Contrat de Soumission et D esclavage Maîtres et esclave : Contrat d esclavage.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contrat de Soumission et D esclavage Maîtres et esclave : Contrat d esclavage."

Transcription

1 Contrat de Soumission et D esclavage Maîtres et esclave : Contrat d esclavage. Je soussignée S687 agissant librement et à cœur ouvert, demande à Maitre smolt qu il accepte la soumission de ma volonté à la sienne et qu il me prenne sous sa protection et sous sa gouverne, afin que nous puissions croître en amour, confiance et respect mutuel. La satisfaction de ses besoins, désirs et caprices sont compatibles avec mon désir en tant que soumise de lui être agréable. A cette fin, je lui offre l usage de mon temps, de mes talents et capacités. De plus, je demande avec une humilité sincère que, en tant que mon Maître, il accepte la garde de mon corps pour l accomplissement et l embellissement de nos besoins sexuels, spirituels, émotionnels et intellectuels. Pour y parvenir, il lui est donné toute latitude pour l utilisation de mon corps quel que soit le moment et le lieu, pour son usage personnel comme bon lui semblera. De mon plein gré et mû par mon désir d exprimer mon amour et ma dévotion envers l'homme que j aime et que j adore, je m offre en esclavage à mon Maître pour la période ayant déjà commencé et jusqu'à bon Lui semblera Me considérant comme l esclave à plein temps de mon Maître durant la période ci-dessus mentionnée, je me consacrerai entièrement et totalement à satisfaire Son plaisir et Ses désirs sans hésitation ni considération pour moi-même ou pour d autres. Je demande qu Il me guide dans tout comportement sexuel, sensuel ou lié à une scène, avec ou sans Lui, de façon à ce que cela aide à mon épanouissement en tant que personne. Je demande à maitre smolt, en tant que mon Maître, qu Il utilise le pouvoir dont Il est investi par Son rôle pour me modeler et me façonner En retour j accepte : 1. D obéir à Ses ordres au mieux de mes possibilités, 2. De m efforcer à surmonter mes sentiments de culpabilité ou de honte ainsi que toutes mes inhibitions qui interfèrent avec mes capacités à Le servir et qui limitent mon épanouissement en tant que Sa soumise, 3. D entretenir une communication honnête et ouverte. 4. De lui vouer une totale fidélité tant morale que physique et surtout sexuelle, sauf demande contraire de mon maître, 5. De révéler mes pensées, mes sentiments et désirs de façon immédiate, sans hésitation et sans gêne, 6. De l informer de mes souhaits et de mes besoins perceptibles, reconnaissant qu Il est seul juge pour déterminer si et comment ils seront satisfaits. 7. De m efforcer à entretenir une image de moi-même toujours sexy, désirable, positive et à atteindre ses objectifs et ses espérances, 8. De travailler avec Lui pour devenir une personne heureuse et accomplie, 9. De combattre les aspects négatifs de mon ego ainsi que mes inquiétudes qui pourraient nuire à la réalisation de ces objectifs. Règles générales.

2 L esclave accepte d obéir à son Maître à tous égards, son esprit, son corps, son cœur et son temps Lui appartiennent. L esclave accepte la responsabilité d utiliser son mot de code «flambie» si nécessaire, et se fie implicitement à son Maître pour qu Il en respecte l emploi. Si une situation se présente dans laquelle l esclave doit utiliser son mot de code, son Maître évaluera la situation, la viabilité de la demande et déterminera la conduite appropriée L esclave maintiendra son corps disponible pour son Maître à tout moment. L esclave manifestera son acceptation de sa disponibilité à servir en tout temps au foyer et à d autres temps et lieux spécifiés par son Maître. L esclave reconnaît que son Maître peut utiliser son corps ou son esprit de quelque manière que ce soit en conformité avec des paramètres de sécurités. L esclave jouit du droit de pleurer, de hurler, de supplier mais accepte le fait que ces manifestations sincères n affecteront pas son traitement. De plus, elle accepte que son Maître, s Il se fatigue du bruit qu elle fait, la bâillonne ou prenne d autres mesures pour le réduire au silence. L esclave répondra honnêtement et directement à toute question qui lui sera posée et informera spontanément son Maître de toute émotion ou sentiment qu Il est en droit de connaître. Quoique son Maître attende de Son esclave qu il Lui communique honnêtement et sincèrement tout ce qui peut la préoccuper, elle ne devra pas interpréter cela comme une permission de se lamenter ou de se plaindre. Elle formulera ses soucis d une manière polie et respectueuse et acceptera avec élégance le jugement de son Maître à ce sujet sans la moindre plainte. L esclave parlera toujours de son Maître avec amour et respect. Elle s adressera à Lui en tout temps en disant «Maître SMOLT» ou «Monsieur». Le Maître a le loisir d offrir à Son esclave des périodes de liberté pendant lesquelles il peut s exprimer en Sa présence ouvertement et librement. Ces périodes de liberté, ne seront sanctionnées d aucune punition. Il est cependant convenu que l esclave continuera à s adresser à son Maître avec amour et respect en tout temps et que tout manquement à cette règle sera puni ultérieurement. L esclave accepte qu une sévère punition soit fixée pour toute infraction à l esprit ou à la lettre de ce contrat et il supportera la correction avec reconnaissance et proposera la ou les punitions qui lui semble les plus pertinentes. La forme et la durée de la punition seront fixées selon le bon plaisir du Maître et Celui-ci informera clairement Son esclave quand elle subit une punition. Le Maître sera particulièrement attentif à ne pas causer de dommages physiques qui nécessiteraient l intervention d une tierce personne. Le Maître et l esclave admettent que chacun dans des cas extrêmes peut demander une période de liberté. Cette période de liberté durera jusqu à ce que les deux parties conviennent que le ou les problèmes sont résolus. Il est permis à l esclave de s engager dans des activités non expressément interdites par le contrat ou par décision ultérieure du Maître. Sauf indication contraire dans ce contrat, tous droits et privilèges appartiennent au Maître et Il peut les exercer comme bon Lui semble. La Soumise a une obligation d hygiène de son corps et de ses orifices. Elle doit maintenir sa partie intime épilée pour accéder à ses lèvres et son clitoris. Par ailleurs, afin de pouvoir exciter son maître sans délai, la soumise aura l obligation de se tenir excitée sexuellement. Sa vulve sera régulièrement mouillée grâce à des séances de masturbations sans orgasmes ou par des lectures à caractères sexuels. Le devoir du Maître est de prendre en charge l éducation de sa Soumise. Il devra en faire une chienne docile et obéissante en utilisant les moyens mis à sa disposition dans le présent contrat. Il devra en

