Maladie hémolytique du nouveau né. Dr Emmanuel RIGAL Unité d hématologie transfusionelle GENEVE Présentation du 13 janvier 2012.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Maladie hémolytique du nouveau né. Dr Emmanuel RIGAL Unité d hématologie transfusionelle GENEVE Présentation du 13 janvier 2012."

Transcription

1 Maladie hémolytique du nouveau né. Dr Emmanuel RIGAL Unité d hématologie transfusionelle GENEVE Présentation du 13 janvier 2012.

2 HISTORIQUE Période de DESCRIPTION : -Ictère, Anasarque 1609 Louyse BOURGEOIS -ANASARQUE 1900 SCHRIDDLE -ICTERE Nucléaire 1904 SHMORL -ANEMIE Erythroblastique 1909 ECKLIN -Relation des deux! Cause? 1932 DIAMOND -Cause immunologique : anti-hbf 1938 DARROW Période d OBSERVATION : 1939 LEVINE - STETSON : observation : Mary SENO enfant mort-né + hémolyse transfusionnelle avec sang du mari 1940 LANDSTEINER - WIENER : Cobaye + GR Macaccus rhesus anticorps agglutinant 85 % des GR humains dits Rh LEVINE : érythroblastose fœtale = INCOMPATIBILITE Rh : Ag Rh = D puis Ag C, E et c et e antithétiques 1945 COOMBS : test de mise en évidence des IgG maternelles sur GR de l enfant = diagnostic de l IFME

3 Quelques chiffres 10 à 12 % des couples sont Rh D négatif pour la mère et Rh D + pour le père. Fréquence des alloimmunisations pour la France, ABO inclus est autour de 4 pour 1000 MHPN est de 700 par an en France. Formes graves: 300 dont 100 avec traitement intra-uterin et 40 à 50 décès. 400 formes modérées

4 EVOLUTION de la MHPN Avant Mortalité infantile / : 40 dont 4 par MH anti-d - Mortalité de la MH anti-d (Anasarque/Ictère nucléaire) : 50 % - Risque d immunisation anti-d de la femme D- : 13.2 %. si ABO compatible : 16. si enfant D+ ABO incompatible (1/5) : 2 Progrès constants - Exsanguino-transfusion 1946 (Wallerstein, ictére nucléaire éradiqué) Accouchement anticipé provoqué Dosage de la bilirubine amniotique, transfusion intra-péritonéale Ponction sang foetal et transfusion intra-vasculaire fœtale, Progrès de la surveillance fœtale et de la pédiatrie Mortalité de la MH anti-d : 3-5 % Perspectives - Suivi des grossesses à risque d immunisation - Immunoprophylaxie anti-d

5 MHPN symptomatiques / Ac en cause Anticorps fréquence Risque d anémie foetale /1 000 anti-a 2 non anti-b 1 non anti-d RH1 0.8 oui à > 15 SA anti-c RH4 0.1 oui à > 20 SA anti-e RH rare au 3 trim anti-k KEL oui à > 15 SA autres : <0.1 anti-e, Fya, Jka, Kpa, M, U, k exceptionnel Kpb, Jsa, Jsb Ku PP1P K, Di b, LW, Wr a anti-c, Cw, G, Fyb, Jkb, S, s non d après Y. Brossard 2001

6 FORMES cliniques de MHPN Fréquence Titre Hb Clinique Pronostic n MODEREE 50 % < 32 >140 g/l Ictère Survie n SERIEUSE > 25 > Prématurité >1 µg Anémie Survie ètransfusion Ictère èphotothérapie n GRAVE < 25 élevé <70 Anasarque èt.i.u anti-d 40 % (22-33 SA), 60 % >33 SA anti-k anti-c - constituée en 6 semaines - décès : 2 fois / 3 (1/3 MIU sans anasarque) Décès Anti-D, K : 20 % Anti- c : 10 % sans traitement

7 Corrélation titre/dosage pondéral.

8 2-1è Appréciation quantitative des Acs TITRAGE : reflet des anticorps de forte affinité CNRHP 2003 DOSAGE PONDERAL (anti-d, anti-c ) : - 2 temps : reflet de la concentration des anticorps (meilleur rendement des Acs de faible affinité) - 1 temps : expression des IgG1 de haute affinité (IgG3 détruites) Anti-D = 1 µg/ml pas d anémie < 32 SA = 4 µg/ml anémie dès 18 SA Risque moindre si Acs IgG3 et/ou basse affinité Pour anti-d, anti-c Répétition titrage et/ou DP : - toutes les 4 sem. après 3 mois de grossesse si taux initial modéré toutes les 2-3 sem. si taux initial moyen toutes les semaines si réactivation 5 à 10 jours après test invasif (amniocentèse ) anti-k Dosage initial puis tous les mois après 4 mois anti-e Dosage mensuel après 5 mois autres Acs 2 dosages en cours de grossesse

9 .

10 ORIGINE DES ALLO AC CONCERNES -Hétéro immunisation ( anti A ou anti B ) -Allo immunisation transfusion ( prévenue par la distribution de CGR iso phénotypes) hémorragie foeto maternelle -IgG de classe 1 et 3 -Fréquence de l IFM dépend de l age gestationnel : 4% premier trimestre 45 % troisième trimestre

11 ANTIGENES CONCERNES - Ag Rh, K, JK, FY protéines transmembranaires des GR pleinement exprimées chez l embryon dès 6SA anémie chez fœtus et maladie hémolytique chez NN - Ag : ABH, P, Lewis carbohydrates pas de risque d anémie pour fœtus risque faible de maladie hémolytique post natale pour les incompatibilités ABO

12 OBJECTIFS DU SUIVI DES FEMMES ENCEINTES Dépister la présence d allo Ac dans la circulation maternelle En cas d IFM avérée suivre la cinétique des Ac orienter la prise en charge obstétricale des femmes traitement du fœtus et ou du NN Encadrer l immunoprophylaxie anti D réalisée en cours de grossesse et dans le post-partum chez les femmes Rh D négatif

