ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ROYAUME-UNI. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1"

Transcription

1 ROYAUME-UNI Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8% du PIB. Le système britannique est de logique beveridgienne. La principale réforme récente concerne le système de retraite et la maladie. 1. Principes généraux. 1.1 Les principes d organisation de la protection sociale. Fondateur du système de type beveridgien en 1945, suite au rapport de Lord Beveridge, le système de protection sociale anglais repose encore sur le principe de l universalité pour les soins de santé et pour les prestations familiales, ces deux risques étant presque entièrement à la charge financière des autorités publiques. Pour les autres risques le principe de l assurance prédomine toutefois, mais avec un fort recours à la privatisation quand cela est possible, comme dans le cas des pensions retraite. Les personnes qui ne contribuent pas à un système d assurance complémentaire sont prises en charge par le système d assistance qui reste très important au Royaume-Uni. Ainsi, si pour les soins de santé, le principe est l universalité, pour les autres risques, le régime général n est obligatoire que sous un plafond de ressource et le régime complémentaire est géré soit par l Etat soit par un organisme indépendant. Les régimes facultatifs complémentaires sont par conséquent très importants. Le système britannique a fait l objet de nombreuses réformes dans les années récentes, notamment en vue d une privatisation plus ou moins importante du système, que ce soit dans le cadre de la sécurité sociale maladie ou de l assurance vieillesse. L organisation administrative de la sécurité sociale est fondée sur un système général de sécurité sociale administré par l Etat qui couvre toute la population et est financé par des cotisations obligatoires complétées par des cotisations facultatives. Les prestations en espèces sont payées par la caisse d assurance nationale, financée selon un principe paritaire par les travailleurs et les employeurs. Les prestations versées comprennent la pension de retraite, les pensions de veuve, les prestations invalidité, l allocation de maternité et l allocation chômage. Elles sont généralement à taux uniforme. Les prestations non contributives sont versées si les conditions sont remplies (allocation familiale par exemple) ou suivant les besoins (filet de sécurité). Les soins de santé sont prodigués par le NHS, qui est financé par l impôt. Le ministère de la sécurité sociale est responsable de la conception et de la mise en œuvre du programme de sécurité sociale. Ensuite, de nombreux acteurs interviennent dans la gestion des programmes. Des agences exécutives du ministère de la sécurité sociale sont chargées du versement de la majorité des prestations. L administration des finances est responsable de la collecte des cotisations et le service de l emploi est responsable de la gestion des prestations pour les chômeurs. Les services d aide sociale sont gérés par les collectivités locales tandis que les autorités des NHS disposent de fonds pour faire bénéficier certaines populations de prestations médicales. L organisation administrative de la sécurité sociale au Royaume-Uni est donc très complexe. Aujourd hui dans une volonté de rationalisation et d économies, la tendance générale est d inciter les britanniques à recourir à des couvertures privées. Le gouvernement développe ainsi les retraites complémentaires privées, les assurances médicales privées afin de limiter la prise en charge par les institutions centrales de l Etat. Pour réaliser ce transfert, le gouvernement incite fiscalement les britanniques à recourir à une protection sociale privée. 1.2 La protection sociale dans l économie. Les dépenses de protection sociale au Royaume-Uni représentent 26,8%PIB ce qui est relativement proche de la moyenne européenne en Ces dépenses ont fortement augmenté depuis 1990 où elles représentaient seulement 22,9%PIB. On retrouve cela par l indice d évolution des dépenses de La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 1

2 protection sociale par habitant qui est passé de 100 en 1990 à 135 en En termes de niveau des dépenses par habitant, le Royaume-Uni se trouve dans la moyenne européenne avec un niveau de dépenses de 5306 SPA en La répartition des dépenses par type de risque ne montrent pas de spécificités particulières du Royaume-Uni si ce n est la très faible part des prestations chômage (2,6%) du en grande partie au taux de chômage de 5,5% que connaît ce pays, inférieur de moitié à la moyenne européenne depuis Les autres dépenses sont proches de la moyenne en part des dépenses de protection sociale, avec 43,9% pour la vieillesse, 36,9% pour la maladie et 8,6% pour la famille. Le Royaume- Uni s est caractérisé par une relative stabilisation de ses dépenses pour le risque maladie Le mode de financement de la protection sociale. Le Royaume Uni se distingue par une égalité entre les contributions publiques (47,9%) et les cotisations sociales (51,4%). Ces dernières sont équitablement réparties entre les salariés et les employeurs. C est un des quatre pays de l Union où la protection sociale est majoritairement financée par des contributions publiques. La principalement réforme concernant le mode de financement a été l engagement en 1996 d une politique de réduction des cotisations patronales sur les bas salaires. Aujourd hui, la principale tendance serait de remplacer toutes les contributions socialisées (impôt, cotisation sociale) par des contributions privées, volontaires et facultatives. Les services de santé sont financés par l Etat (NHS) ainsi que la protection contre le risque accident du travail, le régime d assistance chômage et les prestations familiales. Les prestations maladie en espèces, invalidité, vieillesse, chômage sont financées par les cotisations sociales. Il n y a pas de contributions spécifiques. 1. Cotisations sociales. Il y a une cotisation globale pour tous les secteurs, avec un taux de cotisation variable selon les salaires. Pour le salarié, il n y a pas de cotisations pour un revenu inférieur à 106 Euros par semaine, et une cotisation de 10% sur la partie du revenu comprise entre 106 et 801 Euros. Pour l employeur il n y a pas de cotisations pour un revenu inférieur à 133 Euros par semaine et de 12,2% ensuite. Si le salarié est affilié à un régime de pension d entreprise, le taux de cotisations est réduit pour le salarié et l employeur. Tous les risques sont financés à partir de ce taux global. 2. Participation de l Etat. L Etat finance les risques maladie, accident du travail, famille, assistance chômage. L Etat compense également le coût des indemnités maternité à l employeur à hauteur de 92%. L Etat aide également les employeurs dans les cas de longue maladie pour les prestations en espèces. La pension de retraite non contributive est entièrement financée par l Etat. Le minimum non contributif également La protection sociale des agents publics. Les fonctionnaires et agents publics sont considérés comme des citoyens normaux au regard de la sécurité sociale au Royaume-Uni. Il leur est appliqué le régime général. Toutefois, en raison de l existence antérieure de régimes de pensions spécifiques, les membres des forces armées de Sa Majesté bénéficient d un régime spécifique dans ce domaine. Voir : La protection sociale des agents publics au Royaume Uni. 2. La maladie. 2.1 Principes de base, champs d application. Le risque maladie est couvert par un système universel de santé, le NHS qui rémunère les médecins, donne leur agrément à ces derniers. Les soins sont par conséquent gratuits dans ce cadre. Il y a une participation forfaitaire pour les médicaments. Le système de soins est accessible à tous les résidents. La faible qualité du NHS et surtout l encombrement des hôpitaux conduit au développement de nombreuses cellules privées financées par des assurances privées auxquelles souscrivent les patients. Les bénéficiaires du système sont tous les résidents sur le territoire La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 2

