaires (selon AFSSAPS 2005)

Plus en détail

Accord-cadre relatif au bon usage des statines dans les établissements de santé

Accord-cadre relatif au bon usage des statines dans les établissements de santé Accord-cadre relatif au bon usage des statines dans les établissements de santé Vu le code de santé publique, notamment les articles L.6113-12, D.710-1 à D710-5 ; Vu l avis des représentants des professionnels

Plus en détail

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3

PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 PREVENTION CARDIOVASCULAIRE DCEM 3 Madame Rose V, 62 ans, comptable, vient vous consulter dans le cadre du suivi d un diabète de type 2 traité depuis 11 ans, ainsi qu une HTA traitée depuis 8 ans. C est

Plus en détail

Comment je gère l intolerance musculaire aux statines?

Comment je gère l intolerance musculaire aux statines? Comment je gère l intolerance musculaire aux statines? François Paillard, CHU Rennes Centre de Prévention CV & Centre Clinico-Biologique des Lipides francois.paillard@chu-rennes.fr Déclaration d intérêts

Plus en détail

Pr. Philippe ZERR Médecin généraliste Levallois-Perret Professeur associé au Département de medecine générale Paris-Diderot

Pr. Philippe ZERR Médecin généraliste Levallois-Perret Professeur associé au Département de medecine générale Paris-Diderot Pr. Philippe ZERR docteurzerr@gmail.com Médecin généraliste Levallois-Perret Professeur associé au Département de medecine générale Paris-Diderot Tous droits réservés D.Rozenbaum, P.Zerr Dr David ROSENBAUM

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques Réservé

Plus en détail

INEGY 10 mg/10 mg, 10 mg/20 mg, 10 mg/40 mg, ou 10 mg/80 mg, Comprimés

INEGY 10 mg/10 mg, 10 mg/20 mg, 10 mg/40 mg, ou 10 mg/80 mg, Comprimés 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT INEGY 10 mg/10 mg, 10 mg/20 mg, 10 mg/40 mg, ou 10 mg/80 mg, Comprimés 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque comprimé contient 10 mg d ézétimibe et 10, 20, 40

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 janvier 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 04 janvier 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 04 janvier 2006 TAHOR 10 mg, comprimé pelliculé TAHOR 20 mg, comprimé pelliculé TAHOR 40 mg, comprimé pelliculé TAHOR 80 mg, comprimé pelliculé Laboratoires PFIZER atorvastatine

Plus en détail

(SANOFI BELGIUM) Société pharmaceutique

(SANOFI BELGIUM) Société pharmaceutique Société pharmaceutique (SANOFI BELGIUM) 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT HYPERLIPEN 100 mg gélules 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque gélule d Hyperlipen contient 100 mg de ciprofibrate Excipients:

Plus en détail

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT

1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Simvastatine-ratiopharm 5 mg Comprimés Pelliculés Simvastatine-ratiopharm 10 mg Comprimés Pelliculés Simvastatine-ratiopharm 20 mg Comprimés Pelliculés Simvastatine-ratiopharm

Plus en détail

Les différents traitements et interventions sur le RCV. Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton

Les différents traitements et interventions sur le RCV. Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton Les différents traitements et interventions sur le RCV Dr Marie Christine Iliou Service de Réadaptation Cardiaque Hôpital Corentin Celton Traitements médicamenteux De l HTA Pour qui? C t? Du Diabète Comment?

Plus en détail

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT Atorvastatine EG 10 mg comprimés pelliculés Atorvastatine EG 20 mg comprimés pelliculés Atorvastatine EG 40 mg comprimés pelliculés

Plus en détail

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU PATIENT DYSLIPIDÉMIQUE

PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU PATIENT DYSLIPIDÉMIQUE PRISE EN CHARGE THERAPEUTIQUE DU PATIENT DYSLIPIDÉMIQUE RECOMMANDATIONS Ce document est une actualisation des Recommandations de Bonne Pratique "Prise en charge des dyslipidémies" publiées par l'afssaps

Plus en détail

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis Novembre 2015

Assurance Maladie Obligatoire. Commission de la Transparence des médicaments. Avis Novembre 2015 Assurance Maladie Obligatoire Commission de la Transparence des médicaments Avis 304 26 Novembre 2015 Titre I : Nom du médicament, DCI, dosage, forme pharmaceutique, présentation : PRIRIL 1.25 mg, Ramipril

Plus en détail

Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies L2-UE

Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies L2-UE Lipoprotéines, cholestérol et dyslipidémies L2-UE8 2016-2017 Jacqueline Lehmann-Che Service de Biochimie Hôpital St Louis jacqueline.lehmann-che@sls.aphp.fr 1 Sommaire Rappel des lipides Le métabolisme

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT SIMVASTATINE RPG 20 mg, comprimé pelliculé 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE Chaque comprimé pelliculé contient 20

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 20 avril 2016 Date d examen par la Commission : 16 décembre 2015 L avis de la Commission de la Transparence adopté le 6 janvier 2016 a fait l objet d une audition le

Plus en détail