Rapport atelier du CCECQA, 5 avril 2011 Evaluation en ETP : où en sommes nous?. Donner du sens à l évaluation en ETP

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport atelier du CCECQA, 5 avril 2011 Evaluation en ETP : où en sommes nous?. Donner du sens à l évaluation en ETP"

Transcription

1 Cellule ETAPE Education thérapeutique Amélioration des Pratiques & Evaluation Rapport atelier du CCECQA, 5 avril 2011 Evaluation en ETP : où en sommes nous?. Donner du sens à l évaluation en ETP Rapport rédigé par A. Communier, chargée de mission ETP au CCECQA pour la cellule ETAPE Lors du dépôt des demandes d autorisation des programmes ETP auprès de l ARS, des informations sur les indicateurs et critères, ainsi que sur les modalités de l évaluation étaient sollicités Certaines équipes développant des programmes en ETP avaient déjà une expérience pratique en évaluation en ETP (programme, patient ) Pour d autres programmes ETP, cette démarche d évaluation structurée est en construction. Globalement, tous les responsables de programmes ETP se posent à différents niveaux les questions de «quoi, pourquoi et comment évaluer?». Au niveau national, des groupes de travail se mettent en place, notamment à la HAS pour aider les équipes sur le «comment évaluer?». Avant de répondre au «comment évaluer?», il nous semblait primordial de clarifier ce qu est l évaluation en ETP. Cet atelier a été préparé et animé par la cellule ETAPE du CCECQA (A. Communier, C. Pourin), le CETBA (F. Martin Dupont) l IREPS Aquitaine (D. Couralet), et le PIMESP de Nantes (C. Greffier). 34 professionnels de la région ont participé à cet atelier. OBJECTIFS DE L ATELIER Exprimer et interroger ses représentations de l évaluation en ETP Partager les expériences de l évaluation en ETP Identifier les ressources et difficultés pour évaluer en ETP Découvrir les outils d évaluation utilisés au cours de l atelier Identifier de nouvelles pistes et exprimer ses envies ORGANISATION Les participants étaient répartis en en quatre sous groupes pour les ateliers suivants : Représentations de l évaluation en ETP Les actions développées, les difficultés rencontrées et les ressources potentielles Vos idées, vos besoins, vos attentes pour avancer en évaluation en ETP dans vos pratiques Les outils utilisés pendant l atelier Outil : photo expression Outil : le «Chemin d Eli» Technique : discussion en grand groupe Présentation des objectifs des outils, discussion en plénière sur l utilisation possible de ces outils en évaluation en ETP

2 1. REPRESENTATIONS DE L EVALUATION EN ETP PAR LES PARTICIPANTS Pourquoi évaluer en ETP : Objectifs de l évaluation en ETP? Pour certains : objectifs pour les soignants Améliorer sa pratique, un programme, faire une mise au point, aider à la remise en question, Apprécier les progrès, évolution des pratiques, progresser Définir de nouveaux objectifs, réévaluer Remettre en question ce que l on fait Guider vers un avenir meilleur Rendre visible faire connaitre les résultats» Retrouver du sens à son métier Pour d autres : objectifs pour les patients Permettre au patient de se situer Rendre service au patient, contrôle du message, vérification, synthèse, garder le contact (lien avec le patient), confort du patient, accompagnement du patient Pour d autres encore : des interrogations? «Ca sert à quoi?» «on ne sait pas où on va» «on manque de repères» Que faire des résultats de l évaluation? Des idées, perceptions associées à l évaluation en ETP Plutôt positives respect, entraide, soutien, «échanges empathiques», synergie, réseau, complémentarité, référence, diversité, communication, fiabilité, utilité, objectivité Implication professionnelle, Se faire plaisir volonté, évolution, présente «tout au long de l ETP», mais aussi expression de perceptions plutôt négatives Evaluation vécue comme une contrainte imposée, «quelle efficience?» rigidité, trop dirigé, centré sur les seules préoccupations des soignants multiplicité, complexité, flou,, «fatalité»,: dirigisme, professoralisme, Cette perception pouvant générer chez certains :, «colère», résistances peur des conséquences, «couperet» «sanction par les institutions», peur du jugement, «peur de se saborder», «désaccord», difficultés», chronophage, découragement, «fuite» «désert» : absence de repères, solitude, incertitude, non maitrise

3 QUI ET QUOI évaluer en ETP? Evaluer qui? Evaluer quoi? Compétences, Analyse de pratiques,, Réalisation d entretiens de diagnostic éducatif (qualité) Equipe Séances Pédagogie, Communication, Qualité des ateliers Patients Besoins (diagnostic éducatif), Compétences, apprentissages, acquis, connaissances, atteinte objectifs éducatifs, changements de comportements objectifs opérationnels, savoir être, Ressentis, satisfaction, Qualité de vie, Paramètres bio médicaux, biométriques Programme Temps dédié, Nombre de séances, Dossier médical informatisé, Efficacité, Impact sur la santé Nombre de réhospitalisation Contexte COMMENT EVALUER EN ETP? Actions Evaluation du programme, des activités Auto évaluation, externe, Quantitatif, Qualitatif Entretiens, Analyse de pratique, Rencontres d anciens patients, Ateliers patients (satisfaction) Avec les patients Individuel, collectif Evaluation des besoins de patients Diagnostic éducatif, Focus groupe croisé Evaluation des acquis des patients Evaluation intégré aux ateliers, Entretiens Evaluation de l impact sur la vie des patients Travail de recherche: thèse en psycho, Echanges avec les patients Outils Rapports d activités, Logiciel, Grille d observation Questionnaires de connaissances, QCM de qualité de vie, de satisfaction, quiz, Cible Echelles analogiques (ressenti, satisfaction) Evaluation en collectif: jeux (trivial poursuite) Grilles d observation, QUAND EVALUER en ETP?: Patients: Avant, pendant, après, à distance Programme : Court terme, moyen terme

