Comité permanent Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse dans le Sahel. Centre Régional AGRHYMET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Comité permanent Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse dans le Sahel. Centre Régional AGRHYMET"

Transcription

1 Comité permanent Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse dans le Sahel Centre Régional AGRHYMET Bulletin Mensuel Numéro spécial juin 2010 PREVISION SAISONNIERE DES PLUIES ET DES DEBITS EN AFRIQUE DE L OUEST, TCHAD ET CAMEROUN. PERIODE : juillet-août-septembre RESUME Un cumul pluviométrique supérieur ou égal à la normale est attendu au Sahel pour la saison 2010, avec des risques élevés d inondations. Si cette prévision se réalise avec une bonne répartition temporelle des pluies, la campagne agricole sera satisfaisante. De même, des écoulements supérieurs ou égaux à la normale sont prévus pour les bassins du Sénégal, de la Gambie, du Niger moyen et du lac Tchad. Ces bassins sont à surveiller sur le plan des inondations. Toutefois, malgré le risque élevé d inondations en saison des pluies dans le bassin du Niger, une pénurie d eau n est pas à exclure pendant la période sèche. En effet, si la situation normale à tendance déficitaire prévue dans le haut bassin du Niger se réalise, elle affecterait les disponibilités des ressources en eau dans le reste du bassin en saison sèche. Par ailleurs, il est fortement recommandé de suivre de près les mises à jour des prévisions qui seront faites en cours de saison pour tenir compte des éventuels changements des conditions océaniques. Ces mises à jours sont particulièrement utiles pour le bassin de la Volta, la Comoé et le Niger supérieur, car la prévision climatique est incertaine dans les zones où ces bassins prennent leur source.

2 Introduction Le 13 ème forum de Prévision Saisonnière en Afrique de l Ouest, Tchad et Cameroun s est tenu les 27 et 28 Mai 2010 à Niamey (Niger). Ces deux journées de présentation et de discussion des résultats étaient précédées par deux pré-forums, l un avec les experts des services météorologiques nationaux à l ACMAD, et l autre avec leurs homologues des services hydrologiques au Centre Régional AGRHYMET. Les prévisions du cumul pluviométrique sur la période Juillet-Aout-Septembre 2010 et des débits moyens des périodes de hautes eaux dans les principaux bassins fluviaux de la sous région ont été faites en utilisant les températures de la surface des océans et les résultats de simulations effectués avec les modèles des grands centres mondiaux de prévision climatique dont Météo France, le Centre Hadley du service météorologique britannique (UK MetOffice), le Service Américain chargé des études océanographiques et atmosphériques (NOAA), l Institut International de Recherche sur le climat et la société (IRI, New York), le Centre Européen pour les Prévisions Météorologiques à Moyenne Echéance (ECMWF), etc. Les représentants de 18 Services Météorologiques et Hydrologiques Nationaux (SNMH) d Afrique de l Ouest et du Centre ont également utilisé les relations statistiques établies au préalable pour les différentes régions de leurs pays respectifs pour faire des prévisions. A l issue de cet exercice, des cartes consensuelles du cumul pluviométrique sur la période Juillet-Aout-Septembre 2010 et des débits moyens des hautes des principaux bassins fluviaux ont été établies. I. Bases et signification des prévisions saisonnières La prévision saisonnière est une prévision dont l échéance est supérieure ou égale à un mois. Cette prévision indique si la saison à venir sera potentiellement humide ou sèche. Elle est différente de la prévision du temps qui porte sur le suivi dans le court terme des événements météorologiques. La prévision saisonnière se base sur la relation entre les températures de surface de l Océan (TSO ou SST pour Sea Surface Temperature, en anglais), 2

3 d une part, et la pluviométrie ou les débits des bassins fluviaux en Afrique de l Ouest, d autre part. En effet, plusieurs études ont montré que si : dans la partie équatoriale de l océan Pacifique, les températures sont inférieures à la normale (anomalie négative des températures par rapport à la référence ou ), les conditions climatiques sont favorables à une bonne pluviométrie au Sahel. Le phénomène correspondant à cette situation des TSO inférieures à la normale est appelée La Nina et la situation opposée s appelle EL Nino. au niveau de l Océan Atlantique, la présence d un dipôle avec des températures froides au Sud (anomalies de TSO négatives, notamment sur le Golfe de Guinée) et des températures chaudes au Nord Ouest (anomalies positives des TSO), les conditions sont également favorables à une bonne pluviométrie au Sahel, mais moins favorables sur la zone côtière du Golfe de Guinée. L influence de l océan Indien sur la pluviométrie au Sahel et en Afrique de l Ouest n est pas encore bien quantifiée. C est pourquoi, pour le moment, les températures de cette partie de l océan global ne sont pas utilisées. Ces différentes zones ayant une influence marquée sur la saison des pluies en Afrique de l Ouest sont représentées à la figure 1. L océan indien dont l influence sur la pluie au Sahel n est pas encore bien quantifiée est encerclé en pointillés rouges. 3

4 Figure 1 : Principales zones océaniques ayant une influence marquée sur la saison des pluies en Afrique de l Ouest Les TSO des zones principales (zone NINO3, ATL-NW et le Golfe de Guinée) ont donc été utilisées dans l établissement des différents modèles de régression servant à la prévision des pluies et des débits en Afrique de l Ouest. Le coefficient de corrélation de ces modèles de régression dépasse très rarement 0,6. Cela montre que les conditions océaniques n expliquent, à travers ces relations statistiques, qu une partie, souvent inférieure à 50%, de la variabilité de la pluviométrie ou des débits. Un coefficient de corrélation de 0,6 signifie une variance expliquée de 36%. Plusieurs facteurs autres que les températures des océans, tels que les champs de vent en surface et altitude, interviennent dans la détermination de la pluie d une région ou des débits d un bassin. Les conditions locales (humidité de surface, orographie), régionales (conditions atmosphériques du jour au jour), les caractéristiques physiographiques des bassins versants sont aussi autant de facteurs qui influent sur l issue d une saison des pluies, mais qui ne sont pas pris en compte par les modèles de régression TSO-pluie ou TSO-débit. Cette situation conduit à ne prévoir que des catégories ou classes (supérieure à la 4

5 normale, normale ou inférieure à la normale) et non des quantités de pluie ou débit. Il faudra souligner au passage que la relation statistique entre les TSO et les débits est plus forte que celle qui existe entre les TSO et la pluie. Ceci s explique par le fait que le débit est un facteur intégrateur (il intègre l ensemble des écoulements sur le bassin) alors que la mesure de la pluie est une donnée ponctuelle, valable pour le seul site de mesure. Ainsi, au niveau de l hydrologie, certains coefficients de corrélation entre les TSO et les débits atteignent les valeurs de 0,8. Techniquement, les régressions sont établies sur la base des indices des pluies ou débits, d une part, et ceux des TSO, d autre part. Ces indices sont calculés par rapport à la période de référence ( ou ). La série des indices calculés sur la base des données historiques permet d établir trois classes : inférieure, moyenne ou supérieure. On qualifie alors la prévision d excédentaire, de normale ou de déficitaire selon l appartenance de l indice à l une des classes, en tenant compte de l incertitude associée au modèle de régression. Il faudra ajouter que les prévisions effectuées sur la base des modèles statistiques sont confrontées à celles issues des modèles dynamiques produites par quelques centres internationaux de prévision saisonnière. L analyse combinée de toutes les prévisions permet de dégager des prévisions consensuelles. Les prévisions sont représentées sous forme de boîte comme suit : la boîte supérieure indique le pourcentage de chance qu une saison de pluie supérieure à la normale. La boîte du milieu indique le pourcentage d une saison moyenne et la boîte du bas indique celui d une saison dont la pluviométrie est inférieure à la normale. Par exemple, le schéma ci-dessous indique 60% de chance pour une saison supérieure à la normale, 25% pour une saison normale et 15% pour une saison sèche

