ESB avec Active MQ. Florent Garit Polytech Lille IMA4SC 2012 Stage en entreprise, été 2011

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ESB avec Active MQ. Florent Garit Polytech Lille IMA4SC 2012 Stage en entreprise, été 2011"

Transcription

1 Florent Garit Polytech Lille IMA4SC 2012 Stage en entreprise, été 2011 ESB avec Active MQ Maître de stage : Mr Raouf Boulkroune Tuteur Polytech Lille : Mr Thomas Vantroys

2 Sommaire Remerciements... 2 Introduction Contexte Problématique Solutions envisagées Choix de la solution Recherche sur les CMS CMS / Web Application Framework Drupal Liferay Le portail Les portlets Spring MVC Ext JS Choix final Analyse critique Conclusion... 18

3 Remerciements Raouf Boulkroune (Maître de stage) : Responsable de l équipe «Network Solutions» dans la section «Technical Operations» d atos Worldline. Tout l équipe «Network Solutions» Thomas Vantroys (Tuteur école) : Enseignant chercheur à l école Polytech Lille. Introduction Ce stage s est déroulé dans le cadre de ma 4 ème année au sein de la section IMA Systèmes Communicants à l école d ingénieurs Polytech Lille. Bien qu il aura au final duré environ trois mois, ce rapport ne traite que des cinq premières semaines. Après un entretien avec Monsieur Raouf Boulkroune dans les locaux d Atos Worldline début mars, j ai eu la chance d être accepté pour y effectuer mon stage du 16 Mai au 12 Août Lors de mon entretien chez Atos, plusieurs sujets m ont été présentés dont celui qui m a finalement été confié «ESB avec ActiveMQ». J ai été prévenu que le sujet risquait d évoluer en fonctions des besoins entre le moment de mon entretien et mon premier jour. C est effectivement ce qu il s est passé.

4 1. Contexte Atos Origin est l une des plus grande SSII de France. Cotée à la Bourse de Paris sous l indice CAC IT 20, elle réalise un chiffre d affaire annuel de 5 milliards d euros avec un effectif de personnes dans plus de 40 pays. Elle est formée de trois branches : Atos Consulting, Atos Worldgrid et Atos Worldline. La dernière est celle dans laquelle j ai effectué mon stage. J ai été placé dans l unité appelée TO pour «Technical Operations» et plus particulièrement l équipe MiddleWare «Network Solutions». En effet, le site de Seclin est divisée en plusieurs BU «Business Unit» ayant toutes des fonctions différents. L une couvre le domaine financier, une autre s occupe des fournisseurs de télécommunications etc L unité dans laquelle j ai été placé (la TO) n est pas une BU à proprement parler mais une Unité transversale. Son but, «vendre» aux autres BU des solutions techniques. Par exemple, l équipe dans laquelle je travaille est spécialisée sur le support et développement d Active MQ. Ce produit étant très populaire en ce moment, de nombreuses unités nous appellent pour des renseignements et de l aide technique. Une des vocations des équipes de la TO est d adopter et de développer des solutions Open Source pour les proposer aux BU. Par rapport à des solutions à licences commerciales, l avantage premier est évidemment la gratuité. En revanche, elles nécessitent quasi systématiquement un travail de profondeur avec l amélioration du produit et des tests. Pour en revenir à mon équipe, sur la base d Active MQ, ils ont créé une API encapsulant ses différentes fonctions pour y ajouter des fonctionnalités de Logging et de Monitoring. D ailleurs, ils ne garantissent le bon fonctionnement que de leur API et non de toutes les fonctionnalités qu offre Active MQ. Il arrive que d autres équipes utilisatrices se plaignent d un mauvais fonctionnement dû à l utilisation de fonctions non supportés. Dans quel cas, mon équipe ne peut rien faire.

5 Atos Worldline subissant en ce moment une importante réorganisation (nouveau bâtiment, nouvelles unités ), mon équipe s est, depuis peu, installée dans le bâtiment où se situe l accueil. J ai été installé dans le bureau du manager qui se situe à plusieurs bureaux de celui des autres membres de l équipe (3 employés et 1 stagiaire). Cette position n est pas toujours idéale du fait de la distance importante avec les autres membres de l équipe, mais ça n a pas apporté de problèmes importants du fait que je travaille majoritairement de manière autonome. Organigramme de l équipe : Michel Godier Assistante : Sophie Bouillet Responsable d équipe : Raouf Boulkroune Allart Jean-Noël Fabien Brousse Vincent Deffrenne Stagiaires

6 2. Problématique Bien que mon sujet de stage initial était intitulé «ESB avec Active MQ», la notion d ESB a été mise de côté et ActiveMQ a été relégué au stage d outil possible. Finalement, j ai été en charge de créer un portail intranet permettant d administrer certains services : SBC : Serveurs pour gérer des appels SVI (Service vocal interactif). Des opérateurs téléphoniques envoient à ces serveurs des flux audio de Voix IP. SEA et FRED : Annuaires de ressources servant à faire de la répartition de charge. Ils sont utilisés pour localiser des ressources. ActiveMQ : Active MQ est un produit Middleware Open Source orienté message et files d attente. «Monitorer ActiveMQ» revient à surveiller les files de messages de clients gérées par Atos. L objectif du portail est double. Premièrement, il doit servir avant tout à faire du «Monitoring» des différents services en affichant en temps réel des informations sur l utilisation des serveurs etc... Des outils comme DataPerformance existent, ceux-ci ne donnent pas d informations assez fines et temps réel. Le second objectif est de pouvoir modifier des fichiers de configuration à distance en particulier dans les cas des serveurs SBC. Atos compte plusieurs SBC répartis partout en France. Les paquets arrivant à l un de ces serveurs, sont dispatchés vers des machines en fonction du numéro appelé pour y être traité. Il existe des groupes de machines dédiés à la prise en charge d un numéro en particulier. Deux fichiers de configurations par serveur SBC existent donc. L un sert pour faire des groupements de machines et l autre pour associer un numéro à un groupe. L idée finale est de pouvoir appliquer des modifications sur ces deux fichiers sans nécessiter un redémarrage des serveurs (ce qui est le cas actuellement). Dans une première partie, il m a été demandé de monter un Proof Of Concept de portail satisfaisant les contraintes ci-dessus. Aucune technologie n était d office privilégiée, et la recherche a donc constitué une grande part de mon travail. Ce Proof Of Concept devait contenir quatre parties distinctes permettant de couvrir toutes les fonctionnalités qui seront utiles pour la version de production du portail. Les quatre parties sont les suivantes : SEA : partie permettant d afficher des compteurs et graphiques mis à jours en temps réel (grâce à de l AJAX). FRED : affichage de graphiques statiques (sous forme d images). SBC : gestion de machines et de groupes de machines à l aide de formulaires. Active MQ : insertion d une page internet externe à l intérieur du portail. Bien que libre dans mes recherches, j ai du bien évidemment me concerter avec mon maître de stage avant de me lancer dans l étude d une technologie. La principale problématique de mon maître de stage était de trouver des outils simples et rapides à prendre en main.