3 outre savoir récompenser sa Soumise lorsqu elle sera méritante. Ceci passera par des récompenses psychologiques, mais aussi par des faveurs sexuelles comme le droit de jouir en se masturbant et même l exécution de divers actes sexuels par le Maitre. Règles de conduite en privé. Les jours où son Maître est à Son travail, portera Son marquage, elle ne portera pas de sousvêtements en sa présence sauf avec Sa permission. Les jours où le Maître est à la maison, l esclave portera ce qui est jugé adéquat par son Maître. Pendant les repas, l esclave servira son Maître et attendra l'accord de son Maitre avant de commencer son repas. Quand elle s adressera à son Maître, ou quand Celui-ci lui parlera, l esclave adoptera un comportement attentif et vigilant et regardera son Maître dans les yeux sauf en cas d instructions contraires. Règles de conduite en public. En tout temps l esclave se conduira d une façon telle à ne pas attirer l attention sur son Maître et sur elle-même. il s adressera à son Maître en l appelant par Son nom seulement. L esclave se conduira d une manière déférente envers son Maître en public. L esclave pourra se vêtir mais devra obtenir l approbation de son Maître pour tout vêtement qu elle souhaite porter en public. L esclave sollicitera son maître pour savoir si elle portera ou pas des sous-vêtements. Règles de conduite au travail. Aucun article du présent contrat n a pour dessein de nuire à la carrière professionnelle de l esclave. Le Maître souhaite que Son esclave travaille durement et honnêtement et qu il se conduise d une manière à leur apporter à tous deux respect et honneur. Durant ses périodes de travail, il est permis à l esclave d organiser ses rendez-vous, de s habiller d une manière convenable pour son travail et de quitter la maison si nécessaire. Pendant ses périodes de travail, l esclave peut répondre au téléphone et discuter affaires sans la permission explicite de son Maître. Consentement : Ma soumission est faite en connaissance que rien ne me sera demandé qui puisse de quelle que manière que ce soit causer du tort à mes enfants, ni limiter mes devoirs de mère. Ceci étant, moi, S687 demande instamment, avec lucidité et en en réalisant la pleine signification, tant explicite qu implicite, que cette offre soit comprise dans l esprit de confiance, d attention, d estime et de dévotion dans laquelle elle est donnée. Cet accord servira de base pour une extension de notre relation, dédiée, sur l esprit d une domination et soumission consensuelle avec l intention de poursuive notre prise de conscience et notre exploration, à promouvoir la santé, le bonheur et l amélioration dans nos vies. En conséquence le corps de la soumise devient la propriété de Maître Smolt qui pourra en faire ce que bon lui semble. Le bondage pourra prendre une place importante dans la vie de la Soumise. Qu il s agisse de cordes, de bracelets maintenant les poignets, chevilles, cou, bassin, ou de tout autre moyen de contraintes, S687 se doit de se laisser totalement entraver et s engage à ne pas supplier le Maître de la libérer, quelle que soit la durée de l épreuve

4 Par ailleurs les trois orifices de la Soumise doivent être offerts au Maître sur simple demande de ce dernier. Il se réserve le droit de les pénétrer ou de les dilater selon ses désirs. Aucune autre personne et sous aucun prétexte n aura le droit d utiliser sexuellement l un des trois orifices de quelque façon que ce soit sans son consentement ou son ordre. L anus devra pouvoir supporter la pénétration aussi aisément que le vagin. La bouche devra être à la totale disposition du Maître à tout moment. Le corps de la Soumise devra recevoir les éjaculations du Maître où bon lui semblera. Le corps de la Soumise devenant la propriété du Maître, la Soumise ne pourra se masturber ou jouir qu avec l accord de son Maître. Le Maître se réserve le droit de demander à sa Soumise d exécuter n importe quel acte sexuel pouvant le satisfaire, même les plus humiliants. Ceci inclut la prise et l envoi de photo, de vidéo et l exhibition. Le Maître pourra à tout moment décider de prendre des photos ou des vidéos de la Soumise lorsqu elle se livrera à des actes sexuels. Si le corps de la soumise est totalement dévoué à son Maître, la soumission psychologique devra elle aussi être totale. La Soumise accepte de confier sa capacité de décision à son Maître et s en remet totalement à lui. Des frustrations seront pratiquées comme l impossibilité de parler, de jouir, de regarder le Maître dans les yeux. La Soumise devra, sur demande du Maître, réaliser les envies de celui-ci même à distance. La webcam et tous les autres outils de communications pourront être utilisés à cet effet. Les insultes et les humiliations seront acceptées et prises comme un gage d intérêt du Maître. La Soumise devra accepter un langage de plus en plus direct et devra également utiliser un langage très cru, voire vulgaire pour parler d elle. La Soumise s engage à accepter de plein droit d être appelé Soumise, Chienne, Esclave, Objet, Salope, Pute, Vide-couilles, et par tout autre nom souhaité par son Maître, et ceci en tout lieux et à toute heure du jour et de la nuit. Lors des séances reprenant tous les aspects vus précédemment, il sera instauré un rituel. Ce rituel devra être exécuté au tout début de la séance notamment a minima par l apposition de sont matricule 687. Il pourra être complété de faveur sexuelle, de position spécifique, de lecture, d exhibition, de préparation, de marquage ou de toute autre chose définie par le Maître. Des séances de domination pourront avoir lieu par webcam, , ou téléphone pour le maître ou pour d autres personnes choisies par le maître. La Soumise devra se livrer en obéissant à ces ordres de la même manière qu elle le ferait en réel. Elle devra se livrer aussi bien à des échanges qu à des humiliations ou à des actes sexuels comme la masturbation, la pénétration de différents orifices, ou encore la frustration. Lors de ces échanges, elle veillera en permanence à assurer un état d excitation chez son Maître. La Soumise s engage à respecter les désirs de son Maître sans délai. Son libre-arbitre étant devenu la propriété de son Maître, la Soumise ne devra pas être troublée ou rester interloquée et sans voix. Tout cas de non-réponse ou de délai non respecté sera considéré comme une désobéissance. Après chaque séance, la Soumise devra partager ses ressentie via le forum de montrées une fois les photos postées par son Maître. Elle sollicitera l échange et y rapportera les faits et y racontera ce qu elle a ressenti. Elle consultera le forum quotidiennement et fera part de ses échanges à son maîtres. Par ailleurs après validation S687 sera autorisée a échanger par mail avec des personnes qui l aurait sollicitée via le mail créé a son nom pour cette occasion par son Maître. Toutes ces règles devront être respectées. Si lors de l absence du Maître, la Soumise ne peut en appliquer une, même à juste titre, le Maître devra en être averti dans les plus brefs délais et décidera si une sanction se doit d être appliquée.

