Vers un nouveau modèle 中 国 的 新 发 展 模 式? L entretien : Laurence Parisot, «Investir en Chine reste primordial»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vers un nouveau modèle 中 国 的 新 发 展 模 式? L entretien : Laurence Parisot, «Investir en Chine reste primordial»"

Transcription

1 NO.64 hiver NO.64 / 冬 HIVER 2012冬 / 2012 NO.56 MARS 201 LE MAGAZINE DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D INDUSTRIE çaise FRAN EN CHINE Le magazine de la Chambre de Commerce et d Industrie Française en Chine 中 国 法 国 工 商 会 双 月 刊 中 国 法 国 工 商 会 季 刊 Vers un nouveau modèle chinois? par l artiste Thomas Witte de l agence G2S Creative Workshop Vers un nouveau modèle chinois? 中 国 的 新 发 展 模 式? L entretien : Laurence Parisot, «Investir en Chine reste primordial» Trophées des entreprises françaises en Chine 2012 : Air Liquide, SEB et Legrand primés

2

3 Editorial 卷 首 语 Vers un nouveau modèle chinois? Flore Coppin Directrice de la communication de la CCIFC 龙 丹 妍 公 关 部 经 理 Renaud de Spens Rédacteur en Chef 何 诺 主 编 中 国 的 新 发 展 模 式? 本 期 联 结 是 特 殊 的 一 方 面 杂 志 在 驻 华 法 国 工 商 会 成 立 20 周 年 之 际 出 版, 对 法 国 企 业 在 华 的 情 况 做 了 总 结 和 预 测 另 一 方 面, 本 期 杂 志 的 专 栏 通 过 对 宏 观 经 济 的 分 析, 试 图 探 讨 在 未 来 几 个 月 乃 至 几 十 年 内 中 国 的 新 发 展 模 式 当 今 中 国 面 临 第 二 次 转 型, 很 多 疑 问 随 之 而 生 尽 管 很 多 统 计 表 明,2012 年 前 三 个 季 度 中 国 经 济 增 速 放 缓, 到 了 11 月 份 中 国 共 产 党 的 十 八 大 期 间, 不 少 令 人 振 奋 的 数 据 突 然 出 现, 有 利 于 中 国 领 导 层 和 中 央 政 治 局 常 委 的 平 稳 换 届 不 管 这 只 是 一 种 面 对 危 机 的 心 理 暗 示, 还 是 真 实 反 映 比 预 计 更 平 稳 的 经 济 软 着 陆, 可 以 明 确 的 是, 明 年 3 月 才 正 式 上 任 的 新 领 导 层, 将 能 在 一 定 时 间 内 享 受 到 一 个 宽 松 的 环 境 当 下 的 中 国 社 会 和 经 济 体 制 亟 需 改 革, 宽 松 的 环 境 将 为 深 化 改 革 提 供 理 想 的 土 壤 中 国 是 否 能 找 到 关 键 的 突 破 口? 或 许 到 明 年 春 天, 就 会 露 出 明 朗 的 迹 象 这 段 充 满 疑 惑 的 时 期 或 许 也 是 一 个 重 生 的 时 期 年 的 诺 贝 尔 文 学 奖 颁 给 了 中 国 作 家 莫 言, 这 表 明 世 界 从 此 准 备 以 新 的 视 角 来 看 中 国, 由 此 带 来 的 尊 重 会 比 中 国 经 济 奇 迹 所 创 造 的 震 惊 更 持 久 中 国 因 此 也 会 更 受 鼓 舞, 持 续 开 放 在 一 片 迷 雾 中, 一 扇 机 遇 之 窗 打 开 了 Ce numéro de Connexions est spécial. D une part il paraît quelques semaines avant le livre du 20ème anniversaire de la Chambre de Commerce et d Industrie Française en Chine, qui dressera à la fois le bilan et la prospective des entreprises françaises dans le pays. D autre part, il consacre son dossier à une thématique analytique et macro-économique, et tente d identifier le nouveau modèle économique qui s imposera en Chine dans les mois et les années prochaines. La Chine est aujourd hui entre deux cycles, et cela engendre beaucoup d interrogations. Alors que de nombreux chiffres témoignaient du ralentissement économique chinois pendant les trois premiers trimestres 2012, des statistiques plus encourageantes sont soudain apparues lors du 18 ème congrès du PCC en novembre, qui a consacré le renouvellement des dirigeants chinois, les membres du Comité Permanent du Bureau Politique du Comité Central du Parti. Que cela relève de la méthode Coué ou d un atterrissage plus doux que prévu, il est clair que la nouvelle équipe, qui prendra ses fonctions en mars 2013, va bénéficier d une période d état de grâce. Cela sera un terreau idéal pour mettre enfin en œuvre le parachèvement des réformes dont la société et l économie chinoise ont désespérément besoin. En saura t-elle trouver l impetus nécessaire? Les premiers éléments de réponse se distingueront sans doute au printemps. Cette période de doute est aussi peut-être une période de renaissance. L attribution du prix Nobel de littérature 2012 à Mo Yan est le signe que le monde est désormais prêt à poser un nouveau regard sur la Chine, avec une estime plus durable que l étonnement qu avait suscité le miracle économique chinois. Cela ne peut qu encourager les Chinois à continuer de s ouvrir. Dans un ciel encore noyé dans le brouillard, une fenêtre d opportunité est ouverte. hiver 2012 / Connexions 3

4 Comité de Patronage 特别支持委员会 Le magazine de la Chambre de Commerce et d Industrie Française en Chine 中国法国工商会季刊 Numéro 64, hiver 2012 Direction de la publication Manuel Deleers & Flore Coppin Rédacteur en chef Renaud de Spens Graphiste Xie Bin Ont collaboré à ce numéro : Raphaël Balenieri, Madeleine Barbier, Laurent Ballouhey, Gaël Bernard, Pierre Tiessen, Fu Wei. Comité de relecture : Commission Communication de la CCIFC Couverture Vers un nouveau modèle chinois par l artiste Thomas Witte de l agence G2S Creative Workshop Publicité Pékin : Frédérique Belloy Paulo Qi Shanghai & Chine du Sud : Séverine Clément Connexions est édité par la CCIFC C/O UCCIFE 46 Av. de la Grande Armée. CS PARIS Cedex 17 Tél. +(33) Imprimé par Beijing Haoxin Advertisement Co., Ltd. 北京昊鑫广告制作有限公司 «Dépôt légal» : avril 2011 Numéro ISSN : Toute reproduction même partielle des textes et documents parus dans ce numéro est soumise à l autorisation préalable de la rédaction. La CCIFC décline toute responsabilité quant aux documents qui lui auraient été fournis, ou aux erreurs qui auraient pu échapper à son attention. Les propos tenus dans les articles n engagent que la responsabilité de leurs auteurs. 4 Connexions / hiver 2012

5

6 n o 6 4 hiver 年 冬 第 6 4 期 20 Dossier Vers un nouveau modèle chinois? Imagine China business Chine 08L actualité 12 64L actualité Chambre de CommerCe et d IndustrIe FrançaIse en ChIne 2012 EtudE sur le Climat des affaires Chine Etude sur le climat des affaires 2012 France Imagine China 16L entretien de la Chambre XIE Bin XIE Bin Sommaire En collaboration avec : L actualité business Chine 中 国 商 务 资 讯 Les services financiers doivent s ouvrir à l étranger 39 Actualité économique et financière 8 Le blues des PME chinoises 40 Etude sur le climat des affaires Un nouveau souffle politique? 42 Entretien avec Laurence Parisot, «Investir en Chine reste primordial» 16 Les appels à la libéralisation économique et politique se multiplient à la tête du Parti 45 La demande intérieure chinoise Dossier 专 栏 Avant-propos : Vers un nouveau modèle chinois? 20 sauvera-t-elle le monde? Libérer les consommateurs Investir à l extérieur pour faire la différence sur 前 言 : 中 国 的 新 发 展 模 式? 20 le marché intérieur 50 Quel nouveau modèle de croissance? 22 La ruée vers l Ouest 52 Vers la fin de l usine du monde? 26 Urumqi, Ville d Avenir 54 Une dynamique de montée en gamme modérée 27 La crise profite aux équipementiers chinois 29 L actualité de la Chambre 商 会 简 讯 Les multinationales ne pourront pas s ancrer L actualité membres 58 en Chine sans gagner en productivité 31 Air Liquide, SEB et Legrand primés aux Mieux sélectionner les investissements étrangers 35 Trophées des entreprises françaises en Chine Vers plus de libéralisation? 36 L actualité des antennes 68 La libéralisation, clef de la future croissance chinoise? 37 Magazine 杂 谈 Chine-Europe : la longue marche vers la réciprocité 38 Livres 80 6 Connexions / hiver 2012

7 NEW FORMAT! CCIFC MEMBERS DIRECTORY Withdraw it now! Our popular yearly publication is back again! With its brand new design and our ever growing number of members, it will be a great tool to stay in touch with your business contacts FREE FOR MEMBERS! or for sale in all our offcices in BJ, SH, GZ, SZ and Chengdu OUR NETWORK 1403 members 51 Board of Sponsors members Not yet a member? Join us! More clear, more concise, improved design, and a better visibility! CONTACTS: BEIJING: Jane ZHANG Tel: +86 (10) # 28 SHANGHAI: Céline JIANG Tel: +86 (21) CANTON: Noémie CHEN Tel: +86 (20) SHENZHEN: Anaïs GAO Tel: +86 (755) CHENGDU: Hervé LAMBELIN Tel: +86 (28)