4 2. ELEMENTS POSITIFS A PRENDRE EN COMPTE POUR LA MISE EN ŒUVRE DE L EVALUATION EN ETP Ce qui favorise la mise en œuvre de l évaluation en ETP Au niveau du programme Quand un projet formalisé est formalisé avec des temps évaluation Avoir des critères et indicateurs définis Ressources humaines/moyens Professionnels formés à l ETP, motivés, expérimentés Travail en groupe, interactivité, mise en commun d expérience, volonté de progresser, dynamique de groupe, implication professionnelle (donner du sens), entraide Collaboration soignant soigné Outils adaptés: EVA, utilisation de Vrai/faux: ludique Contexte : Volonté institutionnelle Ressources potentielles Internes au programme Retour et avis des patients DIM partagé Possibilité de croiser les évaluations des patients et des soignants Proposer des activités éducatives attractives au moment du bilan (ex: atelier cuisine) faire remonter les propositions du terrain Appui des médecins, informations partagées au sein des réseaux Externes au programme ETP Participation à des groupes de réflexion, espaces d échange Groupes de travail nationaux, associations de patient pour élaboration d outils Recommandations HAS, Exigences externe (V2), Logiciel, Comment formaliser?: sujet de mémoire de DU, Ressources externes (CCECQA, CETBA.)

5 3. DIFFICULTES, INTERROGATIONS POTENTIELLES A LA MISE EN ŒUVRE DE L EVALUATION EN ETP Liées au sens à donner à l évaluation: «Ca sert à quoi?», manque de repères Crainte que ce soit centré sur les seules préoccupations des soignants Place de l évaluation au démarrage d un programme «La pertinence et la faisabilité de l évaluation est étroitement liée à la qualité des objectifs» Risque : avoir des objectifs d évaluation ciblés uniquement sur les effets de la santé physique Contraintes liées au contexte : Echéances/accréditation Priorité de l ETP au sein de l institution Personnes «avides de résultats rapides» LIES AUX RESSOURCES HUMAINES Difficultés au niveau individuel Retranscrire ce que dit le patient, analyser des évaluations faites par différents professionnels, difficultés d analyse des données pour donner un sens global, Absence de repères méthodologiques, difficulté pour certains soignants à exprimer et entendre la critique des patients ou de leurs collègues Peurs, Difficultés au niveau du groupe Méconnaissance de l évaluation, de l ETP par les autres membres de l équipe Manque de confiance dans l équipe, se mettre d accord au sein d une équipe avec des personnes de culture ETP différente, «s éparpiller» Analyse avec différents professionnels Se mettre d accord au sein d une équipe avec des personnes de culture ETP différente LIEES AUX OUTILS Limites : Utilisation des questionnaires par les patients: lassitude => défaut de critiques, réponses pour faire plaisir L évaluation orale: subjective Manque d outils, outils validés, adaptés aux différents publics Outils trop lourds, complexes, trop nombreux, chronophage Appropriation d outils créés par d autres Questions Utilité d une évaluation initiale et finale sous forme de questionnaire? Quel paramétrage du logiciel de recueil? Comment mesurer l efficacité du programme, les changements de comportements, la qualité de vie chez les enfants Comment assurer la validité et objectivité des outils? LIEES A L ORGANISATION ET AUX MOYENS DISPONIBLES Constats, limites Communication entre intervenants, pas assez partagé en équipe, complexité des items à aborder Avec quels moyens: secrétariat commun, DMI? Dispersion des patients, faire revenir les patients, Disponibilité des éducateurs pour l évaluation, les mobiliser Financements, manque de formation des ressources humaines Questions : comment faire en pratique : Comment évaluer la qualité de mon évaluation? Comment choisir les indicateurs, leur pertinence Comment faire le lien avec les besoins patients? Comment analyser les données pour donner un sens global? Par quoi commencer? Où va t on et jusqu où? Que fait on des résultats? Comment faire évoluer des nouveaux objectifs d évaluation dans le temps? comment avoir du temps pour préparer une évaluation?

6 4. VOS IDEES POUR AVANCER AU NIVEAU DE VOS PROGRAMMES Revenir sur les objectifs du programme = définir le cap à suivre Adaptation au contexte spécifique du programme Comment formaliser?: sujet de mémoire de DU, Evaluation en fonction du degré d avancement du programme Evaluation du déroulement : faisable Evaluation de résultats: si le patient a atteint des objectifs Evaluer le programme et évaluer où en est le patient Importance de l analyse des informations recueillies, fournir des éléments descriptifs Montrer au travers de l évaluation qu il y a eu de la souplesse pour mieux répondre aux besoins des patients AVEC LES TUTELLES, DECIDEURS, FINANCEURS Connaitre les objectifs d évaluation des différents acteurs Mettre en commun les objectifs d évaluation acteurs du programme, décideurs, patients? Qu est ce que le financeur peut apporter pour répondre à ses demandes d évaluation => faisabilité Prendre en compte le «moment du programme» et la notion de progression Outil commun informatisé partagé: données quantitatives: à qui s adresser pour le créer? Comment partager? Expérience sur la région (télésanté Aquitaine, Partage d outils de recueil de données: CHU, Atelier sur dossier partagé (recueil de données) Se mettre d accord au niveau régional sur les critères d évaluation (de base) et modalités de recueil des données en lien avec ARS/HAS Besoin: ce qui est attendu, ce qu on attend de nous, ce qui va être demandé => Proposition HAS: outil, points de repères pour l évaluation de programme + modèle rapport évaluation annuelle (objectif: amélioration de la qualité)

7 5. EN GUISE DE CONCLUSION S interroger en équipe sur «Pourquoi évaluer?», c est : Donner du sens à l évaluation = clarifier les intentions de l évaluation Prendre des décisions en équipe = quels sont les objectifs généraux d évaluation? Cela suppose : Connaitre les objectifs des différents acteurs : les soignants/éducateurs, les patients/entourage, les directions, l ARS, les financeurs, la HAS. Avoir discuté et décider en équipe de ce que vous allez faire de cette évaluation Evaluer en ETP, ce n est pas démontrer que l ETP est utile pour les patients vivant avec une maladie chronique.