5 La Soumise accepte par avance toutes pratiques et punitions choisies par son Maître pour la sanctionner, et ceci en tous lieux et à toutes heures du jour et de la nuit. En cas de non respect des règles de la part: Du Maître: La Soumise n a pas à respecter l ordre donné et peut décider de la suspension du contrat pour une durée maximum de 12h. Après ce délai le Maître devra justifier son attitude. Si la soumise lui donne raison, elle devra s acquitter de l ordre qu elle avait refusé et être sanctionnée. Si le Maître avait tort, la suspension du contrat pourrait être prolongée, constituant une sanction contre celui-ci pour une durée ne pouvant pas excéder 1 semaine. La durée devra être déterminée par les deux parties. De la soumise: Si la soumise n accepte pas l exécution d une sanction donnée par le Maître ou si elle désobéit, la sanction sera doublée. La première sanction se déroulera le plus rapidement possible. Une seconde sanction sera effectuée en fin de semaine regroupant toutes les fautes commises durant la semaine. La Soumise se doit de tenir le compte de ses fautes et sanctions. Malgré la douleur, la vexation, les contraintes ou l abstinence forcée, la Soumise affichera constamment le plaisir et la joie correspondants à une vie de soumission totale voulue, acceptée et appréciée. ACCEPTATIONS Par ma signature ci-dessous, je m oblige à accepter et à obéir à toutes les règles édictées ci-dessus. je confie mon corps et mon âme, avec reconnaissance, à mon Maître, pour Son plaisir et Son usage pour la durée de la période par ailleurs mentionnée. J offre mon consentement à ma soumission à Maitre Smolt sous les termes décrits ci-dessus en ce jour du 6 avril de l année Signature de la soumise le 06/04/2012 et apposition de l empreinte : J accepte le désir de Ma SOUMISE de me servir totalement et Je me charge de la responsabilité de son bien-être, de son dressage et de le discipliner afin de servir encore plus parfaitement Ma volonté. J offre Mon acceptation à la soumission de S687 sous les termes décrits ci-dessus en ce 06 avril de l année Signature du dominant et Maître le 06/04/2012 :

CONTRAT DE SOUMISSION

CONTRAT DE SOUMISSION CONTRAT DE SOUMISSION Ce présent contrat engage LA SOUMISE, la soumise, et LE MAITRE, le Maître à participer totalement au bien être des deux co-contractants par le respect de ces règles se fondant sur

Plus en détail

Mars 2016 CODE DE DÉONTOLOGIE. des employés du Secrétariat du Régime de retraite de l Université du Québec

Mars 2016 CODE DE DÉONTOLOGIE. des employés du Secrétariat du Régime de retraite de l Université du Québec Mars 2016 CODE DE DÉONTOLOGIE des employés du Secrétariat du Régime de retraite de l Université du Québec 1. Préambule Ce Code a pour objectif de guider le comportement et les décisions des employés et

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE DES PARENTS, PATINEURS, ENTRAÎNEURS ET ADMINISTRATEURS SAISON PRÉAMBULE

CODE D ÉTHIQUE DES PARENTS, PATINEURS, ENTRAÎNEURS ET ADMINISTRATEURS SAISON PRÉAMBULE PRÉMUL Le présent code d'éthique a pour objectif de favoriser la pratique du patinage de vitesse, dans un environnement sain et propice au développement personnel de chaque individu, tant sur la glace

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE

POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE POLITIQUE SUR LE HARCÈLEMENT PSYCHOLOGIQUE TABLE DES MATIÈRES Table des matières 2 Le champ d application 3 Les définitions 4 Le harcèlement psychologique 4 Le harcèlement sexuel 4 Le harcèlement administratif

Plus en détail

Code de conduite de la joueuse

Code de conduite de la joueuse Code de conduite de la joueuse PARTICIPER À LA RINGUETTE C EST EN RESPECTER SON ÉTHIQUE SPORTIVE RECONNAISSANT QUE : Le sport possède un formidable potentiel comme contribution à la santé, à l équilibre

Plus en détail

Prendre en charge un enfant TDAH METHODE BARKLEY 14 objectifs pratiques pour les parents

Prendre en charge un enfant TDAH METHODE BARKLEY 14 objectifs pratiques pour les parents Prendre en charge un enfant TDAH METHODE BARKLEY 14 objectifs pratiques pour les parents Ces conseils pratiques sont proposés aux parents afin de permettre à l enfant de montrer ce dont il est capable

Plus en détail

Politique et Procédure de TRAITEMENT DES PLAINTES pour le milieu familial

Politique et Procédure de TRAITEMENT DES PLAINTES pour le milieu familial Politique et Procédure de TRAITEMENT DES PLAINTES pour le milieu familial Le huitième alinéa de l article 42 de la LOI SUR LES SERVICES DE GARDE ÉDUCATIFS À L ENFANCE stipule que le bureau coordonnateur

Plus en détail

Le respect des autres Je respecte les autres en étant calme et poli et en ayant un comportement pacifique.

Le respect des autres Je respecte les autres en étant calme et poli et en ayant un comportement pacifique. Cher élève, Chère élève, Nous te souhaitons la bienvenue à l école Vision Victoriaville. L école devient pour toi un deuxième milieu de vie. C est ici que tu passeras 180 jours dans ton année. Dans notre

Plus en détail

Mon code de vie

Mon code de vie 2016-2017 Mon code de vie Pour vivre en harmonie dans notre milieu scolaire, il est nécessaire d avoir un code de vie, des règles connues et respectées de tous. Celui-ci est fondé sur trois valeurs fondamentales

Plus en détail

PUBLICITE et AUTODISCIPLINE DECLARATION DES PRINCIPES COMMUNS POUR UNE MEILLEURE PRATIQUE DES REGLES DEONTOLOGIQUES

PUBLICITE et AUTODISCIPLINE DECLARATION DES PRINCIPES COMMUNS POUR UNE MEILLEURE PRATIQUE DES REGLES DEONTOLOGIQUES PUBLICITE et AUTODISCIPLINE DECLARATION DES PRINCIPES COMMUNS POUR UNE MEILLEURE PRATIQUE DES REGLES DEONTOLOGIQUES 1. L autodiscipline est la démarche choisie par le marché publicitaire afin de relever

Plus en détail

Code d éthique. Destiné aux bénévoles, aux bénéficiaires et au personnel du Centre d action bénévole du Granit

Code d éthique. Destiné aux bénévoles, aux bénéficiaires et au personnel du Centre d action bénévole du Granit Code d éthique Destiné aux bénévoles, aux bénéficiaires et au personnel du Centre d action bénévole du Granit Les bénévoles et le personnel du Centre d action bénévole du Granit reconnaissent que leurs

Plus en détail

Les 7 voies positives de la (bonne?) Santé Sexuelle de l individuel au collectif

Les 7 voies positives de la (bonne?) Santé Sexuelle de l individuel au collectif Les 7 voies positives de la (bonne?) Santé Sexuelle de l individuel au collectif Joëlle MIGNOT Psychologue sexologue Clinicienne, membre du comité exécutif de la Chaire Santé Sexuelle & Droits Humains