8 L actualité business Chine 中 国 商 务 资 讯 En chiffres Nombre de cadres sanctionnés par le Parti pour corruption en cinq ans, selon He Guoqiang, membre du Politburo. Parmi eux, auraient été jugés pénalement. Malgré tout, la Chine reste l un des pays les plus corrompus au monde, d après le classement de l ONG américaine Transparency International. 11% Part des BRIC (Brésil, Russie, Inde et Chine) dans le marché du luxe mondial en terme de ventes, soit 33 milliards de dollars. Cette part n était que de 4 % en La Chine, d après le cabinet international Euromonitor, devrait devenir le deuxième marché du luxe en ,6millions Nombre de passagers qui ont emprunté un an après son ouverture la nouvelle ligne TGV Pékin- Shanghai. En moyenne, 147 trains circulent chaque jour sur cette ligne à grande vitesse (entre 4 et 5 heures pour relier les deux mégapoles) avec un taux de remplissage de 72 %. Imagine China Du Shandong à l Hexagone Haier vise la France Le poids lourd de l électroménager chinois (+ de 23 milliards d euros de chiffre d affaires en 2011), basé à Qingdao, veut conquérir la France. L entreprise y a lancé d importantes campagnes de publicité (TV, presse, réseaux sociaux) et envisage devenir sponsor principal de trois clubs de football majeurs, respectivement le PSG, l Olympique lyonnais et le club de Lille.. Objectif du numéro 1 mondial des gros appareils ménagers (devant Whirpool) : grignoter des parts de marché dans un pays - et plus globalement en Europe où elle n en détient qu à peine 3%. Pour ce faire, Haier a débauché René Aubertin ex de Darty, fin connaisseur de ce secteur extrêmement concurrentiel. Pour remplir cette mission, la marque qui produit déjà en Italie - pourrait prochainement ouvrir Le siège de Huawei à Qingdao. d autres usines en Europe de l est et en Russie, selon l hebdomadaire chinois CB- Nweekly, et ce afin de «raccourcir les délais de livraison d un mois à une semaine». Les marques préférées des (jeunes) Chinois D après le magazine britannique Campaign, cité par le site spécialisé marketing-chine.com, les 10 marques préférées des consommateurs chinois sont dans l ordre : Apple, Nestle, Chanel, Sony, Samsung, Uni-Président, Panasonic, Nike, Canon et Starbucks. «Les marques doivent miser sur Internet» - fixe et mobile, conseillait récemment l hebdomadaire chinois CBNweekly. 70 % des personnes interrogées affirment acheter en ligne au moins une fois par semaine! «Les jeunes chinois délaissent l écran de télévision». Résultat : les ventes de consoles (Sony et Nintendo) sont à la baisse tandis que «60 % des cols blancs» jouent via des applications qu ils téléchargent (sur le service d Apple ITunes notamment). Les annonceurs qui misent sur le «tout TV» sont donc à la peine, à l exception selon CB- Nweekly, du programme «La voix de la Chine» sur Zhejiang TV, sponsorisée par la boisson sucrée Jiaduobao. lle commerce en ligne chinois - évalué hors «B2B» à 93 milliards d euros en représente déjà 3% du total des ventes de détail du pays, 70% des personnes interrogées par Campain déclarent acheter en ligne au moins une fois par semaine. une proportion qui devrait, selon un rapport publié par International Data Corporation avec le chinois Alibaba, passer à 7% en Imagine China Imagine China 8 Connexions / hiver 2012

9 AUTOMOBILE Le «Made in Japan» dans le rouge Toyota table sur ventes de voitures en moins en Chine. Quel est l impact de la tempête diplomatique sur les îles Diayu/Senkaku pour les marques japonaises en Chine? Considérable. Epson, Uniqlo, Seven-Eleven, Jusco, Ito-Yokado, Yoshinoya Pas simple en effet pour toutes ces marques nipponnes L époque du plein emploi assuré par l État, seul employeur du pays (dite du «bol de riz en fer», symbole des années maoïstes et des années 80) n est plus. Et pourtant, de nombreux jeunes diplômés chinois se ruent encore sur la moindre annonce de fonctionnaire leur assurant un emploi à vie. Il étaient ainsi 7600 à postuler en novembre pour un seul poste au prestigieux bureau national des statistiques et exactement 7136 avec tous un diplômes universitaire en Imagine China Le «bol de riz en fer» est-il vraiment cassé? Mo «money» Le nouveau prix Nobel de littérature devrait devenir de loin l écrivain chinois le plus riche du pays. Entre la dotation du prix Nobel (7,5 millions de yuans), les ventes de ses livres (entre 10 et 11 millions de yuans pour les prochains mois seulement), les nouvelles adaptations à l écran de ses fictions (plus de 18 millions de yuans) et une multitude d autres sollicitations, l auteur de Clan du sorgho (1986) et de Beaux seins, belles fesses (1995), pourrait gagner, estimait en octobre The habituellement très populaires en Chine de passer l épreuve du moment. Plus dur encore pour les constructeurs de l archipel ; Toyota et Nissan en tête. La demande chinoise pour les voitures japonaises a été pratiquement divisée par deux ces derniers mois. Nissan a ainsi été obligé de réduire de 20% sa prévision de bénéfice net annuel sur 2012, à 320 milliards de yens (3,12 milliards d euros), pour tenir compte du plongeon de ses ventes (- 41%) en Chine en septembre et octobre. Nissan est, rappelle Reuters, «le constructeur automobile nippon le plus exposé au marché chinois, qui représente à lui seul 27% de ses ventes en volumes.» Toyota, lui, table sur ventes de voitures en moins en Chine par rapport à ses prévisions entre octobre 2012 et mars prochain. poche - pour quelques jobs de service (type nettoyeur de rue) proposés par la ville de Harbin, capitale du Heilongjiang. Même si le taux de chômage officiel dans les régions urbaines est estimé, ministère chinois des ressources humaines et de la sécurité sociale, à 4,3 %, la plupart des postulants à ces postes de fonctionnaire se disent «fatigués», dixit l hebdomadaire The Economic Observer, de rechercher un travail dans le privé. Mo Yan, prix Nobel de littérature 2012 Economic Weekly, jusqu à 175 millions de yuans. Vertigineux! Une commission devrait par ailleurs débloquer yuans pour restaurer la maison d enfance de l écrivain dans le Shandong. Imagine China TÉLÉPHONIE Ces «petits» chinois qui montent, qui montent Il y a bien sûr Huawai et ZTE, poids lourds qui pèsent de milliards de dollars et investissent désormais tous les marchés en Europe, aux Etats-Unis, etc. Mais aussi dans leur sillage, une multitude de fabricants inconnus en Occident qui, venus du Delta de Perles, pourraient exploser dans les prochaines années. Dans la ligne de mire des spécialistes du secteur qui guettent les nouveaux venus sur le marché : le déjà connu G Five mobile (créé en 2003, 5 milliards de yuans de chiffre d affaires en 2010), Gionee Communication (créé en 2002, a vendu 10 millions de téléphone en Chine en 2010), Hongjiayuan (ou ChangJiang, créé également en 2002) de Shenzhen Ceux-là orientent pour l heure leurs offres sur les marchés émergents : la Chine bien sûr, mais aussi l Inde, le Brésil, etc. avant demain (qui sait?) de s attaquer à d autres marchés plus matures. Des noms à retenir donc. Imagine China hiver 2012 / Connexions 9

10 L actualité business Chine 中 国 商 务 资 讯 La Chine en France Synutra en bretagne Le leader chinois de la nutrition infantile va mettre quelque 700 millions de yuans (près de 90 millions d euros) dans la construction d une usine avec le breton Sodiaal. Une délocalisation qui permettra, espère Synutra, de mieux sécuriser la filière laitière chinoise secouée ces dernières années par d importants scandales. A suivre. Imagine China TÉLEX Le PIB chinois par habitant devrait passer de dollars en 2011 à dollars à l horizon 2020, indique Cai Zhizhou, professeur d économie à l Université de Pékin, cité par le Quotidien du peuple. La croissance économique en Chine devrait être ramenée entre 7,4% et 7,6% cette année - son niveau le plus bas depuis 1999, selon les dernières estimations officielles (en Chine). Il était de 9,2 % l année dernière. Pékin va relancer son ambitieux programme nucléaire stoppé depuis le désastre nucléaire de Fukushima. D ici 2015, 30 % de l énergie du pays devrait être générée par des sources renouvelables et des centrales nucléaires, a annoncé le gouvernement chinois, qui s était fixé auparavant un objectif moins exigeant de 15 % de production d énergie renouvelable d ici La moselle à l heure chinoise «Patrick Weiten ambassadeur de la Moselle en Chine», titrait début novembre Le Républicain Lorrain. Le président du conseil général de ce département du nord-est français sortait en effet d une tournée chinoise, via Wuhan et Chengdu, dans le cadre du projet ITEC d implantations d entreprises chinoises à Illange, en Moselle. DR La pose de la première pierre sur ce nouveau site est prévue au premier trimestre L Actualité Business Chine est réalisée en partenariat avec le magazine Chine Plus. 10 Connexions / hiver 2012