6 II. Températures des surfaces des océans ayant servi à l élaboration des prévisions saisonnières 2010 Pour cette année, les températures des trois zones indiquées à la figure 1 se présentent comme suit : des températures froides dans le pacifique (on est en présence d une situation de La Nina), des températures chaudes pour l Atlantique Nord-Est et des températures froides dans le Golfe de Guinée (Figure 2). La conjugaison de ces facteurs fait donc que sur l ensemble de l Afrique de l Ouest, excepté les zones côtières du Golfe de Guinée, une pluviométrie normale à tendance humide et des écoulements supérieurs ou égaux à la normale sont attendus au cours de la saison des pluies Figure 2 : Anomalies de température moyenne pour la période d avril, main et juin 2010, estimées par l ECMWF (European Centre for Medium-Range Weather Forecasts). La configuration actuelle des trois principales zones (en cercle vert) ayant une influence importante sur le climat de l Afrique de l Ouest est favorable à de bonnes précipitations dans le Sahel. III. Prévisions saisonnières consensuelles des cumuls pluviométriques Ainsi, pour ce qui est des cumuls pluviométriques sur la période juillet août - septembre (JAS), nous avons la situation suivante (Fig. 2) : Une Zone I comprenant l extrême sud-ouest de la Mauritanie, le Sénégal, la Gambie, la Guinée Bissau et la moitié Nord de la Guinée Conakry et une Zone II constituée par les régions sahélienne et nord soudanienne du Tchad où la probabilité d une pluviométrie supérieure 6

7 à la normale est la plus élevée (45%) avec cependant une probabilité de pluviométrie normale non négligeable (35%), et celle d une pluviométrie inférieure à la normale de 20%. Ceci correspond à une situation humide à normale. Une Zone III comprenant l extrême sud-est de la Mauritanie, le Mali, le Burkina Faso, le Niger, la moitié sud de la Guinée Conakry, la Sierra Leone, les régions septentrionales et centrales de la Côte d Ivoire, du Ghana, du Togo, du Bénin et du Nigéria où la probabilité d une pluviométrie équivalente à la normale est la plus élevée (45%), et celle d une pluviométrie supérieure à la normale de 40%. La probabilité d avoir une pluviométrie inférieure à la normale est relativement faible dans cette zone (15%). Ceci correspond à une situation normale à tendance humide. Une Zone IV constituée par les zones côtières du Libéria, de la Côte d Ivoire, du Ghana, du Togo et du Bénin, où la probabilité d une pluviométrie équivalente à la normale est également la plus élevée (45%), mais suivie cette fois de la probabilité d une pluviométrie inférieure à la normale (30%), puis de celle d une pluviométrie supérieure à la normale (25%), ce qui correspond à une situation normale à tendance sèche. Enfin une Zone V constituée par les régions côtières du Nigéria et du Cameroun où les probabilités d une pluviométrie inférieure à la normale est la plus élevée (45%), suivie de celle d une situation normale (35%) puis de celle d une pluviométrie supérieure à la normale (20%), ce qui correspond à une situation sèche à normale. 7

8 Figure 3 : Prévision saisonnière du cumul pluviométrique sur la période Juillet-Aout- Septembre (JAS) 2010 en Afrique de l Ouest, Tchad et Cameroun. IV. Prévisions saisonnières des écoulements des principaux bassins en Afrique de l Ouest pour la saison 2010 La prévision saisonnière des débits au sein des principaux bassins fluviaux en Afrique de l Ouest est coordonnée par le Centre Régional AGRHYMET depuis son lancement en Ces principaux bassins sont : le bassin du fleuve Niger subdivisé en trois grands sous-bassins : le Niger Supérieur s étendant des massifs du Fouta Djallon en Guinée à la Station de Koulikoro au Mali ; le Niger moyen s étendant de la station de Diré au Mali à la sortie du territoire Nigérien ; et le Niger Inférieur qui commence à la station de Malanville (station entre la frontière du Niger et du Bénin) ; le bassin du fleuve Sénégal ; le bassin du fleuve Gambie ; 8

9 le bassin de la Comoé (en Côte d Ivoire) ; le Système du Lac Tchad ; et le bassin de la Volta. Pour ce qui est de l hydrologie, ce n est pas la période JAS qui est prévue, mais le débit moyen des hautes eaux. La période des hautes eaux change légèrement d un bassin à un autre, mais elle se situe globalement pour l ensemble des bassins d août à octobre, soit un mois de retard par rapport aux pluies. Ainsi, pour l année 2010, la situation attendue pour les principaux bassins fluviaux en Afrique de l Ouest se présente comme suit (Fig. 4) : Fleuve Sénégal : des écoulements supérieurs à la normale sont attendus, avec une probabilité de 60%. La confiance accordée à la prévision sur ce bassin est donc relativement élevée. La normale des débits des hautes eaux de la station de Kidira (correspondant approximativement à la période d août, septembre et octobre) est de 325 m 3 /s. Cette station représente la partie non régularisée du bassin, Fleuve Volta : des écoulements proches de la normale avec une probabilité de 45%. La normale des débits des hautes eaux (approximativement de juillet à octobre) à la station Volta Noire en Côte d Ivoire est de 290 m 3 /s. Une mise à jour de la prévision sur ce bassin est indispensable, du fait des fortes incertitudes qui caractérisent les prévisions de la partie amont du bassin. Bassin supérieur du fleuve Niger : des écoulements proches de la normale avec une probabilité de 50% sont attendus. La normale des débits des hautes eaux du Niger supérieur à la station de Koulikoro au Mali est de 2820 m 3 /s. Toutefois, la configuration de la prévision sur cette partie du bassin montre une tendance normale à sèche dans la zone nord et une tendance normale à humide dans la zone sud. Cette situation pourrait conduire à la fois à des inondations 9

10 dans certaines parties du Niger supérieur et des déficits d eau dans d autres endroits du bassin. Delta intérieur du fleuve Niger : des écoulements normaux avec une tendance supérieure à la normale sont prévus avec une probabilité de 45%. La normale des hautes eaux à la station de Diré au Mali est de 1150 m 3 /s. L augmentation des débits du Niger Moyen par rapport à ceux de Koulikoro s explique essentiellement par les apports de la partie sud du bassin, notamment celui de l affluent Bani, pour lequel des écoulements supérieurs à la normale sont prévus. Niger Moyen : il y a deux périodes des hautes à la station de Niamey. La première due principalement aux apports des affluents de la rive droite (prenant naissance sur le territoire Burkinabé) se situe de juillet à octobre. La seconde, appelée crue malienne ou soudanienne, est due aux apports du haut bassin. C est donc la première crue, ayant lieu en saison de pluie, qui est considérée dans la présente prévision. Ainsi, des écoulements supérieurs à la normale, avec une probabilité de 50% sont attendus au niveau des stations de Niamey et de Malanville (station située à la frontière Niger-Bénin). Les normales des hautes eaux de ces deux stations sont respectivement de 875 m 3 /s et de 1095 m 3 /s. La probabilité de débits de pointe dépassant la moyenne est encore plus grande, elle est supérieure à 60%. Du fait des modifications importantes des états de surface ayant entraîné une augmentation des coefficients de ruissellement dans cette partie du bassin, les années pluvieuses se traduisent généralement par des pics importants des débits occasionnant des inondations par débordement des cours d eau. Cette situation de débordement du fleuve est particulièrement critique pour la ville de Niamey. Notons, toutefois, qu une mise à jour des prévisions sur cette partie du bassin est indispensable, du fait de l incertitude qui caractérise la situation des affluents de la rive droite sur le territoire Burkinabé. Niger inférieur : des écoulements supérieurs à la normale avec une probabilité de 45% sont attendus. La normale est de 10

