3èmes Etats Généraux de la Personne Agée

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "3èmes Etats Généraux de la Personne Agée"

Transcription

1 3èmes Etats Généraux de la Personne Agée Le patient âgé, acteur de sa vie : comment l accompagner? 23 novembre - PAU

2 3èmes Etats Généraux de la Personne Agée En cas de crise, l hospitalisation estelle toujours la seule solution? Dr Vanessa CREANGE & Dr Emmanuel PETITPRETZ Dr Valérie DA ROCHA REVEL Fabienne GOYENETCHE Dr Kamel HAMTAT

3 Les hospitalisations évitables ou inappropriées Deux constats:. L hospitalisation: un mal nécessaire mais toujours déstabilisant pour la personne âgée. Des services d urgences surchargés et des conditions d accueil difficiles particulièrement pour les personnes âgées

4 Quelques chiffres - 33% des personnes âgées de plus de 75 ans hospitalisées en un an, 14% deux fois dans l année - 44% le sont en urgence - 12 jours en moyenne, vs 7 chez les ans - risque de ré-hospitalisation: 10 à 30% à 1 mois et facteurs de risque pluriels (pathologie, nombre de traitement, âge, situation familiale et sociale, degré d autonomie),dont 23% seraient évitables

5 Les hospitalisations évitables ou inappropriées - liées à des pathologies qui auraient pu être prise en charge en médecine de ville - liées à des évènements médicaux qui auraient pu être prévenus - liées à des problèmes sociaux qui auraient pu être anticipés

6 Les hospitalisations évitables Etude aux urgences de l Hôpital de Pau, pendant 1 mois. Personnes de plus de 75 ans. Admises aux urgences, venant du domicile. 3 catégories: - raison médicale - raison médico-sociale - raison sociale

7 Résultats patients admis. 393 personnes âgées de plus de 75 ans (16.4%, identique moyenne de l année). 323 venant du domicile. Âge moyen: 83.1 an. 62% femmes, 38% hommes. 37% vivent seuls, 63% en couple ou famille. Pic les vendredi, dimanche et lundi. Passage aux urgences le mois précédent:18%

8 Résultats Problème social:. Énoncé dans le courrier: 7%. Évalué aux urgences: 35% Insuffisance d aides à domicile pour 33.4% (70% chez les personnes vivant seules)

9 Résultats. Raison médicale: 51.39%. Raison médicale et sociale: 31.89%. Motif social seul: 4.33% (14 personnes): Etude des facteurs de risque: - vivre seul (OR: 11.37) - âge: moyenne: 87.6 vs 82.8 ans

10 Conclusion Admission aux urgences pour problème social pur reste rare mais existe. Elle est favorisée par l avancée en âge, et le fait de vivre seul. Les aides sont insuffisantes à domicile pour un grand nombre de personnes, notamment celles qui vivent seules: les ressources existent mais ne sont pas utilisées. Les ré-hospitalisations: 17% des personnes avaient déjà été hospitalisées dans le mois précédent.

11 Les problèmes? Manque d information sur les ressources existantes. domicile: Etude ARS Bretagne 2013 auprès des professionnels de santé sur leur connaissance: - des réseaux de santé: 57% - des CLIC: 53% (20% ne savant pas ce que c est!) - des MAIA: 28% (44% ignorent leur présence!). hôpital: filières de soins, alternative à l hospitalisation

12 Les problèmes? Manque de coordination: Entre professionnels à domicile Entre l hôpital et le domicile Etude ARS Bretagne 2013: - manque de transmission d information: 52% - manque de coordination ville-hôpital: 27% Autre étude 2012: 10% des généralistes ont une information correcte 48h après la sortie du patient

13 Les problèmes? La ré-hospitalisation - impact des interventions sur la transition hôpitaldomicile par une planification personnalisée des sorties (avant, au moment et après): réduction de 18% à 50% du risque de réadmission à 30 jours. -modèles de prédiction du risque de réadmission non performants mais repérage utile - Rapport de l HAS: avril 2013: recommandations «Comment éviter les ré-hospitalisations évitables des personnes âgées?»

14 Conclusion Les problèmes? Manque d anticipation et de prévention sur les problèmes médicaux et sociaux à l échelle individuelle et collective Problème de la continuité des soins

15 Conclusion Les solutions? Celles que nous allons aborder aujourd hui et d autres que nous allons développer, ensemble, dans les années à venir.