3 britannique en raison du caractère universel de la protection. 2.2 Organisation et conditions. Conditions : Il n y a pas de conditions d attribution et la durée de prise en charge est illimitée. Organisation : Les médecins sont autorisés à exercer par l organisme chargé de délivrer les permis, le Conseil Général Médical. Ils sont ensuit sous contrat avec les autorités locales de santé et soumis à l approbation du Comité de l Exercice Médical (qui contrôle le nombre de médecins présents dans la région). Les honoraires, allocations et remboursement sont fixés par l Etat à niveau national selon les recommandations formulées par l Organisme des paiements et après consultation de l organisation des représentants des médecins. Toutefois depuis 1998, des dispositions ont été prises pour faciliter la négociation directe des honoraires entre les autorités locales de santé et les médecins. Concernant les hôpitaux, tous les hôpitaux publics sont gérés par le service national de santé. 2.3 Prestations. Pour le médecin, le choix est libre pour le patient. Toutefois, si le patient ne trouve pas de médecin, le NHS lui en attribue un automatiquement. L accès à des spécialistes est limité, uniquement possible après la consultation d un médecin généraliste. Il n y a pas d honoraires à payer dans le cadre des prestations du NHS, et aucune participation du patient. Pour l hospitalisation, il faut obligatoirement passer par le médecin généraliste qui choisit pour le patient l hôpital le mieux adapté à ses besoins. Il n y a pas de participation du patient sauf si il demande des dispositions spécifiques, ou des soins plus coûteux qui ne sont pas cliniquement nécessaires. Pour les médicaments, la participation est de 9,45 Euros par produit prescrit. Toutefois l achat d une carte d abonnement de un an ou quatre mois permet d acquérir gratuitement un nombre illimité de produits pharmaceutiques prescrits par le médecin. Le coût de cette carte est de 49 Euros pour quatre mois et 135 Euros pour un an. Il n y a pas de ticket modérateur pour les jeunes de moins de 16 ans ou de moins de 18 ans qui font des études, pour les femmes enceintes et pour certaines catégories de personnes (personnes au RMI, personnes bénéficiant du Working Family Tax Credit ) D autres prestations sont prévues par le NHS et par les autorités locales comme le transport gratuit à l hôpital. Concernant les prestations en espèces, celles-ci bénéficient aux salariés et indépendants pour l indemnité d incapacité temporaire et aux seuls salariés pour les indemnités de maladie. Il n y a pas de plafond d affiliation. Il faut prouver l incapacité au travail par un test effectué par le médecin qui est renouvelé au bout de 28 jours. Il faut également remplir des conditions de plafond de revenu antérieur et de cotisations préalables. Il y a un délai de carence de trois jours. Les indemnités maladie sont de 95 Euros par semaine, sans supplément pour personnes à charge. Les indemnités d incapacité temporaire sont de 81 Euros par semaine pour les 28 premières semaines puis de 95 Euros après. Il y a dans ce cas des majorations pour personnes à charge. La durée de la prestation d incapacité temporaire est de 52 semaines au maximum. Elle est ensuite remplacée par une prestation d incapacité permanente. Les indemnités de maladie sont imposables alors que l indemnité d incapacité temporaire ne l est pas. 2.4 Réformes La réforme au Royaume-Uni a été présentée comme une des réformes de référence des systèmes de santé. Il s agit de maîtriser les dépenses de santé par la mise en place d une maîtrise médicalisée des dépenses de santé. Cela passe par exemple par la création de réseaux de soins. Ainsi depuis cette réforme, les autorités locales de santé (acheteurs de soins) sont libres de choisir les médecins et les hôpitaux qui fourniront les prestations de santé. Ces prestations seront ensuite payées par les autorités locales selon un contrat librement négocié entre les deux parties : les autres réformes mises en place par le Royaume-Uni vise à laisser la liberté du choix de leur organisme assureur par les britanniques, organisme qui négociera ensuite ses propres conventions de soins avec les médecins et hôpitaux de son choix, selon ses tarifs. Il s agit d une La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 3