11 11400 m 3 /s à la station de Lokoja au Nigeria pour la période des hautes eaux. Le risque d une situation d écoulement inférieur à la moyenne est aussi bien élevé avec une probabilité de 30%. Fleuve Comoé : des écoulements moyens avec une probabilité de 50% sont attendus. Les débits moyens des hautes eaux sont de : 205 m 3 /s à la station de Kafolo en amont du Bassin, 530 m 3 /s pour Serebou au centre du bassin et 595 m 3 /s pour Aniassue en aval. Toutefois, la prévision des débits extrêmes donne une situation supérieure à la moyenne, ce qui fait craindre des inondations dans ce bassin. Une mise à jour des prévisions est fortement recommandée pour ce bassin du fait des incertitudes qui caractérisent ces prévisions. Bassin du Lac Tchad : des écoulements moyens avec une tendance supérieure à la moyenne sont attendus avec une probabilité de 45%. Le bassin du Lac Tchad étant très grand, la prévision n y est pas homogène. C est ainsi qu il est prévu une situation excédentaire pour le sous-bassin du Chari avec une probabilité de 45%. Pour toutes les stations considérées dans ce bassin, il est prévu des débits extrêmes supérieurs à la normale avec une probabilité de 60%. Aussi, des inondations sont fort à craindre dans ce bassin, malgré le caractère moyen de la situation globale. Les normales pour la période des hautes eaux sont de 780 m 3 /s pour la station de Manda sur la rivière Bahr Sara ; 850 m 3 /s pour la station Moundou sur le Logone, 1700 m 3 /s pour la station de N Djamena sur le Chari et 210 m 3 /s sur la station de Bol au niveau du Lac Tchad. Fleuve Gambie : des écoulements supérieurs à la moyenne avec une probabilité de 45% sont attendus. La normale au niveau de la station de Kédougou est de 235 m 3 /s. 11

12 Figure 4 : Prévision saisonnière des débits moyens des hautes eaux des principaux bassins fluviaux en Afrique de l Ouest, au Tchad et au Cameroun pour l année

13 V. Prévision spécifique pour le bassin du Niger Du fait de la forte variabilité spatiale de la pluviométrie en Afrique de l Ouest, une prévision globale cache toujours des disparités spatiales importantes. Quelque soit l année, il y a toujours des localités excédentaires et déficitaires. Or, ces réalités locales sont plus pertinentes pour les prises de décision. Ces disparités locales sont, toutefois, faiblement expliquées par les conditions océaniques. Elles relèvent en grande partie d autres facteurs (régionaux et locaux) que les températures de surface utilisées pour élaborer la prévision globale. C est ainsi que nous avons entrepris une étude spécifique de réduction d échelle spatiale des prévisions saisonnières dans le bassin du Niger. Nous avons démontré, dans cette étude, la possibilité d élaborer une prévision détaillée pour la soixantaine de sous-bassins du fleuve du Niger, définis par l ABN dans le cadre de son modèle de gestion du bassin. Pour la plupart des sous-bassins, Le Skill ou la performance des prévisions, qui est représenté par le coefficient de corrélation est supérieur à 0.4 (Figure 5). Cette valeur est considérée comme un seuil significatif dans le domaine des prévisions saisonnières. Sur la base des modèles de régression établis pour chaque sous-bassin, nous avons élaboré une prévision spatialement plus détaillée dans le bassin du fleuve Niger pour la saison Nous notons ainsi que la situation prévue globalement moyenne sur le haut bassin du Niger cache deux tendances bien distinctes. La partie Nord du haut bassin est prévue normale à sèche alors que la partie Sud serait humide à normale. Ce mélange de deux tendances différentes a abouti à la situation globalement normale sur l ensemble du haut bassin. Cela montre bien la valeur ajoutée de l étude spécifique menée sur le bassin du Niger. La prévision dans le bassin du Niger montre, qu en dehors du haut bassin pour lequel une situation normale à tendance déficitaire est attendue, les débits prévus pour 2010 sont supérieurs ou égaux à la normale pour la majorité des sous-bassins (Figure 6). 13

14 Figure 5 : Skill ou performance (représenté par le coefficient de corrélation) des modèles de prévision saison saisonnière statistique établis pour les différents sousbassins du Niger. Figure 6 : Prévision saisonnière détaillée dans le bassin du Niger pour la saison

15 VI. Avis et recommandations du Centre Régional AGRHYMET Il est important de rappeler que ces prévisions sont de nature probabiliste, avec chacune des catégories (inférieure, équivalente et supérieure à la normale) ayant des chances de se réaliser. Il est également important de rappeler que la prévision saisonnière porte sur le caractère global de la saison et non sur un événement particulier, comme celui ayant frappé la ville d Ouagadougou le 1 er septembre Ainsi, pour les pays du Sahel, quoi que les catégories normale et supérieure à la normale aient les probabilités les plus élevées, une situation inférieure à la normale est possible (15 à 20% de chance). Par ailleurs, ces prévisions sont celles du cumul pluviométrique sur la période Juillet-Aout-Septembre ou du débit moyen des hautes eaux pour les différents bassins. Elles ne donnent aucune indication sur la répartition temporelle au cours de ces mois, sur les occurrences de fortes pluies, ou sur les dates de début ou de fin de la saison pluvieuse. Enfin, les comparaisons (supérieure, normale ou inférieure) sont faites par rapport à la moyenne sur la période (figure 7), et non à l année dernière ou une autre année quelconque. Figure 7: Cumuls pluviométriques moyens de Juillet à Septembre sur la période en Afrique de l Ouest, Tchad et Cameroun. Source des données : 15

16 Impacts probables Au cas où cette prévision se réaliserait avec une bonne répartition temporelle des pluies, les productions agricoles et pastorales pourront être équivalentes à supérieures à la moyenne dans les pays du CILSS. Toutefois, il existe un risque élevé de fortes pluies pouvant provoquer des inondations, occasionner des dégâts importants, y compris des pertes de superficies emblavées. Ces conditions humides seront également favorables au développement des ennemis des cultures, notamment les sautériaux et le criquet pèlerin, pour lesquels la surveillance et les mesures de prévention devront être renforcées. Sur le plan hydrologique, la prévision dans le bassin du fleuve Sénégal fait craindre, en plus des inondations directement liées à la pluviométrie, celles dues au débordement du fleuve. Déjà, du fait de l occupation croissante et la dégradation du réseau hydrographique dans ce bassin, on assiste, ces dernières années, à une fréquence plus importante des inondations. Les écoulements excédentaires prévus dans différentes parties du bassin du Niger font également craindre des inondations ; du fait que ces dernières années, les écoulements se concentrent en milieu de saison et les débits maximums des affluents qui alimentent cette partie du bassin ont augmenté. Toutefois, cette situation excédentaire en saison de pluie dans le Niger moyen et inférieur ne devrait pas être interprétée comme une situation d abondance absolue des ressources en eau. En effet, la prévision dans la partie amont du bassin (partie guinéenne) est normale avec une tendance déficitaire, ce qui pourra avoir un impact négatif sur la disponibilité des eaux dans le reste du bassin en saison sèche. Or, c est surtout durant cette période que la demande en eau est plus importante, que ce soit pour la gestion du barrage de Sélingué au Mali, l irrigation dans le Delta intérieur, la production énergétique du barrage de Kainji dans le Niger inférieur ou la navigation sur l ensemble des tronçons. La situation hydrologique prévue dans le bassin du Lac Tchad est globalement moyenne. Mais, du fait de la forte hétérogénéité des écoulements dans ce bassin, certaines parties seront fortement excédentaires, d autres déficitaires. Par exemple, une situation excédentaire 16

17 est attendue pour le sous-bassin du Chari. Cette partie du bassin est donc à surveiller étroitement sur le plan des inondations. La situation de déficit pluviométrique prévue aux côtes du golfe de Guinée n affectera pas significativement les écoulements des bassins de la Volta et de la Comoé. Il nous est toutefois difficile de caractériser l impact de la prévision de la Volta sur le barrage d'akosombo, du fait de la forte incertitude qui caractérise cette prévision. Recommandations Sur le plan agricole, cette prévision peut, en cas de démarrage normal de la saison, être mise à profit pour augmenter les superficies sous les cultures à haut potentiel de rendement (maïs, riz, sorgho) ou de rente (coton, arachide), en y apportant les quantités recommandées de fertilisants. Cependant, l enherbement et les attaques de déprédateurs (insectes et maladies) pourraient constituer une contrainte majeure au cours de cette saison. Les agriculteurs et les structures d encadrement doivent suivre de près les informations données par les services météorologiques nationaux, qui interpréteront ces prévisions selon les principales zones agroécologiques de chaque pays, et procéderont à leur mise à jour tout au long de la saison. Sur le plan hydrologique, malgré une situation excédentaire prévue dans la plupart des sous-bassins, la durée des écoulements pourrait être courte. Ce raccourcissement de la durée des écoulements est une tendance actuelle liée aux changements globaux (climat et états des surfaces du sol) dans la région. Il constitue ainsi un paramètre clé dans la gestion des ressources en eau. Les barrages à buts multiples, comme celui de Manantali au Mali par exemple, doivent tirer profit de ces informations sur les scénarios hydrologiques les plus plausibles pour la saison à venir. Par ailleurs, il est fortement recommandé de suivre les mises à jour des prévisions qui seront faites en cours de saison. L avenir des prévisions dépendra de celui des conditions océaniques. Si les températures des surfaces des océans changent, la mise à jour, qui se fera faite en début 17