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE

Education thérapeutique Repères pratiques. Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE Education thérapeutique Repères pratiques Isabelle BERTHON Cadre supérieur de santé CHR METZ-THIONVILLE 26 septembre 2009 1 ère partie: au fil des étapes de l ETP 2 ème partie: au carrefour du soin et

Plus en détail

Les outils éducatifs et les techniques d animation en ETP

Les outils éducatifs et les techniques d animation en ETP Les outils éducatifs et les techniques d animation en ETP Journées d échanges en Education Thérapeutique du Patient en Lot-et-Garonne 18 juin 2015 A. Communier C. Le Goff Je me sens apprécié Je sens mon

Plus en détail

Base méthodologique. L évaluation remplit ainsi plusieurs fonctions :

Base méthodologique. L évaluation remplit ainsi plusieurs fonctions : 90 Promouvoir l activité physique des jeunes MODULE 10 Évaluation Base méthodologique L évaluation d un projet repose sur le recueil et l analyse d informations pour permettre de formuler un jugement sur

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT

PROGRAMME DE FORMATION. Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT PROGRAMME DE FORMATION Formation de base à l éducation thérapeutique du patient vivant avec une pathologie chronique dans un ACT Formation en 2 temps (total de 6 jours) 1 er session (3 jours) : 26-27-28

Plus en détail

Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient

Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient 2014 Pratiquer l Education Thérapeutique du Patient Formation de 42 heures en éducation thérapeutique du patient pour les praticiens de l ETP En externe En interne PARTENAIRES DE LA FORMATION Partenaires

Plus en détail

L éducation thérapeutique collective

L éducation thérapeutique collective L éducation thérapeutique collective Dr Cécile BRUNET-CARTIER, médecin coordonnateur du programme régional ETP VIH adulte en Pays de la Loire M. Pascal MALO, représentant associatif AIDES, membre du comité

Plus en détail

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT

EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT EDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT/ INTERVENANT TYPE DE PROGRAMME En présentiel NUM PROGRAMME Réf. Prog. 20701600007 PUBLIC VISE Public obligé au DPC : Paramédicaux, Médicaux, Ambulanciers, pharmaciens,

Plus en détail

Catalogue. Formation

Catalogue. Formation Catalogue de Formation Pôle régional de compétences en éducation et Promotion de la Santé En Limousin Notre mission Soutenir les acteurs de terrain dans la mise en oeuvre de projets et de programmes en

Plus en détail

EVALUATION DE L IMPACT DE L ETP SUR LES PRATIQUES PROFESSIONNELLES

EVALUATION DE L IMPACT DE L ETP SUR LES PRATIQUES PROFESSIONNELLES EVALUATION DE L IMPACT DE L ETP SUR LES PRATIQUES PROFESSIONNELLES EPSMAL mars à août 2016 Manon Laroze CONTEXTE ET PRÉSENTATION DE L ÉTUDE Historique 2008 : Un groupe de soignants y travaille de manière

Plus en détail

Formation Education Thérapeutique du Patient 40h

Formation Education Thérapeutique du Patient 40h Formation Education Thérapeutique du Patient 40h Depuis 2009, Le groupe Confluent est engagé dans une recherche en Education Thérapeutique du Patient. L équipe éducative qui mène cette expérience de l

Plus en détail

Mardi 11 octobre Co Rédaction par Marion Ditcharry et Céline De Marchi

Mardi 11 octobre Co Rédaction par Marion Ditcharry et Céline De Marchi Mardi 11 octobre 2016 Co Rédaction par Marion Ditcharry et Céline De Marchi Objectifs Etre en capacité d appliquer une méthode de construction et d animation d un atelier collectif en ETP : - S approprier

Plus en détail

Dr Martine SCIORTINO ARS PACA. L évaluation quadriennale est elle suffisante pour permettre le renouvellement de l autorisation d un programme d ETP?

Dr Martine SCIORTINO ARS PACA. L évaluation quadriennale est elle suffisante pour permettre le renouvellement de l autorisation d un programme d ETP? Dr Martine SCIORTINO ARS PACA L évaluation quadriennale est elle suffisante pour permettre le renouvellement de l autorisation d un programme d ETP? L autorisation d un programme ETP Programme autorisé

Plus en détail

Education Thérapeutique en Psychiatrie : Représentations des soignants, des patients et des familles

Education Thérapeutique en Psychiatrie : Représentations des soignants, des patients et des familles Education Thérapeutique en Psychiatrie : Représentations des soignants, des patients et des familles Delphine VIARD PLAN INTRODUCTION METHODE RESULTATS Représentations des soignants Représentations des

Plus en détail

Auto-évaluation annuelle d un programme d éducation thérapeutique du patient : Démarche et outils

Auto-évaluation annuelle d un programme d éducation thérapeutique du patient : Démarche et outils Auto-évaluation annuelle d un programme d éducation thérapeutique du patient : Démarche et outils Anne-Françoise Pauchet-Traversat Quatrièmes journées du Réseau PIC - Lille - 21 septembre 2012 Auto-évaluation

Plus en détail

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP

Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Exemples de questions ouvertes pour l auto-évaluation d un programme d ETP Cette fiche propose des exemples de questions qui sont adaptables et modifiables par chaque équipe dans sa démarche d auto-évaluation.

Plus en détail

L auto-évaluation des programmes d ETP: témoignage et retour d expérience

L auto-évaluation des programmes d ETP: témoignage et retour d expérience L auto-évaluation des programmes d ETP: témoignage et retour d expérience Dr Marianne Lafitte PH cardiologie - UTEP CHU Mme Michèle Desenne, Cadre de santé CEPTA Qu a-t-on à faire quand on coordonne un

Plus en détail

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR L ELABORATION DU PEDT à THORIGNE OUILLARD

MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR L ELABORATION DU PEDT à THORIGNE OUILLARD MISSION D ACCOMPAGNEMENT POUR L ELABORATION DU PEDT à THORIGNE OUILLARD Phase 1 : Restitution de la consultation des acteurs Eléments de synthèse Comité de pilotage du 11 mars 2015 Phase 1 : Diagnostic

Plus en détail

LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE RÉSEAU POHO- (PDE: LAURENCE PASQUIER ET CHRYSTÈLE ROUSSIN) CHU RENNES JUIN

LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE RÉSEAU POHO- (PDE: LAURENCE PASQUIER ET CHRYSTÈLE ROUSSIN) CHU RENNES JUIN LES GRANDS PRINCIPES DE L ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE RÉSEAU POHO- (PDE: LAURENCE PASQUIER ET CHRYSTÈLE ROUSSIN) CHU RENNES JUIN 2016 1 Sommaire 1) L ETP, c est quoi? 2) Définitions et Textes légiférant l

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT FORMATION OFFICINE EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT PRESENTATION Cette formation a pour objectifs de: comprendre les méthodes d intervention auprès du patient acquérir une démarche relationnelle adaptée

Plus en détail

Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer

Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer Education du patient et Activités Physiques à Domicile & Cancer Docteur Laurence Vanlemmens, oncologue, Centre Oscar Lambret Sophie PERES, cadre de santé, Santélys Journée Régionale Santé A Domicile Santélys

Plus en détail

Le patient et sa maladie chronique: exemple de l hémophilie

Le patient et sa maladie chronique: exemple de l hémophilie Le patient et sa maladie chronique: exemple de l hémophilie Intégrer et mettre en oeuvre l intervention des patients ressources en complémentarité avec les soignants dans un programme d éducation thérapeutique

Plus en détail

8e Congrès Francophone d'allergologie. M. Debons (Nantes)

8e Congrès Francophone d'allergologie. M. Debons (Nantes) Intérêt financiers : aucun Liens durables ou permanents : aucun Interventions ponctuelles : aucune Intérêts indirects : aucun S initier à la démarche du diagnostic éducatif ou la perfectionner S initier

Plus en détail

PATIENTS PARTENAIRES DE L EDUCATION THERAPEUTIQUE : L EXEMPLE D UNE ASSOCIATION FRANÇAISE DE PATIENTS HEMOPHILES

PATIENTS PARTENAIRES DE L EDUCATION THERAPEUTIQUE : L EXEMPLE D UNE ASSOCIATION FRANÇAISE DE PATIENTS HEMOPHILES PATIENTS PARTENAIRES DE L EDUCATION THERAPEUTIQUE : L EXEMPLE D UNE ASSOCIATION FRANÇAISE DE PATIENTS HEMOPHILES XVI ème Journée de l IPCEM 25 novembre 2008 Thomas Sannié Lydie Wintz Claude Guérois 1.

Plus en détail

Expérimentation patient traceur en ville - Démarche d analyse en équipe du parcours du patient

Expérimentation patient traceur en ville - Démarche d analyse en équipe du parcours du patient Expérimentation patient traceur en ville - Démarche d analyse en équipe du parcours du patient HAS - DAQSS SA3P Laurence Chazalette / Anne-Françoise Pauchet-Traversat CCECQA - le 26 avril 2016 Le patient

Plus en détail

Enquête Famille. Cette enquête, par questionnaire (cf dossier joint), comportait deux volets et explorait trois domaines :

Enquête Famille. Cette enquête, par questionnaire (cf dossier joint), comportait deux volets et explorait trois domaines : Enquête Famille Le contexte : Le Centre Ressource Handicap Psychique des Pays de la Loire participe à développer une réflexion collective régionale sur l évolution de la place des familles dans le soin

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL QUALITÉ BILAN DE COMPÉTENCES

RÉFÉRENTIEL QUALITÉ BILAN DE COMPÉTENCES RÉFÉRENTIEL QUALITÉ BILAN DE COMPÉTENCES Items / Critères Indicateurs possibles 1- QUELLES SONT LES MODALITES D ACCOMPAGNEMENT RETENUES? Exemples : 1- POSITIONNEMENT PROFESSIONNEL : «une démarche d accompagnement

Plus en détail

Comment mesurer la satisfaction des professionnels de santé?

Comment mesurer la satisfaction des professionnels de santé? Comment mesurer la satisfaction des professionnels de santé? Projet REPERES (Recherche Évaluative sur la Performance des REseaux de Santé) Comité de présentation des résultats 09 juin 2006 L. Sifer-Rivière,

Plus en détail

Formation-action de 40 heures : Elaborer et participer à un programme d'education Thérapeutique du Patient

Formation-action de 40 heures : Elaborer et participer à un programme d'education Thérapeutique du Patient Formation-action de 40 heures : Elaborer et participer à un programme d'education Thérapeutique du Patient Porteur du programme : l IREPS Aquitaine Organisme de formation professionnelle continue agréé,

Plus en détail

- La réalisation d entretiens semi-directifs approfondis pour mieux appréhender la place et le rôle des patients dans le déploiement du programme.

- La réalisation d entretiens semi-directifs approfondis pour mieux appréhender la place et le rôle des patients dans le déploiement du programme. Etat des lieux des expériences d implication des patients et associations de patients intervenants dans le déploiement de programmes d ETP en région Nord-Pas-de-Calais Synthèse Rokhya Konaté Master 2 Pratiques

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP

L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP L Education Thérapeutique du Patient dans les maladies rares : quelles opportunités? Marie-Pierre BICHET Chargée de projet ETP Forum Auvergne Alliance Maladies Rares Vendredi 14 novembre 2014 L ETP dans

Plus en détail

Mener une action d éducation à la santé individuellement ou collectivement. Recueillir des éléments nécessaires à l élaboration du dossier

Mener une action d éducation à la santé individuellement ou collectivement. Recueillir des éléments nécessaires à l élaboration du dossier Document enseignant UTILISATION DU GUIDE DE TRAVAIL ÉLÈVE Préparation de l ÉPREUVE E33 Conduite d une action d éducation à la santé LE BUT : Ce guide a pour but d accompagner l élève, dans un premier temps,

Plus en détail

Partenariat ANACT-INRS. Evaluation des interventions. C Parmentier

Partenariat ANACT-INRS. Evaluation des interventions. C Parmentier Partenariat ANACT-INRS Evaluation des interventions C Parmentier Plan de la présentation Pourquoi un partenariat sur l évaluation des interventions? Organisation du partenariat et travaux La méthode d

Plus en détail

Evaluer un projet de développement

Evaluer un projet de développement Stage EADSI Rectorat-CASI Bretagne 26 juin 2007 Evaluer un projet de développement François Doligez IRAM/Université de Rennes 1 (f.doligez@iram-fr.org) Sommaire Propos introductifs sur l évaluation Observations