7 3. Solutions envisagées Alors que je m attendais à un sujet très structuré, je me suis retrouvé dans une situation intéressante m obligeant à rechercher les solutions techniques pour parvenir à mes fins. Dans le type de situation dans lequel je me suis retrouvé, la question est rarement de savoir si ce qu on cherche à faire est possible, mais plutôt de savoir quelle est la meilleure manière d y parvenir. En effet on peut soit coder entièrement à la main, soit on peut choisir de choisir un Framework pour diminuer la masse de travail, et enfin on peut utiliser un CMS. On verra qu au final j ai utilisé un CMS et un Framework. Chaque possibilité offre des avantages et inconvénients : Le codage à la main, en faisant par exemple un portail en php ou alors des servlets et du jsp, a l avantage d offrir un contrôle total. En revanche, cela nécessite beaucoup de travail de forme (mise en page etc ). Ce travail est justement facilité à la fois par les Frameworks et les CMS. Les Frameworks offrent des API et librairies permettant de simplifier certaines fonctionnalités (par exemple l accès à une base de données). Par contre, ces fonctions offrent nécessairement moins de libertés que le codage main. La dernière possibilité, les CMS, facilitent grandement la gestion du design, de la structure des pages. Ils offrent la possibilité de créer un site complexe à contenu dynamique sans écrire la moindre ligne de code (!). Par contre, insérer son propre code est certes possible, mais parfois compliqué. Un autre avantage des CMS est l existence de nombreux plugins et modules (officiels ou créés par la communauté) permettant d étendre les fonctionnalités. Les Frameworks et les CMS créent tous deux le besoin de mettre à jour assez régulièrement ses applications au rythme de la publication de nouvelles versions. L avantage est que chaque mise à jour offre de nouvelles fonctions et corrige des problèmes éventuels. Cela peut se transformer en inconvénient car il n est pas rare qu une mise à jour nécessite de retravailler son code pour le rendre compatible avec la nouvelle version.

8 4. Choix de la solution J ai tout de suite mis de côté le codage à la main. Par expérience, je sais que de créer un site en partant de rien peu être long et fastidieux. D office, il n existe aucun système de thèmes et de template (pour répéter un style de page sur toutes les pages du site). Il n existe pas non plus de gestion de comptes administrateur utilisateurs etc... L objectif donné pour ce stage n était pas de faire du Webdesign. Il n aurait pas été raisonnable de passer beaucoup de temps sur la forme alors que le vrai travail se situait sur le fond. Je me suis donc naturellement tourné vers les CMS Recherche sur les CMS J ai passé un certain temps à me renseigner sur les CMS principaux disponibles et j ai essayé de déterminer lequel est le plus adéquat. De mes recherches sont ressortis les CMS suivants : Drupal, Joomla et Wordpress, chacun ayant de grandes qualités et de nombreux partisans et tous étant programmés en php. Si je devais en quelques lignes faire la synthèse des commentaires d utilisateurs sur la différence entre les trois, je dirais ceci : Drupal est plus orienté développeurs et offre le plus de de flexibilité, ce qui le rend moins simple pour les utilisateurs. Wordpress est quelque peu l inverse tandis que Joomla semble se positionner au milieu. Pour ce qu il est des CMS en Java, Liferay est celui qui est le plus sorti du lot. Celui-ci n égale pas la popularité des trois principaux en php mais semblait tout de même posséder de grandes qualités. Il n est d ailleurs pas qu un CMS mais vraiment un portail offrant des fonctions de CMS. Avant de faire un choix de CMS qui pourrait s avérer contraignant et inadéquat, il a fallu se poser la question de savoir s il n était pas plus simple d utiliser un Framework CMS / Web Application Framework La différence entre les deux n était pas une évidence pour moi. Il s avère que les Web Application Framework sont en fait des outils pour les développeurs. Ils proposent des API et librairies aidant par exemple à l accès à certaines bases de données et facilitant la programmation d un site internet. Un CMS est un niveau au dessus et propose des outils pour construire puis gérer le contenu d un site internet sans avoir obligatoirement de connaissances en programmation. Le critère de choix entre l utilisation d un CMS ou d un Web Application Framework revient vraiment au type de site qu on souhaite créer Les CMS ont l avantage de proposer des interfaces simples à mettre en place pour ajouter du contenu sur un site, mais ont par contre le désavantage d être parfois lourds et difficiles à mettre en place. De plus il est nécessaire de mettre à jour régulièrement les CMS ce qui ajoute du temps de maintenance.

9 Les Web Application Framework quant à eux nécessitent de nombreuses heures de codage. Cependant, les résultats sont immédiats et on ne programme que ce dont on a besoin. La mise en place d une interface d administration est plus difficile et les Framework sont également mis à jour régulièrement Drupal N ayant évidemment pas le temps de tester les trois CMS php ayant retenu mon attention, j ai fait le choix de mettre en place un site test avec Drupal. Dans un premier temps, j ai installé Apache, Php et Mysql, tous trois nécessaires à la mise en place de Drupal. Après avoir tenté une installation manuelle, je me suis vite replié sur la solution d un logiciel qui installe les trois à la fois et propose même une interface graphique pour le lancement (Xampp). J ai ensuite mis en place du site test. La plupart du travail d installation est automatisé (comme la création de la structure de données). Le site créé propose deux parties distinctes, une partie visible par tous les utilisateurs normaux, ainsi qu une partie administration permettant de gérer le site (utilisateurs, contenu, design etc ). A partir de la partie administration, il est très vite possible de créer des pages de contenu statique et des articles de blog. Au niveau de la navigation du site, une interface dynamique est proposée pour créer des liens vers des pages. Ci-dessous, les deux partie du site (partie utilisateurs et partie administration) : A l évidence, Drupal fonctionne très bien lorsqu il s agit de créer un site à contenu basique. En moins d une journée, il est possible d obtenir un site fonctionnel. La principale interrogation que j avais était de savoir comment implanter son propre code. Après m être documenté sur la question, j ai découvert qu il existe un système de modules permettant d ajouter des fonctionnalités plus avancées que les simples pages de contenu. Il existe un grand nombre déjà disponibles sur le site de drupal offrant un large panel de fonctionnalités.

10 J ai donc entrepris la création de modules personnalisés. Un module est composé de fichiers de configurations ainsi qu un ensemble de fichiers php faisant une utilisation intensive de l API fournie par Drupal. Un système de «hook» existe et ceux-ci fonctionnent comme des callbacks. Ils sont appelés au chargement de la page, à la validation d un formulaire etc... Exemple d implantation d un «hook» theme dans un module : function sbc_form($form, &$form_state) { $form['changethis'] = array( '#type' => 'select', '#options' => array( '1' => 'machine1', '2' => 'machine2', '3' => 'machine3', ), ); $form['submit'] = array( '#type' => 'submit', '#value' => 'Submit', ); return $form; } Mes impressions, après avoir créé plusieurs modules étaient mitigées. J ai trouvé que des «choses» très simples à programmer à la main ne le sont pas tant que ça avec Drupal. Par exemple, créer des formulaires complexes avec validation se fait très facilement, mais dès que l on souhaite les mettre en page de manière personnalisée, les choses se compliquent. De même, inclure une simple partie html dans un module nécessite (pour bien faire) de créer un fichier séparé, appelé template, pour le charger depuis le module en question. Au final, bien qu offrant des fonctionnalités intéressantes, j ai trouvé ce système relativement lourd à utiliser. J ai souhaité tester un autre CMS en espérant trouver un plus approprié ou alors de choisir d utiliser un Framework Liferay Le portail Persuadé que les autres CMS php ne se démarqueraient pas tellement de Drupal sur les points particuliers qui m intéressaient, je me suis tourné vers Liferay. Ce dernier avait l avantage à mes yeux d être programmé en JAVA. Je trouve le Java plus agréable à programmer que le php, et je le maîtrise mieux. La mise en route d un exemple est encore plus simple qu avec Drupal. Un package Liferay englobe le portail plus Tomcat, nécessaire au fonctionnement. Nul besoin de se battre en installant un apache et un mysql, tout est déjà inclus. Je me suis vite rendu compte que Liferay offre bien plus de possibilités qu un simple CMS. C est en fait un outil de création de portails avec des fonctions de CMS. Celui-ci gère avec les utilisateurs, des communautés, des parties publiques et privées d un site (identiques pour tout le monde ou différentes pour chaque utilisateur, comme un profil).