4 nouvelle avancée dans la privatisation du système de santé britannique. 3. La retraite. 3.1 Principes de base. Le système britannique est celui d un régime général par répartition complété par des régimes par capitalisation. Il existe ainsi un régime contributif de pensions de retraite de l Etat constitué d une pension de base à taux uniforme, d une pension additionnelle liée aux revenus et d une pension proportionnelle aux revenus. La pension de l Etat non contributive est versée à certaines personnes âgées de plus de 80 ans. Les régimes de pension complémentaires et volontaires peuvent être utilisés pour remplacer les prestations du régime des pensions additionnelles. C est d ailleurs ce que font la majorité des britanniques en raison de la modicité des pensions d Etat. C est pourquoi de nombreux spécialistes disent que le système britannique est un système par capitalisation, alors que la réalité est de dire que c est un système de répartition insuffisant qui conduit les assurés à choisir des compléments importants par capitalisation. Tous les salariés et travailleurs indépendants ayant versé des cotisations pendant assez longtemps bénéficient de la pension de base. La pension proportionnelle est en désuétude car versée uniquement aux personnes qui ont cotisé pour celle-ci entre 1961 et La pension additionnelle est versée aux personnes ayant cotisé pour, à partir de 1978 et est basée sur les revenus de la personne depuis cette date. Il n y a pas d assurance obligatoire toutefois pour les salariés gagnant moins de 106 Euros par semaine ou pour les travailleurs indépendants dont les revenus sont inférieurs à 6036 Euros par an. 3.2 Organisation et conditions. Organisation : les prestations sont versées par la caisse d assurance nationale ou par les régimes de retraite privés. Conditions : Pour bénéficier de la pension de base il faut avoir cotisé pendant 10 ans et pour la pension additionnelle il faut avoir touché des salaires supérieurs à la limite inférieure de cotisation. Pour avoir une pension de base à taux plein, il faut des cotisations payées ou créditées pour 90% des années d une vie active, c est-à-dire de 16 à 65 ans pour les hommes (à 60 ans pour les femmes). Cela signifie qu il faut en général 44 ans de cotisations pour les hommes et 39 ans pour les femmes pour avoir une retraite à taux plein. L âge normal de la retraite est donc de 65 ans pour les hommes et 60 ans pour les femmes avec un relèvement progressif de l âge légal de départ des femmes de 60 à 65 ans en Il n y a pas de possibilités de pension anticipée mais la possibilité de différer la retraite jusqu à 70 ans. 3.3 Prestations. Le montant de la pension de base est déterminé par la durée d assurance alors que la pension additionnelle est déterminée par le montant des revenus passés. Ainsi, la pension de base est égale à 107 Euros par semaine, diminué au prorata du nombre d années de cotisation qu il manque. La pension additionnelle est liée au revenu c est à dire qu elle est calculée sur la moyenne des années antérieures avec un taux d accroissement de 1,25% par an. Il est possible de valider des périodes non contributives comme les années prises pour l éducation des enfants, pour soigner une personne malade. De plus des cotisations sont créditées pour les périodes de maladie, d incapacité au travail ou de chômage. Il y a possibilité de majoration des pensions pour enfant ou conjoint à charge. Des contributions additionnelles peuvent être versées comme la prime de Noël, le paiement du chauffage en hiver La pension minimum est de 27 Euros par semaine et la pension maximum de 107 Euros par semaine. Les pensions sont revalorisées selon l indice des prix. Les pensions sont soumises à l impôt mais pas aux cotisations sociales. Il n y a pas de possibilités de retraite partielle, mais il est possible de cumuler une pension avec un salaire, le droit à pension n étant pas affecté par le statut de la personne. La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 4

5 3.4 Réformes : la principale réforme consiste à inciter les britanniques à cotiser à des régimes de retraite complémentaires, facultatifs et fondés sur la capitalisation. 4. La famille. 4.1 Principes de base. La protection contre le risque maternité et famille est de nature universelle et géré par le ministère de la sécurité sociale. 4.2 Prestations familiales. Les allocations familiales sont octroyées dès le premier enfant, sous réserve de résidence au Royaume- Uni. La limite d âge pour l attribution des allocations est 16 ans sauf en cas d enseignement scolaire prolongé (19 ans). Le montant mensuel est de 100 Euros pour le premier enfant et 67 Euros pour chaque autre enfant. Il n y a pas de modulation des cotisations selon les revenus ou l âge de l enfant. Toutefois un autre régime, fiscal celui-ci, permet la prise en compte des revenus des parents dans les subventions versées pour les enfants. Ce dispositif, le WFTC, reprend le principe d incitation au travail des personnes peu qualifiées en attribuant des subventions aux personnes ayant des enfants et cherchant à retourner au travail. C est le même principe que l EITC (Earned Income Tax Credit) américain mais appliqué en tenant compte de la structure familiale. Le WFTC a été réformé en Octobre 1999 et a donné place au Family Credit qui repose sur la même logique, mais de façon encore plus prononcée en faveur du retour à l emploi. Les prestations sont non imposables. D autres prestations existent comme une allocation de naissance, une allocation enfants handicapés et des allocations logement. 4.3 Assurance maternité. Le principe est de fournir un revenu à toutes les femmes enceintes résidentes sur le territoire (pour les prestations en nature) et salariées (pour les prestations en espèces). Il n y a pas de conditions pour les prestations en nature. Pour les prestations en espèce, il faut que la salariée ait travaillé pendant 26 semaines chez le même employeur et ait touché un salaire supérieur à 106 Euros par semaine. Dans le cas inverse, la femme relève de l allocation de maternité. Les prestations en nature sont comme pour la maladie gratuite. Les femmes ont droit à un congé maternité de 14 semaines. L indemnité de maternité est de 90% du revenu pendant les 6 premières semaines du congé et de 95 Euros par semaines pour les autres. L allocation de maternité est de 95 Euros par semaine au maximum. Les indemnités de maternité sont imposables. 4.4 Réformes. La principale réforme concerne les aides fiscales en faveur des familles, en 1999 avec la transformation du WFTC en Family Credit (c est-à-dire une modification du crédit d impôt initial en un crédit d impôt plus favorable aux familles). 5. Le chômage. 5.1 Principes de base. Le régime de protection contre le risque chômage combine un système d assurance et un système d assistance. Le premier est une allocation chômage, fonction des cotisations préalables. Le deuxième consiste dans une allocation dépendante des revenus. Les allocations d assurance sont données à tous les salariés ayant cotisé. L allocation d assistance est donnée à tous les chômeurs dont les revenus sont en dessous d un minimum. 5.2 Organisation et conditions. Organisation : Les prestations chômage sont versées sous la responsabilité du ministère du travail. Conditions : Pour l allocation d assurance, il faut être un chômeur involontaire, être à la La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 5