Plus en détail

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE

EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Comité régional aquitain d'éducation pour la santé A Q U I T A I N E - G I R O N D E 2008 EDUCATION ET PROMOTION DE LA SANTE Catalogue Formations - Méthodologie de projet - Outils pédagogiques - Formations

Plus en détail

Concevoir et mettre en œuvre une ABS. Synthèse des principes et étapes de définition d une démarche opérationnelle. Claire Ruault - GERDAL 1

Concevoir et mettre en œuvre une ABS. Synthèse des principes et étapes de définition d une démarche opérationnelle. Claire Ruault - GERDAL 1 Concevoir et mettre en œuvre une ABS Synthèse des principes et étapes de définition d une démarche opérationnelle Claire Ruault - GERDAL 1 Ce document reprend les principaux points qui ont été développés

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail (QVT)

La Qualité de Vie au Travail (QVT) La Qualité de Vie au Travail (QVT) 9 février 2017 Une définition de la QVT La Qualité de Vie au Travail Définition donnée dans l Accord National Interprofessionnel de juin 2013 Sentiment de bien-être au

Plus en détail

Informations relatives à l accueil des stagiaires

Informations relatives à l accueil des stagiaires MASTER Travail social et politiques sociales Programme d études «Problèmes sociaux, action sociale et préventions des risques» Informations relatives à l accueil des stagiaires Fribourg, Octobre 2014 Informations

Plus en détail

Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante

Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante Education thérapeutique sur une cohorte de patients atteints de cancer du sein et colorectal avec chimiothérapie adjuvante Dr Caroline BUREAU LENOIR Polyclinique Bordeaux Nord Aquitaine HISTORIQUE (1)

Plus en détail

VALORISER LE C.F.G. Ressource, contrainte : Intentions pédagogique :

VALORISER LE C.F.G. Ressource, contrainte : Intentions pédagogique : Intentions pédagogique : Repérer le fonctionnement et découvrir le monde du travail Expérimenter le monde du travail (stage) Organiser la démarche de l élève à l approche du monde du travail Restituer

Plus en détail

Activité physique, alimentation et image du corps

Activité physique, alimentation et image du corps Colloque Sport Santé Bien-être 6 décembre 2016 Programme partenarial aquitain en lycée professionnel Activité physique, alimentation et image du corps Contexte Données générales : Adolescence Période de

Plus en détail

Intégration de l éducation thérapeutique dans la prise en charge Claire Marchand

Intégration de l éducation thérapeutique dans la prise en charge Claire Marchand Intégration de l éducation thérapeutique dans la prise en charge Claire Marchand Maître de Conférence en Sciences de l Education Directrice de Format Santé France Prise en charge des PvVIH Soigner le patient

Plus en détail

Management & Communication

Management & Communication 1 Catalogue Formations 2016 Management & Communication FORMATION N 1 : Formation management et communication Présentation 2 Public Pré-requis Objectifs Cadres managers Cadres fonctionnels ou techniques

Plus en détail

Application de la loi HPST. et psychoéducation

Application de la loi HPST. et psychoéducation Application de la loi HPST et psychoéducation Isabelle De Beauchamp Pharmacien UTET Centre Hospitalier Alpes Isère 1 Quelques dates : Définition de l ETP par l OMS en 1998 2001 : «plan national d éducation

Plus en détail

Auto-évaluation annuelle d un programme d éducation thérapeutique du patient

Auto-évaluation annuelle d un programme d éducation thérapeutique du patient ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Auto-évaluation annuelle d un programme d éducation thérapeutique du patient Guide pour les coordonnateurs et les équipes Mars 2012 Ce guide est téléchargeable gratuitement

Plus en détail

La qualité de vie au travail dans les établissements de santé

La qualité de vie au travail dans les établissements de santé La qualité de vie au travail dans les établissements de santé Retours d expérience sur les clusters QVT 23 juin 2017 Maroussia Krawec Chargée de mission ARACT Ile-de-France rojet en partenariat avec 1

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DES PVVIH FORMATION DE LA S.F.L.S. Françoise SIOCHE (Maladies Infectieuses CHU site sud) Les formations Formation de base (démarche pédagogique) Acquérir et développer des connaissances

Plus en détail

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN

1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1. INTRODUCTION 2. LEGISLATION 3. DEFINITION 4. CATEGORISATION DES ENTRETIENS 5. LE CADRE DE L ENTRETIEN 6. LES PHASES DE L ENTRETIEN 1.LEGISLATION n Dans le cadre du rôle propre infirmier n Dans le domaine

Plus en détail

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen

L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen L éducation thérapeutique du patient (ETP): pourquoi? Comment l organiser? L exemple du diabète. Dr Bénédicte Frémy Jeudi 7 novembre 2013 Agen Définition de l OMS (1998) L ETP est un processus continu,

Plus en détail

LA SATISFACTION AU TRAVAIL LE QUESTIONNAIRE SAPHORA-JOB ET L EXPERIMENTATION CLARTE

LA SATISFACTION AU TRAVAIL LE QUESTIONNAIRE SAPHORA-JOB ET L EXPERIMENTATION CLARTE LA SATISFACTION AU TRAVAIL LE QUESTIONNAIRE SAPHORA-JOB ET L EXPERIMENTATION CLARTE Equipe projet : Sophie Vialle, Catherine Pourin, Philippe Michel Mélanie Maugeais, Caroline Erignoux, Sophie Randon Marion

Plus en détail

Compétence 5. Plan. La démarche projet en Santé Publique UE 1.2 S3. Définition Afnor. Un projet pour éviter quoi?

Compétence 5. Plan. La démarche projet en Santé Publique UE 1.2 S3. Définition Afnor. Un projet pour éviter quoi? Compétence 5 Initier et mettre en œuvre des soins éducatifs et préventifs 1. Repérer les besoins et les demandes des personnes et des populations en lien avec les problématiques de santé publique 2. Accompagner

Plus en détail

L EVALUATION. On examine le degré d'adéquation des données recueillies à un modèle ou une norme : Externe

L EVALUATION. On examine le degré d'adéquation des données recueillies à un modèle ou une norme : Externe L EVALUATION I. Définition Evaluer, c'est recueillir des informations pour porter un jugement, une appréciation sur un comportement, une attitude, le résultat d'une action, permettant une prise de décision.