11 Ci-dessous un exemple d une page du portail (on observe les différents composants : menu, navigation, messages etc ) : Un point positif important par rapport à Drupal est l interface qui me semble plus agréable à utiliser et plus propre. Avec Liferay, nous créons des pages, et ensuite nous y déposons des composants (menus, pages de contenu, article de blog, composants divers) grâce à un système de cliquer déposer. Des systèmes évolués de templates permettent d imposer une présentation à des pages etc Pour ajouter un composant, il suffit de faire s afficher un menu déroulant, et de faire un cliquer déposer sur la page :

12 Par rapport au besoin que j avais, le détail qui m a le plus plu avec Liferay est la façon d implanter ses propres applications. En effet, il suffit de créer des portlets et de les implanter dans une page, comme n importe quel autre composant. Liferay est en fait un conteneur de portlets. Chaque composant (même ceux déjà existants comme les menus et pages) est un portlet. Ces portlets sont programmables en utilisant plusieurs Frameworks très populaires. Ce système de portlets est pour moi le point fort principal de Liferay. J aime beaucoup le principe de séparation entre le portail et ses composants Les portlets Un portlet est une application Web java comme des servlets mais qui forme comme un mini-site implantable dans un portail. La notion de page dans un portlet est différente d un site classique. En effet, on ne peut pas accéder à une page du portlet simplement en entrant une url du type page2.html. La raison est que plusieurs portlets peuvent cohabiter sur la même page ainsi, les portlets font une utilisation intensive des requêtes GET. Dans l exemple ci-dessus, voici l url pour accéder à la page 2 : _mode=view&p_p_col_id=column- 2&p_p_col_pos=1&p_p_col_count=2&_testspring_WAR_testspringportlet_INSTANCE_K7hW_action=page2 Pour faire simple, c est le rôle du conteneur de portlet (ici Liferay) de déterminer quel portlet est concerné par la requête, pour ensuite la transmettre au portlet en question qui va lui renvoyer un fragment de page html à afficher sur son espace réservé sur la page.

13 Les portlets sont standardisés avec le JSR mais différents framework sont disponibles pour faciliter leur création. Parmi les plus connus, nous trouvons Struts (1 & 2), JSF et Spring MVC. Struts étant en perte de vitesse, et ayant trouvé beaucoup d avis négatifs sur JSF, je me suis orienté vers Spring MVC, framework web associé au framework Java Spring Spring MVC Alors que ma question initiale était de savoir si j allais utiliser un CMS ou un Framework, j ai testé la possibilité d utiliser les deux à la fois : un framework pour créer des applications à implanter dans un CMS. Avant de commencer à développer une application web Spring MVC, j ai du me familiariser avec le concept de MVC avec lequel je n avais jusque là jamais travaillé. Je n ai compris l intérêt que lorsque j ai commencé à développer une application avec. Ce principe permet une très forte séparation entre la partie traitement, contrôle et affichage (Model, Control, View). Source : Avec Spring MVC, le choix de la technologie pour l affichage est libre. J ai utilisé la technologie JSP mais il m était tout à fait possible de choisir Velocity. Un autre concept que j ai du assimiler est celui de JavaBeans, ceux-ci pouvant être entre autre des Services, des Contrôleurs et des Gestionnaires de bases de données. Dans les dernières versions de Spring MVC, les annotations sont utilisées pour déclarer des classes comme @Repository Le concept d Injection de dépendances n a pas été évident à comprendre non plus. Mais il s avère primordial ; c est le seul moyen de lier les différents composants (classes) au lancement d une application. Spring MVC utilise un système efficace d injection automatique. Si une classe contrôleur appelée «ClassController» a besoin d une classe Service «ClassService» il lui suffit d en faire référence de cette manière ClassService classservice;

14 Un composant de Spring MVC se charge, au déploiement de l application sur le serveur, d instancier les différentes classes et de faire les liens entre les classes. Je parlais plus tôt du fonctionnement particulier quand il s agit de faire un lien d une page à une autre. Il suffit en fait de faire un appel à une certaine action depuis la vue : <portlet:renderurl var="showaddgroupurl"> <portlet:param name="action" value="showaddgroupform" /> </portlet:renderurl> Qui fait appel à cette méthode d un contrôleur = "action=showaddgroupform") public String addgroupform() { return "addgroup"; // va renvoyer la vue addgroup.jsp } Le lien se fait au niveau du paramètre action. Encore une fois, c est au conteneur de portlet d abord, puis à Spring de faire le lien entre cette action et le contrôleur correspondant. Il existe une nuance RenderMapping est appelé lorsque l on souhaite afficher une vue différente alors qu ActionMapping sert à effectuer une action comme ce qui suit = "action=removegroup") public void int machinesgroupid) { try { sbcservice.removegroupbyid(machinesgroupid); } catch (MachinesGroupNotFoundException ex) { } } Le premier portlet que j ai créé avait pour but de remplir le Proof Of Concept pour les SBC. Le but était de pouvoir créer ou supprimer des machines (une machine constitue un identifiant associé à une adresse IP). Egalement de pouvoir créer ou supprimer des groupes de machines (un groupe de machine est constitué d un nom, d un identifiant et d une liste de machines associées). Enfin il fallait pouvoir ajouter ou retirer des machines à des groupes. Arborescence du projet sous le logiciel Eclipse :

15 Cet exemple comporte : 3 classes représentant les machines, groupes de machines, et les relations entre ces classes (pour la base de données relationnelle). 6 contrôleurs, pour la gestion de la navigation dans le portlet 1 classe DAO pour gérer les accès à la base de données, utilisant du JDBC pour se connecter à une base mysql. JDBC est une API Java permettant de se connecter à une base SQL. 1 classe Service qui contient la structure de données des machines et groupes. 5 pages JSP (appelées par les contrôleurs), contenant différents tags permettant d éditer de l html. J ai utilisé des tags Jstl (standard Java) et d autres spécifiques à Spring (pour les formulaires etc). Plusieurs fichiers de configuration (2 pour l implantation dans Liferay, 2 nécessaire à tout porlet JSR, et 1 pour Spring). Ci-dessous une page JSP, un fichier XML de configuration Spring MVC et un contrôleur Voici une partie du résultat final :

16 Après avoir fini cette partie, je me suis lancé dans la partie du Proof of Concept sur le SEA. L idée était de fournir des graphiques et tableaux de données dynamiques rechargées par Ajax. La gestion de l ajax n est encore une fois pas triviale dans le cadre de portlets (on ne peut toujours pas accéder directement à une url de son choix), mais encore une fois, tout est prévu : Côté view : <portlet:resourceurl var="ajaxcallurl" id="ajaxcall" escapexml="false" /> Côté contrôleur public void ajaxcallurl(resourcerequest request, ResourceResponse = "paramurl") String url){ try { response.setcontenttype("application/x-json"); response.getwriter().print(httpdataservice.getlastactivemqdata()); } catch (IOException e) { e.printstacktrace(); } permet de renvoyer des données texte, HTML, XML ou JSON et non une vue complète Ext JS Pour la création de graphiques est grilles dynamiques, la technologie la plus employée est le Javascript. Il a fallu déterminer encore une fois si j allais utiliser un Framework ou coder à la main. Nous avons choisi de tester le Framework Ext Js. Voici un exemple de composants graphiques possible de faire grâce à ce framework : Ce graphique évolue en temps réel et donne le nombre de requête par seconde d un serveur.