Plus en détail

IMPACT DE L EXERCICE DE LA SEXOLOGIE SUR LA SEXUALITÉ DES SEXOLOGUES

IMPACT DE L EXERCICE DE LA SEXOLOGIE SUR LA SEXUALITÉ DES SEXOLOGUES IMPACT DE L EXERCICE DE LA SEXOLOGIE SUR LA SEXUALITÉ DES SEXOLOGUES Dr Beatrice Voisin-Foldes beatrice.foldes@sfr.fr INTRODUCTION La relation thérapeutique est au cœur de la consultation de sexologie

Plus en détail

IEN Toul d'après ASH Aix Marseille ACCOMPAGNER UN ÉLÈVE AYANT DES TROUBLES DE LA CONDUITE ET DU COMPORTEMENT

IEN Toul d'après ASH Aix Marseille ACCOMPAGNER UN ÉLÈVE AYANT DES TROUBLES DE LA CONDUITE ET DU COMPORTEMENT 1 ACCOMPAGNER UN ÉLÈVE AYANT DES TROUBLES DE LA CONDUITE ET DU COMPORTEMENT Ce que peuvent révéler des 2 troubles du comportement Un désir d être et de communiquer quelque chose Une peur, une inquiétude

Plus en détail

Check-list BDSM. Une bonne soumise doit de se connaître soi-même

Check-list BDSM. Une bonne soumise doit de se connaître soi-même Check-list BDSM Une bonne soumise doit de se connaître soi-même Colonne «Expérience» O pour oui, si vous avez déjà pratiqué cette activité N pour non, si vous ne l'avez jamais pratiquée - si l'activité

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE D AGROPUR. Applicable aux employés interagissant avec des fournisseurs

CODE D ÉTHIQUE D AGROPUR. Applicable aux employés interagissant avec des fournisseurs CODE D ÉTHIQUE D AGROPUR Applicable aux employés interagissant avec des fournisseurs Mars 2017 INTRODUCTION 2 Le présent Code d éthique établit les normes de comportement considérées par Agropur comme

Plus en détail

Politique de communication

Politique de communication Politique de communication Ne détournons pas le regard 1 La politique de communication d ECPAT France repose sur le principe de «l intérêt supérieur de l enfant». Toute information ou communication concernant

Plus en détail

Code de conduite et d éthique des employés

Code de conduite et d éthique des employés Code de conduite et d éthique des employés Page 2 de 7 ARTICLE 1 OBJECTIF Dans la poursuite de sa mission qui consiste à assurer la mobilité des personnes sur son territoire, la Société de transport de

Plus en détail

Contrat droit a l'image Photographe/Modele Prestation & collaboration.

Contrat droit a l'image Photographe/Modele Prestation & collaboration. Contrat droit a l'image Photographe/Modele Prestation & collaboration. Article 1 Des prises de vue Le Modele declare etre majeur (plus de dix-huit ans), poser librement et volontairement pour chacune des

Plus en détail

Parlons sexualité. GUIDE PRATIQUE sur la sexualité des usagers du Programme de psychiatrie en déficience intellectuelle

Parlons sexualité. GUIDE PRATIQUE sur la sexualité des usagers du Programme de psychiatrie en déficience intellectuelle Parlons sexualité GUIDE PRATIQUE sur la sexualité des usagers du Programme de psychiatrie en déficience intellectuelle Mise en contexte Des lignes directrices visant à orienter et baliser les interventions

Plus en détail

Politique pour contrer le harcèlement psychologique en milieu de travail. Date d approbation : 14 juillet 2014 Rés. no.

Politique pour contrer le harcèlement psychologique en milieu de travail. Date d approbation : 14 juillet 2014 Rés. no. Politique numéro : H-2014-01 Objet : Politique pour contrer le harcèlement psychologique en milieu de travail Date d approbation : 14 juillet 2014 Rés. no. 2014-07-157 Date de modifications : Rés. no.

Plus en détail

Procédure de traitement des plaintes pour le milieu familial

Procédure de traitement des plaintes pour le milieu familial Procédure de traitement des plaintes pour le milieu familial Le huitième alinéa de l article 42 de la LOI SUR LES SERVICES DE GARDE ÉDUCATIFS À L ENFANCE stipule que le bureau coordonnateur de la garde

Plus en détail

Un milieu scolaire sécuritaire et tolérant est essentiel à la réussite

Un milieu scolaire sécuritaire et tolérant est essentiel à la réussite P R O M O T I O N D U N C L I M A T S C O L A I R E P O S I T I F Suspension et renvoi : Ce que les parents et les élèves doivent savoir Un milieu scolaire sécuritaire et tolérant est essentiel à la réussite

Plus en détail

C est à partir de valeurs et de principes communs que ce document été rédigé. Chaque participante et travailleuse s engage à le respecter.

C est à partir de valeurs et de principes communs que ce document été rédigé. Chaque participante et travailleuse s engage à le respecter. Un code d éthique est, en quelques sortes, une ligne de conduite se référant à des valeurs. L éthique situe nos décisions d action par rapports aux valeurs que nous désirons mettre en pratique. Le Centre-Femmes

Plus en détail

CŒUR SUR PATTES» REPRODUCTION, UTILISATION

CŒUR SUR PATTES» REPRODUCTION, UTILISATION OBJECTIFS Prévenir la morsure auprès du public le plus jeune, en milieu scolaire. D abord en école primaire, puis éventuellement en collège. MOYENS Vidéo projecteur. Dessins d illustration. Vidéos d illustration

Plus en détail

Rôles et responsabilités des membres du conseil

Rôles et responsabilités des membres du conseil Rôles et responsabilités des membres du conseil Rôle : La législation provinciale en matière d hygiéne et de sécurité au travail a pour but de s assurer que les employés travaillent dans un environnement

Plus en détail

Contrat de mise à disposition des codes source du cœur de calcul réglementaire RT2012 Version pédagogique

Contrat de mise à disposition des codes source du cœur de calcul réglementaire RT2012 Version pédagogique Contrat de mise à disposition des codes source du cœur de calcul réglementaire RT2012 Version pédagogique ENTRE LES SOUSSIGNES Le Centre Scientifique et Technique du Bâtiment (CSTB), Etablissement Public

Plus en détail

Charte des Délégués territoriaux Délégué régional / Délégué national

Charte des Délégués territoriaux Délégué régional / Délégué national Charte des Délégués territoriaux Délégué régional / Délégué national I- Présentation des Délégués territoriaux Le Conseil d Administration de l association s entoure de Délégués territoriaux de deux types

Plus en détail

Code de conduite des officiels en plongeon

Code de conduite des officiels en plongeon Code de conduite des officiels en plongeon INTRODUCTION : Le code de conduite des officiels en plongeon permet de transmettre plus précisément les valeurs du code d éthique de Plongeon Québec. Le code

Plus en détail

Mission Vision Valeurs Orientations stratégiques Axes d intervention

Mission Vision Valeurs Orientations stratégiques Axes d intervention Mission Vision Valeurs Orientations stratégiques Axes d intervention Notre mission Le CSSS de Vaudreuil-Soulanges connait, maintient et améliore la santé et le bien-être de la population de son territoire.