Plus en détail

PARTIR D UNE IDÉE. Permet, à partir d un constat personnel, d identifier et de préciser des besoins, en vue de les partager avec des partenaires

PARTIR D UNE IDÉE. Permet, à partir d un constat personnel, d identifier et de préciser des besoins, en vue de les partager avec des partenaires DÉMARCHE PROJET LA DÉMARCHE PROJET C est : une méthodologie qui permet de passer d une idée à sa mise en action plusieurs étapes : Partir d une idée Se documenter Trouver des partenaires Définir la gestion

Plus en détail

projet institutionnel : développer un outil d évaluation commun pour les intervenants diplômés des CMS lausannois

projet institutionnel : développer un outil d évaluation commun pour les intervenants diplômés des CMS lausannois projet institutionnel : développer un outil d évaluation commun pour les intervenants diplômés des CMS lausannois 26 août 2015 1 Quand l éducation thérapeutique devient une philosophie de prise en soins.

Plus en détail

Christine STERVINOU Directrice Formation-Recherche-Développement Professionnel 24 mai 2016 CHIVA CHPO

Christine STERVINOU Directrice Formation-Recherche-Développement Professionnel 24 mai 2016 CHIVA CHPO La recherche paramédicale hors CHU Retour d expérience à travers un projet portant sur l impact d un programme de soins de support sur le bien être des sujets en séance de dialyse Christine STERVINOU Directrice

Plus en détail

EVALUATION ET QUALITE DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL : FAM L ARC-EN-CIEL / 71 SEVREY

EVALUATION ET QUALITE DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL : FAM L ARC-EN-CIEL / 71 SEVREY EVALUATION ET QUALITE DANS LE SECTEUR SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL : FAM L ARC-EN-CIEL / 71 SEVREY PLAN Pour rappel : Contexte et enjeux de l évaluation interne Mise en œuvre du processus évaluatif Les outils

Plus en détail

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education Recherche-accompagnement de projet d innovation pédagogique et organisationnelle au sein du 2 ème degré professionnel de l enseignement secondaire

Plus en détail

Guide pour la pratique de l'éducation thérapeutique Sébastien Barbarot Groupe d'education Thérapeutique (GET) Nantes

Guide pour la pratique de l'éducation thérapeutique Sébastien Barbarot Groupe d'education Thérapeutique (GET) Nantes Guide pour la pratique de l'éducation thérapeutique Sébastien Barbarot Groupe d'education Thérapeutique (GET) Nantes Organisation et mise en place de l éducation thérapeutique au sein d une structure Dans

Plus en détail

Le recrutement de l équipe commerciale

Le recrutement de l équipe commerciale Le recrutement de l équipe commerciale Le recrutement coûte cher à l entreprise. Pour éviter de se tromper sur les candidats et pour limiter le turn-over, il faut faire un recrutement rigoureux qui passe

Plus en détail

BILAN DE COMPétENCEs Effectuer un bilan, c est aller de l avant

BILAN DE COMPétENCEs Effectuer un bilan, c est aller de l avant BILAN DE COMPétENCEs Effectuer un bilan, c est aller de l avant BILAN DE COMPétENCEs UNE réponse à DEs AttENtEs MULtIPLEs Votre bilan peut se dérouler pendant ou en dehors de votre temps de travail. Les

Plus en détail

Matrice de maturité en soins primaires

Matrice de maturité en soins primaires Matrice de maturité en soins primaires Référentiel d analyse et de progression des regroupements pluriprofessionnels de soins primaires Travail en équipe pluriprofessionnelle Réunion de concertation pluriprofessionnelle

Plus en détail

Référentiel de compétences en éducation pour la santé

Référentiel de compétences en éducation pour la santé Référentiel de compétences en éducation pour la santé Version synthétique septembre 2012 Comité consultatif pour l élaboration des programmes de formation en éducation pour la santé (Décret n 2006-57 du

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS

RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS UNIVERSITÉ LIBRE DE BRUXELLES ECOLE DE SANTÉ PUBLIQUE RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES FORMATION RSS Certificat universitaire en initiation à la Recherche pour le renforcement des Systèmes de Santé Option «Economie

Plus en détail

RAPPEL DU CONTENU TROUSSE PÉDAGOGIQUE DE LA SEMAINE THÉMATIQUE 2015

RAPPEL DU CONTENU TROUSSE PÉDAGOGIQUE DE LA SEMAINE THÉMATIQUE 2015 1 3 E PARTIE 1. Survol des activités proposées à l occasion de la semaine thématique 2016 2. Les actions de l équipe-école et mon engagement 3. Ce qui rendra nos actions efficaces 4. Les retombées Rappel

Plus en détail

Coach(e) Professionnel(le) individuel(le), d'équipe et d'organisation VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE)

Coach(e) Professionnel(le) individuel(le), d'équipe et d'organisation VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) Coach(e) Professionnel(le) individuel(le), d'équipe et d'organisation VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) 1) Description de la procédure de VAE Etape 1 Conseil - recevabilité Présentation de la

Plus en détail

L EVALUATION, UN OUTIL POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA TVB? DOMINIQUE VOLLET SÉMINAIRE CHERCHEURS/PRATICIENS TVB, 27 MARS 2015, PARIS

L EVALUATION, UN OUTIL POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA TVB? DOMINIQUE VOLLET SÉMINAIRE CHERCHEURS/PRATICIENS TVB, 27 MARS 2015, PARIS L EVALUATION, UN OUTIL POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA TVB? DOMINIQUE VOLLET SÉMINAIRE CHERCHEURS/PRATICIENS TVB, 27 MARS 2015, PARIS Introduction : pourquoi évaluer la TVB? Une complexité croissante (articulations