17 Outre le fait que ces composants sont simples à utiliser, Ext Js offre des fonctions efficaces pour gérer l appel et le traitement de données Ajax. Il suffit de définir le type de données que doit recevoir un composant (par exemple pour un tableau, les colonnes) et de lui passer des objets Javascript JSON du bon format pour qu il les affiche sur le tableau. Ces données JSON : [{"name":"queue","queue":true,"temporary":false,"size":1.0,"enqueueflow":34.5,"systemenque ueflow":32.0,"dequeueflow":34.5,"producercount":1,"consumercount":2,"toptenvalue":0.0},{"n ame":"queued","queue":true,"temporary":false,"size":0.0,"enqueueflow":0.0,"systemenqueuefl ow":0.0,"dequeueflow":0.0,"producercount":0,"consumercount":0,"toptenvalue":0.0}] Permettent de peupler ce tableau : En mettant en place un intervalle Javascript, il est simple d aller chercher ces données à intervalle régulier et de les afficher dans le tableau sans recharger toute la page Choix final Après que la plupart des fonctions nécessaires pour valider le Proof of Concept soit mise en place avec Liferay, Spring MVC et Ext JS nous avons décidé de valider le choix de cette technologie. Cette décision a été motivée par le fait que je n avais pas été convaincu par Drupal et qu il semblait une perte de temps de tester encore une autre technologie (telle qu un Framework php) quand Liferay Spring MVC et Ext Js donnaient de bon résultats. La décision a été prise en concertation avec mon maître de stage et le reste de l équipe. L avis des autres membres était important vu qu ils allaient probablement devoir effectuer leurs propres ajouts et modifications sur le portail, ultérieurement.

18 5. Analyse critique La principale difficulté que j ai rencontrée pendant ces semaines de recherche et de développement est l auto apprentissage accéléré de nouvelles technologies. Je n ai jamais vraiment eu le temps de lire des documentations complètes ni le temps d effectuer des tutoriaux d un bout à l autre. J ai parfois eu du mal à trouver certaines explications sur le fonctionnement de certains exemples et j ai souvent rencontré des petits obstacles me bloquant pendant plusieurs heures. Que ce soit avec Drupal ou Liferay, pratiquement chaque étape d apprentissage aura amené son lot de blocages. La plupart du temps, je n avais d autre choix que d effectuer des recherches sur internet, n ayant personne à disposition travaillant déjà sur ces technologies. Le choix final des technologies utilisées me paraît tout à fait judicieux. Liferay, Spring MVC et Ext JS sont toutes les trois en plein essor avec une forte communauté les soutenant. De plus, j ai été soutenu dans ce choix par l enthousiasme des autres membres de l équipe envers les résultats obtenus.

19 Conclusion Après travaillé cinq étés de suite en tant qu encadrant d enfants, il était temps que je fasse à nouveau un stage en entreprise. Ma dernière expérience remontait à la 3 ème et n avait durée qu une semaine. J ai le sentiment qu après seulement cinq semaines, j ai une meilleure connaissance du monde de l entreprise, de ses caractéristiques et contraintes. Je me suis autoformé à beaucoup de nouvelles technologies en très peu de temps. Drupal, Liferay, Spring MVC, JSP, Ext JS. Ce qui m a permis de mettre en évidence mes bonnes capacités d apprentissage et d adaptation. Je pense que cette expérience sera un atout très vendeur lors de la recherche d un prochain stage ou d un travail. Je n avais jusque-là jamais réellement utilisé de CMS. J ai toujours créé moi-même les CMS que j implantais dans mes sites internet. Je me suis rendu compte qu utiliser un CMS tout fait offrait un énorme gain de temps et j ai ainsi compris pourquoi ils étaient utilisés si souvent par les professionnels. J ai appris énormément de choses en développant ma première application web avec la technologie Spring MVC. Tout d abord, bien que je n aie utilisé que la partie Web du framework java Spring, je me sens confiant à l idée d utiliser le reste de ses fonctions pour un prochain projet. Ensuite, j ai eu une première expérience avec le développement d applications web en Java. Auparavant, je n avais développé de sites qu en php et asp.net C#. A l origine, je ne souhaitais pas travailler dans le domaine du web pour ce stage. Je pensais déjà avoir assez de connaissances et je voulais me former sur d autres domaines. Je me rends compte que j ai encore appris énormément et que je sujet est bien plus vaste que je le pensais. Même si le web n est toujours pas ma vocation, j ai le sentiment d avoir assimilé des notions qui me seront utiles mêmes dans d autres applications.

Rapport de stage. Création d un site web. Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013

Rapport de stage. Création d un site web. Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013 Rapport de stage Création d un site web Stage du 20/01/2013 au 21/02/2013 Auteur : Antoine Luczak Tuteur professionnel : M. Tison Tuteur scolaire : Mme Girondon Année scolaire : 2013/2014 1 Table des matières

Plus en détail

STAGE2 STAGIAIRE / NIKOLAOS TSOLAKIS. 16/02/2015 : choix des outils nécessités pour l application : Didier Kolb, le maitre de stage

STAGE2 STAGIAIRE / NIKOLAOS TSOLAKIS. 16/02/2015 : choix des outils nécessités pour l application : Didier Kolb, le maitre de stage STAGE2 STAGIAIRE / NIKOLAOS TSOLAKIS 16/02/2015 : choix des outils nécessités pour l application : Didier Kolb, le maitre de stage m invite à faire une étude sur les outils qui seraient utilisés. Sites

Plus en détail

Création d un site web pour la Communauté des communes du pays vernois et du terroir de la truffe

Création d un site web pour la Communauté des communes du pays vernois et du terroir de la truffe Simon Benjamin BTS SIO Rapport de stage : Création d un site web pour la Communauté des communes du pays vernois et du terroir de la truffe Entreprises : 2014/2015-1 - - 2 - Remerciements Je tiens tout

Plus en détail

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé :

Contexte PPE GSB CR. Analyse. Projet réalisé : Contexte PPE GSB CR Le laboratoire est issu de la fusion entre le géant américain Galaxy et le conglomérat Swiss Bourdin. Cette fusion a eu pour but de moderniser l activité de visite médicale et de réaliser

Plus en détail

TD1. Installation de Symfony 2 et Netbeans

TD1. Installation de Symfony 2 et Netbeans I - Introduction : TD1 Installation de Symfony 2 et Netbeans L objet de ce TP est d installer l environnement de travail. Nous commençons par définir des notions de base nécessaires pour comprendre la

Plus en détail

Comparatif CMS. Laurent BAUREN S Bérenger VIDAL Julie NOVI Tautu IENFA

Comparatif CMS. Laurent BAUREN S Bérenger VIDAL Julie NOVI Tautu IENFA Comparatif CMS Laurent BAUREN S Bérenger VIDAL Julie NOVI Tautu IENFA Sommaire Introduction : Dans le cadre de notre projet de master première année, il nous a été demandé de développer un moteur de recherche

Plus en détail

les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB

les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB Edyta Bellouni MSHS-T, UMS838 Plan L extraction des données pour un site en ligne Architecture et techniques Les différents

Plus en détail

Rapport de Stage Christopher Chedeau 2 au 26 Juin 2009

Rapport de Stage Christopher Chedeau 2 au 26 Juin 2009 Rapport de Stage Christopher Chedeau 2 au 26 Juin 2009 «Web. De l intégration de pages statiques HTML à un CMS, à la dynamisation d un site grâce au Javascript et l utilisation de nouvelles technologies

Plus en détail

CAMPUS SUPINFO DE NICE STAGE A TEMPS PLEIN MAUFFRAY 127811 PROMOTION B1

CAMPUS SUPINFO DE NICE STAGE A TEMPS PLEIN MAUFFRAY 127811 PROMOTION B1 CAMPUS SUPINFO DE NICE STAGE A TEMPS PLEIN MAUFFRAY 127811 PROMOTION B1 RAPPORT DE STAGE Rapport de stage Mauffray thomas Page 1 Version : 1.0 Sommaire I. Introduction... 3 I.1. Objet du document... 3

