Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte à l hôpital Bichat 26/09/2014

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte national. Contexte à l hôpital Bichat. Contexte à l hôpital Bichat 26/09/2014"

Transcription

1 Comment mener un audit CVC hors réanimation Contexte national Sarah Jolivet (interne) Gisèle Bendjelloul (infirmière hygiéniste) UHLIN 26/04/2011 Enquête nationale de prévalence 2006 : 4.6% des patients porteurs de CVC ( pers, 2337 ES) Les infections sur CVC : Fréquentes Sévères Évitables Contexte national Contexte à l hôpital Bichat Fréquentes : RAISIN 2004 : bactériémies nosocomiales 11,1% des bactériémies = point de départ CVC Sévères : Augmentation du risque de décès estimé entre 4 et 20% en réanimation Allongement de la durée de séjour après bactériémie sur CVC de 5-20 jours Surveillance des bactériémies depuis 2002 Entre 2002 et 2009 : 2042 bactériémies 184 (9%) à point de départ CVC 75 (40%) des bactériémies surviennent chez des patients en dehors des services de réanimations et de néphrologie Contexte à l hôpital Bichat Évitables : 18 mois, 272 bactériémies à porte d entrée identifiée 73 bactériémies à point de départ cathéter dont : 48 classées comme évitables (61%) 23 d évitabilité incertaine 2 non évitables Contexte à l hôpital Bichat CVC en réanimation : Nombreuses études réalisées risque «maîtrisé» Bactériémie liée au CVC : 0.89/1000 jours cathéter (REA RAISIN 2009) Peu de données sur les CVC hors réanimations Qui, ou, combien, pourquoi?? Services, lieu de pose, utilisation Pratiques lors des manipulations 1

2 Objectifs Méthode Étude descriptive des CVC hors réanimations Évaluation du risque infectieux Évaluation des pratiques Décembre 2010 à février 2011 Inclusion : Porteurs de CVC En dehors des réanimations Exclusion : Porteurs de PAC, cathéter de Canaud 2 méthodes : Suivi prospectif jusqu à l ablation audit externe Questionnaire d auto-évaluation Référentiel Étude descriptive des CVC hors réanimation Protocole établissement : Pose, entretien et ablation des Cathéters Veineux Centraux (CVC) et artériels Timsit JF Réactualisation de la douzième conférence de consensus de la Société de réanimation de langue française (SRLF) : infections liées aux cathéters veineux centraux en réanimation. Réanimation 2003, 12: Étude descriptive des CVC Étude descriptive des CVC Inclusion : 59 patients, 65 CVC, 17 services Services de pose : Salle de réveil 27 (41%) Réa chir cardiaque 19 (29%) Réa médicale 11 (17%) Réa chir 5 (8%) autres 3 (5%) Site d insertion : Jugulaire interne (68%) > Sous clavier (26%) > Fémoral (6%) Tunnelisation des CVC : 6% Indication de pose du CVC : Abord veineux impossible : 25 (39%) Traitement antibiotique prolongé : 17 (26%) Nutrition parentérale prolongée : 12 (18%) Administration de catécholamines : 11 (17%) Pose du CVC justifiée dans des cas 2

3 Évaluation du risque infectieux 57 CVC suivis jusqu à l ablation Durée cathétérisme : 13 j. (2-52) 952 jours cathéter Motif d ablation du CVC : Inutilité : 29 (51%) Suspicion infection : 10 (17%) Autres : 18 (32%) Évaluation du risque infectieux Signes locaux à l ablation Absence de signes : 23 (41%) Rougeur : 7 (12%) Données non retrouvées : 27 (47%) Dont 4 notées dans le dossier de soins Culture du CVC : 31 (54%), dont les 10 suspicions d infections Hémoculture : 16 (28%) dont 4 positives (non liée au CVC) Conclusion : Évaluation du risque infectieux Absence d infection : 51 (90%) Colonisation du cathéter : 4 (7%) Infection locale : 0 Infection générale non bactériémique : 2 (3%) 2.1/1000 jours cathéter (IC : 0-5) Infection générale bactériémique : 0 0/1000 jours cathéter Définition des IAS CTINILS mai 2007 Étude descriptive Évaluation du risque infectieux Points forts : Pose du CVC justifiée Absence d infection générale bactériémique Culture du CVC en cas de suspicion d infection Axes d amélioration : Favoriser les CVC tunnelisés, site de pose Traçabilité de la surveillance du point de ponction à l ablation Codage CCAM : 19/64 (29%) des CVC sont codés Pas de surveillance prospective possible Évaluation des pratiques lors de l utilisation et de l entretien des CVC Observations de chaque CVC inclus tous les 2-3 jours, jusqu à l ablation Critères évalués selon les recommandations de l établissement 328 observations pour 65 CVC inclus 22 services Nombre d observations/cvc : 4 (1-19) 3

4 Nombre d observations par service E 9N Smit 7N 7E 6E SSR 13E 13W 15E 15W 8E Gynéco 13N 11W 10W ORL Urgence 10E Pansement : Tegaderm seul : 61% Adhérent : 70% Souillé : 11% 1 er raccord «conforme» : 34% Taux de «conformité globale» : 13% Rampes : Taux de «conformité globale» : 86% Traçabilité : Surveillance point de ponction : 25% Date écrite sur le pansement : 54% Date écrite sur le pansement + dossier de soin : 42% Maintien du CVC non justifié : 3% (10) des observations Points forts : Rampes «conformes» Maintien du CVC justifié Axes d amélioration : Pansement (compresse, position des raccords, adhésion ) Traçabilité du point de ponction du changement de pansement Questionnaire d auto-évaluation Réfection du pansement Changement des rampes Manipulation des rampes Auto- évaluation : réfection du pansement 53 questionnaires, 17 services Hygiène des mains Avant ablation Avant réfection 64% 79% 98% PHA Lavage des mains Après réfection 77% 0% 20% 40% 60% 80% 120% 4