18 juillet, impliquera des changements importants sur les prévisions. A titre d exemple, les températures des surfaces des zones clés au niveau de l océan ont, en 2009, complètement changé entre Mai et Juillet (Figure 8). Cela a eu pour conséquence un changement du cours de la saison des pluies. La saison a démarré sèche, mais a terminé humide dans beaucoup de zones. SST de mai 2009 SST de juillet 2009 Figure 8 : Changement des températures des surfaces des océans entre mai et juillet durant la saison En mai l Atlantique Nord était froid et le Sud chaud, ce qui était moins favorable à des précipitations au Sahel. En juillet la situation était complètement inversée, l Atlantique nord est devenu chaud alors que le sud est devenu froid. Cela a changé le cours de la saison des pluies Aussi, le Centre Régional AGRHYMET du CILSS publiera les mises à jour dans ses différents bulletins mensuels et spéciaux, dans le cadre des activités classiques qu il mène avec ses partenaires, notamment: - Le suivi de la campagne agricole à travers des réunions de briefing décadaires en vue de faire le point sur l état d avancement de la campagne agricole et de donner l alerte en cas de besoin. L évaluation préliminaire des récoltes et la détermination des zones à risque faites en collaboration avec les services techniques nationaux, le FEWS NET, la FAO et le PAM en fin de saison pour établir la situation alimentaire prévisionnelle dans chaque pays et dans le Sahel pour les besoins d aide à la décision. SECRÉTARIAT EXECUTIF : 03 BP 7049 Ouagadougou 03 BURKINA FASO. Tél. (226) /26/27/28/29 Fax : (226) Site Web : CENTRE RÉGIONAL AGRHYMET : BP Niamey, NIGER. Tél (227) / Fax : (227) Site Web : INSTITUT DU SAHEL : BP 1530 Bamako, MALI. Tél : (223) / Fax : (223) / Site Web : 18

Bulletin Spécial. Centre Régional AGRHYMET

Bulletin Spécial. Centre Régional AGRHYMET Centre Régional AGRHYMET Bulletin Spécial N M01/2011 - Juin 2011 PREVISION SAISONNIERE DES PLUIES ET DES DEBITS DES COURS D EAU EN AFRIQUE DE L OUEST POUR LA SAISON DES PLUIES 2011 Résumé : Un cumul pluviométrique

Plus en détail

Une saison des pluies hétérogène en perspective

Une saison des pluies hétérogène en perspective Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET bulletin du suivi de la campagne agropastorale

Plus en détail

Centre Régional AGRHYMET. Mise à jour des prévisions saisonnières hydropluviométriques de la saison 2011 en Afrique de l Ouest

Centre Régional AGRHYMET. Mise à jour des prévisions saisonnières hydropluviométriques de la saison 2011 en Afrique de l Ouest Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET Bulletin Spécial N M04 - Août 2011 Mise

Plus en détail

Centre Régional AGRHYMET

Centre Régional AGRHYMET Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET bulletin de suivi de la campagne agropastorale

Plus en détail

AFRICAN CENTRE LES APPLICATIONS DE LA METEOROLOGIE

AFRICAN CENTRE LES APPLICATIONS DE LA METEOROLOGIE CENTRE AFRICAIN POUR LES APPLICATIONS DE LA METEOROLOGIE AU DEVELOPPEMENT AFRICAN CENTRE OF METEOROLOGICAL APPLICATIONS FOR DEVELOPMENT Institution Africaine parrainée par la CEA et l OMM African Institution

Plus en détail

Centre Régional AGRHYMET

Centre Régional AGRHYMET Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET bulletin de suivi de la campagne agropastorale

Plus en détail

1 er Forum régional des prévisions climatiques saisonnières dans les pays du Golfe de Guinée. Abidjan (PRESAGG-01) Communiqué final

1 er Forum régional des prévisions climatiques saisonnières dans les pays du Golfe de Guinée. Abidjan (PRESAGG-01) Communiqué final 1 er Forum régional des prévisions climatiques saisonnières dans les pays du Golfe de Guinée. Abidjan. 2014. (PRESAGG-01) Communiqué final Les experts climatologues et agrométéorologues du Centre Africain

Plus en détail

Centre Régional AGRHYMET

Centre Régional AGRHYMET Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET Bulletin DE SUIVI DE LA CAMPAGNE AGROPASTORALE

Plus en détail

Centre Régional AGRHYMET

Centre Régional AGRHYMET Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET Bulletin DE SUIVI DE LA CAMPAGNE AGROPASTORALE

Plus en détail

Prévision des caractéristiques Agro-Climatiques de la grande saison des pluies dans les pays du Golfe de Guinée

Prévision des caractéristiques Agro-Climatiques de la grande saison des pluies dans les pays du Golfe de Guinée Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET bulletin de suivi de la campagne agropastorale

Plus en détail

BULLETIN SPECIAL DE PREVISIONS SAISONNIERES 2017

BULLETIN SPECIAL DE PREVISIONS SAISONNIERES 2017 République du Tchad Unité-Travail-Progrès ------------ ---------------- Ministère de l Aviation Civile et de la Météorologie Nationale ------------ Secrétariat Général ------------ Direction Générale de

Plus en détail

Centre Régional AGRHYMET

Centre Régional AGRHYMET Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET Bulletin Mensuel N M05 - Août 2011 Le

Plus en détail

Mise à jour des prévisions agro-hydro-climatique de la saison des pluies au mois de juin 2015

Mise à jour des prévisions agro-hydro-climatique de la saison des pluies au mois de juin 2015 Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET Bulletin DE SUIVI DE LA CAMPAGNE AGROPASTORALE

Plus en détail

SUIVI DE LA CAMPAGNE AGRICOLE 2015/16

SUIVI DE LA CAMPAGNE AGRICOLE 2015/16 BULLETIN MENSUEL D INFORMATION SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE NUMERO 0012/SISAAP/MAI 2015 SUIVI DE LA CAMPAGNE AGRICOLE 2015/16 Le forum sur les prévisions des caractéristiques Agro-Hydro-Climatiques

Plus en détail

Centre Régional AGRHYMET

Centre Régional AGRHYMET Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET Bulletin DE SUIVI DE LA CAMPAGNE AGROPASTORALE

Plus en détail

N 06 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois III- Impacts IV- Information sur la science du climat

N 06 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois III- Impacts IV- Information sur la science du climat AFF RRI IICC AANN CEENNTTRREE OOFF M EETTEEOORROOLLOOGGI IICC AALL APPPPLLI IICC AATTI IIOONNSS FFOORR DEEVVEELLOOPPMMEENNTT CCEENNTT RREE AAFFRRI IICC AAI IINN PPOUURR LLEESS AAPPPPLLI IICCAATTI IIONNSS

Plus en détail

Prévision Climatique saisonnière valable pour la période Octobre-Novembre- Décembre 2013 en Afrique Centrale PRESAC-07

Prévision Climatique saisonnière valable pour la période Octobre-Novembre- Décembre 2013 en Afrique Centrale PRESAC-07 CENTRE AFRICAIN POUR LES APPLICATIONS DE LA METEOROLOGIE AU DEVELOPPEMENT AFRICAN CENTRE OF METEOROLOGICA L APPLICATIONS FOR DEVELOPMENT Institution Africaine parrainée par la CEA et l OMM African Institution

Plus en détail

PROGRAMME REGIONAL D APPUI A LA SECURITE ALIMENTAIRE, LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION, POPULATION ET DEVELOPPEMENT (PRA/SA-LCD-POP-DEV)