6 recherche d un emploi, ne pas travailler plus de 16 heures par semaine et ne pas être étudiant. Pour l allocation d assistance il faut remplir les mêmes conditions et être en plus résident au Royaume-Uni, ne pas avoir d épargne supérieure à Euros et ne pas avoir un partenaire ou conjoint qui travaille. L âge maximal est celui du départ à la retraite. Le délai de carence est de trois jours. 5.3 Prestations. Les prestations sont versées 7 jours par semaine. Elles sont versées pendant 182 jours de recherche active d emploi pour les allocations d assurance et de façon illimitée pour l allocation d assistance. Les prestations sont forfaitaires. Pour l allocation d assurance elles sont de 82 Euros par semaine pour une personne de plus de 25 ans et de 65 Euros par semaine pour les moins de 25 ans. Le montant de l allocation d assistance varie selon la situation familiale. Il n y a pas de principe de préretraite. Concernant le chômage partiel, il est indemnisé sous les mêmes conditions que pour le chômage total. Les allocations d assurance sont imposables. 5.4 Réformes. Octobre 1996 : le principe a été de rendre obligatoire la recherche d un emploi et de soumettre le versement de l allocation à cette recherche active d emploi. Le chômeur doit signer un contrat d objectifs clairs en vue de retrouver un emploi. Garantie de ressource. Il existe un système général de garantie de ressource (Income Support). L objectif est de fournir une aide financière aux personnes qui ne travaillent pas à temps plein, qui ne sont pas obligées de s inscrire au chômage et dont les revenus sont inférieurs à un minimum fixé. C est une allocation différentielle. La condition d accès est de résider sur le territoire britannique. Ensuite, la durée de délivrance de la prestation est illimitée. L allocation est versée à partir de 18 ans. La disposition au travail ne constitue plus depuis 1996 une condition pour l allocation de revenu minimum. Toutefois il faut avoir épuisé son droit à d autres prestations et le capital propre de la personne ou du partenaire doit être inférieur à Euros. Le montant de la garantie de ressource est fixé au niveau national. Toutes les autres ressources sont prises en compte pour déterminer les revenus du foyer pris en compte. Le montant garanti est d environ 82 Euros par semaine. Il y a toutefois de nombreuses majorations pour enfants à charge, conjoint à charge, handicaps particuliers Ces allocations ne sont pas soumises à l impôt. Pour en savoir plus : Site de l UE : Site du gouvernement (portail) : Site du parlement : Site de l institut statistique : MISSOC (commission européenne), La protection sociale dans les Etats membres de l UE, La protection sociale en Europe ROYAUME-UNI 6

ESPAGNE. 1. Principes généraux.

ESPAGNE. 1. Principes généraux. ESPAGNE Les dépenses de protection sociale en Espagne représentent 21,6%PIB. Le système espagnol est devenu récemment plus beveridgien. Ce système est relativement récent, le service national de santé

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

La protection sociale en Europe - ITALIE 1

La protection sociale en Europe - ITALIE 1 ITALIE Les dépenses de protection sociale en Italie représentent 25,2% du PIB. Le système italien est devenu récemment beveridgien. La principale réforme récente concerne le système de retraite. 1. Principes

Plus en détail

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012

Suisse. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Suisse : le système de retraite en 2012 Suisse Suisse : le système de retraite en 212 Le système de retraite suisse comporte trois composantes.le régime public est lié à la rémunération, mais selon une formule progressive.il existe également

Plus en détail

SUÈDE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de couronnes suédoises (SEK).

SUÈDE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions de couronnes suédoises (SEK). SUÈDE Nomenclature ATP KBT Pension complémentaire Complément municipal au titre du logement Unité monétaire Les dépenses sociales sont exprimées en millions de couronnes suédoises (SEK). Notes générales

Plus en détail

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins.

La Sécurité sociale. 3. Les bénéficiaires Le salarié doit avoir cotisé selon certaines conditions qui s apprécient à la date des soins. La Sécurité sociale a) Généralités La Sécurité sociale a été créée en 1945, suite à la seconde guerre mondiale. L équilibre du système français de protection sociale est actuellement une des préoccupations

Plus en détail

Le financement des soins de santé en France

Le financement des soins de santé en France Le financement des soins de santé en France Présenté par Hans-Martin Späth Maître de Conférences en Economie de la Santé Département pharmaceutique de Santé Publique Plan La protection sociale en France

Plus en détail

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants

Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants Une protection sociale adaptée aux travailleurs indépendants 1 Les prestations 2 Les prestations maladie-maternité 1/2 Les prestations maladie en nature (médicaments, honoraires ) sont les mêmes que les

Plus en détail

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012

Belgique. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. Belgique : le système de retraite en 2012 Belgique Belgique : le système de retraite en 212 Le régime de retraite comporte deux volets : un régime public lié à la rémunération prévoyant une retraite minimum d une part et un filet de protection

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

Table des matières. Partie 1 L organisation de la sécurité sociale 21. Chapitre 1 L organisation administrative 23

Table des matières. Partie 1 L organisation de la sécurité sociale 21. Chapitre 1 L organisation administrative 23 Introduction La place de sa sécurité sociale dans le système de protection sociale 5 I. La construction du système de protection sociale 5 1. Les influences de Bismarck et de Beveridge 6 2. La structuration

Plus en détail

S O M M A I R E I 07.03 A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE

S O M M A I R E I 07.03 A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE I 07.03 S O M M A I R E A ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX B ASSURANCE MALADIE C ASSURANCE MATERNITÉ, DÉCÈS, INVALIDITÉ, VEUVAGE D ACCIDENTS DU TRAVAIL ET MALADIES PROFESSIONNELLES E

Plus en détail

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE?

COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? COMMENT COUVRIR LE RISQUE DÉPENDANCE? LE RÔLE DES CONTRATS COLLECTIFS D ENTREPRISE La dépendance se caractérise par des restrictions dans la réalisation des activités de la vie quotidienne et sociale.

Plus en détail

Conférence Débat AFTA. Conférence

Conférence Débat AFTA. Conférence Conférence Conférence Débat AFTA PRÉVOYANCE SANTÉ DES SALARIES DES ORGANISMES SANS BUT LUCRATIF Vos interlocuteurs : Alexandra REPIQUET Jean-Philippe FERRANDIS : 01 49 64 45 15 : 01 49 64 12 88 : 01 49

Plus en détail

A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE. Loi de financement de la sécurité sociale

A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE. Loi de financement de la sécurité sociale I MAJ.09-2015 SOMMAIRE A - ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE ET CONTENTIEUX ORGANISATION DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Tutelle Loi de financement de la sécurité sociale Organigramme général Organisation de

Plus en détail

> Guide 28 juillet 2008

> Guide 28 juillet 2008 > Guide 28 juillet 2008 Le travailleur frontalier Dans notre région frontalière, environ 5600 personnes résidant en Belgique traversent chaque jour la frontière pour venir travailler en France. Se pose

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

25 La protection sociale

25 La protection sociale 25 La protection sociale F. Durand Sipa. CHOIX DU MÉDECIN TRAITANT : 40 % DES ASSURÉS SOCIAUX ONT RENVOYÉ LEUR FORMULAIRE EN SIX MOIS Hier, à trois jours du coup d envoi du dispositif du médecin traitant,

Plus en détail

CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS

CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS CE QUE ÇA CHANGE POUR LES FRANÇAIS POUR CEUX AYANT EXERCE UN METIER PENIBLE A partir du 1er janvier 2015, le compte personnel de prévention de la pénibilité permettra à près de 5 millions de salariés de

Plus en détail

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012

Royaume-Uni. Conditions d ouverture des droits. Indicateurs essentiels. Royaume-Uni : le système de retraite en 2012 Royaume-Uni Royaume-Uni : le système de retraite en 212 Le régime public comporte deux piliers (une pension de base forfaitaire et une retraite complémentaire liée à la rémunération), que complète un vaste

Plus en détail

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES»

COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» COMPLEMENTAIRES SANTE ET DEDUCTIONS SOCIALES ET FISCALES : LES MUTUELLES UMC ET FIDAL VOUS EXPLIQUENT LES CONTRATS «RESPONSABLES» Le système interprofessionnel de Sécurité Sociale est obligatoire : le

Plus en détail

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU [ Particulier employeur ] La Paje Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU 1 er janvier 2010 Vous bénéficiez, pour votre enfant né ou adopté à partir du 1 er janvier 2004 *, de la Prestation d accueil

Plus en détail

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle

ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle ROYAUME DU MAROC Ministère de l'emploi et de la Formation Professionnelle COUVERTURE SOCIALE AU MAROC COUVERTURE SOCIALE AU MAROC - Régime de sécurité sociale; - Régime du RCAR; - Code de la couverture

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

GRÈCE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR).

GRÈCE. Les dépenses sociales sont exprimées en millions d Euros (EUR). GRÈCE Nomenclature IKA LAEK OAED OGA TEAM TEBE Organisme d assurance sociale Fonds pour l'emploi et la formation professionnelle Agence pour l emploi et la main-d œuvre Organisme d assurance de l agriculture

Plus en détail

La prestation d accueil du jeune enfant

La prestation d accueil du jeune enfant La prestation d accueil du jeune enfant PRIME A LA NAISSANCE ALLOCATION DE BASE Complément de libre Choix d activité Complément de libre Choix du mode de garde PRESTATION D ACCUEIL DU JEUNE ENFANT La prime

Plus en détail

Sommaire. Introduction...13. Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21

Sommaire. Introduction...13. Chapitre 1 - L organisation du régime général de la Sécurité sociale...21 Sommaire Introduction...13 Qu est-ce que le droit à la protection sociale?...13 Qu est-ce que le risque social?...14 Comment la Sécurité sociale est-elle née?...14 Quels sont les différents modèles de

Plus en détail

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE

ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE Séminaire de préparation à la retraite ONU Genève 09/04/2014 ASSURANCES SOCIALES EN FRANCE Sommaire Le système de Sécurité Sociale en France Les différents régimes de sécurité

Plus en détail

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20

Luxembourg. Extrait de : Panorama des pensions 2011 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G20 Extrait de : Panorama des pensions 211 Les systèmes de retraites dans les pays de l'ocde et du G2 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/1.1787/pension_glance-211-fr Luxembourg Merci de citer

Plus en détail

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Indicateur n 4 : Évolution de la structure des recettes du régime général et des régimes d assurance sociale des administrations de sécurité sociale

Plus en détail

Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc

Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc Principales réformes de sécurité sociale adoptées au Maroc Hôtel El Aurassi 25 octobre 2010 Alger Algérie 1 Sommaire 1 2 3 4 Maroc : Chiffres clés Aperçu des régimes de sécurité sociale au Maroc Principales

Plus en détail

Votre protection sociale

Votre protection sociale Votre protection sociale Chaque trimestre ou chaque mois, votre employeur vous déclare. La Caisse d Allocations Familiales verse pour lui des cotisations à 3 organismes qui gèrent votre protection sociale.