5 Port de masque chirurgical Auto- évaluation : réfection du pansement Personnel 85% Préparation cutanée Nettoyage au savon 76% Bétadine Scrub : 92% Chlorexhidine Scrub : 5% Savon : 3% (Autres : absence, bétadine alcoolique, dermique) Rinçage après savon Patient 69% 0% 20% 40% 60% 80% Séchage avec des compresses après nettoyage et rinçage 98% Port de gants A l'ablation A la réfection 0% 20% 40% 60% 80% 120% 11% stériles 98% stériles Antiseptique alcoolique après nettoyage, rinçage, séchage 63% Bétadine alcoolique : 90% Chlorex. Alcoolique : 10% (Autres : absence, bétadine dermique) Préparation cutanée : conformité globale (4 temps) 48% Auto- évaluation : réfection du pansement Pansement appliqué : Tegaderm Compresses sous le pansement (non recommandé) : 34% Traçabilité : Date sur le pansement : 89% Dans le dossier de soin : 94% Surveillance du point de ponction : 80% Auto- évaluation : changement des rampes 36 questionnaires, 14 services Hygiène des mains utilisation de compresse utilisation d'antiseptique alcoolique Traçabilité : Inscription de la date sur la rampe : 68% Traçabilité du changement de rampe : 94% 80% 94% 0% 20% 40% 60% 80% Dont 69% de PHA Auto- évaluation : manipulation des rampes 50 questionnaires, 16 services Hygiène des mains utilisation de compresse utilisation d'antiseptique alcoolique Mise en place d un bouchon stérile après manipulation : 96% 78% 88% 0% 20% 40% 60% 80% Dont 76% de PHA Points forts : Auto- évaluation Bonne participation des équipes Hygiène des mains avant et après les soins Port de gants stériles lors du changement du pansement Traçabilité mais Axes d amélioration : Port de masque chirurgical Préparation cutanée en 4 temps Utilisation d antiseptique alcoolique Utilisation plus systématique de PHA 5

6 Comparaison audit externe et questionnaire d autoévaluation Conclusion Auto évaluation Date sur le pansement 54% 89% Date sur le pansement et dans le dossier de soin Surveillance du point de ponction 42% 89% 25% 80% Meilleure connaissance des CVC hors réanimation mise en place plan d action ciblé Taux d infection faible Pratiques à améliorer Biais Perspectives Protocole actualisé et mis en ligne début 2011 Restitution des résultats personnalisés + formation des 3 services les plus concernés : Smit Cardiologie Chirurgie digestive CVC : prévention hors réanimation Bundle «classique» 11 hôpitaux, 4304 lits, 2009 vs 2010 Bundle : Recommandations pose et entretien Formation Enquêtes de prévalence répétées (KT nécessaire?, pansement, aspect local, traçabilité, ) Retro-information sur les taux et contact pour chaque cas Pratiques P CVC 60% 72% <0.001 CVP 43% 54% < Résultats P CVC CVP Total Freixas N et al, Clin Microb Infect 2013 CVC : prévention hors réanimation Bundle avec outils nouveaux Hop de Genève, 4 ans, tous les CVC à émergence cutanée de courte durée Intervention : (2007) Révision des protocoles, checklist (2007) Formation des médecins poseurs sur simulateur (2008) chariot d insertion ( ) E-learning par les cadres des services CVC : prévention hors réanimation Bundle avec outils nouveaux 6353 CVC (réanimation : 65%), j. (réanimation : 38%) Réa : 1,7 0,4 Hors réa : 2,7 0,9 Zingg W et al, PLOS one Zingg W et al, PLOS one

Voies Veineuses Centrales et Procédures. Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy

Voies Veineuses Centrales et Procédures. Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy Voies Veineuses Centrales et Procédures Réanimation Médicale Hôpital Central CHU Nancy Présentation du service 14 lits de réanimation médicale adulte 750 patients/an Durée moyenne de séjour : 6.5 jours

Plus en détail

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Évaluation des Pratiques Professionnelles Utilisation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Equipe Opérationnelle d Hygiène Service Qualité & Gestion des Risques Clinique La Casamance Aubagne Présentation

Plus en détail

Les facteurs de risque d ILC

Les facteurs de risque d ILC Facteurs de risque Les facteurs de risque d ILC Le matériel utilisé Adhérence des micro organismes > pour les cathéters en PVC La densité de la flore cutanée au site d insertion Le nombre de manipulations

Plus en détail

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE

AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE AUDIT DES PRATIQUES DE REFECTION DES PANSEMENTS ET DES CHANGEMENTS DE LIGNES DE PERFUSION DES CATHETERS VEINEUX CENTRAUX (CVC) EN REANIMATION ADULTE Unité de Gestion du Risque Infectieux ( UGRI) Jeudi

Plus en détail

Visite de risques en réanimation adulte

Visite de risques en réanimation adulte Visite de risques en réanimation adulte Qualité et sécurité de la pose et de l entretien des cathéters veineux centraux (CVC) MOUET A., MORENO V., LESTEVEN C., PROUST V., D'ALCHE GAUTIER M-J., LE COUTOUR

Plus en détail

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI)

Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Manipulation des Chambres à Cathéter Implantable (CCI) Dr Stéphanie EDOUARD Praticien Hygiéniste - EOH Corinne LECLERC IDE coordinatrice Oncologie Centre Hospitalier de DIEPPE Jeudi 27 Avril 2017 XVeme

Plus en détail

PICC LINE une évaluation des pratiques. EOHH CHU de Dijon

PICC LINE une évaluation des pratiques. EOHH CHU de Dijon PICC LINE une évaluation des pratiques EOHH CHU de Dijon Problématiques Justification de l audit/évaluation : Suite à un signalement interne par le responsable médical d un service, de plusieurs infections

Plus en détail

L abord vasculaire en EHPAD

L abord vasculaire en EHPAD L abord vasculaire en EHPAD 3éme journée de formation et d information Prévention du risque infectieux en EHPAD Mardi 10 mai 2011 ARLIN Nord Pas-de-Calais Denis Thillard ARLIN Haute Normandie Différents

Plus en détail

CATHETER VEINEUX CENTRAL Objectif. Techniques et méthodes I - INDICATIONS ET MATERIEL

CATHETER VEINEUX CENTRAL Objectif. Techniques et méthodes I - INDICATIONS ET MATERIEL CATHETER VEINEUX CENTRAL 8.04 Objectif La mise en œuvre de techniques de soins rigoureuses, écrites et respectées par tous, peut permettre de réduire considérablement la fréquence des infections de cathéters

Plus en détail

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1

Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre Septembre 2013 Nadine BRIQUET - Virginie PLESSIS - IDES 1 Nadine Briquet IDE Virginie Plessis IDE Paul brousse Septembre 2013 1 Présentation de l hôpital universitaire Paul BROUSSE 737 lits, dont : 135 lits pôle MFADU 15 lits de Réanimation 14 lits Soins intensifs

Plus en détail

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014

Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires de longue durée (DIVLD) ANTENNE RÉGIONALE MIDI-PYRÉNÉES CCLIN SUD-OUEST 2014 Dispositifs intravasculaires En établissement de santé En HAD Fréquence d exposition Prévalence

Plus en détail

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable)

Evaluation autour des CCI (Chambre à cathéter implantable) Fiche n 1 : Avant la pose de CCI Audit organisationnel : 1 fiche par établissement «poseur» Répondre à l'ensemble des questions ci-dessous 1-1 Une Check-list Voie Veineuse Centrale est mise en place dans

Plus en détail

CLAIRE MAHEU- PH HYGIÉNISTE COORDONNATEUR GDR AS CH ALBI AAC /SEPTICÉMIES SUR CATHÉTERS VEINEUX PÉRIPHÉRIQUES AU CH ALBI

CLAIRE MAHEU- PH HYGIÉNISTE COORDONNATEUR GDR AS CH ALBI AAC /SEPTICÉMIES SUR CATHÉTERS VEINEUX PÉRIPHÉRIQUES AU CH ALBI CLAIRE MAHEU- PH HYGIÉNISTE COORDONNATEUR GDR AS CH ALBI AAC /SEPTICÉMIES SUR CATHÉTERS VEINEUX PÉRIPHÉRIQUES AU CH ALBI INTRODUCTION CH ALBI -Établissement >300 lits MCO EOH PH hygiéniste IDE hygiéniste

Plus en détail

VOIES VEINEUSES CENTRALES

VOIES VEINEUSES CENTRALES VOIES VEINEUSES CENTRALES C.H.R.A Date de diffusion : 01/01/1996 Version : 01 PROTOCOLE DE POSE ET DE GESTION DES VOIES VEINEUSES CENTRALES Rédigé par : Equipe soignante réanimation, Unité d hygiène Vérifié

Plus en détail

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice

Les Hémocultures. -De la prescription au Laboratoire. D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice Les Hémocultures -De la prescription au Laboratoire D. Marsé CDS Service Infectiologie Pôle des Spécialités Médicales Archet CHU de Nice CONSTAT Fréquence et importance de la réalisation d hémocultures

Plus en détail

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI)

Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) EOHI : Gestion du risque infectieux lié aux cathéters à chambre implantable (CCI) - Mmes S. Nottebaert, Dr Caroline LAURANS, médecin hygiéniste, pour l Équipe Opérationnelle d Hygiène et d Infectiologie

Plus en détail

Prise en charge des CVC en réanimation adulte

Prise en charge des CVC en réanimation adulte Prise en charge des CVC en réanimation adulte De l audit des ressources à l auto-évaluation des pratiques de soin au sein du réseau REACAT Réseau REACAT 2000-01 M. Aggoune, F Paule, S Maugat, C Joly et

Plus en détail

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7

Indication. Fiche technique. Préparation du patient POSE DE CATHETER. SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 SOUS CLAVIER OU JUGULAIRE Version : C 1/7 I Indication C est un fin tuyau en silicone ou PVC introduit dans le système veineux profond. Sa longueur est d environ 30cm chez l adulte mais seuls 10 à 15 cm

Plus en détail

Manipulation des dispositifs intra-vasculaires

Manipulation des dispositifs intra-vasculaires Manipulation des dispositifs intra-vasculaires Absence de lien d intérêt PRINOI 24 avril 2015 Céline Frömme EPSMR/CHGM Laetitia Lyannaz ARLIN RM Page 1 Déroulement Contexte Questions posées aux participants

Plus en détail

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016

Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Antisepsie sur peau saine Recommandations SF2H 2016 Réunion du réseau des Professionnels de Santé du Secteur des Soins de Ville, HAD, SSIAD, IDE Libéraux de Midi-Pyrénées ARLIN Midi-Pyrénées 9 juin 2016