PROGRAMME REGIONAL D APPUI A LA SECURITE ALIMENTAIRE, LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION, POPULATION ET DEVELOPPEMENT (PRA/SA-LCD-POP-DEV) PROGRAMME REGIONAL D APPUI A LA SECURITE ALIMENTAIRE, LUTTE CONTRE LA DESERTIFICATION, POPULATION ET DEVELOPPEMENT (PRA/SA-LCD-POP-DEV) TERMES DE REFERENCE DE LA CONCERTATION REGIONALE SUR LES PERSPECTIVES

Plus en détail

Centre Régional AGRHYMET

Centre Régional AGRHYMET Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET Bulletin DE SUIVI DE LA CAMPAGNE AGROPASTORALE

Plus en détail

THEME: Prévisions Climatiques Saisonnières : Services climatiques pour renforcer la résilience et

THEME: Prévisions Climatiques Saisonnières : Services climatiques pour renforcer la résilience et CENTRE AFRICAIN POUR LES APPLICATIONS DE LA METEOROLOGIE AU DEVELOPPEMENT AFRICAN CENTRE OF METEOROLOGICAL APPLICATIONS FOR DEVELOPMENT Institution Africaine parrainée par la CEA et l OMM African Institution

Plus en détail

African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement

African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement MAI 2010 FAITS SAILLANTS : La malnutrition et plusieurs autres maladies

Plus en détail

N 05 OCEAN-ATMOSPHERE SURVEILLANCE PREVISION. 85, Avenue des Ministères BP : Niamey- Niger

N 05 OCEAN-ATMOSPHERE SURVEILLANCE PREVISION. 85, Avenue des Ministères BP : Niamey- Niger AFFRRI II CCAANN CEENNTTRREE OO FF M EETTEEOO RROO LLOOGG IICCAALL I APPPPLLI II CCAATTI IIOONNSS FFOORR DEEVVEELLOOPPMMEENNTT CCEENNTT RREE AAFF RRI II CCAAI IINN PPOUURR LLEESS AAPPPPLLI IICCAATT IIONNSS

Plus en détail

MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DU DESENCLAVEMENT ET DES TRANSPORTS -=-=-=- -=-=-=- N 15

MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DU DESENCLAVEMENT ET DES TRANSPORTS -=-=-=- -=-=-=- N 15 MINISTERE DES INFRASTRUCTURES, DU DESENCLAVEMENT ET DES TRANSPORTS BURKINA FASO -=-=-=- -=-=-=- SECRETARIAT GENERAL UNITE - PROGRES - JUSTICE -=-=-=- DIRECTION GENERALE DE LA METEOROLOGIE -=-=-=- 01 B.P.

Plus en détail

Situation des Marchés en Afrique de l ouest

Situation des Marchés en Afrique de l ouest Réunion restreinte RPCA 2-6 mars 2015, Lomé, TOGO Situation des Marchés en Afrique de l ouest Synthèse des missions régionales conjointes d évaluation des marchés et de la sécurité alimentaire Présenté

Plus en détail

COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL

COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATE COMMITTEE FOR DROUGHT CONTROL IN THE SAHEL Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau

Plus en détail

Bulletin Climatique Décadaire N 15 Valable du 21 au 31 Mai 2015

Bulletin Climatique Décadaire N 15 Valable du 21 au 31 Mai 2015 African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement Bulletin Climatique Décadaire N 15 Valable du 21 au 31 Mai 2015 FAITS

Plus en détail

N 10 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois III- Impacts IV- Information sur la science du climat

N 10 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois III- Impacts IV- Information sur la science du climat AAFF RRI IICC AANN CCEENNTTRREE OOFF MM EETTEEOORROOLLOOGGI IICC AALL AAPPPPLLI IICC AATTI IIOONNSS FFOORR DDEEVVEELLOOPPMMEENNTT CCEENNTT RREE AAFFRRI IICC AAI IINN PPOUURR LLEESS AAPPPPLLI IICCAATTI

Plus en détail

Bulletin Climatique Décadaire

Bulletin Climatique Décadaire African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement Bulletin Climatique Décadaire N 27 Valable du 21 au 30 septembre 2013

Plus en détail

Centre Régional AGRHYMET

Centre Régional AGRHYMET Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET bulletin de suivi de la campagne agropastorale

Plus en détail

NOTE 1 SUR LA SITUATION DE LA CRUE A LA DATE DU 08 AOUT Examen de la situation au 17 août 2015 en fonction des données historiques

NOTE 1 SUR LA SITUATION DE LA CRUE A LA DATE DU 08 AOUT Examen de la situation au 17 août 2015 en fonction des données historiques INISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU DIRECTION NATIONALE DE L HYDRAULIQUE **************************************** REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple-Un But Une Foi DIVISION SUIVI ET GESTION DES RESSOURCES EN EAU

Plus en détail

N 07 OCEAN-ATMOSPHERE SURVEILLANCE PREVISION. 85, Avenue des Ministères BP : Niamey- Niger

N 07 OCEAN-ATMOSPHERE SURVEILLANCE PREVISION. 85, Avenue des Ministères BP : Niamey- Niger AFF RRI IICC AANN CEENNTTRREE OOFF M EETTEEOORROOLLOOGGI IICC AALL APPPPLLI IICC AATTI IIOONNSS FFOORR DEEVVEELLOOPPMMEENNTT CCEENNTT RREE AAFFRRI IICC AAI IINN PPOUURR LLEESS AAPPPPLLI IICCAATTI IIONNSS

Plus en détail

Centre Régional AGRHYMET

Centre Régional AGRHYMET Comité permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sècheresse dans le Sahel Permanent Inter-State Committee For Drought Control in the Sahel Centre Régional AGRHYMET Bulletin DE SUIVI DE LA CAMPAGNE AGROPASTORALE

Plus en détail

BILAN HYDROLOGIQUE DU BASSIN DU NIGER 2014/2015

BILAN HYDROLOGIQUE DU BASSIN DU NIGER 2014/2015 AUTORITE DU BASSIN DU NIGER Projet Niger HYCOS Bilanhydrologique 2014 2015 NIGER BASIN AUTHORITY Niger HYCOS Project 2014 2015 Hydrological situation BENIN Burkina Cameroun Côte d Ivoire Guinée Mali Niger

Plus en détail

31 ème RÉUNION ANNUELLE DU RÉSEAU DE PRÉVENTION DES CRISES ALIMENTAIRES (RPCA) DÉCEM BRE DAKAR (SÉNÉGAL )

31 ème RÉUNION ANNUELLE DU RÉSEAU DE PRÉVENTION DES CRISES ALIMENTAIRES (RPCA) DÉCEM BRE DAKAR (SÉNÉGAL ) 31 ème RÉUNION ANNUELLE DU RÉSEAU DE PRÉVENTION DES CRISES ALIMENTAIRES (RPCA) 14 16 DÉCEM BRE 201 5 DAKAR (SÉNÉGAL ) Situation alimentaire et nutritionnelle : production agricole, marchés agricoles et

Plus en détail

Les changements climatiques et leurs impacts au Sahel : les cas de l agriculture et des ressources en eau

Les changements climatiques et leurs impacts au Sahel : les cas de l agriculture et des ressources en eau Les changements climatiques et leurs impacts au Sahel : les cas de l agriculture et des ressources en eau Dr Mathieu BADOLO Centre Régional AGRHYMET www. Agrhymet.ne m.badolo@agrhymey.ne m_badolo@yahoo.fr

Plus en détail

Analyse du bilan prévisionnel de la campagne agropastorale

Analyse du bilan prévisionnel de la campagne agropastorale 28 è Réunion annuelle du Réseau de prévention des crises alimentaires Ouagadougou, Burkina Faso, 04-06 décembre 2012 Analyse du bilan prévisionnel de la campagne agropastorale 2012-2013 Maty BA DIAO Chef

Plus en détail

Prévisions locales 20% 30% 50%

Prévisions locales 20% 30% 50% Prévisions locales En ce qui concerne les précipitations durant le trimestre avril/mai/juin, le scénario le plus probable est qu'elles soient en moyenne conformes à supérieures à la normale sur l'ensemble

Plus en détail

MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE N 18

MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE N 18 MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE -=-=-=--=-=-=- SECRETARIAT GENERAL -=-=-=- AGENCE NATIONALE DE LA METEOROLOGIE -=-=-=- 01 B.P. 576 OUAGADOUGOU 01 TEL:25-35-60-32

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière?

Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? juillet-août-septembre 2016 La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat

Plus en détail

MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE N 14

MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE N 14 MINISTERE DES TRANSPORTS, DE LA MOBILITE URBAINE ET DE LA SECURITE ROUTIERE -=-=-=--=-=-=- SECRETARIAT GENERAL -=-=-=- DIRECTION GENERALE DE LA METEOROLOGIE -=-=-=- 01 B.P. 576 OUAGADOUGOU 01 TEL:25-35-60-32

Plus en détail

Février, mars et avril 2015

Février, mars et avril 2015 Les prévisions saisonnières pour février, mars et avril 2015 (Bulletin du 21 janvier 2015) Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen

Plus en détail

Situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l Ouest

Situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l Ouest Réunion restreinte du Réseau de Prévention des Crises Alimentaires (RPCA) Paris, France, 15-16 avril 2014 Situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l Ouest Maty BA DIAO, Chef DIR,

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-février

Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-février Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-février 2015-2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois

Plus en détail

Prévision saisonnière du volume de crue du fleuve. Sénégal : utilisation des résultats du modèle ARPEGE. Climat (version 4.6, calculateur SX8-NEC)

Prévision saisonnière du volume de crue du fleuve. Sénégal : utilisation des résultats du modèle ARPEGE. Climat (version 4.6, calculateur SX8-NEC) Prévision saisonnière du volume de crue du fleuve Sénégal : utilisation des résultats du modèle ARPEGE Climat (version 4.6, calculateur SX8-NEC) Jean-Claude Bader Institut de Recherche pour le Développement,

Plus en détail

N 05 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois III- Impacts IV- Information sur la science du climat

N 05 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois III- Impacts IV- Information sur la science du climat AFFRR IICC I AANN CEENNTTRREE OO FF MEETTEE OORROO LLOOGG IICCAALL I APPPPLLI IICC AATT IIOONNSS I FFOORR DEEVVEELLOOPPMMEENNTT CCEENTTRREE AAFFRI IICCAI IINN PPOUURR LL EESS AAPPPPLLI IICATTI IONNSS DEE

Plus en détail

Bulletin Climatique Décadaire. N 32 Valable du 11 au 20 novembre 2013 FAITS SAILLANTS :

Bulletin Climatique Décadaire. N 32 Valable du 11 au 20 novembre 2013 FAITS SAILLANTS : African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement Bulletin Climatique Décadaire N 32 Valable du 11 au 20 novembre 2013.

Plus en détail

RAPPORT MENSUEL CONJOINT

RAPPORT MENSUEL CONJOINT RESEAU DE SYSTEME D ALERTE PRECOCE CONTRE LA FAMINE DE L USAID USAID FAMINE EARLY WARNING SYSTEM COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL PERMANENT INTERSTATES COMMITTEE

Plus en détail

BULLETIN D INFORMATION SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST

BULLETIN D INFORMATION SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST BULLETIN D INFORMATION SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Mai-juin 2015 Une situation alimentaire globalement satisfaisante exceptée dans les zones de conflits

Plus en détail

N 12 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois Situation/Impacts III- Impacts

N 12 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois Situation/Impacts III- Impacts AFFRR IICCAANN I CEENNTTRREE OOFF MEETTEEOORROLLOGI IICCAALL APPPPLLI IICC AATT IIOONNSS I FFORR DEEVVEELLOOPPMEENNTT CCEENTTRREE AAFFRI IICCAI IINN PPOUURR LL EESS AAPPPPLLI IICATTI IONNSS DEE LL AA MEETTEEOROLLOOGI

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre février-mars-avril 2017

Les prévisions saisonnières pour le trimestre février-mars-avril 2017 Les prévisions saisonnières pour le trimestre février-mars-avril 2017 Février-Mars-Avril 2017 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen

Plus en détail

Figure 1: Anomalies de température de surface de l'océan en juillet 2015 en C par rapport à la normale (source : MERCATOR OCEAN)

Figure 1: Anomalies de température de surface de l'océan en juillet 2015 en C par rapport à la normale (source : MERCATOR OCEAN) Les prévisions saisonnières pour le trimestre septembre-octobre-novembre 2015 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois

Plus en détail

J.C. Bader, IRD Montpellier,UMR G-Eau, le 29/07/2008

J.C. Bader, IRD Montpellier,UMR G-Eau, le 29/07/2008 Prévision saisonnière des volumes de crue sur les fleuves Sénégal et Niger à partir des sorties du MCGA Arpege (versions 3 et 4.6 forcé et 4.5 couplé). Synthèse des résultats obtenus entre 2 et 28. J.C.

Plus en détail

La réalité du changement climatique et ses impacts sur les rendements agricoles des céréales au Sahel. B. Somé

La réalité du changement climatique et ses impacts sur les rendements agricoles des céréales au Sahel. B. Somé La réalité du changement climatique et ses impacts sur les rendements agricoles des céréales au Sahel B. Somé www.agrhymet.ne SOMMAIRE Présentation du Centre régional AGRHYMET Tendances climatiques actuelles

Plus en détail

Bulletin Climatique Décadaire. N 05 Valable du 11 au 20Février 2015 FAITS SAILLANTS :

Bulletin Climatique Décadaire. N 05 Valable du 11 au 20Février 2015 FAITS SAILLANTS : African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement Bulletin Climatique Décadaire N 05 Valable du 11 au 20Février 2015

Plus en détail

REPUBLIQUE DU BURUNDI Gitega, le 09/03/2015

REPUBLIQUE DU BURUNDI Gitega, le 09/03/2015 1 REPUBLIQUE DU BURUNDI Gitega, le 09/03/2015 MINISTERE DE L EAU, DE L ENVIRONNEMENT, DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE, ET DE L URBANISME INSTITUT GEOGRAPHIQUE DU BURUNDI IGEBU DIRECTION DE L HYDROMETEOROLOGIE

Plus en détail

La prévision saisonnière

La prévision saisonnière La prévision saisonnière Christian Viel, Jean-Michel Soubeyroux, Pierre Etchevers Météo-France Direction de la Climatologie et des Services Climatiques Rencontres Météo et Energie Toulouse, 22 septembre

Plus en détail

Prévision agro-climatique saisonnière pour la période Juin à Septembre 2016

Prévision agro-climatique saisonnière pour la période Juin à Septembre 2016 MINISTERE DE L EQUIPEMENT, DES TRANSPORTS ET DU DESENCLAVEMENT ----------------------- RÉPUBLIQUE DU MALI Un Peuple Un But Une Foi -------------------------- AGENCE NATIONALE DE LA MÉTÉOROLOGIE Tél : (223)

Plus en détail

Figure 1: Anomalies de température de surface de l'océan en septembre 2015 en C par rapport à la normale (source : Mercator Océan)

Figure 1: Anomalies de température de surface de l'océan en septembre 2015 en C par rapport à la normale (source : Mercator Océan) Les prévisions saisonnières pour le trimestre octobre-novembre-décembre 2015 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2015

Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2015 Les prévisions saisonnières pour le trimestre juillet-août-septembre 2015 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois

Plus en détail

NOTE ACTUALISEE SUR LA SITUATION DE LA CRUE A LA DATE DU 14 SEPTEMBRE 2016

NOTE ACTUALISEE SUR LA SITUATION DE LA CRUE A LA DATE DU 14 SEPTEMBRE 2016 MINISTERE DE L ENERGIE ET DE L EAU DIRECTION NATIONALE DE L HYDRAULIQUE **************************************** REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple-Un But Une Foi DIVISION SUIVI ET GESTION DES RESSOURCES EN

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-févier Qu'est-ce que la prévision saisonnière?

Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-févier Qu'est-ce que la prévision saisonnière? Les prévisions saisonnières pour le trimestre décembre-janvier-févier 2016-2017 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois

Plus en détail

VARIABILITE CLIMATIQUE ET REGIME HYDROLOGIQUE DANS LE DELTA CENTRAL DU NIGER

VARIABILITE CLIMATIQUE ET REGIME HYDROLOGIQUE DANS LE DELTA CENTRAL DU NIGER VARIABILITE CLIMATIQUE ET REGIME HYDROLOGIQUE DANS LE DELTA CENTRAL DU NIGER EVOLUTION DE L OCCUPATION DU SOL ET DES ACTIVITES FACE AUX VARIABILITES CLIMATIQUES DANS LE TERROIR DE KADIAL SYSTEME D ALERTE

Plus en détail

AFRIQUE DE L OUEST Bulletin Mensuel des Prix septembre 2017

AFRIQUE DE L OUEST Bulletin Mensuel des Prix septembre 2017 septembre 217 Le Réseau de systèmes d alerte précoce contre la famine (FEWS NET) surveille les tendances des prix des aliments de base dans les pays vulnérables à l'insécurité alimentaire. Pour chaque

Plus en détail

Prévision saisonnière d activité cyclonique dans le Sud-Ouest de l océan Indien : Saison

Prévision saisonnière d activité cyclonique dans le Sud-Ouest de l océan Indien : Saison Saint Denis, le 10 novembre 2016 Prévision saisonnière d activité cyclonique dans le Sud-Ouest de l océan Indien : Saison 2016-2017. Le scénario le plus probable pour la prochaine saison cyclonique tend

Plus en détail

Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD octobre 2014

Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD octobre 2014 Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD octobre 2014 1. ACTUALITES Des activités pluviométriques ont surtout été observées dans le centre et le sud-ouest du secteur

Plus en détail

SAHEL : SITUATION MÉTÉOROLOGIQUE ET ÉTAT DES CULTURES

SAHEL : SITUATION MÉTÉOROLOGIQUE ET ÉTAT DES CULTURES SAHEL : SITUATION MÉTÉOROLOGIQUE ET ÉTAT DES CULTURES Rapport N o 1-13 juin 2003 LA SAISON DES PLUIES A DÉMARRÉ, EN GÉNÉRAL A TEMPS, DANS LE CENTRE ET L EST DU SAHEL RESUME La saison des pluies a commencé

Plus en détail

Réseau de Prévention des Crises Alimentaires et Lancement de l Initiative AGIR au Sahel et en Afrique de l Ouest

Réseau de Prévention des Crises Alimentaires et Lancement de l Initiative AGIR au Sahel et en Afrique de l Ouest Réseau de Prévention des Crises Alimentaires et Lancement de l Initiative AGIR au Sahel et en Afrique de l Ouest Discours de bienvenue du Professeur Alhousseïni BRETAUDEAU, Secrétaire Exécutif du CILSS

Plus en détail

Prévision saisonnière d activité cyclonique dans le Sud-Ouest de l océan Indien : Saison

Prévision saisonnière d activité cyclonique dans le Sud-Ouest de l océan Indien : Saison Saint Denis le 12 novembre 2015 Prévision saisonnière d activité cyclonique dans le Sud-Ouest de l océan Indien : Saison 2015-2016. Dans un contexte global marqué par un épisode El Nino de forte intensité,

Plus en détail

COP 21 : Le Sahel et l Afrique de l Ouest se mobilisent

COP 21 : Le Sahel et l Afrique de l Ouest se mobilisent Bénin Burkina Faso Cap Vert Côte d Ivoire Gambie Guinée Guinée Bissau Mali Mauritanie Niger Sénégal Tchad Togo COP 21 : Le Sahel et l Afrique de l Ouest se mobilisent Environ 200 invités ont participé

Plus en détail

Bulletin de prévisions saisonnières. Les prévisions saisonnières pour le trimestre juin-juillet-août 2015

Bulletin de prévisions saisonnières. Les prévisions saisonnières pour le trimestre juin-juillet-août 2015 Les prévisions saisonnières pour le trimestre juin-juillet-août 2015 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois à

Plus en détail

Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD, juillet 2014

Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD, juillet 2014 Bulletin Mensuel du Centre de Prévision et d Applications Climatiques de l IGAD, juillet 2014 ACTUALITES Pendant le mois de juin 2014, des activités pluviométriques ont surtout été observées dans le centre

Plus en détail

Rapport Mensuel sur la Sécurité Alimentaire au Sahel et en Afrique de l Ouest OCTOBRE 2006

Rapport Mensuel sur la Sécurité Alimentaire au Sahel et en Afrique de l Ouest OCTOBRE 2006 Rapport Mensuel sur la Sécurité Alimentaire au Sahel et en Afrique de l Ouest OCTOBRE 6 Résumé Des productions agro-pastorales record attendues au Sahel et en Afrique de l Ouest 6-7 Les bonnes productions

Plus en détail

Prévisions saisonnières pour le trimestre mai juin juillet 2017 sur l Europe et la France métropolitaine Situation générale :

Prévisions saisonnières pour le trimestre mai juin juillet 2017 sur l Europe et la France métropolitaine Situation générale : Prévisions saisonnières pour le trimestre mai juin juillet 2017 sur l Europe et la France métropolitaine Situation générale : Les prévisions des modèles sont très dispersées pour le trimestre prochain.

Plus en détail

Prévisions pour le trimestre octobre-novembre-décembre 2016 sur l Europe et la France métropolitaine

Prévisions pour le trimestre octobre-novembre-décembre 2016 sur l Europe et la France métropolitaine Les prévisions saisonnières pour le trimestre octobre-novembre-décembre 2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois

Plus en détail

La prévision saisonnière : de la Science aux produits. V. Laurent DIRPF 01/12/2016

La prévision saisonnière : de la Science aux produits. V. Laurent DIRPF 01/12/2016 La prévision saisonnière : de la Science aux produits V. Laurent victoire.laurent@meteo.fr DIRPF 01/12/2016 Plan de la présentation Les bases de la prévision saisonnière La recherche en prévision saisonnière

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier

Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier 2015-2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les

Plus en détail

Bulletin mensuel de prévision saisonnière

Bulletin mensuel de prévision saisonnière Janvier Février Mars Bulletin mensuel de prévision saisonnière de la Nouvelle-Calédonie Prévisions locales Température, précipitations Suivi du phénomène ENSO Océan superficiel Océan de subsurface Précipitations

Plus en détail

OUAGADOUGOU, BURKINA FASO 4-6 DÉCEMBRE 2012

OUAGADOUGOU, BURKINA FASO 4-6 DÉCEMBRE 2012 OUAGADOUGOU, BURKINA FASO 4-6 DÉCEMBRE 2012 RECOMMANDATIONS ET ACTIONS ENVISAGÉES DANS LES ZONES À RISQUE ET POUR LES POPULATIONS VULNÉRABLES M. Amadou Mactar Konaté, Expert en sécurité alimentaire, CILSS/SE

Plus en détail

En savoir plus : notre dossier «la prévision saisonnière»

En savoir plus : notre dossier «la prévision saisonnière» Les prévisions saisonnières pour le trimestre avril-mai-juin 2016 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les trois mois à venir,

Plus en détail

Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier Qu'est-ce que la prévision saisonnière?

Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier Qu'est-ce que la prévision saisonnière? Les prévisions saisonnières pour le trimestre novembre-décembre-janvier 2016-2017 Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen sur les

Plus en détail

SAHEL ET AFRIQUE DE L OUEST Mise à jour de la sécurité alimentaire Septembre 2009

SAHEL ET AFRIQUE DE L OUEST Mise à jour de la sécurité alimentaire Septembre 2009 SAHEL ET AFRIQUE DE L OUEST Mise à jour de la sécurité alimentaire Septembre 2009 La situation alimentaire courante est caractérisée par la fin de la soudure dans la partie guinéenne de l Afrique de l

Plus en détail

Living with Drought Perspectives from the Sahel

Living with Drought Perspectives from the Sahel Living with Drought Perspectives from the Sahel Salifou MAHAMADOU Expert, Executive Secretary CILSS August 15th, 2016 PLAN DE PRESENTATION I. Introduction II. Zones climatiques III. Changements climatiques

Plus en détail

Prévisions locales. Nov / Déc / Jan 2015 / 2016

Prévisions locales. Nov / Déc / Jan 2015 / 2016 Prévisions locales Pour ce qui concerne les précipitations durant le trimestre novembre/décembre/janvier, le scénario le plus probable est qu elles soient en moyenne inférieures aux normales sur l ensemble