Plus en détail

Mettre en place sa plateforme de veille avec Netvibes

Mettre en place sa plateforme de veille avec Netvibes Mettre en place sa plateforme de veille avec Netvibes Karine Pasquier 6 mai 2011 HEG, Genève 1 Sommaire 1. Introduction... 3 1.1 Qu est-ce que c est... 3 1.2 A quoi ça sert pour la veille?... 3 1.3 Netvibes

Plus en détail

API08 Evaluation site internet

API08 Evaluation site internet UNIVERSITE DE TECHNOLOGIE DE COMPIEGNE API08 Evaluation site internet Fédération Française des échecs Emilien NOTARIANNI Printemps 2014 Table des matières Introduction... 2 Evaluation «subjective»... 3

Plus en détail

Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC. Rapport Technique du projet. Gestionnaire de tâches pour Android

Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC. Rapport Technique du projet. Gestionnaire de tâches pour Android Guillaume MONTAVON Benoît MEILHAC Rapport Technique du projet Gestionnaire de tâches pour Android Sommaire 1. Introduction... 3 2. Outils utilisés... 3 2.1. Android SDK... 3 2.2. Android dans Eclipse...

Plus en détail

Applications orientées données (NSY135)

Applications orientées données (NSY135) Applications orientées données (NSY135) 2 Applications Web Dynamiques Auteurs: Raphaël Fournier-S niehotta et Philippe Rigaux (philippe.rigaux@cnam.fr,fournier@cnam.fr) Département d informatique Conservatoire

Plus en détail

IMA promotion 2009. Rapport de stage de première année. Stage industriel au Crédit du Nord

IMA promotion 2009. Rapport de stage de première année. Stage industriel au Crédit du Nord DUBRULLE Alain ENSEEIHT IMA promotion 2009 Rapport de stage de première année Stage industriel au Crédit du Nord Sommaire Présentation de l entreprise Le Crédit du Nord 3 La Direction des Systèmes d'information

Plus en détail

Installer, configurer et personnaliser Joomla

Installer, configurer et personnaliser Joomla Installer, configurer et personnaliser Joomla Web Platform Installer 2.0 15/02/2010 Access IT Julien CHOMARAT jchomarat@access-it.fr http://www.sharepointofview.fr/julien Retrouvez cet atelier à l adresse

Plus en détail

Projet Covoiturage TP 1

Projet Covoiturage TP 1 Projet Covoiturage TP 1 Description du thème Ce TP est le premier d une série mettant en œuvre le développement mobile en utilisant la bibliothèque jquery Mobile. Propriétés Description Intitulé long Formation

Plus en détail

StockMalin l application pour les brocanteurs!

StockMalin l application pour les brocanteurs! StockMalin l application pour les brocanteurs! Conçue en intégralité par Quentin Comte-Gaz StockMalin Gestion de stock/clients/fournisseurs en ligne (2014) 1/15 Sommaire Introduction...3 PARTIE 1 : DESCRIPTION

Plus en détail

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté

Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Applications Internet riches fonctionnant en mode connecté et déconnecté Success story client : développement d applications Web avec mode déconnecté Depuis quatre ans, les applications de guichet pour

Plus en détail

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10 Dossier Technique Page 1/10 Sommaire : 1. REPONSE TECHNIQUE A LA DEMANDE 3 1.1. Prise en compte de la dernière version de phpcas 3 1.2. Gestion de la connexion à GRR 3 1.2.1. Récupération des attributs

Plus en détail

Etude comparative des 5 CMS Open Source

Etude comparative des 5 CMS Open Source Etude comparative des 5 CMS Open Source SPIP/Joomla!/OpenCMS/Jahia/Drupal Réaliser Par : Abderrahim BARGAOUI Enseignant: M. Philippe BOOTZ Module : Théorie de l Hypermédia SPIP : Présentation : SPIP (Système

Plus en détail

Technologies du Web. Technologies avancées côté serveur. Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 7 décembre 2009

Technologies du Web. Technologies avancées côté serveur. Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 7 décembre 2009 Publication XML Technologies du Web Technologies avancées côté serveur Pierre Senellart (pierre.senellart@telecom-paristech.fr) Mastère spécialisé Management et nouvelles technologies, 7 décembre 2009

Plus en détail

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML

Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications Les outils XML Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1 Introduction 3 2 Parseur XML et processeur XSLT 4 2.1 Le Parseur XML v2 4 2.1.1 Les API DOM et SAX 4 2.1.2 Le parseur

Plus en détail

Gestionnaire de Sauvegarde

Gestionnaire de Sauvegarde d Utilisation Version 1.5 du 26/12/2011 d utilisation de l application de sauvegarde Actu-pc Sommaire Introduction... 3 Installation et mise en place du logiciel... 3 Pré-requis... 3 Démarrage de l installation...

Plus en détail

Développement Web Introduction générale

Développement Web Introduction générale 1 / 58 Développement Web Introduction générale Jean-Michel Richer jean-michel.richer@univ-angers.fr http://www.info.univ-angers.fr/pub/richer Juillet 2008 2 / 58 Plan Plan 1 Introduction 2 Historique et

Plus en détail

Création d un module complet de sondage en ligne

Création d un module complet de sondage en ligne Sté KOTAO StillinContact.com 6 Avenue du Tregor 190 PLERIN Création d un module complet de sondage en ligne Mini Rapport de stage TANGUY Arnaud Département Informatique I.U.T de Lannion 6 Juin 005 INTRODUCTION

Plus en détail

Introduction au développement SharePoint. Version 1.0

Introduction au développement SharePoint. Version 1.0 Introduction au développement SharePoint Version 1.0 Z 2 Introduction au développement SharePoint 09/05/09 Sommaire 1 SharePoint : les bases... 3 1.1 Débuter sous SharePoint... 3 1.2 Connaissances Requises...

Plus en détail

C2 ATOM Guide de démarrage

C2 ATOM Guide de démarrage C2 ATOM Guide de démarrage Créé par : C2 Innovations Version : 1.0 Dernière modification : 30/03/2015 FOURNISSEUR DE SOLUTIONS COMPLÈTES DE GESTION DE SERVICES FOURNISSEUR DE SOLUTIONS COMPLÈTES DE GESTION

Plus en détail

Gestion de contenus (via un CMS)

Gestion de contenus (via un CMS) Gestion de contenus (via un CMS) Contexte : Stage de 5 semaines chez «Asolution» à Lyon 2 ème 6 janvier 2014 => 7 février 2014 1) Outil de travail utilisé Interface de gestion de contenu web (CMS) : Cette

Plus en détail

Portail Client Sigma Informatique

Portail Client Sigma Informatique Portail Client Sigma Informatique Edité le 19 févr. 2013 Sommaire Présentation du portail client 3 La page d accueil 8 Vie d une demande (Création et suivi) 11 La consultation d une demande. 18 La gestion

Plus en détail

FRANCOISE Rémi BTS SIO 2012-2013 DECO FER FORGE FERRONNERIE. Lycée de la cci

FRANCOISE Rémi BTS SIO 2012-2013 DECO FER FORGE FERRONNERIE. Lycée de la cci BTS SIO Lycée de la cci FRANCOISE Rémi 2012-2013 DECO FER FORGE FERRONNERIE Nom du tuteur : FRANCOISE Emmanuel Qualité : CEO BTS SIO 2011/2012 Septembre 2012 TABLE DES MATIERES 1. INTRODUCTION ET PRESENTATION...

Plus en détail

Systèmes de Gestion de Contenu

Systèmes de Gestion de Contenu Introduction aux de site Web Master 1 CAWEB Page 1/7 Introduction Définition CMS Content Management Systems : logiciels de conception et de mise à jour dynamique de site web ou d'application multimédia

Plus en détail

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store.