Plus en détail

FÉVRIER 2016 HELUIN VALÉRIE, IDE HYGIÉNISTE

FÉVRIER 2016 HELUIN VALÉRIE, IDE HYGIÉNISTE FÉVRIER 2016 HELUIN VALÉRIE, IDE HYGIÉNISTE La Clinique Mégival accueille: 95 lits d hospitalisation de chirurgie et de médecine 30 lits de soins de suite et de réadaptation 18 places de chirurgie ambulatoire

Plus en détail

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais

«Audit CVP» Cathéters veineux périphériques. Formation des auditeurs et des relais «Audit CVP» Cathéters veineux périphériques Formation des auditeurs et des relais Objectifs et référentiels utilisés 1. Mesurer l application des bonnes pratiques 2. Sensibiliser le personnel aux recommandations

Plus en détail

Limiter les infections nosocomiales: Les mesures d hygiène qui marchent vraiment

Limiter les infections nosocomiales: Les mesures d hygiène qui marchent vraiment Limiter les infections nosocomiales: Les mesures d hygiène qui marchent vraiment Antoine ROCH, Marseille Isabelle JOUSSET, Marseille Soutien: SAGE Taux d incidence d'infections nosocomiales en réanimation

Plus en détail

Prévention des infections liées aux cathéters veineux centraux

Prévention des infections liées aux cathéters veineux centraux Prévention des infections liées aux cathéters veineux centraux Anne-Marie Rogues Hygiène Hospitalière - Unité Inserm 657 Particularités Divers types de CVC et contextes d utilisation variés Travaux en

Plus en détail

de surveillance des abords veineux périphp riphériques: riques: Comment s engager dans le circuit de l amélioration des pratiques soignantes?

de surveillance des abords veineux périphp riphériques: riques: Comment s engager dans le circuit de l amélioration des pratiques soignantes? Audit d une d méthode m de surveillance des abords veineux périphp riphériques: riques: Comment s engager dans le circuit de l amélioration des pratiques soignantes? Melle BOUCKENHEIMER Carole Dr HAUTEMANIERE

Plus en détail

MISE EN PLACE DU PICC LINE

MISE EN PLACE DU PICC LINE MISE EN PLACE DU PICC LINE Retour d expérience CH La Rochelle Introduction à l hôpital début 2011 par un radiologue formé au CHU de Bordeaux avec du matériel COOK. Lors du COMEDIMS du 15 mars 2011 ; il

Plus en détail

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G.

TECHNIQUE DE POSE DE PERFUSION OU D INJECTION ET DE PRELEVEMENT SANGUIN SUR CHAMBRE IMPLANTABLE. Date de validation : 06/09/2006 Visa Dr G. Page 1/6 I. OBJECTIFS Assurer un soin infirmier efficace et efficient dans le respect des règles d hygiène et d asepsie. Assurer la sécurité, le confort et le soutien psychologique des malades. II. DOMAINE

Plus en détail

Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques

Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques Journée de formation interrégionale «Actualités et prévention des infections sur cathéters» Saint Malo - 21 octobre 2010 Audit national : Pose et entretien des cathéters veineux périphériques Résultats

Plus en détail

Conflits d intérêts. Subventions pour la recherche HEMOTECH MSD SANOFI AVENTIS DGOS (PHRC) Consultant BAYER SANTE

Conflits d intérêts. Subventions pour la recherche HEMOTECH MSD SANOFI AVENTIS DGOS (PHRC) Consultant BAYER SANTE Conflits d intérêts Subventions pour la recherche HEMOTECH MSD SANOFI AVENTIS DGOS (PHRC) Consultant BAYER SANTE Salarié Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Santé Bertrand Souweine LMGE UMR

Plus en détail

Les cathéters veineux profonds

Les cathéters veineux profonds Les cathéters veineux profonds DIFFÉRENTS TYPES DE CATHÉTERS VEINEUX CENTRAUX Les cathéters veineux longs > 80 mm, radio-opaques Simple lumière (2 longueurs : 20 et 30 cm, 2 tailles : 1,7 et 2 mm de diamètre

Plus en détail

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008

PROTOCOLE PREPARATION ET POSE D UNE VOIE. SOUS CUTANEE Créé le : 01/02/2008 Page : 1 MISE A JOUR N version : OBJET DE LA REVISION ET NATURE DES MODIFICATIONS Annule et remplace le protocole préparation et pose de perfusion section pose sous cutanée OBJET Décrire la technique de

Plus en détail

Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1

Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1 Évaluation des pratiques de perfusion sous-cutanée ou hypodermoclyse au centre hospitalier de Niort en 2014 Florence BOUVIN, Infirmière EOH Niort 1 Présentation du CH de Niort Département des Deux-Sèvres

Plus en détail

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE

MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE MISE EN PLACE, GESTION ET RETRAIT D UN CATHETER VEINEUX PERIPHERIQUE I OBJET et DOMAINE D APPLICATION Prévenir les infections liées aux cathéters veineux périphériques courts. Le mode opératoire concerne

Plus en détail

3. DOCUMENTS DE REFERENCE :

3. DOCUMENTS DE REFERENCE : 1. OBJET : La présente instruction décrit le pansement et la manipulation de la chambre à cathéter implantable. 2. DOMAINE D APPLICATION : La présente instruction s applique au niveau du Service d Hématologie.