Plus en détail

FORMATION À UN TITRE DU MINISTÈRE CHARGÉ DE L EMPLOI

FORMATION À UN TITRE DU MINISTÈRE CHARGÉ DE L EMPLOI CPF DESCRIPTION DE L EMPLOI TYPE : Par sa double expertise, pédagogique et technique, le formateur h/f contribue au développement des compétences favorisant l insertion sociale et professionnelle, l acquisition

Plus en détail

Rapport de formation pratique ASE Complément

Rapport de formation pratique ASE Complément Rapport de formation pratique ASE Complément Education CNK Cornu Patrik 2015 Consignes Rapport de formation pratique ASE-E complément educationcnk@gmail.com 1 Rapport de formation pratique ASE Complément

Plus en détail

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education. Evaluer un projet. Damien Canzittu Stéphanie Malaise Alizée Tutak

Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education. Evaluer un projet. Damien Canzittu Stéphanie Malaise Alizée Tutak Faculté de Psychologie et des Sciences de l Education Evaluer un projet Damien Canzittu Stéphanie Malaise Alizée Tutak Place du Parc 18, B-7000 Mons http://www.umons.ac.be/inas Evaluation de projet : état

Plus en détail

Les journées 2015 d échanges en Education Thérapeutique du Patient en Lot-et-Garonne. 1er ATELIER : 18 juin h-17h30

Les journées 2015 d échanges en Education Thérapeutique du Patient en Lot-et-Garonne. 1er ATELIER : 18 juin h-17h30 Les journées 2015 d échanges en Education Thérapeutique du Patient en Lot-et-Garonne 1er ATELIER : 18 juin 2015 14h-17h30 Lieu : Agence Régionale de Santé (ARS) Aquitaine Délégation Territoriale de Lot

Plus en détail

Programme d éducation thérapeutique du patient Grille d aide à l évaluation de la demande d autorisation par l ARS

Programme d éducation thérapeutique du patient Grille d aide à l évaluation de la demande d autorisation par l ARS Programme d éducation thérapeutique du patient Grille d aide à l évaluation de la demande d autorisation par l ARS «L éducation thérapeutique s inscrit dans le parcours de soins du patient. Elle a pour

Plus en détail

Éducation Thérapeutique de Proximité du Patient Diabétique (ETPPD)

Éducation Thérapeutique de Proximité du Patient Diabétique (ETPPD) FMC VAL DE CREUSE 18 NOVEMBRE 2009 Éducation Thérapeutique de Proximité du Patient Diabétique (ETPPD) SENSIBILISATION DES PROFESSIONNELS DE SANTÉ SENSIBILISATION À LÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE OBJECTIFS: Intégrer

Plus en détail

ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION

ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION ACCOMPAGNEMENT DES ÉQUIPES EN RÉANIMATION Les services de réanimation sont un espace de crise où se projette avec violence tout l irrationnel des familles dont l exigence idéalisée est à la mesure de leur

Plus en détail

CYCLE DE FORMATION METHODOLOGIQUE A L EDUCATION THERAPEUTIQUE DE L ENFANT HEMOPHILE

CYCLE DE FORMATION METHODOLOGIQUE A L EDUCATION THERAPEUTIQUE DE L ENFANT HEMOPHILE CYCLE DE FORMATION METHODOLOGIQUE A L EDUCATION THERAPEUTIQUE DE L ENFANT HEMOPHILE Ce cycle de formation est composé de trois forums comprenant respectivement trois jours, deux jours et deux jours chacun.

Plus en détail

Appui à la conception et au pilotage de l action publique

Appui à la conception et au pilotage de l action publique Palette de prestations Appui à la conception et au pilotage de l action publique SARL Coopérative à capital variable RCS GRENOBLE B 341 948 982 code NAF 7112B TVA intra FR 81341948982 Numéro de déclaration

Plus en détail

Document de cadrage relatif à la mise en place du dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la

Document de cadrage relatif à la mise en place du dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la Document de cadrage relatif à la mise en place du dispositif régional de soutien aux politiques et aux interventions en prévention et promotion de la santé 1 Les Agences Régionales de Santé (ARS) ont en

Plus en détail

LE STAGE PRATIQUE BAFA

LE STAGE PRATIQUE BAFA Edition 009 EVALUATION DES STAGES PRATIQUES Conseils aux directrices et directeurs d accueils collectifs de mineurs de l Aube Mesdames et messieurs les directrices et directeurs d accueils collectifs de

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) PREVART FORMATION. Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) PREVART FORMATION. Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION PROGRAMME DE FORMATION «EDUCATION THERAPEUTIQUE DU PATIENT» Niveau 1 (40h) Commanditaire : Organisme Formateur : PREVART FORMATION Formateur : Dr Guillaume DERVAUX PREVART FORMATION CONTEXTE Le rapport

Plus en détail

(nouveau nom de WebASH :

(nouveau nom de WebASH : (nouveau nom de WebASH : www.plen.fr/webash/) Déclaration CNIL n 1416900 Mentions légales et conditions générales d utilisation sur le site Open.scol est un ensemble d applications en ligne gratuites avec

Plus en détail

A propos des questions posées en atelier

A propos des questions posées en atelier Diabète éducation de langue française L éducation thérapeutique : pourquoi, avec qui, comment? Rennes, 9 juin 2010 A propos des questions posées en atelier Dr Brigitte Sandrin-Berthon 1- Education thérapeutique

Plus en détail

EVALUER l éducation thérapeutique du patient

EVALUER l éducation thérapeutique du patient EVALUER l éducation thérapeutique du patient Alain Deccache Unité UCL-MD-RESO, Education santé patient Faculté de médecine, Université catholique de Louvain, Bruxelles D.E.L.F., Paris, Février 2009. AD-BSB

Plus en détail

Offre de formation régionale en éducation thérapeutique du patient

Offre de formation régionale en éducation thérapeutique du patient * Offre de formation régionale en éducation thérapeutique du patient année 2017 Vous êtes soignant, représentant d usagers, acteur du champ médico-social, Vous souhaitez développer des compétences en Education

Plus en détail

Mettre en place une démarche d éducation thérapeutique du patient

Mettre en place une démarche d éducation thérapeutique du patient Mettre en place une démarche d éducation thérapeutique Explorer et partager ses représentations de la maladie, du malade et de l éducation thérapeutique Structurer et formaliser une démarche éducative

Plus en détail

Plan. Introduction. I- Processus de l audit social. Les missions de l audit social. III- Responsabilités, profils et rôles des auditeurs.