Thèse de médecine générale

Thèse de médecine générale Thèse de médecine générale Pour l obtention du Diplôme d Etudes Spécialisées de médecine générale. Sous la direction du Dr Eliane ABRAHAM Le 18 septembre 2015 Claire BERTRAND «Parcours de santé et coordination

Plus en détail

Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont. Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand

Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont. Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand Le parcours de soins de la personne âgée du grand Clermont Dr Jérôme Bohatier Responsable Pôle Gériatrie-Gérontologie CHU Clermont-Ferrand La Filière Gérontologique du grand Clermont Etat des lieux Le

Plus en détail

DES OUTILS DE COORDINATION VILLE HÔPITAL

DES OUTILS DE COORDINATION VILLE HÔPITAL DES OUTILS DE COORDINATION VILLE HÔPITAL Lieux de vie de la personne Hospitalisation Macro cible de sortie D.L.U. Fiche de liaison Sésame relationnel Lieux de vie de la personne pratiques du 13 octobre

Plus en détail

L hôpital, un acteur pour le bien être?

L hôpital, un acteur pour le bien être? L hôpital, un acteur pour le bien être? «en perte d autonomie» Louvain, 27/03/2014 Marie de Saint Hubert gériatre Dias et travail réalisés avec le soutien de l équipe interdisciplinaire de gériatrie :

Plus en détail

Organisation d une filière à bas risque En maternité

Organisation d une filière à bas risque En maternité Organisation d une filière à bas risque En maternité Jacques Lepercq Centre périnatal Port-Royal Hélène Péjoan Centre hospitalier Courbevoie-Neuilly Contexte Filière à bas risque Absence de facteurs de

Plus en détail

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT

MALADIES CHRONIQUES PARCOURS PATIENT MALADIES CHRONIQUES ET PARCOURS PATIENT Louise ULRIC, Suzanne GERMANY 1 Réflexion née de l expérience des filières existantes en Martinique, en lien avec les réseaux ville - hôpital : - AVC : réseau Ermancia

Plus en détail

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques

Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Urgences, unité mobile de gériatrie et hôpitaux de jour gériatriques Dr Catherine FERNANDEZ Unité Mobile de Gériatrie Pôle de gériatrie Strasbourg 3 juin 2010 Plan Genèse et fonctionnement des unités mobiles

Plus en détail

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD

Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD Atelier E 10 présenté par le Dr Marie PECHARD 1 Déclaration de conflits d intérêt réels ou potentiels Nom du conférencier: Dr Marie PECHARD Je n ai aucun conflit d intérêt réel ou potentiel en lien avec

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Carole PIERRE dans l Yonne Le PRS et les parcours : enjeux et mise

Plus en détail

Quel parcours de soins en IdF?

Quel parcours de soins en IdF? 3ème JOURNEE du CLUB NEUROVASCULAIRE 27 mai 2014 L AVC chez le sujet âgé! Les patients de plus de 75 ans ayant un AVC. Quel parcours de soins en IdF? F Woimant, Y Biteye Agence Régionale de Santé - Ile

Plus en détail

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013

La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Réunions départementales ARS / EHPAD octobre 2013 La mise en œuvre du parcours des personnes âgées point de situation octobre 2013 Mme Nathalie PASQUIER en Saône et Loire Le PRS et les parcours : enjeux

Plus en détail

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO-

La psychiatrie de secteur et le parcours de soins. UE.2.6 Compétence R.E NOTO- le parcours de soins UE.2.6 Compétence Introduction C est quoi? Le territoire national est découpé en zones géographiques appelées «secteurs». Le secteur est l organisation à l intérieur d un bassin de

Plus en détail

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire»

Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Grille de recueil Indicateurs de processus du thème «Qualité et sécurité du parcours du patient en chirurgie ambulatoire» Expérimentation 2015-2016 Secteur Médecine, Chirurgie, Obstétrique (MCO) 1 Grille

Plus en détail

Agence Régionale de la Santé Présentation du CSAPA 70

Agence Régionale de la Santé Présentation du CSAPA 70 Agence Régionale de la Santé Présentation du CSAPA 70 Dr Annie QUANTIN 17 mai 2011 Centre de Soins d Accompagnement et de Prévention en Addictologie Passage en CSAPA deux possibilités : CSAPA thématique

Plus en détail

L hôpital Villiers Saint Denis

L hôpital Villiers Saint Denis L hôpital Villiers Saint Denis Etablissement de Santé Publique d Intérêt Collectif qui dépend d une Fondation hospitalière «La Renaissance Sanitaire» qui gère 2 établissements SSR : L hôpital Villiers

Plus en détail

Favoriser la Réduction des Inégalités D accès à l Avortement en Ile-de-France. Le projet FRIDA. Soirée ARS / MYPA du 3 juin 2014

Favoriser la Réduction des Inégalités D accès à l Avortement en Ile-de-France. Le projet FRIDA. Soirée ARS / MYPA du 3 juin 2014 Favoriser la Réduction des Inégalités D accès à l Avortement en Ile-de-France Le projet FRIDA Soirée ARS / MYPA du 3 juin 2014 Origine et contexte du projet FRIDA Démarche initiée en 2012 par la direction

Plus en détail

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs.

UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE. E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. UNITE FONCTIONNELLE D ADDICTOLOGIE E.L.S.A Equipe de Liaison et de Soins en Addictologie C.J.C Consultation Jeunes Consommateurs. Les objectifs sont définis par : Les objectifs La circulaire DHOS du 16

Plus en détail

Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon

Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon Unité d'evaluation Gériatrique (UEG) Unité Mobile de Gériatrie (UMG) CHD Vendée Site de La Roche-sur-Yon CHD site LRY 618 lits et places MCO 372 médecine, 169 chir, 77 gynécoobstétrique Mission de recours

Plus en détail

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer

Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD. Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer Améliorer la qualité de la prise en charge des personnes âgées en EHPAD Maîtrise de la iatrogénie des neuroleptiques dans la maladie d Alzheimer La mise en œuvre du plan Alzheimer dans la région Le diagnostic

Plus en détail

Offre de la filière gériatrique

Offre de la filière gériatrique Offre de la filière gériatrique Palette complète de prises en charge spécifiques en gériatrie dans le cadre d hospitalisations programmées et non programmées En Cs, en HDJ, en hospitalisation complète

Plus en détail

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015

Dossier Médical Personnel. Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Dossier Médical Personnel Présentation journée dématérialisation des procédures 18 septembre 2015 Qu est-ce que le Dossier Médical Personnel? «Le DMP en quelques mots» 2 Le DMP, qu est-ce que c est? Le

Plus en détail

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX

Nathalie DANJOU, Directrice. 16, rue Du Guesclin PERIGUEUX Nathalie DANJOU, Directrice 16, rue Du Guesclin 24000 PERIGUEUX 05.53.13.19.90 05.53.53.40.72 @ accueil@mdrs24.fr Groupement de Coopération Sanitaire (GCS) AUTORISE DEPUIS LE 05 OCTOBRE 2015 «LA MAISON

Plus en détail

Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé

Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé Parcours de santé Expérimentations et outils promus par l Agence Régionale de Santé Congrès FEHAP 3 octobre 2013 Laurent SAUZE Directeur délégué aux politiques régionales de santé Contexte Cadre «règlementaire»

Plus en détail

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy

Hospitalisation A Domicile. H A D à Bourbon-Lancy Hospitalisation A Domicile H A D à Bourbon-Lancy HAD à Bourbon-Lancy Réunion publique 24 avril 2014 L HAD à Bourbon-Lancy Convention entre la Maison médicale, Dr Vennetier, et l HAD du Centre hospitalier

Plus en détail

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL

Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Colloque du 24 novembre 2015 Personnes âgées vieillissantes CHAL Pôle de gériatrie. CHAL. colloque 24 novembre 2015 1 Evaluer cliniquement les patients dans les EHPAD : élaboration d un diagnostic grâce

Plus en détail

CELLULE DE REGULATION DES LITS

CELLULE DE REGULATION DES LITS 2 ème Journée Qualité, Gestion des Risques et analyses des pratiques professionnelles CELLULE DE REGULATION DES LITS Mireille Berlandi Cadre supérieur de santé Direction Qualité Gestion des Risques Droits

Plus en détail

Centre Hospitalier du Mans

Centre Hospitalier du Mans Centre Hospitalier du Mans Maladie d Alzheimer et maladies apparentées : l offre de soins gériatriques du Centre Hospitalier du Mans PROFESSIONNELS DE SANTE Centre Hospitalier du Mans O ff r e de soins

Plus en détail

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique :

L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : L HAD PsyDom 31 est GCS de moyens de droit privé de 30 places, regroupant 2 établissements de santé autorisés pour de l HAD psychiatrique : La structure d HAD du Centre Hospitalier Gérard Marchant (15

Plus en détail

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique

PAERPA DAT Les nouvelles ressources. Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique PAERPA DAT Les nouvelles ressources Le 28 avril 2016 Dr LEURS Pascale Plateforme téléphonique 1 PAERPA-DAT - PAERPA : Personnes Agées en Risque de Perte d Autonomie, le parcours de santé des aînés : des

Plus en détail

Psychiatrie et santé mentale Actualités de la HAS Journées de la Bussière. 22 septembre 2016

Psychiatrie et santé mentale Actualités de la HAS Journées de la Bussière. 22 septembre 2016 Psychiatrie et santé mentale Actualités de la HAS Journées de la Bussière 22 septembre 2016 1 La démarche HAS depuis 2013 Souhait d organiser une démarche prenant en compte les enjeux de la qualité et

Plus en détail

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par

Et : - nom de l EHPAD (établissement d hébergement pour personnes âgées dépendantes), représenté par CONVENTION TYPE RELATIVE AUX MODALITÉS DE COOPERATION ENTRE UN ETABLISSEMENT DE SANTE ET UN ETABLISSEMENT D HEBERGEMENT POUR PERSONNES AGEES DEPENDANTES DANS LE CADRE D UNE FILIERE DE SOINS GERIATRIQUES

Plus en détail

Les plateformes territoriales d appui

Les plateformes territoriales d appui Les plateformes territoriales d appui 24 mars 2016 La genèse des plateformes - Double constat - Les professionnels, en particulier les médecins traitants, ont besoin d un appui pour les situations complexes

Plus en détail

MAIA de Saint-Quentin

MAIA de Saint-Quentin L accompagnement d une situation complexe MAIA de Saint-Quentin Assise régionale du sanitaire et du médico-sociale APF FEHAP : 2 ème édition : Quelle coordination des acteurs dans les parcours de vie?