13 - IFM ABO la plus fréquente EPIDEMIOLOGIE NN A ou B de mère O pas d anémie fœtale sévère, risque d ictère immunisation non évitable - IFM anti D atteint le second enfant ¼ anémie fœtale sévère avant 34 SA allo immunisation par microhémorragies de sang fœtal Rh D positif chez une mère Rh D négative possibilité d immunoprophylaxie - Autres IFM anti C, anti Kell, exceptionnelle pour les autres

14 SURVEILLANCE CLINIQUE = Moyens de détection de l ANEMIE FOETALE ECHOGRAPHIE morphologique = Signes d anasarque (insuffisance cardiaque anoxique) ENREGISTREMENT Rythme Cardiaque Fœtal MESURE DOPPLER flux sanguin artère cérébrale moyenne depistage de l anémie à 7g + BIOLOGIE. Taux des Ac. Phéno paternel. Antécédents. PLA : dosage bilirubine. PSF : taux Hb Conduite à Tenir : è Abstention (poursuite de la grossesse) è soit ACCOUCHEMENT anticipé (>31 SA) soit TRANSFUSIONS in utero (20-35 SA) Essais de diminution des Acs maternels : - Echanges plasmatiques Injections d IG 1-2g/kg pas,peu efficaces

15 Doppler cérébral : le Pic Systolique Cérébral de l artère moyenne cérébrale ( PSC-AMC) C est le grand progrès de ces 20 dernières années. Cependant cette mesure relève de la compétence d un opérateur bien entraîné à ce type d exploration dans un service rompu à la réalisation de cette exploration. L installation d une anémie chez le fœtus se traduit par une diminution de la viscosité sanguine et d une augmentation du débit cardiaque fœtal bien mis en évidence par les analyses par Doppler des flux artériels. Au début des années 1990 plusieurs équipes ont cherché à analyser ce flux et à établir une corrélation avec l anémie chez le fœtus. L artère moyenne cérébrale (AMC) a été retenue du fait de son accessibilité chez le fœtus et du fait des moindres variabilités dans l établissement des mesures entre équipes. Pour ce faire les opérateurs se réfèrent aux valeurs des PSC-AMC établies en fonction de l âge gestationnel ( Courbe de MARI) et calculent chez le fœtus la valeur du PSC-AMC en l exprimant par rapport à la valeur médiane de la population du même âge gestationnel donné par les références publiées. Ils établissent ainsi le «MoM» ( Multiple of Median) du fœtus. Cette valeur est bien corrélée au taux d hémoglobine fœtal lui aussi exprimé en multiple de la médiane de l hémoglobine pour l âge gestationnel du fœtus comme le montre la figure suivante : Cette mesure est très fiable entre 16 et 35 SA et doit être répétée trois fois de façon rapprochée pour en assurer la validité. Classiquement une valeur du PSC-AMC de plus de 1,5 MoM est le reflet d une anémie dans 86% des cas. L anémie est détectable à 7g environ.

16 Exsanguino-transfusion (robinet 4 voies) Nouveau né Accouchement CLINIQUE : soit anticipé provoqué soit spontané - Ictèrique forme - Anémique - Grave (anasarque) - Seringue - V.ombilicale - Unité de sang - Rejet Exsanguino-transfusion DIAGNOSTIC de MH - Recherche de l Ag-cible (Groupage, Phénotypage) - Test à l AGH direct : Positif (Elution des Ac maternel) SURVEILLANCE BIOLOGIQUE - Taux d Hb Indication de TRANSFUSION jusqu au 4 mois de vie - Bilirubinémie «PHOTOTHERAPIE

17 MHPN grave RH1=D, RH4= c KEL1=K

18 GRAVITE de 285 MHPN selon la spécificité de l anticorps en cause Lyon

19 cas cas sans sans transfusion transfusion : avec transfusion : Décès : % écarts écarts a n anti-d t i - D 27 a n anti-c anti-k t i - c a anti-d 27 anti-c 18 n t i anti-k autres anti-k - K a u t r autres autres e s 50.7 % 77.7 % 33.3 % 73.5 % % % % %

20 En MH annuelles en France 400 formes modérées 300 formes sérieuses dont 100 TIU 60 sauvés décès 5 % mortalité

21 CAT Soit il s agit d une situation avec titre de l anticorps < 16 et un dosage pondéral < 0,8 µg/ml, il convient dès lors de surveiller attentivement l évolution des anticorps tous les mois puis tous les 15 jours (au-delà de 20 SA). Soit la patiente a un titre d anticorps supérieur à 16 ou un DP > 0,8 il faut confier cette patiente à une équipe spécialisée dotée de l ensemble des moyens humains et techniques appropriés 24h/24 et 7j/7 car l évolution peut se faire rapidement vers l aggravation surtout lorsqu il s agit des anticorps anti-rh1 ( D ), KEL1 ( K ) et RH4 ( c).

22 CAT thérapeutique avant 17 SA : transfusion intrapéritonéale entre 17 et SA : transfusion ou exsanguino tranfusion par cordocentèse après SA : naissance de l enfant et prise en charge par un service de néonatalogie spécialisé.

23

Introduction. Physio-pathologie. Epidémiologie. Allo-immunisation Foeto-Maternelle. Physio-pathologie Mode Immunisation

Introduction. Physio-pathologie. Epidémiologie. Allo-immunisation Foeto-Maternelle. Physio-pathologie Mode Immunisation Allo-immunisation Foeto-Maternelle Prise en charge et principe de prévention Introduction Production d Ac chez la mère dirigé contre un Ag de groupe sanguin avec risque d hémolyse et d anémie fœtale V.

Plus en détail

Cours sur l anémie hémolytique du nouveau-né

Cours sur l anémie hémolytique du nouveau-né Cours sur l anémie hémolytique du nouveau-né né Dr Marie-José STELLING Musée des grenouilles à Estavayer-le-Lac Anémie hémolytique du nouveau-né né Trois conditions doivent être réunies: présence d un

Plus en détail

PREVENTION DE L ALLO-IMMUNISATION Rh D FOETO-MATERNELLE.