Plus en détail

UNIVERSITE QUISQUEYA (UNIQ) CHARTE DES DROITS ET DEVOIRS DES ETUDIANTS

UNIVERSITE QUISQUEYA (UNIQ) CHARTE DES DROITS ET DEVOIRS DES ETUDIANTS UNIVERSITE QUISQUEYA (UNIQ) CHARTE DES DROITS ET DEVOIRS DES ETUDIANTS A. DROITS DES ETUDIANTS Considerant que les étudiants représentent l objet même du processus enseignementapprentissage et des collaborateurs

Plus en détail

Procédure visant à encadrer les activités. Activité d accueil et d intégration : préparées par les étudiants 1

Procédure visant à encadrer les activités. Activité d accueil et d intégration : préparées par les étudiants 1 Procédure visant à encadrer les activités d accueil et d intégration préparées par les étudiants 1 adoptée à la Régie institutionnelle approuvée par l AGEECJ Mise à jour avril 2017 1. BUT La présente procédure

Plus en détail

CODE DE VIE DE L ÉCOLE DES BOURLINGUEURS

CODE DE VIE DE L ÉCOLE DES BOURLINGUEURS CODE DE VIE DE L ÉCOLE DES BOURLINGUEURS Vivre en harmonie dans mon école des Bourlingueurs Le désir de vivre en harmonie dans notre milieu scolaire nous a amené à élaborer ce code de vie. Nous souhaitons

Plus en détail

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DU GRAND CHÂTEAUGUAY

CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DU GRAND CHÂTEAUGUAY CODE D ÉTHIQUE DES BÉNÉVOLES ET DES EMPLOYÉS CENTRE D ACTION BÉNÉVOLE DU GRAND CHÂTEAUGUAY Inspiré d un document réalisé par : Adopté par le conseil d administration le 14 janvier 2008 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

Applicables au contrat de prestation de services de nettoyage à domicile entre le

Applicables au contrat de prestation de services de nettoyage à domicile entre le Conditions générales Applicables au contrat de prestation de services de nettoyage à domicile entre le prestataire et le client Nous vous invitons à lire attentivement les présentes conditions générales

Plus en détail

Projet de Convention sur la gestion et l animation du Musée de la Maison Natale de Pasteur

Projet de Convention sur la gestion et l animation du Musée de la Maison Natale de Pasteur Projet de Convention sur la gestion et l animation du Musée de la Maison Natale de Pasteur Entre : La Société des Amis de Pasteur, association relevant de la loi du 1er juillet 1901, société savante ayant

Plus en détail

PROJET 1 CONTRAT DE PRET

PROJET 1 CONTRAT DE PRET PROJET 1 n 18 CONTRAT DE PRET Entre les soussignés : La société O 2 Développement, SAS au capital de 883 600 euros, immatriculée au RCS du Mans sous le numéro 452 022 858, et dont le siège social est situé

Plus en détail

APPEL D OFFRES OPCALIM EN VUE DE LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE COMPTABLE Règlement de consultation

APPEL D OFFRES OPCALIM EN VUE DE LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE COMPTABLE Règlement de consultation A. Introduction 1. Présentation APPEL D OFFRES OPCALIM EN VUE DE LA SELECTION D UN CABINET D EXPERTISE COMPTABLE Règlement de consultation OPCALIM est l Organisme Paritaire Collecteur Agréé qui regroupe

Plus en détail

7. Sexualité, médias et Internet - Exploitation commerciale de la sexualité

7. Sexualité, médias et Internet - Exploitation commerciale de la sexualité 7. Sexualité, médias et Internet - Exploitation commerciale de la sexualité Activités / animations Module 1 exploitation commerciale de la sexualité Objectif de la séance - Aider les jeunes à savoir reconnaître

Plus en détail

GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS

GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS GUIDE D ÉTHIQUE DU PARTICIPANT 1 FÉDÉRATION QUÉBÉCOISE DES ÉCHECS (1) Le terme participant est entendu au sens large L ESPRIT SPORTIF MOI J Y CROIS PARTICIPANTS ET PARTICIPANTES Je respecte les règles

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE LA BOUCLE PAPIERS

CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE LA BOUCLE PAPIERS CONDITIONS GENERALES D UTILISATION DE LA BOUCLE PAPIERS L utilisation de la Boucle papiers et de ses Phrases types est réservée aux adhérents d Ecofolio, et à leur(s) mandant(s) et/ou mandataire(s) dans

Plus en détail

AIDE FAMILIAL : METHODOLOGIE APPLIQUEE ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION

AIDE FAMILIAL : METHODOLOGIE APPLIQUEE ENSEIGNEMENT SECONDAIRE SUPERIEUR DE TRANSITION MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION AIDE

Plus en détail

Code de conduite. Maternelle à la 4 e année. Je, promets de faire de mon mieux de respecter le code de conduite. signature de l élève

Code de conduite. Maternelle à la 4 e année. Je, promets de faire de mon mieux de respecter le code de conduite. signature de l élève Code de conduite Maternelle à la 4 e année Je, promets de faire de mon mieux de respecter le code de conduite. signature de l élève signature d un parent signature de l enseignant.e date Vision de l École

Plus en détail

Encourager, façonner et promouvoir une communauté. scolaire où le français, le patrimoine culturel et le

Encourager, façonner et promouvoir une communauté. scolaire où le français, le patrimoine culturel et le MISSION Encourager, façonner et promouvoir une communauté scolaire où le français, le patrimoine culturel et le respect des apprenants valorisent l innovation, l excellence et la création d un milieu dont

Plus en détail

Q & R La décision historique de la CPI sur la représentation et la participation des victimes dans les affaires du Kenya

Q & R La décision historique de la CPI sur la représentation et la participation des victimes dans les affaires du Kenya Q & R La décision historique de la CPI sur la représentation et la participation des victimes dans les affaires du Kenya Le 3 octobre 2012, la Chambre de Première Instance V a statué sur la représentation

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE VOLONTARIAT

POLITIQUE SUR LE VOLONTARIAT CROISSANT ROUGE DE DJIBOUTI (CRD) POLITIQUE SUR LE VOLONTARIAT Etabli en: Janvier 2014 Table des matières SECTION 1...... 1 Article 1: Introduction...... 1 SECTION 2...... 1 Article 2: Énoncés de politique

Plus en détail

Code d éthique et de déontologie pour les employés municipaux

Code d éthique et de déontologie pour les employés municipaux Code d éthique et de déontologie pour les employés municipaux Révisé en septembre 2016 ARTICLE 1 : TITRE Le titre du présent code est Code d éthique et de déontologie des employés de la Municipalité de