Plus en détail

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA

LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA LA CTA EN THÉORIE ANALYSE DU RÔLE ET DES MISSIONS DE LA CTA AU REGARD DU CAHIER DES CHARGES DES PROJETS PILOTES PAERPA Session PACSS ARS 3 juillet 2014 Agence Nationale d Appui à la Performance des établissements

Plus en détail

Sixième table De concertation tactique

Sixième table De concertation tactique Sixième table De concertation tactique Janvier 2014 Territoire du Clic de Sully sur Loire, Gien et Montargis Porté par le Clic du Val d Or, Hôpital de Sully sur Loire, Agé-Clic et Orpadam Clic Rappel de

Plus en détail

Service d accueil des Urgences Médico-Chirurgicales

Service d accueil des Urgences Médico-Chirurgicales Centre Hospitalier Pontoise Service d accueil des Urgences Médico-Chirurgicales Secrétariat : 01 30 75 48 35 Accueil L Agent Administratif d Accueil : vous reçoit enregistre votre identité avec votre Carte

Plus en détail

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine

Le Projet pour les Personnes Agées En. d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux. Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Le Projet pour les Personnes Agées En Risque de Perte d Autonomie sur le territoire de la ville de Bordeaux Brigitte GEOFFROY Chef de Projet ARS Aquitaine Les enjeux de l autonomie : o Près de 20 000 personnes

Plus en détail

La réadaptation cardiovasculaire à l HFR. Billens : mission et concept. Conférence de presse du 8 janvier 2010

La réadaptation cardiovasculaire à l HFR. Billens : mission et concept. Conférence de presse du 8 janvier 2010 La réadaptation r cardiovasculaire à l HFR Billens : mission et concept Conférence de presse du 8 janvier 2010 Sommaire Présentation de la mission Hubert Schaller, directeur général Prise en charge médicale

Plus en détail

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012

L HAD. Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 L HAD Dr Catherine Duchastelle Médecin coordonnateur HAD CH Jacques Lacarin, Vichy Antenne CH Thiers 03/03/2012 Définition Les structures d HAD permettent d assurer au domicile du malade, pour une période

Plus en détail

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique

Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Rôle du réseau de santé et difficultés dans les prises en charge psycho gériatrique Dr Arielle ATTAL, Gériatre Médecin coordinateur 4 juin 2015 Avec le soutien de «Réseau de santé»: missions Article L6321-1

Plus en détail

Dr I.Delabrière, Dr C.Gires, Pr F Puisieux EMG Lille. 7 ème Réunion commune du collectif des EMG Franciliennes et des EMG de la région Nord

Dr I.Delabrière, Dr C.Gires, Pr F Puisieux EMG Lille. 7 ème Réunion commune du collectif des EMG Franciliennes et des EMG de la région Nord Dr I.Delabrière, Dr C.Gires, Pr F Puisieux EMG Lille 7 ème Réunion commune du collectif des EMG Franciliennes et des EMG de la région Nord L Idée part d un constat Fractures de fragilité osseuse = Enjeu

Plus en détail

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial

ARDÈCHE AUBENAS. Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial AUBENAS Un réseau local associant les acteurs du secteur sanitaire, social et médicosocial ARDÈCHE MAISONS POUR L AUTONOMIE ET L INTÉGRATION DES MALADES ALZHEIMER L objectif des maisons pour l autonomie

Plus en détail

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés.

Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. Equipe mobile de réadaptation réinsertion : retour d expérience dans la prise en charge des cérébro-lésés. A Duruflé, C Le Meur, MP Reillon, N Clerc, H Angot, S Sabarots, B Nicolas Pôle Saint Hélier, Rennes

Plus en détail

PRADO PATHOLOGIES CHRONIQUES

PRADO PATHOLOGIES CHRONIQUES PRADO Le service d accompagnement à domicile après une hospitalisation PATHOLOGIES CHRONIQUES Volets insuffisance cardiaque et BPCO Dans le Jura (08/07/2016) Restreint 1 Permettre au patient de retourner

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015

CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 CENTRE HOSPITALIER DE PONT SAINT ESPRIT JEUDI 10 DECEMBRE 2015 PARCOURS PATIENT : L ÉGALITE D ACCES? SOMMAIRE I LES TEXTES - Parcours de soins - Loi du 4 mars 2002 II LE SERVICE SSR SOINS PALLIATIFS -