PREVENTION DE L ALLO-IMMUNISATION Rh D FOETO-MATERNELLE. Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles - 78150 Le Chesnay Tel : 01.39.43.12.04 Fax : 01.39.43.13.58 E-mail : cpav@wanadoo.fr Web: http://www.nat78.com PREVENTION DE L ALLO-IMMUNISATION

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 31 mars 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 31 mars 2010 Examen du dossier des spécialités inscrites pour une durée de 5 ans par arrêté du 19/04/2005 (JO du 03/05/2005) RHOPHYLAC 200 microgrammes/2 ml, solution

Plus en détail

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES

IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES IMPORTANCE DU SUIVI IMMUNO-HEMATOLOGIQUE DE LA FEMME ENCEINTE PLACE DES NOUVELLES TECHNOLOGIES Dr. Christine André-Botté 20 mai 2010 Les partenaires Risque vital Besoin de PSL particuliers EFS Laboratoire

Plus en détail

Anémie hémolytique du nouveau-né

Anémie hémolytique du nouveau-né Anémie hémolytique du nouveau-né né Trois conditions doivent être réunies: présence d un anticorps anti-érythrocytaire dans le plasma maternel passage de cet anticorps dans le sang fœtal par voie placentaire

Plus en détail

2 ) LE SYSTEME ABO : Le système de groupes érythrocytaires (= premier groupe tissulaire) a été découvert grâce aux travaux de Landsteiner en 1900.

2 ) LE SYSTEME ABO : Le système de groupes érythrocytaires (= premier groupe tissulaire) a été découvert grâce aux travaux de Landsteiner en 1900. 04.01.00. GROUPES SANGUINS Dr Deschamps 1 ) DEFINITION : a) Groupe : Ensemble d individus qui ont un caractère en commun et se distinguent ainsi des autres. b) Sanguin : Concerne une cellule ou une molécule

Plus en détail

Alloimmunisations anti-érythrocytaires Diagnostic et prise en charge néonatale

Alloimmunisations anti-érythrocytaires Diagnostic et prise en charge néonatale Alloimmunisations anti-érythrocytaires Diagnostic et prise en charge néonatale DESC Néonatologie 2011 Séminaire Hématologie Dr A. Cortey Centre de Référence en Hémobiologie Périnatale Hôpital Saint-Antoine

Plus en détail

Suivi Immuno-Hématologique de la femme enceinte

Suivi Immuno-Hématologique de la femme enceinte Suivi Immuno-Hématologique de la femme enceinte Dr Agnès Mailloux UF de biologie du CNRHP Centre National de Référence en Hémobiologie Périnatale Pôle de Biologie médicale et Pathologie HUEP AP-HP INTRODUCTION

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP

MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP MANUEL DE PRELEVEMENT DES EXAMENS DE BIOLOGIE MEDICALE DU CNRHP CN-QAL-M1 - V1 Février 2012 SOMMAIRE I. Textes réglementaires et documents de référence II. III. IV. Textes réglementaires Documents de référence

Plus en détail

Primo-immunisations rhesus 1 en cours de grossesse : évolution et conséquences néonatales. Étude rétrospective sur dossiers, menée sur

Primo-immunisations rhesus 1 en cours de grossesse : évolution et conséquences néonatales. Étude rétrospective sur dossiers, menée sur Primo-immunisations rhesus 1 en cours de grossesse : circonstances, évolution et conséquences néonatales. Étude rétrospective sur dossiers, menée sur deux ans en Ile-de-France à partir de données biologiques

Plus en détail

Chap.4 LES GROUPES SANGUINS

Chap.4 LES GROUPES SANGUINS Chap.4 LES GROUPES SANGUINS O B B O A A AB A B AB O O A A O AB AB I- I-Le Système ABO A) A) Historique B) B) Principe du du Système ABO : 1) 1) Des Des Antigènes nes àla la surface des des hématies ::

Plus en détail

LE SANG PHENOTYPÉ RH-K

LE SANG PHENOTYPÉ RH-K LE SANG PHENOTYPÉ RHK Institut National de la Transfusion Sanguine Thierry PEYRARD + tpeyrard@ints.fr Centre National de Référence pour les Groupes Sanguins (CNRGS) INTS/INSERM U665 PARIS Colloque scientifique

Plus en détail

LES GROUPES SANGUINS

LES GROUPES SANGUINS LES GROUPES SNGUINS Coordination Régionale d émovigilance Docteur Mahdi TZEROUT Madame Yolande GLINIER Direction Régionale des ffaires Sanitaires et Sociales Midi-Pyrénées 10 Chemin du Raisin 31050 TOULOUSE

Plus en détail

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines

CAS CLINIQUES. CAS CLINIQUE n 1 14/05/2012. Patiente née en 1970. Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG CAS CLINIQUE n 1 Patiente née en 1970 CAS CLINIQUES Allogreffe de CSH prévue dans 3 semaines Prescription de 2 CGR et CP (Hb : 7,5 g/dl et plaquettes = 12 000/mm 3 ) sans

Plus en détail

Le dépistage des risques en cours de la grossesse

Le dépistage des risques en cours de la grossesse Le dépistage des risques en cours de la grossesse DR : BOUCHOUCHA-H Le plan du cours Introduction Les risques à dépistés et les moyens de dépistage L échographie : Conclusion -iso-immunisation : GR-RH

Plus en détail

Maladie hémolytique du nouveau-né

Maladie hémolytique du nouveau-né Maladie hémolytique du nouveau-né Fahamia Koudra Département de Biologie Université Laurentienne À l aube du troisième millénaire, nombreuses sont les femmes qui perdent leur enfant en cours ou à la fin

Plus en détail

PREVENTION DE L ALLO IMMUNISATION ANTI ERYTHROCYTAIRE RHESUS D CHEZ LA FEMME ENCEINTE DE RHESUS NEGATIF

PREVENTION DE L ALLO IMMUNISATION ANTI ERYTHROCYTAIRE RHESUS D CHEZ LA FEMME ENCEINTE DE RHESUS NEGATIF version 3 page 1/10 Référence : RSN/PR/REA.O/009/C Date de 1 ère mise en service : 09/05/2004 Suivi des modifications N Date de la Objet de la modification Faite par : version modification 1 13/12/2006