Plus en détail

Freins à l application des recommandations

Freins à l application des recommandations Freins à l application des recommandations PRÉVENTION DES INFECTIONS LIÉES AUX CATHÉTERS VEINEUX PÉRIPHÉRIQUES ---------- Premiers RÉSULTATS Commission Soins Daniel ZARO-GONI XXIIe Congrès National de

Plus en détail

Efficacité des solutions désinfectantes (1) Salzman MB, J Clin Microbiol 1993 Étude expérimentale in vitro randomisée contrôlée concernant la manipula

Efficacité des solutions désinfectantes (1) Salzman MB, J Clin Microbiol 1993 Étude expérimentale in vitro randomisée contrôlée concernant la manipula Utilisation du cathéter Manipulation du cathéter, des tubulures et robinets Efficacité des solutions désinfectantes (1) Salzman MB, J Clin Microbiol 1993 Étude expérimentale in vitro randomisée contrôlée

Plus en détail

SPECIFICITE DES AES EN PSYCHIATRIE

SPECIFICITE DES AES EN PSYCHIATRIE SPECIFICITE DES AES EN PSYCHIATRIE Spécificité des AES en psychiatrie pour déterminer qui prend en charge les AES en établissement public, privé, service autonome ou non, et la rapidité de mise en place

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DEFINITION SOINS INFIRMIERS PERMETTANT D ASSURER LA POSE ET L ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE DANS DES CONDITIONS D HYGIENE ET D ASEPSIE OPTIMALES

Plus en détail

PR SPI 05 Page 1 sur 7. Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation et de gestion des cathéters veineux

PR SPI 05 Page 1 sur 7. Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation et de gestion des cathéters veineux PR SPI 05 Page 1 sur 7 Indice de révision 01 Gestion des cathéters veineux Date d application : 18 février 2013 Objet de la procédure Cette procédure décrit les principales recommandations d utilisation

Plus en détail

SUIVI DU PROTOCOLE PANSEMENT EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES DANS UN SERVICE DE REANIMATION

SUIVI DU PROTOCOLE PANSEMENT EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES DANS UN SERVICE DE REANIMATION SUIVI DU PROTOCOLE PANSEMENT EVALUATION DES PRATIQUES PROFESSIONNELLES DANS UN SERVICE DE REANIMATION Hélène LEFORT Cadre infirmier Service de Réanimation Médicale Hôpitaux de Brabois CHRU NANCY 18ème

Plus en détail

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line»

Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Référence BM : Ref. Service : Utilisation d'un cathéter veineux central de type «Picc Line» Version : 0 Centre Hospitalier de Hyères SERVICE HYGIENE Nombre de pages : 5 1. OBJET Cette procédure à pour

Plus en détail

Quels freins à l application des recommandations. Limites des recommandations?

Quels freins à l application des recommandations. Limites des recommandations? «Toute société, tout groupe professionnel qui élabore des recommandations est confronté à la question suivante non encore résolue : quel est le meilleur moyen pour mettre en œuvre ces recommandations et

Plus en détail

Importance de l hygiène des mains

Importance de l hygiène des mains Observance de l hygiène des mains et obstacles à l utilisation des solutions hydro-alcooliques en réanimation Mme Sophie Hayaud, Cadre Hygiéniste Mme Audrey Martin, IDE Hygiéniste Réunion des infirmières

Plus en détail

Audit national sur la pose et l entretien des cathéters veineux périphériques

Audit national sur la pose et l entretien des cathéters veineux périphériques Congrès de la SFHH Bordeaux - Juin 2010 Audit national sur la pose et l entretien des cathéters veineux périphériques Résultats préliminaires Delphine Verjat-Trannoy, CCLIN Paris-Nord pour le groupe de

Plus en détail

Formation en ligne. Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures. N. Khouider

Formation en ligne. Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures. N. Khouider Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Formation en ligne Voie veineuse périphérique adulte et pédiatrique Voie sous-cutanée Hémocultures N.

Plus en détail

Contexte. Contexte. Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses

Contexte. Contexte. Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses Evaluation des Pratiques Professionnelles sur la pose de cathéters veineux périphériques et manipulations de lignes veineuses Diffusion et communication de bonnes pratiques Contexte CVP : Dispositif Médical

Plus en détail

Formation des auditeurs

Formation des auditeurs GRoupe d Evaluation des Pratiques en Hygiène Hospitalière Audit 2007 La préparation cutanée de l opéré Formation des auditeurs Groupe «POP» : Marie-Alix ERTZSCHEID, Michèle AGGOUNE, Dr. Claude BERNET,

Plus en détail

nouveaux abords pas sans risque

nouveaux abords pas sans risque PICCLINE et MIDLINE Cathéters veineux à insertion périphérique nouveaux abords pas sans risque «Journée d Echanges» Instituts de formation aux carrières de santé 21 Novembre 2014 Anne Blancard / IDE Hygiène

Plus en détail

Poses et manipulations des CVP différences en fonction de la catégorie professionnelle et du statut étudiant

Poses et manipulations des CVP différences en fonction de la catégorie professionnelle et du statut étudiant Poses et manipulations des CVP différences en fonction de la catégorie professionnelle et du statut étudiant Florence Bekaert et Delphine Verjat-Trannoy du CCLIN Paris-Nord pour le GREPHH Groupe de travail

Plus en détail

Prise d accès veineux périphérique

Prise d accès veineux périphérique Prise d accès veineux périphérique définition Acte consistant à introduire dans une veine, un cathéter court de façon aseptique permettant l injection continue ou discontinue de thérapeutiques (médicaments,

Plus en détail

INVESTIGATION DES BACTERIEMIES NOSOCOMIALES A STAPHYLOCOCCUS AUREUS : INTERET D UNE METHODE D ANALYSE APPROFONDIE DES CAUSES