Plus en détail

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers

Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers Ateliers «Retours d expériences» GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital de Poitiers GCS Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers Le Réseau Gérontologique Ville-Hôpital du Grand Poitiers :

Plus en détail

Mieux vivre l hospitalisation et bien préparer le retour

Mieux vivre l hospitalisation et bien préparer le retour Mieux vivre l hospitalisation et bien préparer le retour LA MADELEINE LAMBERSART LOMPRET MARQUETTE-LEZ-LILLE Mars 2012 PÉRENCHIES QUESNOY-SUR-DEÛLE SAINT-ANDRÉ VERLINGHEM WAMBRECHIES Mieux vivre l hospitalisation

Plus en détail

Atelier Santé Ville Mulhouse

Atelier Santé Ville Mulhouse Atelier Santé Ville Mulhouse Avancement des projets Coordination Santé Service Communal d Hygiène et de Santé Ordre du jour I. Accès aux droits et aux soins Journée d information «11 décembre 2008»: présentation

Plus en détail

Accessibilité à la Filière Gériatrique

Accessibilité à la Filière Gériatrique Accessibilité à la Filière Gériatrique Groupe de Travail A Réunion 20 juin 2014 Filière de soins et accessibilité Groupe de travail Composition: médecin généraliste, médecin gériatre clinique privé, GCS

Plus en détail

Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital

Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital Réseaux de Santé Respiratoire Pédiatrique : les apports de la prise en charge libérale pour l Hôpital Dr Valentine HOEUSLER GHICL Hôpital Saint-Vincent de Paul - Lille La prise en charge globale Diagnostic

Plus en détail

Dépistage du VIH : Enquête auprès des médecins généralistes du secteur de Morlaix

Dépistage du VIH : Enquête auprès des médecins généralistes du secteur de Morlaix Dépistage du VIH : Enquête auprès des médecins généralistes du secteur de Morlaix Jean-Charles DUTHE Le 11 décembre 2012 Contexte et Objectifs de l enquête France : 50000 30 000 personnes ignorent leur

Plus en détail

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine

L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine L Education Thérapeutique du Patient atteint de BPCO: Pour qui? Pourquoi? Quand? Réseau Insuffisance Respiratoire Lorraine Anne GUILLAUMOT 26 Septembre 2009 L Education Thérapeutique du Patient atteint

Plus en détail

COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES

COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES COLLOQUE PLURIPROFESSIONNEL COORDINATION ET TRAVAIL EN RÉSEAU AUTOUR DES PERSONNES ÂGÉES FRAGILES -DOSSIER DE PRESSE- ÉVÈNEMENT Colloque Pluriprofessionnel : «Coordination et travail en réseau autour des

Plus en détail

Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer

Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer Evaluation de 10 ans de politique de lutte contre le cancer Haut Conseil de santé publique co-pilotes Hélène Grandjean Caroline Weill-Gies Saisine DGS Quel impact des plans en termes de réduction des inégalités

Plus en détail

Le réseau Icare santé mentale, précarité,exclusion. Docteur Bernard Allemandou

Le réseau Icare santé mentale, précarité,exclusion. Docteur Bernard Allemandou Le réseau Icare santé mentale, précarité,exclusion Docteur Bernard Allemandou Plan n Santé et précarité - le Centre Médico Psychologique (CMP) - La résidence - Le réseau n Exclusion et lien social - Le

Plus en détail

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux

Fragilité en gériatrie. Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

Fragilité en gériatrie

Fragilité en gériatrie Fragilité en gériatrie Pr Nathalie SALLES CHU Bordeaux Nombre de centenaires en Europe En Europe Espérance de vie à la naissance 1 Espérance de vie à 90 ans Patiente de 90 ans : à cet âge l espérance de

Plus en détail

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support

TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support TéléPallia : la télémédecine au service des soins de support Dr Antoine Lemaire Responsable de Structure Equipe Mobile de Soins de Support & Palliatifs Chef de Pôle Cancérologie & Spécialités Médicales

Plus en détail

Loi de modernisation du système de santé : PTA, GHT, et autres sigles. Pierre-Yves ROUSSEL, FEHAP

Loi de modernisation du système de santé : PTA, GHT, et autres sigles. Pierre-Yves ROUSSEL, FEHAP Loi de modernisation du système de santé : PTA, GHT, et autres sigles. Pierre-Yves ROUSSEL, FEHAP 1 La loi de modernisation du système de santé 227 articles plus encore de textes d application Et sur le

Plus en détail

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France

Perspectives du financement des parcours de soins. Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France Perspectives du financement des parcours de soins Patrick OLIVIER, Directeur de la stratégie Agence Régionale de Santé d Ile-de-France 2 Les acteurs, leurs financements : l hôpital (1/2) Médecine chirurgie