Plus en détail

Item 20 : Prévention des risques fœtaux Iso-immunisation Sanguine Fœto-Maternelle (ISFM)

Item 20 : Prévention des risques fœtaux Iso-immunisation Sanguine Fœto-Maternelle (ISFM) Item 20 : Prévention des risques fœtaux Iso-immunisation Sanguine Fœto-Maternelle (ISFM) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document 2010-2011 Table

Plus en détail

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel

Transfusion sanguine. 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel Transfusion sanguine 1. Rappels : Antigènes Anticorps Groupe sanguin RAI Compatibilité Bonnes Pratiques 2. L acte transfusionnel UE 4.4 S4 : «Thérapeutiques et contribution au diagnostic médical» Transfusion

Plus en détail

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE

MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE MANUEL DE PRELEVEMENT DU LABORATOIRE D IMMUNO-HEMATOLOGIE ERYTHROCYTAIRE Laboratoire d'immuno Hématologie Erythrocytaire Établissement Français du Sang Rue du Coup de Main CS 40511 97 206 Fort de France

Plus en détail

BIOLOGIE CLINIQUE Prise en charge de l alloimmunisation rhésus par la

BIOLOGIE CLINIQUE Prise en charge de l alloimmunisation rhésus par la BIOLOGIE CLINIQUE Prise en charge de l alloimmunisation rhésus par la spectrophotométrie : à propos d un cas au CHU de Yopougon, Côte-d Ivoire. A. Touré Ecra, Horo, M. Fanny, K. Seni, R. Konan Blé & M.

Plus en détail

SUIVI DE GROSSESSE NORMALE

SUIVI DE GROSSESSE NORMALE SUIVI DE GROSSESSE NORMALE DES Gynécologie Médicale 27/03/14 Julie Blanc Maternité Port-Royal Epidémiologie 810 000 naissances en 2013 9,9 +/- 3,7 consultations pendant la grossesse 2010 > 2003 Consultations

Plus en détail

FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE

FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE FORMATION CONTINUE TECHNICIEN(NE) DE LABORATOIRE Réunion du 21 octobre 2004 Site de Médipole Dr Marc MENU Médecin Biologiste Directeur scientifique Diamed France Institut Jacques BOY A. INDICATIONS Les

Plus en détail

Diagnostic prénatal non invasif : Du GénotypageRhésus Fœtal au Diagnostic de la Trisomie 21

Diagnostic prénatal non invasif : Du GénotypageRhésus Fœtal au Diagnostic de la Trisomie 21 Diagnostic prénatal non invasif : Du GénotypageRhésus Fœtal au Diagnostic de la Trisomie 21 Dr. A. Levy-Mozziconacci UniteFonctionnelle de Biologie Materno-Fœtale et Centre de Médecine Fœtale, APHM, AMU,

Plus en détail

ET SA GÉNÉTIQUE. Dr Dominique RIGAL - EFS de Lyon et Pr Luc CHABANNE - ENV de Lyon

ET SA GÉNÉTIQUE. Dr Dominique RIGAL - EFS de Lyon et Pr Luc CHABANNE - ENV de Lyon LE SYSTÈME DE GROUPE SANGUIN CHEZ LE CHAT ET SA GÉNÉTIQUE Dr Dominique RIGAL - EFS de Lyon et Pr Luc CHABANNE - ENV de Lyon I/ LE SYSTÈME DE GROUPE SANGUIN CHEZ LE CHAT Le système de groupe sanguin du

Plus en détail

LE GROUPAGE ABO (H) ET RHESUS STANDARD

LE GROUPAGE ABO (H) ET RHESUS STANDARD ETSL LE GROUPAGE ABO (H) ET RHESUS STANDARD TP 2 GABIN-GAUTHIER 11/11/2009 I. HISTORIQUE... 2 II. GENERALITES SUR LES GROUPES ABO (H)... 2 1. DEFINITION... 2 2. NATURE ET SYNTHESE DES AG ERYTHROCYTAIRES...

Plus en détail

L incompatibilité immunologique érythrocytaire

L incompatibilité immunologique érythrocytaire Fiches techniques des Effets Indésirables Receveurs L incompatibilité immunologique érythrocytaire Qu est ce que l incompatibilité immunologique erythrocytaire et quels en sont les mécanismes physiopathologiques?

Plus en détail

La consultation de déclaration de grossesse

La consultation de déclaration de grossesse La consultation de déclaration de grossesse Dr Muriel Doret Maître de conférence universitaire - Praticien hospitalier Gynécologie Obstétrique Hôpital Femme-Mère-Enfant Les Jeudi de l Europe 38ième Forum

Plus en détail

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique

Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique Le bilan pré opératoire en gynécologie obstétrique JC Mangin Anesthésiste réanimateur Centre Olympe de Gouges CHU Bretonneau Tours mardi_11_juin_2013 Recommandations formalisées d experts SFAR 2012 Le

Plus en détail

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera

Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie. Approbateur : V. Ferrera LAB IHE PR 002 G 12 EFS Alpes-Méditerranée 1/13 Titre : Manuel de prélèvement des examens réalisés au laboratoire d Immuno-hématologie érythcahier Erythrocytaire des charges Revue de Contrat prélèvements

Plus en détail

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005

Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 Grossesse normale. Besoins nutritionnels d une femme enceinte (16) Professeur Marc Gamerre Mai 2005 1. Définition La grossesse se définit comme étant l état de la femme enceinte. La fécondation se fait

Plus en détail

Le calendrier du suivi biologique de la grossesse. Amandine Forlai DPC biologie 27 et 28 septembre 2013

Le calendrier du suivi biologique de la grossesse. Amandine Forlai DPC biologie 27 et 28 septembre 2013 Le calendrier du suivi biologique de la grossesse Amandine Forlai DPC biologie 27 et 28 septembre 2013 Recommandations HAS 2007 Pour l ensemble des professionnels (dont médecins généralistes) Susceptibles