Plus en détail

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels

République Slovaque. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels République Slovaque République slovaque : le système de retraite en 212 Le régime de retraite public lié à la rémunération est analogue à un système à points, avec des prestations qui dépendent du salaire

Plus en détail

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT

15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT 15.2. LES BÉNÉFICIAIRES DES AIDES AU LOGEMENT Les aides au logement (allocation de logement familiale (ALF), allocation de logement sociale (ALS) et aide personnalisée au logement (APL)) permettent de

Plus en détail

LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE

LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE LES NOTES D'INFORMATION JURIDIQUE SERVICE JURIDIQUE JURISINFO FRANCO-ALLEMAND Octobre 2014 Avertissement : Cette note a pour but de donner une information générale et ne peut remplacer une étude juridique

Plus en détail

N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI

N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE PROPOSITION DE LOI N 377 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 QUATORZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l Assemblée nationale le 13 novembre 2012. PROPOSITION DE LOI relative à la création d un

Plus en détail

FICHE PAYS UK (Législation applicable en janvier 2010)

FICHE PAYS UK (Législation applicable en janvier 2010) FICHE PAYS UK (Législation applicable en janvier 2010) IMMIGRATION // Visa business Les citoyens de l Espace économique Européenne (EEE) et la Suisse (avec certaines exceptions mentionnées ci-dessous)

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage

Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Programme «financement» - Partie I Données de cadrage Indicateur n 4 : Évolution de la structure des recettes du régime général et des régimes d assurances sociales des administrations de sécurité sociale

Plus en détail

La protection sociale en France

La protection sociale en France 18 La protection sociale en France FONCTIONNEMENT La protection sociale peut fonctionner selon trois logiques. LA LOGIQUE D ASSURANCE SOCIALE La logique d assurance sociale a pour objectif de prémunir

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

Quelles sont les conditions d obtention d un temps partiel thérapeutique pour un fonctionnaire?

Quelles sont les conditions d obtention d un temps partiel thérapeutique pour un fonctionnaire? Juin 2012 Questions sociales Qu est-ce que le mi-temps thérapeutique? Le mi-temps thérapeutique se met en place après avis du médecin traitant et du médecin de la Sécurité sociale, à la suite d un arrêt

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II)

NOTE D INFORMATION LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT DE LA SECURITE SOCIALE POUR 2006 (II) NOTE D INFORMATION CV/ NT Réf. : II-13-1 et II-13-3-3 1 er septembre 2006 05 63 60 16 50 L:/CIRCULAIRES/loi financ. Sécurité sociale 06 Indemnités journalières LES MESURES PREVUES PAR LA LOI DE FINANCEMENT

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE

INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE 5. INDEMNISATION DES SÉQUELLES EN DROIT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Dr Jacqueline Cardona L INCAPACITÉ PERMANENTE (IP) EN ACCIDENT DU TRAVAIL Principe juridique Article L 434-2 du code de la sécurité sociale

Plus en détail

Les lois sociales en Suisse Conférence donnée par Me M. CELI VEGAS Avocat à Genève (Suisse) et Madrid (Espagne) Consulat Général du Pérou à Genève

Les lois sociales en Suisse Conférence donnée par Me M. CELI VEGAS Avocat à Genève (Suisse) et Madrid (Espagne) Consulat Général du Pérou à Genève Les lois sociales en Suisse Conférence donnée par Me M. CELI VEGAS Avocat à Genève (Suisse) et Madrid (Espagne) Consulat Général du Pérou à Genève AVS -Assurance vieillesse et survivants Couvre besoin

Plus en détail

SOMMAIRE. I- Vos prestations à court terme 5. II- Vos prestations à long terme 11. III- Allocations familiales 14. IV- Adresses utiles 15

SOMMAIRE. I- Vos prestations à court terme 5. II- Vos prestations à long terme 11. III- Allocations familiales 14. IV- Adresses utiles 15 I- Vos prestations à court terme 5 SOMMAIRE I-1- A quelles prestations avez-vous droit 5 I-2- Qui bénéficie de ces prestations et quand 5 I-3- Comment bénéficier de ces droits 5 II- Vos prestations à long

Plus en détail

Les recettes de la journée de solidarité 2014

Les recettes de la journée de solidarité 2014 Dossier 20 mai 2015 Les recettes de la journée de solidarité 2014 Depuis son instauration en 2004 et jusqu en 2014, la journée de solidarité, initialement fixée au lundi de Pentecôte, a rapporté au total

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile

fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile fiche pratique Les salaires de votre salarié à domicile (Hors assistant maternel agréé) Vous recrutez un(e) salarié(e) pour vous aider à entretenir votre domicile et repasser votre linge. Vous souhaitez

Plus en détail

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17)

III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés (Fiche 17) III.12 - PRESTATIONS DE LA CAISSE D ASSURANCE MALADIE PENSION D INVALIDITE Régime général des salariés () La pension d invalidité est un revenu de remplacement accordé à titre temporaire. Ce revenu compense

Plus en détail

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges

Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Guide d application de la convention collective du personnel de soutien des collèges Les indemnités de la CSST ou de l Employeur Clause 7-14.33 Comparaison des droits d accident du travail vs régime d

Plus en détail

PRÉVOYANCE VIEILLESSE THÉORIE RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE

PRÉVOYANCE VIEILLESSE THÉORIE RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE PRÉVOYANCE VIEILLESSE 1 THÉORIE RAIFFEISEN TRANSMISSION DE CONNAISSANCES DANS LE DOMAINE BANCAIRE RAIFFEISEN PRÉVOYANCE VIEILLESSE (ÉTAT 2015) PR É VOYA N C E V IE ILLE SS E 1.1 PRÉVOYANCE ÉTATIQUE 1 ER

Plus en détail

Nouvel élu? Solidaris vous informe

Nouvel élu? Solidaris vous informe Nouvel élu? Solidaris vous informe Mandataires politiques locaux et ASSURANCE MALADIE INVALIDITÉ Outre leur mandat politique, bon nombre de mandataires locaux exercent une autre activité comme travailleur

Plus en détail

Le statut de votre conjoint

Le statut de votre conjoint Artisans, industriels, commerçants Le statut de votre conjoint Édition février 2015 Sommaire 03 Un statut obligatoire 04 Quel statut et quels droits pour votre conjoint? 06 Quelles cotisations? 08 Calcul

Plus en détail

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Fiche pratique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Boite à outils - Juridique Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations

Plus en détail

L essentiel sur le financement des régimes de prévoyance complémentaire :

L essentiel sur le financement des régimes de prévoyance complémentaire : L essentiel sur le financement des régimes de prévoyance complémentaire : fiscalité et cotisations de Sécurité sociale La protection sociale professionnelle est une création continue Souhaitant encourager

Plus en détail

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE

GARDE D ENFANTS. Tout savoir sur la PAJE GARDE D ENFANTS Tout savoir sur la PAJE Sommaire Qu est-ce que la PAJE? Page 2 La prime à la naissance ou à l adoption Page 3 L allocation de base Page 4 Le complément de libre choix du mode de garde Page

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession

La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation. Atelier de la Profession La mobilité des travailleurs européens : du détachement à l expatriation Atelier de la Profession INTERVENANTS Pierre FAUCHER Expert-Comptable Rapporteur en charge du social Henri SCHMELTZ Expert-Comptable

Plus en détail

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU

[ Particulier employeur ] La Paje. Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU [ Particulier employeur ] La Paje Prestation d accueil du jeune enfant À JOUR AU 1 er janvier 2011 Vous bénéficiez, pour votre enfant de la Prestation d accueil du jeune enfant (PAJE). Elle comprend, sous

Plus en détail

JAPON. Nomenclature. nationale (prestations de maladie) Pension nationale Assurance pension des salariés. Assurance maladie gérée par des sociétés

JAPON. Nomenclature. nationale (prestations de maladie) Pension nationale Assurance pension des salariés. Assurance maladie gérée par des sociétés JAPON Nomenclature CHIHO-KOMUIN-KYOSAI CHIHO-KOMUIN-ONKYU CHIHO-KOMUIN-SAIGAI HOSYO CHIHO-KOKUMINN-KYOSAI- KYUGYO-KYUFU-TO IZOKU-NENKIN JIDEO-TEATE JIDO-FUYO-TEATE KOKKA-KOMUIN-KYOSAI KOKKA-KOMUIN-ONKYU

Plus en détail

PLAN CADRES DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE COMPLÈTES POUR VOS COLLABORATEURS

PLAN CADRES DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE COMPLÈTES POUR VOS COLLABORATEURS PLAN CADRES DES GARANTIES DE PRÉVOYANCE COMPLÈTES POUR VOS COLLABORATEURS Vous êtes dirigeant d entreprise. Vous choisissez de souscrire un régime de prévoyance pour vos salariés cadres. Le PLAN CADRES

Plus en détail

Salaire et protection sociale. Les éléments principaux

Salaire et protection sociale. Les éléments principaux Les éléments principaux 1 En France, la LOI fixe le montant du salaire minimal que tout employeur doit verser au salarié pour chaque heure de travail réalisée. 2 Ce salaire s appelle le (Salaire Minimum

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

À quoi servent les cotisations?

À quoi servent les cotisations? À quoi servent les cotisations? [ Le réseau Urssaf vous rend des comptes À quoi servent les cotisations? ] Depuis 1945, la France a fait le choix d une Sécurité sociale protégeant solidairement l ensemble

Plus en détail

CCFP 14 décembre 2015

CCFP 14 décembre 2015 CCFP 14 décembre 2015 Débat annuel sur les orientations de la politique des retraites dans la fonction publique 2 ème thème 1 2 ème thème 2. Une approche de l équité inter-régimes au regard de l impact

Plus en détail

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.)

GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE (A.N.I.) FICHE INFO NUM 1 Au 1 er Janvier 2016, toutes les entreprises du secteur privé devront obligatoirement avoir mis en place une couverture santé collective

Plus en détail

Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE

Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE Fonds européen pour les réfugiés Les prestations sociales LA COUVERTURE MALADIE La Convention de Genève reconnaît aux réfugiés les mêmes droits qu'aux nationaux en matière d'assistance publique et de sécurité

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Charges sociales obligatoires sur les salaires

Charges sociales obligatoires sur les salaires Affaires sociales et formation professionnelle Circulaire AS N 07.14 23/01/2014 Charges sociales obligatoires sur les salaires Taux au 1 er janvier 2014 Vous trouverez ci-dessous le tableau des charges

Plus en détail

Rencontre Incubateur The Ark La sécurité sociale en Suisse

Rencontre Incubateur The Ark La sécurité sociale en Suisse Rencontre Incubateur The Ark La sécurité sociale en Suisse Sommaire Système suisse de sécurité sociale Les principes généraux Le système dit des trois piliers Employeur & Indépendant Assurance-accidents

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE DESINFECTION, DESINSECTISATION, DERATISATION REGIME DE PREVOYANCE OBLIGATOIRE PERSONNEL CONCERNE Bénéficie des garanties, l ensemble du personnel ne relevant