11 软 文 广 告 Publireportage Le coaching de cadres et dirigeants dans les entreprises étrangères en Chine La pratique du coaching dans les entreprises étrangères en Chine se répand et tend à s imposer progressivement comme un outil efficace permettant aux managers de s affirmer dans leurs fonctions et d améliorer leurs pratiques de direction des équipes. Cependant le coaching reste pour une grande majorité des cadres des entreprises une notion rendue vague, voire ambigüe par l utilisation de ce terme dans des situations multiples souvent très éloignées du milieu professionnel. La notion puis la pratique élaborée et codifiée du coaching est apparue dans les pays anglo-saxons à la fin des années 80 puis s est progressivement étendue au reste du monde. Cette nouvelle forme d acquisition du savoir et de développement comportemental en milieu professionnel est née de la convergence des facteurs suivants : évolution des entreprises où le cadre responsable est de plus en plus directement confronté à des exigences personnelles de choix managériaux complexes dus à des paramètres intégrant notamment rapidité dans la conduite des affaires, organisations internes matricielles et transverses, pression financière, changements de carrière personnelle plus nombreux et plus rapides, «guerre des talents». Un nombre progressif d entreprises a donc intégré l impact positif que leurs ressources humaines, lorsqu elles sont bien traitées - notamment la couche d encadrement - ont sur la performance générale de l entreprise. Dans sa définition professionnelle en entreprise, le coaching dit «executive coaching» peut être défini comme une relation dans un accompagnement ayant pour objectif d aider l accompagné à découvrir sa solution lui permettant d améliorer sa pratique opérationnelle et managériale pour accomplir ses objectifs professionnels. Dans cette configuration le coaching met en relation le cadre coaché et son coach, expert en management et en comportement individuel. Le rôle du coach, choisi par le coaché dans un panel qui lui est proposé, de façon à ce que «l alchimie» fait de confiance et compréhension mutuelle s instaure rapidement entre les deux, sera à l instar des préceptes de la maïeutique ou questionnement socratique, philosophie développée par Socrate, de faire «accoucher» le coaché de ses choix professionnels et de sa stratégie et de mise en cohérence de ceux-ci avec celle de l entreprise. L indépendance du coach vis-à-vis de l entreprise garantit la liberté de choix du coaché tout en lui permettant de ne jamais perdre de vue les enjeux qui sont les siens et ceux de l entreprise. Actuellement en Chine, les entreprises, principalement les multinationales et des PME en nombre croissant, utilisent le coaching individuel dans plusieurs situations : - Accompagner les dirigeants et les managers lors d une prise de poste et favoriser ainsi leur acclimatation et leur intégration culturelle et organisationnelle. DR - Accompagner leurs managers dans des opérations de fusion avec des entreprises chinoises, - Accompagner les talents, occidentaux ou chinois, dans leur évolution managériale, - Accompagner les cadres dans des périodes de gestion de conflits ou de difficultés organisationnelles. Cette énumération démontre que le coaching n est pas réservé aux expatriés et qu il est fréquemment employé pour des talents chinois d autant plus que le facteur interculturel s applique avec la même intensité pour les uns et les autres mais en jouant sur des ressorts différents selon leur culture d origine. Travailler ensemble dans la même entreprise fait surgir au quotidien une multitude de questions, voire d incompréhensions qu il convient de lever et de résoudre si l on veut que les objectifs de l entreprise soient compris et intégrés par tous et réalisés dans les meilleurs délais avec le moins de déperdition d énergie possible. Le coaching apporte non seulement des résultats tangibles rapides au niveau individuel, il contribue à moyen-terme à la gestion dynamique des ressources humaines, et prépare le long-terme en développant une culture du leadership et de changement organisationnel. Dragonfly Group est le cabinet de conseil en Ressources Humaines spécialiste du marché chinois. Notre mission consiste à aider les entreprises occidentales dans leurs projets RH en Chine, tant sur le plan stratégique qu opérationnel : recrutement pour les postes clefs, amélioration de l organisation RH des entreprises, développement des talents, etc. Nos bureaux se situent à Pékin, Shanghai, Canton, Shenzhen, Chengdu, Hong-Kong et Paris. hiver 2012 / Connexions 11

12 L actualité business Chine 中 国 商 务 资 讯 Chambre de CommerCe et d IndustrIe FrançaIse en ChIne 2012 EtudE sur le Climat des affaires Chine France En collaboration avec : Etude sur le climat des affaires 2012 La CCIFC, en partenariat avec l IFOP, a mené pour la première fois une étude destinée à prendre le pouls des entreprises françaises en Chine. Les résultats ont été présentés fin novembre lors de deux conférences à Pékin et Shanghai par Stéphane Courqueux, directeur Ifop Asie avec la présence exceptionnelle de Mme Laurence Parisot. Le déficit commercial de la France avec la Chine de 26,9 milliards d euros en 2011 représente près de 38% du déficit total de la balance commerciale française (près de 70 milliards d euros). Même si nous avons pu constater en 2012 une hausse des exportations françaises vers la Chine 3 fois supérieure à celle des exportations dans le reste du monde, soit 22,4% en Chine contre 7,5% dans le reste du monde, il n en reste pas moins que la part de marché des exportations françaises en Chine n est que de 1,27% à comparer avec l Allemagne qui atteint 5,33%. Il nous paraît clair qu il y a encore beaucoup à faire ici en Chine afin de profiter pleinement du potentiel du marché local et cela dans tous les secteurs, et bien entendu en particuliers ceux qui sont fixés comme prioritaires dans le 12 ème plan quinquennal. Un marché d implantation plus que d exportation Toutefois, cette vision de la présence française en Chine par le seul prisme de la balance commerciale est partiellement erronée car c est oublier que la France est l un des principaux investisseurs européens dans ce pays après l Allemagne avec un stock d investissements de 13,1 milliards d euros et un flux d investissements français en Chine de 1,6 milliards d euros en Ainsi, la Chine est devenue la 3 ème terre d implantation des entreprises françaises en 2011 avec environ entreprises ayant plus de implantations dont on estime que les revenus générés représentent plus de deux fois les exportations, soit environ 35 milliards d euros. Nous pouvons ainsi mieux apprécier que la Chine est surtout un marché d implantation plus que d exportation. Car le marché chinois est si gigantesque, si fragmenté, si compétitif, si règlementé et si complexe que l adaptation de la stratégie, de l approche du marché, des produits et des services ou des pratiques commerciales, doit être spécialement pensée et ajustée à ce marché. Qui sont les entreprises françaises en Chine? Dans ce contexte, que font nos entreprises en Chine? Quels sont leurs principaux indicateurs opérationnels et financiers? Quel est leur environnement? Quels sont les principaux défis auxquelles elles sont confrontées, tant en matière juridique et en particulier de propriété intellectuelle, en matière de discrimination d accès au marché et des appels d offres publics, que de compétition avec leurs concurrents chinois et étrangers, et de ressources humaines? Quelles stratégies d accès au marché adoptent-elles? Quelles stratégies adoptent-elles pour se développer? Et enfin comment analysent elles le futur et leurs perspectives de développement en Chine? Ce sont à ces questions fondamentales que cette étude tente de répondre grâce à la coopération de tous les membres qui ont accepté d y répondre. Nous espérons qu elle permettra de mieux appréhender les stratégies et les défis des sociétés françaises en Chine, et qu elle contribuera à informer les autres sociétés françaises qui ont des projets d implantation pour leur permettre de mieux concevoir leur stratégie d approche du marché. Les résultats de l étude permettent de confirmer et de chiffrer l activité et les choix de gestion des entreprises françaises. A cet égard, elle constitue un outil d information auprès de leur siège pour les filiales des entreprises françaises en Chine. Manuel Deleers, Directeur Général de la CCIFC 12 Connexions / hiver 2012

13 «L optimisme sur les prévisions de croissance en 2012 est partagé par la plupart des entreprises sondées.» 3 messages clés 1 Jamais la Chine n a été considérée comme un marché aussi important d un point de vue stratégique qu aujourd hui. Malgré le fait que les entreprises étrangères peuvent connaître certaines difficultés, être présent en Chine est indispensable... Nous n avons pas le choix. Notre premier marché concerne nos machines XX, et à l heure actuelle, la moitié des machines XX dans le monde sont produites en Chine. Nous devons être présents en Chine, cela s impose. La question reste alors de savoir comment conduire des affaires en Chine et comment éviter les risques qui vont avec. Presque la moitié des entreprises sondées déclarent que leurs revenus ont progressé de manière significative en Au-delà du fait que c est l endroit où il faut être, la Chine est aussi synonyme d énormes opportunités à venir : Les prévisions de l activité et du volume d affaire sont excellentes / Les perspectives incitent à l optimisme Fig. 10 Amélioration des revenus 2011 Dynamique générale vers des profits soutenus : les 3/4 des entreprises françaises en Chine participant à cette étude ont déclaré une hausse de leurs revenus en 2011, et presque la moitié d entre elles l ont qualifié de «hausse conséquente». HAUSSE CONSÉQUENTE 48% NE RÉPONDENT PAS 8% BAISSE CONSÉQUENTE 4% 3% BAISSE LÉGÈRE PEU OU PAS DE CHANGEMENT 12% Méthodologie Initiative de la CCIFC, l étude sur le climat des affaires françaises en Chine a été réalisée en deux phases : 1. Une étude quantitative La 1 ère phase a été principalement gérée par un questionnaire en ligne : Le travail de terrain a débuté le 5 juillet et s est terminé le 26 juillet La plupart des participants assument un poste de direction dans leurs entreprises respectives (Ex : administrateur, directeur général, directeur des opérations, directeur régional, DRH, secrétaire général, etc.). La plupart des participants viennent de villes de 1 ère plan telles que Beijing, Shanghai, Guangzhou et Shenzhen. Au total pour ce questionnaire, 138 réponses ont été recueillies Le questionnaire traitait des sujets suivants : Stratégie antérieure et actuelle en Chine. Evaluation de l environnement des affaires (opportunités et dangers) Anticipation de développements futurs. 2. Un suivi qualitatif Afin d avoir une compréhension plus approfondie des données recueillies par l étude quantitative, plusieurs entretiens individuels ont été menés pour finaliser cette étude. Lors de chaque entretien, l accent a été mis sur les différents défis auxquels se voient confrontées les entreprises tels que cités par les sondés. Il ne s agit pas d un recensement mais d une étude menée sur un panel d entreprises et qui examine les opinions et les comportements déclarés de la part des représentants desdites entreprises, par opposition aux faits bruts que certains organismes peuvent recueillir pour d autres motifs. C est ainsi que les résultats de cette étude sont seulement le reflet des réponses et des opinions exprimées par des individus. L étude sera réalisée et publiée tous les ans. HAUSSE LÉGÈRE 25% Cette étude a été réalisée avec le support d Air France hiver 2012 / Connexions 13