INVESTIGATION DES BACTERIEMIES NOSOCOMIALES A STAPHYLOCOCCUS AUREUS : INTERET D UNE METHODE D ANALYSE APPROFONDIE DES CAUSES INVESTIGATION DES BACTERIEMIES NOSOCOMIALES A STAPHYLOCOCCUS AUREUS : INTERET D UNE METHODE D ANALYSE APPROFONDIE DES CAUSES Romain Picot-Guéraud Unité d Hygiène Hospitalière de Gestion des Risques CHU

Plus en détail

RIPHH Nord. Décembre 2012 Lyon. Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière - CCLIN Sud-Est

RIPHH Nord. Décembre 2012 Lyon. Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière - CCLIN Sud-Est Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins RIPHH Nord Décembre 2012 Lyon Elisabeth Laprugne-Garcia Cadre supérieur de santé en hygiène hospitalière

Plus en détail

Pneumopathies et Cathéters veineux Lu pour vous!

Pneumopathies et Cathéters veineux Lu pour vous! Pneumopathies et Cathéters veineux Lu pour vous! Par Gabriel Birgand Blog: http://www.gabrielbirgand.fr/ @Gbirgand Mortalité attribuable et PAVM Meta-analyse de données individuelles 24 études et 6284

Plus en détail

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005

Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Cathéters veineux centraux, comment améliorer la prise en charge? PE Leblanc DAR KB 2005 Pourquoi faut-il un KTC? Capital veineux périphérique pauvre Durée de perfusion longue : réanimation, antibiothérapie,

Plus en détail

Abcès sous-cutanés en long séjour à la suite de perfusions par hypodermoclyse : quelle démarche de prévention du risque infectieux

Abcès sous-cutanés en long séjour à la suite de perfusions par hypodermoclyse : quelle démarche de prévention du risque infectieux Centre de coordination Sud-Est de la lutte contre les infections nosocomiales & associées aux soins Abcès sous-cutanés en long séjour à la suite de perfusions par hypodermoclyse : quelle démarche de prévention

Plus en détail

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH.

Rédaction Vérification Validation Version 2. Date : Fev Liliane HENRY Benoit LE HASIF Odile VIAUD. Dr France BORGEY RRH. ARLIN - de Normandie Procédures (Cathéter central à insertion périphérique) Page : 1 / 7 Document réalisé par l ARLIN- Normandie, utilisable par tout professionnel de santé sous réserve de notifier la

Plus en détail

INCIDENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES AU SERVICE DE RÉANIMATION MÉDICALE

INCIDENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES AU SERVICE DE RÉANIMATION MÉDICALE CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE DE BAB EL OUED SERVICE D ÉPIDÉMIOLOGIE ET MÉDECINE PRÉVENTIVE Deuxième forum paramédical international de Sétif 08 et 09 décembre 2010 INCIDENCE DES INFECTIONS NOSOCOMIALES

Plus en détail

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE

POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE POSE ET ENTRETIEN D UNE VOIE VEINEUSE PERIPHERIQUE EN PEDIATRIE VERSION N 1 Page 1/7 Date de validation : 20/03/2007 I. Définition Soins infirmiers techniques permettant d assurer la pose et l entretien

Plus en détail

SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE

SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE SOINS INFIRMIERS AUX PATIENTS PORTEUR DE CHAMBRE IMPLANTABLE 1-DEFINITION La chambre à cathéter implantable (C.C.I), ou chambre implantable pour perfusion (C.I.P), ou Porth a Cat (PAC), est un dispositif

Plus en détail

Présence en salle d opération du dossier médical et de la feuille d anesthésie sur lesquels sont mentionnnés la prescription de l antibioprophylaxie

Présence en salle d opération du dossier médical et de la feuille d anesthésie sur lesquels sont mentionnnés la prescription de l antibioprophylaxie THEME : ANTIBOPROPHYLAXIE EN CHIRURGIE ORL ET CHIRURGIE CERVICO-FACIALE PROGRAMMÉE BUT DE LA DEMARCHE : diminuer le risque infectieux du site opératoire, réduire la pression de l antibiothérapie Introduction

Plus en détail

MICROPERFUSEUR DE SÉCURITÉ AVEC CATHÉTER :

MICROPERFUSEUR DE SÉCURITÉ AVEC CATHÉTER : MICROPERFUSEUR DE SÉCURITÉ AVEC CATHÉTER : INTÉRÊTS ET DIFFICULTÉS EN GÉRIATRIE Dr Markiewicz Amélie, Praticien Hygiéniste CH Seclin Mme Renard Hélène, IDE Hygiéniste CH Seclin et EHPAD 5ème Journée Hygiène

Plus en détail

BACTERIEMIE, SEPTICEMIE Objectif. Techniques et méthodes I - LES BACTERIEMIES NOSOCOMIALES

BACTERIEMIE, SEPTICEMIE Objectif. Techniques et méthodes I - LES BACTERIEMIES NOSOCOMIALES BACTERIEMIE, SEPTICEMIE 2.04 Objectif Les bactériémies nosocomiales (BN) représentent 8 à 10% des infections nosocomiales (IN). Leur pronostic est souvent sévère : la mortalité attribuable est estimée

Plus en détail

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC)

Visite de risque infectieux en hémodialyse. Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC) Visite de risque infectieux en hémodialyse Observation Branchement/débranchement cathéter veineux central (CVC) s possibles 1. Absence de bijou chez l opérateur et l aide 2. Ongles courts et sans vernis

Plus en détail

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier BETADINE ALCOOLIQUE 5%, solution pour application cutanée Flacon de 500 ml