Plan. Introduction. I- Processus de l audit social. Les missions de l audit social. III- Responsabilités, profils et rôles des auditeurs. Plan Introduction I- Processus de l audit social II- Les missions de l audit social III- Responsabilités, profils et rôles des auditeurs sociaux Conclusion Introduction Evolution des définitions de l audit

Plus en détail

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES DU DE de PROFESSEUR DE MUSIQUE

REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES DU DE de PROFESSEUR DE MUSIQUE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES DU DE de PROFESSEUR DE MUSIQUE RÉFÉRENTIELS D ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Activités Tâches Compétences, connaissances, attitudes Compétences,

Plus en détail

Le service d hémodialyse de l hôpital

Le service d hémodialyse de l hôpital Le projet d'éducation personnalisé en unité d'hémodialyse Aline LEGENDRE - Thionville Le service d hémodialyse de l hôpital Bel Air à Thionville est un centre composé de vingt-sept postes de dialyse chronique,

Plus en détail

Charte du management et des relations professionnelles au CHU de La Réunion

Charte du management et des relations professionnelles au CHU de La Réunion Charte du management et des relations professionnelles au CHU de La Réunion Le CHU de La Réunion est un établissement jeune, avec des spécificités fortes. Centre Hospitalier de référence de l Océan Indien,

Plus en détail

FORMATEUR PROFESSIONNEL D ADULTES

FORMATEUR PROFESSIONNEL D ADULTES FORMATEUR PROFESSIONNEL D ADULTES FORMATION ACCESSIBLE EN MODULES COURTS DE FORMATION CONTINUE OU TITRE PROFESSIONNEL DE NIVEAU III Organiser, préparer, Animer, Evaluer PROCHAINE SESSION MAI 2017 Organisme

Plus en détail

Termes de référence du consultant international pour l évaluation externe

Termes de référence du consultant international pour l évaluation externe Projet d implantation d une expérience pilote de dépistage communautaire du VIH par tests à résultats rapides dans quatre centres de dépistage anonyme et gratuit de l ALCS (Agadir, Casablanca, Marrakech

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT. L auto-évaluation annuelle en 10 questions-réponses

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT. L auto-évaluation annuelle en 10 questions-réponses ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT L auto-évaluation annuelle en 10 questions-réponses Mars 2012 1. Qu est-ce que l auto-évaluation annuelle d un programme? L auto-évaluation annuelle est une démarche

Plus en détail

Les métiers du conseil ou de la formation CYCLE DE PROFESSIONNALISATION DES METIERS DU CONSEIL ET DE LA FORMATION

Les métiers du conseil ou de la formation CYCLE DE PROFESSIONNALISATION DES METIERS DU CONSEIL ET DE LA FORMATION Objectifs LE CYCLE DE PROFESSIONNALISATION DES METIERS DU CONSEIL ET DE LA permet la maîtrise des compétences non techniques attendues des professionnels de ce secteur. (Voir fiche ROME ANPE 22211). Conçu

Plus en détail

La Démarche qualité «Contextualisation et perspectives un regard sur l expérience française»

La Démarche qualité «Contextualisation et perspectives un regard sur l expérience française» La Démarche qualité «Contextualisation et perspectives un regard sur l expérience française» Louvain-la-Neuve 12 Décembre 2013 Le CREAI de Picardie Missions - organisation AMIENS CONSEIL TECHNIQUE FORMATIONS

Plus en détail

PROJET DE TRANSFERT 2011

PROJET DE TRANSFERT 2011 PROJET DE TRANSFERT 2011 Intitulé du projet : Participation à l organisation et à l animation d une journée sur le thème : «Développement économique et part de l économie résidentielle, quelle stratégie

Plus en détail

Offre de formation régionale en éducation thérapeutique du patient

Offre de formation régionale en éducation thérapeutique du patient * Offre de formation régionale en éducation thérapeutique du patient année 2017 Vous êtes soignant, représentant d usagers, acteur du champ médico-social, Vous souhaitez développer des compétences en Education

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.1. Principes cer9fica9ons Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

Schizophrénie : 3 dimensions symptomatiques.

Schizophrénie : 3 dimensions symptomatiques. INSIGHT Intérêts d un programme d éducation thérapeutique chez les patients schizophrènes Equipe de l hôpital de jour CMPB CHU Clermont-Ferrand Schizophrénie : 3 dimensions symptomatiques. Symptômes positifs

Plus en détail

Identité professionnelle

Identité professionnelle 1 Tableau synthèse des compétences professionnelles pour le stagiaire Fondements 1. Agir en tant que professionnelle ou professionnel héritier, critique et interprète d objets de savoirs ou de culture

Plus en détail

Démarche qualité et évaluation des pratiques aux urgences

Démarche qualité et évaluation des pratiques aux urgences Chapitre101 Démarche qualité et évaluation des pratiques aux urgences J.L. VANDROUX, E. POILLOT 1. Introduction Comme tous les établissements de santé, les Hospices civils de Beaune se sont engagés dans

Plus en détail

Ressources pour le lycée général et technologique

Ressources pour le lycée général et technologique éduscol Cycle terminal Série ES L accompagnement personnalisé Ressources pour le lycée général et technologique La relation lycée-enseignement supérieur : trame du projet Les objectifs de l A.P. en cycle

Plus en détail

La prévention des conduites à risque en milieu scolaire : Accompagnement des communautés éducatives à sa mise en œuvre

La prévention des conduites à risque en milieu scolaire : Accompagnement des communautés éducatives à sa mise en œuvre La prévention des conduites à risque en milieu scolaire : Accompagnement des communautés éducatives à sa mise en œuvre Promouvoir la prévention des conduites à risque et notamment la consommation de substances

Plus en détail

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants

Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Lien ville hôpital pour l éducation thérapeutique chez les patients porteurs de facteurs de risque cardiovaculaires ou sous anticoagulants Dr Audinet cardiologue, Dr Quélennec pharmacien Centre Hospitalier

Plus en détail