14 L actualité business Chine 中 国 商 务 资 讯 Téléchargez le rapport complet sur Flore COPPIN 2 Les défis et les difficultés se sont intensifiés La pénurie de main-d œuvre devient un gros problème pour les entreprises françaises en Chine, en particulier pour celles qui connaissent une forte croissance ; 74% des entreprises sondées reconnaissent aussi que l augmentation continue du coût de travail en Chine représente un défi. La protection des droits de la propriété intellectuelle est également un sérieux problème Fig. 13 Les Principaux Risques De toute évidence, tandis que les entreprises qui se développent moins vite s inquiètent davantage de l environnement macro-économique, le premier danger pour celles qui se développent plus vite est la pénurie de maind œuvre. 60% 65% 40% 45% Pas de hausse conséquente Hausse conséquente des revenus en 2011 RISQUE MACROÉCONOMIQUE RALENTISSEMENT DE L ÉCONOMIE MONDIALE INFLATION APPRECIATION DU RMB 53% 45% 36% 41% GRANDES ENTREPRISES < 51M CA PETITES ENTREPRISES < 2M CA EN CHINE DEPUIS PLUS DE 10 ANS EN CHINE DEPUIIS MOINS DE 5 ANS 46% au cours du développement de ces entreprises françaises en Chine. La majorité des entreprises françaises sondées reconnaissent qu elles passent à côté de certaines opportunités en Chine à cause d obstacles liés à la réglementation, des difficultés d accès au marché, voire même de l arbitraire des attributions de licence. Les entreprises françaises sont aussi confrontées à la pression exercée par les entreprises locales, surtout en termes de prix. Pour finir, presque la moitié des participants avouent que l appréciation du yuan ainsi que l inflation représentent un risque important pour leur activité ; et plus encore pour l environnement macro-économique. «La moindre appréciation du yuan a un impact direct sur nos marges.» Fig. 20 Oportunités manquées sur le marché chinois Troisième point, du fait d obstacles liés à la réglementation et d un accès difficile au marché, la majorité des entreprises françaises sondées avouent qu elles sont passées à côté de certaines opportunités sur le marché chinois ; c est d autant plus vrai pour les grandes entreprises et celles implantées depuis longtemps. NON 38% 62% 38% 58% OUI 62% 38% 62% 42% 54% 55% AUGMENTATION DES COÛTS 39% 47% PRIX DE L ÉNERGIE 30% PÉNURIE DE MAIN D OEUVRE 38% 61% 14 Connexions / hiver 2012

15 Fig. 26 Revenus prévisionnels 2012 La majorité des entreprises interrogées ont exprimé un point de vue plutôt optimiste sur la hausse de leurs revenus en % 4% 5% 13% 36% 22% 20% 15% 30% de croissance plus élevé que les autres en 2011 Les sociétés greenfield regardent l avenir avec plus d optimisme à la fois en matière d améliorations dans la productivité et de croissance. Elles se sentent également mieux protégées pour ce qui est de la violation des droits de propriété intellectuelle que les joint-ventures, plus exposés aux problèmes de droits d auteur et aux conflits d intérêts. Regardez ce qui arrive à certaines de nos entreprises françaises [ ] Une JV, c est tout simplement plus risqué -15% - 1% 3 L optimisme sur prévisions de croissance en 2012 est néanmoins partagé par la plupart des entreprises sondées Fig. 30 Projets d investissements futurs Les entreprises qui prévoyent une forte hausse de leurs revenus, projettent d augmenter de façon conséquente leurs investissements en Chine. No Change La plupart des entreprises sont plutôt optimistes en ce qui concerne la hausse de leurs revenus pour les années à venir. Les investissements progressent et les entreprises projettent de se développer plus encore en Chine. Par-dessus tout, les affaires ont été lucratives pour presque la moitié des entreprises françaises en Chine ce qui signifie qu il y a matière à amélioration pour les autres... Les sociétés greenfield annoncent des taux Légère hausse du revenu prévue 3% 19% 35% 43% 22% 22% 49% 27% 21% 24% 39% 16% Forte hausse du revenu prévue < % 0-15% % 16-30% < 30 A propos de l Ifop Depuis 1938, l Ifop est un pionnier et un leader dans le secteur des sondages d opinion et des études de marché. En plus de ses 3 pôles professionnels (omnibus, panels et phone city), l Ifop se structure autour de 6 secteurs clés qui n ont de cesse de s adapter aux mutations de la société et du marché : Opinion et stratégie d entreprise Consommateurs : surtout biens de consommation, foyer et bien-être Services : autour de 3 secteurs à haut potentiel (l énergie, les banques et assurances, la mobilité) Médias et numérique Santé (y compris une organisation mondiale de la pratique médicale) et luxe. L Ifop intervient dans une cinquantaine de pays à travers le monde. Ses principaux bureaux se trouvent à Paris, Toronto, Buenos Aires, Shanghai et Hong-Kong. En 2011, le groupe Ifop compte un effectif de 250 employés pour un chiffre d affaires consolidé de 40M. hiver 2012 / Connexions 15

16 L actualité business Chine 中 国 商 务 资 讯 L ENTRETIEN XIE Bin «Investir en Chine reste primordial» Laurence Parisot, vice-présidente de l IFOP, présidente du MEDEF, est venue en Chine en novembre dernier présenter les résultats de l enquête CCIFC / Ifop et a accordé à Connexions un entretien exclusif. Que représente la Chine pour l IFOP (Institut Français d Opinion Publique) 1? Laurence Parisot : Je suis venue en Chine pour la première fois à la fin des années 80, on sentait déjà que le pays était sur le point de connaitre un miracle économique. On s est implanté à Shanghai très tôt, au début des années 90. On peut d ailleurs considérer à l époque que nous étions des pionniers, pour une PME, à faire le pari de la Chine et à oser nous y installer. La France a une longue tradition d intimité diplomatique avec la Chine, et l IFOP s y est glissé pour prendre part à son développement. Aujourd hui, la Chine représente pas moins de 15 % de notre chiffre d affaires il y a une vraie demande pour comprendre le consommateur local. Pour toutes les entreprises qui y sont installées, connaitre la classe moyenne chinoise ses besoins et ses désirs de satisfaction est en effet une clé fondamentale et indispensable pour réussir leur développement. C. : Quelles sont les synergies nouvelles que vous voyez émerger entre les économies françaises et chinoises? L. P. : Le monde est en pleine transition, mais je suis profondément optimiste. La Chine nous a sévèrement concurrencés avec son modèle de production à bas coût, mais sa montée en gamme actuelle va permettre un rééquilibrage. L Europe reste la première puissance commerciale du monde et beaucoup de grandes entreprises françaises sont déjà en train d investir dans des projets gigantesques pour gagner des parts sur le marché intérieur chinois, que cela soit Michelin qui va y construire sa plus grande usine du monde, ou Saint- Gobain qui y apporte une très forte valeur ajoutée, ou encore Total et ses investissements colossaux dans le domaine de l exploitation des gaz de schiste. Investir en Chine reste primordial. Pour les PME, c est plus difficile. Cependant les grandes entreprises entrainent aussi des pépinières de partenaires dans leur sillage d implantation. C. : La Chine est-elle cependant encore aussi intéressante qu avant pour les investissements? L. P. : Il y a quelques motifs d interrogations. Le plus grand défi du pays - y compris dans sa recherche d un positionnement beaucoup plus «haut de gamme» - se trouve à mes yeux dans son niveau de formation et d éducation. Dans ce domaine, y a eu d énormes progrès qui ne peuvent que susciter l admiration, mais il y a encore beaucoup de handicaps à surmonter. D ailleurs, même s il y a eu une 16 Connexions / hiver 2012