Plus en détail

Flood Finder Tchad 2017

Flood Finder Tchad 2017 Flood Finder Tchad 2017 Bulletin N 8 20 septembre. 2017 Ce bulletin couvrant les bassins hydrologiques des rivière Logone et Chari met à disposition des cartes montrant les précipitations cumulées et les

Plus en détail

Défis et opportunités dans la redynamisation du secteur du riz en Afrique sub-saharienne

Défis et opportunités dans la redynamisation du secteur du riz en Afrique sub-saharienne Défis et opportunités dans la redynamisation du secteur du riz en Afrique sub-saharienne Kazuki Saito Centre du Riz pour l Afrique 6ème Assemblée générale de la CARD 18 au 19 novembre 2015 1 Principaux

Plus en détail

CONFERENCE OUVERTURE DE LA SAISON CYCLONIQUE EN POLYNESIE FRANÇAISE

CONFERENCE OUVERTURE DE LA SAISON CYCLONIQUE EN POLYNESIE FRANÇAISE CONFERENCE OUVERTURE DE LA SAISON CYCLONIQUE EN POLYNESIE FRANÇAISE Direction Interrégionale de Météo-France et Direction de la Défense et de la Protection Civile Lundi 22 octobre 2012 2 ème partie : PERSPECTIVES

Plus en détail

SAHEL : SITUATION MÉTÉOROLOGIQUE ET ÉTAT DES CULTURES

SAHEL : SITUATION MÉTÉOROLOGIQUE ET ÉTAT DES CULTURES SAHEL : SITUATION MÉTÉOROLOGIQUE ET ÉTAT DES CULTURES Rapport N o 1-12 juin 2000 LA SAISON DES PLUIES A DÉMARRÉ, EN GÉNÉRAL DANS LES TEMPS, DANS LE CENTRE ET L EST DU SAHEL RESUME La saison des pluies

Plus en détail

EVALUATION DES EMISSIONS DE METHANE IMPUTABLES AU SECTEUR AGRICOLE EN AFRIQUE DE L OUEST ( )

EVALUATION DES EMISSIONS DE METHANE IMPUTABLES AU SECTEUR AGRICOLE EN AFRIQUE DE L OUEST ( ) EVALUATION DES EMISSIONS DE METHANE IMPUTABLES AU SECTEUR AGRICOLE EN AFRIQUE DE L OUEST (1961-2050) Bakary DJABY& Pierre OZER Département des Sciences et Gestion de l Environnement Université de Liège,

Plus en détail

RESSOURCES NATURELLES ET DEVELOPPEMENT

RESSOURCES NATURELLES ET DEVELOPPEMENT RESSOURCES NATURELLES ET DEVELOPPEMENT DES TERRITOIRES EN AFRIQUE DOCUMENT RESSOURCE : CARTOGRAPHIE CONTENU DOCUMENT RESSOURCE : CARTOGRAPHIE... 1 Semaine 1... 2 Vidéo 1... 2 Carte 1... 2 Carte 2... 3

Plus en détail

Prévision saisonnière des température pour la période Février-Mars-Avril 2017 avec les conditions initiales de Janvier 2017

Prévision saisonnière des température pour la période Février-Mars-Avril 2017 avec les conditions initiales de Janvier 2017 Prévision saisonnière des température pour la période Février-Mars-Avril 2017 avec les conditions initiales de Janvier 2017 MODELES GRANDS CENTRES DE PREVISION SST observées : entre Juin 2016 et Novembre

Plus en détail

Résumé exécutif PREVISIONS SAISONNIERES DE L'ACTIVITE CYCLONIQUE POUR LA SAISON 2017 SUR LE BASSIN ATLANTIQUE NORD / CARAÏBES / GOLFE DU MEXIQUE

Résumé exécutif PREVISIONS SAISONNIERES DE L'ACTIVITE CYCLONIQUE POUR LA SAISON 2017 SUR LE BASSIN ATLANTIQUE NORD / CARAÏBES / GOLFE DU MEXIQUE PREVISIONS SAISONNIERES DE L'ACTIVITE CYCLONIQUE POUR LA SAISON 201 SUR LE BASSIN ATLANTIQUE NORD / CARAÏBES / GOLFE DU MEXIQUE Version mise à jour le 8 juin 201 Résumé exécutif Les prévisions d activité

Plus en détail

Evolution du marché régional

Evolution du marché régional Concertation Régionale R sur la sécurits curité alimentaire et les perspectives de récoltes r 29 au Sahel et en Afrique de l Ouestl (Bamako, Bamako, Mali, 15-17 17 septembre 29) Evolution du marché régional

Plus en détail

Activités générales du Centre Regional AGRHYMET

Activités générales du Centre Regional AGRHYMET Activités générales du Centre Regional AGRHYMET Par TINNI HALIDOU Seydou Expert en prévisions météorologique et climatologique Centre Regional AGRHYMET/CILSS h.tinni@agrhymet.ne 6 th CONFERENCE OF DIRECTORS

Plus en détail

Bulletin de prévisions saisonnières. Les prévisions saisonnières pour janvier, février et mars 2015 (Bulletin du 18 décembre 2014)

Bulletin de prévisions saisonnières. Les prévisions saisonnières pour janvier, février et mars 2015 (Bulletin du 18 décembre 2014) Les prévisions saisonnières pour janvier, février et mars 2015 (Bulletin du 18 décembre 2014) Qu'est-ce que la prévision saisonnière? La prévision saisonnière a pour objectif de déterminer le climat moyen

Plus en détail

III - AUTORITE DU BASSIN DU NIGER : INSTRUMENT DE COOPERATION SOUS-REGIONALE Création :- 25/11/1964 à Niamey Commission du Fleuve Niger - Novembre 1980 à Faranah-Guinée, donc 17 ans après, à l issue du

Plus en détail

Bulletin mensuel de prévision saisonnière

Bulletin mensuel de prévision saisonnière Février Mars Avril Bulletin mensuel de prévision saisonnière de la Nouvelle-Calédonie Prévisions locales Température, précipitations Suivi du phénomène ENSO Océan superficiel Océan de subsurface Précipitations

Plus en détail

N 08 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois III- Impacts IV- Information sur la science du climat

N 08 SOMMAIRE. I- Situation Synoptique du mois II- Situation climatique du mois III- Impacts IV- Information sur la science du climat AFF RRI IICCAANN CEENNTTRREE OOFF MEETTEEOORROOLLOOGGI IICC AALL APPPPLLI IICC AATTI IIOONNSS FFOORR DEEVVEELLOOPPMMEENNTT CCEENNTT RREE AAFFRRI IICC AAI IINN PPOUURR LLEESS AAPPPPLLI IICCAATTI IIONNSS

Plus en détail

MALI RAPPORT MENSUEL CONJOINT SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE. 24 Août 2001 Ce Rapport couvre la période du 25 juillet au 24 août 2001

MALI RAPPORT MENSUEL CONJOINT SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE. 24 Août 2001 Ce Rapport couvre la période du 25 juillet au 24 août 2001 FEWSNET/USAID OMA/APCAM MALI RAPPORT MENSUEL CONJOINT SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE 24 Août 2001 Ce Rapport couvre la période du 25 juillet au 24 août 2001 RESUME Après un démarrage satisfaisant, l évolution

Plus en détail

RAPPORT MENSUEL SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE BURKINA FASO

RAPPORT MENSUEL SUR LA SECURITE ALIMENTAIRE BURKINA FASO The USAID Fami The Famine Early Warning System Network (FEWS NET) (Réseau du Système d Alerte Précoce contre la Famine de l USAID) 01 B.P. 1615 Ouagadougou 01, Burkina Faso, West Africa Tel/Fax: 226-31-46-74

Plus en détail

OMMAIRE CONTEXTE CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET VARIABILITE CLIMATIQUE VULNERABILITE DE L AFRIQUE CONSEQUENCES DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES

OMMAIRE CONTEXTE CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET VARIABILITE CLIMATIQUE VULNERABILITE DE L AFRIQUE CONSEQUENCES DES CHANGEMENTS CLIMATIQUES Variabilité Climatique et Impacts sur les Ressources en Eau Adama Alhassane DIALLO Directeur Général de l ACMAD Ibrah SEIDOU SANDA Université Abdou Moumouni OMMAIRE CONTEXTE CHANGEMENTS CLIMATIQUES ET

Plus en détail