AVIS DE LA COMMISSION. 14 janvier BETADINE ALCOOLIQUE 5%, solution pour application cutanée Flacon de 500 ml COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE AVIS DE LA COMMISSION 14 janvier 2003 BETADINE ALCOOLIQUE 5%, solution pour application cutanée Flacon de 500 ml Laboratoires VIATRIS povidone iodée éthanol

Plus en détail

Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim. Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES

Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim. Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES Hôpital Intercommunal Soultz-Issenheim N S PT.S.040.1 Protocole Pose et entretien d un cathéter veineux périphérique SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

Infections nosocomiales: beaucoup de recommandations

Infections nosocomiales: beaucoup de recommandations Infections nosocomiales: beaucoup de recommandations 2004 2004 2008 REA-RAISIN Exemple d'évolution des taux d incidence dans l'inter-région Sud-Est 20 18 16 14 12 10 8 6 4 2 17,8 14,6 7,3 17,2 16,8 13,7

Plus en détail

Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses

Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses Les antiseptiques et les dispositifs invasifs Questions / Réponses Les produits d usage courant Antiseptiques : Bactéricide à large spectre, rapidité d action Produits courants en milieu de soins Polyvidone

Plus en détail

PROGRAMME D AMELIORATION DE L HYGIENE DES MAINS

PROGRAMME D AMELIORATION DE L HYGIENE DES MAINS PROGRAMME D AMELIORATION DE L HYGIENE DES MAINS Constats sur l hygiène des mains Lavage des mains : mesures essentielle de la préventions des IN difficultés techniques et pratiques du lavage des mains

Plus en détail

Voies sous-cutanées : étude des facteurs de risque des complications de type inflammation-infection

Voies sous-cutanées : étude des facteurs de risque des complications de type inflammation-infection Voies sous-cutanées : étude des facteurs de risque des complications de type inflammation-infection P. Fascia 1, C. Gocko 1, FO. Mallaval 1, MA. Blanchon 2, A. Richard 3, C. Ferron 4, R. Gonthier 2, P.

Plus en détail

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs)

Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Prévalence des infections nosocomiales, France, 2006 (résultats définitifs) Institut de veille sanitaire (InVS), pour le Réseau d alerte, d investigation et de surveillance des infections nosocomiales

Plus en détail

Le cathéter artériel

Le cathéter artériel Le cathéter artériel Définition Le KTA permet le monitorage de la pression artérielle sanglante en continu de manière invasive. C est l introduction par voie transcutanée d un cathéter dans une artère

Plus en détail

BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE. Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB

BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE. Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB 1 BONNES PRATIQUES D UNE CHAMBRE A CATHETER IMPLANTABLE 06 avril 2017 AFSOS 2017 Alwine SOLLIER IDE OHR - CHB Présentation 2 Rappel sur la cci Surveillance de la CCI au retour de bloc La perfusion sur

Plus en détail

Estelle TROCHUT (Bordeaux) DESC Réanimation R. médicalem Limoges Septembre 2009

Estelle TROCHUT (Bordeaux) DESC Réanimation R. médicalem Limoges Septembre 2009 Estelle TROCHUT (Bordeaux) DESC Réanimation R médicalem Limoges Septembre 2009 INTRODUCTION Patients admis en réanimation: r nécessitn cessité fréquente de pose de VVC Epidémiologie Europe Incidence des

Plus en détail

Gestion des voies veineuses centrales dans un service de réanimation néonatale : Cartographie du risque infectieux

Gestion des voies veineuses centrales dans un service de réanimation néonatale : Cartographie du risque infectieux Gestion des voies veineuses centrales dans un service de réanimation néonatale : Cartographie du risque infectieux 1 ère Journée Régionale Nord Pas de Calais / Picardie Prévention des Infections Associées

Plus en détail

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte)

Protocole de prélèvement des hémocultures en prélèvement unique (chez l'adulte) 1. Objet : Ce mode opératoire décrit la réalisation des hémocultures, examens permettant de faire le diagnostic des bactériémies et fongémies. Le prélèvement unique consiste à prélever en même temps 4

Plus en détail

[Dénomination du service émetteur]

[Dénomination du service émetteur] diffusion] application] OBJET : - Prise en charge optimisée de la voie d abord pour hémodialyse. - Prévention des complications infectieuses du cathéter de dialyse. PERSONNELS CONCERNES : - Personnel infirmier

Plus en détail

A propos de la gestion des facteurs de risque liés à la préparation et la pose d une perfusion. A. Aubert, H. Boulangé, cadres de santé, 17 juin 2016

A propos de la gestion des facteurs de risque liés à la préparation et la pose d une perfusion. A. Aubert, H. Boulangé, cadres de santé, 17 juin 2016 A propos de la gestion des facteurs de risque liés à la préparation et la pose d une perfusion A. Aubert, H. Boulangé, cadres de santé, 17 juin 2016 L Institut de Cancérologie de Lorraine L ICL quelques

Plus en détail

Recommandations pour le personnel de la DDI 2014

Recommandations pour le personnel de la DDI 2014 Hygiène Hospitalière Recommandations pour le personnel de la DDI 2014 S. BROWET INFIRMIERE HYGIENISTE Avril 2014 1.Rôle de l Hygiène Hospitalière Prévention des infections nosocomiales 5 à 7 % des hospitalisations

Plus en détail

Recommandations concernant l hygiène en Anesthésie SFAR 1997

Recommandations concernant l hygiène en Anesthésie SFAR 1997 Recommandations concernant l hygiène en Anesthésie SFAR 1997! Calot, Masque et gants stériles! Casaque stérile «par analogie à la pose d un cathéter veineux central»! Champ stérile Recommandations pour