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Guide Utilisateur 1.1 Présentation d OASIS OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Grâce à OASIS, vous serez capable d acheter ou de choisir des

Plus en détail

Introduction MOSS 2007

Introduction MOSS 2007 Introduction MOSS 2007 Z 2 Chapitre 01 Introduction à MOSS 2007 v. 1.0 Sommaire 1 SharePoint : Découverte... 3 1.1 Introduction... 3 1.2 Ce que vous gagnez à utiliser SharePoint... 3 1.3 Dans quel cas

Plus en détail

Sommaire : Pourquoi créer un site web? Qu est-ce qu un site Web? Les différents types de sites. Quelles solutions peuvent être employées?

Sommaire : Pourquoi créer un site web? Qu est-ce qu un site Web? Les différents types de sites. Quelles solutions peuvent être employées? Sommaire : Pourquoi créer un site web? Qu est-ce qu un site Web? Les différents types de sites Quelles solutions peuvent être employées? Présentation d une des solutions Conclusion Aujourd hui le web est

Plus en détail

Mise en place d un site web dynamique

Mise en place d un site web dynamique Application sur Internet Mise en place d un site web dynamique Vincent D, Florent L, Antoine L, Jérémy P 2IN 17 juin 2011 1 Présentation générale du projet 1.1 Présentation du concept 1.1.1 Concept de

Plus en détail

Utiliser Office 365 pour un projet d e quipe - PART 2

Utiliser Office 365 pour un projet d e quipe - PART 2 Utiliser Office 365 pour un projet d e quipe - PART 2 Introduction Depuis quelques mois, Microsoft a mis en ligne la nouvelle version de SharePoint en ligne. Cette solution est inclue dans l offre plus

Plus en détail

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe

Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium. Comparatif Choco/Drools dans le cadre du projet JASMINe Guillaume SOLDERA (B guillaume.soldera@serli.fr) SERLI Informatique Bull OW2 Consortium dans le cadre du projet JASMINe Avril 2008 Table des matières 1 Introduction 3 1.1 Rappel sur JASMINe.......................................

Plus en détail

Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition. Sage P.E. Documentation technique

Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition. Sage P.E. Documentation technique Cahier Technique Installation sous Terminal Server Edition Sage P.E Documentation technique Sommaire I. Introduction... 3 II. Configuration du serveur... 4 1. Principe d utilisation à distance... 4 2.

Plus en détail

Air Transat. Contexte. Buts. Défis. Solution. Industry Travelling, Transport

Air Transat. Contexte. Buts. Défis. Solution. Industry Travelling, Transport Air Transat www.airtransat.ca Industry Travelling, Transport Partner r42 communication Cooper Building 3981 boul. Saint-Laurent, suite 215 Montreal H2W1Y5 Quebec, Canada Ralph Spandl ralph@r42.ca Contexte

Plus en détail

Projet de Fin d Etudes. Smart Picking

Projet de Fin d Etudes. Smart Picking Projet de Fin d Etudes Smart Picking Mathieu BOSSENNEC IMA5 Florian CARON 2014-2015 Sommaire Sommaire 2 Remerciements 3 Introduction 4 I - Présentation du Contexte 5 II - Travaux Réalisés 6 1) Système

Plus en détail

Site Web de paris sportifs

Site Web de paris sportifs Conception Nom HENAUD Benoît Numéro d auditeur 05-39166 Version V1.1 Date de mise à jour 15/05/2008 1/18 Table des matières 1. Objectif du document... 3 2. Architecture... 4 2.1. Contraintes techniques...

Plus en détail

APlayerFP! pour les nuls

APlayerFP! pour les nuls APlayerFP! pour les nuls Module audio de playlist pour Joomla! APlayerFP pour Joomla! 3 Ce document et l'illustration en couverture sont publiés sous la licence libre Creative Commons-BY-SA http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.0/fr/deed.fr

Plus en détail

WordPress : principes et fonctionnement

WordPress : principes et fonctionnement CHAPITRE 1 WordPress : principes et fonctionnement WordPress est à l origine un outil conçu pour tenir un blog, c est-à-dire un journal ou carnet de bord en ligne. Mais il a évolué pour devenir un système

Plus en détail

TME 1 JAVASCRIPT (2 SEANCES)

TME 1 JAVASCRIPT (2 SEANCES) TME 1 JAVASCRIPT (2 SEANCES) 1. EXERCICES DE BASE Créez des fonctions javascript pour : - faire un jeu «plus petit plus grand» qui tire un nombre au hasard que l utilisateur doit trouver en entrant des

Plus en détail

Formulaires Web avec Spring Web MVC

Formulaires Web avec Spring Web MVC Formulaires Web avec Spring Web MVC Spring propose un framework MVC pour faciliter la programmation d applications Web : Spring Web MVC. Au fil des ans ce framework a supplanté Struts pour être à présent

Plus en détail

-- Stage Auteur 2.0 -- Comment créer un blog d auteur avec blogger Bases techniques

-- Stage Auteur 2.0 -- Comment créer un blog d auteur avec blogger Bases techniques -- Stage Auteur 2.0 -- Comment créer un blog d auteur avec blogger Bases techniques Ce support vous présente les bases pour créer un blog avec Blogger, c est extrêmement simple et intuitif, mais Blogger

Plus en détail

Rapport de Stage Pulido Julien. BTS SIO 2ème année Option Solutions Logicielles et Applications Métiers

Rapport de Stage Pulido Julien. BTS SIO 2ème année Option Solutions Logicielles et Applications Métiers BTS SIO 2ème année Option Solutions Logicielles et Applications Métiers 19 Janvier au 6 Mars 2015 BTS SIO 2ème année Table des matières I. REMERCIEMENTS... 2 II. PRESENTATION DE L ENTREPRISE... 3 III.

Plus en détail

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel.

Méthode de Test. Pour WIKIROUTE. Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. Méthode de Test Pour WIKIROUTE Rapport concernant les méthodes de tests à mettre en place pour assurer la fiabilité de notre projet annuel. [Tapez le nom de l'auteur] 10/06/2009 Sommaire I. Introduction...

Plus en détail

Joomla! Création et administration d'un site web - Version numérique

Joomla! Création et administration d'un site web - Version numérique Avant-propos 1. Objectifs du livre 15 1.1 Orientation 15 1.2 À qui s adresse ce livre? 16 2. Contenu de l ouvrage 17 3. Conclusion 18 Introduction 1. Un peu d histoire pour commencer... 19 1.1 Du web statique

Plus en détail

TUTORIAL : Créer le setup d un programme VB 6

TUTORIAL : Créer le setup d un programme VB 6 TUTORIAL : Créer le setup d un programme VB 6 NIVEAU : INITIES Pré requis pour comprendre ce tutorial : - Connaître les fichiers nécessaires à l installation d un programme VB - Connaître le système de

Plus en détail

M@gistère Glossaire des outils

M@gistère Glossaire des outils DSDEN du Rhône M@gistère Glossaire des outils Les blocs : bandeau gris Nous vous présentons les items que nous avons testés qui nous paraissent fonctionner. L astérisque devant le nom d un bloc indique

Plus en détail

Analyse des besoins logiciels

Analyse des besoins logiciels Analyse des besoins logiciels Encadrement et supervision Annie Danzart Jean-Claude Moissinac Equipe de développement Mohamed Anouar Benaissa anouar@benaissa.net Anthony Rabiaza rabiaza@enst.fr Déva Pajaniaye

Plus en détail

RAPPORT DE CONCEPTION UML :

RAPPORT DE CONCEPTION UML : Carlo Abi Chahine Sylvain Archenault Yves Houpert Martine Wang RAPPORT DE CONCEPTION UML : Bamboo Ch@t Projet GM4 Juin 2006 Table des matières 1 Introduction 2 2 Présentation du logiciel 3 2.1 Précisions

Plus en détail

Installation de Windows XP www.ofppt.info

Installation de Windows XP www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail XP DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC XP Sommaire 1 Introduction... 2 2 Vérification de la

Plus en détail

Rapport de stage Sur Mesure concept. Partie A

Rapport de stage Sur Mesure concept. Partie A Rapport de stage Sur Mesure concept Partie A Michel Brito Costa Haute école de gestion de Genève, Information Documentaire Août Octobre 2013 Table des matières Sur Mesure concept... 2 Le travail accompli...