17 évolution tout à fait remarquable dans la maitrise des nouvelles technologies par les Chinois, on ne peut pas dire non plus qu il y a eu une seule innovation radicalement nouvelle faite ces dernières années par une «La Chine nous entreprise chinoise. On constate par ailleurs que le a sévèrement nombre d illettrés dans le concurrencés pays a augmenté dans des avec son proportions inquiétantes au cours de la dernière modèle de décennie, et la qualité du production à recrutement est souvent bas coût, mais le problème numéro un des entreprises. Cependant, son atout principal gamme actuelle sa montée en est la taille de son marché va permettre un intérieur, qui favorise la diffusion des nouveaux rééquilibrage.» produits et des nouveaux services. On ne peut pas se permettre de ne pas y être. Aujourd hui, la moitié des entreprises que nous avons interrogées dans le cadre de notre enquête sur le climat des affaires en Chine déclare faire des bénéfices ou être à l équilibre, et on constate qu à un certain niveau d investissement, on parvient à gagner de l argent dans plusieurs secteurs, même si l on n est jamais sûr de réussir. C. : À l inverse, que pensez-vous des investissements chinois en Europe? L. P. : Il faut que les règles du jeu soient respectées par tout le monde. Les investissements chinois sont les bienvenus en Europe ou en France à condition qu il y ait égalité de traitement. Je pense par exemple aux marchés des services (banque, assurance, etc.) qui sont aujourd hui pratiquement fermés aux étrangers en Chine, mais aussi aux règles en matière du droit du travail qui sont discriminantes pour les entreprises étrangères en Chine. La crise de 2008 a obligé les grands pays de la planète à une meilleure coopération économique. Dans le cadre de l OMC, cela aboutit aussi à faire plus de pression sur la Chine pour qu elle y prenne toute sa place et toutes les responsabilités que son rôle éminent lui confère. On entend souvent dire que l Europe est naïve, je pense qu elle n a tout simplement pas toujours assez confiance en ses atouts. C. : Que manque-t-il encore à l environnement juridique des affaires en Chine? L. P. : Aujourd hui, les dispositifs existent, par exemple pour les procès dans le domaine de la propriété intellectuelle. Cependant, leurs mises en œuvre laissent encore parfois à désirer. Les décideurs économiques et responsables politiques chinois en sont conscients, et le débat sur la corruption est aujourd hui central dans les discours. Heureusement également, les pressions de la société civile chinoise poussent dans le même sens. Propos recueillis par Renaud de Spens 1. Fondé en 1938, l IFOP est le premier institut de sondages et d études marketing à avoir vu le jour en France. hiver 2012 / Connexions 17

18 Publireportage 软 文 广 告 Du caviar à bord pour les fêtes de fin d année Air France A l occasion des fêtes de fin d année, Air France aura le plaisir d offrir à ses clients La Première des saveurs d exception pour un voyage placé sous le signe de l excellence et de l enchantement. De décembre à janvier, au départ de Paris, les clients pourront ainsi déguster une mise en bouche d exception : une bulle de Caviar Alverta Royal Eggxiting de Petrossian. Ambassadeur du luxe, le caviar, revisité par Petrossian, revêt pour cette occasion une forme toute particulière et se présente sous la forme d une petite verrine ronde transparente, chic et décalée. Le mois de décembre sera aussi l occasion pour les clients La Première de découvrir ou redécouvrir la cuisine d un grand chef français, Jacques Le Divellec, à travers deux compositions personnelles : le dos de turbot aux palourdes et l embeurrée de la mer sauce aux coquillages. Jacques le Divellec, membre du Studio Culinaire Servair, exprime là tout son savoir-faire et sa créativité dans son domaine de prédilection, les saveurs maritimes. Dos de turbot aux palourdes Un dos de turbot servi avec des palourdes savoureuses, du riz noir Venere Nero ainsi que de jeunes pousses d épinards sautées à l huile d olive. Sauce aux crustacés composée de jus de langoustines, crème, Cognac et tomate, relevée de piment de Cayenne. Embeurrée de la mer aux coquillages Une embeurrée de la mer où fenouil et pomme de terre côtoient dos de saumon fumé, gambas Black Tiger, Saint- Jacques juste saisie et tronçon de lotte poché dans un fumet de coquillages. 18 Connexions / hiver 2012

19

20 Dossier 专 栏 Avant propos Vers un nouveau modèle chinois? 转 型 (zhuănxíng), transformation, mutation, est l un des termes les plus saillants des débats chinois de la fin 2012 sur l avenir du pays. Les hasards du calendrier font en effet coïncider deux phénomènes : la fin du modèle de croissance fondé sur les exportations de produits à faible coûts de production et le changement de l équipe dirigeante du PCC. Autour du 18 ème congrès du Parti, de nombreux analystes et éditorialistes chinois s interrogent : dans quelle direction le pays doit-il se diriger pour maintenir une croissance économique qui est aujourd hui le pilier principal de légitimité du régime? Le discours d ouverture du congrès par le président Hu a fixé l objectif : en 2022, le PIB chinois devra avoir doublé. Les internautes ont accueilli cette déclaration avec un immense scepticisme. L opinion ne se fait plus d illusion sur la capacité du pays à maintenir la croissance à deux chiffres des années Néanmoins, le moral des ménages chinois est encore plutôt bon, et la plupart des commentateurs internet se sont enthousiasmés pour l une des formules utilisées dans le premier discours de Xi Jinping à l ouverture du plenum du nouveau comité central : 人 民 对 美 好 生 活 向 往 就 是 我 们 的 奋 斗 目 标 Nous allons nous battre avec pour objectif les aspirations du peuple à une vie meilleure. On y distingue en effet une adresse à l individu chinois, alors que la rhétorique communiste avait plutôt l habitude de noyer l homme dans la masse sociale. Si des réflexions sont déjà engagées depuis plusieurs années sur la question de la qualité de la croissance opposée à sa puissance brute, il demeure toutefois nécessaire de bien identifier et évaluer les réservoirs de la future croissance chinoise. Point intéressant, si les analyses des experts chinois et étrangers s accordent sur la plupart des détails pris individuellement, elles ne mettent pas toujours l accent sur les mêmes idées. Ainsi, si les défis de la montée en gamme de l industrie chinoise et de la tertiarisation de l économie (voir p. 27) ne sont pas ignorés des économistes du pays, la plupart insistent plutôt sur quatre grands chantiers générateurs de croissance : la poursuite de la libéralisation de l économie (voir p. 35 et 45), les progrès de l Etat de droit (voir p. 36), l égalitarisation sociale de la répartition des revenus et le développement des provinces intérieures (voir p. 47). Il est crucial pour les entreprises françaises de bien comprendre tous ces enjeux, afin non seulement de tenter une évaluation du «risque pays», mais aussi de comprendre dans quels domaines les avantages comparatifs des deux pays peuvent se combiner dans les meilleures synergies d affaires. Le meilleur savoir-faire technologique et entrepreneurial français a tous les atouts pour tirer le plus grand parti du nouveau modèle économique chinois en gestation. Renaud de Spens, Rédacteur en chef 前 言 中 国 的 新 发 展 模 式? 转 型, 是 2012 年 底 有 关 中 国 未 来 走 向 的 争 论 中 最 醒 目 的 一 个 词 两 大 事 件 碰 巧 重 合 到 了 一 起 : 一 个 是 以 低 成 本 的 出 口 为 导 向 的 中 国 经 济 发 展 方 式 走 到 了 尽 头, 另 一 个 是 中 国 共 产 党 的 领 导 层 更 替 围 绕 着 中 国 共 产 党 的 十 八 大, 众 多 中 国 学 者 媒 体 人 和 分 析 人 士 在 思 考 : 应 该 朝 哪 个 方 向 发 展, 这 个 国 家 才 能 够 继 续 保 持 经 济 的 增 长? 而 经 济 发 展 正 是 今 日 政 权 20 Connexions / hiver 2012

La Chine reste attractive

La Chine reste attractive É t u d e La Chine reste attractive En dépit des difficultés économiques, les multinationales maintiennent et renforcent leur présence en Chine. C est ce qui résulte de la seconde enquête «China Manufacturing

Plus en détail

Marché chinois : quelles opportunités pour les entreprises étrangères?