Plus en détail

Table des matières. Mot de bienvenue de la directrice générale Mot de bienvenue de la présidente du C.A... 1

Table des matières. Mot de bienvenue de la directrice générale Mot de bienvenue de la présidente du C.A... 1 Édition 2012 Table des matières Mot de bienvenue de la directrice générale... 1 Mot de bienvenue de la présidente du C.A.... 1 À propos de Loisirs Acti-Famille... 2 Droit des bénévoles... 3 Responsabilités

Plus en détail

Règlement de Fonctionnement

Règlement de Fonctionnement «C l a i r e s & M e r» E.S.A.T. 8 rue des Pêcheurs COUX 17 530 ARVERT 05 46 85 02 16 05 46 76 59 74 naviculebleue@wanadoo.fr Règlement de Fonctionnement Nom :... Prénom :... N Dossier :... Reglmt de Fonctmt

Plus en détail

Conférence «Comment créer des liens solides avec son enfant» ( ) de Cécile FLE

Conférence «Comment créer des liens solides avec son enfant» ( ) de Cécile FLE ütavu? Conférence «Comment créer des liens solides avec son enfant» (07.06.13) de Cécile FLE Thérapeute énergéticienne, maman par adoption de deux garçons, elle est l auteur d un récent livre «créer des

Plus en détail

En quête de la vérité

En quête de la vérité En quête de la vérité Il y a une phrase célèbre qui dit : «la vérité nous rend libres». Quelqu un dirait aussi «mais avant, elle nous fera chier» ;) C est si vrai qu elle nous rend libres!! Malheureusement

Plus en détail

Chapitre I Dispositions générales. Texte original. (Etat le 9 mai 2006)

Chapitre I Dispositions générales. Texte original. (Etat le 9 mai 2006) Texte original 0.211.221.319.789 Convention entre la Confédération suisse et la République socialiste du Vietnam relative à la coopération en matière d adoption d enfants Conclue le 20 décembre 2005 Instruments

Plus en détail

Commission scolaire Riverside

Commission scolaire Riverside Nom du règlement : Numéro du règlement : B405-20111213 Remplace B239-20080708 Adopté par le conseil 2011-12-13 Code d éthique et de déontologie des commissaires Date proposée pour la prochaine révision

Plus en détail

Charte éthique en matière d adoption

Charte éthique en matière d adoption Charte éthique en matière d adoption Par cette charte, les autorités, services, organismes et professionnels intervenant dans le processus d adoption, s engagent au respect de valeurs, de critères et de

Plus en détail

DOSSIER DE DECLARATION D AGRESSION

DOSSIER DE DECLARATION D AGRESSION DOSSIER DE DECLARATION D AGRESSION 1 - Formulaire de déclaration d agression et d accident de service pages 12 à 16 2 Demande de protection fonctionnelle page 17 3 Fiche de déclaration des témoins page

Plus en détail

Feuille de travail sur le pardon total à imprimer

Feuille de travail sur le pardon total à imprimer Feuille de travail sur le pardon total à imprimer Identifiez la personne, la situation ou l objet qui vous irrite (x). Dans certaines circonstances, cela pourrait être vous-même, mais il y a un gros piège

Plus en détail

Guide Retrouver sa liberté

Guide Retrouver sa liberté Guide Retrouver sa liberté Phase Être en relation avec les autres Différence entre «être libéré», «être libre» et «libre arbitre» Être libéré, c'est être affranchi, dégagé d'une contrainte ou d'une obligation

Plus en détail

Libération de la Femme? Questions sur le cocufiage [http://www.elisesutton.homestead.com/cuckoldingq.html]

Libération de la Femme? Questions sur le cocufiage [http://www.elisesutton.homestead.com/cuckoldingq.html] http://www.lacarpette.net - le 27 Octobre 2006 - par la carpette [la.carpette@gmail.com] Libération de la Femme? Questions sur le cocufiage [http://www.elisesutton.homestead.com/cuckoldingq.html] Q. Que

Plus en détail

RELATION D AIDE ATTITUDES AIDANTES UE 4. 2 S 3 Noëlle LEPRINCE 2013

RELATION D AIDE ATTITUDES AIDANTES UE 4. 2 S 3 Noëlle LEPRINCE 2013 RELATION D AIDE ATTITUDES AIDANTES UE 4. 2 S 3 Noëlle LEPRINCE 2013 La relation d aide est une forme d aide psychologique, un soin qui se manifeste à travers la relation. Elle s inscrit dans le champ du

Plus en détail

LIVRE DES RÈGLEMENTS LNHS SAISON 2 DE LA LIGUE NATIONALE DE HOCKEY SIMULÉ

LIVRE DES RÈGLEMENTS LNHS SAISON 2 DE LA LIGUE NATIONALE DE HOCKEY SIMULÉ LIVRE DES RÈGLEMENTS DE LA LIGUE NATIONALE DE HOCKEY SIMULÉ LNHS SAISON 2 Table des matières Chapitre 1 : Généralités... 1 1.1. Engagement... 2 1.2. Modification aux règlements... 2 1.3. Refus... 2 1.4.

Plus en détail

Règlement pour la marque «commune de montagne La jeunesse, notre avenir»

Règlement pour la marque «commune de montagne La jeunesse, notre avenir» Règlement pour la marque «commune de montagne La jeunesse, notre avenir» 1. Introduction De nombreux villages de montagne sont confrontés au départ d une partie de leurs jeunes, en raison de faibles perspectives.

Plus en détail

Règles de vie de l école Al-Houda. Présentation

Règles de vie de l école Al-Houda. Présentation Règles de vie de l école Al-Houda Année scolaire 2015 2016 Présentation Vivre en harmonie dans mon école : Notre école est une petite société. Pour y être heureux et en sécurité, il est nécessaire d avoir

Plus en détail

Code de déontologie. «La vraie nature du sport, sa morale authentique, se situent dans le respect conjoint de la loi, de soi-même et des autres».

Code de déontologie. «La vraie nature du sport, sa morale authentique, se situent dans le respect conjoint de la loi, de soi-même et des autres». Code de déontologie «La vraie nature du sport, sa morale authentique, se situent dans le respect conjoint de la loi, de soi-même et des autres». I.PREAMBULE Le présent document appelé «code de déontologie»

Plus en détail

Club de patinage artistique Anjou-Kinsmen Inc. Code d éthique 19/01/2016 N/A N/A

Club de patinage artistique Anjou-Kinsmen Inc. Code d éthique 19/01/2016 N/A N/A Code d éthique Date d approbation par le Conseil d administration : Date d entrée en vigueur : Révisée le : Modifiée le : Destinataires : 19/01/2016 La présente politique doit faire l objet d une révision

Plus en détail

Document d orientation éthique. pour le personnel. du Centre de la petite enfance. La Ritournelle

Document d orientation éthique. pour le personnel. du Centre de la petite enfance. La Ritournelle Document d orientation éthique pour le personnel du Centre de la petite enfance La Ritournelle Adopté au conseil d administration Du 14 janvier 2003 Révisé le 16 octobre 2012 Révisé en réunion du personnel

Plus en détail

Développer son empathie

Développer son empathie Sarah Famery Développer son empathie, 2003, 2007 ISBN : 978-2-212-53833-5 Sommaire Introduction. L empathie au cœur des relations humaines....... 1 Un besoin croissant d empathie...........................