Plus en détail

Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell Foire aux questions

Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell Foire aux questions Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell Foire aux questions INTRODUCTION Gestionnaire d'appareil à distance (GAD) de Bell permet aux spécialistes techniques d offrir de l aide à distance aux utilisateurs

Plus en détail

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4

E-LECLERC LEVALUATION DU SITE WEB. A. Evaluation «subjective» du site web. 1. Choix du site web. 2. Présentation le site A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 LEVALUATION DU SITE WEB E-LECLERC A P I 0 8 1 1 / 0 3 / 2 0 1 4 A. Evaluation «subjective» du site web 1. Choix du site web J ai choisi de réaliser l évaluation «subjective» sur le site web : www.e-leclerc.com,

Plus en détail

Philosophie des extensions WordPress

Philosophie des extensions WordPress 8 Philosophie des extensions WordPress Le concept L une des forces de WordPress dans la jungle CMS, c est la simplicité de création d extensions. Il y a plusieurs raisons à cela. Des raisons techniques

Plus en détail

JAVA PROGRAMMATION. Programme. 1. Java, HTML et World Wide Web

JAVA PROGRAMMATION. Programme. 1. Java, HTML et World Wide Web PROGRAMMATION PUBLIC Professionnels informatiques qui souhaitent développer des applications et «applets» Java DUREE 4 jours 28 heures OBJECTIF Créer divers «applets» à intégrer dans un site Web dynamique,

Plus en détail

Rapport de stage chez Busineo. à Paris, du 2 au 8 mars et du 20 avril au 3 mai (2009) Pablo Rauzy. L2 Info - Faculté des Sciences de Luminy

Rapport de stage chez Busineo. à Paris, du 2 au 8 mars et du 20 avril au 3 mai (2009) Pablo Rauzy. L2 Info - Faculté des Sciences de Luminy Rapport de stage chez Busineo à Paris, du 2 au 8 mars et du 20 avril au 3 mai (2009) Pablo Rauzy L2 Info - Faculté des Sciences de Luminy Stage encadré par Olivier Chambon, développeur web et chef de projet

Plus en détail

25 mars. Tutoriel sur Laravel. Préparé par : Lydiane Beaulne-Bélisle. Ceci est un tutorial qui montre comment débuter avec le Framework PHP Laravel.

25 mars. Tutoriel sur Laravel. Préparé par : Lydiane Beaulne-Bélisle. Ceci est un tutorial qui montre comment débuter avec le Framework PHP Laravel. 25 mars Tutoriel sur Laravel Préparé par : Lydiane Beaulne-Bélisle Ceci est un tutorial qui montre comment débuter avec le Framework PHP Laravel. Créé pour le cours de Projet de fin d étude Collège de

Plus en détail

Remerciements + compte-rendu

Remerciements + compte-rendu Remerciements + compte-rendu I. Remerciements Tout d abord, je tiens à remercier mon tuteur de stage Thierry UNDERNEHR qui m a accueilli dans son service. Le programme qu il m a proposé pour mon stage

Plus en détail

[ Hornet ] Guide de migration d'un projet Acube vers Hornet

[ Hornet ] Guide de migration d'un projet Acube vers Hornet [ Hornet ] Guide de migration d'un projet Acube vers Hornet 3.6B Cette création est mise à disposition selon le Contrat Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'identique

Plus en détail

PROJET PERSONNALISÉ ENCADRÉ : N 6

PROJET PERSONNALISÉ ENCADRÉ : N 6 PROJET PERSONNALISÉ ENCADRÉ : N 6 Mise en place d un serveur AD Benjamin Dupuy BTS Service Informatique aux Organisations Option : Solutions d'infrastructure, systèmes et réseaux Epreuve E6 Parcours de

Plus en détail

Compte-Rendu SDL. «Reprise de l application de gestion de listes de présences des alternants»

Compte-Rendu SDL. «Reprise de l application de gestion de listes de présences des alternants» Compte-Rendu SDL Auteurs : BOUTROUILLE Alexis BAILLEUL Pierre Tuteur : Ioan Marius Bilasco «Reprise de l application de gestion de listes de présences des alternants» Master MIAGE 1 Année 2012/2013 1 Remerciements

Plus en détail

Projet JEE Approfondi

Projet JEE Approfondi EISTI Projet JEE Approfondi Forum Lefaux Maxime, Koczwara Christian, Delhomme Fabrice, Jiang Manjun, Morales Christian 21/05/2010 Utilisation des plugins Stripes et Hibernate pour la création d un forum.

Plus en détail

Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne.

Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne. Félicitations! Vous disposez désormais de votre armoire numérique en ligne. Cette armoire va vous permettre : De mieux classer vos documents De mieux les retrouver De mieux les partager Ce petit guide

Plus en détail

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed 6, bd maréchal Juin F-14050 Caen cedex 4 Spécialité Informatique 2 e année Rapport de projet Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed Suivi ENSICAEN

Plus en détail

Les pré-requis sont nécessaires à l installation de KiellaWeb. Aucune installation ne sera possible si ces points ne sont pas respectés.

Les pré-requis sont nécessaires à l installation de KiellaWeb. Aucune installation ne sera possible si ces points ne sont pas respectés. K?ellaWeb Saisie des absences APLON en mode Web 1. Pré - requis à l installation : Les pré-requis sont nécessaires à l installation de KiellaWeb. Aucune installation ne sera possible si ces points ne sont

Plus en détail

Manuel d utilisation du module Liste de cadeaux PRO par Alize Web

Manuel d utilisation du module Liste de cadeaux PRO par Alize Web Manuel d utilisation du module Liste de cadeaux PRO par Alize Web INSTALLER ET CONFIGURER LE MODULE (BACK OFFICE) 2 Réglages des performances 2 Télécharger le module 3 Installer le module 4 Configurer

Plus en détail

Créer son questionnaire en ligne avec Google Documents

Créer son questionnaire en ligne avec Google Documents Créer son questionnaire en ligne avec Google Documents (actualisation et précision de l article paru sur http://www.marketing- etudiant.fr/actualites/collecte-donnees.php) Se connecter avec son compte

Plus en détail

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup

Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Serveur d intégration continue Jenkins et d analyse de code Sonar couplés à la forge logiciel SourceSup Sébastien MEDARD GIP RENATER 263 avenue du Général Leclerc CS 74205 35042 Rennes Cedex Résumé L intégration

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE L ESPACE COLLABORATIF (POUR LES COLLABORATEURS)

NOTICE D UTILISATION DE L ESPACE COLLABORATIF (POUR LES COLLABORATEURS) NOTICE D UTILISATION DE L ESPACE COLLABORATIF (POUR LES COLLABORATEURS) Qu est-ce que l espace collaboratif? L espace collaboratif est un service vous permettant à vous, vos associés et collaborateurs

Plus en détail

Gestion de stock facturation : openstock 1.02 juin 2006

Gestion de stock facturation : openstock 1.02 juin 2006 Introduction Gestion de stock facturation : openstock 1.02 juin 2006 Le rapport de stage de Laurent POUCHOULOU décrivant son travail sur la période d Avril à Juin 2006 a été transformé en documentation