Plus en détail

Organisation LIAS en EHPAD

Organisation LIAS en EHPAD Organisation LIAS en EHPAD Un défi relevé depuis 2003 dans les Yvelines en collaboration avec les ES et EHPAD des Yvelines, DDASS, Conseil Général Dr JC. Séguier: SI Hygiène Prévention Risque Infectieux

Plus en détail

Vu la proposition du Dr, chef de pole de et après avis du Président de la CME en date du

Vu la proposition du Dr, chef de pole de et après avis du Président de la CME en date du CONTRAT TYPE PORTANT SUR LES CONDITIONS D INTERVENTION DES MÉDECINS LIBÉRAUX EN CENTRE HOSPITALIER ELABORE PAR LA FEDERATION HOSPITALIERE DE FRANCE ET LE CONSEIL NATIONAL DE L ORDRE DES MEDECINS Vu - Le

Plus en détail

Retour d expérience N 1

Retour d expérience N 1 Retour d expérience N 1 Etablissement CH de Laon Intervenant(s) Anne-Sophie TRIFFAUX : Cadre de santé infirmière, Service d accueil et d urgences Thème Retour d expérience sur la démarche de mise en place

Plus en détail

Clinique Médipôle Garonne Chirurgie Ambulatoire et orthopédie Savoir changer nos habitudes

Clinique Médipôle Garonne Chirurgie Ambulatoire et orthopédie Savoir changer nos habitudes Dr Patrice Determe Clinique Médipôle Garonne Chirurgie Ambulatoire et orthopédie Savoir changer nos habitudes Une histoire de culture Lié à la terminologie même de patient. Le patient est à la disposition

Plus en détail

JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE

JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE JOURNEE EUROPEENNE DE L OBESITE CENTRE HOSPITALIER DE MELUN : UNE PRISE EN CHARGE PLURIDISCIPLINAIRE ET GRADUEE DE L OBESITE 23 mai 2014 12h30-17h - Hall du bâtiment médico-chirurgical 23/05/2014 2 rue

Plus en détail

CONVENTION CONSTITUTIVE

CONVENTION CONSTITUTIVE CONVENTION CONSTITUTIVE Entre les établissements signataires Vu les textes législatifs suivants : La loi du 9 juin 1999 visait à garantir l accès aux soins palliatifs pour tous et introduisait l existence

Plus en détail

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie

Déploiement du plan Alzheimer en Haute-Normandie en Haute-Normandie Oissel - 21/09/2012 Contexte : plan Alzheimer 2008-2012 Trois axes prioritaires, 44 mesures portant sur : l amélioration de la qualité de vie des malades et des aidants, la recherche,

Plus en détail

ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION

ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION ATELIER 3 UN MÉDECIN À TOUTE HEURE? LA PERMANENCE DES SOINS (PDS) EN QUESTION 7 ème Espace des Réseaux de Santé en Aquitaine & 5 ème Espace des Associations de Patients en Aquitaine 01/04/2011 Etat des

Plus en détail

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES

«Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES «Le maintien à domicile en fin de vie : une histoire d implication» Dr Marie-Hélène DELANGLE Nelly LOQUET, Infirmière COMPAS NANTES Lieux de décès en France Loi du 9 Juin 1999 : «Toute personne malade

Plus en détail

SIMUGRIP-MG1. Soins primaires en cas de pandémie grippale Evaluation d un exercice de simulation dans un Centre de Consultation Dédié

SIMUGRIP-MG1. Soins primaires en cas de pandémie grippale Evaluation d un exercice de simulation dans un Centre de Consultation Dédié SIMUGRIP-MG1 Soins primaires en cas de pandémie grippale Evaluation d un exercice de simulation dans un Centre de Consultation Dédié Maugis J, Aubert JP, Lecompte F, Szwebel-Chikli C, Lariven S, Le Corre

Plus en détail

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE

RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE RÉSEAU TERRITORIAL DES URGENCES DE LA GIRONDE Comment améliorer les tensions dans les structures d urgence Dr Bénédicte Le Bihan- Dr Michel Thicoipe Le réseau territorial des urgences de Gironde : un axe

Plus en détail

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES

PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES PRISE EN CHARGE A DOMICILE DES PATIENTS SOUS CHIMIOTHERAPIES Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque C.JUBE Infirmière coordinatrice du Réseau Territorial de Nantes Réseau Territorial

Plus en détail

Place de l HAD en EHPAD

Place de l HAD en EHPAD Place de l HAD en EHPAD Mardi 13 octobre 2015 Rappels Quelques chiffres > En 1950, la population française était de 41,5 millions d'habitants, avec 6,7 millions de personnes âgées de plus de 60 ans soit

Plus en détail

L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées

L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées L Association Gérontologique Vallée de Montmorency-Rives de Seine : Plateforme d appui à la coordination médico-sociale des personnes âgées Mai 2015 Dr SERAMY Nicolas, médecin coordinateur Mme TRISTANT

Plus en détail

Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques. Expériences vers les praticiens

Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques. Expériences vers les praticiens Déclinaison régionale de la lutte contre les résistances aux antibiotiques Expériences vers les praticiens Réflexions et actions en cours dans la région Nord Pas-de-Calais Dr C. Lahoute, C. Dupont 4 ème

Plus en détail

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau

Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau 1 Lien Ville Hôpital pour un maintien au domicile: la nécessaire coordination et le travail en réseau Isabelle Crassard France Woimant Référents neurologie ARS IDF XXème Journée nationale d Etudes et de

Plus en détail

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique

ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique ARTICULATION Réseau Filière Gériatrique Expérience du Réseau VISage Une organisation intégrée dans le champ de la gériatrie Dr Anne-Marie AMMEUX- Mme Véronique CURT Genèse de l intégration sur le territoire

Plus en détail

Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur

Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur Place des réseaux de santé dans la prise en charge de la douleur 7 ème Congrès National de lutte contre la douleur Oran le 17-18 Mars 2011 Dr Malika AMELLOU Gynécologue obstétricienne Mairie de PARIS Eléments

Plus en détail

L auto-évaluation des programmes d ETP: témoignage et retour d expérience

L auto-évaluation des programmes d ETP: témoignage et retour d expérience L auto-évaluation des programmes d ETP: témoignage et retour d expérience Dr Marianne Lafitte PH cardiologie - UTEP CHU Mme Michèle Desenne, Cadre de santé CEPTA Qu a-t-on à faire quand on coordonne un

Plus en détail

ISoSL. Une infrastructure moderne au cœur de la ville, des soins personnalisés. Votre livret d accueil. Centre HOspitalier Psychiatrique de Liège

ISoSL. Une infrastructure moderne au cœur de la ville, des soins personnalisés. Votre livret d accueil. Centre HOspitalier Psychiatrique de Liège ISoSL Centre HOspitalier Psychiatrique de Liège Une infrastructure moderne au cœur de la ville, des soins personnalisés Votre livret d accueil Livret d accueil A l attention des patients hospitalisés à

Plus en détail

Evaluation de la circulation de l information, du codage PMSI et du dossier patient

Evaluation de la circulation de l information, du codage PMSI et du dossier patient Evaluation de la circulation de l information, du codage PMSI et du dossier patient dans les établissements ex-hôpitaux locaux du Languedoc Roussillon Dr Jean-Michel Savarit* - Dr François Lebrun** - Dr

Plus en détail

Evaluation de la coordination d appui aux soins Note de synthèse mission IGAS

Evaluation de la coordination d appui aux soins Note de synthèse mission IGAS 23/03/2015 Origine : Célia VALERO Destinataires : Adeline LEBERCHE Suivi par : Agathe FAURE Pour info : Objet : Evaluation de la coordination d appui aux soins Note de synthèse mission IGAS A la demande

Plus en détail

pharmaceutique informatisé

pharmaceutique informatisé Actualités s des EHPAD forfait médicaments, m dossier pharmaceutique informatisé Pr Philippe ARNAUD Hôpital Bichat Groupe hospitalier Universitaire Paris Nord val de Seine ABCPH_28 septembre 2012 Personnes

Plus en détail

QUI FAIT QUOI? Ressources gériatriques de Lille et environs

QUI FAIT QUOI? Ressources gériatriques de Lille et environs Ressources gériatriques de Lille et environs QUI FAIT QUOI? Médecine aiguë gériatrique Soins de suite et de réadaptation Unité Cognitivo Comportementale Unité de soins de longue durée Équipe mobile de

Plus en détail

HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT

HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT HOPITAL DE JOUR POUR PERSONNES HANDICAPEES CENTRE HOSPITALIER DE CHATELLERAULT ORIGINALITES D UNE PRISE EN CHARGE MULTIDISCIPLINAIRE Docteur Agnès MICHON 12 décembre 2016 Vivre ensemble l autisme CRA Limousin

Plus en détail

Accompagnement, Soins et Services à la Personne. Épreuve E2 Analyse de situations professionnelles

Accompagnement, Soins et Services à la Personne. Épreuve E2 Analyse de situations professionnelles BAC PRO 7sujets zéro INÉDIT Nouveau référentiel SUJETS D ENTRAÎNEMENT Bac Pro ASSP Accompagnement, Soins et Services à la Personne Épreuve E2 Analyse de situations professionnelles Eyrolles Éducation /

Plus en détail

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité

> L HAD, en tant qu établissement de santé, est soumise à la certification, ce qui garantit au malade une offre de soins de qualité Cancer et domicile Définition de l HAD > L HAD est un établissement de santé et une alternative à l hospitalisation conventionnelle, qui permet d assurer au domicile du malade, des soins médicaux et paramédicaux

Plus en détail

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André

Démarche éthique en (aux) urgences. Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Démarche éthique en (aux) urgences Isabelle Faure Adrienne Reix PH urgences Saint-André Le dilemme de l urgentiste.. Urgences vitales. Urgences «palliatives». Accompagnement de fin de vie. Prise de décision