Marché chinois : quelles opportunités pour les entreprises étrangères? MAI 2012 Marché chinois : quelles opportunités pour les entreprises étrangères? Chunxia Zhu, Manager «Réussir sur les marchés chinois implique au préalable d en maîtriser tant les ressorts économiques

Plus en détail

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014

internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 Regards sur la conjoncture internationale, nationale et vendéenne Petit-déjeuner de l OESTV - Vendredi 11 juillet 2014 CONJONCTURE INTERNATIONALE & NATIONALE Reprise lente en ZONE EURO et à rythmes variables

Plus en détail

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque

Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire suisse: une histoire à succès, mais aussi à risque Le secteur bancaire génère presque 1% du produit intérieur brut (PIB) de la Suisse; il représente ainsi une branche essentielle de

Plus en détail

Devenez partenaire du livre des entreprises françaises en Chine

Devenez partenaire du livre des entreprises françaises en Chine Devenez partenaire du livre des entreprises françaises en Chine MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE de la ccifc Annick de Kermadec-Bentzmann Présidente de la CCIFC La Chambre souffle aujourd hui ses 20 bougies. Depuis

Plus en détail

CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013

CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013 26/04/2013 J. Blanchard CONTRAT SOCIAL NOTES DE CONJONCTURE - MAI 2013 ----ooo---- A défaut de convergence, la transparence Les dernières prévisions économiques du FMI sont plutôt en retrait. Le PIB mondial

Plus en détail

Les français et les jeunes conducteurs

Les français et les jeunes conducteurs DOSSIER DE PRESSE Paris, 4 mai 2015 www.jeune-conducteur-assur.com Les français et les jeunes conducteurs Révélation de l étude Jeune Conducteur Assur / Ifop Enquête menée auprès d un échantillon de 1000

Plus en détail

Généralités. La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu

Généralités. La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu Généralités La crise financière qui a éclaté en Asie il y a près de deux ans a rendu l environnement dans lequel opèrent les pays en développement plus difficile et incertain. Depuis quelques mois, la

Plus en détail

Le choix stratégique des canaux de communication

Le choix stratégique des canaux de communication Le choix stratégique des canaux de communication Une analyse des attitudes des entreprises du domaine Business to Business (B2B) face à différentes combinaisons de médias Introduction La fragmentation

Plus en détail

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie

Projections du nombre total d étudiants internationaux d ici 2025. Source : Unesco Institute for Statistics, calculs France Stratégie SYNTHÈSE Trois grandes tendances mondiales Transnationalisation La géographie de l économie mondiale du savoir connaît de profonds bouleversements depuis plusieurs décennies. L innovation et la recherche

Plus en détail

Quatre difficultés de la Chine dont les autorités chinoises tempèrent l importance

Quatre difficultés de la Chine dont les autorités chinoises tempèrent l importance juin 2 N. 4 Quatre difficultés de la Chine dont les autorités chinoises tempèrent l importance La Chine rencontre aujourd hui quatre difficultés que les autorités chinoises ont du mal à admettre : le ralentissement

Plus en détail

Stratégie de placement

Stratégie de placement Très défensif ingsstrategie Climat d investissement Taux directeur : évolution et prévisions États-Unis 1,5 UEM 0,5 10-2010 10-2011 10-2012 10-2013 10-2014 10-2015 Taux à dix ans : évolution et prévisions

Plus en détail

Comment toucher les décideurs

Comment toucher les décideurs Comment toucher les décideurs Étude commanditée par Pitney Bowes sur l évolution du rôle du courrier dans le marketing mix des entreprises du domaine Business to Business (B2B) en Europe et aux États-Unis

Plus en détail

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf

Situation et perspectives de l économie mondiale 2015. asdf Situation et perspectives de l économie mondiale 2015 asdf Nations Unies New York, 2015 Résumé Perspectives du développement macroéconomique au niveau mondial La croissance mondiale progressera légèrement

Plus en détail

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers

Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers Maroc Etat des lieux de la coopération internationale et des investissements étrangers U Etude réalisée sous la direction d IDEFIE par Charline Jacob-Nassimian Juillet 2010 UI. La situation économique

Plus en détail

2014-2015. Perspectives économiques

2014-2015. Perspectives économiques 2014-2015 Perspectives économiques Publié par : Ministère des Finances Province du Nouveau-Brunswick Case postale 6000 Fredericton (Nouveau-Brunswick) E3B 5H1 Canada Internet : www.gnb.ca/0024/index-f.asp

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 28 janvier 2009

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Paris, le 28 janvier 2009 Selon le BCG, 100 entreprises issues des pays émergents sont sur le point de rejoindre les rangs de l'élite des multinationales. L édition de référence du Boston Consulting Group : «The 2009 BCG 100 New

Plus en détail

Les territoires dans la mondialisation

Les territoires dans la mondialisation Les territoires dans la mondialisation G5. Les Etats-Unis dans la mondialisation I. Nike, une entreprise à la conquête du monde Comment s est construite la première marque de vêtements au monde? A. Une

Plus en détail

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir

Les grandes entreprises françaises conscientes du chemin qu il reste à parcourir Le Baromètre des pratiques digitales 2015 Sia Partners - Econocom - Ifop révèle des pratiques très différenciées et des priorités contrastées au sein des grandes entreprises françaises Paris, le 29 septembre

Plus en détail

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES

TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES TABLE RONDE N 3 COOPÉRATION DES INSTITUTIONS EN MATIÈRE D ASSURANCE PENSION LA COORDINATION ET LES ENTREPRISES Claude MULSANT, Directrice adjointe du réseau MAGELLAN INTERNATIONAL J ai donc la lourde responsabilité

Plus en détail

La gestion prévisionnelle des compétences Histoire, problématique et démarche

La gestion prévisionnelle des compétences Histoire, problématique et démarche La gestion prévisionnelle des compétences Histoire, problématique et démarche I - Un historique du modèle de la compétence II - Les enjeux de la GPEC III - Une démarche reliant stratégie/compétences/organisation

Plus en détail

2 PANORAMA DU MARCHE AUTOMOBILE CHINOIS...

2 PANORAMA DU MARCHE AUTOMOBILE CHINOIS... SOMMAIRE LA CHINE EN BREF... 5 1.1 PRINCIPAUX INDICATEURS ECONOMIQUES...5 1.2 SHANGHAI ET SA PROCHE REGION...7 2 PANORAMA DU MARCHE AUTOMOBILE CHINOIS... 11 2.1 L ESSOR DE L INDUSTRIE AUTOMOBILE CHINOISE...11

Plus en détail

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement

Talents. 7 pratiques RH à la loupe. Performances. Mobilité. Evaluation. Numérique. Compétences. Réseaux sociaux. Engagement COLLECTION > PRATIQUES RH IN THE BUSINESS OF YOUR SUCCESS TM 7 pratiques RH à la loupe Indicateurs Analyses Expertises Perspectives Evaluation Business intelligence Formation Performances Masse salariale

Plus en détail

Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015

Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015 SÉRIE TENDANCES/IDÉES Bilan comparatif du marketing au troisième trimestre 2015 Informations cruciales sur les performances du Search, du Social et du Display par terminal Introduction Le troisième trimestre

Plus en détail

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE

LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE LE DOLLAR CANADIEN : DÉTERMINANTS DU TAUX DE CHANGE Bibliothèque du Parlement Capsule d information pour les parlementaires TIPS-117F Le 20 décembre 2004 Le dollar canadien Le dollar canadien évolue selon

Plus en détail

Flore-Aline Colmet Daâge*

Flore-Aline Colmet Daâge* NOTE n 153 - Fondation Jean-Jaurès - 23 janvier 2013 - page 1 Un enjeu clé pour dynamiser l emploi Flore-Aline Colmet Daâge* * Directrice d études, département «Opinion et stratégies d entreprise», Ifop

Plus en détail

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS

PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS PROBLÈMES STRUCTURELS DES ÉCONOMIES OCCIDENTALES: LE CAS DES ÉTATS-UNIS CONFÉRENCE À L'ASSOCIATION DES ÉCONOMISTES QUÉBÉCOIS COLLOQUE SUR LA CONJONCTURE ÉCONOMIQUE DE LA RÉGION DE QUÉBEC Pierre Fournier

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/13/INF/8 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 1 ER MAI 2014 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Treizième session Genève, 19 23 mai 2014 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LE RÔLE DES BREVETS

Plus en détail

L innovation au Canada et au Québec: le lent réveil

L innovation au Canada et au Québec: le lent réveil L innovation au Canada et au Québec: le lent réveil Une présentation de Alain Dubuc Journée Innovation et entrepreneuriat Institut national d optique Château Frontenac Québec, 22 janvier INTRODUCTION Un

Plus en détail

Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/POL/INF/2

Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/POL/INF/2 BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 320 e session, Genève, 13-27 mars 2014 GB.320/POL/INF/2 Section de l élaboration des politiques POL POUR INFORMATION Résultats du Colloque des employeurs

Plus en détail

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille

Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Ministère délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes handicapées et à la Famille Intervention de Philippe Bas, Ministre délégué à la Sécurité sociale, aux Personnes âgées, aux Personnes

Plus en détail

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas

Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Migration: un plus pour la Suisse Relations entre État social et migration: la position de Caritas Prise de position de Caritas_mars 2011 Migration: un plus pour la Suisse En bref: Quel est l effet de

Plus en détail

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée

Trois entreprises sur cinq souffrent d une infrastructure informatique inadaptée L environnement commercial actuel présente à la fois d innombrables opportunités et de multiples risques. Cette dichotomie se révèle dans le monde de l informatique (et dans les conseils d administration

Plus en détail

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien

Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien Guerre des devises : implications pour l investisseur canadien 9 septembre 2014 Équipe de répartition de l actif et des devises Vincent Lépine Vice-président, Répartition de l'actif et gestion des devises

Plus en détail

Les clés de la mixité

Les clés de la mixité Women Matter 2012: Making the Breakthrough Les clés de la mixité Focus sur les entreprises françaises 2 McKinsey conduit depuis de nombreuses années des travaux de recherche sur le rôle des femmes au sein

Plus en détail

Les Retraites en France

Les Retraites en France Les Retraites en France Pour une Réforme Durable Strategie I Conseil I Digital I Technologie I Operations Une réforme en profondeur Alors que la réforme des retraites fait à nouveau l actualité, il apparaît

Plus en détail

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012

Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 COMMUNIQUÉ N o : 2 Croissance du secteur passagers et décroissance du fret aérien en 2012 31 janvier 2013 (Genève) L Association du transport aérien international (IATA) a publié ses statistiques de trafic