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi

Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Gwendoline Aubourg Employer quelqu un chez soi Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3541-4 Chapitre 1 L embauche directe En tant que particulier employant du personnel de maison (une femme de ménage, une

Plus en détail

LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général

LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général. CONTEXTE : La Belgique en général Superficie : 30 528 km 2 1 LA SECURITE SOCIALE EN BELGIQUE Pays limitrophes : Pays-Bas, Allemagne, Gd Duché de Luxembourg, France Frontière naturelle : Mer du Nord Population : 10 584 534 habitants (2007)

Plus en détail

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007

PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PLAFONDS DE RESSOURCES 2007 PRESTATIONS FAMILIALES Revalorisation des plafonds d'attribution des prestations familiales, en métropole et en départements d'outre-mer (DOM), de 1,7 %, à compter du 1 er juillet

Plus en détail

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages

.. Le complément de libre choix d activité 07.. Questions / Réponses.. 09.. Exemples chiffrés... 010. Sommaire. Pages Sommaire Pages.. Qu est-ce que la PAJE 02.. La prime à la naissance ou à l adoption 03.. L allocation de base 04.. Le complément de libre choix du mode de garde Vous en bénéficiez quels que soient vos

Plus en détail

Santé publique - Protection sociale -

Santé publique - Protection sociale - 26-1-05 1 Santé publique - Protection sociale - Système très complexe qui couvre : - des risques déterminés - des catégories particulières de population Protection sociale SS protection de base obligatoire

Plus en détail

Bilan social individuel GÉRALD DELPORTE 103412 LYON FORMATION. Rémunération. Protection sociale Formation. Congés FMG

Bilan social individuel GÉRALD DELPORTE 103412 LYON FORMATION. Rémunération. Protection sociale Formation. Congés FMG Bilan social individuel GÉRALD DELPORTE 103412 LYON FORMATION Rémunération Protection sociale Formation Congés FMG SPECIMEN Votre Bilan Social Individuel Votre Bilan Social Individuel ou "BSI" a pour objectif

Plus en détail

Descriptif des Garanties

Descriptif des Garanties EPHC Titre 8 de la Convention collective nationale DE L ENSEIGNEMENT PRIVE HORS CONTRAT Régime de prévoyance obligatoire Descriptif des Garanties Personnel concerné Ensemble des salariés, non cadres et

Plus en détail

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER

LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER LES AVANTAGES FISCAUX ET SOCIAUX EN FAVEUR DU PARTICULIER Les particuliers qui ont recours à des services visés à l article L.129-1 du Code du travail, fournis par une association ou une entreprise, ou

Plus en détail

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant

Accueil et modes de garde. Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013. J adopte un enfant Accueil et modes de garde Montants en vigueur du 1 er avril 2012 au 31 mars 2013 J adopte un enfant 1 2 J adopte ou j accueille un enfant en vue d adoption La prime à l adoption 4 J élève mon enfant L

Plus en détail

Etre expatrié ou s expatrier à l étranger Frais de santé au 1er euro (prise en charge intégrale):

Etre expatrié ou s expatrier à l étranger Frais de santé au 1er euro (prise en charge intégrale): Etre expatrié ou s expatrier à l étranger Frais de santé au 1er euro (prise en charge intégrale): L assurance frais de santé est une couverture santé intégrale. En effet, elle couvre 100% du prix des soins

Plus en détail

La Pension d Invalidité

La Pension d Invalidité DEFINITION Elle a pour objet d accorder à l assuré une pension en compensation de la perte de salaire résultant de la réduction de sa capacité de travail La pension fait souvent suite à un arrêt de travail

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3247 Convention collective nationale IDCC : 1513. ACTIVITÉS DE PRODUCTION DES

Plus en détail

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations 2.09 Etat au 1 er janvier 2009 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015

DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ. Edition 2015 1 dddd 2 1. vous informe sur DÉCODEZ LA JOURNÉE DE SOLIDARITÉ Edition 2015 Votre salarié a l obligation de réaliser une journée de travail non rémunérée, dites «journée de solidarité». En contrepartie,

Plus en détail

Régime social et fiscal des primes d intéressement

Régime social et fiscal des primes d intéressement Régime social et fiscal des primes d intéressement Les primes d intéressement constituent pour le salarié un complément de rémunération. Cependant, afin de favoriser la mise en place d un régime d intéressement

Plus en détail

Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail

Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail Belgique : Gros plan sur les maladies professionnelles et les accidents du travail L assurance belge contre les maladies professionnelles et les accidents du travail occupe une place particulière dans

Plus en détail

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société

THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs des TNS Le statut du conjoint du TNS Les statuts

Plus en détail

Professeur Patrice FRANCOIS

Professeur Patrice FRANCOIS UE7 - Santé Société Humanité Médecine et Société Chapitre 4 : Protection sociale Partie 2 : L assurance maladie Professeur Patrice FRANCOIS Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble

Plus en détail

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux

Fiche 18. Notions clés sur la protection sociale des élus locaux Fiche 18 Notions clés sur la protection sociale des élus locaux En matière de protection sociale, une des premières avancées pour les élus locaux a été constituée par la mise en place d un régime de retraite

Plus en détail

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés

Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Tableau comparatif des cotisations sociales personnelles dans les régimes des professions indépendantes et le régime des salariés Plafond annuel de la Sécurité sociale (PASS) pour 2015 : 38.040 / Taux

Plus en détail

RSA et assurance chômage

RSA et assurance chômage RSA et assurance chômage -Allocation d aide au retour à l emploi (ARE) -Allocation de solidarité spécifique (ASS) ARE : régime des activités réduites permet de cumuler une partie de l ARE avec le salaire

Plus en détail