Plus en détail

Projet PUFPAE : Prise en charge des Urgences de Fin de vie des Personnes Agées en EHPAD

Projet PUFPAE : Prise en charge des Urgences de Fin de vie des Personnes Agées en EHPAD Projet PUFPAE : Prise en charge des Urgences de Fin de vie des Personnes Agées en EHPAD SGOC Saint-Malo Vendredi 20 Mai 2016 Emma Bajeux, F.Riou, F.Douguet, JC.Mino, MN.Belloir, C.Cattenoz, V.Cahagne,

Plus en détail

Chapitre «Parcours du patient»

Chapitre «Parcours du patient» Thème 1 : Accueil téléphonique du patient Chapitre «Parcours du patient» Objectif : accueillir les patients au téléphone conformément à leurs attentes. PDP 1.1 : Il existe des consignes pour l accueil

Plus en détail

THEME : SANTE MENTALE (incluant la souffrance psychique, la question des addictions et la santé des jeunes).

THEME : SANTE MENTALE (incluant la souffrance psychique, la question des addictions et la santé des jeunes). THEME : SANTE MENTALE (incluant la souffrance psychique, la question des addictions et la santé des jeunes). PRIORITE PRS : réduire les inégalités de santé XX/XX/XX SANTE MENTALE La santé mentale est un

Plus en détail

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie

Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie Nouveau Schéma Départemental d'organisation Social et Médico-sociale Autonomie2017-2021 Démarche et méthodologie Une démarche participative en plusieurs étapes programmées sur l année 2016 : la réalisation

Plus en détail

Directives anticipées : Nouveau cadre légal, réflexions éthiques et repères pratiques

Directives anticipées : Nouveau cadre légal, réflexions éthiques et repères pratiques Directives anticipées : Nouveau cadre légal, réflexions éthiques et repères pratiques Journée annuelle Réseau Oncocentre, 2017 Donatien Mallet Fédération inter-hospitalouniversitaire de soins palliatifs

Plus en détail

Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale.

Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale. MISE EN OEUVRE DE LA NUTRITION Geneviève Georges, CRLC Val d Aurelle, Montpellier. Infirmière coordonatrice Centre Agréé de nutrition parentérale. Régionales de cancérologie, 24 juin 2011 Nutrition? Perfusion

Plus en détail

RESEAU de PROMOTION pour la SANTE MENTALE dans les YVELINES SUD RAPPORT D ACTIVITE ANNEE 2013

RESEAU de PROMOTION pour la SANTE MENTALE dans les YVELINES SUD RAPPORT D ACTIVITE ANNEE 2013 Groupement de Coopération Sanitaire RESEAU de PROMOTION pour la SANTE MENTALE dans les YVELINES SUD RAPPORT D ACTIVITE ANNEE 2013 RPSM 78 : le partenariat pour la qualité des soins en santé mentale 1 PROJET

Plus en détail

Fragilité de la personne âgée

Fragilité de la personne âgée Fragilité de la personne âgée Dr S AUFAURE Première journée de la filière gériatrique Date18/12/2014 Centre Hospitalier Marc Jacquet de Melun 2, rue Fréteau de Pény 77011 Melun Cedex 01 64 71 60 00 www.ch-melun.fr

Plus en détail

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015

PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 PROJET DE LOI de modernisation de notre système de santé. (Texte définitif) adopté par l Assemblée Nationale le 17 décembre 2015 Article 69 I. Le code de la santé publique est ainsi modifié : 1 La première

Plus en détail

Assistante sociale dans le pôle femme enfant

Assistante sociale dans le pôle femme enfant ASSISTANTE SOCIALE Fiche de poste Trame visée : 2010 / v1 Page : 1/3 Intitulé du poste Qualification et quotité de travail Assistante sociale dans le pôle femme enfant Diplôme d Etat d assistant de socio-éducatif,

Plus en détail

Le retour à domicile, l accompagnement par la PMI

Le retour à domicile, l accompagnement par la PMI Le retour à domicile, l accompagnement par la PMI Dr Claudette BUISSON DPMI, CG91 Octobre 2013 8ème journée des réseaux de Périnatalité d Ile de France 1 La «PMI» Service de santé publique de proximité

Plus en détail

Le Schéma d accompagnement des personnes âgées en Deux-Sèvres : Le rôle des CLIC. (Centre Local d Information et de Coordination Gérontologique)

Le Schéma d accompagnement des personnes âgées en Deux-Sèvres : Le rôle des CLIC. (Centre Local d Information et de Coordination Gérontologique) Le Schéma d accompagnement des personnes âgées en Deux-Sèvres : Le rôle des CLIC (Centre Local d Information et de Coordination Gérontologique) Les CLIC en Deux-Sèvres Un numéro unique Départemental pour

Plus en détail