Plus en détail

La métallurgie suisse et la fabrication de machines en pleine forme

La métallurgie suisse et la fabrication de machines en pleine forme La métallurgie suisse et la fabrication de machines en pleine forme Environ 5% de la population active vit de la métallurgie et de la fabrication de machines, ce qui classe ces branches parmi les principaux

Plus en détail

Réussir don développement en Méditerranée. Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012

Réussir don développement en Méditerranée. Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012 Conseil en stratégies de changement Réussir don développement en Méditerranée Quels points de vigilance? Réunion Finances Conseil Méditerranée / CCIMP Marseille, le 23 février 2012 Laurent WEIL BPI Group

Plus en détail

Fusions & Acquisitions Magazine Mars/Avril 2012 Laurent Des Places, Associé, Secteur Automobile Florent Steck, Associé, Transaction Services

Fusions & Acquisitions Magazine Mars/Avril 2012 Laurent Des Places, Associé, Secteur Automobile Florent Steck, Associé, Transaction Services Fusions & Acquisitions Magazine Mars/Avril 2012 Laurent Des Places, Associé, Secteur Automobile Florent Steck, Associé, Transaction Services Avec l aimable autorisation de Fusions & Acquisitions Magazine

Plus en détail

- Communiqué de Presse -

- Communiqué de Presse - Paris, le 7 janvier 2010 - Communiqué de Presse - L Union Financière de France lance GPS - Gestion Pilotée et Suivi : un concept de gestion innovant en adéquation avec les attentes de la clientèle patrimoniale,

Plus en détail

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER

IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER JEAN-LUC BUCHALET CHRISTOPHE PRAT IMMOBILIER COMMENT LA BULLE VA SE DÉGONFLER Acheter ou louer? Investir? Les clés pour éviter de se faire piéger, 2014 ISBN : 978-2-212-55888-3 Introduction Ce que disent

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/5/7 REV. ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 21 JUILLET 2010 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Cinquième session Genève, 26 30 avril 2010 PROJET RELATIF À LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE

Plus en détail

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011

PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 PME EN CHINE: LES CLES POUR INVESTIR ET SE DEVELOPPER JOURNEES CHINE JUIN 2011 0 1 SOMMAIRE Les opportunités du 12 ème plan quinquennal pour les entreprises françaises La situation des PME françaises en

Plus en détail

l argent et le crédit Étude sur les femmes,

l argent et le crédit Étude sur les femmes, Étude sur les femmes, l argent Ally McBeal,, Alice Nevers, Carrie Bradshaw, Clara Sheller qu ont donc en commun toutes ces femmes? Ces nouvelles héroïnes sont célibataires! Les femmes célibataires représentent

Plus en détail

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES

LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LA SECONDE PARTIE DE CARRIÈRE : COMPARAISON HOMMES/FEMMES LES ÉTUDES DE L EMPLOI CADRE N 2014-11 MARS 2014 Situation professionnelle des femmes et des hommes cadres selon la génération Opinion des femmes

Plus en détail

Présentation des industries de la Métallurgie

Présentation des industries de la Métallurgie Présentation des industries de la Métallurgie - Sources U.I.M.M. Lorraine En France Les industries de la transformation des métaux recouvrent les activités suivantes : - Biens intermédiaires : production

Plus en détail

DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE. Introduction

DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE. Introduction 1 DROIT PÉNAL DES AFFAIRES EN CHINE Introduction Histoire. Qu il semble loin, le temps où il suffisait au souverain d écouter son conseiller avisé pour trouver l harmonie du royaume. Il y fallait des qualités

Plus en détail

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé

LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL. LI Bin Résumé LA PROTECTION DE LA PROPRIÉTÉ EN CHINE : TRANSFORMATION DU DROIT INTERNE ET INFLUENCE DU DROIT INTERNATIONAL LI Bin Résumé 1. Thème. Le droit de propriété a été l objet de réformes successives en Chine.

Plus en détail

Les entreprises en Ile de France

Les entreprises en Ile de France Tendances régionales Les entreprises en Ile de France Contexte conjoncturel Bilan 1 Perspectives 1 lndicateur du Climat des Affaires Un indicateur du climat des affaires permet une lecture rapide et simplifiée

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Premier Trimestre 215) Banque Centrale de Tunisie Avril 215 1- Environnement International 1-1. Croissance Economique - Selon les prévisions du Fonds monétaire international

Plus en détail

Emploi et territoires

Emploi et territoires Emploi et territoires Emploi et territoires Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi Octobre 2015 page 1 Sondage de l Institut CSA pour le Conseil d orientation pour l emploi

Plus en détail

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement?

Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? Quelles clés pour choisir un cabinet de reclassement? L organisation Livre blanc Objectif du document : Ce document a pour objectif de présenter les principaux éléments de choix d un cabinet de reclassement

Plus en détail

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites

Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Confédération des Organisations Familiales de l Union européenne Réponse de la COFACE à la Consultation de la Commission européenne à propos du Livre vert sur les retraites Commentaire général Le premier

Plus en détail

CECI N EST PAS UNE REPRISE

CECI N EST PAS UNE REPRISE Novembre 2013. 15.681 S I G N E S CECI N EST PAS UNE REPRISE Bonfond Olivier Le bout du tunnel? Depuis quelques mois, en Belgique mais aussi en France et dans quelques autres pays européens, les dirigeants

Plus en détail

Eléments de correction Khôlle n 10. A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte?

Eléments de correction Khôlle n 10. A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte? Eléments de correction Khôlle n 10 A partir du cas français, vous vous demanderez quels sont les enjeux d une monnaie forte? Une remarque en intro : j ai volontairement rédigé une seconde partie qui s

Plus en détail

Comprendre les Philippines 17

Comprendre les Philippines 17 Préface.......................................................................... 7 Comprendre les Philippines 17 Repères essentiels........................................................ 19 Climat, territoires,

Plus en détail

«Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée»

«Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée» CONVENTION INTERNATIONALE DES JURISTES DE L UNION POUR LA MEDITERRANEE NICE, LE 28 JUIN 2008 «Le contexte général du Projet d Union pour la Méditerranée» Henry Marty-Gauquié, Représentant du Groupe BEI

Plus en détail

Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. 1. Reprise économique et croissance

Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances. 1. Reprise économique et croissance Présentation 2012 au Comité permanent de la Chambre des communes sur les finances 1. Reprise économique et croissance Compte tenu du climat d austérité budgétaire actuel au sein du gouvernement fédéral

Plus en détail

Gestion des clusters : guide pratique

Gestion des clusters : guide pratique Outils d action Gestion des clusters : guide pratique Cluster management? A practical guide, Part A: Overview, GTZ, décembre 2007. Même à l époque où les économies étaient encore largement centrées sur

Plus en détail

RESULTATS DE L ENQUÊTE SUR LES BESOINS DES TPE LOCALES EN MATIERE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

RESULTATS DE L ENQUÊTE SUR LES BESOINS DES TPE LOCALES EN MATIERE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES RESULTATS DE L ENQUÊTE SUR LES BESOINS DES TPE LOCALES EN MATIERE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Document réalisé par Peter Ulrich, économiste Les membres du Service de proximité aux TPE : 1 Le contexte

Plus en détail

Faut-il s inquiéter des nombreux déséquilibres de la Chine?

Faut-il s inquiéter des nombreux déséquilibres de la Chine? 21 Février 2011 6A, rue Goethe, L-1637 Luxembourg, Tel.: (+352) 26 895-1, Fax: (+352) 26 895-24 e-mail: secretariat@bcee-am.lu, www.bcee-assetmanagement.lu Faut-il s inquiéter des nombreux déséquilibres

Plus en détail

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE

LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE Le 20 janvier 2011 LA CONFIANCE DES MARCHÉS ÉMERGENTS EST EN HAUSSE TANDIS QUE CELLE DES MARCHÉS DÉVELOPPÉS RECULE ***La confiance des marchés asiatiques se rapproche de son niveau d avant la crise***

Plus en détail

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur?

Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Les évolutions stratégiques de la Data Quality en 2012 : Comment s adapter aux nouvelles habitudes digitales du consommateur? Un Livre Blanc Experian Marketing Services d après une enquête menée par le

Plus en détail

Dépenses et personnel de recherche et développement des entreprises privées en Suisse 2012

Dépenses et personnel de recherche et développement des entreprises privées en Suisse 2012 Département fédéral de l intérieur DFI Office fédéral de la statistique OFS Actualités OFS Embargo: 19.12.2013, 9:15 4 Economie nationale Neuchâtel, décembre 2013 Dépenses et personnel de recherche et

Plus en détail

CONJONCTURE FRANÇAISE

CONJONCTURE FRANÇAISE CONJONCTURE FRANÇAISE Faiblesse de l investissement L amélioration récente du climat des affaires peine à se traduire par une augmentation de l activité. Dans le secteur industriel, la production reste

Plus en détail

Observatoire du design en Rhône-Alpes

Observatoire du design en Rhône-Alpes Observatoire du design en Rhône-Alpes 2013 2014 Le codesign La région Rhône-Alpes, deuxième région française pour la concentration de designers et d entreprises utilisatrices de design, a structuré depuis

Plus en détail

Étude menée par Vanson Bourne Research

Étude menée par Vanson Bourne Research Étude menée par Vanson Bourne Research N o v e m b r e 2013 1 3 200 ENTRETIENS AU TOTAL avec 1 600 décideurs informatiques et 1 600 décideurs métiers 100 DÉCIDEURS INFORMATIQUES et 100 DÉCIDEURS MÉTIERS

Plus en détail

Changement de moteur

Changement de moteur (CEPII) Présentation de l économie mondiale 2008 On l attendait depuis longtemps! Le déséquilibre de la croissance et les global imbalances Chaque année, commentaire du creusement continu du déficit courant

Plus en détail

MODULE 1 LE MARKETING UNITÉ 1 UNITÉ 2

MODULE 1 LE MARKETING UNITÉ 1 UNITÉ 2 MODULE 1 LE MARKETING UNITÉ 1 LA VÉRITÉ SUR LE MARKETING: QU EST-CE QUE LE MARKETING? QU EST-CE QUE N EST PAS LE MARKETING? DIX CONSEILS POUR UNE GESTION DE MARQUE EFFICACE UNITÉ 2 LA PLANIFICATION STRATÉGIQUE

Plus en détail

Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique?

Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique? Restera-t-il une place pour l éolien dans le futur marché énergétique? France Energie Eolienne Mars 2014 Le marché de l électricité traverse aujourd hui une crise sans précédent. La crise économique engendre

Plus en détail

Baromètre de l innovation Octobre 2014

Baromètre de l innovation Octobre 2014 Baromètre de l innovation Octobre 2014 Diffusion des données personnelles sur le web : quelles sont les attentes des Français? Un baromètre BVA Syntec numérique Ce sondage est réalisé par pour le Publié

Plus en détail

BÂTIR UNE STRATÉGIE DE RÉMUNÉRATION

BÂTIR UNE STRATÉGIE DE RÉMUNÉRATION Introduction L a question de la rémunération se situe, par nature, au fondement même des pratiques de gestion du personnel. Aussi peu développée soit-elle, toute gestion des ressources humaines s organise

Plus en détail

L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite

L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite Enquête épargne 2011 Optimind/OpinionWay L avenir des contrats en euros De l avenir incertain des contrats en euros à l opportunité de nouvelles solutions en Epargne Retraite Edition 2011 Réalisée entre

Plus en détail

Dossier de presse. 16 janvier 2015 I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE

Dossier de presse. 16 janvier 2015 I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE 16 janvier 2015 Dossier de presse I. LES MISSIONS DE LA NOUVELLE AGENCE Les missions respectives actuelles des deux agences, quoique par nature différentes, tendent vers un même objectif : celui de l internationalisation

Plus en détail

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER

TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TESTS D ÉVALUATION DU FRANÇAIS POUR L ADMISSION AU MASTER TEST Nr.2 Ière épreuve. ( /20 points) Définissez les termes en remettant en ordre les mots et les expressions suivants: 1. Marché financier : et

Plus en détail

Missions Pays 2013 Un programme complet pour développer votre business Grâce à : Russie Perspective 2013* Japon 28 jan au 1er fév Corée

Missions Pays 2013 Un programme complet pour développer votre business Grâce à : Russie Perspective 2013* Japon 28 jan au 1er fév Corée Mission Japon & Perspectives 2013 Pays 2013 SUD DE FRANCE DÉVELOPPEMENT DÉPARTEMENT MULTISECTORIEL Un programme complet pour développer votre business Russie Perspective 2013* Corée Perspective 2013* Inde

Plus en détail

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*)

POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE. Patrick ARTUS (*) POLITIQUES DE SORTIE DE CRISE : L ALLEMAGNE ET LA FRANCE par Patrick ARTUS (*) Incertitudes sur la croissance future, cependant plus de crise aussi violente qu en 2009 On ne peut pas dire aujourd hui que

Plus en détail

Investissements et R & D

Investissements et R & D Investissements et R & D Faits marquants en 2008-2009 - L investissement de l industrie manufacturière marque le pas en 2008 et se contracte fortement en 2009 - Très fort recul de l utilisation des capacités

Plus en détail

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc

Bilan éco Bilan éc nomique onomique Bilan éc Bilan économique Bilan économique 2009 BASSIN D EMPLOI VENDÉE EST Après une année 2009 éprouvante, l économie vendéenne semble enfin s engager sur le chemin de la reprise Après avoir débuté dans un climat

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Enseignement supérieur et Formation continue en Chine

Enseignement supérieur et Formation continue en Chine Enseignement supérieur et Formation continue en Chine Enjeux Est / Ouest Défis à relever et position française Michel PANET Consultant international mpanet@wanadoo.fr Professeur vacataire en Masters :

Plus en détail

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES

SOMMAIRE. FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES FÉVRIER 2013 RESSOURCES HUMAINES ÉTUDE POINTS DE VUE BDC Recherche et intelligence de marché de BDC TABLE DES MATIÈRES Faits saillants du sondage 2 Contexte et méthode de sondage 3 Profil des répondants

Plus en détail

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE

ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Licence AES, Relations monétaires internationales 2000-2001 Feuille de Td N 1 : La balance des paiements. ETATS-UNIS : FINANCEMENT DE LA BALANCE COURANTE Sources : Extraits d'articles publiés par : Recherche

Plus en détail

PROGRAMME VILLES VERTES

PROGRAMME VILLES VERTES PROGRAMME VILLES VERTES FINALITÉ DU PROGRAMME L OCDE a lancé un programme intitulé Villes vertes afin d évaluer dans quelle mesure les politiques de croissance verte au sein des villes et de développement

Plus en détail

I. L étude Usages & Attitudes

I. L étude Usages & Attitudes I. L étude Usages & Attitudes 1. Historique En 1997, entreprise leader de la distribution de boissons sur le marché hors domicile, France Boissons souhaite réaliser un état des lieux de son secteur d activité

Plus en détail

Les tableaux de bord RH

Les tableaux de bord RH Joëlle IMBERT Les tableaux de bord RH Construire, mettre en œuvre et évaluer le système de pilotage, 2007 ISBN : 978-2-212-53910-3 4 Les sources d information La mise en place du système de pilotage RH

Plus en détail

L industrie automobile au Maroc

L industrie automobile au Maroc المملكة المغربية Royaume du Maroc Département des Statistiques des Echanges Extérieurs L industrie automobile au Maroc -Performance à l export- -Décembre 203- Introduction L ouverture commerciale et la

Plus en détail

BUDGET du QUÉBEC 2015

BUDGET du QUÉBEC 2015 BUDGET du QUÉBEC 2015 Services économiques TD BUDGET 2015 DU QUÉBEC : LE GOUVERNEMENT MAINTIENT LE CAP FISCAL Faits saillants Le gouvernement du Québec a déposé son deuxième budget depuis son arrivée au

Plus en détail

2012-2013 : perspectives du marché publicitaire selon Omnicom Media Group

2012-2013 : perspectives du marché publicitaire selon Omnicom Media Group ONMEDIA Dossier Décembre 2011 2012-2013 : perspectives du marché publicitaire selon Omnicom Media Group 2011-2012 : croissance mondiale au ralenti Dans son rapport publié en septembre dernier, le FMI prédit

Plus en détail

PORTRAIT DU CONSOMMATEUR CHINOIS

PORTRAIT DU CONSOMMATEUR CHINOIS PORTRAIT DU CONSOMMATEUR CHINOIS SYNTHÈSE 2 SITUATION ÉCONOMIQUE ET PROPENSION À CONSOMMER EN CHINE AUJOURD HUI LA CROISSANCE ÉCONOMIQUE en Chine poursuit son ralentissement (7,4% T1214, 9,3% 211) D'ici

Plus en détail

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE

CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE CONFERENCE INTERNATIONALE LE PARTENARIAT STRATEGIQUE ENTRE LE MAROC ET LA FEDERATION DE RUSSIE RABAT, 18 OCTOBRE 2012 Les relations entre le Maroc et la Russie sont anciennes. Toutefois, elles n ont connu

Plus en détail

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015

Conjoncture économique et marchés financiers. Octobre 2015 Conjoncture économique et marchés financiers Octobre 215 Page 1 l 6/1/215 Une croissance mondiale pénalisée par les émergents Prévisions de croissance mondiale du FMI de 3,3% en 215 et 3,8% en 216 La croissance

Plus en détail

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1

Eco-Fiche BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Eco-Fiche Janvier 2013 BILAN DE L ANNEE 2012 QUELLES PERSPECTIVES POUR 2013? 1 Retour sur l année 2012 : l atonie En 2012, le Produit Intérieur Brut (PIB) s est élevé à 1 802,1 milliards d euros, soit

Plus en détail

Indice canadien de report de la retraite Sun Life

Indice canadien de report de la retraite Sun Life Indice canadien de report de la retraite Sun Life Rapport sur l Indice canadien de report de la retraite Sun Life 2014 La vie est plus radieuse sous le soleil Table des matières À propos de l Indice canadien

Plus en détail

A la recherche de vents porteurs

A la recherche de vents porteurs OCTOBRE 2014 A la recherche de vents porteurs Le bilan d activité des TPE-PME pour le troisième trimestre s inscrit dans le prolongement des trimestres précédents. Après avoir été un peu plus favorable

Plus en détail

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale

La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale 19 novembre 2015 La croissance de l emploi et des salaires ravive les possibilités d une hausse des taux de la Réserve fédérale Faits saillants Aux États Unis, la croissance du PIB réel a été de 1,5 %

Plus en détail