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ]

CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ] CODE D ÉTHIQUE [RÉVISÉ] PRÉAMBULE Tel que stipulé par la Loi sur les services de santé et les services sociaux, tout établissement du réseau doit se doter d un code d éthique et le faire adopter par son

Plus en détail

La charte est un document qui définit les buts du Silex et qui nous aide à atteindre ces buts.

La charte est un document qui définit les buts du Silex et qui nous aide à atteindre ces buts. La charte du Silex La charte du Silex La charte est un document qui définit les buts du Silex et qui nous aide à atteindre ces buts. Cette charte explique : 1. les buts et l esprit du Silex (voir page

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX ET DE MATERIEL PLACE DES MARCHES AVEC LES ASSOCIATIONS COMMUNALES

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX ET DE MATERIEL PLACE DES MARCHES AVEC LES ASSOCIATIONS COMMUNALES CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX ET DE MATERIEL PLACE DES MARCHES AVEC LES ASSOCIATIONS COMMUNALES La commune de Sainte Féréole met à disposition gratuitement aux associations communales les

Plus en détail

Résidence du Nant-d Avril Sàrl - Satigny 110DOC018. BM Version 2 Charte éthique CHARTE ETHIQUE

Résidence du Nant-d Avril Sàrl - Satigny 110DOC018. BM Version 2 Charte éthique CHARTE ETHIQUE Résidence du Nant-d Avril Sàrl - Satigny 18.8.2011 110DOC018 BM Version 2 Charte éthique CHARTE ETHIQUE Cette charte, orientée sur la mission réactualisée de notre institution, a été conçue par l ensemble

Plus en détail

2.3 Prévenir la violence afin de soutenir une qualité de vie saine et sécuritaire.

2.3 Prévenir la violence afin de soutenir une qualité de vie saine et sécuritaire. Approbation : CC-060523-2427 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S UJET : Politique pour prévenir et contrer la violence 1. LE CONTEXTE DE LA POLITIQUE Dans son encadrement SIP18 (Planification

Plus en détail

Convention sur le transfèrement des personnes condamnées entre la Suisse et la République du Pérou

Convention sur le transfèrement des personnes condamnées entre la Suisse et la République du Pérou Texte original Convention sur le transfèrement des personnes condamnées entre la Suisse et la République du Pérou Conclue le 18 novembre 2010 Entrée en vigueur par échange de notes le 8 mai 2012 La Suisse

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE CULTUREL DE LOCTUDY

REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE CULTUREL DE LOCTUDY REGLEMENT INTERIEUR DU CENTRE CULTUREL LOCTUDY Le présent règlement intérieur a pour objectif de permettre l utilisation des bâtiments et des installations pour la satisfaction pleine et entière de tous,

Plus en détail

Directive administrative

Directive administrative Directive administrative DOMAINE : Ressources humaines En vigueur le : 21 juin 2003 TITRE : Révisée le : RH-025DA Dans le but d alléger le texte, les formes au masculin du présent document désignent aussi

Plus en détail

Code du bien-être au travail. Titre 2.- Principes généraux relatifs à la politique du bien-être

Code du bien-être au travail. Titre 2.- Principes généraux relatifs à la politique du bien-être Code du bien-être au travail Livre I er.- Principes généraux Titre 2.- Principes généraux relatifs à la politique du bien-être Transposition en droit belge de la Directive européenne 89/391/CEE du Conseil,

Plus en détail

Copyright ESF éditeur

Copyright ESF éditeur Les outils complémentaires Ce contenu est un complément à la lecture de DÉVELOPPEZ VOTRE CONFIANCE EN VOUS (collection L essentiel du Management, ESF éditeur, disponible chez votre libraire) pour vous

Plus en détail

Visas pour la réussite! COACHING OU BILAN DE COMPÉTENCES. 2Démarches. pour un renouveau personnel ou professionnel

Visas pour la réussite! COACHING OU BILAN DE COMPÉTENCES. 2Démarches. pour un renouveau personnel ou professionnel Visas pour la réussite! COACHING OU BILAN DE COMPÉTENCES 2 2Démarches pour un renouveau personnel ou professionnel LES QUESTIONS QUE L ON SE POSE À certains moments de la vie on ressent le besoin de faire

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE DE LA COUTURE-BOUSSEY PRESENTATION DE L ECOLE DE MUSIQUE

REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE DE LA COUTURE-BOUSSEY PRESENTATION DE L ECOLE DE MUSIQUE REGLEMENT INTERIEUR DE L ECOLE MUNICIPALE DE MUSIQUE DE LA COUTURE-BOUSSEY PRESENTATION DE L ECOLE DE MUSIQUE L école municipale de musique est ouverte aux enfants dès leur entrée en moyenne section ainsi

Plus en détail

.CRECHE «LES P TITS BONNETS».

.CRECHE «LES P TITS BONNETS». Structure Municipale Multi-Accueil «Les P tits Bonnets» 73210 PLAGNE-CENTRE.CRECHE «LES P TITS BONNETS». PROJET EDUCATIF ET PEDAGOGIQUE Accueillir et non garder Le but de l équipe de la crèche est de garantir

Plus en détail

MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HARRINGTON RÈGLEMENT SUR LE CONTRÔLE DES ANIMAUX

MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HARRINGTON RÈGLEMENT SUR LE CONTRÔLE DES ANIMAUX MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HARRINGTON RÈGLEMENT SUR LE CONTRÔLE DES ANIMAUX. 175-2009 9 MARS 2009 PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DU CANTON DE HARRINGTON RÈGLEMENT NO. 175-2009 RÈGLEMENT SUR LE CONTRÔLE

Plus en détail

Maisons de Retraite de la Miséricorde

Maisons de Retraite de la Miséricorde La Miséricorde 4 rue de lêevêché 63160 Billom La Miséricorde Bon Accueil 4 rue de Verdun 63118 Cébazat Le Projet de vie des Maisons de Retraite de la Miséricorde Foyer Saint Dominique 100 avenue de Vals

Plus en détail

Pistes d animation suggérées

Pistes d animation suggérées Grande compétence : Communiquer des idées et de l information B1 : Interagir avec les autres Grande compétence : Rechercher et utiliser de l information A1 : Lire des textes continus Tâche 6 Connaître