Plus en détail

Research of irregular red cell antibodies

Research of irregular red cell antibodies Corinne Chabrières* Immuno-hématho Recherche des anticorps antiérythrocytaires RÉSUMÉ La recherche des anticorps anti-érythrocytaires est une analyse biologique essentielle pour la prévention et le diagnostic

Plus en détail

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE SEROCONVERSION TOXOPLASMIQUE PENDANT LA GROSSESSE

CONDUITE A TENIR DEVANT UNE SEROCONVERSION TOXOPLASMIQUE PENDANT LA GROSSESSE Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay Tel : 01 39 43 12 04 Email : cpav@wanadoo.fr/cpav@medical78.com Web: www.nat78.com

Plus en détail

Laboratoire Cerba. Congrès SHIP Marseille 15 Octobre 2010

Laboratoire Cerba. Congrès SHIP Marseille 15 Octobre 2010 Diagnostic prénatal non invasif à partir du sang maternel > J.M. COSTA Laboratoire Cerba Congrès SHIP Marseille 15 Octobre 2010 Diagnostic prénatal in utero en France : quelques chiffres clés Toutes indications

Plus en détail

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct)

Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Test direct à l Antiglobuline (TDA ou Coombs direct) Mise en évidence par le réactif de Coombs polyspécifique d une fixation des anticorps (Igs) ou des fractions du complément (C3d) sur les hématies du

Plus en détail

«Suivi de la grossesse à bas risque»

«Suivi de la grossesse à bas risque» «Suivi de la grossesse à bas risque» Pourquoi un «guide pratique»? Dr Sylvie Gillier SFDRMG Dr Yves Lequeux SFDRMG Depuis 2005, de nombreuses recommandations et textes réglementaires ont été publiés sur

Plus en détail

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLES CHEZ LE PATIENT

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLES CHEZ LE PATIENT ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLES CHEZ LE PATIENT Recommandations de l ASMT et de T-CH CRS à l attention du personnel de laboratoire et des établissements de soin sur les analyses immuno-hématologiques

Plus en détail

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE PATIENT

ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE PATIENT ANALYSES DE MÉDECINE TRANSFUSIONNELLE CHEZ LE PATIENT Recommandations de l ASMT et de T-CH CRS à l attention du personnel de laboratoire et des établissements de soin sur les analyses immuno-hématologiques

Plus en détail

15 - Toxoplasmose congénitale

15 - Toxoplasmose congénitale 15 - Toxoplasmose congénitale 1 Généralités L'infection maternelle est généralement très discrète chez le sujet immunocompétent. Dans 90% des cas, elle est asymptomatique et passe inaperçue. 1.1 Actualités

Plus en détail

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr

Introduction. La consultation préconceptionnelle. http://www.univadis.fr Surveillance d une grossesse en médecine générale Professeur Bruno LANGER Département de Gynéco-Obstétrique - Hôpital de Hautepierre - CHU de Strasbourg Introduction Mesdames, messieurs, Nous allons voir

Plus en détail

Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL

Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL Module 2 : 015 EXAMEN PRÉNUPTIAL Validé par le Dr Bertel Intérêts de l examen prénuptial Obligatoire avant le mariage civil datant < 2 mois, il est divisé en 2 consultations : - Première consultation :

Plus en détail

Quizz d éd. évaluation. Simulation. 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle

Quizz d éd. évaluation. Simulation. 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle Simulation Quizz d éd évaluation 18 e Journée d actualisation des connaissances en pratique transfusionnelle Unité de Sécurité Transfusionnelle et d Hémovigilance CHU de Bordeaux La sécurits curité transfusionnelle

Plus en détail

Techniques d'immunoagglutinations Applications à la recherche et caractérisation de molécules, de cellules ou de virus

Techniques d'immunoagglutinations Applications à la recherche et caractérisation de molécules, de cellules ou de virus Techniques d'immunoagglutinations Applications à la recherche et caractérisation de molécules, de cellules ou de virus I. Introduction 1. Principe La réaction antigène-anticorps lorsqu'elle met en œuvre

Plus en détail

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales.

HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. HYPERTENSION ARTERIELLE ET GROSSESSE MC AUMONT POINTS IMPORTANTS. 1) L HTA représente la première cause de morbidité et de mortalité périnatales. 2) Physiologiquement, la pression artérielle baisse au

Plus en détail

PLAN QUALITE ACTIVITES UF BIOLOGIQUE ET D EXPERTISE EN IMMUNO-HEMATOLOGIE PERINATALE - CNRHP

PLAN QUALITE ACTIVITES UF BIOLOGIQUE ET D EXPERTISE EN IMMUNO-HEMATOLOGIE PERINATALE - CNRHP SAT- PLAN QUALITE ACTIVITES UF BIOLOGIQUE ET D EXPERTISE EN IMMUNO-HEMATOLOGIE PERINATALE - - Page 1 sur 11 SAT- 1 INTRODUCTION Ce plan qualité (EP-SA-CN-QUAL-SMQ-PQ-001 version 3) complète le manuel qualité

Plus en détail

Qu'est-ce que nukleo?

Qu'est-ce que nukleo? Qu'est-ce que nukleo? nukleo est un test prénatal non invasif qui permet de dépister la trisomie 21 et d autres anomalies chromosomiques chez le fœtus. nukleo est réalisé à partir d'une simple prise de

Plus en détail

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%.