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

BOOSTEZ MAITRISEZ. votre business en ligne. la qualité de vos données

BOOSTEZ MAITRISEZ. votre business en ligne. la qualité de vos données 3 BOOSTEZ votre business en ligne MAITRISEZ la qualité de vos données J accélère drastiquement le temps de mise en ligne d un nouveau site et je m assure de la qualité de marquage Mon site évolue constamment

Plus en détail

L anthropologie au Collège Ahuntsic

L anthropologie au Collège Ahuntsic L anthropologie au Collège Ahuntsic Procédurier pour l utilisation du logiciel Cmap Tools 1 Installer Cmap Tools sur votre ordinateur 1. Aller à l adresse suivante : http://cmap.ihmc.us/download/ 2. Sélectionner

Plus en détail

Dossier de conception. Conception d un site E-learning

Dossier de conception. Conception d un site E-learning Conception d un site E-learning Encadré par : Mr. LACHGAR Mohamed Réalisé par : LECHQER Younesse ELEOUAD Abdelhadi SOMMAIRE I. PERIMETRE DU PROJET... 2 1.1. ENJEUX ET VISION DU PROJET... 3 1.2. ARCHITECTURE

Plus en détail

TUTORIEL HABITATION. Ce petit tutoriel va vous permettre de vous familiariser avec le module habitation.

TUTORIEL HABITATION. Ce petit tutoriel va vous permettre de vous familiariser avec le module habitation. TUTORIEL HABITATION Ce petit tutoriel va vous permettre de vous familiariser avec le module habitation. Service Informatique 26/08/2010 Bienvenue sur ce tutoriel concernant le module habitation, si vous

Plus en détail

WordPress : Guide à l édition

WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition... 1 Présentation... 2 1. Accès au site... 2 2. Le tableau de bord... 2 3. Editez les contenus... 4 Quelle est la différence entre les pages

Plus en détail

ASP. Etape par étape. 1ère partie : Introduction à asp.net. (Révision : 2 du 05/11/2004 13 pages) Avertissement :

ASP. Etape par étape. 1ère partie : Introduction à asp.net. (Révision : 2 du 05/11/2004 13 pages) Avertissement : ASP Etape par étape 1ère partie : Introduction à asp.net (Révision : 2 du 05/11/2004 13 pages) Avertissement : Ce document peut comporter des erreurs. Cependant, tout a été mis en œuvre afin de ne pas

Plus en détail

Création d un catalogue en ligne

Création d un catalogue en ligne 5 Création d un catalogue en ligne Au sommaire de ce chapitre Fonctionnement théorique Définition de jeux d enregistrements Insertion de contenu dynamique Aperçu des données Finalisation de la page de

Plus en détail

1 Certificats - 3 points

1 Certificats - 3 points Université de CAEN Année 2008-2009 U.F.R. de Sciences le 23 mars 2009 Master professionnel RADIS UE4 - module réseaux - Spécialisation Durée : 2h. - Tous documents autorisés 1 Certificats - 3 points Lors

Plus en détail

Plus De Cartouches 2013/2014

Plus De Cartouches 2013/2014 Plus De Cartouches 2013/2014 Page 1 SOMMAIRE INTRODUCTION ET PRESENTATION...3 MISSIONS...4 LE CONTEXTE DES MISSIONS...4 LES OBJECTIFS...4 LES CONTRAINTES...5 REALISATIONS...6 CHOIX EFFECTUÉS...6 RÉSULTATS...10

Plus en détail

RePeGlio Web. Table des matières

RePeGlio Web. Table des matières Table des matières I. Positionnement en tant qu outil de génie logiciel... 2 1. Les produits disponibles du marché... 2 2. Frameworks ou modèles bancals :... 2 3. Positionnement de RePeGlio :... 3 4. Avantages

Plus en détail

Introduction aux concepts d ez Publish

Introduction aux concepts d ez Publish Introduction aux concepts d ez Publish Tutoriel rédigé par Bergfrid Skaara. Traduit de l Anglais par Benjamin Lemoine Mercredi 30 Janvier 2008 Sommaire Concepts d ez Publish... 3 Système de Gestion de

Plus en détail

Avril - Mai -Juin Projet de programmation PHASE DE CODAGE. IUT DE VANNES - Juan Joal. CADIC Julien - PINSARD Antoine

Avril - Mai -Juin Projet de programmation PHASE DE CODAGE. IUT DE VANNES - Juan Joal. CADIC Julien - PINSARD Antoine 2012 Avril - Mai -Juin Projet de programmation PHASE DE CODAGE IUT DE VANNES - Juan Joal CADIC Julien - PINSARD Antoine Structure pédagogique PROJET AP5 Plus que quelques lignes à coder et nous aurons

Plus en détail

Introduction à Windows Workflow Foundation

Introduction à Windows Workflow Foundation Introduction à Windows Workflow Foundation Version 1.1 Auteur : Mathieu HOLLEBECQ Co-auteur : James RAVAILLE http://blogs.dotnet-france.com/jamesr 2 Introduction à Windows Workflow Foundation [07/01/2009]

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM)

Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) LA BOITE A OUTILS DE L ACHETEUR DE BPM Modèle de cahier des charges pour un appel d offres relatif à une solution de gestion des processus métier (BPM) La boîte à outils de l acheteur de solution BPM -

Plus en détail

Soutenance de stage Kévin Barré

Soutenance de stage Kévin Barré ESK Group Soutenance de stage Kévin Barré Société Atophisse Kevin Barré 11 Soutenance de Stage Atophisse Contenu L entreprise :... 2 L équipe :... 2 Les locaux :... 3 L infrastructure :... 3 Mon rôle :...

Plus en détail

Usages d un site Web contributif

Usages d un site Web contributif 1/9 Date : à partir du 8 novembre 2011 Durée : 4 séances de 3 heures Public : Licence Pro Usages d un site Web contributif Eléments de cours sur le CMS SPIP Objectifs Accompagner la découverte et la prise

Plus en détail

GalleryFP! pour les nuls

GalleryFP! pour les nuls GalleryFP! pour les nuls Module de Galeries Photos pour Joomla! GalleryFP pour Joomla! 2.5 et pour Joomla! 3 Ce document et l'illustration en couverture sont publiés sous la licence libre Creative Commons-BY-SA

Plus en détail

Installer un espace de travail collaboratif et d e learning.

Installer un espace de travail collaboratif et d e learning. STG Travail collaboratif / c2i Mars 2008 Installer un espace de travail collaboratif et d e learning. Olivier Mondet http://unidentified one.net Lorsque l on désire installer une plateforme de travail

Plus en détail

Yohan 2014-2015 GESTION DE PROJET. Objectif : Création d'un site internet commercial pour l'entreprise LIS Santé

Yohan 2014-2015 GESTION DE PROJET. Objectif : Création d'un site internet commercial pour l'entreprise LIS Santé CARPENTIER BTS SIO Yohan 2014-2015 GESTION DE PROJET Objectif : Création d'un site internet commercial pour l'entreprise LIS Santé Phase de définition du projet liée à une définition de la mission La mission

Plus en détail

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple!

Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! HelpDesk 3.4. www.artologik.com. De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours aussi simple! Une gestion effective et puissante des tickets en interne comme en externe! HelpDesk 3.4 www.artologik.com Découvrez la nouvelle version de HelpDesk! De nouvelles fonctions, plus de contrôle, mais toujours

Plus en détail

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web.

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web. Document 1 : client et serveur Les ordinateurs sur lesquels sont stockés les sites web sont appelés des serveurs. Ce sont des machines qui sont dédiées à cet effet : elles sont souvent sans écran et sans

Plus en détail