Plus en détail

Présentation. Conjoint /e:

Présentation. Conjoint /e: INVENTAIRE DE LA RELATION DE COUPLE Présentation L attention que vous apporterez à remplir ce questionnaire aidera à planifier le travail que nous ferons ensemble. Il m apparaît important de vous mentionner

Plus en détail

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE PROXI VIGIE COHESIO

CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE PROXI VIGIE COHESIO CONDITIONS SPECIFIQUES DE VENTE PROXI VIGIE COHESIO Les présentes conditions spécifiques de vente PROXI VIGIE COHESIO dérogent aux conditions générales de vente NOUVEAUX SERVICES DE PROXIMITE, lesquelles

Plus en détail

L ASSOCIATION DES PROCHES AIDANTS DE LA CAPITALE-NATIONALE

L ASSOCIATION DES PROCHES AIDANTS DE LA CAPITALE-NATIONALE L ASSOCIATION DES PROCHES AIDANTS DE LA CAPITALE-NATIONALE CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE POUR LES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION, LES EMPLOYÉS ET LES BÉNÉVOLES Adopté au Conseil d administration

Plus en détail

MODALITES DE MISE A DISPOSITION DU MODELE DE LA NAPPE DE L AUNIS AUX ACTEURS DU TERRITOIRE

MODALITES DE MISE A DISPOSITION DU MODELE DE LA NAPPE DE L AUNIS AUX ACTEURS DU TERRITOIRE MODALITES DE MISE A DISPOSITION DU MODELE DE LA NAPPE DE L AUNIS AUX ACTEURS DU TERRITOIRE L Institution Interdépartementale du Bassin de la Sèvre Niortaise dispose d un outil d aide à la décision pour

Plus en détail

Association FIDUCIAIRE SUISSE Union Suisse des Fiduciaires. Règlement de déontologie

Association FIDUCIAIRE SUISSE Union Suisse des Fiduciaires. Règlement de déontologie Association FIDUCIAIRE SUISSE Union Suisse des Fiduciaires Règlement de déontologie du 24 novembre 2012 1. But Dans le but, a) de préserver et d'accroître le crédit de la profession, b) de maintenir des

Plus en détail

Code d éthique Septembre 2010

Code d éthique Septembre 2010 Code d éthique Septembre 2010 Table des matières 1. INTRODUCTION...1 1.1. Le Code d éthique...1 1.2. Le Code de conduite...1 1.3. Approbation et objets d application des deux codes...1 2. DÉFINITIONS...1

Plus en détail

École Polytechnique. Code d éthique et de déontologie des membres du Conseil d administration de l École Polytechnique

École Polytechnique. Code d éthique et de déontologie des membres du Conseil d administration de l École Polytechnique École Polytechnique École Polytechnique C.P. 6079, Succ. CV Montréal (Québec) H3C 3A7.......... Code d éthique et de déontologie des membres du Conseil d administration de l École Polytechnique Adopté

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES EMPLOYÉS MUNICIPAUX. Présentation. Les valeurs

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES EMPLOYÉS MUNICIPAUX. Présentation. Les valeurs CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DES EMPLOYÉS MUNICIPAUX Présentation Le présent «Code d éthique et de déontologie des employés municipaux de la Municipalité de d Inverness est adopté en vertu des articles

Plus en détail

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DU COMMISSAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DE SAINT-HYACINTHE

CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DU COMMISSAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE DE SAINT-HYACINTHE 143 RÈGLEMENT CODE D ÉTHIQUE ET DE DÉONTOLOGIE DU COMMISSAIRE DE LA COMMISSION SCOLAIRE IDENTIFICATION Le présent règlement est désigné sous le nom de Code d éthique et de déontologie du commissaire de

Plus en détail

L entrevue d emploi. Préparation de l entrevue. Introduction

L entrevue d emploi. Préparation de l entrevue. Introduction Introduction Une bonne préparation pourra t aider à te sentir plus en confiance. La longueur d une entrevue peut varier. Habituellement, tu es appelé à rencontrer plus d une personne lors d une entrevue.

Plus en détail

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE LA ROCHEFOUCAULD ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES BANDIAT-TARDOIRE

CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE LA ROCHEFOUCAULD ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES BANDIAT-TARDOIRE CONVENTION DE MISE A DISPOSITION DE LOCAUX ENTRE LE CENTRE HOSPITALIER DE LA ROCHEFOUCAULD ET LA COMMUNAUTE DE COMMUNES BANDIAT-TARDOIRE ENTRE LES SOUSSIGNES : La Communauté de communes Bandiat-Tardoire,

Plus en détail

Comment fixer ses limites au travail

Comment fixer ses limites au travail Comment fixer ses limites au travail Affirmation de Soi Dr Serge Gozlan, CHU Brugmann, Clinique du Stress ; Université Libre de Bruxelles Définition Comportement qui permet à une personne d agir au mieux

Plus en détail

Code d éthique du Centre hospitalier Pierre-Janet

Code d éthique du Centre hospitalier Pierre-Janet Code d éthique du Centre hospitalier Pierre-Janet Adopté au conseil d'administration le 25 juin 1996 Modifications adoptées par le conseil d'administration le 26 avril 1999 Modifications adoptées par le

Plus en détail

Accueillir et encadrer les stagiaires

Accueillir et encadrer les stagiaires Accueillir et encadrer les stagiaires CRECHE DE LA CIGOGNE Route de Veyrier, 83-1234 Vessy Tél : 022. 899.12.60 fax : 022. 899.12.69 Internet : www.lacigogne.ch Préface De tout temps la crèche à accueilli

Plus en détail

Politique d équivalence du PNCE de Ski de fond Canada (2.4.3)

Politique d équivalence du PNCE de Ski de fond Canada (2.4.3) Politique d équivalence du PNCE de Ski de fond Canada (2.4.3) 1. Aperçu Afin d obtenir les statuts du PNCE d entraîneurs formés ou certifiés, les entraîneurs doivent normalement compléter toutes les étapes

Plus en détail

Département technique RÈGLEMENT POUR LA PUNITION TEMPORAIRE LORS DES MATCHES DE JUNIORS DU FOOTBALL DE BASE, DES ENFANTS ET DES JOUEUSES JUNIORS

Département technique RÈGLEMENT POUR LA PUNITION TEMPORAIRE LORS DES MATCHES DE JUNIORS DU FOOTBALL DE BASE, DES ENFANTS ET DES JOUEUSES JUNIORS Département technique RÈGLEMENT POUR LA PUNITION TEMPORAIRE LORS DES MATCHES DE JUNIORS DU FOOTBALL DE BASE, DES ENFANTS ET DES JOUEUSES JUNIORS Annotation Uniquement le genre masculin est utilisé pour

Plus en détail