Fréquence : Le diabète gestationnel est présent chez 3-5% des grossesses alors que le diabète préexistant ne représente 0.5-1%. N.S DIABETE ET GROSSESSE Introduction : Ce chapitre se consacre à étudier: La grossesse chez une diabétique connue, insulinodépendante (DID) ou non (DNID); Le diabète gestationnel qui apparaît au cours

Plus en détail

LE SUIVI D'UNE GROSSESSE NORMALE

LE SUIVI D'UNE GROSSESSE NORMALE LE SUIVI D'UNE GROSSESSE NORMALE DR P PANEL La très grande majorité des grossesses sont de déroulement normal et le suivi rentre alors dans une démarche de dépistage et de prévention. Celle-ci se décline

Plus en détail

L échographie du 3 e trimestre, du bien être fœtal permet aussi de reconnaître des malformations, Au-delà du diagnostic de présentation ou de l

L échographie du 3 e trimestre, du bien être fœtal permet aussi de reconnaître des malformations, Au-delà du diagnostic de présentation ou de l L échographie du 3 e trimestre, du bien être fœtal permet aussi de reconnaître des malformations, Au-delà du diagnostic de présentation ou de l insertion placentaire ou du cordon, elle permet le dépistage

Plus en détail

Quels examens demander pour la surveillance de la grossesse

Quels examens demander pour la surveillance de la grossesse Quels examens demander pour la surveillance de la grossesse Déclaration Avant la fin de la 14 ème semaine de grossesse = avant 14 semaines = avant 16 SA En pratique, à remplir avant 3 mois = 15 SA, puis

Plus en détail

LUPUS et GROSSESSE. Dr Nadine Champel CH THIERS nov 2012

LUPUS et GROSSESSE. Dr Nadine Champel CH THIERS nov 2012 LUPUS et GROSSESSE Dr Nadine Champel CH THIERS nov 2012 Lupus et grossesse : pathogénie Facteurs immunogénétiques Facteurs environnementaux Facteurs immunohormonaux Ovulations fluctuent avec les poussées

Plus en détail

Dépistage prénatal 11 e -14 e semaine

Dépistage prénatal 11 e -14 e semaine 23 Dépistage prénatal 11 e -14 e semaine Brochure d information Pour vous, pour la vie Quelques faits. La grande majorité des bébés naissent normaux ;. Toutes les femmes, quelque soit leur âge, présentent

Plus en détail

Liste des codes produit d'immunohématologie

Liste des codes produit d'immunohématologie Liste des codes produit d'immunohématologie Canada N de pub. : J55734 Révision : 2014-08-27 Le tableau ci-dessous répertorie les réactifs et consommables utilisés en immuno-hématologie et référencés au

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

LES PRODUITS SANGUINS LABILES

LES PRODUITS SANGUINS LABILES LES PRODUITS SANGUINS LABILES Il existe d autres produits sanguins : les produits sanguins stables appelés aujourd hui médicaments dérivés du sang (MDS). Les 2 familles de produits sont des produits sanguins

Plus en détail

Transfusion sanguine et produits dérivés du sang indications, complications. Hémovigilance Item 178 - Module 11

Transfusion sanguine et produits dérivés du sang indications, complications. Hémovigilance Item 178 - Module 11 Transfusion sanguine et produits dérivés du sang indications, complications. Hémovigilance Item 178 - Module 11 Objectifs : Expliquer les risques transfusionnels, les règles de prévention, les principes

Plus en détail

Thrombopénie et grossesse

Thrombopénie et grossesse Thrombopénie et grossesse Mehdi KHELLAF Service de Médecine Interne Centre de Référence des Cytopénies Auto Immunes CHU Henri Mondor, Créteil mehdi.khellaf@hmn.aphp.fr http://www.pti-ahai.fr Plan Les diagnostics

Plus en détail

Collège de Gynécologie CVL

Collège de Gynécologie CVL Docteur Laurence GOT Docteur Béatrice LAUDIER Pôle Biopathologie CHR d Orléans 31 mai 2012 DEPISTAGE vs DIAGNOSTIC PRENATAL Dépistage : détermine si le fœtus a un risque augmenté d être porteur d une pathologie

Plus en détail

RAPPELS concernant : Les BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES. Le processus transfusionnel Les Produits Sanguins Labiles L EFS

RAPPELS concernant : Les BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES. Le processus transfusionnel Les Produits Sanguins Labiles L EFS RAPPELS concernant : Les BONNES PRATIQUES TRANSFUSIONNELLES Le processus transfusionnel Les Produits Sanguins Labiles L EFS Notions d IMMUNO-HEMATOLOGIE pour la formation initiale et continue destinée

Plus en détail

Prévention de la maladie hémolytique du fœtus et du nouveau-né

Prévention de la maladie hémolytique du fœtus et du nouveau-né 12 : MALADIE HÉMOLYTIQUE DU FŒTUS ET DU NOUVEAU-NÉ ET THROMBOCYTOPÉNIE IMMUNE PÉRINATALE Kathryn Webert et Heather Hume Prévention de la maladie hémolytique du fœtus et du nouveau-né Épreuves sérologiques

Plus en détail

La surveillance d une grossesse normale

La surveillance d une grossesse normale La surveillance d une grossesse normale Présentation du 17 janvier 2013 Christophe Moinard Introduction 950 000 grossesses/an dont 800 000 à terme Surveillance=démarche continue et évolutive jusqu au terme

Plus en détail

GROSSESSE NORMALE. Première consultation 16 SA au plus tard Examen gynéco avec FCV +++

GROSSESSE NORMALE. Première consultation 16 SA au plus tard Examen gynéco avec FCV +++ GROSSESSE NORMALE Première consultation 16 SA au plus tard Examen gynéco avec FCV +++ Objectifs Par un médecin, au 3ème mois CONFIRMER LA GROSSESSE : DATATION et TERME théorique FDR EXAMENS COMPLÉMENTAIRES

Plus en détail

Transfusion Sanguine et Produits dérivés du sang : indications, complication. Hémovigilance (178) Ph. De Micco Avril 2005

Transfusion Sanguine et Produits dérivés du sang : indications, complication. Hémovigilance (178) Ph. De Micco Avril 2005 Transfusion Sanguine et Produits dérivés du sang : indications, complication. Hémovigilance (178) Ph. De Micco Avril 2005 Objectifs pédagogiques : Expliquer les risques transfusionnels, les règles de prévention,

Plus en détail

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE

SYNTHÈSE DE LA RECOMMANDATION DE BONNE PRATIQUE SYNTHÈSE DE L RECOMMNDTION DE ONNE PRTIQUE Transfusions de globules rouges homologues : produits, indications, alternatives nesthésie, réanimation, chirurgie, urgence Novembre 2014 NÉMIE IGUË Indication,