Plus en détail

Prévention des infections en neuroradiologie interventionnelle

Prévention des infections en neuroradiologie interventionnelle + Prévention des infections en neuroradiologie interventionnelle C Brochart 1, J Merlin 2, C Adjide 2, C Boutté 2, C Rambur 2, H Deramond 1 1 Service de neuroradiologie, CHU d Amiens 2 Service d hygiène

Plus en détail

Surveillance des infections liées aux CVC. F L Hériteau Journée scientifique du Cclin Est Dijon 14 mars 2013

Surveillance des infections liées aux CVC. F L Hériteau Journée scientifique du Cclin Est Dijon 14 mars 2013 Surveillance des infections liées aux CVC F L Hériteau Journée scientifique du Cclin Est Dijon 14 mars 2013 Bactériémies liées aux CVC en réanimation ProPIN 2009-2013 Objectifs quantifiés de résultats

Plus en détail

Indice Date Modifications 0 Création

Indice Date Modifications 0 Création Page : 1/7 Mots clés : Pratique d'hygiène pour les de plaie aiguë DESTINATAIRES - Cadres de Santé - Direction Qualité et Gestion des Risques - Pharmacie Centrale - Tous les médecins (par mail) - Service

Plus en détail

CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES

CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES AUDIT DES PRATIQUES CATHETERS VEINEUX PERIPHERIQUES RESULTATS 2009-2010 RAPPORT INTER-REGION EST Octobre 2010 GROUPE DE TRAVAIL ELABORATION DE LA METHODOLOGIE ET DE L OUTIL NATIONAL DU GREPHH Martine Besson,

Plus en détail

La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables

La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables La pose et les Manipulations des Chambres à Cathéter Implantables Contexte 1/3 2005 Fiche technique pour la pose des CCI Contexte 2/3 2005 Fiche de Reco. pour la prévention du RI associé aux manipulations

Plus en détail

«Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané»

«Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané» «Bon usage du matériel de perfusion intra-veineux en sous-cutané» Journée annuelle du réseau AES CCLIN Sud-est 17 Janvier 2013 V Montigny IDE Hygiéniste Centre hospitalier de Belley Centre Hospitalier

Plus en détail

Le rôle du cadre de santé dans l EPP

Le rôle du cadre de santé dans l EPP Le rôle du cadre de santé dans l EPP Adeline Krikilion, Cadre de santé Service des Brûlés Annie Couton, Cadre supérieure de Santé Nicolas Pruvot, Directeur des soins Groupement hospitalier Cochin-Hôtel

Plus en détail

Pertinence de l'indication et bonnes pratiques autour du sondage urinaire à demeure

Pertinence de l'indication et bonnes pratiques autour du sondage urinaire à demeure Evaluation des Pratiques Professionnelles Pertinence de l'indication et bonnes pratiques autour du sondage urinaire à demeure 16 ème journée caennaise de prévention des IAS le 11/10/2016 Drs F Fahss, A

Plus en détail

Démarche régionale d amélioration de la qualité des soins en auto-dialyse (UAD)

Démarche régionale d amélioration de la qualité des soins en auto-dialyse (UAD) Démarche régionale d amélioration de la qualité des soins en auto-dialyse (UAD) Audit observance Hygiène des mains en UAD E Seringe, F Boulot, N Godefroy (Arlin idf) Congrès Lille 2016 XVèmes rencontres

Plus en détail

La surveillance des infections nosocomiales. Que peut-on, que doit-on surveiller?

La surveillance des infections nosocomiales. Que peut-on, que doit-on surveiller? La surveillance des infections nosocomiales Que peut-on, que doit-on surveiller? Pourquoi cette question??? la surveillance des infections = suivi dans le temps de la fréquence d'une infection pour évaluer

Plus en détail

L Hygiène en anesthésie

L Hygiène en anesthésie L Hygiène en anesthésie M. Frédéric FLORAC Mme Marie-Laure LANNEAU Dr Sarah THEVENOT Journée Régionale Poitevine de formation IADE Samedi 23 janvier 2016 Introduction Infections associées aux soins (IAS)

Plus en détail

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire

Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Résultats inattendus d une investigation d Infection de Site Opératoire Catherine CADINOT, IDE Hygiéniste, Bloc Opératoire Stéphanie MULLIER, Qualiticienne - Maryline LEPAGE, IDE Hygiéniste, Services d

Plus en détail

SERVICE NEPHROLOGIE HEMODIALYSE AUTODIALYSE (AURAL)

SERVICE NEPHROLOGIE HEMODIALYSE AUTODIALYSE (AURAL) JOURNEE DIALIN MARDI 11 OCTOBRE 2016 COMPARAISON BRANCHEMENT DEBRANCHEMENT FAV et KT CH. EURE ET LOIR Izaline CALDEIRA - Barbara DELORME - Jessy GOUDRON - Gilles LUREAU CENTRE HOSPITALIER D ARDECHE NORD

Plus en détail

Les indicateurs de bon usage des antibiotiques à l échelon des établissements de santé Expérience CCLIN Sud-Ouest

Les indicateurs de bon usage des antibiotiques à l échelon des établissements de santé Expérience CCLIN Sud-Ouest Les indicateurs de bon usage des antibiotiques à l échelon des établissements de santé Expérience CCLIN Sud-Ouest AM Rogues Service d Hygiène Hospitalière CHU de Bordeaux Enquête CCLIN SO - Objectifs Enquête

Plus en détail