Plus en détail

Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002

Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002 DIABÈTE GESTATIONNEL Proposition de procédure de prise en charge Résumé des interventions de la soirée du 17 Novembre 2002 Qui dépister? Un dépistage universel doit être optimalement proposé entre 24 et

Plus en détail

Doutes et certitudes. J.-D. Tissot. Septembre 2006 SRTS VD

Doutes et certitudes. J.-D. Tissot. Septembre 2006 SRTS VD Doutes et certitudes J.-D. Tissot Septembre 2006 1941 1922 Le pré-analytique fait-il partie de l hémovigilance? Echantillon acceptable pour effectuer les examens prétransfusionnels? Hyperkaliémie Patient

Plus en détail

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT

RETOUR PRECOCE A DOMICILE APRES ACCOUCHEMENT version 1 page 1/5 Référence : RSN/REF/REA.O/002/A Date de 1 ère mise en service : 10/06/2008 N version Date de la modification Suivi des modifications Objet de la modification Faite par : Rédaction Mise

Plus en détail

La consultation prénatale du premier trimestre

La consultation prénatale du premier trimestre La consultation prénatale du premier trimestre Le plan du cours Introduction DR : BOUCHOUCHA-H La consultation du premier trimestre Étape clinique Étape biologique Examen échographique du premier trimestre

Plus en détail

CATALOGUE DES FORMATIONS

CATALOGUE DES FORMATIONS Etablissement Français du Sang LE LIEN ENTRE LA GÉNÉROSITÉ DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES CATALOGUE DES FORMATIONS Formation continue Formation universitaire Développement Professionnel

Plus en détail

LA PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE

LA PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE LA PRISE EN CHARGE DE LA GROSSESSE LA DECLARATION DE GROSSESSE Vous devez établir la déclaration de grossesse de votre patiente dans le premier trimestre de sa grossesse à l'aide de l'imprimé «Premier

Plus en détail

La toxoplasmose congénitale. Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon

La toxoplasmose congénitale. Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon La toxoplasmose congénitale Pr. F.Peyron Hôpital de la Croix Rousse Lyon La toxoplasmose Protozoose cosmopolite très fréquente (45% population en France) Gravité variable selon le terrain Contamination

Plus en détail

Diabète gestationnel. Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot

Diabète gestationnel. Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot Diabète gestationnel Prise en charge selon les recommandations de décembre 2010 Dr Cécile Brunet, Pr Pierre Boulot Deux risques, un progrès - Considérer que c est un «petit diabète» - En faire trop et

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SCIENCES ET TECHNOLOGIES DE LA SANTE ET DU SOCIAL BIOLOGIE ET PHYSIOPATHOLOGIE HUMAINES SESSION 2010 Durée : 3 h 30 Coefficient : 7 Avant de composer, le candidat s assurera

Plus en détail

: (1) ; PE. (1) ; G. (2) ; S. (3) ; H. (4) ; D. (5) ; P. (6) ; MH. (7) ; H. (8) ; D. (2) ; D. (2) ; D.

: (1) ; PE. (1) ; G. (2) ; S. (3) ; H. (4) ; D. (5) ; P. (6) ; MH. (7) ; H. (8) ; D. (2) ; D. (2) ; D. Evolution maternelle et fœtale des grossesses survenant chez des malades atteintes de thrombose chronique de la veine porte (TVP) : résultats d une étude européenne multicentrique A. Plessier (1) ; PE.

Plus en détail

Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés

Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Sorties de maternité après accouchement : conditions et organisation du retour à domicile des mères et de leurs nouveau-nés Pr Jean-Michel Hascoët et Karine Petitprez Auto-saisine HAS - ANAES (2004) RPC

Plus en détail

Manuel de prélèvement

Manuel de prélèvement Établissement Français du Sang Nord de France LE LIEN ENTRE LA GENEROSITE DES DONNEURS DE SANG ET LES BESOINS DES MALADES Manuel de prélèvement Laboratoires de biologie médicale de l E.F.S. Nord de France

Plus en détail

Centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal 2010

Centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal 2010 Centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal 2010 Matériel et méthodes Les activités des centres pluridisciplinaires de diagnostic prénatal font l objet d un suivi annuel sur un modèle de dossier

Plus en détail

Dépistage de la T21 :

Dépistage de la T21 : Dépistage de la T21 : Nouvelles stratégies dans le Hainaut Dr I. DAMAREY Dr N. TILLOUCHE Dr H. QUIQUEMPOIS EPIDEMIOLOGIE T 21 : la plus fréquente des Trisomies 50.000 personnes en France 1/839 naissances

Plus en détail

La femme enceinte drépanocytaire

La femme enceinte drépanocytaire La femme enceinte drépanocytaire Guide Pratique La drépanocytose : qu est que c est? La drépanocytose est une maladie génétique de l hémoglobine, caractérisée par la présence d une hémoglobine anormale,

Plus en détail

EXPLORATIONS EN OBSTETRIQUE

EXPLORATIONS EN OBSTETRIQUE EXPLORATIONS EN OBSTETRIQUE Dr AMOURI.H, Dr BEN ALI I, Pr Ag Guermazi M Service de gynécologie obstétrique de l EPS Hédi Chaker de SFAX Année universitaire: 2006-2007 Public cible Étudiants en 4ème année

Plus en détail

LE DIABETE GESTATIONNEL

LE DIABETE GESTATIONNEL Document de synthèse sur le diabète gestationnel DOCUMENT DE SYNTHESE LE DIABETE GESTATIONNEL Preface Document de synthèse sur le diabète gestationnel Cher lecteur, chère lectrice Ce document est un guide

Plus en détail

LE SUIVI DE GROSSESSE Actualités. Dr Christelle BESNARD-CHARVET AMIFORM, 28 septembre 2013

LE SUIVI DE GROSSESSE Actualités. Dr Christelle BESNARD-CHARVET AMIFORM, 28 septembre 2013 LE SUIVI DE GROSSESSE Actualités Dr Christelle BESNARD-CHARVET AMIFORM, 28 septembre 2013 LE PREMIER TRIMESTRE DE GROSSESSE LA DATATION DE LA GROSSESSE Bien fixer la date de la grossesse DR Echographie

Plus en détail

Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle?

Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle? Transfuser en O négatif : Comment concilier disponibilité et Sécurité Transfusionnelle? 3 ème réunion Inter-régionale d Hémovigilance du Nord de France Amiens - le 24 Novembre 2009 Docteur Elisabeth COQUIN

Plus en détail

SUIVI PRENATAL ET INTRAPARTUM PROF. ROBERT J.I. LEKE MAI 2004

SUIVI PRENATAL ET INTRAPARTUM PROF. ROBERT J.I. LEKE MAI 2004 SUIVI PRENATAL ET INTRAPARTUM PROF. ROBERT J.I. LEKE MAI 2004 SOINS PRENATAUX (1) Soins prénataux constituent une avance significative dans les soins obstétricaux. Soins prénataux sont une pratique universelle.

Plus en détail

détaillées dans une fiche de synthèse spécifique.

détaillées dans une fiche de synthèse spécifique. SYNTHÈSE DES RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE Grossesses à risque : orientation des femmes enceintes entre les maternités en vue de l accouchement Critères médicaux d orientation en fonction des pathologies

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge de la toxoplasmose pendant la grossesse

Diagnostic et prise en charge de la toxoplasmose pendant la grossesse Diagnostic et prise en charge de la toxoplasmose pendant la grossesse Pr Ag Rym Ben Abdallah Laboratoire Parasitologie-Mycologie Institut Pasteur Tunis Rappel théorique INTRODUCTION - Zoonose - Due à un

Plus en détail

Activité proposée/brise glace :

Activité proposée/brise glace : REMARQUE : Veuillez vous reporter au sommaire du module où vous trouverez le but, les objectifs et le déroulement du module, le matériel particulier à utiliser, la documentation à distribuer et la bibliographie.

Plus en détail

Expert : Dr Catherine VERGNE Animateur : Dr Michel PORTIER PEGASE. Mardi 14 AVRIL 2015

Expert : Dr Catherine VERGNE Animateur : Dr Michel PORTIER PEGASE. Mardi 14 AVRIL 2015 Expert : Dr Catherine VERGNE Animateur : Dr Michel PORTIER PEGASE Mardi 14 AVRIL 2015 ! Bien conseiller avant une grossesse! Prescrire les bons examens au bon moment! Savoir dépister les pathologies gravidiques

Plus en détail

Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com. Transfusion Clinique et Biologique 14 (2007) 381 385. Article original

Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com. Transfusion Clinique et Biologique 14 (2007) 381 385. Article original Disponible en ligne sur www.sciencedirect.com Transfusion Clinique et Biologique 14 (2007) 381 385 Article original Intérêt de la technique de microtitrage des anticorps anti-rh1 dans le suivi immunohématologique

Plus en détail

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel

La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel E. SOBNGWI 1. Il faut distinguer La grossesse chez une femme diabétique: = diabète pré-gestationnel Désordres métaboliques survenant en fin de grossesse: = diabète gestationnel Epidémiologie 5% de toutes

Plus en détail

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer

Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer DOCUMENT D INFORMATION POUR LES PROFESSIONNELS Projet de grossesse : informations, messages de prévention, examens à proposer Septembre 2009 DÉFINITION ET OBJECTIF Dès lors qu ils expriment un projet de

Plus en détail

SURVEILLANCE BIOCHIMIQUE DE LA GROSSESSE. Pr Kacem MAHDOUANI 13 Février 2014

SURVEILLANCE BIOCHIMIQUE DE LA GROSSESSE. Pr Kacem MAHDOUANI 13 Février 2014 SURVEILLANCE BIOCHIMIQUE DE LA GROSSESSE. Pr Kacem MAHDOUANI 13 Février 2014 - INTRODUCTION La grossesse est un événement physiologique qui résulte de la fécondation ; il s en suit une nidation et un développement

Plus en détail

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg

Consultation préconceptionnelle. Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg LA GROSSESSE Consultation préconceptionnelle Sérologie : toxoplasmose, rubéole Vaccin rubéole sous contraception Acide folique : 0,4mg généralité La déclaration doit être effectuée avant la fin de la 14e

Plus en détail

TOXOPLASMOSE HUMAINE INTERPRETATION DES RESULTATS DU DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE

TOXOPLASMOSE HUMAINE INTERPRETATION DES RESULTATS DU DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE TOXOPLASMOSE HUMAINE INTERPRETATION DES RESULTATS DU DIAGNOSTIC BIOLOGIQUE Dr Fatma Saghrouni Laboratoire de Parasitologie CHU F. Hached Sousse INTRODUCTION Toxoplasmose: Contamination post-natale = toxoplasmose

Plus en détail

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous?

Quelle est votre attitude? Quel objectif glycémique souhaitez vous? Quelle surveillance proposez vous? Mme SE...V. Agée de 42 ans. Antécédents familiaux : père - mère obèse, tante parternelle diabétique. Rh - 1 ère grossesse 33 ans (1990) Accouchement par voie basse, compliqué, ventouse, dystocie d épaule,

Plus en détail

La grossesse chez les femmes transplantées. P. Grace Bianchi MD PD

La grossesse chez les femmes transplantées. P. Grace Bianchi MD PD La grossesse chez les femmes transplantées P. Grace Bianchi MD PD Berne 24-1-2004 Modifications de la physiologie maternelle lors d une grossesse Système cardiovasculaire cœur (volume, position) Système

Plus en détail

LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications

LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications ÉTABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG L Etablissement français du sang LES DIFFERENTS PSL : qualifications, transformations et leurs indications Dr Anne-Lise MARACHET DIU Cancérologie/Hématologie EFS IDF- Site

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE

PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Royaume du Maroc Ministère de la Santé PLAN D ACTION 2012 2016 POUR ACCELER LA REDUCTION DE LA MORTALITE MATERNELLE ET NEONATALE Fin du Compte à rebours 2015 Avec l appui de Contexte En souscrivant aux

Plus en détail